Comment Vaincre la Jalousie ?!

vaincre sa jalousie

Satané sentiment qu’est la jalousie !

Avez-vous déjà (souvent ?) eu cette réaction négative à l’idée de perdre ce que vous aviez, au profit de quelqu’un d’autre ?

C’est un sentiment malsain qui peut nuire à tout type de relation : couple, amitié, et même professionnelle.

Souvent, il est difficile de s’avouer jaloux.

Mais les comportements qui s’en suivent peuvent tellement horripiler notre partenaire que la personne jalouse sait qu’elle doit y mettre fin.

Comment lutter contre la jalousie ? C’est ce que nous allons voir immédiatement.

Voici les 7 étapes qui vont vous aider à venir à bout de votre jalousie.

ÉTAPE # 1 = Regardez ce qui provoque votre jalousie

Il y a un terrain pour la jalousie.

Si vous avez déjà vécu des situations douloureuses liées à la jalousie, l’idée qu’elles puissent se reproduire risque de vous effrayer, et vous faire perdre votre objectivité et votre sang-froid.

Fréquemment, la jalousie se manifeste quand notre partenaire se lie d’amitié avec d’autres personnes (collègues, ex, personnes du sexe opposé, voisins…).

Pourquoi ? Parce que vous craignez que votre partenaire vous trompe partout, tout le temps, avec tout le monde.

C’est ce que les psy appellent « la peur de l’abandon ».

Vous stressez si votre ami passe du temps avec d’autres personnes, plutôt qu’avec vous.

Nous allons voir pourquoi c’est ridicule.

Si vous regardez Modern Family, souvenez-vous de l’épisode où Cameron jalouse Gloria parce qu’elle est naturellement plus maternelle avec Lily… que lui !! (Me? Jealous? – Saison 3, épisode 14)

ÉTAPE # 2 = Réfléchissez, réfléchissez, et réfléchissez encore avant de parler !

Quand vous sentez que vous êtes en train de bouillir et sur le point d’exploser et de péter un câble, ne pas réagir sera votre ticket gagnant.

Vous risqueriez de dire des choses que vous allez regretter.

Si vous observez votre mec parler avec une serveuse super canon, faites preuve de self-control et respirez profondément.

En deux mots : contrôlez-vous.

Un comportement jaloux et explosif peut facilement mener une relation à son terme prématuré.

Ce serait dommage, n’est-ce pas ?

Alors quand elles surviennent, rejetez immédiatement les pensées négatives, les peurs et les monstres cachés.

Non, votre mec n’est pas en train de vous tromper avec la serveuse canon, il lui demande seulement de réserver la table la plus romantique du restaurant pour votre anniversaire de rencontre… Allons !

Et puis la jalousie peut mener à la folie.

Vous avez vu Liaison Fatale ?!

Glenn Close qui pète un câble parce que Michael Douglas nie leurs coucheries ? Regardez le film, ça vous calmera direct sur vos élans de possessivité !

Ce moment où elle ébouillante vivant le petit lapin de la famille… Je n’en dis pas plus.

En plus, les hommes détestent les filles collantes.

ÉTAPE # 3 = Admettre que la jalousie est un cercle vicieux

La jalousie est une plaie parce qu’elle ne se fonde pas sur la réalité des faits, mais sur ce qu’on se raconte dans sa tête.

La jalouse ne réagit pas au comportement réel d’une personne, mais à la pensée négative qui naît du comportement de cette personne.

En d’autres termes, la jalouse réagit à un scénario qui l’effraie, qui lui fait peur, même si dans la réalité il pourrait bien ne jamais se produire.

La jalouse se dit qu’elle est nulle, que l’autre est meilleure, plus belle, plus drôle, plus intelligente, yada yada

Dès qu’elle va approcher des nouvelles têtes, elle va s’en méfier, perpétuellement.

Donc éviter les sorties et les rencontres, et se replier sur elle-même et étouffer son couple, et être encore plus triste et négative qu’au départ !

C’est pourquoi il faut briser ce cercle vicieux qui ne mène à rien.

ÉTAPE # 4 = Blinder sa confiance en soi

vaincre jalousie confiance en soi

La jalousie n’est pas un sentiment connu de tous et toutes.

Certaines personnes l’ignorent totalement. Pourquoi ?

Parce qu’elles ont une super confiance en elles, contrairement aux jaloux qui vivent perpétuellement dans « l’insécurité émotionnelle ».

La jalouse est persuadée que toute rivale est forcément mieux qu’elle.

La vérité, c’est que les gens sûrs d’eux savent qu’ils ne peuvent pas plaire à tout le monde.

Mais ils voient la vie du bon côté, le verre toujours à moitié plein.

Avoir des défauts n’est pas mauvais en soi, cela nous donne la possibilité de nous améliorer.

Et puis, n’oubliez pas que dans la vie, il n’y a pas d’échec, mais seulement des expériences !

ÉTAPE # 5 = Arrêter de se comparer aux autres

Je crois que c’est en fait l’étape la plus importante. Elle libère de tout !

Vous voyez des gens brillants autour de vous, des gens qui ont du succès, des gens à qui tout réussit… et vous croyez que tout va bien dans leur vie ?

Détrompez-vous !

Les milliardaires vivent dans l’angoisse de perdre leur argent, les top-models passent leurs journées à craindre de prendre un gramme, de brillants acteurs luttent contre l’alcoolisme ou la toxicomanie…

Ça vous fait rêver, ça, vous ?!

Moi pas.

Tout le monde connaît des problèmes en permanence. Mais ce sont autant de défis à relever au quotidien.

Et la différence entre les gens qui réussissent et les autres, c’est qu’ils acceptent de les affronter, et ne s’y soumettent pas.

Chaque être humain à sa propre personnalité et spécificité. Trouvez la vôtre, et cessez de dire que vous êtes moins bien qu’untel. C’est faux.

ÉTAPE # 6 = Ne croyez pas que votre relation doit être exclusive

Si vous ressentez de la jalousie quand vous voyez votre mec parler à quelqu’un, ou passer du temps avec un pote, posez-vous les questions suivantes en toute sincérité :

  • « Notre relation est-elle saine si nous vivons repliés l’un sur l’autre? »
  • « Ne s’enrichirait-elle pas si d’autres personnes apportaient leur contribution ? »

En effet, votre relation gagnerait à connaître des interactions avec d’autres personnes.

Donnez de l’air à votre couple.

Vous ne pouvez pas être l’unique centre d’intérêt de votre mec.

Alors commencez par vous.

Trouvez-vous des activités à faire, sans lui, lisez des livres de développement personnel, abonnez-vous à un club de sport, suivez une formation, participez à un cours de danse…

Bref, occupez votre esprit avec autre chose que sa personne, ça lui fera des vacances, et il sera d’autant plus heureux de vous retrouver après !

ÉTAPE # 7 = Ayez confiance !

vaincre sa jalousie et avoir confiance

Il est fort possible que vous ayez, pardon, que « la jalouse » ait souffert dans le passé du comportement de personnes en qui elle avait confiance.

Du coup, blessée, trahie, elle se méfie désormais.

Mais ce qui est dans le passé appartient au passé. Il n’y a pas de statistiques dans la vie.

Et ce n’est pas parce qu’une chose s’est produite une fois qu’elle va forcément se reproduire.

Et si vous êtes tombés sur des cons, eh bien malheureusement, ça arrive à tout le monde !

Mais la question à vous poser aujourd’hui, c’est : « ce mec-là, à mes côtés, est-ce qu’il a fait quelque chose qui justifie que je me méfie de lui ? ».

Si la réponse est non, il est important de ne pas lui faire payer les erreurs des autres, en le faisant passer pour un supposé criminel suspecté en permanence !

Ayez confiance en lui !

Si la réponse est oui, s’il a rompu votre confiance, alors peut-être est-il temps de pardonner. Et pardonner pour de bon.

Sinon, tôt ou tard, votre malsaine jalousie risquerait vraiment de mettre fin à votre relation, en le poussant vraiment dans les bras d’une autre, ou en le poussant vers la sortie.

C’est insupportable de se sentir surveillé constamment.

Donc posez-vous la question.

Et prenez la décision qui s’impose pour vous libérer de vos peurs et de votre jalousie une bonne fois pour toutes !

Votre mec vous dira merci J

PS : faites tourner à vos copines, je sais qu’elles en ont besoin…

Valerie Lafayette




Commentaires (2)
  • cpasmwa | 15 octobre 2017

    Bonjouuuur ! Si vous manquez d’inspiration pour vos articles, j’ai toujours quelques problématiques insolubles… :

    D’un côté, lorsqu’on grandit timide et sensible, on se rend compte qu’être sentimental n’est pas approprié, qu’on est à côté de la plaque en se faisant humilier à chaque fois. Si l’on écrit un poème dévoilant ses sentiments à une femme, on passe pour un con d’une autre génération et elle ne se donne même pas la peine de répondre.

    Certaines femmes vont même jusqu’à faire exprès d’attendre qu’on s’intéresse à elle pour sortir avec d’autres mecs devant nous pour nous démolir, et cela en boucle jusqu’à ce qu’on devienne complètement insensible. J’ai supposé que c’était parce que certaines essaient de nous transformer pour qu’on devienne conforme au paradigme selon lequel « être un homme, c’est ne pas avoir d’émotion », pour nous conformer à ces attentes. Ceci dit, une fois qu’on est devenu effectivement insensible, on n’arrive plus à s’y intéresser, donc ça ne mène à rien non plus.

    Il m’est arrivé également d’être confronté à des mecs donneur de conseils « car il savent s’y prendre avec les femmes ». L’un m’expliquait une fois que pour « réussir avec les femmes », c’est à-dire, dans sa conception des choses, coucher avec un maximum de femmes. Il faut « les prendre pour des bouts de viande », et que « le mieux c’est quand on ne les connaît pas ». Il me disait ça devant ça copine, qui préférait un homme comme lui que comme moi. Elle m’expliquait que pour se retrouver avec elle, il avait insisté pour coucher avec elle plein de fois jusqu’à ce qu’elle accepte, et elle m’avait dit que : « c’est comme ça que ça marche » . Personnellement, ce genre de discours et de comportements sont complètement opposés à mes valeurs et ma conception des choses. Ce qui est fortement curieux, de mon point de vue, c’est que les hommes que j’ai rencontré qui tiennent ce genre de discours n’ont pas de mal à se trouver quelqu’un. Pour moi, cela s’apparente à la culture du viol et du harcèlement, et bien évidement je préfère souffrir de solitude toute ma vie que de devoir me conformer à cela pour trouver quelqu’un.

    Mais on se retrouve alors confronté à la problématique suivante. D’un côté des femmes se plaignent que des hommes sont trop passifs, pas assez entreprenant. De l’autre, des hommes sont contraints à la passivité car il n’y a aucune option possible d’action qui est une issue agréable. Il m’est déjà arrivé de me faire traiter de « dragueur à deux balles » par une femme alors que je n’avais fait que répondre à ces démarches sans jamais être entreprenant donc je ne comprend pas. D’autant plus que j’aurais eu le cœur disponible pour une véritable histoire avec elle. J’essaie de plus en plus de ne jamais faire plus de démarche que la fille pour être sûr de ne pas être interprété de travers mais même comme ça parfois on s’en prend plein la gueule.

    On nous dit : « il faut être amoureux », mais quand on l’est on ne plaît pas. Si l’on rencontre une femme et qu’on attend d’être amoureux, soit elle aura déjà arrêté de nous voir depuis longtemps, soit elle va nous classer comme ami asexuel et sortir avec d’autres mecs qui vont plus vite. Si l’on essai d’aller plus vite en passant par une phrase orientée sexe – en espérant passer par le sexe pour avoir de l’amour et de l’affection ensuite – il y a une forte probabilité d’être mal interprété, de se faire traiter de #GrosPorc et que la femme en question aille ensuite faire son éternelle réflexion profondément dégradante et sexiste envers les hommes, du genre : « les hommes, c’est tous les mêmes ».

    Je pense aujourd’hui ne pas être le seul homme, à être sous pression de tellement d’injonctions paradoxales que la seule issue est de refuser l’action et d’apprendre à être heureux seul. A mon sens, les femmes devront de plus en plus devoir se confronter à faire des démarches pour que les relations hommes-femmes s’établissent, car elles ont beaucoup moins de risque à agir.

    On nous dit toujours qu’il faut être soit-même pour plaire, et quand on est soit-même, on n’est jamais ce qu’il faut. On est toujours obligé de changer. Moi j’en ai marre de passer ma vie à changer. Je reste moi-même tout seul, plus rien à foutre !! XD

  • Flept | 17 octobre 2017

    HEllo cpasmwa,

    C’est une question de cohérence. La première chose que je te conseille de faire, c’est d’identifier tes demandes. Que demandes-tu/cherches-tu ? A partir de là, tu pourras mieux identifier en ensuite attirer à toi ce que tu cherches. Comment ? Par un principe de cohérence. L’amitié appelle l’amitié. Sois amical et tu attireras à toi des amitiés. On cherche des partenaires qui répondent à nos demandes, conscientes ou non. Si tu veux trouver une situation sérieuse, sois quelqu’un de sérieux. Tôt ou tard, les choses se feront.

    Dans le même ordre d’idée, la croyance que la femme est un morceau de viande qu’il faut chasser ne peut te placer que dans des situations relationnelles découlant directement de ce type de croyance. Difficile de trouver un(e) partenaire de vie en assimilant la séduction à une quête charnelle. Il semble logique, cohérent, que ceux/celles-ci trouvent ainsi multitude de coups d’un soir sans prolongation (même si affinités).

    Être et agir comme on est induit surtout une identification et compréhension de ce que l’on cherche. Sinon, tu risques de créer un sas entre tes demandes et les expériences que tu vis, dans lequel peuvent se loger peur, insatisfaction, frustration…résultats de demandes jamais comblées.

    En réalité, il n’y a pas d’injonctions paradoxales…juste des messages incohérents ou qui te font croire qu’en agissant ainsi tu obtiendras ce que tu veux. Mais on en revient à la question essentielle : Que cherches-tu ?

    N’essaye pas d’utiliser des voies détournées (exemple : le sexe) pour obtenir ce que tu cherches (une relation). Là, tu risques d’appliquer un système incohérent…Sexe n’attire pas Relation. Sexe attire sexe. Parfois…il arrive que…(oui mais c’est une conséquence indirecte et non généralisable qui dépend également d’autres facteurs).

    Utiliser des vecteurs comme la lettre de poème, la rose ou autre…présuppose aussi la compréhension de mécanismes interpersonnels et psycho : pas d’excès de vitesse, être amoureux de l’autre ou de ce qu’il projette ?, attentes partagées par les partenaires… qui ont aussi leur lot d’influences sur telle ou telle situation.

    Le mieux, c’est de prendre conscience de qui tu es et de ce que tu cherches. Applique toi-même ce que tu cherches et tu finiras par l’obtenir. La patience, c’est aussi avoir confiance en demain. D’autres ont les mêmes demandes que toi.

    Garde courage.

Commenter