Seduire Un Homme.fr

Comment séduire un homme… et garder un homme !

#1 10-02-2016 17:37:32

Virtu
Séduizeur
Lieu : Paris
Inscription : 08-09-2014
Messages : 842

Le politiquement correct

"Mais Virtu, qu'est-ce qui te prend ?"

En rappelant que l'emploi du mot "fiotte" n'était peut-être pas tout à fait nécessaire, voire même gagnait à être évité, j'ai suscité l'incrédulité d'Alis. Nous allons donc régler notre désaccord ici-même en tapotant furieusement sur nos claviers.

Pourquoi suis-je intervenu ? Parce que "fiotte", tout comme "lopette", "gonzesse" et autres joyeusetés qui qualifient un homme manquant de courage, entretiennent et propagent dans l'inconscient collectif des stéréotypes dangereux. En l'occurrence, que les mâles sont braves et virils tandis que les femmes et les homosexuels sont une bande de lâches dégonflés. Il est donc intéressant à mon avis, pour toutes celles et tous ceux qui se soucient d'égalité des sexes et de lutte contre les stéréotypes de genre, d'éviter d'employer ces expressions au premier degré.

Est-ce que ça fait de moi un laquais du politiquement correct ?

Je ne pense pas, mais en même temps c'est tout à fait ce qu'un laquais du politiquement correct répondrait. De mon point de vue, le politiquement correct serait d'interdire tout emploi de ce terme, y compris dans les spectacles humoristiques, les blagues de fin de soirée, etc. Je conchie ce politiquement correct-là. Aucun humour (ni à mon avis discours de quelque type que ce soit, d'ailleurs, mais c'est un autre débat) ne devrait être prohibé entre adultes éclairés.

Je traite régulièrement mon petit frère homosexuel de fiotte avec beaucoup d'affection, au grand dam de mes parents mais pour notre plus grand amusement à tous les deux. Tout est question de contexte smile

La parole est à l'accusation !


Dans quelle étagère ?

Hors ligne

#2 10-02-2016 17:58:43

Alyna
Séduizeuse
Lieu : Improbable
Inscription : 03-09-2013
Messages : 3 780

Re : Le politiquement correct

Les débats m'empêchent de dormir, donc je ne vais pas participer, en revanche je m'installe ici avec le pop-corn smile


"I wish to live a life that causes my soul to dance inside my body."

Hors ligne

#3 10-02-2016 18:20:20

Sigur
Séduizeuse
Inscription : 31-03-2014
Messages : 3 034

Re : Le politiquement correct

Avant de rentrer dans la discussion, Virtu, je viens de répondre sur le fil de fraiseetchocolat, précisant, si c'était nécessaire, que je n'ai personnellement pas employé ce terme, c'est une interprétation personnelle de fraiseetchocolat.

Rapidement, c'est souvent une question de contexte, en effet, et je suis plutôt d'accord avec toi sur l'importance du poids des mots véhiculant des stéréotypes (pour la clarté je précise que le français n'est pas ma langue maternelle).

Hors ligne

#4 10-02-2016 18:25:23

Alis
Séduizeuse
Inscription : 11-06-2014
Messages : 6 385

Re : Le politiquement correct

Merci, cher défendeur.

Il faut savoir que les mots ont une histoire mais qu'ils ont aussi une évolution. Le mot fiotte, et ses consorts tarlouze, tapette et j'en passe ont bien sûr été utilisés pour stigmatiser un choix de vie et portent le poids de millénaires d'oppression patriarcale. Derrière ces mots, que vois-je? Une image mais qui n'est pas celle d'un être humain, mais qui caractérise un comportement. Il existe des comportements de fiotte, de tafiole, (comme de connard qui veut dire à l'origine mec super couillu et gaillard) chacun a sa petite nuance et ce n'est pas forcément genré. Une fille peut être une tafiole.
Ce qui est important, c'est l'intention : veut-on stigmatiser la personne en tant que telle ou un comportement?

Perso, je me décris comme une tarée psychotique? Est-ce que je stigmatise les handicapés mentaux sachant que j'ai un diagnostic de psychotique?

Quelle est l'intention là dessous? Je pense que n'importe quel mot peut stigmatiser et être insultant lorsqu'il y a une intention de nuire derrière. Ainsi, des mots banals comme "coq", "poule", "chatte", "vache" peuvent se transformer en insultes. Faut-il éviter les mots "poule" et "coq" sur le forum pour ne pas cautionner un stéréotype genré sur les femmes toutes des salopes vénales et les hommes tous des obsédés polygames?
Faut-il ne plus parler de vaches parce que ça discrimine des personnes qui n'ont pas la taille 34? Même ma phrase devient une stigmatisation des tailles 34.

C'est tout le problème de la vie politique actuelle, de faire la chasse au mot, plutôt que d'étudier le fond. Et c'est une pensée limitante que de bondir sur 1 mot et d'occulter tout le développement autour, puis d'accoler une étiquette à la personne qui a prononcé ce mot (même si c'est pas l'intention première de la "brigade", comme quoi, l'intension, c'est important).

Ainsi, le politiquement correct revient à être lui même une stigmatisation. D'une part la personne épinglée se retrouve malgré elle dans une case où elle n'a rien à y faire et d'autre part, de ce qu'il prétend défendre. Hé oui, il y a des mots qui gênent, mais est-ce les mots ou les concepts. Quand on n'a aucun problème avec l'homosexualité, quand on est homosexuel et qu'on en est fier, on n'a pas peur d'utiliser ces mots. Avoir peur des mots, c'est stigmatiser l'autre, parce qu'on prend des gants, on lui colle une étiquette "personne à traiter différemment", c'est caractériser la personne, lui coller une étiquette et la mettre dans un stéréotype.
Perso, je me sens offensée par "les zhom et les fames", parce que c'est une reconnaissance implicite de mon infériorité en tant que femme, parce que j'appartiens plus au genre humain et qu'il faut bien marquer que j'existe différemment, qu'il faut absolument me coller une étiquette sexuée et donc le statut de pauvre créature qui va avec et qui est tellement faible qu'il faut lui mettre des quotas, parce qu'elle peut pas gagner par elle même mais uniquement par son sexe. ça entretient le fait qu'une femme et un homme c'est pas pareil, alors que l'utilisation de "les hommes" en tant que neutre, neutralise la différence sexuelle. le politiquement correct est le véhicule de la discrimination positive qui reste une discrimination et même la pire, vu qu'elle se pare de bons sentiments. Je te discrimine, mais c'est pour ton bien. Voilà quelque chose de paradoxalement méprisant.

Je pense qu'il ne faut pas avoir peur des mots et oser les utiliser pour leur donner un autre sens. J'invite d'ailleurs à visionner cette excellente série SouthPark qui sous des oripeaux caca-vomi véhicule un vrai message politique. Il y a en plus un épisode dédié au mot "fiotte" qui reprend exactement notre débat et mes arguments sur l'intention.

Si n'importe qui peut être une fiotte, il n'y a plus de stigmatisation. Assumons et donnons aux mots un nouveau sens!

PS: d'ailleurs à certains moments, par mon comportement: je suis une fiotte!

Dernière modification par Alis (10-02-2016 18:31:00)

Hors ligne

#5 10-02-2016 18:26:29

Alis
Séduizeuse
Inscription : 11-06-2014
Messages : 6 385

Re : Le politiquement correct

Je précise que c'est un sujet léger, pas une guerre ouverte, parce que Virtu et moi, on est plus ou moins d'accord sur le fond et pas sur les moyens.

Hors ligne

#6 10-02-2016 18:34:58

Sigur
Séduizeuse
Inscription : 31-03-2014
Messages : 3 034

Re : Le politiquement correct

Je connais SouthPark et j'aime beaucoup. Je vais regarder cet épisode, je suis loin d'avoir tout vu...

Pour moi le souci sur le fil vient surtout du fait qu'on ne connaissait pas vraiment l'intention donnée au mot (ni le fait que selon les régions il n'a pas de connotation particulière). Je sais bien que les homosexuels entre eux, leurs amis, ceux qui se connaissent et s'apprécient utilisent ces mots, et justement c'est un contexte assez précis, comme celui de Virtu et de son petit frère.

Ton point de vue convient à des gens à l'esprit large justement, qui se posent des questions au-delà des étiquettes, mais sera-t-il compris par la majorité ? (celle contre le mariage pour tous par exemple pour simplifier au maximum). wink

Par contre être appelée fame juste parce ce que j'en suis une ne me gêne pas tongue

Dernière modification par Sigur (10-02-2016 18:35:26)

Hors ligne

#7 10-02-2016 21:23:37

Missmabelle
Séduizeuse
Inscription : 23-07-2015
Messages : 521

Re : Le politiquement correct

Blablabla…
Un homme est génétiquement programmé pour sécréter de la testotérone et une femme de la progéstérone (et d’autres…). Etre un individu authentique et unique ne revient pas à renier et à vouloir se sortir d’une case qui seule doit s’accepter. Comme toutes les cases des caractéristiques que l’on ne peut changer : J’appartiens à la case des « femmes petites », ou celle des « femmes aux petites mains » ou celle des « yeux bleus », ou celle des « peaux claires »… et pourtant ces cases là on fait des dégats dans l’histoire, car on a voulu en mettre certaines au dessus des autres. Le politiquement correct n’a pas de sens… La politique est une question de point de vue, pas de réalité.
La réalité ? C’est la réalité. Je suis une petite femme aux yeux bleus et à la peau claire. Que puis y faire, rien. Alors j’accepte ma case, parcequ’elle est inscrite dans mes gênes. Le reste, c’est moi qui le choisit, consciemment ou inconsciemment. Mais je peux être acteur si ça ne me convient pas. Si je sens que ça ne me convient pas. Qu’on m’ait traité un jour d’avril avant d’utiliser mon corps comme un objet, abimant mon cœur au passage, de femme « aimant ce qui brille : le succès, la gloire et la fortune », j’ai décidé de sortir de cette case dans laquelle je m’enfermais. Putain j’ai lutté et j’ai eu mal, mais maintenant j’ai une vie qui me convient. Aujourd’hui, les mots qui me blessent n’existe plus. Parceque j’assume celle que je suis et celle que je suis. Si ça me blesse, c’est qu’il y a quelque chose que je n’assume pas.

Alors laissons libre les gens de s’exprimer. S’il y a des mots qui gênent certaines personnes c’est peut être qu’ils ne sont pas mis dans la case qui leur convient ?!!....

Hors ligne

#8 10-02-2016 22:10:44

Alis
Séduizeuse
Inscription : 11-06-2014
Messages : 6 385

Re : Le politiquement correct

Sigur a écrit :

Par contre être appelée fame juste parce ce que j'en suis une ne me gêne pas tongue

Je faisais référence à un discours politique systématique "les hommes et les femmes" plein de mauvaise conscience, juste pour monter que oui, on est pas misogyne et qui vire au ridicule. Le maire de mon agglo en a fait les frais dans un discours d'inauguration où son "lieu de rencontre entre les hommes... heu et les femmes" (son conseiller avait dû s'arrêter avant le heu) a sonné partouzeland et suscite encore des crises de rires.
Je suis une femme, c'est un fait (et encore, c'est discutable d'après certains), c'est le discours, l'intention placée derrière qui me gêne.

Ce qui pour moi est important, c'est l'intention mise derrière le discours, pas les mots. Car les mots, ils évoluent.

Si je prends le mot "noir", c'est une couleur, c'est neutre, c'est un fait. A partir de quand ça devient un discours politique? Toute une idéologie, c'est un peu lourd à porter pour un petit mot de 4 lettres. D'ailleurs, il est tellement honteux qu'on le transforme en "black", comme si c'était une honte d'avoir la peau noire de nos jours (et cette idée est inacceptable).
Le sens d'un mot est en perpétuelle évolution. Interdire son utilisation, sa banalisation, ça revient à le figer dans son interprétation la plus triste.

Dans l'idéal, il faudrait délivrer les mots des discours et leur rendre leur neutralité. Un mot, c'est un mot et pas forcément une idée. Pour construire une idée, il faut plusieurs phrases.
Et éviter de se focaliser sur UN mot pour privilégier l'ensemble du paragraphe éviterait pas mal de sur-interprétations et d'étiquettes.

Le politiquement correct, c'est comme l'enfer, c'est pavé de bonnes intentions.

Dernière modification par Alis (10-02-2016 22:11:26)

Hors ligne

#9 11-02-2016 11:09:32

Cilly
Séduizeuse
Inscription : 20-01-2016
Messages : 136

Re : Le politiquement correct

Comme Virtu, ça m'arrive souvent de traiter mes potes de gays de tapettes, pédales, fiottes, ... . Même en public, et ça choque pas, ils me lancent du gouine/lécheuse de clito à tout va. Même du salope, en référence à mes mœurs que d'aucuns qualifieraient de légères.

Ca donne des conversations qui peuvent parfois étonner, et qui ne passeraient jamais sur TF1. Ex. dans un parc d'attractions bien connu où un de ces grand gaillards se faisait dessus à l'idée de monter sur un grand huit (il est un peu trouillard, c'est la seule personne de plus de huit ans que je connaisse qui gueule en continu dans un train fantôme) :
- Allez, viens, arrête de faire ta gonzesse, ça te changera ! 
- Putain, mais c'est facile pour toi, t'as l'habitude de tourner.

Plus généralement, je trouve qu'on en fait trop sur le politiquement correct, ce qui est assez drôle, vu qu'on n'en faisait clairement pas assez il y a quelques années (ha, la blague de Coluche sur les noirs et les singes). On a tellement peur de choquer que tout devient lisse, fade, attendu. Ca en devient ridicule. Je vois pas ce qu'il y a de choquant à appeler un black un noir, une "personne à mobilité réduite" un handicapé etc. C'est factuel. D'ailleurs je crois que South Park est un des meilleurs exemples de ce phénomène. C'est une série parfois extrêmement intelligente, mais sous prétexte que certains épisodes n'ont rien d'autre à vendre que de l'humour de CE1 (Le bruit marron, Cartman a une sonde anale), et qu'il s'agit d'un dessin animé, on ne la prend pas au sérieux. Du coup tout est pris au premier degré, et chaque épisode un peu polémique déclenche un tollé chez les personnes qui se sentent attaquées.
D'ailleurs, littéralement tout le monde en prend pour son grade : les gays avec M. Esclave, les juifs (Kyle), les noirs (Token), les gros, pardon, les personnes en surpoids avec Cartman ... Je connais pas beaucoup de séries où autant de minorités sont représentées.

Hors ligne

#10 11-02-2016 12:03:02

Alis
Séduizeuse
Inscription : 11-06-2014
Messages : 6 385

Re : Le politiquement correct

@Cilly, t'as vu la saison 19 avec le PC principal? (pc = politiquement correct)
Toute la saison est basée là dessus. Il y a d'ailleurs un épisode grandiose où Jimmy lui explique l'hypocrisie de son système de pensée.

Sinon tout ça me rappelle un grand moment sur un chat de MMO. Ma copine commence à sortir une connerie sur les sociopathes et moi je renchéris avec "bipolaire, c'est moi". Et vlan la leçon de morale sur combien c'est mal de se moquer des maladies mentales, qu'à cause de gens comme nous, les malades sont stigmatisés, qu'on entretient des clichés sur ces maladie et blablabla.
J'ai donc répondu à cette dame que
1. Je suis réellement diagnostiquée bipolaire et sous traitement et que ma cops est sociopathe avec un certificat d'inaptitude au travail.
2. Qu'à ce titre, on connait très bien la maladie et les souffrances engendrées et qu'on estime qu'on a le droit de rire de nous même.
3. Qu'en nous interdisant de rire de notre maladie, elle nous enferme dans le statut de malade et nous interdit toute banalisation alors que ce qu'on a envie, c'est d'être considérées comme des personnes normales et que l'acceptation passe par justement l'auto-dérision.

Ce qui est grave, c'est qu'il faut être pour avoir le droit de rire de. Et les gens sont ainsi classifiés avec des prérogatives différentes ce qui finalement entretient la stigmatisation.

Attention, je fais la différence entre le rire et la méchanceté. Comme toujours, c'est l'intention qui compte, pas le mot.

Hors ligne

#11 11-02-2016 12:32:17

Cilly
Séduizeuse
Inscription : 20-01-2016
Messages : 136

Re : Le politiquement correct

Non, je suis trop fan de la VF (Cartman <3 Garrison <3 ) pour regarder la dernière saison :'(.

Je suis un peu plus nuancée sur ton "il faut être pour rire de". Je me prends assez souvent des vannes sur mon poids (sur lequel je complexe pas mal d'ailleurs), ou sur mes habitudes libertines. Quand la remarque est drôle, ça me fait souvent rire, même si c'est un peu vache. Si ça ne l'est pas, pas je rétorque avec une remarque bien placée. Pareil avec les amis dont j'ai parlé précédemment, ils vivent bien les vannes que certains qualiefieraient d'homophobes même si elles viennent de mecs hétéros.

Inversement, il y a des filles que je ne vannerais jamais sur leur poids, parce que je sais qu'elles le vivent moins bien que moi, ou juste parce qu'elles n'ont pas d'humour. Peut-être que cette dame avait aussi une maladie mentale qu'elle vivait beaucoup moins bien et que ça explique sa réaction.

COMME TOUT, ca dépend des gens, du contexte, mais j'observe pas de tendance majeure. Et puis dans tous les cas, ne jamais oublier Desproges ; "on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui".

Hors ligne

#12 11-02-2016 12:54:56

Alis
Séduizeuse
Inscription : 11-06-2014
Messages : 6 385

Re : Le politiquement correct

En l'espèce, j'ai eu en MP une longue discussion avec la dame qui a aplani les choses, d'ailleurs, je lui ai balancé mes répliques en privé et non pas sur la place publique, contrairement à elle.

Ce que j'ai pas apprécié, c'est cette manie courante de se mettre en posture de chevalier blanc, de brandir l'anathème sur la place publique et coller d'entrée une étiquette en -iste ou -phobe à une personne dont on ne connait ni le passif, ni l'intention. Alors qu'il est beaucoup plus respectueux de s'expliquer en privé. Le fait de se sentir choqué n'autorise pas à être agressif.

Et j'essaye de m'appliquer cette politique, au lieu de mordre direct (sauf si je suis en mode troll), je commence par demander à l'autre de précision son intention.
D'ailleurs je me porte beaucoup mieux depuis que je m'interdis les a-priori et les réactions épidermiques (même si parfois, je me loupe comme une merde).

Hors ligne

#13 11-02-2016 16:32:09

Ninah
Séduizeuse
Inscription : 12-01-2014
Messages : 1 239

Re : Le politiquement correct

@Alis, juste une petite précision : le mot "connard" vient de "con", vocable employé pour désigner le sexe féminin. Un connard est donc loin d'être "couillu", mais assimilé à un vagin (et inutile de préciser là que ça n'a rien d'honorifique).
J'ai été choquée dernièrement de voir qu'un prix de BD s'appelait le "Prix Couilles-au-cul". C'est d'ailleurs une femme qui l'a reçu cette année...Le système génital de l'homme reste toujours considéré comme une "récompense divine", un "plus" dont nous, pauvre femelles, serions privées, à notre grand dam. (perso, j'aurai été à la place de la dessinatrice, je l'aurai refusé, ce prix).

Hors ligne

#14 12-02-2016 15:03:28

Virtu
Séduizeur
Lieu : Paris
Inscription : 08-09-2014
Messages : 842

Re : Le politiquement correct

Nos positions ne sont finalement pas si éloignées ! Nous sommes d'accord sur l'influence nocive des censeurs bien intentionnés, les dérives agaçantes du politiquement correct à tout crin et l'importance de la liberté de rire de tout.

La différence principale, c'est que je ne crois pas en la neutralité des mots. Ils ont une histoire, un bagage, qu'il me paraît important de connaître pour savoir quand les utiliser sans effet négatif non souhaité smile


Dans quelle étagère ?

Hors ligne

#15 14-02-2016 20:33:04

Missmabelle
Séduizeuse
Inscription : 23-07-2015
Messages : 521

Re : Le politiquement correct

Tu as parfaitement raison, les mots sont dangereux. Mais nous n’avons pas tous ton érudition. Tu aimes, les mots, joue avec, mais s’il te plait, ne t’érige pas en juge ou en arbitre.
Les adjectifs et certains noms sont des « cases », qualifiant ce qu’on juge ou perçois de toi, de l’autre. Ils ont le pouvoir d’enfermer ou de coller une étiquette. Quelque soit le mot… personne ne sait quelle blessure ou quelle joie le mot que l’on prononce va faire comme effet. Tu comprends ce que je veux dire ? C’est nous, celui qui le prononçons, qui lui donnons un sens, une signification, mais nous ne savons pas l’effet qu’il va produire. Au même titre qu’un acte d’ailleurs. Quand je te dis que tu es érudit, je te colle une étiquette. Peut être que ça te fait plaisir, peut être que ça te blesse. Je n’en ai aucune idée…

Alors Alis a eu parfaitement raison aussi d’ajouter que ce qui fait la différence, c’est l’intention. L’intention… la divulgation de ce que tu souhaites donner à l’autre. Et ça passe par nos 5 (ou 6 ?!!) sens. C’est en cours de massage que j’ai compris cette notion d’intention. J’ai testé, les yeux fermés, des mains qui se posaient sur mon dos, avec des intentions différentes. Quand tu vas masser quelqu’un, c’est le premier geste que tu fais : poser tes mains sur le corps de l’autre. C’est dans cet acte que tu lui transmet ton message : je vais donner mon énergie pour te détendre et de faire du bien, offre moi ton corps, sois en confiance.
Avec les mots c’est la même chose. C’est l’intention qui est mise derrière ce mot qui est à retenir. C’est un peu ce que j’appelle « savoir lire entre les lignes » ou comprendre ce qui se cache derrière les mots.

Mais quid de l’intention dans un post… ? Ton 6eme sens wink

Hors ligne

#16 16-02-2016 15:19:08

Virtu
Séduizeur
Lieu : Paris
Inscription : 08-09-2014
Messages : 842

Re : Le politiquement correct

Il ne s'agit pas de juger ou d'arbitrer, simplement d'apporter à celles et ceux qui n'ont pas cette "érudition" sur le bagage des mots les éléments qui leur manquent pour décider en toute connaissance de cause de les utiliser ou non. Traiter quelqu'un de fiotte parce qu'on n'a jamais réfléchi à l'origine du mot, c'est moins grave, ou en tout cas moins répréhensible. On présente des excuses, on rectifie son erreur et on passe à la suite.

Sur l'intention derrière les mots, je rejoins ton hypothèse de départ mais j'en tire une autre conclusion : c'est justement parce qu'on n'a aucune idée de l'effet qu'un mot peut produire sur autrui qu'on doit faire attention au moment de le choisir. Si tu me blesses par tes paroles, quelque part, ton intention m'indiffère. Tu m'as blessé. Evidemment, tu peux dire que ce n'est pas ce que tu souhaitais, que tu avais un autre message en tête, mais le résultat est là. Pour citer Louis CK, que personne ne soupçonnera de censure abusive : "When a person tells you that you hurt them, you don't get to decide that you didn't."

Le langage n'est pas neutre, les mots se moquent de nos intentions, ils ont un sens et une histoire.


Dans quelle étagère ?

Hors ligne

#17 16-02-2016 15:25:51

Sigur
Séduizeuse
Inscription : 31-03-2014
Messages : 3 034

Re : Le politiquement correct

pouce-up Pour ce post et la mention de Louis CK coeur

Hors ligne

#18 16-02-2016 16:32:25

Missmabelle
Séduizeuse
Inscription : 23-07-2015
Messages : 521

Re : Le politiquement correct

Tu sous entends que tu détaches les mots de la personne qui les prononce ? Ha non pas pour tout le monde ; tu absous celui qui était dans l’ignorance et te présente ses excuses… Grand seigneur !
Soit. Tu détaches l’être humain de son langage verbal… c’est une vision qui t’appartient, partagée par beaucoup de « rat de bibliothèque », et que je ne partage absolument pas.

Mais une fois que tu es blessé, que fais tu de cette blessure ? Tu cris aie ouille il m’a fait mal, c’est un odieux personnage !! Ou tu cherches à comprendre pourquoi ça t’a blessé ?

Hors ligne

#19 16-02-2016 16:49:24

Sigur
Séduizeuse
Inscription : 31-03-2014
Messages : 3 034

Re : Le politiquement correct

Personnellement et grosso-modo : je cherche à comprendre pourquoi ça m'a blessée; je cherche à expliquer à l'autre pourquoi ça m'a blessée et comprendre quelle était son intention si c'est quelqu'un que je fréquente plus ou moins régulièrement; j'essaie de tenir compte de "qui il/est est" pour faire ma remarque et de comment il comprend l'expression utilisée; bref, il s'agit de dialoguer avec toutes les variations possibles selon les circonstances et les personnes wink

Dernière modification par Sigur (16-02-2016 18:31:16)

Hors ligne

#20 16-02-2016 17:50:43

Virtu
Séduizeur
Lieu : Paris
Inscription : 08-09-2014
Messages : 842

Re : Le politiquement correct

Ce n'est pas "moi" qui détache les mots de la personne qui les prononce, c'est le principe même du discours : on dit souvent qu'il y a ce qu'on veut dire, ce qu'on dit effectivement, ce qu'on croit avoir dit, ce que l'autre personne entend, ce qu'elle croit avoir entendu et ce qu'elle comprend. Ça fait six messages différents à chaque fois que tu ouvres la bouche. C'est une réalité factuelle qu'il me paraît important d'avoir à l'esprit quand on s'exprime et quand on écoute !

Pour illustrer par l'incident à l'origine de ce topic, je n'ai pas dit à notre co-forumeuse "Alors comme ça, tu détestes les gays ? J'exige immédiatement des excuses." Premièrement parce que je ne suis pas gay et ne me sens donc pas particulièrement visé par ce type de propos ; deuxièmement parce que je savais très bien que ce n'était pas l'intention originelle derrière le propos. Ça n'a rien d'un comportement de "grand seigneur", c'est juste le reflet logique en tant qu'auditeur de la vigilance que je conseille aux locuteurs : on peut faire attention au sens des mots sans considérer que tout le monde a la science infuse.

J'aurais plus de mal à répondre à ta question sur ma réaction potentielle, puisque je suis quelqu'un de très posé et qu'il est très rare que des propos me touchent personnellement. Je suis même plutôt celui qui, par son inadvertance, blesse parfois sans le vouloir. Ce n'est donc pas du tout "dans mon intérêt" que j'essaie d'arrondir les angles sur internet, mais plutôt en tant que "repenti" !

Pour finir, je ne sais pas si tu essaies volontairement d'être blessante, mais tes deux derniers posts montrent assez bien ce qui arrive quand on pense que la "franchise" est plus importante que le respect d'autrui ^^


Dans quelle étagère ?

Hors ligne

#21 16-02-2016 20:09:51

Missmabelle
Séduizeuse
Inscription : 23-07-2015
Messages : 521

Re : Le politiquement correct

Pour commencer, blesser n'est pas dans mon intention. Bousculer oui. Bousculer les bien pensants et les idées arrêtées.
Le "politiquement correct" est une case dans laquelle les érudits et les biens pensants voudraient nous voir rentrer. Parcequ'ils ont décrétés que c'était comme ça qu'il fallait penser.
Par ailleurs, apprendre le sens d'un mot à autrui ou lui enseigner un nouveau mot, je trouve ça fantastique. Il y a tellement de richesse dans notre langue que nous n'exploitons pas... A l'origine de l'ouverture de ce topic, j'ai observé une position tout à fait conventionnelle de l'apprentissage que je résume souvent ainsi "C'est une faute! Le juste je vais te le dire..." (d'ailleurs, as tu remarqué qu'en littérature on parle de "faute" (d'orthographe) et en math d'"erreur"?! c'est amusant!!). Ca a eu l'effet d'un allergène dans mon nez chatouilleux... Les cadres et moi, c'est une longue histoire.

Pour terminer, je dirais ce que j'ai dit plus haut. Je préfères quand tu joues avec les mots ^^

Hors ligne

#22 16-02-2016 20:15:05

Alis
Séduizeuse
Inscription : 11-06-2014
Messages : 6 385

Re : Le politiquement correct

J'invite à regarder ceci, sur le sens des mots...
http://south-park-streaming.com/saison- … 12/fiottes

Hors ligne

Pied de page des forums