Comment le mettre au ménage ?

-

presenter-laspirateur-a-son-mec
 

Amour, ma raison de vivre, lumière de ma vie, tu sais que les temps ont changé, alors, aujourd’hui, je m’agenouille devant toi, pour te demander si tu accepterais de …

*roulement de tambour *

de… faire un partage équitable des tâches ménagères ?

Il y a moins d’une centaine d’années, les femmes ne travaillaient que rarement.

Leurs rôles : tenir la maison, s’occuper des enfants.

Heureusement, malgré de nombreux reproches qu’on peut lui faire aujourd’hui, le féminisme a permis un accès à quasiment tous les postes, un salaire quasiment égal à celui des hommes, et le droit de vote (entre autres).

Mais qu’en est-il de notre ancien de travail de femme au foyer ? L’avons-nous abandonné, ou cumulons-nous ces deux lourdes activités que sont la vie professionnelle et la vie ménagère ?

Aujourd’hui, c’en est où le partage des tâches?

Dans une étude de l’INSEE datant de 2009-2010, nous découvrons qu’en 10 ans le temps passé à réaliser les tâches domestiques est resté stable chez les hommes (2h16 quotidiennes) et a diminué (légèrement) chez les femmes (3h45 quotidiennes). Cependant l’écart entre les deux persiste : il est, effectivement, d’une heure et demi par jour !

Ipsos et Mapa-spontex ont de même réalisé une étude (datant de 2009) sur les tâches ménagères.

On y découvre que les hommes ne font preuve de bonne volonté QUE pour faire les courses et vider les poubelles… Et une petite majorité (56%) accepte de faire la cuisine. Sinon 73% refusent ou rechignent à repasser, 67% à nettoyer les chiottes et salle de bains, 61% à s’occuper du linge… etc.

Le plus “drôle” c’est que l’étude montre que les hommes ont conscience que les tâches ménagères ne sont pas toujours équitables. : 59% d’entre eux reconnaissent qu’ils devraient en faire plus… mais “un peu” plus…
Tandis que la plupart des femmes disent qu’ils devraient en faire “beaucoup plus”.

“Conséquence logique d’un tel décalage, nous dit l’étude, un couple sur deux (47%) se dispute au sujet du partage des tâches ménagères. “
Etonnant vous trouvez ?

 

Techniques masculines pour en faire un minimum

D’après l’étude en question, voilà que ce les hommes font ou seraient prêts à faire, pour éviter de réaliser les tâches ménagères…

  • la flatterie : “je le fais moins bien que toi” : 44 %
  • le manque de temps : “je n’ai pas le temps “ : 39%
  • leur manque de compétence : “je ne sais pas faire” : 37 %
  • être aux petits soins envers leurs compagnes : 67 %
  • promettre de le faire une prochaine fois : 66%
  • faire la sourde oreille : 59 %
  • bouder dans leurs coin : 34 %
  • supplier de ne pas le faire : 32 %
  • se cacher ou sortir de la maison : 29%
  • faire du chantage : 28 %
  • faire semblant d’être souffrant : 27 %

L’enquête montre que les femmes sous-estiment ce que leurs partenaires sont capables de faire pour éviter les corvées… En France SEULEMENT 20% des femmes estiment que leurs conjoints seraient capables de faire semblant d’être souffrant.

Diriger plutôt que demander

Peut-être que le problème vient d’eux et de leur flemme. Peut-être sommes-nous un tantinet responsables de la situation. Peut-être qu’il y a une façon de demander les choses évitant les braquages et disputes à répétition.

 

Les hommes ont besoin d’ordres

Gilles Azzopardi, dans “Manuel de la manipulation” (que je ne saurais QUE vous recommander) nous explique que si pour parler à une femme, il faut employer des tournures délicates, faites de finesse et pincettes ; les hommes, en revanche ont besoin de directives.

D’après l’auteur si vous dites “Pourrais-tu faire manger les enfants?”
Il comprend : “ Je ne suis pas sûre que tu en sois capable “, et donc : il vous répondra “OUI”, parce que OUI, il en est capable. Mais, il oubliera de le faire.
Vous auriez dû dire : “Fais diner les enfants, s’il te plait”.

Il rajoute que « Les femmes ne doivent pas hésiter à utiliser l’impératif »(fais ci, fais ça).

… Car ils comprennent au premier degré

Dans une vision masculine c’est normal qu’il y en ait un qui commande, l’autre qui obéisse. Il n’en est pas émasculé pour autant. C’est juste que, si vous lui demandez si il PEUT le faire, il vous répondra qu’il PEUT le faire, et au moment de l’engueulade, qu’il aurait PU le faire, mais non, en fait…
Un simple “Tu fais manger les enfants s’il te plait ?” est -nettement- plus rentable.

 

S’exprimer clairement

Elle souligne aussi qu’il ne faut pas hésiter à exprimer CLAIREMENT son mécontentement et ne pas trop en faire quand on doit exprimer sa SATISFACTION, l’homme ayant tendance à se reposer sur ses lauriers : on choisira plutôt “ Tu as été bon, sur ce coup- LA” que “Waouh tu es fantastique, tu as passé le balai, mon amour chéri”.

A tester…

Si il a un petit côté geek : trouvez lui un balai électrique. Pas de sac, ça fait du bruit, ça ne marche pas très bien, mais il pourra jouer avec dans toute la maison.

Un logiciel contre la mauvaise foi

Il vous dit en faire autant que vous… alors que bon, vous voyez bien qu’en deux semaines il n’a touché qu’une fois au produit vaisselle et encore, il a foutu de l’eau partout.

Il existe un logiciel payant et téléchargeable sur internet qui s’appelle “ménage équitable”. Il partage les tâches ménagères de façon équitable dans un planning de tâches.

A tenter, peut-être qu’un homme obéira plus à un logiciel qu’à vous. Dans tous les cas, il ne pourra QU’admettre que vous en faites plus.

La grève

1. Ne faites plus rien

Il ne veut rien faire, ayez-le à l’usure, ne touchez plus à rien, il finira peut-être par comprendre le message.

Désavantage : risque que le bordel s’entasse, qu’il vous soit insupportable et que vous finissiez par craquer.

2. La mi- grève :

Vous ne lavez que VOS vêtements, ne faites à manger que pour UNE personne… Bref, vous vous divisez le travail par deux : vous retrouvez votre vie de célibataire.

Désavantage : clairement, vous ouvrez le conflit, il risque -de même- de ne faire les choses que pour lui, en représailles.

 

3. Grève du sexe.

Deux manières de la faire :
-la brutale “Si tu ne participes pas, je dors en grenouillère à VIE”
– la douce “Oh… mon amour, je suis tellement épuisée après TOUT ce ménage… non vraiment, j’ai envie mais pas ce soir”… à reconduire. Sûrement la plus efficace.

Désavantage : il faut vraiment que je précise ?

Enfin…

Votre homme est inchangeable, vous avez tout essayé…TOUT! Vous êtes lasse. Si vous en avez les moyens : engagez une femme d’entretien…

C’est effectivement baisser les bras, abandonner la partie… Mais au final que vous apporte le combat quotidien ? Les disputes à répétition ? Vous l’avez aimé pour son côté macho, vous n’allez pas le transformer en fier défenseur de l’égalité des sexes.

Mais faites payer à votre chéri ce que la femme de ménage fait pour lui. Notamment à l’aide du fameux logiciel qui départage les tâches. Ou, en moins cher, à l’aide d’une liste partageant équitablement les tâches.

Et vous, êtes-vous parvenues à un partage équitable des tâches ménagères ? Quelles techniques avez-vous utilisées ?

18 Commentaires

  1. anashka, tu utiliserais quoi dans le contexte d’une femme/maman au foyer (ou en recherche d’emploi bref, sans activité) qui vivrait avec un homme ayant un taf (classique, heures de bureau, 35h par semaine) qui de ce fait ne l’aide quasi jamais aux tâches ménagères.

    lorsqu’il l’aide, il le fait par contre à 300% mais ca arrive une fois tous les trois mois et il en parle tout du long …

    Merci ^^

    • Comment vous avez parler de ton travail de femme au foyer ? Est-ce qu’il est vu comme un autre boulot : celui de la maison ?
      Est-ce que tu cherches un emploi à côtés ou t t’y retrouves ? Sur quoi tu aimerais qu’il t’aide ?

      Pour moi, a priori, celui qui est au foyer (femme ou homme) prend en charge le travail à la maison. Mais, c’est un travail qui doit être reconnu par les deux. Et, l’autre peut donner de petits coups de main sur certaines tâches. En gros du 80%/ 20%. Sauf si c’est en attendant où tu as besoin de temps pour trouver u travail ou te former. Mais, ce n’est qu’un point de vu, pas LA vérité.

  2. Bonjour ;)

    Il le fait , en râlant un peu, mais il le fait quand je lui demande, bien que je sois quelques fois obligée d’insister, LOL. Il ne voit pas ce qui reste à faire ou bien fait juste ce que je lui ait demandé.

    • Peut-être que tu pourrais faire une liste des tâches ménagères, sur ordi et comme ça, chacun coche… C’est peut-être juste qu’il ne voit pas…

  3. Franchement, je me pose des questions au sujet de ces questions ménagères…

    Les femmes disent toutes tout haut qu’elles ont envie que leur homme partage avec elles les tâches ménagères, mais respectent-elles réellement un mec qui passe l’aspirateur, genre remake de « Madame est servie » ?

    Est-ce qu’il n’est pas paradoxal de constater que les femmes demandent ce partage des tâches ménagères, mais sont souvent, dans les faits, plus attirées par des mecs du genre macho que par des gars gentils qui vont faire plein de choses pour elles ?

    Autant, pour un mec, il est romantique d’apporter le petit déjeuner au lit pour sa copine, autant ça l’est beaucoup moins de récurer les chiottes…

    Je ne dis pas que les hommes doivent refuser d’aider leur compagne et lui réserver toutes les tâches ingrates, mais je remarque, en pratique, que ce ne sont pas vraiment les hommes de ménage qui ont le plus de succès avec les femmes !

    Qu’en pensez-vous ?

    Les filles sont-elles réellement attirées par des mecs gentils qui partagent les tâches ménagères ou, au fond d’elles et malgré leurs discours, ne préfèrent-elles pas (mais sans jamais l’avouer ouvertement) des mecs virils un brin macho et dominateurs ?

    • Peut-être que l’erreur vient de l’association : ménage = mec-trop-gentil-qui-se-fait-marcher-sur-les-pieds et non-ménage = macho viril.
      Le partage des tâches n’est pas une marque de gentillesse ou de soumission, c’est juste NORMAL, quand les deux travaillent. Se faire marcher sur les pieds, manquer (aux yeux de la demoiselle) de virilité, c’est encore autre-chose.
      Si tu fais TOUT le ménage, pendant que Madame pose un cadre sur le mur, qu’elle te parle alors de partage équitable (oui, elle a planté un clou !), là, effectivement, tu es trop gentil/niais. Si tu fait moitié/moitié, tu es juste équitable. Aucune femme ne reprochera à un homme l’équité.

  4. Comment faire si Monsieur fait le ménage qu’à moitié ? Comment réagir ? Je ne suis pas une maniaque du rangement, loin de là, mais je n’aime pas le travail commencé et jamais fini (ce qui arrive très souvent quand LUI se charge du ménage). Quelle attitude dois-je adopter dans un cas comme celui-ci ?

    • Comment réagit-il quand tu lui en parles ? Que te dit-il ?

      (bienvenue ! )

  5. Salut Anashka,

    J’ai eu quelques expériences niveau vie de couple, et j’ai toujours réussi à trouver l’équilibre par rapport à ça.
    Soit il savait bien cuisiner donc il cuisine et moi je fais la vaisselle. Un autre qui ne savait pas cuisiner donc c’etait l’inverse, il faisait la vaisselle.
    Puis partage je passe l’aspi, tu passes la serpillère, etc…
    Perso, j’ai toujours été claire dès le départ, le mec qui glandait, c’est oups du balai…
    On travaille, on est autant fatiguées qu’eux, on n’aime pas non plus faire les corvées ménagères ! Enfin, moi perso, je ne suis pas maniac, je n’aime pas faire le ménage, mais faut bien le faire !!! Je ne veux pas non plus vivre dans un taudit.

    Quémander je deteste, j’opte pour la communication, qui est pour moi primordiale. Si il ne capte pas, enfin du moins, s’en fiche. à ce moment là, vaut mieux être seule…

    • @ Betty Boop : « Quittez-le » est aussi une solution. Je partage ton point de vu.
      Je mange, il cuisine.
      Je fous le bordel, il range.
      Bref, partage équitable :D

      (joke)

  6. Coucou Anashka !

    Je te suis sur AdS (moi c’est bear) et j’ai besoin de tes conseils !
    Mon problème n’a rien à voir avec l’aspirateur =) , je t’explique :

    ça remonte à il y a 1 moi 1/2, je fais la connaissance de D sur AuM. Je l’ai un peu fait galerer : je ne répondais pas à ses 3, 4 premiers messages, puis j’ai prétexter que je n’étais pas souvent connectée, puis à force de persévérance (et de patience), plusieurs jours après son premier message, on a enfin eu une discussion. Le courant est bien passé. Le genre de mec qui ne lache pas l’affaire, qui sait ce qu’il veut et qui est spontané.

    – 1er rdv (24 fevrier) en fin d’après midi pour un verre : ça se passe bien, on rigole, il enchaine la conversation, il me met vachement à l’aise. Il est pas mal mais ce n’est pas vraiment mon genre.
    Il m’envoi un sms le lendemain puis vient me parler sur facebook 2 ou 3 fois dans la semaine. Je répond un peu parce que je suis polie et parce que je l’ai trouvé cool.

    – 10 jours après le 1er date, il me propose un autre rdv pour le lendemain (7 mars) : il m’invite à boire un verre chez lui. Et puis là, bizarrement, je suis beaucoup plus sensible à son charme, voire, carrément plus. On parle, on rigole, on bois puis… Kinos+KC+… le reste quoi !
    On parle de nos relations passé : il a eu deux longues relations (il a 27ans, moi 23) 4ans et 5 ans (qui a du se terminer l’année dernière), il me dit qu’il est plus « potes » que « meufs » et qu’il a pas vraiment le temps de ramener des filles chez lui.
    Le lendemain,c’est un peu bizarre pour moi, lui est à l’aise, il me fait un café, on déconne un peu puis il m’embrasse avant que je parte (vers 11h du mat).
    Je commence à me dire que je l’aime bien ce D.
    Il me demande des news deux jours après, après un petit échange de sms je lui prpose un autre rdv dans la semaine, il est ok (petit dérapage de ma part, le rdv est annulé, on le remet donc à la semaine suivante)

    – ce qui nous amène au 21 mars ! rdv dans un bar à coté de chez lui. Discussion au top, deux heures et deux pintes plus tard, il me propose de « prendre un dernier verre chez lui ». tac tac. On rigole, on mate une série. Le lendemain = la même que la première fois.
    Je commence à me dire que je l’aime bien ce D et que ça serait dommage qu’on ne soit que des SF.
    Il m’envoi un sms le soir même pour savoir ce que j’ai fait de ma journée.
    Quelques bref échange deux jours après, puis mercredi dernier, je lui propose « apéro bientôt », il me répond qu »‘il n’est pas sur paris mais volontiers, il me tient au courant dès qu’il revient! ». Depuis plus rien =(

    Merci d’avoir lu mon gros pavé.
    Quand j’ai commencé à m’interesser à lui (2eme date), j’ai voulu faire la nana détachée, indifférente. C’est presque toujours lui qui me relançait pour prendre des news, moi je le relançais pour le rencarder.
    Bref, voilà, j’aime bien ce mec, la relation n’est pas définie, je voudrais bien plus mais là j’ai l’impression de l’avoir lassé. Il se fait distant.

    Comment savoir ce qu’il voudrait (sans lui demander directement)?
    Est-ce qu’il y a des signes pour savoir qu’un mec nous veut juste en PC ?
    Dois-je le relancer ou ça va faire lourd et needy ?
    Peut etre que je flippe pour rien, mais je pense à lui souvent et j’aimerais le voir un peu plus.

    Merci Coach ! =)

    • @ Bear : Contente de te voir dans le coin !

      Non, tu ne seras pas lourde si tu lui envois un message demain, ou vendredi, en début de soirée.
      Tape dans l’humour, laisse lui une ouverture pour rebondir (utilise vos private joke).

      Là, vous n’êtes pas ensemble, mais vous n’êtes FF non plus, enfin, pas officiellement. Bref, rien est dit.
      Le mieux reste de lui demander (après la partie de jambes en l’air) en fonction de comment se passe le prochain rencard.
      Si tu ne veux pas être directe, demande lui si il voit d’autres filles ou si il en a envie, ça permet de pas parler d’engagement, mais d’avoir un bon indice.

    • Déjà, il s’est désinscrit d’AuM… du coup moi aussi.
      Il m’a dit en rigolant « C’est bon, j’ai eu le numéro de « P » (moi), j’ai plus besoin d’y aller! » (gros ton du déconneur).
      C’est délicat de lui demander si il voit d’autre nana, à tenter au feelling !
      Sinon, c’est pas facile d’être à « la bonne distance »… trop collante/trop distante… à quelle fréquence le relancer… tout ça tout ça !
      Merci de ta réponse =)

    • @ Bear : Tu peux aussi lui demander plus directement, c’est quoi pour lui la relation que vous vivez, « parce que moi, avec les mecs je sais jamais, donc bon, tu as envie de quoi ?  »

      C’est plutôt bien pour AUM.

    • Hello Anashka !
      Je reviens vers toi car il y a eu du mini mini nouveau :
      Après une semaine sans news, il me donne enfin un léger signe de vie sur facebook genre « Hey! Quoi de neuf!? Félicitations pour ton stage, c’est cool =) » Je pense qu’il voulait entamer la discussion mais ce n’était pas le bon timing pour moi, je me suis contentée de lui répondre poliment un « ça va super et toi!? + Merci (pour ses félicitations)… bref, du coup, il ne m’a pas relancée pour le date. Où bien était-ce à moi de la faire ?
      Suite à ça j’ai eu quelques retour négatif sur ADS :

      – « à mon avis, le mec a passé a autre chose, c’est claire et net. Et s’il revient sache qu’il ne va pas tarder pour repartir, si tu cherches à passé un bon moment avec lui c’est le type idéal, sinon nexte le. »

      -« Je suis plutôt pour la paix des ménages, et que je ne stresse pas (), je sais pertinement qu’il faut rester super zen avec les mecs en début de relation… mais là, une semaine sans nouvelle… je trouve çà vraiment vraiment limite. sauf s’il a une super explication qu’il t’a fournie spontannément…
      J’y connais rien aux relations de sex friends, mais s’il t’appelle au bout d’une semaine comme si de rien n’était, j’aurais tendance à dire que t’es dans ce type de relation… »

      Et autre chose négative : lassée de ne pas avoir de news cette semaine, je suis retournée sur AuM. Lui s’est réinscrit hier, mais il ne se connecte pas.

      Je m’entête mais voilà, j’aimerais comprendre pourquoi il a donné signe de vie (rien ne l’y obligeait).
      J’ai beaucoup aimé ce mec et j’aimerais avoir une autre chance, juste un autre date (comme prévu).

      Donc je résume :
      Est-ce que laisser une fille 1 semaine sans nouvelles c’est trop ? (c’est un mec occupé, il monte sa boite, il était en vacances)
      C’est moi qui lui ai proposé un rdv mais il m’a dit « je te tiens au jus », est-ce que je le relance quand même ?
      Bref, est- ce qu’il y a des meubles à sauver ? Est-ce que je continue de lui parler l’air de rien ?

    • @ Bear : Visiblement, pour lui, vous êtes dans une relation sex-friend. Tu peux toujours le relancer voir comment il réagit, mais c’est plutôt mal parti.

  7. Bien utile ce petit article, même si on voit que la parité est loin d’être un réalité établie. Cependant je pense que, oui, il existe des hommes capables d’entendre et d’appliquer certains principes de partage des tâches, mais il faut encore que nous soyons capable de leur reconnaître. En effet, je me rend souvent compte que lorsque je râle pour ce genre de trucs j’ai tendence à trop en faire, ce qui braque automatiquement Monsieur, alors que si j’acceptais son bordel autant que j’accepte le mien et mes petites flémardises, on se rendrait compte que nous avons tous nos faiblesses et qu’on est aussi capable de reconnaître nos points forts, à conditions que les points forts de ces messieurs ne justifient par leurs « faiblesses » en terme de ménage!

    • @ Tsi : Il arrive effectivement qu’on en fasse trop, simplement parce qu’on ne demande (exige ? ) pas d’aide.
      Merci, Tsi, pour ce complément ^^

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top articles

Les hommes ont-ils peur de leurs sentiments ? (Oui, mais voici ce que vous pouvez faire…)

Hello,Je reçois toujours autant de questions à propos d’hommes qui semblent avoir peur de séduire et surtout de s’attacher à des femmes bien…Je sais,...

Les 4 mots que tous les hommes rêvent d’entendre

Un homme est prêt à faire N’IMPORTE QUOI pour une femme s’il sent qu’elle croit VRAIMENT en lui.L’une des façons de caresser le « POINT...

Rendre l’homme qui vous plaît fou amoureux, même si vous êtes juste une femme «normale»

Récemment, vous avez rencontré un homme qui vous plaît vraiment ?Vous n’avez qu’une envie, c’est qu’il tombe amoureux de vous ?Mais ça vous paraît...

Pour les Femmes qui ont une Grosse Paire de C…

Si cela ne vous fait pas peur… Je peux vous montrer comment rendre un homme littéralement accro à vous…… Parce qu’il existe un « secret »...

Ceci le fera rester fou amoureux de vous jusqu’à ses 80 ans ! (et plus !)

Comment savoir si l’homme que vous aimez vous aime vraiment ?Est-ce quand il commence à vous dire « je t’aime » ?Ou quand il commence à vouloir vous...

Comment éveiller l’hormone du plaisir chez un homme

Avez-vous déjà vu un homme au casino qui n’arrive pas à s’arrêter de jouer, alors qu’il ne fait que perdre de l’argent ?Pourquoi pensez-vous...

La Femme qui aimait TROP…

Est-ce qu’une femme peut trop aimer un homme ?Laissez-moi répondre très simplement à cette question.Mesurer et comparer l’intensité de votre amour ou de celle...