Ce que vous Devez savoir sur votre Partenaire avant l’engagement

Par 8 Mar 2016 4 Commentaires

connaître-lautre-avant-engagement

 Je ne sais pas si ceci est particulier à notre époque, mais je constate depuis plusieurs années que nous sommes relativement nombreuses à nous mettre très rapidement en couple.

Entre le moment de la rencontre et l’officialisation de la relation, finalement, tout s’est passé très vite. On se rencontre, on se plaît, on couche ensemble, ça a l’air de matcher plutôt bien, on tente et on verra bien !

Pourquoi pas, après tout. De belles histoires peuvent en aboutir.

Mais d’une certaine manière, c’est jouer à la loterie. La rapidité de l’engagement vous a-t-elle laissé entrevoir toutes les facettes de votre partenaire ? Le temps d’évaluer votre véritable compatibilité ?

Pour les plus pragmatiques d’entre nous, pour celles qui n’aiment pas laisser le hasard décider, voici les points que vous devez éclaircir avant de véritablement vous engager avec votre partenaire.

Pourquoi on s’engage si vite ?

Plusieurs explications peuvent nous amener à rapidement nous engager (et sont loin d’être à blâmer) :

  • La pression sociale qu’entraîne parfois l’âge. Et quitte à revoir ses critères à la baisse, on veut se caser à tout prix parce que notre entourage, la société, notre horloge biologique nous font comprendre « qu’il est temps ».
  • L’effet de contraste. Les coups de cœur sont rares. Parmi la quantité d’hommes que nous croisons dans la rue, dans les bars, sur les applications de rencontres, combiens nous donnent réellement des frissons ?
    J’avais lu que nous avons environ trois véritables coups de cœur par an. Et encore, ceci est la probabilité la plus haute. Parfois, nous pouvons passer des années avant de véritablement nous emballer pour quelqu’un. Alors après une traversée du désert, lorsque pour une fois tout se passe bien avec un homme, on se lance pour ne pas rater le coche.
  • On ne veut pas stagner dans une relation d’entre-deux. Cette période où la relation prend des allures de couple, mais rien de concret ne suit. Ce manque d’étiquette nous dérange, et nous ne savons pas comment nous positionner. La relation n’est pas claire et tout est à définir : l’exclusivité, la fréquence du temps passé ensemble, le degré d’engagement dans la vie de l’autre. Bref, autant se déclarer en couple pour éclaircir tout cela et parce que les relations sans engagement, ce n’est pas votre truc.
  • S’engager est une manière de découvrir l’autre. On sait que si la relation ne dépasse pas un certain stade, on ne découvrira pas tous les aspects de notre target. Alors on est pressée de passer à l’étape suivante.
    Par exemple, décider d’habiter ensemble est une façon de voir si la routine de tous les jours ne brise pas la relation.

Mais nous sommes aussi parfois poussées par de très mauvaises raisons :

  • On se sent seule et on veut éviter à tout prix le célibat.
  • On veut faire plaisir: à notre target, à notre famille, à notre chat Simone.
  • On s’est emballée beaucoup trop vite et on a extrapolé, idéalisé notre target.

Projection + Illusion = Bobo

Notre tendance à idéaliser une target est très récurrente. Les OI, obsessions amoureuses sont d’ailleurs très courantes.

En rencontrant un homme qui nous plaît, nous projetons tous nos désirs et nos attentes sur lui. Au début, nous n’aimons pas ce qu’il est réellement, mais la représentation que nous nous sommes faite de lui.

Et lorsque la réalité éclate, la désillusion est d’autant plus dure. (Le phénomène est d’ailleurs applicable aux hommes, d’où leur aptitude relativement récurrente à disparaître du jour au lendemain)

Il est donc important de garder en tête que, quand bien même vous avez la sensation de connaître votre target depuis toujours, vous ne le connaissez pas. Il est impossible de connaître l’entièreté d’une personne en deux, trois ou six mois (et même, est-ce qu’une vie suffit ?).

Communication + Certitude = Gros lot

Il est aussi important de ne pas supposer ce que veut, aime et pense votre target. Demandez-lui clairement ce qu’il attend de cette relation :

  • Est-ce qu’il a envie de voyager ? Après un an de relation, il vous annonce qu’il veut partir vivre quelque temps en Bolivie. Vous tombez des nues lorsqu’il vous confie qu’il avait déjà prévu de le faire avant de vous rencontrer.
    Est-ce que vous auriez tenté cette relation si vous saviez que cela inclurait une relation à distance ? C’est le genre de choix que l’on préfère faire avant de tomber amoureuse.
  • Est-ce qu’il veut être père ? Cela peut paraître prématuré, surtout si vous êtes encore jeune, mais si vous n’envisagez pas de fin à cette relation (ce que je vous souhaite), mieux vaut être sur la même longueur d’onde.
    Peut-être que la personne que vous rencontrerez à vos 20 ans deviendra votre mari et après 10 ans de relation, mieux vaut ne pas découvrir à ce moment-là qu’il ne veut absolument pas avoir d’enfant (true story).
  • Est-ce qu’il veut se marier ? Surtout de nos jours, le mariage n’est pas un désir instinctif. Alors si c’est un de vos objectifs personnels, assurez-vous qu’il soit réciproque.
  • Quel est son rapport à la sexualité ? Le sexe est important dans un couple. Du moins, avoir relativement le même rapport à la sexualité est important.
    Si la compatibilité sexuelle peut évoluer au fil de la relation avec le renforcement de la confiance et l’attachement, une dépendance et une liberté complètement opposées peuvent détruire une relation et l’infidélité, vous guetter.
  • Quel est son rapport à l’argent ? Est-ce qu’il claque tout son argent chaque 1er du mois, est-ce qu’il est radin à outrance ?
    On ne va pas se mentir, l’argent, c’est important. Non seulement parce que vous allez devoir gérer ensemble vos finances, votre patrimoine, mais parce que vous aurez (probablement) à charge des enfants, des responsabilités. Et vous n’avez sûrement pas envie de devoir porter seule et à bout de bras la fratrie.
  • Quelles sont ces ambitions dans la vie ? Être avec un homme qui ne souhaite que le confort de la routine alors que vous êtes ultra ambitieuse ne collera pas. Et inversement. Exceptions de côté, l’homogamie est de vigueur en amour.
    Prenez l’exemple du film « Le loup de Wall Street » où Jordan Belfort, trader, quitte sa femme coiffeuse pour une magnifique mannequin après avoir fait fortune. C’est triste mais c’est en partie la réalité.
  • Quelle relation de couple souhaite-t-il avoir ? A-t-il besoin d’exclusivité, de complicité mentale, physique. À quelle fréquence aura-t-il besoin de vous voir ? Est-ce que sa femme passe avant ses potes, sa mère, ses passions ?

Bien sûr, la communication ne suffit pas à connaître l’autre. Vous devrez inévitablement passer par certaines situations pour découvrir tous les aspects de votre target. D’où l’importance de prendre son temps.

Comment réagit-il face aux conflits ? Ceci est un point crucial car une relation avec un homme se passe (globalement) toujours bien au début. Et c’est souvent face à une situation de crise que nous découvrons un tout autre visage. Nous pouvons découvrir sa lâcheté, sa malhonnêteté, son manque d’intérêt pour nous, son degré de violence…  Ou au contraire, sa force, sa compréhension, sa maturité.

Oui mais…

« De toute façon, c’est impossible de trouver la personne parfaite. Donc pourquoi se prendre la tête ? »

C’est vrai. Il faut partir du constat qu’il est impossible de trouver le partenaire parfait. Par contre, ce qui est possible, c’est de trouver l’homme idéal pour vous. Une personne dont les défauts et points de mésententes vous paraissent acceptables au vu de vos ambitions et envies.

« Est-ce que je peux m’engager sachant qu’il ne correspond pas à mes attentes sur certains points mais avec l’espoir qu’il change ? »

Une personne peut évoluer. Mais dans tous les cas, le changement viendra de lui-même et non de vous et sera en accord avec ce qu’il est profondément. Vous ne pouvez pas attendre de quelqu’un qu’il devienne l’opposé de ce qu’il est.

« Il faut des compromis dans la vie. Il ne faut pas avoir trop de critères ».

Sans compromis, le couple est fini ! Mais il faut faire la différence entre compromis et sacrifices. Je vous invite d’ailleurs à lire cet article pour vous aider à savoir ce qu’il faut accepter, ou pas.

« Le degré de connaissance de l’autre doit être proportionnel à l’engagement ».

C’est vrai que la notion d’engagement est vague et que le besoin de connaissance de l’autre dépend du type d’engagement (cohabitation, enfants, mariage ou simple officialisation du couple sur Facebook).

Mais encore une fois, la relation peut prendre une tournure sérieuse qu’on ne soupçonnait pas à l’origine. Et si l’on ne connaît pas bien son partenaire dès le départ, c’est d’une certaine manière faire de son couple, un coup de poker.

 

Maintenant, place à vos vraies questions ! Je vous attends dans les commentaires :)

Christelle, qui préfère faire tapis.


Séduire CET Homme

Comment séduire LE mec que vous convoitez – même si la situation semble compliquée... Un guide "étape par étape" pour faire tomber amoureux un ami, un collègue...

> Découvrez Séduire CET Homme



Commentaires (4)
  • yeti | 8 mars 2016

    (Preum’s again)

    J’ai pris énormément de plaisir à lire tes articles depuis ma déconnexion sur le site. Celui-ci en fait partie. J’aime beaucoup ta manière de décrire les choses avec simplicité et honnêteté.

    C’est tout simplement parfait !

    • Christelle | 9 mars 2016

      Wahou ! Merci pour le compliment, ça fait très plaisir ! :)

  • MaRy | 8 mars 2016

    J’aime beaucoup cet article également. C’est cool, continue ! :)

    • Christelle | 9 mars 2016

      Yess, merci Mary :)

Commenter