10 astuces pour avoir la positive attitude au quotidien

Par 8 Mai 2012 34 Commentaires

10-astuces-pour-avoir-la-positive-attitude-au-quotidien

Le bonheur ne vient pas de l’extérieur ! Vous l’avez lu, entendu, et vous y adhérez. Simplement, être heureuse quand il fait moche, quand on croule sous le travail, ou quand on essuie quelques disputes avec notre compagnon, ce n’est pas toujours évident.

Pourtant, en séduction comme dans la vie, les personnes les plus positives réussissent mieux, sont mieux entourées. Bref, elles créent un cercle vertueux autour d’elles : plus elles sont heureuses, plus des évènements positifs interviennent dans leurs vies et plus elles sont heureuses.

Alors, comment faire partie de ces personnes qui sont épanouies, qui plaisent ?
Voici 10 petites astuces à appliquer au quotidien pour déborder de joie de vivre.

 

1. Se réveiller avec une musique entrainante

Le matin, c’est sacré. L’humeur dans laquelle nous nous levons conditionne une partie de notre journée. Donc, pour éviter de démarrer la journée morose, on coupe les informations et on écoute une musique qu’on aime.

Selon ce qu’on aime : quelque chose de doux, d’entrainant, ou simplement quelque chose qui nous fait pousser la chansonnette sous la douche. Et pourquoi pas les tubes des années 80 ?

On part au boulot moins stressée, plus détendue. Et s’il fait beau : on n’a AUCUNE raison de passer une mauvaise journée !

 

2. Sourire

« N’attendez pas d’être heureux pour sourire, souriez plutôt afin d’être heureux.» disait Edward L. Kramer.

Ce n’est pas parce qu’on vit une période difficile/stressante qu’on est obligée d’être malheureuse et d’afficher une tête d’outre-tombe!

Si vous souriez, vous devenez instantanément plus séduisante. Vous apparaissez comme ouverte et sociale. Les gens viennent plus facilement vers vous. Ils vous sourient, ou sont aimables en retour. Vous souriez de plus belle… et, c’est à nouveau un CERCLE VERTUEUX.

Enfin, le sourire change aussi la perception que vous-mêmes avez de vous. Vous vous voyez comme plus positive et, par ce simple fait, le devenez.

Bref, sourire : c’est SE faire du bien et faire du bien aux gens qui nous côtoient.

 

3. Faire un compliment par jour

Oui, un compliment par jour. Et, en plus, il faut qu’il soit sincère.

Ce peut être :

    • Des compliments précis : dire à un collègue qu’on a apprécié son intervention en réunion sur tel sujet.
    • Des compliments généraux : dire à votre mec qu’il vous rend heureuse
    • Des compliments publics : dire à votre boulangère que vous adorez ses petits pains devant d’autres clients
    • Des compliments détournés : proposer d’amener un café à sa secrétaire, parce qu’elle n’a pas arrété aujourd’hui.
    • Des compliments rapportés : Dire à votre meilleur pote qu’au repas de famille auquel vous l’avez invité, votre mère l’a trouvé GENIAL.

 

A vous de calibrer selon la personne.

On pense quelque chose de gentil, pourquoi se priver d’offrir une parole gentille? Et pourquoi priver l’autre de quelque chose qui lui fera du bien ?

Encore une fois, la personne en face de vous sera surprise, mais SINCEREMENT touchée de l’attention. Quoi de mieux pour être heureuse que de faire plaisir ?

 

4. Profiter du soleil

Enfin les beaux jours ! C’est le moment de faire un plein de soleil !

Il est aujourd’hui scientifiquement prouvé que le soleil nous met de bonne humeur.

La lumière du soleil bloque la fabrication (synthèse) de mélatonine (hormone du sommeil). Cette hormone en surdose dérègle le rythme du corps (chronobiologie) et peut provoquer une asthénie (fatigue psychique et/ou physique). En hivers, certaines personnes souffrent de dépression saisonnière : en manque de soleil, elles produisent trop de mélatonine.

Donc, pourquoi se compliquer la vie quand on peut faire simple? A chaque pause au boulot/cours… prenez un grand bain de soleil.

(Note : de plus le soleil assèche la peau et diminue les boutons. Pensez, tout de même à l’hydrater )

 

5. Faire du sport

Ce n’est plus à prouver : faire du sport est bon pour vous !

    • vous raffermissez votre corps = vous complexez moins
    • vous vous musclez = meilleure forme physique
    • vous vous dépensez = meilleure forme morale

 

De plus sport augmente le débit sanguin dans le cerveau, donc augmente son apport en oxygène, nutriments, hormones. En gros, le sport nourrit votre cerveau.
Vous avez déjà entendu l’expression « faut que je m’oxygène la tête ? ». Même principe.

 

6. Penser du bien de soi

Encore aujourd’hui, penser du bien de soi apparaît pour certaines personnes comme de la prétention.C’est FAUX.

Comment peut-on sincèrement penser du bien des autres, être positif si on a une mauvaise estime de soi ?

Certes, une estime de soi convenable, pour ne pas dire bonne : ça se travaille. Plus vous faites des choses dont vous êtes fière, qui correspondent à vos valeurs, plus vous prendrez confiance en vous.

Mais pour les jours où tout s’effondre ou le moral est au plus bas, il y a un petit truc qui aide à se remettre dans des rails positifs : se réciter mentalement/par écris, la liste des qualités que l’on possède.

Oui, on n’est pas parfaite.
Oui, se remettre en question : c’est bien.
MAIS se laisser bouffer par la remise en question c’est s’assurer de voir notre sourire partir aux oubliettes !

 

7. Diminuer son temps d’écran

L ‘écran, ce n’est pas très bon.

  1. Il nous pousse à moins d’activité physique : moins d’oxygénation du cerveau.
  2. Il nuit à notre chronobiologie (rythme du corps).
  3. On passe du temps devant des choses abrutissantes.

En gros, l’ordinateur et la télé à outrance nuisent à notre corps, à nos rythmes biologiques, et ne nous apportent pas forcément plus de culture.

Donc trions : quels sont les sites, les émissions qui sont importantes pour nous ? Qu’est-ce qui ne nous apportent rien ?

Tentez, par ce biais, de diviser par deux votre temps actuel d’écran.

 

8. S’accorder un plaisir alimentaire par jour

C’est la période des régimes draconiens avant l’été. Beaucoup d’entre nous tentent de perdre ces trois kilos accumulés pendant l’hiver.
Certains régimes ne sont pas très bons pour la santé, mais vous le savez probablement mieux que moi. Le problème c’est que l’on craque souvent, et que tous les efforts se retrouvent vite réduit à néant.

Pour ne pas craquer, pour ne pas tomber dans une obsession de notre régime : accordez vous UN PLAISIR par jour.

Je ne parle pas de la glace trois boules avec supplément chantilly et chocolat mais d’un carré de chocolat à la fin du repas, d’une bonne mozzarella dans vos tomates… Bref, quelque chose qui préserve votre PLAISIR de manger.

 

9. Savoir que l’on ne fait jamais d’erreurs

L’inventeur de l’ampoule, Tomas Edison [on reste dans la lumière] a fait de nombreuses tentatives avant de parvenir à inventer l’ampoule. Il aurait pu voir ces tentatives comme des échecs mais, à la millième tentative, il a répliqué : «Je n’ai pas échoué mille fois. J’ai découvert mille façons de ne PAS inventer l’ampoule».

Parfois, on ne trouve pas les bonnes solutions, on essuie des « échecs ». Au lieu de se flageller, on peut partir du bon pied, en se disant qu’on a appris comment « ne pas atteindre notre objectif ». Ainsi, il n’y a pas d’erreurs à proprement parler, simplement des essais et des apprentissages.

 

10. Se rappeller les trois meilleurs moments de la journée

Une bonne astuce pour s’endormir l’esprit tranquille. Une journée est toujours faite de hauts et de bas. Mais pourquoi [diantre!] vouloir se rappeler les mauvais moments. Focalisez votre attention sur les trois meilleurs moments de votre journée. Notez-les, si vous tenez un journal intime/carnet de bord. Focalisez sur ce qui vous rend heureuse, pas le contraire.

Et vous quels sont vos trucs et astuces pour être positive au quotidien ? Quels ont été vos trois meilleurs moments de la journée ?


Séduire CET Homme

Comment séduire LE mec que vous convoitez – même si la situation semble compliquée... Un guide "étape par étape" pour faire tomber amoureux un ami, un collègue...

> Découvrez Séduire CET Homme



Commentaires (34)
  • Delia | 11 mai 2012

    Sympathique article qui rappelle comment profiter des petits instants et se re-concentrer sur soi
    Bref, j’aime ^^

    • Anashka | 11 mai 2012

      Merci Délia ! Et contente de te croises par ici.^^

  • oulalaa | 11 mai 2012

    sa fait du bien ce petit article!!
    j’aime l’idée des 3 bonnes choses de la journée avant le coucher!

    je suis plutôt assez négative, toujours a me plaindre et voir le pti truc merdique même quand tout va bien plutôt que de me dire tout va bien sauf ce pti trucs donc sa aide ces ptites astuces! merci! :D

    mais le pti truc que j’aime, mp3 a fond le matin sur le trajet du boulot en bus, sa me réveil et me mets de meilleurs humeur.
    le réveil avec un bon pti déj’ aussi!

    sinon le soir prendre XHeures dans la salle de bain pour se cocooner a fond,manucure mains/pieds,rasage,gommage,soins etc… après on se sent toute belle toute bien :D

    • Anashka | 11 mai 2012

      Tu sais pourquoi tu es négative ?

  • Alice | 29 décembre 2012

    La technique des trois moments positifs (ou pour lesquels on est reconnaissant) est genial, j’essaye de les noter dans un carnet avant de m’endormir. En plus ca nous pousse dans la journee a reperer les moments cool a memoriser.

  • Délitsia | 20 janvier 2013

    Ici, Billie ! En plus c’est un article parfait dont tu devrais t’inspirer, c’est THE solution pour remonter les pentes :D ( je commence quand tu seras là ^^ )

  • Délitsia | 21 janvier 2013

    A Billie et à Anashka ( si tu veux lire l’histoire dans l’ordre chronologique, c’est plus sympa ^^)

    Tout d’abord, vous m’excuserez pour la longueur, c’est pas facile de résumer 4 ans de sa vie en parlant de son ressentie ! donc je posterais en plusieurs fois et j’essayerais de le faire d’une forme un peu sympa, comme une petite histoire ^^

    Mon ex est un garçon que j’ai tjs connu, depuis que je suis petite car nos parents sont des amis depuis longtemps, il est pote avec mes cousins, à l’habitude de venir chez nous. Il fait partie de ma vie, je dirais même de ma famille.
    Sauf qu’on vit pas dans le même pays, je le vois environ une fois par an, parfois plus et généralement en été pendant les grandes vacances.

    Quand j’étais jeune, on était pas très proche. Je le trouvais trop distant et antipathique, donc je discutais pas bcp avec lui. A l’adolescence, ça a changé, on s’est trouvé pas mal de points communs et on était assez complice. On s’est tourné autour pendant un certain moment sans qu’il ne se passe rien jusqu’au jour où il s’est penché pour m’embrasser ( je lui avait pourtant bien dit que c’était pas une bonne idée !! :P)
    On avait décidé de cacher notre relation aux autres, car c’était plus simple comme ça. C’était très particulier nous deux, j’ai passé 2 mois avec lui quasiment tous les jours, il y avait une attraction énorme entre nous mais on se retrouvait que le soir, dans les escaliers ou sur la plage. C’était juste magique ! :D
    Comme je disais à Anashka, le truc avec lui c’est que j’avais l’impression de transformer un crapaud en prince charmant. Il a complètement changé quand on était ensemble. Il était doux, attentionné, protecteur et surtout très ouvert, il se confiait à moi et me parlait de tout. L’antipode de son caractère habituel et il me disait que « ça », c’était le vrai lui. Je me suis vraiment sentie amoureuse de lui quand j’ai compris pk il était bien avec moi. Cela ne se résumait pas à un physique ou une admiration (même si c’est vrai que, physiquement, c’est quasi mon idéal ! Mon type de mec, mais je tombe pas amoureuse d’un physique, ça m’attire seulement nuance ^^) C’est vraiment le fait de me sentir utile, de lui apporter quelque chose de positif qui m’a touché.
    Voilà, j’essaye de te poser un peu le contexte :)

    Bien sure, je savais que ça n’allait pas duré et qu’on allait devoir se séparer à la fin de l’été. On a vraiment vécu ces moments sans se poser de questions, jusqu’à la dernière minute, on était dans les bras l’un de l’autre sans discuter de la suite, de si on allait rester ensemble ou pas. Pour moi, c’était pas envisageable car je pensais qu’il ne voudrait pas et j’ai jms vraiment été pour les relations à distance. Je m’étais préparé à devoir l’oublier. J’ai pleuré et re pleuré dans mon sandwich quand on s’est quitté et que j’étais seule à l’aéroport. C’était une déchirure pour moi, quasi insupportable, de devoir le quitter au top de notre relation, à l’apogée de nos sentiments. J’ai essayé de pas pensé à lui les jours qui ont suivit mais il ne me facilitait pas la tache. Il me parlait comme si on était tjs ensemble, il m’a dit qu’il avait pleuré quand j’étais partie … il disait qu’il m’aimait et qu’il ne savais pas vivre sans moi. Bref, impossible de juste songer à l’oublier dans ces conditions. Et puis, comme toi avec Dim, je le voyais partout et dans tout ce que je faisais.
    Je me suis donc dis, ok, on va tenter de rester ensemble, ça sert à rien de s’obliger à rompre alors qu’on s’aime tjs et on verra bien par la suite. Au fond, j’étais trop contente, je l’imaginais même pas :)

    ( La suite demain ;) )

    • Anashka | 21 janvier 2013

      J’attend la suite avec impatience.

  • Délitsia | 23 janvier 2013

    Alors voila la suite avec un peu de retard dsl, j’ai appris un peu tard que j’avais un oral aujourd’hui … ^^

    Loin des yeux loin du coeur :

    La suite, c’est que la distance était très dure à tenir ! Ne pas le voir, le toucher toussa … je me lançais dans de grosses études sur concours et je passais mes aprems dans les bibliothèques. Souvent je pleurais sur ma chaise, comme ça, quand j’entendais des musiques qui me le rappeler. Je voyais son spectre partout. Mais bon je tenais le coup, mon petit plaisir c’était de rentrer chez moi le soir, de me connecter et de lui raconter ma journée, d’écouter la sienne, de rigoler avec lui … C’était nos moments. C’était très important pour moi.

    Sauf que ça n’a pas duré …. il a commencé à se faire distant et plus froid. Il restait moins longtemps à parler avec moi, parfois il ne venait même pas, il appelait pas. Il redevenait le mec mystérieux et froid que j’avais connu, il remettait son masque. Alors je te laisse imaginé comment mon imagination s’est emballée !! Il ne me donnait aucunes explications à son comportement, il était fermé comme une huitre et moi, par fierté et par peur de sa réponse ptet, je lui demandais pas de comptes, mais à coté de ça, il ne prenait aucune décision pour nous deux. Il laissait les choses s’effilochaient sans donner de raison. Il avait le comportement d’un mec lâche : il attendait tout simplement que je me lasse et que je mette fin à tout ça moi même… Je l’ai vite compris mais je trouvais ça trop facile ! Je voulais que ce soit lui qui assume son revirement, après tout, c’est lui qui avait commencé !
    Du coup, j’ai fait la fille qui comprenait rien mais de mon côté je faisais un gros travail sur moi même pour l’oublier et ça a fini par marcher ! Il ne se décider tjs pas à faire bouger les choses, donc un soir j’ai mis les pieds dans le plat et je lui ai dit qu’on allait dans le mur et que ça servait à rien qu’on continu. Il s’est excusé et m’a dit que la distance avait un rôle trop important dans tout ça, qu’on verra quand on se reverra … Loin des yeux, loin du coeur hein, le proverbe se vérifie.
    Pour moi, c’était clair, il n’y aurait pas de « on verra quand on se reverra ». J’avais rompu, je me sentais bien, OUI ça avait marché, j’en étais sur, il m’avait fait vivre un enfer et moi je l’avais oublier, j’avais réussi !!

    Le meilleur ami :

    Entre temps, peu avant que je romps avec mon ex, j’avais aussi repris contact via fb avec son meilleur ami qui se trouvait être aussi un pote à moi que je voyais svt en vacances quand on sortait tous ensemble avec mon ex. Au début, on parlait comme ça de temps à autre. Puis, plus ça allait mal avec mon ex, plus il me fuyait, et plus moi je passais du temps à discuter avec ce mec en attendant que mon ex se connecte. Je m’entendais bien avec lui, on avait énormément de points communs, cela en était effrayant ( je trouvais ça bizarre même !! ). Mais il était là, lui. Toujours au rdv, il a commencé à se confier à moi et moi aussi (bon pas sur mon ex hein ^^) et au fil des semaines on passait de plus en plus de temps à parler. Je comblais un manque, vraiment. Au fond, si mon ex m’avait accordé le quart du temps que son pote m’accordait, ça m’aurait largement suffit … Parfois, j’ai eu des petits doutes sur ses réels sentiments mais comme il me parlait d’autres filles et qu’on était loin, je me disais que c’était rien et que je me faisais des films donc j’étais rassurée. Je pouvais continué à être son amie, ça m’aidait tellement …

    • billie h | 25 janvier 2013

      Well, je viens tout juste de voir ton histoire, ça m’a occupée un moment et ça fait plaisir, après 2 jours enfermée dans ma chambre à cause d’une super grippe… ^^
      J’ai lu ton histoire et en certains points elle me fait penser à moi avec Dimitri, par rapport à la distance, les larmes, le manque, lui qui est de moins en moins là pour parler… Ton ex tu le connaissais depuis toujours, moi je suis sortie avec lui alors qu’on ne se connaissait que depuis une ou deux heures, mais j’avais l’impression de le connaître depuis toujours, comme une évidence, tu vois ?
      Moi non plus je ne tombe pas amoureuse d’un physique, mais d’une personnalité. ;) (d’ailleurs au début je ne le trouvais pas hyper beau, j’avais même prévenu mes potes pour pas qu’ils s’attendent à voir un beau gosse, et je m’en suis terriblement voulue quand on m’a dit « mais attends ça va, il est pas moche ton mec ! », je me suis rendue compte que j’avais carrément noirci le trait, et que non, évidemment qu’il n’est pas moche !)
      Sinon, moi aussi je lui ai apporté quelque chose. Je me suis sentie utile, et j’ai vu la différence au bout de quelques mois de relation. Ce n’était pas le fait qu’il ne s’ouvrait pas, qu’il se cachait, non lui son problème c’était qu’il se sentait moche. Il avait une estime de lui-même vraiment faible, il n’avait pas du tout confiance en lui. Un matin, au début où on sortait ensemble, on était tous les deux dans sa salle de bain, moi me démaquillant et lui se lavant les dents. J’ai remarqué qu’il évitait à tout prix le miroir et je lui ai fait remarqué. Il m’a dit sur un ton énervé (contre lui-même) qu’il aimait pas se regarder, qu’il se trouvait moche, etc. J’ai été très choquée, et je crois que c’est à ce moment là que je me suis rendue compte à quel point je le trouvais beau. Depuis ce jour là, j’ai tout fait pour qu’il prenne confiance en lui, qu’il comprenne qu’il est beau, qu’il mérite qu’on l’aime et qu’il mérite de s’aimer. Et j’ai réussit. Quelques mois plus tard il se regardait dans la glace en me prenant dans ses bras et disait « on est beaux tous les deux… »

      Pour en venir à la distance maintenant. Moi la différence, c’est qu’il a décidé de mettre fin à notre relation pour ne rien gâcher, pour qu’on garde une image positive de notre histoire (ce qui me donne une chance en plus pour le récupérer), sans qu’on la détruise totalement à distance, ce qui d’après ton histoire et bien d’autres histoires, arrive en général.
      Il a tout fait pour que je ne souffre pas, pour que tout se passe pour le mieux, il a pris ses responsabilités, et en soi, il a été parfait tout le long. Dans notre relation jusqu’à sa façon de rompre. Et je ne lui en veux pas. Evidemment je souffre, beaucoup, mais je ne peux pas lui en vouloir, car il a fait les choses comme il fallait. Il a fait en sorte de ne pas me laisser trop d’espoir, pour que je puisse passer à autre chose plus facilement… Ce n’est pas lui qui revenait sans arrêt me voir, c’était moi. Si ça avait été lui, il aurait fait le contraire de ce pourquoi il m’avait quittée. Mais moi je pouvais me le permettre puisque c’est moi et ma ville qu’il avait quittées. Même quand il m’a souhaitée mon anniversaire, il m’a dit qu’il était pour le mieux qu’on ne se parle plus, parce qu’il souffrait de ne plus me voir, et que quand on se parle ça lui rappelle un certain manque. Finalement, lui et moi on en est au même stade… Sauf que lui c’est un mec, et qu’on ne gère pas les choses de la même manière, mais au final lui aussi il galère je pense…

      Le fait qu’il ait rompu pour nous éviter de (trop) souffrir, qu’il ait tout assumé, que rien de notre histoire n’ait été gâché, que tout ça se soit fini de cette manière, c’est aussi tout ça qui fait que j’ai autant de mal à tourner la page… (bon, il est vrai que je n’essaye pas, mais j’ai de quoi garder espoir ! En plus il m’a laisser entendre 2-3 trucs qui ne me poussent pas à tourner la page il faut dire…)
      Et lui, même s’il n’est peut être pas aussi excessif que moi, qu’il ne pleure pas (quasiment) tous les jours, je me dis qu’il est fort probable qu’il ait aussi du mal à m’oublier. Après tout, on en était au même stade en se rencontrant, au même stade en se séparant (le plus important: plus longue relation au bout d’un mois pour tous les deux, première fois qu’on entendait quelqu’un dire je t’aime, et première fois qu’on aimait à ce point là.) Et puis, j’étais quand même la plus belle chose qui lui soit arrivé, et il m’a dit ça en pleurant, et en précisant que ça faisait 5 ans qu’il n’avait pas pleuré…
      (je me rassure un peu en disant tout ça, désolée encore un roman ! :p )

      • Délitsia | 25 janvier 2013

        Lol ne t’inquiète pas pour le roman car mon histoire est loin d’être finie, à vrai dire il ne s’agit que de la première année … je t’avais dit que c’était très compliquée …. Mais moi en tout cas j’ai bon espoir pour toi et Dimitri ! Je pense que t’as de bonnes chances de le retrouver dans 5 mois ! ;) Il réagit comme ça, pour les mêmes raisons que mon ex que je vais te raconter mnt …

  • Délitsia | 25 janvier 2013

    La suite donc,

    Les retrouvailles :

    Cette année là, je suis retournée une semaine pour un mariage avant l’été, donc j’ai revu mon ex. J’avais appréhendé ce moment, mais ça c’était hyper bien passé car je n’avais rien ressentie en le voyant. Pas de sentiments amoureux, pas de colère, j’étais juste contente de le retrouver. Ohlala comme j’étais fière de moi ! Je me suis dit que j’étais la reine du zappage ! Jusqu’à la veille de mon départ …. Mon ex passe chez moi …. et me parle, se confie, m’explique à quel point ça a été dur pour lui quand je suis partie que c’était trop douloureux de gérer les sentiments et la distance, que ça faisait trop mal au coeur. Il m’a expliqué que la distance, la froideur qu’il avait prise par la suite étaient nécessaire, pour ne pas remuer le couteau dans la plaie, car son coeur était fragile, il fallait du temps pour oublier. Il m’a dit que pour lui j’étais comme une drogue à laquelle il ne devait plus touchée, c’était le seul moyen pour lui de sortir de la crise. Il a fini en disant « si seulement tu vivais ici …. » et Moi, pendant tout ce temps où il a parlé, j’ai pas ouvert la bouche, je suis restée figé, incapable de dire un mot, c’était le drame. Tout mes sentiments remontaient à la surface. Toutes mes certitudes s’écroulaient autour de moi, j’avais rien oublié du tout !! Pourtant j’avais été si sur de moi …. Il suffisait qu’il me dise qu’il tienne toujours à moi pour que tout revienne … c’était ça ?! J’étais liée à ses sentiments à lui ?! La grosse CLAQUE que je venais de me prendre ! Je me sentais si bête, si faible d’avoir crue que j’avais gagné la partie.

    Le lendemain, je lui ai envoyé un texto, pour m’excuser de mon manque de réaction et aussi pour être sincère … Je lui ai dit que mes sentiments étaient revenus et que je m’y attendais pas du tout. Il m’avait répondu que c’était la vie, qu’on s’aimait tjs mais qu’on vivait trop loin pour le partager.
    Quand je suis rentrée, il a reprit contact avec moi sur internet. Je lui ai dit mais pk tu fais ça alors que tu m’as dit qu’il fallait plus qu’on se parle ?! et il me disait  » je résiste pas, bloque moi ». Bref, on redevenait de plus en plus proche et il me parlait comme si tout allait reprendre une fois l’été arriver, alors j’étais pleine d’espoir car de mon côté aussi, tout revenait :) (J’étais un peu comme toi mnt, entrain de me dire aller plus que 3 mois à tenir et je le retrouve pour de bon ! On pourra vrmt en parler, discuter et trouver une solution …mais ensemble)

  • Délitsia | 25 janvier 2013

    Les aveux :

    C’est le moment qu’a choisi son meilleur ami pour m’avouer en bloque qu’il avait des sentiments pour moi et qu’il tenait plus, fallait que ça sorte, qu’il m’avoue tout. C’était horrible ce soir là, j’étais complètement perdue entre ses aveux et ceux de mon ex qui flottaient encore joliment dans ma tête et là, j’ai réagi comme si on venait de rompre froidement avec moi …. car je perdais bien quelqu’un avec cet aveu, je perdais mon ami qui avait été si important pour moi. Il m’avais fait promettre de ne rien dire à mon ex, je ne savais pas comment réagir, je voulais pas perdre son amitié c’est égoïste mais pour moi, son amour était un leurre, c’était un OI, un amour basé sur des conversations virtuelles … ça faisais presque deux ans qu’il m’avait pas vu ! Je trouvais ça débile de balayer notre amitié pour un amour qui était illusoire. Alors je lui ai dit prend le temps qu’il te faut, on va arrêter de se parler pour le moment, et quand t’auras oublié et que tu seras revenu à la raison, on pourra rester amis … on s’est donc mis d’accord sur ça.

    Et la suite demain pour le 2e été ( j’ai presque envie de dire « demain dans le prochain épisode de …. » :P )

  • billie h | 26 janvier 2013

    Ah oui c’est vrai, ça dure un moment, tant mieux, ça fait de la lecture, j’adore ça ^^ et je pense aussi que le mien réagit comme ça pour les mêmes raisons que le tien. Juste une question, ça faisait combien de temps que vous sortiez ensemble avant que vous soyez séparés puis que tu mettes fin à votre histoire ?

    J’espère vraiment qu’en se retrouvant, s’il a réussit à « m’oublier » (des histoires comme ça ça ne s’oublie pas, surtout que je serai toujours son chat m’avait-il dit), en me revoyant les souvenirs lui remontent à la gueule et qu’il se rendra compte qu’il ne peut pas m’oublier… Un peu comme toi en revoyant ton ex quoi.
    Tu vis dans quel pays ? Et lui où ? Vous avez pas de limite, un moment où vous pouvez vous dire à ce moment là on pourra se revoir tranquillement… Au moins avec Erasmus par exemple, on peut se dire dans tant de temps ce sera fini, il ou elle revient et on pourra reprendre « comme avant » (plus ou moins, je pense que ça ne peut jamais être comme avant, mais ça peut même être mieux)..
    Moi je pourrais me dire « dans 5 mois c’est bon, il revient et on sera tranquille pour recommencer notre histoire sur les bases saines et solides qu’on a crées », s’il ne m’avait pas dit qu’il y avait des chances qu’il ne soit pas dans la même ville l’an prochain à cause de science po….

    C’est trop nul quand une amitié comme ça foire à cause de sentiments chelou. C’est dans ces moments que j’ai du mal à croire à l’amitié fille garçon.
    Hâte de connaître la suite ! :)

  • Délitsia | 28 janvier 2013

    Coucou Billie et Anashka ! Alors on est resté physiquement ensemble pendant 2 mois, et je suis revenue en France. Puis on est resté à distance ensemble environ 5 mois donc en tout ça aura fait 7 mois, c’est pas trèèèèès long (enfin de mon point de vue ^^) mais étant donné le contexte, le fait qu’on se connaissait toussa … ( je ne dirai pas où est-ce qu’il vit, mais c’est loin je peux pas faire un tour le week end quoi ^^) Une limite ? Peut-être un jour, l’année prochaine … je t’en parlerai après car tu comprendra mieux mes raisons une fois avoir lu toute l’histoire :)

    Le 2e été :

    J’attendais bcp de nos retrouvailles puisqu’on était resté en contact et dans de très bon termes. Je voulais voir si je le retrouvais tel que je l’avais laissé , un an auparavant. Comme toi, j’étais quasi sur qu’on se remettrai ensemble car dans nos conversations, il me parlait de projets, de futur à deux … En effet, au début ça c’était bien passé. On se retrouvait mais petit à petit, sans précipiter les choses. C’était des carresses dans les cheveux, des calins, des mots doux. Puis j’ai du aller voir de la famille pendant une semaine, semaine durant laquelle il m’avait vrmt trop manquer et j’avais qu’une envie c’était de rentrer et de le prendre dans mes bras, de lui dire que tout était tjs là, malgré ma méfiance, j’y pouvais rien !

    Sauf que voilà, quand je suis revenue, il était complètement différent, du jour au lendemain, il a remis son masque, distant, froid, je comprenais plus rien !! J’avais l’impression que mon coeur se gelifier sur place. Pk il réagissait comme ça ?! J’osais rien lui demandé … en avais-je le droit ? …Puis à la fin de l’été, j’avais plutôt rien à perdre et il me fallait une réponse en face. Je lui ai demandé :  » As-tu réussis à oublier tes sentiments finalement ? » Il a baissé la tête entre les jambes et à marmonner un « oui, oui c’est bon et toi ? » Moi ?! Lool, Bah moi ça va, c’est cool super vak ! La vie est belle -_- Non, sérieusement, moi je lui ai dit que je ne retrouvais pas du tout celui dont je suis tombée amoureuse, qu’il avait disparu. Il me répond « oui, c’est normal ». Il mentait, je le savais, je le connais par coeur….

    Bref après cette petite mise au point, je le voyais rouge !!! Comment il avait pu me faire ça ?! Je l’avais oublié, et c’est lui qui est revenu avec toutes ses paroles là, qui m’a tout fait revenir, m’a donné de l’espoir pour finalement me dire « c’est bon j’ai oublié ?! Genre fausse alerte ?! J’étais trop énervée contre lui …. Ce n’est que bien plus tard que j’ai appris la raison de se revirement …

    Le retour du meilleur ami :

    Quelques jours avant que je parte, son ami me contact et demande à me voir avant que je parte (je l’avais évité, tout le temps où j’étais là bas car j’étais pas sur qu’il avait gérer son histoire d’OI sur moi) Je lui demande si il est sur, si c’est pas une mauvaise idée, il m’assure que c’est bon, que c’était juste une fixette et que ce sera un rdv « entre amis » et me propose donc un café chez lui. Je décide alors de passer le voir en fin de journée. Sauf que il me met très mal à l’aise, trop au petit soin, trop de mise en scène et pire, ça fini très mal car il essaye de m’embrasser et je le repousse. Il se confond en excuse, je lui dit ok c’est bon mais je pars sur le champs de chez lui. J’avais envie de pleurer.

    L’année du néant :

    Toute l’année qui a suivi, je n’ai eu aucune nouvelles de mon ex et je n’ai pas cherché à le recontacter non plus. Avec son pote, on s’est reparlé mais pas bcp. Je me sentais très mal par rapport à lui car il semblait pas en forme, un peu dans une période de dépression à la suite de ce qui c’était passé ( du moins c’est ce que j’imaginais) Je me voyais pas l’envoyer balader en lui disant me parle plus, je veux plus aucun contact avec toi. Il avait été mon ami et j’oubliais pas ce que lui avait fait pour moi. Je parlais le minimum syndical avec lui en me disant qu’il rencontrerait une fille bien dans l’année et qu’il se voilerait plus la face avec moi.

    La suite demain pour le 3été, copines, le pire de tous :D

  • Délitsia | 29 janvier 2013

    Ah oui, je tenais aussi à te préciser : Non Dimitri ne t’as pas oublié et ne t’oublira pas :) il essaye d’abord de rejeter en bloc ses sentiments car ça lui fait du mal, quand il se rendra compte que c’est pas possible, il va les accepter et apprendre à vivre avec, plus ils feront parti de lui, moins ça lui fera mal (cette étape prend plus ou moins de temps selon les personnes) . Tout dépendra de ce qu’il va décider après, de comment sa vie (et la tienne) va évoluer, une fois que vous vous serez retrouver. Mais comme vous vous retrouvez dans relativement peu de temps, je pense que il attend la même chose que toi, c’est à dire pouvoir vous remettre ensemble dans 5 mois :)
    Le mieux pour toi serait de ne pas faire de fixette la dessus (comme moi je l’ai fait) car tu tombes de haut quand ça marche pas comme prévu, la vie ne suis pas un court logique … mais comme je sais que tu es déjà en fixette sur ça et que ça t’aide … je te souhaite alors que ça finisse bien :) Gardes en tête quand même qu’il y a toujours un revers à la médaille ! On rediscutera de tout ça une fois que j’aurai fini mon histoire car tu verras que les grands amours, même après plusieurs années, ça ne s’oublie pas, et des deux côtés.

  • billie h | 30 janvier 2013

    7 mois, c’est la longueur de mon histoire avec Dimitri. Au bout d’un mois c’était pour tous les deux notre plus longue relation, donc je dois dire qu’en fait 7 mois c’est pas rien..
    Hmm… Tu avais de très bonnes raisons d’y croire, s’il te parlait de futur, de projet à deux, et puis vous aviez gardé contact… Moi je ne suis sûre de rien, j’espère juste de tout mon coeur, parce que si ça ne se fait pas, honnêtement je n’arrive pas à voir comment je pourrais être heureuse encore… Quand je pense à lui, j’ai un objectif. Quand je suis vraiment paumée, je pense à lui, je pense à juin, et je me rappelle où je vais. Mais quand j’imagine deux secondes qu’il y a la possibilité qu’il ne veuille plus de moi, alors là je panique et je me dis que c’est totalement impossible. J’avoue que je ne me donne aucune alternative, si ça ne marche pas je ne sais pas comment je vais faire… Je me vois rentrer, lui qui ne veut plus de moi, et je ne me vois pas heureuse, je ne me vois pas du tout en fait. Je crois que je ne peux même pas sérieusement l’imaginer, l’envisager, ça me fait trop trop peur. Bref, je ne suis sûre de rien en réalité, on ne se parle plus depuis presque 2 mois, aux dernières nouvelles il ne voulait plus qu’on se parle « c’est pour le mieux je pense », et il a été assez clair sur le fait qu’on était séparé… tout ce que j’ai donc ce sont des espoirs. (Si j’étais croyante je pourrais prier pour mettre toutes les chances de mon côté… Mais non.)
    Non je ne veux pas qu’il m’oublie, mais je sais qu’il ne le fera pas, j’ai été très importante pour lui, autant qu’il l’a été pour moi je pense. Donc non, même si on ne gère pas tous les choses de la même façon, je ne pense pas qu’il m’oubliera. Et encore moins cette année, puisqu’il a quitté Lyon j’étais là et que quand il reviendra je serai là aussi. J’espère VRAIMENT que tu as raison (et que pas mal de mes potes aussi) et qu’on se retrouvera. Pour l’instant je ne sais pas s’il a envie de la même chose que moi, je pense plutôt qu’il n’y pense pas, qu’il fait sa vie, comme d’hab (là bas il a une vie cool, mais il n’y a rien à dire de plus que les cours, les potes et les soirées. Et ce n’est pas un gros dragueur, donc bon… Ma plus grande peur pour l’instant, c’est qu’il rencontre une meuf. Les plans culs je m’en fous, tant que je ne sais rien, mais des sentiments ça non. D’un côté je ne pense pas qu’il en soit plus capable que moi. On en était tellement au même point en se rencontrant et en se quittant, on doit bien ressentir et vivre à peu près les mêmes choses…)

    La seule chose qui pourrait faire qu’il ne veuille plus de moi en revenant, c’est qu’il doive partir dans une autre ville pour ses études en septembre, et donc qu’il ne veuille pas risquer de retomber amoureux et de devoir se reséparer de moi une nouvelle fois. Parce que moi je serais prête à me taper les trajets tous les week ends pour aller le voir, j’aurai l’argent avec mon alternance.. Mais lui… Il peut être tellement compliqué, se prendre tellement la tête…
    En tout cas, hâte de lire la suite ! ^^

  • billie h | 10 février 2013

    waiting for la suite avec impatience ! :)

  • Délitsia | 10 février 2013

    Oulala !! Oui t’as bien fait de me le rappeler j’avais complètement oublié !! ( t’as du t’en douter lol) On m’a avancé mes exams alors c’est un peu la foire en ce moment dans ma tête ^^ enfin bref donc la suite :

    Le 3e été :

    Les retrouvailles avec mon ex on étaient « normales », la colère était passée, il était toujours aussi distant et fermé mais je n’ai pas été perturber par le fait de le voir.
    Une amie, qui passait aussi ses vacances d’été dans le même pays que moi, me demande si je peux venir la chercher à l’aéroport et passer 3 jours avec moi le temps que le reste de sa famille arrive. Je lui dit ok pas de souci, on viendra te chercher avec mon cousin. Sauf qu’ils avaient prévu mon cousin et mon ex, de tous partir dans un complexe à ce moment là ( moi j’étais pas au courant ^^) donc mon amie a due venir avec nous.
    Elle a tout de suite était attirée par mon cousin et passait bcp de temps avec lui. Sauf que lui n’était pas trop intéressé, donc elle a vite changé de cible : mon ex, qui avait jusque là, à peine remarquer sa présence. Pourtant j’avais quand même pris soin de lui dire que c’était mon ex, qu’on avait une relation compliquer toussa, bref je pensais avoir été assez clair. Je fais pas partie de l’école « mon ex est ma propriété privé à vie  » ^^ mais là, pour lui, je me sentais pas prête à voir une autre fille le draguer sous mon nez. Et pourtant …. clairement j’ai pas eu le choix car mon ex a répondu positif à ses avances et le pire c’est que je pouvais rieeeeeen lui dire !! Même si ça se faisait pas trop de sa part, on était plus ensemble, il avait plus d’obligations envers moi… Mais moi j’ai cru passé les 3 pires jours de ma vie (bon j’exagère un peu, ptet pas mais c’était poignant comme sensation, on se sent tellement pas à sa place, on a juste envie de disparaitre, on a besoin d’air ). J’arrivais quand même à faire plus ou moins bonne figure, même si j’étais nerveuse et que je laissais rien passé à mon ex, la moindre petite occasion de l’embrouiller, de l’engueuler, je la saisissais et puis je le boudais pour ne pas lui exploser sa tête. On arrêtait pas de se crêper le chignon malgré ses tentatives de trêves lol. Je voulais plus voir sa gueule. Bizarrement, j’en voulais moins à ma copine car ça m’étonnais pas trop d’elle, c’était pas une fille en qui j’avais hyper confiance, c’était pas du tout dans mes plans qu’elle vienne avec nous. Elle s’est retrouvée là par la force des choses. Son comportement a juste confirmé certaines choses que je pensais d’elle. Mon ex par contre m’avait trop déçu ! J’avais confiance en lui, même si on était plus ensemble, jusque là j’avais tjs cru qu’il me voulait que du bien, qu’il me protégeait. J’aurai jamais pensé qu’il tenterait délibérément de me faire du mal. En faisant ça, il signait son « arrêt de mort avec moi ». Quand on essaye de me rendre jalouse, j’ai pas du tout la réaction de venir vers l’autre pour le récupérer. Je fais complètement l’inverse, je me braque, je tire une croix et c’est bon ! Je suis piqué au vif dans mon amour et mon ego ! Je me rabaisse pas …

    Quelques jours après, une fois qu’on était tous rentré du complexe, il vient me voir et me demande ma « permission » pour éventuellement continuer avec elle … lol God bless you lui ai-je dis. Franchement, comme si j’allais piquer une crise et lui dire naaaaaaaan t’as pas le droit !! Il avait bien commencé sans ma permission, alors il pouvait continué sans faire de courbettes ! Je pars du principe que quand on est un « ex » on a pas son mot à dire sur les relations qui suivent, on supporte et on se tait.

    J’avais eu qu’une seule exigence : qu’on ne me mèle pas à cette histoire, je voulais pas en entendre parler. Le point positif de la situation, mon ex était fini pour moi, je le voyais noir ! Je croyais qu’avec une telle histoire, je serais au fond du trou, c’était le pire des scénarios. Mais je l’ai mieux vécu que ce que j’avais imaginé car ça sonnait faut tout ça, leur relation. C’était du fake, j’y croyais pas une seconde. Il ne me restait qu’à attendre qu’il arrête sa comédie.

    Le renouveau :

    En rentrant de vacances, j’ai tout de suite eu une petite entrevue avec ma future ex copine, qui m’avait menti en face en me disant « nan il ne s’est rien passé du tout, ni avec ton cousin, ni avec ton ex ». Je lui ai gentiment fait savoir qu’entre nous, on se disait tout, que donc je savais tout et qu’elle pouvait disposé, effacé mon numéro toussa toussa … C’était tellement jouissif de lui poser ces questions, l’écoutant mentir tout en sachant la vérité ! La pauvre elle ne s’attendait pas, je l’ai viré en beauté. Bref Next la pouf de copine, mais je regrette pas de l’avoir connue ! C’était une pouf mais elle était vraiment très marrante :D

    Peu de temps après, le meilleur ami de mon ex me contact en me disant « écoute je m’inquiète il est tjs avec l’autre mais je la sent pas du tout en plus il est pas au courant qu’elle a essayé de gérer ton cousin juste avec lui, faut que tu lui dise tout » et blabla. Moi c’était hors de question que je m’en mèle ! J’avais trop le mauvais rôle en plus ! Il m’a dit que si je disais rien, il le dirait lui. Oulala, ok changement de plan, ça allait être répéter et déformer et de toute façon il saura que l’info vient de moi donc autant lui dire moi même…
    Bizarrement, depuis qu’il était avec ma copine ( à distance, elle habite en Fr aussi), mon ex était redevenu gentil avec moi et avait repris contact de lui même. Je l’ai donc appelé et je lui ai tout dit au téléphone. Par la suite on a eu une longue discussion sur le pk du cmt par internet. En gros il m’a dit qu’il ne l’aimait pas, que si elle était pas sérieuse ça changerait rien, qu’il ne verserait pas une larme pour une fille comme elle, mais qu’elle était sympa, qu’elle avait l’air bien accrochée et que dans ce cas là, la distance ne le gênait pas puisqu’il avait pas de sentiments. Il m’a dit « crois moi, je sais très bien ce que c’est que d’aimer à distance … et j’aurai pas pu.
    Euh ok, n’empêche que pour moi c’est complètement débile de rester à distance avec quelqu’un que t’aime pas, aucun but ! Mais après tout, c’était sa vie, il faisait ce qu’il voulait.

    Après cette discussion où j’ai vraiment pas pu m’empêcher de le questionner, il est svt revenu me parler en étant étrangement gentil, presque charmeur. C’était comme si il était satisfait que ça puisse me toucher ou que je me mèle finalement de ses affaires, en gros que je l’ignore plus quoi.
    Mais quoiqu’il avait derrière la tête, c’était trop tard pour lui, il m’avait trop blesser là.

    Le Père Noel est passé :

    Décembre. Contre toute attente, il décide de venir passé les fêtes en France, pour la première fois. Et comme il connaît personne ici, mes parents lui propose de l’héberger… Soit. Pour ma part, je n’étais plus en colère contre lui, on se reparlait, on était même redevenu complice. Je savais pas trop si il était avec elle à cette période, il n’a pas été la voir en tout cas et honnêtement, je voulais pas le lui demander. On était ensemble quasiment tous les jours, je lui ai fait visité ma ville, c’était vrmt cool, j’ai bien aimé ces moments là. Il y avait des moments où je le sentais perdu, hésitant, comme si il était tiraillé. D’autres où, il essayait de se rapprocher de moi, où on avait trop l’air d’un petit couple, surtout sur les photos. Parfois je voyais clair dans son jeu, d’un côté, j’étais attirée par lui mais d’un autre je voulais absolument pas qu’il tente un truc car j’aurai pas sur quoi faire ou je l’aurai ptet giflé :P En tant qu’ami, complice, je lui en voulais pas mais en tant qu’ex, c’était encore trop tôt pour m’approcher.
    N’empêche, j’ai d’excellents souvenirs de ces vacances ! J’ai adoré l’avoir avec moi et partagé tout ça. C’était des moments forts encore une fois. On a été triste tous les deux au moment où il est parti. Après ça, il s’est de nouveau éloigné de moi, sans raisons.

    Voilà la suite après ( rappelle moi si j’oublie ^^ )

    Ps pour Anashka : Si c’est possible, je préfèrerai que tu supprimes ce poste quand Bili l’aura vu car, certaines personnes peuvent facilement se reconnaitre, il y a bcp de détails, sinon tant pis c’est pas si grave. Et j’aimerais bien ton avis aussi sur tout ça Anash’, quand t’as un moment puisque t’as tous les détails ^^ (Je pense que ça sera formateur pour moi ! ^^ )

    • Anashka | 11 février 2013

      Déli, je ne supprimes pas les posts.
      C’est vraiment le seul truc que je ne fais pas. Parce que c’est mauvais pour le site. Et, comme tout le contenu est gratuit, je ne peux pas en plus me tirer des balles dans le pieds.

      Pour un retour, ce serait cool, de me le faire en plus court, mode synthèse. Généralement, ça me suffit ^^

      Bref, dis moi.

      • Délitsia | 12 février 2013

        Ok je comprend alors tant pis, de toute façon il y a pas grand monde qui postent sur celui ci, il est vieux ^^

        Et pour le retour, je t’en avais déjà parlé sur un autre article, seulement pas dans l’ordre chronologique des choses et pas avec autant de détails mais bon je pense que ça revient au même pour toi, les réponses seront surement les mêmes :) Si j’ai le courage de me replonger la dedans pour un résumé alors je le ferai :P Bisous et Merci pour tout !

        • Anashka | 13 février 2013

          Si tu as besoin d’un coin plus intime, abuse du forum ^^

          • Délitsia | 13 février 2013

            C’est vrai j’y ai pas pensé … et il n’était pas encore prêt quand j’ai commencé l’histoire lol

          • Anashka | 14 février 2013

            C’est vrai aussi.
            (Mais maintenant, tout beau, tout neuf et il n’attend que toi ;)
            Et vous pourrez discuter toutes les deux par MP, et ça, ça chouette.
            * Anashka repère les futurs très bonnes copines et arrange les coups * )

    • billie h | 13 février 2013

      Ah ouais, ce genre de potes je supporte pas. Ca me met tellement mal à l’aise ! Déjà le cousin et ensuite l’ex… Si on touche à mon chat (ex) je pète un énorme câble, mais si en plus c’est plus ou moins sous mes yeux et que c’est une pote à moi… J’attaque furie quoi.

      Moi au lieu de faire la gueule à mon ex, c’est à ma pote que je l’aurais fait. C’est sur elle que j’aurais pété un câble. Parce que effectivement tu ne peux rien dire à ton ex sur ses nouvelles relations, mais ta pote elle est censée te respecter, respecter tes sentiments et elle passe après dans une situation pareille… Je suis un peu choquée qu’elle ait osé te faire ça en vrai. Lui il a simplement profité du fait que ta pote le drague pour voir où tu en était et te rendre jalouse en gros. Parce qu’honnêtement je vois pas trop ce qu’on peut dire d’autre ! Sauf qu’il a mal calculé son coup parce que ça marche pas avec tout le monde. Et je dois dire que je suis un peu comme toi. Le « suis moi je te fuis, fuis moi je te suis » ne marche pas avec moi, parce que quand c’est trop compliqué j’ai tendance à lâcher l’affaire.
      Tu as raison, quand on est ex on a pas vraiment son mot à dire dans la vie de l’autre. Mais malgré que je sois consciente de ça, s’il venait me voir pour me demander ma permission comme dans ton cas, je crois que je n’aurais pas pu m’empêcher de lui dire non. :p

      La logique implacable des mecs. D’un côté je comprends son point de vue, du genre au moins la distance nous gène pas puisqu’elle me manque pas vu que je l’aime pas, mais d’un autre la question se pose : mais alors pourquoi rester avec elle si tu la vois plus ??? Absurde, on tourne en rond. C’est peut être tout simplement pour s’éviter une rupture de plus, parce qu’il faut le dire, « c’est relou de larguer quelqu’un attends man… » Autant s’épargner ça quoi..

      Il a réussit à te rendre jalouse, et il a eu confirmation que tu tenais encore à lui malgré tout. Donc il pouvait revenir avec plus d’assurance parce qu’avec le passé commun que vous aviez il s’est dit qu’il avait toutes ses chances. Mais il n’avait pas prévu qu’il t’ait un peu trop dégoûtée avec l’histoire avec ta pote. Les mecs…

      Ouais, c’est vraiment compliqué ton histoire avec ton ex… A côté moi c’est rien du tout ! J’espère juste que pour moi ça sera pas compliqué aussi longtemps quoi… :p

  • Délitsia | 13 février 2013

    Ma pseudo copine je l’ai juste virer de ma vie lol. Bilie je vais pas te mentir, j’étais très énervée contre elle ! Seulement si j’avais commencé à m’embrouiller avec elle, c’est simple je l’aurai bouffer … lol ça se serai terminer en scène pas possible, ce genre de truc.
    D’une, elle n’a rien fait devant moi de provocant avec lui comme l’embrasser ou trop l’allumer, c’était une attitude trop collante, comme si d’un coup c’était son meilleur pote super complice tu vois le truc ? Par contre quand c’était pas devant moi, elle s’est pas gênée…. Sauf que moi je le savais sans le savoir, c’était surtout des intuitions, des déductions… je l’ai su vraiment qu’une fois que mon ex m’a « demandé la permission »… donc je pouvais pas lui sauter à la gorge comme ça et si j’avais demandé des explications sur son comportement, ça aurai surement mal tourné …. pour elle. Je suis très impulsive, je démarre au quart de tours … quand j’étais plus jeune j’ai fait du kick boxing pour calmer mon impulsivité et me défouler ^^ ça m’a aidé à avoir plus de self control, toussa. Maintenant quand on m’énerve, que je sens que ça monte trop, je m’éloigne et on me prend pour une boudeuse ^^ mais c’est mieux que « hystérique » :P. Tu comprends bien que vraiment je l’aurai bouffer mdr. Je dis pas que je l’aurai frappé hein, non jamais, une clé de bras ça aurai suffi à la calmer (hihi) mais je me serais vraiment énervée sur elle, en mode scène de ménage quoi … ! Vive l’ambiance de fin de vacances après … tu peux pas te permettre de faire ça en groupe … t’imagine après tu es prise pour l’hystérique de service, une gamine qui sait pas contrôler ses pulsions de colères, tu perd en crédibilité, en maturité, tu descends dans l’estime des gens… même si ça fait grave du bien de se défouler sur quelqu’un qui le mérite ^^ Avec un peu de temps, j’ai compris qui valait mieux réfléchir avant d’agir. Et surtout, j’avais prévu quelque chose de plus sournois … j’ai bien fait exprès de lui poser des questions claires, auxquelles elle m’a menti bien en face, j’ai été cherché les réponses à ses questions puis dès mon retour en France, j’ai demandé à la voir. Je lui ai reposé la question pour mon ex, elle a avoué. Ok, je savais qu’elle dirait la vérité sur ça, je l’attendais sur mon cousin, où là, elle m’a re menti en face. Alors écoute ravie de t’avoir connu, ce fut un plaisir, maintenant tu dégages je veux plus rien avoir à faire avec toi. C’est juste magnifique de pouvoir mettre KO quelqu’un comme ça, elle avait plus aucune parades, je savais tout.
    Mais c’est pas elle qui m’a fait mal ! C’est l’attitude de mon ex ! J’étais pas impliqué émotionnellement avec elle, c’était pas une très bonne amie et tout, non, juste une copine de fac avec qui je rigolais bien. J’avais de l’estime pour son humour, sa façon de mettre à l’aise les gens mais je savais que c’était pas une personne de confiance, qu’elle était capable de faire des crasses, sur ce point là, elle ne m’a pas étonné, je me suis juste dit purréé elle a osé la bitch !
    Déjà, je pensais pas qu’elle pourrait être une menace, car c’est pas DU TOUT le style de mon ex. Il passe son temps à critiquer les filles comme elle … ça m’a bcp étonné que d’un coup il la voit comme une potentielle copine…. Je me suis bien loupée pour ça. Mais c’est aussi pour ça que je savais que c’était voué à l’échec cette histoire … il aurait pas pu tenir la comédie très longtemps, même si une fois à distance, c’était plus facile, certes ^^

    Et à l’époque, moi aussi je ne voyais pas d’autres raisons qu’avait mon ex, que celle de me rendre jalouse. Sauf que, il en avait une autre aussi, celle de se venger. Tu comprendras plus tard, dans la suite de l’histoire :D

    En ce qui te concerne, tu sauras vraiment où tu en seras avec lui quand il reviendra sur Lyon ! Si vous vous remettez ensemble, C’est génial, il n’y aura pas de problèmes ( du moins pas ceux que j’ai rencontré :P). Moi j’ai eu ses problèmes car j’ai tjs des contacts avec lui, on est obligé de se revoir, donc forcément ça aide pas à passer à autre chose, on a tous les deux la frustration d’avoir vécu une histoire qu’on a pas terminé … On a pas eu cette baisse de sentiments que tu as en général dans une relation et qui fait que tu fini par rompre. Une fin normale quoi … Devoir se quitter à cause de la distance alors qu’on s’aime encore …. c’est pas une fin normale. C’est aussi pour ça que tu as autant de mal à l’oublier Bilie … ton histoire n’est pas terminé ! Garde confiance c’est tout déprime pas ^^ Comment ça se passe en dehors de lui sinon ? c’est important que tu arrives à faire cette séparation entre lui et ta vie :) Plus le temps passeras plus t’y arriveras, je sais que ça te parait illusoire pour le moment ^^

  • billie h | 20 février 2013

    Ouais non mais c’est sûr, ça servait à rien d’en faire toute une histoire, tu la vires et c’est marre quoi. Moi pour le coup quand je m’embrouille avec quelqu’un c’est en mode je fais la meuf hautaine, je prends de haut, je méprise, du coup ça énerve encore plus l’autre et puis au bout d’un moment je deviens tranchante. C’est tout quoi, quand ça se finit tout le monde est super à bout de nerfs, mais je me sens bien et puis personne n’est trop blessé. Mais après si toi tu es impulsive et tout nan c’est clair que tu as bien géré le truc.
    Ah oui je vois très bien le truc, ça m’énerve grave.
    Ok je vois mieux quelle genre de meuf c’est. La copine de fac qui s’en fiche un peu de choper l’ex de sa pote, normal. (ou pas) Du coup ouais c’est ton ex qui a un peu fait le bâtard quoi.. Il voulait juste te rendre jalouse, et puis te venger ouais, hâte de savoir pourquoi… ;p

    S’il reste à Lyon l’an prochain tout va bien, je ne me fais pas de soucis. Mais s’il change de ville pour ses études, là ce sera risqué. J’en ai déjà parlé je crois, mais j’ai vraiment peur qu’il dise non c’est mort, ça va être trop compliqué etc… Alors qu’avec mon alternance j’aurai l’argent pour venir le voir tous les week ends (sans parler de ceux où il rentrera à Lyon, et pour les vacances aussi), et puis ça reste en France ! Donc voilà, moi je suis prête à tout pour lui, il faut juste qu’il le soit un minimum aussi quoi.

    Sinon je voulais vous faire partager une « petite » joie (elle n’est pas si petite en fait): il m’a envoyé un petit message la nuit de mardi !
    Ce n’est vraiment pas grand chose mais ça m’a fait quand même trop trop plaisir. (dans mon cas on se contente de peu)

    Il était vers 5h45 du matin, je regardais Friends épisode après épisode, sans même faire gaffe à l’heure. Je fais une petite pause pour checker Facebook, en geek que je suis, et j’ai vu qu’Il avait publié un morceau d’électro 2min plus tôt. Je me tate un peu, puis je finis par liker la vidéo. (En plus dans la soirée quand j’avais skypé mes parents il était aussi connecté sur skype et ça m’a trop frustrée. Donc là je me suis dit, on est tous les deux sur facebook à cette heure ci, il faut que je lui fasse un petit signe). J’ai donc liké, et je suis retournée me faire un épisode de Friends. Ensuite je me dis ok maintenant STOP je vais me coucher, donc re check facebook et là nouveau message de Dimitri « va te coucher il est tard » suivit 3 min plus tard d’un autre morceau d’électro rien que pour moi. (j’insiste sur les 3 min d’intervalle : ça veut dire que pendant ces 3min, soit il a écouté ce morceau et il a pensé à moi en l’écoutant, soit il avait l’intention de me donner une vidéo, un truc bien pour renouer un tout petit peu le contact et il m’a envoyé celle là. Et vu que la vidéo en question dure 1h35, je pense plutôt que c’est la deuxième solution qui marche. Et je trouve ça plus touchant parce que c’était prémédité. Il avait pour but de me faire plaisir, de m’envoyer quelque chose en plus.)

    Bref, j’étais contente et vraiment émue qu’il ait fait ça. Même si c’est tout con, que c’est rien de spécial, pour moi c’est beaucoup. A aucun moment, absolument jamais je ne m’étais dit que ça pourrait être lui qui renouerait un peu le contact.
    Même si ce n’est rien et qu’il ne faut pas que je m’emballe en mode je me remets à le harceler de messages, à la base c’est quand même lui qui m’avait dit qu’il ne fallait plus qu’on se parle. Et là il me renvoie un truc, en sachant bien que c’est risqué avec moi :p (mais je vais vraiment essayer de me retenir.) Je pense qu’en fait il était comme moi, il avait envie de m’envoyer un truc mais il ne pouvait pas vraiment à cause de la situation, et là en voyant que je me suis permise de liker son lien, il s’est dit fuckoumouk je lui envoie un petit quelque chose.
    Bref, je suis touchée et ça me donne pas mal d’espoir en plus il faut dire…. On se revoit dans même pas 4 mois, c’est vraiment proche maintenant !

    Ensuite moi je lui ai répondu : « et toi donc !
    je profite de pas travailler demain pour pouvoir traîner à donf la nuit et dormir la journée. Yeah !
    (ah oui et bons sons les deux morceaux.) »

    Et puis cette nuit je lui ai envoyé un morceau de Dimitri from Paris, (je n’ai vraiment pas pu m’en empêcher) « Par un chemain différent » (vraiment bien ce truc) en laissant un petit commentaire :
    « http://www.youtube.com/watch?v=-UPfb_WG7bk
    tu m’en diras des nouvelles (et rien à voir avec le nom qui ressemble un peu au tien) »

    Mais il n’a pas encore vu le message, donc je verrai bien si j’ai une réponse ou non. Mais si pas de réponse, je suis habituée, ça ne me déprimera pas plus que ça. Mais surtout ce qui m’énerve c’est que ça a foiré mon plan… Je peux plus vraiment me permettre de lui envoyer un truc samedi (23 février, je voulais lui envoyer un truc à ce moment là pour reprendre contact, vu que ça fera un an exactement qu’on s’est rencontré), il va croire qu’à cause de son message je me lâche et je reprends contact a bit too much… Et je voudrais pas qu’il se dise puisque c’est comme ça je lui écris plus du tout quoi…. Alors que si j’avais envoyé mon message comme prévu samedi après deux mois sans nouvelles, il aurait été plus ou moins obligé de me répondre.. Là c’est en mode « j’ai utilisé tout mon crédit de message que je peux t’envoyer, désolé pour les vents » lol je sais je pars loin (« tu vas où ? » blague de Dimitri, je veux vraiment être dans ses bras et ricaner bêtement à cette vanne qu’il me faisait à chaque fois, et même à chaque fois ça me faisait rire.)
    Bref bref bref, mais d’un côté je suis quand même assez flattée que ce soit lui qui ait rompu le silence… Donc je sais pas ce qui est le mieux en fait. :p
    So complicated comme meuf, I know ! ^^

    Sinon le travail se passe bien, je sors un peu plus quand même, je me fais quelques potes (pas tant que ça d’ailleurs, mais bon), l’ambiance au taff est sympa, l’équipe est vraiment cool, j’ai un temps plein donc je suis enfin sereine par rapport à l’argent, et puis le temps passe plus vite, et ça c’est bon. Hier soir je suis allée voir Orelsan en concert à Camden, bref, ça se passe bien et puis depuis le message de mon chat ça va encore mieux. En plus mon frère vient me voir la semaine prochaine, donc ça va encore, encore mieux. ^^

  • Délitsia | 23 février 2013

    AHHHH il a craqué !! c’est une super news ça !
    Moi je penche bcp pour la théorie comme quoi ça le démangeait depuis longtemps de te parler mais qu’il voulait pas remuer le couteau dans la plaie et LA il a craqué … !

    Si c’est effectivement ça, je te conseillerai de pas trop lui parler, laisse le revenir à toi de lui même, ne l’inonde pas de sms, ne cherche pas à l’appeler. Il ne faut pas effrayer l’animal :)
    Répond présente si il te parle, ne reste pas trop longtemps avec lui non plus. Le but étant de le faire douter un peu de tes sentiments, qu’il ai peur de te perdre. Faut pas qu’il pense que c’est mort non plus hein ^^
    Faut juste qu’il doute. Et ça c’est très facile, il suffit d’un rien, surtout à distance comme ça !
    Mais faut pas qu’il pense que tu rêves de lui toutes les nuits, qu’il t’obsède, que tu ne vis que par lui comme avant car on connait sa position sur le sujet, tant que vous êtes à distance, il veut pas que vous soyez ensemble. Donc ça sert à rien de jouer la desperate in love, en se disant il va voir que je l’aime tjs et il va craquer car il m’aime tjs lui aussi …. non non ! ça risque de le conforter dans sa position, il va se dire que de te parler c’est juste un bon moyen d’augmenter les sentiments et la frustration de pas se voir et va reprendre des distances.

    Conclusion : c’est un bon point mais t’emballe pas, laisse le venir de lui même, c’est comme ça qu’on apprivoise les gens farouches. Dit toi qu’il VEUT venir, il vérifie juste qu’il n’y a pas de risques, il a baissé sa garde là … mais faut pas lui faire peur.
    Concentre toi sur TA vie t’as l’air de vachement avoir repris du poil de la bête, c’est génial ! T’a trouvé un taff en plus ! Tu fais quoi ? Bref éclate toi ! Fais toi plaisir, déborde de joie de vivre et il sera sans doute très curieux de savoir ce qu’il se passe de si cool dans ta vie ;)

  • Délitsia | 5 mars 2013

    Dsl pour le retard, j’ai pas bcp de temps pour moi en ce moment. J’espère que ça se passe tjs bien pour toi :)
    Je reprend mon histoire ….

    Le 4e été :

    Je n’attendais rien de plus de notre relation, je m’étais vrmt faite une raison. J’ai accepté le fait que j’aurais tjs, quelque part, des sentiments et de l’attirance pour lui, que je ne pourrais pas l’oublier. « On oubli jamais rien, on vit avec » dit-on. Mais, il m’avait aussi fait du mal et ça aussi je ne l’avais pas oublié. Pour lui, c’était un combat que se livraient mon coeur et ma raison. Pour arrêter la guerre, il faut faire un compromis entre les deux : accepter les sentiments du coeur, sans les repousser, mais admettre le contrôle de l’esprit, ne pas se laisser aller, regarder devant soi, car c’est plus sain. J’attendais juste des jours meilleurs. La raison espérait des jours meilleurs avec d’autres mecs et le coeur a l’espoir de retrouver un jour cet amour perdu, car c’est son âme soeur. Leur point commun, c’est « être à nouveau heureuse », donc c’est le but que j’ai retenu.

    Mais coup de théâtre, cet été là, on se rend compte, au fil d’une discussion avec mon ex, assez houleuse d’ailleurs, que son meilleur ami lui avait mentit et sur bcp de choses.
    Tout d’abord, il lui a dit que ce fameux jour où on avait pris le café chez lui, on s’était embrassés …. euh ok, alors là chez moi, il y a une borne entre « il a essayé de m’embrasser et je l’ai REPOUSSE » et « on s’est embrassés …. » C’est carrément pas la même chose ! Il a été dire aussi qu’on avait flirté ensemble, que avec moi il y avait moyen et qu’il s’attendait à ce qu’on se mette ensemble. J’avais pourtant été clair avec lui sur ce point là, c’était non. Il a aussi vachement modéré ses sentiments par rapport à moi, car d’après ce qu’il a dit à mon ex, pour lui c’était un flirt, un jeu alors qu’à moi il m’a fait des déclarations de malade dont un mail que j’ai montré à mon ex …. il semblait tombait de haut, même si dans un premier temps il avait l’air soulagé que ce soit faux (j’avais remarqué ça à son comportement plus détendu et sa façon soudaine de tailler son pote, il me confiait des trucs sur lui)
    Dans ma tête, tout prenait un sens, tous son comportement depuis 3 ans s’expliquait soudainement comme si j’avais trouvé la dernière pièce du puzzle. Pk il avait changé son comportement du jour au lendemain, pk il m’avait plus adressé la parole pendant un an comme par hasard juste après l’épisode du « bisous » …. tout ça prenait un sens ! Ptet même que son histoire avec ma copine était ça manière de se venger, de me faire ressentir la même chose que lui a pu ressentir. Sauf que moi, comme en vrai j’avais pas fait ce qu’il pensait, alors je comprenais pas ! Pendant 2 ans il a cru que je flirtais avec son meilleur ami et que je l’avais embrassé … J’ai compris sa colère, ça a du lui faire mal.
    Mais je lui en voulais de m’en avoir jamais parlé. Pk il avait pas cherché, sur le coup, à avoir ma version ?! J’étais comme une folle, je voulais à tout prix donné ma version mnt que je le pouvais. Mais j’ai suréagi, à trop vouloir expliqué les faits.
    C’était trop de révélations d’un coup pour lui, il était dépassé et voulait plus rien entendre de cette histoire. Il m’a conseillé de plus parler à notre pote, et comme par hasard, son pote ne m’a plus parlé les jours qui ont suivi, alors qu’il ne manquait pas une occasion avant. Quand j’ai demandé à mon ex si il lui avait dit quelque chose, il m’a dit non biensure mais je suis quasi sur que c’est lui qui lui a dit de ne plus m’adresser la parole. Donc depuis, j’ai coupé complètement les ponts avec ce mec.
    J’ai quand même décider de faire des excuses, de vive voix, à mon ex pour m’être rapprocher de son pote, même amicalement, pendant qu’on été ensemble. Même si je pensais vrmt pas à mal sur le coup, il n’y avait que lui que je voulais, j’ai essayé de voir les choses sous un autre angle et de me mettre à sa place. Je pense que je n’aurais pas aimé qu’il discute comme je l’ai fait avec une amie à moi, j’aurai eu des soupçons et j’aurais pas été tranquille. Ben au final il l’a fait hein ^^ et oui j’ai pas aimé du tout, bien qu’il ait été bcp plus loin que moi, lui.

    Avec mon ex on s’était un peu pris la tête, car il ne me disait pas tout ce qu’il savait et ne voulait plus voir les preuves que j’avais (en particulier, une conversation que j’avais retrouvé sur mon ordi que voulais vraiment qu’il lise pour plusieurs raisons). Donc ça nous a éloigné, j’étais frustrée qu’il rejette mes tentatives de discussion et lui m’évitait car il ne voulait pas que je lui en reparle.
    On a donc eu a nouveau une période de vide, sans se donner trop de nouvelles. j’ai appris, par un de ses amis, qu’il avait complètement coupé les ponts avec son meilleur pote, quasiment juste après cette histoire.
    J’étais déçue, car pour moi, cet évènement c’était l’occasion de briser la glace entre nous, d’aborder d’autres coins d’ombres, d’avoir des réponses à mes questions, enfin bref de balancer notre sac à tous les deux ! Il a juste fait avorter cette occasion. Combien de temps faudra-t-il encore attendre pour que ça se reproduise une occasion pareil ?! Bref ça m’a soulé. J’étais à bout du rouleau le concernant.

  • Délitsia | 5 mars 2013

    L’été dernier :

    On s’est retrouvé à nouveau. Cela se passait bien ! ( comme tjs au début ^^) Il m’a demandé si je parlais tjs à l’autre, je lui ai dit que non et je lui ai retourné la question : il m’a sorti une excuse bidon du style « oh, tu sais il arrive un moment où les gens ne sont plus compatibles » -_- SOIT ! Je commençais à ne plus faire attention à ses fausses excuses … On a fait pas mal de sorties ensemble, avec les amis, les cousins. Il se montrait particulièrement jaloux. J’ai aussi découvert, à travers l’historique de son pc, qu’il consultait mon profil fb quasiment tous les jours à cette période, mais tjs en restant assez froid avec moi, nos rapports étaient superficiels. Mais c’était pas tjs comme ça, parfois il se rapprochait, plutôt physiquement, c’est assez perturbant car je savais plus sur quel pied danser. Mais il restait très fermé sur son ressenti profond. Il ne se confiait sur rien. On avait pas mal de délires tjs, mais les conversations étaient très banales. Je sais aussi qu’il me boycott un peu sur internet, il vient pas me parler de lui même, alors qu’il parle à d’autres gens. C’est un peu paradoxal sachant qu’il va régulièrement voir mon profil, tout ça. Il réagit comme si ça faisait pas longtemps qu’on était séparé alors que ça fait vrmt longtemps là. Je comprend pas trop ce comportement. Pour moi, il y a prescription pour ce genre d’attitude …
    J’avais aussi un copain à cette période l’été dernier, j’essayais de me changer les idées, de m’attacher à d’autres gens, même si ça n’a pas vrmt marché ^^. C’était un coach sportif, très bien foutu, du coup il s’est un peu senti en dessous ptet, lui qui aime tant la muscu et me montrer cmt soulever les altères lol Il l’a vu en photo et s’est mit à le tailler, au début c’était bon enfant à la rigolade. Puis quelque jours après il s’est montré désagréable, me disait des choses blessantes, il est un peu cynique sur les bords -_- . Il m’a presque donné envie de pleurer un soir, je comprenais pas ces revirements. Il doit avoir des troubles de bipolarité ce mec, c’est pas possible :/

    Malgré tout, au jour d’aujourd’hui, on se parle tjs et je l’adore :) Parfois il vient prendre de mes nouvelles, parfois non mais je m’en fou … je me prend plus la tête avec lui. Je pense avoir bcp travailler sur moi et mon état d’esprit pour me relever de tout ça. Car il m’a épuisé. C’est sur, ce sera tjs déstabilisant de le retrouver, de faire avec ce comportement mais notre relation est particulière. Quoiqu’il se passe on fini tjs par revenir l’un vers l’autre. Peut-être qu’un jour, on se retrouvera, si on est fait pour être ensemble … mais j’ai confiance en l’avenir pour être à nouveau heureuse à deux. Si c’est pas avec lui, ça sera avec un autre. Déjà, je suis heureuse seule, c’est LA base ! Pour le moment, j’ai pas retrouvé les mêmes sensations avec un autre gars. Je suis devenu très difficile, j’attends vrmt le feeling, le petit truc qui fera la différence. Mais c’est quand même dingue, ce sentiment qu’on peut avoir pour quelqu’un, c’est tellement irrationnel, c’était comme si je savais que c’était lui et pas un autre malgré ses défauts dont je suis très consciente, il a même pas toutes les qualités que je cherche chez un mec mais c’est comme si j’avais pas le choix … Il y a pas de logique. C’est comme ça, c’est tout. J’ai fermé les yeux sur ça, car je ne veux absolument pas me bloquer sur lui et ne pas laisser la chance aux autres. Plus le temps passe et plus ce sentiment se bride, je le ressent plus vrmt, je me souviens juste de l’avoir ressenti.
    J’ai d’abord tout mis en place pour être bien dans ma vie, réaliser mes projets mes rêves, tout ce que j’ai envie de faire. Je me dit que si sur la route je croise un mec qui en vaut la peine, alors je le mettrais dans ma valise ;)
    J’ai tjs positivé, ça m’a montré qu’on peut être au plus bas émotionnellement parlant, se prendre des coups de tous les sens, que tout soit contre toi et te relever quand même. T’as besoin de personne pour être heureuse Billie :)

  • billie h | 20 mars 2013

    WAHOU ! Vraiment désolée de ne répondre que maintenant, j’avais totalement oublié..

    Pour la suite de l’histoire du message, du coup je lui ai envoyé une vidéo la nuit suivante, (Dimitri from Paris, ça me faisait vraiment trop penser à lui), et puis le 23 février, comme prévu depuis plus d’un mois, je lui ai envoyé un autre message.
    Mais plus court que ce que j’avais prévu du coup :
    « Ce soir le DJ a passé Shakira, Loca, ça m’a grave fait penser à toi. Ah oui et by the way, je tenais à te dire : sympa ta coupe.
    Sur ce je vais me coucher, bisous » (référence au lap dance que je lui avais fait sur cette chanson.)

    Bref, voilà voilà, j’ai envoyé trois messages, auxquels il n’a bien sûr pas répondu. Mais je pense que c’est en fait mieux. Je préfère qu’il veuille encore couper les ponts, pour m’oublier (ça veut dire qu’il n’y est pas encore arrivé, du moins pas totalement), plutôt qu’il me parle en mode pote.
    Là au moins c’est lui qui a craqué avant moi, c’est ce qu’il me fallait. Et malgré mes trois petits messages (le premier ne compte pas parce que c’était ma réponse à son message au final.) Après il y a eu la vidéo, je me le suis permise parce qu’il m’avait aussi envoyé une vidéo, et puis le dernier message il était prévu depuis un bon moment. Donc ça va, ça fait peut être beaucoup, mais je ne culpabilise pas, parce qu’aucun ne me semble too much… Am I right ?

    Reste plus que deux mois et demi avant de le revoir. Ce n’est plus très long maintenant ! Je me fais des scénarios en permanence, et même en essayant de tout imaginer, le pire comme le meilleur, à la fin je finis toujours par l’avoir à nouveau. En espérant que je ne sois pas totalement à côté de la plaque (comme d’hab avec mes histoires d’amour foireuses), mais là la différence c’est qu’il y a vraiment, réellement eu quelque chose entre nous, et son amour pour moi était bien réel et sincère.

    Sinon Londres ça se passe bien, je suis entrée dans la routine métro boulot dodo et ça me va bien. La routine ça me rassure en fait..
    Je suis serveuse au bar d’un bowling à Finsbury park, c’est une pote de pote qui m’a parlé de ce taff, elle y bossait l’an dernier, du coup elle m’a plus ou moins pistonnée. Donc c’est vraiment bien, en plus je suis en plein temps, l’ambiance est sympa, l’équipe est vraiment cool. Bon, il faut quand même dire que ce n’est pas de tout repos, les heures la nuit c’est fatiguant, du coup j’ai un rythme pourri et puis il y a des soirs, comme le samedi, où c’est vraiment le rush et là c’est vraaaaiment crevant et stressant parfois. (même si j’ai arrêté de stresser quand les gens attendent. Eux au moins ils auront leurs verres et puis ils iront faire la fête, moi je travaille et je vous emmerde si ça va pas assez vite. hihi)
    J’ai trois collègues françaises donc je peux bien parler, on fait pas mal de trucs ensemble, des concerts et tout, sauf du coup l’anglais ça avance pas tant que ça en fait… Je traîne plus avec mes collègues françaises et mon amie d’enfance qui est en Erasmus à Londres, donc je parle pas anglais tant que ça, et puis au bar j’ai pas vraiment de discussions ni avec mes collègues ni avec les clients (sauf quand je me fais draguer par les clients bourrés lol), donc j’ai progressé, au début, mais maintenant j’ai un peu l’impression de stagner, et c’est bien dommage ! Je ne reviendrai pas bilingue, et encore moins avec l’accent !
    Je me dis aussi que j’en suis à la moitié, et ça c’est plutôt cool, parce que même si je n’ai pas envie de rentrer tout de suite, j’ai quand même bien hâte d’être en juin quand je pourrai rentrer sans regret ;)

    Et ouais, ce que je fais c’est que j’essaye de prendre pas mal de photos, d’afficher sur facebook mes prochaines sorties, tout ça, pour qu’il voit que je fais des trucs intéressants, que je fais ma vie quoi. Qu’il ne pense surtout pas que je reste cloitrée chez moi, mais que je sors autant que lui et que je m’éclate. (même si, vu les photos, j’ai l’impression de faire bien moins de soirées que lui, de moins sortir, et surtout, je recontre vachement moins de monde que lui et ça ça m’énerve !! Enfin bon, en même temps il est à la fac, donc plus facile de rencontrer du monde, et puis Cork c’est beaucoup moins grand que Londres, donc plus facile de taper soirée chez un pote qui habite à un quart d’heure. Moi je suis allée voir ma pote d’enfance ce soir, j’ai passé 2h dans les transports. Une heure aller, une heure retour. Donc zboub.)

    Maintenant pour répondre à ton récit. Quand tu parles de la raison et du coeur tout ça, c’est trop ça. Si je voulais être raisonnable, je sais très bien ce que je devrais faire: essayer de choper un ou d’autres mec(s) pour essayer de passer à autre chose. Mais mon coeur me l’interdit en fait… En plus d’un côté aussi je me dis que je ne le revois que dans 2 mois et demi, ce serait débile de lâcher maintenant. Et puis comme tu dis, pour moi ce mec c’est mon âme soeur ! Quand je suis dans mon lit, en essayant de m’endormir j’ai des flash back qui me reviennent, et je repense à plein de moments très précis avec lui, où je me dis c’est sûr, si quelque part dans le monde il y a un mec parfaitement fait pour moi, c’est lui. C’est mon âme soeur quoi !

    Les mecs sont assez forts pour éviter une conversation emmerdante. Rah je te jure..

    (intéressant le coup où tu as découvert qu’il surveillait ton profil facebook… J’aimerais tellement que Dimitri fasse la même chose avec moi ! ^^)

    « c’était comme si je savais que c’était lui et pas un autre malgré ses défauts dont je suis très consciente, il a même pas toutes les qualités que je cherche chez un mec mais c’est comme si j’avais pas le choix » c’est exactement ce que je ressens avec Dimitri. Et je ne peux vraiment pas me dire que ça se soit fini comme ça, à cause de la distance. Rien que d’y penser ça me met hors de moi, je peux accepter qu’une si belle histoire se soit terminée à la fleur de l’âge quoi ! Il y avait tellement de choses que je voulais faire avec lui, tellement de potes que j’avais encore à lui présenter (j’ai des amies très proches de moi qui ne l’ont même pas rencontré, faute de temps !) Je ne veux pas laisser cette histoire au temps. Et même si je ne crois pas tellement au destin, là je me dis que quand même, ce n’est pas possible que ça soit fini à jamais.

    Tu dis que j’ai besoin de personne pour être heureuse, mais je ne me suffis pas à moi même du tout ! Je ne m’aime pas assez pour être heureuse seule. J’ai au moins besoin de mes amis quoi, mais même, au bout d’un moment ça ne suffit plus. Et puis depuis que j’ai rencontré Dimitri, je ne peux plus être heureuse sans lui. J’ai été trop heureuse avec lui pour pouvoir revivre sans lui maintenant.
    Bref, il me le faut à nouveau en juin.

  • Délitsia | 27 avril 2013

    Coucou Bilie !

    Je viens aux nouvelles ! Dsl ça fait longtemps, j’étais en période d’examen et c’était horrible :D Bon bref, maintenant c’est fini. Alors quoi de 9 ? Tu en es où, dans ta vie, avec Dimitri, tout ça tout ça … ?

  • J. | 17 octobre 2013

    Comme pour beaucoup de gens, c’est pas la frite en ce moment. Mais ces articles font beaucoup de bien. Merci!

    • Anashka | 18 octobre 2013

      Merci.

      Pourquoi c’est pas « la frite » ?

Commenter