4 signes qui montrent que vous êtes dans une relation toxique – Partie 1

Par 27 Juil 2018 0 Commentaire

4-signes-relation-toxique

Souvent, l’amour, c’est beau. On se rencontre, on s’aime, on est heureux. Mais parfois, l’idylle tourne au cauchemar et l’on tombe dans ce que l’on appelle une relation toxique.

La particularité de ce genre de relations, c’est que les partenaires n’ont souvent pas conscience de ce que leurs rapports ont de malsain. Ils se font du mal, mais ils ne trouvent également pas la volonté d’arrêter et de passer à autre chose.

Alors quels sont les mécanismes qui se mettent en place dans ce genre de relation, et pourquoi est-il si difficile d’en sortir ?

Qu’est-ce qu’une relation toxique ?

Dans une relation toxique, l’un des deux partenaires peut être un manipulateur qui, par perversité, va chercher à profiter, rabaisser ou faire souffrir l’autre. Dans ce cas-là, le sadisme et la cruauté sont à l’œuvre.

Mais même si le terme de « pervers narcissique », par exemple, est de plus en plus utilisé, ce genre de profil reste heureusement très rare.

Mais le problème, c’est que vous pouvez vous trouver dans une relation toxique avec un homme qui n’a rien d’un pervers. Il suffit qu’il ait des objectifs différents (vous voulez une relation de couple/il veut juste un plan cul par exemple) pour vous faire entrer dans une relation déséquilibrée, qui engendrera beaucoup de souffrance pour vous.

Lorsqu’un homme ne veut pas s’investir dans une relation et qu’il se refuse à elle, une femme a tendance à le poursuivre ou encore à essayer de le convaincre, ce qui le fait fuir encore plus. Il se met alors encore davantage en retrait, entraînant des sentiments de peur et d’insécurité pesants chez sa compagne.

Alors pourquoi rester dans une relation toxique ? Peur de l’échec, peur du rejet, forts sentiments naissants, dépendance affective, etc., les raisons sont nombreuses pour une femme pour rester en couple avec un homme qui la fait souffrir…

Il faut dire qu’une fois qu’elles ont enfilé « les lunettes roses de l’amour », les femmes ont tendance à perdre tout esprit critique. La faute à l’ocytocine, l’hormone de l’attachement, qui aveugle les plus froides d’entre nous dès les premiers contacts physiques ! Il devient alors difficile, lorsque les sentiments s’en mêlent, de prendre le recul nécessaire et d’assumer la difficile décision d’arrêter.

Alors comment savoir de façon certaine que l’on est dans une relation toxique ? Voici 4 signes qui vous aideront à ouvrir les yeux.

Signe n° 1 : Vous êtes dans une relation toxique lorsque que vous subissez des montagnes russes émotionnelles constantes

Une relation toxique, c’est avant tout une succession d’émotions très fortes. A tel point que d’ailleurs, lorsqu’elle s’arrête, des femmes qui en ont pourtant beaucoup souffert tombent dans une certaine nostalgie. La vie leur paraît désormais si plate…

Lorsque son compagnon toxique lui en fait voir de toutes les couleurs, une femme peut sombrer dans la déprime. Dans un couple normal, ces états sont généralement passagers. Une conversation ouverte, un soupçon de communication, et le problème se résout de lui-même.

En revanche, dans une relation toxique, le problème est que la femme peine généralement à poser ses limites. Elle n’osera ou ne saura pas exprimer son mécontentement, par peur de perdre son compagnon et sa relation incertaine. La situation toxique va donc soit se prolonger et se résoudre difficilement, soit se reproduire à intervalles réguliers.

A l’inverse, au moment de la réconciliation, le bonheur n’en sera par contraste que plus fort. Et ce qui cimente les relations toxiques, c’est que bien souvent ces moments de bonheur existent bel et bien, et c’est aussi ce pour quoi elles sont difficiles à stopper.

Ainsi, une femme aux prises avec une relation toxique alterne les moments de bonheur et de déprime. Les sentiments sont exacerbés, plus on souffre et plus on s’aime lorsque la situation retrouve son cours normal.

Et ce sont là les ingrédients de la passion.

Signe n° 2 : On est victime d’une relation toxique lorsque l’on se sent tout le temps en insécurité

Dans une relation normale, il est fréquent de douter parfois et de craindre que l’idylle se termine. D’autant plus si l’on manque un peu de confiance en soi ou que l’on souffre des traumatismes de ses échecs passés.

Mais dans une relation toxique, cet aspect atteint des sommets : la relation n’a pas de base solide, puisque le partenaire aura tendance à plonger l’autre dans l’incertitude et l’insécurité. Par exemple, en exprimant son mécontentement, en menaçant de mettre fin à la relation, de tromper sa compagne…

En effet, souvenez-vous, le partenaire toxique est celui qui fuit pendant que l’autre le poursuit. Alors que la femme victime aura tendance à toujours marcher sur des œufs, pour ne pas risquer de blesser son partenaire, lui pourra se permettre une certaine impunité.

Et là encore, ce mécanisme ne révèle pas forcément une profonde perversité : c’est une réaction totalement humaine lorsque l’autre ne pose pas ses limites de se permettre de les outrepasser.

Pour une femme, bâtir une relation sécurisée est fondamental, ce qui explique notre obsession pour l’engagement. Mais dans une relation toxique, les rapports sont sans arrêt remis en question au gré des conflits et la peur de perdre l’autre est constante.

Ainsi, il n’est pas rare que les femmes dans la tourmente d’une relation toxique aient en permanence une boule au ventre lorsqu’elles retrouvent leur compagnon… Ainsi que le sentiment d’être en permanence éreintées.

Insécurité, peur, incertitude, mais également bonheur intense et passion, les relations toxiques sont pleines de paradoxe et nous mènent à nos derniers retranchements.

Retrouvez la semaine prochaine, dans la deuxième partie de l’article, les signes 3 et 4 qui montrent que vous vous trouvez dans une relation toxique. Et surtout, nous découvrirons des clés qui vous permettront de vous réapproprier vos limites pour sortir de ces situations de souffrance.




Commenter