Seduire Un Homme.fr

Comment séduire un homme… et garder un homme !

#1 Re : Tous les cris, les S.O.S » Longue absence en pleine phase de séduction (lente)... » 01-11-2017 11:20:20

Je suis très mal à l'aise au téléphone, pour une raison que je n'ai toujours pas réussi à débrouiller d'ailleurs, si bien que c'est un moyen de communication que je n'emploie que quand je n'ai pas d'autre choix ou dans un contexte professionnel. Il m'est très rarement arrivé de l'utiliser pour discuter avec une amie, mais c'est rarissime. Pour mes eux, c'est plutôt SMS pour des échanges assez courts, cinq ou six messages, et plutôt messenger pour une discussion type "chat", un peu plus instantanée.
Cela dit, sur le fond, je suis d'accord avec ta vision des choses et ta "classification" des modes de communication.

#2 Re : Tous les cris, les S.O.S » Longue absence en pleine phase de séduction (lente)... » 28-10-2017 19:39:40

C'est vrai, surtout quand on est occupés !
Mais c'est un peu frustrant, quand on converse par SMS, il me répond, on papote un moment puis... Coupe court. Plus de réponse.
(j'ai l'impression qu'a ma différence, il ne conçoit pas exactement les "discussions" Messenger ou SMS comme des discussions, justement, où on prévient quand on s'en va... Il fait pareil sur les conversations de groupe avec plusieurs personnes, d'un coup il se tait).

#3 Re : Tous les cris, les S.O.S » Longue absence en pleine phase de séduction (lente)... » 20-10-2017 20:16:04

Je ne peux pas t'en vouloir de te moquer : j'ai beaucoup de mal à dépasser ma timidité (et peut-être un peu ma peur, on va pas se mentir ^^). Mais je progresse, jour après jour et grâce aussi à quelques coups de pieds au...Comme celui ci ou ceux de mes amis. Imagine qu'il y a six mois, toucher quelqu'un qui me plaît me paraissait insurmontable et alors, assumer mon attirance... tongue

Bon, hier, ça s'est soldé par un moment de malaise dans l'ascenseur (malgré le concours de ma colocataire qui a essayé de fusionner avec le mur du fond pour se faire discrète !) au moment des au-revoirs, et je ne voulais pas rester là dessus. Je l'ai invité à prendre un café aujourd'hui, un long café de trois bonnes heures.
Et tu vas à raison avoir le droit de te moquer encore, vu qu'on ne s'est pas embrassés après trois heures de câlins, chatouilles, moments "presque le bon moment" et séparation à regrets.
La suite dans deux mois, du coup ! Pendant lesquels je vais avoir de quoi m'occuper la tête, je ne prévois pas de me poser beaucoup.

(mais me voilà plus sereine qu'hier soir par rapport à tout ça. Ça avance... Vraiment pas vite, mais ça avance et bon, quand je suis d'humeur rassurée, j'apprécie un peu de prendre mon temps. Et merci pour ton intervention, on a beau se l'entendre dire par les amis, parfois, ça a plus de poids venant d'ailleurs !!)

#4 Tous les cris, les S.O.S » Longue absence en pleine phase de séduction (lente)... » 18-10-2017 01:15:50

Appomorph'
Réponses : 6

Hey hey!
Peu présente ces dernières années (vous voulez que j'aille refaire une présentation, dites ?), j'ai doucement poursuivi mon parcours de timide peu expérimentée en séduction. Passons les détails, quelques obsessions pas piquées des hannetons, un joli râteau bien comme il faut et quelques "plus de nouvelles"...
La vie, non ?

Et vous vous doutez bien que si me revoilà, c'est que j'ai envie d'un échange sur une nouvelle situation...
Plantons le décor.
Environnement estudiantin dans une communauté assez soudée, fermée, qui sort peu hors de l'école. Excessivement riche en filles, aussi.
Soit un jeune homme de quelques promotions en dessous de moi. Soit un intérêt qui augmente graduellement. Soit un jeune homme qui semble me montrer également de l'intérêt (nous sommes il y a six mois).
Voilà Appomorph qui se fait avoir "comme une bleue" et se met à courir après un vrai timide. Jeune homme avec qui j'ai pas mal de soirées en commun, souvent au moins une par semaine, en compagnie d'un groupe d'amis commun, ou des sorties au sport.

Motivée par un peu de concurrence, une vague copine intéressée elle aussi, je me suis lancée avec plus ou moins de subtilité depuis début septembre, tant et si bien qu'il semble avoir remarqué mon intérêt. Et qu'il n'est pas parti en courant et en hurlant "Enfer et damnation, mais je ne veux pas d'elle !".
(première surprise. J'en suis restée comme deux ronds de flanc, j'ai pas l'habitude !!)


Bref, je vous passe les détails mais depuis la rentrée, j'apprivoise lentement. La bête est réceptive, elle ne fuit pas, mais elle ose peu et lentement. J'ai introduit Messenger... Pas concluant, monsieur est assez peu actif et plutôt sur des choses pragmatiques, convenir d'une heure, une date. Le SMS, déjà, c'est plus de la discussion...mais bon, ce n'est pas avec lui que je vais pouvoir donner dans de longs débats écrits. Ah, et jusqu'ici c'était toujours mon boulot d'initier la discussion. En fait, globalement, c'est souvent mon boulot d'initier tout court.
Ah, au passage, j'ai de très bonnes raisons de penser qu'il n'a qu'une TRÈS faible expérience en matière féminine.

À l'oral... Ça roule. On papote de tout, de rien, souvent de choses assez perso (il me parle souvent de sa famille, de son chat...).
Il initie depuis peu de très timides kinos (et je te chatouille, et je pianote sur tes épaules en parlant de massage, oh mon dieu te prendre par les épaules c'est impensable, mais poser ma tête sur la tienne c'est oui) et il ne fuit absolument pas les miens. C'est ainsi que nous nous retrouvons à nous parler d'un peu plus près que nécessaire, à garder souvent un contact physique en douce (coude, genou, cuisse...), à ponctuer les plaisanteries de petits coups d'épaule et à passer pas mal des soirées épaule contre épaule.
Par une amie, je sais de "source sûre" (selon elle) qu'il est également intéressé par ma personne mais ne fera jamais le premier pas. À prendre pour ce que ça vaut, elle est quelqu'un de fiable mais n'est pas dans sa tête.
Là, vous allez vous dire : "C'est de la très très très slow seduction, mais pourquoi a-t-elle besoin de nous ?"

Parce que je suis frustrée !
Nous avons regardé un film ensembles cette semaine. Ensembles, juste à deux. Trois heures collés l'un à l'autre... Épaule contre épaule, hanche contre hanche, cuisse contre cuisse, ma tête sur son épaule puis dans son cou (je sais. J'ose lentement) et la sienne par dessus, à se parler à une dizaine de centimètres de distance. Nous avons mis une éternité à nous séparer pour aller dormir, j'avoue que je ne voulais pas finir la conversation mais je ne suis pas sûre d'avoir été la seule à jouer la montre...
Mais je n'ai pas osé franchir ces fichus dix centimètres, et lui ne l'a pas fait, sinon je ne serai pas frustrée wink

Pour compliquer un peu le débat, je pars pour deux mois à 700km de distance en fin de semaine. Lui restera dans le même milieu, estudiantin et très riche en filles, dont certaines lui manifestent probablement de l'intérêt. On se revoit une fois avant, dans une soirée d'amis où il sera difficile de s'éclipser en tête à tête...

Alors...
Quo curram, quo no curram? Pensez-vous que j'arriverai à l'isoler et l'embrasser avant de partir (et croyez vous que ce soit judicieux sachant qu'après, je disparais physiquement pour deux mois)?
Et justement, comment gérer cette longue absence ?
Tout avis, toute expérience sont bienvenus !

#5 Re : Développement personnel » Puking rainbows : les petits bonheurs du quotidien » 13-02-2016 19:34:00

Alyna a écrit :

- Les frissons de la musique. Je l'ai déjà dit mais, vraiment, je crois que toute la beauté du monde tient là-dedans. Tout est dit, tout est transmis, tout est magnifié, avec la musique.

- M'autoriser à feuilleter le bouquin d'anatomie au-delà des pages qui sont au programme de cette année. M'émerveiller devant les artères anastomotiques de l'intestin grêle et les pyramides médullaires des reins. La nature est incroyable...

Comme je t'approuve ! Je ressens plutôt cela, soit en physiologie, soit en dissection...et comme on s'attaque à de nombreuses espèces assez éloignées les unes des autres, c'est l'occasion d'en rester absolument saisie !

Alyna a écrit :

- prendre le train, laisser ses pensées défiler en même temps que le paysage, n'être ni au départ, ni à l'arrivée, entre deux.

Pour ma part, tout particulièrement au crépuscule, à l'aube ou bien quand le ciel est gris, bleu d'orage...cela donne un cachet particulier à la scène et parfois, j'ai la sensation d'être dans un film.

Et prolonger la soirée en discutant de modes de pensée et de fonctionnement cérébral avec une amie...pour mieux découvrir qu'on est plus ou moins du même troupeau, dans ce domaine ! Aller se coucher la tête fourmillante d'idées. Pour une fois, l'insomnie était douce !

#6 Re : Développement personnel » Puking rainbows : les petits bonheurs du quotidien » 31-01-2016 18:01:49

Petits bonheurs des dernières semaines, à la volée :
- acheter trois magnifiques carnets pour faire un peu évoluer mon journal de rêves (le cahier de classe, ça va cinq minutes) et pour avoir de quoi coucher mes idées, pensées, questions à la volée, sans passer par le traitement de texte à chaque fois (que je réserve désormais aux textes plus longs, simplement parce que ça me frustre d'écrire à la main, le temps de commencer une phrase j'en ai fini deux autres !).
Résultat : je les regarde depuis trois heures comme si c'étaient des bijoux. J'aime, j'aime, j'aime les carnets. C'est un petit objet magique avec une infinité de possibles entre ses pages.

- reprendre une activité artistique, un peu interrompue par les partiels. Et surtout, condition nécessaire : en avoir plein les doigts jusqu'aux oreilles.

- conduire de nuit (avec une bonne musique). Je crois que je suis bizarre, j'aime conduire, c'est un des rares moments "off" où je peux laisser mes pensées aller à cent à l'heure puisqu'une partie de moi est concentrée sur ma conduite et canalise le tout. Un peu comme au ski.

- prendre ma dose de cheval. Passer une heure à obtenir un cheval en équilibre, et sentir tout d'un coup qu'on n'a pour ainsi dire plus besoin de mains pour diriger ou ralentir et qu'il se tient tout seul et léger. Prendre des gifles de vent froid et de pluie glacée, au milieu des champs au tout petit trot. Sentir le poney et avoir les ongles répugnants après une séance de grattouilles.

- prendre un café sur la terrasse, au réveil, avec les chats qui, eux, prennent le soleil, les pieds nus à moitié gelés et l'air humide et frais d'une matinée d'hiver.

BONUS : Bousculer tout le monde pour prendre la plus grosse paillette. NA !

#7 Re : Café des filles » Musique du moment » 13-01-2016 22:50:01

Depuis que je suis allée voir le dernier spectacle de la troupe Zingaro...je suis portée par A sight for sore eyes et la voix toute cabossée de Tom Waits !
A sight for sore eyes
(et Divano de ERA le reste du temps...avec des escapades du côté du Boléro de Ravel et de Die Moldau :  dont l'air m'est inexplicablement familier. D'ailleurs, si quelqu'un saurait où j'ai pu l'entendre auparavant...)

#8 Re : Présentation » Ca fait longtemps, je me re-présente ? » 03-01-2016 00:22:26

Haha, toujours pas un moment de répit, mais ça fait plaisir de lire vos messages ! Merci à tous et à toutes smile

#9 Présentation » Ca fait longtemps, je me re-présente ? » 11-11-2015 13:55:01

Appomorph'
Réponses : 6

Salutations !

Je me suis inscrite ici voici quelques années, et puis j'ai eu beaucoup à faire, ma présence est devenue très épisodique...
Pour le moment, j'ai envie de revenir. Je sais que je vais faire le yo-yo selon ma charge de travail, cliniques et partiels, c'est pas rien, mais ça reste plaisant d'avoir un point de chute de temps en temps.

Donc, moi c'est Appomorph', bientôt 22 ans au compteur. Pas de relation, aucune - bon, on ne compte pas les baisers de fin de soirée wink - depuis...eh bien depuis 22 ans ! Mais ce qui me pesait il y a deux ou trois ans, en prépa et au début de mes années d'école, me laisse moins stressée maintenant. Je vois venir, tranquillement...je regrette juste que mes études ne me laissent pas une minute à moi, pour sortir notamment.
Toujours étudiante vétérinaire, toujours heureuse de mes études et toujours une fille à chats et à poneys wink

Au plaisir de vous voir et revoir !

#10 Re : Seduction, Amour et Sexo » Saint-Valentin 2015 » 14-02-2015 00:45:40

Hashiko a écrit :

Un petit gars qui ne decode pas les codes sociaux et pour qui tout doit être expliqué par a+b d'où la difficulté.

L'histoire de mon enfance et mon adolescence ! ^^' Un petit zèbre, le jeune homme ?

Une bonne soirée...révisions, parce qu'il faut (déjà^^) et surtout, écriture et les doigts dans la peinture à l'huile !! Les copines sont rentrées à la maison alors ça sera une vraie soirée de célibataire...avec le chat et le thé wink

#11 Re : Café des filles » Espace girly: astuces beauté, must-have et bonnes adresses. » 01-02-2015 22:53:48

Je suis fâchée avec le slim et le taille basse depuis un bout de temps pour les mêmes raisons et j'ai essayé de me trouver un jean récemment, mais rien à faire...alors, je note la marque dans mes petits carnets et j'y ferai un saut incessamment sous peu, merci !! smile

#12 Re : Tous les cris, les S.O.S » Ca sentait le tout cuit et maintenant, ça sent le roussi^^ » 20-01-2015 18:48:56

Chut, chut, chuuuut, c'était beaucoup plus joli dit à ma manière !
Mais c'est effectivement le cas, et j'ai beau savoir que ça me dessert, en "situation" je fais systématiquement la même erreur par rapport à ça. Et c'est pas faute de me dire "je ne m'emballe pas cette fois-ci"...généralement, je garde la tête froide un peu plus longtemps à chaque fois et d'un coup, PAF. Et plouf par la même occasion.

J'ai dit "relativement" pour le côté familial et amical =P
Disons que j'y contribue un peu, selon mon moral du moment !!

#13 Re : Tous les cris, les S.O.S » Ca sentait le tout cuit et maintenant, ça sent le roussi^^ » 19-01-2015 18:26:29

yggdrasiil a écrit :

Je crois qu'il est là le vrai fond du problème, tu te prends beaucoup trop la tête pour un seul et unique mec. Ça risque de te paraitre paradoxal, mais tu seras plus séduisante si tu t'intéresses à plusieurs garçons en même temps. La raison est simple : plus tu as d'opportunités, moins il y a d'enjeu lié à chacune, donc plus il te sera facile de rester naturelle et décontractée.

En fait, du point de vue intellectuel, ça ne me paraît pas paradoxal du tout, mais en pratique, ça coince car souvent je me retrouve à en "choisir" un trop vite, trop tôt, trop...trop tout quoi. Rien que l'idée de "choisir" ne devrait pas me traverser la tête de cette façon et à ce stade big_smile

yggdrasil a écrit :

Un problème très courant dû à la pression sociale, qui érige le couple en norme.

Et encore, mes amis et mes parents me fichent relativement la paix à ce sujet, comparé à certains je suis assez chanceuse !

#14 Re : Tous les cris, les S.O.S » Ca sentait le tout cuit et maintenant, ça sent le roussi^^ » 18-01-2015 17:28:41

Oui, c'est à peu près ça et moi aussi j'ai du mal à avoir une vision globale, si bien que j'essaie d'interpréter "au jour le jour" en ne me basant surtout pas sur ce qui s'était passé avant.

Si tu ne tentes rien, tu devines ce qui va se passer ?

Oui, oui, je devine !
En ce qui nous concerne : rien du tout.
En ce qui me concerne : plein de regrets...
En ce qui le concerne : plein de trucs, mais pas avec moi.

Est-ce que vous vous écrivez encore ? À quelle fréquence ?

Plus vraiment ou alors vraiment du très factuel. Je dois reconnaître que son "mode monosyllabe" m'avait pas mal refroidie et du coup je n'ose plus trop le contacter par écrit. Ou alors, du très factuel auquel évidemment il répond de même.

Est-ce que vous vous voyez ? À quelle fréquence ? En tête à tête ?

Pas en tête-à-tête, mais oui.
En général une fois toutes les deux semaines, plus ou moins, à des clubs étudiants. Dans ces circonstances-là il est très sympa, souriant, on papote à deux, mais dès que mon ami, son pote inséparable, entre dans la conversation il commence à faire son petit coq et passe en mode "taquinerie"...et là où mon ami le fait d'une façon qui ne me dérange pas du tout, parce que j'ai l'habitude, que je le connais mieux et que c'est un peu le ciment de notre relation, lui est plus maladroit et j'ai souvent du mal à lui répondre avec légèreté, pour le coup.

#15 Re : Tous les cris, les S.O.S » Ca sentait le tout cuit et maintenant, ça sent le roussi^^ » 18-01-2015 15:43:21

Ah non, ah non, j'ai employé "collant" simplement pour illustrer mais ça ne me déplaisait pas, bien au contraire !! Si le terme et le jugement qu'il peut impliquer vous gêne, remplacez-le par "proche" et ce sera du pareil au même, je ne pensais pas du tout en négatif quand je l'ai utilisé.
Mais je ne l'ai pas du tout envoyé bouler et je ne me suis pas montré froide ou en mode "suis-moi je te fuis"...pour son silence subit, il a suivi cet épisode, en deux étapes : la soirée suivante où il a été froid et il me taquinait de concert avec B. (mais plus maladroitement) et puis ensuite le "mode monosyllabe" sur Facebook :
http://www.seduireunhomme.fr/forum/view … hp?id=1855

Pour re-situer, K = A et P = B, donc j'ai fini par devenir amie avec le pote lourd, au final smile

#16 Tous les cris, les S.O.S » Ca sentait le tout cuit et maintenant, ça sent le roussi^^ » 18-01-2015 14:13:44

Appomorph'
Réponses : 9

Hey, ça faisait longtemps !
Et comme d'habitude, je suis dans la mouise internationale niveau sentimental wink

Une soirée. Un ami (appelons le B) et un ami d'ami pour lequel j'ai une certaine attirance (appelons A, pour la clarté de l'histoire), pour ne pas dire une attirance certaine, et qui était pas mal après moi il y a un mois, pour ne pas dire collant tout plein (avant de me coller un silence radio de compétition).
Tout le cirque des "bonsoir, ça va", tout ça, et puis on se retrouve à se balader ensembles dans la soirée en déconnant, en jouant, en papotant. Il est très tactile, mais bon, pour l'avoir vu avec d'autres filles et mecs, c'est un gars câlin.
Ellipse. On saute à la fin de soirée, après avoir passé pas mal de temps à danser et discuter, ou jouer.
Je traîne avec mon ami et nous cherchons A qui a disparu. Nous le retrouvons en train de danser. Bon. Avec une fille. Là, grande jalouse devant l'éternel, je pince le nez sans rien dire et le seul à en être éventuellement témoin est mon ami qui ne pipe mot. Ils continuent à danser, une danse de salon toute bête, pas du collé-serré, papotent et là encore c'est assez tactile donc je tire un peu la tronche et vais faire danser mon ami, histoire de faire quelque chose. Parce que là, clairement, je viens de passer dans sa tête du stade "trop cool de passer la soirée ensembles" au stade "attends attends, y en a une autre là et je la connais pas".
Plus tard, après la soirée, A répondra à la question que B lui pose :
"Et tu vas la revoir (la deuxième fille, pas moi^^) ?
- Oui, je pense."
Et là évidemment, je re-pince le nez dans mon petit esprit de fille entichée.
(NB : il n'a ni son nom de famille, ni son téléphone, ni son Facebook)

La question étant : que faire, ne pas faire, quo curram et quo no curram ?
Clairement, je pense qu'il ressent, sinon de l'intérêt, au moins une franche curiosité pour l'autre et donc il n'y aurait rien de plus idiot, je crois, que d'essayer de m'interposer. Je ne suis pas là pour faire le chaperon... big_smile
Mais il me plaît et mon côté pas gentil du tout se dit que si jamais ça ne marche pas avec la deuxième fille, je retenterais bien...parce qu'à priori il ne me fuit pas et, à la différence de ce qui se passe avec B, on n'est pas "coincés" dans une relation amicale. Vous feriez quoi à ma place ?

Devenir amis avec le risque de le "rester à vie" ? (à priori ça ne me motive pas trop trop d'en faire un ami)
Couper tous les ponts (c'est tout à fait possible de le faire sans mettre en question mon amitié avec B, malgré la proximité de A et B) et éventuellement, si jamais une occasion se représente, qu'il me plaît encore et que ça ne sent pas le grillé à 20 km, retenter ma chance ?
"Next" définitif ?
Ne prendre ni l'un ni l'autre des partis et attendre de voir ce qui se passe avec "fille 2" ?
Faire celle qui ne sait pas et continuer à essayer de le séduire (je mets l'option à tout hasard mais n'y suit pas favorable, à mon avis, si il a quelqu'un d'autre en tête, que ce soit de la curiosité, de l'intérêt ou de l'attirance, je cours droit dans le mur) ?

- Ah et sinon, à tous et toutes : c'est la troisième déception que j'encaisse à la chaîne et j'avoue que mon ego déjà fragile en a pris un gros coup. Ajoutez à ça le fait qu'avoir passé la vingtaine et n'avoir jamais eu aucun copain me pèse en ce moment...donc je suis preneuse de toute idée pour remonter mon moral tout raplaplat, des tisanes de grand-mère aux mantras en passant par les trucs et astuces !! -

#17 Re : Seduction, Amour et Sexo » Ce texto que je n'enverrais pas » 03-12-2014 01:02:14

@petitefleur, j'ai l'impression qu'on a sensiblement le même souci^^

Fantasme : J'ai eu l'impression que tu faisais un peu la tête à la dernière soirée danse...je me trompe ?
Réalité : Ben je ne sais pas si je lui envoie ou si j'attends la semaine prochaine pour essayer de lui en parler de vive voix (je dis essayer car il ne se laissait pas entraîner loin de sa meute de potes). Ou alors je demande à son meilleur pote, avec lequel je suis en très bons termes, mais bon, c'est pas idéal.

#18 Re : Tous les cris, les S.O.S » Gérer les entourages ! » 24-11-2014 01:31:59

Bon, comme il n'est pas venu me reparler avant, pas de soirée pour lui ce weekend (enfin pas avec moi en tous cas^^) et on verra tout ça quand on se verra dans la semaine. Il montrait de l'intérêt jusqu'ici, j'espère que ça ne changera pas.

Le jour où nous avions discuté "hors-présence" (pas en face à face quoi), j'avais rapidement laissé entendre qu'il pourrait passer chez moi un de ces jours, sous prétexte que je lui montre quelque chose sur une passion que nous avions en commun. Il avait répondu "Mais c'est loin... =/" (c'est vrai, c'est pas la porte d'à côté) et je n'avais pas trop, trop insisté. J'y ai repensé tout à l'heure, ça plus le fait de me parler de ces "filles de médecine" indifférenciées et non identifiées, j'ai un peu eu l'impression qu'il essayait de mettre (remettre ?) une certaine distance ou au moins de ne pas se montrer trop proche.

Bref.
Rien ne vaut une discussion de vive voix, on verra comment il réagit quand on se verra (va falloir que je domestique son pote lourd, cela dit xD)...

#19 Re : Tous les cris, les S.O.S » Gérer les entourages ! » 22-11-2014 00:05:47

Non, je ne les connais pas depuis plus longtemps l'un que l'autre. Eux par contre se connaissent apparemment très, très, très bien.
Bien, on va tenter comme ça alors. Au pire, si il ne vient pas ce weekend (ce que je comprendrais, l'entrée est payante^^), il y a une occurrence la semaine prochaine à laquelle nous nous retrouverons forcément, sauf si il décide de sécher quelque chose de prévu de longue, longue, longue date !

#20 Re : Tous les cris, les S.O.S » Gérer les entourages ! » 21-11-2014 23:17:03

Non, on se voit (les trois) en début de semaine prochaine à l'occasion du même type d'évènement. J'ai moyen de contacter l'un ou l'autre avant, mais comme finalement je ne connais pas P. si bien que ça hormis sa période "foufou" de la dernière soirée et ses allusions aussi subtiles qu'un troupeau de gnous sous ecstasy, je pensais plutôt trouver un moment dans la prochaine rencontre pour lui en parler, en privé. Au moins lui en toucher deux mots.

Mais devant K., je ne savais pas du tout comment réagir.
Et à lui, je ne sais pas trop comment en parler, une moitié de mon cerveau me dit "mais hé, si ça se trouve il a même pas relevé, qu'est ce que tu vas lui en parler", et l'autre dit "oui enfin bon, quand c'est subtil on peut passer à côté mais là il a forcément remarqué les allusions de son pote"...
Et ce qui me trouble le plus c'est cette espèce de discussion évasive d'il y a quelques jours, avec K. Ca ne ressemble pas du tout à ce que je sais de son tempérament pour le moment, ce que je ressens c'est une sorte de gêne, comme s'il essayait de ne pas trop m'en dire (mais sur quoi ? Et pourquoi ? Ca, j'en sais rien).
On a une grosse soirée ce weekend, si on se reparle avant ET que la discussion est cool (enfin, pas cet espèce d'affrontement à demi-mots en mode "je ne dirai rien" VS "je te dirai rien sur les filles de médecine"), vous pensez que je peux lui proposer de venir ? En passant, du style "Blablabla [mention de la soirée], tiens d'ailleurs, ça te tente ?".

#21 Re : Tous les cris, les S.O.S » Gérer les entourages ! » 21-11-2014 22:14:34

J'essaierai probablement d'en toucher deux mots la prochaine fois que je le verrai, oui !!
(j'aurais probablement dû faire ça, mais je suis d'un naturel très timide et, si ça s'arrange, ça me "bloque" encore de temps à autres)

#22 Tous les cris, les S.O.S » Gérer les entourages ! » 20-11-2014 23:55:38

Appomorph'
Réponses : 7

Bonsoir la populace, ça faisait un bail hein ?
Mais me voilà face à une situation inconnue et étrange...plantons le décor.

Acte 1) Une rencontre au gré de visites amenées à se répéter. Sourires, discussions (longues). Appelons-le K.
Acte 2) Prise de contact par Internet et discussion jusqu'au bout de la nuit...
Acte 3) Au cours d'une soirée, K. et un pote à lui, nommons le P. (en couple, bavard, marrant, sympa mais pas intéressé et donc avec qui je m'entends assez bien, sans aucune idée derrière la tête) viennent. En arrivant, K. vient jusqu'à moi et me fait la bise avec un adorable grand sourire (vous voyez, le gosse et le cadeau de Noël ? Ben pareil.).
Je parle avec K. et P. assure l'ambiance, jusqu'à ce que, m'entraînant à l'écart pour que je lui montre l'emplacement des toilettes (l'endroit était complexe et connu de moi !) il demande à K. "Ca ne te dérange pas, K., si je l'embarque une minute ?".
K. répond par la négative en souriant.
Plus tard dans la soirée, au détour d'une discussion, P. parle de moi à K., devant moi, en disant "Ta belle, là.". K. ne nie pas. N'approuve pas. Gênée, je ne peux retenir un "Wouh, on se calme, P. ! wink ".
Très beaucoup plus tard, fin de soirée avec K., toujours.
P. a décidé de m'enquiquiner ce soir...j'entends un "Bon, vous vous faites des bisous pour vous dire au revoir ?" suivi d'un "Oh, les timides...". Toujours ni négation, ni réaction de K. qui affiche un sourire gêné, et je dois reconnaître que je suis aussi gênée que lui ! Résultat, je ne peux plus isoler K. tranquillement et c'est donc la bise générale à K., P., mes amies, mes amours, mes emmerdes et bonsoir la populace.
Acte 4) Discussion par SMS avec K. Allez savoir pourquoi, il est volontairement évasif et se met soudain à me parler d'autres filles, sans citer de nom et sans être précis, me demandant "si les filles de médecine sont sympas" ou autres choses du même acabit (je suis géographiquement proche de l'école de médecine), me parlant d'une soirée prochaine "avec elles" sans me donner plus d'informations. Me sentant pas loin de me fâcher ou de m'inquiéter (j'ai un petit côté control freak quand on me fait ça), je ne le questionne pas plus avant sur sa soirée, botte en touche pour la réponse et lui suggère de me le dire la prochaine fois que nous nous verrons. Pas de réponse.

QUESTIONS :
=> Que cherche P. en jouant à ça ? Je précise que ces deux-là sont apparemment très amis, "bro" comme on dit et que si j'ai l'impression d'intéresser K., je ne pense pas du tout intéresser P.
=> Comment réagir à ce genre de chose sans piquer un fard, sans montrer trop clairement à K. que je suis intéressée mais sans non plus l'amener à croire que je ne le suis pas ? Comment expliquer à P. qu'il me gêne beaucoup en faisant ça et même me "paralyse" un peu ?
=> Manifestement, je suis grillée...le fait que K. ne rebondisse pas là-dessus (sachant que K. est plutôt réservé même si nous parlons à bâtons rompus et souvent assez proches physiquement - en mode "collé" mais sans que j'ose tenter de sexualiser ou autre par mes gestes), ça vous paraît bon signe, ou bien ?
=> Et concernant le changement d'attitude brusque de K. (qui était jusqu'ici assez ouvert et franc avec moi, alors que là on dirait vraiment qu'il pèse chaque mot) ?

#23 Re : Présentation » Finalement me voici =) » 19-11-2014 18:08:36

Et puis parfois ce n'est pas parce qu'on n'est pas en couple qu'on a tout faux, aussi ! J'étais une personne extrêmement timide au lycée, suite notamment à des histoires de harcèlement au primaire et au collège et j'avais besoin de temps pour tout reconstruire...et puis ensuite, études extrêmement prenantes, exigeantes, donc stress et pas la tête à ça...et puis un jour on se "réveille" et on se rend compte qu'on plaît.

#24 Re : Présentation » Finalement me voici =) » 19-11-2014 16:59:15

Bienvenue Hediesel, et crois-moi, tu n'es pas la seule : j'ai beau avoir la vingtaine, je n'ai encore jamais eu de copain ! Je pense qu'on est plus nombreuses dans ce cas-là qu'on n'aurait tendance à le croire... smile

#25 Re : Café des filles » Espace girly: astuces beauté, must-have et bonnes adresses. » 11-11-2014 17:16:43

Je remonte un peu ce sujet car je me lasse un peu de la "BB Crème" que j'utilisais jusqu'ici, Yves Rocher et je chercherais donc une vraie BB Crème et pas juste un unificateur de teint...vous avez des marques, des idées, des suggestions ? (je suis ouverte au fond de teint aussi, mais c'est pas mon premier choix^^).

(pour info, j'ai une peau assez sensible sinon c'est pas drôle, mixte voire grasse et très claire, genre "peau de blonde". En général je ne porte rien par-dessus la crème sauf un peu de poudre, éventuellement)

Pied de page des forums