Comment séduire son collègue de travail ?

-

séduire collègue de travail
Voilà un moment que je voulais l’écrire cet article. Car, le travail est le premier lieu de rencontres amoureuses des français. Pourtant, dans le cadre professionnel, il semble difficile de séduire celui qui nous plaît.

Tous nos conseils, ici.

Enjoy.

 

Pourquoi tombons-nous amoureuses au travail ?

C’est au travail que la plupart des Français trouvent l’âme sœur.

Normal, nous y passons plus de la moitié de notre temps. Nous sommes entourées de personnes appartenant à la même catégorie socioprofessionnelle et ayant, a priori, des centres d’intérêt commun. (Pour le moins professionnel)

De plus, voyant les mêmes personnes tous les jours nous nous y attachons plus facilement. Nous les rencontrons dans leurs domaines de compétences et force de temps et d’observation, nous apprenons à les connaître par l’attitude, les gestes, les mots, les lapsus.

Un étrange jeu entre la proximité du quotidien et la distance professionnelle se met en place. C’est peut-être ce paradoxe proximité-distance qui, ajouté à la part d’interdit, donne tout le charme aux amours au travail.

 

« No zob in job »

Avant d’expliquer comment séduire un collègue, j’ai le devoir moral/éthique de dire que c’est MAL. Qu’il ne faut pas ! Blablabla.

Plusieurs raisons :

 

  • Se concentrer sur son travail devient plus compliqué quand l’autre est là. Nous pensons à lui, nous bafouillons quand nous le voyons. Nous tentons de prendre nos pauses en même temps. Etc.
    (D’une certaine manière, se concentrer au travail quand on est amoureuse est compliqué. Donc, ne tombez pas amoureuse. Travaillez plutôt !)

 

    • Les rumeurs peuvent aller bon train. Et, avoir une réputation sur sa vie amoureuse dans un contexte pro, ce n’est JAMAIS agréable. J’ai comme philosophie que moins les collègues en savent, mieux le travail se porte.

 

  • Outre les rumeurs, une aventure avec un collègue (ou pire, quelqu’un qui n’est pas la même place hiérarchique) peut aussi tourner au drame. Le CDI promis à la fin de notre CDD peut se voir annuler, etc.

 

Donc, le mieux, si un mec au travail vous plait, c’est de le zapper. D’imaginer qu’il ronfle très fort la nuit et ne baisse pas la cuvette des toilettes.
(On le sait, ce sont des choses très graves !)

Mais, je suppose que ce préliminaire de recommandations est complètement inutile. Vous ne seriez pas là sinon.
(Merci Captain Obvious)

Séduire au travail : l’erreur de la Slow Séduction

La slow séduction, c’est la drague lente, indirecte de préférence.
(Il y a tout un article sur le sujet ici)

Pour rester discrètes, dans le cadre professionnel, nous avons tendance à favoriser la séduction lente, le pas-à-pas vers l’autre. Force d’observation (ici notamment), la slow séduction ne semble pas faire ses preuves.

L’OI au travail

L’OI , c’est une obsession aiguë, une fixette sur un homme.

Un OI est TOUJOURS difficile. Mais au travail, il peut devenir un véritable enfer. L’autre est toujours présent, nourrissant notre espoir et donc notre obsession.

« Tant qu’il y a de l’espoir, il y a de l’OI » Une super lectrice.

Avec un collègue, mieux vaut un râteau qu’un OI.

Note : nous pouvons faire un OI après un râteau. Mais généralement, c’est que nous avons attendu que les sentiments soient déjà bien installés pour nous lancer. L’erreur de la slow…

La Friend Zone au travail

La Friend Zone, c’est le moment où nous avons grillé toutes nos cartouches avec un mec. C’est foutu et nous devenons « son amie ».

En voulant prendre notre temps, être sûre et certaine que l’on plaît à ce gars-là, on laisse s’éterniser et s’essouffler le jeu de séduction, jusqu’à la Friend Zone. Et, il n’y a rien de plus complexe que séduire après une Friend Zone non désirée.

Les traces d’ambiguïté ne disparaîtront pas totalement nourrissant l’espoir et donc… (celle qui devine le mot manquant gagne un chocobon).

 

Séduire au travail : la méthode

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas. C’est parce que nous n’osons pas que les choses sont difficiles » Sénèque.

  • Vrai dans la vie.
  • Vrai dans la séduction en générale.
  • Vrai dans ce contexte

Au travail, nous n’osons pas une séduction directe, franche, culottée. Le contexte ne semble pas s’y prêter.

Pourtant l’autre doit comprendre qu’il nous plaît, que nous sommes en train de le draguer. Ainsi, il pourra nous répondre (par les mots, les gestes). Au pire, nous échopperons d’un refus, mais nous ne laisserons pas s’embourber une ambiguïté professionnellement handicapante.

Note : quand je dis montrer qu’il nous plaît, je parle de séduction, pas de déclarer sa flamme.

En pratique

    1. Ne pas faire durer le jeu de regard.

Il vous regarde, vous le regardez. Vous sentez qu’il y a une attirance réciproque. Mais, ne partageant pas votre bureau/local, vous ne lui avez jamais parlé. Lancez-vous. Ne laissez pas traîner cette relation visuelle, au risque d’être incapable de la rompre pas la suite.

Trois ou quatre échanges de regards suffisent, après, il faut parler.

    1. Faire dériver la conversation.

En rappel, il y a tout un article sur les sujets de conversation ici.

L’idéal, c’est de faire dériver la conversation sur tout ce qui ne se passe PAS au travail : les passions, les soirées et l’amour, les relations hommes femmes.

C’est un bon moyen :

  • d’en savoir plus sur la situation amoureuse de votre collègue
  • de « sortir du contexte »
  • de montrer votre intérêt
  • de sexualiser
    1. Sortir du contexte.

Physiquement, j’entends. Très rapidement, proposez un verre à l’extérieur, en début de soirée de préférence. Car, hors boulot, dans un bar, vous êtes dans une situation de séduction et non plus professionnelle. Il vous restera plus qu’à le draguer/séduire comme s’il était un mec lambda.


Note : si on va boire un verre dehors ce n’est pas pour parler boulot, hein.

Aparté : le collègue casé

Vous pouvez allumer vos warnings, le collègue casé, c’est LA mauvaise idée. Il a tous les désavantages du mec casé associé à tous les désavantages du collègue. Généralement, s’il instaure un jeu de séduction, c’est pour le jeu en lui-même. Pas pour vivre un truc avec nous.

Sentir que l’on plaît est agréable pour tout le monde, quel meilleur espace a-t-il que le monde pro ?

Bien sûr, au fil du jeu, il peut s’attacher. Mais, finalement ce serait pire. Vous ressentirez cet attachement, le jeu traînera, il sera facile de cristalliser et c’est parti pour l’OI.

En conclusion

Séduire au travail n’est pas une bonne idée. Mais quitte à le faire, faites-le franchement. Ne laissez pas traîner une relation ambiguë.

 

Et vous, êtes-vous déjà tombée amoureuse d’un collègue de boulot ? Qu’avez-vous fait pour le séduire ?

Anashka,
a fini tous les chocobons (désolée)
Pour me suivre sur FB, c’est ici

 

389 Commentaires

  1. Bonsoir tout le monde,
    Pour ma part, je suis en cdd dans une entreprise où tout le monde parle avec tout le monde, ça bouge beaucoup on va dire. J’ai repéré les regards d’un collègue depuis février je dirais, sans doute avant mais je ne me suis rendue compte de rien dans ce cas. Il est plus agé que moi, semble posé, et on dirait qu’il n’y a que sa carrière qui compte en fait. Je le vois, il bosse sans arrêt. Dernièrement quand je le voyais, je ressentais monter en moi le stress, à son paroxysme ! Enorme ce que je ressens à chaque fois. J’ai droit au coeur qui bat à toute vitesse aussi, à la respiration qui s’accélère. Je n’ai jamais ressenti une telle sensation avant, sauf peut-être au moment de mon permis, mais c’est vieux… Mais pour un homme, jamais. Il me dit souvent bonjour de loin en me regardant droit dans les yeux et en inclinant la tête, comme une révérence un peu. Il est malin, il le fait quand personne ne le voit. Il m’a encore faire le coup ce midi à la cantine. Alors qu’avant et pendant le repas il n’a fait que discuter avec mes collègues de table, moi il ne me regardait pas dans les yeux en tout cas. Et plus tard, alors qu’ils avaient le dos tournés pour rentrer, il profite que je regarde dans sa direction pour me refaire son inclinaison de la tête. Je lui ai souri. Cela fait un moment que je me demande comment lui parler, que faire. Il me parait tellement inaccessible. Et puis l’idée a émergé peu à peu. Je voulais aller le voir pour lui poser des questions professionnelle, à propos de ma mission. Il ne va pas souvent ne pause, alors j’ai trouvé ce prétexte-là. Mais je repousse toujours le moment, tellement mon émotion est si forte qu’elle me paralyse. Mais aujourd’hui, j’étais si détendue, habillée comme un sac à patates aussi, complètement à l’aise. Et surtout je n’avais plus le choix que de lui demander de l’aider, car je me trouvais bloquée sur ma mission. Je suis donc allée lui demander. Et puis en fait, on aurait dit qu’il n’attendait que ça…. C’est resté strictement professionnel. Je l’aurais bien caressé partout ce petit, ouhlala :-) mais j’ai préféré garder une toute petite distance en m’asseyant près de lui (le fille qui se croyait chez elle en fait). On verra demain. Continuer d’aller le voir à son bureau ? Ou le laisser venir à moi cette fois ? Merci

    • Bonjour Boule,
      Vous devriez rester comme vous êtes, si vous voulez aller vers lui allez-y ! Quand il voudra venir vers vous, il viendra ! Ne vous prenez pas la tête et continuez ainsi. Il n’a pas l’air de vous repousser, donc laissez le temps faire et vous nous direz comment votre « relation » évolue :)

  2. voilà je vais raconter mon histoire.
    Je fréquente qqn depuis 4 ans et demi. nous ne vivons pas ensemble, mais on passe une semaine sur deux ensemble.
    quand j’ai réintégre mon poste en janvier dans mon ancienne administration j’ai pu voir le visage d’un type de qui j’avais entendu parler. Entendu parler sur le plan prof.
    Mais je suis tombée sous son charme. Littéralement.
    Je n’ai pas fait d’approche, et nous ne nous sommes pas parlé.
    il est divorcé apparemment, très sérieux et descend de temps en temps manger à la cafétaria où je vais également, rarement ces derniers temps.
    il est souvent avec un collègue de mon étage qui lui me salue gentiment.

    Lui, est du genre réservé et sérieux…
    J’ai cru apercevoir qu’il me regardait, mais je n’ai pas osé le fixer.
    J’ai vraiment envie d’engager une discussion avec lui il me fait craquer.

    que faire?
    Dois-je tenter de le voir à la cafétaria et le fixer ? le regarder?
    je ne sais pas quoi faire.
    il a l’air si sérieux, et nous n’avons pas les mêmes horaires, il arrive tard et part tard j’imagine.
    comment faire?

    merci pour votre aide, cela fait longtemps que je n’avais plus ressenti cela.

  3. Nina,

    Je vous/t’écris un autre poste au sujet d’un autre « collègue »(disons plutôt qu’on travail dans la même société mais pas le même service ni même étage).
    Lorsque je suis arrivée dans cette société, j’ai été attirée par l’autre garçon dont je vous ai parlé MAIS il se trouve que la société est répartie sur 3 étages et nous avons une salle commune où nous pouvons déjeuner. il y avait cet homme qui me fixait que je n’avais pas spécialement remarqué au début, puis un jour je mangeais seule et il était avec 2-3 collègues à lui, puis il me fixait à nouveau et lorsque je le regardais rapidement il ne détournait pas la tête, puis ensuite plus de regard jusqu’à ce qu’il termine à manger ou que je parte.
    C’est arrivé à plusieurs reprises mais parfois no calculage.bref il a totalement attirée mon attention. Je suis partie un jour sur Linkedin afin de trouver son profil grace à la page de la société qui est international donc très grande,ça été le cas, j’ai visité sa page dans la journée, je me suis retrouvés dans l’ascenseur avec lui(et son collègue) juste après donc plutôt gênée et le soir même il visitait la mienne.
    Je me suis dis, je vais attendre voir s’il vient me parler ou quoi mais rien, par contre il visitait ma page parfois(2 fois). Les jours on passé, je ne le voyait plus trop. Entre temps il ya eu l’histoire avec mon collègue.
    2 semaines après qu’avec mon collègues les choses aient été clair, j’ai recroisé l’autre « collègue », j’avais changé de coupe de cheveux, il m’a fixé comme au début, moi je le regardais vite fait, détournait le regard et le regardait à nouveau, lui toujours en train de me fixer puis plus de regard. Ce jour la je me suis dis que je lui enverrai un message (ah oui il m’avais ajouté à ses contacts au début) donc en gros je lui envoi un message en le vouvoyant et lui demandant s’il m’avait ajouté car nous travaillions dans la même société où s’il s’était trompé de personne.
    Il ma donc rep qu’il ne se souvient plus si c’est lui ou moi l’ai rajouté mais que ce n’est pas une erreur comme nous travaillons « ensemble », puis m’a dit qu’il espère que je m’y plait.
    je lui ai répondu qu’il n’y avait aucun soucis et que oui je m’y plait mais que je suis en intérim(pour lui faire comprendre que je ne suis pas en CDI). Il n’a rien répondu. On s’est croisé après cette échange mais rien de particulier.
    La semaine suivante je décide de lui envoyer un autre message, cette fois ci pas professionnelle. En gros je lui ai demandé son origine(c’était vendredi), il m’a répondu lundi midi.
    Je n’avais pas lu son message sur le site mais sur ma boite mail. Il a commencé son msg par un « Salut(mon prénom), je suis (son origine)et toi.
    Alors la je me suis dis Wow il me tutoie, ok. A l’heure du déjeuner vers la fin, je le vois entrer dans la salle avec une collegue, mais je baisse la tête et fait comme s’il n’était pas là. A un moment je me lève pour aller cherche mon dessert au frigo, sur le « chemin retour » je croise donc on se regarde puis sans réfléchir je lui dis Salut! puis lui çava? moi Oui et toi et lui Wèwè. à mon retour au poste je lui répond puis il me pose une question puis je répond,
    le lendemain dans l’après midi je descend dans la salle commune pour HT un truc au distributeur et appeler et qui je vois lui et un collègue donc on se regarde, ne voulant pas le déranger et éveiller des soupçons je le souri un peu gêné donc en baissant la tête.
    Le soir il répond à mon msg et rajoute qu’à l’occaz on prendra un café.

    Bon maintenant je ne sais pas s’il pense à aller boire un café en dehors du boulot ou pendant une pause au boulot ?

    ET je ne sais pas s’il est casé ou marié. (j’ai 27 ans et il à l’air d’en avoir plus de 30 moins de 35).

  4. http://www.seduireunhomme.fr/2013/10/comment-seduire-collegue-travail/

    Bonjour Nina,

    Voilà mon histoire et quelques questions pour vous, toi lol
    Je suis actuellement en CDD depuis début Mars et je termine début Juin (dans 3 semaines exactement).
    J’avais eu un coup de coeur pour un collègue, un jour j’ai entendu que c’était son anniversaire, je lui ai alors souhaité par mail(il m’avait remercié). Vendredi de la même semaine, il me propose d’aller boire un verre avec ses amis pour son anniversaire justement. Nous sommes parti du boulot ensemble et arrivé les 1er au bar, nous avons pris un verre(qu’il m’a payé). Soirée sympa mais rien de particulier, il était content que je sois restée aussi longtemps (ça ne faisait que 2 semaines qu’on se connaissait et on ne s’était jamais adressé la parole avant). Un peu plus tard je me suis renseigné auprès d’un ancien collègue à lui qui a souhaité garder contact avec moi et il lui avait également dit qu’il était vraiment content que je sois resté longtemps.
    On a commencé à échangé par message interne (on a logiciel spécial) puis par textos.
    J’avoue avoir été trop « collante » je lui ai trop montré qu’il me plaisait, j’ai bcp fait même si apparemment il est timide. Un jour (1 mois plus tard) il m’a posé la question Pourquoi je suis celibataire? la c’est devenu différent, avant il ne soutenait pas le regard mais après si bref on a fini par se voir en dehors. Erreur de ma part j’ai accepté d’aller chez lui, il y a eu bisous, caresses mais j’ai fait en sorte que ça n’aille pas plus loin. la bas je lui ai demandé en gros ce qu’il voulait et il ne cherche pas à se poser pour le moment(chose que moi je souhaite)il vit au jour le jour. J’étais anéanti car il a montré des signes qui prouvait que je lui plaisait mais physiquement uniquement j’ai l’impression. Aujourd’hui on ne se parle plus comme avant (tout les jours ou presque), voir plus du tout.. Le fait qu’on soit en open space très open n’arrange rien.

  5. Bonjour,
    Je suis perdue, troublée par l’attitude d’un collègue de travail.
    je suis en couple depuis 20 ans. Lui s’est fait larguer par sa femme cet été mais est de nouveau en couple depuis la rentrée avec une très belle femme. Pour des raisons professionnelles, nous sommes amenés à ns voir régulièrement depuis octobre (chaque semaine, alors qu’avant, on ne se voyait de 3 fois/an). Il a des regards appuyés, me fait des clins d’œil en réunion chaque fois que qq’un loue mon travail. Il est arrivé à qqs reprises qu’il me prenne la taille (et la lâche aussitôt). Parallèlement, il ne répond jamais à mes mails professionnels (il dit qu’il est débordé), il m’a oublié le jour où il devait m’emmener en déplacement. Il a également refusé de m’accompagner prendre un café avant une réunion où j’étais arrivée 1/2H en avance et n’avait rien à faire…et à la sortie de la réunion, il m’a pris par la taille pour me féliciter…comment reconnaitre les signes d’intérêt d’un homme et comment savoir s’il joue simplement? ou s’il veut tester son pouvoir de séduction? je pose la question car c’est plutôt le genre beau gosse et moi plutôt la fille discrète qu’on remarque rarement pour autre chose que son travail. Merci pour votre aide et vos commentaires :-) Cats

    • Bonjour Cats,

      On dirait un peu du 50 shades à la description que tu fais de tes deux caractères !
      Premièrement je sais que tu ne commentes pas pour ça mais je voudrais te dire que s’épanouir dans autre chose que ton travail c’est aussi important dans la vie, et ça se répercutera sur ton travail justement. Ouvre-toi aux autres et prends de la place !
      J’imagine que s’il est en couple actuellement, c’est qu’il joue (et mal s’il oublie de venir te chercher !). A toi de voir ce que tu veux toi : entrer dans le jeu, prendre les devants, avoir un amant, ou non ! :)

      Nina

  6. Je suis actuellement stagiaire dans une entreprise pour 6 mois et il y a un mec mignon, un junior, qui est donc dans l’entreprise, qui me drague un peu. Il m’a ajoutée sur facebook (le truc pas du tout professionnel…) alors que j’étais là depuis seulement 2 semaines. Même si au début j’ai complètement paniqué (c’est mon premier stage, dans un secteur très masculin, donc je ne veux pas faire « mauvaise impression »…), je trouve finalement que c’est mieux comme ça, parce qu’au moins, quand on est au boulot, il n’y a pas de situation gênante ou de sous-entendu (on travaille tous en open space, donc bon, niveau discussions tout le monde entend tout…). Si on a des trucs à se dire qui ne sont pas professionnels, on peut se les dire le soir , sur facebook. Malgré tout, les semaines passent et je sens bien que les choses évoluent, et ça me terrorise en même temps que ça me rend joyeuse. Le fait que ce soit un mec du bureau me fait énormément douter. Je pense que de son côté, il flippe pas mal aussi. Du coup, on est censés se voir à l’extérieur, c’était lui qui avait proposé, mais il a décliné au dernier moment. J’aimerais vraiment que les choses aillent lentement, qu’on apprenne à bien se connaître pour être sûrs de ne pas faire de bêtise… Mais c’est pas si simple. D’autant plus que je suis tout le temps entre le « je lui plais c’est sûr » et le « c’est pas possible, je me suis faite friendzonée »…

    Enfin, dans 4 mois et demi je quitte l’entreprise, donc il ne reste plus énormément de temps. Mais ça me gêne quand même!

    • Bonjour Lola,

      Situation pas facile ! Surtout, fais attention à ce que tu postes sur Facebook maintenant ;)
      Ce qui est bien c’est que vous avez déjà des contacts personnels. Ce qu’il faut que tu intègres (et lui aussi, il va falloir que tu lui mettes dans le crâne subtilement) c’est que rien ne vous empêche de vous voir en dehors du bureau (surtout si tu t’en vas dans 4 mois et demie…). Après tout, certaines boites font bien des afterworks !
      Après puisque tu veux prendre ton temps, fais-le, ça te permettra de voir le temps jusqu’à la fin de ton stage défiler, et après ça vous vous sentirez libres d’être ensemble si vous le voulez.
      Ce qu’il faudrait éviter, c’est une mauvaise entente au boulot… je ne connais pas l’envergure de ta boite, mais quand bien même vous êtes dans un openspace et que ça se passe mal entre vous, j’imagine que vous êtes assez grand pour maintenir une entente cordiale. Je pense que c’est quelque chose que tu dois lui suggérer aussi.

      Tiens moi au courant :)

      Nina

    • Bonjour Nina,

      D’abord merci de prendre le temps de répondre à chacun de nos commentaires, je trouve que c’est très attentionné de ta part ! :)
      Comme prévu je te tiens au courant, même si c’est un mois après (oups!).
      Bon alors monsieur est parti en vacances deux semaines, pendant lesquelles il m’a parlé tous les jours: j’étais très contente. A son retour, on s’est vus une fois et on s’est embrassé. La semaine d’après, il a dormi chez moi. C’est ensuite que ça s’est gâté! Il est devenu subitement distant. Plus de message, plus de regard au boulot… J’ai été profondément vexée, me disant qu’il avait simplement voulu « se taper la petite stagiaire ». J’en ai pleuré et après avoir réfléchi, j’ai décidé de jouer l’indifférence: je ne laissais rien transparaître au boulot (ni ma colère, ni ma tristesse), restant avenante et souriante pour faire bonne figure face aux collègues. En revanche, j’ai cessé de lui envoyer des messages. Lui n’en n’a pas envoyé non plus, pendant trois jours. J’ai tenu bon. Au boulot, il a commencé à se rapprocher un peu de moi. Disons, à ne plus m’ignorer. Il recommençait à me taquiner. Je répondais gentiment, comme si rien ne s’était passé, mais sans forcément continuer la disussion ou envoyer des messages. Au bout de ces trois jours d’indifférence, il m’a finalement renvoyé un message pour prendre de mes nouvelles, l’air de rien. Toute contente, j’ai répondu. BAM ! Il l’a lu mais a attendu toute l’après-midi avant de répondre…
      Aujourd’hui, les messages se sont fait plus nombreux, il me taquine de nouveau, etc. La « période de froid » semble être passée! On est presque revenus à la normale, comme avant la nuit que nous avons passé ensemble. Je continue ma démarche, je joue l’indifférente tout en restant avenante. Je reste malgré tout méfiante, et je me dis que s’il veut me revoir, il va falloir qu’il se batte! C’est peut être « vieux jeux » mais j’ai l’impression qu’il a besoin de sentir que séduire une fille soit un vrai challenge pour lui. Honnêtement je ne sais pas où ça va nous mener, mais une chose est sûre: je ne me plie pas en quatre pour un mec qui s’en fout!

  7. Je crois que je commence à faire un O.I … Surtout que mon collègue est avec une femme, il a une petite fille, il a 38 ans et moi 21 ans.. Mais l’attirance est plus forte que tout ?… Il me taquine tout le temps, à des contacts physique avec moi, me parle à chaque fois qu’il me voit etc. Échangés : 3 câlins et 2 bisous sur la joue… Ça ne m’était jamais arrivée avant…

    • Bonjour Ano,
      Désolée pour la réponse tardive, je reprends les rennes.
      Comment la situation a-t-elle évoluée ?

      Nina

  8. Personnellement, je refuse toute relation avec des collègues, même l’amitié en dehors du travail avec des collègues. Pour moi cela est beaucoup trop dangereux car souvent plus nocif qu’autre chose. Je fais une nette différence entre vie pro et vie personnelle. D’ailleurs, je donne très peu d’informations sur ma vie perso à mes collègues.

    Bref, essayer de me draguer au boulot c’est se prendre un râteau (poli mais clair) à coup sûr. ^^

    PS : Je suis un homme…

  9. Bonjour Anashka, je passais par là , j’ai un peu hésité avant de poster;
    je suis un peu dans une situation qui m’arrive pour la première fois et je ne sais pas comment agir.J’ai commencé à travailler dans une grande entreprise il y a 1 mois , et j’ai rencontré un homme charmant , il m’a tout de suite plu ( mais je n’étais pas la seule, toutes les filles le trouvent charmant).Il est arrivé un mois avant moi il travaillait pour la même boite mais dans une autre région, il est jeune 27 ans et moi 23.Je n’arrive pas à savoir si je lui plais, je sais qu’il me regarde dès fois avec insistance.Quand on se retrouve en réunion et que je ne l’ai pas vu il me fixe comme pour que je le remarque et lui dise bonjour.On s’est retrouvé seuls dans l’ascenseur 2 fois et silence j’étais un peu gêné et il m’a semblé l’être aussi.Il ne me parle pas beaucoup et a du mal à soutenir mon regard.Et à chaque fois qu’il s’en va il me dit au revoir avec un sourire. J’ai vraiment l’impression que je lui plais et que je l’intimide , mais comme je n’ai pas confiance en moi je n’ose pas l’aborder.Des fois nos regards se croisent et on sourie juste.Ce qui me semble bizarre c’est qu’il rigole aisément avec les autres filles ou garçons mais qu’avec moi je sens de la réserve, maladresse.Il me plait vraiment et je ne sais pas quoi faire; je n’arrive même pas à lui parler normalement sans faire de connerie.Dois je faire le pas vers lui ou attendre ? Merci de prendre le temps de me lire :)

  10. J’ai un coup de cœur pour un collègue et j’en suis malade.
    Pour cause, je suis mariée et nous avons 2 enfants.
    Dès la première fois que je l’ai vu, je suis en OI. Je ne dors plus, je pense à lui tout le temps, je suis déprimée quand je regarde le planning et qu’on ne travaille pas ensemble, je rêve de lui la nuit, j’essaie de prendre mes pauses en même temps que lui, je suis déconcentrée quand il est dans la même pièce, je minaude.
    Je suis partagée entre le dégoût de moi-même d’être autant attirée par un autre homme que le mien et le chagrin quand je vois à quel point je n’intéresse pas du tout mon collègue.
    Tous les jours j’espère que ce coup de cœur passe, que tout redevienne comme avant. Que je puisse travailler sans avoir une fixation sur quelqu’un et me demander qu’est ce que je pourrais changer chez moi pour qu’il me regarde enfin.
    Alors l’amour au travail, c’est juste une sacrée merde …

    • C’est pire qu’une sacrée merde c ‘ est un terrible cancer

  11. Bonjour,
    Je trouve ce forum très intéressant et me sens très concernée par le sujet…
    Je suis secrétaire en auto-école et je kiffe un moniteur. Il vient en remplacement de temps en temps depuis un an et j’avais déjà craqué l’année dernière mais j’avais réussi à passer à autre chose. Mais là depuis qu’il est revenu depuis début juillet, je pense à lui 16 à 18h par jour ! Le hasard est qu’on a fait une soirée organisée par un site de rencontres en juin dernier et on s’est retrouvé la-bas !!! Je n’en croyais pas mes yeux ! Du coup c’est un peu notre sujet de conversation quand on peut en parler au travail car on n’est rarement seul. Soirée « mythique »… lol Il a visité 3 fois mon profil en 2 jours… Bref. Quand il part en leçon, il me lâche un beau sourire, il reçoit le même, et j’ai hâte que l’heure passe pour le revoir… Je me dis qu’il faut que je l’aborde avec les conseils que vous donnez car je ne veux pas qu’une amitié s’installe. Je vais lui faire des compliments, l’aborder plus, bref il faut que j’attaque !!!!

    • Alors ? :)

      (Désolée pour le temps de réponse, j’étais prise par des soucis familiaux)

  12. Anashka,

    Depuis notre dernière soirée chez moi de jeudi soir, je suis un peu angoissée.
    Vendredi, je lui ai envoyé un sms lui proposant une sortir one man show pour début juillet. Il ne m’a pas répondu. Auc ours de boxe, le soir m^me, je lui ai demandé s’il voulait ou non y aller. Il m’a répondu que non, qu’il ne voualit pas s’enfermer et que de toute façon, il n’avait pas trop la t^te à ça en ce moment. J’ai été déçue par la réponse, je ne te le cache pas. je voulais qu’on se voit dans un autre cadre pour changer un peu.
    A la fin du cours, nous nous sommes fait la bise et je lui ai dit « je ne te demande pas quand on se revoit » et ça l’a fait sourire (je lui avait dit la veille que ce qui était pour moi difficile dans notre relation, c’était de ne jamais savoir quand nous allions nous revoir, davoir le sentiment d’être toujours en attente…il m’a répondu que je ne devais pas me sentir comme ça, il pouvait, il pouvait, il pouvait pas et bien il pouvait pas). Il m’a juste dit « allez à la prochaine ». Je me suis sentie mal après ça.
    Je n’ai pas eu de nouvelles du week end. J’ai envoyé un sms dimanche en fin de journée qui est resté sans réponse. Hier, je ne suis pas allée au cours, je suis sortie avec une amie. Et toujours pas de nouvelles de sa part. Du coup, mes angoisses ressurgissent (tu sais combien j’ai besoin d’être rassurée…) et là je ne le suis plus vraiment. Peur qu’il se lasse, peur que notre relation ne devienne que sexuelle.
    Je me confronte à mes peurs et elle s’estompent un peu. Je déteste cet aspect là de moi. être di fragille affectivement parlant. Pour tout le reste je suis une battante, je réalise plein de choses, de projets, de challenges et défis que je me lance.
    Bref, on a tous nos failles et celle-là pour moi est de taille.
    Je verrais ce soir comment ça se passe avec lui.

    • Peur qu’il se lasse, peur que notre relation ne devienne que sexuelle.

      Je crois qu’effectivement, il tient à toi, mas ne veut pas forcément voir la relation évoluer. Et, là, il prend un peu de distance…

      (Sinon, je vais arrêter le suivis commentaire, je te donne les explications et ré-orientation pour un conseil ici : http://www.seduireunhomme.fr/2014/06/vie-du-site-commentaires/)

    • Bonjour Anashka,

      Ton site est génial, et l’attention que tu portes aux gens est tellement sincère qu’elle force l’admiration!
      Je suis un peu frustrée, j’ai été suspendu aux commentaires de JAHINA et au déroulement de son histoire…et pouf plus rien…as-tu des nouvelles d’elle???
      Ou en est son histoire??
      JAHINA si tu m’entends reviens lol !!! Je veux savoir comment à évoluer ta relation? as-tu trouvé un homme plus disponible?

    • Bonjour Lyna,

      j’ai coupé court à cette relation stérile… et j’ai bien fait !! car depuis le début de l’année, je vis une très jolie histoire avec une personne de totalement disponible qui me correspond. ça m’est tombée dessus, je ne suis plus un coeur à prendre…
      Merci d’avoir suivi mon histoire qui avec le recul, je regrette un peu…
      Nous avons conservé de bons contact tout de m^me.

  13. Bonjour,
    Je viens chercher des conseils parce que je tangue dans ma tête et je sens bien qu’il faut que je me mette au clair.
    Voilà je suis la chef de son chef, j’ai 8 ans de plus que lui et on habite pas dans la même ville (200 kms). J’ai deux enfants ados et je suis en train d’essayer de me séparer de leur père car je ne suis plus heureuse avec lui.
    Il a divorçé il y a 2,3 ans et a deux enfants plus jeunes.
    Je le connais depuis plus de 10 ans mais je travaille plus en direct avec lui depuis 1 an.
    Je suis tombée amoureuse, petit à petit depuis le début de l’année, de plus en plus avec l’impression que lui aussi est amoureux. Mais je né suis pas sûre on n’est jamais sûre….c’est bien le sujet!
    Regards prolongés, grands ou petits sourires, proximité (main sur la table pas loin de la mienne et qui y reste/ me frôle aux pauses…), super gentil, et puis surtout super connexion émotionnelle: on pense pareil, on finit pareil une phrase, on aime travailler ensemble, on se débrouille (lui comme moi en tout cas j’ai l’impression que c’est pas que moi) pour être ensemble aux plus de réunions possibles, ….voilà voilà j’ai l’Impression de donner plein de signes, de lui tendre plein de perches pour qu’on passe à autre chose mais rien. Il est irréprochable à part tout le reste la haut qui me fait monter la pression et le délire….moi aussi sans doute.
    Je sais que la situation est compliquée parce que on est en zone interdite au boulot et on prendrait de gros risques s’il se passait quelque chose. Mais bon faut savoir non? C’est quand même moi qui prend le plus grand (je suis la chef de son chef…il est plus jeune….il peut avoir un intérêt « promotion canapé »a la situation….) je vais quand même pas être explicite…..en même temps je suis prêté à changer de boulot et de vie. Bref il y a de quoi me demander si je suis en plein délire ou si je démarre la 2ème histoire d’amour de ma vie?
    Je prends tous les conseils!!!

  14. et que penses-tu du fait qu’il n’embrasse pas ?

    • Je ne sais pas, on a tous un rapport différent à ça…

  15. Anashka,
    La prochaine fois était hier soir :)
    Il m’a tél pour me dire qu’il ne ferait pas cours, car il n’y avait personne au cours. Comme je sortais du métro à ce moment là, je l’ai rejoint au gymnase. NOus avons pu discuter de notre « différent de la veille ». Il s’est mis à ma place et moi à la sienne et lui ai dit que c’était quand même dommage, déjà qu’on ne se voyait pas beaucoup qu’une place de parking nous empêche de nous voir. Il m’a dit qu’il s’achèterait peut être un scooter, ça résoudrait les problèmes.
    Il devait tout de même rester jusqu’à 21 h, mais il m’a proposée de me raccompagner en voiture. Nous avons bien discuté, je lui ai dit aussi que ce qui me gênait est le fait de ne jamais savoir quand on se voit, d’avoir l’impression d’être en attente et de quémander, que ce n’était pas confortable pour moi. Il m’a dit que je ne devais pas me sentir comme ça que soit il pouvait, soit il pouvait pas.
    Arrivé dans mon quartier, il m’a dit qu’il allait voir s’il trouvait une place et que s’il devait tourner longtemps que je ne devais pas lui en vouloir s’il rentrait.
    Par chance, une place s’est libéré à côté de ma rue.
    Il est parti acheté une bouteille de vin. J’ai pris une douche et suis revenue près de lui avec la fameuse tenue sexy que j’avais prévue la veille. Il m’a trouvé magnifique :)
    Nous avons passé un très bon moment. Il a été beaucoup plus attentif à mon plaisir. Tu sais, je vois une évolution entre le débit de nos rapports à hier. Il est beaucoup plus doux, m’embrasse un peu plus souvent et s’occupe beaucoup plus de moi. Hier je lui ai expliqué ce qui me faisait décollé et il s’est exécuté en me disant « mais pourquoi tu ne me l’as pas dis plus tôt ».
    Nous sommes restés à discuter tous les deux. Sa vie, sa femme, son couple, notre relation. Il me disait culpabiliser souvent car il n’a rien à repprocher à sa femme mais qu’il avait toujours été comme ça. Je lui ai dit s’il voulait qu’on stop la relation, il m’a dit que non.
    Je lui ai dit si ce n’était pas moi ce serait une autre, il m’a dit qu’il ne savait pas, qu’il n’était pas si coureur. et moi « alors pourquoi moi ? » il m’a répondu « parce que c’est toi, c’est tout »…
    Je lui ai demandé s’il était amoureux de sa femme. Il m’a dit qu’il n’était jamais tombé amoureux, une seule fois il avait 13 ans, amoureux d’une collègue de classe qui ne l’aimait pas.
    on a rediscuté du fait qu’il n’aimait pas embrassé… peut être le fait qu’il n’a jamais reçu d’amour de ses parents, il a été placé à l’âge de 11 ans en foyer.
    Je lui ai dit quand on a pas reçu, on ne sait pas donner.
    Il m’a dit que ce n’est pas qu’il veut pas, mais il aime pas. Moi, j’ai comme l’impression qu’il fait un blocage, c’est comme s’exposer… je ne sais pas Anashka, quand penses-tu ? idem pour le cunilingus, il n’aime pas et ne le pratique pas, par contre il adore lui recevoir le sexe oral.
    Il m’a dit aussi que s’il n’avait pas 4 enfants qu’il adore par dessus tout, les choses seraint différentes. il m’a dit que sa femme savait pertinemment qu’il la trompait, qu’elle n’était pas bête et il m’a dit que elle de son côté peut être aussi , qu’il s’en fichait mais qu’il ne voulait pas le savoir.
    Ensuite, il m’a dit c’est triste hein ? je lui ai dit, que je ne voulais pas me mêler de sa vie de couple, que j’étais mal placé pour ça et que ça les regardait. Moi ce qui m’importe quand il est avec moi c’est qu’il soit bien et moi aussi.
    C’était une jolie soirée, avec une discussion plus profonde. Je crois aussi qu’il a voulu se rattraper de la veille.

    • S’il ne peut pas tomber amoureux, en tout cas, il te fait confiance de plus en plus :)

  16. Jahino,

    Vous m’accablez et faites de moi la « méchante coupable » de tous les maux de cette histoire.
    C’est lui qui m’a séduite durant deux mois, qui m’a courue après et j’ai effectivement flanché et pas LUI. Vous savez, il a toujours été un homme à femmes et il s’en est pas caché. Je ne suis donc pas sa première maitresse, loin de là, ni la dernière.
    Nous nous sommes mis d’accord, je n’ai rien à attendre de lui, nous profitons des moments que nous partageons ensemble. Il sait très bien que je n’attends rien de lui bien que j’aurai aimé autre chose et que j’aspire à la stabilité qu’il ne peut m’offrir. Cette stabilité que je cherche effectivement peut être auprès de ce jeune au cours, car je ne me vois pas être sa maitresse durant des années et il le sait aussi. d’ailleurs, il m’encourage aussi à trouver l’homme de ma vie.

    ça ne changera peut être pas l’idée que vous avez de moi et c’est votre droit.

  17. On en vient à se demander ce que le mariage signifie pour vous.
    Pour résumer, vous draguez un homme marié, et père de famille, au point de lui faire commettre l’adultère. Bon oui, je sais, il faut être 2 tout ça … mais quand même ! Il y a tellement de mecs célibataires sur le marché.
    Que feriez-vous à la place de sa femme en découvrant des affaires d’une autre dans la voiture, avec pour seule explication une réponse floue ?!
    Je pense qu’en ce moment, même si il ne le dit pas, ses faits et gestes sont surveillés par sa femme, et la situation doit être tendue dans le domicile conjugal.
    Qui plus est, à la place du mec, je soupçonnerai que cet oubli soit volontaire.
    Maintennat, après avoir créée une sale ambiance dans leur famille, voilà que vous lorgnez sur un élève du cours.
    Que se passera-t-il le jour où, sous la pression de sa femme, il avouera tout ?
    Famille brisé, et quelle conséquence pour les enfants ?! Et pendant ce temps là, vous serez entrain de roucouler avec un autre, peut-être marié aussi :-(

    Il y a des termes pour décrire ce genre de comportement que je n’emploierai pas ici …

  18. Ma soirée à tourner au vinaigre.
    pfff, je suis dégoutée, il est arrivée dans mon quartier avant 21 h. il était parti plus tôt de l’entrainement exprès. et puis il a tourné pour trouver une place pour se garer. Il n’en a pas trouvé et m’a tél vers 21h05 pour me dire qu’il allait rentrer qu’il n’allait pas tourner des heures. J’ai un peu insisté, lui disant que j’avais préparé le repas. Il m’a dit qu’il me rappelait. Il me rappelle à 21h25 pour me dire qu’il ne trouvait pas de place et qu’il rentrait. Il m’a demandé si je venais au cours demain. énervée, je lui ai à moitié raccroché au nez.
    j’étais énervée que notre soirée tombe à l’eau, le repas, moi en nuisette.
    Je l’ai rappelé, m’excusant de lui raccrocher au nez. il était aussi dégouté de ne pas pouvoir venir, de ne pas passer la soirée avec moi, mais il n’allait pas tourner pendant des heures. Il m’a dit qu’on passerait la soirée demain et je lui dit oui, mais, et il me dit oui mais quoi… allez à demain. Lui aussi énervé qui me raccroche à moitié au nez. Donc voilà, soirée qui tourne au vinaigre. Première prise de t^te entre nous.

    • Ca arrive. On verra comment ça se passe les prochaines fois..

    • je le revois au cours ce soir.
      Tu crois que je devrais lui envoyer un sms ou alors j’attends de le voir ce soir ?

  19. Du nouveau aujourd’hui.
    J’ai mal dormi.
    J’arrive au boulot, on se fait toujours la gueule. Lui plus que moi j’ai l’impression. Insoutenable.
    Et plusieurs collègues l’ont remarqué… Difficile à gérer, et de faire taire les curiosités. J’ai botté en touche et je pense que c’est passé mais par contre, quand on se retrouve tous les 2 dans le même bureau que notre boss et qu’on ne se décroche pas un mot, c’est plus tendu… Surtout qu’elle sait qu’on s’entend super bien en temps normal.
    J’ai un peu paniqué car je ne veux pas risquer quoique ce soit de négatif dans ma vie professionnelle (je sais il fallait y penser avant de finir dans son lit).

    Du coup je lui ai envoyé un texto :

    « Je n’y arrive pas ! Trop dur de te faire la gueule :) J’ai été vexée, car oui je voulais totalement une histoire avec toi, même si au début je ne l’envisageais pas du tout. Mon ego de connasse a pris une baffe :) Je ne sais pas à quoi je m’attendais, je comprends maintenant que je ne suis juste pas ton type de meuf. Et je suis une éternelle romantique, j’ai du trop regarder Dirty Dancing et Braveheart qd j’étais ado :) Donc oui j’ai commencé à avoir des sentiments pr toi, et ça m’a bien ennuyée que ce ne soit pas réciproque. Et que tu ai envie de moi sans qu’il ne se passe jamais grand chose… Mais je ne vais pas te faire la gueule comme une gamine, je n’y arrive même pas ! La vie continue :)
    J’espère qu’on pourra rester potes. »

    Il m’a royalement ignorée après….
    Je l’ai envoyé à 15h, il est 21h toujours pas de réponse… Je me sens, comment dire…. comme une merde ??

    • Courageuse, je dirais. S’il ne répond pas à ça, la merde, c’est pas toi.

    • Merci pr le soutien…
      Je suis contente de lui avoir dit ça finalement, ça dédramatise un peu la situation mais toujours pas de retour.
      Je joue la carte de la bonne humeur au boulot mais ça fait mal…

    • Oui. Il merde et TE donne l’impression d’avoir « trop eu confiance en sa bienveillance », comme si c’était mal…

  20. Bonsoir,
    Des nouvelles suite à l’email que je lui ai envoyé ce we.
    Il m’a répondu quasiment tout de suite, en me disant de ne pas remettre en cause les 4 dernières années. Qu’il essayait de nous protéger de cette situation en ne montrant pas plus de sentiments et que c’était surement une mauvaise idée de sa part.
    Je lui ai répondu que quand il n’y avait plus de respect c’était mort à mes yeux.
    Lui : « c’est de la belle connerie tout ça, réconforte toi en pensant que tu as raison, c’est vrai je n’ai pas de respect c’est totalement ça, un bel enculé même si ça te fait plaisir ou plus encore !! Merci »

    Voilà, je voulais provoquer une réaction de sa part, au moins c’est réussi.
    Il dit que c’était une mauvaise idée de sa part de ne pas montrer plus de sentiments, je ne sais pas trop comment interpréter…

    Quoiqu’il en soit, je le laisse venir à moi maintenant. Si la situation doit changer, je pense qu’il faut que ça vienne de lui.

    On se fait donc la gueule au boulot, pour la 1e fois depuis 4 ans et demi… Mais je ne veux pas lâcher. Je veux qu’il comprenne qu’il a pris le risque de me perdre avec ses conneries. Et je me sens moins triste que quand j’attendais désespérément ses appels pour qu’on se voit….
    Qu’est ce que tu en penses ? Tu crois qu’il peut revenir ?

  21. Concernant sa femme, je suis un peu mal vis à vis d’elle. je sors avec son mari et je me dis que si j’étais à sa place je réagirai de la m^me façon.
    Quand il me raconte cela, je ne dis rien, jamais je ne descends sa femme. Ce serait vraiment déplacé de ma part, déjà que je passe du temps avec son mari. Mais d’un autre côté, je ne cumpabilise pas car ce n’est pas moi qui ai couru après lui? C’est lui qui durant 2 mois m’a séduite et je suis certaine aussi que si ce n’étais pas moi, ça aurait été une autre.

    Je rentre du cours, à un moment, nous nous sommes retrouvés tous les deux. Je lui ai dit que ma cousine (partie ce matin) avait laissé un vide immense et que je m’étais sentie seule en rentrant à la maison. Il m’a dit « mais je suis là moi » en ouvrant ses bras. Je me suis approchée et il m’a embrassée discrètement. Du coup, je lui ai demandé quand on se voyait car j’avais besoin de compagnie. Il m’a dit quand tu veux… Donc demain soir on se voit après le cours. et j’ai poussé voyant qu’il était à ma disposition… je le vois aussi vendredi.
    J’ai été contente de sa réaction envers moi.
    Demain ça promet être une belle soirée.

    • Ce qui est certain, c’est qu’il t’estime :)

    • tu penses qu’il peut avoir des sentiments amoureux ?

    • Je ne sais pas. Et, même si c’est le cas, je ne pense pas que ça changerait quoi que ce soit… Compte sur l’affection, le respect et la tendresse, parce qu’ils te les offre. Moins sur l’amour.

    • tu as raison, cela ne changerait pas grand chose…
      Je compte sur tout ce qu’il me donne déjà et c’est déjà beaucoup :)

      Ce soir, je compte l’attendre avec une nuisette sexy et je vais nous mitonner un petit plat. Jamis fait encore… j’ai envie de lui faire plaisir comme il m’a fait plaisir en passant la soirée avec ma cousine et moi.

  22. Bonjour Anashka,

    Je reviens après quelques jours d’absence. J’étais aoccupée avec ma cousine qui vient de repartir ce matin.

    Vendredi nous sommes allées au cours toutes les deux.
    J’ai fait une boulette, c’est à dire que quand j’ai donné le cadeau, le t-shirt, à F le jeudi soir quend nous sommes allés chercher ma cousine à l’aéroport, j’ai laissé dans sa voiture le sac qui contenait aussi un foulard rouge que j’avais pris au cas où il ferait froid.
    F, m’a dit que j’avais laissé le sac avec le foulard et que sa femme était tombé dessus et qu’elle lui avait pris la t^te (normal). Lui a fait le gars qui ne savait pas ce que c’était. J’étais vraiment désolée et me suis excusée plusieurs fois, car loin de moi qu’il ait des problèmes. Il m’a dit que ce n’était pas grave, mais qu’on devait faire attention et que lui-même n’avait pas vu que j’avais laissé le sac quand on s’était quitté.
    Ensuite, il m’a raconté que sa femme n’avais pas du tout aimé le t-shirt que je lui avais offert. Peut être à t-elle fait un lien en tre le foulard rouge et ce t-shirt. Il m’a dit qu’il le porterait quand m^me, que lui l’aime bien.
    Je le revois au cours ce de boxe ce soir. Ma cousine n’étant plus là, on va pouvoir se revoir.
    Je t’avoue aussi penser à l’autre jeune homme qui suit le cours avec moi et qui était pleins d’attentions à mon égard.
    à suivre…

    • Ca en fait des choses ! Comment tu as vécu, toi, ce qui s’est passé avec sa femme ? Tu en penses quoi ?

  23. je vais regarder le lien que tu m’as laissé

    Pour le café, on se voit déjà entre 2 quand on a du temps, soit lui , soit moi pour prendre un café.

    j’espère que la lino va m’aider

    • La kino* :)

      Tente le coup à boire après le travail, avec un verre de rosé et la possibilité de trainer, c’est toujours mieux. (Tu peux proposer entre midi et deux :) )

  24. Bonjour Anashka,
    je reviens concernant mon collègue
    pour rappel
    Bonjour,

    J’ai besoin de votre avis sur un collègue que j’ai rencontré il y a 2 mois
    Il a 10 ans de plus que moi
    Je crains qu’il ait une compagne, j’en suis sure à 99%

    Je suis célibataire sans enfants.

    Depuis 2 mois j’ai l’impression qu’il fait tout pour attirer mon attention. Je le vois une fois par semaine.
    IL m’envoie des mails « limites », il utilise des phrases que je ne pourrai utiliser pour ma part quand quand je suis en couple.
    Il vient me voir en disant qu’il a envie de me voir, il me cherche du regard, passe devant moi et n’ose pas venir quand je suis avec des collègues.
    On ne parle pas du coté perso, c’est pour ca que j’ignore s’il a quelqu’un et lui ignore aussi si j’ai quelqu’un ou pas dans ma vie.
    Il m’envoie des sms, parfois 10/j les jours ou je le vois.
    Les jours ou je le vois, c’est comme si ça déclenchait quelque chose, on s’envoie une dizaine de sms ou on s’appelle 4 fois dans la journée par pour parler de bétises mais toujours avec une excuse pro et après ca dérive un peu sur comment je vais, sur comment il peut faire pour me faire plaisir ou pas…
    il est devenu tactile la semaine dernière. Il ne se comporte pas comme ça avec les autres collègues.

    Physiquement, j’avoue que ce n’est pas mon type d’hommes mais je crois qu’il a réussi à me séduire.
    Maintenant, je ne sais pas si je me fais des films ou s’il est juste gentil

    On a commencé a parler par email puis tel

    je le vois 1 fois par semaine voire 2 car je travaille à plusieurs endroits.

    Il vient me voir au moins 10 min à chaque fois
    Il est mignon avec moi, pas du tout un canon de beauté mais tellement charmant , il m’apporte du café qund il sait que je ne vais pas bien, il me dit que je suis belle , quand je lui envoie un email disant que je ne suis pas bien , il me dit que c’est dommage qu’il ne soit pas là pour me consoler

    Dernièrement, là cette semaine, il m’a appelée car je ne l’avais pas vu de la matinée, pour prendre de mes nouvelles et on a parlé de ma dernière rupture (puisque je viens de rompre et il a compris que c’était ça)
    il a cherché à savoir pourquoi..
    Bref, je suis très réservée et je ne me confie jamais, je ne sais pas pourquoi, je lui ai raconté en gros ce qu’il s’était passé
    Je crois que je me suis attachée à lui, il me plait mais je ne sais pas s’il est pris (je pense que oui) et je ne sais pas comment lui faire comprendre qu’il me plait

    => J’ai voulu faire comme tu m’a dit
    « « J’aime bien quand tu fais ça » , les regards prolongés dans les silences, suite à une discussion la proposition de boire un coup. (Beaucoup de mecs séduisent au travail pour le plaisir de séduire, pas pour plus. Et, tu fais la différence dans leur réaction face à cette proposition) »
    Je n’y arrive pas, je pense que je suis bien trop réservée et trop peu sûre de moi, malgré l’idée que j’en donne aux autres, pour réussir à faire ça.
    Il n’y pas de méthodes plus soft pour les gens réservés?
    Je ne sais pas comment m’y prendre, surtout qu’il est charmant avec moi.
    La dernière fois, il est venu me faire un gros bisou sur la joue (alors qu’il ne fait ça à personne) et moi, je ne sais pas ce qui m’a pris mais la semaine d’après, il venait me parler d’une chose et je lui ai fais un bisou sur la joue et j’ai mis ma main derrière sa nuque, ça ne me ressemble pas. Je ne sais pas si tu visualises le geste mais après réflexion, je me suis demandé pourquoi j’avais fait ça.
    Je sais que je lui plais, mais je pense qu’il a une compagne.
    Il me drague
    Il me plait désormais, mais ne sait pas comment lui faire comprendre qu’il me plait
    La dernière fois, il m’a dit que si on était seuls, il m’aurait « mordue », je n’ai pas compris le sens de sa phrase, tu piges qqch toi la dedans?
    Il m’a dit aussi que si on avait été seul, il m’aurait fait un bisou

    J’attends tes conseils et ton décodeur car je ne comprends rien à son langage de morsure, j’ai bien voulu essayer ce que tu m’a conseillé, mais je ne peux pas
    Pour rappel, il vient me voir dans mon bureau quand il le peut, on n’est pas dans la même pièce où nous pouvons échanger des regards soutenus …
    Merci de ton aide précieuse

    • je vais regarder le lien que tu m’as laissé

      Pour le café, on se voit déjà entre 2 quand on a du temps, soit lui , soit moi pour prendre un café.

      j’espère que la lino va m’aider

    • tu saurais ce que signifie la « morsure »?
      et un jour, en lui faisant un bisou comme ça, j’ai mis ma main sur sa nuque, inconsciemment

      tu penses que c’est un signe d’intéret?

    • Oui, clairement, c’est un signe d’intérêt :)

  25. J’étais partante pr le plan sex friend mais nous avions convenu d’une relation exclusive. Or son comportement au bar sous entends que ce n’est pas le cas.
    Et c’est lui qui a voulu faire évoluer notre relation au départ, ce que nous avions me convenait très bien, notre amitié était précieuse et maintenant tout est gâché.
    Je lui ai envoyé le mail. J’ai un peu calmé le jeu sur les tournures et j’ai fais plus court.
    Mais je lui dis à la fin qu’il vaut mieux qu’il m’oublie.
    Car je suis vraiment remontée qu’on en soit là aujourd’hui.
    Je vais faire la morte qq temps, essayer de digérer. Voir si je peux lui pardonner. Penser à autre chose surtout.

    • Et c’est lui qui a voulu faire évoluer notre relation au départ,

      Et tu as accepté. Tu ne peux pas lui reprocher cette « évolution ».

      Penser à autre chose surtout.

      C’est surement le mieux…

  26. Je voulais qu’on reste amis, au départ seulement. Ensuite j’ai proposé la relation sex friend, qu’on avait déjà en qq sorte en réalité. C’était pour lui dire : ok, ça me va, tu veux ça ? Faisons ça
    C’est vrai que j’ai été contradictoire, j’ai essayé de souffler le chaud et le froid… foiré visiblement :)
    Tu penses qu’un FO direct serait plus adéquat ?

    • Le plus adéquat pour moi, serait que tu fasses un point sur tes attentes (toutes tes attentes) autour de cette relation :
      – quel type de relation ?
      – quels fondements ?
      – quelle régularité ?
      – quels accords ? (exclusivité, présence…?)

  27. Merci de m’avoir répondu. En fait j’ai déjà la réponse, je sais qu’il ne veut rien de plus. Que je l’ai certainement effrayé en lui disant qu’il me manquait, d’où le recul qu’il a pris par la suite.
    Aujourd’hui j’ai clairement des sentiments pour lui et j’aimerais qu’il en développe aussi.
    Et surtout la complicité qu’on avait avant me manque. Je suis perdante sur toute la ligne finalement.
    J’ai l’impression qu’il ne me respecte plus et c’est ça qui est insupportable. Car je ne suis pas une minette qu’il a rencontré comme ça un soir.
    Du coup je lui en veut. Je veux qu’il arrête ses conneries. J’essaye de le traiter comme un plan cul, c’est à dire avec aussi peu de respect que lui, mais ça n’a pas l’air de fonctionner.
    Alors maintenant j’ai besoin de pousser un coup de gueule, pour lui dire que je ne suis pas d’accord. Au risque de le perdre, tant pis. De toute façon, là je n’ai plus rien, à part des textos où il me dit qu’il a envie de moi, mais sans donner de suite.
    Je ne veux pas qu’il me considère comme les autres.
    Je lui ai écrit un email que je n’ai pas encore envoyé, besoin de votre avis….
    Et j’enchaine avec un FO après a priori, pour peut etre repartir sur de meilleures bases plus tard ? Espérer que je lui manque pendant le FO et qu’il se rende compte qu’il a perdu gros aussi…. Trop naïve ?

    Voici le mail :

    Pierre,

    Je voulais venir te dire tout ça de vive voix mais je crois que je ne te respecte plus assez pour faire le déplacement. Et il n’y a pas d’autres options, impossible au boulot et on ne se voit plus en dehors. Pas le courage par téléphone non plus.

    Et je ne voulais pas prendre le risque de venir chez toi et te trouver au lit avec une meuf et te griller ton plan cul. Tu vois je suis sympa qd même, on va dire que c’est au nom de notre amitié passée. Elle n’avait pas beaucoup de valeur à tes yeux mais elle en avait aux miens.

    On était potes depuis 4 ans. Et on s’est rapproché jusqu’à ce qu’on couche ensemble car tu l’a voulu. Et maintenant quoi ? On n’est plus amants, ben non on ne baise plus donc on n’est pas amants. Et on n’est même plus potes, et pr ça franchement je t’en veux. Au moins avant qd on allait au Bowler, on se parlait, on passait de super moments. Et même ça c’est mort. J’ai passé la soirée avec 1 personne que je n’avais jamais vu de ma vie. Heureusement que je suis ouverte. (C’est pas avec l’espagnole que t’aurais fait ça, mais tu la respectais sûrement plus que moi j’en conclus)

    Et toi ? Ben alors toi, bon t’étais saoul comme un polonais certes, mais t’étais la a papillonner, on s’est croisés quoi. On n’a pas passé la soirée ensemble, on s’est croisés. Évidemment que je me suis barrée, je me faisais chier mon pauvre… J’étais avec l’autre idiote tatouée là, elle était tellement conne que j’avais envie de me crever les yeux avec ma paille. Arrive ensuite l’autre avec ses énormes nibards, dommage que son cerveau ne soit pas aussi gros, je me serais fait moins chier. D’ailleurs tu vaut mieux que ça il me semble mais bon, avant je pouvais te donner mon avis, plus maintenant. Heureusement qu’il y avait qd même un mec sympa et qu’on m’a payé des coups à boire, soirée pas complètement perdue:)

    Et toi t’es genre surpris que je sois partie ? Et mais c’est une blague ???
    Je t’ai même vu à moitié peloter miss gros seins, je m’en fous c’est bon on se doit rien c’est très clair, mais tu crois pas que tu pouvais m’en parler avant ? Me tenir informée. Je sais pas, on s’entendait suffisamment bien non ? C’était difficile à dire : « je ne veux rien de sérieux, juste du sexe. Car je veux pouvoir rester dispos pr d’autres meufs aussi ». Bon tu me l’aurais dit tel quel tu aurais sûrement pris une droite :) Mais je sais pas qq chose dans l’idée.

    Du coup ce we forcément on ne s’est pas vus, même pour baiser y’a plus personne, normal en même temps si tu te vides les couilles à côté. Et c’est pas grave, je t’ai pas dit que tu pourrais continuer à me parler de tes histoires de cul même si on avait couché ensemble ? Si je te l’ai dit.

    Alors pq tu ne m’a rien dit ?? Tu crois vraiment que je vais te laisser me traiter comme une de tes connasses alors qu’on était potes depuis 4 ans !?

    Et à chaque fois que j’essaye de savoir ce que tu as derrière la tête, en gros tu me dis qu’il faut pas s’attacher, ouais ben sans blague. T’as toujours été un dragueur. J’allais pas m’attacher. Je voulais qu’on reste amis. C’était plus important que le reste pour moi. J’ai essayé de te le dire, tu me manquais putain. Tu étais la pr moi, dans les bons et les mauvais moments, tu m’apportais plus d’affection qu’en couchant avec moi finalement. Et tu me faisais rire, maintenant beaucoup moins.

    Et t’es même pas mon type de mec à la base, pour rappel, je ne voulais pas coucher avec toi, c’est toi qui est venu vers moi. Mais le sexe était bon, c’était même génial justement grace à cette complicité que je croyais que nous avions. Donc je me suis laissée prendre au jeu. Alors si c’était pr que ça se termine comme ça, je ne comprends vraiment pas pourquoi tu n’a pas été directement titiller quelqu’un d’autre. T’es dehors tous les soirs, y’a du monde. Les 2 autres prix Nobel notamment. Alors pourquoi ??

    Le seul truc c’est que moi je ne peux pas coucher avec plusieurs mecs en même temps, c’est comme ça. C’est un concept qui doit totalement te dépasser mais je ne peux me donner qu’à une personne à la fois. Et tu n’a pas vraiment fermé les portes. Et comme je suis loyale (conne) je ne suis pas passée au suivant, je ne pouvais pas tant qu’il y avait encore de la séduction entre nous.

    Et je gardais surtout l’espoir qu’on puisse garder ce qu’on avait avant. Quand on était proches, complices, qu’on se marrait comme des débiles, qu’on parlait pendant des heures et qu’on se disait tout. Quel gâchis.

    Voilà c’est dit.

    …. Votre avis ?

    • Mon avis, c’est que tu attends des choses de lui sur lesquelles tu ne peux pas avoir d’impact : le regard qu’il a sur toi.

      Me tenir informée. Je sais pas, on s’entendait suffisamment bien non ? C’était difficile à dire : « je ne veux rien de sérieux, juste du sexe. »

      C’est TOI qui lui a proposé ça, en devenant sexfriend…

      J’allais pas m’attacher. Je voulais qu’on reste amis.

      Ce n’est pas vrai, ce n’est pas ce que tu veux…

      Comment tu veux qu’avec un mail où tu l’insultes à chaque phrase vous puissiez « rester amie », ce n’est pas une amie qui parle mais une femme qui se sent bafouée. Donc, s’il répond, il répondra à une femme qui se sent bafouée…

      Réellement : tu attends quoi de ce mail ?

  28. Je bosse depuis 4 ans avec un collègue. C’est devenu au fil du temps un ami proche, on a commencé à se voir en dehors, il y a un pub juste a coté de notre boulot et on a commencé a y aller assez régulièrement en sortant. Parfois pour des soirées bien arrosées, parfois pour discuter plus sérieusement.
    Il me racontait ses histoires de cœur, je faisais de même. Je me suis séparée du père de mes enfants, il a été là, il m’a même aidé à déménagé.

    Je précise que je n’ai jamais été attirée par lui auparavant. Lui a tenté plusieurs fois mais plus sur le ton de la plaisanterie de me mettre dans son lit, sans succès. Je précise que c’est quelqu’un de très sociable, drôle, très ouvert et qu’il a la drague facile. Donc c’était toujours des remarques très légères genre : »j’arriverais à te pécho un jour j’en suis sur ! » mais toujours sur le ton de la plaisanterie.
    Je précise qu’il habite à côté du pub, et un soir ou je n’étais pas en état de reprendre le volant, je suis restée dormir chez lui. Et il ne s’est rien passé. On a papoté comme des nanas, calins, rire mais rien de plus.

    Et depuis le déménagement, les choses ont commencé à évoluer. Déjà, il m’a embrassé dans la cage d’escalier (alors que nous étions en train de transpirer à monter mes p**** de meubles). Il m’a totalement prise au dépourvu et dans la surprise, je me suis laissée faire.
    Ce baiser m’a plu, et j’étais aussi extrêmement reconnaissante pour son coup de main, il m’a bluffé en fait, car il a vraiment tapé dedans.

    2 jours après, je lui ai demandé comme un service si je pouvais dormir chez lui car je finissais de bosser le jeudi a 23h et devais reprendre le vendredi à 7h, comme il habite juste a coté, ça me permettait de gagner 1h de sommeil en évitant de rentrer chez moi.
    Là son visage s’illumine, et avec un grand sourire il accepte bien évidemment en pensant que ça y est j’ai enfin envie de céder alors que je n’étais pas dans cet état d’esprit.

    Soirée chez lui sympa, on a regardé un film puis calin et bien sur ça a dérapé. Jusqu’au bout j’ai essayé de l’éviter, je lui ai dis que ça allait tout foutre en l’air, que j’allais avoir l’impression de coucher avec mon frère et que je ne voulais pas perdre ce qu’on avait…. Mais son habileté et ses caresses ont eu raison de ma volonté et j’ai cédé.
    C’était bizarre mais pas désagréable :)
    Après ça, j’avais peur qu’il y ait un malaise entre nous, mais quand on s’est revus le lendemain au boulot, ça n’avait rien changé, toujours aussi complices.
    Je suis partie quelques jours en vacances, on s’est revus à mon retour et on a remis ça et là c’était différent. J’ai commencé à sentir naitre un moi un profond attachement pour lui, il faut dire que le sexe était remarquable, j’étais moins sur la défensive, et il était tellement doux et attentionné…..
    Bon j’abrège, j’étais sensée faire court !
    Après ça, s’en est suivi une période où on se textotait à fond, et on recouchait ensemble mais entre mes filles et nos horaires décalés, ça n’arrivait pas souvent non plus.

    Je lui ai proposé à plusieurs reprises de me rejoindre dans mon lit après que mes filles soient endormies, il n’a jamais franchi le pas. La distance ? (45 minutes en transport) Mes enfants ?
    Pourtant il avait toujours envie de moi, me le disait régulièrement par texto. Il est parti 10 jours en vacances, m’a envoyé des photos de ce qu’il faisait ou de ses neveux presque tous les jours….
    A son retour toujours pareil, textos et compagnie sauf qu’on ne se voyait toujours pas. Je précise que j’ai la garde de mes filles et qu’elles sont chez leur père un we sur 2 à partir du jeudi.
    Le we suivant son retour de vacances coïncidait avec un de mes we « libres » mais nous ne nous sommes pas vus car il était de mariage.
    Et je commence à m’emballer….. A ressentir le manque, à partir complètement en vrille. Je lui envoie de plus en plus de textos. On ne se voit qu’au boulot. Il devient distant. Je lui fais la remarque, que j’ai l’impression qu’il m’évite. Il me dit que c’est juste qu’il fait tout pour que ça ne se sache pas. Ok….
    J’arrive à entrecouper mes messages needy de trucs plus légers, ben oui on est qd même potes à la base et on a des délires à la con donc ça dédramatise un peu le tout.
    Je ne sais plus quoi penser… Il ne me propose jamais qu’on se voit, que ce soit pr baiser ou pr sortir.
    Un jour où j’ai posé ma journée sans le prévenir, il m’envoie un texto : »tu n’es pas là…. ça veut dire pas une once de jolies joues à caresser du coin de l’œil de la journée…ce jour est nul :) »
    Je lui repropose de venir le soir mais il ne vient pas, il y a du boulot et il est trop crevé…
    La semaine suivante je lui propose de venir manger à la maison avec ma cousine dont il a fait la connaissance le jour du déménagement.
    Réponse : je suis pas friand du plan à 3 j’ai jamais fait :)
    Moi : t’es con : En tout cas c’est la dernière fois que je propose
    Lui : Tu es sèche

    C’est là que je découvre votre site ! Donc je deviens froide :)
    Il était temps !!!
    Je suis juste polie au boulot mais je l’évite. J’arrête les textos. Ca marche à peu près, il m’envoie presque toujours un message après que je sois partie. Mais ça reste léger, ça ne monte pas en intensité. On est plus en mode potes qu’autre chose.
    Du coup je lui propose un plan sex friend. Histoire de faire bouger les choses, de provoquer une réaction, de reprendre un peu la main.
    Il est ravi :)
    Mais il me remet un vent un vendredi soir ou j’étais dispo. On se voit enfin le samedi. On couche ensemble. C’est toujours aussi bien mais quelque chose a clairement changé…Beaucoup moins de tendresse.
    Le lendemain au réveil, on va manger un bout sur une terrasse à coté, on discute, et je lui demande ce qu’il pense de tout ça. Il me répond qu’il apprécie, mais ne développe pas plus que ça. Il me raccompagne à ma voiture. Je lui demande s’il est dispo le soir, il me dit que non, qu’il a un truc prévu avec ses potes.

    Et le lendemain aie aie aie….
    Dimanche, donc notre seul jour de repos en commun. Et je n’avais pas mes enfants, donc je caressais évidemment l’espoir qu’il m’appelle pour qu’on fasse un truc, une balade, une bouffe, un concert, n’importe quoi. J’étais à un barbecue chez des amis. 16h toujours pas de nouvelles. Texto pr prendre des news, il s’est levé très tard après une soirée arrosée. Je lui propose de passer le prendre en partant, et il me dit qu’il doit aller voir le match de foot avec ses potes…..

    Je pète un cable!
    Echanges de textos :
    moi : il n’y a pas beaucoup de place pr moi dans ta vie au final. Ca me rend triste.
    (1h apres toujours pas de réponse)
    moi : tu réponds même pas. Je suis vraiment trop conne…
    Lui : Si il y en a mais peut etre pas comme tu l’espères. Après je suis avec des potes, je vais pas rester sur mon tél toutes les 30 sec. Ne commence pas à dire des choses comme ça, ça va tout péter ! Tu veux ça ?? Moi non !
    Moi : je ne suis pas en colère je suis juste triste. Je n’ai pas du tout envie qu’on s’engueule. Tu es important pr moi, et je me sens conne car tu me manques »
    Lui : je compte pr toi, c’est gentil mais tu es pénible avec tes textos comme le précédent. Ensuite libre à toi de penser les betises auxquelles tu te forces à croire. Même si je n’en n’ai pas spécialement envie je crois qu’il va falloir remédier à cette situation sinon on va se détruire et ça va etre invivable ! Je ne peux pas faire le mea culpa à chaque fois que je prends un tacle. Tu as vraiment un caractère fort…

    Bim dans mes dents.

    Plus tard le soir :
    moi : pardonne moi ca ne va pas le faire. J’aurais aimé passer plus de temps avec toi. A peine une fois tous les 15 jours c’est trop frustrant
    lui : c’est triste de mon coté aussi mais ça doit etre le mieux pour que tu n’ai pas envie de jouer à Dexter sur moi

    Voilà…. J’ai bien ramassé ma gueule. Incompréhension. Sentiment d’inachevé.
    C’était il y a 10 jours.
    Depuis, je suis froide au boulot, forcément.
    J’ai toujours un texto qui suit dans l’après midi ou la soirée…
    Mais je lutte, c’est horrible. J’ai l’impression d’avoir raté un épisode. Et de passer à côté de mon âme sœur… On se connait par cœur, 4 ans d’amitié qui se transforment en amour malgré moi car lui l’a voulu… Et maintenant plus rien…..

    J’ai craqué lundi soir. Je lui ai envoyé un texto alors qu’il y avait des orages de psychopathes (il adore le bruit de la pluie sur les velux)
    « orages de dingue…tu dois etre en érection…. :)
    réponse :
    « c’est exactement ça, à 2 doigts de t’envoyer une photo :)

    Mardi :
    lui : »et voilà, je suis bloqué en mode érection !!! Merci, bravooo !!
    moi : j’ai rien fais
    lui : si…tes yeux….:)

    WTF ??? Virage dans ma tête. On continue de se chauffer, et je lui propose qu’on se voit jeudi soir. Il accepte, on se met d’accord pour se retrouver au pub. Mais avec cette connerie de coupe du monde, il y a 5 fois plus de monde que d’habitude. Il est bourré… Et comme il connait tout le monde, il papillonne d’une personne à une autre, dont 2 filles avec qui je le vois super tactile…

    Je me barre, un peu saoule mais très vexée. Je reçois un texto :
    « mais t’es plus là !!!!!  »
    je ne réponds pas
    le lendemain : « et alors on ne parle plus ! »
    moi : bonjour déjà
    puis « j’avais un truc ce matin, pas dispo »
    lui: « helloooooo ! ok ! a tout a l’heure ! Mais je me souviens pas que tu ai dis aurevoir :)
    moi : « ah mais c’était pas le concept de ne pas se parler ? Je croyais :)

    Et du coup au boulot il était beaucoup moins froid hier mais on ne s’est pas vus hier soir non plus… Il avait la flegme de venir chez moi même s’il me dit qu’il a toujours envie de moi….
    Je lui ai juste répondu pour cacher ma déception : « Dans sex friends, il y a sex pour info :) »

    Voilà, je suis franchement au fond du trou… Cette histoire me rend dingue. J’essaye de maitriser pour ne pas multiplier les erreurs mais j’en ai commises beaucoup trop c’est évident… Je ne sais plus quoi faire !!!!!!!!!!!!!!!!!!
    HELP

    • Voilà, je suis enfin sur ton message.
      Si je résume : collègue => pote => relation ambigüe => sexfriend que tu vois comme une âme soeur. Tu coures, il t’aime bien, mais ne veut pas s’investir plus que la tension qu’il y a entre vous. Toi, tu veux faire glisser cette relation sur autre chose (tu n’es pas dans un contrat sexfriend dans tes attentes ou comportement) et joue entre démonstration de sentiments et froids. Parce qu’au final, tu ne peux/veux pas lui formuler ta réelle attente, de peur qu’il refuse.

      J’ai un peu de mal à voir comment ça pourrait retrouver quelque chose de « sain ». Il y a trois choix :
      – soit il aime la relation telle quelle (il t’aime bien, il aime bien t’avoir dans sa vie, mais n’aspire pas à plus) et ça te convient, donc tu prends une distance (avec tes sentiments, dans ta tête et par conséquent dans ta relation avec lui)
      – soit tu fais le point sur ce que tu veux avec lui, pour toi d’abord et tu en parles calmement. Tu as bien sûr le risque qu’il refuse, mais tu es fixée sur les attentes que tu peux avoir.
      – soit tu restes dans cette dynamique qui semble pénible pour tous les deux…

      Ce n’est pas une situation facile et il n’y a pas de solution idéale :) . Qu’est-ce qui te correspondrait le mieux ?

  29. Bonjour,
    Alors l’amour au boulot, c’est une rubrique pour moi ça !
    Bon je vais essayer d’être brève.
    Je bosse depuis 4

  30. Anashka,
    Le cour hier s’est bien passé. Mais je suis un peu déçue car je pensais que nous passerions un bout de soirée ensemble après le cours. Il avait l’air fatigué, il me l’a dit. Et à la fin du cours quand nous nous sommes dit au revoir, il m’a dit, on se voit demain pour aller chercher ta cousine.
    ça faisait une semaine que nous ne nous étions pas vu en t^te à t^te, plus le dimanche théâtre annulé. Je pensais qu’il aurait aimé passer ce mercredi soir avec moi, d’autant plus que ma cousine est là pour 5 jours et que donc nous ne nous verrons pas en tête à t^te.
    Petite déception du jour, je ne l’ai pas sentie être pressé de me revoir. Mais peut être que je le suis pour rien…

    • Il n’est pas « pressée » dans cette relation. Il t’aime beaucoup, mais ça reste un plus par rapport au reste de sa vie. C’est l’impression qu’il m’en donne…

    • Anashka,
      Oui, je suis assez d’accord avec toi ;)
      Lui est un gros plus dans la mienne :)

      MA soirée d’hier a été plus que parfaite.

      Je l’ai donc rejoint au gymnase et avons pris la route pour l’aéroport parlant de tout et de rien.
      Il m’a redit lors d’une des discussions : « il manque plus que tu te trouves un mari qui te fasse des enfants ». C’est la troisième fois qu’il me dit ça. Alors, peut-être ne veut-il pas que je m’attache à lui… ou alors me sonde t-il ?
      bref…
      Nous sommes arrivés assez tôt à l’aéroport et sommes donc restés à patienter dans la voiture. Je lui ai remis son cadeau d’anniversaire à ce moment, lui racontant l’histoire du créateur du t-shirt que je venais de lui offrir avec l’inscription « j’ai toujours rêvé d’être un gangster ».
      Il a adoré l’histoire et le t-shirt, sachant que le créateur avait fait les inscription lui-même devant moi…
      Il m’a embrassé à trois reprises. Il était content.
      Il est sorti de la voiture pour appeler sa femme, il me l’a dit tout naturellement pour la prévenir qu’il rentrerait tard.
      22 heures, on récupère ma cousine. quel bonheur de la voir.
      Il a été parfait, il lui a m^me porté sa valise.
      Ensuite, il nous a demandé ce qu’on voulait faire qu’il pouvait nous laisser toutes les deux. Je lui ai dit qu’on pouvait prendre un verre tous ensemble avant qu’il parte. Je ne voulais pas qu’il pense que je fais appel juste à lui pour ses services.
      Il nous a proposé de nous emmener au bar d’un de ses amis, que j’avais rencontré une fois (2e ami à lui qu’il me présente).
      Nous avons bu un verre et avons diner. On a bien rit.
      Comme à son habitude, il était aux petits soins.
      Je lui ai dit que ma cousine était au courant de notre relation. Il était gêné et m’a dit être mal car ma cousine devait avoir une piètre opinion de lui.
      Ma cousine a dit que ce qui compte c’est que je sois heureuse.
      Nous sommes repartis du bar à 1h du matin. Ma cousine devait acheter du produit pour ses lentilles.
      En bon gentleman, il nous a emmené sur les Champs Elysées à la pharmacie qui est ouverte 24h/24.
      Puis, il nous a déposé à la maison.
      Je l’ai remercié de tout mon coeur pour ce qu’il avait fait pour moi, pour ma cousine. Je lui ai dit qu’il m’avait vraiment fait plaisir. Il m’a dit que lui aussi ça lui faisait plaisir.
      et aussi avec ma cousine on avait prévu de marcher toute la nuit dans les rues de Paris pour parler. Il m’a dit à trois reprises, » mais vous n’allez pas sortir, le mieux c’est de rester tranquille à la maison, à cette heure là il y a que des chiens dans la rue… »
      Bref, un peu jaloux ou alors très protecteur, ou un peu des deux. Ma cousine qui comprends le français l’a trouvé un peu jaloux car il insistait vraiment.
      Quand on s’st quitté, il m’a fait la bise. Il ma sourit gêné. Comme ma cousine était là, il est resté discret.
      Bref, belle soirée avec lui. Il a été parfait, parfait gentleman.
      Et aussi , tu sais quand il me parlait que je devais me trouver un mari, je lui ai dit que le jour où je trouvais un homme à ma hauteur, là je me lancerai, mais que je ne me braderais pas au premier venu.
      Voilà ma soirée.
      Il m’a dit que nous sortirons ensemble un soir pour danser, car je lui ai dit qu’avec ma cousine ce sera non stop. Il me dira quand.

    • C’est un bonne chose, ça lui permet de te voir dans ta vie, face aux personnes qui t’accompagnent et ça, c’est bien ! Tant mieux pour toi !

  31. Anashka,

    Le cour de boxe s’est très bien passé.
    Quand je suis arrivée, il était à l’entrée. Il m’a aperçu et son regard s’est illuminé. Il m’a fait la bise et nous avons marcher ensemble pour aller à la salle. Il me regardait et souriait attendri. Je lui ai demandé ce qu’il avait et là, il m’a passé son bras autour de mes épaules :)
    A la fin du cour, une fois chez moi. je reçois un appel de lui me demandait comment j’allais et si j’étais bien rentrée. Nous avons un peu discuté. Je lui ai demandé si on pouvait se voir demain. Il me le dira demain.
    Sinon, je lui ai demandé confirmation pour jeudi soir, si ça tenait toujours pour qui vienne chercher avec moi ma cousine à l’aéroport et la réponse à été oui pas de souci.
    Donc voilà, ça suit son cours :)

    • Effectivement. D’ailleurs, ça en est où ton histoire d’expatriation ?

    • Mon expatriation est tombée à l’eau. Soit disant pas de poste pour moi…
      Souviens-toi le fameux « je suis content, tu vas rester avec NOUS », sa réction quand je le lui ai dit ;)

      Ah, sinon, Anashka, au cours de boxe, c’est la troisième fois qu’un des boxeurs, me prend sous sa coupe, c’est à dire qu’il fait tous les exos à deux et mini combats avec moi. Il me fait travailler. Hier, tout naturellement, on s’est mis ensemble et on a plus papoté, fait connaissance : travail, lieu d’habitation… Il me plait assez. Grand, musclé, in dégage une force mais est très dous et attentionné. Ce qui m’attire chez un mec. On se taquinait pendant les exercices.
      En arrivant, il m’a fait la bise. et en partant, il est parti plus tôt. Un ami est venu le chercher. Je lui ai dit « tu pars déjà » et il m’a expliqué qu’il partait boire un verre avec son ami ect… et il m’a fait les présentations… Donc, je ne sais pas trop si je lui plais ou non, le fait qu’il me « fasse des cours particuliers »…
      A suivre aussi ;)

    • Attention, deux cibles dans le même lieu, c’est peut-être un peu risqué. :)

      Mais, ça fait du bien d’avoir des attentions :)

  32. Oui, je pense qu’il s’en rend compte et c’est pourquoi il est encore près de moi. Mais tu sais, j’ai de la chance de l’avoir aussi :) Je ne regrette pas d’avoir écouté ma petite voix intérieure.
    On en est qu’au début, mais nous vivons une jolie histoire.

  33. Oui voilà pour moi c’est amusant et excitant comme un préambule à une relation et pas juste une façon d’appâter l’autre pour se rétracter ensuite. :/
    Je ne suis pas assez sûre de moi pour « courir » après un mec, je comptais sur sa compréhension des signaux que je lui envoyés pour saisir les perches.

    • Si tu ne lui donnes pas la priorité (et que tu garde quelques temps tout ce qui est sentiment sous clefs), c’est justement l’occasion de jouer un peu sur SON jeu à lui, de le perturber et de voir où ça mène (ce que tu en apprends et si ça ouvre des portes). On peut regarder ça ensemble si tu veux :)

  34. Tu me rassures un peu, je n’ai pas rêvé sur les signaux.. Alors s’il n’a pas forcément envisagé quelque chose, pourquoi ce petit jeu de sa part? Se booster l’ego?
    Je trouve ça décevant si c’est un délire « allumeur ». Je me vois pas relancer le contact j’ai pas envie de me trainer à ses basques. Je pense qu’un mec est capable de voir si une fille est intéressée non?

    • Oui, mais on peut aimer le jeu de séduction en lui-même, sans rien attendre. C’est décevant pour les personnes pour qui la séduction est un préliminaire à la relation. Je le comprend, mais il y a des personnes pour qui ce n’est pas ça… :/

      Sans être à ses basques, tu peux continuer à le séduire, pour voir si tu peux le faire flancher (mais ne te concentre pas que sur lui et les attentes autour de lui ; tu risques de ne plus prendre de plaisir là-dedans)

    • Bonjour Anashka,

      Bon bah j’aurais dû regarder plus tôt son profil fb : il a quelqu’un depuis quelques mois. Du coup je comprends mieux le jeu de séduction sans suite.
      En fait je n’avais pas regardé les commentaires de ses photos, dont une fille qui fait comprendre qu’elle est la petite amie (mots d’amour).. Du coup je visite son profil à elle et là je vois sa photo de profil, « elle et lui » (ce que je trouve un peu puéril), et une autre photo de « couple » dans son album: manifestement c’est elle qui tient à marquer son territoire car lui ne fait pas mention de son statut!
      Bref je suis déçue mais aussi de lui et de ses goûts.
      Je ne sais pas comment je réagirai si j’étais amenée à le revoir. Des idées?

    • Tout dépend de ce que tu veux :
      – si tu veux garder le jeu de séduction pour le plaisir, tu ne changes rien (tout en sachant que tu joues pour jouer)
      – si tu ne tiens pas à garder ce jeu de séduction, tu reviens sur du cordial et pro…

  35. Bonjour Anashka,

    Je suis tombée sur le site et je trouve que tes analyses sont très fines et vraiment agréables à lire!
    Cet article m’a accrochée même si je n’ai pas exactement été séduite par un collègue de travail mais dans un cadre similaire et un peu délicat : c’est un enseignant et je suis son étudiante. Sauf que nous avons tous deux la même tranche d’âge (trentaine). Il m’a rapidement plu. Pendant tous ses cours (petit effectif) j’ai senti un intérêt particulier à mon égard (ses regards), mes interventions, mes réactions. J’ai tenté une approche « prétexte », il a réagi comme s’il voulait garder une distance, ç’en était même artificiel j’ai pensé, vraiment comme s’il avait peur de moi, et je précise que mon attitude n’avait rien d’offensif ni de clairement séductrice. Par la suite il m’a reparlé (toujours en rapport avec la formation), j’ai remarqué que son regard était focalisé sur mes lèvres quand je parlais seule à seul (j’ai même pensé qu’il était peut être malentendant ahah). Lors du dernier cours, j’ai supris son regard sur moi, il m’a fait un vrai sourire auquel j’ai répondu timidement un peu étonnée. Et lors de l’épreuve finale, j’ai vraiment senti qu’il était content de me revoir, tout sourire, même des petits gestes de connivence etc, au final je suis allée lui parler (gênée mais excitée par la situation), il m’a clairement montré des signes d’intérêts, de nouveau focalisé sur mes lèvres, mon décolleté, me jetant un regard de haut en bas, son trouble était visible. Puis encore petits saluts malicieux en partant. Là j’ai vraiment cru que c’était clair, on se plaisait et il allait y avoir de l’action maintenant qu’on peut sortir du cadre. J’ai attendu les résultats et lui ai écrit à ce sujet, il m’a répondu assez sympa mais n’a pas relancé l’échange. Surprise par ce décalage, je me pose des questions sur le sens de tout ça? Je ne pense pas m’être fait des films, il avait l’air vraiment émoustillé et attiré… J’ai pas pu me leurrer sur ces signes d’intérêts? Anashka j’aimerais avoir ton avis ;)

    • Je pense qu’effectivement il a été attiré. Mais, ce n’est pas pour autant qu’il a envisagé quoi que ce soit (même pas une partie de jambe en l’air)…

      Tu peux toujours le relancer sur un sujet, un questionnement mais tendant un maximum de perches pour une éventuelle conversation « live »…

  36. Anashka,
    Le cour de vendredi s’est bien passé.
    Il m’a dit qu’il envoyait moins de sms, et appelait moins car son tél portable est relié à l’ordinateur chez lui, sur le site de son opérateur et que sa femme checkait souvent son compte, sms et appels donnés et reçus… d’où son investissement à la baisse…
    Je lui ai fait lire un mot écrit sur mon portable pendant le cour : « que j’avais passé une bonne soirée m^me si elle a été courte et que je kiffais être avec lui ! » Comme lui me l’avait dit lors d’une soirée.

    Il m’a téléphoné après le cours.
    Il partait à Amsterdam tôt le matin avec son ami que je connais. Je lui ai dit que la prochaine fois, si il y allait seul, je l’accompagnerais. Il m’a dit que c’est pas question d’être seul ou pas, qu’il m’aurait bien dit d’aller avec lui , mais la voiture pro de son ami est une voiture 2 places et l’arrière est réservé au gros chien de son ami qui salit tout avec ses poils ect… J’ai trouvé sympa qu’il souhaite que je les accompagne.
    Il viendra me voir jouer au théâtre demain soir avec son ami et ensuite nous irons boire un verre avec mes amis d’enfance. En plus c’est son anniv, et donc je trouve d’autant plus chouette qu’il vient me voir le soir de son birthday.
    Une bonne soirée en prévision demain.

    • Alors, comment s’est passé cette soirée au théâtre ?

    • Bonsoir Anashka,

      Il n’est pas venu et je n’ai pas eu de ses nouvelles de la soirée ce qui ne lui ressemble pas. je me suis un peu inquiété, mais pas plus que ça pensant qu’il a dû avoir un souci sur place ou alors il a préféré faire la fête sur place… mais je pense qu’il m’aurait averti.
      ce midi, il m’appelle absolument désolé… son ami a eu des commandes supplémentaires et ils ont dû aller sur Bruxelles le dimanche et lorsque’il m’a tél il venait de rentrer sur Paris exténué et qu’il rentrait dormir. Il m’a dit avoir essayé de me tél mais qu’il n’arrivait pas à me joindre, que depuis l’étranger ça passait pas.
      vrai ou pas, je le saurai jamais…

    • Le plus confortable et bénéfique pour toi sur ce coup-là, c’est faire confiance ou garder une méfiance ?

    • C’est de faire confiance et d’ailleurs, je lui fais confiance. d’ailleurs, je ne me suis pas sentie du tout angoissée, juste déçue qu’il ne vienne pas.
      Je le vois ce soir en cours. Il fête son anniv avec le club de boxe.

    • Alors, ça a donné quoi ?

    • J’espère qu’il se rend compte, qu’il est chanceux avec toi, quand même… :)

  37. Anashka,
    Je profite d’une petite insomnie pour te faire un petit rapport de ma soirée d’hier…
    Déjà, il m’a téléphoné me proposant de repousser notre rv au lendemain… car il avait beaucoup sué lors de l’entrainement et qu’il préférait me voir dans d’autres conditions. Au bout de plusieurs minutes de pourparlers, il a cédé et ai venu me rejoindre chez moi ;)
    Il est resté de 21h30 à 23 heures. Il a été beaucoup plus câlin que d’habitude, beaucoup plus tendre, plus caresses… Il commence aussi a m’embrasser un peu plus, toujours sans la langue, mais déjà c’est plus fréquent. ‘pour mémoire, il n’aime pas embrasser, ce qui est pour mou frustrant car j’adore ça).
    De m^me, il n’aime pas faire les cunis, ce que j’adore aussi. Alors, c’est un peu frustrant aussi, car moi je donne pour son plaisir et en retour, non pas qu’il ne s’occupe pas de moi et de mon plaisir, mais le fait qu’il n’aime ni embrasser ni les cuni me laissent perplexe. Pour les cunis, il m’a dit qu’il devait etre inspiré.

    Alors est-ce une façon à lui de se préserver et de ne pas rentre affectivement en contact avec moi, enfin j’en sais rien.
    a part, cet aspect l, soirée parfaite, complicité et discussion…
    Il m’a redit être là dimanche soir pour me voir sur scène qu’il ne voudrait pas louper ça et qu’il fera son possible de rentrer de son week end à temps. Il viendra peut être avec son ami d’enfance qu’il m’avait déjà présenté.
    On a de nouveau parlé du séjour de ma cousine et de lui-m^me il m’a dit qu’il passerait une soirée avec nous.
    Il serait resté plus longtemps mais il devait se lever tôt pour emmener ses enfants à l’école.
    Donc, joli petit moment ensemble.
    J’attends ton avis sur l’aspect sexuel et le fait qu’il n’embrasse pas…

  38. Anashka,
    Le cour s’est bien passé. Il avait l’air content de me revoir. Nous ne nous étions pas vu depuis vendredi dernier.
    On a échangé souvent des sourires tendres. Il avait des gestes tendres. A la fin du cours, il m’a proposée que nous allions prendre un verre demain soir.
    Dimanche, c’est son anniv, nous passerons la soirée ensemble, il viendra me voir jouer au théâtre, puis comme mes amis d’enfance viennent me voir jouer aussi, du coup, il a accepté que nous allions boire un verre avec eux aussi. Nous finirons la soirée en t^te à tête.
    Il part en week end vendredi et rentre dimanche. Il part avec un ami de nouveau, il était déjà parti ce week.
    Je trouve tout cela positif, il cherche à passer du temps avec moi. Il n’est pas très appels téléphoniques et sms contrairement à moi. Mais il est présent et là c’est lui qui a proposé.
    Il m’a dit qu’il fera le nécessaire pour revenir de son week pour pouvoir me voir jouer.
    Et jeudi prochain, ma cousine arrive, et nous irons la chercher ensemble à l’aéroport. Il s’est m^me proposé de faire le guide touristique une journée avec nous et aussi de passer une soirée ensemble.
    Donc voilà pleins de choses de programmées :) voilà pleins d’attentions de sa part :)

    • Tout ça, c’est des bonnes nouvelles ! ca va être chouette ta cousine, lui et toi ! Il va découvrir un peu pus de ton monde :)

  39. J’essaierai de me le répéter à chaque fois que je serais en attente…

    Pour la fête, c’est tombé à l’eau… pour des raisons de planning et de coût…
    Mais c’est pas grave, il y en aura d’autres ;)
    En attendant, j’ai hâte de le revoir demain au cours. Il rentre de son week aujourd’hui.
    Je te tiens bien évidemment au courant :)

    • Je ne bouge pas :)

  40. Anashka,

    Tu sais, c’est déjà comme ça que je l’envisage, comme un ami/amant qui fait un bout de route avec moi jusqu’à ce que je rencontre l’homme qui sera en mesure de partager ma vie. Je ne cherche pas, mais je suis ouverte à toutes possibilités de rencontre. Là, par exemple, on vient de m’inviter à passer un week end dans le sud pour une méga fête où il y aura des potes célibataires. Je suis en train de m’organiser pour partir…
    Mais, n’empêche qu’en attendant, je me suis attachée à lui et que je ressens le besoin de le voir. Alors est-ce parce que c’est le début… peut être cela s’estompera avec le temps. Déjà, je me sens moins « angoissée » qu’au tout début.

    • Je sais que tu l’envisage comme ça :) Je pense que le reposer en mot, de temps en temps, permet de se resituer face à sa propre « angoisse » :)

      Tu me raconteras, cette fête ?

  41. En fait, par exemple, j’ai eu ce week end un week prolongé de 4 jours. J’avais un planning assez chargé entre la visite d’amis, mes répet de théâtre…
    Ce n’est pas comme si je n’avais que lui dans ma vie, c’est juste que je pense beaucoup à lui et qu’il me manque et que j’ai envie de le voir.
    Doc, la solution n’est pas d’être super occupée, puisque j’attends quand même.
    Ce que je fais qui m’apaise, c’est de lui envoyer un sms ou de l’appeler. Bref, d’être en contact avec lui m^me si l’on ne se voit pas.
    Dimanche soir, je ne l’avais pas eu depuis le cours de vendredi, je lui ai envoyé un sms lui demandant s’il avait des choses de prévues le soir. Il m’a répondu de suite. Il partait avec un ami et rentre demain.
    Le fait d’avoir eu un échange avec lui, m’a « rempli » ce moment d’attente.
    La, aujourd’hui, par exemple, j’en ressens pas le besoin puisque je l’ai eu hier.
    et j’espère à mon tour qu’il m’appelle demainn à son retour car je n’irai pas au cours de demain, ayant ma première repésentation de théâtre. Je ne l’appellerais pas et attendrais, si je n’ai pas de news de sa part, de le revoir mercredi au cours.
    Tes conseils sont bien évidemment les biens venus pour que je ne sois plus dans ce sentiment d’attente. Je pense aussi que chacun réagit différemment, moi c’est un besoin d’être rassurée je pense. Lui, ne doit pas fonctionner comme moi. Tu m’avais dit que cele ne voulait pas dire un manque d’intérêt de sa part.

    • Je n’ai pas l’impression qu’il manque d’intérêt, mais de facto, il est moins investi que toi. Peut-être que tu devrais vraiment te positionner comme célibataire qui cherche / attend cette relation longue dont tu parles et lui est un ami / amant qui t’accompagne un bout de route, mais ton regard n’est pas posé dessus :) Est-ce que ça e semble jouable ?

  42. Amoureux, je ne pense pas non plus… qu’il tient à moi oui, affection et tendresse oui.
    Hier soir, lors du cours, il a été attentionné comme à son habitude.
    Je lui ai demandé si on se voyait après le cours, que je ne savais plus ce qu’on s’était dit. ça l’a fait sourire. Il m’a dit « c’est vrai, tu aurais aimé qu’on se voit ? mais je ne pense pas, je crois que je vais rentrer ».
    à la fin du cours, nous nous sommes fait la bise. Il ne m’a pas appelé et donc moi non plus.
    Je vais lui laisser la distance, le laisser LUI revenir vers moi, même si cela me coûte. C’est ce qui est dur dans cette relation , d’attendre son coup de fil, d’attendre notre prochaine rencontre en t^te à t^te.

    • Comment tu peux faire pour profiter sans être dans ce sentiment d’attente ?

  43. Bonjour Anashka,

    Je me méfie des promesses aussi. C’est vrai que dès le départ, il m’a dit ce qu’il en était de sa situation.
    Penses-tu qu’il puisse éprouver des sentiments amoureux à mon égard ?
    Je sais que de mon côté, je tiens à lui. je peux dire que j’ai des sentiments à son égard.

    • Oui, c’est certain qu’il y a de l’affection et de la tendresse dans sa démarche. Après, est-il amoureux ? Je ne sais pas… Peut-être pas. Peut-être que son envie n’est pas là.

  44. qu’entends tu par clarté dans ses sentiments ?
    Moi, cela me convient, comme je lui disais, ça me convient si on arrive à se voir régulièrement et que tout se passe dans le respect l’un de l’autre. Si j’ai de l’attention et de la tendresse.
    Aussi, je sais que je ne pourrais m’éterniser dans cette situation, j’ai ma vie de famille à fonder, m^me si pour le moment j’aime ma vie telle que je la vie à ce jour. Je suis libre de faire ce que je veux de voyager, de faire mes passions…

    • Je me méfie des promesses. Cet homme ne t’en fait pas. Il te dit l’état de ses sentiments (plaisir d’être avec toi, respect) mais ne jure rien. Toi, tu peux te positionner. Tu peux vivre avec lui ce qu’il y a à vivre tout en laissant la porte ouverte aux rencontres pour cette vie de famille dont tu parles :)

  45. il m’a dit aussi à un moment pendant que nous mangions que ça le chagrinait de me savoir seule, que je méritais d’être avec quelqu’un de bien.

  46. Merci Anashka de suivre mon histoire. C’est avec plaisir et confiance que je partage cela avec toi.Tu ne vas pas être déçue de ce nouvel épisode ^^
    Nous sommes restés ensemble de 21h30 à 1h30 du matin.
    tout d’abord dans la voiture, nous avons fait une mise au point sur nos attentes respectives. Il a été très honnête en me disant que dès le début, il ne m’a pas caché qu’il avait une famille avec 4 enfants et que donc, il ne pouvait être disponible comme il le voudrait. Que je devais comprendre cela. Qu’il ne me faisait pas de promesses car il ne quittera pas son foyer. M^me si cela ne se passe pas comme il voudrait avec sa femme, il l’avait choisie en sachant qu’elle était comme ça. Elle ne lui a jamais dit je t’aime, elle ne lui fait jamais de câlins tendresse… Mais il s’est fait à celà, il s’est résigné. Et donc il a des aventures de temps en temps pour son équilibre. Je lui ai demandé s’il avait d’autres femmes en parallèle de moi, il m’a dit que non.
    Ensuite il m’a demandé ce que moi j’avais à gagner dans cette histoire, que ça ne devait pas être facile pour moi. Je lui ai dit que si on arrivait à se voir régulièrement, je m’y retrouverais en attendant de trouver l’homme qui partagerait ma vie. Que j’ai besoin d’attention, de câlin, de tendresse comme n’importe quelle femme. Qu’effectivement ce n’était pas confortable comme position pour moi. Il m’a dit, « surtout je ne veux pas me foutre de toi, je veux le respect avant tout entre nous. Même si on se voit et qu’on ne fait que de boire un verre en boit de chez toi, moi ça me va. Je suis là avec toi et je kiff. Je kiff d’être avec toi. »
    Je lui ai dit à mon tour que j’appréciais d’être avec lui, que j’avais besoin de le voir, de le toucher, mais que je savais très bien que je n’avais rien à attendre de plus de lui. Il m’a regardé avec un petit sourire me demandant si j’étais amoureuse… je lui ai dit que je l’aimais bien. Je n’ai pas voulu lui dire à ce moment que j’avais des sentiments pour lui.
    Je lui ai demandé s’il n’était pas marié, si il m’aurait épousée, si j’étais son style de femme. Il m’a répondu oui. Que j’étais sincère, dynamique, super jolie et que oui il aurait pu m’épouser.
    Chez moi, je me suis douchée le temps qu’il se gare et achète un peu de vin, que nous n’avons pas bu. Il m’a dit la prochaine fois, il m’achèterait des fleurs, qu’il y déjà pensé, mais vu l’heure tardive à laquelle on se voit, c’est fermé.
    Il m’a rejoint dans la salle de bain, et a commencé à me caresser tout en m’embrassant puis m’a laissé terminer de me préparer. Nous avons fait l’amour une première fois durant deux heures.
    Il n’aime pas embrasser, je lui ai poser la question, car il m’embrasse mais sans la langue. Je lui ai dit que moi j’adorais ça et que donc ça allait poser problème. Je trouve ça curieux qu’on aime pas embrasser. ça rend pour moi les ébats insipides, je me sens utilisée. Même s’il m’a embrassée plus que la première fois..
    Il ne sais pas beaucoup occupée de mon plaisir ou disons qu’il s’y prenait mal mais c’est à moi de lui dire la prochaine fois ce que j’aime afin qu’il me comble à son tour. LUi, ne se gêne pas pour me guider, me dire ce qu’il souhaite. Il faut que je lache prise aussi. Il m’a répété plusieurs fois que s’il y avait quelque chose que je n’aimais pas , il fallait que je le dise et ne me force pas.
    Après nos ébats, nous sommes restés dans les bras l’un de l’autre à nous reposer. à se câliner. Et quelques minutes plus tard il a remis ça.
    Nous avons ensuite grignoter ensemble tout en discutant. Il m’a confirmée sa présence au théâtre pour ma représentation. Il m’a aussi confirmée qu’il viendrait chercher ma cousine à l’aéroport avec moi. qu’on pourrait lui faire ensemble une visite guidée de Paris et sortir un soir avec elle.

    On s’est quitté avec deux petits baisers, il m’a dit j’aime pas embrasser mais bon… Je lui ai dit, mais tu as l’air fatigué il m’a dit qu’il ne s’était jamais senti aussi bien. ça m’a fait plaisir.
    Donc voilà un résumé. Je ne sais pas s’il a des sentiments pour moi, je ne pense pas… juste du respect et de l’estime, juste qu’il aime être avec moi.
    .
    Je le revois au cours vendredi, je lui ai demandé si on se voyait ce week end, il m’a dit qu’il n’était pas sûr. Mais que s’il me disait une date, il tiendrait parole.

    Voilà Anashka, j’attends ton ressenti.

    • J’attends surtout le tien. Je pense qu’il y a de la clarté dans ses sentiments et envies avec toi. Est-ce qu’elles te conviennent ? Est-ce que tu t’y retrouveras ?

  47. Bonjour Anashka… je suis tombée par hasard sur ton blog en tapant sur google « draguer un collègue »… je me suis sentie bête d’en arriver là donc j’ai lu pas mal de choses mais je me suis dit que ça ne servait à rien de t’écrire mais là j’ai vraiment besoin de tes conseils car tu as l’air d’avoir des conseils hors pairs.
    Je travaille dans une entreprise depuis 6 mois, et quand je suis rentrée de congés il y a deux mois, il y avait un nouveau dans un autre service sur lequel j’ai complètement craqué. J’ai besoin d’aller dans son service au moins une fois par jour mais c’était difficile de l’aborder car il y a 3 autres personnes dans son bureau, beaucoup moins jeunes que nous (nous avons 25 ans) et qui ne parlent pas, donc bon… puis un jour je l’ai vu manger seul dans la salle de pause alors que j’allais juste y chercher des couverts mais je n’ai pas su quoi lui dire, alors je lui ai envoyé un mail pour lui proposer que l’on mange ensemble parfois car je suis un peu lassée de manger toujours sur mon bureau. Il a répondu qu’en effet, ça serait très sympa. Depuis (c’était il y a 2 semaines), nous avons mangé plusieurs fois ensemble mais dans les salles de pause il y a toujours beaucoup de monde donc on ne peut pas vraiment parler qu’entre nous 2. Mais quand on y arrive il est tout géné au début et après on rigole beaucoup et je sens que je lui plais beaucoup…j’ai vraiment l’impression qu’on se retient de ne pas se sauter dessus. Le problème… c’est qu’il a une copine :( il n’en parle jamais, je l’ai juste su quand je lui ai demandé s’il vivait seul. Il s’intéresse beaucou à moi, me pose beaucoup de questions et retient tout ce que je lui dis. J’aimerais qu’il sache que je suis intéressée ! j’ai envie de lui envoyer un message « tu me troubles » mais je ne veux pas lui faire peur non plus. Comment je pourrais faire avancer un peu les choses?
    Un jour je lui ai demandé a aller manger à l’extérieur, il était d’accord, mais juste avant il a annulé prétextant qu’il ne se sentait pas bien… je pense qu’il a eu peur ?
    J’attends avec impatience tes précieux conseils :) merci!!

    • Est-ce qu’il t’a fait une autre proposition depuis ? Le texto, « tu me troubles » ne me parait pas une très bonne idée. Je serais plus pour proposer de boire un verre après une journée de taff, pour se détendre (genre, le jour même : « grosse journée, je rêve d’un bière fraiche, partant? »)…

  48. Anashka,
    Oui, je vais me nourrir de ‘ »il tient à moi », car malgré ce qu’il traverse, il est présent, pas autant que je le souhaiterais, mais au moins j’ai une explication claire et je pense qu’il fait de son mieux pour garder et nourrir cette relation.
    On se voit demain soir, je pense que nous aurons l’occasion de discuter.
    Je lui proposerais un diner à la maison pour le week end.
    Je pense qu’on peut traverser cette épreuve et qu’elle ne fera que de nous lier d’avantage.

    • Pense à lui laisser la place pour que LUI te propose des trucs, aussi :)

    • oui,
      j’essaierais d’alterner, il propose un truc, je propose un truc derrière…
      Comme pour ce soir c’est lui qui propose, donc je proposerai une soirée ce week end.
      En tout cas, tu auras mon rapport de la soirée :)

    • C’est vraiment sympa de ta part de me partager cette histoire. (C’est comme si je regardais un film, une histoire qui se déroule devant mes yeux ^^)

  49. Anashka,
    Rapport plus que positif de la soirée. Me voilà plus que rassurée par rapport à son intérêt vis à vis de moi :)

    Le cours de boxe s’est passée comme d’habitude… à la fin, je vais vers lui pour lui dire au revoir en lui faisant la bise. Il était derrière le placard donc à l’abri des regards des autres. Il a quand m^me regardé autour de lui et m’a fait la bise mais avec ses mains sur mes épaules, son torse contre moi et les bises appuyées et lentes.
    Il m’a dit je t’appelle dans quelques minutes. je lui ai dit ok.
    une dizaine de minutes plus tard, il m’appelle comme promis.
    Il me demande si je compte aller à l’entrainement demain. Je lui réponds non, que j’irais mercredi. Il me dit que donc mercredi, on ira boire un verre tranquillement tous les deux, qu’on se posrae tranquille ou alors qu’il achètera une bouteille de champagne pour passer la soirée tranquille chez moi. Je lui rappelle que je ne bois pas, il me dit « ah oui, c’est vrai » mais je lui dit « on boira du champagne pour ton anniversaire, promis » (c’est le 8 juin, l fête ses 42 ans ). Il était tout content.
    Il allait terminer la conversation, mais c’est moi qui l’ai retenu en lui demandant s’il était allée voir le médecin ect… depuis combien de temps il prend les anti dépresseurs ect… bref, je suis à son écoute et petit à petit il se confie à moi. Ses envies d’en finir, même s’il sait qu’il ne passera pas à l’acte, son ras le bol général, le travail répétitif qui le pèse, l’ingratitude des jeunes qu’il entraine, qui ne le respecte pas, le fait que son ancien employé du restaurant lui doit l’argent qu’il lui a volé dans la caisse depuis des mois, il m’a même dit que même avec sa femme c’était plus ça, avec ses enfants non plus, qu’il subissait le quotidien avec eux, que m^me eux ne le motivaient plus, que depuis 2006 il a des douleurs au ventre dus au stress, c’est depuis le décès de son papa et la naissance de son fils…
    Il s’est excusé, il m’a dit, je sais que je te raconte ma vie, mais c’est vraiment comme ça que je me sens. Je lui ai dit qu’il n’y avait aucun soucis, que j’étais là pour ça aussi.
    Ensuite il m’a dit « c’est comme avec toi, je commence un truc et je te laisse tomber. C’est pas que je te laisse tomber, c’est que j’ai la tête ailleurs et je suis de mauvaise compagnie. Tu dois croire que ça y est on a fait l’amour ensemble et donc je te calcule plus, je te jette. C’est pas ça, je suis pas comme ça, je suis respectueux, mais vraiment c’est pas ça en ce moment ».
    Je profite pour lui dire ce que je ressens. Que c’est vrai que moi aussi je dois me retrouver dans cette relation, que biensûr j’ai envie de le voir plus souvent, m^me si on se voit qu’une heure chez moi, on boit un verre on se caline un peu , moi ça me va déjà. Que même si on se voit pas, qu’il me téléphone, qu’on ne reste pas sans contact. Que je ne suis pas une princesse, des petits riens me rendent heureuses, on est pas obligé de se programmer des supers sorties. Il m’a répondu qu’il savait ça, mais que vraiment il est de mauvaise compagnie…
    Ensuite, il me dit que là il allait rentrer, mais qu’est-ce qu’il allait faire, ses enfants sont couchés… je lui ai dit qu’il pouvait passer. Il m’a dit non, qu’il passait pas, que ça n’avait rien avoir avec moi.
    Donc, on se voit mercredi. Il a terminé la discussion en me disant « je te fais un bisou » et moi « je t’embrasse ».
    j’ai été le plus positive possible en lui disant que ça allait passé, qu’il traversait une dure période mais que rien était figé, que ça allait s’arranger, qu’il devait bien prendre son traitement et voir l’évolution, car cela mettait plusieurs jours avant de faire effet.
    Ce que je prenais pour un manque d’intérêt de sa part, ou de la distance, ce n’est que sa façon de me préserver quelque part de sa mauvaise humeur, il ne veut pas me faire plonger avec lui. Je trouve cela très délicat de sa part et généreux finalement. Il ne m’a pas dit qu’il tenait à moi, mais me l’a fait comprendre ;)
    J’attends ton ressenti Anashka. Merci.

    • Ca ressemble au message que je t’ai marqué plus bas. Laisse le donner le rythme pendant cette période un peu compliquée pour lui et vois dans un mois si tu t’y retrouves (ou comment le faire bouger). Mais, oui, il tient à toi ce garçon…

  50. Je lui ai envoyé aussi que je ne savais pas quoi lui dire pour lui remonter le moral, juste que j’étais là s’il avait besoin.
    Il m’a répondu « merci »
    J’ai ajouté « là pour les bons moments et aussi les moins bons ;-) »
    Voilà, la suite ce soir au cours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top articles

La Femme qui aimait TROP…

Est-ce qu’une femme peut trop aimer un homme ?Laissez-moi répondre très simplement à cette question.Mesurer et comparer l’intensité de votre amour ou de celle...

Les 4 mots que tous les hommes rêvent d’entendre

Un homme est prêt à faire N’IMPORTE QUOI pour une femme s’il sent qu’elle croit VRAIMENT en lui.L’une des façons de caresser le « POINT...

Ceci le fera rester fou amoureux de vous jusqu’à ses 80 ans ! (et plus !)

Comment savoir si l’homme que vous aimez vous aime vraiment ?Est-ce quand il commence à vous dire « je t’aime » ?Ou quand il commence à vouloir vous...

Pour les Femmes qui ont une Grosse Paire de C…

Si cela ne vous fait pas peur… Je peux vous montrer comment rendre un homme littéralement accro à vous…… Parce qu’il existe un « secret »...

Comment éveiller l’hormone du plaisir chez un homme

Avez-vous déjà vu un homme au casino qui n’arrive pas à s’arrêter de jouer, alors qu’il ne fait que perdre de l’argent ?Pourquoi pensez-vous...

Les hommes ont-ils peur de leurs sentiments ? (Oui, mais voici ce que vous pouvez faire…)

Hello,Je reçois toujours autant de questions à propos d’hommes qui semblent avoir peur de séduire et surtout de s’attacher à des femmes bien…Je sais,...

Rendre l’homme qui vous plaît fou amoureux, même si vous êtes juste une femme «normale»

Récemment, vous avez rencontré un homme qui vous plaît vraiment ?Vous n’avez qu’une envie, c’est qu’il tombe amoureux de vous ?Mais ça vous paraît...