Comment Séduire quand on est « Moche » ?

Par 11 Mar 2016 19 Commentaires

seduire-quand-on-est-pas-beau

Aujourd’hui, j’avais envie de m’attaquer à un sujet finalement peu traité : comment draguer quand on ne rentre pas dans les standards de beauté ?

Manquer d’attrait physique peut être un véritable handicap dans notre société très tournée vers l’apparence. Et nier en bloc l’importance de la beauté n’est clairement pas la solution.

Dans cet article, je veux vous parler sans tabou. Exposer les choses telles qu’elles sont : relativement injustes mais pas dramatiques.

Je veux surtout vous rappeler ceci : nous avons tous un potentiel de séduction.

Explications.

Faire un premier bilan

Je ne suis pas là pour vous dire si vous êtes effectivement « peu attrayante » ou si ce n’est qu’une mauvaise perception de vous-même.

Je n’ai pas envie de vous dire que la beauté n’est qu’intérieure ou que le « beau » est trop relatif pour exister.

Ne pas se sentir attrayante peut être véritablement mal vécu. Oui, il faut relativiser, mais il ne faut pas non plus éluder le problème.

À partir du moment où une chose vous gêne dans votre vie, il faut réfléchir à des solutions concrètes. À commencer par faire un bilan sur vous-même :

Si votre physique ne vous convient vraiment pas ou vous handicape, il faut se poser cette question : est-ce que je peux y faire quelque chose ?

OUI ? Alors je change ce que j’ai le pouvoir de changer (si j’en ressens le besoin) !

Il y a forcément des aspects de votre apparence sur lesquels vous pouvez jouer :

  • Votre style : quelle que soit la façon dont vous vous habillez, celle-ci influence la personne en face de vous. Même lorsque vous ne vous préoccupez pas de votre style vestimentaire et pensez être neutre, c’est une information sur vous-même que vous donnez aux autres.
    Vous pouvez vous habiller de manière simple mais efficace, de sorte à être en valeur sans forcément devoir y consacrer 3 heures par jour.
  • Votre style de vie : Faites du sport, mangez sainement, ne lésinez pas sur les heures de sommeil. Quel que soit votre physique de départ, la beauté demande aussi du travail et des sacrifices.
    Charmez avec votre style de vie sain et votre corps tonifié. Le visage ne fait pas tout.
  • Votre charisme : ceci est un des points les plus importants. Travaillez votre posture, votre manière de vous exprimer, sachez vous imposer. La beauté lasse mais le charme reste.

posture

Prenons l’exemple de ces deux photos de l’acteur Rowan Atkinson, qui interprète le célèbre rôle de « Mister Bean ». Ce qu’il dégage est complètement différent, et pourtant, c’est bien la même personne.

Prenez conscience de vous-même et corrigez votre posture ! Bannissez les dos voûtés, les jambes et les bras fermés, les yeux rivés au sol. Et au contraire, prenez de l’espace. On doit voir que vous êtes là !

  • La chirurgie : Si l’un de vos défauts vous « pourrit » vraiment la vie depuis toujours et que vos finances vous le permettent, c’est une option à étudier.
    Bien sûr, c’est une alternative de dernier recours qui ne doit pas mener à l’excès…

exces-d-implants-mamaires-sur-une-jeune-fille

Ceci n’est absolument pas un excès, pas du tout.

NON ? J’accepte ce que je ne peux pas changer.

Bien sûr, il y a forcément des choses sur lesquelles vous n’avez aucune emprise. Et dans tous les cas, votre rumination ne changera pas les choses.

Nous avons tous de bonnes raisons de détester la vie : on naît avec une maladie, dans un pays en guerre, on vit loin de sa famille, on vit un amour qui n’est pas réciproque.

À partir du moment où nous ne pouvons rien faire, il faut savoir lâcher prise et réorienter son combat là où nous avons potentiellement de l’influence.

Il faut donc accepter ses défauts et ne surtout pas essayer de les dissimuler. Je pense notamment aux gens qui portent des vêtements amples ou très sombres pour éviter d’attirer l’attention ou les personnes de grande taille qui n’assument pas leur gabarit et tentent de se faire toutes petites.
Dissimuler, se cacher, c’est le meilleur moyen d’attirer l’attention sur vos points faibles.

Assumer et s’accepter, c’est se libérer d’un poids. Et c’est surtout très séduisant.

Deuxième étape : être réaliste

La deuxième étape est cruciale à comprendre. Chercher à vous améliorer physiquement ne suffira pas si vous n’avez pas un regard conscient sur la situation.

Et sans ce regard, vous risquez de tout rejeter en bloc face à l’échec et la difficulté, alors que vous aviez mis la meilleure volonté du monde à vous mettre en valeur.

Il ne faut pas se voiler la face quant à la réalité : la majorité des hommes accorde beaucoup d’importance au physique de leur potentielle partenaire (et les femmes sont finalement plus laxistes). Vous rencontrerez même des hommes qui font de la beauté leur critère numéro un.

De ce fait :

  • Il y aura des hommes que vous n’aurez jamais (mais je vous rassure, c’est le cas pour tout le monde).
  • La séduction vous demandera généralement plus d’efforts qu’une personne considérée comme « plus jolie ».
  • Mais souvenez-vous d’une chose : si c’est certes plus difficile, ce n’est pas irréalisable. Il n’existe pas de niveau de «laideur » où la séduction devient impossible. Ce sera peut-être impossible avec une personne en particulier, mais jamais de manière générale.
  • Vous devez simplement savoir où miser dans votre tactique de séduction. Il faut comprendre que vous ne serez peut-être pas la femme qu’il remarquera dès le début, il sera peut-être même complètement désintéressé lorsque vous discuterez avec lui les premières fois. Mais c’est normal. Il vous faudra susciter son désir. Et ça, ça se fera avec le temps et grâce à votre personnalité.
    Et ce qui fera la différence entre une fille lambda et vous, future séductrice, c’est que vous n’abandonnerez pas dès le début parce qu’il n’a pas au premier abord, « flashé sur vous ».

En conclusion, en acceptant que le jeu de la séduction soit plus difficile pour vous, vous acceptez les règles, vous n’abandonnez pas et mieux, vous pouvez faire des coups de maître.

Troisième étape : trouver SA valeur

Maintenant que vous acceptez les règles du jeu, vous pouvez abattre vos cartes et gagner la partie.

Travaillez votre charme

Savez-vous que seulement  7 % de la communication humaine passe par des mots ? Le reste se base sur la communication non verbale, les expressions du visage, le ton de la voix ou encore le regard.

Et bien, l’attirance se base sur la même logique ! L’enveloppe corporelle est ce qui nous attire en premier, mais sur le long terme, elle est loin d’être la raison majeure de notre attraction pour l’autre.

Ce qui nous fait tomber amoureux, ce sont les émotions que nous fait ressentir la présence de quelqu’un. Le charisme, la répartie, la compréhension, la confiance en soi, la singularité d’une personne nous charment.

Nous avons tous déjà connu des personnes pas forcément très jolies, mais qui dégageaient « quelque chose ». Un « je ne sais quoi » qui nous rendait folles.

Je vous assure que vous avez les capacités pour en faire de même.

Ne comblez pas votre physique par votre gentillesse

L’erreur à ne surtout pas faire est de combler ce manque de confiance en soi par de la gentillesse. Je ne dis pas qu’il ne faut pas être gentil, il faut l’être simplement avec ceux qui le méritent.

Ne tombez pas dans le cliché de « la fille pas très jolie mais gentille ». Les gens n’ont pas besoin de votre gentillesse à outrance, ils veulent voir votre force de caractère, votre singularité, votre valeur.

En étant gentille, la seule chose que vous gagnerez sera une place de favorite dans sa FriendZone !

Faites-vous confiance et aimez-vous

Usez plutôt d’autodérision pour prouver aux gens que vous avez conscience de vos « défauts », mais que chez vous, ce n’est absolument pas un complexe. Vous savez où sont vos atouts et vous avez assez d’assurance pour savoir que vous n’avez même pas besoin de « symétrie au niveau du visage » pour plaire.

C’est un peu une sorte de bluff, mais quelqu’un qui a confiance en sa valeur est quelqu’un qui attire sans même le vouloir.

Prenez l’exemple de l’humoriste américaine Amy Schumer. Si elle n’est pas « moche », elle ne rentre pas dans les standards de beauté non plus. Et pourtant, lorsqu’elle a été amenée à faire son discours de remerciement pour un prix qu’elle avait reçu, elle n’a pas hésité à dire : «  Je fais 80 kilos et je peux choper quand je veux ».  

 


 

Et pourquoi on y croit ? Parce qu’elle dégage tellement de confiance qu’elle en devient vraiment belle.

Alors soyez Amy Schumer, soyez le meilleur de vous-même.

Relevez le challenge. Et si vous y arrivez, votre beauté  sera beaucoup plus séduisante et envoûtante que la beauté classique, telle qu’on se l’imagine.

 

Christellesi t’es moche tape dans tes mains.


Séduire CET Homme

Comment séduire LE mec que vous convoitez – même si la situation semble compliquée... Un guide "étape par étape" pour faire tomber amoureux un ami, un collègue...

> Découvrez Séduire CET Homme



Commentaires (19)
  • Grammar Nazi | 11 mars 2016

    – Ne pas se sentir attrayante peut être véritablement mal vécu*

    – Rowan Atkinson, qui incarne le célèbre rôle de « Mister Bean » => Rowan Atkinson incarne « Mister Bean » ou interprète le rôle de « Mister Bean », mais pas les deux ensemble

    – Si l’un de vos défauts vous « bousille » vraiment la vie depuis toujours => « pourrit » aurait été plus approprié, d’autant que « bousille » apporte trop peu stylistiquement pour légitimer l’invention d’une expression

    – ou les personnes de grande* taille*

    – c’est le meilleur moyen de montrer du doigt aux autres vos points faibles => bancal, « attirer l’attention sur vos points faibles » est plus concis et plus efficace

    – Chercher* à vous améliorer physiquement ne suffira pas

    – alors que vous aviez mis toute la bonne volonté à vous mettre en valeur => bancal, « toute la meilleure volonté du monde » serait plus juste

    – la majorité des hommes accorde* beaucoup d’importance

    – de leur potentielle partenaire (et les femmes sont finalement plus laxistes).* => le point doit venir après la parenthèse

    – il sera peut-être même complètement désintéressé les premières fois que* vous tenterez de discuter avec lui

    – vous n’abandonnerez pas dès le début parce qu’il n’a pas,* au* premier* abord*, « flashé sur vous »

    – Ce qui nous fait tomber amoureux, ce* sont* les émotions que nous

    – mais quelqu’un qui a confiance en sa valeur* est quelqu’un => sans virgule

    – la beauté classique, telle* qu’on se l’imagine

    Verdict du conseil de classe : avertissement infligé à Christelle, qui retombe dans ses travers de « Dark Christelle » après quelques articles pourtant impeccables. Inutile d’éteindre votre flambeau et d’emporter votre sac à dos (il m’est d’avis que certain-e-s ne me le pardonneraient pas). :)

    • Christelle | 14 mars 2016

      Décidément ! Ce n’est pas le redoublement que je mérite, mais bien des cours d’orthographe intensifs !

      Heureusement que Grammar Nazi est là. Il va finir à la longue par être proclamé nouveau (nouvelle?) secrétaire de rédaction. ^^

      • Grammar Nazi | 14 mars 2016

        Fais gaffe, je pourrais être tenté d’accepter ton offre d’emploi. En plus de voir mon salaire (parfaitement exorbitant) déduit du tien, j’ai quelques menues exigences de rien du tout :
        – une loge à mon nom avec des roses fraîches tous les jours (si je dois te donner des cours d’orthographe, autant que ce soit dans un cadre agréable)
        – des paninis et du Fanta à volonté (on corrige mal le ventre creux)
        – un abonnement illimité à BeIn Sport (pour suivre le championnat du monde d’orthographe)

        • Christelle | 15 mars 2016

          Au vu de la crise que traverse le monde du journalisme, je crains fort que vos exigences ne puissent pas connaître de réponses favorables.
          Toutefois, le cas du Panini/Fanta me titille. Bien nourrir ses troupes, c’est quand même important !

  • Shanna | 11 mars 2016

    Merci Christelle, pour ce nouvel article, toujours aussi intéressant et creusé que les précédant. Lorsque l’on se sent « moche », qu’on le soit réellement ou non aux yeux de la plupart des gens, on agit souvent de telle sorte que notre charme naturel est complètement effacé. Ce qui rend une femme belle et remarquable, plus que les traits physiques, c’est lorsqu’elle se montre rayonnante dans son attitude (par sa posture, sa coiffure, sa tenue, son maquillage sans que cela soit un moyen de se travestir pour autant, mais aussi la confiance en elle que l’on peut lire dans son regard). Le regard e lui-même peut dégager une véritable aura, magnétique. Il faut croire en soi, et en ce que l’on dit pour charmer l’autre… Bien entendu, lorsqu’on est complexée, c’est très difficile. Pour s’apercevoir de son propre charme, c’est intéressant de faire de la photo et d’observer comment on arrive à plaire à certaines personnes. Cela aide à accepter ses défauts et tirer partie de ses qualités. Je précise aussi que l’âge peut aussi révéler la beauté d’une femme en lui donnant plus de caractère.

    • Christelle | 14 mars 2016

      Exactement !

      C’est vrai que j’ai souvent entendu dire que la photo était une bonne thérapie pour (re)prendre confiance en soi. Ça aurait été une bonne piste à mettre dans l’article !

      Et je suis d’accord concernant l’âge. J’ai un ami qui me disait d’ailleurs qu’il préférait les femmes mûres parce qu’elles font beaucoup plus « femmes ». Or avec l’âge, on arrive plus facilement à s’assumer. Je pense que ça vient, en partie, de là.

  • Ortho | 11 mars 2016

    « Amy Schumer »

    « envoûtante »

    Pour pinailler ;-)

    • Christelle | 14 mars 2016

      Vous ne pinaillez pas, c’est nécessaire ;) Les fautes ne sont plus là ! (Du moins, dans cet article…)

  • Kaius | 12 mars 2016

    Salut , je trouve que cette article est plutôt bien rédigé et j’ai pris un réel intérêt à le lire néanmoins je dois dire que quasiment ( sauf 2 ou 3 d’après mon expérience ) tous les hommes que j’ai côtoyé mette le physique ( tête et le corps ) comme critère numéro 1 . Après il est vrai que je préférerais être en couple avec une fille plutôt mignonne (sans être vraiment belle) , avec une bonne personnalité plutôt qu’avec une fille hyper belle ,casse pied , arrogante et qui n’a absolument rien dans la tête mais de là à me mettre avec une fille qui a une tête qui ne plait pas , certes qui a confiance en elle et qui a de la personnalité ce n’est pas possible , à moins qu’elle a un corps vraiment attirant …

    • Christelle | 14 mars 2016

      Merci Kaius pour ton témoignage !

      Selon moi, beaucoup d’hommes pensent mettre le physique en critère numéro 1 mais dans la réalité, c’est légèrement différent. Tu donnes un exemple où la fille + jolie est arrogante et casse-pied, mais je peux t’assurer que même si elle est sympathique et intelligente, s’il n’y a aucun feeling entre vous, tu vas privilégier la fille mignonne. Ce qui veut dire, que même si le physique compte pour toi, la beauté ne sera pas le critère 1. Pourquoi ? Parce qu’on a besoin de stimulations. Avec une fille jolie mais dont la personnalité ne charme pas, et bien on s’ennuie. Sa beauté nous lasse.

      Après, je t’accorde que la beauté joue énormément. C’est ce qu’un homme voit en premier donc oui, il base ses premières impressions en grande partie sur ça.

      Et dans le cas où son physique ne te plaît vraiment pas, alors oui, c’est différent. Il y a plusieurs scénario possible :
      – Soit tu finis par la trouver belle tellement elle te plaît mentalement (et si ça peut paraître difficile à croire, oui c’est possible. L’amour enjolive tout.)
      – Soit tu fais partie de ces mecs qui font l’impasse sur le physique (et même si ce n’est pas ton cas, ça existe.)
      – Soit effectivement, la relation s’arrêtera au stade de l’amitié. Et c’est la vie ! Cette fille trouvera quelqu’un qui ne sera pas gêné par son physique.

  • yeti | 12 mars 2016

    J’adore j’adore j’adore.

    Et je valide : même dans l’esprit d’un mec le physique est loin de tout faire !

    • Christelle | 14 mars 2016

      Merci ! :D

  • Mathilde | 20 mars 2016

    Salut !

    Etant une jolie fille, l’article ne s’adresse pas à moi (mais je l’ai lu quand même). Et tu as bien raison, la beauté ne fait certainement pas tout. À l’époque j’étais aussi jolie que maintenant (càd que j’avais la même tête, même coupe de cheveux, bien fichue pareil) mais je ne me sentais pas très bien dans ma peau, je me sentais toujours « pas à ma place » en société, comme si je prenais trop d’espace et j’avais du mal à aller vers les autres. Et je ne comprenais pas pourquoi, alors que j’étais pourtant belle, aucun gars ne me draguait, alors que mes copines moins jolies avaient plus de prétendants. Et tout d’un coup j’ai eu un gros gain de confiance en moi, et j’ai commencé à être plus à l’aise socialement et à me sentir mieux dans mon corps, et là ça a marché. Hop je plaisais à tous les gars que je voulais, tout était devenu facile, pourtant je n’étais pas objectivement plus jolie qu’avant.

    J’ai eu aussi par la suite plusieurs expériences, où je sortais avec une amie à moi qui ne correspond pas aux standards de beauté actuels (elle est atteinte de nanisme). Lorsque je ne me sentais pas en confiance (c’est arrivé aussi par la suite), elle séduisait beaucoup plus facilement que moi, et c’est évident que ce n’était pas pour des raisons physiques. (elle m’a même une fois piqué le mec que je draguais, mais sans rancune hein, c’est de bonne guerre, et puis c’est elle qu’il voulait et pas moi au final)

    Bref juste 2 petits exemples pour appuyer ton article ! Bonne continuation =)

    • Christelle | 21 mars 2016

      Merci Mathilde pour ton témoignage :) J’espère que ceux qui ne croient pas au pouvoir du charisme et de la confiance en soi liront ton commentaire !

      Au faite par simple curiosité, quel a été le « déclic » qui t’as permis de reprendre confiance en toi ?

      • Mathilde | 22 mars 2016

        On va dire que j’ai un peu forcé la chance ! J’avais des problèmes de phobie sociale, donc pour moi c’était dur d’aller vers les autres et d’avoir des discussions à l’aise avec eux. Les soirées avec beaucoup de monde que je ne connaissais pas étaient pénibles pour moi… Et un jour j’ai décidé de rentrer dans une société d’étudiants (avec un rituel d’entrée, qui organise une pièce de théâtre par an où les membres écrivent des sketches et des chansons et les interprètent entre autres).

        D’abord à chaque fois que j’y allais j’avais mal au ventre, le coeur qui battait la chamade, la méga trouille. J’ai même eu parfois envie de pleurer (je ne connaissais personne). Les premières fois étaient très difficiles, mais j’ai continué. J’ai même accepté de jouer et de chanter lors de la théâtrale, alors que je ne l’avais jamais fait (pour le chant j’étais plus à l’aise, j’ai une formation de chant classique et même si là c’était plutôt cabaret, j’étais quand même au moins sûre de bien chanter). C’était DUUUUUR ! J’ai voulu arrêter 10 millions de fois, je pleurais avant les répètes, mais je me forçais à y aller. La première répétition j’étais horriblement mauvaise, mais j’ai continué. Finalement, le jour de la première, j’ai réussi, c’était toujours pas très bien, mais j’avais tenu et mes progrès étaient juste énormes. C’est là que j’ai eu le déclic, je me suis rendue compte que ce soir là, je plaisais à pas mal de mecs, mais j’étais surtout bien plus à l’aise. À partir de là, j’ai eu progressivement de plus en plus de facilité, avec des hauts et des bas bien sûr. Maintenant je plais même avec mes lunettes et pas maquillée (un peu moins mais ça marche quand même).

        Tout ça pour dire que je l’ai cherché, je mj’en suis donnée les moyens et j’en ai chié (pardonne moi l’expression). Je me suis rendue compte que j’étais capable de beaucoup plus que ce que je croyais et je pense que c’est ça qui a fait la différence.

        Voilà, ej crois que j’ai tout dit =)

        • Christelle | 23 mars 2016

          C’est vraiment un beau témoignage. Comme quoi TOUT est une question d’état d’esprit.

          Et aussi une histoire de « déclic ». J’en ai eu plusieurs moi aussi, et c’est ce qui m’a permis de grandir et avancer dans ma vie.
          C’est pour ça que j’ai tendance à me dire que, malgré tous les conseils que je peux donner, je ne pourrais pas aider les autres à changer tant qu’ils n’auront pas ce déclic.
          Et pour l’avoir, ça ne peut venir que de soi-même.

          Enfin bref, je te trouve très courageuse ! Bonne continuation :)

  • Zé-po | 24 mars 2016

    Bon article, malgré quelques petites choses que j’aurai rajouté, et original comparé à ce qu’on peut voir d’habitude.
     » Associer beauté et pouvoir de séduction, ce serait mêler deux choses complètement différent « 

    • Christelle | 24 mars 2016

      Merci ! Effectivement, je n’ai sûrement pas tout dit, c’est un sujet qui mérite beaucoup plus que quelques pages.
      Quelles sont ces petites choses que tu aurais rajoutées ? :)

  • pixelline | 5 mai 2016

    j’ai ris, on dirait moi cette nana, j’ai tout à fait le même genre d’humour et pourtant … je ne plais absolument pas au même titre que pour elle ca n’est son humour qui fait son charme.

    non.

    elle est belle et 80 kg pour 1m70 (ou +, je ne sais pas combien elle mesure) ca n’est pas du tout ronde pour moi. à peine un peu plantureuse à la limite :)

Commenter