Seduire Un Homme.fr

Comment séduire un homme… et garder un homme !

#51 22-08-2016 21:09:24

Vassilia
Séduizeuse
Lieu : Bibliothèque de Sunnydale
Inscription : 26-06-2013
Messages : 12 121

Re : Statut Auto-Entrepreneur

(hum, pas d'accord, je connais plusieurs créateurs de petites entreprises qui tournent bien et qui sont restés pour la redistribution sociale et la solidarité...)

Hors ligne

#52 22-08-2016 22:57:42

Joe
Séduizeuse
Inscription : 23-02-2013
Messages : 1 485

Re : Statut Auto-Entrepreneur

hwold a écrit :
Joe a écrit :

J'ai fait ma 1ere déclaration de revenus ( je sais je suis à la bourre...) et vu les montants à payer, je me demande si le dispositif de l'ACCRE a été pris en compte. 550€ de cotisations pour 2400€ de revenus, ça vous parait beaucoup ?
Si oui, je suis dans la M... Parce que j'ai pas mis autant de côté...

Un taux de 23%, c'est au moins 17% de trop. Je ne sais pas dans quelle branche tu exerces, mais le tableau des taux est ici, et le vrai taux est à prendre entre 3.4 et 5.8%. Sauf si le RSI a appliqué des pénalités, un taux par défaut ou que sais-je encore...

Oui je me suis justement référé à ce tableau pour les taux donc je comprends vraiment pas, je devrais être à 5,8%. Même si je suis pénalisée, ça ne devrait pas être autant. Le courrier de l'URSSAF précisait que la 1ere déclaration se fasait après les 3premiers mois d'activité, je suis en retard que d'un mois normalement... J'ai envoyé un mail via le site net-entreprise.fr je vais voir si il me réponde. Je n'ai pas encore payée parce qu'en cumulé sur 4 mois, je leur devrait 1000€ et je les ai pas et ça me parait vraiment énorme pour ce que j'ai gagné...


Joe a écrit :

- Lors de l'inscription on m'a demandé de choisir une mutuelle. J'ai choisis la mutuelle Harmonie. Pour l'instant j'ai reçu une attestation d'affiliation à la sécurité sociale de l'organisme RSI Harmonie Mutuelle. J'ai un peu de mal à comprendre... C'est la mutuelle ou la sécu ? Est-ce que sécu et mutuelle (RSI et Mutuelle) sont regroupés ? Je sais pas si je dois me choisir une autre mutuelle du coup...?

C'est trompeur : ce que tu as choisi est la branche d'Harmonie Mutuelle qui fait le boulot de collecte pour le RSI.
Ne t'inquiète pas, tu n'as pas mal choisi, c'est juste comme ça, ce n'est que la partie sécu (ce moment où tu te rends compte du coût démesuré de la protection sociale en fRance), et elle est minimaliste. Tu devrais vraiment te prendre une mutuelle, sauf si tu as une santé de fer.

Ok, c'est bien ce que je pensais... J'ai la possibilité de rester à la Mutuelle LMDE encore un moment donc je vais renouveler mon adhésion.

Joe a écrit :

- Certains seraient d'accord pour donner des retours d'expériences sur création de statut/début d'activité/vie d'auto-entrepreneur ? smile

Avec joie ! smile
Le statut auto-entrepreneur n'a pas été conçu pour en vivre à long terme, plus comme un "complément de revenu".
Le gros point noir de ce statut est, selon moi, le même que pour une entreprise classique quand tu es gérant majoritaire : tu ne trouves personne pour te filer un coup de main et de renseigner, et les parasites étatiques organismes obligatoires vont avoir tendance à jouer à fond là-dessus. Le RSI est une vraie plaie, je ne connais aucun chef d'entreprise ou auto-entrepreneur qui n'a pas eu ou n'a pas un probnlème avec eux. Fais gaffe, ils ont l'huissier très facile et l'oreille très dure.

Le taux de cotisations du RSI, pour le moment atténué par l'ACCRE, va assez vite augmenter, donc essaie d'intégrer les taux finaux le plus vite possible ou tu risques de te retrouver rapidement prise à la gorge.
Les cotisations trimestrielles représentent un paiement plus "massif" que les cotisations mensuelles, tu as tout intérêt à les provisionner dès le départ, et je dirais même avant toute autre dépense.

Oui je me rends bien compte là avec les montants que j'ai vu s'afficher sur mon écran, ça fait peur... J'hésitais à augmenter mes tarifs mais là je vois bien quz ce sera nécessaire pour survivre...

Auto-entrepreneur ou chef d'entreprise, tu auras du mal à t'accrocher et à tenir bon si tu n'es pas bien soutenue : famille, amis, conjoint (surtout le conjoint).

Pour l'instant je me sens surtout seule face au reste de monde...

L'auto-entreprise est une cure de réalité prise en pleine tête. Tu ressentiras l'obésité de l'Etat et tu finiras par comprendre ces chefs d'entreprise (supposés cupides et ultralibéraux mangeurs de chatons) qui souffrent. Si ça fonctionne, tu devras composer avec la jalousie et l'envie de certains. Ce sont d'ailleurs des maux très français : aux USA, on te félicite et on applaudit ton succès. Et je ne dis pas ça par pur french-bashing, c'est du vécu alors, même si c'est à la marge, garde ça dans un coin de ta tête.

Bref, je persiste dans mon pronostic initial : il est impossible de rester socialiste et de ne pas verser libéral quand ton entreprise commence à tourner, fut-ce au ralenti.

Pour moi, le tribut à payer est lourd, mais ton bien le plus précieux (mon précieuuuuuux) est au bout du chemin : ta liberté.
Si ton affaire prend, tu ne pourras plus revenir en arrière et travailler chez les autres.


Je pensais aussi que redevenir salarié serait impossible mais je me questionne... Je n'aurai peut-être pas d'autre choix que de cumuler les deux pendant une période même si rien que d'y penser j'ai mal au ventre...

Il est vrai qu'on se rend compte d'une autre réalité, sans forcément devenir ultra-libéral, les intérêts sont susceptibles d'être déplacés de fait... Ce qui ne veut pas dire selon moi que la prospérité d'une entreprise se fait nécessairement au détriment de ses salariés ou du reste de la société.

La nébuleuse autour du statut AE n'aide vraiment pas... Et ça m'énerve... Au début tout le monde me disait t'inquiete pas en 2 min tu as créé ton statut et après tu bosses comme tu veux... Sauf que 1/ personne n'était capable de m'expliquer ce qu'est l'impot libératoire par exemple donc il y a quand même un jargon avec lequel il faut se familiariser pour ne pas choisir n'importe quoi
2/ il ne suffit pas juste de bosser comme on veut, c'est un peu plus compliqué que ça

Et l'ignorance de toutes les personnes qui sont censées connaitre le cas particulier des AE et qui en savent moins que moi... Je ne parle même pas de ceux qui ne connaissent pas ou devrais-je dire "ignorent" ce cas particulier.. Je sais que ce n'est pas le statut le plus répandu mais il est loin d'être nouveau... Je sais pas moi ça me saoule d'être en France dans ces moments là...

Je pense aussi que la critique et la jalousie face à la réussite sont très franco-français. La peur d'entreprendre aussi. Et j'ai pas l'impression d'axagérer en disant ça. Je trouve qu'on est en retard de ce point de vue là.

Enfin bon je fais le choix de rester en France et de conserver ce statut pour le moment.
Merci pour tes réponses !

Hors ligne

#53 23-08-2016 08:25:00

hwold
Séduizeur
Lieu : Lyon
Inscription : 09-05-2014
Messages : 256

Re : Statut Auto-Entrepreneur

Vassilia a écrit :

(hum, pas d'accord, je connais plusieurs créateurs de petites entreprises qui tournent bien et qui sont restés pour la redistribution sociale et la solidarité...)

Ce n'est pas le sujet principal, alors je réponds très vite : voilà bien un poncif tel que l'Eduknat nous le rabâche.

La redistribution et la "solidarité" étatique, c'est un type avec un flingue qui te détrousse et qui redistribue une partie de l'argent ainsi confisqué comme bon LUI semble, la plupart du temps pour des motifs clientélistes. Si tu trouves ma comparaison abusive, essaie de te soustraire aux impôts et aux taxes.

La solidarité libérale (dite solidarité tout court), c'est toi toute seule qui décide qui recevra ton argent. Si tu veux aider ta famille, un pote dans le besoin, une association caritative, le club de basket du coin, la lutte contre le cancer, le petit artiste qui a du talent ou j'en passe, tu peux. Si tu ne souhaites pas que ton argent aille vers des partis auxquels tu n'adhères pas, des journaux que tu ne lis pas, des artistes producteurs de plugs anaux verts et j'en passe, tu peux aussi.
La solidarité, c'est librement consenti d'un bout à l'autre ou ce n'est pas de la solidarité.

Hors ligne

#54 23-08-2016 09:05:02

Vassilia
Séduizeuse
Lieu : Bibliothèque de Sunnydale
Inscription : 26-06-2013
Messages : 12 121

Re : Statut Auto-Entrepreneur

Bah, tu n'as pas librement consenti mais tu as bénéficié de tous les services publics depuis que tu as été conçu, donc bon... le discours libertarien, je le trouve encore plus idéologique wink enfin bon, ce n'est pas la question, je sais bien, à t'avoir déjà lu, que nous n'avons pas les mêmes idées politiques, j'intervenais juste pour dire que si, on peut être créateur d'entreprise et socialiste (au sens strict, je ne parle pas d'un parti politique). Ça ne dispense pas d'une réflexion sur le juste impôt et son calcul, évidemment !

Hors ligne

#55 23-08-2016 09:21:36

hwold
Séduizeur
Lieu : Lyon
Inscription : 09-05-2014
Messages : 256

Re : Statut Auto-Entrepreneur

Vassilia a écrit :

Bah, tu n'as pas librement consenti mais tu as bénéficié de tous les services publics depuis que tu as été conçu, donc bon... le discours libertarien, je le trouve encore plus idéologique wink

Ces services "publics" ont été construits par nos grands-parents et, lorsqu'on les a utilisés, financés par nos parents. Donc non, je ne dois rien à l'Etat, toi non plus et je vais plus loin : le service serait mieux rendu pour bien moins cher s'il était privatisé. Les exemples ne manquent pas autour de nous.
Le socialisme se pare de sentiments nobles et bons (solidarité, justice sociale, etc.) et n'a pu engendrer mieux que l'URSS, Cuba, le Vénézuela et la Corée du Nord. Va savoir lequel de nos discours est le plus idéologique. wink

Hors ligne

#56 23-08-2016 09:41:49

hwold
Séduizeur
Lieu : Lyon
Inscription : 09-05-2014
Messages : 256

Re : Statut Auto-Entrepreneur

Joe a écrit :

J'ai envoyé un mail via le site net-entreprise.fr je vais voir si il me réponde. Je n'ai pas encore payée parce qu'en cumulé sur 4 mois, je leur devrait 1000€ et je les ai pas et ça me parait vraiment énorme pour ce que j'ai gagné...

C'est du RSI qu'on parle là, pas d'une administration moyenne bien organisée. Le RSI, c'est le bordel chimiquement pur et sciemment organisé. Il y a eu un documentaire il y a quelques temps qui montraient leurs coulisses, et notamment le fait que tout courrier non envoyé en recommandé n'était juste pas traité.

N'attends pas et ne fais surtout pas traîner : prends un (bon gros) moment, appelle-les et ne te laisse pas faire. 2 fois sur 3, tu connaîtras mieux la réglementation que la personne au bout du fil.

Joe a écrit :

Pour l'instant je me sens surtout seule face au reste de monde...

Pourquoi ? Tu as l'impression que personne ne peut comprendre tes problématiques d'entrepreneuse ?

Joe a écrit :

Je pensais aussi que redevenir salarié serait impossible mais je me questionne... Je n'aurai peut-être pas d'autre choix que de cumuler les deux pendant une période même si rien que d'y penser j'ai mal au ventre...

Nombre d'entrepreneurs, auto ou non, ont commencé comme ça. smile
Petit conseil : essaie de diversifier ta clientèle le plus rapidement possible. Ou tout du moins de te trouver un client "bis" à qui tu peux faire 2 factures ou plus par an, même pour des montants dérisoires. Sinon, il y a un risque que l'URSSAF (URSS Agence Française) tombe sur ton client pour "salariat déguisé" et l'oblige à payer des charges pour toute la durée de ta prestation.

Joe a écrit :

Ce qui ne veut pas dire selon moi que la prospérité d'une entreprise se fait nécessairement au détriment de ses salariés ou du reste de la société.

C'est même exactement le contraire. Même en admettant le dogme le plus utilitariste du monde, à savoir que le salarié est un outil pour faire du bénéfice, tu gagnes plus sur le long terme à mettre ton salarié dans de bonnes conditions. Si tu le pressures, ta réputation va se faire et plus personne ne voudra bosser pour toi, sauf contraints et forcés, avec une rentabilité désastreuse.
Pareil pour le reste de la société, qui a une arme puissante : le refus de commercer avec toi. Tu as donc tout intérêt à rendre le service le plus utile aux gens.

Joe a écrit :

Je pense aussi que la critique et la jalousie face à la réussite sont très franco-français. La peur d'entreprendre aussi. Et j'ai pas l'impression d'axagérer en disant ça. Je trouve qu'on est en retard de ce point de vue là.

Tu as tout dit. Des décennies de marxisme ont imprégné la société, tant et si bien que les français se défient de l'entrepreneuriat. Les sociétés les plus prospères sont des sociétés commerçantes : la Suisse, Hong Kong et Singapour de nos jours, Venise et Gênes durant la Renaissance... Dommage que nous l'ayons oublié.

Hors ligne

#57 24-08-2016 16:36:48

Joe
Séduizeuse
Inscription : 23-02-2013
Messages : 1 485

Re : Statut Auto-Entrepreneur

hwold a écrit :

N'attends pas et ne fais surtout pas traîner : prends un (bon gros) moment, appelle-les et ne te laisse pas faire. 2 fois sur 3, tu connaîtras mieux la réglementation que la personne au bout du fil.

Voici ce qui est indiqué sur le site: "En raison d'une opération de maintenance, l'accueil téléphonique du numéro 3698 est fortement perturbé. Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée."
Je suis pas en France là donc ça risque de trainer jusqu'en Septembre....

hwold a écrit :
Joe a écrit :

Pour l'instant je me sens surtout seule face au reste de monde...

Pourquoi ? Tu as l'impression que personne ne peut comprendre tes problématiques d'entrepreneuse ?

J'ai l'impression d'être seule dans cette galère "aventure" et que personne n'essaie de comprendre...

hwold a écrit :

Petit conseil : essaie de diversifier ta clientèle le plus rapidement possible. Ou tout du moins de te trouver un client "bis" à qui tu peux faire 2 factures ou plus par an, même pour des montants dérisoires. Sinon, il y a un risque que l'URSSAF (URSS Agence Française) tombe sur ton client pour "salariat déguisé" et l'oblige à payer des charges pour toute la durée de ta prestation.

Oui oui c'est ce que j'essaie de faire et c'est prévu.... Après si moi je ne risque rien, ayant d'autres choses à gérer, j'avoue ne pas être hyper pressée... Mais j'ai conscience que ça urge un peu maintenant...

Hors ligne

#58 24-08-2016 17:50:03

hwold
Séduizeur
Lieu : Lyon
Inscription : 09-05-2014
Messages : 256

Re : Statut Auto-Entrepreneur

Joe a écrit :

Voici ce qui est indiqué sur le site: "En raison d'une opération de maintenance, l'accueil téléphonique du numéro 3698 est fortement perturbé. Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée."
Je suis pas en France là donc ça risque de trainer jusqu'en Septembre....

Essaie de court-circuiter leur accueil téléphonique et utilise le numéro non surtaxé direct de ton département. Voici une liste partielle.

Joe a écrit :

J'ai l'impression d'être seule dans cette galère "aventure" et que personne n'essaie de comprendre...

Précise ta pensée. Des exemples ?

Dernière modification par hwold (24-08-2016 17:51:38)

Hors ligne

#59 25-08-2016 18:39:28

Joe
Séduizeuse
Inscription : 23-02-2013
Messages : 1 485

Re : Statut Auto-Entrepreneur

Merci pour le lien. J'appellerai demain matin.

hwold a écrit :
Joe a écrit :

J'ai l'impression d'être seule dans cette galère "aventure" et que personne n'essaie de comprendre...

Précise ta pensée. Des exemples ?


Je trouve que c'est la galère parce que:
- l'information est difficile à trouver et qu'il n'y a aucune structure vraiment compétente pour accompagner les auto-entrepreneurs
- le statut d'auto-entrepreneur est un peu bâtard et peu reconnu (niveau sécurité sociale, retraite, emprunt bancaire...)
- Comme le statut de freelance est encore peu répandu, il est flou dans l'esprit des gens. Soit tu es salarié, soit tu montes ta boite. Tout autre voie en dehors de ces 2 cas de figure parait irréaliste...

Quand je dis que personne n'essaie de comprendre, je parle de mon cas particulier... Personne n'essaie de comprendre ma démarche. Je n'ai jamais dit que je montais ma boite...or c'est ce que j'arrête pas d'entendre dans mon entourage et c'est gonflant... J'avoue ne pas être très patiente pour expliquer le pourquoi du comment... mais c'est parce que moi même je ne sais pas où je vais... Je regrette juste le manque d'ouverture d'esprit et le jugement venant de la plupart des personnes rencontrées.

Je rêve secrètement du jour où les freelancers seront majoritaires et domineront le monde. Nos enfants connaitront ça peut-être..

Hors ligne

Pied de page des forums