10 bonnes raisons d’apprendre à séduire

Par 9 Déc 2013 40 Commentaires

bonnes raisons d'apprendre à séduire

Après l’article sur les 10 mauvaises raisons d’apprendre séduire,voici enfin l’article sur les bonnes raisons !

Apprendre permet d’avancer dans sa relation à soi (timidité, confiance), aux autres (ouvertures, rencontres) et d’autres choses que je vous laisse découvrir.

(Oui, j’ai un peu traîné, la faute à la grippe. Elle prend toutes les plaintes et autres lamentations)

Enjoy

 

1. Pour accélérer un deuil amoureux

Quand on vous quitte, le cœur est blessé. Certes. Mais l’Ego aussi.

On se demande ce que l’on a fait de mal. On s’interroge. Parfois, les questionnements sont constructifs. Parfois c’est surtout de l’autoflagellation.

« Je n’aurais pas du montrer mes sentiments comme ça. Je n’aurais pas dû dire ça. C’est que quelque chose chez moi cloche… »

On se sent nulle, maladroite. On foire les premières rencontres qui se nouent par manque de confiance en soi et l’autre. Et le deuil traîne.

Quand on séduit, on finit par plaire. Et, l’image positive de nous-mêmes qui est renvoyée par l’autre nous fait du bien. En cela, la reconstruction s’en trouve accélérée.

(et pour toutes les raisons ci-dessous).

 

2. Pour sortir de sa zone de confort

On l’a lu dans tous les magazines féminins, ce n’est pas en restant chez soi que l’on rencontre quelqu’un. Donc, quand on veut séduire, on sort.

  • C’est l’occasion de tester de nouveaux bars, cafés, boites…
  • C’est l’occasion d’aborder à l’arrêt de bus, dans la file du bureau de tabac, dans la rue.
  • C’est l’occasion de tenter l’aventure des sites de rencontres.

Bref, c’est l’occasion de se dépasser, de sortir de notre zone de confort.

 

3. Pour dépasser sa timidité

Alors vient cette première soirée. Nous sommes dans un bar, avec une copine. Il y a ce gars-là qui regarde dans notre direction. Il est mignon. On se dit que JAMAIS on n’oserait l’aborder. Parce qu’on est trop timide.

Puis, après un ou deux sourires, on se demande ce que l’on a à perdre. On se dit que ce serait une belle victoire sur nous-mêmes d’y aller. On trouve un peu de courage et on se lance.

D’expérience en expérience, notre peur se réduit en peau de chagrin. Et ce qui nous apparaissait comme insurmontable (prendre un numéro à un inconnu rencontré dans le métro) devient un automatisme.

On a toutes des zones de confort : c’est facile d’aborder, de séduire (rencontre via des amis, Adopt’..). Et des zones d’inconfort (milieu professionnel, dans la rue…) Plus nous osons dans les zones d’inconforts plus nous gagnons en aisance.

Bref, le meilleur moyen de dépasser sa timidité, c’est encore d’oser.

 

4. Pour prendre confiance en soi

« Ça n’arrive pas à ceux qui ne font rien ».

C’est aussi valable pour a confiance en soi.

L’action est un des leviers fondamentaux de la confiance en soi. Plus on réussit de choses, plus on se sent capable et plus on ose. En amour, à trop penser, on finit par ruminer nos problématiques.

Passé un temps de bilan (nécessaire), il est temps de faire quelque chose pour changer la donne.

Séduire, c’est déjà agir. Et un retour positif sur une action nous donne confiance pour en entreprendre une autre. C’est le cercle vertueux.

 

5. Pour faire plus de rencontres

La démarche d’apprentissage de la séduction ouvre nécessairement sur plus de rencontres :

  • plus de sorties, donc plus de rencontres effectives
  • plus d’hommes apparaissent comme des cibles potentielles (plus de personnes à abordées)
  • plus d’aisance sociale, donc plus de numéros et revoyure.

En gros, plus tu es dans une démarche de séduction, plus tu rencontres et plus la séduction est facile. C’est (encore) le cercle vertueux.

 

6. Pour apprendre à connaître les hommes

Une démarche de séduction, c’est plus de rencontres. Donc, plus de rencontres avec des hommes. Souvent, on les fantasme, on lit des trucs à leur sujet, un imagine comment se comporter avec… (comme s’ils étaient une catégorie uniforme). Et, quand on se retrouve face à eux, on perd un peu nos moyens. Trop d’intellectualisation du genre masculin.

Le meilleur moyen de connaître les hommes reste de les fréquenter.
(Et, c’est fou ce qu’ils nous ressemblent ! Ce serait un peu comme une bonne copine, en barbu.)

 

7. Pour pimenter ses relations

La séduction est art / jeu à partager.

Elle use du regard, de la beauté du langage, du sous-entendu. Quand on gagne en aisance, les échanges deviennent plus sensuels et érotiques. Un complice bras de fer peut se mettre en place avec le garçon qui nous plaît augmentant par la même le désir réciproque.

Bref, la séduction devient un autre moyen de se rencontrer.

 

8. Pour faire rêver les mecs

Séduction rime avec élégance et raffinement. (Je suis de la vieille école)

Cette atmosphère charnelle peut-être crée par le look, l’attitude, mais aussi par le contexte, l’ambiance.

Des bougies / lumière tamisée. Un fond de Trip Hop / Norah Jones / Peyroux. Un verre de rouge. Une discussion sur la littérature anglaise. Des regards appuyés. Des silences évocateurs. Des allusions subtiles. C’est planant pour moi , c’est planant pour lui.

 

9. Pour se divertir

La séduction est un divertissement.

Comme toutes les activités, dès qu’elle nous passionne, elle nous fait un peu oublier le travail, les exs, la famille, les c*nneries administratives. Elle est une bulle hors du temps. Une pause où l’on prend le temps de se réinventer dans le regard de l’autre.

Chaque rencontre est un petit voyage hors du quotidien.

L’objectif lui-même n’a pas d’importance (amour, sexe, amants) seul compte le moment temps et la magie qui le traverse.

 

10. Pour s’envoyer en l’air

Aussi. Et le sexe, c’est vachement cool !

 

Pour vous, qu’elle est la meilleure raison de séduire ?

Anashka,
« Faire rêver les mecs »
Twitter ici , Facebook ici


Séduire CET Homme

Comment séduire LE mec que vous convoitez – même si la situation semble compliquée... Un guide "étape par étape" pour faire tomber amoureux un ami, un collègue...

> Découvrez Séduire CET Homme



Commentaires (40)
  • Floflou | 10 décembre 2013

    Ah… la zone de confort… la fameuse. Mon objectif le plus dur à atteindre, que ce soit dans ma vie privée (séduction, rencontres même amicales) ou professionnelle… vaincre sa réserve et oser. Dur dur!
    La meilleure raison? J’adhère avec quasiment toutes celles qui sont citées dans l’article. En ce moment, ce sera « pour pimenter ses relations/faire rêver les mecs » y a vraiment de quoi sentir sa confiance reboostée pendant une soirée avec un homme telle que tu la décris.

    • Anashka | 10 décembre 2013

      Grave ! Tu te sens dans un film noir des années vingt (surtout si tu as la robe qui va avec).

  • vassilia | 10 décembre 2013

    Pour entretenir la flamme dans le couple, c’est bien aussi, en effet :) Jusqu’à présent je jouais de la séduction pour le plaisir de plaire en général et pour harponner une target en particulier, mais je n’avais « pratiqué » à l’intérieur d’une relation stable. Et je suis étrangement beaucoup plus timide dans ce cadre ! Mais une fois la gêne surmontée, je me rends compte que c’est encore plus jouissif de chercher à troubler « encore plus » celui qui est déjà séduit, parce que rien n’est acquis et que c’est vachement excitant de déployer toutes les possibilités de séduction dans l’espace sécurisant d’une relation de confiance. Comme si on mimait régulièrement une première rencontre… et une redécouverte de l’autre, comme toujours nouveau…

    • Anashka | 11 décembre 2013

      Vassilia, merci ! Je ne l’avais pas noté !

      • vassilia | 11 décembre 2013

        Oh, je l’avais inclus en sous-entendu potentiel des 2, 3, 4, 7, 8, 9 et 10 ! :p

  • Francesca | 11 décembre 2013

    Pour sortir de sa zone de confort, pour prendre confiance en soi, faire des rencontres, pimenter son quotidien et de se divertir.
    Quant à s’envoyer en l’air, même si ça me paraît une raison valable, au même titre que les autres, je n’ai pas vraiment pu en tester les bienfaits (j’ai vu essentiellement les mauvais côtés: pression de la performance, égoïsme, absence de confort préalable, mécanicité de la chose…).

    • Slackjaw | 11 décembre 2013

      Tu m’hôtes les mots de la bouche. Dans mon petit parcours, ce qui me plait c’est avant tout de sortir de mon confort et d’aller voir ailleurs. Ce qui mène à des rencontres, du divertissement et pimente la chose (puisque ce lieu, ce style de personne m’est inconnu). Sachant que le tout est une petite victoire en soit, je prends confiance. Et pour le sexe, j’approuve (décidément.. ^^). Mécanique, égoïsme, pression, stresse et PERFORMANCE sont malheureusement les mots que je retiens.

      • kikoolol | 12 décembre 2013

        Ces 2 commentaires sont très intéressants. On en parlait dans un autre sujet : il s’agit du syndrome DSH, et plus particulièrement le facteur cognitif lié aux pensées automatiques négatives.
        http://www.seduireunhomme.fr/2013/11/les-hommes-meme-rapport-au-sexe-les-femmes/#comment-29714

        • Slackjaw | 12 décembre 2013

          J’ai lu, c’était intéressant :) Après c’est difficile de se sentir concerner puisque cet article parle essentiellement des femmes. Il y a juste une phrase qui explique le cas de l’homme mais sans développer les causes ni les problèmes qu’ils déclenchent.

          Merci pour l’article :)

          • Slackjaw | 12 décembre 2013

            *qu’elles déclenchent.

      • Anashka | 12 décembre 2013

        Mais, sexuellement, qui mène la danse ?

    • Anashka | 12 décembre 2013

      Certains garçons sont très maladroits, il y a tout un dialogue a construire autour de ça, il n’est pas évident. :)

      • Slackjaw | 12 décembre 2013

        – Sexuellement, qui mène la danse ?

        Elle est vague cette question, j’ai plusieurs idées mais chacunes vient d’une interpration différente, tu peux préciser ? (Mes rapports ? Le rapport en général ? L’idée qu’on se fait d’un rapport ? pour ne citer que celles-ci..)

        Certaines femmes sont très maladroites et le dialogue n’est pas plus simple à construire. D’ailleurs moi, dans c’est cas là, j’ai toujours une réaction un peu nul (même si je crève de mal, maso que je suis..) et je dis une phrase type, par exemple : « Non c’est bon, ne la reprend pas, elle pense bien faire. Ne soit pas rabat-joie.. » -_- Ouais, il y a du travail.. ^^

        • Francesca | 12 décembre 2013

          Oui mais si tu ne la/les reprend pas comment veux-tu que vos rapports s’améliorent ? Bon après, si elle/elles ne veux/veulent pas l’entendre, c’est autre chose.

          Moi je suis tombée sur des gars qui pensaient avoir tout compris à la sexualité, qui reproduisent exactement la même chose avec chaque femme (d’où le côté mécanique) et si ça ne marche pas sur toi, c’est toi qui a un problème « Je ne comprends pas pourquoi ça ne t’arrache aucune réaction, avec les autres ça fonctionne ». Donc le dialogue n’est tout simplement pas possible….Et après tu as le droit lorsque vous vous quittez à une bise, et à « Bonne chance ».

          Ils avaient une de ces pressions par rapport à la performance ….j’ai halluciné !

          • Slackjaw | 12 décembre 2013

            Non mais c’est pas facile. Il y a des filles qui sont très (très) susceptibles et puis le véritable problèmes ne vient pas de là parce qu’il m’arrive de reprendre la fille, je le fais mais pas par la parole, je guide avec mes mains. Anashkla parle d’un dialogue et moi j’ai foncé dans le « verbal » en disant que je n’y arrive pas par peur de blesser.

            « Si tu ne me donnes pas d’orgasme, tu peux être sûr qu’on ne se reverra plus » ou des situations similaires où la fille te fais comprendre qu’il faut assurer. Egoïsme, mecanisme, performance, stresse. La pression, quant à elle, arrive avant le rapport, quand tu sais que celui-ci va arriver. Je pense également à la position de spectateur qui arrive fréquemment quand tout les éléments cités plus haut sont présent. L’homme se focialise sur la femme et son plaisir, il en vient à s’oublier (au passage, c’est à cause de cela qu’on connait si peu de chose sur la sexualité masculine (homme comme femme)) et en retire peu de chose sur le plan sensorielle (seul le sexe est concerné), physiologie et psychologie sont donc concernés.

            C’est moi ou on s’égard du sujet principale ? (Ou bien c’est une habitude ?)

          • Anashka | 13 décembre 2013

            Non, c’est une habitude. On s’égare toujours du sujet principal et ça me va bien :) (Anashka aime les disgression)

            Qu’est-ce que tu lui as dit à MissPression ? (Si tu ne me fais pas un orgasme…? )
            Parce que là, elle oublie que tout ça se joue à deux et que la première responsable de ses orgasmes, c’est elle. C’est elle qui connait son corps et peut te guider vers lui…

            L’homme se focialise sur la femme et son plaisir, il en vient à s’oublier (au passage, c’est à cause de cela qu’on connait si peu de chose sur la sexualité masculine (homme comme femme)) et en retire peu de chose sur le plan sensorielle (seul le sexe est concerné), physiologie et psychologie sont donc concernés.

            Faut que j’écrive un article sur le sexe. J’avais fait un séminaire l’année dernière à des hommes à ce sujet.
            La question de l’égoïsme revenait. Toutes les questions masculines étaient « comment faire plaisir » aucune « comment découvrir mon plaisir, ce que j’aime, comment accompagner ma partenaire vers ça ». Je reste persuadée que le sexe est un égoisme à deux et sous couvert de mécanisme et de performance les hommes sont très attachés au plaisir de leur partenaire, mais parfois comme gage de « réussite ». Comme un examen.

            Bref, c’est facile de se passer à côté.

          • Anashka | 13 décembre 2013

            Il n’est pas possible pour toi de dire dans ces moments là : « Attends, ne bouge pas, j’aimerai essayer quelque chose » et de reprendre la main, de mener un peu la danse, de voir ses réactions..?

        • Anashka | 13 décembre 2013

          Je continue à penser que dans un rapport on est deux. Parfois on tombe sur des personnes qui sont un peu maladroite avec notre manière de faire, mais si ça se passe mal une seconde fois, on en est responsable : on n’a pas guidé ou pris les devants pour exprimer nos besoins.
          Dire à l’autre qu’il s’y prend mal n’est pas forcément facile, mener la danse une ou deux fois, à l’écoute de l’autre, pour montrer à quoi ressemble la sexualité selon nous est une première piste. Ouvrir le dialogue après l’amour sur ce que l’on a particulièrement aimé, c’est une seconde piste. Pendant dire « j’ai envie de ça, je veux te voir comme ça… », ça en est une autre.

  • Mélie | 11 décembre 2013

    Alors en ce moment, pour moi c’est clairement d’abord le
    1.Pour accélérer un deuil amoureux
    J’aimerais bien travailler le 3. Pour dépasser sa timidité même si je sors assez peu dans les bars – à part les bars à salsa, et la danse aide quand même vachement – sauf que c’est dur de distinguer un bon danseur d’un mec qui t’envoie des IOI parfois !
    4. Pour prendre confiance en moi et arrêter de ruminer mes derniers échecs. Ca rejoint le 1. Pour me sentir belle et désirable, parce que je n’en suis pas encore toujours sûre.
    6. Pour apprendre à connaître les hommes, clairement, parce que je suis encore un peu naïve… je m’y suis mise tard- à part mon premier amour à 19 ans, j’ai eu de très rares et courtes relations pendant 10 ans – maintenant, j’enchaine un peu plus ^^ et c’est clair qu’en pratiquant, on apprend beaucoup !
    10. Pour s’envoyer en l’air, parce que… MIAM !
    En ce moment, j’ai envie de me prouver que je peux rendre un mec amoureux, dingue de moi. Ca fait trop longtemps que ça n’est pas arrivé.

    • Anashka | 12 décembre 2013

      Avec la danse, tout est jeu de séduction, il suffit de le pousser un peu plus loin pour faire la différence :)

      « En ce moment, j’ai envie de me prouver que je peux rendre un mec amoureux, dingue de moi. Ca fait trop longtemps que ça n’est pas arrivé. »

      Jette un oeil aux mauvaises raison, je l’avais noté comme tel :)

      • melie1981 | 13 décembre 2013

        Oui, à la différence que je n’ai pas envie de rendre n’importe quel mec amoureux, ni juste pour le rendre amoureux, mais bien rendre amoureux LE mec dont je serais amoureuse ;) mais je comprends ta remarque.
        En fait j’ai surtout envie d’être plus à l’aise dans tout ça, et rendre un homme amoureux c’en serait évidemment la simple conséquence ;)

        • Anashka | 13 décembre 2013

          Séduire, ce n’est pas pour « rendre amoureux ». Mais pour instaurer une manière plus joueuse de communiquer. L’Amour de l’autre on ne le contrôle pas et ce n’est pas avec la séduction que tu feras tomber amoureux un homme.

          A la limite, tu prendras confiance en toi, gagneras en indépendance, sauras mettre tes qualités en avant et ça, ça peut faire tomber amoureux quelqu’un.

  • Aglaé | 11 décembre 2013

    Je ne sais pas si ce sont les meilleures raisons, mais pour moi c’est dépasser ma timidité et accélérer un deuil amoureux (y compris nexter un OI). Je crois que j’ai du mal avec le côté ludique de la séduction, pour moi ça reste un effort quand même…

    • Anashka | 12 décembre 2013

      C’est un peu comme apprendre à lire, au départ, c’est sacrément pénible et ensuite, on ne s’en lasse plus. :)

  • baghera | 20 décembre 2013

    Je suis assez timide et je me sens pas super confiante et pas trop en séduction, mais cette année j’ai eu des expériences et je me sens plus confiante même si je suis un peu blessée de ces relations mais je sais que je plaît au hommes . C’est vrai que c’est pas en restant chez soi que ont va se trouver quelqu’un une fois qu’ont a gouté au fruit défendu il est difficile de s’en passer :) après faut trouver le bon

    • Anashka | 25 décembre 2013

      Tu étais venu il y a un an, non ? On avait parlé de tout ça ? Tant mieux si ces histoire t’ont permises de murir ta relation aux hommes… Mais oui, il y a des rencontres qui ouvrent plus de portes que d’autres.

      • baghera | 27 décembre 2013

        Disons que j’avais pas assez confiance en moi, quand je regardais les autres nana qui ont des mecs bien je me disais que je devais pas être assez intéressante pour taper dans l’oeil de quelqu’un. C’est juste que les mecs n’osait pas m’aborder à cause de ma timidité après c’est allé ils ont vu que j’étais quelqu’un de sympa. Faut que je travaille mon expression après voilà j’espère l’année prochaine sera la bonne. :)

        • Anashka | 27 décembre 2013

          Oui, c’est l’occasion des bonnes résolutions amoureuses :D

          • baghera | 28 décembre 2013

            Je me demandais si tu avais pas quelques tuyaux pour une timide qui veux aborder un homme dans un bar du genre tu es assises un te plaît et tu essais de lui faire comprendre que tu aimerais faire sa connaissance sans avoir l’air gourde. = /

          • Anashka | 30 décembre 2013

            Pour démarrer, c’est le jeu de regard. Tu regardes, il te regarde et quand tu sens une connexion, tu vas plus en avant. Genre un sourire, ou lever le verre comme pour dire « santé ». C’est la technique « timide », si lui l’est moins, il t’abordera. Mais, tente ça, dis-moi ce que ça donne et on verra pour les techniques plus directes…

  • amandine | 20 décembre 2013

    Bonjour, j’aime beaucoup votre site! :) Et je me demandais, répondez-vous aux questions par email comme en commentaire? Je me trouve dans une situation assez spéciale et je ne préfère pas l’écrire en commentaire pour que personne ne puisse reconnaître :/

    • Anashka | 25 décembre 2013

      Commentaire ou coaching payant (voir l’onglet « coaching téléphonique »)

  • albatros | 26 janvier 2014

    Anashka j’ai un problème.
    J’ai 16 ans et je n’arrive qu’a séduire l’été. Le reste de l’année, rien. Mes copain de theatre sont en friend zone et ne m’interessent pas et en allemand ils sont beaucoup 12 ans plus grand et meme s’il y en a un qui rougit et qui m’a propose de me ramener en moto (j’habite a 2 min a pied) je pense pas lui plaire et le probleme c’est que je suis tout de suite tres tres transarente. Mes parents me laissent pas beaucoup sortir la nuit et mes amis restent beaucoup entre eux. Bref j’aimerais connaitre de nouveaux garçons mais je ne sais comment m’y prendre. Surtout que j’ai parfois des gouts qui ne correspondentpas a mon age et je me retrouve souvent la plus jeune dans une salle de theatre ou une expo. Et j’ai aussi du mal a m’ouvrir avec les garcons de la classr meme si je crois que j’en interesse un.

    • Anashka | 27 janvier 2014

      Salut Albatros,
      qu’est-ce qui fait que l’été tu arrives à séduire ?

      • albatros | 27 janvier 2014

        L’été je suis détendue. Je vais souvent dans des camps et je sais que ce n’est pas le moment d’ëtre timide. Je n’ai pas d’autres préocupations et je vais vers les autres sans complexes puisque tout le monde est la. pour faire des connaissances. Je vais d’une connaissance à une autre et je vis des moments intenses mais je ne m’attache qu’à la longue (en amitie ou flirt) car je suis pas toujours avec les memes gens. Je fait des erreurs mais c’est juste important durant 5 minutes. Et je suis plus décidée j’hésite pas à caliner si j’ai froid ou tot simplement si je le veux. Je suis plus sincère et n’hésite pas à taquiner.

        • Anashka | 28 janvier 2014

          C’est donc cet état d’esprit qu’il faut retrouver au quotidien. Est-ce qu’il y a d’autres personnes hors théâtre avec qui tu pourrais retrouver cette proximité ? Facilité à être soi ?

  • Lithium | 31 mars 2014

    Coucou, je suis une nouvelle sur le forum et c’est pour toutes ces raisons à la fois que je m’y (re)mets ! Je m’ennuie, veux faire de nouvelles rencontres, travailler mon rapport aux hommes, ne plus penser à mon ex, me changer les idées, être remarquée, m’affirmer, m’amuser ! :D Et trouver un nouvel amant …

    • Anashka | 31 mars 2014

      Tu as des pistes pour « te changer les idées » et pour  » t’affirmer » ou tu veux qu’on cherche ensemble ?

      • Lithium | 31 mars 2014

        Je propose plus de sorties à mes potes et colocs car quand je reste seule c’est l’horreur et parce que je veux plus apprendre des autres. Mais j’ai beaucoup de mal à gérer mes émotions et à travailler et m’amuser à la fois …

Commenter