Cinq mecs dont il NE faut PAS tomber amoureuse

-

5 mecs dont il ne faut pas tomber amoureuse
Parce qu’il y a des mecs qui, clairement, ne valent pas le détour. Voici la liste (non exhaustive), de ceux qu’il faut ABSOLUMENT éviter.

Vous excuserez la caricature dont je compte abuser. Ranger les hommes dans des catégories demande toujours un peu de clichés, de convenus. On quitte clairement la singularité individuelle.

Chacun de ces gars peut changer. Oui. Mais il ne le fera pas pour vous. Il le fera pour lui.

Choisir une relation qui demande un ravalement de façade, c’est quand même se compliquer la vie. Alors, ceux-là, autant les éviter, le temps qu’ils changent tout seuls, comme les grands garçons qu’ils sont.

Quels mecs éviter cet été ? La réponse ici.

Enjoy.

 

1. Le mec marié

Mais elle attend, elle a confiaanncee, car un jour, il sera son réguuliiier…

(Jeanne Cheral, Un couple normal)

Vous l’avez rencontré au boulot (généralement). Au départ, ce n’était qu’une aventure. Il est marié. Pas votre genre de vous accrocher. Mais, peu à peu vous êtes devenus proches. Les sentiments se sont intensifiés et maintenant, c’est foutu, vous êtes amoureuse.

Vous pensez sans cesse à ce mec. Il vous dit que ça se passe mal avec sa femme, qu’il pense la quitter, mais qu’il attend le bon moment (elle est dans une mauvaise passe, il y a les enfants, la maison). Bref, c’est compliqué.

Parfois, il n’a rien promis du tout. C’est VOUS qui espérez. Vous l’aimez, vous le voulez dans votre quotidien. Ne serait-ce que se réveiller un matin dans ses bras. Prendre un petit-déjeuner au lit.

Le truc, c’est que les hommes mariés quittent rarement leur officielle. Et, quand bien même ils le feraient, ils auront besoin d’un temps pour prendre à nouveau leurs marques, loin d’elle.

Et, ce temps-là :

  • soit il s’accrocheront à vous comme une bouée de sauvetage (mauvaise raison d’être avec vous, vous n’êtes pas une bouée)
  • soit ils prendront des distances pour se retrouver.

La passion que vous partagez se trouvera amoindrie. Plus de secrets, plus de cachotteries, plus de rendez-vous de dernier moment. La relation risque fortement de s’écailler. Vous ne tiendrez probablement pas le choc.

En bref, c’est foireux.

Certes, il y a quelques rares exceptions, mais valent-elles le coup ? Ne méritez-vous pas une histoire démarrant sur des bases plus saines que ça ?

Les hommes mariés, c’est dans le lit, pas dans la vie.

 

2. Le mec qui veut du sérieux.

Vous le connaissez à peine. Quelques mails, un ou deux rendez-vous, trop de textos… Et, il vous parle d’Amour, d’envie d’engagement, de besoin de se poser, de trouver LA bonne, etc.

Forcément, ça émoustille. Il veut construire, il ne recherche pas simplement une histoire de cul. Lui, c’est du sérieux. Tout comme vous. D’ailleurs, il est intransigeant sur la fidélité, dont il vous a longuement parlé avant même que vous vous soyez embrassés.

Mouai. Paroles et paroles et paroles

Depuis que je coache sur SUH, il n’y a pas une histoire ayant commencé par ce trop-plein de déclarations qui n’ait pas fini à l’eau.

Le gars ne vous connaît pas. Il ne sait rien de vous. Certes, dans l’idéal, il aimerait construire une belle histoire (comme tout le monde), mais au final, il fait passer cette envie de couple bien avant vous et ce que vous êtes.

Du moment où une fille accorde crédit à ce type de promesses, elle attend beaucoup. Et lui, il est incapable d’être à la hauteur de tant d’engagements, se rétracte et disparaît peu à peu. Même s’il était sincère, il s’est pris pour un Prince Disney (ce qu’il n’est pas) et a collé l’image de la Princesse Disney sur vous (ce que vous n’êtes pas).

Il a occulté votre personnalité, pour vivre son rêve fleur bleue. Le souci, c’est que votre réalité le rattrape (vos qualités, vos défauts, votre côté HUMAIN, en fait). Et ce n’est pas ce qu’il veut. Sincèrement, laissez-le dans ses fantasmes. Il mûrira.

Mieux vaut un gars prudent, qui prend le temps de vous connaître, sans rien promettre et qui peu à peu s’ouvre aux sentiments que VOUS (et ce que vous êtes VRAIMENT) développez chez lui, qu’un mec qui dira la même chose à la prochaine blonde/brune/rousse qui passe. (C’est qu’il voit des princesses partout, notre uberlulu).

Les mecs trop pressés à s’engager et à construire m’inquiètent toujours un peu. Ils ne nous connaissent pas. Alors, quelles sont leurs motivations :

  • la peur de l’abandon ?
  • l’incapacité à être seul ?
  • le fantasme de Cendrillon ?

 

3. Le phobique de l’engagement

Il ne veut pas s’engager. Le mot « couple » lui donne de l’urticaire. Se donner la main dans la rue le choque profondément. Quant à sortir avec des amis communs, c’est impossible pour lui.

Ça fait pourtant quelques semaines/mois que vous vous voyez. Vous sentez qu’il vous aime bien. Sauf, quand vous parlez de construire, dans ces moments-là, il chercher désespérément la sortie de secours.

Bien entendu, vous êtes complices. Et sexuellement, c’est au top. Mais, à tout ça, c’est SA liberté qu’il préfère. Qu’il soit un célibataire endurci ou un ancien queutard, il refuse toute forme de compromis. Le seul espace qu’il vous laisse dans sa vie, c’est entre la cafetière et le lit. Pas reluisant.

Vous vous dites que force de patience, il changera. Il admettra qu’il est heureux avec vous. Et, vous gagnerez du terrain, jusqu’à ce que votre relation soit officielle et stable. Mais, à chaque fois que vous tentez un pas en avant (organiser un week-end en amoureux, par exemple), il fait deux pas en arrière.

Vous avez le sentiment d’être la seule dans la relation. C’est normal, c’est le cas.

Abandonnez cette histoire. Elle ne vaut pas la peine. Il ne changera pas. Vous serez de plus en plus amoureuse et malheureuse. Vous finirez par vous dire que c’est VOUS qui en demandez trop. Et, alors que votre patience à atteint toutes ses limites, vous l’attendrez encore.

Il est LÉGITIME de votre part de vouloir qu’une relation avance. Mais, on ne peut pas contraindre l’autre à ça. Il en a envie ou pas. Notre Amour ne change rien à l’affaire.

Il faut trouver le bon équilibre entre le premier (qui veut tout construire tout de suite) et le second (qui ne voudra jamais rien construire jamais). Il existe une tonne de mecs dans cet entre-deux, qui simplement, savoure l’instant présent sans avoir peur ni d’avancer, ni d’avancer lentement.

 

4. Le pervers narcissique

Je m’étendrai peu sur cette catégorie d’homme. La perversité narcissique est une pathologie. Elle appartient au groupe des états limites. C’est un psychiatre qui pose le diagnostic, pas moi. Ce serait déplacé et peut-être dangereux de ma part de tenter de le faire.

Dans l’idée, le pervers narcissique désire vous posséder. Il vous coupera de votre entourage par des remarques méprisantes sur celui-ci. Il usera de déclaration d’amour dès que vous tentez de fuir, mais sera infect avec vous le reste du temps.

Son plus grand don : vous dévalorisez jusqu’à ce que vous n’ayez plus aucune confiance en vous.

Sans poser vous-même le diagnostic (encore une fois, c’est à un psychiatre de le faire) si vous sentez que cet homme à une emprise négative sur vous, fuyez. L’Amour, ce n’est pas fait pour avoir mal (hors fessée). Ne vous détruisez pas pour lui, il ne le mérite pas.

Qu’il soit pervers narcissique ou non, d’ailleurs.

 

5. Mais aussi …

  • Un macho : sauf si vous tenez ABSOLUMENT à passer pour un truc fragile qui aime se taper toutes les corvées de la maison.
  • Un jaloux : oui, il vous le montre qu’il vous aime… Mais de là à effacer le numéro de votre père, parce qu’il « n’aime pas que vous parliez à d’autres hommes… »
  • Un vampire : même si c’est pratique en période de règles, pensez qu’il ne pourra jamais faire une journée plage avec vous. (À moins de se transformer en boule à facette.)
  • John Snow : Preeeeeeeem’s.

Etc…

 

Et pour vous, quel est le type de mec qu’il faut absolument éviter ?

Anashka,

la fille à éviter.

 

95 Commentaires

  1. Je suis tombée sur un pervers narcissique pour mon premier grand amour (j’avais entre 13 et 17 ans, ça a duré longtemps, et encore, nous n’étions pas ensemble tout ce temps mais j’en étais dingue). Autant dire que pour la suite des relations, c’est dur à vivre. Et le pire (que je ne comprends pas), c’est que malgré qu’on soit traitées comme de la merde, on l’aime encore davantage et on s’y accroche.

    A fuir dès que vous en voyez le moindre signe. Qu’on soit jeune ou non, ça peut réellement nous détruire pour très longtemps. Ca fait 10 ans que c’est fini et j’en paye toujours les frais.

    A éviter aussi : les hommes plus âgés, divorcés certes, mais avec des enfants, qui vous aiment mais qui vous disent que son entourage ne vous acceptera pas. Savoir lire entre les lignes : il a honte d’être avec vous, même si dans l’intimité et loin de ses proches tout va bien. Vous risquez aussi fortement d’être très déçues. Ca, c’est ma dernière histoire (après 6 ans de célibat, je ne m’étais pas engagée à la légère), qui m’a fait perdre 6kg en un mois et demi.

    Ou encore celui qui change de discours tous les mois (lui rejoint encore une fois mon ex, mais ici je parlerai globalement) = un homme qui ne sait pas ce qu’il veut et qui ne le saura probablement jamais. Et un jour on est heureuse, le mois d’après on est dépitée, parce qu’un jour c’est blanc, un jour c’est noir (sur des choses importantes).

    Ne jamais penser qu’on pourra améliorer les choses en s’améliorant soi-même, ou l’on risque de se perdre, l’autre ne changera jamais. Et les blessures, elles sont pour notre tronche ensuite.

  2. Je suis tombé sur un beau mec, menteur , pervers, 47 ans , qui me prend juste pour un plan cul , à fuir !

  3. J’ai rencontré un homme qui veut du sérieux. Il s’est créé une image de moi…car on a chacun 1 enfant qu’on gère seul.
    Il n’a pas été clair ou je n’ai pas entendu ses horaires de travail : du dimanche au dimanche de 7h00 à minuit.
    Il venait me voir 3 heures par semaine. Il veut du sérieux, me dit d’emménager chez lui à 1h30 de mon boulot, que je ne paierai pas de loyer. Bon prince
    Je suis tombée amoureuse, je l’ai quitté et lui a retrouvé 1 fille qui comprend elle qu’il a une maison à payer.

  4. Le mec à fuir…..
    Le mec craquant, gentil qui te donnerait tout…
    Ms en fait c est « le séducteur pathlogique ».
    Ça fait trés trés mal de tomber amoureuse d’un mec comme sent.
    Tu y crois vraiment car tu remarques pas desuite que cest un séducteur, il est attendrissant, charmant, il te fait vivre la passion…en gros il te vend du rêve.
    Le pire c est que tout le monde excuse ce genre de mec sous pretexte qu il est comme ça. En fait c est un mec narcissique, centré sur lui ….il s ait tres bien au fond de lui qu il ne se voit pas s engager trés serieusement, c est un immature affectif qui joue à l’homme adulte.

    Fuyez!!!!!!!! Un conseil…

    Moi il m’a anéanti car je croyais en lui, en nous…..

  5. Merci pr l article !
    Je viens de tomber sur un phobique de l engagement, le probleme cest quil me plait enormement …. cela fait uniquement 2 semaines que nous nous frequentons, il tient un discours completement contradictoire, un coupil me dit que je lui ai manqué alors qu’on s ‘est vu 2j plus tot, il me tient la main et m embrasse dans la rue, il propose de se voir souvent, et a coté est très froid par texto des que ns sommes separés, me dit que pour lui couple = plus de couilles, plus de liberté, qu il ne veut pas s’engager, qu’il est compliqué la dessus, qu’il prefere etre honnete. Qu’il ne voit personne d’autres et sest desinscrit du site de rencontre mais qu’il aime quand meme plaire et ne veut pas se sentir enfermé. Quand nous sommes ensemble tout est idilique, tres complices, calins, joueurs, apaisés. Je ne sais plus sur quel pied danser, et j’hesite chaque jour a le bloquer pour le fuir avant d’etre trop attachée a lui. il ne s attendait pas a rencontrer quelqu’un comme moi, une « perle » selon ses mots, que ca se passe aussi bien, et ca lui fait peur (tjr selon ses mots). Moi je ne gere plus ses changements d attitudes, chaud puis froid, tres froid, j’essaye de rester distante et le laisse venir a moi mais ca m’affecte et je ne fais qu’y penser. Que faire ? fuir pr se sauver ? lui laisser un peu de temps voir si sa vision faussée d’une relation peut evoluer ?
    Merci ^^

    • Votre commentaire est en attente de modération

      Fuis
      Tout son baratin c’est du mensonge. Il te fait croire que tu es la femme idéale qu’il attendait depuis toujours, jusqu’à ce que toi tu veuilles t’engager.
      Et alors là il va te traiter comme une merde et te sortir des excuses bidons pour que tu restes lol.

      Il t’aimeras jamais ce qu’il veux c’est juste sentir qu’il peut être aimer parce que lui il s’aime pas.

      Tu vas juste souffrir pour au final être quitté au bout de 2 ou 3 mois.

    • Kro tu es de quelle ville ?
      On dirait que tu décris le type avec qui j’etais…

  6. Bon, je crois que je suis un phobique de l’engagement… ^^

  7. Le mec qui te dit : <> quand tu lui demandes ce qu’il sera de votre couple s’il s’installe a l’étranger !!

  8. Moi le truc qui m’énerve le plus chez un homme, c’est l’indisponibilité. Je suis toujours tombée amoureuse de garc qui bien que n’ayant que 18-19-22 ans ont déjà un emploi du temps de ministre ! Je dois passer après le boulot de l’entreprise familiale pour l’un, la console de jeu pour l’autre geek casanier (8h/jour devant un écran), après le sport à outrance pour un autre, un qui ne se connecte jamais sur facebook quand on veut lui proposer une sortie. Pourtant, on me dit très gentille, mince et féminine, plutôt sportive, mature, sérieuse, drole et avec une bonne mentalité et une âme d’artiste. Bref, je suis loin d’être capricieuse, possessive et exigeante. A croire que les hommes sont maso et ne recherchent que les garces. Qu’ils ne viennent pas se plaindre après quand ils se font larguer. On ne récolte que ce que l’on a semé…

    • Je crois que les histoires dépendent pour beaucoup du temps et de l’énergie qu’on est prête à leur libérer. Peut-être que certaines femmes sont plus promptes à cet investissement que certains hommes… De là à attendre une vengeance de la part de «  »garce » »… Y’a de la marge, tout de même :)

  9. J’en ai lu tellement que je ne sais plus mais oui c’est tellement ça, je m’en suis rendue compte il y a peu… J’envie beaucoup les couples, ceux que je vois en soirées ou autre qui ont l’air si bien mais en même temps ça me tente pas plus que ça, je saurais pas comment l’expliquer. C’est l’idée d’être en phase avec une société qui rejettent (souvent) les célibataires qui me faisait penser ça je pense, alors que je suis très bien seule, j’aime pas moins ma vie pour autant, pour certains ça à l’air d’être dur à avaler ^^. Pour que je veuille m’engager je dois vraiment être amoureuse :)
    Merci de tes réponses

    • Confidence pour confidence : je n’ai rien, en soi, contre l’engagement. Mais, que quand il vient sans que je m’en rende compte.
      Le célibat a ses avantages : liberté de faire ce qu’il te plait, notamment. Et, d’une certaine manière, je l’aime bien. ^^

  10. Le mec qui considère Barney Stinson comme étant un Dieu. Qui plus est acteur donc s’adapte à chaque fille pour se la faire… aucune personnalité en soi. ( je critique pas les acteurs j’en suis une… )

     » Il faut trouver le bon équilibre entre le premier (qui veut tout construire tout de suite) et le second (qui ne voudra jamais rien construire jamais). Il existe une tonne de mecs dans cet entre-deux, qui simplement, savoure l’instant présent sans avoir peur ni d’avancer, ni d’avancer lentement.  »
    J’attends toujours de trouver cet entre-deux damn ! je tombe toujours d’un extrême à un autre ^^

    • Souvent, quand on alterne entre les deux, c’est qu’on pose une certaine « lourdeur » à l’idée d’engagement. Qu’on ne le laisse pas couler.

      Tu as lu l’article sur l’engagement, d’ailleurs ?

  11. Pour mon second challenge?
    -L’écoute de mon corps et de mes émotions.
    -Bouffer la vie à pleines dents aussi
    et surtout arrêter de me comparer aux autres en regardant un peu plus mon nombril que celui des autres

    • C’est plutôt intéressant, ta manière de préciser une ligne de conduite par des objectifs. Après, plus concrètement, tu veux démarre le Yoga, un truc comme ça ?

    • J’ai pensée à la méditation plutôt

    • Tu me feras un retour, j’y pense de plus en plus. Reste que le temps est une chose précieuse dont je manque cruellement en ce moment.

  12. Le must restant l’homme marié pervers narcissique … Wouhou, did it !! ^^

    • Effectivement. Lui, faudrait le brûler (le tien en particulier).

  13. Le mec à problème, celui qu’on va vouloir aider, protéger, accompagner en se disant qu’au bout de l’aventure, ce parcours nous aura rapprochés… Alors que lui, quand il se sera sorti de la merde, il ne verra en sa compagne d’alors que l’écho de ce qu’il était, de ses difficultés et de ses échecs, le miroir de ses faiblesses. Et partira avec une autre qui ne verra en lui que le vainqueur qu’il est devenu.
    Les hommes veulent être le héros de leur compagne.

    • D’accord avec la première partie.

      Moins la seconde, je n’aime pas les généralités, donc je dirais plutôt « pas mal des hommes que j’ai rencontré veulent être le héro de leurs compagnes ».

  14. L'Homme Chocolat

    Alors, dans ce cas, quels sont les types de mecs avec qui vous pouvez tomber amoureuse?
    Si j’ai bien compris, l’idéal serai un mec célibataire qui sache prendre le temps de vous connaitre, ok.
    Après la vie fait que l’on tombe rarement sur le cas espéré…

    • Tout dépend de la fille… Comme tu n’as pas la même attente qu’un autre homme, les filles n’ont pas les mêmes attentes les unes que les autres…

  15. Je crois que je suis tomber sur le 1 le 2 et le 3
    Le 3 étant celui qui m’a fait le plus de mal
    Le 2 à qui j’ai fait le plus de mal mais qui au final m’a apporté beaucoup plus que le 3
    et le 1 gros connard de service mais une fois qu’on rencontre le 3 on se dit que sur l’échelle du connard il est à un niveau inférieur.

    Souvent on me dit que si un mec veut pas s’engager c’est seulement avec nous/moi. Est-ce le cas?
    Mon ex ne voulais pas se poser et au final il vit avec sa nouvelle meuf et ils vont partir en vacances ensemble.C’est que c’est avec moi qu’il voulait pas se poser et non avec la Femme en générale?!

    • C’est possible que ce soi avec toi. A moins que votre rupture l’est poussé à s’engager. L’idée, c’est, malgré tout, de ne pas en faire une histoire personnelle. Les choses qui ont faits qu’il ne voulait pas s’engager avec toi, ne sont pas liées à ce que tu es, mais bien aux projections qu’il a sur toi.

      Est-ce que tu as vécu ça de nombreuses fois ou seulement avec lui ?

    • Seulement avec lui en même temps c’est le seul avec qui j’ai eu envie e faire quelque chose

    • Alors, même si ça pique (et ça pique), ce n’est pas toi ! N’en fais pas une histoire personnelle !

    • d’accord. En tout cas merci car mon challenge de début d’année que je m’étais fixé est réussi.J’attire les gens qui m’attire physiquement grâce à ton blog. Je suis dans un autre challenge maintenant celui de prendre soin de moi avant de vouloir prendre soin d’un autre.

    • Bravo !

      Comment tu veux le mettre en place, ce second challenge ?

  16. dommage que vous ne parliez pas plus du pervers narcissique car quand bien même ce type d’homme souffre d’une pathologie, c’est de lui celui qui fait le plus de ravages, et qui revêt l’apparence du légendaire prince charmant.

    • D’accord, un article peut-être. Si j’en parle, je veux vraiment soigner mes propos, on est dans la pathologie pure et il est tellement facile de voir la paille dans l’oeil de l’autre (en gros, de voir des pervers narcissique partout) et pas la poutre dans le sien (voir comment, par notre comportement, nous entretenons une relation « masochiste » avec l’autre). Si repérer un pervers est, pour le moins utile, beaucoup des situations malheureuses en Amour ne tiennent pas d’une pathologie de l’un ou de l’autre, mais de la « perversité » de la relation. Des attentes étranges, d’une posture de victime, d’un choix de bourreau… Etc.

  17. Perso, je me suis retrouvée mariée à un « pervers narcissique »… Oh au départ, un mec bien mais avec le temps il m’a coupé de mon entourage (famille, amis), il avait du mal à admettre que je travaillais (malheureusement il n’y a pas que des femmes dans le monde du travail), la plupart du temps il était infect (il a même fini par devenir violent), j’ai perdu une totale confiance en moi…
    J’ai fini par réaliser ce qu’il faisait quand un mec (qui avait une compagne) m’a fait de rentre dedans, tout en étant très clair qu’il ne plaquerai jamais sa compagne pour moi…
    Résultat je suis partie loin du « pervers narcissique » qui me servait de mari et loin du mec déjà pris (et franchement je plaind sa compagne)… donc pour moi les 2 sont à fuire !!!

    • Quel histoire !

      Tu en es où aujourd’hui, question amour ? Tu parviens à te re-construire ?

    • Non je doute beaucoup de moi (beaucoup trop à mon goût) mais en même temps cela fait pas encore un an que je suis partie… Donc je laisse le temps, j’essaie de reprendre confiance en moi et surtout dans la gente masculine…
      Pour info le mec déjà pris m’a retrouvé sur les réseaux sociaux et continu… A priori le NON ne fait pas parti de son vocabulaire !!!

    • Tu ne peux pas le bannir, un truc dans le genre ?

    • Tout à fait d’accord avec toi, c’est son problème (et à celui de sa copine)…

      J’en profites parce que c’est agréable et ça m’aide à me reconstruire

    • Alors, profites. ^^

    • J’ai essayé de le bloquer mais ça marche pas…

      Mais plaide coupable, c’est pas désagréable quand quelqu’un nous coure après (surtout quand il a un physique pas trop dégue) et puis ça m’aide à reprendre confiance en moi de voire que je peux plaire…

    • Alors laisse faire et profites.

      (J’avoue que de temps en temps, je fais ça. Pas très éthiques, mais je n’encourage pas cette folle course vers un mur, simplement, je ne l’arrête pas. C’est le problème de l’autre et de son obsession.)

    • Je l’ignore… Il finira bien par se lasser à force…

    • Pourquoi ne pas le bannir, c’est plus efficace, non ?

      Peut-être que tu aimes bien qu’il te coure après ? (Sans jugement, perso, j’aime bien qu’on me coure après… pas trop longtemps, mais un peu quand même)

  18. Question intéressante.. Moi, je les ai tous « essayé » ( sauf le pervers narcissique heureusement) . Je me suis bien sûr bien cassé les dents à chaque fois ( merci à ma dentiste qui a fait un super boulot ). Là, j’ai rencontré virtuellement le mec qui veut du sérieux ( le rencard est prévu pour dans pas longtemps) et franchement, je n’ai qu’une envie, c’est de prendre mes jambes à mon coup (pas pour me jeter sur lui,dommage). Serais-je une phobique de l’engagement qui s’ignore?

    • Il y a quelque chose d’effrayant à rencontrer quelqu’un qui veut s’engager avant même de nous connaitre. Comme si, s’engager dans l’absolu comptait plus que la relation à nouer avec la personne avec laquelle on s’engage. Bref, t’y es allée ou non à ce rencard ?

    • Je suis complètement d’accord avec toi. Je pense que c’est quelqu’un qui a plus envie d’avoir une relation que de m' »avoir » moi.
      Du coup, pas encore de rencard et franchement, ça commence à faire long, plus vraiment envie de le rencontrer .

    • Je comprends. Relance-le dès que tu peux, sinon, laisse tomber.

  19. Et le mec NON marié qui a une maison et une fille de 9mois ? Il se range dans la liste celui-là ou pas ? ^^

    • Je viens tout juste de voir ta réponse…

      Oui il est en couple depuis environ 3 ans.
      Nous avons flashé l’un sur l’autre au mois de Mai, nous nous sommes embrassés début juin, la semaine suivante nous couchions ensemble et toutes les semaines qui ont suivi nous n’avons pas su résisté, jusqu’au jour où… tout a basculé. A une soirée avec ses potes et une copine à moi j’ai découvert qu’il avait montré des photos que je lui avais envoyé à ses potes. J’ai décidé quelques jours plus tard de mettre un terme à cette relation. Mais je l’aime. Ça fait maintenant 3 semaines que je ne l’ai pas vu. Nous nous envoyons quelques sms, mais c’est plus pour s’engueuler :( (en fait, c’est moi qui veut des éléments de réponse, savoir s’il m’a aimé ou pas, etc. et lui n’a pas très envie de me répondre, il m’a juste dit que ce serait malhonnête de sa part de me dire qu’il m’aime…).

      J’en suis donc là. Un peu perdue, encore une fois.

      C’est dur d’avancer sans avoir les réponses qu’on veut tant…

    • D’une certaine manière, il t’a répondu, il t’a dit que NON, il n’a pas été amoureux.
      Même si ça fait mal, c’est SA réponse et il faut la respecter.

    • Personne n’y gagnerait… ni elle, ni lui, ni moi, ni leur fille.

      C’est sa réponse certes, mais elle est trop dur à admettre. J’ai beaucoup de mal à passer à autre chose. Je pense en permanence à lui. Je suis tentée de faire beaucoup de « bétises », des trucs débiles, tellement débiles que je ne peux en parler à personne (j’imagine des plans à la mords-moi-le-noeud). On me prendrait pour une folle. Je me fais peur parfois, j’ai l’impression qu’il me rend littéralement folle…

      Je suis dans une période où je fais tout pour avoir le plus d’infos sur elle… j’ai même « craqué » et je l’ai appelée en masqué, j’ai entendu sa voix, douce. Ça m’a fait bizarre, j’ai réalisé qu’il m’avait trop marquée…

      Je lui ai envoyé beaucoup de sms ces derniers temps, auxquels il est resté totalement hermétique puisqu’il ne m’a pas répondu. Ça me rend malade ce silence face à toute ma détresse, que d’ailleurs je ne lui cache pas dans mes sms…

      Je ne sais plus quoi faire. Je vais reprendre les cours lundi et j’ai peur que ça me mette des bâtons dans les roues. J’ai peur de ne plus avancer.

    • Ça me rassure qu’on ait toutes imaginé des plans de dingues ^^
      Le tiens est pas mal XD.

      J’ai coupé les SMS et je tiens. Mais… :-S
      Samedi, une amie à moi a fait sa crémaillère. Un pote à mon amant, qu’on appellera « M », m’a appelé pour savoir s’il pouvait passer. Ma copine l’a eu au téléphone lui a dit oui et elle lui a demandé avec qui il était. Il a répondu « deux potes » sans précisions… Comme par hasard, mon amant (« E ») est venu avec lui… mes copines présentes m’ont rassuré et m’ont dit de ne pas lui dire bonjour. Ce que j’ai fait. On l’a toute ignoré. « E » s’est donc senti un peu mal.
      Mes copines ont du partir, nous laissant seules moi et ma copine avec « E » et « M » et le troisième pote, « A », très gentil avec moi au cours de cette soirée.
      Il s’est avéré qu’on a passé une très bonne soirée. On a discuté, puis joué à des jeux d’alcools, puis sorti en boite.

      Là, « E » me demande enfin s’il peut me parler…
      J’accepte après l’avoir regardé avec dédain. On s’écarte un peu et on parle…
      – « Je t’ai fait souffrir ? »
      – « Non ça va » *Bah oui connard pourquoi tu me poses la question ?*
      – « T’es pas obligée de mentir tu sais… je suis désolé mais je pense avoir été clair avec toi dès le début ».
      En gros on a mis les choses un peu au clair, ça m’a fait du bien. Mais à la fin j’ai craqué et lui ai dis que malgré tout je le croyais… j’ai pleuré au creux de son cou comme un gros bébé :-/ il m’a pris dans ses bras en silence.

      On est rentré à l’appart, on s’est amusé encore un peu puis on s’est endormi les 4 (« M », « E », moi et ma copine) dans un lit deux places.
      Je sentais que ça allait être foireux. Ça n’a pas loupé, il m’a caressé, j’ai craqué, on a fait l’amour. Il ne m’a pas embrassée et je n’ai pas cherché à le faire. Avant, il m’embrassait à chaque fois.
      En partant le lendemain matin il m’a pris dans ses bras pour me faire un long câlin puis est parti. Le câlin c’était peut-être car il n’allait pas me faire la bise ni un baiser… je ne sais pas. Depuis, aucune nouvelle.

      Mais je me sens mieux, même si je trouve ça « nulle » d’avoir craqué car il a encore une fois « gagné » en ayant pu coucher avec moi. Mais sinon je n’éprouve plus le besoin de lui parler. Positif ou non ?

    • A cette question, tu es la seule à avoir la réponse.

      Est-ce que finalement tu as passé une bonne soirée ? Est-ce que tu as eu le sentiment de t’écouter malgré qu’il n’est rien de plus à t’offrir ? Est-ce que ce n’était pas AUSSI ta manière de dire au revoir ?

      Le « craquer », pourquoi pas, au final…? L’important, c’est ce que tu en tires.

    • On a toutes imaginer des plans fous.

      (Pour l’anecdote, un jour, je voulais casser les fenêtres d’un OI carabiné avec un galet sur lequel je comptais dessiner un coeur. Avec un peu de chance, il aurait trouvé ça mignon. Où, il aurait été tellement en colère qu’il m’aurait recontacté. Tu aurais donc vu une Anashka bourrée en train de chercher des galets en plein centre ville de Lyon pendant que ses potes la retenait. (Oui, parce que je parle de mes plans ^^) )

      Coupe les SMS. C’est la première chose. Efface son mail et son téléphone. C’est NORMAL que ça fasse mal, c’est tout frais.
      Laisse toi un temps (définie) pour te laisser aller à la déprime. Après, bats-toi contre elle, tu ne peux pas la laisser gagner.

      (jette un oeil aux articles sur la rupture, peut-être que tu y trouveras des pistes de réflexions)

    • PS : mes copines n’arrêtent pas de me dire que ce n’est qu’un salaud, manipulateur, connard… bref… moi je n’arrive pas à me l’admettre, même si des fois j’ai tendance à croire ce qu’elles me disent. Mais quand j’y pense, il m’écrivait tous les jours, me souhaitait bonne nuit, me réveillait le matin, m’avait trouvé un petit surnom trop chou, se montrait jaloux quand je lui parlais d’autres garçons que je cotoyais, etc. donc je me dis qu’il a quand même été charmé.

      Certains me conseillent d’aller le « dénoncer » auprès de sa copine, mais je pense que ce n’est pas mon rôle, que ça pourrait se retourner contre moi et me faire culpabiliser, et puis il y a la petite… et je ne veux pas lui faire du mal. Tu en penses quoi ?

      Un homme à femmes ? :-/ (il est sagittaire…)

    • Peut-être que tu lui as plu, qu’il a aimé votre aventure. Mais, il n’a pas été amoureux.

      Qui y gagnerait quelque chose à ce que tu le balances ?

    • Toi, tu en penses quoi ? (Il est en couple ? Il te montre des signes d’intérêts ?)

  20. Et le mec avec qui ont travaille mais qui a une copine et sur qui ont fantasme depuis presque un an… Car a chaque soirée ou il est un peu soule il vous dit qu’il vous aime et que s’il n’avait pas de copine il serait avec vous jusqu’a ce qu’il vous embrasse et que le lendemain il fasse comme si de rien n’était et vous évite en vous disant qu’il a une copine et que ça sera la dernière fois qu’il agit comme ça … Jusqu’a la prochaine fois.
    On fait quoi avec celui la on persiste car on sent qu’il ne doit pas etre heureux avec sa copine ou on abandonne car il joue avec vous?
    PS: J’adore ton blog :)

    • Tu as tenté de le rejetter à une de soirée ? Voir de tenter le levier de la jalousie ?

      Une manière détournée de lui faire comprendre que son petit jeu n’est pas drôle du tout.

      Ps : Merci ^^

  21. Bon pour être un mec qui vit une vie intense mais qui (espère) ne tombe(r) dans aucune de ces catégories (je suis juste un peu accro aux excès :) ), j’aimerais vous apporter un petit conseil bonus simple : ne vous accrochez pas la première !

    Ca n’engage que moi et mon expérience relative, mais si vous sentez que vous pourriez « switcher » en mode accro, prenez un peu de recul, gardez le contrôle, gardez une vie remplie, ne vous rendez pas trop dispos d’un coup par exemple.

    Je vais mal le formuler, mais la personne que vous visez a « le choix » ou une vie remplie, plus il faut garder ce jeu de push-pull, affirmer votre autonomie, pour entretenir le désir.

    Y’a une affreuse phrase de Nietzsche à méditer là dessus « On en vient à aimer son désir et non plus l’objet de son désir ». Je pense que ça prend tout son sens sur les premières phases d’une relation.

    • C’est un conseil qui est on ne peut plus juste.
      Notamment parce que l’Amour ne fait pas tout et qu’une vie remplie permet de garder un équilibre avec soi et ses centres d’intérêts. De prendre du recul si la situation prend l’eau dans les premiers temps. Bref, tout ça pour dire…

      +1

  22. Bonjour!

    Article Intéressant! En revanche une petite précision concernant le pervers narcissique: ce n’est pas une pathologie, c’est un trouble de l’axe II dans le DSM-IV. En fait c’est une exacerbation de deux composantes de la personnalité, au même titre que l’obsessionnel-dépendant, par exemple.

    On peut effectivement assimiler la paraphilie à une pathologie type état limite, mais faire l’amalgame entre PN et pathologie me semble tout à fait hasardeux…

    • Hum… Je suis loin d’être experte en psychiatrie (le DSM me pose quelques difficultés… Je ne suis pas sûre d’en apprécier beaucoup la rédaction ou utilisation).

      Pour moi la perversion (perversité ?) appartient, effectivement, à des troubles… C’est finalement une paraphilie qui handicape la personne, sa sexualité ou son entourage (un fétichisme extrème) alors que la perversion narcissique est le deuxième type d’état limite avec les troubles borderlines. En bref, deux choses différentes.

      D’ailleurs la perversion appartient bien plus aux structures névrotiques que limites…

  23. Le type qui veut du sérieux, ca fait peur vraiement.
    Ayant lu cette article je suis LA phobique de l’engagement et intéréssant c’est que j’attire des gens qui veulent du sérieux. Quel ironie du sort^^

    • Fais les tourner à celles qui veulent du sérieux. Et, prends un phobique.
      (Comme les cartes dragon ball Z, on échange)

    • Salut anashka.Pour le mec qui veut du sérieux y a vraiment pas de solutions alternatives?

    • Tout dépend du mec, en réalité. Dans quel sens le tien en veut ?

  24. J’adorais trouvé un workaholic en étant une moi même :)) Sinon effectivement le marié c’est le pire c’est le sale plan. Le serial lover ça peut être moche aussi, j’ai un pote qui disait de sa femme que c’était la vanille, qu’il avait essayé plein de parfum mais qu’ au final bah la vanille c’est pas mal au quotidien… ça parle de soi même

  25. Le workaholic, bourreau du travail. Il fera de son boulot une priorité à ton détriment.

    • Problème : une bonne situation professionnelle (même si on en a pas tous la même définition) va souvent de pair avec le type « workaholic ». Un choix à faire donc.

    • Le choix est vite fait. Déjà, parce que je ne suis pas avec un gars en raison de sa situation professionnelle mais parce qu’il me plaît. Point barre.
      Et pour avoir mon père qui est un workaholic et ne fait strictement rien avec ma mère, ne part jamais en vacances, passe des weekends entiers au bureau, ne rentre pas avent 20h-20h30 et travaille encore derrière à la maison, quand il n’est pas en mission aux quatre coins du monde, je peux te dire que ça n’a rien de plaisant, tu n’es qu’un second choix. Alors le workaholic, NON !

    • Le choix est vite fait pour toi, d’autres choisiront l’autre option tout aussi vite.

      C’est certain qu’être avec un homme de ce type signifie être une partie de sa vie et non le centre de celle-ci, si c’est impensable pour toi, il faut aussi rayer de la liste tous les hommes ayant une passion forte (peu importe le domaine), car celle-ci passera aussi au premier plan.

      Un point positif : il est bien plus facile de trouver un homme disponible qu’un homme qui a réussi professionnellement.

    • On peut être disponible et « réussir » (qu’est-ce que tu entends par réussite ?) professionnellement ! En quoi c’est incompatible ?

    • Je dis pas que c’est bien où logique de tirer sa fierté de son mari, mais ça arrive très souvent.

      Quand au sentiment de sécurité financière, ce n’est qu’un sentiment (ce n’est qu’en cas de problème que tu peux savoir s’il t’aidera où non), mais même sans certitude, tu as raison ça doit jouer aussi.

    • On peut être fière de son mari, de ce qu’il accomplit dans sa profession, quelle qu’elle soit mais de là à vouloir un homme qui a réussi par fierté….
      Etre avec quelqu’un qui a réussi professionnellement et qui a de l’argent, peut te donner le sentiment d’une certaine sécurité matérielle.

    • Pas vraiment, pour deux raisons :

      1) Côtoyant un nombre considérable d’hommes riches ainsi que beaucoup de femmes, j’ai pu observer que souvent, être en couple avec un homme riche ne veut pas dire qu’il partagera son argent. Beaucoup n’offrent pas de cadeaux plus nombreux où coûteux que ceux qu’ils reçoivent, ne paient pas plus pour les sorties/WE/vacances que leur compagne (même si elle gagne beaucoup moins), et font très attention à ne pas se laisser entraîner dans l’engrenage du « j’ai une facture en retard ».

      2) Je ne compte plus les fois où j’ai pu observer l’extrême fierté dans les yeux de celles qui peuvent parler aux autres femmes de leur mec avocat où cadre sup’ (ainsi que la jalousie à peine cachée de leurs interlocutrices).

      Pour toi, la profession de ton conjoint n’est pas matière à fierté. Je ne critique pas cela puisque c’est aussi comme ça que je fonctionne. Mais beaucoup de femmes ne pensent pas de cette façon.

    • Je ne suis pas d’accord. Je crois que plus que par fierté, c’est par besoin. Par souci de sécurité matérielle dans la majorité des cas.

    • « Et tout dépend de ce que l’on entend par réussir professionnellement….ce n’est pas parce que tu n’es pas chef d’un grand groupe, président de la République, homme politique ou que tu n’occupes pas un poste à haute responsabilité que tu n’as pas réussi professionnellement… »

      C’est ce que j’ai dit, on a tous une définition différente, chacun choisira sa propre limite pour dire « à partir de là, j’estime qu’il/elle a réussi professionnellement ».

      « Réussir professionnellement ou avoir une passion forte tout en restant un minimum disponible ne sont pas incompatibles…. »

      Jusqu’à un certain point, tout à fait. Mais pour celui qui veut dépasser ce point, il faudra faire passer son objectif au premier plan, ce qui implique de nombreux compromis dans les autres domaines de sa vie.

      « Et mieux vaut avoir une bonne situation soi-même que de dépendre de celle d’un homme… »

      Absolument. Mais la plupart de temps les femmes ne veulent pas un homme qui a réussi par besoin, mais par fierté.

    • Mais la plupart de temps les femmes ne veulent pas un homme qui a réussi par besoin, mais par fierté.

      Certaines femmes…

      S’il te plait, on arrête les généralités.

    • Et non, je ne voudrais pas d’un gars qui fait de moi le centre de son existence puisqu’il ne serait pas le mien…cependant, il y a un juste milieu. Avec un workaholic, il n’y en a pas.
      Et mieux vaut avoir une bonne situation soi-même que de dépendre de celle d’un homme…

    • Réussir professionnellement ou avoir une passion forte tout en restant un minimum disponible ne sont pas incompatibles….

      Et tout dépend de ce que l’on entend par réussir professionnellement….ce n’est pas parce que tu n’es pas chef d’un grand groupe, président de la République, homme politique ou que tu n’occupes pas un poste à haute responsabilité que tu n’as pas réussi professionnellement….des gens qui ont une bonne situation professionnelle, gagnent bien leurs vies, dans diverses catégories (Aussi bien dans le domaine de l’entreprenariat, des métiers manuels, des services etc) ça existe…

    • C’est plus ou moins ce que je sous-entendait dans ma réponse.

    • Sera très peu disponible.

  26. Pas mal la photo de Dexter, c’est vrai que le serial killer qui emballe le corps de ses victimes dans des sacs plastiques pour les jeter dans l’ocean est a éviter, quoique attachant (je suis une grosse fan de la serie…)

    Sinon je dirai l’homme marié sans hesitation car piquer le mari d’une femme c’est pas cool alors mieux vaux eviter…
    Mais les mecs qui ne veulent pas s’engager sont a reserver pour un coup d’un soir, fort probable lors de la periode la Plus chaude de l’annee :P

    • Dexter, c’est cool… Avec son amour du plastique, pas d’inquiétudes pour la capote !

  27. Le mec marié… sauf que je n’étais pas celle qui en tombe amoureuse mais celle qu’il a épousée….

    Dans les « mais aussi… » tu aurais pu rajouter le « mec qui cherche à remplacer sa maman » :D

  28. C’est JON Snow. Tu le saurais si tu lisais au lieu de regarder la télé. :)

    • Non, je parlais bien du scientifique ;)

    • C’est JOHN Snow, le médecin anglais fondateur de l’épidémiologie. IL A VÉCU ET EST MORT CÉLIBATAIRE.

    • Bah, le voilà, mon amoureux :)

    • Elle parle bien de JON SNOW celui de game of thrones, je ne laisse pas souvent mes impressions mais je suis assez anashka pour voire quelle est le genre intéligent mais pas toujours le nez dans les bouqins ;;

    • Hum… Pas Games of Thrones, Nietzsche en ce moment. J’y pige pas grand chose, mais c’est classe pour draguer de l’intello. :)

  29. Alors, on peut tomber amoureuse d’un mec marié éventuellement si :
    – il est très clair sur ce qu’il peut vous apporter (en particulier, il ne s’amuse pas à laisser entendre que ça ne se passe pas bien avec sa femme, juste pour vous laisser espérer). S’il est capable de dire : « je peux être avec toi un ou deux soirs par semaine et un week-end par trimestre » et que ça vous va, alors pourquoi pas ?
    – il est en couple libre ou bien carrément polyamoureux. Le mec qui fait ça dans le dos de son épouse est trop prompt à vous laisser tomber le jour où il se fait griller (ou bien à la sortie de la première séance de thérapie de couple), comme si vous n’aviez jamais existé, juste comme gage de son « amour » pour sa femme. Genre tu vois, chérie, j’arrive à découper mon amante en petits morceaux et à jeter les morceaux aux toilettes, tu vois comme je t’aime et comme elle c’était rien du tout (potentiellement, il en souffrira autant que vous, mais comme il aura coupé les ponts, vous n’en saurez rien)
    – il ne s’amuse pas à exiger de vous l’exclusivité s’il ne sait pas vous offrir la sienne. S’il n’est pas très disponible, il faut bien qu’il admette que vous puissiez avoir d’autres envies, d’autres coups de coeur. En particulier, ça serait nul de vous empêcher de tomber amoureuse d’un mec qui pourrait vous offrir la disponibilité et le soutien quotidien qu’il n’est pas en mesure d’apporter. Avec un peu de chance, si le nouveau mec peut accepter l’idée qu’un soir par semaine vous faites bien ce que vous voulez, vous n’aurez même pas à laisser tomber l’homme marié.

    D’accord, ça fait un paquet de « si »… Mais ça s’est vu.

    • C’est la question de l’exclusivité qui est au centre. Le principal défaut d’un mec marié (plus que sa femme), c’est son manque de disponibilité. Finalement, si nous n’avons pas d’autres attentes que ce qu’il offre déjà et que nous sommes suffisant occupée (par la vie, par d’autres hommes) pour tout ça, effectivement, pourquoi pas ?

      Reste la question éthique. (Sauf pour les couples « ouverts »)

  30. A force de patience on se casse le nez quand l’autre n’est pas sur la même longueur d’onde. Mais on ne le sait pas de suite donc on espère que ça changera et en effet à la fin ça fait mal quand ce n’est pas le cas.

  31. le phobique de l’engagement

Top articles

Les 3 Messages qui Déclenchent L’Obsession Amoureuse

Hello, Qui pourrait croire qu’avec votre téléphone, vous aviez une arme aussi puissante dans votre poche… Et qu’une simple séquence de 3 textos pouvait déclencher une...

Ceci ravive FACILEMENT l’intérêt d’un homme…

Première rencontre ou relation mal en point, vous souhaitez raviver l’intérêt d’un homme ? Alors… RÈGLE N°1 : ARRÊTEZ de tout le temps chercher à...

Rendre l’homme qui vous plaît fou amoureux, même si vous êtes juste une femme «normale»

Récemment, vous avez rencontré un homme qui vous plaît vraiment ? Vous n’avez qu’une envie, c’est qu’il tombe amoureux de vous ? Mais ça vous paraît...

Ravivez son Romantisme!

Pourquoi n’organise-t-il plus de soirées romantiques avec vous ? Pourquoi n’organise-t-il plus de soirées en tête à tête avec vous ? Il ne planifie plus de...

La Zone Érogène Secrète des Hommes (ce n’est pas ce que vous croyez !)

J’ai entendu plus d’une cliente me faire la même révélation embarrassante sur ce qu’elle avait vécu sous la couette… Chacune m’expliquait avoir ressenti le même...

Comment éveiller l’hormone du plaisir chez un homme

Avez-vous déjà vu un homme au casino qui n’arrive pas à s’arrêter de jouer, alors qu’il ne fait que perdre de l’argent ? Pourquoi pensez-vous...

Ceci le fera rester fou amoureux de vous jusqu’à ses 80 ans ! (et plus !)

Comment savoir si l’homme que vous aimez vous aime vraiment ? Est-ce quand il commence à vous dire « je t’aime » ? Ou quand il commence à vouloir vous...