Pourquoi est-ce que ce mec m’obsède ? (Ou les mécanismes du One Itis)

-

pourquoi-nous-obsedons-nous-sur-des-hommes-et-comment-en-sortir-ou-les-mecanismes-de-loi

Un OI (One Itis), c’est l’obsession que nous nourrissons envers un homme.

Pour réussir un OI bien carabiné, il faut :

  • des sentiments de votre côté
  • une relation insatisfaisante (ou pas de relation)
  • une obstination de votre part (ou incapacité à se sortir ce mec de la tête)

Ce mec nous apparaît comme le SEUL valable. Nous ne voyons que lui. L’OI n’est pas un phénomène rare. Beaucoup de personnes passent par une ou plusieurs fixettes dans leur
vie.

Pourquoi ? Quels mécanismes nous entraîne dans cette chute sentimentale sans fin ?

 

Rappel sur l’OI

Il y a un an, alors que je commençais à prendre en charge SUH, j’avais écris un article que l’OI (que vous trouverez ici ). Depuis, force d’échanges avec les internautes, mon regard sur les mécanismes de l’OI ont quelques peu changé. (Et sont encore soumis à réflexion.)

Pour le rappel, le mec sur qui vous pouvez faire un OI peut être n’importe qui :

 

  • Cet Ex que nous ne parvenons pas à oublier, malgré ce qu’il a fait

 

 

  • Ce mec qui nous plaît depuis longtemps, mais avec qui rien ne s’est jamais passé (si ne n’est des regards, quelques mots..)

 

 

  • Ce petit-ami quiaprès quelques semaines ensembleprend énormément de distance alors que nous nous rapprochons de plus en plus.

 

 

  • Cet interlocuteur sur le net, qui nous rend dingue par ses mots, mais ne semble pas pressé de nous rencontrer

 

 

  • Ce copain, qui nous prend pour sa meilleure pote, mais que nous aimons en secret

 

 

  • Ce plan cul dont la relation est sentimentalement ambiguë, mais qui ne parvient pas à passer le cap du couple.

 

 

 

Nous avons honte d’aimer à sens unique. Nous nous ridiculisons parfois. Nous nous obstinons toujours… Nous espérons qu’il finisse par prendre conscience qu’il tient à nous. Et que les choses changent. En vain.

L’OI est TOUJOURS voué à l’échec.

Pourquoi, diantre, est-il si facile de sombrer dans l’OI et si difficile d’en sortir ?

 

La souffrance intégrée comme preuve d’Amour

J’aime la vieille chanson française. (Fallait que j’en fasse le coming out). Plus particulièrement, j’aime les chansons d’Amour. Et donc, tentant (en vain) de les faire apprécier à un ami étranger, il me dit :

      «

Dans votre musique française, l’Amour est toujours synonyme de souffrance.
– Oui, c’est normal, l’Amour, ça pique.
– Ou pas. Normalement, c’est là pour te rendre heureuse, non ?

     »

C’est vrai, tiens.

(Note : Si tu me lis, l’ami, il serait temps de prendre un café, non? ;) )

La culture de la souffrance …

Nous avons une culture (cinématographique et musicale) qui associe souvent (systématiquement?) la souffrance (et le sacrifice) à l’Amour. Un amour qui nous tord le cœur, les boyaux et nous fait tirer les larmes nous apparaît comme profond, sincère et authentique.

Amour souffrance

Culture Judéo-Chrétienne qui voue un culte au sacrifice. Pour aimer un mec, il faut se planter des clous dans les mains, sinon, ce n’est pas vraiment de l’amour.

La souffrance apparaît comme une preuve d’Amour. Donc plus nous souffrons, plus nous nous sentons amoureuse et plus nous souffrons. (Un beau cercle vicieux, non?)

Facile de tomber en OI : ce mec me fait du mal. Je ressens des trucs (colère, peine, honte) donc je l’aime. C’est du VRAI Amour, puisque que je pleure et que je pense à plus rien d’autre…

… qui finit bien …

Ajoutons que l’esprit humain aime –tout de même– les happy end (merci Disney).

On désire que notre souffrance ait un sens. On attend, dès lors, l’issue heureuse : la résurrection des sentiments amoureux. On pense que notre souffrance mérite consolation. Ce serait juste que l’autre nous aime en retour.

L’OI se poursuit, s’enfonce en lui-même… Car on espère, encore et toujours, que l’autre rende justice à notre Amour souffrance, en nous aimant en retour.

…mais pas dans la vraie vie

Cette justice n’arrive jamais. La vie n’est pas une comédie romantique.

Alors, nous sommes frustrées de ne pas avoir la reconnaisse méritée. Nous avons des actions folles : colères, scènes, enchaînement de SMS, chantage au suicide…

Ces actions entraînent de la honte : nous les savons inefficaces. (La séduction est fille de patience.)

Notre Ego s’en trouve fracassé, nous n’assumons pas. Nous nous donnons l’excuse de la folie amoureuse. Renforçant, alors, cet OI déjà bien carabiné.

Conseil premier pour éviter les OIs

Pour éviter des OIs, séparons souffrance et Amour.

Ils n’ont pas à être liés. L’Amour est riche de joies, de belles surprises et de découvertes. Il nous fait grandir. La souffrance, ne sert à rien d’autre que nous faire perdre goût de la vie et… de l’Amour. La rancoeur accumulée contre l’autre ne nous permettrait même pas de bien l’aimer.

D’ailleurs, dans un OI, l’autre on l’aime ou on le déteste ?

(Très bon bouquin à lire et relire : « Je ne souffrirai plus par Amour » Lucià Etxebarria.)

 

L’autre souffle le chaud et le froid

« Tu me rends folle ! »
Combien d’entre-nous ont eu envie de jeter cette phrase à la figure d’un homme ?

Il fait un pas en avant (*tendresse* *complicité* *nuage* *paillettes* *Tarabas* *fleur* *fleur*) puis trois pas en arrière (absence de messages, peur de l’engagement). Et quand on commence à se le sortir de la tête, qui arrive la bouche en cœur ? Lui. Et c’est reparti, magie, complicité, sentiments…

Et, le voilà qui tremble à nouveau à l’idée d’avancer et il recule. On veut le rassurer, lui faire prendre conscience que le chemin sur lequel on marche est cool, qu’il n’y a rien à craindre. Mais, dans sa tête, il a déjà pris une autre route. Alors, on ne comprend plus.

De quoi a-t’il peur ? Est-ce que je dois me battre ou pas ? Est-ce qu’il était sincère ?

Se positionner est simplement impossible face aux signes contradictoires qu’il envoie. On ne pense pas qu’il joue avec nous ou qu’il nous veut du mal… mais ça y ressemble tellement.

L’espoir fait vivre…

C’est banal, comme du beurre dans les pâtes.

Ce mec est hésitant sur la question de l’engagement. Ne sachant pas où ça peut le mener, il décide de ne jamais y aller vraiment. Mais ne nous quitte pas non plus, parce qu’au fond, il nous aime bien.

La situation est inextricable. Il y a toujours un espoir sans cesse remis à demain. L’OI peut durer des années. Dès qu’il s’amenuise, l’autre souffle sur les braises pour rallumer le feu.

J’ai connu plusieurs fois la situation (tout un article sur les différents types d’attachements ici, on retrouve la catégorie « hommes évitants » ). Ils soufflent le chaud et le froid et nous, on reste là, hébétée par notre incompréhension. On ne sait pas trop s’il faut abandonner ou non.
Notre affection nous pousse à dire : il est à deux doigts de lâcher ses craintes et on se rendra heureux. On ne va pas abandonner maintenant !

… ou pas

La difficulté est que vous avez déjà accepté et pardonné son comportement. Il n’a aucune raison de changer. Vous le prenez avec ses hésitations depuis trop longtemps.

Ne culpabilisez pas : poser des limites dès le départ l’aurait fait fuir. Il aurait refuser net de se lancer avec vous. Vous vous serez seulement évité cette folie amoureuse, mais la relation n’aurait pas mieux marché.

Vous n’êtes pas Chuck Norris armé d’un Nokia 3310. Vous ne changerez pas le monde, ni lui. (Quoique, pour le monde, c’est possible).

Il n’est pas prêt. Pas avec vous. Pas maintenant. Peut-être que la rupture définitive déclenchera un truc dans sa tête et qu’il s’engagera par la suite. (C’est très très rare). Mais, ce ne sera pas avec vous. C’est triste. Parce on ne donne pas aux personnes dont on reçoit le plus. Et vice versa.

Conseil second pour éviter un OI

Quand un garçon met un pied en arrière, soyez explicite. Demandez-lui ce qu’il craint, ce qu’il veut ou ne veut pas. Si ça ne vous convient pas, poursuivez votre chemin. S’il veut simplement prendre son temps ou qu’il a du mal à faire confiance, allez-y doucement, que rien ne presse.

En Amour, on ne peut pas se battre CONTRE les gens, ni les convaincre. On peut marcher à côté, et ce, seulement s’ils le veulent vraiment.

Nous ne sommes pas responsable de la fuite, ni de la lâcheté de l’autre. C’est son une histoire entre lui et lui.

Notre part à nous de responsabilité dans cet OI, tient de notre acceptation de la lâcheté de l’autre et de notre désir de forcer son engagement, contre son grès.

A quoi bon ? Beaucoup d’hommes (que vous aimerez tout autant, si ce n’est plus) voudront faire ses pas vers vous.

Deux pas en arrières, deux hésitations : arrêtez. Pour VOUS. Vous êtes la première personne qu’il vous faut protéger. Lui ne le fera pas. (Ce n’est d’ailleurs pas son rôle).

 

La machine à projection est lancée

Machine à projection : l’art d’inventer dans sa tête un futur qui n’existera pas avec le type tout nu dans notre lit. D’y croire très très fort. De s’en gargariser au point de perdre la réalité de vue.

(Note : Tout le monde a déjà projeté. )

Projection et réussite sociale

Toujours Lucià Etxebarria.

L’auteure met en lumière la question de la réussite sociale chez les femmes. Aujourd’hui, celle-ci passe encore la vie de famille : être une bonne mère, trouver un bon parti.

Trouver l’homme de sa vie est une prérogative féminine. On le voit notamment dans la chute d’estime de soi de ces jeunes trentenaires encore célibataires et des « ma pauvre » de leurs bienveillantes collègues de boulot.

(D’autant plus qu’on nous bassine avec cette histoire d’horloge biologique, qui ressemble tout de même beaucoup à une horloge sociale. Enfin, là n’est pas le débat.)

Quand nous rencontrons un homme, ce n’est pas léger. Il y a un enjeu : REUSSIR son histoire d’Amour . Les ruptures sont d’ailleurs perçues comme des échecs (alors que de nombreuses sont des réussites).

L’Amour est lié à la réussite et reconnaissance sociale. Si nous ne trouvons pas un mec qui a réussi, nous sommes une ratée amoureuse. (Normal…). Il y a une pression, qui transforme les débuts d’idylle en challenge amoureux.

Impossible, dès lors, de ne pas imaginer le futur (potentiel et pré-maché) quand nous rencontrons un homme qui nous plaît. Nous sommes conditionnées pour ça. Alors, joyeusement nous fonçons dans le mur de la projection inutile.

Des défauts de la projection

Une romance nous entraîne à se représenter sa suite. Parfois avec le super-combo : gros-ventre, travaux dans une maison, bourguignon qui cuit dans la cuisine. Ce futur, nous apparaît comme source de bonheur et nous permet de passer outre les difficultés actuelles. C’est une potentialité de bonheur, une représentation.

projection

Il est difficile s’en séparer, bien qu’ au temps T elle n’ait que des défauts :

 

  • Accepter une situation qui ne nous convient pas avec un homme (le garder en Fuck Friend alors que nous désirons plus, on se répète qu’avec le temps… )

 

 

  • Peur/refus de perdre ce bonheur imaginé : ne pas oser aborder un garçon, car un refus signifierai le deuil du mirage aux alouettes. Ne pas tourner la page après un Ex, parce que les rêveries et potentialités ont pris trop d’ampleur.

 

 

  • Incapacité à vivre pleinement le temps T : au lieu de profiter de ces premiers rendez-vous, nous cherchons à savoir s’il est sérieux. C’est à dire, s’il est prêt à correspondre au schéma que nous avons inventé. Plutôt que nous demander si nous sommes à l’aise, maintenant, tout de suite. De même, nous pouvons mettre la pression à l’autre pour qu’il s’engage. (Contre-productif).

 

 

  • Sentiments décalés : Nous confondons Amour et OI. L’Amour c’est l’harmonie au temps T., l’OI c’est l’espoir de l’harmonie demain. Ainsi, nous pouvons rester avec des personnes qui ne nous rendent pas heureuses. Ou continuer à fixer sur elle.

 

 

  • Angoisse d’abandon : Nous avons peur que nos rêveries ne soient que des rêveries. (C’est le cas.) Ce qui entraîne une peur de perdre l’autre, de ne pouvoir exaucer nos fantasmes amoureux. Ce serait un échec du programme de réussite que la société a prévue pour nous. (Et que nous avons intégrée).

 

 

  • Échec de la séduction : la peur, les sentiments et la pression à l’engagement sont la meilleure recette pour faire fuir un homme. A moins de tomber sur un mec tout aussi angoissé de l’Amour que nous.

 

Conseil troisième pour éviter un OI

En bref, la projection est conditionnée. Elle est associée à LA réussite pour la femme. La projection est devenu un réflexe tellement ancrée, qu’on ne l’intérroge plus, malgré tous les défauts que nous avons vu plus haut.

Alors, on passe à côtés :

  • de la relation (qui se vit au temps T)
  • de l’autre ( que nous confondons avec le type de nos rêves, qui nous rendra heureuse dans un futur imaginaire)
  • de l’Amour (qui est remplacée par la peur de perdre)

Nous ne parvenons pas à tourner la page sur ce gars, pour ne pas avoir à faire le deuil des projections (monde magique de l’OI).

Mettre de côté ses rêves d’Amour demande un gros travail de déconstruction. Pourtant, c’est le meilleur moyen de rencontrer l’Amour plutôt que l’OI.

Si je devais résumer : allez vers ce qui vous rend heureuse, maintenant, au tempsT . Pas vers ce que vous croyez qui vous rendra heureuse demain (Vos représentations de l’Amour). Le chemin sera certes plus hasardeux (parce qu’il n’existe que par votre marche), mais il vous assurera beaucoup plus de bonheur à terme.

 

L’OI et le manque d’estime de soi

Si nous avons si peur de dire NEXT a un OI (qui nous rend malheureuse), c’est que nous ne savons pas encore comment nous rendre heureuse. Que nous manquons de confiance tant en l’Amour, qu’en la vie, qu’en nous. Nous nous sentons comme vide et pour nous remplir, nous nous nourrissons de problématiques qui n’ont pas lieux d’exister. (Pourtant, quand on sait la voir, la vie est belle, les enfants ^^)

Mais sur l’OI et la confiance en soi on pourrait écrire des pavés. L’article me semble suffisamment long.
Voilà un an, aujourd’hui que j’ai pris en charge SUH. (Bravo Anashka ! Bon Coach-anniversaire ! \o/). J’espère faire plus d’articles dans les mois à venir sur l’estime de soi. Ensemble, si vous le désirez, j’espère qu’on trouvera divers moyen de se rencontrer et se rendre heureuse. Car c’est par ce moyen et ce moyen seulement que l’on peut rencontrer l’autre, l’Amour qu’il nous évoque dans toute sa splendeur.

Pour vous, quels dynamiques supportent l’OI ? Comment parvenez-vous à vous en extraire ? Ou sur quoi, au contraire, avez-vous du mal à avancer.

Anashka,
L’OI ne passera plus par moi.
Pour me joindre sur FB, c’est ici

 

557 Commentaires

  1. Bonjour,

    Je suis un peu perdue. Le jour où j’ai rencontré cet homme autour d’un buffet dans le cadre d’une réunion de travail, il ne m’a pas lâchée, et il a trouvé un prétexte pour me laisser son numéro de téléphone et son mail, dont je ne me suis pas servie.

    Deux mois plus tard il me retrouve sur linkedin et m’envoie des messages, prend de mes nouvelles, de manière très chaleureuse mais ne semblant pas vraiment me draguer. Cela me met pourtant la puce à l’oreille. Nous échangeons un message, deux messages, etc. et je finis par lui dire que s’il repasse dans le quartier, nous pouvons nous revoir.
    Nous déjeunons ensemble, et… là, je tombe complètement sous son charme.
    J’ai l’impression que c’est réciproque, mais voilà, je suis prise, un compagnon, des enfants…

    J’ai l’impression qu’il est très respectueux car il sait que je ne suis pas disponible, mais parfois je me demande si ce n’est pas moi qui suis accrochée alors que peut-être lui n’est en fait pas si intéressé que cela.

    En tout cas, je l’ai revu la semaine dernière (nous avons des « prétextes » professionnels pour nous voir), et depuis ça tourne à l’obsession pour moi. Je me dis que si ça va plus loin, je vais foutre en l’air ma relation avec le père de mes enfants, et même ma relation avec lui (qui, bien sûr, serait plus simple si nous étions réellement amis), et en même temps maintenant je n’ai plus qu’une envie, c’est qu’il se passe quelque chose.

    Je suppose qu’il ne tentera rien par respect pour ma vie de couple, et personnellement je culpabiliserais d’essayer de vivre qqch avec lui alors que j’ai une famille, mais ça tourne à l’obsession, je ne sais plus quoi faire. Je n’ai qu’une envie c’est de le voir et de lui avouer mon attirance.

    Merci de m’avoir lue et merci d’avance si vous pouvez m’aider.

  2. Merci mille fois. Je suis tombée sur cet article par hasard et vous m’avez ouvert les yeux sur tant.

  3. Personnellement, il y a ce garçon, auquel je pense tout le temps. Il y a plusieurs année je me faisais manipulé par mon ex qui m’avait largué peu après m’avoir trompé, puis j’ai rencontré ce garçon, il cherchait une relation sérieuse, il n’avait pas eu d’autre relation que moi et n’en a toujours pas eu depuis et il etais tout simplement parfait, gentil, bien élevé … Mais mon ex toujours comment me manipuler et j’ai largué ce garçon. Après plusieurs nouvelles rupture et tromperie, il m’a ensuite plaquer pour la fille avec qui il m’avais trompé. Puis laisser de long mois. La j’ai eu le temps se comprendre que cette relation était nocif. Et j’ai réussis à en sortir en pensant toujours à ce garçon, L. Il m’avais supprimer se tout les réseaux sociaux possibles, normal, sauf Snap que j’avais installée pour lui a l’époque. Après avoir parler quelques fois avec lui et être retombé sous son charme sans le prévenir, il m’a dit qu’il préféré qu’on arrête de parler. Je l’ai convaincu de me laisser et que je ne lui renverrait aucun message, Grâce à sa story, je verrais comment il se porte. Puis après plusieurs moi il m’a demandé des nouvelles de fils en aiguille en un an on a retrouver une relation amicale très forte. Quand j’ai pris du recul, après m’être faite largeur par mon ex mais avant que Louis accepte de me reparler, je me suis dis que je ne ferrais plus de mal à quelqu’un et je suis sorti avec un garçon pour « lui faire plaisir », j’ai développé des sentiments amoureux pour lui mais Louis m’obsede toujours. Je n’ose rien lui avouer ce serait3 trop cruel, avec ou sans copain.
    Mais JAMAIS il ne m’a fait souffrir. Je ne veux pas qu’on associe les deux.

    • Bonjour Pomme,

      Comment a évolué la situation ? Je n’ai pas compris toute la fin de ton message.
      J’espère que tout va bien pour toi.

      Nina

  4. Bonjour,

    Alors il y a un mot pour « ça » … et nous sommes plusieurs à nous laisser envahir l’esprit, le cœur, la raison… ?

    Mariée, j’ai eu LE coup de foudre il y a 12 ans envers un ami de mon mari, marié aussi… coup de foudre gardé sous silence pendant 10 ans jusqu’à, on ne sait pas pourquoi, il me confesse avoir trompé sa femme… une porte s’ouvre, je lui confesse à mon tour les sentiments que j’éprouve, il ne les partage pas mais s’en suit tout de même un réel, troublant et excitant jeu, le flirt partagé qui a f 1 année !
    jusqu’au 1er baiser volé, puis le second partagé, puis le 3eme donné…
    mes tentatives pour tout cesser, ses arguments convaincants pour continuer… petit à petit on fait connaissance…
    Mais entre nous pas de sexe, c’est la règle n°1, c’est lui qui l’impose…parce que moi…
    Jusqu’à ce dernier rendez vous magique, 1 heure à parler, s’enlacer, s’embrasser…
    puis plus rien. Il a tout stopper depuis des mois. On ne se voit même quasiment plus entre couple…
    Elle ne frôle pas l’adultère mon histoire, elle est pire que ça… je sais.
    Il me hantait déjà avant, il va encore me hanter longtemps…
    Que faire sinon laissé faire…

  5. Bonjour à tous,
    J’ai adoré lire cet article très nouveau pour moi car je ne connaissais pas le terme OI.
    Je suis actuellement en couple (7 ans d’écart) avec une personne depuis 2 mois seulement mais je suis une personne très sentimentale dans tout ce que j’entreprends. Je commence à m’accrocher bien entendu mais mon compagnon est une personne plutôt solitaire et qui n’a pas vécu de relation sérieuse depuis quelques années. Celui-ci a donc besoin de temps pour lui et de garder son indépendance ce que je peux comprendre.
    Je tiens à préciser que nous ne vivons pas ensemble mais nous travaillons dans la même entreprise et je le croise donc tous les jours a mon travail alors que personnes n’est au courant de notre relation. Vivre caché était plutôt agréable au début mais pesant à terme. Malheureusement je cherche beaucoup d’attentions et de tendresse.
    Auriez vous quelques conseils ?
    Merci par avance

  6. Enfin un article qui m’aide en mettant des mots précis sur ce que je ressens et vis précisemment.
    Comme beaucoup d’entre vous, j’ai besoin de parler de mon experience.
    Ca me fait du bien de lire les votres, je me sens moins seule ( et moins folle) peut etre que mon histoire vous en apportera autant.
    Je vais tenter de faire simple et bref, mais , toi meme qui me lis, tu sais à quel point c’est com-pli-qué …

    Contexte:
    Il y a quatre ans, je romps avec mon ex (je m’ennuyais mais je le gardais en relation de confort sans m’en rendre compte ) je romps avec lui quand je rencontre A (qui se montrait dynamique et cultivé au contraire du précédent ).
    Il y a quatre ans, au tout début de ma relation avec A, je perds ma mère.

    La première année : il fait une TS « au secours » , il tente un concours , réussi l’oral, abandonne les cours, fume spliff sur spliff… bref nevrose d’échec sur plein de point. Me tape des crises de jalousie parce qu’il trouve une photo de moi avec un ami etc…
    On rompt à plusieurs reprises, de ma part ou de la sienne, il se montre aggressif et méprisant dans les paroles, et moi je culpabilise, jme dis qu’il faut que je lui laisse du temps, ou encore qu’il n’a plus l’habitude de ci ou de ca …. je lui trouve des excuses, j’y crois, je prends sur moi au lieu de refuser certaines choses…. (je sais d’ou ca vient, déjà analysé, trop long à expliquer >< )
    La seconde année j'prends de la distance ( enfin je crois ) on rompt on reprend, etc…
    La troisième année, il fume de plus belle, perd son taf, dort dans la rue, reprend contact avec un fils qu'il a eu d'une autre union, trouve un petit boulot ailleurs … on rompt on reprend, je sais que je suis pas avec la bonne personne, je sais qu'il est malsain, que notre relation l'est tout autant, je sais qu'il est dans une nevrose d'echec, quand tout va bien, il trouve un truc pour tout fouttre en l'air (genre se remet a fumer (alors qu'il avait arreter depuis un moment ) et me dit que c'est de ma faute , rate ses rdv chez sa psy, se laisse bloquer son compte bancaire par des conneries … ) bref il est dans l'auto destruction.
    Quatrième année: il vit chez des amis a lui, abandonne son taf, fume et refume (de la chimique, du thc de synthèse, une enorme merde ) , il se tape des crises de parano où il est persuadé de communiquer avec les lezards, que tout le monde veut le tuer, que moi aussi, il en vient a etre violent physiquement, tente de m'etrangler, etc… ce jour là, j'ignore pourquoi, je reste, le lendemain, il tente de me violer. Ce coup là, je romps, j'lui dit qu's'il arrete pas de fumer et s'il va pas voir un psy, c'est mort pour lui et moi, on se voit pas pendant 8 mois, en effet il arrete de fumer , va voir un psy, et puis je rencontre d'autres personnes, et puis finalement on se revoit et puis ca recommence.
    Jusqu'a recemment : tout va bien , mais il commence cette fois a draguer d'autres meufs sur le net, notamment une amie a lui, jle grille, on en parle, il me dit qu'il sait plus pour lui ou moi tout ca, il fume plus, il a un taf, on en reparle, on sdit qu'on reprend de bonnes habitudes, prendre soin l'un de l'autre tout ca, il dit qu'il ne sait plus s'il a des sentiments pour moi ou non tout ca, on decide de se redonner une chance, tout va bien, un soir il rentre du taf, il avait picolé un peu l'aprem et certainement fumé, et puis ca part en couille.
    Sans rentrer dans les détails, il me raconte plein de choses pour m'enerver ( une amie a moi qui l'a embrasser, qu'il aurait bien sauté etc… ) me demande de lui dire de retourner chez sa mère … me pousse a bout et quand il y a arrive et que je lui dit " tu as raison, vaut mieux que tu rentres chez ta mère pour ce soir, parce que ca va partir en couille là ", il s'exclame " ah tu vois tu me fous dehors !!!" et là… Ca part en couille… violence, brutalité, insulte, je gardais mes distances et tentais de ne pas lui rendre la meme violence (ne pas l'exciter +, garder mon sang froid … ) ca le mettait encore plus hors de lui , il m'a jeter une bouteille a la figure que j'ai esquivé, a tenté de m'etrangler, a voulu que je lui plante un couteau dans le ventre, j'ai flippé, j'suis descendue en bas de chez moi , j'ai appelé les flics.
    A l'arrivé des flics, je raconte tout en larmes, et A dit " mais arretez !!! qui voudrait se mettre un couteau dans le ventre ? vous voyez pas que cette meuf est folle ? elle ne supporte pas que je ne l'aime plus elle est hysterique, messieurs je vous suis ou vous voulez, depuis taleur je veux partir, elle me sequestre " …

    Le lendemain je portais plainte. Je n'ai donné aucune nouvelle durant deux semaines, et là j'sais pas je balise, je lui ai envoyé des msg sur fb, je guette les accusé de lecture, il ne se connecte plus a fb , jme demande ce qu'il fout, j'apprends qu'il ne vis plus chez sa mère, je balise, est ce qu'il s'est trouvé une meuf ? est ce qu'il m'a oublié ? on m'dit qu'il est pété tout le temps, jme prends à penser " le pauvre putain "…
    Bref, il ne sort pas de ma mémoire, de mes obsessions, et pourtant je suis partie en voyage pour 5 mois )là pour prendre de la distance, me forcer a tuer cette relation…

    J'ai toujours fonctionné aussi en remplacant un mec par un autre, j'en ai marre de ca, j'ai décider de me faire violence, de rester celib pour l'instant, me reconstruire, mais c'est dur, et j'ai plein de peur : vais je y arriver ? ne suis je pas folle ? et si je me perdais dans le célibat ? pourrais je faire encore confiance à un mec ? pourquoi je souffre comme ca alors que c'est un connard ? etc… j'ai envie de me retrouver et d'etre en paix et en joie, mais …. ca bouffe mon energie.

  7. Bonsoir,

    Bon article, qui pourtant me fait me poser des questions.

    J’ai 23 ans, et à mes 13 ans, j’ai rencontré un homme qui a 5 ans de plus que moi. J’en suis tombée amoureuse petit à petit, jusqu’à l’obsession. J’ai mis un an à me déclarer, donc vers mes 15 ans, il m’a mis un rateau. Jusque là tout va bien, on va dire. Sauf que malgré son rateau, il restait toujours dans ma tête.
    A mes 18 ans, j’ai coupé les ponts avec lui voyant que je n’arriverais à rien et surtout qu’il voulait seulement « s’amuser » avec moi (je précise que je ne faisais rien avec lui à ce moment là). Je voulais tourner la page, surtout que je m’étais engagée dans une autre histoire amoureuse.
    L’année dernière, je suis sortie de mon autre histoire amoureuse qui aura quand même durée 5 ans. J’ai repris contact avec mon « premier amour » comme j’aime l’appeler. Je suis allée sans illusions chez lui, juste pour du sexe (en me disant qu’au moins j’aurai terminé ce qu’il n’y avait jamais eu). Sauf que je me suis rendue compte que mes sentiments étaient toujours là. Même quand j’étais avec mon ex je pensais à lui.
    Aujourd’hui je suis en couple avec lui, parce que sa vision sur moi a changé (ce qu’il m’a dit). Il est amoureux de moi, et je me demande par rapport à ta position qu’un OI n’est jamais transformable en vraie relation, si je me trompe, s’il n’est avec moi que parce qu’il n’a pas trouvé quelqu’un d’autre (il n’a eu qu’une seule autre relation avant moi de deux mois) et que je suis la seule à lui avoir dit « je t’aime ».

    Ce mec n’a jamais quitté réellement mes pensées, j’en suis folle et je ne sais pas comment gérer tout ça.

    Merci des conseils si tu en as,

    Bonne continuation !

  8. Quelle horreur ce passage.
    Avoir un mec, être dans une situation instable avec lui, essayer de raviver les choses mais avoir toujours dans un coin de sa tête l’impression que c’est finit et que vous l’avez perdu, que vous ne l’aimez plus car vous ne ressentez pas ce que vous ressentez avec l’autre. Celui qui vous a fait vous rendre compte que si vous étiez avec lui dans ce lit c’est que quelque chose n’allait pas de l’autre côté. Vous êtes triste en pensant que vous allez perdre cette belle relation que vous aviez avec votre homme, mais pourtant alors que vous êtes censée essayer d’arranger les choses vous ne pouvez vous sortir de la tête cet autre homme, qui vous a dit de vous concentrer sur votre couple et d’arrêter de vous voir. Vous y pensez tout le temps, comment il vous serrait contre vous, comment il vous excite, ces folles parties de jambes en l’air … je me calme excusez moi :)
    On ne voit pas le bout de cet enfer, et le temps paraît encore plus long ça rend la chose encore plus difficile. Dur de s’en sortir.

  9. Ton article est très intéréssant, et min cas pire que déséspéré. Je suis tombée amoureuse de la photo d’un homme sans rien connaitre de lui. Juste un visage tres tres doux et un regard gentil. Apres ca je l ai cherche pendant des mois, en me creant peu a peu un personnage pour aller avec sa photo. Des scenarios imagines sur un morceau de musique, et quelques rires pour des situations avec lui qui n’ont pourtant jamais existées ailleurs que dans mon imagination. Finalement je me suis fourrer la dedans toutes seules, amoureuse d’un personnage que j au inventé, si c’est pas nul ça. Mais voila que je retrouve cet homme en vrai, que je me renseigne sur lui. Mannequin, réalisateur, les clichés de lui lui font un visage tellement différent, sa vie tellement éloignée de l ideal que je m etais crée. Je l ai tout de meme contacte, en sachant pertinament qu il ne pourrait pas se reveler tel que je l’avais imaginé. Pour moi, par rapport a deux photos differentes, c’est deux hommes differents que je vois, deux histoires opposées, et je suis dechiree, tellement triste et j ai a la fois tant d’espoir. Je n’arrive pas a me defaire de ce personnage. Il a pris peu a peu trop de place dans ma vie, et meme si je ne fais rien en fonction de lui, je ne cesse de rever de cet ideal pourtant tellement imparfait et tout simplement humain dans la realité. Alors oui j au trouvé un visage à la perfection au masculin, un personnage imaginaire, mais le réel ne suit pas, ce qui est déroutant.

  10. Bonjour Catskyline, j’ai vécu exactement la même chose, mais étant de l’autre côté. Je suis sur que les échanges par mails développent un attachement très insidieux mais très fort. Dans mon cas, ça a duré 2 ans avant que je craque et ça nous a entrainé dans 3 années de relations chaotiques. Fais donc très attention, même (et surtout) si tu penses contrôler la situation.

  11. Chère Anashka,
    j’ai besoin de tes conseils pour comprendre comment je peux me sortir mon cher collègue de la tête !
    Pour résumer, on s’envoie régulièrement des mails, sms pour prendre des nouvelles, se raconter nos petits soucis ou joies, banalités, en tout bien tout honneur… On déjeune aussi régulièrement ensemble avec une bande de collègues mais on n’est pas aussi proche que par mails. Moi je l’adore et tant que ça restait « amical », ça m’allait car j’appréciais ses attentions à mon égard. Et puis il a commencé à me parler de déjeuner dans des grands restos, à me demander si j’aimais le caviar avec le champagne, sans m’inviter ouvertement, il m’a dit qu’il me trouvait intimidante… Le problème, c’est qu’il est en couple, a un enfant avec sa compagne. J’ai trouvé que ça devenait embarrassant alors j’ai répondu en blaguant.
    Je crois qu’il m’a tendu plusieurs perches que je n’ai pas voulu saisir car je ne veux pas d’une aventure avec un homme déjà engagé ou j’avais peut être aussi peur de me faire des gros films…
    Mais après plusieurs semaines, il a pris un peu ses distances, sans couper le contact, et je me rends compte que je me suis vraiment attachée à lui et que ça commence à me rendre triste et malheureuse.
    Je ne sais pas comment briser le cercle vicieux, c’est comme une drogue, j’aimerais aussi prendre mes distances mais nos échanges de mails me manquent tellement.
    Je ne sais plus quoi faire :-(

  12. Anashka
    par exemple , tu es en short ou en mini jupe ,
    un mec te regarde et fixe tes jambes ,

    tu te dis quoi stp ? merci

    • Pourquoi est-ce qu’il me matte, je ne me suis pas habillée pour lui :)

    • merci
      et tu aimes ce genre de regard ou t’aimes pas stp ?

    • Je n’aime pas DU TOUT :/

    • ou être très discret ?

    • Ce que tu dis , d’autres jeunes femmes me l’ont dit ….
      Je crois que j’avais faux avec les femmes ,
      je pensais qu’elles aimaient bien être regardées et fixées ,
      qu’elles avaient du désir comme moi …
      qu’elles comprenaient le désir de l’homme .
      ben non …
      ?
      en fait il ne faut pas trop les regarder … ? stp

    • Les femmes peuvent aimer le désir de l’homme, quand il ne se porte pas uniquement sur leurs corps.

    • et pourquoi stp tu n’aimes pas du tout ?

      tu ressens quoi stp ? ou tu te dis quoi ?
      merci

    • Comment expliquer… C’est très physique, je me sens vue comme objet sans aucune considération pour ma personne. Pourtant « ma personne », c’est ce que je cultive, mes idées politiques, millitantes, mes réflexions, mes apprentissages, c’est ce qui me pré-existe, le reste, ça se dissoudra avec les années. :)

    • You’re Welcome !

  13. Je suis tombée sur un « psychopathe » pour faire court et je pense que ça m’a calmée.
    J’ai aussi pensé à ce sentiment de fatigue et je me dis que cette lucidité je la garderai toujours au fond de moi d’autant plus que je suis quelqu’un qui fonctionne à l’électrochoc pour tout. Une fois que j’ai pris un coup violent ou même doux tout change pour moi indéfiniment.
    Alors non je pense pas que ça soit un problème c’est même génial de ne plus faire de OI mais est-ce que ne plus faire de OI ça ne serait pas synonyme de ne plus lâcher prise ? Parce que dans le OI j’ai l’impression qu’il y a comme une perte de raison, on cherche des excuses à l’autre, on s’imagine des trucs… Une fois que la raison retrouve sa place, l’OI s’évapore peu à peu.
    Seulement l’amour ce n’est pas de la raison sauf quand ça va mal, si ?

    • Bah, tu vois c’est une de mes grandes questions. Est-ce que l’OI, ce n’est pas un amour à sens unique (qu’il y ait ou non relation) ?

    • Si , l ‘ OI , obsession amoureuse est une saleté , c’est la peste et le choléra ,
      ça fait trop souffrir , c’est une maladie , une obsession , une horreur , une malédiction ;

      A fuir absolument !

    • On est bien d’accord !

    • si tu peux développer ta pensée stp Anashka ?

    • Anashka ,

      merci
      je crois que les hommes sont plus dans le désir , et comme les femmes

      n’en veulent pas , c’est ça qui casse tout je pense ….

      t’en pense quoi stp ?

    • Je pense que c’est la manière de l’exprimer qui casse tout :)

    • De toute façon , j’ai arrété de draguer ,

      ça ne sert à rien , alors ……

    • oui les femmes sont HYPER séléctives , oui tu as raison .

      et comme tu l’as dit , et j’ai lu Cam ici qui l’a dit ;

      je pense que pour vous c’est le feeling , l’entente , le dialogue , la connexion , les sentiments

      tout cela est primordial , essentiel , c’est ça ? stp ?

    • je pense que pour vous c’est le feeling , l’entente , le dialogue , la connexion , les sentiments
      tout cela est primordial , essentiel , c’est ça ? stp ?

      Oui, avant le sexe, avant le corps :)

    • merci Jolie Anashka ,

      – tu dis : il s’exprime différement , dans quel sens stp ? si tu peux développer…

      – tu dis ; elle ont besoin d’être amoureuse pour avoir du désir :

      voilà LA GRANDE DIFFERENCE entre nous h et f. ;

      exemple 1 femme en mini jupe ou en short , j’en ai envie ;

      et donc j’avais raison , elles n’ont pas de désir , en premier .

      – tu veux dire quoi par select. ? stp , est ce selective ?

      merci Jolie Anashka , bise

    • il s’exprime différement , dans quel sens stp ?
      Ce serait un peu long à expliquer. Mais, je pense que beaucoup de femmes ont peur d’être mal vue si elles ont beaucoup d’aventures et que la simple attraction physique ne suffit pas, il faut un minima de connexion psychique. :)

      est ce selective ?
      Oui. :)

    • Anahska , je voudrais te poser des questions un peu franches stp ;

      -est ce que les femmes ont du désir que pour leur mec , ou des fois pour d’autres
      hommes ?

      – les femmes ont elles souvent du désir sexuel , car je me suis souvent posé la question , ( pour moi c’est non par rapport aux mecs )

      – ont elles besoin d’être amoureuse pour avoir du désir ? ?

      – ont elles envie d’avoir un mec ou se satisfaire toute seule ça suffit ?

      j’aimerai avoir plusieurs avis de femmes svp , merci

    • -est ce que les femmes ont du désir que pour leur mec , ou des fois pour d’autres hommes ?
      Tout dépend de la nana et de la relation (c’est rarement le cas en début de relation)

      les femmes ont elles souvent du désir sexuel
      Oui, mais il s’exprime peut-être différement.

      ont elles besoin d’être amoureuse pour avoir du désir ? ?

      Pour beaucoup, oui.

      ont elles envie d’avoir un mec ou se satisfaire toute seule ça suffit ?

      Je pense qu’elle préfère un mec, mais sont assez select :)

    • bisous Anashka , la plus jolie femme du forum ….

    • Ca c’est gentil :)

    • J’avais lu des livres de psychologie là dessus , d’ailleurs …

    • C’est bizarre que les femmes choisissent souvent des conn*rds , des psychopates , des mecs méchants ,
      je l’ai lu souvent , alors qu’il y a tant de mecs gentils…? ?
      je suis un homme , il y a plein de témoignages comme ça ; ?

      et remets toi en question aussi

    • Le piège c’est qu’il était gentil au départ. Mais c’était un leurre comme bien souvent.
      Et la remise en question je la mets en place tous les jours de ma vie, ma démarche vient en ce sens d’ailleurs.

  14. Bonjour,
    J’ai lu cet article plusieurs fois et jusqu’à l’an passé c’était tout à fait moi, je faisais en moyenne un OI par an mais ça me rassurait parce que je savais que rien n’était possible sauf dans mes projections.
    Sauf que voilà : depuis l’an dernier je suis célibataire et je ne fais plus de OI du tout. Je sais pas que ça devrait être formidable sauf que je ne sais pas trop d’où ça vient et j’ai peur qu’en trouvant l’origine de ce fait, je recommence à faire des OI.
    Les petits papillons dans le ventre, le cœur qui bat, les mains qui deviennent moites, je connais plus du tout ça. J’ai l’impression que mes papillons ont été foudroyés comme ma dernière histoire.
    Je dois admettre que ce n’est pas plus mal, j’ai acquis par la même occasion une certaine lucidité dans mes relations et je ne suis pas du tout défaitiste. La seule ombre au tableau c’est que je ne sais pas d’où ça vient et si cette lucidité n’est pas en fait un masque que j’utilise pour me protéger. Sachant que ma dernière relation a été absolument horrible et que j’ai encore la haine contre mon ex et une peur de retomber sur le même genre de malade.
    Pour autant, je ne me dis pas que tous les hommes sont pareils et je ne suis pas froide non plus.
    Alors c’est quoi mon problème ? :(

    • Est-ce que c’est un problème ? qu’est-ce qu’il s’est passé dans cette ancienne histoire ?

      Je pense que parfois, il arrive que le coeur soit … fatigué. Alors, plus de papillons, plus rien… Jusqu’à la fois d’après, mais avec la lucidité et le regard plus clair que tu peux actuellement poser sur les relations, tu te faciliteras la vie pour gérer les prochaines mains moites :)

  15. Ah l’OI ! Je crois qu’on est toutes et tous passer par là un jour ! Personnellement ça à durer 5 ans et maintenant que c’est finis j’en suis mille fois plus heureuse !

    Histoire banale un meilleur ami, enfant des meilleurs amis de tes parents, je le connais depuis toujours et depuis toujours nos parents nous ont mis dans le crâne qu’on allait se marier et blablablabla …… Sauf que quand on est gamins c’est mignon ce genre de connerie « oui c’est mon amoureux et je me marirai avec » que je disais à toutes mes petites camarades du haut de mes 6 ans. Alors ouep à 6 ans c’est mignon on se fait des bisous mais une fois qu’il est plus dans le champ de vision bah t’en a plus rien à faire ! Ca c’est compliqué vers nos 15 ans quand on est sorti ensemble et que je suis tombée amoureuse pour de vrai et surtout pour la première fois. On est resté ensemble 2 mois et il a finis par me lacer par une autre plus inintéressante et moi naive et manipulable comme je suis je suis devenu une loque humaine. A 15 ans je suis tombée en depression, je me suis mise à boire, à fumer cigarettes et joints, j’ai été jusqu’à me mutiler pour lui. Aucun effet il n’a rien remarquer. Alors j’ai couché avec tout les mecs qui voulaient de moi: l’effet ? Il a trouvé ça cool. Ouep c’est un connard et ouep j’étais trop conne. Mais j’étais jeune. Et ça a continuer comme ça 5 ans. Pendant 5 ans il n’a fait que venir me chercher obtenir ce qu’il voulait pour repartir pour une durée indéterminée. Alors oui j’avais droit au typique « je veux pas te faire souffrir je t’adore trop pour ça. T’es ma meilleure amie depuis toujours et blablablabla » ….. Mais mec réveille toi ! C’est trop tard ça fais longtemps que je souffre par ta faute ! Et la dernièrement, il y a environ 5 mois j’ai à nouveau couchée avec et à nouveau souffert comme une dingue. Mes amies m’ont sortie en boite par la peau des fesses et je me suis rendue compte qu’en fait je plais ! C’est fou mais si je m’attachais tellement à lui c’est parce qu’au fond j’étais pas sure de plaire à quelqu’un d’autre .. Qu’un autre puisse m’accepter comme il le faisait me semblait impensable. Mais ces sorties en boite m’ont prouvé que j’avais tord. Je plais aux mecs, à beaucoup de mecs et certains sont prêts à m’offrir tout ce qu’ils ont pour me rendre heureuse. Je dis pas que je suis un canon ou quoi mais je suis juste moi et ma petite personne plait à d’autre. C’est ça qui m’a fait prendre conscience que je foutais ma vie en l’air avec un mec comme ça. Donc j’ai dis merde, j’ai coupé les ponts et j’ai décidé de faire ma vie.

    Aujourd’hui je lui parle à nouveau mais je ressens plus rien. Je me dis que c’est un connard et si je lui parle c’est juste parce que 20 ans de vie entremêlée ça s’oublie pas comme ça. Mais je sais que ce ne sera plus jamais pareil. On sera plus jamais aussi proche qu’avant mais tant pis je préfère le perdre lui plutôt que me perdre moi.

    Les cicatrices que j’ai sur les bras je pourrais pas les enlever et c’est tant mieux parce que quand je les regarde je vois à quel point j’ai été bête et ça me donne la force de croire en moi. J’ai tout simplement décidé de prendre ma vie en main en fait de plus la laisser aux autres. C’est ma vie et j’en fais ce que j’en veux :D

  16. Bonjour, je viens de prendre connaissance de cet excellent article, qui m’a vraiment fait du bien. Je n’écris jamais sur des forums, mais là, je souffre trop, alors me suis dit que partager mon expérience pourrait en aider d’autres comme moi…
    Trentenaire, mariée avec 2 enfants, un job à temps plein que j’aime, une vie bien remplie… SAUF QUE…
    Voilà, dans le cadre de mon travail, j’ai rencontré quelqu’un qui m’a complètement chamboulée. Je ne travaille pas directement avec cette personne, qui a lui aussi un poste à hautes responsabilités, une vie de famille, des enfants. Nous avons le même âge. La même horreur des contraintes et pressions traditionnelles. Nous avons sympathisé lors d’un séminaire, puis au hasard de dossiers, on s’est croisés, recroisés, revus… déjeuners et dîners occasionnels ensemble, échanges par mails, textos, messageries diverses… un soir je suis tombée dans ses bras.
    Je n’ai pas voulu remonter dans sa chambre d’hôtel ce soir là car il était prévu que je rentre à domicile… Mais j’en crevais d’envie.
    Je n’ai jamais eu autant d’envie physique pour quelqu’un, avec qui pourtant je n’envisage pas d’avenir au long terme, même si par moments il me semble être l’homme idéal (surtout quand mon mari et moi nous engueulons… bref ça c’est un autre sujet). Il est mon idéal physique, même ses mains me font rêver…
    Cela fait 3 mois que l’on arrive plus à se voir, contraintes diverses, emplois du temps, éloignement géographique, et aussi, je dois l’admettre, le fait qu’il est hyper lunatique et je ne sais jamais de quelle humeur il va être.
    J’ai tout essayé pour prendre de la distance, mais… je n’y arrive pas. J’ai juste… mal. Seule ma meilleure amie est au courant. Je ne pensais pas qu’un OI était si puissant. J’avais déjà eu des fixettes sur des types, et n’ai craqué que 2 fois en 15 ans de mariage. Rien qui m’ait pris aux tripes comme cette fois-ci. Et là, je suis paumée. Mille et une questions dans ma tête, sur mes choix, ma force (ou absence) de caractère, mon mariage, mes valeurs, bref c’est la pagaille dans ma tête.
    J’ai envie de le revoir, je frémis dès qu’on se parle, il m’a dit et écrit avoir la même envie (mais j’ai de gros doutes). S’il avait vraiment envie que l’on se recroise/re dîne ensemble/ et tout le reste, il aurait fait de l’espace dans son agenda de malade…
    que dois-je faire? J’ai vraiment envie de m’offrir cette petite distraction (je sais, ce n’est pas très moral, mais c’est comme ça). Je préfère assumer ça que de fracasser la vie de mes enfants en quittant leur père sans vraie raison. Mais je n’aurais jamais pensé que cela me dévorerait autant. Comment faire…
    Merci

    • Clelia,

      je vis une situation quasi identique, c’est pas évident… en ce moment je n’ai pas bcp de nouvelles, (contraintes oblige) et c’est duuuuur !

      tu dis que 3 mois sans se voir mais as tu des nouvelles? textos, mail etc

      il dit quoi ?

    • Je serais bien la dernière à dire si une relation est bien ou mal…

      Mais à part trouver un moment pour vous, pour « t’offrir cette distraction » je ne sais pas trop quoi te dire. Tu aviseras ensuite.

    • Merci bcp Anashka de m’avoir lue… rien que cela, ça fait du bien.
      En fait plus je réfléchis (ou rumine, selon les moments) plus je me dis que c’est comme une équation insoluble: d’un côté j’ai follement besoin de ces moments avec lui, car il m’apporte de la légèreté, des rires, de la passion physique, des frissons, des vibrations. Et d’un autre côté, je suis dans le mensonge (vis à vis de mon conjoint, ma famille, mes amis) et ma double vie ne me mènera nulle part -sauf à souffrir sans pouvoir rien dire à personne. Quand je n’ai pas de nouvelles de lui pendant quelques jours (ce qui arrive souvent, soyons réalistes) j’ai l’impression d’avoir eu sous les yeux un billet pour un tour du monde de mes rêves, et qu’il a disparu/s’est envolé par ma faute. Je sais, c’est grave de penser ça… Dans mes moments de lucidité je me dis que je suis franchement maso de me faire autant de mal, toute seule dans ma tête!
      Bref j’ai terriblement envie de cette personne. Le mot « distraction » était peut être mal choisi. Quand je suis en train de dîner ou me promener avec lui, j’ai plus l’impression de me faire du bien, un petit cadeau, très égoïstement…
      Tout en sachant que cette relation est toxique pour mon moral…
      Jamais je n’aurais imaginé être aussi torturée, et c’est ça que je ne m’explique pas.
      Merci encore pour ton précieux forum (que j’ai découvert par hasard, mais le site entier est top!!)

    • Tu as deux choix :
      – soit tu te culpabilises de ce que tu ressens et tu fais de ta vie un enfer (c’est possible et tu auras le sentiment d’être moralement plus « propre »)
      – soit tu décides que c’est ce que tu ressens (cet homme comme un billet de tour du monde) et tu vis ton truc.
      Mais, maintenant, tu n’as pas tellement d’échappatoire à la souffrance morale, ce gars te plait déjà. Un pote disait « quitte à faire une connerie, autant la faire dans la bonne humeur, sinon ce n’est pas intéressant ». C’est très immoral ce que je raconte, mais à mon sens tu es déjà coincée…

  17. Pour information, et parce que je ne suis pas tout à fait d’accord avec le point sur la souffrance, le terme passion vient du latin souffrance … Mais bon d’un autre cotè, pour moi la passion n’est pas de l’amour, mais une émotion additive.

    • Ce peu être une forme d’amour ? L’amour, même tendre, est une émotion additive (mais pas aux mêmes hormones que celles de la passion).

    • Salut Marc,

      J’espère que tu ne le prendras pas mal mais vu ce que tu écris, ta façon de draguer me parait assez intrusive, lourde voire menaçante (y compris dans le vocabulaire, par exemple « isoler » ça en dit assez long!).

      Je ne dis pas que tu as de mauvaises intentions, mais je pense que tu aurais + de succès en considérant « les femmes » avant tout comme des êtres humains et pas comme des « cibles » interchangeables qu’il faut assaillir.

      Le harcèlement n’est pas sexy.
      La séduction c’est un échange, les relations aussi.

      Ne te décourage pas! Mais stp! change de point de vue!

    • merci
      pourquoi cela te parait lourd , intrusif voir menaçant , vouloir l’isoler pour lui parler seul à seul , c’est pas menaçant ? ?
      c’est pas du harcèlement si j’ai envie de lui parler , et après envie de flirter…?
      tu dis : La séduction c’est un échange, les relations aussi.
      mais moi j’ai pas envie de discuter des heures , j’ai envie de flirter si j’ai envie d’elle…

    • Disons que je pense que la discussion (plate et platonique) fait partie du flirt. Sinon, tu passes un peu pour le boulet du jour.

    • merci
      que veut tu dires par : un abordage avec des mots simples, une grande conversation ? stp
      si tu as des exemples stp

    • toi qui est une spécialiste des femmes

    • imagine , toi qui connait bien les femmes et qui t’occupe d’un site de femmes , imagine que je te drague , comment aimerais tu être draguée ? qu’aimerais tu entendre ? merci

    • Je ne suis pas une spécialiste des femmes, je suis une spécialiste de la séduction, c’est un peu différent. :)

      Comment j’aimerai être regardé, un regard d’abord (pas fixement, juste un regard), un abordage avec des mots simples, une grande conversation et un numéro :)

    • c’est pas évident , s’il ne faut pas la fixer , s’il ne faut pas l’inviter à prendre un verre , s’il ne faut pas la draguer car elle se sent agressée , s’il ne faut pas la flatter .
      Si elle trouve tout cela lourd , il n’y a plus rien à faire alors ? ?

    • je ne vais pas dire à la fille : salut , tu me plais , je te désire ? …

    • merci , oui , mais comment tu veux que l’homme montre à la fille qu’elle lui plait si ce n’est par le regard ? quand on se connait pas

    • En commençant par faire connaissance :)

    • Moi , si elle me plait , je la fixe , ex. dans un lieu public , peut être qu’elles n’aiment pas ça ? ?

    • Non, les filles n’aiment pas ça :)

    • Anashka , en fait , tu crois qu’un homme devrait parler à une femme comme à un mec , et ne pas montrer son désir alors ?

    • Je pense que ca se joue en deux temps, mais dans le premier oui. Parler comme à quelqu’un de « normal », en gros « un mec ».

    • merci , je vais voir….

    • je ne sais plus faire , je n’ai jamais su faire alors c’est Waterloo en continu alors…

    • oui , je ne sais pas quoi te répondre à cela , de toute façon c’est un vrai désastre….

    • Je crois qu’il faut reprendre tes bases de séduction. Tu as fouillé un peu ce site..? Tu pourrais prendre le temps de lire les différents articles du BEST OF, je pense que ça t’éclairera. :)

    • j’ai du mal à comprendre les femmes….

    • c’est vrai que j’ai envie assez vite de la flatter , de lui faire un bisou , de la caresser , et là , souvent râteau ……hélas….,?

    • En disant cela, tu poses la fille qui te plait comme un objet qui n’aurait ni désirs, ni volonté propre face aux hommes. La rencontre a lieu dans l’échange, pas dans le plaisir solitaire à regarder et « flatter » l’autre…

  18. merci
    oui , je vais faire comme ça avant d’aborder , j’en ai marre
    des rejets , oui , marre ,
    de toute façon , je ne drague plus , j’ai arrêté…..

    • Quel âge as-tu Marc ? Comment t-y prends tu quand tu dragues ?

    • j’ai 40 ans

      ben ,comme je l’ai dit plus haut , je la fixe , puis je lui parle , je lui dis
      que j’aimerai discuter avec elle , qu’on peut prendre un verre , ou se
      promener ensemble ou se revoir , je lui pose des questions sur elle ;
      si c’est au travail , j’essaye de l’isoler :
      prendre un café à la pause , discuter , manger ensemble à midi……sortir de
      la boîte à midi…aller à Mac Do…
      Quand elles sont plus jeunes aussi , elles refusent aussi.

      C’est vrai que je cherche à flirter assez vite quand je la revoie

    • Une des meileures manières de séduire une femme c’est de lu faire sentir que l’on attend rien d’elle. Peut-être es-tu un peu pressent.

      Si elle répnd à tes questions, te relance, quand tu amènes de la conversation, là et seulement là, tu peux lui proposer de la revoir…

    • oui ,
      je crois que si il n’y a pas de signe d’intérêt , c’est pas la peine ;
      c’est ton avis stp ?

    • Oui, la séduction se joue à deux. :)

    • oui , je crois que je me fais trop d’illusion…
      si tu peux développer :
      Une des meilleure manières de séduire une femme c’est de lui faire sentir que l’on attend rien d’elle. ?
      Car , moi , je pensai qu’il faut lui poser des questions , qu’il faut foncer ,
      lui faire des compliments , la fixer du regard etc…? lui sourire , lui proposer
      1 R.V. , et là :
      râteau comme d’hab…..? merci

    • Disons qu’il est possible que tu ne calibres pas suffisament en fonction des signes d’intérêts ou désintérêt que tu reçois.

    • m = marc , ( petit problème )

    • J’ai bien compris, pas de soucis.

  19. Anashka ,
    quand je fixe du regard une jeune femme , une inconnue , et qu’elle ne me
    regarde pas , par exemple , dans le bus , dans la rue….,
    tu crois que c’est mort d’avance ? ?

    • Est-ce que tu lui souris ? Tu fixes comment ?

      Oui, un EC (Eye Contact), ça se fait à deux. Si elle ne te le rend pas, c’est qu’elle n’en a pas le désir.

    • merci
      oui , je souris un peu
      je la fixe longtemps
      ex . dans un bus ,
      oui , je pense que tu as raison si elle ne me regarde pas,
      c’est mort , c’est ce que tu penses ?

    • Oui.

      Peut-être que tu peux tenter : un premier regard plus court. Quitte à en jeter plusieurs. Plutôt que « fixer » qui peut être un peu … déroutant.

  20. Anashka
    merci , c’est important ce que tu dis ;
    tu penses que si elle ne montre pas de signe d’intérêts que tu cites
    ( il y en a d’autres ) , alors ça ne vaut pas le coup de l’aborder , la femme ?
    si il n’y a pas un minimum de signes venant d’elle ? ?

    • Disons que, pour être tranquille :
      – tu instaures un EC (Eye-contact / jeu de regard)
      – tu l’abordes ensuite
      – et tu vois s’il y a d’autres signes d’intérêt pour aller plus en avant. (Est-ce qu’elle répond à tes questions par des questions par exemple ?)

    • oui , c’est vrai , si elles ne montrent pas de signe d’intérêt et que j’essaye
      de l’isoler en tête à tête , exemple boire 1 café , ça ne marche jamais…

    • Voilà. Regarde sur mes articles « signes d’intérêt », s’il y a des choses que tu peux adapter aux femmes.
      Sinon, tu connais artdeséduire.com. Ils sont spécialisés en séduction masculine.

    • merci,
      c’est vrai , quand on aime , on veut que ça soit réciproque, sinon on souffre.
      En fait il faudrait du non – attachement , c’est ce que tu veux dire ?
      Laisser l’autre libre d’aimer ou pas ?

    • Disons que pour un amour « vrai », à mon sens, il ne faut pas « forcer les choses ». Des hommes nous aiment « comme ça » et d’autres ça collent pas. Mais, je suis pour la liberté de laisser l’autre naviguer à ses sentiments comme il l’entend. :)

    • merci
      que veux tu dire par :
      – la confiance en mes sentiments
      – la tentative de séparer sentiments / désir de possession / ego ?

    • Confiance en mes sentiments : si je l’aime, c’est qu’il y a des choses qui ont supports de cet amour chez lui (bienveillance, confiance, plaisir à être avec) dans les moments où je doute, je me rapelle qu’aimer, c’est un sentiment avant tout positif. Et que c’est pour cela que je suis en relation. Donc, je me fais confiance et dialogue avec la personne de ce qu’eventuellement pourrait me poser souci.

      Aimer, ce n’est pas posséder, pas « avoir ». Mais ressentir du plaisir à être avec. L’association amour-possession pose étrangement les règles :
      – d’exclusivité
      – de jalousie
      – de compte à rendre
      – d’engagement

    • Anashka , tu as travaillé sur la façon dont tu tombes amoureuse ?
      dont tu t’attaches ?

    • Pas exactement. J’ai travaillé sur :
      – le dialogue avec l’autre
      – la confiance en mes sentiments
      – la tentative de séparer sentiments / désir de possession / ego
      – le respect de l’autre, de son intimité
      – la séduction : « comment plaire et surprendre toujours plus ? »

    • merci ,
      c’est bien si t’es heureuse , tu as de la chance…..

    • J’ai travaillé sur moi pour ça ;)

    • merci Anashka ,
      tu recherches quelle relation , toi , avec un homme ?
      l’aventure , la stabilité , durable ou pas ? les sentiments ou le côté physique ?

    • Je ne recherchais rien, je me laissais porter par ce qui me rendait heureuse et aujourd’hui, j’ai trouvé plus de bonheur que je ne pouvais en imaginer.

    • merci , je vais les lire…
      Vous pouvez me poser des questions , les Filles , si je peux vous aider….

      Anashka , tu penses que si il n’y a aucun signe d’intérêt , c’est mort
      d’avance ?

    • Tu peux en faire naitre une partie, des sigbes d’intérêts. Regarde sur « comment draguer un garçon » c’est dans le BEST OF, il y a la structure des phases de séduction. C’est la même pour les garçons.

    • Pas nécessairement. Tu peux tenter de séduire, notamment pa l’humour et tu vois ce que ça donne après. Pense à regarder aussi les signes de désintérêts.

  21. Bonjour Anashka,

    pour en revenir à ma situation, j’ai du annuler le rendez-vous avec le garçon en question..C’est remis à mi-fevrier :(

    • Pourquoi cette annulation ?

    • J’ai eu un imprévu familial et je le lui ai expliqué.. Il a été un peu brusque dans ses sms, alors que je lui ai écrit « vraiment désolée, j’espère à bientôt », il m’a répondu « l’espoir n’a rien à faire ici, on se verra si tu en as envie ».. ai-je été maladroite? J’aurais du être plus directive peut-être..

    • Je veux juste prendre le temps de me poser au calme et faire le point sur mes sentiments ..que voulais-tu dire dans la seconde partie de ton message?

    • ça se passe.. Avec des hauts et des moins hauts ;)
      Crois-tu que l’on peut réellement oublier un OI?

    • Oui. Il faut du temps, mais oui.

    • productifs? On vient de commencer mais il met beaucoup de bonne volonté.. j’ai mis aussi beaucoup d’eau dans mon vin.. Au final, je suis contente de ne pas avoir bousillé mon histoire pour un mec qui ne savait pas ce qu’il voulait au final et qui a fui lâchement..

    • Pour trouver une personne plus en avant sur sa route, ça demande souvent d’avancer (donc d’abandonner des paysages connu et rasurant). :)
      Comment ça se passe avec lui ?

    • Le suivant, je l’ai déjà ;) et il fait pas mal d’efforts en ce moment pour harmoniser notre vie de couple, je dois le reconnaître..

      L’essentiel pour moi c’est d’abord mon enfant, ensuite mon couple, trouver un nouveau job et arrêter de me prendre la tête pour comprendre pourquoi un type qui voulait tellement me voir m’a jeté comme une vieille chaussette trouée..

    • Est-ce que ces efforts sont productifs ?

    • Merci Anashka pour ta réponse.. Je doute qu’il m’enverra un message mais sait-on jamais, étant donné que nous avons nos anniversaires à 1 jour d’intervalle, je préfère parer à toute éventualité.
      Je digère peu à peu, je me dis que :
      – soit je l’ai saoulé avec mes histoires de boulot
      – soit il s’attendait à un rencard amoureux et moi à un rencard amical, donc pas sur la même longueur d’ondes
      – soit il lit SUH et, en bon gentleman, il a préféré se retirer pour éviter de mettre le bazar dans mon couple (bah quoi, j’essaie de redorer un peu son blason)

      Bon quoi qu’il en soit, je vais me concentrer sur ce qui est vraiment essentiel et arrêter de me prendre la tête..Comment tu dis déjà? Next? :)))))

    • NEXT, ça veut dire « au suivant ».

      Qu’est-ce qui est vraiment essentiel pour toi aujourd’hui ?

    • Bonjour Anashka,

      Bon, je n’ai pas eu de nouvelles de tout le week-end..Je pense que c’est clair.. Mais je ne comprends pas cette manière de faire un peu lâche, il aurait pu me dire clairement les choses ; parce que là, j’ai passé tout le week-end à me dire que j’avais du faire quelquechose de mal ou pire, que je n’étais qu’une pauvre fille, pas assez intéressante/cultivée/intelligente (rayer la mention inutile lol) à ses yeux et ça, ça fait vraiment mal.. C’est lui qui m’a proposé qu’on se revoie et qui m’a relancée, qui a fixé la date et finalement il se volatilise sans un mot..
      J’aimerais avoir ton avis sur le point suivant : c’est mon anniversaire dans 15 jours et le sien est le lendemain. Si jamais il m’envoie un message pour me le souhaiter, quelle attitude adopter? Quel type de réponse? « Merci c’est gentil » et basta?

    • Je ne répondrais même pas…Mais tout dépend de l’objectif qu’il y a dans la réponse que tu veux faire.

    • Non ce n’est pas dramatique, ca fait un peu carpette c’est tout..mais je n’avais pas envie de me facher avec lui, va savoir pourquoi je tiens beaucoup a lui meme en ami.. Pas de reponse mais I’ll est supppose etre en rendez-vous pro toute la matinee donc on verra.. Suite au prochain numero

    • Je ne bouge pas :)

    • Bon j’ai fait une connerie, je lui ai ecrit pour m’excuser du ton un peu abrupt de mes sms, on verra si I’ll repond.. Je l’ai aussi pris pour une marque de desinteret et ca m’a vexee..
      Avec mon mari, on a eu un gros clash et du coup mis cartes sur table et pour l’instant ca va nieux ;)

    • Aie ! En même temps, ce n’est pas dramatique de s’excuser, mais il est possible que ce soit effectivement du désintérêt. Est-ce qu’il t’a répondu ?

    • Salut Anashka,
      comment vas-tu? Comme promis, je viens donner des nouvelles. Je devais voir mon OI demain, je lui ai demandé si c’était toujours ok par sms et il me repond qu’il a oublié de le noter et que du coup, il n’est pas dispo.. Il me propose dans 2 semaines.. Difficile de savoir si c’est un manque d’intérêt ou un moyen de se venger de mon annulation précédente..Je ne lui ai pas encore répondu..

    • Je table plutôt sur le désintérêt… Dans 3/4 jours si tu as encore envie de le voir, confirme-lui pour le rencard…

      Toi, de ton côté, comment tu vas ?

    • En gros, pour l’autre homme, tu as 3 choix :
      – tenter de séduire, encore et encore… (à voir si ça marche ou non)
      – tracer a route (tu effaces tout et tu avances)
      – faire un point (par mail tu lui dis tout ce que tu as à dire), les points, ce n’est pas de la séduction. Généralement, il ne laisse comme possibilité qu’une rupture, mais une rupture « propre ».

    • Non, simplement il t’invite à lui refaire une proposition et il est déçut (peut-être pense-t-il que c’est une excuse). Ce n’est pas problématique à mon sens.

    • Je n’ai pas tout compris a ta reponse Anashka… Tu veux dire que le break risque de mettre fin a ma relation avec mon mari? C’est un avant-gout de rupture?

    • A mon sens, quand on fait un break, c’est qu’on cherche des réponses et qu’on a besoin de recul (pas forcément que l’on veut rompre). Je te demandais simplement qu’elles étaient les questions auxquelles tu voulais répondre vis à vis de ton mari. :)

    • dans l’absolu Anashka, j’aimerais ne pas rester sur ce goût d’inachevé, mettre de la réalité sur cette relation fantasmée..Mais ce serait bête de tout gâcher (notre amitié + ma vie de couple et la sienne si jamais il est vrai qu’il a une copine) pour quelquechose qui ne pourrait durer : c’est un collectionneur, il est très inconstant dans ses relations..Et en plus, on ne vient pas du même monde.. Et je fantasme peut-être sur lui pour oublier mes déboires actuels, peut-être qu’au final je ne veux pas de cette relation..
      Pour mon couple, c’est banal en fait, la naissance de notre enfant nous a chamboulés, on a l’impression de se laisser envahir par le quotidien, Mr est déprimé et donc agressif.. Hier, je lui ai demandé de faire un break, il m’a dit « je t’aime mais je te comprends, fais ce qui te conviendra » et ça m’a brisé le coeur de le voir mal..

    • Qu’est-ce que tu vas faire pendant ton BREAK ? Tu sais sur quoi tu veux faire le point ?

      Au pire, si tu pas vraiment pour arrêter, mais clairement, l’ambiguité avec l’autre homme, passe par le mail. Mais, autant prévenir, tu peux dire ce que tu veux, mais ça arrête la relation (clairement), après ça, c’est foutu (généralement).

    • cette pseudo-relation commence à me perturber..Je ne sais pas ce qu’il attend, s’il me voit comme une amie (est-il vraiment en couple?) ou si il veut tenter quelquechose..Et moi je ne sais pas non plus ce que je veux..mon couple va mal mais avec lui, ça n’ira nulle part..C’est le bordel dans ma tête…

    • Pour savoir s’il te voit comme une amie, le rencard t’en apprendra plus.
      Pour savoir si tu veux ou non de cette relation, c’est entre toi et toi. Peut-être faut-il la séparer de ce que tu vis avec ton couple. Est-ce que dans l’absolu tu as envie de tenter un truc avec lui ?

      Pour ton couple, qu’est-ce qui se passe ?

  22. Je me faisais jeté en série , maintenant je ne sais plus quoi faire .
    Je n’arrive même pas à avoir une amitié féminine même sur internet…

  23. merci Anashka ,
    Par exemple , au travail , quand chaque fois il y en avait une qui me
    plaisait , elle me disait non , me jetait pour aller prendre un verre ou
    manger ensemble le midi ou même prendre 1 café à la pause !
    Je tombe toujours sur celles qui ont un mec par exemple ou qui disent non.
    Ben , le rejet ça n’apporte rien , ça fait mal….
    Quand elles sont plus jeunes aussi , elles refusent ;
    celles qui ne me plaisent pas , je ne leur parle pas.
    Je suis découragé…

    • Comment t’y prenais-tu ? selon le travail que tu fais, c’est peut-être malvenu de draguer dans ce contexte là…

    • on parlait , puis je lui demandais pour prendre 1 verre à l’extérieur de la boîte,
      ou 1 café à la pause…
      c’est un emploi de bureau , oui peut être que c’est malvenu ?…

    • Si elle ne t’avait pas montré de signes d’intérêts, oui.

    • qu’appelles tu signes d’intérêts stp ?

    • Les regards, les rires, l’envie d’être prêts de toi, être collante… Tout ça.

  24. Je pense qu’on choisit , inconsciemment , des partenaires inaccessibles
    ou fuyants ou qui nous rejettent .
    A votre avis ?

    • Pas toujours, mais c’est récurrent.

    • merci,
      pour moi c’est sûr, c’est récurrent, et répétitif…hélas

    • je ne sais pas comment m’en sortir de cela ? ?

    • Quels sont les points communs entre ces femmes qui t’ont plu hors leurs innacessibilité ?
      Qu’est-ce que t’apportait leur mise à distance ?

      Quels comportements avais-tu avec celles qui te plaisaient moins ?

      J’pense qu’en prenant le temps de répondre à plat à ces questions, ensemble nous aurons des pistes de réponse. ^^

  25. Bonjour Anashka, merci pour ta réponse et pas de problème pour l’entente ;)

    Pour te répondre, je sais qu’il tient à moi, je ne doute pas de son attachement.
    J’ai la même vision des choses que toi, accepter la situation avec de la patience et de l’écoute, ou bien arrêter pour ne pas souffrir. On se voit peu, pour le moment, mais j’essaye de continuer de faire partie de sa vie en douceur. J’ai décidé de laisser le temps au temps, et surtout de m’occuper de moi… Je ne ferme pas la porte, et je choisi de rester là, mais je ne veut surtout pas me retrouver dépendante de ses hauts et bas. Alors je fais ma vie j’avance, je relativise, et me dis que tout vient à point à qui sait attendre… lui, ou bien un autre. Je ne force pas les choses.
    Pour le moment vu nos derniers échanges, c’est à lui de revenir vers moi, et je lui laisse l’espace pour. Je ne sais pas comment je vais réagir quand il reviendra vers moi… Je verrai ce que mon instinct me dira à ce moment là.
    Présentement je suis plus sereine que quand je t’ai posté mon message. J’espère que cela va durer…
    Merci pour ton écoute et ton soutient.
    Bien à toi.

    • La richesse de ce type de situation, c’est qu’elle apprend à rester sereine quoi qu’il arrive, à trouver un calme intérieur. Nourris toi de ça. Au besoin, relis ce que tu viens de marquer, là. Ca me semble sonner très juste.

  26. Bonjour Anashka,
    cela fait un petit moment que j’explore ton site, et que j’y trouve pas mal de soutient et / ou de bon « tuyaux ». Et à vrai dire, je suis assez épatée de voir a quel point tu prends le temps de répondre à tous les posts… c’est vraiment touchant de voir cette empathie et ce don d’échange. Respect.

    Je vois que tes dernières interventions sur cet article date de fin novembre… Peut-être une pause et un besoin de souffler un peu, ce qui se comprend aisément ;)
    J’aurai aimé avoir ton point de vue une une relation que je vis en ce moment avec un homme… évidement ;) !

    Je lis cet article qui parle de l’obsession, et qui en dessine bien les contours, et je sais que j’ai une bonne tendance à me retrouver dans cette situation… et ce depuis un petit moment, et avec différentes relations.
    J’en avait déjà conscience avant de découvrir ton site et je commençais enfin a comprendre comment ne plus faire les même erreurs. Mais voilà que maintenant que j’arrive plus ou moins à me maîtriser (dans ma tête, et commence à relativiser…) je rencontre un homme qui use du chaud froid, mais toujours avec respect, car il ne sait plus où il en est dans sa vie et ne sais pas si il veut reconstruire un couple.

    Il a 45 ans séparé depuis 3ans, et 2 enfants. Il dit qu’il a envie, mais qu’il a peur, qu’il ne sait pas comment aborder « le couple » en soi, comme nouvelle façon de construire.
    L’attachement lui fait peur, la vie de couple, et les responsabilité que cela impose, mais en même temps il ne se voit pas vivre seul…
    Sa situation est professionnellement compliquée, artiste (musique) il doit se remettre en piste, son avenir pro le préoccupe…
    De manière générale je sens qu’il traverse une phase difficile, remise en question, point sur sa vie, ses désirs (il en parle en ces termes)…

    Notre histoire à commencé simplement, et avec beaucoup de respect et de tendresse réciproque, mais dès le départ, il m’a annoncé la couleur, malgré un réel attachement de sa part. Cette histoire est récente, 1 mois et demi, avec des pauses parfois, dues à ses doutes, ou aux miens… J’essaye de voir au jour le jour car c’est aussi comme ça que je veux vivre l’histoire, mais lui se prend beaucoup la tête… et du coup moi aussi.

    Je ne sais pas trop comment gérer la situation, attendre encore un peu pour voir… mais en même temps, je n’ai pas envie d’être dans l’attente… Evidemment je l’aime beaucoup, et j’ai vraiment la sensation qu’on a quelque chose à vivre. Mais moi j’ai 34 ans, et j’aimerai vraiment me poser avec quelqu’un et enfin construire une vie à 2…
    Est-ce réaliste, dois-je voie un peu plus si les choses évoluent ?

    • Bonjour,

      C’est vrai que j’ai eu besoin d’une pause le mois dernier. Et, je suis désolée pour cette attente, d’habitude, je répond quotidiennement.

      Pour cette situation, je ne sais pas. Pour toi, tient-il à toi ? Comment tu pourrais faire figure de pilier autour de ces questions plus que de nouvelles questions ? Autrement dit, te semble t-il possible de poser dans la confidence, dans l’échange autour de tout ça. Tu peux prendre le parti pris de croire en cette histoire et de rester dans le conseil (mais, ça n’empèchera pas de se casser la gueule, si c’est ce qui doit se passer, hein. Simplement, tu auras tout tenté). Comme tu peux prendre le parti pris d’arrêter avant d’être trop attachée.

      Rencontrer vraiment l’autre, c’est aussi risquer de le perdre, lui et les futurs possibles. La décision t’appartient. Et peu importe celle que tu prendras, si elle te correspond, ce sera la bonne.

  27. Bonjour Anashka,

    Cet article très bien écrit m’a rappelé ma propre expérience.
    J’ai rencontré dans le cadre de mon travail il y a 7 ans un garçon avec qui j’ai noué une certaine complicité : blagues, taquineries mais aussi parfois discussions plus sérieuses. J’étais en couple à l’époque donc il ne s’est jamais rien passé entre nous, bien que je sois persuadée qu’il y avait une attirance voire même un amour platonique réciproque.. La vie a poursuivi son cours, nous avons quitté l’un et l’autre cette entreprise et nous nous sommes perdus de vue.. Je l’ai retrouvé il y a quelquetemps sur les réseaux sociaux. J’ai visité sa fiche, il s’en est aperçu et m’a invitée à prendre un café avec lui pour discuter de l’ancienne époque et de tout ce qui nous était arrivé depuis.. Je suis mariée (avec des hauts et des bas) et j’ai un enfant, il me dit être en couple, donc a priori tout est clair, on se voit en amis.. On a beaucoup discuté, rigolé mais au final je me suis rendu compte qu’il s’était beaucoup plus livré que moi, pas sur « nous » mais sur sa vie personnelle..Il m’a demandé plusieurs fois pourquoi j’avais cherché à le retrouver et j’étais plutôt évasive et j’ai regretté cette distance que j’avais mise alors je lui ai écrit un mail pour lui dire tout le bien que je pensais de lui et tous les bons souvenirs que je gardais de notre coopération professionnelle. J’ai l’impression d’être revenue en arrière, dans la même situation..Il me manque lorsque je n’ai pas de nouvelles, je fais des rêves où il me reproche de ne pas être claire sur mes intentions, j’ai un goût d’inachevé lorsque je pense à lui.. Aucune relation n’est envisageable, trop de choses nous séparent (milieu et culture) et je suis heureuse qu’il soit en couple même si cela me fait un pincement au coeur..

    • Bonjour Joanne, merci de partager avec moi cette histoire. Triste, tout de même.
      Je me demande ce que tu attends par ce message : être lue ? Être contredite (dire que tu pourrais mettre des choses en place…?) ? Autrement dit, est-ce que je peux t’aider et comment ?

    • Merci Anashka
      je ne sais pas si je dois mettre des choses en place au risque de chambouler nos vies respectives (ou de me prendre un monumental rateau lol)
      cette histoire me bouffe de l’intérieur, c’est comme si on avait passé notre temps à nous courir après sans jamais parvenir à être en phase.. Et je suis presque persuadée que c’était le seul avec qui j’aurais pu bâtir une vie amoureuse harmonieuse (ou alors je me fais encore des films..)
      Je dois le voir vendredi , il va sûrement me parler du mail que je lui ai envoyé et me demander quelle mouche m’a piquée..

    • Ou pas. Tu verras. Dans quel cadre tu le vois vendredi ?

    • je te raconterai bien sûr !!!! je suis tellement nerveuse… C’est sa proposition, on s’était dit qu’on se reverrait à l’issue du premier café puis nous n’avons plus eu de contacts pendant environ 3 semaines jusqu’à ce que je lui envoie le fameux mail..Et il m’a demandé mes dispos à la fin de sa réponse + un sms pour me dire de ne pas oublier..

    • Il a l’air de vouloir te voir. S’il ne met pas sur le tapis le mail, n’en parle pas forcément. Essaie simplement de passer un bon moment, tel un rencard. :)

    • On va reprendre un cafe…en copains ;)

    • J’ai envie de te proposer de voir comment ça se passe (et de me raconter :D). Sa proposition ou la tienne ?

  28. Salut Anashka!

    Tout d’abord: merci beaucoup pour cet article!

    Je suis tombée dessus un peu par hasard en découvrant le site et ça m’a fait un choc, je me suis tellement reconnue dans cette situation!

    Je voudrais partager mon histoire, ça me permettrait de me libérer un peu (surtout que je n’ose plus trop en parler à mes amis qui, je pense, commencent à en avoir un peu marre).

    J’ai rencontré un garçon il y a quelques mois, avec qui je me suis immédiatement bien entendue. Au début j’avais l’impression de percevoir quelques signes d’intérêt de sa part (il semblait bien apprécier ma compagnie, me taquinait souvent, et nous avons même un peu flirté par texto). Pour autant, il ne faisait pas d’efforts particuliers pour chercher à me voir. Mais, faisant partie d’un même groupe de pote, on a été amené à se revoir en soirées à plusieurs reprises.

    A l’une de ces fameuses soirées, nous nous sommes retrouvés isolés des autres, et sommes rester discuter seuls tous les deux un long moment. Jusqu’à ce qu’il commence à me prendre la main. J’étais un peu confuse, mais en même temps contente puisqu’il me plaisait bien (aussi bien physiquement que par sa personnalité ; je dois avouer que ça faisait un moment que j’attendais qu’il fasse un truc). On a fini par s’embrasser, et on est resté ensemble une bonne partie de la nuit (sans que rien d’autre ne se passe).

    Mais après ça, il a totalement disparu. Je n’ai plus eu de nouvelles de lui pendant des semaines (je n’en ai pas donné non plus, un peu conditionnée par l’idée selon laquelle c’est « toujours au mec de faire le premier pas, tu n’as rien à faire, il faut que tu attendes qu’il te recontacte, s’il est vraiment intéressé il le fera ».
    En plus j’avoue qu’au début j’étais presque soulagée qu’il ne me recontacte pas car je sortais d’une rupture difficile et je me suis vraiment rendue compte à ce moment là que j’avais peur de me remettre dans le bain. Mais au fil des jours j’étais de plus en plus contrariée qu’il ne fasse rien, jusqu’à ce que je finisse par désespérer qu’il ne me recontacte pas. Je pense que c’est là que j’ai dû commencer mon OI.)

    Il a fini par me rappeler, mais au bout de si longtemps que je l’ai envoyé ch**r (oui, oui, j’ai un petit problème d’orgueil mal placé). On a quand même fini par se revoir un soir pour aller prendre un verre. Il m’a avoué qu’il avait soi-disant beaucoup réfléchi mais qu’il s’était rendu compte que même s’il m’aimait bien il n’avait pas envie de relation sérieuse pour le moment. J’ai encaissé sans rien dire. Intérieurement ça me faisait vraiment mal d’entendre ça (il faut dire que j’avais malheureusement bien eu le temps de ruminer la chose, et qu’il me plaisait quand même beaucoup.) Mais je n’ai rien laissé paraître et j’ai fait comme si je n’en avais rien à faire.

    Sauf que forcément, groupe de potes en commun oblige, on se revoit assez régulièrement ce qui m’empêche quelque peu de passer à autre chose. Je me rends compte que j’alterne entre phases de « demandes » où je ne peux m’empêcher de le taquiner, d’essayer d’attirer son attention (et où en général, il est plus distant) et phases de « froid » où j’essaye de me ressaisir et me comporte avec lui comme n’importe quel autre pote (auquel cas lui a tendance à revenir « gratter à ma porte » et se montre beaucoup plus chaleureux envers moi, voire même un peu séducteur).

    Ça fait déjà quelques mois que ça dure. Mon problème c’est que je compare chaque nouveau garçon que je rencontre à lui, et que forcément aucun ne lui arrive à la cheville dans mon esprit.

    Je fais quand même de gros efforts pour m’ouvrir aux autres et ne pas laisser passer d’occasion. J’ai d’ailleurs rencontré un mec qui pourrait me plaire, même si je n’ose rien tenter pour le moment parce que je ne sens pas encore grand chose de son coté. Donc pour l’instant je préfère laisser les choses faire naturellement, et heureusement une bonne complicité, juste amicale pour le moment, semble s’installer entre nous :) .

    Mais je n’arrive toujours pas à oublier l’autre, et à chaque fois j’ai l’impression que si je me mets avec quelqu’un d’autre je passe à côté de quelque chose. En fait, ce qui m’énerve dans le fond c’est que je suis restée extrêmement passive et froide ces derniers mois, et que, à aucun moment, je ne lui ai fait comprendre clairement ce que je ressentais (si ce n’est par quelques maladroites tentatives de flirt). Du coup je ne peux pas m’empêcher de me demander ce qui se serait passé si j’avais joué cartes sur table dès le début et que je m’étais un peu plus dévoilée au lieu de faire semblant de ne rien ressentir du tout. J’ai conscience que c’est trop tard maintenant et qu’il faut que je lâche un peu prise, mais j’ai du mal à m’y mettre.

    Du coup j’ai décidé de me lancer un ultimatum à moi-même. Je me laisse encore 2-3 semaines, au point où j’en suis ça ne changera plus grand chose, et je m’accorde une dernière (ou plutôt première) tentative d’approche. Je vais lui proposer d’aller prendre un verre, ,juste nous deux. S’il refuse ou que ça se passe mal, je lâche définitivement l’affaire, quitte à m’éloigner quelques temps de mon groupe de potes. Ça peut jouer comme une sorte de thérapie de choc.

    Pfffiou, je me rends compte que j’ai écrit un pavé, et je m’en excuse. Mais comme quoi c’est hallucinant de voir que la simple lecture d’un bon article et une demi-heure d’introspection peuvent quelques fois faire plus que 6 mois de prise de tête. C’est dingue. Rien que pour ça Anashka je te remercie infiniment, je pense que ton article m’a donné les derniers clés pour enfin comprendre où était le problème de base qui faisait que j’avais l’impression d’être « bloquée ».

    Merci beaucoup!
    (et sur ce, je vais aussi aller potasser le reste du site ;-)

    • Salut, merci pour ton témoignage.
      Ta stratégie de prendre un verre est pas mal. Mais, je ne ferais pas de grandes déclarations. Plutôt installés un VRAI jeu de séduction. Regarde dans le BEST OF, il y a pas mal d’articles sur le sujet.

    • Oui, c’est à ça que je pensais. Je ne veux pas lui faire peur, ni me mettre dans une situation gênante, juste prendre un peu la température, et voir comment il réagit.

      Merci beaucoup pour ta réponse rapide! :)

    • Oui, voilà. Mais n’hésites pas, s’il accepte, à regarder du côté de la sexualisation et du confort (comme article).
      Tu me tiens au jus ?

    • Oui bien sûr je te tiendrais au courant :) Même si je pense que ça ne se fera pas, il est ok pour qu’on se voie mais uniquement si nos potes sont là. En gros, il ne veut pas se retrouver en tête à tête avec moi j’ai l’impression.

      Enfin bref…Il est temps de passer à autre chose je pense.

      Mais merci beaucoup pour les conseils :)

    • S’il fuit le tête à tête, oui. Il est temps d’avancer sur ta route.

  29. Salut Anashka,

    Je te remercie pour ta réponse rapide. Il n’y a pas eu de rapprochement physique réel.
    Juste des taquineries quand on discutait. Et puis des regards.
    Et une tension, quelque chose d’électrique. Voilà, moi je l’ai ressenti comme ça, envie de le connaitre plus. Quand je lui ai proposé de garder contact il avait l’air content.
    C’est pour ça que je suis contaminée :-( j’ai peut-être très mal interprété au final, au vu de la situation actuelle (plus au point mort tu meurs).
    Mais en fait, je culpabilise à mort, j’ai vraiment vraiment vraiment honte, qu’un truc comme ça m’arrive moi qui suis pourtant tellement terre à terre.

  30. La fin de mon précédent message ne s’est pas copiée!
    Voilà, que dois-je faire? Oublier?
    Je te remercie par avance pour tes précieux conseils.
    Lola

  31. Il y a 5 mois j’ai rencontré un homme dans le cadre professionnel.
    Je ne l’ai pas remarqué tout de suite; ce n’est à priori pas mon genre d’homme.
    Je précise que je suis en couple depuis longtemps, ce qui pour moi est un frein évident.
    Donc pas de problème, je me croyais à l’abri, je n’avais aucune idée de ce qu’était un OI,
    la séduction je la pratiquais plutôt en couple qu’autre chose. Oui mais voilà…
    En discutant avec lui, on s’est trouvé des points communs.. Puis son sourire étant finalement à craquer…
    A la la la la… Et me voilà à tenter de refouler mes sentiments pour lui, en couple également.
    De temps en temps il m’avait semblé qu’il me fixait. Quand il était à moins de 3 mètres de moi,
    impossible de me concentrer, je devenais folle de ne pas me contrôler, je perdais mes mots etc.
    et voilà fin de mon contrat, je n’allais pas demander son numéro, alors je lui ai dit que je l’ajouterai
    sur FB. Une semaine après il ne m’a pas accepté. Je vais devenir folle.

    • Est-ce que vous vous êtes rapproché ? Est-ce qu’il y a de la complicité en réelle ?

  32. Je ne sais pas si c’est un OI mais voici mon histoire.
    Cela fait 9 mois que je vis une relation passionnelle avec un homme. Il y a tout les ingrédients neccessaire pour en faire une belle histoire. J’ai 25 ans lui 35. J’ai vécu une relation compliqué de 3ans auparavant et j’ai vrt eu du mal a m’en remettre. Avec lui je pensais enfin pouvoir être heureuse. Il y a une grande complicité entre nous, le sexe est plus que parfait, j’ai trouvée une certaine symbiose a être dans ces bras. Physiquement c’est l’homme de mes rêves et physiquement, je le sais, moi je suis parfaite pour lui. On rigole beaucoup et passons nôtre temps à être ensemble. Malgré le peu de temps de nôtre relation, on a déjà parlé bb et pour le moment on parlait surtout d’habiter ensemble (Grande première pour moi!!). Sur tout le bonheur que je viens d’expliquer, j’ai oublié de parler de quelques chose qui a posé problème tt au long de la relation. Il boit. Je vous entends déjà dire : celle là ca doit être une chieuse et bla bla bla et bla bla bla. Non. Il est malade. A déjà été en cure avant moi et rien n’ a jamais changé quelques choses. Je le savais avant mais j’y ai été car je ne comprenais pas cette maladie. On allait boire un verre ensemble tout se passait bien et d’un coup il commencait a délirer. Critiques, moqueries, injures tout y passait. De la femme parfaite à ces yeux je passait pour la pire des connasses. Ca en est déjà venu aux mains. Rupture 3 4 jours, sms d’excuses, de mot tel que « tu ne vas pas tt arrêter pour cela », « je vais arrêter pas envie de te perdre », « je ne trouverais plus jamais une femme comme toi »…. Et j’en passe des meilleures.. Je suis revenue à chaque fois avec différentes « règles ». Plus d’alcool, aller voir un medecin… J’ai même été sur des forums trouver des séances AA, pris RDV avec un alcoologue, parlé à sa famille…. Il était tjs d’accord avec moi, était heureux que je l’aide et on s’aimait à nouveau comme des fous. Puis ca recommencait et je devais à nouveau entendre ttes ces vacheries. Je l’ai bcp materné et il y a comme chez moi un besoin de l’aimer et de souffrir pour lui. Je ressens à chaque crise (il boit de 3 à 14 jours de suite des le matin et devient quelqu’un que je ne connais plus) une deception énorme. Un échec total. Aujourd hui ca a fait 1 semaine que je ne l’ai plus vu. La dernière fois il était chez moi pendant que je travaillais et s’est amené à mon boulot saoul. Je lui ai dis : « tu as bu? » et le temps de m’occuper des clients il était partit. Je suis partie voir après et il était dans un café un peu plus haut au bar entrain de continuer a boire. Il m’a dit qu’il partait chez lui après je lui ai demandé mes clés et suis partie. Tout mon monde s’est encore effondré je savais a quoi m’attendre par la suite et ne me suis pas trompée. Il est venu en me disant que ses clés de voiture étaient chez moi. Je suis partie avec les chercher et sur le trajet ca a commencé. Injures, shoot ds les poubelles de la ville, humiliations devant les gens…. Puis une fois ses clés en main il est partit et je suis repartie noeud au ventre travailler. Depuis c’est des menaces de « faire une connerie » à « t’es une ***** tu as tt ce que tu m’hérites »…Etc etc… Aujourd hui, au matin il était calmé. Il y a deux jours je lui ai sonné en pleur car il me manquait. Je lui ai dis de rester avec moi au telephonne même si il ne parlait pas parce qu’il me manquait trop. Il m’entendait pleurer et revenait à lui en s’excusant puis il s’est emballé et m’a dit qu’il était trop mal et qu’il ne voulait plus me faire du mal et a raccroché. j’ai dormi un peu puis en me reveillant je me suis dit que j’allais aller chez lui, le prendre ds mes bras et que ca allait a nouveau aller. Mais c’était trop tard il n’était à nouveau plus lui même.. Je ne sais plus quoi faire. Deux personnes existe en lui. Et je suis vrt perdue. Ma famille, mes amies amis et même sa famille ne me comprend pas. Je ne sais même plus parler a qui que ce soit. Car moi je sais aussi le bien qu’il me procure quand il est « normal ». C’est l’homme le plus gentil, le plus attentionné et le plus drôle que je connaisse. Je ne sais pas si j’ai bien expliqué car c’est assez complexe a faire comprendre.. J’aimerais qu’il se soigne aille en cure, je serais la pour lui mais il ne veut pas ou quand il veut cest pour « me faire plaisir » et encore car il trouve des « bons » arguments et arrive a m’embrouiller et je me dis qu’il n’en a pas besoin ce qui est totalement faux. En écrivant le tout, je ne pense plus que c’est un OI je pense tt simplement qu’il est malade et que je me bat pour une cause perdue car il n’y a que lui qui peut se battre. Si vous avez un article sur les conjoint addict je serais heureuse de vous lire. Ou si d’autres lectrices sont ds le cas ca m’aiderait enormément. Il va surement revenir sur terre lundi et a nouveau essayer de me contacter… Pour que vous vous rendiez un peu plus compte de la situation, il a 35 ans vit tjs chez ses parents, ne bosse pas et vit comme un « clochard »(canette de bière partout ds sa chambre, nourriture n’importe ou, mégots…) alors que ce mec est intelligent, doué ds son métier et très beau(ca cest facultatif^^)…etc etc Bref ca devrait faire lgts qu’un homme comme lui devrait être marié avec des enfants une famille etc… Si il n’avait pas cette maladie encrée en lui…
    Bref j’ai trouvé l’homme de ma vie mais….. Il est alcoolique..:(
    Merci pour vos articles, vous êtes vrt douée.. Bonne continuation

    • Bonjour,

      Je tiens d’abord à te remercier pour ce témoignage. Tu vis une histoire extrêmement compliquée. Il y a comme « deux hommes ». Celui que tu aimes, le tendre, auquel tu crois. Et, l’autre, qui se détruit. Tu aimerais l’aider, croire en lui, l’accompagner dans un mieux-être, mais tu as l’impression que tes efforts sont vains. D’autant plus que tu es sa petite amie, pas psy, pas éduc… et que ça fait beaucoup sur tes épaules.

      Donc, tu ne sais plus trop quoi faire. Tes proches ne comprennent plus vraiment ton cheminement, parce qu’ils te voient être malheureuse et te souhaite le meilleur. Et, finalement, en ne comprenant pas, te laisse un peu isolée dans cette situation.

      Tu imagines bien que je n’ai pas de réponses toute faite. Parce que ton histoire est complexe et que dans un monde idéal où tu aurais carte blanche, tu l’aiderais «  »simplement » » au soin pour rester auprès de celui que tu aimes. Mon premier conseil est d’éviter la vie à deux tant qu’il ne s’est pas soigné. Pour toi. Parce que tu n’as pas à prendre en charge sa maladie. Au mieux, tu peux marcher à ses côtés et rester présentes.

      Comment tu lui parles du soin ? Pour lui ? Pour votre relation ? Dans le cadre d’ultimatum ?
      Sur ces forums, que t’a t’on conseillé ?

    • Sur les forums, c’était surtout des forums de « femmes d’alcooliques » et dans 80% des cas elles me disaient de fuir.. Une d’entre elle était une ancienne alcoolique et elle m’a dit que son compagnon avait fait bcp mais pas trop. Le juste milieu. Etre là mais sans « mettre la pression » à l’autre a force de dialogue avec mon compagnon j’ai lachée prise et ca c’est terminé en echec aussi. Ultimatum? J’ai fait aussi et il l’est tient jusqu’à un certain moment puis ca recommence. J’ai tout essayé. Ce matin à 8h il m’a sonné, j’ai répondu et ma dit qu’il allait aller à l’hopital. On n’a discuté et quand il m’a demandé si nous deux c’était terminé, je lui ai dit que je ne pouvais pas lui dire que nous deux ca reprennait je lui ai demandé de se soigner. Puis à un moment donné je lui ai dit que si il voulait me voir qu’il prévienne sa mère et qu’elle m’en ferait part que je pense qu’il fallait d’abord qu’il se centre sur lui que je l’aimais dc bien sur je ne le laissait pas tomber. Grosse erreur. Il s’est a nouveau enervé parce qu’il a juste retenu que « je ne viendrais pas » alors que ce n’est pas ce que j’ai dis. Et il y a pas lgts j’ai eu un message me disant qu’il partait à l’hopital. Je ne sais même pas si c’est vrai, si c’est une facon pour lui de voir si je tiens à lui…Il m’a déjà tellement menti avec cela. Ce qu’il a du mal a comprendre cest que il me fait souffrir. Il pense que celui qui a mal ds l’histoire c’est lui et il ne se rend pas compte que moi j’en souffre. Je souffre d’impuissance et j’ai du mal de le voir se mettre dans des états inimaginables. Rien que de le regarder me fait du mal. J’ai énormément de peine pour lui je ne serais même pas expliquer correctement ce que je ressens. Quand il n’a pas bu et que je lui parle de soin il me comprend et dis que c’est le mieux a faire et le temps que ses démarches se fasse il pense qu’il gère la situation, me dit que mtnant ca ira pour après recommencer… Enfin je vais voir comment se déroule la suite des événements. Quitter un homme parce que l’on ne l’aime plus c’est dur mais quitter quand on aime encore c’est pire… J’ai l’impression aussi que je tombe tjs amoureuse d’hommes a problème comme ci j’avais besoin de ce genre de relation pour sentir que j’aime. C’est pour cela que cet article m’a parlé et qu’importe la suite des événements, je l’espère sera bonne, écrire m’a fait du bien. Je voudrais pouvoir lui enlever ce mal. merci à vous pour vôtre réponse. Qu’importe la suite je vous en ferais part..

    • Bonjour Julie,

      Tant que tu le désires, tu as un espace ici pour parler. Tu parles de l’impuissance à l’aider. Et, c’est vrai, tu es impuissante à l’aider. Pour le moment tu l’aimes, tu reviens quand il va mieux et tu tentes de ne pas trop être détruite par les moments de bas. Donc, tes sentiments sonnent justes, ils sont un constat : quoi tu fasses, tu ne le sauveras, s’il ne le fait pas pour lui. Mais, tu le sais déjà et je n’ai pas la prétention de t’apprendre quoi que ce soit.

      Beaucoup de ces femmes t’ont conseillés de fuir. Qu’en penses-tu ? Est-ce que tu le vivrais comme un échec (à ne pouvoir l’aider) ou comme une réussite (à être sortie d’une relation douloureuse) ? Est-ce que c’est envisageable ? (D’ailleurs, continues-tu à échanger avec ces femmes?)

      Ce qui me saute au yeux, en lisant ton message, c’est « qu’il ne rende pas compte que tu souffres aussi ». Même quand il est à jeun ?

      J’ai l’impression aussi que je tombe tjs amoureuse d’hommes a problème comme ci j’avais besoin de ce genre de relation pour sentir que j’aime

      D’accord. Qu’est-ce que tu trouves dans ce type de relation que tu ne trouves pas ailleurs ?

  33. Ah oui c’est agréable ! Je vais essayer d’en profiter, mais en évitant de tomber dans une espèce de fuite en avant, rencontrer plein de monde pour ne rencontrer personne (je suis une bonne élève, je viens de lire l’article sur le multi targeting ;-)).
    Hé hé, ben en fait je ne sais pas (encore) trop qui est ce gars, on s’est rencontrés à une soirée, il ne faisait pas du tout partie de mon cercle d’amis ou même de connaissances… Mais ce qui est cool c’est qu’on a passé des moments sympas qui m’ont donné envie de plus le connaître !

    • J’ai pas bien compris : rencontrer plein de monde, ce serait rencontrer personnes ?

      Tu as son numéro ?

    • En fait je voulais dire que rencontrer des gens sans prendre le temps de les connaître ça revient presque au même que ne rencontrer personne puisque les relations restent très superficielles. C’est un peu mon état d’esprit du moment, envie de « vraiment » rencontrer des gens, connaître leur mode de vie, de pensée, leurs loisirs, leur boulot, d’une façon générale ce qu’ils aiment, n’aiment pas, veulent, ne veulent pas/plus etc. Mais ça demande du temps à consacrer à chacun, donc moins de temps pour « papillonner » et rencontrer plein de monde.

      Non je n’ai pas son numéro, mais j’ai un peu lâché l’affaire en fait, on verra bien si nos routes se croisent de nouveau ou pas…

    • Pourquoi ne pas laisser cet apprentissage se faire comme il vient. Il y a des personnes que tu apprends à connaitre par la force des choses (elles deviennent des amis/amies), et des personnes pour qui tu papillonneras. :)

    • Oui tu as raison. J’ai fait une soirée hier où j’ai rencontré des personnes que je ne reverrai probablement pas, ce qui ne nous a pas empêché de passer une très bonne soirée :) C’est sympa aussi !

  34. Hé oui, j’ai commencé à faire d’autres rencontres (pour les we prolongés hip hip hip… hourra \o/)! Juste pour le plaisir des rencontres, de discuter avec des nouvelles personnes (mecs ou nanas d’ailleurs), de tenter quelques regards, kinos sur des mecs avec lesquels le feeling passait mieux, mais sans plus. Mais il y a (déjà ?!?) un mec qui est sorti du lot… Pas de NC, mais on devrait se revoir à une prochaine soirée, à suivre ! Et de toutes façons je reste en mode :rencontres on:, je verrai bien comment tout ça évolue :)

    • C’est agréable ces périodes là, non ? :)

      (C’est qui ce gars ?)

  35. Oh non aucun risque que j’associe cet OI à SUH, et encore moins envie de m’éloigner du site que de lui, il y a beaucoup trop d’articles hyper intéressants que j’ai envie de lire et relire ^^ Et puis tes conseils sur le next sont plutôt efficaces : en effet en rencontrer d’autres en prenant du plaisir à profiter de ces nouvelles rencontres aide bien !

    Mon départ est prévu pour mars. Pour l’instant ça me paraît loin, mais je pense que ça va arriver vite !
    Bon par contre pour le pull c’est pas gagné, je débute lol !! Mais merci de ta confiance ;-)

    • Alors, je le veut rouge ! :P

      Tant mieux si tu restes dans le coin. Tu as comencé à faire d’autres rencontres ?

  36. Salut Anashka,

    Merci pour ce site, plein de bons conseils. Ça fait vraiment du bien de lire des articles positifs, constructifs et bienveillants en réponse à des situations généralement sources de prises de tête et/ou de souffrances…

    Pour ma part, je suis une spécialiste des OI. Depuis le collège (donc depuis presque 20 ans maintenant !) j’en ai enchaîné un paquet, souvent au détriment d’autres relations qui auraient probablement pu être belles si je n’avais pas tout gâché pour des OI (forcément, l’herbe est toujours plus verte dans le pré d’à côté !). Et dans tous les cas, seuls l’éloignement géographique et le temps ont pu y mettre un terme.

    Dernier en date. J’ai rencontré un mec il y a quelques mois. Le feeling est tout de suite passé, on a bien sympathisé, passé pas mal de temps à bien discuter, se connaître… Comme il est plutôt avenant et ouvert, et moi aussi d’ailleurs (en tous cas c’est ce qu’on dit de moi en général^^), ça a été assez facile et naturel. Bref étapes « rencontre » et « confort » accomplies avec succès. La relation stagnant un peu trop à mon goût, en lisant attentivement tes conseils, j’ai décidé de passer à l’étape « sexualisation ». Quelques conversations ont tourné avec légèreté autour de lingerie, de mon décolleté, des relations hommes-femmes (j’ai notamment pu apprendre qu’il avait eu une fin d’histoire compliquée avec la dernière fille en date, qu’il était célibataire mais envisageait de se poser dans l’avenir). Comme je suis plutôt tactile, je me suis dit que quelques kinos aideraient à ce qu’on se rapproche, mais là gros blocage. Truc inexplicable, c’est la 1ère fois de ma vie que je n’arrive pas à naturellement poser ma main sur l’épaule d’un mec en lui disant bonjour. Et puis entre les vacances et les déplacements pros de l’un et de l’autre, on ne s’est pas vus pendant 2 mois et demi, sans trop de contacts pendant ce temps. Donc bien le temps de fantasmer, se projeter et tout et tout. Quand on s’est revus, on n’a pas pu passer beaucoup de temps ensemble, grosse frustration de mon côté. De nouveau 1 mois sans se voir. Et là, on se retrouve à une soirée, et il reste collé toute la soirée à une autre fille et la raccompagne chez elle à la fin de la soirée. Bam.

    Même si on ne peut pas vraiment parler de râteau puisqu’il n’y a jamais vraiment eu de verbalisation à propos d’une potentielle relation entre nous, ça y ressemble… D’autant plus que mon ego en a pris un coup, car cette fois j’avais l’impression d’être sortie du diabolique OI pour essayer d’entrer dans une vraie séduction. Je ne sais pas si depuis le début il ne me voit que comme une copine sympa et que je fantasmais intégralement (OI mon ami) ou s’il a envisagé une relation à un moment mais que j’ai loupé quelque chose et du coup il a changé de target. Toujours est-il que le résultat est le même, et que cette fois j’ai décidé qu’au lieu de me faire des films et continuer à imaginer une hypothétique histoire dans le futur entre nous, j’allais juste nexter. Et de toute façon après m’avoir fait tant mariner et enrager, maintenant je refuse d’être traitée comme ça, nomého. Donc voilà, j’essaie (encore) de suivre tes conseils et je suis passée sur le tip NEXT. Mais c’est duuuuuur……….

    Encore merci à toi pour ce site, et désolée pour le long message, mais j’avais besoin de partager tout ça ;-)

    • C’est un espace fait pour ça, aussi, le partage. :)

      En fait, je ne pense pas qu’il y ait d’erreur à proprement parler, vous vous êtes loupés niveau timing, c’est tout.

      Avec les fantasmes et les attentes, tu as nourris un OI (qui ne l’a pas fait?). Et, dans cette période où vous ne vous êtes pas vue, peut-être t’es tu un peu trop considéré comme attachée à lui, peut-être aurait-il fallu l’ouvrir sur d’autres rencontres et relations… C’est ici que ce situe l’OI, dans cette « exclusivité » qui n’avait pas vraiment lieu d’être. :)

    • Merci pour ta réponse !

      En fait pendant cette période je suis pas mal sortie justement, pour éviter l’OI (loupé !), mais à la réflexion je me rends compte que je n’étais pas « disponible » pour une(des) autre(s) rencontre(s). Effectivement j’étais presque déjà dans une relation d’exclusivité qui n’était pas appropriée…

      Pour nexter je repars sur la même stratégie : multiplier les sorties, en essayant cette fois-ci d’être réellement ouverte à de nouvelles rencontres. Je vais bien finir par réussir à me le sortir de la tête quand même !!

    • Au début, si tu associes sentiments et exclusivité, il y aura forcément une difficulté à aller vers les autres. Forcément, ils seront passés à la comparaison par rapport à ce mec. Mais, avec le temps, ça passera. Table aussi sur de nouveaux projets, c’est un bon vide-tête. Tu as des trucs en cours ce moment ?

    • Alors, niveau professionnel, oui j’ai un big projet sur le feu : je prépare mon départ pour aller bosser quelques temps à l’étranger. Je suis en plein montage du projet / demande de financements, et ça occupe bien en effet !

      Niveau perso, j’essaie de enfin commencer à me sentir bien dans ma peau. Projet de grande ampleur en fait :)
      Plus concrètement, l’an dernier je me suis offert un relooking et depuis j’essaie de refaire ma garde-robe en fonction des conseils qu’on m’a donné (et de mes finances… ça prend du temps du coup !). Dans la même idée très récemment et pour plus « petit » objectif je me suis mise au tricot lol ! J’aime bien l’idée de pouvoir faire moi-même des fringues en fonction de mon envie…
      Et sinon j’essaie de lire régulièrement des bouquins, articles, blogs etc. sur le développement personnel. Ça m’aide à comprendre pas mal de choses liées à mes ressentis, à réfléchir et me donne des idées d’amélioration dans mon comportement. SUH entre dans cette catégorie pour moi :) (même si pour le coup ça n’aide pas à ne plus penser à mon OI…).
      J’ai l’impression que tout ça commence à porter ses fruits. Je me sens nettement plus sereine et ouverte aux autres qu’il y a un an, et plusieurs personnes m’ont déjà fait remarquer que j’avais beaucoup « mûri » ces derniers temps, que j’avais un recul et une analyse des situations qui avaient beaucoup évolué. Alors je continue : shopping, lectures, tricot^^… Tout en continuant aussi à pas mal sortir et m’amuser, sinon je pense que je vais devenir trop centrée sur moi-même et ça je n’aimerais pas du tout !!!

    • On n’est pas obligé de parler de ton OI. (Je ne suis pas là que pour ça, hein ^^) Mais si vraiment tu associes ce site à lui, tu peux toujours prendre de la distance. Ca m’embète toujours de voir une lectrice disparaitre quelques temps, mais ne te mets dans quelques chose de désagréable par fidélité à un site. Toi, d’abord.

      C’est vrai que ça fait de beaux et géniaux projets. (J’aime particulièrement l’idée du tricot. J’ai eue ma période « cuisine végétarienne » dans le genre. Un truc manuel, qui détend, coupe de tout et a une utilité. Franchement, je suis à deux doigts de te demander un pull ^^)

      Tu bougerais quand pour l’étranger ?

  37. Je suis tombée par tout hasard sur cet article en faisant des recherches sur mon cas que je pensais désespérée.. Mais pas tant que ça en fait! C’est exactement les réponses que je cherchais aux questions que je me pose depuis pas mal de temps. Eh oui, j’ai aussi connu des OI. Un en particulier, qui ne s’arrête pas. Je n’en ai jamais parle en détails parce que les gens ne comprennent pas souvent notre acharnement pour des choses qui n’en valent pas forcément la peine a leurs yeux.
    J’ai envie d’en parler ici. Pour me sentir moins seule, comprise, conseillée que sais-je.
    Cet OI, je l’ai rencontre il y a un peu plus de deux ans grave a un site de rencontres. Le feeling est passé de suite, il s’est avéré être un amant incroyable avec qui je n’ai pas eu besoin de parler pour qu’il sache mes attentes mes envies mes besoins (sexuellement parlant). Au bout du troisième rdv, il m’a dit qu’il devait partir d’ici un mois et qu’il ne voulait pas me faire souffrir, qu’on s’attache donc préfère arrêter. Après réflexion, je lui ai dit que je prenais le risque de souffrir, mais que je voulais profiter de notre « relation » jusqu’au bout. On s’est donc vu jusqu’au jour de son départ, sans trop savoir ce qu’il y avait entre nous mis a part une relation étrange sereine et sans prises de tête. Je jouais la fille distante qui donnait peu de nouvelles car c quelqu’un de très indépendant et il venait me voir a mon travail quand il voulait qu’on se voit. On se voyait au moins une fois par semaine. Le jour de son départ, je pensais que ce serait plus difficile que ça. J’étais préparée ce qui m’a permis de vivre la chose bizarrement très sereinement. Je devais le revoir que 6mois après sans savoir si je le reverrais vraiment. Je n’étais pas triste, juste un sentiment d’inachevé. Quelques temps après j’ai rencontre quelqu’un. Ça fonctionnait et il s’est avéré que c devenu sérieux. J’avais de temps en temps des nouvelles de cet OI sans chercher a en avoir. Il savait que j’étais avec quelqu’un mais me disait que notre « relation » lui manquait etc. J’ai toujours repoussé ses avances, étant dans une véritable relation. Je ne l’ai pourtant pas oublie. Il restait pour moi quelqu’un avec qui j’aurais pu vivre quelque chose d’exceptionnel. Il me reparlait régulièrement pour me dire qu’il pensait a moi ou simplement prendre des nouvelles. Je ne l’ai revu qu’au bout d’un an et demi. Il ne s’est rien passe entre nous, j’ai simplement passe la nuit dans ses bras. J’ai eu l’impression de me sentir légère, je me suis rappelée pourquoi je ne l’avais pas oublie. Il est reparti. Il continuait a me relancer par mails, et je résistais difficilement en laissant par moment comprendre que je ne l’oubliais pas même si j’avais quelqu’un dans ma vie. Et puis il y a un peu plus d’un mois, mon ami avec qui je vis s’est inscrit sur des sites de rencontre, a tenté d’aller voir ailleurs. Je suis tombée de haut. La seule chose que j’ai trouve a faire pour me convaincre que je ne souffrais pas trop a été d’aller voir cet OI. On s’est retrouve comme avant. Sexuellement parlant ct pareil, même encore mieux. On s’est revu une nouvelle fois il y a une semaine. On a beaucoup parle entre temps. Plus sérieusement. On a jamais vraiment abordé la question des sentiments. Il reste flou la dessus. La il repart demain matin. J’ai refusé de le voir avant son départ. Mais j’ai un goût d’inachevé. Je ne sais pas ce qu’il attend de moi, de cette « relation ». Sic ct purement sexuel il ne perdrait pas son temps avec moi et je sais qu’il a le choix parmi pleins d’autres bien mieux que moi. Pendant deux ans il n’a rien lâche. Pourtant il ne dit rien de plus. Alors je ne sais pas. J’ai un pincement au cœur de savoir qu’il part. Je me dis qu’il trouvera quelqu’un et que tout ça sera oublie rapidement. Je lui souhaite d’un sens, il le mérite.
    Pour les détails, il a 10ans de plus que moi. Ce qui ne nous a jamais pose problèmes. Peut être est ce un frein pour lui. Et son boulot fait qu’il n’est jamais dans ma région. Pour le moment il ne peut pas se poser mais il m’a dit qu’il aimerait. Qu’il pense enfants aussi parce qu’il a 32ans et que c le moment ou il se pose ces questions. Et bêtement, une petite voix dans ma tête me dit : et si ct avec toi? Alors que je suis amoureuse de mon ami avec qui je vis. Je l’aime. Je suis bien avec lui. Je ne sais pas. Tout ça est si étrange.

    • Bonjour,
      et merci de me faire part de ton histoire.

      Il y a cet homme avec qui existe un fil de tendresse sans que les mots soient mis sur vos attentes ou sentiments. Il y a un attachement que tu sens (il ne serait pas là sinon), mais un attachement qui ne demande pas « plus », pas de « relation sérieuse ». A deux moments différents de ta vie, il apparait en pointillé comme un doux fantôme qui traverse sans y rester. Et, la question que tu te poses, c’est « et si on tentait une autre voie » ?

      Mais, cette interrogation, tu sens que tu es la seule à te la poser. Tu sens aussi qu’elle ne sera pas reçue comme tu le désires. Et, sans cela, tu a du mal à mettre des mots sur cette « non-relation ».

      Il y a des histoires qui prennent d’autres formes que celles que l’on connait habituellement? C’est peut-être le cas de celle-ci. Est-ce que tu pourrais envisager cet homme comme quelqu’un voué à apparaître et disparaître en pointillé ?

    • Merci pour avoir pris le temps de lire et de répondre aussi rapidement :)
      Il a déjà laisse comprendre qu’il y avait quelque chose, sans utiliser le mot sentiment ou amour. Il a aussi dit il y a un an que s’il n’était pas parti les choses ne seraient sûrement pas les mêmes qu’à l’heure actuelle. Il est reparti aujourd’hui, j’ai préfère ne pas le voir pourtant j’ai comme un pincement au cœur. Toujours ce goût d’inachevé. Cette frustration.
      Effectivement, la distance et son boulot font qu’on ne parle jamais de sérieux parce que c peu envisageable tant qu’il ne sera pas pose. Il travaille loin de chez moi, ne sait jamais quand il rentre chez lui dans ma région. Il été déçu de partir plus tôt que prévu. Et même si par moment il parle, il ne dit rien d’explicite. Ça me laisse dans le flou. Je tente de ne plus y penser et avec le temps j’oublie, mais je sais que j’aurais toujours envie de le voir. Et je sais que si je le vois tout remontera à la surface.
      Je ne sais pas si je serais capable d’accepter qu’il disparaisse et apparaisse quand bon lui semble. Je pense que je préfèrerais couper court a tout ça. C’est peut être ce que j’aurais du faire. Mais je me dis qu’il y a une raison pour qu’il persiste autant, en sachant que je vis avec quelqu’un. Je sais qu’il en voit d’autres de son côté, mais il continue a me parler, vouloir me voir.
      Cette fois ci, quand on s’est vu, c’était « différent ». Il voulait me voir, même simplement pour passer du temps avec moi. Ça peut paraître évident pour certaines mais entre nous, ce qui est particulièrement fusionnel, c’est sur le plan sexuel. Donc quand on se voit, difficile de résister. Et la non, il voulait ne serait-ce que passer un moment avec moi. Et c’est ce qui fait que je ne comprends pas. Peut être devrais je arrêter de me demander ce qu’il pense. Mais c’est plus fort que moi. Il ne revient pas dans ma région avant le printemps. Ct peut être la dernière fois que je le voyais. Je ne sais pas. Je lui ai écrit un mail hier soir pour lui dire tout ce que j’avais sur le cœur. J’ai osé mettre des mots sur ce qu’on vit. J’ai parle de choses sérieuses. Il m’a reparle depuis sans évoquer ce mail. Je ne m’attendais pas a ce qu’il réponde, je me doutais qu’il agirait comme ça. Cela veut-il dire que ce n’est pas réciproque ? Ou qu’il ne veut pas qu’on se fasse du mal en se disant de belles choses tout en sachant que c’est impossible pour le moment ? Je n’en sais rien.

    • J’opterais pour la seconde supposition, parce que c’est la plus douce et probablement celle qui ressemble le plus à votre relation. Il semble évident que tu n’es pas un « plan cul », qu’il y a de l’affection. Mais, pour le moment, c’est impossible, à cause de la distance, à cause peut-être de ce manque de temps ensemble, à cause d’un passif trop léger pour s’engager vraiment.
      Pourtant, il y a de l’affection. Tu peux toujours considéré que c’est une « relation » qui n’existe pas, que c’est comme un joli rêve que tu retrouves parfois dans ta vie ou non. Ou arrêter.

      Tu as bien fait de lui écrire ce mail. As-tu réagit sur cette absence de réponses de sa part ?

  38. Anashka , tu as raison :
    plus il fuit , et t’évite , plus il est froid , ( il ou elle ) ,
    plus on est attiré ,
    plus c’est l’obsession , l’idée fixe ,
    on ne pense qu’à ça , et on souffre et on se détruit….

    • Bertrand tu es relou. Les commentaires sont un espace de partage pour le filles majoritairement (pas un lieu de drague).
      Si Cam ne réponds pas c’est soit :
      – qu’elle n’en a pas envie (et ça se respecte)
      – qu’elle n’en a pas eu le temps.

      Je t’invite joyeusement à consulter les différents articles sur le artdeséduire.com.

  39. Bertrand,
    tu as peut être un mail, ce serait plus simple ! ^^

    • Tu veux que je te fasse tourner son mail ? (je ne le laisserais pas apparaitre ici)

  40. Cam ,

    je ne comprends pas pourquoi les filles jettent ,
    dans 99 % des cas , les mecs qui les draguent ,
    et après , s’étonnent d’être seules ? ?

  41. bonne nuit jolie et gentille Miss,
    et dors bien , fais de beaux rêves….
    bises

  42. ben oui tu peux plaire, il y a bcp de filles qui on des complexes
    alors qu’elles sont mignonnes.
    je conçois que ça doit être dur pour les filles

  43. tu aimes te faire draguer , c’est bien , il y en a bcp
    qui n’aiment pas ça
    tu mets le feeling et les sentiments en 1 er dans ce que tu recherches ?

    • C’est pas vraiment aimer se faire draguer, plutôt le fait de me dire que finalement je peux plaire contrairement à ce que je peux penser.

      Oui feeling et sentiments en prem’s.

  44. Oui c’est exactement ce que je veux aussi. CE problème c’est encore pire avec des types de 23 ans si tu veux mon avis. Du coup c’est assez difficile.

    • j’adore discuter avec toi ,
      Cam , tu vas me dire si je me trompe,
      mais les filles c’est plus les sentiments et les mecs
      c’est plus le physique ?
      je sais que les filles n’aiment pas regardées comme un objet sexuel
      je l’ai lu sur plein de sites ,
      alors comment aimes tu être regardée et abordée ?

    • Merci ! J’aime beaucoup aussi ^^
      Je dirais que les filles aussi aiment le physique. Personnellement je regarde beaucoup le physique même si ce n’est pas primordiale pour moi. Les sentiments, oui le sont.

      Sinon oui comme toute fille, on aime être regardé et abordé. Perso ça m’aide à avoir confiance en moi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top articles

La Femme qui aimait TROP…

Est-ce qu’une femme peut trop aimer un homme ?Laissez-moi répondre très simplement à cette question.Mesurer et comparer l’intensité de votre amour ou de celle...

Ceci le fera rester fou amoureux de vous jusqu’à ses 80 ans ! (et plus !)

Comment savoir si l’homme que vous aimez vous aime vraiment ?Est-ce quand il commence à vous dire « je t’aime » ?Ou quand il commence à vouloir vous...

Les 4 mots que tous les hommes rêvent d’entendre

Un homme est prêt à faire N’IMPORTE QUOI pour une femme s’il sent qu’elle croit VRAIMENT en lui.L’une des façons de caresser le « POINT...

Pour les Femmes qui ont une Grosse Paire de C…

Si cela ne vous fait pas peur… Je peux vous montrer comment rendre un homme littéralement accro à vous…… Parce qu’il existe un « secret »...

Les hommes ont-ils peur de leurs sentiments ? (Oui, mais voici ce que vous pouvez faire…)

Hello,Je reçois toujours autant de questions à propos d’hommes qui semblent avoir peur de séduire et surtout de s’attacher à des femmes bien…Je sais,...

Comment éveiller l’hormone du plaisir chez un homme

Avez-vous déjà vu un homme au casino qui n’arrive pas à s’arrêter de jouer, alors qu’il ne fait que perdre de l’argent ?Pourquoi pensez-vous...

Rendre l’homme qui vous plaît fou amoureux, même si vous êtes juste une femme «normale»

Récemment, vous avez rencontré un homme qui vous plaît vraiment ?Vous n’avez qu’une envie, c’est qu’il tombe amoureux de vous ?Mais ça vous paraît...