Quelle place laisser au passé dans une nouvelle histoire amoureuse ?

-

quelle-place-laisser-au-passe-dans-une-nouvelle-histoire-amoureuse
Vous venez de vous rencontrer. Vous vous plaisez énormément. Forcément, vous êtes pris par cette envie de tout vous dire. La passion appelle la confession. On aimerait tellement se connaître par cœur !

Une fois qu’on a parlé de nos goûts, de notre culture, de nos opinions, vient la question du passé. Les tous premiers temps, on peut tout entendre de l’autre. On l’aime comme il est. Et, l’inverse est vrai. Mais, le passé, à terme, vient faire ombrage sur la relation présente.

Et, d’histoires en histoires, nous ne savons plus très bien comment composer avec lui.

Certaines d’entre nous, prendront le risque de continuer à tout dire : et, si ça ne lui plaît pas c’est la même ! L’autre doit me prendre avec MON histoire ! C’est une part de moi.

D’autres, à force de mauvaises expériences se fermeront comme des huîtres. Elles mettront bien du temps avant de se livrer brides par brides.

Pourquoi voulons nous connaître le passé de l’autre ?

Si nous voulons parler de nous, nous voulons aussi tout connaître de l’autre.

Pour la fusion

Dans la démarche, nous espérons, ainsi, être dans une sorte de fusion. Nous n’avons pas de secrets l’un pour l’autre. Nous espérons, ainsi, comprendre au mieux Doudou. Et, peut-être, s’approprier cette part de vie, dont nous ne ferons jamais partie.

Pour connaître sa place

Notre relation au passé AMOUREUX de l’autre est plus ambiguë encore. On finit bien vite par comparer la qualité de notre relation actuelle avec celle des relations passées. Nous espérons avoir une place plus importante, être l’éternel « premier-plus-grand-amour ».

Pour prédire la relation actuelle

On pense qu’en connaissant le passé de l’autre, on peut prédire quelque chose de ses réactions dans le futur. On projette donc une histoire, dont le socle sera notre et sa vie antérieure.

Certaines de nos réactions seront formatées au prisme du passé de l’autre.
« Je ne parlerais pas d’engagement maintenant, parce que Doudou m’a dit qu’il avait toujours fuit l’engagement ».

On connaît le présent de l’autre, on connaît son passé, on peut donc déduire le futur ! Pourtant, chaque relation est différente et c’est se croire TOUT-PUISSANT que de penser que l’on devinera le futur de notre relation.

A la limite, on se laisse submerger par nos peurs que l’histoire de l’autre vient attiser. En imaginant, on provoque ce que justement on voulait éviter. Notre cerveau n’aime pas nous contredire, il fera tout pour nous donner raison.

Ça s’appelle une prophétie auto-réalisatrice, et il y a un article sur ça, ici.

Que faire de nos Exs ?

Doudou, s’il est curieux, devient vite jaloux de nos Exs. Surtout ceux avec qui nous avons vécu de très jolies histoires.

La jalousie de Doudou

La jalousie de Doudou se comprend facilement. Lui -comme nous- aimons être unique pour la personne aimée. Doudou se compare à votre Ex. Il se demande si vous l’aimiez plus/moins. S’il arrivera à égaliser cet Ex qui a pris trop de place [à son goût] dans votre vie.

Il s’agit bien plus de la peur de ne pas être suffisamment aimé que d’une pure jalousie.

Pourquoi parlons-nous de nos Exs ?

Explicitement, nous voulons simplement partager notre passé avec notre Doudou. Nous voulons qu’il nous connaisse. Tout simplement.

Implicitement, si nous en parlons sans cesse, nous faisons passer un message à Doudou. Nous lui disons que l’histoire actuelle ne vaut pas l’histoire passée. Nostalgie, quand tu nous tiens. Le passé s’idéalise, il sera TOUJOURS gagnant face au présent. C’est l’Éden perdu. Et ça, Doudou le sent.

Effectivement, qu’est-ce que ça signifie de ressasser à Doudou notre histoire avec notre Ex ?

Notons qu’en général, c’est quand ça ne se passe pas si bien que ça que nous lui en parlons. N’est-ce pas envoyer [inconsciemment] un reproche au partenaire ? Lui dire : « Tu ne me combles pas assez ? » ?

[C’est valable quand Doudou nous parle de son Ex, hein].

Que dire sur nos Exs ?

On peut :

    • évoquer les grandes lignes
    • évoquer une ou deux anecdotes marrantes

 

Mais, on évitera :

    • les détails sexuels : ou pire, les comparaisons !
    • de TOUT dire : votre intimité vous appartient, vous n’avez pas à TOUT dire à votre mec
    • de ressasser : on ne parle pas en non-stop de l’Ex, c’est angoissant pour Doudou

 

Du passé peu glorieux

Infidélités, échecs amoureux, petits ou grands égoïsmes, vengeances, disputes violentes…

Vous n’avez pas toujours été correcte avec votre Ex, vous en gardez un peu de culpabilité. Oui, vous aviez vos raisons, mais ce n’est pas vraiment glorieux.

Quand Doudou entend cette part de votre histoire, il a peur que l’histoire se répète. Nous le comprenons, mais pourtant nous éprouvons le besoin de lui parler de tout ça.

Au final, qu’attendons-nous de Doudou ?
Peut-être une espèce d’absolution. Parce que même nous, nous ne nous pardonnons pas complètement, nous espérons que la personne aimée comprendra ce passé. Il excusera pour l’autre.

« Malgré ce que tu as fait, ma puce, OUI, tu es quelqu’un de bien. Et, effectivement, tes méchancetés se comprennent. »

Bref, il nous dit ce que nous aurions [peut-être] aimé entendre de la bouche de notre Ex. Il y a quelque chose de l’ordre de la demande de réparation dans cette confession.

Mais, Doudou n’est ni notre psychologue, ni notre Ex. Et, d’entendre notre histoire lui fait seulement peur. On a tous des cadavres dans le placard. Laissons-les, le plus longtemps possible, hors de la vue de Doudou.

Du passé heureux

Vous avez eu une vie riche. Vous avez parcouru le monde, eu de superbe expériences humaines, professionnelles… Bref, votre passé est un véritable roman épique. [Et, c’est le pire que je puisse vous souhaiter.]

Pourtant quand vous parlez du concert que vous avez organisé au Chili avec des amis Argentins, Doudou s’assombrit. Vous sentez bien qu’il est jaloux, et ça vous énerve. Vous aimeriez qu’il partage votre enthousiasme quand vous évoquez ces souvenirs.

D’où vient cette jalousie ?

Il aurait aimé avoir votre vie : d’humains à humains, il a fait beaucoup moins de choses que vous. Il aurait avoir votre vie. Vos anecdotes lui rappellent ses propres opportunités loupées.

Il a peur de ne pas vous rendre aussi heureuse : il est tellement important pour certains hommes d’être CELUI qui va faire de notre vie un Conte de Fée. Mais, loupé, sans lui on s’en tire très bien. Il compare votre passé au présent qu’il vous offre. Il a l’impression que celui-ci est bien morne comparée à vos péripéties d’hier. Il doute un peu de la durabilité de votre amour.

La peur de s’encroûter : certaines personnes pensent que tout le monde a plus ou moins le même lot de « bons moments », et vous, vous avez vécus les vôtres avant lui. Il suppose que maintenant que vous avez profité de la vie, vous ne ferez plus grand-chose ensemble.

Bien sur, c’est FAUX. Une fois que l’on a attrapé la « maladie du voyage », on ne s’en soigne pas facilement ! C’est le moment de s’organiser un séjour avec Doudou et de l’embarquer dans de nouvelles aventures !

Comment le rassurer ?

Si vous parlez de vos voyages avec mélancolie.
C’est normal que Doudou ait peur. Surtout si, avec des amis, vous abordez peu le présent au profits de ces aventures passées. Votre discours sent le regret. Peut-être est-il temps de se lancer dans de nouveaux projets avec votre mec ?

Si vous faites la part des choses. Vous parlez autant du passé que de votre présent. Vous prévoyez de nouveaux projets avec votre mec. Finalement, vous l’attirer dans cette spirale de vie, et, à terme, il vous en sera reconnaissant.

Le passé est toujours délicat. On aimerait que l’autre nous connaisse. Mais, finalement, est-ce que notre passé nous défini ? Et ce, mieux que nos actions présentes ? Mais, le cacher, n’est-ce pas éloigner d’une part importante de nous ?

Et vous, que dites-vous de votre passé ?

Anashka,
En mode, tabula rasa.

59 Commentaires

  1. @Meyrana : je vais pas te rassurer, mais je pense que les mecs sont clairement beaucoup moins lucides que nous sur ce qu’ils veulent. J’ai connu plusieurs mecs qui sortaient d’une relation sérieuse (soit très longue, soit avec enfant) et sitôt célibataires ils se (et nous) disent qu’ils veulent se recaser… Puis sitôt qu’ils goûtent à la liberté retrouvée, adieu le recasage…du moins jusqu’à satiété lol
    Tu as eu un Appollon, ne regrettes rien… D’autres n’auront jamais cette chance (le mode pétasse fait du bien au moral des fois lol) ;)

    • @Superbrunett : Je ne regrette pas :) Surtout quand je vois les photos-trophées que j’ai gardées, franchement, je suis encore toute esbaudie d’avoir eu un mec pareil sous mes quenottes ^^
      Mais c’est un peu dur pour un artichaud comme moi de sortir de ce petit OI. Comme je le disais il y a peu, c’est le premier coup de coeur de cette intensité depuis 10 ans. C’est aussi mon premier VRAI bon coup (désolée, les gars), donc fatalement, c’est une (chouette) étape dans ma vie de femme. Puis c’est une leçon à prendre aussi sur mon noviciat en terme de ONS, une découverte pour moi.

    • alors ça je compatie pour le « vrai » bon coup…Désormais je t’informe que les suivants n’auront pas la même saveur…et surtout du pain sur la planche, te voici devenue exigeante !lol
      Quand on a connu le caviar, c’est dur de revenir aux oeufs de lump !ptdr

    • Bah oui, hélas, tu as totalement cerné mon problème !
      Ce n’est pas de ce type dont je me languis, c’est de cette frustration qui va me suivre un petit moment maintenant… Oh, il n’était pas parfait, loin de là (ça laisse de la marge de progression pour les autres :p) mais il a devancé quelques un de mes fantasmes sans que j’ai à dire un mot. Un pied total !

    • alors dis-toi que tu as progressé oui ! Et tu seras plus confiante pour les suivants, pour les guider vers ton plaisir etc etc… Constructive ! :)
      Je vais dormir un longue journée m’attend demain !
      Bonne nuit Meyrana…et SUH !

  2. Oh mon dieu oh mon dieu !
    Je viens de voir qu’il a actualisé sa photo de profil (pas fait exprès, ça apparaît dans mes actualités…), elle annonce clairement :
    – qu’il cherche des plans culs (une photo de nu sur fond noir, pardon mais…)
    – qu’il est DEJA repassé en phase de chasse (pauv’ nenette qui est passée après moi, elle a fait 2 semaines, elle aussi)

    Et ma première réaction est totalement stupide : j’ai gloussé connement devant mon écran en chantonnant joyeusement « je me suis tapé un apollon, ahaha ! je me suis tapé un apollon ! »
    Dieu qu’c’est con :D
    Dieu qu’c’est bon ^^

    Bon, comment je fais pour plus le voir maintenant… Va falloir que je trifouille dans les options, quand même.

    • Oui, clairement.
      Après sa rupture, il pensait peut-être vouloir se caser… mais, finalement, il veut s’amuser. Soit. C’est son choix. Pour les options, je ne sais pas trop comment on fait…

  3. Anashka : merci pour ton retour. C’est aussi la conclusion à laquelle je suis parvenue.
    Il y a 10 ans, j’ai déjà fait un choix au détriment de ma carrière pour un homme que j’ai fini par quitter 5 ans plus tard (et qui avait pour « saine » ambition d’être entretenu par … moi, pour le restant de ses jours. BOULET SPOTTED !)

    J’ai juste le coeur en miette, parce que cet homme est un véritable coup de coeur (sans parler de coup de foudre, je ne le connais pas assez), et que j’ai tellement peu foi en la gente masculine que j’ignorais que cela me fut encore possible.

    Enfin bon. Il m’aura au moins ouvert les shakras, et prouvé que :
    1. je plais
    2. il existe des hommes qui peuvent vraiment me plaire et me donner envie d’une relation

    Reste à trouver celui qui :
    3. ne joue pas avec ma patience (c’est pas gagné ;))

    Dommage que je sois au régime, j’aurais bien mérité un pot de nutella face à tant de belles (mais douloureuses) résolutions.

    PS : sérieusement, c’est à se demander si certains mecs ne craignent pas de se fouler un doigt en écrivant un SMS. C’est si dur que ça ?!

    • L’important est d’en retenir les apports : le reste, ça blesse un peu.
      Bref, s’il te recontacte, que vas-tu faire ?

    • Oui, c’est pas le plus classe, mais au moins c’est dit !

      Ma première réaction : chanter du Heavy Metal à fond dans ma caisse :D
      Seconde réaction : allo maman, bobo ! (4h de téléphone ^^)
      Troisième réaction : satisfaction.
      Satisfaction d’avoir vécu ça, d’avoir un mec de ce calibre dans mon palmarès (:D), d’avoir reçu tous les compliments qu’il m’a fait (ça c’est à moi, je le garde), d’avoir passé une nuit extra (m’a donné envie de trouver un autre candidat du même calibre :D), de séduire et d’avoir séduit, même pour un bref instant.
      J’en retiens avant tout la caresse à mon orgueil, à peine égratignée par le sms expéditif du mâle rassasié.
      D’ailleurs, je suis passée en mode « Mante Religieuse », j’ai des rendez-vous avec trois autres prétendants forts avenants, dont l’un d’eux m’avait dit qu’il attendrait que mon coup de coeur me passe (j’avais joué franc jeu) et qui frétillait de me revoir, et un autre qui m’a annoncé tout de go que j’étais son fantasme incarné et qu’il serait heureux de me rencontrer, même s’il ne se passait rien (celui-là me fait mourir de rire :D)

      Voilà, en gros, ma réaction :p

      S’il me recontacte ? « C’est qui ? »
      J’ai effacé son numero et ses sms, et il n’a aucune possibilité de me recontacter sur le site de rencontre.

      Non, je ne next pas à moitié ;)

    • I like ! Meyrana, j’aime ton P*T*** de bon état d’esprit !

    • @Meyrana : oh oui ! profiiiittees!!! :)

    • Merci, mais je ne fais rien d’extraordinaire :)

      Le truc rigolo, c’est que quand je croise le regard d’un homme, maintenant, j’entends « tu as des yeux magnifiques, ils sont pleins de paillettes et pétillent de vie. Comme ton sourire ».
      Ou quand je marche crânement dans la rue, du haut de mes talons, j’ai encore un fou rire en me rappelant d’un très spontané « Tu as vraiment un cul magnifique ! Et la peau d’une gamine de 20 ans, comment tu fais ? »
      Etc etc. J’essaie de mettre dans toutes mes attitudes un peu de ces compliments. Je ne les ai pas volés, ni arrachés, ils m’ont été offerts parce que je les mérite.

      Voilà, c’est presque aussi bon qu’une cuillère de nutella ou un ferrerro rocher ^^

    • Et bien, profites de ce super état d’esprit !!!

    • @Meyrana : you rock girl ! :)

    • Merci merci :D Je fais de mon mieux ^^
      Cela dit, je peux en dire autant de toi, au vu de ce que j’ai lu de ton parcours et de ta maestria dans la « gestion masculine », si je puis dire !
      Je m’incline.

    • Je viens apporter le point final à cette triste comédie : j’ai enfin eu mon SMS … qui m’explique qu’il a rencontré quelqu’un d’autre et ne souhaitais pas me le cacher, car ce ne serait pas correct (ce en quoi je ne peux qu’être d’accord).
      Sur ce, je vais faire une petite pause le temps de reprendre du recul, et me focaliser sur ma carrière qui – elle – ne me fait jamais défaut :)

      Le côté amusant (il faut bien positiver un peu!), c’est que c’est la première fois que :
      – je suis rejetée par un homme (j’ai toujours été celle qui partait)
      – par SMS en plus (fatalement, vu que c’est la première fois). Note pour moi-même : ne JAMAIS faire ça à quelqu’un, c’est lâche et douloureux.

      Ça enrichit mon expérience !
      Ceci étant, pas dit que ça améliore mon image des hommes…

      A la revoyure ! J’ai un Next à digérer…

    • OH PUTAIN ! J’ai connu plus sympa…
      Bref, digère ton NEXT tranquillement, si tu veux en parler, j’suis là.
      (Moi non plus, je ne fais pas défaut…:D)

    • Ca mérite une tablette de crunsh, ça :) Merci en tout cas pour les conseils, la prise de recul que tes propos me forcent à avoir même quand on a pas envie de prendre du recul, lorsqu’on a le coeur et la tête dans le guidon, et merci pour les encouragements, les réponses, etc etc.
      Merci d’être là, tout simplement :) On a beau dire que c’est internet, virtuel, tout ce que tu veux, il n’empêche que ça me fait du bien, aussi virtuel que ce soit. Alors reçoit ma gratitude, pas du tout virtuelle !

    • Secret du moment : j’aime être ici. Virtuel ou pas, je sais qu’on est entre nous, entre femme et qu’on parle de vrais soucis. C’est un peu un harem, sans AUCUN mec. Bref, je kiffe mon petit SUH et j’ai hâte de le voir grandir ^^

  4. Pour le piano (j’ai pas oublié ;)), j’ai rouvert mes ouvrages de Schubert, et je te conseille très vivement la mignonne Impromptue Opus 90 n°3 en Sol majeur. Il faut aimer Schubert, mais c’est du beau Schubert :)
    Et si elle te fout le cafard, enchaine avec la virevoltante Impromptue Opus 90 n°2 en Mi majeur, sa petite soeur super célèbre et pimpante de vie !

    • MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !MERCI ! MERCI ! MERCI ! MERCI !

    • Houlà ! De rien :D On dirait que c’était une bonne idée ;)
      Toujours aucune nouvelle de Monsieur, mais bon, il bossait Samedi aussi. Je m’occupe de mes travaux (nouvel appart) et de mon boulot, j’essaie de me changer les idées… :s
      Des conseils pour le changement de registre dans mes sms ?

    • Bon. Là, je me sens vraiment pire que tout.
      C’est assez stressant et lassant, et au final, j’en viens à être assez défaitiste, surtout quand, au bout de 8 jours, je retourne sur le site de rencontre pour l’y trouver toujours actif. Sans entrer dans la jalousie (il fait ce qu’il veut de sa vie), je crois que le message fait tout doucement son chemin jusqu’à mon ciboulot buté.
      J’attends encore jusqu’à la fin de cette semaine (vu que je lui avais dit ne pas être dispo jusqu’à mercredi), mais au delà, je suivrai les conseils d’une personne très avisée : NEXT.
      Parce que quand y en a marre, y a malabar…

    • Et le pire, c’est que j’ai une opportunité professionnelle pas dégueulasse qui me tend les bras… à 500km d’ici (et donc de lui), et qui nécessite que je me décide très bientôt. C’est pas transcendant, mais intéressant (je ne regretterai pas d’y renoncer, tout comme ça peut être marrant d’y aller aussi).
      Ca m’saoule.

    • J’ai une règle d’or, à moins d’être dans une histoire très longue, les opportunités professionnelles passent avant les hommes. Tu ne dois pas prendre ta décision par rapport à ce mec qui semble mener un drôle de jeu.

      (Le coeur brisé il rechercherait consolation dans tous les bras ???)

  5. Il a répondu à un sms resté en suspens (un « bonne nuit » sur lequel j’avais brodé pour laisser une possibilité de rebondir). Il m’a raconté un peu son w-e avec sa fille, et je l’y ai encouragé. Il avait l’air tout content de son w-e.
    J’ai glissé en passant qu’effectivement, je ne le voyais plus sur le site de rencontre (oui, ceci est un appel du pied pour savoir s’il compte continuer à le fréquenter, et donc si j’ai de la concurrence à venir), ce à quoi il a répondu qu’il n’avait pas le temps du tout pour l’instant, et qu’il avait du mal à joindre les deux bouts physiquement. Il m’a expliqué qu’il était déplacé à près de 2h de route de chez lui pour le boulot, qu’il était totalement démoralisé et que du coup il n’avait plus le temps de rien ((hop, petits bisous d’encouragements)
    Il a fini par me dire :
    « Merci, mais j’ai signé pour en ch***. On va se caser une soirée, je te redis. Gros bisou où tu voudras »
    (ce à quoi j’ai évidemment répondu que je ne lui dirai pas où avait atterri son bisous, et ce qui a donc relancé la discussion en mode sexualisée/blagounette pour encore 2 ou 3 échanges avant que je ne lui souhaite une bonne nuit).
    Dans le style de sa prose, j’ai vraiment compris qu’il était en mode raz-le-bol et surbooking.

    Voilà en gros.

    • Bon, de quoi te rassurer ! Il a envie de te voir, mais est surbooké. Reste plus qu’à être présente (ni trop, ni trop peu) par message le temps que vous vous revoyiez ^^

    • Et bien en fait… *rougit*
      Suite à mon message de hier soir (après avoir vu qu’il s’était connecté), ça m’a fait cogiter un max.
      Peut-être que le fait de constater que j’étais moi-même encore active l’a interpellé ? Peut-être que lui aussi venait guetter si j’étais encore dans le game ou pas ?
      Et puis, on s’est rencontrés sur un feeling, suite à une rencontre via un site de rencontres : on sait tous les deux à quoi on joue !

      Alors j’ai pris le taureau par les… enfin, j’ai agrippé mon iPhone et j’ai envoyé un sms (oui, je sais, ça fait deux fois que je le relance mais franchement, 3 jours ! J’ai jamais eu à attendre un homme aussi longtemps, moi :p)
      En gros :
      Moi : « Salut ! J’ai croisé un homme qui avait ton sourire à fossettes aujourd’hui, du coup j’ai eu envie de prendre de tes nouvelles et de savoir si, justement, tu avais ce fameux sourire à cet instant. Bisous d’encouragement »
      Lui (à peine 2 minutes plus tard) : « Salut, oui, tu viens de me le redonner à l’instant, le premier de la journée ! Bisou »
      Moi : « Ca tombe bien, je le trouve craquant ! »
      Lui : « Merci, quand je penses à toi, je te vois toujours avec le sourire dans mes pensées »
      Moi : « Ca te dis de le revoir en vrai » (là j’ai proposé deux dates) « Tu dois toujours me prouver tes talents culinaires :p)
      Lui : « Lol ! Oui mais je taf samedi levé à 4h donc pas cool, va falloir être patiente, car j’ai eu un mal de chien à me remettre de notre dernière nuit. J’ai plus 20 ans !!!!! sniff »

      Là j’avoue, j’ai fondu et gloussé bêtement devant mon telephone :D
      Avant de grimacer en songeant que je venais de me prendre un vent.

      J’ai terminé en lui disant que j’avais adoré cette soirée, et que je pensais plutôt à la semaine prochaine car pas dispo avant mercredi prochain (c’est pas vrai, j’aurais sauté sur n’importe quel jour mais bon, faut bien que j’arrête de faire ma needy un peu :s)

      Verdict ? :s
      *inquiète*

    • Meyrana : Bon, en tout cas, le côtés « surbooké » ressort. Mais, j’ai l’impression qu’il veut te revoir.
      Après, je ne sais pas. C’est vraiment en le voyant que tu en seras plus… Là, je laisserais couler la semaine sans donner de nouvelles. Et, toi, te surbooké.

      En attendant qu’il te relance pour un rencard, SUH est là, hein ^^
      On a le droit de poster juste pour dire que « c’est chiant », parce qu’effectivement « c’est chiant ».
      Tente un moins « mimi tout plein » sur les textos. Il a suffisamment de signes d’intérêts pour être rassuré. ^^

    • Je confirme :c’est chiantissime !!
      Je réalise que je frôle effectivement le cucu la praline comme à chaque fois qu’un homme me plaît vraiment. As tu des conseils au niveau du registre à adopter et comment s’y prendre concrètement ?
      Pour m’occuper rien de lieux que SUH, mes travaux, les amis, OVS et mon cerveau en train d’élaborer des scénarios diaboliques pour le faire tourner en bourrique de désir quand il se repointera (l’aura bien merité :p)

    • Il faudrait un nouveau projet. Rien de plus efficace pour zapper un mec que de vouloir :
      -retaper sa chambre
      – écrire un roman
      – s’organiser un voyage…

      Il t’a rapellé ?

    • Mauvaise nouvelle (en tout cas, je crois) : il est à nouveau actif sur le site de rencontre, mais ne m’a donné aucun signe de vie depuis la dernière fois (3 jours).
      Well, well, well…

    • Peut-être qu’il drague pour draguer, peut-être qu’il passe juste le temps, peut-être qu’il clos les conversations… Bref, tu lui en parleras quand vous vous verrez. Mais, effectivement, ça allume les warning.

  6. Merci pour tes conseils, encore une fois :)

    En vérité, je regrette juste une chose : ne pas avoir mis les choses au clair dès le départ sur ce qu’il cherchait comme relation. Car ainsi, je lui ai laissé carte blanche pour improviser ce qu’il veut. Maintenant c’est trop tard, j’en suis réduite à attendre qu’il me laisse un chance d’en apprendre plus.

    Il m’a parlé de sa fille, de son ex, avec sincérité et une certaine complicité s’était établie entre nous. Je me suis dit qu’un mec qui chercherait un coup du soir ne parlerait pas ainsi de choses qui « fâchent » à la première rencontre. Ai-je été naïve ? Je ne pense pas. J’espère pas.

    S’il n’y avait pas eu ces petits détails-là (et les chocolats pour s’excuser de son retard, et les baisers de remerciement/au revoir), je me serais fait une raison depuis belle lurette au lieu de m’accrocher.

    Mais on dit que les hommes sont ce qu’ils font et pas ce qu’ils disent, alors…

    (PS : je vais voir ce que j’ai en stock pour le piano ;))

    • Meyrana : C’est pas plus mal de ne pas demander à quelqu’un ce qu’il veut comme relation, ça laisse la relation suivre son cours sans s’enfermer dans les carcans qu’on a promis. ça permet aussi de ré-inventer d’autres types de relation, qui n’ont pas encore de nom-étiquette et qui permette au deux de s’y retrouver.

      On avait dit que tu l’appelles quand ?

    • Jeudi :p
      Je pense que je vais même pousser le vice jusqu’à samedi, vu que ma fin de semaine ressemble fortement à un rodéo avec l’horloge et qu’il a, semble-t-il, des contraintes professionnelles relativement épuisantes
      (ouais, j’ai eu de ses nouvelles entre temps <3 *happy*)

    • Il te dit quoi ? C’est lui qui a appelé, il t’a proposé un rencard ?

  7. Désolée pour le multi message mais je suis en proie à un gros dilemme.
    J’ai rencontré cet homme sur un site de rencontre, où je suis toujours connectée, n’ayant pas envie de couper court aux discussions sans savoir où celui-là me mènera (plus j’y pense, plus j’ai peur du plan cul).
    Sauf qu’il y en a quelques uns qui deviennent insistants et demandent un rendez-vous. Est-ce que ça serait mal venu ?
    J’ai peur que dans le tout petit pourcentage de chance que ce soit sérieux, ce type de rendez-vous vienne écorner très sérieusement la confiance de monsieur.
    Mais c’est un trop gros « si » pour me donner envie de fermer toutes les portes.

    Au secours >.<

    • Meyrana : Wouah, il te plait !

      Donc, pour le rencard, sans sexe : s’il vit loin, laisse tomber. C’était une idée. Pas LA solution miracle. ^^
      Si tu as envie de lui et que c’est réciproque, fonce. C’est vraiment le genre de relation dont tu sais ce qu’il en est au bout de 2/3 rencards.

      Pour le site de rencontre : Met le en stand by une semaine ou deux. Le temps de voir où ça va avec le Monsieur. Pour les autres qui te draguent, tu pourras toujours leurs dire que tu as eu un problème de connection. ;)

      Tu as eue des nouvelles, d’ailleurs ?

    • Oui, il me plait vraiment et ça m’effraie de constater à quel point.
      Surtout parce que non, je n’ai aucune nouvelle depuis deux jours, alors que, comme je le disais, avant nous étions en contact au moins par SMS plusieurs fois par jour.
      Je sais qu’il est sensé être avec sa fille, et je sais qu’il n’est pas connecté depuis notre rencontre (donc plusieurs jours) parce que je le vois sur son profil, mais j’angoisse comme c’est pas permis. Mais j’ai peur.
      Je ne regrette pas notre nuit, c’était magique, c’était inouï, mais je me demande si je n’ai pas tout bousillé. Justement la distance m’a fait foncer, j’ai déjà joué la prudente le premier soir (même pas un baiser pour récompenser ses efforts, j’ai été vache :D), le second j’ai pas pu, il me plaît trop pour que je sois malhonnête avec moi-même.

      Ok pour le site de rencontre. Et désolée pour le côté « totalement à fond », j’avoue que je ne me suis pas sentie comme ça depuis une bonne dizaine d’années…

    • Au pire, ce mec te prouve que tu ressens des trucs.
      Au mieux, tu démarres une jolie histoire.

      MAIS, dans tous les cas, tu n’as pas à être désolé. S’il y a bien un endroit où tu peux dire que tu es « à fond », c’est ici. Bien sûr, j’inviterai à la prudence. C’est mon job. Surtout que son histoire est compliquée.

      Relance-le jeudi, si tu n’as pas de nouvelles. En retournant la situation : « Pff, désolé du manque de nouvelles, j’ai été surchargée ^^. Bref, on se revoit quand ? ».

      D’ici là, aère toi la tête, même si c’est compliqué. Qu’est-ce que tu pourrais faire qui te ferais du bien, en attendant ?

    • Merci Anashka :) C’est fou comme tes mots m’appaisent !

      Le problème, c’est que ma situation professionnelle est très tendue, et que le petit bonheur de cette rencontre m’a fait planer puis chuter à nouveau dans cette tension assez malsaine, c’est pour ça que je suis fragilisée et tellement en attente.

      Pour me faire du bien, j’ai plusieurs projets cette semaine, notamment :
      – reprendre le sport (c’est la rentrée demain, youpi !)
      – passer un entretien d’embauche (j’y vais pour le sport, je sais que je n’accepterai pas le poste, j’ai eu des échos très négatifs de cette boite, mais c’est super bon pour mon image auprès du cabinet et pour mon self-estime, je pense)
      – chater / téléphoner aux copines
      – chanter/jouer sur mon piano/composer (je compose vachement bien quand je suis déprimée :D et de façon amusante, ça me remonte le moral)

      Tout ça si je survis à cette semaine de dingue :)

      J’en reviens à mon OI (puisque c’en est un, à ce stade, autant être honnête). Il représente tout ce que j’ai toujours pensé que je n’aurais jamais, il incarne à lui tout seul pas mal de fantasmes, et franchement, je me dis que même si ça ne produit rien, j’aurais au moins réalisé tous ces fantasmes là :D et c’est déjà bien.
      Alors si en plus ça aboutit, ma foi je crois qu’il n’y aura guère plus heureuse que moi sur cette terre ! Vous êtes prévenues :)

    • Meyrana, petite parenthèse, en ce moment, je recherche des jolis morceaux de pianos à écouter. Je suis passée par les nocturnes de Chopin, Einaudi Ludovico… Mais, si tu as des trucs chouettes pour moi, je suis vraiment preneuse.

      Vrai, que pour le moment, c’est un OI. Tu es en train de cristalliser dessus, d’où l’importance de prendre de la distance pour te protéger. Là, tu l’idéalises complètement. Ne te concentre pas sur « ce que tu crois qu’il est », tu ne le connais pas assez, mais sur « comment agit-il avec moi ». Ainsi, tes sentiments pourront voguer au rythme des trucs chouettes ou non qu’il fait pour toi.

      En tout cas, ça fait un très joli emploi du temps ^^

      Mais, je comprend mieux l’effet rayon-de-soleil de Monsieur.

  8. Problème : nous vivons à 1h l’un de l’autre (raison pour laquelle il a pu sauter sur ce prétexte pour s’inviter chez moi, un soir de semaine). Donc si on ne peut pas se voir le w-e, ce sera forcément chez l’un ou chez l’autre, et là on saute directement à la relation de fuckfriends, ce qui ne me conviendra pas.

    C’est clair que je ne veux pas être la fille prise de tête : il s’est beaucoup plaint du caractère emporté et colérique de son ex, lui qui est plutôt du genre loup solitaire, badboy reconverti, macho tranquille, ça ne collait plus du tout. On m’a toujours complimentée sur mon caractère spontané et joyeux, donc j’en profite :) Mais là, c’est plutôt mon caractère impatient qui me fait trépigner. Tout un challenge que de lui laisser le temps de me répondre ^^

    (et pendant ce temps-là, mon flirt du printemps dernier revient à la charge comme une fleur…U_U les hommes !)

    • Je viens d’avoir une idée lumineuse, je crois : il travaille loin de chez lui, mais ma ville est sur le chemin de son retour. Je peux peut-être envisager un verre un soir lorsqu’il rentre chez lui, une petite escapade en ville sans « after » torride, histoire de faire comme tu as dit, re séparer la relation du sexe.
      Maintenant, va falloir réussir à placer ça s’il rappelle :)
      Qu’en penses-tu?

  9. Alors ma contribution à cet article…lol
    C’est très simple, je vis vraiment au présent, je déteste regarder derrière moi, le côté regrets tout ça. J’aime me fixer des objectifs et être dans l’action pour les atteindre ! J’aborrhe les personnes qui ressassent. Mais c’est vraiment le côté terne du ressassement qui me gonfle. Parce que les trucs funs, heureux ou excitants (oui par exemple un mec qui me parle de ces expériences sex avec ses exs, ça m’intéresse, sauf si c’est dit pour me dénigrer lol). Parcontre les mecs qui ressassent sur leurs ruptures douloureuses etc, je suis pas psy et ça me soule, moi-même je n’en parle (un tout petit peu) que si VRAIMENT le mec insiste, sinon je déteste ça, et par pur égoïsme je l’avoue : c’est mon histoire, elle m’appartient.
    :)

    • Donc, SuperBrunette a un Super jardin secret ?
      *anashka veut TOUT savoir ;) *

    • oh oui un jardin de plusieurs hectares…bon réflexion faite c’est plutôt la jungle que le jardin à la française mais au moins dans le mien on réfléchit à deux fois avant de s’y aventurer ! :p

    • Pourquoi être si secrète ?

    • je ne me résume pas à ma vie sentimentale heureusement. J’ai plein d’autres trucs très sympas à montrer :)

    • Par égoisme, parce que je me sens bien seule dans ma jungle amoureuse. Et puis aussi pour me protéger. Je suis aussi d’avis que tout ne se dit pas…et pas à n’importe qui. Avant de choisir son propos il faut choisir son interlocuteur :)

    • C’est sage. Mais, au final, que montres-tu de toi ?

  10. Bonjour Anashka ! Bel article, et qui tombe à pic pour ma petite demande de conseil. En effet, je suis tombée, en surfant pour m’amuser sur un site de rencontre, sur un homme qui me fait un effet boeuf.
    Petites discussions virtuelles, puis échange de numéro et texto au cours desquels monsieur me dit que si le courant passe bien, il se projette volontiers dans une relation à long terme (ce qui, au départ, me fiche un peu des frissons d’inquiétude).

    Première rencontre : géniale ! Il est canon, mais vraiment canon (chatain clair, yeux bleu, sportif de haut niveau qui en plus fait de la muscu d’entretien avec de magnifiques tatouages, un peu tout de l’homme de mes fantasmes que je n’espérais jamais rencontrer, et encore moins séduire ! donc je vous laisse imaginer et je garde les photos pour moi toute seule :p) On accroche vraiment bien, la discussion est fluide, il me touche plusieurs fois mais moi, bête comme mes pieds et totalement hypnotisée, j’oublie de lui rendre ses kinos. Il me couvrait de compliments et me dévorait des yeux.
    Et là, il me dit « je vais te dire un truc qui fait fuir les filles, en général. J’ai une petite fille ». Moi, curieuse, je lui demande avec intérêt comment elle s’appelle, son âge, etc. Tout fier, il m’a montré des photos et on a passé un autre moment sympa… jusqu’au moment où il a commencé à déballer sur son ex. Elle est souvent revenue dans la conversation, depuis. Et là, je m’interroge : ils ne sont séparés que depuis quelques mois, il a l’air encore blessé par cette histoire et pourtant déjà en quête d’une histoire sérieuse : ça sent la compensation à plein nez, non ?

    Bref, le rendez-vous se termine avec un ciné agréable, épaule contre épaule.

    Nous nous sommes revus quelques jours plus tard, chez moi. Ce fut explosif. Je vous passe les détails, mais c’est l’une des plus belles nuits qu’il m’ait été donné de vivre. Il m’a encore une fois cajolée et couverte de compliments, s’est comporté comme un prince. Il est parti au petit matin pour travailler, après un énième câlin torride, un petit déjeuner et des papouilles. Puis silence radio depuis quelques jours (alors que nous étions en contact plusieurs fois par jour auparavant).

    What now ?
    J’hésite à le relancer, ayant été moi-même été un peu « distante » (il ne connaît pas mon nom de famille, j’ai très peu parlé alors qu’il s’est beaucoup dévoilé, parce que j’étais totalement sous le charme, il faut dire), peut-être a-t-il cru qu’il ne me plaisait que pour un soir ? J’espère que non !

    Ou peut-être a-t-il eu peur d’être allé trop vite en besogne, et rumine-t-il encore sur son ex ?
    Ou peut-être que je ne passe pas le test de la futur belle-maman du petit bout-de-chou ? (non pas que je prétende – pour le moment – à un rôle de ce genre…)

    No lo se. Pour moi, son passé n’est pas un problème, mais j’ai noté tout de même que sa fille et son ex revenaient régulièrement dans la discussion (même s’il n’a encore jamais eu l’indélicatesse de nous comparer ouvertement).

    A votre avis, je me monte le bourrichon pour rien ?

    • Bonjour Meyrana !
      Donc résumons, tu as rencontré un homme vraiment mignon qui te plait. Au second rendez-vous, explosive parties de jambes en l’air. Et, il parle d’engagement, de vouloir construire.

      Deux choses te posent question :
      – son manque de nouvelles depuis
      – son passé qui semble prendre beaucoup de place.

      Pour les nouvelles, attend MAX une semaine après l’avoir vu pour le relancer. Voir s’il en est. S’il met beaucoup de temps à répondre : il y a vraiment baleine sous galet.

      L’ex dont il s’est séparé il y a quelques mois est la mère de sa petite ?

    • Voilà tu as tout bien résumé ^^
      Petite précision : il a parlé d’engagement longue durée avant même notre première rencontre.
      L’ex est en effet la mère de la petite, et je connais pas mal de choses sur elle, sa famille, son caractère, etc.

      Pour les nouvelles, j’ai fait ma needy >.< (j'avais peur qu'il ait mal interprété ma petite distance lors de nos rencontres)
      J'ai envoyé un texto taquin/provocateur pour tester sa réaction : en partant, le matin après notre belle nuit, il m'avait dit "tu vas penser à moi tout le temps maintenant", ce à quoi j'avais répondu d'un rire moqueur.
      J'ai envoyé un texto quelques jours après en disant "Tu avais raison", il a répondu presque immédiatement en me demandant à quel sujet, et en me relançant car je n'ai pas répondu tout de suite. J'ai finalement répondu "j'ai effectivement pensé à toi, et ça a visiblement ajouté à mon charme si j'en crois les réactions au boulot", ce à quoi il a répondu que c'était une très bonne réaction au "traitement" (oui, c'est une petite vanne entre nous, selon laquelle il s'est porté volontaire pour me "soigner" de la chiantitude soit-disant inhérente aux femmes en prenant un soin particulier de ma personne) mais qu'il fallait qu'on se revoit pour vérifier le dosage et être sûr que ça fonctionnait bien.

      Et depuis, silence radio. Cet échange m'a à moitié rassurée, mais à moitié seulement !

      Avec le recul, je réalise que je ne lui ai pas exprimé ouvertement combien il me plaisait, combien j'avais pris mon pied, etc. J'ai souri, je l'ai cajolé, j'ai ri à ses blagues, etc, mais je n'ai pas DIT qu'il était le meilleur coup de ma vie et qu'il me plaisait à m'en vriller les tripes.

    • Oui, enfin, ce n’est pas plus mal que tu n’es rien dit. Attend de mieux le connaitre, de voir comment il se positionne entre toi-sa fille-son ex. D’ici un mois, tu en seras plus.

      Tu l’as relancé, il a répondu. Ca c’est chouette !

      Mais, le prochain message : c’est pour lui. Et là, revoyez vous ^^

      Tu verras tout reste avec du temps.

      PS : Pour l’engagement, ne prends pas en compte ce qu’il a dit AVANT même la rencontre. Ne t’en préoccupes pas. On veut beaucoup de choses tant que l’on est pas dans la relation. Il veut plutôt du sérieux, en général, mais ça ne veut rien dire de votre relation à vous.

    • Oh, on dirait que ma réponse n’est pas passée ?
      Je disais donc : Oui, j’ai été ravie qu’il réponde, et oui, je vais attendre qu’il fasse le premier pas car il fait preuve d’une telle confiance en lui que je ne peux pas faire moins si je veux l’attirer !
      Il m’a déjà glissé au détour d’une conversation qu’il considérait la jalousie comme un manque de confiance en soi, et qu’il n’était pas du genre jaloux : ça pose le décors !

      Pour se revoir, il m’a expliqué que les w-e étaient réservés à sa fille (quand il ne travaille pas le samedi), et ma semaine va être bien chargée (boulot + copines) donc ça repousse un peu mais je me dis que c’est bon pour mon image de fille « indépendante et bien dans ses baskets » :)

      Je te tiens au courant ! ^^

      PS : oui, c’est bien ce que je me suis dit, d’autant qu’il n’en a pas reparlé depuis…

    • Oui, vous avez des emplois du temps pas mal chargé. A la limite, ce qui pourrait être cool pour un prochain rencard, c’est un « entre-midi et deux ». ça re-sépare un peu votre relation du sexe.

      Après, il ne faudra pas tomber dans les explications sur vous, juste un moment léger. C’est vraiment comme ça que tu peux te différencier de son Ex. La légèreté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top articles

Les 4 mots que tous les hommes rêvent d’entendre

Un homme est prêt à faire N’IMPORTE QUOI pour une femme s’il sent qu’elle croit VRAIMENT en lui.L’une des façons de caresser le « POINT...

Pour les Femmes qui ont une Grosse Paire de C…

Si cela ne vous fait pas peur… Je peux vous montrer comment rendre un homme littéralement accro à vous…… Parce qu’il existe un « secret »...

Ceci le fera rester fou amoureux de vous jusqu’à ses 80 ans ! (et plus !)

Comment savoir si l’homme que vous aimez vous aime vraiment ?Est-ce quand il commence à vous dire « je t’aime » ?Ou quand il commence à vouloir vous...

Ceci ravive FACILEMENT l’intérêt d’un homme…

Première rencontre ou relation mal en point, vous souhaitez raviver l’intérêt d’un homme ? Alors…RÈGLE N°1 : ARRÊTEZ de tout le temps chercher à...

Comment éveiller l’hormone du plaisir chez un homme

Avez-vous déjà vu un homme au casino qui n’arrive pas à s’arrêter de jouer, alors qu’il ne fait que perdre de l’argent ?Pourquoi pensez-vous...

Rendre l’homme qui vous plaît fou amoureux, même si vous êtes juste une femme «normale»

Récemment, vous avez rencontré un homme qui vous plaît vraiment ?Vous n’avez qu’une envie, c’est qu’il tombe amoureux de vous ?Mais ça vous paraît...

Les hommes ont-ils peur de leurs sentiments ? (Oui, mais voici ce que vous pouvez faire…)

Hello,Je reçois toujours autant de questions à propos d’hommes qui semblent avoir peur de séduire et surtout de s’attacher à des femmes bien…Je sais,...