TIPS SÉDUCTION : La sexualisation.

-

tips-seduction-la-sexualisation
Enfin l’article tant attendu sur la SEXUALISATION !

Vous êtes à un rencard. Tout se passe bien avec Jules. Vous êtes sur la même longueur d’onde, vous plaisantez et riez aux mêmes blagues.

Mais voilà, vous aimeriez bien passer à l’étape supérieure, avant qu’il ne vous considère comme sa nouvelle meilleure amie. Vous ne savez pas trop comment vous y prendre… Lui dire qu’il vous plait ? Trop direct. L’embrasser vous-même à la fin du rencard ? Trop cliché… Puis, vous n’êtes pas vraiment dans l’ambiance pour.

Pas de secret, il faut sexualiser. Il faut mettre une tension, un jeu de séduction qui montre que OUI, il vous plait et OUI, vous voulez qu’il se bouge les fesses pour vous embrasser.

Comment s’y prendre ? Tout un article sur ça.

Sexualisation : définition et utilité

Nous le savons, pour séduire un garçon, il y a plusieurs étapes à franchir :

  • l’abordage (à lire, les exos séduction qui vous proposent des openners)
  • la conversation (ou le Fluff) ( à lire, l’article sur les sujets de conversation )
  • amorcer la complicité (ou installer du confort)
  • la sexualisation
  • le close (KC, FC)

Pour se remettre à jour, faites un tour sur « Comment draguer un mec ? ».

La sexualisation est l’art d’instaurer une tension sexuelle, donc un climat de séduction. C’est ce qui marquera la différence entre un verre avec un pote et un rencard avec un prétendant.

La difficulté principale avec les nombreux articles sur le Net sur le sujet, c’est qu’ils sont adressés à des hommes dans le but d’avoir une séduction plus directe, plus sexuelle. Généralement, le titre est accompagné de « comment exciter les femmes ? ».

La réalité féminine est quelque peu différente : exciter un homme n’est pas si difficile (BOOBS).

C’est un équilibre fragile à trouver. Suffiament de sexualisation pour que le mec SACHE qu’on est dans un contexte de séduction, mais suffisamment invisible pour ne pas passer pour une fille facile (tout un article sur les filles faciles ici ), ou qu’on désire plus qu’une histoire de fesses.

En gros, comment allumer suffisamment un homme pour qu’il nous voie comme partenaire potentielle sans passer, justement, pour une allumeuse ?

La sexualisation : parler de sexe ?

Le piège dans la sexualisation, c’est de penser qu’il faut parler de sexe pour sexualiser. C’est une des possibilités, mais rarement la plus efficace quand on veut quelque chose de plus sérieux qu’une aventure. (Quoique même avec un coup d’un soir c’est parfois un mauvais plan).

Un mec avec qui vous parlait beaucoup de sexualité, avant d’avoir coucher avec, risque de s’en souvenir au moment crucial. Et de faire les choses en fonction de ce que vous aviez dit, plutôt que de s’écouter. Les hommes ont beaucoup de pression sur ce terrain-là (dont beaucoup qu’ils s’imposent eux-mêmes) : endurance, longueur, respect, mais un minimum de virilité.

Bref, une partie de jambes en l’air n’est pas si facile qu’on le croit pour quelqu’un qui veut faire les choses bien. Et, si auparavant vous démontrez votre expérimentation, vous pourrez dire « Bonjour Monsieur Panne ». Ou pire, lui s’attendra à beaucoup de vous, et c’est vous qui aurez la pression.

Donc, parler de cul, c’est jouable, mais avec beaucoup de modération.

La sexualisation, assumer la séduction

Alors, à quoi peut ressembler la sexualisation verbale ?

Assumer la séduction. Assumer que vous n’êtes pas ici pour enfiler des perles, mais pour vous plaire et plus si affinités. Il s’agit de vous placer comme une prétendante à ses yeux.

Comment s’y prend-on ?

Parler de relation homme-femme

Sans raconter toutes nos histoires avec nos Exs, échanger sur l’Amour, la séduction, les hommes, les femmes, de la difficulté (ou non) à rencontrer des personnes, des sites de rencontres et pourquoi pas (sans dire que vous en faites partie) des sites de conseils séduction… est un bon moyen :

      1/ de savoir ce qu’il en pense

2/ qu’il sache ce que ce que vous vous en pensez

3/ de parler plus intime

4/ d’installer un climat plus proche de la séduction.

5/ de vous positionner en cible potentielle.

J’aimais pendant un temps lancer des conversations sur les trucs les romantiques/fous/délurés qu’on ait faits pour l’autre. Le garçon en face aimerait qu’on fasse la même chose pour lui. Il s’imagine donc partageant ce moment avec vous et par ce biais, s’imagine avec vous. (Si c’est un truc qui comporte de la lingerie rouge, c’est mieux ^^)

De même, vous découvrez son potentiel romantisme. Et quand il partage verbalement le moment avec vous, non seulement, il vous implique inconsciemment dans l’histoire, mais il se rappelle que ce genre de folie lui manque.

Parler de ce qui se joue entre vous

N’hésitez pas à relever la tension qu’il y a entre vous.

« Ce n’est pas en me payant des verres, que tu vas me faire tomber amoureuse ! Allez, laisse-moi t’inviter. »

« Ah, tu es du genre à tirer la chaise au restau ? Mmmm, tu gagnes des points »

« Tu as mis un teeshirt manche courte pour que j’admire tes muscles ? OK, ils sont sexy, mais ça ne marche pas…nonononon » En secouant la tête et en souriant.

« Ne me regarde pas comme ça, je vais me liquéfier sous ton charme »

« Parce que c’est bon, tu penses que je suis séduite ?

– Tu crois vraiment que je veux te séduire ?

– Bah, j’espère ! Attends, j’ai même mis des talons ! »

Vous pourrez être confronté à une remarque un peu piquante, si dévoilez son jeu. Il est perturbé ou vous vous êtes plantée, dans tous les cas, ne vous démontez pas. Retournez le truc sur vous, rassurez-le, et plaisantez.

Le tout sur le ton de l’humour, en souriant. Ainsi, vous tendez des perches à ce garçon. Vous savez que vous lui plaisez et ça vous va très bien. Et, vous lui montrez qu’il vous plaît aussi.

(Pourquoi faire plus compliqué, quand on peut faire siii simple?)

Sexualiser ou être sexy /sensuelle ?

On parle de sexualisation non dirigée. Je préférerai parler de sensualisation.

Votre look, le ton de votre voix, votre manière de marcher, le choix de vos mots disent quelque chose de vous. Tout cela reflétera quelque chose de séduisant (ou non). C’est votre attitude qui vous placera en partenaire potentielle. (ou pas)

Bien sûr, il ne s’agira pas de sombrer dans la vulgarité : langage cru, décolleté profond, bêtises à fleur de peau. Vous n’êtes pas une star de télé-réalité (heureusement pour vous). Une femme sexy, ce n’est pas ça.

Je pense plutôt à Peneloppe Cruzz, Marion Cotillard…

La confiance en sa sensualité

Au-delà de la confiance en soi (capacité à réussir dans la vie, intelligence, confiance dans sa capacité à faire des macramés…), c’est une confiance en sa capacité à plaire.

Une attitude qui dit : « Je sais que je plais, on parle d’autre chose ? ». Un constat.

Toutes les femmes ont un potentiel de sensualité. Plus vous séduirez des hommes, plus vous serez à l’aise avec votre capacité à plaire et plus vous dégagerez naturellement cette sensualité-là. Ce n’est pas plus compliqué.

Avoir la classe, c’est sexualiser naturellement

La différence entre une fille sexy et une femme sensuelle ?

Sa connaissance des règles de savoir-vivre et ce qu’elle a dans la tête. Excluez toute vulgarité de votre quotidien.

  • Vous voulez prendre un verre ? Un verre à pied a un charme que n’a pas la pinte.
  • Vous vous déplacez ? Les talons ont un charme que n’ont pas les basquets.
  • Vous voulez avoir une conversation délicate ? Des connaissances en peintures vous saurons plus utile qu’une maîtrise de closer.
  • Vous êtes invitée au restaurant ? Une robe un peu habillée fait meilleur genre qu’un jogging.
  • Vous racontez une anecdote ? Une voix douce, chaude, calme à plus de charme qu’une voix aiguë et hystérique.
  • Vous voulez chauffer un peu l’ambiance ? Un regard et sourire dans un silence ont mille fois plus de sex-appeal qu’une main au paquet.

Etc…

Sexualisation et body-langage

Vous le pressentez, une grande partie de la sexualisation au féminin passe par l’attitude plus que par le contenu d’un dialogue. Autrement dit, le BL (Boby langage).

La voix

Sur combien d’hommes avons-nous craqué à cause de leurs voix ?

Les hommes sont eux aussi sensibles au timbre de notre voix. Une femme qui parlera doucement, sachant gérer les silences, avec une voix chaude aura bien plus de sensualité qu’une fille qui parle rapidement, d’une voix aiguë avec les mains (genre, moi).

L’avantage de la voix, c’est que ça se travaille. Dans un tête à tête, il est facile de repérer que nous nous emballons un peu, et de faire redescendre le rythme et le timbre.

Avoir une jolie voix, c’est déjà sensualiser l’espace. C’est érotisé l’univers de vos mots.

Qu’y a-t-il de plus érotique que murmuré à l’oreille « T’es mignon, quand tu fais ça » dans un sourire?

Kino

C’est le contact physique. L’art du toucher. Tout un article ici

Regards

Nombre d’hommes qui tombent amoureux pour un regard !

Sensualisé/sexualisé, c’est aussi regarder dans les yeux l’autre. Le regarder vraiment. Lui sourire. Les regards fuyants n’ont rien d’attirant. Un regard profond, doux (ou un poil provoquant) peut rendre dingue un mec.

Mesdames, votre regard est peut-être un de vos plus grands atouts.

Alors, ce gars, qui vous plait: regardez-le. Tentez de le percer à jour. Savourer le coït de pupille pendant les silences. Avec un beau regard, vous pouvez (presque) oublier tous mes conseils précédents.

En conclusion

Plus que de sexualisation, je parlerai de sensualisation pour les femmes. Une sensualité à fleur de conversation est ce qui instaurera au mieux une tension sexuelle, sans passer pour une allumeuse.

Les hommes appellent ça « le charme ». Comme nous appelons leur sexualisation réussie, du charisme. Et, c’est souvent cette ambiance-là (rouge, feutrée, chaude) qui fera naître de belles passions.

Le mieux pour gagner en sensualisation, c’est de s’entrainer, jusqu’à ce qu’il soit naturel d’installer ce climat pour vous. Et, que vous deveniez sensuelle sans chercher à l’être.

 

Et vous, comment voyez-vous la sensualisation ? Quels sont vos atouts et vos perspectives de progression ?

Anashka,

Ps : Vous trouvez Tarabas beau, vous ?

Pour me suivre sur FB, c’est ici

90 Commentaires

  1. je suis assez d’accord sur le fait que tout passe par le regard, sauf que , justement : comment fait on pour ne pas baisser les yeux quand on regarde une personne qui nous attire ?

    personnellement, ça me met tellement dans tout mes états que je finis par détourner mon regard , quasiment à coup sûr ! je n’arrive pas à rester dans cet intensité, dans ce jeu, je suis trop troublée pourtant je voudrai y arriver !

    comment travailler ça ?

    • Tu regardes au niveau du front !

      Plus sérieusement, c’est mignon une fille qui détourne le regard. Tu peux détourner et le regarder encore directement après. C’est aussi sexy qu’un regard fixe :)

    • oh pas mal la technique du front ! je vais tenter … justement hier il y a eu à plusieurs reprises un jeu de regard et j’ai réussi a tenir un peu plus, mais, mais en souriant bêtement ! la cata ! ;)

  2. bonjour anashka,

    je suit ce blog depuis peu et je le trouve génial,j’adore.

    J’ai un un petit soucis avec un collègue de travail, je le trouve super charmant. le problème est que je suis apprentie secrétaire et lui informaticien depuis 5 ans dans la boite. on s’est échanger nos numéros, on à manger trois fois ensemble tout les deux, on s’écrit des textos et il sexualise beaucoup ( moi aussi) Par contre n’en pouvant plus de la slow séduction je lui ai écrit un texto qui dit  » difficile de rester insensible à ton charme » je le vois demain au travail et il m’a pas répondu pour le moment. Que dois-je faire quand je le voit demain? d’habitude je fais ma farouche avec lui donc il est peut être surpris.

    • Tu as du le voir, depuis. Où est-ce que ça en est ?

    • oui je l’ai vu et il ne m’a répondu que le lendemain matin au bureau, sa réponse:  » lol, voila que le docteur me fait un compliment…il va neiger à Brazzaville! » qu’est-ce que ça veut dire?? j’ai l’impression qu’il attendait compliment de ma part et que ça y est j’ose enfin flatter son égo! en ce moment il est vacance, il m’a laisser un message sur mon répondeur en me disant qu’il à cru m’apercevoir au centre commercial et effectivement j’y étais bien. je l’ai donc rappeler suite a ce message il n’a pas décrocher et ne m’a même pas rappeler donc j’en fais de même, je ne rappel pas!

    • Je crois qu’il aime ce jeu de séduction et pourtant, il ne fait pas un pas de plus. Je pourrais rien te dire sur ces motivations, je n’en sais pas plus que toi.
      Peut-être tenté d’avoir un tête à tête avec le boulot qui reprend…

    • il me fait pleins d’allusion, il m’a fait comprendre qu’il aimait mon physique, et il sexualise beaucoup peut être qu’il veut juste un plan cul ou juste jouer à la séduction. il est difficile à cerner quand je le calcule pas il m’envoie des textos et des que je montre un peu d’intérêt il me zappe. que dois-je faire j’ai envie de le rendre accro!

    • oui pourquoi pas un tête à tête! en plus il m’avait demander quand est-ce que je lui présenterai ma fille ça veut bien dire qu’ il voudrait qu’on se voit! ma fille n’est qu’un prétexte pour lui! alors je vais utiliser ce prétexte pour le voir qu’en pense tu?
      et merci

  3. En journée, mais le we… Bonne idée! Surtout que sur le sujet, j’en ai pas mal en stock ;)

  4. Bonjour Anashka et félicitations pour ton blog (enfin un blog sur la séduction au féminin, il était temps).
    Je viens de découvrir ce blog et tes conseils viennent à point nommé. J’ai un rencard d’ici 3 semaines avec un homme, un collègue de travail, qui de surcroît est un supérieur hiérarchique (pas direct mais presque, très proche de mon boss), il est donc difficile d’accès. D’autant que je ne sais rien sur sa vie privée (en couple ou pas) ni sur ses sentiments me concernant (je suis peut-être en OI alors que lui n’éprouve qu’un intérêt professionnel). Cela fait un moment que je suis séduite et que je résiste, car il est certain que cette relation présente un risque puisqu’il est en, en quelques sortes, mon mentor. J’ai tenté de l’oublier depuis notre première rencontre qui remonte à deux ans en arrière, ça avait bien fonctionné, mais ma dernière histoire s’est terminée abruptement il y a quelques semaines car le charmant jeune homme rencontré – que je pensais une target de choix (bonne situation beau physique, bon coup, bon travail) – est un jaloux maladif et qui est de plus potentiellement violent (le pompom). Me voilà donc en retour sur mon OI, en mode séduction avancée, sans pour autant n’avoir aucune certitude quand à ses intentions, malgré plusieurs OI de sa part et même un SOI récent, le fameux rencard. La grande difficulté dans mon cas va donc être de sensualiser tout en finesse, puisque je ne veux pas me griller sur le plan pro au cas où je me serais fait des idées… Exit le kino de la main, à la rigueur le bras ou la bousculade légère, mais c’est tout. On a aussi une contrainte de temps, sur laquelle je peux jouer, mais comme je ne resterai qu’une semaine sur place (dans le cadre d’un déplacement professionnel), c’est à quitte ou double sur le rdv, soit il est intéressé et je conclus (en prenant le risque du coup d’un soir malheureusement hyper risqué pour moi), soit je ne fais rien et je le laisse venir (en prenant le risque qu’il ne se passe JAMAIS rien, ce qui serait dur moralement vu que je bloque sur lui depuis deux ans). Bien évidemment, cela implique qu’il comprenne sans équivoque qu’il me plaît lors du rdv qui sera sans doute dans un café. Des conseils ma chère Anashka? Cette situation est un peu tordue et je ne peux pas me louper. Aussi, c’est un homme de pouvoir, donc il va falloir user de ruses puisque j’imagine qu’il a d’autres target de son côté.

    • Sur quelle tranche horaire le rendez-vous ?

      (Perso, j’amènerai la conversation sur les débats hommes-femmes, sur l’Amour et tout… S’il accroche et l’en joue, c’est plutôt bien parti et tu peux sensualiser (par le regard) un peu plus le moment. S’il recadre, tu l’as joue froide et pro.)

  5. Ahlala, je n’ai peut-être pas assez sensualisé hier, car je n’ai pas eu de baiser en fin de rencard… mais en même temps il y avait quand même une certaine tension entre nous et je trouve plutôt agréable de faire durer cette phase de séduction !
    Vivement le prochain rendez-vous :)

    J’aime assez ton « ne me regarde pas comme ça, je vais me liquéfier sous ton charme » ;)

    • A quand le prochain rencard ?

      Est-ce que tu sentais qu’il avait envie de t’embrasser ? (Et toi, pourquoi tu ne t’es pas lancée ?)

    • Alors en fait au premier rencard, on s’est séparé dans un couloir de métro blaffard, en courant chacun dans un sens pour le dernier métro ;) ça ne prêtait pas trop au bisou.
      Le rencard suivant était vendredi et cette fois, nous nous sommes embrassés ;)
      On a pu se revoir hier avant qu’il embarque pour 15 jours de déplacement pro…
      Un début tout en douceur pour des raisons de dispos des deux côtés, mais à chaque rencard j’ai trouvé les échanges (verbaux et non verbaux) très riches.

    • Ca n’a pas l’air parti tout ça. J’attends la suite avec impatience ^^

  6. J’essais de m’y mettre de plus en plus mais…

    Comment faire pour y parvenir sans que la fille en face ne se dise : « ah ba ce n’est vraiment pas le prince charmant auquel je m’attendais », « c’est un pervers », « c’est un queutard »… ?

    Et de l’autre côté, si l’homme à des sentiments naissant et qu’il le dit, soit il va passer pour un needy et la fille n’en voudra pas, soit elle va se dire « encore un de ces cons qui me baratinent juste pour b*iser… »

    Bref c’est à la fois nécessaire et très risqué…

    • Pour les sentiments, tu peux les faire sous-entendre par des attentions. On ne croit pas aux paroles, mais aux actes si. Après, c’est une question de calibrage, mais les règles de gentleman (proposer la veste quand il fait froid, raccompagner jusqu’à son métro…), sont ce type d’attentions qui aide une femme à avoir confiance.

      Concrêtement, tu la gère comment la sexualisation ? Tu as un exemple ?

    • Je pourrai montrer des exemples, mais vraiment pas envie de publier ça sur le net… ^^

      « sont ce type d’attentions qui aide une femme à avoir confiance. »
      Je n’ai vraiment aucune difficulté à mettre une (les) femme(s) en confiance. A tel point que j’ai déjà fait une rencontre par un site internet, la fille m’invite chez elle pour le premier RDV (alors qu’elle est habituellement du genre méfiante m’a-t-elle dit ensuite)…

      En général c’est pour les étapes d’après (c’est à dire KC, FC) que je sais pas trop comment y arriver (de façon naturelle et assez rapidement). Et comme je ne le fais pas, soit les filles soit me voient comme timide / pas sûr de moi, soit les filles croient que je veux les FZ (alors que ce n’est pas le cas) et je donne l’impression de ne pas être intéressé (alors que si). Et cela parce que j’attend que les choses viennent naturellement et avec moi ça ne vient pas naturellement (ou du moins beaucoup trop lentement par rapport aux filles) ! XD

      C’est à dire qu’il m’est arrivé plusieurs fois d’amener des filles chez moi sans coucher avec elles, parce que je suis lancer dans des discussions intéressantes qui prennent des heures mais qui ne mènent pas au sexe…

      Du coup, les relations dérivent bizarrement, les filles essaient de me FO, de me rendre jaloux, etc… ce qui fait que c’est moi qui ne suis plus en confiance, ce qui fait que je leur donne encore moins de signes d’intérêt… Ce qui fait plein d’OI sur moi (enfin je crois, peut-être suis-je prétentieux sans le savoir ^^) et qui fait que je passe pour un homme garce alors que non… :( ^^
      Ceci dit, j’interprète ça comme ça, peut-être que je m’imagine n’importe quoi…

      En tout cas je sais pas comment elles s’attendent à ce que je réagisse quand elle me FO, mais moi je ne fais pas la démarche d’aller vers une fille qui me FO.

    • C’est une bonne chose pour les FO, les FO, c’est la mouise. ça mélange tout.

      Mais peut-être qu’effectivement, si tu sais gérer le confort, c’est une sexualisation light que tu devrais mettre en place après ET te lancer à l’embrasser.

    • Refuser de m’aider à séduire une autre femme… il n’y a pas plus sincère comme compliment que l’on puisse me faire ! :)

    • Ben là c’est clairement toi qui m’en dois le plus…

    • ça dépendra de la qualité de la réponse… :D

    • [Beaucoup de bisous virtuels que je te dois] – [les bisous virtuels que tu m’avais promis par commentaire] = [pas beaucoup de bisous virtuels que je te dois]

      Ba on devrait pouvoir s’arranger alors ! :P

    • C’est qui, qui doit le plus de bisous, résultat ?

    • Payant… et ça fait combien en bisous virtuels ??

    • Beaucoup ^^

    • Wé, parce que moi je suis du genre à mettre un gros vent s’en m’en rendre compte, puis deux jours après me dire, mince à ce moment là elle voulait que je l’embrasse… :x

      Il doit me manquer un truc dans mon gros cerveau.

      Pour ce qui est des SMS, si tu veux voir je peux t’envoyer une conversation en privé.

    • Non, conversation privée, c’est payant. Faut que tu fonces plus tôt. Tu as lu des articles sur les signes d’intérêt féminin ?

    • (je veux dire par SMS)

  7. Très bon article!
    Pourquoi ne pas aussi jouer avec le body langage et tout ce qui nous entoure? Comme dit précédemment les lunettes, les tabourets de bars ou même la nourriture.. Pencher la tête sur le côté, se passer la main dans les cheveux et Oups! avoir un peu de chocolat qui reste sur les lèvres (à enlever délicatement et innocemment).

    • Disons qu’il faut garder cette ambiance un peu classe, avec la nourriture ou un BL trop pronomcé, on peut facilement tomber dans de la vulgarité. Comme toujours. CALIBRAGE.

    • En effet, ça peut vite faire l’effet inverse.
      (Et au fait, Tarabas, berk! Beaucoup trop dans le cliché du bel italien mystérieux. Pas naturel du tout. Ca me dérange.)

    • Merci, pour Tarabas, je m’en doutais, je ne le trouve pas très très beau.

  8. hmmm J’adore cet article ^^ très bien fait , comme à chaque fois, et plein de bon sens ! =-)

    (quoi que, là ou j’habite je me demande si les jogging c’est pas sexy vu le nombre de fille qui en porte en version similicuir brillant et ligne fluo…yeurk )

    Je le rajoute à mes favoris !

    • Merci ^^ (Fais tourner ^^)

  9. Pour sexualiser, j’ai une autre astuce.

    j’ai pratiqué 2 danses latines. je suis donc habitué à tenir les filles par la main (les femmes peuvent le faire aussi d’ailleurs).
    Quand je montre le chemin ou ouvre la marche, je n’hésite pas à tendre ma main pour guider la fille. J’ai un touché assez sensuel pour montrer mon intention à ce moment là.

    Il y a toujours le risque que la personne ne prenne pas la main, mais il faut bien prendre des risques parfois :-)

  10. Très bon article qui permet de bien comprendre la sexualisation… je comprends enfin le concept grâce aux petits exemples.
    Dans les commentaires il est fait mention du kino. C’est très puissant le kino. D’abord parce que c’est rare et parce qu’il peut véhiculer des messages sensoriels doubles. Par exemple remettre son col de veste va lui montrer que vous êtes à l’aise avec lui, que vous n’avez pas peur de le toucher, comme si c’était totalement anodin mais en même temps s’il est attiré par vous cela va l’émoustiller surtout si votre geste n’est pas brusque mais traine un peu comme si vous vous laissiez aller dans une sorte de rêverie. Traînez juste 1-2 secondes de plus que normal, pour qu’il s’en rende bien compte. N’ayez pas peur de le toucher. Un geste anodin rallongé de quelques secondes crée une rupture de pattern au sens où son inconscient se dit « tiens c’est inhabituel » et donc il va le noter, le remarquer… associé aux autres éléments mentionnés dans l’article va lui faire comprendre inconsciemment que la fenêtre est ouverte. Et il faut augmenter votre kino en appuyant un peu plus les gestes, en les ralentissant, il va se rendre compte que son risque de rejet diminue et qu’il peut donc de plus en plus tenter sa chance tout en vous conservant la respectabilité souhaitée parce que ce n’étaient vu de l’extérieur que des gestes anodin, que vous pourriez faire de manière tout à fait innocente…

  11. Tu n’insisteras jamais assez sur cet aspect-là de la séduction … !

    Vous parliez de rouge-à-lèvres plus haut, et bien, si vous le combinez avec un sourire (super mega important) c’est ravageur. Il n’y a rien de plus séduisant qu’une personne qui sourit !

    Un regard franc pour un mec, c’est intimidant. C’est rare de croiser des personnes qui osent vous regarder franchement dans les yeux. Ca interpelle, ça nous captive et envoute. Très difficile d’y rester insensible … Combinez-le avec un sourire et on ne sait plus où se mettre …

    Ce qui différencie pour moi une femme fatale (la séductrice) d’une fille « facile » c’est la part de séduction assumée combinée avec la suggestion omniprésente. Avec une femme fatale, tout est possible. Elle a le don pour rendre une interaction unique, spécifique, adaptée à nous sans pour autant nous connaître. On peut s’imaginer commencer une histoire avec elle dans la seconde où la rencontre. Elle ouvre un portail dimensionnel et nous invite à le prendre. On se sent confronter à un choix : agir ou non. On a l’impression que la fenêtre est brève et passé cet instant elle se refermera à jamais La femme fatale invite sans jamais pousser. Elle suggère sans jamais exprimer. Ses mots imprégnent l’atmosphère, le temps ralentit, tout es posé, calculé … Sa voix transporte. Elle est sensualité.

    La meilleure sexualisation pour moi c’est celle qui suggère au lieu d’exprimer. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, sexualiser c’est rarement parler sexe.

    • Parler de sexe, hors couple, c’est aussi se bloquer par la suite. Les deux partenaires voudront à la fois coller au discours de l’autre et à leur propre discours. Il m’a fallu du temps pour comprendre à quel point parler de cul (aussi agréable soit-il) n’est pas anodin, quand tu rencontres quelqu’un qui te plait.

    • Ah c’est vraiment pas bête ce que tu dis là. J’avais jamais vu les choses sous cet angle. Finalement, parler de sexe, de voyage, de relation, … c’est rentrer directement dans les valeurs véhiculées par l’autre ? S’enfermant dès lors dans un schéma de comportement/réponse issus des discussions d’avant ?

    • D’une certaine manière, oui. Si tu dis que tu es fiable et fidèle, que tu fais de petites attentions en couple, l’autre (et c’est normal) attendra ça de toi. Si tu dis que tu es indépendant à une fille qui l’est aussi, elle ne comprendra pas que tu veuilles « TROP » la voir.

      Donc oui, tant que la personne ne te connait pas, ce que tu dis de toi compte.

  12. J’ai le même problème que @MaryRead j’arrive à jouer avec le regard mais je suis pas du tout tactile. Je n’arrive pas à être naturelle quand j’essaye et c’est dommage je trouve

    • Idem : les bises chaleureuses, main sur l’épaule ou prendre le bras en marchant sont de bons débuts.

  13. Mmm… la sensualisation c’est important si tu veux que le gars comprenne que tu attends un peu plus de lui, surtout si tu es face à quelqu’un comme moi, du genre difficile à cerner.
    Mes perspectives de progression ? Soit pas assez, vir pas du tout, soit trop avec le résultat qu’on connaît : le mec en attendait beaucoup et résultat il a été très déçu par la suite même si j’avais des circonstances atténuantes…
    Le calibrage, connais pas !

    • Bah, comment tu pourrais le travailler, le calibrage ?

  14. Enfin le fameux et tant attendu article sur la sensualisation ! Merci bien :D

    Je crois qu’inconsciemment j’en avais compris les rouages mais j’ai du mal à appliquer tout ça. Je pense que le regard est redoutable mais je ne pense jamais à sourire et jouer de cette arme quand j’en ai l’occasion donc ça rate la plupart du temps. Puis le rouge à lèvre est pas mal aussi : il attire subtilement le regard sur la bouche sans qu’on ait à faire trop d’effort hormis le porter.

    Par contre, ce que je trouve un peu dommage c’est devoir faire l’impasse sur mon grain de folie (je suis un peu « névrosée » par moment) ou alors c’est juste que je ne sexualise pas assez, ce qui est plus probable.

    Très bon article en tout cas ! Et Tarabas n’est pas si terrible je trouve O_o y’a un truc chez lui qui me dérange mais je ne sais pas dire quoi… Nananan, j’aime pas trop, il me fait pas vibrer.

    • Merci de relever le niveau, pour Tarabas.

      Pourquoi, faire l’impasse sur ton grain de folie ? Qu’est-ce que tu entends par là ?

    • Je cache souvent mon malaise avec l’humour et vu que je suis souvent mal à l’aise en groupe, j’en use et en abuse. En présence de cibles potentielles, ce n’est pas une mauvaise chose je pense mais je zappe alors complètement la séduction. Résultat : direction la case « bonne pote ». Et je ne me vois plus draguer un type qui me considère comme tel par peur du rejet.

      J’essaie de calibrer tout ça mais je ne maîtrise pas très bien la technique et tombe très vite dans l’excès : soit je deviens un clown, soit je perds mon humour et ma spontanéité parce que je réfléchis trop. Et je ne suis pas très tactile à la base, ça ne m’aide pas des masses…

  15. Bon ça y est, j’ai calmé mon hystérie hormonale.

    Donc je disais, quand je sexualise en parlant de cul, en général, je le fais de façon faussement innocente, avec un sourire malicieux. En glissant des jeux de mots plus ou moins subtils, en général, ça passe bien. Ou bien je lance des piques pour relever la tension.
    Mais ça c’est pour le jeu.

    Parce qu’effectivement, le BL et surtout le regard et la voix, ça fait clairement 90% de la sexu/sensualisation, pour moi.

    Par contre, je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout au point sur le kino. Je ne suis absolument pas tactile et c’est là où ça pêche. C’est pas du tout spontané chez moi de toucher ne serait-ce que le bras ou la main, ni même de faire la bise. Mais je sais maintenant ce que je dois travailler.

    (J’ai le droit de voter une deuxième fois ?)

    • Non, on ne vote qu’une fois.

      Pour le kino, démarre avec les bises, puis les bises chaleureuses. C’est souvent un bon début pour se débloquer.

    • Merci du conseil, je vais essayer de commencer par là.

    • Tu me tiens au jus ?

    • Oui ! :)

  16. Tarabaaaaas ! Je t’aime, épouse-moi, fais-moi des bébés (que je revendrai très cher après) !
    Mais Tarabas, quoi ! Je triple vote oui ! Alors ça fait au moins trois points, ça !
    (Très bon article, sinon.)
    (Je m’en vais de ce pas sexusensualiser grave avec Tarabas.)
    (Avec regard + voix + petites piques faussement innocentes.)

    • 3 pour – 0 contre ^^

  17. Je me souviens qu’un jour, C (mon compagnon actuel) m’a dit que lors de la soirée où nous nous sommes rencontrés, j’ai fait la différence parce que j’étais « cohérente » : j’avais du charme parce que ma voix, mon attitude, mon style vestimentaire, mon discours, mon rire, tout était concordant, et tout donnait une impression de bien être. C’est lui qui l’a dit.

    Il a dit aussi que je m’étais vraiment démarquée parce qu’il avait lu un véritable intérêt dans mon regard, et aussi du désir (bon, là, il l’a un peu inventé… je crois), et qu’il s’était tout de suite senti captivé et « réchauffé » par mon regard. Il a tout de suite senti que j’étais intéressée, mais pas forcément conquise, qu’il avait une fenêtre d’ouverture avec moi et c’est pour ça qu’il m’a consacré presque toute la soirée.
    C’est vrai que j’ai tout de suite craqué pour sa gueule de bad boy et ses yeux clairs, alors je m’amusais à le fixer dans les yeux et à l’écouter avec toute mon attention (parce qu’en plus il disait des trucs vraiment passionnants !).
    Il m’a dit qu’il a eu un bon feeling pour les autres une fois que je suis partie, mais qu’il n’a pas vu dans leur attitude la même intensité que dans la mienne.
    Je suis la seule dont il ait retenu le prénom (alors que d’habitude, il n’en retient aucun ^^) après une seule soirée.

    Et c’est quoi cette cabale contre Tarabas, sérieusement, Anashka ?! Tu vas l’avoir ta révolution, je te préviens :p
    Et dire que je distribue des testostérones pour l’amour de la paix sur le forum… Rhalala !

    FAN DE TARABAS, SOULEVEZ-VOUS ! FAITES ENTENDRE VOTRE VOIX CONTRE LA TYRANNIE !
    Naméo :}

    • On en est à deux pour Tarabiscotu…

      Franchement, personne pour relever le niveau ?

      (Sinon, tu sais ce qui t’avais mis ce modjo pour C ?)

    • Oui !
      Ca faisait 3 jours que je me faisais outrageusement draguer (cf. M, A et J sur mon journal), et cette soirée-là je la passais avec un autre pote que j’adore (cf. superman sur mon journal).
      1. je me savais séduisante
      2. j’étais en compagnie d’un copain, donc à mon aise, donc no stress
      3. C est mignon et sympa et il avait l’air plus intimidé que moi :D

    • Les périodes où on se sent bien dans ses talons, ça passe tout seul, généralement ^^

  18. Bon, il faut absolument que je copie cet article 150 fois ^^ ! Je suis très forte pour jouer les charmeuses par écran interposé, mais dès que je retourne dans la vraie vie, pouf, ‘a plus personne. Il faut que j’arrive à me dire que si le type est revenu, c’est que je dois quand même un minimum l’intéresser, même physiquement. Et surtout que j’ai plus à gagner qu’à perdre… Faut que je me remue sérieusement les miches la prochaine fois. Hiiiiiiiiii ! (cri strident de peur de débutante)

    • Tu le liras tranquillement avant votre prochain rencard. C’est pour quand, d’ailleurs ?

    • Mouarf, je sais pas si la question était pour moi et/ou pour MissML du coup ^^ Dans l’hypothèse où c’était aussi pour moi, ça se fait mardi ! Et le mardi, c’est sushis ! *hâte*

    • Tu m’étonnes !!!

    • Bon, y’a un copyright mais tu peux l’utiliser . Alors, oui, y’a une « ciblette » en ce moment mais bon, on se tourne autour sans trop développer les choses car j’ai pas encore fermé un « onglet » dans mon dossier sentimental,bref. On devait se voir hier soir mais j’ai annulé suite à un contre-temps, ouf du coup car je pourrai peaufiner la technique grâce à l’article ( enfin, si on se revoit).

    • Tu sais que ce sera à toi de le relancer ?

    • Je trouve que tes articles se topifient ( du latin topifum signifiant devenir de plus en plus top selon le dico ML 2013 ^^); perso, je fais genre la fille qui transpire de confiance en elle ( alors que je flippe un max) , je mise sur l’humour beaucoup ( alors , que penses -tu de la reproduction des tortues aux îles galapagos?) et puis, je mets le paquet sur mon regard. Je porte des lunettes, ce qui m’a beaucoup complexé sans parler du reste pendant longtemps et puis au final, je me rends compte que les lunettes, ça affole pas mal de ces messieurs.
      En tout cas, j’ai hâte de trouver une nouvelle « cible » pour mettre tous ces astucieux conseils en pratique.

    • Je confirme… des lunettes mmhh… bien choisies ! Pas à la Audrey Pulvar back to the 60’s… C’est un accessoire aussi utile qu’élégant. Il faut simplement s’en servir de manière très féminine pour sexualiser la situation dans la tête d’un homme : une branche entre les lèvres innocemment pour les souligner, ou plus fort sucer le bout de la branche sans regarder dans les yeux . Là c’est pour juste avant de passer à l’acte, on n’est plus dans le sous-entendu mais dans le cri ! Des lunettes posées négligemment dans les cheveux style serre-tête permet à l’homme d’apprécier la qualité/beauté de la chevelure. Par contre évitez de jouer machinalement avec… au pire l’homme va vous voir les faire tourner comme un sac à main… et ce n’est pas cette image là que vous voulez susciter…

    • J’aime beaucoup se topifier, comme verbe. Je vais te le voler, ça ne te dérange pas ?

      Où tu l’as cherche, ta cible ?

    • ^^ (Depuis le temps que j’en parle)

  19. La sexualisation, j’ai hâte de m’y remettre. Vive le printemps !

  20. Bravo Anashka !

    Voilà une approche de la séduction active pour les femmes !!!!
    Je suis tellement content que tu prodigues ce genre de conseils à tes lectrices !!
    C’est parfait ! Assumez ! Une séductrice c’est beau !
    Toutes les femmes devraient lire ces articles !

    Pour en revenir à des choses plus concrètes, je vais donner quelques de mes astuces en matière de sexualistation :

    – Dans un bar, ne jamais s’assoir à une table. Toujours sur des tabourets hauts, l’un en face de l’autre pour pouvoir poser ses pieds sur le tabouret de l’autre.
    Au bout d’un moment, on se retrouve étonnement proche ;-)

    – Toujours complimenter sur la tenue vestimentaire, ou les accessoires pour pouvoir toucher la personne. Des fois, j’ose même poser le dos de ma main sur la poitrine de la demoiselle tout en tenant dans ma main son pendentif.

    – Une tenue sexy et un bon parfum (tout le monde le sait ça)

    – Mode regard de braise ON (le pire du pire celui là).

    PS : Mention spéciale pour Penelop Cruz. Cette femme est juste… éléctrique…
    (J’ai d’ailleurs fait référence à elle dans le dernier article paru sur ADS, « pourquoi les filles ne nous abordent pas »)

    Merci Anashka

    • Dans un bar, ne jamais s’assoir à une table. Toujours sur des tabourets hauts, l’un en face de l’autre pour pouvoir poser ses pieds sur le tabouret de l’autre.
      Au bout d’un moment, on se retrouve étonnement proche ;-)

      +1. On viendra systématiquement vous parler. Et, avec des talons, une robe et des bas/collant, un verre à pied, c’est le succès assuré. (Bref, la fille à gauche, sur le comptoir, c’est moi ^^)

      – Toujours complimenter sur la tenue vestimentaire, ou les accessoires pour pouvoir toucher la personne. Des fois, j’ose même poser le dos de ma main sur la poitrine de la demoiselle tout en tenant dans ma main son pendentif.

      J’en avais déjà un peu parlé dans des articles, je pense que une femme peut complimenter un homme sur quelque chose de physique. C’est tellement inhabituel, quand tu es un garçon de t’entendre dire que tu as de beaux yeux/une belle bouche/un beau cul… que ça passe.

      Pénélop est le genre de femme que je ne trouve pas très belle, en revanche, elle a un charme de MALADE. (Tu as vu « dans ses yeux ? »)

  21. Merci pour cet article ! C’est celui qui me manquait ! J’ai eu un rendez-vous qui s’est bien déroulé, j’avais appliqué tous les conseils des autres étapes, mais je n’ai pas réussi à sexualiser, ce qui fait qu’au final ben… Une bise et aurevoir (pourtant je suis sûre à 85% de lui plaire). Bref, je vais appliquer tout ça la prochaine fois que l’occasion se présente !

    Article génial, comme toujours.

    • Merci à toi.
      Bah, en même temps, la sensualisation, c’est déjà pas évident avec des articles sur le sujet, mais qu’en il n’y en a pas, c’est encore plus dur. J’attends ton retour avec impatience. ^^

      (Pas d’avis sur Tarabiscotu ?)

    • Par rapport à Tarabas : je ne le trouve pas super, il a des beaux yeux à la limite, mais sinon sans plus :)

    • 2 Pour – 2 contre. On y est presque !

  22. Merci pour cet article Anashka ! La sensualité amène effectivement une certaine classe. Le regard est effectivement super important. Faut encore que je travail la dessus. Autant on me complimente toujours pour mes yeux, autant si on me fixe trop je suis moins à l’aise et passe en mode sniper. Plusieurs exs m’ont dit à postériori que je les intimidais au début et que je pouvais être glaciale. j’y travail !

    Je me demandais si montrer, de temps en temps, des réactions plus innocentes pour « casser » un peu le rythme n’était pas une bonne idée aussi ?

    Ps: Tarabas ? Là, tu me fais plaisir ! J’étais en kiff sur le bonhomme quand j’étais petite (et ma mère aussi). ça, c’était de la sexy beast !

    • J’ouvre le débat sur ce gars, parce que JUSTEMENT, j’ai un problème : je ne le trouve pas beau du tout. Donc, je veux savoir qui a tort, moi ou les autres.
      Bref 1 point pour Tarabas. A 20 points, j’arrête de le traiter de moche.

      La pointe d’innocence ne rentre pas dans la sexualisation, mais elle permet de rassurer le mec en face. C’est du calibrage : un mec timide, aura du mal avec un sensualisation trop forte, il faudra jouer beaucoup plus sur le confort.

      Pour le côtés glacial, peut-être que tu peux garder le même regard, mais le terminer par un sourire, c’est souvent ça, qui change la donne.

    • Non ça fait deux points ! Elle a dit que sa mère aussi l’adorait :D

    • Nan, sa mère doit venir voter elle-même !

  23. Je crois que mon arme fatale de sexualisation est définitivement mon rouge à lèvre. Rien que de l’avoir aux lèvre, je me sens dans un autre état d’esprit. J’avais l’impression que mon OI avait tendance à plus me regarder en cours quand je l’avais (mais après je me fais peut-être des idées). C’est sensuel tout en pouvant être très classe. Ça a un petit côté « regarde mes lèvres, mais attention, ça tâche ». Et puis on peut aussi en jouer après, de multiples façons, ex : »fais attention parce que si tu continues, tu va te retrouver avec une jolie marque rouge dans le cou ».
    Après, le regard compte énormément effectivement. Profond, appuyé, et accompagné ensuite d’un petit sourire… :)

    Pour ce qui est de la conversation, on peut facilement évoquer des trucs un peu érotiques sans en avoir l’air. Quoi de tel qu’un petit débat sur la subversion et la remise en cause des normes par les sexualités dites « déviantes » ou marginales, ou l’inversion des rapports de domination dans le BDSM => on aborde un sujet hautement sociologique et réflexif tout en évoquant malgré tout un sujet qui pourrait donner des idées… L’autre peut avoir naturellement tendance à construire des images mentales qui peuvent se superposer avec notre propre image…

    Enfin, un truc qui, je pense, peut faire son petit effet, c’est de mimer la gestuelle d’une anecdote que l’on raconte et qui a trait au corps. Imaginons tu parles de la manière dont les danseuses burlesques enlèvent leurs gants avec classe et sensualité, tu peux mimer en même temps la gestuelle. Se toucher l’air de rien en évoquant un souvenir peut érotiser l’instant sans pour autant paraître vulgaire (faut que ça ait l’air spontané, comme un tic).

    • Récemment, j’ai testé le rouge-rouge sur les lèvres (avec un maquillage très léger au niveau de yeux : un trait de eye-liner et une tenue sobre : slim noir, bottes, haut manche longue blanc bouffant). Une révélation ! Peut-être parce que c’est un maquillage plus inhabituelle, peut-être parce qu’il assume une séduction, ou peut-être parce qu’on se sent beaucoup plus sexy, je n’ai rarement eue autant de succès que ce jour-là. Donc, je le garde pour les grandes occasions, pour les moments où je veux vraiment faire mouche.

      Si je m’y habitue, j’aurai besoin d’encore autre chose pour me sentir boosté d’un point de vue sex-appeal. Comme les talons, quand je les mets trop souvent, ils ne m’apportent plus rien en terme de confiance.

    • Ouais mais non, ça ne marche pas toujours.
      Le rouge à lèvres (prune chez moi) me fait le même effet, mais figurez-vous que je suis tombée sur un homme qui n’aime pas ça, mais alors pas du tout !
      Coup de bol, j’en ai jamais mis en sa présence, je l’ai appris le w-e dernier parce que je me suis fait belle pour sortir et que ça m’a pris comme une envie de chocolat, j’en ai mis : ça n’a pas raté, bonjour la remarque qui tue…
      « J’aime pas le rouge à lèvres, je trouve ça superficiel et en plus ça colle ».
      Bon. Je note.
      Mais j’en mettrai quand même, et ça je le lui ai dit aussi. Parce que moi j’aime bien.

    • Tu ne vas te priver. Tu as peut-être l’homme-exception qui confirme la règle. Mais, prune, c’est pas un peu foncé ?

    • Non, pas avec mon teint très mat : j’ai une couleur entre le chocolat au lait et le caramel bien doré. Le prune est juste bien, le rouge jure sur moi, je ne suis pas assez claire ou assez foncée pour ça. J’ai essayé plein de choses (beiges, rouges, bruns, etc) mais la couleur prune me réussit bien :)
      Ma soeur est bien plus foncée que moi, les couleurs roses fushia et rouge profond lui vont vraiment bien.

    • Pour moi, choisir mon rouge à lèvre est un calvaire. J’ai les joues rondes. Donc un rouge, ça fait très vite poupée trop maquillée.
      Je mise sur les rose au quotidien, pour simplement relever légèrement la couleur de mes lèvres.

      La rouge, c’est pour les grandes occasions, mais c’est presque toute la tenue que je regarder en fonction. Je déteste avoir l’air d’une gamine qui joue la grande.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top articles

On A Sondé 2718 Hommes Pour Comprendre Pourquoi Ils Prennent Leur Distance Avec Une Femme…

Hello,Petit mail express aujourd’hui parce que je m’apprête à monter dans l’avion...Mais je voulais quand même que vous voyiez ceci :==> On a sondé...

Ceci ravive FACILEMENT l’intérêt d’un homme…

Première rencontre ou relation mal en point, vous souhaitez raviver l’intérêt d’un homme ? Alors…RÈGLE N°1 : ARRÊTEZ de tout le temps chercher à...

Ceci le fera rester fou amoureux de vous jusqu’à ses 80 ans ! (et plus !)

Comment savoir si l’homme que vous aimez vous aime vraiment ?Est-ce quand il commence à vous dire « je t’aime » ?Ou quand il commence à vouloir vous...

Pour les Femmes qui ont une Grosse Paire de C…

Si cela ne vous fait pas peur… Je peux vous montrer comment rendre un homme littéralement accro à vous…… Parce qu’il existe un « secret »...

Les 4 mots que tous les hommes rêvent d’entendre

Un homme est prêt à faire N’IMPORTE QUOI pour une femme s’il sent qu’elle croit VRAIMENT en lui.L’une des façons de caresser le « POINT...

Les hommes ont-ils peur de leurs sentiments ? (Oui, mais voici ce que vous pouvez faire…)

Hello,Je reçois toujours autant de questions à propos d’hommes qui semblent avoir peur de séduire et surtout de s’attacher à des femmes bien…Je sais,...

Rendre l’homme qui vous plaît fou amoureux, même si vous êtes juste une femme «normale»

Récemment, vous avez rencontré un homme qui vous plaît vraiment ?Vous n’avez qu’une envie, c’est qu’il tombe amoureux de vous ?Mais ça vous paraît...