Seduire Un Homme.fr

Comment séduire un homme… et garder un homme !

#1 02-05-2013 08:39:09

Anashka
Séduizeuse
Inscription : 30-01-2013
Messages : 2 457

Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Allez, c'est parti, un lieu spécifiquement fait pour la bouffe sans viandes.

C'est égoiste pour les omnivores, mais vous pouvez ouvrir un autre topic viandes. Simplement, je ne tiens pas à craquer pour le moment. Un mois sans viandes, c'est encore très très frais pour moi. Donc, c'est un sujet sensible.

(Surtout pour le poisson, parce que le poisson cru, c'est bon, ça me manque. Et, j'ai toute une histoire d'Amour avec les restaurant Japonnais, puisque c'est le seul lieu où j'accepte de me faire inviter au premier rencard et sur lequel je n'ai jamais partagé l'addition. Donc, de beaux souvenirs...)


Ici, je vous propose de partager :

- vos recettes : complexes ou quotidiennes, au choix, avec des légumes de saisons (Oui, je suis chiante ^^)

- vos ingrédients miracles : la tofu et autre truc comme ça.

- vos bons plans : Lyon, Paris et les autres villes qui n'existent pas, parce qu'on le sait, la France, c'est Lyon et Paris.

- vos lectures, liens sur le sujets : recettes, reportages, livres (je cherche quelque chose sur le lait... si quelqu'un a ça).

- et pourquoi pas, les raisons qui vous ont poussés à franchir le cap : je me rends compte qu'on est pas tous végé pour les mêmes raisons.  Connaître le regard des autres permet souvent de s'ouvrir un peu plus à toute la connaissance qui porte sur le sujet et la richesses des réflexions.


NOTE : Les omnivores sont les bienvenus pour partager des recettes végétariennes, pour les questions, etc...
On reste sur le principe de respect. Manger ou non de la viande est un choix personnel. On ne juge pas. On reste dans la tolérance. Sinon, je remplace Tarabas comme mascotte contre les sept nains.

Hors ligne

#2 02-05-2013 13:42:34

Jesaispas
Séduizeuse
Inscription : 02-02-2013
Messages : 110

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Bon, alors c'est pour moi, ici ! ça fait maintenant dix ans que je suis végétarienne. Souvent, on associe végétarien = porté sur la diététique.
Moi je voudrais bien, mais j'ai du mal. Je mange bio le plus souvent, français le plus possible, mais je fais régulièrement une razzia sur les ferreros en tous genres.
Y a deux/trois trucs que j'aime tout particulièrement, les "croq'soja" au fromage, des genres de petits steaks ronds à faire cuir à la poêle. Avec de l'ail dessus, c'est très très bien. les "steaks aux petits légumes", ça, ça se trouve au rayon frais, et c'est le même principe (sans ail).

Pour moi, c'est pour "protéger les animaux" que je fais ça. Quand on me demandait avant, j'expliquais. Et on se foutait de moi, j'ai eu droit une centaine de fois au "et le cri de la carotte quand on la coupe", alors après, quand on m'a demandé, j'ai fini par préférer dire "C'est un choix personnel, c'est comme ça. Oh, un papillon !"
Parce qu'en tant que végétarienne, je fais des blagues bien gores dignes d'un camionneur qui mangerait ses trois entrecôtes par repas. Côté tolérance, y a rien à redire. Par contre, à chaque repas à l'extérieur, j'ai droit à des remarques désobligeantes.  On appelle ça comment ? C'est pas du racisme ? C'est pas du sexisme ? ...Du crétinisme ?

Bon bref. Ma crainte, c'est : un jour, si je vis avec un bonhomme. Il y a quand même 9 chances sur 10 pour qu'il soit pas végétarien. J'ai peur que ça soit sujet à problèmes.

Hors ligne

#3 02-05-2013 13:59:35

Lirie
Séduizeuse
Inscription : 03-02-2013
Messages : 3 177

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Je ne suis plus végétarienne mais j'ai quelques restes smile
Un resto végétarien sympa à Paris : le Potager du Marais, rue Rambuteau (metro Rambuteau, à côté de Beaubourg).
Existe depuis des années, chaleureux, équipe sympa. Un peu cher (dans les prix du quartier), mais très bon, et surtout, ils font des plats "classiques", genre bourguignon (tofu à la place de la viande), hamburger (steack de céréales/soja), etc : copieux, parfait pour convaincre ses amis que non, manger végétarien ce n'est pas se transformer en lapin et ne manger que de la salade sans sauce^^ Il y a aussi des plats végétaliens, ou sans gluten.

A part ça, je ne suis pas une référence, parce que je mange absolument de tout et que j'aime bien tester des trucs étranges (mon chéri plus délicat me qualifie finement de poubelle tongue). Mais je plussoie sur les steacks de céréales^^ On en trouve de très bons et pas chers chez Naturalia ou des plus classiques en grande surface. Chez Naturalia, il y a une grande variété de laits végétaux, mes préférés : à l'amande, à la noisette hummm...

Hors ligne

#4 02-05-2013 15:31:20

Jesaispas
Séduizeuse
Inscription : 02-02-2013
Messages : 110

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Resto végétarien, j'ai jamais testé. Raah, là, tu m'intéresses, avec le Potager de Marais. Ca fait envie, là.
En général, dans les restaurants traditionnels, si on les prévient à l'avance, ils font en général l'effort. Et sont inventifs, même. Il y a un mois exactement je suis allée dans un restaurant gastronomique. On les a prévenus une heure à l'avance, eh ben ils nous ont inventé tout un menu qui était... était... Rrrrrh.

Hors ligne

#5 02-05-2013 18:58:54

Mary Read
Séduizeuse
Lieu : Sur le pont du Revenge
Inscription : 28-02-2013
Messages : 3 765

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Je reviendrai très vite donner mes bons plans, mais en attendant, je réponds vite fait.

Anashka > Sur le lait, il y a cette vidéo : youtu.be/3u4m3LHLcjM
Il est extrait du très bon documentaire La face cachée de la viande : youtu.be/vJCiHeIVQnQ

Jesaispas > Pour ce qui est de la cohabitation avec un charognard omnivore (pas taper, c'était juste une petite boutade), ça s'est toujours passé très bien pour moi.
Au début, Ex n°1 se faisait sa viande tout seul, à part, en plus du plat commun. Puis j'ai fini par le convertir et il est devenu flexitarien à tendance fortement végé. Ex n°2, ça le dérangeait absolument pas de manger comme moi, quand on était ensemble. Il se rattrapait au boulot, dans les repas de famille, avec ses potes, et ça lui suffisait. Quand on était tous les deux, on cuisinait végé.
Par contre, aujourd'hui, l'un de mes coloc' aime la viande au point de la manger crue et limite de l'arracher avec les dents sur la vache. lol J'ai du mal à supporter les odeurs de viande crue dans le frigo. Du coup on a décider de manger ensemble mais chacun son plat. Je me rends compte que je ne pourrais pas être en couple avec un mec comme ça. En fait, je crois que ça me dégouterait de l'embrasser après qu'il ait mangé de la viande. Brrr. (Moi névrosée ? Naaan ! tongue)
Bref, la cohabitation végé-omni pose rarement de problèmes, au quotidien. Ce qui coince, c'est souvent quand t'es invitée dans la famille du monsieur. Par exemple, Ex n°2 est espagnol, sa famille vit au bord de la mer, alors un repas sans poisson, c'était pas envisageable, pour eux. Mais y'a toujours des solutions !

Dernière modification par Mary Read (02-05-2013 19:22:14)


Rien n'est vrai, tout est permis.

Hors ligne

#6 02-05-2013 19:58:53

CatchMeIfYouCan
Séduizeuse
Lieu : Guess
Inscription : 01-02-2013
Messages : 2 085

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Un topic que je n'ai pas fini de squatter ^^
Je vais reprendre tes questions les unes après les autres, ce sera plus simple :

- vos recettes : complexes ou quotidiennes, au choix, avec des légumes de saisons (Oui, je suis chiante ^^)
Ce soir pas de légumes...Mais une légumineuse : la lentille corail ! J'ai fait un plat à l'arrache, une espèce de purée avec lentilles corails, tofu et flocons d'avoine. Du sel, du curry, un peu d'huile d'olive et de sésame. J'ai eu la main lourde sur le sel mais sinon ça passe bien smile
En dessert ce sera un sojade nature avec du sucre blond (non raffiné).

- vos ingrédients miracles : le tofu évidemment. Le tarami (sauce soja spéciale), aussi accessible aux intolérants au gluten. Le seitan, ça a la consistance de la viande mais c'est de l'amidon de blé. Et puis les épices, de partout, qui réchauffent les plats ! Les pommes (en compote, au four, dans une pâte à sablé etc...)...Tout plein de trucs qui m'émerveillent, ultra-citadine que je suis lol

- vos bons plans : pas du tout les sous pour aller au restau donc je fais tout moi-même pour le moment !

- vos lectures, liens sur le sujets : le site "cuisine pop". Je ne jure que par lui ! C'est un agrégateur donc il regroupe plein de recettes de différents blogs ! Très accessible je suis faaan ! smile

- et pourquoi pas, les raisons qui vous ont poussés à franchir le cap : je me rends compte qu'on est pas tous végé pour les mêmes raisons.  Connaître le regard des autres permet souvent de s'ouvrir un peu plus à toute la connaissance qui porte sur le sujet et la richesses des réflexions.

C'est parti pour un gros pavé, installez-vous sur le canapé, une tisane et quelques biscuits...
Je suis végétalienne depuis bientôt 2 mois. Enfin certains diraient flexitarienne peut-être ? Je m'explique ci-dessous.

Je n'ai jamais trop mangé de viande. Je la mangeais parce qu'on la mettait dans mon assiette et parce que c'est ainsi que la société dite "omnivore" fonctionne. Mais une fois que j'ai eu mon propre appartement, sans le faire exprès, ma consommation de viandes est devenue rare. Et cela se résumait à du blanc de poulet ou de temps à autre du haché de boeuf pour les pâtes bolognese. En revanche j'ai toujours adoré les laitages et plus globalement le lait.
Bref, je me suis installée et j'ai commencé à changer de style de vie. Et puis je me suis prise quelques baffes au boulot "le poids du patronat sur ma gueule" par exemple. Ou "le poids des actionnaires sur la gueule du patron" aussi. Et puis dans les médias j'ai vu des choses qui me choquaient, du point de vue social (humain ?) notamment. Mais à ce moment-là je n'étais que dans le constat et j'avoue que je ne cherchais pas plus loin.
"Le monde est injuste, ok c'est ainsi."

Je passe les épisodes de ma vie mais de fil en aiguilles j'ai ressenti de la colère, de la tristesse, de l'abattement, de la révolte et beaucoup d'incompréhension. Quelque chose clochait, quelque chose avec lequel je n'étais pas en phase, qui ne me correspondait pas. Beaucoup de mal-être et de mal à évoluer simplement au sein de la société telle quelle.

Et puis, il y a quelques mois, j'ai fait la rencontre d'une personne qui m'a permis de mettre des mots sur tout cela, de m'éclairer sur certains mécanismes économiques, certaines idéologies. Cela est un peu sommaire, je ne suis pas quelqu'un de très cultivé et je sais que mon intelligence est limitée, je n'ai vraiment aucune prétention ni fausse modestie à ce niveau, je suis consciente de ce que je suis. Mais cela ne m'a pas empêchée de prendre la mesure de la déshumanisation de la société dans laquelle j'évolue. Je n'en fais pas étalage pour ne pas être targuée de prosélytisme mais disons que le résultat de tout ce cheminement depuis des années, c'est que je suis devenue anti-capitaliste. Ou pro-humain. Je ne sais pas vraiment comment me définir. Dans tous les cas, la société de consommation ainsi faite ne me convient pas.

Le choc a été assez terrible et je me suis sentie couler pendant quelques temps. Vous connaissez ce sentiment d'impuissance face à quelque chose qui vous semble terrible ? Envie de sauver le monde tout en me sentant infime. Mes réflexions m'ont finalement amenée à me dire que faute de sauver tout le monde, je pouvais déjà faire mon possible à titre individuel pour vivre en accord avec ce qui me semblait juste. J'ai donc décidé de me tourner vers le développement durable.
Mon végétalisme n'est qu'une partie de ma démarche. Je savais comment était traités les gens sur le globe terrestre mais j'ai aussi découvert la souffrance animale, même pour obtenir du lait ou des œufs. Cela a fini de me convaincre.
Je me suis beaucoup interrogée sur mon prétendu "omnivorisme" vu que je ne ressens absolument aucune pulsion carnivore.

Mon "coming-out" n'est que partiel pour le moment. Notamment dans le domaine professionnel, c'est un peu difficile à gérer. Du genre les restau entre collègues. Dans ces moments-là, je ne mange pas de viande et j'essaie d'éviter les laitages mais souvent je n'ai pas le choix.
D'où le terme "flexitarienne" employé au début de mon pavé wink (ha ha ha l'art de retomber sur ses pattes !)

Enfin, la démarche diététique est aussi au cœur de mes préoccupations. Plutôt que la merde qu'on me donne à manger ou à m'étaler sur la figure, je préfère veiller moi-même à mon bien-être.
Je me suis pas mal renseignée sur l'alimentation car j'avais très peur de faire des carences. Et il s'avère que le régime végétalien ne génère pas de carences, au même titre que l'omnivore, tant que l'on s'alimente de façon équilibrée. A la différence près que le bonus sur la santé est carrément meilleur ! Je me fournis sur les marchés ou dans les magasins bio. Je cuisine et j'y prends beaucoup de plaisir. Tout prend une autre saveur, ma vie elle-même retrouve un parfum agréable smile

Lorsque j'ai commencé ma démarche vers le développement durable, une amie m'a parlée de "chemin spirituel" en m'entendant en parler. Et c'est vrai que je me sens tellement en accord avec mes valeurs depuis 2 mois ! Aujourd'hui je parle plutôt d'une "rééducation". Plus j'avance et plus je me rends compte qu'il y a une autre façon de vivre que celle que le monde nous impose depuis plusieurs dizaines d'années.

Voilà, j'ai fait un choix personnel qui m'amène à vivre autrement que la normale. Mais je me retrouve tellement ainsi que mon seul regret est de ne pas avoir pu prendre conscience de tout cela plus tôt.

Du reste, pour l'acceptation par autrui...Je pars du principe que la personne qui m'aime(ra), c'est (sera) telle que je suis, pour ce que je suis.
Mon choix est personnel, je ne force personne mais j'attends qu'on le respecte au même titre que je ne cherche pas à convertir les autres.

Un peu long, beaucoup brouillon...Mais je crois que cela me fait du bien d'en parler aussi smile


catch me if you can !

Hors ligne

#7 02-05-2013 20:06:31

Anashka
Séduizeuse
Inscription : 30-01-2013
Messages : 2 457

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Vous connaissez ce sentiment d'impuissance face à quelque chose qui vous semble terrible ?

Je suis actuellement dans ce sentiment sur le monde. Plus je lis et je découvre, plus je me sens infiniment petite face à ce qu'il y a à faire. J'avance sur ce que je peux, quand ma route à la chance de ne pas faire s'affronter des valeurs contradictoires.

Et finalement, le cheminement que je fais dans mon "sans viande", c'est, un peu, le seul truc que je maîtrise pour le moment.

Hors ligne

#8 02-05-2013 20:13:49

CatchMeIfYouCan
Séduizeuse
Lieu : Guess
Inscription : 01-02-2013
Messages : 2 085

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Anashka a écrit :

Vous connaissez ce sentiment d'impuissance face à quelque chose qui vous semble terrible ?

Je suis actuellement dans ce sentiment sur le monde. Plus je lis et je découvre, plus je me sens infiniment petite face à ce qu'il y a à faire. J'avance sur ce que je peux, quand ma route à la chance de ne pas faire s'affronter des valeurs contradictoires.

Et finalement, le cheminement que je fais dans mon "sans viande", c'est, un peu, le seul truc que je maîtrise pour le moment.

Ca, c'est ce que l'on pourrait appeler "l'état de choc". Horrifiée, je l'étais et quelque part, j'ai mal au fond de moi de ne pas pouvoir tout régler. Mais chaque repas que je fais sans viande, chaque fois que je coupe l'eau en me brossant les dents, que je n'utilise pas ma voiture, que j'achète mes produits chez un petit producteur ou que je ne cède pas aux sirènes de la surconsommation (obsolescence programmée et tutti quanti), je me dis que mes petits gestes de rien du tout...ont un impact, quelque part. L'effet papillon version positive. Et juste cela me donne le sourire et l'envie de continuer dans cette voie smile


catch me if you can !

Hors ligne

#9 02-05-2013 21:17:54

Mary Read
Séduizeuse
Lieu : Sur le pont du Revenge
Inscription : 28-02-2013
Messages : 3 765

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Je commence par un petit pavé sur le pourquoi du comment je suis devenue herbivore.


Les raisons pour lesquelles je suis devenue végétarienne :
- Je n'ai jamais vraiment aimé la viande ni le poisson, j'en mangeais par habitude. Je l'ai assez mal vécu, dans le sens où depuis très jeune, j'étais horrifiée par les conditions d'élevage et d'abattage. Mes convictions antispécistes n'étaient pas en adéquation avec mes comportements.
- A 15 ans, je me barre de chez mes parents. J'arrive plus facilement à contrôler mon alimentation. Je me souviens précisément du moment où j'ai décidé de faire mon coming-out : je mangeais un kebab avec une copine et l'idée même d'avaler un bout de viande est devenue intolérable.
- Durant toute la période lycée, j'ai pas mal baigné dans le milieu anarcho-syndicaliste, et l'idée de décroissance a assez vite fait son chemin dans ma tête. Gros rejet du capitalisme et des logiques de production.
- A peu près à la même période, j'ai pris conscience des conséquences écologiques et économiques de la consommation de viande.
- A l'époque, les raisons "diététiques" étaient de mauvaises raisons, puisque fortement liées à mes TCA.

Les raisons pour lesquelles je suis devenue végétalienne :
- Ce n'est qu'il y a un peu plus d'un an que j'ai réussi à prendre conscience des conditions de production du lait et des œufs. Faut dire que j'adorais le fromage. Il m'a fallu une dizaine d'années de végétarisme pour arrêter de me voiler la face. Longue, la transition.
- Mon dernier frein par rapport au végétalisme est tombé : le fameux mythe de la vitamine B12. Jusque-là, je ne voyais pas l'intérêt d'avoir une alimentation la plus naturelle possible, si c'était pour avaler des comprimés. Sauf que les sols sont appauvris en B12 et on supplémente les animaux. Alors autant que je la prenne toute seule, sans intermédiaire.
- Par rapport à la santé, je me suis tout de suite sentie mieux dans mon corps en éliminant le lactose. Notre appareil digestif se rapproche plus de celui des herbivores que de celui des omnivores. Et puis franchement, quel autre mammifère que l'humain est assez cinglé pour avaler du lait après 3-4 ans, et en plus celui d'autres espèces ?
- J'assume davantage mes considérations antispécistes. Je n'ai pas envie d'utiliser et de faire souffrir d'autres espèces pour mon propre plaisir, je me sens vraiment mal à l'aise à cette idée. Je refuse de différencier ou de hiérarchiser un bœuf, un lapin, un chat, une mygale ou un humain. Pour moi, c'est la même chose.


Finalement, peu importe si mes comportements peuvent faire changer le monde ou non. Bien sûr qu'ils ne font pas le poids face aux lobbys agro-alimentaires. Mais ils sont en accord avec mes convictions, et c'est tout ce qui compte.
Pour ce qui est de faire bouger les choses, c'est mon militantisme chronique (sacrément éprouvé, en ce moment) et mes actions politiques qui prennent le relais.

Dernière modification par Mary Read (02-05-2013 21:18:15)


Rien n'est vrai, tout est permis.

Hors ligne

#10 03-05-2013 08:04:44

pims
Séduizeuse
Inscription : 03-04-2013
Messages : 267

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Bon, j'préfère demander avant plutôt qu'être relou : je vois beaucoup d'arguments qui me font réagir, dans ce que vous écrivez. Est-ce que j'ai le droit de me faire l'avocat du diable sur votre argumentation, sachant qu'il reste clair que je n'ai aucun problème avec le choix d'être végéta*ien, ou est-ce que vous avez peur que du coup, ça vire au pugilat ?

(Je précise qu'il s'agit simplement d'un souci du détail et de la justesse des propos, et pas de prosélytisme ou de jugement de vos convictions. T'façon, j'suis pas crédible du tout en ayatollah du "deux steaks par jour")

Dernière modification par pims (03-05-2013 08:05:37)


Lisez Imparfaits, Libres et Heureux.

Et mangez des légumes, aussi.

Hors ligne

#11 03-05-2013 21:25:22

Jesaispas
Séduizeuse
Inscription : 02-02-2013
Messages : 110

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Ah ben tien, finalement, y en a quand même quelques unes, ici, des végétariennes !

Ben si on est tolérantes dans un sens, on est tolérantes dans l'autre ! On t'écoute, Pims.

(Ah personnellement, j'étais une gamine qui mangeait très volontiers le blanc du poulet le dimanche, un steak-frites au resto, et du saucisson dans les sandwichs. J'aimais beaucoup. Mais quand la philosophie s'en mêle... )

Sinon, je pense que moi non plus, je pourrais pas embrasser un garçon qui vient de manger de la viande. (Quoique... J'ai déjà fait haleine de whisky+tabac froid alors que je ne bois pas et ne fume pas. Bon. Je le referais pas, hein. C'était une épreuve.)

Hors ligne

#12 03-05-2013 21:40:45

Anashka
Séduizeuse
Inscription : 30-01-2013
Messages : 2 457

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Bien sûr, que tu peux t'exprimer, Pims.

(Un mec vient d'ouvrir un truc de falafel... Il est craquant. Bref, j'ai un peu forcé ma nouvelle bonne résolution. Mais, il est craquant. On me pardonnera. Et, son Houmous, c'est de la tuerie, rien que pour ça, ça valait le coup. )

Hors ligne

#13 03-05-2013 21:47:26

LaPetiteFée
Séduizeuse (admin à la retraite)
Inscription : 20-03-2013
Messages : 2 651

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Je vous conseille le bouquin : Tout végétal quel régal. Ce sont de succulentes recettes, avec plat, entrées et desserts. Je trouve idéal quand on commence. Le seul petit bémol c'est que c'est parfois difficile à visualiser - il n'y a pas toujours les images, ou alors illustrées - mais c'est facile à réaliser. En plus il y a des recettes de soupes <3


She's no good !!! At all !

Hors ligne

#14 03-05-2013 21:51:59

Anashka
Séduizeuse
Inscription : 30-01-2013
Messages : 2 457

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

@ lapetitefée : est-ce que ce livre respecte les légumes de saison ?

Le problème avec bon nombre de livre végétarien que j'ai trouvé, c'est qu'il mélange des légumes qui n'ont rien à voir, à moins d'avoir fait des conserves. Et, si je peux éviter de trop manger hors saisons, ça m'arrange.

Hors ligne

#15 03-05-2013 22:09:08

LaPetiteFée
Séduizeuse (admin à la retraite)
Inscription : 20-03-2013
Messages : 2 651

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Je ne l'ai pas sous les yeux - je suis à la montagne - et en tant qu'ex végét', je ne l'utilise pas tout le temps. Par contre, il y a des infos sur la provenance des ingrédients si je ne me trompe pas.

A part ça, c'est comme pour tout, il faut de l'entraînement. Donc je trouve que d'avoir un livre de base est une bonne chose, après rien n'empêche de remplacer les produits hors saisons par d'autres. (J'ai jamais mangé enfant des produits hors saison, d'ailleurs on avait notre jardin, une serre, des arbres fruitiers ce qui constituait déjà une bonne part de notre alimentation. Pour le reste c'était systématiquement bio ou en provenance de magasin équitables. Du coup, pour moi c'est assez instinctif - même si ce n'est plus systématique, je continue à faire attention.)

Ce que j'aime particulièrement, c'est l'ajout de graines. Il existe des paquet où elles sont toutes mélangées et prêtes mais sinon, rien empêche de composer soi-même son mix. Le mieux étant de les griller et de les saler légèrement avant de les ajouter. Pour pousser plus loin, il est aussi possible de les semer soi - on ne rit pas c'était comme ça chez nous ^^ - mais là il faudrait que je demande des conseils.

---


Je ferais un pavé plus clair une fois rentrée chez moi smile


She's no good !!! At all !

Hors ligne

#16 04-05-2013 21:34:10

Pink lady
Séduizeuse
Inscription : 22-02-2013
Messages : 360

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Prune a écrit :

Très intéressant tu me fait réfléchir Superbrunette parce que personnellement je n'ai jamais aimé le lait (petite, ma mère me forçait à en boire chaque matin)

Je trouve que dans notre société il est quand même dur d'être végétarien (bonjour les réflexions)

  On a le même traumatisme laitier ^^
  Ma mère m'a forcé jusqu'à mes 13-14 ans.

  Les réflexions. Toute personne présentant une différence flagrante s'y expose forcément. C'est malheureux.
 
  D'ailleurs, je voulais savoir comment votre entourage/famille a réagit à ce changement alimentaire ?
Pour ma part, je suis flexi-végétariste (2 repas viande ou poisson dans le mois pour des problèmes de santé), et ma famille n'est pas du tout comprehensive, c'est le moins que l'on puisse dire. Comment avez-vous réussit à le faire accepter par vos parents notamment ?
  En même temps c'est pas comme si je m'en prenais pas plein la figure pour tout et n'importe quoi hein. Le problème n'est pas là je pense.

Sympa les recettes, je crois que je vais me mettre aux fourneaux moi smile

Hors ligne

#17 04-05-2013 21:39:37

LaPetiteFée
Séduizeuse (admin à la retraite)
Inscription : 20-03-2013
Messages : 2 651

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Je suis surprise que vous rencontriez autant d'attaques de l'extérieur, il me semblait que le végétarisme était bien rentré dans les moeurs, peut-être plus dur pour le végétalisme.

Pour "convaincre", il suffit de faire un petit exposé qui explique les retombées bénéfiques sur la planète d'un tel changement alimentaire, comment et combien ça coûte de produire de la viande, que la viande n'est pas synonyme de bonne santé, que ce type de régime contribue à une vie saine etc et que c'est ce que vous choisissez pour vous, pour la planète parce que vous êtes convaincues du bienfondé de ce choix. Après, ce qui compte c'est que vous soyez sûre de vous, les gens finiront par s'habituer!

Pour moi c'est l'inverse, j'aimerais que ma famille arrête de me regarder comme une hérétique parce que je mange parfois des ailes de poulet. Mais avec les années, ça s'est tassé. smile


She's no good !!! At all !

Hors ligne

#18 04-05-2013 21:41:06

CatchMeIfYouCan
Séduizeuse
Lieu : Guess
Inscription : 01-02-2013
Messages : 2 085

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

pims a écrit :

Bon, j'préfère demander avant plutôt qu'être relou : je vois beaucoup d'arguments qui me font réagir, dans ce que vous écrivez. Est-ce que j'ai le droit de me faire l'avocat du diable sur votre argumentation, sachant qu'il reste clair que je n'ai aucun problème avec le choix d'être végéta*ien, ou est-ce que vous avez peur que du coup, ça vire au pugilat ?

(Je précise qu'il s'agit simplement d'un souci du détail et de la justesse des propos, et pas de prosélytisme ou de jugement de vos convictions. T'façon, j'suis pas crédible du tout en ayatollah du "deux steaks par jour")

J'ai du mal à comprendre ta démarche. J'ai pas l'impression d'avoir fait une dissertation ?
Enfin pour reprendre ton terme, je n'ai pas fait "d'argumentaire". On m'a posée des question sur mon cheminement vers le végétalisme et comment je vivais ainsi au quotidien, pas de me justifier d'être ce que je suis.

Et puis, aujourd'hui, je m'en suis pris plein la gueule sur le sujet par une personne très proche (famille). Et ça m'a beaucoup blessée de ne pas me sentir acceptée telle que je suis et d'avoir à faire un argumentaire débile durant 3h comme pour "vendre" mon style de vie alors qu'il s'agit de MON choix et qu'il n'impacte pas spécialement sur sa vie.

Bref, ce forum est fait pour discuter, débattre, délirer etc.. Donc si tu as envie de réagir, réagis.
Mais en ce qui me concerne, je ne prendrai pas part au débat, parce que là, tu vois, je me sens super mal parce qu'un connard de ma propre famille m'a envoyée des trucs dégueulasses à la gueule sous prétexte que j'ai décidé de vivre autrement. Rien à foutre que depuis deux mois je n'ai plus le moindre problème d'anxiété, que je me sente en accord avec ce à quoi j'aspire ou que je retrouve ma joie de vivre.

Putain je suis pas toxicomane, je suis végétalienne.


catch me if you can !

Hors ligne

#19 04-05-2013 22:16:17

Mary Read
Séduizeuse
Lieu : Sur le pont du Revenge
Inscription : 28-02-2013
Messages : 3 765

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Pims > Un peu comme Superbrunette, je n'ai pas eu l'impression de construire un argumentaire, j'ai juste répondu à la question sur les raisons pour lesquelles je suis devenue végéta*ienne. Mais je ne m'oppose jamais à un débat sur le sujet, tant qu'il est fait dans le respect et le non-jugement. C'est toujours positif un débat, et finalement ça me permet à chaque fois d'affiner mes réponses aux attaques des pro-viande (je précise que je n'ai pas pris ton intervention pour une attaque, hein).

lapetitefée > Des attaques, j'en reçois de moins en moins pour deux raisons, à mon sens :
- J'ai appris à imposer mes convictions. Aujourd'hui, je ne me justifie plus. Je suis végétalienne, c'est comme ça et pas autrement.  Je ne débats qu'avec des gens un minimum ouverts, les autres je ne prends même pas la peine de discuter. Je suis végé et si ça ne plait pas, c'est pareil. Alors forcément, personne ne moufte.
- Je m'entoure de gens tolérants. Les autres, je les balaie de ma vie.
Pour une jeune végéta*ienne, ça reste très compliqué. Les végéta*iens passent toujours pour des OVNI, qui vont à contre-courant. Quand tu sors du troupeau, les autres te rappellent à l'ordre.

Pink lady a écrit :

Comment avez-vous réussit à le faire accepter par vos parents notamment ?

Alors euh, avec mes parents, ça n'a pas du tout été simple. Pendant un temps, ma mère me cachait de la viande dans mes plats. Mais après deux ou trois gros coups de gueule explosifs (Moi adolescente rebelle et casse-pieds ? Lalala.), elle m'a fichu la paix. Enfin paix est un bien grand mot, puisqu'elle a continué un bon moment à essayer de me faire changer d'avis, avec plein d'arguments sur les carences, et tout et tout. L'avantage que j'ai eu à l'époque, c'est que j'ai quitté le foyer parental à 15 ans, et globalement je suis pas très famille, alors les repas dominicaux et autres fêtes, je les esquive.
Et puis comme quoi avec un peu de patience et de tenacité, tout arrive : ma mère a diminué sa consommation de viande, ma tante est devenue flexitarienne et aimerait arrêter complètement la viande, et je suis sûre que si j'insistais un peu, mon frangin deviendrait végé.

Dernière modification par Mary Read (05-05-2013 03:52:17)


Rien n'est vrai, tout est permis.

Hors ligne

#20 05-05-2013 03:31:00

Jesaispas
Séduizeuse
Inscription : 02-02-2013
Messages : 110

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Avec mes parents, pas de problème. C'est ma mère qui est devenue végétarienne, et elle a dit "papa ne le devient pas, vous faites ce que vous voulez, les enfants". Et nous on l'est devenus. Après, pendant un bout de temps, notre père nous a suivi, puis il a recommencé la viande. Et ma petite soeur l'est restée six ans puis a recommencé aussi.

lapetitefée a écrit :

Je suis surprise que vous rencontriez autant d'attaques de l'extérieur, il me semblait que le végétarisme était bien rentré dans les moeurs, peut-être plus dur pour le végétalisme.

Pour "convaincre", il suffit de faire un petit exposé qui explique les retombées bénéfiques sur la planète d'un tel changement alimentaire, comment et combien ça coûte de produire de la viande, que la viande n'est pas synonyme de bonne santé, que ce type de régime contribue à une vie saine etc et que c'est ce que vous choisissez pour vous, pour la planète parce que vous êtes convaincues du bienfondé de ce choix. Après, ce qui compte c'est que vous soyez sûre de vous, les gens finiront par s'habituer!

Pour moi c'est l'inverse, j'aimerais que ma famille arrête de me regarder comme une hérétique parce que je mange parfois des ailes de poulet. Mais avec les années, ça s'est tassé. smile

Quand on parle avec des non-végé qui posent des questions, en principe, le but n'est pas de convaincre (dans l'idéal, ce serait top, mais bon), mais de faire comprendre son point de vue, puisqu'ils posent des questions. Sauf que quand ils posent des questions, le plus souvent (enfin dans les gens que je fréquente), c'est pour mieux pouvoir répondre après que c'est stupide. Parfois ils n'écoutent même pas la réponse à leur question, puisqu'ils l'ont posée uniquement pour pouvoir critiquer.
Maintenant, moi c'est : "pourquoi tu es végétarienne ? - Parce que c'est comme ça."

Hors ligne

#21 05-05-2013 03:38:58

Mary Read
Séduizeuse
Lieu : Sur le pont du Revenge
Inscription : 28-02-2013
Messages : 3 765

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Parce que je suis intarissable sur le sujet (et qu'il faut bien que j'occupe mon ennui), j'enchaine avec mes ingrédients chouchous.

Préambule : Faut savoir qu'en plus d'être végétalienne, l'idéal vers lequel j'essaye de tendre (et c'est pas toujours évident), c'est de me nourrir essentiellement de fruits (au sens botanique du terme, en gros tout ce qui a des graines ou un noyau) et de légumes à feuilles, crus si possible. Et j'évite le gluten et les sucres raffinés.
(Oui, t'as tout compris, la casse-pieds asociale de service, c'est moi ! wink)

Mais aujourd'hui, j'suis pas encore très radicale et j'ai du mal à me passer de :

  • Graines germées : parce que c'est le seul truc que j'arrive à faire pousser (parce qu'habituellement, j'ai tellement la main verte que j'arrive à assoiffer un cactus) et parce que c'est trop bon

  • Houmous : parce que j'adore ça, et que ça fait une excellente base de sandwich pour remplacer le beurre

  • Algues : sous toutes ses formes (algues frites, furikake dans le riz, nori pour les maki, wakame dans la soupe miso...)

  • Oléagineux et graines (noisettes, noix, graines de courge...) : parce que je tiens à ma réputation de "bouffeuse de graines", et parce que ça comprend aussi les purées d'oléagineux, que j'utilise beaucoup comme corps gras

  • Légumineuses : parce qu'un dal de lentilles corail sans lentilles corail, c'est quand même vach'ment moins bon

  • Tofu : forcément, parce que ça apporte de la texture à un plat

Oui, tous ces aliments ont aussi plein de propriétés pour la santé, tout ça. Mais aussi bizarre que ça puisse paraitre, pour quelqu'un qui n'a pas l'habitude, c'est d'abord parce que je les aime que je les mange.

Et globalement, niveau recettes, je pioche pas mal dans les cuisines du monde (Italie, Japon, Liban, Inde... pour mes favorites).


Edit : Après avoir lu des posts parlant des épices, je me rends compte que j'ai oublié mon ingrédient magique n°1. J'utilise beaucoup d'épices, en général, dans mes plats, mais celui-là m'a souvent sauvé la mise. Ma cuisine est une imposture. wink

  • Pâte de curry vert : c'est, avec le lait de coco, le condiment qui transforme, en une cuillère, un plat banal en invitation au voyage

Dernière modification par Mary Read (06-05-2013 02:47:34)


Rien n'est vrai, tout est permis.

Hors ligne

#22 05-05-2013 08:29:45

Anashka
Séduizeuse
Inscription : 30-01-2013
Messages : 2 457

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

NOTE : J'avais vraiment une mauvaise alimentation. J'ai commencé par manger des légumes, puis des légumes de saisons (de temps en temps) avant de systématiser ma démarche. C'est récemment que je découvre la bio-coop et que je suis végétarienne (1 mois et quelques jours \o/).




Comment avez-vous réussit à le faire accepter par vos parents  notamment ?

Je complète par: et vos proches ?

C'était au premier Avril, que j'annonce à ma mère, en repas de famille que c'est mon dernier repas viande. (Un gigot flambé à l'ail confit, une de ses spécialités... Du régal, pour la gourmande que je suis). Comme je parle beaucoup, c'est le genre de truc que je dis avant de le faire (c'est vraiment un défaut que j'aimerai corriger, mais j'y arrive pas, je reste une éternelle bavarde.).

Ma mère : ma soeur et moi lui parlons des légumes de saisons depuis un an. Pour m'encourager (je crois), elle décide de s'inscrire (enfin) à l'AMAP. Surtout que mon bout de chou de soeur lui propose de faire tous les allers-retours pour lui chercher le panier.
MAIS, je n'ai pas encore refusé un de ces bons petits plats. Quand je descendrais la voir, je pense que je cuisinerai pendant quelques jours. Elle sera contente et la question ne se posera pas.

Puis, en lui refilant "Le livre noir de l'agriculture" (que je recommande), elle devrait m'encourager dans mon choix.
Résultat, son seul commentaire : "Et la clope, tu arrêtes quand ?". Juste.


Ma soeur : C'est le plus étonnant. Elle est flexitarienne par dégoût de la viande (depuis . Je pense qu'elle passera bientôt le cap végétarienne. Mais, par gout. Bien que la condition animale et la culture intensive soient des sujets qui la touchent depuis plus longtemps que moi. Simplement, elle me dit que je devrais faire un effort, si ma mère cuisine. Soit, je tri. Soit, pour les lasagnes traditionnelles d'anniversaires (on a plein de traditions) bah, je mange.
On verra, je sais que c'est un moment important pour ma famille, ces lasagnes là.  (Et pour moi aussi). Donc, on verra.

Famille élargie
: Famille aux origines italiennes, la viande a une place particulière chez nous. Mais, un noël, ils ont fait une fondue de viandes, ma soeur n'en supporte pas l'odeur, ils lui ont prévues plein de trucs végétariens. Bref, je pense que ce qui compte pour eux, c'est de nous voir. Le reste, ils s'en foutent. Ils ne comprendraient pas. Sauf, si je dis que je ne supporte pas.

Pote  : Ma coloc, mon amour de coloc est flexitarienne. Elle m'encourage. Me donne une tonne de bon plan. C'est elle qui m'a sensibilisé à la planète, l'écologie, la bonne bouffe... Bref, c'est mon mentor. D'ailleurs, on a aucune viande dans le frigo et elle m'a grondée (gentiment) quand je lui ai demandé si les bouillons-cubes au boeuf ça comptait. C'est aussi elle qui m'a expliqué que NON, les anchois ne sont pas un fruit. (Dommage, c'est bon, les anchois, dans la tapenade).

Pour tous les autres, pareil. Ils me font des bons petits plats végétariens quand je les vois. Ils m'encouragent grave. En fait, pour moi, c'est supra-facile. J'ai l'impression d'être Jesus de la carotte. Quand on me connait un peu, on sait que ce type d'encouragement est important pour moi. Bref, je suis une GROSSE chanceuse d'avoir de tels amis/famille.

Quant aux gars, je présente ça comme un truc supra-sexy et ça passe.

Un seul commentaire désagréable, ma belle-soeur "Ouai, mais tu fumes (je sais), tu te maquilles (je sais, c'est du cheap), donc bon". Là, je suis ai simplement dit que je voulais faire "chaque chose en son temps". Ne plus manger de viande (et de bouillon cube au boeuf) est plus simple pour moi qu'arrêter la clope.


Et vous, les proches ? La famille ?


(Ouai, c'est un pavé. Mais comme c'est tout neuf, tout ça pour moi, j'adooooooore en parler).

Hors ligne

#23 05-05-2013 11:07:58

FreeMan
Séduizeur
Lieu : Paris - Strasbourg - le Sud
Inscription : 01-04-2013
Messages : 375

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Anashka a écrit :

Ma soeur : C'est le plus étonnant. Elle est flexitarienne par dégoût de la viande (depuis . Je pense qu'elle passera bientôt le cap végétarienne. Mais, par gout. Bien que la condition animale et la culture intensive soient des sujets qui la touchent depuis plus longtemps que moi.

Vous saviez que Bouddha adoptais une attitude similaire ?

Vu qu'il voyageait pour prêcher philosophie, il vivait des offrandes des gens. Lorsqu'on lui donnait de la viande il la mangeait.
En fait, il voulait diminuait la souffrance animale par le végétarisme, mais il ne voulait pas non plus qu'un animal soit mort pour rien.


Take Care,
FreeMan

Hors ligne

#24 05-05-2013 14:45:45

LaPetiteFée
Séduizeuse (admin à la retraite)
Inscription : 20-03-2013
Messages : 2 651

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Jesaispas a écrit :

Avec mes parents, pas de problème. C'est ma mère qui est devenue végétarienne, et elle a dit "papa ne le devient pas, vous faites ce que vous voulez, les enfants". Et nous on l'est devenus. Après, pendant un bout de temps, notre père nous a suivi, puis il a recommencé la viande. Et ma petite soeur l'est restée six ans puis a recommencé aussi.

lapetitefée a écrit :

Je suis surprise que vous rencontriez autant d'attaques de l'extérieur, il me semblait que le végétarisme était bien rentré dans les moeurs, peut-être plus dur pour le végétalisme.

Pour "convaincre", il suffit de faire un petit exposé qui explique les retombées bénéfiques sur la planète d'un tel changement alimentaire, comment et combien ça coûte de produire de la viande, que la viande n'est pas synonyme de bonne santé, que ce type de régime contribue à une vie saine etc et que c'est ce que vous choisissez pour vous, pour la planète parce que vous êtes convaincues du bienfondé de ce choix. Après, ce qui compte c'est que vous soyez sûre de vous, les gens finiront par s'habituer!

Pour moi c'est l'inverse, j'aimerais que ma famille arrête de me regarder comme une hérétique parce que je mange parfois des ailes de poulet. Mais avec les années, ça s'est tassé. smile

Quand on parle avec des non-végé qui posent des questions, en principe, le but n'est pas de convaincre (dans l'idéal, ce serait top, mais bon), mais de faire comprendre son point de vue, puisqu'ils posent des questions. Sauf que quand ils posent des questions, le plus souvent (enfin dans les gens que je fréquente), c'est pour mieux pouvoir répondre après que c'est stupide. Parfois ils n'écoutent même pas la réponse à leur question, puisqu'ils l'ont posée uniquement pour pouvoir critiquer.
Maintenant, moi c'est : "pourquoi tu es végétarienne ? - Parce que c'est comme ça."

Je parlais de convaincre en réponse à la question de Pink Lady qui demande comment faire accepter l'idée aux parents.

Personnellement, j'ai jamais fait tout un foin du végétarisme, dans le sens où quand je l'étais, c'était un fait et je ne vois vraiment pas de quoi il aurait fallu que je me justifie. Quand on se justifie, ça montre un manque de conviction dans ce qu'on fait/dit (même si c'est pas le cas, c'est ressenti comme ça en tout cas dans mes expériences) alors que si on est ferme "c'est comme ça, point!" les gens se permettent moins de rentrer dans la brèche. Par contre, quand la question part d'une curiosité naturelle de la personne en face de moi, ça ne me gène pas du tout d'expliquer mon expérience. Comme c'est le cas ici d'ailleurs, sur une base de partage et d'échange.


She's no good !!! At all !

Hors ligne

#25 05-05-2013 17:02:39

Untoucan
Séduizeur
Inscription : 28-04-2013
Messages : 54

Re : Végétalien(nes), Végétarien(nes), Végan

Bonjour à tous les mangeurs ( végétarien ou non végétarien)
Moi je suis d'origine indienne et par principe de pureté  on ne tue pas pour se nourrir : la nature est généreuse et nous offre ses fruits et légumes frais pour nous subtanter..
Ceci dit que je suis gourmand et j'aime goûter à presque tous (j'ai pas encore essayer les insectes)
Je suis végétarien  le mardi et le vendredi ( une bonne ancienne croissance spirituelle)

Avez vous déjà déjeuner dans un restaurant indien pure végétarien ?
Certes de il y a des épices mais c'est pas piquant
Sur paris gare du nord il y a un restaurant pure vég " Saravana bhavan"
Je vous le conseille, c'est le seul qui sert des plats comme si on mangeait en Inde. Il y a des dosai (sorte de crêpes au ghee un beurre purifié)du riz au citron au tamarin à la tomate....
Bref beaucoup de choix

Au lycée, ma meilleure pote était une fille  européenne qui depuis l'âge  de trois ans était devenue une vég car elle supportait pas l'idée de manger un cadavre et qu'on tuait des animaux innocents juste pour la faim
Je lui ai fait découvrir la cuisine indienne, elle a adoré ;elle a même piqué des recettes à ma mère
A ma connaissance il y a peu de restaurant d'autres cultures qui proposent des repas végétariens...
J'espère que vous y songerait pour votre prochaine sortie

Hors ligne

Pied de page des forums