Seduire Un Homme.fr

Comment séduire un homme… et garder un homme !

#1 02-09-2013 09:13:50

emaaleth
Séduizeuse
Inscription : 29-08-2013
Messages : 156

[débat] La séduction, une religion... ?

Plus je découvre le forum plus je suis perturbée par la plupart des commentaires que j'y trouve...
Les filles, j'ai 40 ans, et des histoires j'en ai eues... Parfois j'ai fait souffrir, parfois j'ai souffert, mais quoiqu'il en soit je suis toujours debout.
Et surtout je suis moi, avec mes qualités et mes défauts, mes forces et mes faiblesses, mes réussites et mes échecs, pour ne pas dire mes erreurs..
Si je tourne autour du pot c'est parce que ce que j'ai à dire n'est pas évident à amener...
Mais je trouve que la séduction telle qu'on la décrit et la vit commence à ressembler à une religion un peu trop extrémiste à mon gout. Il y a des règles à suivre  et je trouve que ces règles vont parfois à l'encontre des valeurs humaine de l'individu.
La règle absolue est le "faire semblant"... On envoie des sms qu'on en pense pas, on n'envoie pas ceux qu'on pense. On se montre toujours moins attachée qu'on ne l'est, c'est censé faire accourrir ces messieurs au grand galop...
Et surtout on ne s'attache pas, sinon c'est l'OI, satan en personne...
Y en a-t-il une ici qui soit encore capable de dire de celui qu'elle "fréquente" : "je l'aime" ???? (idem pour moi... blocage complet de ce côté là... et pourtant...)
Amen.. ou "Next", devrais-je dire...
Bref ! Bien sur je caricature, et loin de moi l'idée de rejeter tout en bloc... donc je vous en prie ne prenez pas ce message au pied de la lettre mais essayez plutôt de comprendre l'idée générale et beaucoup plus nuancée qui est derrière (mais je ne sais malheureusement pas l'exprimer de manière plus subtile...)

J'ai l'impression qu'à force de se marteler le cerveau de "je n'appellerai pas la première", "s'il met une heure à me répondre alors je mettrai un jour", d'un part on perd toute capacité et tout courage à prendre la moindre initiative... et puis finalement on obtient l'effet inverse de celui voulu, puisqu'on se met en perpétuelle situation d'attente, et croyez moi l'attente ainsi "forcée" on la vit toujours moins bien que l'autre qui répondra ou proposera "quand il en a envie".

Pour ma part j'aimerais retrouver plus de naturel et de spontanéité dans mes actions, je me sens prise dans un carcan de règles à suivre , parce que je sais que ce sont celles qui devraient me permettre d'aboutir à mon objectif et/ou de garder ma fierté et/ou m'aider à ne plus souffrir au plus vite.... Mais qu'elles fonctionnent ou non n'a  finalement plus vraiment d'importance, cela devient plus des principes qu'on applique comme des robots de façon systématique, parce que c'est plus simple...
Et merde... moi je veux bien souffrir, et tant pis si ça prend du temps. Quand j'ai quelquechose dans mon coeur pour quelqu'un j'ai besoin d'aller au bout des choses... même si ça fait mal... je l'ai fait et je le referais bien...
Sauf que j'ai l'impression de ne plus savoir le faire, toute endoctrinée que je suis par la religion "séduction"...

Suis-je la seule dans ce cas ???

Hors ligne

#2 02-09-2013 11:14:36

Eda
Séduizeuse
Inscription : 01-02-2013
Messages : 521

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

Je vois ce que tu veux dire et je te rejoins assez. Je pense qu'il faut prendre ces "règles" plus comme des indications que comme des règles justement. Certaines sont des conseils intéressants, comme ceux que donne la patronne, d'autres sont simplement stupides (attendre 24h avant de répondre, draguer ses amis...really ?) et souvent trop générales pour être utiles.

La plupart, je pense, peuvent servir de fil d'Arianne pour les personnes qui ont besoin d'apprendre et de gagner confiance en elles. On a tous à apprendre, certes, mais d'avoir quelques bases permets de débuter. Le problème vient quand on pense "si j'applique x, y et un peu de z sur lui/elle sans vraiment me soucier de qui il/elle est, je suis sur de l'avoir à tous les coups". Là on est bien pour une bonne déception !

Je ne pense pas qu'on perds en spontanéité (ou alors c'est que moi) puisque quand je suis avec un bonhomme, je dois avouer que je ne me dis pas "il faut que j'attende 3 rdv avant de le ramener dans mon lit ou je vais passer pour une gourgandine" et autres règles-établies-qu'il-faut-suivre-t'as-pas-le-choix. J'oublie un peu tout ça et je fais selon ce que je veux sur le moment.

Ce sont pas tant les règles qui sont importantes je pense, que les discutions que l'on peut avoir et les débats sur les rapports humains qui sont enrichissant, je trouve. smile

Hors ligne

#3 02-09-2013 12:12:58

CatchMeIfYouCan
Séduizeuse
Lieu : Guess
Inscription : 01-02-2013
Messages : 2 086

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

On est pas des robots c'est sûr ! Je pense qu'il y a plusieurs "préceptes" (je reste dans le jargon religieux) mais au final, tu choisis ceux qui t'arrangent !
Calculer tes moindres paroles et actes, en effet, c'est morbide à souhait !


catch me if you can !

Hors ligne

#4 02-09-2013 12:16:04

Sandman
Séduizeur
Lieu : Sûrement dans ma baignoire
Inscription : 17-08-2013
Messages : 130

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

emaaleth a écrit :

Plus je découvre le forum plus je suis perturbée par la plupart des commentaires que j'y trouve...
Les filles, j'ai 40 ans, et des histoires j'en ai eues... Parfois j'ai fait souffrir, parfois j'ai souffert, mais quoiqu'il en soit je suis toujours debout.
Et surtout je suis moi, avec mes qualités et mes défauts, mes forces et mes faiblesses, mes réussites et mes échecs, pour ne pas dire mes erreurs..
Si je tourne autour du pot c'est parce que ce que j'ai à dire n'est pas évident à amener...
Mais je trouve que la séduction telle qu'on la décrit et la vit commence à ressembler à une religion un peu trop extrémiste à mon gout. Il y a des règles à suivre  et je trouve que ces règles vont parfois à l'encontre des valeurs humaine de l'individu.
La règle absolue est le "faire semblant"... On envoie des sms qu'on en pense pas, on n'envoie pas ceux qu'on pense. On se montre toujours moins attachée qu'on ne l'est, c'est censé faire accourrir ces messieurs au grand galop...
Et surtout on ne s'attache pas, sinon c'est l'OI, satan en personne...
Y en a-t-il une ici qui soit encore capable de dire de celui qu'elle "fréquente" : "je l'aime" ???? (idem pour moi... blocage complet de ce côté là... et pourtant...)
Amen.. ou "Next", devrais-je dire...
Bref ! Bien sur je caricature, et loin de moi l'idée de rejeter tout en bloc... donc je vous en prie ne prenez pas ce message au pied de la lettre mais essayez plutôt de comprendre l'idée générale et beaucoup plus nuancée qui est derrière (mais je ne sais malheureusement pas l'exprimer de manière plus subtile...)

J'ai l'impression qu'à force de se marteler le cerveau de "je n'appellerai pas la première", "s'il met une heure à me répondre alors je mettrai un jour", d'un part on perd toute capacité et tout courage à prendre la moindre initiative... et puis finalement on obtient l'effet inverse de celui voulu, puisqu'on se met en perpétuelle situation d'attente, et croyez moi l'attente ainsi "forcée" on la vit toujours moins bien que l'autre qui répondra ou proposera "quand il en a envie".

Pour ma part j'aimerais retrouver plus de naturel et de spontanéité dans mes actions, je me sens prise dans un carcan de règles à suivre , parce que je sais que ce sont celles qui devraient me permettre d'aboutir à mon objectif et/ou de garder ma fierté et/ou m'aider à ne plus souffrir au plus vite.... Mais qu'elles fonctionnent ou non n'a  finalement plus vraiment d'importance, cela devient plus des principes qu'on applique comme des robots de façon systématique, parce que c'est plus simple...
Et merde... moi je veux bien souffrir, et tant pis si ça prend du temps. Quand j'ai quelquechose dans mon coeur pour quelqu'un j'ai besoin d'aller au bout des choses... même si ça fait mal... je l'ai fait et je le referais bien...
Sauf que j'ai l'impression de ne plus savoir le faire, toute endoctrinée que je suis par la religion "séduction"...

Suis-je la seule dans ce cas ???

AMEN ! Je suis bien d'accord avec toi. Si j'ai des sentiments pour quelqu'un, je n'y vais pas par des chemins détournés.
"Attendre 3 jours pour reprendre contact après le premier rdv sinon tu comprends ..." et trucs du genre c'est pas pour moi.
C'est bien ce que certains disent, un JEU de séduction. Et bien je préfère ne pas jouer.
Du coup je suis seul ? et les personnes pour qui j'ai des sentiments n'ont pas les mêmes que moi, parce que je n'ai pas su jouer avec leurs sentiments, à le repousser - attirer pour faire naître un manque, une frustration qu'ils assimileraient à du désir ?
Et bien tant pis.


Everybody's looking for something.

Hors ligne

#5 02-09-2013 13:02:21

Anashka
Séduizeuse
Inscription : 30-01-2013
Messages : 2 457

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

Heu... Tu parles de la "séduction" en générale ou de la "séduction ici" ? Si c'est le cas, je ne peux pas m'empêcher de t'inviter à lire mes derniers articles, si ce n'est pas fait.

Ici, le faire semblant n'est pas prôné. Enfin, c'est loooooooin d'être ma démarche, si ça transparaît, donne moi des extraits, que je rectifie sur de prochains articles.

Si c'est la séduction en générale, un peu plus de sources seraient utiles. Il y a autant de regards sur la séduction que d'auteurs qui en traite.

Hors ligne

#6 02-09-2013 13:31:53

emaaleth
Séduizeuse
Inscription : 29-08-2013
Messages : 156

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

Anashka :
* je parlais au départ des conseils sur le forum, et pas tous, (déjà je n'ai forcément pas tout lu...) mais "en majorité", l'impression générale de ce que j'ai pu lire... Après comme je dis je caricature et je généralise, ce n'est pas tout le monde, ni tout le temps...
* Pour la séduction en général j'ai un peu ce sentiment aussi mais méa Culpa : ce que j'ai pu lire sur la séduction était forcément orienté par mon choix d'articles... quand on regarde des trucs genre "comment récupérer son ex"... je ne devrais pas m'étonner d'y trouver des recettes et des principes "intéressés et calculateurs" plutôt que des notions plus altruistes pour juste mieux comprendre l'autre...
* Et ce n'est pas du tout le ressenti que j'ai au sujet des articles du site, pas du tout ! Le dernier que tu as mis en particulier, j'aime beaucoup... il sous tend moins de méfiance et de calcul, plus de confiance en soi ET en l'autre...
J'adhère.... wink
Et je pense que tu sais à quel point j'apprécie tes conseils... (tu ne te souviens pas de moi ? sad )

Au final ce que je voulais dire c'est qu'aujourd'hui dans ma relation à l'homme , j'ai du mal à m'y retrouver entre ce que je suis, ce que je ressens, ce que je donne, ce que j'attends...
Mes relations ne sont pas plus remplies de succès qu'avant (parce que je ne sais pas mieux choisir quelqu'un qui me convient probablement...) mais en plus je ne suis plus en phase avec moi-même.
J'aimerais retrouver ça, au moins...


Superbrunette :
Disons que je n'en suis pas là en présence de l'autre... du tout... Par contre en dehors, c'est exactement ça...
Quand cette histoire de trois mois a démarré avec mon ex, on s'envoyait des textos, il était demandeur et je répondais favorablement on va dire.
Puis il est parti en we avec son équipe pour un match important... il n'a pas répondu à mon dernier texto du vendredi soir (qui n'appelait pas vraiment de réponse ceci dit).
Et bien je n'ai rien envoyé non plus du we. Pas un mot d'encouragement pour le match, pas un mot de félicitations après... J'ai attendu qu'il me recontacte le lundi.
Et après ça, toute la suite de la relation, jamais je ne prenais l'initiative d'un échange ou de se voir... Avec le recul je me trouve nulle... pour pas dire conne.
Mais comme il finissait toujours par me recontacter je me suis dit qu'au moins comme ça je ne paraissait pas trop demandeuse... il a bien compris autrement quand même de toute façon...

Eda

Eda a écrit :

Ce sont pas tant les règles qui sont importantes je pense, que les discutions que l'on peut avoir et les débats sur les rapports humains qui sont enrichissant, je trouve.

Voilà, tout à fait ! merci de me traduire ! smile

Dernière modification par emaaleth (02-09-2013 13:33:44)

Hors ligne

#7 02-09-2013 13:36:04

Anashka
Séduizeuse
Inscription : 30-01-2013
Messages : 2 457

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

D'accord. C'est simplement que je glisse de plus en plus vers un nouveau regard sur mon travail et j'essaie justement de sortir un peu des recettes toute faites.

(J'ai parfois du mal, pseudo/commentaires et tout... ^^)

Peut-être que dans les demandes d'aides, il pourrait être pertinant, pour chacun/es de préciser si :
- on a besoin de conseils pratico-pratique
- on est un peu perdu et l'on se poser sur la situation, arriver à penser la tête froide
(Pour moi, le premier implique le second, mais ce n'est pas le cas pour tout le monde).

Sinon, le débat est riche. Finalement, elle pose la question de la définition de la séduction et de son utilité. C'est au coeur des problématiques ici.

Hors ligne

#8 02-09-2013 13:55:53

emaaleth
Séduizeuse
Inscription : 29-08-2013
Messages : 156

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

Anashka a écrit :

(J'ai parfois du mal, pseudo/commentaires et tout... ^^)

Tu dois avoir un mail à moi qui traine dans ta boite et qui te rafraichira peut être la mémoire wink !
J'ai vu que tu rentrais récemment de vacances alors y a pas le feu je me doute que tu as pas mal à dépiler wink

Anashka a écrit :

Peut-être que dans les demandes d'aides, il pourrait être pertinant, pour chacun/es de préciser si :
- on a besoin de conseils pratico-pratique
- on est un peu perdu et l'on se poser sur la situation, arriver à penser la tête froide
(Pour moi, le premier implique le second, mais ce n'est pas le cas pour tout le monde).

Oui mais c'est compliqué je pense... A part pour les habitués/ées qui ont peut-être déjà plus de recul, mais sinon pour la plupart je pense qu'on écrit avant tout parce qu'on est paumé, dépassé, et qu'on ne sait pas très bien nous même ce qu'on attend de tout ça :Etre rassuré sur notre capacité à être aimé, avoir des trucs pour gagner le coeur de l'autre, être conforté dans l'idée que l'autre est un gros connard et que tout est sa faute, juste pouvoir partager ses émotions, une aide pour passer à autre chose, une bénédiction pour persévérer quand tout espoir semble perdu ... etc, etc...  à mon avis pour la plupart on ne sait pas très bien ce qu'on veut... et même si on sait, on n'ose pas forcément le dire... (peut être même qu'on n'ose pas se l'avouer à soi-même...)
Moi par exemple mon "SOS" je crois que j'avais surtout envie d'écrire mon histoire, de me vautrer encore un peu dans le souvenir de tout ça, pour que ça ne soit pas encore tout à fait fini... ^_^ En tout cas je sais que j'avais pas envie d'entendre "NEXT !!!" lol... (je ne dis pas que ceux qui l'ont dit n'ont pas raison hein, rien à voir wink )

EDIT : je n'avais pas vu le tout dernier article encore en fait ! très bien aussi ! smile

Dernière modification par emaaleth (02-09-2013 15:26:10)

Hors ligne

#9 02-09-2013 17:18:04

Francesca
Séduizeuse
Inscription : 01-02-2013
Messages : 2 305

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

Il ne faut pas appliquer les règles à la lettre hein (Je pense notamment à la règle des trois jours) et je ne crois pas qu'on encourage ici à ne pas s'attacher, la passivité (attendre que l'autre fasse le premier pas et te contacte) à ne pas dévoiler ses sentiments de peur de faire fuir l'autre etc (je caricature). Du moins, je ne le perçois pas comme cela, bien au contraire. D'ailleurs, souvent la communication et l'action (ne pas rester passive face à une situation qui ne te convient pas, faire le premier pas) sont encouragées. De même que le développement personnel, la prise de recul par rapport à ta situation.
Il y a toujours de la place pour la spontanéité.

Après, les conseils sont prodigués à partir des éléments que l'on nous donne, de la perception que celui/celle qui vient chercher de l'aide a des événements. On n'a pas forcément toutes les clés en main.

Libre à toi de piocher dans ce qui te convient et de laisser de côté ce qui te déplaît smile

Dernière modification par Francesca (02-09-2013 17:51:00)

Hors ligne

#10 03-09-2013 17:05:47

reglisse
Séduizeuse
Lieu : RP
Inscription : 26-07-2013
Messages : 167

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

Je suis peut être à côté de la plaque mais j'ai l'impression que sur le forum, il y a beaucoup de personnes ont eux des histoires difficiles et pas toujours très simples. J'ai l'impression qu'il y a autour de moi des amis, proches qui ne rencontrent pas autant de problèmes la séduction, les relations, leurs couples ... Pour eux ça coule de source.


L'art de séduire c'est aussi l'art de tromper, de faire de soit un objet prestigieux quand t'on sait que l'on est qu'une pauvre créature de chaire.

Hors ligne

#11 03-09-2013 22:01:53

Cancel
Séduizeuse
Inscription : 03-05-2013
Messages : 1 081

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

C'est comme les sites d'avis de consommateurs, il n'y a que ceux qui sont mécontents qui écrivent lol


I prefer dangerous freedom over peaceful slavery

Hors ligne

#12 04-09-2013 00:54:00

BlueMiss
Séduizeuse
Inscription : 15-06-2013
Messages : 278

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

Débat intéressant !

Je suis d'accord avec ce qui a été dit : les conseils, c'est plus un état d'esprit à retenir que des règles à appliquer à la lettre. Ce qui est important, c'est de rester en accord avec soi-même. C'est d'ailleurs là-dessus que sont axés les articles du site.

Par ailleurs, il y a plein d'histoires qui roulent naturellement, sans que rien ne soit jamais objectivé. Il y en a même quelques exemples cachés sur le forum.

Cancel a écrit :

C'est comme les sites d'avis de consommateurs, il n'y a que ceux qui sont mécontents qui écrivent

J'adore.

Hors ligne

#13 04-09-2013 01:09:15

BlueMiss
Séduizeuse
Inscription : 15-06-2013
Messages : 278

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

emaaleth a écrit :

Et surtout on ne s'attache pas, sinon c'est l'OI, satan en personne...

Personnellement, je n'aime pas trop utiliser ce jargon de la séduction. Et je n'aime pas le terme d'OI. Par contre, la notion de fixette, qu'il représente, ça me parle ! Ce que je n'aime pas dans le terme d'OI, c'est que j'ai l'impression que des sentiments que j'ai pu avoir pour certaines personnes se trouvent "délégitimisés". Alors le concept ok, mais le nom, j'ai du mal.
Il faut reconnaitre que des fois, ce jargon est bien pratique. Mais l'utiliser, ça enlève un peu de charme aux évènements décrits, je trouve.

Bref, en ce qui me concerne, je fais de mon mieux pour recourir le moins possible à tout ce champ lexical.

Hors ligne

#14 04-09-2013 13:14:28

Anashka
Séduizeuse
Inscription : 30-01-2013
Messages : 2 457

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

C'est vrai que le mot "fixette" est joli. Je comprends ce sentiment de délégitimisation, d'ailleurs l'on pose souvent la question des sentiments dans "l'OI" / "la fixette".

Pour ce qui est des histoires complexes, je pense qu'en partie, on vient sur ce type de lieu quand on en traverse une (et on reste ou non). Mais aussi, comme on s'exprime beaucoup autour de ça, c'est saillant. Enfin, il est possible qu'on ne connaisse pas "vraiment" l'état émotionnel de ceux qui n'en parlent pas, de ces couples qui nous entourent, de nos proches...

Question de pudeur.

Hors ligne

#15 04-09-2013 13:44:43

Eda
Séduizeuse
Inscription : 01-02-2013
Messages : 521

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

Il faut se méfier de ces couples pour qui tout semble allez bien. Souvent, ils ont plus de problèmes que ce qu'il parait, comme pour le reste d'entre nous.

Le jargon sert, je pense, à certains d'avoir le sentiment d'appartenir à une communauté aussi.

Hors ligne

#16 04-09-2013 13:49:21

Anashka
Séduizeuse
Inscription : 30-01-2013
Messages : 2 457

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

Pour le jargon, BlueMiss tire un fil intéressant qui mériterait d'être approfondie  (pour moi OI, c'est simplement plus court à écrire). Mais elle pose des questions qui me turlupines dès que je fais un article sur le sujet. ^^

Hors ligne

#17 04-09-2013 14:32:02

reglisse
Séduizeuse
Lieu : RP
Inscription : 26-07-2013
Messages : 167

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

C'est comme les sites d'avis de consommateurs, il n'y a que ceux qui sont mécontents qui écrivent lol

C'est vraiment ce que je voulais dire !!

Enfin, il est possible qu'on ne connaisse pas "vraiment" l'état émotionnel de ceux qui n'en parlent pas, de ces couples qui nous entourent, de nos proches...

A quoi se raccrocher alors ? Snif snif, je vais pleurer dans mon coin
Lorsqu'il a des gens qui se séparent ça me fait toujours un choque. Je dois être trop fleur bleu.


L'art de séduire c'est aussi l'art de tromper, de faire de soit un objet prestigieux quand t'on sait que l'on est qu'une pauvre créature de chaire.

Hors ligne

#18 04-09-2013 23:26:27

BlueMiss
Séduizeuse
Inscription : 15-06-2013
Messages : 278

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

Anashka a écrit :

C'est vrai que le mot "fixette" est joli. Je comprends ce sentiment de délégitimisation, d'ailleurs l'on pose souvent la question des sentiments dans "l'OI" / "la fixette".

Chacun met un peu ce qu'il veut dans "l'OI". Quand je regarde mon propre parcours, je vois des mecs qui m'ont obsédée à certaines périodes, mais en fonction de ma relation au-dit mec, de ma maturité, ou du contexte, de différentes manières. Pour certains j'ai eu des sentiments très forts, pour d'autres, une très forte attirance physique et c'est tout.

C'est compliqué de parler de l'OI et des sentiments : d'une part on ne sait plus trop ce que c'est qu'un OI, d'autre part on n'a jamais bien su ce que c'était qu'avoir des sentiments. Alors mélanger les 2...

En fait l'important (ce n'est toujours que mon très humble avis), c'est d'avoir entendu parler de la notion d'OI (ce nom ou un autre), pour être capable, quand on pense à qqn, de se rendre compte si on l'idéalise à outrance, de savoir prendre du recul.

Hors ligne

#19 04-09-2013 23:31:50

BlueMiss
Séduizeuse
Inscription : 15-06-2013
Messages : 278

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

Eda a écrit :

Le jargon sert, je pense, à certains d'avoir le sentiment d'appartenir à une communauté aussi.

ça serait pour le côté pieux du coup ? J'appartiens à une communauté dont j'applique les préceptes et j'en parle en termes spécialisés avec mes frères initiés.

^^

Alors ce côté-là, c'est celui qui dérange emaaleth !
Bon, faut de tout pour faire un monde.

Hors ligne

#20 05-09-2013 07:32:49

Anashka
Séduizeuse
Inscription : 30-01-2013
Messages : 2 457

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

Dans les conseils et coaching que je fais, on simplifie OI à "ce mec me prend la tête".

Et, finalement c'est LA situation (et ce que la personne m'en dit) qui me permette de me positionner sur  :
- c'est un OI parce que je suis célibataire depuis un moment et je lui ai plu donc j'ai projeter
- c'est un OI parce qu'on vit une relation passionnée qui me dépasse
- c'est un Ex que je ne me sort pas de la tête parce que la rupture n'était pas voulue/propre/...
- c'est un OI parce que je suis amoureuse/je l'aime et même si je l'idéalise, je vois les limites de ma fixette et de la relation
- ect...

Et encore, là, je grossis le trait des situations les plus récurrentes. Chacun étant unique et sa relation à l'amour construire sur de nombreuses choses.

Hors ligne

#21 05-09-2013 08:30:11

emaaleth
Séduizeuse
Inscription : 29-08-2013
Messages : 156

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

BlueMiss a écrit :
Eda a écrit :

Le jargon sert, je pense, à certains d'avoir le sentiment d'appartenir à une communauté aussi.

ça serait pour le côté pieux du coup ? J'appartiens à une communauté dont j'applique les préceptes et j'en parle en termes spécialisés avec mes frères initiés.

^^

Alors ce côté-là, c'est celui qui dérange emaaleth !
Bon, faut de tout pour faire un monde.

Oui et non....
Ce qui me gêne c'est plutôt qu'en discutant entre nous sur le forum, on fait certes toutes de notre mieux pour donner des conseils etc.... mais on ne fait pas vraiment le travail d'analyse poussé que peut faire Anashka comme elle le dit juste en dessous de ton message. On simplifie... pour reprendre son exemple, on dira juste "attention t'es en OI complet là" sans forcément toutes les nuances qu'elle peut apporter en entretien individuel, parce qu'elle aura le temps et les capacité à décortiquer beaucoup plus en détail la situation.
Et chacune sait que l'OI, c'est maaaaaaaaaaaal ! et quand le mot est laché, on culpabilise forcément un peu... la fierté en prend un coup... Enfin peut être pas tout le monde, mais moi en tout cas quand on me dit que je suis en OI je me dis... "c'est vrai... je suis pathétique... quelle nulle..." même si ce n'est pas du tout ce que la personne a voulu dire...
Je pense que sur le forum il faut être conscient que ce qui est primordial, c'est le soutien que l'on s'apporte, et des idées aussi bien sur, des regards différents etc... c'est très riche et important je ne le nie pas, looooooooooooooooooin de là !!!
Mais il faut garder en tête les limites de ces échanges et conseils, qui ne remplacent pas un véritable entretien avec quelqu'un dont c'est le job wink

EDIT : et un autre parallèle qui m'inquiète, plus qu'il ne me gêne, c'est ce qu'il peut arriver peut-être à certains endroits (je sais que ce ne sera pas le cas ici wink ) avec des interventions de "gourous"... voir le message tout frais de "Delphine"...

Dernière modification par emaaleth (05-09-2013 08:34:06)

Hors ligne

#22 05-09-2013 15:14:50

BlueMiss
Séduizeuse
Inscription : 15-06-2013
Messages : 278

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

Bien sûr, sur le forum, on n'a pas toute l'histoire : parce qu'on ne connait pas personnellement les protagonistes, parce qu'on n'a qu'une seule version des évènements, parce que le compte rendu est virtuel... Et je pense que les gens qui donnent ici des conseils sont bien conscients de leurs limites, d'ailleurs c'est régulièrement dit, que la seule personne qui peut réellement décider ce qu'il y a de mieux à faire, c'est la principale concernée. Est-ce que tu trouves que ce n'est pas assez clair ? Est-ce que tu souhaiterais voir changer quelque chose ?

Je ne pense pas que OI = mal. Je ne pense pas qu'il faille culpabiliser. Et je ne pense pas qu'on soit pathétique. Pourquoi es-tu si dure avec toi-même ?

Je n'ai pas trouvé le message de Delphine : "il n'y a pas de message de cet utilisateur dans le forum" et pourtant "dernier message : aujourd'hui 9h28"...aurait-il été supprimé ?

Hors ligne

#23 05-09-2013 15:27:00

emaaleth
Séduizeuse
Inscription : 29-08-2013
Messages : 156

Re : [débat] La séduction, une religion... ?

J'ai signalé le message, Anashka l'a sans doute enlevé.

Je suis parfois dure avec moi même dans ces situations ou l'on est un peu perdu et où l'on passe souvent d'une extrême à l'autre... et à un autre moment je vais être beaucoup trop indulgente....
Je ne suis pas aussi lunatique au quotidien je te rassure wink
Et je sais que celles qui donnent des conseils, idées, avis, éclairages, anecdotes, etc.... sont consciente des limites.
Mais celle qui est paumée et qui les reçoit sans doute un peu moins (je ne parle pas de vous les habituées mais des "nouvelles").

Après je ne vais pas citer une personne en particulier où un message en particulier parce que ce n'est vraiment qu'un sentiment général que je voulais partager, pas du tout une plainte envers quique ce soit ou quelque message en particulier que ce soit.

Hors ligne

Pied de page des forums