Seduire Un Homme.fr

Comment séduire un homme… et garder un homme !

#1 26-02-2018 14:55:46

Vassilia
Séduizeuse
Lieu : Bibliothèque de Sunnydale
Inscription : 26-06-2013
Messages : 11 979

Flirter, séduire

Un truc que je remarque, surtout en lisant les SOS de timides ou certains journaux, c'est que la plupart se demandent comment ils sont perçus par l'autre qui leur plaît, quelle image l'autre se fait d'eux, etc... alors que c'est contreproductif de se poser ce genre de questions. Les gens s'intéressent avant tout à eux, à leur nombril, et c'est bien naturel. Donc la seule chose qu'ils peuvent se dire face à quelqu'un, c'est comment cette personne les fait se sentir : bien ou mal. Quelqu'un d'un peu lourd, d'un peu gêné, manifestement centré sur lui et l'impression qu'il veut nous faire, ça nous met mal à l'aise. En revanche, quelqu'un qui s'intéresse à nous, qui ne pense pas à nous plaire mais qui cherche manifestement à nous connaître, eh bien ça met à l'aise, ça fait qu'on se sent bien avec... Vous ne trouvez pas ? Donc plutôt que de penser à l'image qu'on renvoie quand on cherche à séduire quelqu'un qui nous plaît, eh bien mieux vaut ne pas "chercher à plaire" mais s'intéresser sincèrement à l'autre, sans se demander, pendant qu'il/elle répond, si on n'a pas l'air con ou autre. Mais écouter vraiment, poser des questions, etc. My two cents...

En ligne

#2 26-02-2018 16:48:15

Alis
Séduizeuse
Inscription : 11-06-2014
Messages : 6 313

Re : Flirter, séduire

C'est pour ça que j'ai le réflexe OSEF quand on parle d'aborder quelqu'un. Il te plait, tu t'en fous de savoir si c'est réciproque, tu y vas.

Après, une fois le contact établi, c'est là que ça se complique. Parce qu'on veut juger des effets de l'approche.  Et c'est très tentant de vouloir "trop se vendre"  de faire de la suradaption pour rentrer dans ce qu'on imagine être les envies de sa cible et donc de surjouer le soi, l'embellir ou au contraire le massacrer en espérant attirer l'autre. De faire du moi, je suis ci, moi, je suis ça, moi moi moi au lieu de s’intéresser à l'autre qu'on a déjà casé et fantasmé dans une image fixe. (Ce que je fais en fait)

C'est encore le débat du "être soi même" ou inner game dans le jargon de la séduction, qui consiste à, débord se sentir bien, se mettre en cohérence pour s'affirmer en tant que soi et ne vendre que soi-même et pas des versions modifiées en fonction de la réaction de la cible. Être suffisamment affirmé pour pas écraser l'autre de moi, moi moi, regarde comment je suis trop bien pour toi.

Hors ligne

#3 26-02-2018 21:23:59

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : Flirter, séduire

Et la timidité est ce que c'est pas l'incapacité à passer outre ce jugement projectif qu'on imagine que les autres porteront sur nous, et sur l'image qu'on va leur renvoyer ??

wikipédia : <<Chez l'humain, la timidité désigne une forte réserve, un repli sur soi et voire un sentiment d'insécurité et que certaines personnes expérimentent lorsqu'elles se trouvent au contact de leurs semblables, qu'elles parlent à d'autres personnes, leur demandent des faveurs. Lorsque la timidité devient une angoisse quotidienne au point de modifier la personnalité de la personne, elle devient ce qu'on appelle une timidité maladive.>>

Hors ligne

#4 26-02-2018 21:29:15

Vassilia
Séduizeuse
Lieu : Bibliothèque de Sunnydale
Inscription : 26-06-2013
Messages : 11 979

Re : Flirter, séduire

sûrement, oui !

En ligne

#5 26-02-2018 21:30:24

Vassilia
Séduizeuse
Lieu : Bibliothèque de Sunnydale
Inscription : 26-06-2013
Messages : 11 979

Re : Flirter, séduire

Alis a écrit :

C'est pour ça que j'ai le réflexe OSEF quand on parle d'aborder quelqu'un. Il te plait, tu t'en fous de savoir si c'est réciproque, tu y vas.

Après, une fois le contact établi, c'est là que ça se complique. Parce qu'on veut juger des effets de l'approche.  Et c'est très tentant de vouloir "trop se vendre"  de faire de la suradaption pour rentrer dans ce qu'on imagine être les envies de sa cible et donc de surjouer le soi, l'embellir ou au contraire le massacrer en espérant attirer l'autre. De faire du moi, je suis ci, moi, je suis ça, moi moi moi au lieu de s’intéresser à l'autre qu'on a déjà casé et fantasmé dans une image fixe. (Ce que je fais en fait)

C'est encore le débat du "être soi même" ou inner game dans le jargon de la séduction, qui consiste à, débord se sentir bien, se mettre en cohérence pour s'affirmer en tant que soi et ne vendre que soi-même et pas des versions modifiées en fonction de la réaction de la cible. Être suffisamment affirmé pour pas écraser l'autre de moi, moi moi, regarde comment je suis trop bien pour toi.

ben justement, mon idée c'est de ne pas parler de soi wink il n'y a pas à "se vendre" en fait smile

En ligne

#6 26-02-2018 21:35:09

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : Flirter, séduire

En fait, moi j'ai grave du mal à imaginer concrètement ce que ça fait d'être timide. Du coup j'ai envie de dire qu'effectivement tu vois quelqu'un qui te plaît, tant mieux qu'il te plaise, et tu lui parles normalement en t'intéressant et en essayant d'apprendre à le connaître puisque tu ne sais rien de lui à la base (sauf que comme il te plaît à la limite c'est plus facile de s'intéresser...) mais pour les timides en général c'est le contraire.

Hors ligne

#7 26-02-2018 21:37:47

Lirie
Séduizeuse
Inscription : 03-02-2013
Messages : 3 135

Re : Flirter, séduire

Oui en fait le premier contact c'est facile et justement pour passer pour quelqu'un de trop sympa, attentionné, gentil: il suffit de poser des questions à l'autre sans parler de soi smile Et écouter, et retenir! Les gens adorent parler d'eux wink Et comme ça on apprend plein de choses sur l'autre smile

Astuce 2 : ne pas trop coller sa cible smile Aller un peu parler à d'autres, faire autre chose quand la conversation mollit wink

Hors ligne

#8 26-02-2018 22:01:03

Vassilia
Séduizeuse
Lieu : Bibliothèque de Sunnydale
Inscription : 26-06-2013
Messages : 11 979

Re : Flirter, séduire

Voui, je fais comme toi, Lirie smile

En ligne

#9 26-02-2018 22:04:04

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : Flirter, séduire

Ah ouais ?! moi pas du tout !! smile

Hors ligne

#10 26-02-2018 22:25:04

Lirie
Séduizeuse
Inscription : 03-02-2013
Messages : 3 135

Re : Flirter, séduire

Faut pas le planter au milieu de la conversation, mais je trouve ça bien de le laisser un peu respirer (et nous aussi smile ), quand ça patine un peu! Après si la conversation est toujours passionnante, pas la peine. Et puis ça permet d'avoir la confirmation que voulait Alis : s'il est intéressé, il nous attend, nous cherche du regard, revient vers nous... Bon l'Hp je l'ai collé parce qu'une autre fille lui tournait autour et que mon objectif initial était de dégager la concurrence lol

Hors ligne

#11 26-02-2018 22:31:51

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : Flirter, séduire

Enfin pour le coup je ne me sens vraiment pas à l'aise avec les gens qui ne parlent pas spontanément d'eux... je ne vais pas les juger pour ça (mais c'est vraiment pas quelque chose je j'associe à "sympa, attentionné, gentil" mais plutôt à "réservé/fermé")... s'ils sont absents de l'échange c'est un peu comme si on ne partait pas dans un échange mais dans un monologue, qu'ils me mettaient en position de leur faire la tv... et selon mon humeur soit j'ai des trucs à raconter (un peu en mode automatique, histoire de faire la conversation) soit je me sens "éteinte". P-être de base parce que quand je ne parle pas de moi dans une conversation c'est aussi que je reste "protégée", derrière une espèce de voile, pour ne pas m'exposer et que c'est pas une attitude que j'interprète favorablement, que je vis plutôt comme de la méfiance -voire du rejet- que comme de l'intérêt.

Et effectivement, moi quand j'ai trouvé quelqu'un qui me plaisait, je le colle jusqu'à ce que mort s'en suive. lol

Hors ligne

#12 26-02-2018 22:50:44

Lirie
Séduizeuse
Inscription : 03-02-2013
Messages : 3 135

Re : Flirter, séduire

On est d'accord qu'il faut donner un peu dans la conversation, l'échange, se révéler un peu, c'est vrai. Mais pas ne parler que de soi wink

Hors ligne

#13 26-02-2018 22:52:55

Mamoun
Séduizeuse
Inscription : 14-02-2018
Messages : 43

Re : Flirter, séduire

Finalement, parler de soi est-ce vendre ou montrer que l'on se sent en confiance avec son interlocuteur?
Parce que les deux méthodes parler de soi et poser des questions me semblent indiquer un intérêt pour l'interlocuteur ? Non ?

Hors ligne

#14 26-02-2018 22:58:20

Lirie
Séduizeuse
Inscription : 03-02-2013
Messages : 3 135

Re : Flirter, séduire

Ça dépend comment tu parles de toi: si c'est pour mettre l'autre à l'aise, créer du lien ("Ah oui moi aussi j'adore le roquefort, c'est dingue le nombre de points communs que l'on a"), oui ça montre de l'intérêt pour l'autre. Si c'est pour étaler sa vie, son oeuvre sans laisser l'autre en placer une, c'est raté smile

Hors ligne

#15 26-02-2018 23:05:49

Vassilia
Séduizeuse
Lieu : Bibliothèque de Sunnydale
Inscription : 26-06-2013
Messages : 11 979

Re : Flirter, séduire

oui, voilà !
après, faut pas se leurrer, on fait toujours un peu le paon quand on veut séduire, mais bon... ne pas "se vendre", quoi... on n'est pas un produit à solder (ni à exposer en vitrine) ! "étaler sa vie, son oeuvre", ahah, voilà, faut pas tongue
bien sûr qu'on échange avec l'autre à partir de ses réponses...

En ligne

#16 26-02-2018 23:09:13

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : Flirter, séduire

Nan mais en fait j'ai remarqué que j'étais aussi simpliste en approches que j'appréciais les approches simples et que je n'aimais pas de ouf qu'on me pose plein de questions, alors que si j'ai envie de parler je parle toute seule sans qu'on ne me demande rien du tout. Réciproquement le fait qu'on me pose des questions ça me force un peu à parler de trucs dont j'ai pas forcément envie de parler (parler de moi, ouais bon, ça va, je trouve pas ça fou je parle souvent de moi, mon nombril et tout) juste pour être polie. Et la politesse souvent c'est un peu chiant.

J'essaye de donner le sentiment aux gens qu'ils peuvent me parler de ce dont ils ont envie, mais sans leur poser trop de questions personnelles. Donc je leur dis souvent qu'ils peuvent me parler et que ça m'intéresse mais que je ne préfère pas leur poser des questions pour pas les brusquer, parce que je ne suis pas super forte pour suggérer des trucs sans le dire, et que j'aime bien parler des choses en les verbalisant, ça me semble bien. Parfois/souvent ils me disent de poser des questions, mais y'a aussi des gens qui me parlent directement.

Et là ça fait des conversations plus posées, je trouve, que celles "ping-pong" des questions fermées/réponses fermées où je me retrouve vite à poser des questions hyper précises où j'ai plus l'impression de mener un interrogatoire de police que d'avoir une conversation dans laquelle je rebondis réellement sur ce que l'autre me dit.

Enfin je sais que c'est un truc qui m'a vraiment plu avec Yoan, c'est qu'il parlait vachement spontanément de ce qui l'intéressait lui, et sans me poser 230 questions sur moi, ce que je faisais dans la vie, ce que je voulais faire comme voyage ou si j'avais telle ou telle vision des relations amoureuses. Bref, c'était cool, j'ai pu lui dire spontanément ce qui me plairait de faire et lui proposer du coup qu'on le fasse ensemble, dans un contexte où je me sentais aussi libre d'être moi que je n'essayais pas non plus de le cadrer par des questions à ce qu'il me "parle de lui". Mais c'est tricher ça, parce que j'avais même pas l'impression de le draguer juste d'avoir trouvé un copain qui allait bien vouloir jouer avec moi !

Enfin j'ai jamais pris son absence de questionnement comme un manque d'intérêt, plutôt comme un espace non-restrictif, donc c'est clairement pas une méthode qui me plairait à moi (mais force est d'admettre qu'elle plaît à plein d'autres gens qui ne sont pas moi smile ). Sinon je suis hyper d'accord que si c'est pour faire étalage de sa vie son oeuvre au premier venu en première approche c'est jamais avenant. Ensuite, je pense quand même qu'on peut complètement parler de soi sans que ça soit un "moi aussi, ça nous fait un point commun"... juste parce que c'est grave intéressant de raconter notre vie aux gens et qu'ils nous racontent la leur aussi. Non ? smile

Hors ligne

#17 26-02-2018 23:18:43

Vassilia
Séduizeuse
Lieu : Bibliothèque de Sunnydale
Inscription : 26-06-2013
Messages : 11 979

Re : Flirter, séduire

mmmm, je ne pose jamais des questions vraiment ping-pong, ni intrusives... c'est plutôt, si la personne me dit faire tel boulot ou tel loisir ou revenir de tel voyage (ou n'importe quoi d'autre !), lui demander des trucs émotionnels, c'est-à-dire ce qui la fait vibrer dans ce choix, ce qui la surprend, ce qui la motive, des souvenirs touchants, etc., faire développer sans pour autant faire la police. Moins demander des faits qu'approfondir des ressentis. Enfin, je pense. J'essaie de faire ça en tout cas. Pour rendre l'échange humain et pas "cases-CV", et pouvoir interagir, rebondir, échanger (parce que les émotions et tout ça, ça se partage).

Dernière modification par Vassilia (26-02-2018 23:19:19)

En ligne

#18 26-02-2018 23:24:14

Mamoun
Séduizeuse
Inscription : 14-02-2018
Messages : 43

Re : Flirter, séduire

Donc Quelqu'un qui étale sa vie (j'ai été la, puis la, etc ...) le fera pour montrer une sorte de supériorité quelconque, une valeur supérieure donc se vend.
Mais alors quelqu'un qui parle de ses enfants, des moments passés avec eux étale sa vie également mais se vend aussi en quelques sortes car dans de tels propos, on peut percevoir des qualités.
C'est pas la même chose au final mais à des niveaux différents (argent vs social/humain) ?

Hors ligne

#19 26-02-2018 23:29:43

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : Flirter, séduire

Bah, après je vais pas mentir, je pose des questions aussi, hein, mais je ne résumerais pas du tout les choses comme ça... wink

Hors ligne

#20 26-02-2018 23:36:48

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : Flirter, séduire

Mamoun a écrit :

Donc Quelqu'un qui étale sa vie (j'ai été la, puis la, etc ...) le fera pour montrer une sorte de supériorité quelconque, une valeur supérieure donc se vend.
Mais alors quelqu'un qui parle de ses enfants, des moments passés avec eux étale sa vie également mais se vend aussi en quelques sortes car dans de tels propos, on peut percevoir des qualités.
C'est pas la même chose au final mais à des niveaux différents (argent vs social/humain) ?

Franchement, je ne pense pas que ça soit problématique d'étaler sa vie parce que justement savoir comment les gens vivent ça peut plus facilement donner envie de se projeter avec eux dans une construction réelle... mais bon... c'est pas forcément parce qu'on va leur trouver des qualités mais plutôt parce que ça nous "parlera" ou au contraire que ça ne nous donnera pas envie... enfin c'est pas parce qu'on raconte notre vie que ça intéresse les gens en face (mais c'est un bon test, aussi, du coup).

Hors ligne

#21 27-02-2018 02:17:44

Rosalyn
Séduizeuse
Lieu : Dans l'atrium gauche
Inscription : 10-04-2016
Messages : 4 175

Re : Flirter, séduire

Mais en fait, la question ce n'est peut-être pas de savoir si on parle de soi ou pas, de si on pose des questions ou pas, c'est plus la question de l'intention qu'on met dans l'échange, non ?
Je trouve que le premier message de Vassilia explique bien ça : l'idée c'est de ne pas penser à l'image qu'on va donner de nous, mais de s'intéresser réellement à la personne en face et à l'échange qu'on a avec elle (peu importe le contenu de l'échange du coup, ça ça se construit à deux en fonction de ce dont les deux ont envie de parler à ce moment-là).
Comme dit Alis "au lieu de s'intéresser à l'autre qu'on a déjà casé et fantasmé dans une image fixe". On se dit que l'autre nous plaît, on projette des choses sur lui et dans l'échange on pense plus à soi, à ce qu'on doit dire ou non pour que l'autre ait une bonne image de nous. Donc on est juste tourné sur notre nombril (même si on lui pose des questions : si on les pose pour le flatter, lui montrer qu'ON est intéressé, qu'ON ne pense pas qu'à nous, au final on est encore complètement tourné vers nous).
Donc ouais je vois vraiment ça comme une question d'intention que l'on a. Mais c'est pas évident, ça nécessite d'avoir suffisamment confiance en soi pour ne pas rechercher la validation de l'autre à travers la discussion qu'on a ensemble.
Mon père dit qu'il faut être "sincère et désintéressé".

(Très intéressant cette discussion Vassilia, merci smile )


« Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible » Antoine de Saint-Exupéry

Hors ligne

#22 27-02-2018 07:10:29

Vassilia
Séduizeuse
Lieu : Bibliothèque de Sunnydale
Inscription : 26-06-2013
Messages : 11 979

Re : Flirter, séduire

Ah oui, c'est clair. J'ai moi-même perdu de vue ce que je disais en cours de route. Trop crevée... Bien sûr : échange.

En ligne

#23 27-02-2018 11:10:21

Alis
Séduizeuse
Inscription : 11-06-2014
Messages : 6 313

Re : Flirter, séduire

En fait, ça me fait penser à cette image :

Voilà ce qu'il faut pas faire :
http://www.actuabd.com/local/cache-vign … 3IRaRd.jpg

Et que je fais tout le temps : moi, moi, moi moi... pelle
En fait, j'ai tellement peur de pas plaire que j'en fais des caisses, je me dissocie (changement de personnalité). Et je projette énormément sur la personne au lieu de m’intéresser à qui il est.

Des trucs pour arrêter de faire ça? (A part tenir mon journal intime pour causer de moi ad nauséam )

Hors ligne

#24 27-02-2018 11:41:30

Lirie
Séduizeuse
Inscription : 03-02-2013
Messages : 3 135

Re : Flirter, séduire

Pose une question à l'autre au lieu de parler de toi?
Entraîne toi avec des amis, des inconnus, ça viendra naturellement ensuite. Créé toi une routine :
Question à l'autre/ Rebond sur ce qu'il dit, re question/ sujet neutre/une anecdote sur toi (GENTILLE, il est interdit de s'auto critiquer wink )/ Re question sur l'autre (et question = on écoute et enregistre la réponse pelle). Ça te fait 25% de la conversation sur toi, le reste sur l'autre ou des sujets neutres (film, bd, jdr...)

Ce n'est pas interdit de parler de soi, Cannelle a raison, de façon plutôt positive bien sur, mais LÉGÈRE: tu ne connais pas ton interlocuteur, pas la peine de lui jeter au visage ce que tu penses être bien ou impressionnant, si ça se trouve tu vas tomber à côté voire le mettre mal à l'aise... Je me rappelle encore du mec qui a essayé de m'impressionner en me disant qu'il était ingénieur (oulala comme 90% de mes potes et moi dis donc, je suis hyper impressionnée - ou pas), qu'il avait fait une grande école (pas de bol, j'en ai fait une meilleure, comme tous mes potes), et coup de grâce, essayer de me vendre du rêve avec son salaire mirifique (epic fail, je gagnais 20/30% de plus que lui). Je l'ai laissé parler tout seul pendant 20min, jusqu'à ce que, tout content, il me demande ce que moi je faisais... Il s'est décomposé en apprenant l'école que j'ai faite... C'est con parce que tout ça, je m'en fiche, ça ne m'impressionne pas, je n'en tire pas de fierté. Mais il n'a été futé de supposer que fille = études littéraires = petit salaire, et que j'en aurais quelque chose a faire... On aurait pu au contraire parler des mêmes sujets, études, boulot, mais sur le mode de l'échange, s'il m'avait laissé en placer une, s'il s'était présenté de façon neutre et pas en essayant de se sur vendre et en monopolisent la conversation.... C'est quelque chose que j'aime beaucoup chez l'hp: il ne parle jamais de son école ou de ses revenus (encore heureux!! Mais certains pourraient frimer avec ça), sauf si on lui pose une question directe et précise. Sinon il va se sous vendre, de façon rigolote, disant qu'il est geek, codeur ou un truc marrant, un peu curieux, qui permet de lancer la discussion...

Dernière modification par Lirie (27-02-2018 11:42:18)

Hors ligne

#25 27-02-2018 11:56:44

Alis
Séduizeuse
Inscription : 11-06-2014
Messages : 6 313

Re : Flirter, séduire

C'est tout à fait moi, ce que tu décris. rougie
Et c'est le genre de connerie que j'ai faite ce WE.

Le problème, c'est que je sais pas du tout quoi poser comme question et j'ai l'impression que ça sonne faux, que je fais semblant de m’intéresser à l'autre. Ce qui est vrai, parce qu'en réalité, je m'en fous un peu de ses réponses (vu que j'ai déjà construis mon image de lui), ce qui m'importe, c'est de me placer. (C'est moche ce que je dis, mais c'est vraiment ce que je ressens, je me fous des autres en fait, je collecte les infos autrement que par le dialogue, j'arrive pas être comme mon pote S. qui semble s’intéresser à tout le monde - même s'il fait ça par politesse )

Hors ligne

Pied de page des forums