TIPS SÉDUCTION : la Zone de Confort

Par 19 Juin 2013 46 Commentaires

tips-seduction-la-zone-de-confort
L’été est là. (Oui, vous aviez besoin que je le dise pour le savoir.)

Les chaleurs qui l’accompagnent ont toujours un goût de renouveau et d’aventures. C’est l’occasion de se réinventer, de découvrir de nouveaux univers, de faire des rencontres surprenantes et, pourquoi pas, de s’amouracher d’un barbu bronzé.

Autrement dit, c’est l’occasion de bousculer nos habitudes, de sortir de notre zone de confort.

Tous les conseils ici.

Enjoy.

 

Zone de confort : définition

Nous appartenons toutes à un ou plusieurs groupes. Ils sont les univers habituels dans lesquels nous nous baladons. À l’intérieur, nous avons pris nos marques. Nous connaissons les codes sociaux, nous y avons adapté notre comportement jusqu’à l’avoir complètement intégré. Nous y avons notre place.

La zone de confort regroupe ces univers dans lesquels nous sommes à l’aise.

Le noyau dur

Généralement, c’est avec la famille et les amis proches que nous sommes le plus à l’aise.

Ils nous connaissent sous différentes coutures, et ce, depuis longtemps. De même, nous connaissons leurs qualités, leurs défauts, leurs fonctionnements. Nous savons que sur telle chose nous pouvons compter sur eux et pas sur celle-ci.

Le noyau dur de la zone de confort, ce sont aussi nos habitudes, nos traditions. Ces balises qui existent depuis toujours, qui marquent le temps et l’espace.

C’est rassurant, confortable.

Voir trop. Pas évident de nous renouveler, de changer auprès de personnes qui nous perçoivent comme constantes ! Pas évident de tenter d’être autre, quand on s’étouffe d’habitude !

Le cercle large

Ce sont les potes, les collègues de travail, le boulanger du quartier. Ce sont ces personnes qui nous côtoient, nous connaissent un peu, mais ne font pas partie de notre intimité.

C’est ce bar dans lequel nous allons souvent, sans nous sentir complètement à la maison. C’est les cours du théâtre du mercredi après-midi.

Finalement, ce sont des espaces et personnes qui font partie de notre paysage sans rentrer dans notre intimité. Parfois une certaine proximité peut se créer (des potes qui deviennent des amis), mais, le plus souvent, une certaine distance est maintenue.

Hors zone

C’est ce mec à la salle de sport, qui vous regarde en coin, sans vous avoir abordée. C’est cette inconnue qui attend le bus avec vous.C’est cette nana, dans votre amphi, qui affiche un drôle de look. C’est cette vieille Dame qui parle uniquement russe.

C’est une soirée JID (Jeu de rôle) que vous n’avez jamais fait, c’est ce pays que vous n’avez jamais vu, c’est ce cours d’Aïkido que vous n’avez jamais pris.

Bref, ce sont toutes ces personnes, lieux, comportements, qui font différences, qui ne s’inscrivent pas dans votre vie, qui sont en dehors. Nous avons un sentiment d’étrangeté. En réside, outre la curiosité, un certain malaise.

Autrement dit, c’est tout ce qui n’appartient pas à votre univers.

 

Zone de confort : pourquoi en pousser les limites ?

Pourquoi aller à la rencontre de l’inconnu. Quel intérêt avons-nous à nous confronter à des univers qui semblent tellement éloignés de nous ?

« On se lasse de tout sauf d’apprendre »

Quand on découvre un nouvel univers, une nouvelle personne, on apprend beaucoup du monde qui nous entoure. J’enfonce une porte ouverte, je le sais.

Mais on apprend aussi beaucoup sur soi. Sur NOTRE manière de NOUS confronter à la nouveauté, de nous adapter. On se découvre parfois des intérêts cachés, des comportements qui nous surprennent, etc.

Oser, c’est prendre confiance en soi

Aller vers un nouvel univers, c’est souvent affronter une somme de peurs :

  • peur du ridicule
  • peur de ne pas savoir faire
  • peur de ne pas trouver une place
  • peur de ne pas pouvoir gérer les (éventuelles) difficultés.

Plus on affronte des peurs, moins on a peur. On sait qu’on s’adaptera, qu’on trouvera des solutions et que rien n’est dramatique (surtout pas le ridicule). À chaque victoire sur la peur, nous gagnons en confiance en nous et pouvons plus tranquillement, découvrir encore un nouvel univers.

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas. C’est parce que nous n’osons pas que les choses sont difficiles. »

C’est comme ça, que j’ai appris à faire du vélo à 23 ans !

Les rencontres, c’est cool, quand même

Sortir de notre zone de confort, c’est se donner la chance de faire des rencontres surprenantes. Plus nous rencontrons des personnes, plus nous agrandissons notre cercle social. Ces personnes elles-mêmes vous en présentent des nouvelles, etc. Et, dans le lot, il y aura des coups de cœur, de belles rencontres, de jolies amitiés…

(Et des mecs).

L’occasion d’enrichir son univers

Nous avons toutes une bulle à nous. Ce sont nos goûts, nos convictions, nos croyances, notre histoire et notre manière de transcrire tout ça sur le monde.

Aller vers des lieux inconnus, c’est questionner ce que nous croyons savoir, faire gagner en subtilité notre regard sur le monde et, finalement, enrichir notre bulle.

Les personnes qui passent d’un univers à l’autre, emportent dans leurs sacs à dos des choses d’ici et là. Elles développent des connaissances multiples qu’elles adaptent à ce qu’elles sont. Leur pensée gagnent en originalité et indépendance. Certains parleront d’aura ou charisme.

Vous voulez du charisme, charme ? Multipliez-vous, découvrez, sortez de votre zone de confort.

 

Zone de confort : par quoi commencer ?

N’importe où, j’aurai envie de dire.

Mais, parfois la timidité nous paralyse. On préfère avoir quelqu’un qui nous accompagne à notre entrée dans un univers nouveau. Quand on y a jamais mis les pieds seule, se pointer en free partie ou en boite de nuit n’est pas évident.

Commencer par ces lieux que vous avez déjà traversés de manière exceptionnelle.

Découvrez-les mieux. Proposer aux personnes qui pourraient être intéressées de vous y suivre. (Une soirée salsa, un cours de théâtre d’impro…)

Dites YES.

On vous propose quelque chose de nouveau, d’inhabituel et vous n’êtes pas sûre que ça vous plaira ? Dites OUI. Vous ferez le bilan après.

Lister les choses que vous désirez faire.

Voir des baleines, prendre des cours de dessins, apprendre l’arabe littéraire, faire une randonnée seule… Et GO, tentez un nouveau projet, nouvelle expérience aussi souvent que possible.

Voyagez.

Rien n’est plus éloigné de votre zone de confort qu’un pays étranger à la langue inconnue. Tant mieux, c’est un bon moyen de vivre d’autres réalités. Alors, voyagez, voyagez, voyagez.

 

Hors de sa zone de confort : comment s’y prendre ?

OK, vous êtes motivée. Vous êtes prête à aller dans une soirée Gay, de faire une murder partie, de partir quatre jours à Barcelone, d’apprendre à faire de la moto, de vous faire tatouer, de partir en croisière avec GreenPeace, de balader seule dans les rues de Prague la nuit…

Mais vous avez un peu peur. Vous n’êtes pas sûre de parvenir à prendre vos marques. Et si, l’on se moquait de vous ? Et si, ça se passait mal ? Comment devez-vous vous comporter ?

La modestie, c’est ton amie

Nouvel univers, vous n’y connaissez rien. C’est normal.

Ne débarquez pas en terrain conquis comme ces grandes-gueules qui pérorent leur génie.

N’ayez pas peur de poser des questions, de demander que l’on vous guide. Ne pas savoir n’est pas grave, au contraire, ça a quelque chose de charmant. Et les passionnés se feront un plaisir de vous faire découvrir leurs univers.

Les réflexions, ça reste à la maison

Ne vous posez pas de questions sur votre attitude, sur comment vous comporter ou comment les autres vous perçoivent. On s’en fout, vous êtes ici pour VOUS, pas pour prouver quoi que ce soit aux parfaits inconnus qui vous entourent.

Ne vous regardez pas vivre, vivez.

Au pire, si vous dépassez des limites, si vous contrariez des codes sociaux, on vous le dira, vous rectifierez et ce ne sera PAS grave.

De la curiosité, et c’est gagné

Ouvrez grands vos yeux. Vous vous souvenez, quand vous étiez bambine qu’un rien vous émerveilliez ?

Vous ne portiez que peu de jugement sur le comportement des autres et le vôtre. Vous étiez toujours surprise. C’est ce regard, quand on découvre un nouvel univers, qu’il faut retrouver.

Et, l’on sourit, on n’est pas des épluches-légumes

Autrement dit, amusez-vous. Ces découvertes, c’est pour VOUS que vous les faites. Alors, autant prendre du plaisir. La vie peut ressembler à un jeu, alors, jouons.

 

Quelle nouvelle aventure voulez-vous tenter dans les mois qui viennent ?

Anashka,

  • Partir solo, sac à dos, un mois à l’étranger
  • Aller en soirée punk
  • Ouvrir mes chakras (surtout ceux du haut)

 


Comprendre le body language des hommes

Comment savoir à coup sûr si vous plaisez a un homme? Apprenez à décrypter les signaux d'attraction physiques des hommes...

> Découvrez cet Ebook



Commentaires (46)
  • Sbrianne | 19 juin 2013

    La grande aventure que je vais tenter dans les mois/années qui viennent: vivre sans papa et maman. Et là, je n’aurais pas une maman de substitution comme ce fut le cas en Allemagne avec ma coloc de 47 ans.

    • Anashka | 20 juin 2013

      De très loin, c’est une des plus belles expériences à faire. Tu peux être toi, complètement, se détachant de l’héritage familial. Et, ça fait du bien.

  • Linda | 19 juin 2013

    Bonjour,
    Voila j’ai abordée un mec il y a un moment sur fb, mzis le jour de la rencontre j’etais vraiment pas bien pour des raisons personnelle, du coup je me suis pas impliquée dans la conversation trop occupée a retenir mes larmes. Bref suite à cette courte rencontre, j’ai envoyée un message sur fb trois jour plus tard, il. La lu mais ne pas repondu. Comment je devrais le prendre ?
    Il est actuellement en vacance, on est tjrs amis sur fb, mais on se parle pas. Hier coup de « folie » j’ai commentée une video sans plus.
    Devrai-je retrouner vers lui et lui ecrire un message, sachant que cette histoire date d’environ 2mois.

    • Anashka | 20 juin 2013

      Tu ne le connais que via FB ? (Tu as jeté un oeil sur l’article sur les relations virtuelles?)

  • Stella | 19 juin 2013

    La prochaine aventure que je vais tenter : partir seule aux Etats-Unis 5 semaines pour être fille au pair ! J’ai hâte d’aller dans un endroit que je ne connais absolument pas ! Merci pour cet article, c’est ce que je m’efforce de faire (même si je n’ai pas le temps de tout appliquer avec mes études pour l’instant).

    J’ai besoin de me confier sur autre chose : j’avais déjà posté un message racontant mon rapprochement avec un mec à une soirée, le fait qu’on se soit revu en dehors de là où nous faisons nos études et que quand on se voyait en cours il ne me parlait pas (mais il m’envoyait des messages de temps en temps). J’ai discuté avec un ami qui était un de ses amis avant, et il m’a dit qu’après ce rendez-vous, il avait soit disant dit que c’était nul (je ne l’avais pas vu comme ça) et que si il avait pu tirer son coup il l’aurait fait. Sauf qu’il n’a absolument rien tenté pendant le rendez-vous.
    Je ne me sens pas très bien à cause de ça, déjà je suis blessée qu’il ait trouvé le rendez-vous « nul » et je ne comprends pas ce que j’ai loupé…

    • Spuck | 19 juin 2013

      Peut-être que ton ami est secrètement amoureux de toi et qu’il a inventé ça par jalousie.

      • Stella | 19 juin 2013

        Je suis sûre à 100% que mon ami n’est pas amoureux de moi, il n’y a aucun doute là-dessus, après peut-être que l’autre mec ne l’a pas formulé comme ça, mais en tout cas je suis en train de bouillonner à l’intérieur, ça me vexe qu’il ait dit ça… (et ça m’a beaucoup énervé, je ne sais pas comment faire passer ça).

        • Boris | 19 juin 2013

          Mouais enfin parfois ceux qui jugent les autres comme ça sont ceux qui sont vexés eux-mêmes et qui se défendent en jugeant les autres. Faut pas prendre ça pour soi…

          Peut-être qu’il espérerait « tirer son coup », mais ne savait pas trop comment si prendre, donc attendait que ça vienne de toi. Et comme ce n’est pas venu il a cru que tu ne voulais pas et donc il s’est défendu en disant que « c’était nul »… ?

          • Stella | 20 juin 2013

            Boris : Evidemment que je suis vexée, et forcément je le juge du fait que lui même ait jugé le rendez-vous nul. Il aurait pu être un peu plus clair dans ses intentions… (il n’a jamais fait de sous entendus et n’a jamais cherché à aller plus loin mis à part à la soirée).

          • P | 20 juin 2013

             » Il aurait pu être un peu plus clair dans ses intentions… (il n’a jamais fait de sous entendus et n’a jamais cherché à aller plus loin mis à part à la soirée). »

            Mouais enfin… ça reste des suppositions, faut pas prendre ça pour argent comptant. Avec pour seule information « un ami m’a dit qu’il n’a pas aimé le RDV », on peut échafauder des centaines d’hypothèses différente.

        • Anashka | 20 juin 2013

          Tu as un jeté un oeil sur « A conseils éthiques pour séduire ». On parle de « ne pas en faire une histoire personnelle », ça peut te faire du bien.

          • Boris | 20 juin 2013

            Stella je parlais de lui, pas de toi !

          • Stella | 20 juin 2013

            Je ne trouve pas l’article « conseils éthiques pour séduire », j’ai relu l’autre. Ce que tu y dis est vrai, je commence un peu à l’accepter même si mon égo en a pris un coup ^^

            P : L’ami en question n’est pas du style à inventer des histoires donc j’ai tendance à le croire. En tout cas dans les faits, il ne m’a pas reparlé une fois que nous nous sommes « revus » en cours (il ne le faisait pas non plus avant), donc il n’était pas très clair…

            Boris : Ah d’accord ! Oui c’est possible que le fait que je n’ai rien tenté de moi-même l’ai vexé et que c’est pour ça qu’il a dit ça à ses potes (mais bon j’ai pas envie que tous ses potes pensent que les rendez-vous avec moi sont nuls ^^).

          • Anashka | 21 juin 2013
          • P | 20 juin 2013

            J’ai pas dit qu’il ne l’a pas dit.
            Je dis que se dire « il veut juste tirer son coup » n’est qu’une hypothèse parmi beaucoup d’autres (et pas la plus probable selon moi).

      • Anaïs | 19 juin 2013

        Non, c’est juste un mec qui voulait tirer son coup, mais comme il n’en a pas eu les tripes, il a joué la comédie comme s’il appréciait vraiment Stella et sa conversation, alors qu’il attendait juste une ONS.
        Il aurait dû jouer franc jeu, et montrer son désir par une approche sexuée affirmée, ou parler directement, enfin : dire ce qu’il voulait clairement au lieu d’un sourire hypocrite suivi d’un coup de poignard dans le dos :(
        Laisse béton, Stella, tu vaux mieux. Un bon voyage te changera certainement les idées…

        • Stella | 19 juin 2013

          Ouais c’est sûrement ça, mais c’est vrai que je ne m’en étais pas rendu compte (ou bien je n’avais pas voulu m’en rendre compte) jusqu’à aujourd’hui. Ça m’a mis une bonne claque en tout cas, je vivait un peu dans le monde des bisounours, au moins ça m’a ramené à la réalité…
          Merci pour ta réponse Anaïs, je vais essayer de me calmer et de passer à autre chose maintenant que je suis (enfin) fixée :/

      • Anashka | 20 juin 2013

        Ca me parait un peu fleur bleue, mais vrai, qu’on peut se poser la question sur l’intérêt de l’ami à te balancer ça comme ça.

    • Anashka | 20 juin 2013

      Aaaaah, le voyage…! Je suis en train d’organiser mon premier voyage solo, sac à dos. Un mois entre l’Italie, la Slovénie, la Croatie et le Monténégro (avec peut-être un saut en Albanie.)

      Entre ce que raconte les amis, ce que dise les mecs à leurs amis et la réalité, il y a un pas. Il est possible qu’il n’ait pas eu de déclic et qu’il est pensé que ce n’était pas possible pour une partie de jambes en l’air sans implication. Alors, il en a parlé comme un beauf à son pote.

      Sur ce que tu as loupé, en terme de séduction pure, je ne serais pas te dire. Mais, je n’aime pas ce terme de « loupé », je préfère dire que tu as peut-être tenté des choses qui ne marchent pas et que ça marchera mieux la prochaine fois.

      • Stella | 20 juin 2013

        Trop bien ton prochain voyage en solo ! Ce sont des pays qui me tenteraient bien, mas bon chaque chose en son temps ah ah :)

        Mon ami ne me l’a pas balancé vraiment comme ça, on reparlait de la soirée et de mon grand rapprochement avec le mec que tout le monde a bien vu, et au final on en est venu à parler de l’après soirée, mes amies ont insisté pour savoir ce qu’il avait dit de la soirée et du rendez-vous et voilà, maintenant je sais ! Après je ne saurais jamais si il pensait ce qu’il a dit, mais en tout cas je suis fixée sur ses intentions globales.

        Oui voilà, la prochaine fois je ferais différemment, peut-être que ça marchera mieux.

        • Anashka | 21 juin 2013

          Oui, j’ai hâte, j’ai le pass interail, il ne me reste plus qu’à m’organiser.

          • Stella | 22 juin 2013

            Je connaisssais pas interail, ça a l’air pas mal je garde ça en référence ! J’espère que ton voyage sera bien !

            Merci pour toutes tes réponses en tout cas !

          • Anashka | 23 juin 2013

            Suis là pour ça ^^

  • Anaïs | 19 juin 2013

    Ma prochaine aventure en perspective : partir en stage et vivre un mois loin de mon Jules, et lui un mois loin de moi, histoire de s’auto-manquer ! Les retrouvailles m’excitent à l’avance, c’est comme une nouvelle première fois ^^

    • Anashka | 20 juin 2013

      C’est une belle aventure, est-ce que tu as des projets à côté de ton stage ?

      • Anaïs | 20 juin 2013

        Oui, et pas qu’un : découvrir la culture marocaine tout en faisant de l’humanitaire, visiter les villes ensoleillées où personne ne vit plus, aller plus au sud vers le Sahara, intégrer le peuple touareg, devenir la première femme chef de tribu, organiser le soulèvement des peuples du désert, unifier les nomades, et créer le premier état démocratique dans les dunes.

        En attendant, je m’entraîne en faisant du vélo^^ c’est marrant, j’essaie de séduire mon homme chaque jour, en visitant le site je prends quelques tuyaux. T’as pas déjà dit que c’était un processus continu ? Sûrement oui, mais quand t’as écrit l’article j’étais trop petite pour m’en rappeler ^^

        • Anashka | 21 juin 2013

          Tu as lu « Desert » de Le Clezio ? Il parle des peuples Touareg et son écriture est divine.

          Vu que j’oriente le site vers de plus en plus de développement personnel, oui, il y a quelque chose de l’ordre du processus continu. L’idée, c’est de se rencontrer, d’être heureux avec soi et dans le lot, d’être à l’aise dans sa relation à l’autre (dont relation amoureuse).

          • Anaïs | 22 juin 2013

            Je n’ai pas lu Clezio, non. Mais je viens de lire un extrait du livre sur le net (Leïla et le peuple bleu) et c’est déjà très alléchant. Merci pour l’info :)

          • Anashka | 23 juin 2013

            Tu me diras ce que tu en as pensé. Je pense que l’univers te plaira.

  • Andrei | 21 juin 2013

    Ça parle de projet !! Génial ^^

    Vous avez prévu de super truc, c’est sympa. Coïncidence, tout le monde (moi y compris) à pour projet de faire un voyage. Alors c’est pas une mauvaise, au contraire pour ma part c’est ce que je préfère.

    Bon cette année pas grand chose étant donner que je suis déjà bien charger. Je vais tout de même descendre en Italie durant cette été mais rien de plus. Le projet est prévu pour juin de l’année prochaine, un super voyages avec des amis d’enfances. (On sera 4 au total).

    On va voyagé et faire un cercle dans une grosse partie de l’Europe de l’est. On partira de Budapest, on descendra en Serbie, on fera une escale à Belgrade, de là, on se dirigera vers la pointe des Carpates, on fera l’arc de cercle qui traverse la Roumanie (en s’arrêtant à Cluj-Napoca pour voir la famille de mon père), on remontera en Ukraine avec sans doute une pause à Kiev, on se dirigera vers le sud de la Pologne pour redescendre sur la Slovaquie et enfin revenir en Hongrie. En gros, on va se balader dans les Carpates. On passera peut-être en République Tchèque avant de redescendre sur la Slovaquie. (Faut voir, c’est déjà long comme trajet..)

    Les Carpates Serbe, le plateau de Transylvanie, les alpes de Transylvanie, les Tatras Polonaise, les Beskides, etc.. j’ai trop hâte.. et maintenant que tu le dis, j’me demande si on va pas le faire à pied. Ça serait juste énorme mais sa prendrait beaucoup de temps et c’est non-négligeable. On verre bien d’ici là, mes amis pensaient faire le voyage en vélo sauf que dans les montagnes.. je le sens trop.. ^^

    • Anaïs | 22 juin 2013

      Attention, tu risques de rencontrer Dracula…

    • Anashka | 23 juin 2013

      Vous avez combien de temps devant vous ? Quel budget ?

  • Lou | 22 juin 2013

    Coucou j’ai commandé le livre électronique, plus jamais seul. Est ce bien sécurisé, et au bout de combien de temps je recevrais le livre dans ma boite mail?

    • Anashka | 23 juin 2013

      Si tu ne l’as pas reçut dans deux jours, envoie moi un mail.

  • loulou | 24 juin 2013

    Hello Anashka,

    je reviens avec une nouvelle question: que penses-tu de sortir mais aussi, ou plutôt, envisager une relation sérieuse avec un homme plus jeune (5 ans d’écart)?

    As tu déjà fait un article a ce sujet?

    merci!

    • Anashka | 24 juin 2013

      Tout dépends du garçon et de toi, tu peux m’en dire plus ?

  • violette456 | 1 juillet 2013

    Merci pour ces précieux conseils!! y a plus qu’a!!!!! belle journée, enjoy

  • Nola | 4 juillet 2013

    Super article ! Je réalise que quitter ma zone de confort n’est pas pour moi une peur, mais un besoin.
    Mon métier m’y a beaucoup encouragée, en me confrontant à des tas de situations inconnues, mais toujours enrichissantes. Mais je pense aussi que c’est dans ma personnalité. J’ai toujours besoin de changement, de projets nouveaux, de sortir de mes habitudes, ou de faire des choses sur un coup de tête. Je blâmais mon inconstance, mais avec le temps, je me rends compte que ce n’est pas grave, que c’est ma manière de fonctionner et que cela m’apporte beaucoup de choses.

    « On sait qu’on s’adaptera, qu’on trouvera des solutions ». C’est exactement ça ! Je pense que j’ai besoin de me prouver que je peux le faire. Ensuite, je me dis que si je l’ai fait une fois, je peux le refaire, il n’y a pas de raison. Et j’aime retrouver ce sentiment d’innocence, d’inconnu, face à quelque chose de nouveau.

    Seul bémol : chez moi cela concerne les activités, et non les personnes. M’ouvrir à d’autres personnes que celles que je connais reste rare. Alors que je suis quelqu’un de très sociable une fois que la glace est rompue, et qu’un peu de confort, justement, s’est installé.
    Je vais m’interroger là-dessus. De quoi ai-je peur ? Sans doute d’être jugée, comparée, rejetée.
    De bonnes pistes de réflexion, en tout cas, merci pour cet article !

    • Anashka | 6 juillet 2013

      C’est riche ce que tu racontes. Je pense fonctionner un peu de la même manière, besoin de changement, de traverser sans cesse de nouvelles bulles, de me confronter à d’autres réalités, de m’en nourrir. Plus je sors de ma zone de confort, plus elle s’agrandit, même si parfois, je lutte un peu pour trouver mes marques (et donc un équilibre). Le monde et la vie est vaste, il y a la place pour tout ça.

      Si tu approches d’inconnus, tu peux être effectivement :
      – jugée (mais, les jugeurs sont souvent ceux qui doutent le plus d’eux, et tu peux même recevir leurs jugements avec tolérance)
      – comparée (pour se faire une idée de quelqu’un on le compare à ce que nous connaissons déjà de l’être humain, finalement, l’autre n’utilisera que ses filtres et ça ne dira rien sur ce que tu es TOI)
      – rejetée ( ça peut arriver, tant pis, tu trâces ta route… Mais, quand on approche l’autre avec bienveillance, ça reste rare).

      Comment tu pourrais faire pour te lancer sur ce domaine aussi ?

      • Nola | 7 juillet 2013

        Très bonne question !
        Je ne sais pas. Parce qu’en plus, je n’ai pas vraiment peur d’être jugée ou comparée, parce que je sais ce que moi je vaux, et aussi qu’on ne peut pas avoir d’affinités avec tout le monde.
        Hier j’étais à un petit festival, j’aurais pu aller discuter avec des tas de gens, mais je ne l’ai pas fait. Je n’étais pas d’humeur. Non pas que j’étais d’humeur maussade, mais j’étais bien dans ma bulle.
        Et puis je pense que les autres ne m’intéressent pas quand je ne sais absolument rien d’eux. Il faut au moins un truc qui accroche, et qui me lance. Peut-être aussi que j’estime rencontrer suffisamment de nouvelles personnes dans le cadre de mes activités. Alors même que je sais que dans un contexte différent, ce serait justement l’occasion de rencontrer des personnes qui n’en font pas partie, qui sont différentes et pourraient m’apporter d’autres choses.
        Pour me lancer sur ce domaine, il faudrait sans doute que je me lance des défis. Mais je ne suis pas sûre de le vouloir, c’est un peu le souci. Ou alors c’est une bonne excuse parce que je ne m’en sens pas capable ;)

        C’est en tout cas confus dans ma tête, et ça doit l’être aussi dans mes mots…

        Petit apparté : connais-tu, Anashka, la chanson Mon Pays de Yelle ? Elle y dit notamment « J’aime mon pays, mais j’adore le tien. Je fais mes valises et je pars demain. La vie est un long chemin, Tout droit ne sera pas le mien. J’ai besoin de changement, J’ai besoin de changer le temps, J’ai besoin de changer de gens,
        J’ai besoin de changer mes plans. J’ai besoin de mouvement, J’ai besoin de changer d’amant, J’ai besoin de changer d’argent, J’ai besoin de suivre le vent.  »
        Je m’y reconnais tellement ! Et ton article et tes propos m’y ont beaucoup fait penser !

        • Anashka | 8 juillet 2013

          C’est la bougeotte ! J’aime beaucoup. Je suis, en ce moment, profondément, dans ce désir d’un nouvel air. J’ai eue la chance de traverser une bulle qui a duré près de 5 mois. J’étouffe ! Il me faut un nouvel horizon. Résultat, je pars en voyage et, en attendant, ressourcement auprès de ma famille !

          Bref, je m’égare. Il est vrai qu’aborder de parfaits inconnus n’est pas évident. Surtout quand il n’est pas facile de mettre un terme à une discussion que nous avons nous-même lancée. Mais, si tu n’en ressens pas le besoin ou l’envie, ne le fait pas. Si oui, il va effectivement falloir que tu te défie… Mais, bien ta bulle, reste dans ta bulle.

          • Nola | 8 juillet 2013

            J’espère que ton voyage comblera ce besoin de renouvellement ;) Je ne suis jamais partie seule longtemps, mais ça me trotte parfois dans la tête. Pour me tester, voir ce que je ressentirais, comment je me comporterais avec le monde et les gens qui m’entourent…

            Oui c’est vrai, si je n’en ai pas envie, je ne le ferai pas. Pour le moment, ce serait plus pour me prouver que je peux le faire. Peut-être pas la meilleure des motivations dans ce cas, puisque ce n’est pas vraiment aller à la rencontre de l’autre. Je le garde à l’esprit, et si un jour une occasion fait que je le sens bien, je tenterai !

  • iorm | 27 août 2013

    Ce message va être assez long j’espère que tu auras le courage de tout lire smile

    Donc j’ai 19 ans et je la connais depuis deux ans on était dans la même classe en première, durant cette première année, vraiment aucune attirance de ma part, juste des bonjours et autres.
    Sa a vraiment commencé à devenir ambigue durant la deuxième année (celle-ci). Donc elle a commencé à me faire pas mal de kinos, bisous sur la joue, dans ma classe, on est 22 mecs pour 4 filles car c’est une classe SI (sciences ingénieurs) donc pas mal de garçons, tout le monde sait que je sors beaucoup le week-end en boite de nuit, du coup, ils savent que j’ai eu plusieurs aventures d’un soir sans lendemain. Du coup j’ai eu beaucoup d’IOI de sa part durant toute l’année, mais je n’y ai pas prété attention car elle ne me plaisait pas tant que sa et au fur et à mesure de l’année je me rends compte qu’elle me plait, de jour en jour, je suis content d’aller au lycée rien que pour la voir mais je n’ose pas vraiment faire grand chose car je me rends compte que j’ai des sentiments et que sa ne m’étais jamais arrivé… de plus une grosse pression sociale dans ma classe avec tous les garçons… Puisqu’elle sait que je sors beaucoup, elle m’avait dit « je pourrais venir avec toi en soirée un week-end ou pendant les vacances etc ». Donc je lui ai dis oui aucun soucis, je lui ai donné mon tel vers Février. Elle dit des trucs avec ses potes devant moi style: « Fabio (mon prénom), je suis sur que c’est le genre de mec qui couche avec des filles et qui les rappellent jamais le lendemain, moi, je serais la fille qui se batterai », des phrases de ce style. Et moi comme un con je ne disais rien parce que j’avais trop peur de la pression sociale combiné à mes sentiments pour elle.

    Du coup on passe les épreuves du bac du 17 au 22 juin, 5 jours après la fin des épreuves, elle m’apelle et me demande si je sors le soir même car elle est avec une pote et elle aimerait aller sur Paris pour bar/boite. Je lui dis que je ne peux pas car j’ai mon oral d’histoire le lendemain matin à 9h (ce qui est vrai), donc elle me dit « Ok mais on se fera quand même une sortie tout les deux? Elle me demande quand je pars en vacances etc, je demande rien. Je lui dis donc qu’elle n’hésite pas à me rappeler pour une sortie ultérieure que sa me ferait très plaisir. Aucune nouvelle pendant une semaine, je l’appelle la semaine d’après (le mardi) pour lui proposé de sortir le vendredi soir pour feter le bac (les resultats étaient vendredi), elle me dit ok on peut sortir.

    Donc le vendredi matin, les résultats étaient à 10h00 et donc j’arrive vers 11h et à 10h30 j’ai un pote qui m’a appelé en me disant tu arrives quand il y a quelqu’un qui veut te parler (c’était elle). Donc j’arrive elle me fait la bise me montre ses notes mention AB toute contente. Je lui dis que je vais chercher mon carnet de note elle me dit qu’elle m’attends. 1h de queue pour chercher mon carnet, elle vient me voir au bout de 30 min en me parlant du train à prendre pour le soir même pour aller à Paris « donc faut qu’on voit pour prendre le train à quelle h bla bla bla », elle était super emballée, et moi comme un con étant avec des potes et au lieu de lui parler durant longtemps je lui dis « ok je t’appelle en début d’après-midi et on voit sa ensemble », la bise et elle part. Donc je l’appelle à 16h et je lui demande si elle peut venir en voiture (alors que je sais très bien qu’elle n’en a plus), elle me dit que non et donc elle doit pensée que sa m’emmerde de venir en train avec elle. Je lui dis que je peux alors venir en train avec elle et la racompagnée le matin. Elle me dit au pire si c’est trop compliqué elle a une soirée avec ses parents et ses soeurs pour feter son bac. Elle me dit qu’elle me rappelle pour me tenir au courant: je reçois un sms:
    « Salut chaton !! Je suis désolée j’ai oublié de t’envoyer un message donc pour ce soir c’est trop compliqué donc une autres fois. Plein de Bisous » auquel je réponds une heure plus tard « Ok gros bisous wink » Je suis quand même sorti.

    Donc ensuite deux semaines se passent sans SMS car j’avais pris sa comme un lapin alors que je me suis ensuite rendu compte que c’était moi qui avait merdé en parlant de voiture etc.

    Je la recontacte deux semaines après:

    M:Salut toujours operationelle pour une petite sortie?
    E: Quand tu veux
    M: Ouais mais pas de desistement de derniere minute cette fois…
    E: Oui juste tu dois me trouver un endroit ou dormir ou sinon on reste eveillé
    M: Ok je connais des bancs confortables sur paris avec des clodos qui te racontent des histoires pour t’endormir
    E: Hum très sympa
    Mà ce moment là elle était déjà en train d’écrire un nouveau sms quand j’écrivais celui-ci, j’ai un iphone donc je peux voir) Bah a part chez moi je vois pas ou tu peux dormir
    E: Non mais c’est bien juste me laisse pas toute seule Par contre je peux pas mettre de talons ya un con a l’aéroport qui a fait tomber sa valise sur mon pied…
    M: T’es parti en vacances?
    E: Oui en suisse chez Annina (une pote) je suis rentrée aujourd’hui
    M: Ok je pars samedi soir donc soit on se cale sa avant ou on fait à mon retour.
    E: Après je pars tout le mois d’aout
    E: Attends je regarde la météo
    E: Alors mercredi il a l’air de faire moins chaud
    M: Pourquoi tu regardes la météo?
    E: Si il pleut pour dormir dehors c’est nul
    M: Loooooooooool
    M: Jamais je dors dehors!!!
    E: Mdr le temps d’attendre le train. Je l’ai fait en suisse dans un parc c’était marrant
    M: Tu m’as rincé
    E: Mdr je vais te faire découvrir de nouvelle experience mdr
    E: On en reparle demain je vais me coucher bisous !!!
    M: J’aime bien les nouvelles experiences
    M: Ok mais demain vers 17h je vais me lever vers cette heure là
    E: Mdr tu es où ce soir?
    M: De sortie allez ronfle dormeuse

    elle me relance le lendemain à 15h30:

    E: Mdr je m’étais couché à 7h du matin la veille !!
    M: Je viens de me reveiller… Vive la journée
    E: Mdr mais tu dors trop
    M: 8h de sommeil c’est pas énorme hmm mercredi soir je peux pas j’ai déjà un truc de longue date. Jeudi vendredi
    E: Oui c’est vrai smile Jeudi je peux pas. Je te tiens au courant pour vendredi
    E: Je suis désolée je peux pas venir vendredi soir hmm Tu reviens quand de vacances?
    M: Le 10 ou le 11 aout
    E: Je serais reparti sad
    E: Je rentre le 31
    M: Sa fait loin pour organiser lol
    E: Trop en plus je pars vivre à au havre l’année prochaine sad(
    M: Qu’est ce que tu vas faire au havre lol ya rien la bas
    E: Mdr si franchement cette ville est énorme !! J’y vais pour mes études
    M: Ok t’auras la manche pour aller te baigner c’est énorme!!
    E: Mdr non mais ya pas mal d’étudiant et je suis bien placée wink Tu pourras venir en vacances
    M: Si il faut beau et que ya pas mal d’étudiants je suis partant
    E: Cool quand je connaitrais du monde tu viendras wink
    M: Tu vas faire quoi comme étude? Si jamais tes sur Paris hésite pas aussi si tu veux wink
    E: Trop bien !! Une licence de physique smile Et toi?
    M: Soit je vais à pantheon soit à l’iut cachan
    E: Cachan s’est réputé donc c’est mieux
    M: Ouais pour sa que j’hésite mais je vais bien réfléchir et je prendrai la bonne décision wink
    E: Tu as réussi ton bac sans rien faire tu vas réussir l’IUT wink
    M: Oui je sais tkt c’est même pas la question que je me pose wink Et comment sa j’ai rien fais pour mon bac j’ai taffer toute l’année !!!
    E: Bah je pensais surtout juste avant le bac… Pardon sad
    M: Lol nan mais tu as raison j’ai rien foutu j’ai taffé un peu avant le bac wink
    E: Mdr je suis trop forte
    M: En tout cas dommage sa aurait été sympa de se faire un petit truc
    E: Oui trop … je suis désolée
    M: Dommage

    Je me dis qu’avec elle en faite j’ai tellement peur de la brusquer que j’ose pas trop sexualiser les messages et je me rends compte que je tiens tellement à elle c’est un truc de dingue… Et là je comprends vraiment plus rien parce que elle veut pas trouver un créneau pour qu’on se voit…
    Ensuite mon truc de longue date du mercredi je le reporte à jeudi car je veux absolument la voir c’est ma dernière chance:
    Je la relance le lendemain:

    M: J’ai mon pote de toulouse qui m’a appelé, il peut plus venir ce soir du coup on a reporté à demain donc je suis libre pour la soirée
    E: Ah merde j’ai prévu autre chose hmm je suis désolée
    M: C’est moi qui suis désolé tu voulais que je te montre la ville et du coup j’aurais pas pu.

    Et là c’est la défaite totale, j’ai pas mangé pendant une journée, boule au ventre… limite dépréssion. Pas de nouvelles depuis mercredi après-midi avec ce message.

    Donc j’en conclus que soit elle en a rien à foutre de moi et qu’elle s’est foutu toute l’année mais j’y crois pas trop. Soit elle a peur qu’on se voit, qu’on KC et FC et que je la jette (ce que je ne ferais jamais), soit elle a peur que je l’abandonne durant la soirée en la laissant toute seule ou en ne prenant pas le train avec elle. Ou elle a peur de débuter une relation en sachant qu’il n’y a aucun avenir je sais pas je suis totalement perdu…

    Suite: pas de sms des deux côtés depuis 4 semaines. Elle rentre donc samedi de vacances, dans le cadre de mon boulot (serveur boite de nuit) je dois envoyer des sms publicitaires aux amis/clients pour les très grosses soirées , invitations facebook aux evenements etc…

    Donc je pensais tout simplement l’inclure dans un envoie de sms pour la grosse soirée de vendredi et samedi. J’aimerais que tu me donnes un avis cela serait très gentil !! merci !

    • Anashka | 28 août 2013

      Je crois surtout qu’elle a fait pas mal de premiers pas surlesquels tu es resté tiède et qu’ensuite, elle n’a tout simplement pas de créneau horaire. Propose lui simplement de sortir quand elle rentre… Avec une date, une organisation un peu propre et ça devrait le faire.

  • lola | 23 février 2014

    Mes trois grands projets du moments sont
    -faire une activité culturelle par semaine même seule
    -prendre confiance en moi et aborder les gens de plus en plus
    -partir à l’étranger quelques jours (en hollande ou en angleterre… le reve )

    Pour l’instant, le premier projet est déjà en route. J’ai commencé il y a un mois, je vais d’expos en expos et j’apprends, j’apprends énormément. Moi qui pensais que la visite de palais, d’expo d’Andy Warhol et de statue en glace allaient m’ennuyer. Je me suis bien trompée. J’adoore. Et surtout, depuis que j’ai commencé, je me sens moins bête.

    Pour le deuxième projet, c’est un peu plus dur. Mais je vais m’y atteler … Je le jure. Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer.

    Et le troisième serait pour dans quelques mois … En juillet, super d’être en vacances.

    • Anashka | 25 février 2014

      Trop bien l’Angleterre. C’est vrai que les expos deviennent passionnantes dès lors que l’on a quelques clefs de compréhension.

      Comment tu veux t’y prendre pour aborder les gens ? Pourquoi ne pas commencer par ouvrir la conversation avec les commerces de proximité ?

Commenter