7 Conseils pour une Nuit de Sexe Mémorable

Par 2 Fév 2016 6 Commentaires

conseils-sexe-memorable

La pression sociale nous amène à penser qu’il faut avoir une vie sexuelle bien remplie et surtout épanouie. Alors, c’est pas qu’on veut pas, mais les cours d’éducation sexuelle en classe de collège ne nous ont pas vraiment expliqué comment réagir lorsqu’on se retrouvait en tête à tête avec l’engin de Jean-Fred.

« Merci Cocotte, mais maintenant tu m’expliques comment je m’y prends là, tout de suite, avec son zizi à 5 centimètres de ma tête qui attend de passer à table ? Je fais quoi, je presse fort, je bouge, j’arrête ? C’est pas gagné, j’te l’dis… »

Aujourd’hui, c’est Bibi qui se transforme en coach sexuelle pour vous aider à atteindre cet épanouissement. Je ne vous apprendrai pas « ce qu’il faut absolument faire » ou « comment bien le faire », car il n’y a pas de bonne ou mauvaise manière. À la place, je vous partage mes astuces pour mettre toutes les chances de votre côté de passer une nuit de sexe mémorable.

Bonne lecture ! ♡

 

On ne se réveille pas un matin en étant « un bon coup » au lit. On passe tous par une phase d’apprentissage : on expérimente, on se loupe, on comprend, on ose, parfois pas. Bref, l’épanouissement sexuel est un périple semé d’embuches : pas aussi simple qu’on aimerait nous faire culpabiliser croire.

Voici mes astuces pour vous guider dans votre quête du bonheur sexuel. Vous m’en direz des nouvelles ;)

Ne Soyez pas Pressée

Parfois, on a envie de faire exploser les cotillons tout de suite. J’ai envie, t’as envie, 1+1 font deux alors allons-y ! Oui, mais petit couac, vous n’avez pas laissé votre corps le temps de digérer l’information. Résultat, le manque de lubrification naturelle et les désagréments qui l’accompagnent vous rappellent à cœur joie votre erreur.

Entre douleur et plaisir, nos irritations entre les jambes prennent le dessus : « Pour ce soir, c’est mon dernier mot Jean-Pierre ».

N’hésitez pas à consacrer du temps à « l’avant », en termes de préliminaires, mais aussi de mise dans le contexte. Le corps féminin peut être assez trompeur : ce n’est pas parce que ça rentre plutôt facilement que nous sommes prêtes. Mieux vaut attendre d’être vraiment excitée.

Conseil bonus : Les irritations favorisent la transmission de maladies, car les parois sont plus fragilisées. On boit beaucoup d’eau pour que ça passe plus vite et on va aux toilettes juste après le coït pour limiter les risques.

Touchez-le : Les Hommes ne sont pas des Machines

Nous avons tellement ancré dans nos têtes l’idée qu’un homme s’excite facilement et rapidement que nous oublions qu’ils ne sont pas des machines à sexe. Son désir à lui s’entretient aussi, et lui demander d’être prêt sur commande n’est pas aussi simple que ça (surtout si vous n’en êtes pas au premier round).

Lorsque l’excitation redescend pour X raisons, ne rechignez pas lorsqu’il vous demande de vous occuper un peu de lui. Rien de pire qu’un soupir de votre part pour qu’il se démotive pour de bon.

Soyez donc actrice et non spectatrice

Si beaucoup d’hommes aiment prendre les choses en main, ils n’ont pas envie non plus d’être responsables de tout le boulot : nous ne sommes pas un cadeau, le sexe n’est pas quelque chose que nous « offrons ». Nous sommes dans une situation de partage, d’égalité où chacun donne et prend.

Conseil bonus : On ne fait pas que recevoir, on accompagne le mouvement. Quelle que soit la position.

Touchez-Vous

Pourquoi se contenter de peu quand on peut avoir plus ? Si la position vous le permet, touchez-vous en même temps lorsqu’il est en vous. Ce n’est que du bonus : les hommes adorent voir les femmes se toucher, ils ne résistent pas lorsque vous l’effleurez par la même occasion et quant à vous, vos sensations n’en sont que boostées.

En vous touchant, vous lui montrez non seulement que vous n’avez pas honte, mais aussi que vous connaissez votre corps et savez comment vous faire plaisir.

Conseil bonus : N’attendez pas qu’un homme vous fasse découvrir ce que vous aimez. Apprenez à vous découvrir d’abord seule. Lorsqu’on se connaît bien, c’est d’autant plus facile de guider l’autre, mais aussi d’atteindre l’orgasme.

N’oubliez pas votre Plaisir et Exprimez-le

Si dans le sexe, nous avons souvent envie de donner du plaisir d’abord à l’autre quitte à s’oublier un peu, il est nécessaire de ne pas faire l’impasse sur nos propres désirs.

La chose la plus excitante que vous pouvez faire à un homme : montrer que ce qu’il vous fait vous rend folle de désir. Et pour cela, ça passe par un peu d’égoïsme : ne calculez pas toujours s’il va aimer ça ou ça, concentrez-vous sur vos sensations.

Comme disait ma sœur : « Au final, c’est comme si l’autre était notre sex-toy », et elle n’avait pas totalement tort.

Conseil bonus : Ne sous-estimez pas les gémissements. Si au début, cela ne paraît pas naturel ou ridicule, lorsqu’il « vient du cœur », il amplifie vraiment les sensations. C’est aussi une bonne façon de faire comprendre à votre partenaire ce que vous aimez ou pas.

Guidez-Le

Nous avons cette fâcheuse tendance à penser qu’un homme lit dans nos pensées. Mais jusqu’à preuve du contraire, la technologie n’a pas encore assez avancée pour que cela soit le cas.

Au lieu d’attendre et de prier dans votre tête qu’il fasse ça de telle manière, formulez clairement vos attentes. Il ne le devinera pas seul. Et si vous n’aimez pas ce qu’il fait, osez lui dire que là, ce n’est pas trop ça et montrez-lui comment il pourrait faire autrement. Rien de pire que faire semblant d’aimer. D’un, parce qu’il le remarquera et de deux, parce que pour vous réexciter après, c’est le parcours du combattant.

Ne vous Déshabillez pas Totalement

Ce qui rend une femme sexy, ce n’est pas ce qu’elle montre, c’est ce qu’elle sous-entend. En d’autres termes, une femme est parfois beaucoup plus attirante habillée de manière suggestive que nue.

Ne jetez pas tout de suite à l’autre bout de la pièce votre culotte, gardez-la même pendant l’acte. Cela peut-être aussi une jupe, ou tout autre vêtement à caractère érotique.

N’hésitez pas à même « rajouter » des vêtements ou accessoires : complètement cliché, mais terriblement efficace, les talons hauts ou encore les porte-jarretelles.

Ne vous Mettez pas la Pression

D’être un bon coup

Parfois, on est en forme, mais ça ne fonctionne tout bonnement pas. Le rythme ne colle pas, les positions ne fonctionnent pas et rien ne paraît naturel : c’est comme ça, parfois le feeling n’est pas au rendez-vous. Ça ne veut pas dire qu’il est un mauvais coup. Ça ne veut pas dire que vous êtes un mauvais coup. Mais ensemble, ça ne marche pas. On reste ami ?

D’être jugée

Un homme qui vous juge parce que vous aimez certaines choses ou certaines positions n’a rien à faire dans votre lit. Un homme mature accepte vos désirs et cherche à les réaliser, rigole avec vous lors des petits « ratages » et vous mets-en confiance pour vous aider à vous lâcher. Laissez tomber les gamins qui vous empêchent d’être femme.

N’ayez pas non plus honte de ce que vous aimez : vous serez étonné de voir que vos fantasmes sont plus répandus qu’il n’y paraît…

 

Ceci est une liste non exhaustive.  

Et vous, quels sont vos secrets pour jouir de plaisir ? ;)

Christelle, qui aimerait passer aux TP

Pour me suivre sur Twitter, @PugaChristelle

 


258 Conseils pour Garder un Homme grâce au Sexe

258 techniques simples et efficaces pour devenir un vrai 'bon coup'. Une coach en sexualité vous fait découvrir comment rendre votre copain accro au sexe avec vous !

> Découvrez 258 Conseils pour Garder un Homme grâce au Sexe



Commentaires (6)
  • Sophie | 7 février 2016

    Les majuscules s’utilisent :

    pour les noms propres ;
    pour indiquer le sens particulier d’un mot (état et État) ;
    pour certains mots comme marque de déférence (ainsi, certains auteurs mettent la majuscule aux possessifs et aux pronoms personnels se rapportant à Dieu) ;
    pour les noms des objets étudiés dans la terminologie scientifique ;
    pour distinguer des unités lexicales constituées d’une seule lettre

    Merci. Cet article fait beaucoup trop cheap.

  • Cunégonde | 8 février 2016

    Je suis d’accord avec Sophie pour l’orthographe, le côté cheap, et réchauffé.

  • Virtu | 8 février 2016

    La forme n’est peut-être pas parfaite mais le fond tombe droit dans le mille ! Celles (et ceux) qui considèrent que c’est du réchauffé ne se doutent sûrement pas des bêtises qu’on trouve habituellement dans ce genre d’article, alors chapeau pour la pédagogie et le rappel de certaines vérités simples trop souvent oubliées :)

    • Christelle | 9 février 2016

      Ce commentaire me fait très plaisir, merci Virtu ! D’autant plus que j’accorde une réelle importance à la qualité du contenu, en essayant de ne pas faire un énième « article sexo cliché ».

  • Mathilde | 16 février 2016

    Très bon article ! Bien sûr que tous les sujets pourraient être plus approfondis, mais on part déjà sur de bonnes bases. J’aime spécialement le « touchez vous » que je pratique depuis assez longtemps (très utile quand on est clitoridienne) et que je n’ai vu à peu près nulle part (du moins aussi explicitement).

    Sinon 2-3 conseils auxquels je pense comme ça :
    – faire des pauses si le besoin s’en ressent, voire même arrêter. Douleurs, malaise, plus envie, besoin d’aller aux toilettes, soif, faim, fatigue, des fois il vaut mieux faire une pause et reprendre plus tard (parfois 5 minutes, parfois quelques heures). ça peut paraître complètement contre intuitif, mais continuer avec la bouche sèche, l’envie d’aller aux toilettes ou le sexe qui gratte, c’est pas top. On a juste envie que ça se termine vite et on n’est plus du tout dans l’action. Il vaut mieux, selon moi, un peu de gêne au moment de demander une pause plutôt que de finir hâtivement et sans plaisir. Depuis que j’ai adopté ça, ma vie sexuelle se porte beaucoup mieux !

    – Coucher uniquement lorsqu’on en a vraiment envie. Souvent j’ai couché avec mon copain mécaniquement, parce que je dormais chez lui et du coup c’était « normal », et je ne faisais pas vraiment attention à si j’avais envie ou pas. J’étais parfois fatiguée, mais bon j’y allais quand même, et puis c’était quand même bien, et puis on s’aimait, blablabla… Résultat, j’avais de moins en moins d’envies spontanées, parce que je n’écoutais plus mon corps ! Maintenant je ne couche que quand j’en a vraiment envie, et ça se passe beaucoup beaucoup mieux.
    D’ailleurs comme me la dit un jour mon copain actuel : « Je veux faire l’amour AVEC toi, si j’ai juste envie de jouir je peux me masturber »

    Bonne continuation,

    Mathilde

    • Christelle | 16 février 2016

      Merci beaucoup Mathilde :) J’aime beaucoup aussi tes conseils notamment celui de faire des pauses. C’est tout bête mais c’est important. Alors oui… C’est toujours un peu délicat de dire à son partenaire (alors que bien sûr lui est en plein dedans) « Heu, ça te dit qu’on fasse autre chose ? » Mais des fois, c’est vraiment pour le bien de tous !

Commenter