Seduire Un Homme.fr

Comment séduire un homme… et garder un homme !

#1 10-02-2019 23:09:35

Lydka
Séduizeuse
Inscription : 10-02-2019
Messages : 6

râteau ...ou pas râteau?

Donc voilà comme je le disais dans ma présentation, je suis loin d'être une séductrice née, j'ai passé toute ma vie adulte à attendre qu'on m'aborde, ce qui fait que dans le fond, j'ai eu très peu de relations, et rarement réussies.

Et jusqu'à cette année, mon manque de confiance faisait que je me disais " je n'oserais jamais aborder quelqu'un, c'est pas pour moi".
Mais les circonstances m'ont donné un coup de pied au cul, j'ai fait le premier pas et.. j'ai du  mal à cerner si c'est mort de chez mort.. ou s'il y a de l'espoir.

Donc déjà un coup de foudre inattendu autant que magistral cet été ( encore un truc dont  je pensais être à l'abri: honnêtement je ne le souhaite à personne c'est très très pénible à vivre.. surtout quand le gars te dit " si je te donne mon adresse mail, tu m'envoies la photo qu'on a pris ensemble?"  et que... rien, même pas un accusé de réception et que tu demandes s'il l'a reçu, s'il fait la gueule, si le bateau où il travaille a coulé, est-ce qu'il a fait son bonhomme et oublié ses codes de connexion?.. Et que tu tournes ça en boucle dans ta tête en te disant " personne ne donne son mail pour ne pas répondre, en plus je ne l'avais pas ouvertement dragué, l'adresse est bonne puisque en la remontant, je suis tombée sur une vidéo de lui en train de faire une animation musicale... ho, mais en fait, là, il a l'air carrément très gay, donc il a encore moins de raisons de ne pas répondre, j'en prendrais mon parti, mais réponds, gars.." ) que j'ai eu du mal a encaisser...

Au final, ça n'a rien donné, enfin, si: me rendre compte que ma période de déprime et de désintérêt pour les gens en général et les hommes en particulier, était tassée et j'étais de nouveau partante pour les rencontres...
Et donc à ce moment là, j'étais encore 100% timide, persuadée de ne pas pouvoir prendre les devants, condamnée à me liquéfier mentalement en pensant " il me plaît, et je ne sais pas quoi faire, je suis moche, mal fagotée et godiche".

Mais pour faire court, en novembre dernier, j'ai sympathisé avec un monsieur, étranger, qui vit dans ma région natale, via un site d'échanges linguistique.
Il m'a contactée un peu par hasard, chacun apprend la langue de l'autre, et le courant est très bien passé. Nous avons beaucoup de points communs, de loisirs en communs, et j'ai bien tenté de lancer quelques amorces, je pensais qu'il les avait comprises.... mais ce n'était pas le cas, là où un francophone de naissance aurait compris que proposer de le rencontrer en réel, lui dire que j'ai vraiment de la chance d'avoir fait sa connaissance,qu'on a beaucoup en commun.. c'est qu'il y avait  un boulevard, lui n'a rien vu venir.
J'avais vu ses photos, suffisamment pour me dire " pas mon genre à la base, mais pas mal quand même". *Et surtout, il m'a tout l'air d'être un " haut-potentiel", nous avons une forte connexion mentale, ce qui est absolument nécessaire pour moi, pour envisager d'aller plus lion.

Entre temps nous avons mis en place un projet commun, autour du cinéma. Sans rentrer dans les détails, il est membre d'un association qui organise un festival de cinéma de son pays natal, je cherche à me spécialiser dans la traduction.. donc on est parti pour faire du sous-titrage, et c'est lui qui me parle du festival fin 2020. Donc j'en déduis " il espère donc qu'on soit encore en contact et en collaboration dans plus d'un an et demi, un gars qui évoque des termes aussi lointains, c'est rare..." je sais qu'il compte finir sa carrière en France, qu'il a beaucoup déménagé mais ne veut plus changer de lieu au moins avant longtemps ( il a 46 ans et j'en ai 42, au passage, donc a priori, pas le gars qui va partir demain à, mettons Rio ou Pékin)

Nous avons donc fait connaissance IRL en décembre, après pas mal d'heures de discussion via le net, je l'ai invité chez moi, la journée se passe bien, très bien, j'apprends que comme je le supposais il est divorcé. Je ne voulais pas lui demander par internet, on ne sait jamais si le sujet est sensible ou pas.
Et donc je me dis que ce gars-là est en plus d'être intelligent, cultivé, et gentil, s'avère aussi d'une grande simplicité, poli,avec une excellente éducation: je ne dois pas le laisser passer sans rien faire, ou je le regretterai très très longtemps.
Je décide donc de me préparer mentalement à lui dire qu'il me plaît, que j'en ai eu confirmation lorsque nous avons fait connaissance.. lorsque je le reverrais en avril.

Et là, alors que les conversations continuent toujours aussi cordiales, paf " je te laisse, il faut que je téléphone à ma copine".
Comme dans sa langue d'origine, le terme était ambigu, et aurait pu laisser à penser que c'était "une" copine, ou juste une nana qu'il avait rencontrée au nouvel an, je décide qu'il y a le feu au lac, et je me suis lancée...
Je ne vous dis pas l'angoisse pendant une semaine où j'ai fignolé mon message, pour ne l'envoyer que le vendredi pour ne pas lui perturber sa semaine de travail.

Je lui ai donc expliqué qu'il me plaisait beaucoup, les raisons pour lesquelles c'est comme ça, et pourquoi j'ai décidé d'accélérer les choses, même si j'étais morte de trouille, pour ne pas risquer de perdre une possible chance avec lui juste parce que j'aurais trop attendu, que j'aurais vraiment préféré le revoir au moins une fois, et lui dire en face plutôt que par mail...qu'il me réponde quelle que soit sa réponse, parce que j'avais décidé d'être absolument sincère avec lui, que je me doutais que ça serait aussi compliqué pour lui que pour moi émotionnellement , bref.. que je voulais SON point de vue

Réponse le dimanche, et ce qui semble être un râteau.

Je traduis et résume:

Tu es une nana géniale, tes mots à mon sujet me font vraiment très plaisir, j'ai passé une super journée avec toi, tu as eu beaucoup de courage. J'ai eu plusieurs fois envie par le passé d'envoyer ce genre de message à quelqu'un mais je n'ai jamais réussi. C'est vraiment super que tu l'ais fait.
Je suis désolé je ne pensais vraiment pas que notre relation pourrais évoluer vers quelque chose de personnel et sentimental. Mais maintenant je ne peux pas et je ne veux pas parce que j'ai en effet une copine, j'ai fait sa connaissance en septembre, on s'est revus au jour de l'an, ça se passe bien entre nous et notre histoire progresse Elle habite à ( insérer ici ville à 3700 kms de chez lui, accessible en plus de 10h00 d'avion avec escale... ) Je ne pensais pas que tu puisse t'intéresser à moi, et je n'ai pas pensé que ça pourrait être important de te le dire.
Mais encore une fois, tu es géniale, et je te remercie pour ton accueil chez toi, ça m'a surpris, je n'avais jamais rencontré une telle hospitalité en 8 ans en France, ça me touche beaucoup.
Mais je tiens à ce que nous restions en contact, amicalement, pour les langues, pour la traduction...

Du coup. Râteau, oui. C'est bien ma veine, je tombe sur un type bien.. qui est vraiment un type bien, loyal envers sa copine! C'est une qualité, sauf quand on est du mauvais côté.

MAIS il ne se débine pas, on continue à échanger au minimum une fois par semaine, et facilement plus d'une heure - malgré une certaine gêne de mon côté parce que je continue à me demander s'il a gardé mon message, ce qu'il en a réellement pensé, s'il a classé l'affaire ou si ça le travaille...j'ai un millier de questions à lui poser mais je me demande si elle sont trop indiscrètes ou pas, et je sens que lui aussi marche sur des oeufs. Ou plutôt, il répond sans problème à mes questions mais n'ose pas de son côté m'en poser si là encore ce n'est pas moi qui mène la conversation.
(Mais il sait, vu la réponse que je lui ai faite, que je vais essayer de mettre mes sentiments de côté, mais que ça ne sera pas facile, et que je ne suis même pas sûre de le vouloir en fait,  que je ne veux pas refermer brutalement la porte que je lui ai ouverte... Que je n'en reparlerai pas spontanément, sauf si lui veut en rediscuter. Et que je ne pouvais pas m'ôter de l'idée que si on avait fait connaissance plus tôt les choses aurait été différentes.
Il ne m'a pas détrompée.)

J'ai résumé son message, mais.. j'ai vraiment l'impression en le relisant que ça s'est joué à rien, qu'il regrette un peu. En tout cas, je n'ai pas eu droit aux très relous " je ne te mérite pas" ou " je te souhaite de trouver un homme qui pourra te rendre heureuse".
Donc quelque part, il ne cherche pas franchement à se débarrasser de moi, s'il avait voulu fermer la porte il aurait pu ajouter " d'ailleurs on est fiancés,/ on va se marier,/ on va avoir un enfant", quitte à ce que ça soit un bobard, pour que je laisse tomber.


Mais d'autre part je ne peux pas classer l'affaire.
Parce que nous avons ces projets en communs (et au risque de passer pour une grosse carriériste, ça pourrait vraiment donner
un super coup de démarreur à mon changement de travail, avec de l'expérience de terrain, et que ça peut aussi être bénéfique pour son association)
Parce que j'ai besoin de lui pour m'aider à progresser et que lui a besoin de mon aide pour le préparer à son test de français pour la naturalisation (et moi aussi je suis loyale...)
Donc l'un comme l'autre avons trop à gagner.

Et surtout je tiens à ce gars, je sens que ça peut être une très belle histoire s'il change d'avis, et je ne veux pas m'avouer vaincue tant que je n'ai pas TOUT tenté.

Mais les échanges suivants me font penser que c'est un homme tellement peu sur de lui, que j'ai pris un râteau.. mais peut-être planté une graine qui prendra peut-être un peu de temps à germer.
Il peut se lasser de sa relation à distance, il peut lui arriver comme à mon cousin (une nana à l'autre bout de la planète qui avait " oublié" de lui dire qu'elle avait un mec dans sa ville). Je ne lui souhaite pas, je n'ai pas envie de le savoir déprimé, mais.. je l'espère.

J'ai peut-être un levier d'action, du fait qu'il semble avoir besoin de soutien et d'encouragement. J'ai apparemment son estime, un peu son admiration, donc si j'ai le moyen de gagner en plus sa reconnaissance... on verra si la carte du Tendre est toujours d'actualité  plus de 300ans plus tard:)
Il y aura peut être un résultat a posteriori. Les gens ont le droit de changer d'avis après tout. Je vais surveiller ma "plantation" et voir ce qu'il en est en avril. smile

Et maintenant en plus il SAIT. Et il sait que c'est sa personnalité qui m'attire, et pas de fausses raisons. Ce n'est pas juste un beau mec croisé au bar ou en boîte que j'aurais déjà oublié.

Donc, même si je suis toujours déprimée, et que j'ai des hauts (oui, y'a de l'espoir! Je ne pouvais décemment pas m'attendre à ce qu'il me tombe dans les bras. Tant que je ne reçois pas de faire-part de mariage, il y'a de l'espoir! Puis, il ne l'a vue que deux fois en un quadrimestre, c'est tout nouveau tout frais, et ne la reverra pas avant longtemps, de l'eau peut couler sous les ponts...) et des bas ( sa meuf habite en Russie, tu penses bien qu'elle ne va pas lâcher d'elle-même un compatriote qui habite en France et a un bon boulot. Et je suis moins jolie que la majorité des femmes russes.Ouin, j'ai aucune chance! Oui, Je sais c'est du cliché, et il y en a aussi des moches, mais mon cerveau refuse de revenir à la raison), je ne regrette pas d'avoir tenté le coup.
Et quelqu'un qui a réussi involontairement à me pousser à faire la démarche restera de toute façon toujours quelqu'un de spécial.

En tout cas, ça fait du bien de raconter ça, ça aide à y voir plus clair en essayant de rationaliser.

Merci d'avoir eu le courage de lire ce pavé jusqu'au bout smile

Hors ligne

#2 10-02-2019 23:30:11

espoirette
Séduizeuse
Inscription : 22-11-2014
Messages : 1 991

Re : râteau ...ou pas râteau?

vous habitez loin l'un de l'autre?
Bon, moi je suis contre les verbalisations par message, car lecture = rationalisation = rateau, même si la personne est intéressée à la base. Qu'aurait il pu dire d'autre? "je suis touché moi aussi, mais j'ai une copine, je vais la larguer pour aller te rejoindre?" . Non, il faurait fallu que tu précipites les choses IRL, pour qu'ensuite il prenne ses responsabilités. Cecii dit, maintenant, la graine est plantée, et ça peut être un atout.
La prochaine fois que vous vous voyez, tu restes égale à toi-même, souriante: rappelle toi, tu n'as rien fait de mal, tu as avoué une attirance, et puis voila. Ce  n'est pas une demande en mariage, et ça nous arrive tout le temps d'être attirés par d'autres presonnes (bon, pas toi, et moi non plus, mais ça, il n'y a que NOUS QUI LE SAVONS!  :-) Donc remets cette déclaration dans un contexte normal, qui est que ça arrive tout le temps à tout le monde d être attirés par d'autres.
et puis tu essaies d'initier des contacts physiques l'air de rien. Tu lui touches le bras quand tu lui parles, tu le fais boire dans ton verre, ... tu lui demandes de t'embrasser. Genre, "tu sais la dernière fois, je t'ai fait une déclaration, mais ça m'a passé, ça me fait plaisir qu'on ait repris nos échanges sans gêne, par contre, par curiosité, j'aurais vraiment aimé savoir comment ça faisait de t'embrasser, on peut juste s'embrasser une fois pour voir?". S'il ne veut pas, ben tu hausseras les épaules en rigolant "la curiosité est un vilan défaut, je sais", et sinon...

Hors ligne

#3 11-02-2019 13:12:16

Alis
Séduizeuse
Inscription : 11-06-2014
Messages : 6 145

Re : râteau ...ou pas râteau?

De ce que je lis, le monsieur est assez clair : il a une copine et te considère avec un intérêt amical-pro :

Mais je tiens à ce que nous restions en contact, amicalement, pour les langues, pour la traduction...

Pour lui, l'affaire est classée et donc il continue à te parler, à échanger parce que les choses sont claires : c'est non.

Ensuite, comme le dit Esp, au lieu de faire des phrases qui activent le cerveau rationnel, plutôt activer le cerveau émotionnel en passant des moments de très bonne qualité avec lui.

Sinon, à part qu'il t'attire, sais-tu ses projets? S'il compte rester en France, repartir, s'il a des enfants etc?

Hors ligne

#4 11-02-2019 15:06:54

Vassilia
Séduizeuse
Lieu : Bibliothèque de Sunnydale
Inscription : 26-06-2013
Messages : 11 515

Re : râteau ...ou pas râteau?

je pense aussi (d'expérience) que c'est toujours voué à l'échec de se déclarer ainsi par message
ne serait-ce que pour une simple et bonne raison : quand désir il y a, on le manifeste toujours d'une manière ou d'une autre, plus subtile et s'amorce ainsi un jeu de séduction "sans risques" puisque chacun rebondit sur les ouvertures de l'autre (ou bien en reste là, si en face il y a ignorance de l'ouverture)
en arriver à se déclarer, c'est (au-delà du courage que cela demande) une ultime tentative, un baroud d'honneur, une façon de dire les choses clairement pour clore le chapitre - mais s'il n'y a rien eu d'ambigu auparavant, c'est que l'autre ne voulait pas (pour une raison ou une autre) et n'a pas saisi les opportunités qui se présentaient à lui.
je crois que quand on se déclare ainsi, on le fait pour soi, pour se dire qu'on a été au bout, mais il ne faut pas trop croire à une issue positive...

ce garçon est manifestement ami avec toi et pas disponible actuellement
essaie de mettre ton amour de côté si tu veux travailler avec lui et monter des projets... mais ça risque d'être difficile pour toi (on a plus de facilité à surmonter une déception amoureuse quand on n'est pas en contact avec l'autre hmm )
si un jour il est dispo, ce sera à lui de faire un pas vers toi...
mais ne l'attends pas, vis ta vie, force-toi éventuellement à faire des rencontres...
courage en tout cas !!!

Hors ligne

#5 12-02-2019 19:46:31

Lydka
Séduizeuse
Inscription : 10-02-2019
Messages : 6

Re : râteau ...ou pas râteau?

alors je vais répondre petits bouts par petits bouts

espoirette a écrit :

vous habitez loin l'un de l'autre?
Bon, moi je suis contre les verbalisations par message, car lecture = rationalisation = rateau, même si la personne est intéressée à la base. Qu'aurait il pu dire d'autre? "je suis touché moi aussi, mais j'ai une copine, je vais la larguer pour aller te rejoindre?" . Non, il faurait fallu que tu précipites les choses IRL, pour qu'ensuite il prenne ses responsabilités. Cecii dit, maintenant, la graine est plantée, et ça peut être un atout.
La prochaine fois que vous vous voyez, tu restes égale à toi-même, souriante: rappelle toi, tu n'as rien fait de mal, tu as avoué une attirance, et puis voila. Ce  n'est pas une demande en mariage, et ça nous arrive tout le temps d'être attirés par d'autres presonnes (bon, pas toi, et moi non plus, mais ça, il n'y a que NOUS QUI LE SAVONS!  :-) Donc remets cette déclaration dans un contexte normal, qui est que ça arrive tout le temps à tout le monde d être attirés par d'autres.
et puis tu essaies d'initier des contacts physiques l'air de rien. Tu lui touches le bras quand tu lui parles, tu le fais boire dans ton verre, ... tu lui demandes de t'embrasser. Genre, "tu sais la dernière fois, je t'ai fait une déclaration, mais ça m'a passé, ça me fait plaisir qu'on ait repris nos échanges sans gêne, par contre, par curiosité, j'aurais vraiment aimé savoir comment ça faisait de t'embrasser, on peut juste s'embrasser une fois pour voir?". S'il ne veut pas, ben tu hausseras les épaules en rigolant "la curiosité est un vilan défaut, je sais", et sinon...

Donc pour le moment, je suis à Bruxelles, et lui à Marseille.. sauf que je retourne définitivement dans la région de Marseille cet été...
Et c'est bien parce que je n'ai pas la possibilité de le voir du jour au lendemain que je voulais tirer cette affaire au clair le plus vite possible plutôt que d'attendre avril en me tourmentant pour aborder le sujet directement avec lui. Bien sûr j'aurais préféré le faire de vive voix, mais ça n'était pas possible. ceci dit je suis toujours plus près que 3700 kms à vol d'oiseau.

De plus je rappelle qu'il est étranger avec un niveau correct en français, mais pas encore parfait, donc il fallait quand même que je sois le plus claire possible. Et non je n'attendais pas qu'il me dise " je la plaque" ,mais comme je le dis, déjà la formulation en russe était ambiguë, mais vu que c'est quand même tout récent, il m'a paru important de le lui faire savoir avant qu'ils ne se soient vus trop souvent. Quitte à lui donner du grain à moudre, autant que ça ne soit pas quand les choses ont trop progressé de son côté.

Par contre pour la suggestion, je vais éviter, c'est un gars plutôt réservé, pas un expansif, il y a cette différence de culture qui fait que bon, je ne veux pas non plus qu'il s'imagine que je suis une méga allumeuse.

Hors ligne

#6 12-02-2019 20:03:55

Lydka
Séduizeuse
Inscription : 10-02-2019
Messages : 6

Re : râteau ...ou pas râteau?

Alis a écrit :

De ce que je lis, le monsieur est assez clair : il a une copine et te considère avec un intérêt amical-pro :

Mais je tiens à ce que nous restions en contact, amicalement, pour les langues, pour la traduction...

Pour lui, l'affaire est classée et donc il continue à te parler, à échanger parce que les choses sont claires : c'est non.

Ensuite, comme le dit Esp, au lieu de faire des phrases qui activent le cerveau rationnel, plutôt activer le cerveau émotionnel en passant des moments de très bonne qualité avec lui.

Sinon, à part qu'il t'attire, sais-tu ses projets? S'il compte rester en France, repartir, s'il a des enfants etc?

donc pour le moment, comme je le dis, les moments de qualité ne peuvent être que via internet, mais je compte bien voir ce qu'il en est en direct quand je le reverrai dans deux mois environ.
Mais pour le coup de l'émotionnel, ce n'est pas que je n'ai pas tenté, c'est qu'il n'a pas compris. Déjà un français peut-être opaque, donc quand c'est un étranger, ça devient sacrément plus compliqué. Et d'autant que c'est un esprit scientifique, un intellectuel, et probablement un haut-potentiel, qui risque de se fermer comme une huître si je vais trop dans l'affectif dès le départ.
Je ne dis pas qu'il soit insensible, loin de là,au contraire, peut-être  au contraire que son divorce la affecté au point qu'il préfère se protéger d'une relation potentiellement douloureuse en choisissant inconsciemment une nana qui ne risque pas de débarouler chez lui du jour au lendemain. C'est aussi une possibilité, et il s'il y a des verrous mentaux, je préfère essayer de les dérouiller en douceur, justement par égard à sa timidité (que j'ai pu juger de visu). Mais ça aussi je ne peux pas d'emblée dire " hé, au fait tu as divorcé quand et tu l'as vécu comment?"

Sinon oui, je sais pas mal de choses: sa ville d'origine, celles où il a habité au fil du temps pour son travail ( et chose marrante, j'étais en vacances à Tokyo quand il y habitait, il y a 10 ans), où habitent sa mère et ses soeurs, l'état de santé de l'une d'elle, le fait qu'il a une fille, son nom, où elle habite, quand il va partir en vacances avec elle, ses loisirs, le nom de son chat, le travail de son ex-femme, le fait qu'il compte finir sa carrière pro en France et si possible en PACA, le fait qu'il a aimé les chocolats que je lui ai amenés à Noël, les parcours qu'il a fait à vélo, le fait qu'il ne boit pas et ne fume pas ( hyper important!)... et bientôt, je saurais comment se sont passées les vacances, si sa fille à aimé les bonbons que j'ai ramenés pour elle, quand est-ce qu'il va passer une formation en français avec son employeur, et pour sa demande de naturalisation..

Donc oui, le monsieur ne dit pas toujours spontanément les choses, mais ne voit aucun souci à en parler ouvertement, il me charrie plutôt quand je lui demande si tel ou tel sujet n"est pas trop personnel, parce que ça peut être sensible, en disant que les français sont décidément "bien trop délicats"
Mais oui il me reste encore des millions de choses à savoir malgré tout, et ça fait plaisir de ne pas avoir fait le tour de quelqu'un en 10 heures de discussion, et c'est bien ça qui fait qu'il me plaît énormément.

Lui sait bien moins de choses à mon sujet, parce qu'il y a certains sujets un peu trop douloureux pour moi que je ne veux pas forcément aborder tout de suite.
(ceci dit, je lui dirais quand même un jour que je trouve qu'il est un bon père qui prend son rôle au sérieux et que ça fait plaisir à savoir, parce que le mien se foutait totalement de mon existence - pour rester soft - et que je trouve ça génial. Pas pour me faire plaindre, mais parce que je le pense réellement. Un petit compliment en plus totalement sincère ne peut pas faire de mal)

Ceci dit je ne crois pas au mythe de la friendzone, concept qui me hérisse le poil, tout simplement parce que je ne peux pas avoir un petit-ami qui ne soit pas avant tout un ami, et que je considère les catégories comme plutôt perméables, dans un sens comme dans l'autre (si les gens ont le droit de changer d'avis, je fais aussi partie des gens, et par conséquent je peux aussi changer d'avis), donc je ne vois pas le concept de l'amitié comme une barrière.

Maintenant il me reste à creuser aussi ce sujet pour voir comment lui le considère. A priori culturellement, en Russie, on estime moins " possible" une amitié mixte. Mais lui vit en France depuis 8 ans, donc ça peut aussi être un sujet intéressant à aborder mine de rien, pour sortir un peu des sujets grammaticaux où on s'enferme un peu depuis 2 semaines probablement pour éviter la gêne.

Dernière modification par Lydka (12-02-2019 20:19:17)

Hors ligne

#7 12-02-2019 21:12:39

Lydka
Séduizeuse
Inscription : 10-02-2019
Messages : 6

Re : râteau ...ou pas râteau?

Vassilia a écrit :

je pense aussi (d'expérience) que c'est toujours voué à l'échec de se déclarer ainsi par message
ne serait-ce que pour une simple et bonne raison : quand désir il y a, on le manifeste toujours d'une manière ou d'une autre, plus subtile et s'amorce ainsi un jeu de séduction "sans risques" puisque chacun rebondit sur les ouvertures de l'autre (ou bien en reste là, si en face il y a ignorance de l'ouverture)
en arriver à se déclarer, c'est (au-delà du courage que cela demande) une ultime tentative, un baroud d'honneur, une façon de dire les choses clairement pour clore le chapitre - mais s'il n'y a rien eu d'ambigu auparavant, c'est que l'autre ne voulait pas (pour une raison ou une autre) et n'a pas saisi les opportunités qui se présentaient à lui.
je crois que quand on se déclare ainsi, on le fait pour soi, pour se dire qu'on a été au bout, mais il ne faut pas trop croire à une issue positive...

ce garçon est manifestement ami avec toi et pas disponible actuellement
essaie de mettre ton amour de côté si tu veux travailler avec lui et monter des projets... mais ça risque d'être difficile pour toi (on a plus de facilité à surmonter une déception amoureuse quand on n'est pas en contact avec l'autre hmm )
si un jour il est dispo, ce sera à lui de faire un pas vers toi...
mais ne l'attends pas, vis ta vie, force-toi éventuellement à faire des rencontres...
courage en tout cas !!!

Pour ce qui est de manifester un désir, c'est un peu le souci, comme je l'ai souligné au-dessus de l'écart culturel: ce qui est clair pour l'un ne l'est pas forcément pour l'autre, et je me suis rendue compte que j'avais fait à mort du non-verbal avec lui ce jour là et que la distance interpersonnelle n'était plus la même entre le matin et le soir... mais lui n'a rien décodé, donc soit j'étais vraiment trop subtile, soit il est aussi peu doué pour décoder les messages que je le suis pour les encoder, mais en tout cas il n'avait rien deviné.

Donc oui, ce serait effectivement plus facile si je pouvais lui en vouloir,mais.. voilà lui en vouloir de quoi? De ne pas avoir compris? de ne pas avoir deviné que ma question sur le divorce aurait appelé une réponse plus complète?  Mais dans ce cas là autant m'en vouloir à moi de ne pas avoir insisté d'emblée, sauf que dans le contexte, première fois qu'on rencontre quelqu'un en vrai après plus de 10 heures de discussions.. insister aurait été maladroit. Et je ne veux pas non plus passer pour trop envahissante dès le début. Donc chercher un responsable serait sans objet, je n'ai pas choisi la situation, lui non plus...

Mais je note le "pas disponible actuellement" puisque c'est aussi ce qui ressortait de son message. Mais je n'estime pas ma tentative comme "ultime tentative", plutôt au contraire comme première tentative pour mettre à plat une chose qu'il  ne comprenait pas, lui faire savoir qu'il a une ouverture à saisir, puisque tant que je ne lui disais pas clairement, il ne pouvait pas deviner. Maintenant, en effet, je compte re-tâter le terrain, mais en face à face en voyant comment évoluent les choses. L'idée c'est qu'il sache, là, je pense que le but est atteint et que même s'il n'est pas disponible " actuellement", ça me parait difficile qu'il occulte cette donnée à 100%

Ceci dit je ne compte absolument pas me forcer à faire des rencontres, parce que justement ce n'est pas mon caractère, et qu'on ne peut rien forcer dans ce genre de domaine (et celui-ci a déboulé dans mon quotidien alors que je ne m'y attendais pas du tout) et que d'autre part, je me refuse absolument à utiliser quelqu'un comme passe-temps pour évacuer ma frustration. Ce ne serait honnête pour personne et en premier lieu pour moi. Et je ne joue jamais avec les sentiments des gens, le respect est capital pour moi (tiens, j'avais omis de le mentionner, mais ça fait aussi partie des choses qu'il sait sur moi... parce que je mets un point d'honneur à toujours tenir ma parole)

Si quelque chose doit se passer avec un autre, pourquoi pas, mais ce sera sur des bases claires (et donc déjà, probablement pas à Bruxelles, puisque j'en repars début septembre, ou alors le gars saura très exactement que je n'ai pas l'intention de rester et devra s'en accommoder, puisque la il s'agit d'un impératif pro... qui va me ramener à 30 minutes de TGV de Marseille. Il y en a un que je sens tenté, mais... c'est le gars qui cherche une relation sérieuse et là, pour le moment, ça n'est juste pas possible de mon côté, et je risquerais de lui faire du mal involontairement)

A côté de ça, ce ne sont pas les occupations qui me manquent, même si je ne peux pas m'empêcher de penser beaucoup à lui, et que là aussi, il re-poppe dans mon esprit.. quand je m'y attends le moins.
Mais j'ai une session d'examens à passer en mai-juin, peut-être des rattrapages en aout, des démarches à faire pour reprendre mon travail à temps partiel au lieu de temps complet, des démarches à faire pour mon inscription en licence par correspondance.
Et comme c'est du russe, fatalement, je vais avoir besoin de lui ( pour les partiels, pour des conseils pour trouver des stages en immersion, ou des choses à voir en voyage...ou même des gens, hein.. au moins s'il cherche à me coller dans les pattes d'un cousin célibataire à Moscou, je saurais ce qu'il en est lol
Je ne l'ai pas casté spécialement à cause de sa nationalité, bien évidemment, je ne fais pas collection d'étrangers, si j'ai fait sa connaissance, c'est bien parce que j'apprenais déjà sa langue à la base, donc le contact est quand même bien parti pour durer, et là comme je le dis plus haut, l'idée c'était qu'il sache ce qu'il y a de mon côté, si lui veut ponctuellement vérifier si je m'intéresse toujours à lui, il peut.

J'ai envie de dire, il y aura ouverture... tant qu'il n'y a pas fermeture de ma part. Donc pour l'instant, il n'y aura pas fermeture dans l'immédiat - et il le sait- parce que je n'ai ni le temps ni l'envie de me lancer dans une affaire sentimentale à moyen-terme, ou en tout cas à chercher activement tant que ma situation pro est susceptible de changer dans les 6 mois ou un an.
Et là, ça me donne une fourchette de temps raisonnable pour revenir, le revoir plusieurs fois, et voir comment les choses évoluent.

Hors ligne

Pied de page des forums