Comment gérer un coup de foudre ?

Par 24 Déc 2013 115 Commentaires

gérer un coup de foudre
Chacun parle du coup de foudre comme la naissance de l’Amour par excellence. Ça te prend. Ça te subjugue. Tout ce que tu croyais savoir fond comme neige au soleil au profil d’une barbe de trois jours. C’est bon, tu es prête, tu abandonnerais père, mère, travail et ami(e)s pour cet inconnu à la bedaine craquante.

Bref, le coup de foudre c’est une cuite violente. Tes perceptions sont déformées quand tu es ivre et t’as la gueule de bois au réveil. Mais, ce n’est pas toujours de l’Amour.

Revenir sur la réalité du coup de foudre, choper les bons réflexes pour le gérer, c’est ici.
Enjoy.

Le coup de foudre, qu’est-ce que c’est ?

Bon, tombons d’accord sur un postulat : le coup de foudre existe.

En définition courte, c’est le temps qui s’arrête sur un type, alors que tu n’avais absolument rien demandé. Et ça t’emmerde.

Une réalité biologique

Il y a une part de biologique dans coup de foudre. C’est une histoire de chimie, d’odeur et tout le reste.
(Pour en savoir plus, il y a un article ici Le véritable amour, une réalité biologique.)

Au mauvais moment

Il arrive toujours quand tu t’y attends le moins. C’est la règle. Va savoir pourquoi.

Certes, tu as rencontré des mecs qui te plaisent. Tu as eu des aventures plus ou moins longues et cahoteuses. Là, ça fait un moment que tu n’as rencontré personne, ou que tous les débuts un tant soit peu intéressants tournent en eau de boudin.

Tu viens de dire, une semaine avant, à ta meilleure pote, autour d’une tisane Camomille :

« Ouai, j’fais une pause avec l’Amour et les hommes. Tu vois, j’ai mon travail et mes études. J’ai besoin de rester focus. Pis, ça viendra quand ça viendra. Mais, là, je n’ai pas envie d’être bloquée pour un barbu. » (Paroles et paroles et paroles)

Elle a opiné du bonnet. Et, tu as eu un sentiment de légèreté. T’as lâché prise avec les mecs.
(La marmotte, le chocolat, le papier alu)

Et, le regard

Puis, vient CE regard.

Généralement, tu n’es pas à jeun. T’es même sacrément entamée au Kir à la mure (si tu es un poil Girly) ou à la Leffe (dans le cas contraire). Tu racontes des histoires de poivrotes affalées sur le comptoir à un type dont tu ne connais pas le nom. Tu le dragues vite fait, pour savoir si tes yeux vitreux savent toujours jeter des sorts. Comme il est dans le même état, ça marche. Il les trouve brillants.

Et, dans un grand éclat de rire gras, tu te retournes, vois un chapeau qui se trimbale sur une tête. Forcément, tu le voles.

Et là, PATATRA ! Il se trouve qu’il y a un type sous le chapeau. Et que ce type, il te sourit. Toi, tu vois la scène au ralentis, comme dans les films débiles du dimanche soir. Puis, t’as l’impression qu’il y a une brise légère qui soulève ta frange. Bref, t’es en plein délire.

Voilà, coup de foudre. Il avait les yeux revolver…

Puis tu l’embrasses

Normal. À pleine bouche. Et, t’as des papillons dans le ventre qui s’affolent. T’n’y comprends rien. Pendant les pauses buccales, tu remarques que ce type beau comme un mensonge te bouffe du regard. Pour lui, t’es la 7e merveille du monde.

Tu te demandes ce qu’ils ont foutu dans la Leffe.

Peu importe la fin

Il y a un moment où tu redescends parce qu’il n’est plus là. Ton mal de crâne te rassure, c’était juste les grammes dans le sang qui parlaient. Tu googelises son prénom, parce que ça ne se fait pas. Et, tu zappes te disant que tu ne vas pas le revoir.

Et, forcément, un des deux recontacte l’autre. Tu acceptes de le revoir à jeun. Pour casser le mythe. Pour te prouver que tu ne crois pas à toutes ces conneries à l’air lancinant d’un violon désaccordé.

Tu constates qu’il n’a pas changé. Il est toujours beau comme un briseur de cœur. Tu palpites. Tu vibres. Et, tu recommences à boire. Ce n’est pas parce que tu as gardé son chapeau que tu tiens forcément à lui confier « ton cœur, ton âme. Prends tout, tout de suite, et qu’on se noie dans les nuits fauves »

(Nuits fauves ).

OK, tu admets, t’as un coup de foudre.

Coup de foudre et réalité

Vient le moment où il faut remettre le cerveau sur ON, respirer un grand coup et faire le point.
Bref vient le moment de la confrontation aux réalités.

Coup de foudre et coup de cœur

Il n’y a pas de définition officielle de ces deux termes, alors je me permettrais de vous donner les miennes (elles sont, bien entendu, soumises à débat).

  • 1. Coup de cœur : le coup de cœur, c’est quand le mec nous plaît. Un regard, une attitude, une manière de fumer, de parler… Autrement dit, un détail chez l’autre qui nous fait fondre, qui nous le rend plus humain. On se sent connecté, on a quelque chose à lui dire (même si on ne sait pas trop quoi). Le coup de cœur, c’est nous qui ressentons un petit truc pour quelqu’un.
  • 2. Coup de foudre : Là, Cupidon n’a pas fait les choses à moitié. Généralement, il se passe au même moment, pour les deux. Tu restes interdit, tu ne peux pas parler. Tu as des sensations et l’autre les a aussi. Tu le sais, il n’a rien besoin de te dire. Le coup de foudre, c’est un coup de cœur réciproque qui arrive au même moment pour les deux protagonistes.

Coup de foudre et sensibilité

Je reste persuadée que tout le monde n’a pas la même sensibilité au coup de foudre. Certains en vivront plusieurs (et ne jureront que par ça) et d’autres très peu (voir pas du tout). La sensibilité au coup de foudre demande une sensibilité à ses propres émotions et celles des autres.

Elle demande d’arriver à distinguer ses projections et espoirs de la réalité. Sinon, on peut croire vivre des coups de foudre à chaque coup de coeur. S’emballer, partir en OI et avoir le cœur brisé.

Coup de foudre et « bon moment »

Et, la légende urbaine dit qu’un coup de foudre ne vient que quand on s’y attend le moins :

  • soit, c’est de la légende
  • soit, il y a une explication rationnelle.

Quand on attend le coup de foudre, il est facile de le projeter sur des histoires qui n’en sont pas. Alors, on peut passer à côté de la personne qui pourrait nous le faire vivre.

NOTE : Il est impossible de provoquer un coup de foudre chez quelqu’un (avec toutes les techniques possibles et imaginables). Nous ne sommes pas des magiciennes.

Coup de foudre et Amour

WARNING, je vais dire des choses qui fâchent. Alors, on s’arme de cailloux et on se prépare à les jeter.

Contrairement à ce que nous disent les films et autres romances : le coup de foudre n’a RIEN À VOIR AVEC L’AMOUR.

Voilà, vous pouvez jeter des cailloux. Je n’en démordrais pas.

Il y a de merveilleuses et constructives histoires d’amour sans nécessité du coup de foudre. Et, il y a des coups de foudre qui ne mènent nulle part.

Le coup de foudre est un mode de rencontre, chargé en émotion. Une histoire se co-construit avec l’envie réciproque que ça fonctionne. Bien sûr, le coup de foudre peut aider, mais ce n’est pas systématique.

Dans le coup de foudre, on ne connaît pas l’autre. On ne sait pas comment il sucre son café, comment il se positionne dans la vie, ce qu’il fera en cas de difficulté ou s’il a envie d’une relation là, maintenant, avec nous… Bref, on ne sait rien de lui.

Il peut arriver que des coups de foudre finissent en eau de boudin une fois le temps de passion passé.

Coup de foudre et mots doux

En plein coup de foudre, on se dit beaucoup de choses.

Des mots doux avec la bouche et les yeux. Les trois mots suicidaires sont inscrits dans chacun des gestes. Mais, le principe même du coup de foudre, c’est qu’il est éphémère. C’est feu de paille géant. Bien sûr, il peut ouvrir sur une romance, si les DEUX en ont l’envie.

Alors, tout ce qu’il dira, pensera, exprimera pendant que les émotions sont bouillantes ne peut être retenu contre lui. Il y croit, vous aussi. Mais, ce n’est valable qu’au temps où c’est exprimé.

Les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Apprécions, mais ne soyons pas naïves.

 

Coup de foudre et bons réflexes

Quelques bons réflexes pour finir cet article :

1. Prendre du recul

Le coup de foudre ne dit pas :

  • Que l’autre vous aime profondément, il ne vous connaît pas.
  • Que vous aimiez l’autre profondément, vous ne le connaissez pas.
  • Que ce que vous vous dites à une validité dans le temps
  • Que vous vivrez une belle histoire
  • Que ce sentiment de parfaite complétude durera
  • Qu’il est celui que vous attendiez (et vice versa)

2. Prendre de la distance

Je suis une rabat-joie, mais un coup de foudre ne permet pas :

    • de changer le programme que l’on s’était établie pour SOI et sa vie
    • de quitter soudainement et violemment tous ses amants
    • de cesser de travailler pour rêvasser à des yeux trop noirs
    • de vouloir à tout prix l’entraîner à construire un truc

(pas parce que l’on a un coup de foudre, que ses désirs à LUI ne comptent pas)

3. Profiter

Des règles de prudence, il y en a des tonnes et je pourrais passer la journée à les citer.

En résumé, les coups de foudre sont des sensations fortes qu’on ne contrôle pas et que l’on partage pendant un temps T.

Alors, on peut profiter de ce méli-mélo de sensations, mais de gâchons pas tout en imaginant d’ores et déjà une romance qui n’aura probablement jamais lieu.

Les plus belles histoires s’écrivent dans le temps, pas dans la violence des sentiments.

 

Et vous, croyez-vous au coup de foudre ? En avez-vous déjà vécu ? Comment le gérez-vous ?

Anashka,
Il avait les yeux revolver….
Twitter, Facebook.


Séduire CET Homme

Comment séduire LE mec que vous convoitez – même si la situation semble compliquée... Un guide "étape par étape" pour faire tomber amoureux un ami, un collègue...

> Découvrez Séduire CET Homme



Commentaires (115)
  • Angela | 26 décembre 2013

    salut

    merci mille fois pour tout les conseils!
    pile au bon moment!
    super site, je suis très heureuse de l’avoir découvert!!

    • Anashka | 26 décembre 2013

      Y’en a une qui a un coup de foudre ;)

      • etoile | 13 janvier 2014

        Bonsoir, a 19 ans j’ai eu un coup de foudre pour un garçon, c’était reciproque, je peux pas decrire le moment ou son regard s’est posé sur moi ce fut électrique, on a eu une aventure tous les deux , qui s ‘est mal finie( je n’etait pas celibataire, je n’ai jamais oublié ce garçon, j’ai fait ma vie , eu des enfants, mais il était toujours dans mes pensés. 22ans après je retombe sur lui et là gros choc emotionnel, les sentiments sont toujours là et c’est reparti- voilà mon coup de foudre. Bisous

        • Anashka | 13 janvier 2014

          Etoile, jolie étoile… merci ! Juste merci. Du bonheur, pour toi, pour lui, pour vous. :)

          • etoile | 14 janvier 2014

            Oh merci ton message me touche vraiment! Je vis quelque chose de magique !juste peux tu stp me dire pourquoi il ne parle pas de ses sentiments pour moi! Je sais qu’il en a , un jour il m’a dit je peux pas en parler mais je peux les montrer! Bisous

          • Anashka | 15 janvier 2014

            Il semble y avoir la réponse dans la question, peut-être n’est-il pas à l’aise avec les mots. Il y a des gens comme ça. Tu lui as dit que c’était nouveau pour toi, de ne pas parler sentiments ?

  • Cancel | 26 décembre 2013

    Je ne sais pas s’il s’agissait de coup de coeur ou de foudre… dans la mesure où ce n’était pas réciproque. L’autre qui pose une fraction de seconde son regard sur nous et on se sent transpercée, saisie, on ne voit plus rien autour. C’est fugace et en même temps ça semble durer une éternité.
    Par contre, j’ai l’impression que c’est quelque chose que l’on rencontre de moins en moins avec l’âge… Comme si les émotions et les sentiments extrêmes que l’on peut ressentir autour de la période adolescente disparaissaient.

    • Anashka | 26 décembre 2013

      Dans ce cas, c’est un coup de coeur. Je ne les distingue que par la réciprocité. Parce que selon qu’elle existe ou non, ça demande d’autres aménagements..

      Les coups de foudre, je les pense rares à chaque âge. Il y en a beaucoup, jeunes, qui sont un désir de coup de foudre qui seront réciproquement projeter sur une relation qui n’en est pas un. Ça fera illusion. Avec l’âge, on est moins sensible au illusion, mais on peut être plus sensible aux « véritables » feelings.
      Quant aux coups de coeur, je pense que moins de personnes nous impressionne en grandissant. Normal, on prend confiance en nous. Et, comme l’on associe facilement « être impressionné » avec « avoir un coup de coeur », adolescente on a l’impression d’en vivre PLEIN. :)

  • Bichette | 26 décembre 2013

    Mon ex et moi allions mal, car il voulait se remettre avec moi et moi je voulais prendre le temps d’y réfléchir pour ne pas faire de mauvais choix….
    Bah quand j’ai enfin fait mon choix (qui était un oui!!) et que j’étais sûre de mes sentiments….
    Il a eu le coup de foudre entre temps. (Quoi?! 1 semaine…)
    Et comme j’ai pété un câble en apprenant qu’elle était chez lui (pour 4 jours alors qu’ils s’étaient rencontrés il y a 1 semaine!!!), c’était la première fois de ma vie que j’étais jalousé! (alors qu’en théorie il ne me devait rien…), ça a ruiné toutes mes chances.
    Il a profité du fait que j’avais agi comme une folle et que j’étais de mauvaise humeur ses dernières semaines, pour se rassurer d’avoir fait le bon choix et a profitéd’avoir enfin rencontré quelqu’un « qu’il ne compare pas a moi », qui est « exactement comme lui », avec qui tout est parfait pour vite m’oublier et transposer tous ses sentiments sur elle, alors qu’il y a quelques semaines il me faisait encore des énormes déclarations d’amour. Bien sur dans ma folie j’ai insisté, ça n’a fait que l’éloigné mais au fond plus rien ne me retenais car je savais que je n’avais rien a perdre….
    Bref aujourd’hui (1 mois après), la douleur est moins vive (il l’a traité beaucoup mieux qu’il ne ma traitée moi quand nous étions ensemble, du moins fait-il beaucoup plus de choses pour elle, tout ce que je lui disais que ça m’avait pas plus… Bref monsieur a voulu « apprendre de ses erreurs pour que ça marche avec elle » et pour que notre séparation a vie « en vaille la peine », car je lui disais qu’il il y a intérêt que je ne souffre pas le martyre pour moi… J’aurais mieux fait de me taire!!)

    J’ai les boules encore aujourd’hui, il ma bloquée partout, je l’ai bloqué sur fb et j’ai supprimé tout son numéro et tout ce qui était en rapport avec lui.
    La douleur n’est désormais plus vive, j’ai insisté pour qu’il m’appelle une dernière fois et me dise toutes les méchancetés en face. (Maso oui, mais j’en avais besoin pour passer a autre chose, pour accepter qu’il n y’a plus aucun espoir alors qu’avant on se disait toujours que peut être on se retrouvera dans 6 mois, 1 an, 3 an…)

    Bref, j’en profite pour faire du sport (trop d’énergie négative a évacuer), pour continuer de flirter a droite et a gauche, mais je sens que je vais avoir besoin d’énormément de patience de la part de mon futur copain (un jour, si j’en trouve un….), pour ravoir confiance. J’ai toujours eu du mal avec ça, et ce type qui était mon vrai premier amour (nous nous étions séparés il y a moins d un an non pas car nous ne nous aimions pas mais a cause de la famille et d’autres choses), a tout brisé.

    • Anashka | 27 décembre 2013

      Bienvenue,
      j’entends que tu traverses une rupture douloureuse, de l’espoir de retrouvaille à la perte (pour une autre) de l’homme aimé. Prends le temps du deuil, de la reconstruction. Puis tu verras comment redéfinir les questions de confiance en l’autre, de lien et d’amour quand tu seras prête.

      En attendant, en quoi je peux t’aider ?

      • Bichette | 28 décembre 2013

        Merci d’avoir répondu à mon commentaire!
        Cela fait des mois que je parcours ton site et j’avais déjà hésité plus tôt à écrire… Peut être que je n’aurai pas tout gâché avec mon ex?

        Clairement il n’y a plus aucun espoir là. De toute façon on a tellement tout aggravé qu’il serait impossible de pouvoir se refaire confiance, là maintenant. Et clairement même à l’avenir ça ne sera plus jamais le cas. Du moins ai-je enfin accepté qu’il n’y a plus aucun espoir de retrouvailles quelconque quand il y a 2 semaines je l’ai eu téléphone pour la dernière fois (j’avais du le harceler de messages pendant quelques jours pr qu’il daigne m’appeler, j’en avais besoin pour tourner la page et accepter ma défaite en quelque sorte – et c’était de sa faute que j’allais mal et que je voulais lui parler une dernière fois, histoire d’en finir une bonne fois pour toute).
        Je ne l’ai jamais connu aussi froid, et clairement il n’avait plus d’amour ni de compassion pour moi. En le harcelant quelque jours de plus, j’ai fait débordé la goutte du vase au point ou il ne lui restait plus aucune affection ou sentiment pour moi, d’ailleurs je lui avais même dit au téléphone ce jour la qu’il pouvait me remercier de lui avoir facilité la chose (car quelques jours avant que je l’harcèle cet imbécile m’avait contacter pour savoir si j’allais bien et pour me dire qu’il voulait pas que j’ai une mauvaise image de lui et que je sache qu’il me respecte énormément et qu’il sera tjrs la pour moi juste qu’il pouvait plus être la pour moi comme je le voulais…. Couillon! A cause de ça j’ai répéter un câble quand il a recommencer a freez out 2 jours après cet prise de contact… :( )
        Bref au téléphone, il ma clairement dit qu’il ne voulait pas être ami, que je n’avais pas changé et que c’était tjrs la même chose (que c’était tjrs a lui de s’adapter a moi (?) et que on sembrouillait tjrs (wtf?!!), bref qu’il en avait marre, qu’il était las et que de toute façon avec ce que j’avais fait on ne pourrait pas non plus être amis à cause de sa copine qui voudrait pas qu’il aille boire un café avec moi après tout ce que j’ai fait (mon premier petage de câble c’est quand je suis allée sonner chez lui quand j’ai découvert qu’elle était chez lui… Et j’y suis retournée le lendemain matin super tôt juste avant mon cours d’uni. J’ai toujours ete super raisonnable et distante comme fille, je me suis jamais connue en folle passionnée. Ça a été un choc pour tout le monde je crois! Lol)
        Et donc a la fin de cette conversation téléphonique (qui était plus un monologue de ma part, clairement il n’avait pas enviedde me parler et sinon ce n’était que pour dire des choses qui bien qu en soit anodines, m’ont profondément blessée – du style que nous deux on était trop différent (ah bon?), que ma famille ne correspondait pas a l sienne (j’ai compris qu’il avait remarqué ces choses car il avait du comparer avec sa copine actuelle, ou ils se sont présentés mutuellement a leurs familles au bout de quoi? 3 semaine après leur rencontre au bol….!!!!), etc… Et ça ma vraiment fait mal car je sais que il sous entendait sûrement aussi notre différence de niveau social(moi classe moyenne, lui petit riche), et il sait très bien que je n’y peux rien si j’ai une mère si horrible (elle ma élevée seule avec mon frère, et ne l’aimait pas particulièrement – et visiblement sa copine a aussitôt es parents divorces mais sa mère a elle est normale, et cA c’est lui qui l’avait dit….) et c’est vraiment blessant quand on te dit que de toute façon ça n’aurait pas marche à cause de familles aux idéologies différentes (sa. Mère trop sociable, ma mère plutôt hermite qui cherche pas a sympathiser avec mes amis ou mes copains, elle s’en fiche ce sont justement MES amis/copains, alors que sa mère c’est la mère au foyer classique…)

        Bref a la fin je lui ai dit que j’allais le bloquer et le supprimer partout,et il me fait « ouai vas y » et la je le préviens que ce sera « a vie » (j’ai un côté dramatique mais je le pensais et le pense toujours), « oui oui » (il n’en a rien a foutre).
        Voilà c’est tout, j’ai même vu que quelque jours après il me supprimait encore d’applications ou il n’y avait pas pensé plus tôt (alors qu’on était en freez out)…. Message reçu.

        Et franchement ça fait mal car il m’avait dit qu’il serait tjrs la le moi, même en ami, on était meilleurs amis plus ou moins ces derniers mois, et il disait aussi une semaine avant le gros froid définitif qu un jour in se retrouvera mais que pour l’instant ce netIt pas le moment, trop de choses négatifs s’étaient passées et qu’il allait pas quitter sa copine (si parfaite!) qui le rend trop heureux et l’aide a passer a autre chose,…
        D’ailleurs dans 1 semaine elle part 3 mois en nouvelle-Zélande et j’ai appris d’un ami commun de très longue date a mon ex et moi que ça ne l’étonnerai pas s’il allait la voir…. (Moi je sais qu’il a bcp trop d’argent en ce moment et il me disait qu’il ne savait pas quoi en faire il il y a un mois et maintenant je suis persuadée, je le sais intimement tout comme j’ai tjrs su que lui et elle ça va être le méga amour et devenir super sérieux (je lui l’ai dit tout au début quand on s’est disputés et il me disait que j’en savais rien mais jusqu a mtnt j’ai tjrs prédis juste…… Je lui disais même qu’ils vont avoir des bébés ensemble et se marier… Et je crains que ça ne se réalise aussi, mêmes si ça ne sera pas avant bien 5ans) ,
        qu’il va aller la voir et ça me fait super mal car il n’a jamais fait quelque chose d’aussi gros pour moi… :'( )

        Bref moi j’aimerais passer a autre chose. Pour l’instant j’ai des examens extrêmement importants donc je n’ai pas le temps de voir des hommes… En plus sur 3 qui me plaisent bien un habite en Afrique du Sud, l’autre a l’autre bout de la France (ami d’enfance donc en plus même si on s’est tjrs plu ça me fait peur), et le dernier a 1h de chez moi (ma ville ou j’étudie pas celle de ma mère).
        Par contre je crains de le croiser… On a des amis en commun mais je sais qu’on ne les verra jamais ensemble donc ça c’est bon. Mais il étudie dans la même ville et ses parents habitent dans la même ville que ma famille. C’est la merde. J’ai trop peur de l’apercevoir (bon que je préfère ça a ce que lui me voit, je refuse qu’il me voit ou même qu’il sache quoi que ce soit de ma vie!! Mais bon je sais qu’il s’en fiche donc il va pas demander donc s’il apprend c parce que quelqu un lui raconte. Mais nos amis savent désormais que c’est un sujet a éviter. Merci a eux). J’ai encore plus peur de le voir avec sa p******* de copine, je sais que ça me ferait trop mal! que ce soit demain ou dans 1 an…. :(
        Donc en fait ma question est: comment digérer une énorme rupture amoureuse?!!

        J’ai jamais vécu ça jusqu a maintenant soit les mecs je m’en fichais, soit j’étais restée sur mes gardes tout le long soit ce n’était pas très sérieux,….

        PS: Pourras-tu effacer mon message après l’avoir lu stp? J’ai donner trop de détails….

        • Anashka | 30 décembre 2013

          Je n’efface pas les messages. Tu ne peux pas me demander un conseil en me demandant de supprimer par la suite mon travail. Déjà que c’est gratuit… Donc, non.

          Pour ce qui est de ta situation :
          – l’oublier dans les bras d’autres hommes est une stratégie, il y en a d’autres : monter des projets, avancer sur ta route, voir comment apprendre de cette expérience. Bref, te construire. Il y a quelques articles sur le sujet dans le BEST OF, je te laisse y jeter un oeil.
          – pour la peur de le recroiser, évites-le, si tu le vois…

          • Bichette | 1 janvier 2014

            Je demandais juste pour le long message, enfin pas grave. :)

            Merci de ta réponse! Pour ce qui est de l’éviter, c’est réciproque comme je l’ai appris hier (j’allais à une soirée avec pleins d’amis en communs de longue date ou il était invité aussi, et une personne a eu l’indélicatesse de me dire qu’il n’était pas venu (il devait y aller avec sa nouvelle copine) car je venais quand même finalement – au départ j’avais clairement annoncer que je n’irai pas mais je ne pensais même pas qu’il irait habituellement il snobait ces soirées bref tant pis pour lui!). Et j’en suis ravie!
            Sur ce, bonne idée je vais aller regarder dans ces articles!

          • Anashka | 12 janvier 2014

            Des news, depuis ?

          • Bichette | 20 janvier 2014

            Alors des news….

            Pas vraiment. Enfin depuis le freez out de mi décembre, aucun contact, rien. On s’est même « évités » car au départ il devait venir a la soirée de réveillon ou j’allais (mais je ne savais pas qu’il y allait et quand il a apprit que j’y allait il n’y est pas allé, et une imbécile ma dit en début de soirée: « ah x devait venir mais comme tu viens il n’est pas venu » – et heureusement!!! Vu qu’il aurait ramené sa copine, désormais a l’autre bout de la planete pour quelques petits mois. Et L’idée qu’il souffre car elle doit terriblement lui manquer me fait « étrangement » plaisir les rares moments ou jy pense. Pas très mature de ma part, certes.)

            Je suis en pleine révisions, stressée… J’ai eu une période de rechute pendant 2-3 jours ou je pleurais et j’étais a 2 doigts de lui écrire, mais j’ai pas craqué.
            Surtout que récemment un ami qui la vu lui a demande de ma part (je ne le voulais pas mais a ce moment la j’étais dans une mauvaise situation et je trouvais personne pour m’aider) , s’il pouvait m’aider et il lui a répondu qu’il ne voulait pas. Ma foi, je le savais et ça m’arrangeait car je ne voulais pas a avoir a le revoir… Et en plus c’était l’idée de mon ami de lui demander quand je lui ai parle de ma situation. (Cet ami ne pouvant pas m’aider car il n’habite pas dans la même ville.) entre temps j’ai une copine qui peut donc soulagement!! :)

            Honnêtement j’essaye de ne pas y penser, les seules pensées que j’ai désormais c’est de l’appréhension, de la crainte de le croiser un jour, seul ou avec sa copine (j’en fais même des cauchemars parfois lol)C’est vraiment la dernière chose que je souhaite je me rends compte…. Car je me suis humiliée pour lui, il ma massacré l’ego et revoir sa sale tête me rappellerait juste toutes ces choses horribles que je veux oublier.

            Et sinon j’ai incroyablement hâte que ces révisons se terminent!! Je me sens un peu seule et j’ai vraiment envie de sortir, et surtout de rencontrer des hommes!! J’ai envie et j’ai besoin de rencontrer des hommes pour en avoir d’autres qui m’occupent l’esprit, pour m’amuser et me rappeler qu’il existe des mecs qui peuvent me rendre très heureuse.
            Je le suis, je prends soin de moi, mes études et le sport sont de nouveau mes priorités mais ça me manque d’avoir des relations. Et j’ai aussi réalisé pas mal de choses et je ne compte plus perdre mon temps avec des types qui ne plaisent pas vraiment. Voilà.

            Et donc concernant l’ex il n’y a rien a ajouter, on ne se parlera ni se croisera plus jamais. (Sauf si par hasard dans la rue mais bon j’en doute. Et même la je pourrai tjrs changer de trottoir! :) Moi c’est fini l’envie de le contacter a cesser, au contraire j’en suis a la phase fuir et bientôt à la phase je m’en bat les coquilles! Mais même la le voir ne sera pas agréable. Et lui je sais qu’il ne me contactera pas. (Je le connais très bien et je sais comment il agit avec ses exs ou mêmes ses anciens amis qui n’en sont plus.) Voila! :) en soit cest plutot positif et je suis assez optimiste quant au fait que je rencontrerai un mec avec lequel je serai réellement heureuse! Car j’ai énormément appris récemment et je pense pouvoir mieux apprécier le bonheur quand il se représentera a moi. :D

          • Anashka | 21 janvier 2014

            Aussi surprenant que ça paraisse, ça fait plaisir à lire. Bon, t’as un deuil, tu le fais. Tu trace sur tes études (+1), tu es dans cette envie de rencontre (+1) et tu crois en l’amour qui viendra ensuite. Que des bonnes nouvelles en somme. Continue à passer par là pour me donner des news.

            PS : quand se finisse tes révisions ?

          • Bichette | 22 janvier 2014

            Je vais faire ça! Surtout que ça fait bientôt 1 an que je viens régulièrement ce site, il était temps que je participe un peu. :)

            Et je termine dans 1 semaine, j’ai encore un examen la… Après ça, direction coiffeur, réaménagement de mon appart, shopping, continuer le sport etc… (Pour me ressentir belle parce que j’ai l’impression de n’avoir jamais eu aussi peu de succès que ces derniers moi, alors qu’avant lorsque j’étais heureuse et amoureuse c’est la que je les attirais comme des mouches T_T clairement le stress des études de médecine n’est pas top niveau « aura positive »)
            Hors de question de me morfondre et de passer mes journées a regarder des séries comme je le faisais en décembres pour me vider la tête (efficace mais pas productif). Je veux reprendre ma vie en main, être plus organisée, enfin moins perdre de temps a végéter car la vie est courte!! Et surtout…… En mars je vais travailler comme hotesse dans un grand salon automobile, j’y ai travaille l’année dernière et j’ai ADORÉ!! Parfait pour sociabiliser, une ambiance géniale (on est des centaines d’étudiants a travailler en huit clos pendant 10 jours d’affilée), on s’amuse, on réapprendre à être sociable (lol), on se fait pleins de nouveaux amis et on regagne confiance en soit! J’ai hâte!! J’attends ce moment avec impatience pour être honnête. :)
            (puisqu’il faut regarder de l’avant)

            A bientôt!
            Bibi

          • Anashka | 23 janvier 2014

            Ca en fait des projets !

            Le coiffeur, c’est mon psy, mon coach, mon meilleur ami, mon confident. J’y vais toujours quand je veux « un grand changement » dans ma vie. Je trouve qu’ils sont toujours exceptionnels, tant en terme d’écoute, que de confiance en soi. Puis, si tu demandes, ils ont les bons conseils maquillages qui vont avec. :)

            Pourquoi ne pas ouvrir un journal sur le forum pour parler de tes projets et avoir des DEADLINE ?

  • Bichette | 26 décembre 2013

    Pardon alors je lui disais qu’il y a plutôt intérêt que je n’ai pas autant souffert ses dernières semaines pour rien.
    Et il la traite mieux que moi. Il n’a jamais été à mon anniversaire, la c’est son anniversaire a elle. Il la connais depuis un mois mais va faire2h (aller) pour passer la journée avec elle alors que moi clairement je n’en valais pas la peine il y a un an….

    • Laure | 12 janvier 2014

      Bonjour Comment vas-tu ? j’ai été comme toi dans cette situation, cela fait 1 an et demi et je te sens sous pression, ce qui est normal mais je te conseille de rester en silence radio, plus de contact car pour l’instant il vit 1 nouvelle histoire tout beau tout neuf mais cela ne veut pas dire qu’ils resteront ensemble alors laisses passer du temps, ne le contactes plus et c’est possible qu’il revienne vers toi mais patience…
      Comme le dit Anashka, profites-en pour penser à toi. Pour passer le cap, je me suis intéressée au développement personnel, cela m’a beaucoup aidé car j’étais trop dépendante dans ma relation et pas vraiment heureuse dans ma vie. Mais grace à ma démarche, j’apprends à être heureuse dans ma vie, toute seule et c’est vrai que mes rencontres se passent mieux avec les hommes ; pas besoin d’un homme pour etre heureuse, juste envie de lui jusqu’au jour où je rencontrerai qq un qui en vaille la peine.
      Alors sois heureuse sans lui et fais ce que tu aimes « peu importe ce que tu décides de faire, l’important est que tu sois heureux »
      meme si ça soulage, les reproches ne servent à rien , ce qui fonctionne c’est l’indifférence, il va se demander pourquoi tu ne le contactes plus et c’est toi qui va controler la situation. le silence radio n’est pas facile mais ça marche !
      bonne continuation

      • Bichette | 20 janvier 2014

        Merci pour ta réponse laure!
        Je vais mieux, bien mieux, merci. :)

        Je maintien le silence radio, et plus le temps passe plus je y habitue et je sens que pourrai le tenir éternellement… Ce que je vais faire. Si un jour il veut de mes nouvelles, il sait comment me contacter. (Mais vu qu’il restera avec sa cruche bien 1 an ou 2 minimum, d’ici la je serai certainement plus d’humeur à l’envoyer balader ou a l’ignorer s’il me contacte.) Moi j’ai tout supprimé et je l’ai bloqué sur fb. Lui ne m’a pas supprimée puisque c’est qu’en gardant mes donnes qu’il peut me bloquer sur son tel. Imbécile. Comme si j’allais le contacter! En plus je pourrai. Par mail. Et j’ai été a 2 doigts de le faire il y a 10 jours. Grosse rechute. Mais grace au soutien de mes amis, et a ma raison que j’ai quand même écoutée, j’ai écris pleins de mails, ça faisait du bien, mais je n’en ai envoyé aucun.

        Et oui depuis j’essaye de vraiment ne penser qu’a mon bien être et de re-apprendre a être heureuse seule. Et pour ça il faut que je réussisse mes examens et que je me tonifie grâce au sport, ce sont des perspectives qui me rendent très. heureuse!!

        En tout cas, ça redonne de l’espoir de savoir que d’autres personnes comme toi en sont aussi passées par la et s’en sont sorties! Est ce que tu as une nouvelle personne dans ta vie depuis?
        Ou tu rencontres des hommes mais ne perds pas trop de temps avec ceux qui n’en vaillent pas la peine? (Ce qui demande aussi un travail sur soit je pense, c’est pas évident de cerner ses envies et de répéter les hommes qui ne sont pas biens pour nous!)

        Amicalement

        • Anashka | 21 janvier 2014

          J’ai un projet qui est en train de naitre de plus en plus, même si je ne sais pas encore la forme que ça pourrait prendre, mais j’aimerai lancer un TUMBLR/blog « ce mail/ cette lettre que je n’enverrais pas ». Finalement, ce serait un lieu où l’on pourrait, chacune, laisser nos textes, no lettres, nos mails en jachères… Et plutôt qu’ils soient envoyés à une personne qui nous blessera, elles resteront dans une communauté de personne qui ont le même parcours.

          Pour info, est-ce que ça t’aurait fait du bien ce type d’espace ?

          • Bichette | 22 janvier 2014

            Bonjour Anashka :)

            Je pense que c’est une bonne idée! J’ai lu le topic sur le sujet dans le forum et Wahou ça m’avait fait beaucoup de bien de voir que je n’étais pas la seule, de voir que finalement on ressent toutes la même chose, qu’on a toutes ces moments de faiblesse… (Et qu’on a toute un côté un peu pathétique ^^)

            Je pense que ce serait une excellente idée! Déjà sur Tumblr les gens peuvent commenter donc avoir des avis objectifs sur le message qu’on a failli envoyer qui serait une grosse erreur, peut nous aider a résister. Et surtout lire les messages écrits par d’autres, de notre point de vu objectif et avec notre recul, nous fait réaliser a quels point ses messages font vraiment needy, a quel point ce n’est vraiment pas une bonne idée de les envoyer, et comment on produit tout l’effet inverse chez le destinataire (puisque on peut plus ou moins se mettre dans la peau du destinataire aussi, après tous on est jamais figé dans un seul rôle, on expérimente aussi le rôle du destinataire!).

            Et d’un point de vue général, écrire ces messages qu’on enverra pas, avoir un lieu pour ça, ça serait vraiment super car ça a une réelle fonction cathartique d’écrire ces messages!

            Enfin,désolée pour la syntaxe de mes derniers messages, je suis épuisée, j’ai eu mon examen ce matin, dormi 3h cette nuit…. Bref mon cerveau est en compote. ^^

            Bonne soirée,
            Bichette

            PS: j’ai lu pour ton histoire actuelle et je te souhaite tout les meilleur!! :D chanceuse!!

          • Anashka | 23 janvier 2014

            Quand tu vois toutes les fautes que je laisse dans mes articles, ce n’est pas moi qui vais t’emmerder là-dessus.
            Moi aussi le projet me semble bon. Bref, j’essaie de lancer ça dans les deux mois.

            Je ne sais pas si tu es déjà sur le forum, si non, n’hésites pas, c’est vraiment bon enfant (tu as du le voir).
            Quand au pathétisme, c’est une vue de l’esprit, je dirais plutôt « en souffrance ».

            Ps : Merci ^^

  • soline | 26 décembre 2013

    Ca m’est arrivé deux fois, a chaque fois dans la rue, une rencontre improbable entre deux passants, un regard, un éclair, clouée sur place et chacun reprend sa marche….apres quelques pas deuxieme regard en continuant de s’eloiner l’un de l’autre….reste le souvenir….

    • Anashka | 27 décembre 2013

      Pas de regret de ne pas avoir abordé ?

      • soline | 29 décembre 2013

        A L’époque, j’aurais été incapable d’aller aborder. Maintenant, je pense que j’essaierai de tenter quelque chose…même si c’est pour me retrouver dans le mur^^ (je suis nulle en abordage)

        • Anashka | 30 décembre 2013

          Pourquoi tu es nulle ?

          • soline | 30 décembre 2013

            Nulle n’est peut etre pas le terme approprié mais c’est celui qui m’est venu quand j’ai répondu…(enfin, bref) Je suis capable, de demander mon chemin a un inconnu ou de lui demander l’heure mais quand il s’agit d’autre chose, mes neurones s’en vont et je me retouve avec un grand mur blanc devant moi…..autant dire qu’engager la conversation est impossible, répondre ca va (si on me pose des questions) mais relancer non parce que mes neurones ne sont pas revenus de leur balade….Donc même s’il y a rencontre il faut qu’il soit tres perseverant et tres interessé pour continuer…..ce qui bien sur n’arrive pas! J’ai bien essayé de dire a mes neurones de rester avec moi mais pour l’instant ils ne sont pas d’accord….Par ailleurs je ne me sens pas effrayé quand on s’adresse a moi mais impossible pour le reste

          • Anashka | 12 janvier 2014

            Tente de prolonger les conversations avec les personnes pour qui tes neurones restent en phase. Et pour les autres, dis-leur simplement que quand on aborde, tu aimes bien les questions, mais que tu es toujours un peu perdue pour démarrer les conversations.

          • soline | 14 janvier 2014

            les fêtes m’ont beaucoup fait réfléchir sur la question d’aborder ou non ….et surtout sur le fait de rester coite devant les conversations…aussi bien amicales qu’amoureuse. Je crois que je dois surtout travailler sur moi et apprendre a m’ouvrir aux autres…et la discussion en fait partie….donc nouvelle résolution pour cette année, et je suis prête a la tenir celle la!
            Merci en tout cas! :)

          • Anashka | 14 janvier 2014

            Sais-tu comment tu vas t’y prendre pour travailler sur toi là_dessus ?

  • Mary Read | 27 décembre 2013

    Ah, le fameux gars au chapeau. :)

    J’ai eu de rares coups de foudre amicaux. Une sorte de complicité immédiate. Par contre, des coups de foudre amoureux, je ne crois pas en avoir eu.
    Mais comme souvent, tes articles concordent pile avec ce que je vis. Pour moi, ce n’était pas un coup de foudre, mais un coup de cœur réciproque, c’est déjà pas mal.

    Cela dit, je suis entièrement d’accord avec ta distinction entre coup de foudre et amour. Une attraction, aussi forte qu’elle soit, ce n’est pas de l’amour. L’amour, ça vient avec le temps, on ne peut pas aimer instantanément quelqu’un qu’on ne connait pas.

    Bon, le problème, c’est que, période oblige, je me gave aux téléfilms niais de Noël, avec des coups de foudre à la pelle, entre des lutins du Père Noël qui viennent redonner l’esprit de Noël à une mère trop occupée par son travail et les voisins canons qui lavent leur voiture torse-nu devant leur perron. Et puis bam, c’est une histoire impossible, parce que les lutins de doivent pas fricoter avec des humains. Mais quand même, à la fin, le Père Noël donne sa bénédiction, et le voisin canon fait tournoyer l’ex-lutin dans ses bras. Clap de fin.
    Franchement, les scénaristes doivent carburer à la camomille synthétique pour nous pondre des trucs pareils.
    Cependant, l’histoire ne dit évidemment pas ce qui se passe après. Est-ce qu’il est vraiment possible qu’un lutin et qu’un humain qui ne s’étaient jamais vus une semaine plus tôt vivent heureux toute leur vie dans une maison au Pôle Nord ?

    Alors forcément, à cause de tout ça, je crains que mes envies de guimauve dans une maison en pain d’épices du moment me fasse tout faire foirer, en projetant des tas de trucs stupides. Du coup, j’ai profité des fêtes pour mettre de la distance. Pour le moment, je n’ai pas envie de gérer ça.
    Est-ce qu’on peut décider ne pas vouloir vivre une histoire avec un coup de ce-que-tu-veux sans le regretter par la suite ?

    • Anashka | 27 décembre 2013

      Ah, le fameux gars au chapeau. :)

      Vi \o/

      Est-ce qu’on peut décider ne pas vouloir vivre une histoire avec un coup de ce-que-tu-veux sans le regretter par la suite ?

      Aucune idée. Je suppose que ça dépend des raisons qui stimulent l’arrêt du début de relation. Quelles sont les tiennes ?
      (Si c’est la peur, y’aura du regret. Vaut mieux une relation qui se casse la gueule qu’une non-relation par peur que l’on regrette…)

      • Mary Read | 2 janvier 2014

        Je mentirais si je disais qu’il n’y a pas une part de peur d’être déçue.

        Cependant, je crois surtout que :
        – D’une, je ne suis pas dans le bon état d’esprit pour vivre quoique ce soit (je suis dans une phase où je suis fatiguée des relations foireuses, et j’ai très envie de me poser dans une relation rassurante et sereine, ce qui crée forcément des attentes et ce n’est pas du tout une bonne base pour débuter une histoire).
        – De deux, je n’ai pas d’énergie à mettre dans une histoire, en ce moment. J’ai envie et besoin de faire des choses pour moi. De me consacrer à l’amélioration de mon lifestyle, qui est catastrophique, en particulier sur le plan professionnel. Sans qu’il y ait un paramètre inconnu qui puisse interférer dans mes objectifs.

        Sans doute qu’il y aura du regret. Mais pour le moment, je sens qu’il faut que je fasse comme ça.

        • Anashka | 12 janvier 2014

          Alors, si tu le sens comme ça, GO. L’Amour prend beaucoup de place et d’énergie, pourtant ce n’est pas si central. Parfois, ça fait du bien de refuser certaines histoires qui ne se vivraient pas « paisiblement ».

          • Mary Read | 13 janvier 2014

            Oui, l’amour prend beaucoup de place et d’énergie, c’est fou.
            Merci ‘Nashka. Je te souhaite plein de bonheur pour ta jolie histoire. :)

          • Anashka | 14 janvier 2014

            Pas évident de composer avec. On aura l’occasion d’en reparler.

            Merci à toi et bonne année.

  • Francesca | 27 décembre 2013

    Oui déjà vécu un coup de foudre et c’est puissant….première et seule relation. Je ne voulais plus entendre parler des mecs ^^. Pourtant, on ne se connaissait pas, ça n’aurait jamais collé entre nous sur le long terme mais waouh. C’était évident entre nous dès qu’on s’est vus. Papillons dans le ventre à chaque baiser, un simple effleurement, il me prenait dans ses bras et j’étais déjà toute chose… Le souci ? Après avoir vécu ça, toutes mes interactions postérieures avec des mecs m’ont semblé et me semblent fades…j’ai retrouvé un peu ça avec un autre, mais pareil ça n’aurait jamais collé sur le long terme…

    • Anashka | 30 décembre 2013

      C’est vite un drogue, finalement, après un ou de coups de foudre, on n’a plus envie de d’autres choses.

      • Francesca | 30 décembre 2013

        Pas forcément….j’aspire davantage à une relation que je construirais petit à petit, avec quelqu’un qui me correspondrait. Parce qu’au final, passés les premiers émois avec ces deux gars, ça n’aurait jamais collé, car trop différents.

        Le soucis avec les mecs que j’ai rencontrés par la suite: ils s’emballaient trop vite et ce n’était pas réciproque donc au final, j’étais obligée d’y mettre un terme… et avec les autres, ça n’aurait pas été un truc sérieux…compliqué tout ça !!!!!!

        Il va falloir que je me bouge un peu l’an prochain, parce qu’à part me faire aborder de façon bizarre depuis que je suis dans le Nord (« Excuse-moi mais on voit la raie de tes fesses » oui oui c’était un opener, le gars croyait franchement que j’aurais été vraiment disposée à continuer la conversation après avec lui. Ou des mecs qui t’enlacent par derrière dans la rue, ma première réaction était de penser que c’était un moyen de détourner mon attention pour me piquer ton sac. Non, apparemment, je donne envie aux gens de me faire des câlins malgré le fait que bien souvent je tire une tronche de 3 mètres de long….), rien à me mettre sous la dent, nada…

        • Francesca | 5 janvier 2014

          Ah et j’ai un souci avec mon compte sur le forum. Apparemment, j’ai reçu un message privé. Sauf que je ne peux pas me connecter à mon compte pour le consulter.
          Dès que je rentre mon pseudo et mot de passe, clique sur « Entrée » ça me redirige vers la page d’accueil, liste des membres, inscription, identification mais ça n’ouvre pas ma session.

          • Anashka | 13 janvier 2014

            Problème résolu ?

        • Anashka | 12 janvier 2014

          Les débuts paraissent toujours compliqué : on aime trop, pas assez, pas à la même vitesse, pas avec les mêmes attentes. C’est le lieu de cristallisation des angoisses (d’étouffement et d’abandon) et du dialogue complexe. Quand un coup de foudre en est le déclencheur, il faut beaucoup de confiance en ses propres sentiments pour avancer et voir où ça mène. Et, il y a des fois où c’est simple, tu ne sais pas pourquoi.

          Ca a l’air classe les rencontres dont tu parles…

          • Francesca | 13 janvier 2014

            Et encore, samedi dernier, il y en a une qui a tout surpassé…un gars d’une quarantaine d’années m’a abordé et m’a demandé s’il pouvait me lécher les pieds et si je pouvais le filmer avec son portable car soit disant pour un bizutage…
            Avec mon ancien ordinateur je peux me connecter au forum mais pas avec le nouvel ordi, c’est bizarre…

          • Anashka | 13 janvier 2014

            T’as pas un truc parental, posé ?

          • Francesca | 16 janvier 2014

            Peut-être, faut que je vérifie.

  • Lola | 27 décembre 2013

    Aaaah le coup de foudre!
    j’ai l’impression que ça ne peut arriver qu’a des individus qui ne se posent pas de questions, qui ont baissé leur garde. Je suis de nature plutot méfiante, mais il m’est arrivé, au début de ma vie amoureuse d’avoir un coup de foudre… c’était rapide, fort, et surtout réciproque (c’est le meilleur dans un coup de foudre!). Une relation de rêve mais qui n’était pas durable après l’estompement des premiers émois…

    En passant je suis actuellement perdue dans ma nouvelle relation amoureuse et j’aurai besoin de tes interprétations, Anashka …

    Bonne fetes :)

    • Anashka | 30 décembre 2013

      Interprétation, c’est un grand mot. Mais, on peut y réfléchir ensemble :D
      Qu’est-ce qu’il se passe ?

      • Lola | 30 décembre 2013

        haha
        en fait j’ai rencontré un jeune homme courant novembre, on échange nos numéros et il m’envoie des messages régulièrement (presque tous les jours) donc on discute bien.on se fixe un premier rdv ou il ne se passe rien de « sexuel » et un second une semaine après chez lui, ou il y a KC et il me dit qu’il veut qu’on se mette en couple.Le truc c’est qu’après ce deuxieme rdv, ses textos se sont carrément estompés. Je l’ai rencontré dans la ville ou je fais mes études donc vu que là c’est les vacances, je suis rentrée chez mes parents. Mais pas une nouvelle de lui. Quand je lui envoie un message il me répond sans grand entrain. depuis le début des vacances j’ai eu le droit a 2snapchats (ces images qui s’effacent au bout de qqu secondes…)
        j’ai du mal à voir pourquoi il ne serait PLUS interessé par moi alors que je n’ai rien fait de mal, en me raccompagnant après le 2e rdv il avait l’air plutot satisfait, me demandant si je retrouverai son appart la prochaine fois etc…
        on dirait qu’il ne veut plus de moi…

        • Anashka | 12 janvier 2014

          Peut-être qu’il n’a pas vécu de grands emballements. Des nouvelles depuis la rentrée ?

          • Lola | 17 janvier 2014

            Il fait sa rentrée lundi et ne m’a pas vraiment reparlé… je crois que j’en attendais trop de lui et que ça l’a fait fuir… mais je pense a lui tout le temps.. je ne pense pas que ce serait une bonne idée de le recontacter, je sens que ça l’éloignerai d’avantage
            j’ai plus qu’a me résigner à l’oublier

          • Lola | 17 janvier 2014

            jaimerai le recontacter sans passer pour une grosse needy …

          • Anashka | 19 janvier 2014

            Le silence est déjà un message (très dur qu’il t’envoie) peu importe comment tu t’y prends, si ce n’est l’ignorer, aller bien et tracer ta route, tout le reste montrera un attachement qui ne semble pas réciproque.. Mais, si ça peut te permettre d’amputer un bon coup… GO.

  • Fourmille | 30 décembre 2013

    Le coup de foudre, coup de cœur j’y croyais pas trop.
    Et puis j’ai ressenti quelque chose qui devait s’en rapprocher énormément alors que je ne m’y attendais pas du tout. C’est comme ça que 4 mois plus tard, 6kg en moins, je déprime de ne pas le vivre comme j’en ai envie. Parce que c’est trop complique la vie… La citation qui tue de la journée.
    Ce que j’ai ressenti c’était une vraie décharge électrique. Mettre les doigts dans le 220V ça doit pas être trop trop différent… Mais n’ayant jamais connu ça avant, je rejoins ce que dis Francesca, et j’ai peur que mes futurs contacts avec la genre masculine me paraissent bien fades en comparaison.

    • Anashka | 30 décembre 2013

      Un temps. Mais si tu y es sensible, c’est eut-être quelque chose que tu pourras retrouver.

  • Sabbah | 31 décembre 2013

    Pareille que Fourmille…J’ai eu un coup de foudre il y a un an et demi pour quelqu’un de vraiment très différent de moi. Je ne pouvais plus fréquenter d’homme après la douloureuse rupture (c’est lui qui m’a « tèje » ^^). Et là il y a quelques mois j’ai fait la rencontre d’un homme que mon « ancien moi » aurait aimé mais je ne ressens rien, pas de papillon dans le ventre, rien, nada. Pourtant j’ai passé de très très bon moments avec lui. Mais il y a un truc qui manque…Du coup, ça ne me donne pas envie de faire des efforts pour avancer dans la relation. Là par exemple, je lui fait un gros silence radio (je sais, c’est pas bien). Ca me désespère, j’ai l’impression de ne plus être capable d’aimer…

    • Anashka | 12 janvier 2014

      Oh, ne t’inquiète pas, tu es capable d’aimer. Simplement, tomber amoureux, ce n’est pas seulement une question de bon critère, de bonne personnalité, mais aussi de bons moments et d’attirance forte. Peut-être que ton coeur a encore besoin de temps, peut-être que cet homme, s’il te convient pour une relation, ne te convient pas pour des sentiments.

      • Sabbah | 15 janvier 2014

        Merci pour la réponse Anashka! Tu as bien résumé ça dans la phrase « peut-être que cet homme, s’il te convient pour une relation, ne te convient pas pour des sentiments ». Il est vrai que je veux avoir à nouveau les sentiments forts que j’avais ressentis avec mon ex. Du coup, je suis face à un dilemme: est-ce que je dois arrêter là puisque la « platitude émotionnelle » de cette relation me frustre, que je sais que cet homme veut quelque chose de sérieux avec moi, et que je ne suis pas sûre de pouvoir lui « donner » ce qu’il attend sur le long terme…Ou bien, dois-je continuer, persévérer, tenter de construire quelque chose, voire ce que ça donne plutôt que de me retrouver à nouveau seule…C’est peut-être un peu « dur »/ »bizarre » ce que je vais dire mais je n’ai pas envie de perdre mon temps et je ne veux pas non plus lui faire perdre le sien. Une de mes amies m’a dit que j’idéalise trop l’amour et la relation amoureuse et que je dois être plus patiente…

        Par ailleurs, je voulais te dire que j’aime vraiment beaucoup tes articles. Ca permet de déconstruire pas mal de choses intériorisés par l’éducation. Tu donnes beaucoup de pistes de réflexion mais je reste sur ma faim, j’ai envie d’approfondir :-). J’imagine que tes articles se basent, en plus de ta réflexion et pratique personnelles, sur des lectures en sciences sociales. Du coup, je me demandais si tu pouvais mettre à la fin comme une espèce de petite bibliographie qui permettraient d’approfondir un peu plus tout ça :-)

        • Anashka | 15 janvier 2014

          Est-ce qu’on idéalise trop l’amour ? Je vis un coup de foudre en ce moment et une belle histoire en découle, à la hauteur de mes idéaux. Donc, pour moi, ça existe. Si tu ne « sens » pas cette relation comme la bonne tu as deux choix :
          – poursuivre, le temps de rencontrer quelqu’un d’autre
          – arrêter et affronter la (forcement) solitude qui va accompagner ce choix quelque temps.

          Tu imagines que je suis plutôt pour le second, mais il faut que tu es cette croyance profonde en la possibilité de rencontrer quelqu’un qui te plaise et que tu avances dans tes projets, que tu sois heureuse solo. Mais, j’entends le second. D’ailleurs, tu as jeté un oeil sur les relations de troisième type.

          Ok pour la biblio, je tenterais de penser à mettre mes sources. Mais pas mal de réflexions sont toutes personnelles…
          En revanche, si tu as des envies d’articles, dis moi. Si tu recherches des types de livres, j’ai peut-être des titres pour toi.

          • Sabbah | 22 janvier 2014

            Je fait les études que j’aime, j’ai des amis incroyables, je me fait plaisir dans la vie, je poursuit mes projets. Bref, tout va pour le mieux pour moi. Mais, il me manque un truc, et ce truc c’est une relation épanouissante…Je sais qu’on nous dit qu’on peut très bien être seule et heureuse, et je me suis efforcée de l’appliquer sur moi. Mais non, la solitude me pèse (j’ai décidé de ne plus le revoir)…

          • Anashka | 23 janvier 2014

            Il est vrai que c’est pesant la solitude, on ne s’y accomode pas tous de la même manière. Qu’est-ce que tu as mis en place pour rencontrer de nouvelles personnes ?

        • Bichette | 22 janvier 2014

          Je suis parfaitement d’accord sur le manque d’une relation épanouissante malgré des études passionnantes, une vie sociale riche, etc… Notre existence est certes comblée, mais ce petit truc est le bonus qui la rendrait magique!

          • Sabbah | 23 janvier 2014

            Bonne question: rien…Il est vrai que dans la démarche de faire des rencontres, je suis assez passive parce que les mecs généralement viennent à moi comme mon physique plait (je me jette des bouquets lool). Mais les hommes à qui je plais, eux ne me plaisent pas tant que ça. Par exemple là, plusieurs me tournent autour mais ils me laissent indifférentes. (mise à part mon ex, je me suis toujours un peu forcé de me mettre en couple juste pour ne pas être seule). Et puis c’est vrai que je n’aime pas sortir en boîte ou ce genre d’endroit. En fait, il me semble que l’on peut faire des rencontres n’importe où donc je ne cherche pas à fréquenter un lieu juste pour ça. Sinon, juste après ma rupture, j’ai demandé à une amie qui connait beaucoup de monde d’essayer de me présenter à quelqu’un. Mais elle n’a trouvé personne…Je pense qu’elle ne voulait pas prendre le risque que je sois déçu. Qu’est-ce que tu me conseillerais pour faire de nouvelles rencontres?

          • Anashka | 25 janvier 2014

            Déjà, peut-être de commencer à faire les premiers pas quand un homme te plait. Ca te dirait ?

          • Sabbah | 23 janvier 2014

            « magique », c’est le mot! =)

          • Sabbah | 27 janvier 2014

            Oui j’ai pensé à faire cet effort là…Mais je ne rencontre personne qui me plait
            -______- ‘ lol

  • osecours | 13 janvier 2014

    Anashka ? J’ai pas compris le « s’il te convient pour une relation, ne te convient pas pour des sentiments » . .
    Ca veut dire qu’en fait cet homme est parfait sur le papier, qu’on vivrait une relation « bien » avec lui mais qu’on arrive pas à avoir de sentiments amoureux ? Alors que c’est un homme qui nous convient ?

    • Anashka | 13 janvier 2014

      Un homme pour qui la relation est parfaite sur papier, sans sentiments est parfait pour une « relation /construire ».
      Un homme pour qui les sentiments sont là, est parfait pour l’échange de sentiments.
      Un homme qui allie plus ou moins les deux, est parfait pour une relation avec des sentiments.

      Tout simplement :)

      • osecours | 14 janvier 2014

        Ok ! :) Merci Anashka :)

  • Patatra | 15 janvier 2014

    Anashka, tu as raison quand tu dis que le coup de foudre est une drogue. Pour l’anecdote, j’avais envoyé un message assez éloquent à mon dernier coup de foudre où je concluais ainsi : <>.

    C’est une expérience qui procure tellement d’émotions intenses, qui nous change complètement parfois, en bien ou en mal d’ailleurs… on est capable du meilleur de nous même comme on est capable de perdre toute dignité et de se montrer ignoble :(. Forcément, quand un tel coup de foudre prend fin, la vie et les autres hommes nous semblent fades, tellement fades…

    L’envie de Le revoir est toujours là quelque part… même si l’on sait que ce n’est pas possible, car comme tu as dit, certains coup de foudre ne mènent nul part… Alors on se dit des choses positives (du style « j’ai été une belle parenthèse dans sa vie, il a été une belle parenthèse dans la mienne »), on se recentre sur nos activités, nos intérêts personnels, notre vie amicale / professionnelle…

    Mais comment stopper les émotions découlant d’un coup de foudre ? Et quelle différence fais-tu entre un coup de foudre et une passion ?

    Et puis, la chose qui m’a le plus interpellée dans ton article, c’est cette idée que des paroles dites à un instant t peuvent ne plus être valables quelques temps après… c’est tellement dur de l’admettre :(

    Sinon, ça faisait longtemps que je n’étais pas venue (dernière fois en 2013) alors je te souhaite une bonne année, pleine de sensations fortes ;), de réussite et d’épanouissement personnel :)

    • Anashka | 19 janvier 2014

      Tu n’imagines pas comme ça me fait plaisir de lire d’ancienne lectrices !

      J’aimerais bien écrire d’autres articles sur le coup de foudre (j’ai le nez dedans). Le coup de foudre, c’est avant tout un instant, un temps de rencontre. Il n’est pas obligé d’ouvrir sur une passion (entend « passion destructrice »). C’est même plutôt léger, une subtilité dans un regard, une impression de reconnaitre l’autre plus que de le rencontrer… La passion, c’est une des formes d’histoires qui en découlent.

      Mais, finalement, on peut faire autant de catégorie que l’on désire, chaque histoire demeure différente.

      Tout dépend des raisons plus lesquelles tu veux stopper les émotions ? Rupture ? Calmer le jeu ? Quel type de rupture ?

      • Patatra | 21 janvier 2014

        Merci de le dire :) ça fait plaisir ! Et puis c’est aussi agréable pour moi de relire ta prose et de constater que tu es toujours autant réactive ;-) merci..

        Tout d’abord, s’agissant de la passion, effectivement elle peut découler d’un coup de foudre… ce n’est pas nécessairement l’un ou l’autre en fait. Ça semble logique :). Ça a été le cas pour moi il me semble (coup de foudre puis passion). J’avais d’ailleurs lu ton article sur la passion qui m’avait paru carrément éclairant… ! Par contre, le fait que tu assimiles la passion à une erreur m’a quelque peu déroutée. Le terme d’erreur a un côté négatif, non ? Et pourtant, on apprend de chacune de ses expériences. Il s’agit d’une erreur car elle est vouée à l’échec c’est ça ?

        S’agissant de mon cas personnel, je souhaite me « débarrasser » de mes émotions car elles me font perdre du temps (la fille trop terre à terre ^^) et puis surtout elles me polluent car elles me rendent parfois triste, vulnérable, et c’est loin d’être agréable.

        Malheureusement, la relation s’est mal terminée. Il s’agissait d’un coup de foudre en Mai dernier qui a débouché rapidement sur une passion (intense) qui a duré environ 3 mois. Il avait une maison, une copine et une fille d’un an à peine. On s’écrivait tous les jours et on craquait physiquement à chaque fois qu’on se voyait. Le truc de fou quoi. Malheureusement, la situation s’est dégradée : je me suis rendue compte que j’étais malheureuse, que je ne trouvais pas ma place… j’ai également découvert qu’il m’avait manqué de respect auprès de ses amis. Il s’est excusé par la suite, mais comment être persuadée de la sincérité d’un homme.. J’ai fait le choix de stopper. Mais c’est dur et je voulais des réponses. Je l’ai alors « harcelé », essayant en réalité de le récupérer. Il s’est cabré, s’est montré froid, dur, distant. J’ai fait quelques conneries (j’ai d’abord tenté de le faire craquer pour essayer de retrouver la situation d’avant qui me manquait en vrai, et je l’ai ensuite provoqué pour le pousser à bout et le forcer à parler… je voulais qu’il me dise qu’il m’avait aimée.. en vain). Bref. Il a tenu bon, et je lui ai dit au revoir après Noël.

        Je me sens bizarre. Des fois je me dit que j’ai pris la bonne décision, même si j’ai gâché mon image auprès de lui :( ce qui me fait grave chier ; et des fois il me manque et j’ai envie de le revoir, même s’il m’a menti et m’a dit qu’il ne m’aimait pas même s’il m’appréciait (mais mon cerveau a du mal à le croire sur parole). Cette relation a été une drogue pour moi. C’était enivrant de le voir.

        • Anashka | 21 janvier 2014

          Je n’ai plus cet article en tête, je parle de passion comme erreur ? Hum.
          Peut-être que j’entendais la passion seule, c’est à dire, celle qui tient par les jeux de douleurs et de destruction. Mais, le mot erreur, ne me plait plus (si c’est celui que j’ai utilisé), je pense que c’est une expérience, douloureuse et que les histoires sur ce mode-là ne peuvent pas se transformer en idylle douce (d’une certaine manière, elle est vouée à l’échec si on attend d’elle autre chose que ce qu’elle propose immédiatement) . En revanche, la passion créatrice me parait riche. (Putain, j’ai un nouvel article).

          Pour cette relation, tu sais déjà ce que tu dois faire : tracer ta route. Après, les mots sont faciles, d’autant plus que l’envie de réparer l’image est toujours présente et c’est peut-être de ça dont il faut faire le deuil…
          Qu’est-ce que tu peux retenir de cette histoire ? Qu’est-ce que tu en as appris ?

          • Patatra | 25 janvier 2014

            Oui, c’est cet article : http://www.seduireunhomme.fr/2013/06/pourquoi-est-il-si-difficile-de-se-detacher-dune-passion/

            Quand je l’ai lu, j’ai compris ce que tu voulais dire quand tu parlais d’erreur, c’est que la passion ne pouvait pas déboucher sur quelque chose de stable, durable et réellement sain ! Comme tu dis, elle ne peut pas se transformer en douce idylle. Quand tu parles de passion créatrice, tu penses à quoi ? ^^

            Tracer ma route, oui… mais difficile de l’imaginer. Rien que d’y penser me fait mal au bide j’avoue. J’arrive à ne plus lui parler mais j’y arrive car au fond de moi je me dis que je le révérai un jour au l’autre… J’aurai tellement aimé qu’il me dise qu’il m’a aimé mais qu’il ne veut pas mettre un terme à la construction de sa famille et blablabla XD.

            Ce que je retiens de cette histoire c’est tous ces doux moments d’amour, ces petits messages tous les jours… ces petits moments complices, toutes ces fois où on a fait l’amour de manière intense et magique, c’était tellement beau et fort, ça me manque. Je vois d’autres mecs mais c’est tellement différent… :-( il n’y a pas ce truc qui fait que le moment passé au lit est juste hors du temps, magique.

            Ce que j’en ai appris : ne jamais faire confiance à un mec qui aime le cul (je me suis faite avoir à envoyer qqs photos… bref), vivre à fond même quand on sait que ça prendra fin OU au contraire tout bloquer / stopper dès le début car ça risque de faire très mal, de marquer pendant un long moment ? (au risque de vivre avec des petits regrets ?) :-/ Lui voulait profiter de la vie clairement, mais le revers de la médaille est dur… je ne sais pas trop au final ce que j’ai appris de cette relation, elle m’a laissée avec trop d’interrogations… sur moi, sur la vie en générale, sur les mecs… ça m’a perdue en fait.

            Surtout, le fait qu’il ait une copine avec un enfant, ça, ça m’a vraiment fait beaucoup de mal et ça m’en fait encore, car j’appréhende le jour où j’apprendrai qu’il aura un deuxième enfant ou qu’il se mariera… :-S ça sera carrément terrible ! Comment je devrai le comprendre ? Je ne comprends pas qu’il ait craquer pour moi et qu’il ait réussi à retourner dans sa petite vie comme si de rien n’était, comme si notre relation n’avait jamais existé… c’est trop dur. Je me sens insignifiante à ses yeux.

          • Anashka | 25 janvier 2014

            Passion créatrice : faudrait que je fasse un article dessus pour mettre mes idées à plat. Mais, dans l’idée ce serait la même force de sentiment, récirpoque et branché sur quelque chose de positif. La rivalité ne serait pas dans « en te faisant mal, je te montre que tu m’aimes et j’attends que tu te venges ». Mais « je t’aimerai plus, je te rendrais plus heureux, je ferais plus de chose pour toi que tu en es capable et j’attends que tu te venges ». En gros, aller de plus en plus loin dans le sentiment sans passer par la case « douleur ».

            Disons que ta relation était assymétrique, il en avait une autre, à côté. L’important n’est pas le « à ses yeux », mais « aux tiens ». Comment tu veux te percevoir ? Sur quoi tu veux avancer ?

  • Patatra | 15 janvier 2014

    Mon message a été carrément supprimé ^^
    Alors pour l’anecdote bis, le voici : Tu sais quoi ? J’pensais à toi c’matin, à ton premier baiser, tes caresses, nos regards complices… J’avais des images pleins la tête et des sensations dans le bas ventre, et j’me suis dit d’un coup « putain, ce mec est ma drogue douce »… J’ai un sourire niais aux lèvres dès que j’entends ta sonnerie…

    Alors OUI le coup de foudre est une PU**** de DROGUE !

    Voilà :)

  • Cam | 20 janvier 2014

    HELLO ANASHKA ! Le site m’avait manqué , wah !

    Juste MERCI pour cet article. Il est juste terrible. Et tombe pile au bon moment.

    Oui, j’ai rencontré un garçon juste avant les vacances de Noël avec qui je suis resté un mois… C’est déjà fini. Mais en lisant ton article, je confirme et peut te dire que j’ai vécu un coup de foudre. Et je donnerai n’importe quoi pour revivre cela même si comme tu l’as bien dit ça ne dure pas. Et si tu veux mon avis c’est bien dommage !

    PS: J’espère que tu vas bien !

    • Anashka | 21 janvier 2014

      Hey !!!! Plaisir de te lire !

      Tu as conscience que je veux en savoir plus ? Raconte, qu’est-ce qui s’est passé ?

      • Cam | 21 janvier 2014

        Petit pavé s’annonce alors… ^^

        Il faut dire que je ne m’y attendais pas. J’avais tiré un trait sur les mecs, de plus il me fallait mon semestre ! Une semaine avant les partielles, je rencontre ce type, par un ami d’enfance, c’était son cousin. Sauf qu’il était de Belgique (2h de chez moi, je suis à la frontière) et n’était là que pour quelques jours. On a fait connaissance et passé une nuit blanche à discuter. Je ne sais pas comment j’ai fait, le soir là je m’apprêtais à dormir à 20h, fatiguée des révisons… Bref j’ai carrément craqué, j’ai rarement rencontré un garçon aussi gentil, attentionné et … beau. Sincèrement, jamais je n’aurai jamais pensé que je pourrais lui plaire et je n’y avait même pas pensé. Je ne pourrais même pas t’expliquer comment, c’est allé tellement vite le lendemain on était déjà ensemble. J’avais l’impression qu’on se connaissait depuis des années. Et pour la première fois j’ai sentis que c’était réciproque. J’ai juste passé un moment inoubliable avec lui.

        MAIS bien sûr connaissant mon passé amoureux. Une relation à distance c’était d’avance hors de question. Mon ex, ça m’as suffi. Et puis on n’aime pas une personne en un jour. Donc pour moi c’était perdu d’avance. J’ai beaucoup hésité et puis je me suis dit que je profiterai du moment mais que ce serait forcément fini une fois qu’il rentrerait. Et comme tu l’as si bien dit dans ton article « Apprécions, mais ne soyons pas naïves. »

        Sauf qu’une fois rentré, il m’a rappelé et on a continué à parler et à s’appeler. J’avoue que je me suis laissé aller. On s’est revu, je ne sais pas dans quel monde j’étais mais j’étais bien. Malgré que je suis resté très méfiante, et je ne voulais pas me faire des illusions ou encore pire tomber dans un sacré OI. Alors pour moi dans ma tête c’était clair, cette relation n’était que provisoire.
        J’étais persuadé que lui allait finir par en avoir marre et tout comme mon Ex me balancera que la distance ça l’emmerde. Et… bah j’ai eu raison.

        A un moment donné, la relation s’est dégradée dans le sens où je pouvais me passer de le voir et de l’appeler. Je répondais moins, je ne baissais pas la garde. Trop méfiante face à ses belles paroles malgré qu’il paraissait sincère.
        Lui s’est inquiété de mon comportement, mais vraiment trop, me voir m’éloigner l’as mis pas bien. A ce moment-là je n’ai pas eu le courage de le quitter. Tant pis, j’attendrais qu’il le fasse.

        On a énormément discuté et il me disait « qu’une fille mérite d’être respecté et que je n’avais rien à craindre ». Ça paraissait être une belle disquette mais je l’ai cru, il était tellement mignon ^^. Puis j’ai bien vu qu’il n’avait pas eu beaucoup d’expérience avec les filles. 21 ans et n’a connu qu’une fille dans sa vie (avec qui il est resté très longtemps). Je ne pouvais pas rêver mieux.

        Quelques jours sont passés sans nouvelles, je finissais mes partielles et lui ses examens. On s’appeler et se parlait beaucoup moins qu’au début. De mon côté je sentais qu’il s’éloignait mais qu’il ne voulait pas me faire du mal donc du coup il continuait à me parler. C’était gros comme un camion, je ne suis pas idiote. Alors plusieurs fois, je lui demandé si il y avait un problème. Réponse négative à chaque fois.

        Jusqu’à il y a quelques jours, j’ai voulu le voir pour lui parler. Arrivé le soir avant de m’en aller, son au revoir était trop faux. Du coup quand j’ai renouvelé ma demande en voulant savoir ce qui n’allait pas. Il a craqué et a fini par me dire « j’ai rencontré une fille ». BIM, dans ma figure. J’ai eu envie de rigoler, je me suis sentie conne l’espace d’un instant mais j’étais fière de mettre méfier depuis le début.
        Ok je savais que j’allais me faire larguer mais pour moi la raison c’était la distance, pas ça quoi.

        Je n’ai pas trop réagit, et lui dit que je me doutais d’un truc mais qu’il aurait dû m’en parler avant. Ce n’était pas correct, là il me répond qu’il ne voulait pas me faire du mal et qu’après avoir longtemps réfléchi à nous il s’était rendu compte que la distance ne nous mènerait nulle part. Il était tellement désolé, mais bon il se fout de moi la … Grosse blague. On a continué à discuter toute la soirée. Tu te doutes de ce qu’il a pu me sortir, il ne sortait pas avec cette fille mais que c’était mieux comme ça, qu’on habitait trop loin… etc

        Sinon ma réaction : Bah rien. J’ai tout de même eu un gros pincement au cœur et j’étais un peu dégoûtée mais je n’ai pas déprimé ou quoi que ce soit d’autre. Peut-être que la relation n’as pas assez duré pour que ça me fasse souffrir. Je ne sais pas. Comme un blocage en moi. J’ai eu l’impression de l’avoir aimé comme une folle durant ces quelques semaines mais d’un autre côté je me suis sentie limite soulagé lorsque c’était fini et pas du tout en colère.
        J’ai été un peu triste parce que je trouvais ça tellement injuste. Pourquoi faut-il qu’il habite loin…

        Cependant, je ne regrette absolument rien. Il m’a fait vivre des moments magiques, je me suis sentie importante et apprécié pour ce que j’étais. Pour la première fois, j’ai eu l’impression d’être en sécurité avec un garçon. Comme si je le connaissais par cœur et lui de même. Je n’ai même pas calculé le fait qu’il y avait une autre fille, pour moi ça s’est terminé à cause de la distance. Puis au fond de moi, je suis sûre que cette fille n’était qu’une excuse… Enfin même si c’était vrai ça ne change rien !
        Ça s’est fini comme ça et je n’ai aujourd’hui plus de nouvelles.

        Voilà, voilà. Frederik ou mon coup de foudre de 3 semaines… ^^.

        • Anashka | 22 janvier 2014

          Hum. Je ne tirerai pas les mêmes conclusions de cette histoire :
          – je suis d’accord : rien à regretter, c’était un beau moment.
          – tu es capable de t’attacher à des mecs avec qui c’est réciproque, c’est bien la preuve que l’histoire que tu attends est probablement plus en avant dans ta vie (le gros +, en terme de confiance, à mon sens)
          – la distance vous a séparé, pas la fille. La fille est une conséquence de la distance. On s’en tape, en fait. Même si ça pique.
          – je séparerai méfiance de lucidité : tu étais lucide sur la distance mais méfiante sur lui (par peur d’être blessée, la méfiance bloque un peu les bons moments. Peut-être que sur une prochaine relation, c’est le point à travailler, cette séparation)
          – je ne penses VRAIMENT PAS qu’il s’est moqué de toi. Il voulait effectivement te protéger, même si la méthode était mauvaise. Sous entendre, un grand respect pour toi. Bref, à ne pas mettre dans le sac de ton ex.

          En résumé, même s’il reste un pincement au cœur, je trouve ce coup de foudre, non seulement beau mais aussi hyper riche !

          • Cam | 22 janvier 2014

            Sur quoi tu n’es pas d’accord ?

            En effet, je me suis un peu mal exprimé sur la fin. Je suis d’accord avec toi et je ne pense pas non plus qu’il s’est moqué de moi. Vrai que quand il m’as sortit pour la fille, ça m’en a donné l’impression mais après réflexion… non. Je ne le met pas dans le même sac que mon ex, lui était mieux. (C’est là que je me suis rendu compte que mon ex s’est bien foutu de ma gueule, on voit toute de suite la différence entre ces deux relations que j’ai eu.)

            C’était plus que beau. Et je ne vais pas te mentir, il va beaucoup, beaucoup me manquer … Parfois il y a certains trucs qui me font penser à lui… et ça me fait bizarre. Je m’étonne vraiment moi-même d’avoir tourner la page aussi vite et d’avoir réagit calmement à la rupture. Il n’y a eu aucune dispute. Bien au contraire.

            J’ai l’impression d’avoir un peu plus confiance en moi grâce à cette histoire. Je me dis qu’au final je peux plaire… Pourvu que ça dure. :)

            Maintenant il est vrai, que j’ai été TRÈS voire même TROP méfiante. J’avais peur de souffrir c’est clair, donc c’était volontaire de ma part. Je n’oublierai jamais ce qu’il s’est passé avec mon ex, et à l’avenir j’espère que cela n’affectera pas ma prochaine relation (d’ici là qu’il yen ai une) parce que c’est vrai que sur le coup j’ai eu peur de souffrir comme avec lui.

            La distance. C’est surtout ça qui a provoqué ma grande méfiance. Pour moi, la relation à distance , ça ne marche pas. Bien sûre c’est mon point de vue. Peut être que s’il n’y avait pas eu de distance j’aurai un peu plus laisser couler. C’est probable, je sais pas trop.

            C’est comme ça que je vois les choses et comme ça que je les ai ressentit. Après peut être que mes sentiments assez forts ont fait que je le vois « parfait ». Je ne suis peut être pas encore redescendu sur terre !

            Je t’assure, c’était tellement cool et ça me fait plaisir de revenir ici pour te raconter quelque chose de positive par rapport à d’habitude.

          • Anashka | 23 janvier 2014

            Dans ton premier message, tu en retirais plus de méfiance. Dans celui-là, plus de confiance. Alors, je préfère celui-là. Je pense que cette expérience est belle. Et peut-être nécessaire dans ton cheminement.

            C’est normal qu’il y ait des choses qui te fassent penser à lui :
            – tu y as tenu
            – y’a un petit deuil d’amour (et non d’Ego) à faire.
            – c’est le dernier mec en date qui t’a rendu heureuse :)

            Sur la prochaine relation, on e parlera ensemble, mais tu pourras toujours parler avec ton partenaire des balises que vous pouvez poser ensemble pour que tu te sentes plus en confiance. Et depuis ton Ex, tu as pas mal avancé :)

            Moi aussi, ça me fait plaisir de te lire, comme toujours, Cam. :)

          • Cam | 24 janvier 2014

            C’est vrai que c’est une belle expérience et ça m’as beaucoup appris. C’est quand même incroyable ce phénomène de coup de foudre hein… ^^ Malheureusement ça m’as aussi rappeler mon Ex…

            Maintenant, pour le prochain ça attendra encore. Je me suis rendue compte que je ne suis pas encore prête pour être en couple avec quelqu’un. Je suis encore trop méfiante et pas à l’aise et je manque encore un peu de confiance en moi alors… ça attendra.

            Je ne suis pas pressée, au final plus tu cherches moins tu trouves. A chaque fois que je parle d’un gars je fais une fixette et ne pense qu’à ça et au final le jour où j’ai arrêté de focaliser sur ma vie sentimental ça allait quand même beaucoup mieux pour moi.

          • Anashka | 25 janvier 2014

            C’est une bonne démarche. Tu sais maintenant que tu peux faire confiance en la vie pour mettre sur ton chemin des jolies rencontres. Alors, prends le temps d’avancer sur des trucs pour toi, le prochain est devant sur la route.

          • Cam | 26 janvier 2014

            En espérant que le prochain sera le bon !

            Grâce à ça, j’ai zappé M et d’autres encore. Très bien comme ça. Je dis peut être ça sur le coup mais cette dernière rencontre a été la meilleure rencontre que j’ai faite jusqu’à présent. Même si il a fallut que je supprime numéro , photos , textos et de partout sur les réseaux sociaux… :/

          • Anashka | 27 janvier 2014

            Normal, c’est le temps du deuil.

            C’est souvent en avancant d’histoire en histoire qu’on découvre ce que l’on aime et ce que l’on aime pas (ce que l’on veut ou que l’on veut plus)

        • Bichette | 22 janvier 2014

          Coucou Cam,

          Ton histoire me fait bizarre a lire car ce que tu dis je l’ai ressenti avec mon ex, l’impression de se connaître et de se comprendre en se connaissant a peine (oui parce que nous ce n’était pas un coup de foudre mais une attirance mutuellect en apprenant a se connaître tout était très fluide au début de relation, très beau). Et je sais que c’est ce qu’il ressent pour sa copine actuelle avec laquelle se fut une espèce de coup de foudre…. T_T et cette gamine (ok elle a juste 2 ans de moins que mon ex et moi lol) est a actuellement a l’autre bout de la planète pour 3 mois (plus que 2 maintenant), mais lui s’accroche et il est trop heureux… Imbécile.
          Bref, je me suis reconnue un peu dans ton discours dans la mesure ou moi aussi je ne veux plus de relation à distance… on l’était les 10 premiers mois avec mon ex…. Horrible le manque :( Sans compter l’investissement énorme de temps!! Non merci. Désormais je n’essaye même plus, bien que j’ai rencontré un mec cet été qui m’aurait certainement fait oublier mon ex (avant que lui m’oublie hum) et je ne sais pas si c’était un coup de foudre mais on a énormément discuter et on s’entendait super bien pour des inconnus. Mais bon il habite en Afrique du Sud. La poisse!

          Bref courage a toi! Je pense que même si cela gâche un peu les moments, rester méfiante au début est un réflexe normal dans nos cas et quelque part c’est mieux, en tout cas jusqu’à ce qu’on se sente assez confiante pour prendre des risques. :)
          (Perso je suis au départ une grande naïve et j’aime être une « imbécile heureuse », mais plus les expérience se succèdent, enfin surtout la précédente là, plus cette candeur s’efface. Dommage.)

          Et as-tu parlé de ta relation avec ton ex quelque part d’autre sur ce site? Je suis curieuse maintenant x)

          Amicalement

          • Cam | 26 janvier 2014

            Coucou Bichette ! Je viens de voir ton commentaire…

            Oui ce sentiment est très fort et je pense qu’on la toute ressentit une fois dans sa vie ^^.

            Moi c’est bizarre parce que je me reconnais dans ton texte , lorsque moi aussi mon Ex m’as largué. Bon il y a maintenant 2 ans, mais il m’a fallut plus d’un an pour vraiment passer à autre chose. Aujourd’hui je peux plus le voir en peinture, et je me demande même comment j’ai pu vouloir de lui et espérer quelque chose juste après la rupture. Mais ça c’est normal quand on est amoureuse hein ….

            Sinon je te souhaite bon courage aussi ! Et pour répondre à ta question oui j’en ai parlé dans ce site mais je ne sais plus où ça date tellement. Fais un tour peut être sur l’article de l’OI. Après si tu veux on peut aussi se parler en privé :)

            A bientôt !

  • idiot! | 9 février 2014

    Bonsoir,
    je me sens un peu idiot… il y a beaucoup de nanas qui discutent ici! et je ne sais pas ce que je cherche en racontant tout ça.
    Moi, garçon, 28 ans, un peu débile…

    J’étais en couple depuis environ 10 ans, il y a encore 1 semaine.

    Le 25/01/2014, lors d’un salon pro à Villepinte (Paris), mon regard a croisé, les yeux d’une splendide jeune femme… peut-être 3 ou 5 ans de moins que moi.
    Un sentiment puissant s’est emparé de moi… Un truc qui ne m’est jamais arrivé.
    Durant cette première journée nous nous sommes dévisagés, j’ai engagé la discussion de façon pro… j’ai eu cette impression de réciprocité dans l’intérêt que nous nous portions.
    Regards, sourires, petits mots (type : comment ça se passe…).
    Le lendemain, je lui ai proposé d’aller faire un tour lors de sa pose, et avons passé 1 heure à nous promener à travers les divers Hall d’expo, à nous poser des questions… mais toujours avec beaucoup de retenu (perso, j’avais une copine).
    J’ai conclus ce petit tour par un « Ravis d’avoir passé ce moment fort agréable avec toi » et m’a dit « Merci, c’est réciproque ».
    Rappeler par des obligations pro, j’ai quitté le salon avant la fin.
    Avant de ne plus la revoir, je suis passé la voir, lui ai demandé ses coordonnées… et j’ai sentis une gêne de sa part. Je n’ai pas insisté, et lui ai donné ma carte pro.

    Je rentre donc du salon dimanche soir, mon amie à la maison (sa maison). Je ne cherchais pas le contact, au contraire, j’ai trouvé des trucs à faire, qui auraient pu être fait plus tard… En moins d’une heure elle me dit « Je te sens pas, y’a un truc, tu as rencontré quelqu’un (elle m’a sortie des âneries types : T’as couché avec qui…). J’apaise au mieux, et comme elle est partie dans les extrêmes (avec tromperies et tout et tout), je n’ai pas eu de mal à lui dire qu’il ne s’était rien passé… ce qui est vrai.
    Mais, je ne peux lui cacher l’intérêt porté à cette jeune femme ; mais je minimise.

    Mes pensées allant uniquement pour cette nouvelles rencontre, j’évite le lit, lorsque mon amie se lève, je me couche, dors une heure et repart au boulot.

    2 jours après mon retour, je reçois un texto… c’est cette nana qui me fait tourner la tête. Ma copine grille le texto, à teneur soft mais arrivé à 21h30, rebelotte ré-explications…. ça s’apaise.

    Mais, pas moyen de m’en défaire, avec la meilleure volonté du monde… je finis par l’appeler 2 jours plus tard, et évoquons l’idée de se revoir…
    Depuis plus de nouvelles, ça me rend fou. j’ai du dire une connerie ou…????, mais je n’arrive plus à la joindre.
    4 jours après, toujours pas de nouvelles, mais par « honnêteté » et aussi culpabilité (il m’a fallu quand même 1 semaine), je décide de rompre.

    ça fait donc environ 2 semaines, j’ai foiré 10 ans de relation, je pète un câble avec cette rencontre. Je n’avais que son prénom, puis son numéro… Je l’ai retrouvé via FB, j’ai « scanné » environ 2000 comptes portant son prénom, et ai fini par la retrouver!

    Maintenant, c’est pire, je ne sais pas quoi faire de toutes ces infos.
    j’ai oublié de dire qu’aborder les filles, ça n’a jamais était mon fort, en particulier, lorsqu’elle me plaise. Là, j’ai été littéralement poussé vers elle… je me suis surpris à aller lui parlé (j’avais l’excuse commerciale).
    Comment la contacter? je ne suis pas sensé avoir son adresse FB, ni rien…

    Ah oui, la question : « ça peut s’apparenté à un coup de foudre, ça? »
    C’est le genre de choses qui m’a toujours fait rire, pas méchant, mais être attiré par une personne, s’en éprendre ok, mais là je ne comprend pas ce qui m’arrive, j’en suis dingue, malade, j’en dors plus… et je ne la connais pas!!!

    A plus tard.
    (je sais, je me suis un peu incrusté dans un tchat féminin… mais à qui en parler)

    • Anashka | 10 février 2014

      Bienvenue !

      Ce site est d’abord adressé aux femmes, mais les hommes y sont les bienvenus. Tu n’es pas le premier à t’égarer par ici et j’espère que tu ne seras pas le dernier. Donc, ce n’est pas de l’incruste, mais un espace que tu as TOUT A FAIT le droit d’utiliser ^^

      Que s’est-il passé quand tu as émis la possibilité de vous revoir ? Comment a-telle réagit ?
      (Oui, je crois que ça s’appelle un coup de foudre, c’est très surprennant, ça n’ouvre pas nécessairement sur l’amour… Est-ce que tu as lu l’article sur l’OI ? )

  • misstinguette | 21 février 2014

    Salut anashka je suis nouvelle ici, j’ai découvert SUH il y a une semaine et je suis accro! C’est super ce que tu fais. Je vis actuellement de drôles d’épisodes dans ma vie dont j’aimerai te faire part ; voici mon histoire :
    J’ai 24 ans je suis avec mon copain (X) depuis 7 ans (j’avais 16ans c’est mon premier amour) lui avait 24 et en a 31 maintenant.
    On a vécu pleins de choses, des très hauts comme des très bas (cet été ça été le clash car j’ai accepté Bcp de choses pendant longtemps et un jour j’en ai eu marre j’ai di je pars on fait une pause et je veux que tu change certaines choses). On s’est pas vu deux semaines j’ai Bcp réfléchis et en le revoyant c’était un homme nouveau, j’avais espoir et je suis donc revenue. Il y a eu un temps d’adaptation pour nous deux, qu’on se refasse confiance ect.. Depuis tout roule comme sur des roulettes..!..jusqu’à il y a peu.
    Je suis partie en vacances une semaine avec ma maman en Tunisie. Et la bim badaboom coup de foudre la ba avec un tunisien (A) (c’est réciproque)..! Je n’aurai jamais cru que c’était possible puisque je pensais être bien dans ma tête et mon couple!! Il ne s’est rien passé entre nous on a juste parlé et dansé durant la semaine mais rien de plus (je lui ai tout de suite dit que j’étais prise). En rentrant j’étais mal pendant 3 semaines pas faim pas le sommeil je me posais dix mille questions..
    A me demandais ou j’en étais, s’il devait m’attendre ou pas, si je suis heureuse avec mon copain ou pas..
    Et la j’ai réfléchis je me suis di qu’il y a forcément qq chose qui cloche avec mon copain et j’ai trouvé c’est biensur de ne plus ressentir ces sensations que l’on éprouve au début (la dopamine c’est ça?), de ne plus être regardée comme au premier jour, le manque de passion..
    J’ai fais mon choix (qui fut très difficile a faire) j’ai dit a A que nos chemins ne vont pas aller dans la même direction, que je ne le connais pas assez pour tout plaquer et que je veux sauver mon couple trouver des moyens de raviver la passion. Si ça ne marche pas j’aurai esseyé. Mon copain est plutôt casanier et moi plutôt sorties. Mais il fait tout de même des efforts pour sortir par rapport a avant. Niveau câlins coquins c’est plutôt moi qui suis en demande par rapport a lui…je lui en ai fait la remarque il y a peu de temps alors il entreprend plus les choses ces derniers temps…

    Comment raviver la flamme? Comment se re séduire?
    Comment retrouver la passion?
    Est ce que cela fait ça dans toutes les relations longues? Ce qui veux dire, si je quitte mon copain, que plus tard je retrouve qqn cela refera pareil au bout d’un certain temps?

    • Anashka | 23 février 2014

      Il y a beaucoup de questions que tu me poses auxquelles je n’ai pas la réponse. J’ai comme réponse ce qu’on m’en dit, voilà tout.

      Je dirais pour raviver la flamme, c’est peut-etre en se re-rencontrant :
      – sur de nouvelles activités ?
      – en devenant soi-même nouvelle ?
      – en se re-séduisant à l’extérieur (repartir sur des rendez-vous ?) `
      – en tentant de voir l’autre comme nouveau …?

      Ce que je te propose, c’est que l’on cherche ensemble la réponse à tes questions.

      Toi, tu en penses quoi : si tu vis une autre histoire longue, est-ce que la routine s’installera aussi ?

  • misstinguette | 23 février 2014

    Je ne sais pas justement si la routine ou manque de passion est une fatalité pour tous les couples ou pas. Je pense que c’est surtout nous les femmes qui avons besoin sans cesse de nouveauté, les hommes aiment bien leur quotidien en général ça les rassurent. Mais je peux pas trop comparer comment c’est avec d’autres hommes puisque je n’en ai pa eu d’autre.
    Ma question était plutôt : au bout de plusieurs années en couple retrouve-t-on les sensations genre papillons dans le ventre du début ou ça ne reviendra jamais?(physiquement)
    Oui je pense que ça peux être sympa de trouver une activité commune nouvelle genre du sport (après faut s’y tenir lol mettre un planning y aller au moins une fois par semaine ensemble).
    Et l’histoire des rdv oui j’ai une idée ça serait de se faire des petits rdv surprises genre par SMS rdv a telle heure telle endroit le jour même.
    Bien sur faut que ça se fasse dans les deux sens.
    Et qu’il organise aussi un petit week end ou qq chose du genre de A a Z et dans que je sache (car d’habitude c’est toujours moi qui organise ce genre de chose et qui prend l’initiative).
    Et je vais tenter de me pencher sur moi même en réfléchissant à ma liste (je sais plus comment tu l’appelle) enfin a mes objectifs de vie je pense que ça peux apporter que du bon car des fois on s’oublie vite en étant a deux on pense moins a soi

    • Anashka | 25 février 2014

      Ma question était plutôt : au bout de plusieurs années en couple retrouve-t-on les sensations genre papillons dans le ventre du début ou ça ne reviendra jamais?(physiquement)

      Oui, je pense. Mais je ne pense pas que ça se fasse « comme ça ». Il faut chercher cette sensation en soi et peut-être prendre un peu de distance pour mieux se retrouver autour de rendez-vous. Ou démarrer une nouvelle vie, nouveau projet ensemble (emménager à l’étranger, apprendre une danse de salon). Pourquoi pas jouer légèrement (si le couple peut l’entendre) sur la jalousie (séduire d’autres personnes l’une devant l’autre).

      Bref, les papillons tiennent aussi de la peur de perdre que l’on abandonne sur le quotidien. Sans en faire d’une épreuve, rapeller cette peur peut être une stratégie, si c’est fait avec beaucoup de tolérance.

      Regarde cet article « bucket list »

  • misstinguette | 26 février 2014

    Merci pour tes conseils Anashka!
    Nous avons parlé de tout ça et allons y travailler pour y remédier

    • misstinguette | 26 février 2014

      Nous avons commencé par noter sur un tableau des idées d’activités a faire ensemble, et ce soir nous sommes allés boire un verre en tête a tête.
      C’est déjà un bon début je trouve!

      • Anashka | 27 février 2014

        C’est cool ! Et comment s’est passé ce verre ?

  • misstinguette | 26 février 2014

    Je suis en train de remplir ma bucket list ;)

  • misstinguette | 2 mars 2014

    Ça s’est très bien passé

  • misstinguette | 2 mars 2014

    Ça fait du bien surtout après le boulo ça détend et ça permet de bien parler dans un lieux neutre.
    A refaire !

  • nicolette | 25 mars 2014

    j’ai rencontrer mon conseiller pour mon projet professionnel. la 1ere fois je lé trouvé charmant sans plus. on a continué a ce voir par la suite de mon projet. avec mon copain çà allait de moins en moins entre nous et lui me rassurer sur mon projet me redonner confiance en moi. et tout d’un coup je n’ai plus eu le contrôle sur mes sentiments je ne pensé qu’a lui même quand j’étais avec mon copain.c’est devenu obsessionnel. je lui est part de mes sentiments il m’a dit qu’il été flatter mais que la situation ns permettait pas d’être ensemble car il aime beaucoup sa copine et que moi g un copain.de plus g des enfants
    je l’ai rappeler il m’a répondu et me suis excuser de l’avoir mis dans l’embarras. quelque jours plus tard je l’ai rappeler dans le cadre du projet il ne répondait pas a son téléphone ni ne répondez par mail à mon travail. ce qui n’est pas de son habitude. je l’appel en masqué et la me répond et me dit qu’il allé m’appeler et qu’il n’avais pas eu le temps de regarder mon travail car il été en weekend et qu’il est revenu aujourd’hui. mais je l’ai senti très préoccuper peut être a t il des problème personnel.. je ne sais pas quoi penser. pourquoi m’évite t il?

    • Anashka | 28 mars 2014

      Je pense que ta déclaration lui a fait un peu peur. Il est bien avec sa copine et ne veut pas que tu souffres en voyant une ambiguité dans votre relation. Donc, il prend de la distance pour éviter que tu cristalises sur lui.

  • Meli Melo | 1 mai 2014

    Bonsoir, me voici bien perturbée depuis quelques jours … je pense très souvent à un homme qui était client dans le magasin où je bossai. A cette époque je faisais vraiment pas attention à lui … et je l’ai revu une fois en soirée je suis allée le saluer, déjà à ce moment là je lui ai trouvé ce quelque chose que je ne voyais pas auparavant. Puis les mois défilent je n’ai plus du tout penser à lui. Mais op une autre soirée et je retombe sur lui, cette fois ci nous discutons et il me donne son numéro de téléphone. Depuis cette soirée cet homme là est dans un coin de ma tête, pour être honnête je pense à lui tout les jours ^^ je suis en plein OI. Il a 16 ans de plus que moi, j’ai la vingtaine.

    • Anashka | 2 mai 2014

      Est-ce que tu l’as appelé pour boire un verre ? A t’il ton numéro de téléphone ?

      • Meli Melo | 2 mai 2014

        Oui nous avons échangé nos numéros. Mais depuis il ne m’a toujours pas proposé un verre. Je sais cependant qu’il est pas mal occupé c’est dernier temps. Dois je attendre qu’il me relance ou prendre les devants …

        • Anashka | 2 mai 2014

          Je pense que tu peux prendre les devants. Mais commence par un message où tu prends des nouvelles et ensuite propose une date. :)

  • helene | 13 juillet 2014

    Bonsoir,
    Moi aussi j ai eu n coup de foudre il y a 10 ans pour un camarade de classe voila que le temps passe et je pense tjrs a cette homme pourquoi je n en sais rien.
    Jai un conjoint et enfant extraordinaire j ai fait ma vie. Mais le temps me rattrape. A l epoque nous etions timide aucun d entre nous n a voulu faire le premiers pas pour lui c etait reciproque. J en souffre enorment et je ne souhaite a personne de vivre un coup de foudre. Parce que la je ss vraiment foudroye. Avez vous un conseil a m a porter je sais il doit pas y en avoir 50 solution sois je vais droit au but ou sois je continue a pleurer. Oublier je n arrive pas

  • EmyLee | 3 novembre 2014

    Voilà mon histoire…je ne suis plus toute jeune, 51 ans , divorcée, seule depuis 2 ans et heureuse de l’être car étant assez indépendante et aimant trop ma liberté pour m’encombrer d’un homme.
    Je suis bien dans ma tête,j’ai un bel appart, des ami(e)s, un bon boulot, 2 chats siamois adorables…bref, à mes yeux la vie idéale.
    Mais la semaine dernière ma voiture me lâche, verdict: turbo cassé!
    Comme cela engendre de gros frais, je demande des devis à droite et à gauche pour essayer de trouver un garage pas trop cher.
    Une de mes copines me conseille d’aller chez un de ses amis qui a un petit garage.
    J’y vais un peu à contrecœur et surtout pour lui faire plaisir car je ne suis pas trop convaincue par les petits garages de campagne.
    Avant d’y aller je me mets un peu sur mon trente et un, va t’en savoir pourquoi car mes jours de repos c’est plutôt cool et relax.
    J’arrive à un endroit complètement désert , je téléphone au patron qui est encore en train de déjeuner… faut que je patiente… Ca commence bien! Merci la copine!
    Entretemps son employé arrive et regarde après ma voiture.
    Le patron arrive enfin et là, le monde s’arrête de tourner…..je suis une femme assez sûre de moi et pas timide du tout mais là je me suis comportée comme une ado… tout s’est joué au premier coup d’œil , je n’ai même pas pu dire mon nom correctement, je n’ai fait que l’écouter béatement…Je pense lui plaire également car il n’était pas trop pressé de retourner à ses occupations…j’attends son offre de prix pour ma voiture et….l’avenir nous dira la suite des événements.

  • Lenny90 | 9 juin 2015

    Bonsoir tout le monde,
    Mon histoire est un peu différente avec la votre puisque le coup de foudre que j’ai eu n’a pas été pour un homme mais plutôt pour une femme que je ne sais toujours pas si elle a eu le coup de foudre pour moi aussi. Je vais vous raconter toutefois en résumé ce qui s’est passé et vous me diriez si oui ou non Cupidon a lancé sa flèche sur nous.
    C’étais un vendredi après midi, je me suis rendue dans un bureau en compagnie d’une connaissance pour une réunion. Lorsque la réunion a pris fin, la personne avec qui nous avions tenu la réunion nous a présenté à sa collègue et c’est précisément là où tout a joué. Elle était comme qui dirait choqué à tel point qu’elle ne savait pas trop quoi dire.Pour ma part, j’étais aussi sous le coup du choc mais me suis « retenue » par peur de me faire démasquer.
    Bref, au moment de la sortie, je lui ai dit « au revoir », elle avait les yeux par terre et me la dit en retour mais d’un ton très léger qu’on a à peine à entendre.
    D’après vous, quelle explication à tout ça? Est ce que je me trompe lorsque j’ai dit qu’il y a eu un coup de foudre ou pas?

  • Mimine | 16 décembre 2015

    Bonjour! Je me permets de te demander conseil. Mon cas est particulier. Cela fait des années que je le croise. C’est lami d’un ami. Il est marié et a même des enfants. Depuis le debut il se passe quelque chose entre lui et moi. Au debut on se fuyait… puis plus ça va plus il vient vers moi ( je precise que nous nous voyons que très rarement lors de soirées organisées par notre ami commun) Mais cette fois ci ( weekend dernier) j’ai eu le sentiment qu’il ressentait la même chose que moi… ( oui car nous restons très discret) .je ne suis pas une briseuse de couple et encore moins s’il y a des enfants en jeu. Mais c’est plus fort que moi là. Depuis l’autre fois je ne fait que penser à lui. Je suis complètement dingue… il n’est pas question que je me grille auprès de notre ami et je ne peux pas le solliciter comme ça. Nous nous connaissons depuis environ 10 ans mais nous ne nous parlons qu’a peine. J’essaie de passer à autre chose mais en vain. Et je sais que la prochaine fois sera encore plus forte. Comment savoir si je lui plait à ce point? Et pourquoi j’aime autant en parler alors qu’en parler ne mene nullepart…

  • Anna | 6 mai 2016

    Coucou,

    J’ai pas pris le temps de lire tous les commentaires, mais je vais partager mon coup de foudre aussi.. un peu moins marrant.

    Quand je suis arrivée sur mon nouveau lieu de travail en tant qu’hôtesse d’accueil, une semaine à peine en poste, j’ai croisé le regard d’un homme qui travaille au même endroit que moi mais en tant qu’agent. J’étais en train de me parler à moi même -comme une autiste- en me disant que j’avais oublié d’indiquer le bon passage visiteur pour badger (système de sécurité) Il était là face à moi à l’autre bout de l’accueil, à quelques mètres, il attendait que ses visiteurs passent. Quand j’ai levé les yeux vers lui, nous nous sommes fixés quelques secondes peut-être, vraiment pas longtemps, mais suffisamment pour que je me perde dans son regard…per-due, complètement.
    Cela fait bientôt 7 mois que je travaille là-bas et 7 mois que je suis accro à ses regards, ses bonjour/au revoir – oui seul moment de bonheur dans ma journée – je suis devenue une pauvre merde, une quiche, la fille dans ses films bidons à l’eau de rose dont je me foutais de sa gueule…. Alors j’essaie de rationaliser, de me dire que je me fait des films, qu’il n’en a rien a foutre de moi (ah oui..il est en couple et pacsé depuis au moins 4 ans). Donc je tente de me faire une raison, je fréquente depuis 2 mois un autre homme (que j’ai rencontré à une soirée qu’il a organisé avec un collègue à lui). Je me suis dit que c’est la meilleure chose à faire pour l’oublier et passer à autre chose. Mais rien y fait, il est là, plus que présent dans ma foutue tête de connasse amoureuse. J’en ai marre, je n’en peux vraiment plus. S’il avait du se passer quelque chose, il évident qu’il se serait passer quelque chose, mais rien. Je songe vraiment à changer de lieu de travail, tellement ça devient insupportable. Travailler sur le même lieu est une chose HORRIBLE. Avant cela m’étais agréable et même amusant de le guetter dans l’ascenseur, mais j’en suis arrivée à un point où je ne supporte plus de le voir et de ne rien pouvoir faire, d’attendre vitam aeternam quelque chose qui n’arrivera jamais.
    Merde à la fin, j’ai rien demander, j’aimerai qu’il sorte définitivement de ma tête ce con, je le connais même pas en plus, et il s’obstine à me rendre la vie infernale. Je songe à faire des séances d’hypnose….
    Mais bon… pour finir avec mon coup foudre, j’espère ne jamais avoir à revivre ça, ça frappe quand on ne s’y attend pas, sur n’importe quel homme (même sur qqn que l’on aurait pas regardé dans la rue d’habitude), ça reste, ça s’ancre au plus profond de notre être, notre âme jusqu’à nous pomper toute notre énergie. Pour dire, c’est tellement lourd à porter que toute mon équipe (hôtesses & sécurités) sont au courant, je suis incapable de le garder pour moi, c’est trop lourd !!! J’en viens même à faire des recherches à la con pour savoir si on peut se débarrasser d’un coup de foudre. Il m’obsède et je crois que je ne serais jamais libéré de ce poids tant que je ne saurais pas si s’est réciproque….Bon. Voilà. Je suis foutu je sais. Je ne souhaite à personne de vivre ce que je vie, c’est un enfer de coup de foudre.

Commenter