Seduire Un Homme.fr

Comment séduire un homme… et garder un homme !

#226 13-01-2014 14:34:45

Appomorph'
Séduizeuse
Inscription : 08-04-2013
Messages : 314

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Un an de "groupisme", déjà : Mathieu Sommet et 3615 Usul (bon, c'est un autre registre) ont carrément enchanté ma prépa et mes révisions, notamment le SLG qui était ma récompense du samedi midi, après m'être tapée le DST du samedi matin et les révisions du vendredi soir, ou 3615 Usul le dimanche qui devenait la conclusion d'un weekend studieux  smile

Je n'ai pas vu la vidéo de Guillaume Pley, j'irai regarder...mais c'est vrai que c'est un aspect qui m'a parfois mise un peu mal à l'aise quand je parcourais - je parcours toujours - les articles de certains sites de séduction.

Alors, on peut toujours dire qu'un mec intelligent saura différencier le "non mais si quand même" du "non, certainement pas" (à supposer qu'il existe déjà une telle différence, parce qu'en ce qui me concerne, quand je dis non c'est non et si je veux jouer à faire semblant de dire non...eh bien, dans "jouer à faire semblant" il y a "jouer", et même surjouer dans mon cas)...seulement, pour un mec qui sait quand s'arrêter, combien de gars incapables de le faire? Ou refusant de le faire, aussi.

Deuxièmement, je trouve que ça invite quand même à ne pas vraiment écouter la partenaire, à balayer ses objections/refus par l'argument : "elle ne sait pas ce qu'elle veut de toute manière". Ou à ne pas admettre le fait qu'elle ne veuille pas en préférant penser que c'est uniquement, et seulement, une question de méthode. Et c'est surtout ce dernier point qui me gêne, finalement, beaucoup plus que le premier.

- je n'efface pas ce que j'ai écrit au-dessus, mais réflexion faite, j'aurais plutôt tendance à situer le "vrai problème" dans ce deuxième point, le premier étant finalement à la fois plus anecdotique et, peut-être, une conséquence du second-

EDIT : Après relecture, c'est un peu le foutoir ce que j'ai dit, j'espère que vous comprenez quand même? Je vais essayer de reformuler un peu.

Dernière modification par Appomorph' (13-01-2014 14:43:15)

Hors ligne

#227 13-01-2014 14:56:54

Mary Read
Séduizeuse
Lieu : Sur le pont du Revenge
Inscription : 28-02-2013
Messages : 3 765

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

En fait ça va, Appo', on te comprend. wink

Guillaume Pley, c'est un animateur de NRJ qui avait fait une vidéo où il embrassait des nanas par surprise dans la rue. En gros.

Les deux me gênent beaucoup, autant le discours comme quoi une femme ne sait pas ce qu'elle veut, que cette histoire de "bonne méthode" qui nie les envies de l'autre. Ça alimente quand même vachement la culture du viol.


Rien n'est vrai, tout est permis.

Hors ligne

#228 13-01-2014 15:10:06

Anashka
Séduizeuse
Inscription : 30-01-2013
Messages : 2 457

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

" Les femmes ne savent pas ce qu'elles veulent"
C'est une connerie monumentale, oui. De la pure culture du viol.

Alors, certes nos magnifiques magazines féminins nous invitent à nous refuser, à nous faire désirer, à dire "non" pour dire "oui", entraînant alors un défaut de lecture masculin. Il va de la responsabilité féminine de dire
-  "oui" pour "oui" (et pas, "non, parce que je veux que tu insistes, ainsi tu me prouveras que tu es un garçon sérieux qui m'aimeuh !" )
- "non" pour "non"
- "je ne sais pas, mais je te tiendrais informer de ma décision"  (ou formuler autrement) quand on sent que notre "non" peut évoluer en "oui".

Et, il va de la responsabilité masculine d'entendre le "non" comme un "non" (sans bouder ou faire pression ou avoir un viol "doux" ou tenter les techniques de séduction contre la LMR (last minute de resistance).


Le reste, c'est de la pure connerie. Et, forcément, on tombe sur les insanités de ce gamin qui n'a rien compris et se retrouve martyr / triste représentant d'idées communes. Je n'ai rien contre lui, c'est un gosse doubler d'un con. Ma colère est clairement dirigé contre toutes les pensées / idées sur les femmes qui amènent à formuler ces grossièretés.

(Quant au viol conjugal, c'est encore un sujet peu abordé... )

Hors ligne

#229 13-01-2014 15:28:14

Appomorph'
Séduizeuse
Inscription : 08-04-2013
Messages : 314

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

@Mary : oui, les deux sont gênants, mais pour moi le premier découle du deuxième, de cette façon de nier, finalement, l'existence du "non". Il y a des gens pour qui un "non" ne veut pas dire "non" mais "je ne sais pas ce que je veux, je dis non et je veux oui" ou bien "c'est juste que tu n'as pas la bonne méthode".
Dans tous les cas c'est de l'irrespect, et je suis aussi d'accord pour dire que ça relève de la culture du viol.
(anecdote : mon petit frère, qui aime bien me raconter ses mésaventures amoureuses, m'a un jour sorti "non mais les filles, c'est évident, elles ne savent pas ce qu'elles veulent!"...nous étions avec une de ses amies, et le pauvre, il s'est retrouvé à deux contre un...mais il a fini par comprendre pourquoi on râlait, alors victoire^^).

En fait j'avais lu l'article de madmoizelle sur Guillaume Pley, alors. C'est celui qui abordait les filles en leur disant : "Je peux te poser une question? Je te plais? Alors tu m'embrasses?" et qui les embrassait sans leur demander leur avis, c'est bien cela? Je crois avoir vu la vidéo.

@Anashka, je suis d'accord avec toi en ce qui concerne la nécessité d'être claire, de notre côté...de toute manière, il faut être deux pour tordre le cou à ce genre d'idées reçues et de comportements, cela relève de la responsabilité des hommes mais aussi des femmes. Et là encore, il s'agit finalement aussi de respect de la part des uns comme des autres, non?
Je veux dire par là que, évidemment, apprendre à accepter et tenir compte du "non", c'est respecter les désirs de l'autre, mais qu'apprendre à faire savoir clairement si c'est "oui", "non" ou "peut-être", c'est aussi une preuve de respect.

(le viol conjugal, j'avais lu par hasard un ou deux articles là-dessus un jour, il faudrait que je remette la main dessus, mais effectivement c'est un sujet qu'on rencontre assez peu...je n'avais pas tilté dessus dans la vidéo, la formulation "par surprise" m'avait un peu déroutée mais je n'avais pas fait le lien).

Dernière modification par Appomorph' (13-01-2014 15:30:50)

Hors ligne

#230 13-01-2014 19:18:10

Mary Read
Séduizeuse
Lieu : Sur le pont du Revenge
Inscription : 28-02-2013
Messages : 3 765

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Appo' > Oui, c'est cette vidéo.



Décidément, c'est la fête aux mecs biens, sur Madmoizelle, aujourd'hui.
Une traduction d'un article de TomSka, Pourquoi j'ai besoin du féminisme :
madmoizelle.com/pourquoi-besoin-feminisme-tomska-223589

Parce que ça fait du bien, aussi, de lire des choses positives et intelligentes. Et de mettre en avant leurs auteurs. Oui, y'a de sacrés connards (comme de sacrées connasses, d'ailleurs), mais y'a aussi des tas de mecs biens, qui pensent et disent des choses très censées.
(En dehors des séduizeurs habitués de ce forum, hein, parce qu'évidemment, z'êtes des crèmes. tongue).

*coeur* *love* *paillettes* *licorne* *arc-en-ciel*


Rien n'est vrai, tout est permis.

Hors ligne

#231 13-01-2014 20:05:36

Tourment
Séduizeur
Inscription : 24-08-2013
Messages : 247

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Les gens ne savent pas forcément ce qu'ils veulent mais ils savent à coup ce qu'ils ne veulent pas donc un non, peu importe si c'est un non caché ou autre connerie reste un non, c'est tout. Si la personne dit non en pensant oui, alors tant pis il se passera rien, car cela reste un non verbalisé.

Pour conclure, si le rapport a lieu alors qu'un des deux protagoniste a dit non (peu importe les raisons derrière), c'est donc un viol.

En tout cas je dis fuck à tous ces articles (même ADS en a fait) : last minute resistance qui explique que les "filles" ne veulent pas dire non pour des conneries de pressions sociales. Cela sous entend qu'une fille est passive, qu'elle subit le rapport et est donc pas vraiment capable d'y participer à 50% ni même de prendre une décision qui la concerne tout autant que le mec.

Hors ligne

#232 13-01-2014 20:22:19

bulle
Séduizeuse
Inscription : 01-02-2013
Messages : 312

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Ok après avoir vu la vidéo faite par SLG sur M. Pusso j'ai juste envie de vomir de voir que ce n'est qu'un mois après le début de la diffusion que cette vidéo soit retirée d'internet... C'est vraiment juste une honte... Traiter les femmes comme ça... Ca donne envie de pleurer...
Honnêtement je ne sais pas où va le Monde, mais on court droit à la catastrophe... Et ca donne juste envie de pleurer...
Heureusement que certaines personnes arrivent encore à se rebeller contre ce genre de propos...

Hors ligne

#233 13-01-2014 20:23:25

Appomorph'
Séduizeuse
Inscription : 08-04-2013
Messages : 314

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Tu viens de joliment mettre des mots sur ce qui me gêne dans certains articles d'ADS, merci!

Hors ligne

#234 18-05-2014 21:20:31

Pink-lipstick
Séduizeuse
Inscription : 13-08-2013
Messages : 133

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

La video du jour qui va vous faire vomir vos tripes : http://www.vice.com/fr/vice-profiles/sl … g-preacher

" You deserve rape " ah bon

Hors ligne

#235 18-05-2014 21:36:21

Tourment
Séduizeur
Inscription : 24-08-2013
Messages : 247

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Au Brésil, plus de la moitié des hommes pensent qu'une fille habillé sexy mérite de se faire violée.

J'adore ce monde !

http://www.grazia.fr/societe/phenomenes … ges-635140

Hors ligne

#236 01-06-2014 08:52:30

Vassilia
Séduizeuse
Lieu : Bibliothèque de Sunnydale
Inscription : 26-06-2013
Messages : 12 121

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Il y a une dizaine de jours, je me rends seule dans un événement culturel, sans aucune intention de charmer qui que ce soit. (Jean-baskets, rien que me sentir obligée de préciser ça m'agace...) Là, un homme de (largement) 55 ans (sans doute proche des 60 même) vient discuter avec moi, c'est sympa, on parle de son boulot, il y a pas mal de trucs intéressants, bref ça peut être un contact utile et intéressant dans notre cadre professionnel réciproque. Je n'ai pas l'impression d'envoyer le moindre signe d'intérêt autre qu'intellectuel, et j'accepte de procéder à l'échange de numéros. Evidemment, naïve que je suis, je reçois 36h après une proposition de sortie à un concert. Pour la demi-heure qui suit (oui). Avec texto de reproches deux heures après sur mon absence de réponse. (Je n'avais pas vu le message initial, puisque j'étais occupée comme il se doit à fricoter joyeusement avec mon cher et tendre). Ça ne me plaît pas, j'envoie une réponse laconique et froide. Il continue comme ça toute la semaine, je ne réponds pas, ou bien je finis par le faire en remettant l'accent sur le travail. Avalanche de textos encore, pas de réponse de ma part, reproches de la sienne... Bref, je finis ce matin par envoyer un message froidement poli et clair sur le malentendu. Je reçois une réponse de sa part deux minutes après, composée uniquement d'un mot insultant... Voilà, naïveté de ma part. J'ai cru que je pouvais avoir un échange uniquement intellectuel avec quelqu'un qui faisait un métier proche du mien. Je n'ai pas lancé d'oeillades, pas pris une voix langoureuse, pas roulé des hanches, rien. La première proposition, ok, il pouvait tenter, rien de grave à ça. Quand j'ai manifestement rejeté ses invitations et détourné l'échange (bref) sur le boulot, et qu'il insistait et me demandait des explications, là... Et l'insulte finale... Comment dire ? Ah oui, peut-être : "slut-shaming".

(J'enrage... et c'est con, mais je flippe aussi : quand je me googlise, je tombe sur l'adresse de mon domicile, et je ne peux rien faire pour supprimer ça - ça a été repris par des sites à partir d'un registre officiel du temps où ponctuellement j'avais été auto-entrepreneur, chez moi donc. A chaque fois, je flippe en me disant que quelqu'un qui a mon nom peut savoir où je vis, et comme je vis seule, j'avoue que je ne suis pas rassurée. Je suis la seule à ressentir cette appréhension ?)

Hors ligne

#237 01-06-2014 09:13:50

Lirie
Séduizeuse
Inscription : 03-02-2013
Messages : 3 198

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Ma pauvre hmm
Non tu n'es pas la seule à t'inquiéter de vivre seule. Je me rassure en me disant que je vis dans un petit immeuble, je connais bien mes voisins, donc si je hurle, ils viendront voir... Mais je flippe souvent, oui. Et je fais toujours attention. Ne pas rentrer dans l'immeuble suivie par un mec louche, ne pas me faire raccompagner par un inconnu (même juste en bas), toujours fermer la porte de l'intérieur....

Dans le même genre, il y a longtemps, de retour de déplacement professionnel à l'étranger. Au retour, dans l'avion, chaque voyageur devait remplir pour la douane une petite carte cartonnée avec son nom, numéro de passeport... J'étais côté hublot donc je passe les papiers à mon voisin pour qu'il les transmette à l'hôtesse. Un homme d'une quarantaine d'années, j'en avais 27. J'ai échangé 3 phrases anodines avec lui. (Mais de façon sympathique, ça devait être l'erreur à ne pas faire)
De retour à Paris, le lendemain, quelqu'un m'appelle sur mon fixe. C'était lui O_o. Il avait regardé la carte, mémorisé mon nom et m'avait cherché dans les pages jaunes. Il avait donc aussi mon adresse. J'ai été dormir chez mon copain de l'époque plusieurs jours, je n'étais pas tranquille. Finalement il n'y a pas eu de suites puisque je lui avais répondu être avec quelqu'un. Pas vraiment du slut shaming mais comment a-t-il pu penser que j'étais intéressée??

Hors ligne

#238 01-06-2014 09:29:59

Vassilia
Séduizeuse
Lieu : Bibliothèque de Sunnydale
Inscription : 26-06-2013
Messages : 12 121

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Oui, c'est exactement ça !
Ton exemple est tout aussi flippant.
Spontanément, comme toi, je suis souriante en société (ou au moins polie et sympathique), ça induit manifestement en erreur... Mais on ne va pas commencer à faire la gueule et à se la jouer connasse pour être tranquille, quand même ?!
Là, j'ai été d'autant plus attristée par tout ça (mais c'est de la naïveté....) que dans ce genre de circonstances (c'est-à-dire 90% du temps), j'oublie que je suis une femme, je n'y pense même pas, car ce n'est pas un critère pertinent dans ce cadre. Je me sens "neutre", ni homme ni femme, en tout cas la différence sexuée est quelque chose que je zappe complètement...

Hors ligne

#239 01-06-2014 09:54:02

Lirie
Séduizeuse
Inscription : 03-02-2013
Messages : 3 198

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Tout pareil. Visiblement être souriante, ou juste polie, c'est être intéressée... Je n'ai pas la solution. Mais je préfère continuer à être souriante, c'est meilleure pour mon karma tongue
(En plus dans cette histoire, j'étais dans un cadre professionnel, donc habillée assez strict, tailleur pantalon noir, cheveux attachés, peu maquillée, le nez sur mon ordi pendant le vol. Rien de séduisant, rien de mis en avant. Comprends pas)
Tout pareil aussi pour "oublier d'être un femme".... Ca ne te consolera pas mais ça me fait sourire de voir que je ne suis pas seule à être encore naîve, à notre âge avancé big_smile

Dernière modification par Lirie (01-06-2014 09:58:16)

Hors ligne

#240 01-06-2014 09:54:16

Ygritt
Séduizeuse
Inscription : 05-05-2014
Messages : 1 157

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Mon dieu ça m'arrive souvent aussi ça...
Tout comme vous, de nature souriante et enjouée quand la bonne humeur est au rendez-vous. Il m'est très facile de discuter avec les commerçants, ou n'importe qui. C'est souvent à la gare qu'on m'aborde, et ma nature fait souvent qu'il y a quiproquo.... Depuis je me méfie donc je suis un peu plus froide quand on m'aborde. C'est pénible, que j'aime bien taper la discut' avec des gens comme ça, j'trouve ça marrant et on fait parfois de belles rencontres. Mais juste amicales quoi. Heureusement je n'ai jamais eu d'expériences comme citées au dessus (c'est flippant quand même ô_o) mais je suis tombée sur des gars bien lourds.

Hors ligne

#241 01-06-2014 10:23:14

Vassilia
Séduizeuse
Lieu : Bibliothèque de Sunnydale
Inscription : 26-06-2013
Messages : 12 121

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Oui, moi aussi ça m'a valu plein de chouettes rencontres amicales (ou juste des instants sympa !). Et puis je ne critique pas non plus le mec d'avoir finalement tenté quelque chose (moi je n'y avais pas du tout pensé, mais si c'est respectueux et qu'il accepte mon refus, pas de souci). C'est l'insistance et l'insulte finale qui m'ont attristée (et fait flipper, oui !) sur la difficulté à avoir juste des rapports "humains" avec les gens quand on est une fille.

Hors ligne

#242 01-06-2014 10:34:06

Ygritt
Séduizeuse
Inscription : 05-05-2014
Messages : 1 157

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Juste des instants sympa, effectivement ! Le nombre de personnes avec qui j'ai passé le temps d'un trajet en bus ou en train finalement sans même connaître leurs noms ahah, je les compte plus !
Non si c'est simplement tenter sans être lourd après un refus, y'a aucun soucis. Même pour la petite anecdote, le gars que je vois cet après midi en rendez-vous m'avait juste taxé une cigarette il y a un an à une gare. On avait discuté, il m'a proposé un café -que j'ai décliné- et il a été très correct. On a néanmoins échangé nos numéros et n'a rien tenté après, sachant que je n'étais pas pour. Et ça c'est cool. Mais c'est plus rare que les gars lourds, de ma propre expérience.
Oui je me doute que ça a du être très flippant dans ce cas que tu cites !

Hors ligne

#243 01-06-2014 14:01:06

Cooper
Séduizeuse
Inscription : 23-01-2014
Messages : 958

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Je lui demande juste s'il les trouve confortables parce que je pense les prendre....eh beh, de ça j'ai eu droit à un quasi interrogatoire sur ma vie:

J'aarive toujours de m'en sortir de ça moi! Le truc: parler plus qu'eux, mais pas à eux lol tu demandes s'ils sont confortables, le mec te réponds oui ou non "ah bon ben d'accord, hop, tour de vendeuse "j'aimerais bien les mêmes s'il vous plaît/vous n'aurez pas la même couleur mais sur un autre modèle?" et blablabla. En gros je passe en mode grande gueule trop occupée pour parler aux gens big_smile ça les coupe net. Ps: un mec qui commence à dragouiller une femme qui achète une paire de chaussures pour homme... ça ne vous fait pas tilt vous? lol

Hors ligne

#244 02-06-2014 13:05:38

melie1981
Séduizeuse
Inscription : 06-09-2013
Messages : 3 530

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

A lire un billet de la dessinatrice de BD Diglee

et du coup j'ai découvert aussi celui-ci...

Dernière modification par melie1981 (02-06-2014 13:09:51)


« Il y a toujours un peu de folie dans l'amour mais il y a toujours un peu de raison dans la folie.  »
de Friedrich Nietzsche

Hors ligne

#245 02-06-2014 13:41:01

Anashka
Séduizeuse
Inscription : 30-01-2013
Messages : 2 457

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Merci pour les liens smile

Hors ligne

#246 02-06-2014 13:58:50

melie1981
Séduizeuse
Inscription : 06-09-2013
Messages : 3 530

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Anashka a écrit :

Merci pour les liens smile

de rien ! Partagé par une amie FB. Je trouve le billet de Diglee super bien fait, bien construit, avec humour en plus, bref, au top smile


« Il y a toujours un peu de folie dans l'amour mais il y a toujours un peu de raison dans la folie.  »
de Friedrich Nietzsche

Hors ligne

#247 03-06-2014 00:25:55

Lithium
Séduizeuse
Inscription : 28-03-2014
Messages : 1 395

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

melie1981 a écrit :
Anashka a écrit :

Merci pour les liens smile

de rien ! Partagé par une amie FB. Je trouve le billet de Diglee super bien fait, bien construit, avec humour en plus, bref, au top smile

J'allais justement le partager avec vous avant de voir ton message Melie ! J'ai trouvé ça très juste et ce genre de mésaventures est arrivé à nombre d'entre nous et c'est malheureusement souvent considéré comme banal (personnellement, après en avoir parlé avec quelques amies après coup et mettre rendue compte que je n'étais pas la seule à qui c'était arrivé, j'ai relégué ça dans un coin de ma mémoire, comme si c'était banal alors que ça finit toujours par nous influencer).


"Je sais de mieux en mieux que la seule connaissance qui vaille est celle qui se nourrit d'incertitude et que la seule pensée qui vive est celle qui se maintient à la température de sa propre destruction." Edgar Morin

Hors ligne

#248 18-06-2014 07:59:16

Bella12
Séduizeuse
Inscription : 18-06-2014
Messages : 5

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

Je suis outrée par les comportements misogynes au quotidien, y compris l'inconnu qui vient te féliciter sur ton physique, en quoi l'avis d'un inconnu devrait nous emplir de joie ?

Hors ligne

#249 18-06-2014 09:29:48

melie1981
Séduizeuse
Inscription : 06-09-2013
Messages : 3 530

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

La semaine dernière, en marchant pour aller au boulot, je me suis fait mater de manière insistante par un vieux type au regard louche.
Avant-hier, un mec qui a croisé mon chemin m'a simplement suivi du regard (ça, c'est à peu près quotidien : je n'y prête plus vraiment d'importance, mais c'est hautement désagréable).
Avant-hier aussi, 2 min après, une voiture s'est arrêté et le mec m'a dit un truc inintelligible.
Hier ? Malgré une jupe courte, rien ne s'est passé. J'ai dû avoir de la chance (et oui on en vient à se dire ça maintenant !).
Ceci ne sont que les derniers exemples, ceux que j'ai remarqués, mais c'est vraiment quotidien... Et encore, j'habite un quartier tranquille.


« Il y a toujours un peu de folie dans l'amour mais il y a toujours un peu de raison dans la folie.  »
de Friedrich Nietzsche

Hors ligne

#250 18-06-2014 20:53:04

Kokotte72
Séduizeuse
Inscription : 28-05-2014
Messages : 89

Re : Vie de Séduizeuse (ou la confrontation au Slut-shaming).

a chaque fois que je rentre du boulot après une nuit de travail je croise le gardien de mon immeuble qui me dit "alors c'était bien cette boite de nuit?"
Une fois je lui répond non, c'était fatiguant j'ai hâte d'être dans mon lit, il me répond "je peux venir?" VDS

Hors ligne

Pied de page des forums