Est-ce que je peux avoir confiance en lui ?

-

est ce que je peux avoir confiance en lui
Je voulais partager avec vous ma réflexion suite à un commentaire d’une lectrice sur la confiance que l’on peut porter aux hommes notamment dans la construction d’une relation (naissante et encore jeune).

(Note : faudra me faire penser à parler du cap des trois/quatre mois dans un prochain article)

Quel chemin (apprendre à ne pas se projeter/prendre de la distance face à une relation naissante VS se projeter, planifier/faire confiance) te parait le plus utile/facile/salvateur aujourd’hui ?

Réponse, dans l’article
Enjoy

Relation naissante et projections

Quand nous commençons une relation dite « sérieuse », c’est que le garçon ne nous laisse pas indifférente. (Généralement. Certaines d’entre nous sont plus attachées à la construction du couple pour lui-même qu’aux sentiments échangés. Le cheminement et choix du partenaire sera peut-être différent)

Si les sentiments sont présents, les belles paroles d’engagement viennent rapidement. Autrement dit, il arrive que le garçon nous parle de son envie de construire et d’avoir une relation stable.

Prudence dans les tout premiers temps

Certes, il y a des menteurs. Je me méfierai automatiquement de ce genre promesses via internet (dans une relation uniquement virtuelle) et lors des deux premiers rencards. Pour aller plus loin, j’ai une méfiance naturelle pour ce genre de parole avant le sexe.

Car les beaux mots signifient :

  • Soit une envie de s’envoyer en l’air et l’espérance que l’amour ouvre les cuisses (Ca marche pour ceux qui savent en jouer) (Et c’est vraiment méchant)
  • Soit un idéalisme dans un futur lointain et flou. Un peu comme quand on imagine écrire un livre sur sa vie. On le fera un jour, mais pas tout de suite. Maintenant, y’a le dernier épisode de Games Of Throne.
  • Soit un coup de foudre. Ne soyons pas pessimiste, ça arrive. Mais l’avenir du coup de foudre est incertain. Il peut faire feu de paille ou ouvrir sur une relation (et ça dépend de nombreux facteurs tel que les caractères et envies réelles de chacun).

Faut-il ne pas projeter du tout ?

On peut projeter / rêver une vie future amoureuse en général sans que ça porte à conséquence. Pour ma part, j’ai toujours porté en idéal (donc en fantasme) l’image d’un couple extrêmement complice tant intellectuellement que sexuellement. Et, depuis que j’ai entendu parler de l’amour, j’ai imaginé qu’il existait un homme qui répondrait à ce fantasme.

En revanche, sur les premiers rencards, accoler le visage du nouveau garçon sur nos attentes amoureuses me parait prématuré.

En a t’il envie ? Ou est-il simplement en train d’accoler ses attentes à lui sur nous ? Est-il réellement la bonne personne pour répondre à nos idéaux ?

Il n’y a encore aucune base solide ni dans la relation, ni dans la connaissance que nous avons de l’autre. La confiance, celle qui vient naturellement du cœur (et pas celle qu’on espère pouvoir donner) n’est pas encore là.

Donc, je ne peux pas lui faire confiance ?

Tomber amoureuse, c’est mettre son cœur dans un mixeur et le refiler à l’autre en lui disant d’éviter d’appuyer sur le bouton rouge. Tomber amoureuse, c’est du masochisme.

Dans les premiers temps, on peut avoir confiance en la bienveillance humaine (et donc bienveillance de la personne). On peut se dire que les promesses et les envies sont sincères au temps T. Et que leur formulation exprime l’envie de se rencontrer plus et mieux.

Mais on ne sait pas encore sur quel point ou peut ou non sur l’autre :

  • Comment gère-t-il les disputes ?
  • Sa vision de l’amour correspond t ’elle à la nôtre, à ce que nous voulons construire ?
  • Comment travaille-t-il à trouver un équilibre dans le jeu amoureux de proximité-distance ?
  • Sait-il se mettre à l’écoute de l’autre tout en prenant soin de ses besoins ?
  • Sait-il formuler ses besoins ?

Bref, nous ne connaissons pas encore ce garçon, bien que nous le pressentions. Mais, c’est le parcours fait (ou non) ensemble qui nous dira si nous pouvons ou nous laisser libre cours à nos rêveries (sans s’illusionner complètement).

Les outils de la construction de la confiance

D’une certaine manière je serais pour que l’on protège un peu nos rêveries, idéaux et sentiments dans un premier temps. Sans bloquer la relation, sans tester l’autre, sans jouer des silences (une relation offre suffisamment de test naturel !). Mais simplement en gardant un peu de distance avec les beaux mots, en laissant la confiance s’installer naturellement en soi.

Une confiance donnée d’office, ce n’est pas une preuve d’amour de l’autre, mais une preuve de méconnaissance des mécanismes de sa propre confiance.

Les trois temps de la confiance

La première confiance qui se forme est celle qui se noue autour de la personnalité de l’autre.
Autrement dit, plus nous le connaitrons, plus il se distinguera des sombres connards que l’on peut parfois (et malencontreusement) croiser. Nous serons que nous sommes avec quelqu’un de « bien », quelqu’un qui répond à nos valeurs (quels soient la ponctualité, l’écoute, le regard sur le monde…).

Dans un second temps viendra la confiance aux sentiments qu’il nous porte.
On pose ses jalons quand on ressent l’envie de nous voir, son plaisir à nous découvrir et à nous faire découvrir une part de son monde. Les mots d’amour et les rêveries à deux viennent appuyer cette confiance dans les sentiments de l’autre de même que les attentions, les petites pensées, les messages tendres.

Enfin, vient la confiance dans la construction de la relation.
Que la relation soit une relation longue ou une relation de sexfriend, il faut un peu de temps pour trouver un équilibre qui convienne aux deux personnes impliquées. Il faut parfois quelques réajustements. Selon la manière dont se joue ces réajustements, nous aurons plus ou moins confiance en l’autre.

Par exemple :
En couple, nous aimons recevoir un message avant de dormir. Ça nous rassure et au pire, le lire au réveil nous permet de passer une bonne journée. Même si l’autre n’est pas très texto ou travaille le soir, nous pouvons lui en faire part. Sa manière de prendre en compte notre demande nous (r)assure sur la manière dont nous pouvons compter sur lui.

Les outils de la confiance à long terme

Les critères qui me permettent de faire confiance à l’autre sont :

 

  • les outils qu’il utilise pour établir une communication transparente ET bienveillante face aux difficultés (ou l’envie sincère d’acquérir ses outils). Autrement dit, si mon compagnon ne verbalise jamais ses doutes, ses envies ou le fait part de la colère, de la jalousie et autres manipulation… Nous, je n’aurai pas confiance en lui.

 

 

  • une véritable prise en considération des besoins / envies de l’autre ET/OU du couple (selon les besoins). L’exemple des texto en est l’illustration.

 

 

  • une envie d’avancer dans notre réflexion commune autour de ce partenariat amoureux (et une capacité à mettre des choses en place). Par exemple, si je ne supporte pas les repas dans sa famille, j’espère que ce sera un sujet de dialogue et de compromis. Je peux en accepter quelques-uns, mais ne pas y aller tous dimanches… A lui de respecter ça.

 

 

  • une bienveillance pour chaque partie : l’autre (réfléchir à l’impact de nos actes), le couple et soi. Autrement dit, est-ce que mon compagnon prend soin de la relation, de lui et de moi (ou fais au mieux pour ça) ou attend -il que je porte à bout de bras relation et compromis ?

 

En bref

Une fois toutes ces choses balisées, je peux faire confiance :

 

  • à mon partenaire pour être JUSTEMENT un partenaire (et pas simplement un « amoureux à combler en me pliant à ses exigences »)

 

 

  • au couple : parce que nous avons choisis ENSEMBLE ses bases (en nous appuyant sur ce que nous connaissons et en réinventant ce qui ne nous correspondait pas)

 

 

  • à moi : pour exprimer mes besoins / envies / insatisfactions avec clarté et les remettre à DEUX en question si besoin est.

 

Bien sûr, les épreuves traversées par une relation solidifient ou fragilisent cette confiance. Mais si l’investissement est sincère, il restera toujours une base solide pour la reconstruire quand elle s’effondre.

Pour faire confiance, j’ai besoin que mon partenaire se pose comme un allié pour faire face aux crises (mêmes minines) que peut rencontrer le couple. Et qu’il cherche avec moi des solutions. Le reste, les promesses et les beaux mots, c’est du blabla. MON sentiment amoureux ne justifie absolument pas à lui seul que j’accorde du crédit ou non à quelqu’un.

Mais, j’ai une confiance en l’amour et en moi. Je crois en mon idéal amoureux, mais pas nécessairement et automatiquement à la première personne qui me proposera verbalement de le vivre.
Et pour vous, comment se joue la confiance ? Quels sont vos critères pour accorder du crédit ou non à un homme ?

,
Trust me
Pour me suivre sur Facebook

169 Commentaires

  1. Coucou !!
    C’était pour te dire qu’avec mon copain on a bcp bcp bcp parlé.
    J’ai pleuré et quand il a vu mes larmes ses yeux sont devenus tout rouges.
    Il m’a caliné, m’a rassuré, m’a dit qu’il m’abandonnerait pas que j’étais sa petite amie et pas un simple flirt. et qu’il était très attaché à moi
    Plus tard par sms je lui ai dit que son comportement était juste parfait, il a été l’homme de la situation ,n’ a pas fuit devant ma crise de panique, bien au contraire. Q
    et il m’a avoué qu’il était jamais tombé amoureux de toute sa vie, qu’il pensait que ca prenait quelques années mais qu’il s’était fait une raison.
    Je lui ai dit que de mon côté c’était pareil je pense aussi que l’amour se construit et prend du temps.
    Mais que j’éprouvais de l’attachement; Il m’a répondu que lui aussi.

      • d’accord ! je viens de lire
        je vais m’inscrire dès ce soir sur le forum en passant par la case présentation alors :)
        je viens de lire ton article sur comment le faire tomber amoureux :)
        J’ai pris des notes.
        Bon dès le 1 Juillet comme tu ne répondras plus j’en profite pour envoyer un dernier message ici.
        Pourquoi dis tu que c’est plutôt une bonne chose?
        Il est tout de même resté un an et demi avec son ex .. qui lui a fait un ultimatum ( c’était elle ou ses vacances dans son pays d’origine avec la famille, la culture etc , bon elle savait qu’il ferait un silence radio) et il a évidemment choisi ses vacances, chose que je comprends complètement.Parce que la bas, il y a toute sa famille, ses ancrages culturels etc, c’est une partie de lui. Et il m’a dit ca en me disant aussi qu’il l’a quitté sans peine, ni larme, ni rien que c’était pas un sentimental en somme.
        Donc il est resté un an et demi avec sans jamais tombé amoureux.
        A la lecture de ton article je me dis qu’il faut juste qu’on profite de nos moments ensembles et on verra bien si l’amour naît !
        Mine de rien je guette les signes… avec moi il adore les gâteries alors que d’habitude il ne ressent rien.
        Il refuse ma proposition d’aller dans un petit hôtel sympa à l’heure parce que pour lui justement ca fait trop « flirt « et pas assez  » couple ». Je vois bien qu’il a des petites appréhensions sur sa virilité, je le rassure, je le valorise sur ça par exemple en lui disant qu’il était à la fois très doux et sensible et en même temps très viril , avec des principes, courageux, qui ne se démonte pas notamment à la vue de mes larmes.
        Il m’a dit qu’il avait un peu la pression de notre première rencontre intime la encore je le valorise, le rassure et je vois son petit sourire en coin satisfait de ca.
        je veux vraiment qu’avec moi .. il se sente bien et parfaitement homme, et si je peux participer à ça… c’est mon plus grand plaisir

        Sinon une petite ligne pour te remercier de nouveau pour ta compréhension , ton empathie et ta patience !

        • J’ai vu que tu t’étais inscrite, je pense que tu vas beaucoup aimer le forum. Notamment l’aspect « journal ».

          C’est une bonne chose, parce que je me méfie de ceux qui s’attachent très vite. Mieux vaut quelqu’un qui prenne son temps, mais qui soit là, dans le dialogue qu’il a avec toi, qu’un beau parleur. Aujourd’hui, vous tentez de vous rencontrer. Je trouve ça beau, le temps que vous prenez à cette rencontre :)

          Sinon, je serais tout de même présente sur le fofo, nous aurons l’occasion de discuter :)

  2. Donc … tant mieux en fait?
    En tout cas c’est sûr qu’il sait que je ne suis pas une princesse charmante
    mais ca ne va pas forcément l’empêcher d’avoir des sentiments pour moi ^^

    si il n’en n’a pas un peu déjà^^

  3. « Anashka | 10 juin 2014

    Je pense qu’il tient à toi, mais qu’il a peut-être une vision « négative » du couple : comme quelque chose qui t’empêche de vivre. Peut-être qu’il y a des discussion (en mode relax) à avoir sur ça :) »

    Oui peut-être… il avait l’air content que je le recontacte hier en tous cas… et je sens qu’il fait des efforts dans sa communication là ^^
    À suivre donc, je te tiendrai au courant de l’évolution, positive ou non !

      • Bon j’ai beau faire, je ne parviens pas à lui faire confiance… et je ne sais pas d’où ça vient :/
        On ne s’est vus qu’une fois la semaine dernière. Il est redevenu comme avant qu’on ne se prenne le chou : très câlin et tout et tout.

        Mais en fait j’ai l’impression non pas de ne passer qu’après la peinture, mais après tout le reste de sa vie ! Comme s’il utilisait ce « je ne veux pas qu’on aille trop vite » pour ne pas m’inclure dans le reste de ses activités, notamment avec ses amis…
        Il est assez transparent avec moi : il me dit ce qu’il fait quand je lui demande, et je n’ai pas l’impression qu’il me mente, mais malgré tout, il y a quelque chose qui me gêne.
        Disons aussi que j’ai du mal à comprendre son mode de fonctionnement je crois. Je sais qu’il veut continuer à vivre sa vie, mais je ne vois pas comment me positionner là-dedans…

        Je ne sais pas trop comment lui en parler parce que si j’arrive en lui disant « j’arrive pas à te faire confiance », c’est pas top, je me rends bien compte ^^

        • Je sais qu’il veut continuer à vivre sa vie, mais je ne vois pas comment me positionner là-dedans…
          Plus quee « je n’arrive pas à te faire confiance », c’est ça qu’il faut que tu lui dises. Que tu as du mal à te positionner dans cette relation, parce que tu as l’impression d’être un plus (et pas quelqu’un qu’il prend réellement en compte pour aménager sa vie) et tu lui demandes comment lui s’attend à ce que tu te positionnes.

  4. Je le vois vendredi mais je lui ai dit je lui ai dit par sms que cela faisait mal à ma petite tête et à mon petit ventre et que ce sera ainsi jusqu’à vendredi.
    Il m’a tout de suite appelé. On a discuté une heure au téléphone.
    Le tél c’est pas trop son truc en plus sauf pour fixer des rdv et autres points urgents.
    Donc il m’a dit que je n’avais pas du tout compris. Qu’il avait formé ce projet avec deux de ses amies mais que personne d’autre n’était au courant dans son groupe d’amis.
    Il a été clair et net en me répétant plusieurs fois que c’est non non non et non qu’il ne se mettrait pas nu même pas torse nu.Je lui ai ensuite dit qu’il serait qd même obligé… dans un club échangiste et m’a dit que non justement tu n’es pas obligé d’être à poil
    Il m’a assuré que je n’avais rien compris du tout qu’avec ses potes ce serait un délire mais qu’il était hors de question de les voir faire quoi que ce soit et vice versa. De plus qu’il serait la risée du groupe après. Il n’ a jamais vu ses amies nues et elles ne l’ont jamais vu torse nu.
    J’en ai profité pour lui demander sa vision de l’amitié. Pour lui apparemment c’est clair, entre amies pas de sexe, pas de baiser, pas de nudité rien de tout ca.

    Faut savoir que par sms j’ai un peu prêché le faux pour savoir le vrai et quand il m’a dit qu’il irait avec ses amies je lui ai répondu  » Trop cool on ira avec elle »
    Donc il a repris ce point et a dit qu’il était hors de question d’y aller avec ses amies. Que nous, si on irait déjà ce serait pas maintenant ( dans un an a t-il dit) et que ce serait pas partouze avec ses amies.
    Il a été très surpris que je lui propose ça.
    Il m’a rappelé aussi qu’il se sentait obligé de m’en parler par souci de transparence.. sinon il se serait senti trop mal une fois sur place.
    Qu’avec moi ce serait une investigation de couple… qu’avec ses amies c’est comme la fois où il est allé dans un club gay.. alors qu’il n’est pas gay.
    Il m’a avoué être entré dans un bordel sans avoir rien fait juste pour le côté insolite.
    Etre aussi allé dans une séance de spiritisme évangélique bizarre. Alors qu’il n’est pas chrétien.
    Il a mis tout ca sur un pied d’égalité car pour lui c’est le côté insolite qui prime.
    Et m’a encore rappelé que rien ne se passerait même si une cougar venait le brancher^^.. que déjà célibataire il aurait dit non mais qu’en couple avec moi c’est un énorme non.
    Que je n’avais pas à m’en faire, qu’il irait une fois avec ses potes et que ce serait ensuite bouclé.
    Il a aussi abordé le club SM mais là une de ses amies y est allée ( journaliste) et apparemment tu dois te plier au règles du jeu sinon pas de club.
    Donc là il a dit que c’était encore différent, qu’on pourrait y aller ensemble. PArce que si il doit faire des choses là bas ce serait avec moi et uniquement avec moi.
    Que vraiment je n’avais aucun souci à me faire, qu’avec ses amies il y avait aucune ambiguïté.
    Il avait l’air très clair.
    Qu’en penses-tu toi?

    • Oui et non.
      C’est à dire que j’essaie d’y aller par palier… parce que je vois bien -qu’il n’ a jamais pensé à telle ou telle chose et qu’en lui disant je ne veux pas le brusquer.
      Quand on parle, il est extrêmement rassurant, toujours et très attentif
      mais après je me rends compte qu’il n’a pas répondu à ma question, mais n’a fait que me rassurer

      • Vous deux, vous avez besoin d’une journée entière, au vert, pour parler, pour vous rencontrer, pour vous expliquer au mieux vos fonctionnement réciproques… De là, soit tu t’y retrouveras, soit tu pourras penser que vous êtes très différents et tu pourras aviser. Je ne pense pas qu’il soit malveillant (entends, un connard), je pense qu’il a son fonctionnement qui est…le sien. Quelles sont ses attentes, lui vis à vis de toi ? Comment il vous vois dans 6 mois (tant sur le terrain sexuel ? amical ? et amoureux ?) Et toi, comment tu vois ça ?

        • On a pu se voir aujourd’hui . Pas longtemps ( deux heures) parce que j’ai travaillé toute la journée et lui aussi en + il prépare un examen.
          On a parlé mais de façon très fluide. Il est vraiment très à l’écoute. Il a abordé la question des sms que je lui avais envoyés. Il m’a dit qu’il n’y avait pas répondu parce qu’il avait pas compris pourquoi j’avais de telles interrogations.
          Pour lui, c’est évident, une relation sm enfin le sexuel pour le sexuel c’est hors de question et ca ne l’intéresse pas.
          Je lui ai dit que j’avais tendance à bcp réfléchir et ca , il l’avait compris. Dans six mois, il nous voit ensemble.. dans un an aussi. La question ne se pose pas pour lui. Dès le premier r.d.v , il a fait des projets en nous ‘projetant’ dans un an.
          On a aussi parlé des silences radio.. parce qu’il va partir avec sa famille à l’étranger dans son pays d’origine pour voir toute sa famille.
          Il m’ a bien expliqué qu’il avait un autre rythme de vie la bas.. qu’il était pas constamment sur son tél. Mais qu’il m’enverrait un sms .. par semaine. lol
          Mais il m’a aussi dit qu’on va échanger de longs messages sur fb… j’aime bien cet aspect épistolaire, ca renforce le désir et ca fait réfléchir sur la notion du temps, de la vitesse. C’est sûr ca va changer mais c’est temporaire. Il m’a consolée, enlacée, caressée, embrassée quand il a vu mes yeux larmoyants et mes deux petites larmes.
          Quand on s’est parlé, on était au café, main dans la main, les yeux dans les yeux. La discussion était interrompue de bisous et de longs regards..comme à chaque fois qu’on parle en fait. On a parlé mariage aussi..il ne se voit pas marié mais niveau famille il sent qu’il aura pas trop le choix. Pour lui le mariage c’est le début de la fin et surtout il a bcp de choses à faire avant.
          Bon de mon côté c’est un peu pareil. Puis on est trop jeunes !
          Au fil de la conversation j’ai aussi abordé la question des origines sociales.. Il m’a demandé si il avait l’air d’un bourgeois. J’ai répondu non ( en fait un peu ^^) . je lui ai fait comprendre que je ne venais pas de ce monde et il a eu une très belle réponse.
          On est tous roturier, on utilise tous une force de travail intellectuelle ou physique pour gagner sa vie.Puis il m’a traité de patate avant de m’embrasser.^^
          Là je suis encore rassurée sur son humanité enfin sur sa personne. Je lui ai aussi parlé du fait que j’avais peur de le perdre, qu’il me quitte sans me donner de nouvelles comme l’a fait mon premier copain. D’où mes sms nombreux ^^
          Mais il m’a dit qu’il avait rien dit par rapport à ça, donc que ca le dérangeait pas.
          En revanche mes fliquages fb du début ca il a pas aimé du tout! Mais il a dit que c’était du passé qu’on en parlait plus.
          Je crois que … je lui ai cherché pas mal de défauts pour éviter de tomber amoureuse.
          Je pense avoir des sentiments pour lui tout simplement. Lui n’est pas un verbal.. il préfère les gestes.
          Je lui ai quand même dit avant de le quitter que mon petit coeur chantait pour lui.
          Je trouvais ca léger, pas trop engageant ou effrayant. non?
          Et il m’a embrassée.

          • ha d’accord
            ceci dit moi je vois bien ses quelques défauts mais ca ne m’empêche pas d’avoir des sentiments naissants pour lui. je pense que je vais lui demander. Mais en prenant des pincettes mais pas trop non plus sinon il ne comprendra pas.
            Quand tu me dis qu’il en est peut-être pas à The One .. ca veut dire que ca vient avec le temps ou tout de suite ?

          • Je pense que ça dépend des personnes : mais je pense qu’être « THE ONE » n’est pas une bonne chose. (ca veut dire que l’autre nous projette princesse charmante et nous ne voit pas vraiment… )

          • je viens de lire ton article  » non les hommes n’ont pas peur de leur sentiment » et je me demande si je suis pour lui the One.
            Au début il me l’a clairement dit et de plusieurs façon  » l’exception »  » la perle »
            mais là comme il ne verbalise pas clairement ses émotions c’est un peu difficile à deviner.
            Après c’est clair, il a des attentions toutes touchantes, des regards attendrissants
            mais je suppose que je dois attendre plus non? Quels peuvent être les signes positifs qui me laisseraient penser qu’il a peut-être des sentiments?

          • Et bien tant mieux.
            Sachant qu’il n’est pas du tout verbal comment je pourrais voir si c’est aussi son cas. Enfin je sais qu’il ne s’agit pas qu’un flirt… tout du moins je l’espère fortement .
            Comme il m’a dit qu’il était pas du genre à parler mais plus à agir.. comment puis-je voir cela selon toi?

          • Oh tu as raison.
            Le 1 sms par semaine.. il l’a lancé comme ca en disant  » behh je sais pas un sms par semaine par ex? »
            Bon j’étais trop triste pour répondre quoi que ce soit. Mais la prochaine fois je mettrai deux ou trois par semaine sur la table. Ca me semble raisonnable. Un tous les soirs serait l’idéal ( le matin il dort) . mais bon..
            C’est fort intelligent ce que tu viens de dire .. Ce n’est pas tout ou rien . Je vois qu’il a essayé de faire un petit effort déjà parce qu’il m’avait dit qu’il ne donnait absolument aucune nouvelle à ses exs
            On en reparlera je pense :)
            tu trouves que la petite phrase que j’ai utilisée montre bien que je tiens à lui, voire , que j’ai des sentiments qui émergent? Mais sans vouloir être trop engageante ?

          • tu trouves que la petite phrase que j’ai utilisée montre bien que je tiens à lui, voire , que j’ai des sentiments qui émergent?

            Oui :)

          • Il tient à toi ce garçon, ça c’est évident. Après, ça ne veut pas dire que vous n’avez pas des aménagements à faire ensemble, que vous ne devez pas trouvé des terrains d’entente sur certaines choses (comme le 1 sms/par semaine). De même, tu tiens à lui, beaucoup, mais ça ne veut pas dire que tu dois te mettre de côté. Tout est à faire. Ce n’est pas tout ou rien :)

    • Je comprends ça démarche : je teste des trucs insolites comme pour remplir une check-list avec les copines. Je pense que tu n’as pas de souci à te faire autour de ça. (D’ailleurs, le « on ira dans un an » est plutôt chouette). Et, dans les club sec, tu n’as pas à te déshabiller.

      Après, si vraiment, malgré tout, ça te gène, dis-lui.
      Mais, il faudra que tu pointes du doigt ce qui te gène là-dedans.

      • Je vais en parler sérieusement avec lui..
        J’y ai beaucoup réfléchi. Je vois le fond du problème.

        Ce qui me trouble c’est l’absence de frontière entre l’intime et le social. Le sexe mêlé à ce point au social me gêne. C’est là qu’on ressent clairement la différence de classe sociale entre lui et moi.
        Je vais poser une bonne fois pour toutes mes principes sur lesquels je ne transigerai pas. je ne suis pas une lolita donc ce genre de truc avec moi…. ce n’est pas possible.
        Il ne fait pas la différence entre la valeur sociale, la valeur économique si je puis dire et la valeur humaine d’une personne . C’est pourquoi ca me blesse. Ca ne veut pas dire que je ne suis pas aisée que ma valeur est moindre, que mon opinion ne compte pas. Je suis vraiment déterminée à en parler avec lui tout à l’heure.
        Faut que ce soit très très clair entre nous. S’il voulait une lolita légère etc.. il ne serait pas resté avec moi je pense. Et la j’en reviens à mes premiers messages postés si tu te souviens bien.:) Tout est intimement lié.
        Je pense aussi qu’il y aura un après club. Pour sa première et unique fois ( soi disant) il sera juste observateur.
        Mais d’observateur, il va passer à voyeur. C’est l’oeil qui devient la zone érogène et cette zone il la partage avec des amies. J’ai peur qu’il ne bascule ensuite vers toutes les perversions possibles. Il faut des frontières.
        Une bonne fois pour toutes sinon c’est clairement pas la peine

        • Je comprend, d’autant plus que vous pouvez vivre une première fois de club entre « pote » pour « délirer », mais ensemble… Dis lui :)

          • Et tu as raison d’adopter cette attitude. J’ai plus de mal pour cela. Il a vraiment l’air d’avoir peur de ça.. Qu’on partage un beau moment tous les deux.
            Je vais tenter de lui expliquer qu’avant c’était avant et qu’avec moi il n’a pas à craindre que je me moque de lui ou que je le trouve ridicule même s’il a une panne ou plusieurs pannes.
            Si c’était le cas.. je serais déjà partie mine de rien. Je vais le rassurer à fond et peut-être qu’il osera passer ce cap avant septembre ^^

          • Oui je suis d’accord avec toi. C’est lâche. D’ailleurs je ne l’ai pas fait.
            Le hic c’est qu’il ne veut pas transiger sur le club avec les amies. Mais même pour ca, il ne cesse de repousser la date.
            Limite le club ne me dérange pas si c’est une fois comme il le dit. De toutes façons je ne peux pas l’en empêcher j’ai l’impression. Il y tient. Hier il a répondu à mes sms en me disant « ‘oui on est chou bidou » Sachant que je lui disais que je trouvais qu’on était un couple plutôt chou et que je ne voulais pas que ca vire à une relation sm sordide.
            Le problème est global et je ne peux pas lui dire ca directement, il va se brusquer et avoir peur.
            C’est à lui de régler ses soucis avec sa mère, son identité masculine.
            Je t’ai dit qu’il m’avait raconté un de ses rêves et que selon moi, révélait un problème majeur. Mais il ne s’en rend pas compte, il est très immature.
            Evidemment le mieux pour lui serait… je pense… de voir un sexologue.
            Mais je ne lui dirai jamais évidemment . Sa première copine était une mère de famille de 30 ans soit jusque là ca peut aller. Mais lors de notre premier rdv il m’en a parlé et trouvait ca normal de petit déjeuner avec le fils de cette femme qui avait son âge et avec la femme en question. Moi j’ai trouvé ca troublant. C’est encore la question des frontières qui se pose.
            Le club n’est qu’un point de détail.
            A côté de ça, il est adorable, doux comme tout. Il me plaît mais j’ai aussi peur pour lui, pour son avenir je sais que ca ne me regarde pas plus que ca. Mais voilà.. parfois je me vois avec lui sur du long terme.. pour peu qu’il parvienne à régler ses soucis, qu’il prenne conscience du truc.
            Je ne suis pas sa maman je sais :)

          • Je ne sais pas ce qui est « normal » ou « patho » dans la sexualité et je serais bien la dernière à pouvoir juger….

          • Je ne sais pas si mon précédent message a été reçu.
            Je ne le retrouve pas.
            J’hésite à lui envoyer un sms de rupture. Je me dis qu’il n’a pas encore répondu aux précédents… donc je vais attendre un peu. Il est avec ses amis et ne regarde pas tout le temps son téléphone.
            C’est vrai que je préfère faire ca en vrai en +
            Donc j’avoue que j’aimerais beaucoup qu’il consulte un sexologue
            ou un thérapeute.. mais déjà pour lui..
            je pense qu’il sent qu’il y a un problème mais qu’il en parvient pas à le pointer du doigt.
            J’essaie de lui parler .
            Hier je lui ai dit que j’aspirais à une relation de couple entre deux humains ( donc pas entre sujet/objet) dans la joie, la bonne humeur, la compréhension
            là il ne m’a pas répondu et m’a juste envoyé un bonne nuit habituel quelques heures après.
            j’ai l’impression donc qu’il pose ses pions petit à petit et ca je le refuse.

          • Le sms de rupture, je suis contre : parce que c’est lâche et parce que la communication peut te permettre de confirmer ou d’infirmer cette décision. En amont, ici ou sur papier, je marquerai les limites que tu veux poser dans cette relation (pas de clubs avec les amis, une place pour le sexualité…)

          • Malheureusement je ne pense pas. J’ai tellement envie d’être en couple en même temps.
            Je lui ai envoyé 3 sms. Pas de réponse. je sais qu’il est avec des amis mais quand même.
            Hier je lui ai dit que j’étais heureuse qu’on soit un COUPLE. et je n’ai pas eu de réponse par rapport à ca.
            Je crois qu’il s’enfonce dans un délire maîtresse/ soumis. Que c’est peut-être la seule motivation qu’il a pour me voir et pour continuer cette relation.
            Auquel cas j’ai trouvé l’issue qui est de partir. Pour me protéger aussi.. il est juste pas net.

          • Je crois que sur son envie, il n’est pas clair. Peut-être que ta théorie est la bonne, plus qu’un couple, il désire cette relation avec toi, relation qui ne te conviendrait pas. Mais, c’est avec lui qui faudra en parler.

            Ensuite, tu dis que tu as envie d’être en couple, OK, au point d’être dans une relation insatisfaisante ? C’est quoi le couple auquel tu aspires ?

          • Sa réaction lors de la gâterie…. était juste anormale.
            Il n’aime pas les gâteries sauf les miennes.
            Il n’est pas porté sur la pénétration, pas trop sur l’autre côté aussi.
            Ca ne le dérange pas d’attendre 5 6 mois avant notre première nuit intime.
            Il a du mal à tenir une érection. Il se sent soumis et aimerait être soumis. Même si parfois il se sent dominant ca ne dure jamais longtemps.
            J’ai pas pu lui empêcher de lui envoyer un sms dans lequel je lui dis que je refuse une relation uniquement fondée sur le SM.
            Il a du mal avec la fonction reproductive de la sexualité, la pénétration tout ca. Donc il prend des dérivés. Si il arrivait à avoir une sexualité de mâle dominant, aurait il aimé cette place de soumis? Je me pose la question.
            Il a vu qu’en moi il y avait une porte ouverte à ce genre de possibilités donc il s’est dit autant lui en parler.
            Quand on se parlait sur le site au tout début on s’envoyait des messages. Parmi ses trois premiers messages, il y avait le mot masochisme. Il a casé ce mot dès le début dans une conversation lambda mais sans faire exprès je pense. Mais ca m’avait interpellé.

          • On en parle. Il me livre certains de ces secrets. Il me raconte ses rêves parfois il le fait naïvement sans se rendre compte qu’il me donne des clés très très intimes. Le dernier en date est vraiment troublant.
            C’est très perturbant et je me rends compte qu’il a une réelle pathologie.
            Sans faire de la psychologie de comptoir hein! Le BDSM pour lui n’est pas un choix, c’est plus par défaut qu’il a ce penchant.
            J’ai fait une psychanalyse et j’ai -je crois-un certain recul sur tout ca. Enfin la psychanalyse m’a bcp aidée.
            Quand je lui ai fait cette gâterie je me rends compte qu’il était en fait en pleine Extase Masochiste. Il était coupé de son corps, bégayait comme un enfant,ne sentait plus son corps, tremblait comme une feuille, ne tenait plus sur ses deux jambes, et ce, sans avoir une grande érection.
            Malgré tout cela, il me plaît. Mais faudrait pas que notre relation soit uniquement fondé sur le BDSM et ca je lui ai déjà dit. Si je ne l’ai pas quitté, il y a une raison mine de rien. Je comprends pourquoi il me demande de lui faire confiance etc. Il cherche une maîtresse femme, pas un one shot.

          • Je te réponds ici !
            Je crois qu’il a un gros complexe oui.Déjà il a du mal à avoir une grosse ér******.
            Enfin, il ne l’a pas toujours et quand il l’a, il me le dit tout de suite comme pour me montrer qu’il est viril etc.
            Il m’a dit que sa première fois était catastrophique et qu’après il a rien pu faire pendant deux ans. Donc il souhaite vraiment prendre son temps avec moi. Je pense qu’il a vraiment peur de la catastrophe, d’une énorme panne, d’une érection impossible à tenir.

          • S’il savait que ce n’est pas si dramatique, que l’érection s’apprivoise à deux. Mais, comment découvrez-vous vous jeux ?

          • On en a reparlé…
            Je suis allée trop loin dans mes interprétations (une fois de plus) Je lui ai expliqué que ce qui me dérangeait c’était la fonction érogène de l’oeil qui était sollicitée etc etc. Il m’a dit que j’allais trop loin et que j’y étais pas.
            Il m’a effectivement dit que c’était comme une checklist de trucs à faire avec ses potes.
            Ses amies dorment dans le même lit que lui… même torse nu. Mais il m’a dit qu’il ne s’était jamais jamais rien passé. Je lui ai dit que j’avais peur que cela devienne une pratique régulière pour lui. Il m’a dit que ce serait pas le cas mais qu’il avait pensé à aller en club seul ou avec moi c’est tout.
            Il est très simple dans son argumentaire en fait.
            Pour le côté voyeur là encore il m’a dit qu’il se reconnaissait pas vraiment dans cette pratique.
            Aussi, il n’a jamais pratiqué le SM mais avec moi il a senti un feeling. On en a parlé ouvertement pour la première fois.
            Mais il est vraiment pas porté sur le sexe quoi ! Il a pratiqué une seule fois la so*****, et encore sans faire exprès. Si tu vois ce que je veux dire.

            Pour notre première nuit… il a dit que ce ne serait pas possible avant SEPTEMBRE !!
            parce qu’il part avec sa famille etc. Les évènements ne permettent pas de le faire avant..
            Je trouve ca fou un mec si peu pressé.Il m’a dit qu’il l’était mais moi je trouve pas

  5. je viens de parler du club avec lui…. par sms
    Il a dit qu’il avait formé ce projet avec une amie. En m’assurant sérieusement que ce n’était qu’une amie..
    Et qu’une autre amie était plutôt ok pour les rejoindre…
    Je suis profondément troublée et lui ai dit. Il m’a dit qu’avec ses amies se serait refus, observation et fou rire, la recette pour se faire virer..bref un délire.
    Qu’avec moi ce serait plus une affaire de couple en somme.
    je ne le comprends pas. J’ai essayé de l’appeler pour en parler mais il est en soirée. Puis il préfère qu’on en reparle les yeux dans les yeux.
    Je suis vraiment mal et troublée.. il me dit ca le plus honnêtement possible comme si j’allais réagir positivement. C’est ca le pire.. enfin au moins il me le dit.
    Quelle est donc cette vision de l’amitié que je ne connais guère?

    • Il doit avoir perçut cette première sortie club avec des copines comme un « délire », pour « tripper » sans penser « sexe ». Je pense que vous en reparlerez de vive voix. Mais, tu peux lui dire que tu ne t’y retrouves pas dans sa démarche, même pour « tripper », que ce n’est pas évident pour toi d’être rassurée par rapport à ses amies.

      • Oui c’est exactement ca. Je le vois demain et je vais lui en parler.
        Il n’a pas compris mon trouble.
        Cela va me permettre de statuer sur la notion de fidélité aussi
        Même si il n »‘y a ni bisou ni rien cela me dérange beaucoup et je crois que c’est normal

  6. D’accord !!
    . Je ne me considère pas amoureuse pour l’instant donc je comprends. J’ai aussi besoin de temps.
    Merci mille fois Anashka :)

  7. On n’en a pas encore parlé mais je pense que j’aborderai le sujet une prochaine fois.
    Je me suis légèrement exhibé dans la rue.. c’était très sympa lui était plus voyeur! Mais il n’aime pas que d’autres puissent me voir. Ce n’est que pour lui.
    Puis le soir, dans un parc… là où il a eu droit à sa petite gaterie. C’était aussi très très sympa. On a songé tous les deux à faire deux trois boutiques coquines. ..
    Il a aussi songé à l’idée d’une défilé rien que pour lui. Et oui ! Monsieur a eu des ex abonnées aux culottes de grand-mère ou de petite fille apparemment ! Donc quand il m’a vu en body avec bas.. il était très surpris. Il ne savait même pas ce qu’était un body pour te dire.. Idem quand il a su que j’avais une combinaison, il m’a dit que ce serait cool pour le dominer ^^
    Au-delà de cela, pense-tu qu’il a des sentiments pour moi? Je sais qu’il ne me le dira jamais tout du moins pas maintenant, il est pas verbal , il préfère les actions aux paroles.

    • Je pense qu’il s’attache : dialogue, partage sexuelle, … Je pense que vous posez les bases pour ça. S »il est amoureux : il te le dira quand il sera prêt :)

  8. On s’est vus avant-hier. Il a proposé qu’on prenne un café.
    On a pu discuter pendant deux heures.Avoir une vraie discussion sérieuse. Il avait des choses à me dire et j’en avais aussi.
    Il n’est pas du tout hédoniste. Il opte pour un plaisir raisonnable. Je ne savais pas qu’il était croyant, pas vraiment pratiquant mais a tout de même une éthique.
    Il m’a dit qu’il avait pas vraiment aimé ma réaction par rapport à fb, il s’est senti fliqué et dans un éclat de rire m’a fait promettre de ne plus lui refaire cela.
    Il s’est mis à ma place et m’a aussi avoué que ce n’était pas la première fois qu’on lui faisait les remarques que je lui ai faites.
    Il déteste les ultimatum et au téléphone je lui avais dit que si il ne m’expliquait pas.. on devrait finir ce début de relation.
    D’habitude, il aurait fait assumer l’ultimatum en disant  » ok ok on s’arrête là alors  »
    Mais là il m’a dit que c’était différent, qu’il avait mis son envie de me revoir et d’être avec moi au-dessus de tout.
    C’est drôle parce qu’au café, il a croisé une de ses camarades qui était à la caisse.. je l’ai senti très gêné, il a enlevé discrètement sa main de la mienne et a mis son sac à la place, pour plus que je ne la tienne devant cette camarade. Je n’ai rien dit. Je lui ai quand même fait un petit bisou. ^^
    Il m’a ensuite parlé un peu d’elle.
    Il est pudique et cultive le secret. Dans la rue, partout ailleurs, il me tient la main, m’enlace, m’embrasse. Plus tard il m’a dit qu’il avait parlé de moi à deux de ses amis. Je le comprends sur ce point là.C’est encore tôt et il ne convient pas de le crier sur tous les toits.
    Il m’a vraiment rassurée, parce que je l’ai vu sans fard, qu’on était en face à face sans baiser ou quoi que ce soit. Je ne sais pas si il est amoureux, c’est peut-être encore tôt très tôt mais il m’a dit qu’avec moi il était totalement transparent, qu’il avait rien à cacher et qu’il ne pouvait pas simuler un tel état parce qu’avec moi il est sur un petit nuage tout blanc que ca se voyait et que je n’avais qu’à le regarder pour le constater.
    Il m’ a parlé de certains de ses amis qui sont encore puceaux.. tout ca pour m’expliquer qu’en droit, c’est pas partouze tous les jours. Lui-même a eu une période asexuée de deux ans après une première fois catastrophique. Ce qui fait qu’il préfère largement les préliminaires à l’acte en lui-même.
    Il m’a aussi rappelé que ce n’était pas un  » canard » et qu’il  » se couchait pas ». J’ai beaucoup apprécié cette fermeté de sa part. beaucoup.
    J’ai l’impression que mine de rien.. un tout petit cap a été franchi. Il m’a rappelé sa place au sein de la relation et la mienne.
    Puis encore plus tard, on s’est tous les deux dit que cette discussion était nécessaire, qu’elle donnait de la substance à notre relation, qu’on regrettait vraiment pas d’ en avoir parlé sérieusement. HA et il m’a aussi dit que si je rencontrais quelqu’un .. je devais le lui dire même si cela l’attristerait vraiment beaucoup.
    C’est pareil pour moi.
    Le BDSM c’est effectivement à part dans la relation et ca me plaît vraiment. On a effectivement les mêmes fantasmes, un peu voyeur / exhib en plus.
    Il y a une vraie connexion entre nous. J’ai eu l’occasion de lui faire une petite gâterie et je ne m’attendais vraiment pas à sa réaction. Il ne sentait plus ses mains et ses jambes pendant dix minutes comme si ce n’était plus son corps. Il ne pouvait plus rien faire impossible de reboutonner son jean ou de toucher à son téléphone. Il était tout gaga se demandant ce que j’avais fait.
    Il m’avoue que d’habitude, il aime vraiment pas les gâteries, qu’il ne ressent rien.

    Je pense que son état montre bien une profonde connexion entre nous. Bizarrement depuis ça..
    Je lui fait confiance.. lui envoie moins de sms.. Je suis même heureuse quand je lui dit de bien s’amuser avec ses amies. Et je le pense vraiment. je ne suis plus dans l’attente d’un sms.
    Je sais que si il va s’amuser en soirée… c’est pas pour draguer. c’est un homme généreux qui distribue son attention à tout le monde voilà tout. Il ne cherche pas le sexe pour le sexe. Il n’est pas dans cette dynamique.

    PS: tu as bien relevé mon gros défaut… faire des additions. :) C’est nul je sais.. mais mon imagination s’emballe si vite !

    • Tout ça, ce sont de bonnes nouvelles :) SURTOUT le fait que le dialogue devienne un plus, un espace de complicité et d’échanges supplémentaires et non une « étape », une « obligation » entre vous… :)

      Vous avez parlé de faire un tour en club (pour tout ce qui est exhib et voyeur) ?

  9. Bonjour Anashka,

    C’est encore moi.
    C’est pour te dire que j’ai vraiment bien réfléchi et je me demande si c’est pas mieux de m’arrêter là avec lui.
    J’y ai énormément pensé et je me dis qu’en fait c’est un hédoniste. Un type qui aime jouir de la vie. Il aime draguouiller (même si il ne l’avouera jamais devant moi) , nager dans les eaux troubles.
    je me demande quels sont ses valeurs mis à part son extension indéfinie du plaisir individuel.
    C’est peut-être pour cela qu’il fait autant de silences radio quand il est en vacances..parce qu’il en profite et qu’il vit le moment présent. Il ne pense ni au passé ni au futur. Même si il se projette avec moi, sa projection n’a rien de tangible.
    Un jour il m’a quand même dit qu’il avait pour projet d’aller en club échangiste avec sa meilleure amie. Sans rien faire, juste pour voir à quoi cela ressemblait. C’était lors de notre premier baiser, on parlait de tout et de rien. c’est là que j’ai commencé à me poser des questions. Où s’arrête l’amitié pour lui?
    Au final moi aussi je suis un peu comme ca, comme tout le monde, j’aime jouir, j’aime la vie etc. Mais j’ai un pendant plus sombre, plus pessimiste, plus réaliste aussi, je cherche à ancrer ma relation dans la réalité et pas que dans une bulle idéale et idyllique.
    C’est là où le bât blesse.
    Je t’avoue que je digère toujours pas sa volonté de ne rien faire voir de nous sur fb…
    Je trouve cela très étrange .. même si il se dit pudique.
    J’ai vu sur son mur qu’un de ses potes de fac lui a posé une déclaration trouvée sur le mur spotted de sa fac.. Son ami a écrit  » Ton charme a encore frappé encore une » Une fille le trouvait trop sexy et voulait faire sa connaissance.
    Tant mieux pour lui.. mais ca ne me rassure pas du tout.
    J’ai pas mal maigri aussi parce que cette affaire me prend la tête et je ne me sens pas en sécurité.
    Voilà j’espère avoir trouvé de bonnes raisons.
    je me dis aussi que j’ai peut-être peur de connaître avec lui un bonheur fugace et qu’il vaut mieux prévenir que guérir.
    Bien à toi !

    • Avant de prendre un décision (qui est probablement la bonne : tu as envie de t’ancrer et il te semble dans une dynamique plus « légère »), peut-être que tu pourrais parler avec lui de son hédonisme. Si tu gardes les oreilles bien ouvertes (la capacité à tout entendre, sans faire d’addition) peut-être que tu pourras mieux te saisir de son désir dans une relation. Discuter de ton insécurité autour de ça. Au pire, ça te servira dans une autre relation : percevoir d’autres modes de relation…

    • Bon finalement j’avais raison de ne pas être convaincue…

      Nous avons eu une grosse discussion (après de grosses larmes de ma part ^^) sur nous et notre « couple ».
      En fait, il a trouvé que j’avais officialisé notre relation trop tôt et il a eu peur que la relation devienne trop lourde après que je l’aie amené chez ma copine. Il a admis que ce n’était qu’une peur parce que je ne lui mettais pas plus la pression qu’avant, mais lui ne veut pas d’une relation lourde.
      Je lui ai dit que pour moi, qu’il ait rencontré ma copine ne changeait absolument rien pour moi, que je n’avais pas changé, que je n’avais pas commencé à l’inonder de textos, etc…

      Il pense que nous sommes ensemble, mais pas en couple, parce que pour lui ça implique trop d’obligations et de routine.
      Je lui ai dit que nous n’avions juste pas la même notion du « couple » et que je ne pouvais pas non plus être toujours l’un sur l’autre…

      Une relation ne passe qu’après sa passion pour la peinture et il ne veut pas que quiconque ou quoi que ce soit vienne parasiter cette passion (oui oui il a utilisé ce terme).
      Après il m’a aussi dit que la balle était dans mon camp parce qu’il s’est un peu attaché à moi et que je suis vraiment une fille facile à vivre, qui justement ne lui mets pas la pression, etc.

      De mon côté je ne sais pas trop quoi faire… c’est vrai qu’on s’entend bien, qu’il me fait rire, qu’il est intéressant, mais s’il interprète de travers ce que je dis ou fais, je vais plus souffrir qu’autre chose.
      Du coup, je ne sais pas si je vais réussir à rester naturelle avec lui… et si je peux passer après une passion (d’habitude, c’est moi la passion, non mais !! ^^)
      Il n’a jamais vécu avec quelqu’un et ne le souhaite pas (à moins d’avoir un très grand appart’), il n’est pas sûr de vouloir un enfant (moi non plus mais bon…), en gros, il ne veut pas s’encombrer de boulets.

      Pour le moment, nous sommes toujours ensemble, mais je ne sais pas non plus si la relation va reprendre de sa « légèreté », ce qui faisait que nous nous entendions si bien à la base.

      Bref, je suis un peu dans le flou…

      • Salut !

        Bon, il semblerait qu’il ait eu un peur de cette rencontre. Il n’aspire pas au coupleen tant que tel, mais à une relation avec toi. Sais-tu ce qu’il sous-entend par « la balle est dans ton camp » ?

        • Eh bien, oui c’est ce qu’il m’a expliqué, mais pour moi « être ensemble » et « être en couple », c’est du pareil au même… je lui ai expliqué, il l’a compris, et il a admis qu’il avait peut-être eu tort d’anticiper ce que ça voulait dire pour moi de lui présenter cette amie.

          Pour « la balle est dans mon camp », ça veut juste dire que c’est à moi de prendre la décision de continuer ou non la relation. Lui est d’accord sur le principe de reprendre sur les bases du début et de voir où ça nous mène.
          Je lui ai dit que pour moi, ça n’avait pas changé depuis le début, c’était lui qui s’était pris la tête tout seul et qui avait tout compliqué.

          Il m’a envoyé des textos aujourd’hui (4, un record !!! ^^) dont un où il me disait qu’il m’aimait beaucoup.
          Mon départ était assez tendu hier et je l’ai un peu envoyé bouler hier soir par texto, du coup j’ai presque l’impression qu’il essaie de rattraper le coup… je n’arrive pas à savoir s’il est sincère ou non…

          • Je pense qu’il tient à toi, mais qu’il a peut-être une vision « négative » du couple : comme quelque chose qui t’empêche de vivre. Peut-être qu’il y a des discussion (en mode relax) à avoir sur ça :)

  10. Je le vois ce soir, on va au ciné…

    Par correspondance (emails / sms), il est revenu comme il était avant, mais je veux crever l’abcès : s’il a été blessé de quelque manière que ce soit par mon attitude, je veux pouvoir lui faire mes excuses, et lui faire comprendre que je tiens suffisamment à lui et à notre relation pour sentir quand il va moins bien et pour me remettre en question…

    Je verrai bien ce qu’il me répondra ! Je pense que si ce n’est pas ça ou s’il y a autre chose, il me le dira, et au pire je lui demanderai directement.
    Je me rends compte que j’ai fait des progrès en communication en tous cas ^^

    • Avant d’arriver avec des excuses (sur une hypothèse, il ne t’a rien formulé), parle simplement de ce qu’il s’est passé avec lui (il a été distant aussi). Les excuses ne sont pas toujours un bon moyen pour entretenir la flamme (surtout, si en fait, ça n’a rien à voir…). Mais, parlez de ce qui s’est passé. Explique comment tu vois les choses, ce qu’il en pense et si vous êtes sur la même chose, tu peux lui demander pardon, mais aussi lui dire qu’il ne doit pas hésiter à te formuler ce genre de choses. Tu tiens à votre relation et tu ne veux pas le blesser, mais il te faut un peu de temps pour deviner (et tu peux te planter) ^^

      • Bon tu avais raison (comme d’habitude ? ^^) en me disant de ne pas arriver avec des excuses… parce qu’il n’a pas du tout vu les choses de la même manière.
        Pour lui, on s’est comportés tout à fait normalement chez ma copine.
        Et le fait qu’il ne me présente pas à sa copine le samedi, c’est juste parce qu’il ne le fait jamais, et que de toutes façons, les gens le devinent… ou pas, mais quoi qu’il arrive, il s’en fout ^^
        Là en l’occurrence, il m’a dit « mais de toutes façons, elle a deviné », ce qui est vrai.
        Quant à sa mauvaise humeur, bah c’était juste de la mauvaise humeur, c’était pas contre moi… « je peux être chiant parfois, je suis pas toujours d’humeur égale, parfois j’ai pas envie de taquineries », voilà ce qui en est ressorti.

        Je suis à vrai dire pas très convaincue, mais il avait l’air de tomber des nues quand je lui ai posé mes questions… du coup, je ne sais pas trop quoi penser de tout ça…

        • Tu peux en penser que tu as pu communiquer dessus :)

          Tu lui as demander ce que tu devais faire quand il n’était pas d’humeur ? Pourquoi n’es-tu pas convaincu ?

          • Non je ne lui ai pas demandé ce qu’il fallait que je fasse… je lui ai juste dit que moi j’étais sensible et que j’avais un peu de mal quand j’étais traitée comme ça ^^

            Je ne sais pas exactement pourquoi je ne suis pas convaincue… je me fais peut-être des films pour rien, mais j’ai l’impression qu’il est moins « passionné » qu’avant. Au bout de 2 mois, je me dis qu’il est peut-être juste en train de se lasser !

      • Oui, pas de soucis, je le vois demain soir… donc je vais me jeter à l’eau :)

        Mais en fait, j’ai pas mal réfléchi et discuté avec la copine chez qui on était jeudi soir…. et je crois que j’ai une grosse part de responsabilité là-dedans !
        Il fait sûr de lui, mais il ne l’est pas réellement en fait, il a des complexes, dont il ne m’a jamais parlé clairement, mais il m’a déjà dit que beaucoup de ses relations passées avaient échoué à cause du regard des autres… parce qu’il est assez petit et frêle et aime un peu son contraire : moi (grande et ronde qui aime les petits et frêles ^^). Mais ce n’est pas lui qui a peur du regard des autres, plutôt les filles avec qui il était…

        Et je ne m’en étais pas rendue compte, mais j’étais très peu démonstrative lors de cette soirée, d’après ma copine… à me moquer de lui en plus (gentiment hein… comme je le fais en privé, sauf que là, on était chez des amis à moi…).

        Et en y repensant, oui, c’est clair que j’ai agi un peu comme une connasse, que je ne l’ai pas du tout mis à l’aise et que c’est à partir de là qu’il a changé vis-à-vis de moi… et que vu mon attitude avec mes amis, c’est normal qu’il n’ait pas été plus chaleureux en présence des siens.

        Donc il faut que j’arrête de regarder la paille qu’il a dans l’oeil et que je prenne conscience de la poutre dans le mien… et je pense que la discussion va plutôt tourner au mea culpa !

        PS : tu sais que ça fait vachement de bien de pouvoir s’épancher quelque part sans être jugée !!!
        Merci vraiment pour ton blog et ta gentillesse Anashka :)

        • L’avantage, c’est que tu peux lui parler de cette distance chez les amis, avec une hypothèse (tes taquineries). Tu peux t’excuser pour elles et lui demander si c’est bien ce qui l’a rendue un peu distant ou s’il y a autre chose (ne sait-on jamais). Tu viens avec ce qui te pose question et un début de solution, c’est propre :)

          Tu le vois quand ?

          (Sinon, pour le site, c’est gentil ! ^^)

    • Je ne vois pas trop comment lui en parler… je suis quelqu’un d’assez douce en général, mais je n’ai pas trop de tact.
      On s’est envoyés des emails aujourd’hui, rien qui sorte trop de l’ordinaire, mais il m’a remis un « j’ai de nouveau une commande, un grand en plus cette fois » qui veut dire clairement « donc ne t’attends pas à ce qu’on se voie trop cette semaine ».

      J’ai clairement eu l’impression ces jours derniers d’être une ff en fait… même si dimanche il voulait qu’on se fasse des expos.
      Et je ne comprends pas ce qui a pu provoquer cette prise de distance… on ne peut pas dire que je sois collante ou que je lui mette la pression… je me demande bien ce qui peut se passer dans sa petite tête ^^

  11. Anashka | 29 mai 2014

    Peut-être est-ce une manière pour lui de se dire que je ne suis pas « accrochée » à lui, que je reste indépendante grâce à ce hobby très prenant ?

    Je pense que c’est plus un moyen de te rencontrer : via la passion. Peut-être qu’elle te prend un peu moins au trippe que lui, mais il peut sentir qu’il est compris quand tu travailles ta musique. Donc, tous ces espaces de rencontre, sont des espaces où il peut être avec une femme avec qui il se sent bien sans amputé sa passion. Je pense que c’est un bon moyen de vous tisser ensemble dans cette relation.

    (D’autant plus qu’à terme, il peut te faire un pochette d’album ou réciproquement tu peux animer une expos via un groupe…^^)

    Niveau attachement, vous en êtes où ?

    Je te réponds ici, je n’ai pas possibilité de le faire plus haut.

    Je ne peux pas être dans un « groupe », plutôt dans un orchestre. Je fais du violon, et j’écoute donc énormément de classique, mais aussi de rock… et je crois qu’il aime bien ces côtés qui peuvent sembler opposés ^^
    Après, c’est vrai que je le laisse très tranquille quand il travaille. Je ne veux pas le déranger ou quoi que ce soit parce que je sais que c’est très chronophage et que la concentration ne doit pas être brisée.
    Et je sais que le fait que je comprenne la masse de travail que sa passion représente et que je l’accepte sans trop poser de questions lui plait.

    Niveau attachement, c’est difficile à mettre par écrit :)
    On ne se voit pas tous les jours, mais on s’écrit tous les jours, par email ou sms. Quand on se voit on est très heureux de se retrouver, ce qui se traduit par beaucoup de câlins et de bisous (enfin, surtout de lui, je ne suis pas forcément très démonstrative ^^), et plus quand on a la possibilité, mais ce n’est pas systématique : si pas le temps ou l’occasion, on reste à nos occupations intellectuelles ;)
    Mais quand on couche ensemble (ce qui arrive quand même assez souvent quand on se voit ^^), c’est génial, comme lui comme pour moi :)
    Quoi qu’il arrive, il est toujours très attentif à ce que je peux penser ou ressentir.

    • Le groupe, c’est cool, niveau copains et petites-scènes. Pas forcément comme projet pro (si tu as le niveau orchestre !), mais pour le plaisir. Pour les petits tournées et les chapeaux qui tournent ^^ (M’enfin, je n’y connais pas grand chose, tu dois mieux savoir que moi ^^)

      En gros, ce que tu me dis, c’est à part le côté chronophage de cette passion, tout ce passe hyper bien ? :)

      • Bah en gros… oui ^^
        Disons que j’avais des doutes au début à cause de la façon dont on s’est rencontrés, mais en mettant les choses à plat (donc, en communiquant, même si ce n’est pas mon fort), je lui fais bien plus confiance… et je me dis qu’il me donne aussi tous les signes (en verbe et en acte) pour que je lui fasse confiance.

        Donc c’est vrai qu’à part le côté chronophage de sa passion (ce qui n’est pas si problématique que ça… sachant que j’aime bien avoir ma liberté de mon côté, et que d’être l’un sur l’autre H24, ça me soulerait), et surtout cette vision « CDD » qu’il a des relations en général, et dont il faudra que je lui reparle, eh bien tout se passe hyper bien ;)

        • Finalement… tout ne se passe pas si bien que ça ^^
          J’ai rencontré une de ses amies avant-hier soir (très sympa par ailleurs) à qui il ne m’a pas vraiment présentée. Je me suis présentée, elle a assumé que nous étions amis, et lui n’a pas contredit.
          Elle nous a demandé où nous nous étions rencontrés, et il a éludé la question.
          Et quand nous sommes rentrés chez moi, il était un peu distant, il ne m’a pas embrassé de la soirée… jusqu’à ce qu’on aille au lit… je lui ai fait la remarque, il s’est défendu de ça et s’est complètement remis de son côté du lit, jusqu’à ce qu’il m’entende rire (parce que je trouvais la situation un peu conne).

          Le lendemain matin, il était toujours un peu froid… il s’est levé, je suis restée à ruminer dans mon lit, et il a fallu que je profite d’aller à la salle de bain pour prendre sur moi et lui faire un bisou pour qu’il se détende enfin et qu’il revienne un peu vers moi.

          J’ai dû partir de mon côté en famille en lui disant que je l’appellerai quand j’aurai terminé, et lorsque je l’ai fait, il m’a dit qu’il était très fatigué (ce qui est vrai au vu de sa tête le matin) et qu’il préférait rester tranquille.

          Je ne sais pas trop quoi penser de ses attitudes et réactions. J’hésite à le confronter parce que notre relation est encore récente et que ce n’est pas une priorité pour lui comme il me l’a déjà dit…

          • Désolée, mais je réfléchis en même temps ^^
            En fait, il a commencé à être un peu plus distant quand on est allés dîner chez une copine à moi. Il ne m’a pas touché de la soirée (enfin à part le soir dans le lit encore une fois) et ma copine a trouvé qu’on était pas très proches, surtout pour un nouveau couple. Elle m’a aussi dit qu’il avait un côté détaché de tout…
            Et c’est vrai que ce soir-là, il est resté un peu « en-dehors » (nous étions 4 en tout et la soirée n’était pas très réchauffée), même après…
            Je ne me suis pas pris la tête à ce moment-là parce que je me suis dit que c’était pas forcément une occasion très simple pour lui… mais le fait que ça se répète avec sa copine le samedi ne me plait pas particulièrement.
            Il ne me taquine plus, est bien plus froid en fait… sauf au lit, où il a toujours envie de moi !

  12. je ne lui en ai pas encore parlé ouvertement. Disons que ca s’est esquissé au fil de nos rencontres…
    Mais je compte lui en parler la prochaine fois qu’on se voit oui ! Je lui ordonnerai de faire un carnet.

    On n’a même pas encore eu notre première petite nuit à deux hein! Périodes d’exam oblige.. donc psychologiquement je m’y prépare.
    Par écart social, je veux dire que je suis issue d’un milieu vraiment modeste et que lui vient de la petite bourgeoisie.

    Mine de rien cet écart se ressent.. je suis plus  » brute de décoffrage  » que lui, j’ai un côté viril , un regard désabusé , parfois cynique, une façon de voir les choses plus terre à terre que lui, qui vit dans une sorte de rêve de paix et de fraternité entre les hommes..Le profil du mec pas heurté, pas violenté par la vie,( ceci dit on l’est tous mais à différents niveaux ) les traits de son visage sont doux, calmes sereins lui est très délicat, sensible, doux un peu chochote même !
    Je sais pas si tu vois ce que je veux dire ^^
    DOnc oui je ne suis pas hautaine mais j’ai pensé aux tenues déjà puis le sentir crouler me plaît beaucoup.
    J’ai pas de soucis pour trouver des idées de domination, des sanctions en tout genre.
    Après je fais des études supérieures, lui aussi donc bon c’est plutôt équilibré de ce côté là…
    mais voilà ca me trotte dans un coin de la tête !

    • En tout cas, c’est une belle rencontre, si sensuelle vous vous rencontrez avec des fantasmes communs sur la D/s. Je me suis pas mal intéressée au sujet, donc te suivre est un vrai régal pour moi :)

      Tu sais si ce côté : « brute de décoffrage » lui plait ? Ou au contraire, l’intimide ? C’est peut-être ça, qui fait qu’il est prêt a entrer dans ce type de jeu avec toi (pas évident à assumer pour un homme ^^). Il traîne sur le net des listes de pratiques, qui permettent de connaître les gouts de chacun, tu serais intéressée, si je fais une petite recherche ?

      • :)
        Bizarrement, j’ai l’impression que ça lui plait.
        Quand j’essaie de parler délicatement,( comme une douce jeune femme bourgeoise distinguée en fait. Je dis ca sans être méprisante ) il aime pas. Il me l’a dit d’ailleurs, il n’aime pas quand je fais des manières,quand je me dandine en parlant . Quand je ne me tiens pas droite, les deux pieds bien campés sur terre, quand je fais ma chochotte, quand je prends des pincettes pour dire les choses.
        Moi même je suis émue qu’il aime ca et surtout qu’il accepte ce côté brut, terre à terre, populaire chez moi. Là où beaucoup d’homme préféreront une nana légère, aérienne enfin tout mon contraire quoi !
        Je ne sais pas s’il a déjà joué à ces jeux justement ou s’il en a jamais eu l’occasion.. Je lui en parlerai.
        Je le vois aujourd’hui d’ailleurs.
        Ta recherche m’intéresse beaucoup oui !!

        • Ca fait 5 mois donc c’est récent … Oui FCB c’est quand même un nid à emmerdes finalement lol! En fait comme il est beau et qu’il plait et qu’il est très gentil j’ai toujours cette peur qu’il trouve mieux chez une autre fille! J’ai appris par 2 potes à lui ce week end (qui ne savent pas que l’on est ensemble) qu’il a été dragué à une fête foraine par 3 filles! Après c’est vrai que si il est sérieux comme il me répète souvent il peut bien se faire draguer c’est pas pour ca qu’il se laissera aller … Et comme tu le dis si bien puisqu’il m’aime il faut bien lui faire confiance! C’est un sacré travail sur moi à faire en tout cas!

        • juste un petit aparté pour dire oooooh combien je comprend ta jalousie par rapport à fcb! Je suis avec un homme « beau gosse » comme on dit, bon pas coureur mais qui a un succès certain partout ou il passe! Comme toi il m’a ajouté sur fcb sans se poser trop de questions et a 3/4 de filles dans ses contacts, certaines « amies » d’autres ajouté comme ca ou par connaissance je suppose! Dès qu’il met des photos c’est l’émeute … Moi qui n’ai pas confiance en moi bonjour l’angoisse! Je me sens en danger à chaque fois alors qu’il m’a pas mal rassuré ces derniers temps sur le fait qu’il n’avait jamais été autant amoureux! Je ne lui ai jamais demandé de quitter FCB je n’ose pas car je trouve que c’est entravé sa liberté par contre quand il y a eu des photos avec des filles en boite ou ailleurs, je lui ai parlé de mon stress,il m’a dit qu’il n’en mettrait plus, que des photos que avec lui et ca c’est vrai il s’y tient bien. Autre chose qui me perturbait aussi, il ne veut pas qu’on parle de notre relation, ni sur fcb ni à ses amis ni sa famille, car il se dit très discret …

          • Salut ! Alors oui, apparemment le mien aussi est discret
            Mais objectivement…. ce n’est pas ce qu’on peut appeler un canon. il a du charme mais n’est pas le mec qui plaît aux filles. Moi-même je ne le trouve pas canon. Mais il me plaît.
            Il a de manières très féminines, un peu chochote etc…
            C’est très chiant l’affaire fb + couple..
            Mais si il est amoureux de toi… tu n’as pas à avoir peur je sais que c’est facile à dire mais bon.. Ca fait longtemps que tu es avec lui?

        • Je l’ai retrouve en format Word, je peux utiliser ta boite mail ?

          Sinon, c’est extraordinaire, tu es avec quelqu’un qui ne te demande pas d’être quelqu’un d’autre et qui t’accompagne vers ses fantasmes (ce qui semblent eu à peu devenir les tiens !). Tu as fais un tour sur « le palais du sultan » (un forum BDSM, il peut te donner des idées ^^)

  13. Mais je suis complètement d’accord avec toi! je trouve ca encore trop tôt.
    J’ai fait quelques recherches sur le bdsm et effectivement j’ai trouvé des blogs de soumis qui tiennent un carnet de bord. J’ai trouvé cela vraiment très intéressant.

    Mais on n’en n’est pas là avec mon copain. Je ne lui ai pas encore parlé de mes recherches . Pourtant maintenant que j’y pense c’est vrai qu’à chaque fois qu’on se voit, il me questionne, m’interroge sur mes fantasmes …
    Egoïstement, je ne l’ai jamais fait moi . Tout simplement parce que je sens déjà ce qu’il aime.. j’ai pas besoin de parler , quelques petits gestes suffisent à m’orienter.
    Prendre violemment son cou, et lui tirer très fort l’oreille, le pincer etc me suffisent à délimiter ce qu’il aime. Je vois ses réactions, ce tremblement de petit enfant quand je fais tel ou tel geste. En plus, il m’a dit qu’il était plus démonstratif, plus dans l’action que dans les mots.
    Donc je regarde ses réactions tout simplement
    Et oui le 24 / 7…. ca paraît assez particulier. J’ai vraiment besoin de temps et lui aussi je pense.
    puis, on est pas exactement du même milieu social en plus ! Ha mais j’aime essayer de composer avec des différences.
    Bon l’écart social n’est pas énorme mais il l’a senti je crois .. un jour il a abordé la question et m’a dit qu’il s’en fichait que il y avait plus important que de rencontrer un bon parti comme trouver des profondes connivences avec la fille. Bon comme nos deux visages étaient collés l’un l’autre je me suis sentie un peu visée !
    Ca me gêne un peu aussi ce truc, j’ai pas l’air d’une princesse en fait.. je suis  » simple » enfin je valorise pas le mec comme le ferait une de ces nanas si inaccessible et un peu hautaine et très sûre d’elle. C’est valorisant pour un homme. J’ai essayé de faire ca… ca marche pas !
    C’est ce que m’a dit un ami aussi.. je fais pas hautaine donc les mecs ont pas la pression avec moi !
    C’est grave ca? Pourtant je m’habille bien, j’ai un look classique et élégant, je me maquille discrètement, enfin je fais pas du tout vulgaire.
    Mais c’est dans l’attitude.. je suis trop accueillante, tolérante.

    • Je ne sais pas si jouer « l’hautaine » alors que ce n’est pas toi, pour plaire, est réellement pertinent. On ne se transforme pas pour les autres, au risque de se perdre… En revanche, dans ce cadre de jeu, si tu y trouve du plaisir (à dominer), tu peux aller chercher chez toi, ces parts de « domination ». (Peut-être n’es-tu pas hautaine, mais il y a d’autre chose en nous qui peuvent « dominer », notamment des tenues / lingeries avec lesquelles tu te sens « maitresse de ton pouvoir de séduction »).

      Vraiment, le journal, peut-être une piste. Même s’il n’est pas démonstratif. Tu t’en fous, tu veux un carnet, tu es dans le cadre BDSM, tu commandes. Le carnet se demandera en « séance ». Pas en mode love :)

      Il y a un très bon forum sur le sujet « le palais du sultan », je te le recommande, l’accueil y ai chaleureux. Mais, évidemment, rien ne vaut le dialogue que vous aurez sur la D/s. (Tu arrives à lui parler de tes fantasmes autour de ça ?)

      qu’est-ce que tu entends par « écart social ? »

  14. Bonjour Anashka, c’est encore moi

    je t’avais demandé conseil par rapport à mon copain qui a plein d’amies filles et je te remercie pour tes conseils judicieux.
    J’ai omis de te dire que ..; c’est aussi un homme soumis qui n’aime pas prendre de décision et qui a le rêve d’une maîtresse dominatrice en fait. Il aime les sanctions par exemple
    Donc sachant cela pense-tu que je peux vraiment m’imposer? M’imposer c’est à dire lui faire comprendre que c’est bien moi qui conduit le truc et que par conséquent je ne veux pas qu’il flirte ailleurs. Et c’est pas négociable.
    J’ai appris qu’il est devenu ami sur fb avec une fille rencontrée quand il était encore sur le site de rencontre sur lequel on s’est rencontrés. Je le sais parce que moi-même j’ai ajouté un contact de ce site sur mon fb et ce contact a cette fille en amie. Le monde est petit ^^. Il a évidemment supprimé son profil depuis car je lui ai ordonné, il m’avait dit tu n’as cas m’ordonner de le faire et je le fais. Mais il est resté en contact avec d’autres filles visiblement et ca me dérange.
    tu peux comprendre je pense, que c’est assez délicat pour moi. ^^Mais j’aimerais vraiment essayé de voir si ca peut marcher nous deux.
    Sachant qu’il est soumis… pense tu que dominer et diriger va l’effrayer ou pas? ( ca reste un homme ^^)
    bien à toi

    • Il y a pour moi, une réelle distinction entre un désir de soumission dans un cadre sexuel (le BDSM), qui s’accompagne de dialogue, de compréhension des désirs mutuels, de confiance et qui est un cheminement long, mais vraiment passionnant. Et, donner des ordres sur le reste de la vie, notamment en voulant réduire ses relations. On est plus dans un cadre BDSM, mais de vies commune. Certain couple pratique le 24/7, c’est à dire que toute leur vie est réglée sur l’échange de pouvoir, mais ça demande en amont d’avoir beaucoup vécu ensemble.

      Tu peux avec lui, trouver des pistes pour calmer la jalousie que tu as sur ces amitiés-là, mais pas utiliser ses désirs sexuels pour ça (là, on serait dans une manipulation assez loin de l’éthique BDSM)…

      • Oui je comprends parfaitement !
        Je vois bien que cela prend du temps.. j’ai besoin de temps pour trouver ma situation dans cette relation.
        Il a effectivement ce désir BDSM mais le truc c’est qu’il aime que je fasse les choix, que je détermine l’orientation de cette relation.J’ai du lui ordonner de se retirer de ce fameux site de rencontre car sinon il ne l’aurait pas fait comme il me l’a dit. C’est lui qui m’a demandé de lui donner des ordres. Mais il y a aussi des moments où il est plutôt très très dominant, bestial et là.. je sais que c’est à moi d’être soumise . Je pense qu’il a évidemment du mal à s’assumer et niveau maturité…il n’y est pas du tout..mais je le sais, il me l’a dit donc j’accepte ce petit défaut. Il a cet idéal de femme idole, de femme forte à qui l’homme vouerait un culte mais il voit bien que la réalité est toute autre.. Il est plutôt soumis même dans la vie en général. Mais évidemment je ne me sens pas de réduire ses relations.. c’est injuste et inapproprié .C’est plus à moi d’apprendre à gérer ça. Je te remercie vraiment pour tes conseils éclairés

        • Comment te parle t’il de se désir d’être dominé ? Parce que je pense qu’il y a un léger mélange dans sa conception (réel / séance). Et que quand on démarre (je crois comprendre que c’est ton cas), on a besoin de beaucoup de temps à « égalité » pour se rencontrer dans « l’échange de pouvoir »…

          • Et bien quelques fois, il m’appelle  » maîtresse » me dit qu’il aime l’autorité, qu’on lui impose le bon choix. ( qu’il ne sait pas faire? ) évidemment après .. il y a toute la panoplie du léchage de pied etc.., de me servir comme une idole en fait.
            Un jour..par sms il a parlé d’être..plus intrusive et là, il m’a dit qu’il laissait l’imagination faire son oeuvre. Cela n’appelle pas d’autres commentaires je pense :)

            Oui je pense qu’il y a un léger mélange chez lui… et il n’a pas l’air de vouloir attendre au contraire. Il veut une femme toujours sûre d’elle, il m’a dit de pas hésiter à m’imposer encore plus.. moi je trouve que j’en fais assez.
            Parfois je me dis qu’étouffer dans mes bras lui plairait tu vois.

          • Oui, c’est tout un pan de sexualité qui s’ouvre :)

            Après, le BDSM est un lieu de fantasme riche, de découverte de l’autre. Mais, même s’il semble impatient, le garçon. Je ne mélangerais pas ça à la vie hors-BDSM. Pas pour le moment. Le 24/7 est très particulier. Est-ce qu’ensemble vous échangez sur les pratiques habituelles du domaine (safeword, contrat, …). Une pratique qui est très utile dans ce domaine : le/la soumis/e raconte via un carnet de bord (PC, papier) les séances. Ca permet au dominant de se positionner sur ce qui plait ou non et l’effet de son action sur ça. Il y a énormément de blog et site sur le sujet. N’hésitez pas, si vous le faites déjà à la parcourir ensemble, à vous échanger des liens, à lui faire écrire (décrire) ses fantasmes…

            Parce que si le BDSM est vaste (et un super lieu d’expérimentation), le safe and secure demande beaucoup de dialogue (à mon sens) pour être réalisé. Par exemple, si tu veux jouer une séance sur les filles de FB, ce doit être convenu que votre espace BDSM a une porte ouverte sur votre vie réelle. Mais, ça me parait un peu tôt pour mélanger les genres…

  15. Il est peintre… et c’est très prenant en effet !
    Mais ce n’est pas quelque chose qui me dérange parce que j’aime avoir ma vie à moi à côté, être indépendante.
    Je me demande s’il a peur d’être « envahi » et de ne plus pouvoir consacrer assez de temps à sa passion ou s’il a peur de l’engagement (et de tout ce qui va avec comme risques)… je réfléchis en même temps en fait ;)

    Je m’intéresse à ce qu’il fait, pas juste pour l’encourager, c’est surtout que j’aime bien l’art en général et que quelqu’un de réellement passionné est… passionnant ^^
    Pour ma part, je sais que je ne suis pas envahissante et que je m’intéresse mais j’ai du mal à voir où lui veut aller…

    (PS : très sympa ta photo ! :) )

    • Je pense qu’il est juste dans son dialogue : la peinture est un priorité pour lui et elle doit le rester. S’il sent que ce n’est pas problématique pour toi (que tu as une passion qui prend autant de temps et d’énergie), il laissera les choses couler (sans chercher à aller plus vite dans l’engagement, qui signifie investissement, qui signifie moins de temps pour la peinture…). S’il sent que ça fait blocage, il reculera des quatre fers… A toi de voir si la situation te convient…

      • Oui, c’est bien ce qu’il me semblait aussi, j’avais eu plus ou moins la même analyse, qui me semblait assez flagrante en le côtoyant… mais je me devais d’être confortée dans cette idée par une experte !

        Merci de ton aide :)

        • Toi, tu t’y retrouves ? Est-ce que tu as des pistes pour partager sa passion avec lui ?
          – aller ensemble à des expos ?
          – je ne sais pas s’il bosse avec des modèles, mais si oui, ce peut être un joli moment à partager ?
          – est-ce qu’il a besoin d’être seul pour travailler ou si tu es dans la même pièce sur un autre projet ça passe ?

          Bref, sans y allez comme un buldozer, comment tu peux prendre une place comme moteur pour sa passion ?

          (Mon compagnon est musicien, il est passionné par son travail. Depuis qu’on est ensemble, je m’implique dans sa communication, son organisation, on regarde des textes ensemble, on en a écrit un ensemble, etc. A terme, j’aimerai bien avoir une place de CM et apprendre le piano. Parce que je suis plutôt fusionnelle dans mes amours, donc c’est l’occasion pour moi de découvrir un univers ^^)

          • On est déjà allés ensemble à des expos, il m’a déjà peinte et dessinée, il peut bosser si je suis tranquille à côté (il m’a dit qu’il aimait bien faire des pauses bisous, ça le motivait ^^)…

            En fait, je suis moi-même musicienne (non professionnelle, mais je suis un peu dingue de musique quand même), et il aime bien ce côté forcément… j’arrive un peu à me connecter à lui et à sa passion grâce à ça.
            Il me pousse d’ailleurs à beaucoup bosser mon instrument, et rien ne lui fait plus plaisir quand je lui dis que je sens que je fais des progrès.
            Peut-être est-ce une manière pour lui de se dire que je ne suis pas « accrochée » à lui, que je reste indépendante grâce à ce hobby très prenant ?

          • Peut-être est-ce une manière pour lui de se dire que je ne suis pas « accrochée » à lui, que je reste indépendante grâce à ce hobby très prenant ?

            Je pense que c’est plus un moyen de te rencontrer : via la passion. Peut-être qu’elle te prend un peu moins au trippe que lui, mais il peut sentir qu’il est compris quand tu travailles ta musique. Donc, tous ces espaces de rencontre, sont des espaces où il peut être avec une femme avec qui il se sent bien sans amputé sa passion. Je pense que c’est un bon moyen de vous tisser ensemble dans cette relation.

            (D’autant plus qu’à terme, il peut te faire un pochette d’album ou réciproquement tu peux animer une expos via un groupe…^^)

            Niveau attachement, vous en êtes où ?

  16. Je réponds ici, je ne peux pas le faire plus haut :)

    Nous avons eu une bonne discussion, notamment sur comment on voyait notre relation.
    En fait, nous nous faisons confiance, le truc c’est que lui a une passion dévorante pour un art et qu’il m’a dit que c’est toujours ça qui passerait en premier pour lui, vu que d’une part, c’est une passion, et d’autre part, c’est quelque chose pour laquelle il ne peut compter que sur lui pour le développer, contrairement à une relation, où forcément il y a une autre personne à prendre en compte.

    Je t’avoue que cette discussion m’a un peu déstabilisée parce que j’ai l’impression qu’il voit toute relation amoureuse comme un cdd.
    Il ne veut pas devoir compter sur quelqu’un d’autre dans sa vie parce que ça peut être éphémère. Il a raison, mais quand je lui ai dit qu’on n’était pas obligé de faire un choix entre une passion et une relation, il m’a répondu « mais on ne peut pas tout avoir dans la vie ».
    Après il m’a quand même dit que pour le moment il était bien avec moi, mais ça m’a fait un peu réfléchir…
    Je ne suis pas non plus à me projeter ni rien parce que je sais que c’est le meilleur moyen d’être déçue, mais je ne vois pas une relation comme un cdd non plus. Quelque part il se projette plus que je ne le fais vu qu’il pense pouvoir anticiper mes réactions… et que pour lui, le regard des autres aura raison de notre couple…

    • Il est musicien ? Il est sûr que la vie d’artiste est prenante. D’un côté, il y a la création, de l’autre la communication et le réseaux sur sa création et enfin la production. C’est énormément de travail pour une statu de précarité. Et, intégrer quelqu’un dans sa vie est complexe. Nécessairement. Peut-être que pour le moment, il voit le couple CDD, extérieur à ce qu’il fait… Est-ce que vous parlez de sa passion-travail ? Est-ce qu’elle t’intéresse ? Autrement dit, est-ce que tu penses pouvoir prendre une petite place là-dedans ?

  17. Bonjour à tous,

    Je suis fraîchement en couple avec un homme qui a énormément d’amies filles.
    En l’ajoutant sur fb je me suis rendue compte qu’il avait 80 pour cent environ d’amies filles. Il m’assure que ce ne sont que des amies, qu’il est très sociable.
    Je me rassure moi-même en me disant qu’il m’a simplement accepté sur fb sans même cherche à nettoyer son profil.Il a beau de me dire que je suis la seule, l’exception et surtout que j’ai l’exclusivité… j’ai encore quelques doutes.
    Il refuse aussi que je mette le moindre mot affectif sur son mur fb alors que toutes ses amies lui en mettent. Ca va du  » mon doudou » a mon chéri je veux te voir !  » avec des coeurs et compagnies.
    Il m’a dit qu’il était très pudique et qu’il n’aimait pas afficher ses relations amoureuses sur fb. Pourtant j’ai trouvé quelques messages de ses ex ( mais ca date donc disons que ca ne compte pas^^)
    J’ai beaucoup de mal à lui faire confiance en fait. je pense que le problème vient aussi de moi. Seulement voilà, je ne veux pas souffrir.
    Point un petit peu plus personnel, il sait que je suis physiquement vierge et ca ne l’a pas fait fuir. Il m’a dit qu’on était au-dessus de ca et qu’on avait de toutes les façons beaucoup de choses à partager ensemble. la pénétration, c’est un +, un plus très sympa. Il m’a dit que ca le dérangeait absolument pas d’attendre, qu’il était très compréhensif sur ces sujets là.
    Je m’en veux de douter car très tôt, il m’a dit de ne jamais jamais jamais douter de lui, de toujours lui parler si quelque chose n’allait pas. Il a vraiment insisté sur ce point-là.
    Voilà, à cause de l’aspect affectif j’ai du mal à y voir clair c’est pourquoi je demande un avis et un avis de pro si je puis dire :)
    Puis-je lui faire confiance? Déjà au bout d’un mois?

    • La confiance se fait par palier :
      – tu peux visiblement lui faire confiance sur sa patience
      – tu te poses la question sur la transparence, est c’est embêtant, parce que toi comme moi, on sait que FB est un média « bizarre ».

      Bref, tu peux toujours lui dire que tu as remarqué qu’il y avait beaucoup de filles, beaucoup de coeurs et de mots gentils ; et que tu voulais savoir comment toi tu devais de te positionner face à ça, parce que tu es un peu mal à l’aise. Dis lui que c’est parce que tu as confiance, justement, que tu lui parles de ton malaise… Et vois…

      • merci de ta réponse déjà !
        Alors on en a parlé ..il m’a dit de ne pas faire attention à tout cela.. c’est de l’amitié, des délires de potes.
        Il m’a dit de ne pas faire attention quand je voyais des  » mon chérri tu me maaanques » etc etc.
        En fait je crois que c’est le bon copain des filles ! bon je reste prudente mais il m’a tout l’air d’être le mec comme ca. Il a un côté très sensible  » féminin » charmeur. Mais quand je vois sur des sites comme ADS je me rends compte qu’il a pas le profil du séducteur.
        Après je peux me tromper mais bon autant d’amies filles…. ca fait vraiment beaucoup beaucoup pour un séducteur.

        • J’avais un copain qui n’avait QUE des potes filles. D’ailleurs, on était toutes câlines et affectueuses avec lui (c’est tellement rare un ami qui ne te drague pas). En fait, une des raisons pour lesquelles on était si câline, c’est que même si on dormait à poil dans le même lit, quand on est une pote pour lui, on est une pote. Par contre, il tombait parfois amoureux (pas de ses potes) et la nana qu’il aimait, il était ultra-fiable avec. (Parce que justement entourée de copines filles, je pense qu’il faisait partie de ces mecs qui ne veulent vraiment pas faire de mal aux nanas).

          C’est peut-être le profil de ton mec (si c’est le cas, c’est un trésor !).
          Tu peux toujours lui proposer de faire une soirée avec lui et des copines à lui, pour te rassurer. Sans lui mettre de pression, mais aussi pour les connaitre ^^

          • Houahou ca soulage vraiment de voir qu’il est possible d’être pote avec un garçon !
            Je pense vraiment avoir fait fausse route, tous mes amis me disent qu’il a pas le profil d’un séducteur. Il est doux, ne calcule pas ses coups, a une sensibilité toute féminine ( comme sur fb ou il m’a simplement accepté sans même penser à une probable réaction mauvaise )
            Je suis tombée sur un trésor alors ! Je vais lui accorder plus de confiance.. d’autant plus qu’on s’est connu sur un site internet et qu’il a supprimé rapidement son profil, me disant que j’étais l’exception etc.
            Je m’en veux d’avoir été dure avec lui à cause de cette histoire. J’ai été dure et sèche, autoritaire au téléphone mais il ne m’en a pas voulu du tout là où d’autres mecs m’auraient tout simplement zappée ! J’ai vraiment fait LA chieuse.
            Une erreur que je ne referai PLUS jamais!
            Alors il m’a présenté à une de ses amies déjà mais sans dire  » ma petite amie » mais en m’appelant par mon prénom. Peut-être en ont-ils parlé par texto ou autre. Parce qu’elle ne m’a jamais vue, on fait pas les mêmes études elle ne m’a encore jamais vu dans le cercle amical donc.. logiquement.^^
            Devant ses collègues qui lui demandaient si on était ensemble il a répondu oui oui oui. Mais je sentais qu’il était tout timide! Il est pudique, il ne croit pas vraiment aux mots mais aux actes oui!
            Je vais attendre un petit peu pour la soirée mais je pense que c’est une excellente idée

          • Le problème n’est pas le fond du message : ton inquiétude. Elle, tu peux lui exprimer. Il te demande de ne rien lui cacher. Le truc à travailler, c’est la forme. Comment je peux lui faire part de mon inquiétude sans entrer en conflit. Je crois que j’ai un article sur ça : http://www.seduireunhomme.fr/2014/01/gerer-les-conflits-amoureux-metaphore-leponge/ :)

            Bientôt, je veux écrire un article sur « aimer est un verbe ». En gros, aimer, c’est nourrir des sentiments pour l’autre. Ils peuvent être de l’autre de la jalousie, de la rancoeur… Comme du « chérir », « prendre soin », « faire rêver »… :)

  18. Justement, c’est ce que je te disais, je n’y pense plus vraiment (pour ne pas dire plus du tout ^^) et commence à avoir bien plus confiance en lui.
    Du coup, je ne vois pas la nécessité de lui en parler…

    • Si tu n’y penses plus, effectivement, tu peux laisser comme ça. Si tu t’efforces de ne plus y penser pour pas avoir à lui en parler, la problématique est un peu différente. :)

      Dans les bonnes choses, ça se passe comment entre-vous sur le reste ?

      • Non non, je t’assure, je n’y pense plus du tout… par contre, j’ai l’impression que lui ne me fait pas toujours confiance. Il sait que je suis restée en bons termes avec mon ex, et il me pose énormément de questions sur lui. Quand je vais au resto avec une copine, il me dit toujours (sur le ton de la plaisanterie) si ce n’est pas plutôt avec mon ex, ce genre de choses…

        Sinon, ça se passe très très bien… j’ai sous ma garde sa brosse à dents et ses chaussons, on se voit régulièrement, pour sorties et autre, et ça se passe toujours très bien. ON rigole beaucoup et on s’enrichit mutuellement (intellectuellement hein ^^).
        Je commence à avoir un peu plus envie de m’ouvrir à lui en tous cas ^^

        • Est-ce que tu es suffisamment pote avec ton ex pour lui proposer (un jour) de boire un coup ensemble ?
          Est-ce que tu lui dire que tu es un peu « surprise » par ces questions et réfléchir avec lui aux solutions pour le rassurer ?

          • Lui me dit qu’il aimerait bien le rencontrer, mais je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée…
            Mon ex est quelqu’un de très sensible, très peu sûr de lui, pas ultra cultivé… mon actuel, c’est tout l’inverse, et en plus de ça, plutôt moqueur (jamais méchant, mais si on ne le connait pas…).
            Je ne pense pas que de se faire rencontrer les 2 soit une bonne chose pour l’ego de mon ex qui n’est déjà pas très développé.

            Je lui en ai déjà un peu parlé, il m’a répondu que c’était juste par curiosité.
            Je pense que c’est aussi pour essayer de me connaitre (sachant que je parle peu de moi au final), mais j’ai envie de lui demander franco si c’est pas plutôt sa confiance en moi qui est remise en cause… p’têt pas une bonne idée ^^

          • Tu peux formuler ce que tu viens de me dire : il n’y a pas d’ambiguïté avec mon ex. C’est devenu un ami. Mais, je sais que tu es un peu moqueur et lui n’est pas forcément un dieu de la confiance en lui. Je ne suis pas sûre que LUI vivrait bien cette rencontre. Je sais que ça te rassurait de le rencontrer, parce que tu verrais de tes yeux que c’est un pote. Je comprends qu’on soit un peu jaloux, mais, on pourra peut-être boire un verre une prochaine fois, mais je n’aimerais pas qu’il soit mal à l’aise (c’est un pote)… Donc, je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée. Toi, tu en penses quoi ?

  19. Non, je ne lui en ai pas parlé… j’ai toujours peur de froisser les gens (en général… je suis trop « gentille », dans le sens où je n’aime pas faire du mal aux gens parce que ça me touche… encore mon côté hypersensible) et c’est sûrement une des raisons pour lesquelles j’ai aussi du mal à parler de choses déplaisantes ou négatives.
    Tu penses que je devrais le faire, même si je n’y pense plus vraiment ?

    • Je vais être un peu dure. Je ne pense pas que le taire soit « gentil ». La gentillesse n’est pas stimulée par la peur (de blesser). Est-ce que ça te préoccupe encore ou pas ? C’est une vrai question, pour toi. Lui en parler, c’est d’abord faire preuve de transparence sur tes inquiétudes, mais aussi les voir rassurer. L’éviter, ce n’est pas gentil. Par contre, tu as le droit de craindre la réponse, de ne pas être « à l’aise », et d’avoir besoin de temps (je n’ai pas de jugement là-dessus)… L’idée, c’est que TOI, tu sois au clair avec TOI dans tes désirs et attentes… :) Mon seul rôle, c’est de t’accompagner autant faire ce peut avec un ordinateur.

  20. Oui c’est une très bonne idée…
    Non seulement ça lui fera sentir que j’essaie de m’ouvrir à la communication, mais en plus, ça me rongera moins de l’intérieur.

    Rien qu’hier soir, j’aurais pu lui dire en fait ^^

    Merci Anashka (encore une fois !!) de tes précieux conseils :)

    • L’idéal serait de l’utiliser aussi dans le sens positif « quand tu me caresses les cheveux comme ça, je me sens en sécurité ». « quand tu prends ta voix un peu sèche pour me dire « on y va », je me sens comme une toute petite fille que l’on gronde ». Mais, le positif donne aussi des clefs à l’autre pour te comprendre. :)

      • Oui, le positif, je l’utilise déjà… un peu ^^
        Disons que c’est plus facile à sortir sur le moment, vu que le contexte est plus paisible, je me sens moins sur la défensive :)

          • Bah disons que je travaille sur moi, et que j’essaie de communiquer, tout en me protégeant…
            Ce qui n’est pas facile !

            Pour revenir sur le sujet principal, la confiance est en train de venir tout doucement… je suis moins tentée d’aller sur le site pour voir s’il y est toujours par exemple :)

  21. Il a été surpris forcément… il a essayé de me faire parler en me posant plein de questions, et quand je me suis mise à pleurer, il m’a prise dans ses bras, et c’est là que je lui ai expliqué que c’était difficile pour moi de parler de mes émotions, que j’avais une peur de l’abandon et donc que je ne voulais pas me « livrer » trop facilement.
    On n’en a pas vraiment reparlé, il me taquine parfois en me disant qu’il faut toujours me tirer les vers du nez, mais il est plutôt perspicace et a dû comprendre que je viendrai petit à petit vers lui je crois…

    • Alors, tu as la place pour te protéger encore. En attendant que tu t’ouvres, est-ce que tu sais factuellement ce qui te rassurerait ? (Savoir pour le site internet ? et quoi d’autre..?)

      • C’est une très bonne question sur laquelle j’ai pris le temps de réfléchir… sans vraiment trouver de réponse ^^
        Disons qu’il me prouve déjà suffisamment qu’il ne prend pas la relation à la légère, qu’il pense à moi / à nous, etc.

        Le problème vient plus de moi au final, et de mon insécurité et manque de confiance en moi d’une part, et de ma peur de l’abandon d’autre part.
        J’ai fait un tout petit pas vers lui lorsqu’il m’a taquinée avant-hier au sujet de mon manque de communication en lui disant que je voulais bien parler, il fallait juste savoir comment me faire parler (oui, tout tout petit pas, je sais ^^).

        Mais je crois que j’ai peur qu’il me trouve totalement ridicule, étant donné que je ne sais pas parler de mes expériences (et émotions qui y sont liées) sans déverser un torrent de larmes. C’est quelque chose que je ne parviens pas à contrôler…

        Je te remercie de ton aide en tous cas, tu me fais réfléchir positivement à des axes d’amélioration :)

        • Mais je crois que j’ai peur qu’il me trouve totalement ridicule, étant donné que je ne sais pas parler de mes expériences (et émotions qui y sont liées) sans déverser un torrent de larmes. C’est quelque chose que je ne parviens pas à contrôler…

          Ca, tu peux lui dire avec humour. ^^

          Après, ce n’est pas à lui de savoir « comment te faire parler », mais à toi de savoir « qu’est-ce qui te sécuriserait pour parler »…?
          Est-ce que tu penses que sur les sentiments-confiance que tu lui portes, le dialogue changera quelque chose (sur la relation, je pense… mais sur les sentiments-confiance ?)

          • Je sais ce qui me sécurise pour parler : c’est que je sache qu’on m’écoute sans (trop) me juger. J’ai énormément de problèmes pour communiquer, et encore, c’est mieux qu’avant parce que j’ai fait, et je continue de faire, un travail dessus.
            Donc, il faut que j’ai une confiance infinie en la personne à qui je vais me confier… et vu mon caractère, c’est pas gagné ^^

            Je ne sais pas si ça changera quelque chose… on m’a déjà retourné en pleine face des choses sur lesquelles je m’étais confiée dans l’unique but de me faire du mal (ce qui a remarquablement bien marché évidemment… la preuve, je ne veux plus parler à personne, ou presque ^^).
            La relation évoluera forcément car lui sentira qu’une étape sera passée vu que je lui aurai fait suffisamment confiance pour lui parler. Mais sur les sentiments-confiance, je ne sais pas… pas sur du court terme en tous cas.

            Par contre, je reviens sur ton point « ce n’est pas à lui de savoir comment me faire parler » : dans un sens, tu as entièrement raison.
            Sauf que je suis une hypersensible (en plus d’être une hyperémotive, les 2 ensemble, c’est super chouette à gérer :P), et qu’en fonction de comment la chose sera formulée, sur quel ton, à quel moment, etc eh bien, ma réaction sera totalement différente.
            C’est vrai pour beaucoup de gens, mais pour les hypersensibles (diagnostiquée comme telle par une psy il y a quelques années, j’invente rien hein ^^) ça l’est d’autant plus !

          • Je comprends, mais tu peux t’entrainer à formuler systématiquement : « quand tu dis ça, avec ce ton, je ressens ça ». Tu ne parles pas de ton passé, ni de truc qui ont pu te blesser, mais tu donnes à l’autre des pistes pour te comprendre (sans impudeur). Tu en penses quoi ?

  22. Bonjour,

    Je découvre le site petit à petit en ce jour grisâtre (de congé).
    Très intéressant en tous cas, merci de ces aides et témoignages !

    J’aime bien cet article… pour la simple et bonne raison que je commence tout juste une relation et que je me pose déjà des milliards de questions dans ma petite tête.
    Surtout que ce qui avait commencé par un banal plan Q est en train de tourner en vraie relation et que cela rajoute forcément quelques difficultés…

    Allez je me replonge dans mes réflexions et dans ma lecture du site :)

      • Retour presque une semaine après… j’étais plongée dans la lecture du site, je n’avais pas vu que tu m’avais répondu :)
        Et en pro de la non-communication et du « je garde tout pour moi quitte à péter les plombs toute seule dans mon coin », eh bien, je n’avais même pas pensé à la raconter, mon histoire ^^

        Il y a un peu plus de 3 semaines de cela (et après 2 semaines d’échanges d’emails très intéressants, plus poussés que de simples questionnements sur nos positions préférées), j’ai donc rencontré un homme via un site dédié aux plans cul… donc dans ma tête, c’était assez clair, net et précis : nous allions passer une bonne soirée (ou pas d’ailleurs) et après, il deviendrait soit un ff soit rien du tout.

        Mais voilà, nous nous sommes couchés à 5h du mat’, après avoir tour à tour baisé et parlé, parlé et baisé, etc etc. Nous avons fait à peu près la même chose le lendemain jusqu’en fin d’après-midi, moment où j’ai dû le quitter en prétextant d’avoir une vie sociale (ce qui n’est pas vrai, mais il faut au moins faire semblant au début !). A ce moment-là, il m’a posé deux questions à la suite : allait-on se revoir, et est-ce que j’étais capable de rester fidèle.

        Je t’avoue que j’ai été surprise, agréablement même. Parce que c’est vrai que nous nous entendons très très bien, tant sur le plan sexuel qu’intellectuel, et que même si nous formons physiquement un couple très atypique, eh bien force est de constater qu’il me plaisait (et me plait toujours).

        En fille farouche (‘fin pas tant que ça, tu auras compris ^^) et peu communicative, et surtout fortement échaudée par des connards qui ont passé mon coeur au mixeur comme tu le dis si bien, j’y allais et y vais toujours comme sur des oeufs, et c’est lui qui prend beaucoup les devants, qui propose des sorties (restos, ciné, balades…), de se voir chez lui ou chez moi, de me faire découvrir ses passions…
        Moi je ne parle pas beaucoup de moi, rit beaucoup par contre (bah oui, forcément… :) ) et le laisse venir, tout en ayant toujours cette petite voix au fond de moi qui me chuchote : « mais tu aurais tort de lui faire confiance… tu connais quoi de lui ? Si ça se trouve, il est toujours sur ce site et se tape des nanas derrière ton dos ! ».
        Je veux quand même te préciser que les règles ont été établies et verbalisées : couple monogame nous sommes. Je lutte d’ailleurs régulièrement pour ne pas retourner sur ce fameux site pour voir s’il y est toujours ou non.

        Mais bon bref, je me trouve tour à tour conne parce qu’il me donne toutes les raisons de lui faire confiance (il répond quasi toujours au quart de tour à mes textos, il est gentil, attentionné, etc), et aussi conne (oui je me trouve souvent conne… mais si, j’ai confiance en moi, voyons !!! ^^) parce que j’ai peur, tout simplement… peur qu’il me fasse du mal comme d’autres l’ont fait avant lui, peur d’accorder ma confiance à quelqu’un qui ne le mérite absolument pas.

        Je sais que la relation est très récente et que je me prends certainement la tête pour rien (sans rien lui montrer bien évidemment)… mais je ne serais pas une vraie fille sinon, non ? ;)

        Merci de prendre le temps de me lire en tous cas !
        Lire tes articles et les conseils que tu peux donner est un vrai plaisir, car ils sont non seulement bien écrits mais aussi pleins de sagesse :)

        • L’idéal serait qu’un moment tendre, où TU te sens en sécurité (un câlin après l’amour, une jolie ballade), tu lui parles de tes peurs. Tu lui dises simplement que si tu parais parfois un peu distante / pudique, c’est que tu as pas mal souffert et que faire confiance, ce n’est pas toujours facile. Tu es un peu chat-sauvage. Ca, c’est pour le « vous ». Pour qu’il sache que tu as envie d’aller vers lui, que tu as envie d’avoir confiance, mais que tu as peur.

          Pour le toi, depuis combien de temps vous voyez-vous ? Sur « quoi » tu as peur d’avoir confiance en lui ? (fidélité ? autre ?)

          • J’ai été amenée à lui en parler parce que je me bloque parfois totalement à la communication (mais vraiment… je me referme comme une huître, incapable de prononcer un mot), et comme je suis très émotive, j’ai commencé à pleurer (de quoi faire fuir j’avoue, surtout dans la 1ère semaine ^^).
            Je lui ai expliqué que j’avais très peur de l’abandon, que c’était quelque chose de difficile à surmonter pour moi et que ça me bloquait.
            Il n’a pour le moment pas retenté l’expérience et sait qu’il ne faut surtout pas essayer de me faire parler, mais plutôt attendre et me laisser venir.

            On se voit depuis un peu plus de 3 semaines, donc c’est tout récent comme je te l’ai dit. Et j’ai peur de tout ce qu’on peut avoir peur dans une relation, mais surtout d’être trahie, et d’être « abusée », dans ma confiance j’entends. J’ai souvent eu ce sentiment (à juste titre), pas seulement en amour, et c’est presque une phobie que j’ai développée du coup… ce qui fait que j’ai du mal à aller vers lui.

  23. Coucou,
    Je n’ai pas trouvé le bouton « réponse » alors je reprends plus bas…

    J’ai effectivement déjà pensé à l’écrit : avant cette dernière conversation où j’ai mis les choses à plat et où j’ai tenté de le pousser à me répondre, je voulais lui écrire une lettre reprenant de façon claire ma façon de voir les choses et mes craintes vis à vis de ce manque de communication. Cette lettre m’aurait permis de m’exprimer vu que j’avais du mal à le faire en face.

    Mais vu que finalement je lui ai parlé en face et franchement (en me mettant un grand coup de pied aux fesses ^^) et que même en face et en insistant je n’obtiens aucune réponse, je crains qu’avec une lettre il la lise sans que j’aie davantage de réaction.

    Du coup, je pense que je vais essayer d’être franche directement à l’avenir et de provoquer les discussions sur le moment au lieu de le ménager pour ne pas le vexer ou le peiner. Si ça passe tant mieux, si ça casse tant pis… Je ne vois pas d’autre solution, non ?

      • De toute façon, je suis trop franche pour supporter de vivre sur des non-dits et en tournant autour du pot. Alors je verrai bien. Va pour le retour, à bientôt alors ! :)

          • Et voilà, retour pas très positif vu que je viens de décider de rompre. Même là, il est resté presque silencieux tout le temps à me regarder avant de prendre ses affaires et partir. Ca faisait quelques semaines que j’essayais de lui dire que ça n’allait pas, mais il n’en tenait pas compte en me disant que ce n’était rien ou en ne répondant pas vraiment… On n’a jamais réussi à communiquer en fait, alors pas vraiment de regrets même si ça fait un gros vide.

  24. On en arrive ainsi à la question fondamentale : « peut-on faire confiance aux hippies ? »

    Et bien non, non et non ! Car elles sont BEAUCOUP TROP LIBÉRÉS !!
    À tel point qu’on doit les enfermer dans une cave pour pouvoir les contrôler sans faire de slut-shaming !

    Hihihi

  25. Ah là là, Anashka … qu’est-ce que ton site m’aurait aidé il y a quelques années, en particulier cet article ! Toutefois je trouve tout cela bien rationnel, bien « mignon » par rapport à la force de certains sentiments amoureux, surtout s’ils sont passionnés.

    • Oui, mais parfois même avec des sentiments passionnés on peut être rationnel. Ca demande de croire en sa volonté. Qu’est-ce que l’on veut au final : une histoire bancale et forte avec un homme qui nous blesse OU une histoire épanouissante (et forte, mais ça demande du boulot) avec un partenaire de relation ?
      On peut préférer le premier (je l’eus fait dans le temps), c’est «  »simplement » » une question de choix et de prendre la responsabilité de ceux-ci. Mais qu’est-ce que qu’on apprend sur nous !

  26. très bon article!
    belle vision de couple…
    Le principal frein à la communication avec un homme est souvent le fait que si on exprime une insatisfaction son égo en prends un coup et au lieu de dialogue, on a un homme froissé qui se ferme et va nous mettre l’étiquette de « chieuse ». Je pense que du coup que beaucoup de femmes moi y comprise (et j’aimerais bien évoluer )mettent nos exigences, désirs de coté de peur de perdre l’homme que l’on aime avec une remarque qu’il va mal prendre.

    • J’ai pu faire ça. Maintenant, je me dis que si l’autre n’est pas capable de mettre une fierté mal placé de côté pour une communication fluide, tant pis pour lui. C’est lui qui me perd, pas le contraire. (<=== ça, c'est de l'Ego bien placé et les femmes y ont droit).

      • Et puis bon, si on met toujours ses sentiments de côté par crainte de froisser l’autre, c’est un coup à exploser un jour sans crier gare et à tout lui rebalancer dans la figure !

        • C’est assez courant (et féminin). D’observation, les nanas ont tendances à prendre sur elles plus longtemps pour faire tenir des relations auxquelles elles tiennent, elles s’usent et finissent par péter dans les doigts…

  27. Bonjour,
    Ton article tombe à pics, je ne sais plus faire confiance, trop échaudée par les beaux parleurs ou les rêveurs. Du coup, je suis toujours sur la défensive, toujours en retrait, j’hésite à montrer mon intérêt. Je pense autodétruire mes relations.

    • C’est toujours compliqué de trouver la juste limite entre : confiance et confiance aveugle. Le truc, c’est sans confiance aucune (ou sans communiquer sur sa difficulté à faire confiance) l’autre n’a pas forcément envie de tout nous prouver (ce qui se comprend). Tu connais la règle des 5 points sur la confiance ?

  28. Merci Aneshka pour cet article, trés clair et pertinent.
    Je continue mon exploration du site, en piochant dans le Best Of :)

    Je te tiens au courant,
    Trés belle fin de semaine:))

  29. Oh merci, je viens de mettre le doigt sur pourquoi j’ai ce manque de confiance viscéral (sans cesse démenti en plus, c’est à devenir cinglée !)

    Il me manque le point 1 « les outils qu’il utilise pour établir une communication transparente ET bienveillante face aux difficultés (ou l’envie sincère d’acquérir ces outils). Autrement dit, si mon compagnon ne verbalise jamais ses doutes, ses envies ou me fait part de la colère, de la jalousie et autres manipulation… Non, je n’aurai pas confiance en lui. »

    Tout le reste est au top, mais pour ça, rien de rien. Au mieux, il exprime ses envies quand moi j’ai exprimé les miennes. Sans être toujours d’accord sur tout, c’est quand même bien rare qu’il s’exprime vraiment je trouve, il faut que je le pousse. J’en viens à me demander comment on arriverait à gérer une vraie dispute et s’il ne va pas un jour me sortir des trucs qui le dérangent depuis des mois sans oser le dire !

    Comment l’amener à s’exprimer un peu plus ? Moi je suis plutôt spontanée, mais ses silences me bloquent et du coup je deviens pareille !

      • Merci pour ta réponse ! :)

        Je ne sais pas comment m’y prendre, j’ai peur de le bloquer encore plus. C’est comme le fait de parler de tout, de rien, de son passé. Je le fais très spontanément. Lui part du principe que « ce n’est pas intéressant » le concernant et que « le passé c’est le passé ». Il m’écoute et s’intéresse à ce que je raconte moi, mais quand il se livre enfin, j’ai l’impression que c’est que ça lui échappe parce qu’il est à l’aise, pas que c’est réellement un choix. Je lui ai pourtant déjà dit que ça m’intéressait et que je ne le jugerai pas.

        Quand on se « dispute » (je mets entre parenthèses parce que pour moi, je râle et lui il me regarde) il va garder le silence, ne pas chercher à argumenter ni à m’apaiser. La première fois il m’a juste regardée sans rien dire et on a repris comme si de rien était après. Je ne savais plus quoi dire vu qu’il ne répondait pas. En relançant la conversation sur son silence par la suite il m’a dit n’avoir strictement rien dit parce qu’il se savait en tort.

        La seconde fois, je suis allée me calmer dans la pièce à côté parce que je sentais que la colère montais vraiment (je peux devenir très colérique, il ne m’a encore jamais vue dans cet état) et quand je suis revenue… pareil, reprise comme si de rien était. En revanche dans les deux cas, son comportement par rapport à l’objet de la dispute s’est amélioré un temps.

        • Donc, ce n’est pas qu’il ne t’entend pas. Mais peut-être ne s’est-il pas communiquer ou ne voit-il pas l’intérêt pour vous deux.
          Est-ce que ça, tu peux l’aborder avec lui ? Comment réagit-il quand tu dis qu’il se bloque encore plus ?

          • Quand j’insiste (même gentiment) pour avoir une réponse il me répond « je sais que j’ai tort, je ne vois pas ce que je peux dire de plus ». Et ça en reste là, je parle toute seule au final. Je lui ai dit que je ne cherchais pas à savoir qui avait tort ou non, que sinon je me contenterais de piquer ma crise si le but était de juste de lui reprocher des trucs. J’ai expliqué que j’aimerais qu’on en parle, qu’on trouve des solutions à deux au lieu de régulièrement se disputer pour la même chose… Et il revient toujours à « je sais que j’ai tort, que veux tu que je te dise de plus ? ».

  30. Très bon article ! Quand on a été de nombreuses fois déçue suite à des déclarations trop rapides, on en devient vachement méfiantes, on se fait une belle carapace bien solide, et c’est quand même bien dommage…
    C’est important de savoir quand on peut faire confiance, et de réapprendre, petit à petit, à confier son coeur à l’autre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top articles

Les hommes ont-ils peur de leurs sentiments ? (Oui, mais voici ce que vous pouvez faire…)

Hello,Je reçois toujours autant de questions à propos d’hommes qui semblent avoir peur de séduire et surtout de s’attacher à des femmes bien…Je sais,...

La Femme qui aimait TROP…

Est-ce qu’une femme peut trop aimer un homme ?Laissez-moi répondre très simplement à cette question.Mesurer et comparer l’intensité de votre amour ou de celle...

Ceci ravive FACILEMENT l’intérêt d’un homme…

Première rencontre ou relation mal en point, vous souhaitez raviver l’intérêt d’un homme ? Alors…RÈGLE N°1 : ARRÊTEZ de tout le temps chercher à...

Ceci le fera rester fou amoureux de vous jusqu’à ses 80 ans ! (et plus !)

Comment savoir si l’homme que vous aimez vous aime vraiment ?Est-ce quand il commence à vous dire « je t’aime » ?Ou quand il commence à vouloir vous...

Les 4 mots que tous les hommes rêvent d’entendre

Un homme est prêt à faire N’IMPORTE QUOI pour une femme s’il sent qu’elle croit VRAIMENT en lui.L’une des façons de caresser le « POINT...

Pour les Femmes qui ont une Grosse Paire de C…

Si cela ne vous fait pas peur… Je peux vous montrer comment rendre un homme littéralement accro à vous…… Parce qu’il existe un « secret »...

Rendre l’homme qui vous plaît fou amoureux, même si vous êtes juste une femme «normale»

Récemment, vous avez rencontré un homme qui vous plaît vraiment ?Vous n’avez qu’une envie, c’est qu’il tombe amoureux de vous ?Mais ça vous paraît...