Seduire Un Homme.fr

Comment séduire un homme… et garder un homme !

#51 30-07-2019 19:55:07

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Sinon, concrètement t'as pas besoin de faire un développement personnel de ouf pour la "reséduire", c'est plutôt de l'ordre de la communication de vos besoins et envies, le souci. T'as p-être bien pris hyper personnellement quelque chose qui était plutôt de l'ordre du manque affectif de son côté ? Ensuite même si elle aurait aimé plus d'investissement de ta part y'avait pas de raisons non plus qu'elle t'accuse d'être coupable (et elle a bien dû comprendre que même si ça ne lui convenait pas comme situation de ton côté c'était sans malveillance, ton inertie). Juste que ça soit clair que malgré la rupture (un choix que tu respecteras si elle le maintient parce que t'auras pas le choix, justement) tu te vois avec elle, t'es triste de ce qui vous est arrivé et t'espères que c'est surmontable.

Sauf si tu ne les donnes pas, mais t'as pas des raisons très irréfutable de penser qu'elle ne t'aime plus, en vrai ?

En ligne

#52 30-07-2019 20:58:04

Cyclamen
Séduizeur
Inscription : 28-07-2019
Messages : 105

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Canelle a écrit :

Sinon, concrètement t'as pas besoin de faire un développement personnel de ouf pour la "reséduire", c'est plutôt de l'ordre de la communication de vos besoins et envies, le souci. T'as p-être bien pris hyper personnellement quelque chose qui était plutôt de l'ordre du manque affectif de son côté ? Ensuite même si elle aurait aimé plus d'investissement de ta part y'avait pas de raisons non plus qu'elle t'accuse d'être coupable (et elle a bien dû comprendre que même si ça ne lui convenait pas comme situation de ton côté c'était sans malveillance, ton inertie). Juste que ça soit clair que malgré la rupture (un choix que tu respecteras si elle le maintient parce que t'auras pas le choix, justement) tu te vois avec elle, t'es triste de ce qui vous est arrivé et t'espères que c'est surmontable.

Sauf si tu ne les donnes pas, mais t'as pas des raisons très irréfutable de penser qu'elle ne t'aime plus, en vrai ?

Merci.

Dans l'immédiat je ne vois rien d'irréfutable dans ce que j'ai fais nan. A moins qu'il n'y ai quelque chose qu'elle n'ait pas oser dire.

Hors ligne

#53 30-07-2019 21:50:30

Cyclamen
Séduizeur
Inscription : 28-07-2019
Messages : 105

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Canelle a écrit :
Cyclamen a écrit :

Pour mes démons, y'a beaucoup de chose qui m'hante
-Le manque de confiance en moi : j'ai très souvent eu peur de m'affirmer en face des autres.
-La timidité : j'exprime peu mes sentiments, mes avis. J'allais rarement vers les autres.
-l'angoisse : sortir de la zone de confort a souvent était un très grand challenge, voir parfois insurmontable.
-La communication : étant naturellement quelqu'un de solitaire, je ne communique pas beaucoup (il parait que j'ai dis mon 1er mot à l'âge de 3 ans). C'est pareil chez moi, je ne fut pas très bavard.

Bah j'avoue que même si tu t'exprimes t'en dis peu sur ton vécu réel. On a du mal à t'imaginer vivre. C'est comme si tu te retranchais vers des phrases un peu "générales", je ne sais pas si tu as cette impression ? Tu pourrais être un étudiant en chirurgie dentaire type, alors qu'on discute de ta situation intime avec déballage de grands sentiments et compagnie, on pourrait découvrir une sorte de grain de folie, de monomanie, d'attirance étrange pour quelque truc particulier, un fantasme, une idée fixe. Mais non, on a un type maladroit avec des bonnes intentions (hum hum roll ).

On l'imagine quand même un peu sérieux, avec une bonne force de travail, des ambitions professionnelles, etc. Il n'y pas trop de choses qui vont te rendre "singulier" (cf. l'intervention de soline) dans ton discours. Faut vraiment lire entre les lignes, la signature de la typographie, le rythme de ton écriture pour déceler ta "personnalité". On ne sait pas grand chose si ce n'est que tu te contiens. Par peur de montrer quelque chose qu'il ne faudrait pas ? T'sais ici on s'en fout c'est le grand déballage et si t'assumes pas demain tu peux supprimer tes posts, hein.

Tu dis que tes amis sont "bons" grâce à la qualité du milieu social dans lequel tu fais tes études. OK.

Moi je ne te cherche pas de problème et c'est tant mieux que tu le penses, c'est important d'avoir des amis qu'on apprécie dans un milieu social qu'on estime, mais ça en dit peu.

Genre, tu ne vas pas dire "OUAIS, justement, Marcel, il me faisait la gueule à cause de mon retrait social ces derniers mois ; mais depuis qu'on s'est recapté - après la rupture je l'ai rappelé en pleurant - y'a 1 semaine on a pu crever l'abcès et en discuter, il a compris que ça avait été difficile pour moi. Surtout avec le prof, Mr Truc qui avait un comportement dévalorisant à mon égard, ah je suis soulagé que Marcel ait compris la situation, je sais que je pourrai me reposer un peu plus sur lui maintenant !"

Ou encore "Zora, qui était censée être ma meilleure amie depuis le début de l'année m'a totalement ignorée quand je lui ai demandé du soutien après ma rupture, je suis dég, mais bon, je peux comprendre sa réaction je n'ai pas été très présent pour elle ces derniers temps".

Tu dis juste ce jugement que tes amis sont de bonnes fréquentations et qu'ils acceptent ton caractère - ce qui te dévalorise toi soit dit au passage - et t'encouragent à être spontané (oui, OK : comment ? Ils te prennent par la main et te font jouer à action ou vérité dans le métro ? vous sortez faire du parachute le samedi aprem ? tongue ).

Ne te sens surtout pas obligé de répondre à mes situations fictives, mais à répéter que tu ne communiques pas trop et que t'es timide tu t'auto-entretiens dans cette attitude-là. Elle est très impersonnelle ta liste de démons. T'as le droit de les personnifier, d'en vouloir à quelqu'un, d'être meurtri, etc. Le truc le plus personnel que tu "livres" c'est que tu n'es pas comme tes frangins et qu'on t'a étiqueté comme ça (taciturne, etc.) depuis l'enfance donc que tu as pris ton rôle sans trop broncher et sans te demander si tu ne t'y sentais pas trop à l'étroit.

Et pourquoi c'était toi qui avait le mauvais rôle de la famille ? C'est pas sympa ! tongue (je plaisante, bien sûr, mais y'a un peu de ça à te lire).

En faite, j'ai détester mes années colléges. Les 4 ans passées étaient vraiment abominable pour moi.

Je crois que je n'ai jamais était autant humilier que durant ces 4 ans.
C'était une période difficile où j'étais la tête de turc de bon nombre d'abruti. Je crois que j'ai jamais autant voulu casser des gueules qu'à cette période.

Comme j'était le garçon gentil, timide, réservé, sérieux, les gros durs on vu en moi une cible facile.

Je ne saurais plus me souvenir de tout, mais le gars "correct et sérieux", c'est un looser, quelqu'un qu'on fréquente pas, qu'on humilie.

"AAAAAA, il met des slips ! t'as pas de couille ! t'es faible ! nan tu manges pas avec nous ! tu viens faire mon DM ?"

Une fois y'avais une fille qui m'intéréssait. je dialogué avec, aprés pour je ne sais plus quel raison, tout le monde m'ignorais, me fixé des yeux, m'intimidais, la fille y compris. D'ailleur y'en avait une qui n'arrétais pas de m'insulter d'un mot bizarre ("chiche kébab" ou quelque chose comme ca . Pour elle spécifiquement j'ai pas pu me retenir de me bagarrer avec elle).

J'ai encore en mémoire des scénes en classe, seul dans un coin , avec son livre de classe.

La mentalité des gens était pathétique. Vous savez, ces gens qui vous méprissent et quand ils ont besoin de vous ils deviennent vos meilleur copain.

D'ailleurs , je me forçais à devenir un "connard" comme eux, la solitude me fesais trop mal à ce moment la. Mes fréquentations était donc pas saine.

Essayer d'imaginer une racaille et sa tenue qui va avec, c'était ce que je fut. Racaille bas de gamme cela dis, juste pour être accépter et pas finir seul. Bien sur je disais rien à mes parents. Je fesais juste en sorte de pas faire de connerie.

Y'a qu'un seul garçon qui n'était pas comme la majorité, mais malheureusement il a fini par déménager ailleurs en france. Y'a une ami qui m'avais conseiller d'arréter de fréquenter ces idiots. Et elle avait raison, mais l'idée de me retrouver seul à nouveau m’effrayais, donc je ne l'ai pas écouter.

Aucun véritable ami dans ce collège, que des faux potes. En y réfléchissant maintenant y'en a bien plusieurs que j'avais envie de casser la gueule. D'ailleurs y'en a un qui m'a tellement énerver que je lui ai donner un coup de pied au tibia, il boité dans la seconde qui suivait.

Un moment, s'en était trop : quand la cloche a sonner , signe tout le monde doit rejoindre sa classe, moi je suis rester sur un banc, seul. Je ne voulais pas rentrer. Quelqu'un est venu me chercher , je lui avait expliquer que j'en avais marre de ma vie, que je voulais me suicider.

Aprés des explications avec mes parents + un prof qui était un copain à mon pére, ca allait beaucoup mieux. C'était l'idée la plus absurde qui m'était venu en tête, mais face à tant d'humiliation, la peur de raconter tout à mes parents, et voyant le suicide comme un moyen d’échappatoire, c'est venu de lui-même.

Qu'est-ce que j'étais content de quitter ce collége de merde de mes burnes. Une véritable torture qui aura durer 4 ans.

Au lycée ca allait beaucoup mieux, mais les années collége m'ayant beaucoup affecter, je parlais pas beaucoup, mais les gens n'étaient de gros salopard comme ceux du collége , donc j'arrivais à m'intégrer sans trop de souçi.

Mais bon, j'était malgré tout très affecter par ces années collège, j'ai former cette fameuse carapace autour de moi pour me protéger. Seule ma bulle avec mon PC était un lieu sécure.

c'est surement pour ca que je ne dialoguais pas des masses avec ma famille, que je ne voulais rien de particulier, que j'étais discret, timide, peureux etc etc etc...

Une fois arriver à la fac, ces problémes s'éloignait petit à petit. En faite je ne les ais pas combattu, je les ai ignorer. Les gens étant d'un autre niveau que ceux du collége , j'arrivais à nouer des contacts, mais j'ai toujours cette envie d'être solo, solitaire. J'ai du mal à garder des contacts.

J'ai bien réussi à en garder quelques-uns, mais ils ne sont plus à proximité.
D'ailleur y'a une copine avec qui on a fait la paces ensemble, on a garder contact durant des années, mais un incident avec mon ancien portable a fait que j'ai perdu son numéro de tel, et je me souvient plus de son nom de famille, j'suis deg.

Je crois que je vais organiser un petit quelque chose chez moi pour mes amis actuelle. Je ne les ai encore jamais inviter , alors qu'eux m'ont déjà inviter chez eux pour la plupart (dont un c'était une féte).

C'est d'ailleur aprés la rupture que j'ai fini par me confier à 2 d'entre eux tellement j'était mal. J'en ai versé des larmes. Ils m'encouragent à me livrer davantage, à ce que je me lâche, à ce que je passe du temps avec eux. Ils voient en moi quelqu'un de courageux , qui ne lâche rien, qui finira par devenir un grand dentiste.

Ils sont juste gentil, sans rien demander en retour. Chaque fois que je parle avec eux à la fac, c'est toujours un bon moment de détente, tranquille, dans la rigolade. J'en viens à me demander pourquoi je n'ai pas passer plus de temps avec eux.

Moi qui jusque la hésitais à les inviter car ne voulant pas déranger mes parents, je pense que je vais pas tarder à me géner.





Ouf, ca fait du bien de se lâcher. J'ai aussi verser des larmes.
Clairement, l'engagement et moi, ca fait 1.5

Hors ligne

#54 30-07-2019 22:05:34

Cyclamen
Séduizeur
Inscription : 28-07-2019
Messages : 105

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Je crois que j'en ai plus rien à faire du jugement des autres.

Je me suis imposé trop de limite psychologique dans ma tête.

Je ferais désormais ce qui est bon pour moi, en accord avec mes valeurs, tant pis si ça gêne certain.

Désolé pour le post précédent remplis de violence et de colére, mais ca fait un bien fou de tout évacuer.
Je crains que cette violence ne fasse partit intégrante de moi désormais. Je fais du karaté pour apprendre à me contrôler. J'ai pris conscience que je le fesais aussi bien pour moi que pour protéger ma partenaire, et j'ai sécher un peu trop de cours cette année.
J'ai dés séances à rattraper l'année prochaine.

S'ayez, j'ai retrouver son numéro ! et hop , un sms envoyer !

Hors ligne

#55 30-07-2019 22:13:48

Cyclamen
Séduizeur
Inscription : 28-07-2019
Messages : 105

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Et pour mon ex, oui, je n'ai pas le droit de la forcer.

Mon but 1er sera de restaurer ce lien qu'on avait au départ et de le renforcer.

Je ne serais pas ambiguë avec elle , j'exprimerais clairement mon intention de  vouloir démarrer une nouvelle histoire avec elle en laissant mes actes parler plutôt que les mots, sauf si besoin de la rassurer.

Hors ligne

#56 30-07-2019 23:38:29

Cyclamen
Séduizeur
Inscription : 28-07-2019
Messages : 105

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

J'ai plus envie de dormir maintenant haha. C'est comme se libérer d'un poids.

Hors ligne

#57 30-07-2019 23:57:34

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

C'est très bien la violence écrite (ou orale quand les gens sont réceptifs à l'entendre aussi) ! Et puis c'est important de savoir où on en est, on ne peut pas laisser sous le tapis tout ça, c'est ça qui le rend démoniaque.

En ligne

#58 30-07-2019 23:58:29

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Cyclamen a écrit :

S'ayez, j'ai retrouver son numéro ! et hop , un sms envoyer !

de ton amie de paces ? applause

En ligne

#59 31-07-2019 00:01:27

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Cyclamen a écrit :

Au lycée ca allait beaucoup mieux, mais les années collége m'ayant beaucoup affecter, je parlais pas beaucoup, mais les gens n'étaient de gros salopard comme ceux du collége , donc j'arrivais à m'intégrer sans trop de souçi.

Mais bon, j'était malgré tout très affecter par ces années collège, j'ai former cette fameuse carapace autour de moi pour me protéger. Seule ma bulle avec mon PC était un lieu sécure.

c'est surement pour ca que je ne dialoguais pas des masses avec ma famille, que je ne voulais rien de particulier, que j'étais discret, timide, peureux etc etc etc...

Oui, donc tu n'as pas de problème d'intégration ou de timidité. Tu peux lâcher cette identité absolue et réaliser que ça dépend du contexte. J'ai fini par me considérer comme une personne sociable à force de constater que je n'étais "réservée" que dans des situations absolument hostiles où personne n'était sympa avec moi (ça aide pas quoi).

En ligne

#60 31-07-2019 00:08:04

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Cyclamen a écrit :

Aprés des explications avec mes parents + un prof qui était un copain à mon pére, ca allait beaucoup mieux. C'était l'idée la plus absurde qui m'était venu en tête, mais face à tant d'humiliation, la peur de raconter tout à mes parents, et voyant le suicide comme un moyen d’échappatoire, c'est venu de lui-même.

Oui, ça s'appelle du harcèlement moral. C'est pas "en toi" à la base, ça ne vient pas de toi, c'est quelque chose que tu subis et dont tu peux passer un temps plus ou moins long avant de réussir à évacuer les conséquences que ça a eu en toi. Tu peux tendre la main à l'enfant intérieur terrifié, le rassurer, et lui montrer avec patience la différence entre le présent et le passé, pour qu'il se sente sécurisé dans le présent.

La malveillance c'est absurde alors on imagine des solutions absurdes pour s'en sortir, fantasmer (même en négatif !) c'est un échappatoire normal, c'est même sain d'avoir des espèces de manières de fuir dans l'imaginaire. Rien à voir avec le passage à l'acte t'inquiète pas ! smile

En ligne

#61 31-07-2019 00:11:59

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Cyclamen a écrit :

D'ailleurs , je me forçais à devenir un "connard" comme eux, la solitude me fesais trop mal à ce moment la. Mes fréquentations était donc pas saine.

Essayer d'imaginer une racaille et sa tenue qui va avec, c'était ce que je fut. Racaille bas de gamme cela dis, juste pour être accépter et pas finir seul. Bien sur je disais rien à mes parents. Je fesais juste en sorte de pas faire de connerie.

Le mimétisme est une stratégie de survie, rien d'impardonnable à ça. Si tu te replaces dans ce contexte-là, t'aurais fait quoi à la place de ce môme pour t'en sortir mieux ? Il n'a pas écouté les bonnes personnes mais elles lui proposaient de faire quoi, concrètement ? Au final c'était sans doute une impasse mais les mauvaises expériences une fois faites ne sont plus à refaire comme on dit ! smile

En ligne

#62 31-07-2019 00:17:16

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Cyclamen a écrit :

Une fois arriver à la fac, ces problémes s'éloignait petit à petit. En faite je ne les ais pas combattu, je les ai ignorer. Les gens étant d'un autre niveau que ceux du collége , j'arrivais à nouer des contacts, mais j'ai toujours cette envie d'être solo, solitaire. J'ai du mal à garder des contacts.

Bah, c'est "normal" dans le sens où tu t'es trouvé réellement bien avec quelqu'un (attachement sécure) et ça t'a donné une sorte de force pour affronter ces situations-là, donc c'est le moment où tu as pu faire face à ces éléments-là de ton passé. Avant tu vivais avec en essayant simplement que ça ne t'affecte pas trop. Mais c'est vraiment l'évitement qui crée l'effet boomerang, hein.

L'envie d'être solo c'est réellement un besoin en positif ou une crainte d'intimité, d'attachement ? (pas obligé de répondre maintenant à ça)

En ligne

#63 31-07-2019 00:20:56

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Cyclamen a écrit :

Je crois que je vais organiser un petit quelque chose chez moi pour mes amis actuelle. Je ne les ai encore jamais inviter , alors qu'eux m'ont déjà inviter chez eux pour la plupart (dont un c'était une féte).

C'est d'ailleur aprés la rupture que j'ai fini par me confier à 2 d'entre eux tellement j'était mal. J'en ai versé des larmes. Ils m'encouragent à me livrer davantage, à ce que je me lâche, à ce que je passe du temps avec eux. Ils voient en moi quelqu'un de courageux , qui ne lâche rien, qui finira par devenir un grand dentiste.

Ils sont juste gentil, sans rien demander en retour. Chaque fois que je parle avec eux à la fac, c'est toujours un bon moment de détente, tranquille, dans la rigolade. J'en viens à me demander pourquoi je n'ai pas passer plus de temps avec eux.

Moi qui jusque la hésitais à les inviter car ne voulant pas déranger mes parents, je pense que je vais pas tarder à me géner.


Ce sont de très bonnes initiatives, tu prends ta place et tu crées ton propre cercle que tu choisis ! applause

En ligne

#64 31-07-2019 00:24:50

Cyclamen
Séduizeur
Inscription : 28-07-2019
Messages : 105

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Canelle a écrit :

Bah, c'est "normal" dans le sens où tu t'es trouvé réellement bien avec quelqu'un (attachement sécure) et ça t'a donné une sorte de force pour affronter ces situations-là, donc c'est le moment où tu as pu faire face à ces éléments-là de ton passé. Avant tu vivais avec en essayant simplement que ça ne t'affecte pas trop. Mais c'est vraiment l'évitement qui crée l'effet boomerang, hein.

L'envie d'être solo c'est réellement un besoin en positif ou une crainte d'intimité, d'attachement ? (pas obligé de répondre maintenant à ça)

Un peu des deux je dirais.

J'apprécie la solitude, j'aime pas quand y'a trop de gens autour de moi . Pas au point d'être claustrophobe et d'esquiver les métros/bus cela dit.

Peut-être la peur de réveiller ce côté très sombre en moi aussi.

Le fait que je me sois autant attacher à quelqu'un m'as bien surpris cela dit. C'est même pas comparable avec les anciennes filles.

Dernière modification par Cyclamen (31-07-2019 00:26:06)

Hors ligne

#65 31-07-2019 00:51:06

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Oui, c'est aussi la preuve que tu es plus "prêt" à t'ouvrir et à changer.

En ligne

#66 31-07-2019 00:53:54

Cyclamen
Séduizeur
Inscription : 28-07-2019
Messages : 105

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Canelle a écrit :

Oui, c'est aussi la preuve que tu es plus "prêt" à t'ouvrir et à changer.

Plus (pas du tout) ou + ? je fais parti de ces gens qui ont du mal avec ce mot haha.

Hors ligne

#67 31-07-2019 00:57:40

Canelle
Séduizeuse (admin)
Inscription : 15-09-2013
Messages : 11 494

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Pardon : PLUS = + (au sens de "mieux prêt" mais ce n'est pas très français tongue )

En ligne

#68 31-07-2019 09:06:19

Cyclamen
Séduizeur
Inscription : 28-07-2019
Messages : 105

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Nul doute que ça va beaucoup mieux qu'il y a quelque semaines. C'est limite je me sens revivre et prêt à croquer la vie à pleine dent.

Deux électrochoc dans une seul et même relation (au début et à la fin), mine de rien c'est violent haha.

Du coup je réalise que ce sont mes démons qui me forçaient à rester dans ma zone de confort, ce qui a surement déçu mon ex quand elle me demandais certaine chose.

"Je ne veux pas regretter ma décision". Cette (Sa) phrase résonne dans ma tête. Je pense que je lui dois des explications sur mon attitude , et donc lui parler de mon passé.

Je suis le seul à qui elle a confier plusieurs secret m'a-t-elle avouer. Il sera temps pour moi d'en faire de même, si bien sur elle accepte d'écouter. Je pense que ça sera un bon exemple pour montrer mon changement.


Elle me manque vraiment beaucoup. J'aimerais que ça soit réciproque, quand bien même je fut son 1er amour.
Je commence à me demander si c'est vraiment elle qui me manque, ou bien la relation qu'on a entretenu.


Je sais qu'elle n'aime pas les sports de combat ou tout autre acte plus ou moins proche de la violence ou domination. C'est surement pour ça aussi qu'un moment je me suis recroquevillé à nouveau pour ne pas lui montrer mon côté sombre.

Je crois en la possibilité d'une nouvelle histoire entre nous. Quand bien même elle sera sans aucun doute réticente et qu'elle voudra me retirer de la tête cette idée pour se protéger.

Dernière modification par Cyclamen (31-07-2019 10:18:22)

Hors ligne

#69 01-08-2019 06:51:30

Cyclamen
Séduizeur
Inscription : 28-07-2019
Messages : 105

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Je  réalise que je risque de la perdre, et à quel point ça m'affecte.

Ça fait 6 semaines qu'on a rompu, 5 semaines que je fais
un pseudo SR pour me retrouver et me remettre en question, que je largue tout ce que j'ai enfoui au fond de moi accompagner de torrent de larme . j'en viens a comprendre pourquoi je jouais les gros dur : pour ne pas montrer ma détresse intérieur. Je suis plus fragile que je ne le pense.
Je suis en vacance avec la famille a hardelot pour quelque jours, ça détend de s'éloigner de la fac. Mais il ne se passe pas un jour sans que je ne pense pas a elle.

Je commence a croire que ma flamme n'a pas diminuer d'un iota, qu'elle a au contraire pris plusieurs mètre. Ou alors je ne prend conscience de la portée de mes sentiments que maintenant. Je nous imagine dans le futur dans la maison avec un grand jardin avec une marre aux canard.


C'est étrange. D'un cote je ne m'en veux pas j'étais consumé par la peur  d'être moi même, la peur de dévoiler mon histoire sombre ,la peur de la perdre, la peur d'echouer. Cette enfant en moi avait vraiment très très peur mais était incapable de l'exprimer. Je comprend mieux quand mon père me disait que ça devait bouillir a l'intérieur de moi.

D'un autre côté, je ne peux pas m'empêcher de dire que c'est ma faute que cette situation soit arriver. J'étais dans cette esprit de vouloir plaire a tout le monde, mais ça n'est pas sain du tout  .On se fait écraser quand on veut être en accord avec tout le monde, on oublie nos propres valeurs , notre propre être, on construit la muraille de Chine entre notre âme et notre coeur.

Je ressens cette enfant en moi : il est remplie de tristesse, mais il est heureux de pouvoir s'exprimer sans retenu, de pouvoir être écouter , être entendus. Il est aussi remplis de détermination, de joie de vivre, il sourit à la vie chaque jour qui passe, de pouvoir battre, de pouvoir mouvoir. C'est un gros coeur qui aime la vie et veut la dévorer de toute ses forces en suivant son propre chemin de vie.

J'emmerde tout ceux qui se dresseront sur sa route. Tout individus encourageant et bienveillant est la bienvenu, les autres ne sont que poison et seront écarter.

J'aimerais dévoiler mon enfant à cette fille, mais ca serait sûrement contre productif.
Je veux rétablir une communication avec elle
Je veux rétablir u e complicité , non plus basé sur la peur, mais sur ce que je suis .
Je veux agir , agir, agir, et encore agir. Je ne veux plus rester passif.

Pour l'instant, il s'agit de dévorer mes vacances pour en tirer un maximum.

Hors ligne

#70 01-08-2019 10:35:47

yohan
Séduizeur
Inscription : 24-06-2019
Messages : 45

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Cette situation n'est pas arriver que par ta faute,vous êtes 2 dans un couple,  désolé j'ai pas tout suivis mais t'as t-elle fait part de son ressentir à un moment ? Ne retiens pas tes pleurs c'est ce qui permet d'évacuer ta peine.
C'est très bien que tu dois dans cet état d'esprit, tu vas apprendre à affirmer ton caractère  car savoir dire non, c'est important, les gens te respecteront plus quand tu sauras le faire, et puis ceux qui ne veulent pas comprendre sortiront de ta vie par eux même wink
Ne dévoile pas l'enfant à cette fille, c'est ce qu'elle a déjà vu, montre lui l'adulte, la personne qui saura lui apporter le soutiens,  le sérieux  et qui saura être la pour la relever à chaque fois qu'elle chute ta.
Garde l'enfant en toi pour l'amuser, la faire rire,......
Prend confiance en toi, tu n'es pas plus mauvais qu'un autre, tu es même meilleurs, voilà ce qu'il faut te dire, n'ai plus peur d'avancer, on a tous des échecset dans des moments la, apprends de tes erreurs pour devenir quelqu'un de meilleurs, et surtout savoure les victoires

Hors ligne

#71 01-08-2019 10:39:36

yohan
Séduizeur
Inscription : 24-06-2019
Messages : 45

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Tu veux rétablir la communication ?
Conseil d'une amie puis des personnes ici qui m'ont aidé ( (merci encore^^) envoi lui un message simple dans atteindre de message de sa part et si vous reprenez la conversation soit positif,souriant, et avenant,  ne lui parle pas de tout ça,  montre lui que tu as changé  smile
Bon courage, j'espère que ça se réglera

Hors ligne

#72 01-08-2019 10:40:07

Vassilia
Séduizeuse
Lieu : Bibliothèque de Sunnydale
Inscription : 26-06-2013
Messages : 11 979

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

montrer l'enfant, c'est une très bonne idée, c'est là-dessus que se fonde la vraie intimité, je pense
c'est ça qui nous touche en l'autre

Hors ligne

#73 01-08-2019 11:16:25

soline
Séduizeuse
Inscription : 05-10-2013
Messages : 4 218

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

yohan a écrit :

Cette situation n'est pas arriver que par ta faute,vous êtes 2 dans un couple,  désolé j'ai pas tout suivis mais t'as t-elle fait part de son ressentir à un moment ? Ne retiens pas tes pleurs c'est ce qui permet d'évacuer ta peine.
C'est très bien que tu dois dans cet état d'esprit, tu vas apprendre à affirmer ton caractère  car savoir dire non, c'est important, les gens te respecteront plus quand tu sauras le faire, et puis ceux qui ne veulent pas comprendre sortiront de ta vie par eux même wink
Ne dévoile pas l'enfant à cette fille, c'est ce qu'elle a déjà vu, montre lui l'adulte, la personne qui saura lui apporter le soutiens,  le sérieux  et qui saura être la pour la relever à chaque fois qu'elle chute ta.
Garde l'enfant en toi pour l'amuser, la faire rire,......
Prend confiance en toi, tu n'es pas plus mauvais qu'un autre, tu es même meilleurs, voilà ce qu'il faut te dire, n'ai plus peur d'avancer, on a tous des échecset dans des moments la, apprends de tes erreurs pour devenir quelqu'un de meilleurs, et surtout savoure les victoires

completement d'accord avec ca.
Quid de l'enfant ou de l'adulte au fond tu es les deux  en ce moment tu es le parent bienveillant qui permet a son enfant interieur de grandir mais l'adulate a ete un enfant aussi il n'a pas oublié . tTout comme toi tu commences a recompter sur toi.

Pour le dialogue la simplicité prévaut si tu commence a imaginer des scenario de et si je fais ca qu'est ce qui va se passer tu perds tout le charme du naturel de quelqu'un qui prend des nouvelles d'une autre personne.
Vous avez des souvenirs en commun des privates jokes sert t'en pour reprendre le fil d'ariane smile


Fais de ton mieux et n'oublie pas d'être heureuse

Hors ligne

#74 01-08-2019 19:31:06

Cyclamen
Séduizeur
Inscription : 28-07-2019
Messages : 105

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Elle m'a fait par de son ressenti y'a un ou deux mois, mais a ce moment la j'étais déjà devenu un mur. C'est pour ça que je me considère responsable.

Bah, je veux lui montrer mon enfant désormais apaisé. Il me reste qu'à dévoiler mon passée pour que mon enfant soit pleinement libérer.

C'est mon cote adulte qui va lui dévoiler cela.

Mais oui, pour la communication je devrais être léger et naturel. Peut-être que je devrais me préparer a anticiper certain question.

Pour l'instant elle est en vacance ( on devait partir ensemble a la base), donc j'attendais lundi pour lui envoyer un SMS et lui proposer un rdv.

Hors ligne

#75 01-08-2019 19:34:06

Cyclamen
Séduizeur
Inscription : 28-07-2019
Messages : 105

Re : L'histoire d'un timide qui veut se battre

Ça bug de fou par téléphone. Le texte cache la case "répondre" tout seul. Heureusement que je copie colle souvent, ça m'aurais saouler de devoir tout retaper a chaque fois haha.

Dernière modification par Cyclamen (01-08-2019 19:35:26)

Hors ligne

Pied de page des forums