Il se fout de ma gueule ? Comment savoir si un homme se joue de vous.

Par 24 Mar 2015 8 Commentaires

comment savoir si un homme se joue

Déjà trois mois que vous roucoulez avec Jean-Mi. Vous aimeriez vous sentir comblée et chanter votre bonheur comme Mariah Carey, mais quelque chose manque : vous n’êtes pas en paix, vous le sentez, Jean-Mi n’est pas sur la même longueur d’ondes que vous, et ça l’arrange…

Première chose à savoir : en amour, trois cas de figures sont possibles

Il tient à vous et vous le dit/prouve :

Les symptômes : vous ne vous posez aucune question. Vous êtes sereine et n’avez aucun doute sur les sentiments de votre bien-aimé. Vous n’avez aucune appréhension à l’appeler, même si c’est pour lui demander quel genre de PQ sied le mieux à son fessier. Vous n’avez pas non plus besoin de convoquer vos copines en réunion de crise spéciale pour lui renvoyer un texto. D’ailleurs en règle générale, vous n’avez pas besoin des conseils de vos copines pour gérer votre relation avec lui. Si un souci survient entre vous, vous réglez à deux à force de communication. Parce que Jean-Mi n’a pas envie de laisser un défaut d’échange entamer votre relation. Il est ouvert et disposé à vous écouter.

Il ne tient pas à vous et ne reste pas.

Les symptômes : Il n’est pas ou plus là. Facile. Douloureux mais honnête. En vouloir à un homme qui ne vous porte pas d’intérêt est inutile. Gardez votre temps et votre énergie pour votre futur courtisant.

Il ne tient pas à vous mais fait tout pour le camoufler

Les symptômes : Ils sont l’objet de cet article. Attention, je ne suis pas en train de remettre en cause votre intelligence, mais l’amour (chez les femmes comme chez les hommes, pas un genre pour rattraper l’autre) nous fait développer une faculté extraordinaire pour trouver des excuses à Jean-Mi et nier les évidences. On a toutes un jour dû raisonner une copine sur le manque de respect de son compagnon. On déployait des trésors de diplomatie pour lui expliquer que le José qu’elle se tape depuis deux mois est en fait un mufle patenté, et l’on rêvait de lui hurler à la face « MAIS IL S’EN FOUUUUUUT ! C’est un enfoiré pas foutu de se rappeler de la couleur de tes yeux alors qu’il est capable de te citer toutes tes petites culottes dans l’ordre de présentation dans ton tiroir à slip ! »

Ne soyez pas cette fille. Epargnez à  vos amies une crise de nerfs.  Ouvrez les yeux et prêtez attention aux signes suivants…

Signe numéro 1 : Il joue beaucoup sur les mots et les paraphrases:

Je vais (pour changer) vous raconter un peu ma vie.

Il y a longtemps je sortais avec un jeune homme adorable que nous appellerons Hubert. Hubert était beau comme un chanteur de comédie musicale et on s’entendait très bien. On riait beaucoup et étions très complices… Mais deux choses me dérangeaient profondément :

-Il ne me disait jamais qu’il m’aimait

-Il paniquait dès que j’évoquais un éventuel avenir ensemble. Alors, OUI, j’en vois venir « Ouais mais vous les filles, vous pensez qu’à l’engagement, y a pas que le futur dans la vie tout ça ». Ce que je conçois, bien sûr… Mais au bout d’un an, l’idée de me laisser dormir chez lui plus de trois nuits le tétanisait. J’ai donc décidé de me séparer de lui. Et la manœuvre aurait été moins difficile s’il n’avait pas essayé de m’endormir le cerveau le jour où je suis venue récupérer mes affaires :

-Je ne veux pas de cette séparation… M’a-t-il dit, avec des trémolos dans la voix

-Moi je t’aime, tu es l’homme qui me convient, et, pas tout de suite mais à l’avenir, j’ai envie de construire une relation plus concrète. Tu penses pouvoir en dire autant ?

Et là, mon Hubert c’est lancé dans un monologue que même Proust trouverait trop long (je retranscris ici une version raccourcie et authentique, je vous assure)

-Je… Je sais que j’éprouve des sentiments forts pour toi, et même s’il est beaucoup trop tôt pour se prononcer, je n’exclue pas un jour, peut-être, si nous sommes parvenus à régler quelques différends, de faire avancer notre relation vers quelque chose de plus abouti, mais comprends qu’aujourd’hui, l’avenir me fait peur, avec toi comme avec n’importe qui et je ne suis pas encore en mesure de dire que tu es celle avec qui je ferais ma vie ou non, parce que je ne suis pas tout à fait prêt à envisager le futur de façon concrète, mais voilà, on est bien tous les deux, et la vraie question est de savoir si l’on se donne une chance –ou pas– de voir ce que l’avenir nous réserve….

-Ok…. Donc ça c’est ton tee-shirt, ça c’est tes slips, et je t’ai même apporté ton sweat vert, je te l’avais piqué l’autre soir et puis ça c’est…

-Donc c’est terminé ?…

Je me suis carrément fâchée :

-Je t’aime ! Tu es celui qui me convient, et j’ai envie de me projeter dans un avenir avec toi ! Mes intentions tiennent en trois phrases ! Ce que tu viens de me sortir, c’est du BARATIN ! On dirait moi quand je suis face à un de mes clients (j’étais commerciale à l’époque) et que je ne veux pas leur mentir ni leur dire la vérité. Ça c’est mon métier et je le pratique mieux que toi. Donc OUAIS c’est terminé…

Deux morales à cette histoire :

  • J’ai vachement d’esprit et de charisme quand je m’énerve, faut le souligner.
  • Un homme sincère va droit au but quand il s’agit de ses sentiments. Car il n’a absolument pas envie de vous laisser le moindre doute sur son amour ou son intérêt. C’est l’envie de voir votre relation évoluer qui le pousse à énoncer clairement les choses. Les hommes ont plus ou moins consciemment intégré qu’une relation qui marche repose sur la communication. Un homme qui communique mal ou ne communique pas ne tient pas assez à votre couple.

Aujourd’hui, Hubert et moi nous entendons très bien, et la semaine dernière il m’a avoué :

-Mes amis m’ont dit que j’aurais dû carrément te mentir…

C’est possible et ça c’est déjà vu. Mais là aussi, vous pouvez cerner les manipulations et ne pas vous laisser rouler. Ce qui constitue une formidable transition pour le signe suivant :

Signe numéro 2 : Ses actes et ses paroles ne sont pas en adéquation :

Bien-sûr, il peut arriver qu’un homme soit maladroit avec les mots d’amour (par exemple qu’il n’ait pas le « je t’aime » facile) mais ses actes seront formels : Il vous aime. Il vous appelle tous les jours, vous envoie des SMS pour tout et pour rien, parle de vous à sa mère, et vous la présente. Il vous laisse les clefs de chez lui et vous pouvez passer sans prévenir. Ce genre d’incohérence                                            va dans le bon sens, donc cela ne compte pas… Mais l’inverse est beaucoup plus préoccupant. Un homme qui n’a pas peur des mots peut rassurer au premier abord. Parce qu’un « Je t’aime » s’apparente déjà en soi à un engagement. Mais ses actions doivent être la suite logique de ses déclarations. Petit exemple des dissonances les plus fréquentes

-Il pleurniche à l’unisson avec vous sous le prétexte que vous lui manquez. Effectivement, vous ne l’avez pas vu depuis une dizaine de jours et ça commence à être long… Mais il ne prend pas pour autant le temps de vous voir : Ce soir, il voit ces potes, demain, il a peinture sur Galet, jeudi il dine chez maman, et vendredi y a afterwork entre collègues. Et puis samedi, il doit faire sa lessive, et puis il a une saison de retard sur Breaking Bad…. Non, vous ne manquez pas à cet homme. Dans toutes les activités que je viens de citer, certaines peuvent être passées à l’as, à moins qu’il ne vous y invite à y participer. Mais un homme qui vous aime et qui a besoin de vous voir vous fera passer en premier dans son emploi du temps. Même si ses potes râlent.

Un homme amoureux fait passer sa compagne avant tout le reste ou presque. Pas de « mais » qui tienne.

Et ce n’est pas à vous de vous imposer. Il ne vous aimera pas plus fort parce qu’il vous verra plus souvent. Prenez la fréquence de vos rendez-vous comme un signe et non pas comme une sujet de négociation…

-Il dit qu’il vous aime, que vous êtes la prunelle de ses yeux, la cerise sur son gâteau, le fromage de sa Cheezy Crust… Mais ne prend aucun engagement. Il n’est pas prêt à vivre avec vous, vous n’avez jamais croisé sa famille, ni ses amis. Il ne vous inclue pas dans sa vie, et ne fait aucun effort concret pour que ça soit le cas. Et si vous lui faites remarquer le phénomène, il invoque tout un tas de causes extérieures :

-Tu comprends, mon appartement n’est pas fait pour être un nid d’amour, et mes potes sont tous célibataires, j’ai pas envie de leur mettre ma super petite copine sous le nez, et ma mère a la grippe Aviaire alors ça sera pour une autre fois. Too bad…. 

Un dicton dit « Celui qui réussit cherche un moyen, celui qui échoue cherche une excuse ». Ce proverbe est particulièrement loquace dans ce cas de figure…

Moralité : En cas de dissonance entre ses actes et ses paroles, privilégiez les actes.

C’est par ailleurs l’idée générale à appliquer en cas de doute. Si vous n’êtes pas sure de vous et de Jean-Mi, il est forcément une raison. L’observation reste le meilleur moyen de comprendre une situation…

Lula


Récupérer votre Homme en 1 Semaine

Ce bestseller propose une méthode pour récupérer votre homme en une semaine : Une méthode infaillible qui vous mettra dans ses bras très bientôt

> Découvrez Récupérer votre Homme en 1 Semaine



Commentaires (8)
  • laura | 24 mars 2015

    Bonjour Aurèle, j’ai beaucoup aimé ton article il est très juste ! Les dialogues m’ont bien fait rire c’est trop ça !
    Je voulais aussi savoir, je vois que depuis qu’Anashka est partie, de nombreuses personnes écrivent sur le site. Comment peut-on contribuer à ce blog?

    Merci à toi!

    • Aurèle | 25 mars 2015

      Hello Laura,

      Alors tout d’abord, l’article n’est pas de moi mais de Lula : je suis juste webmaster et j’ai fait une petite erreur à la publication et oublié de changer la signature.

      Et oui, si tu souhaites proposer un article c’est parfaitement possible ! Je ne peux hélas pas te promettre qu’il sera publié (le comité éditorial est assez strict) mais si tu le souhaites on peut en discuter par email (par exemple pour valider un sujet ensemble ou si tu as déjà quelque chose que tu souhaites montrer):

      aurele.lambert [at] bluesteel.fr

      Bonne journée :)

  • julie | 25 mars 2015

    merci pour cet article très pertinent Lula qui tombe à point nommé , et me conforte sur le fait qu ‘on se foute de moi même si j’en doutais peu à vrai dire mais besoin de me raccrocher à un mini-espoir et question d’ego aussi pour me dire que j’en vaux la peine :-)
    très bien écrit !

  • Eli | 26 mars 2015

    Je trouve l’article un peu trop simpliste.

    Oui évidemment, il ne faut pas croire uniquement aux belles paroles, mais cet article ne traite que des couples fusionnels j’ai l’impression.

    Il ne faut pas non plus se dire « oh mon dieu, mais en fait il ne m’aime pas !!! » si le monsieur ne nous bombarde pas de sms tous les jours.
    Perso, quelqu’un qui m’appelle pour ne rien dire, ou qui m’envoie un sms pour me demander ce que j’ai mangé ou pour me dire « je pense à toi mon chou à la crème », je me dis que soit il s’ennuie dans sa vie à un point tel qu’il a besoin de savoir ce qui se trame dans mes intestins, soit il cache quelque chose et m’envoie des sms vides de sens (ou plein de niaiseries) pour se couvrir…

    Et tout pareil : on n’est pas obligé d’être tout le temps l’un sur l’autre pour se prouver qu’il tient à nous !
    J’aime bien avoir du temps à moi, faire plein de trucs de mon côté, et ne pas avoir à le voir tous les jours pour lui raconter comment s’est passée ma journée.

    C’est important d’avoir des actes qui réconfortent bien évidemment, mais je ne pense pas que cela passe forcément par des tonnes de sms et d’appels, ou par une présence H24 de l’être aimé.
    S’il pense à nous, on le saura bien assez tôt la prochaine fois qu’on le verra, par différents moyens (des choses toutes bêtes : « tiens je t’ai pris ce bouquin à la bibli », « tiens tu m’avais parlé d’une expo à 500km, ça te dit d’y aller là maintenant tout de suite ? », « tiens ma choupinoute, petit déj au lit », etc (et oui, mon être idéal ne s’exprime qu’avec un « tiens » au début de sa phrase))

    Enfin bref, à mon avis, il y a bien plus que ces trois cas de figure évoqués, ou alors, 3 cas avec une multitude de couleurs différentes pour étoffer une chouille le propos :)

    Et entièrement d’accord avec le dicton !!

    • LaPetiteFée | 27 mars 2015

      Je suis assez d’accord avec toi :)

      Je vis une histoire très épanouie depuis trois ans et nous avons rarement passer trois jours d’affilé ensemble, ce qui n’enlève rien à la force de notre amour. On ne le fait pas simplement parce que l’on a, lui comme moi, un agenda bien rempli et qu’on apprécie d’avoir une certaine liberté. On se voit entre 3 et 4 fois par semaine et si on en a l’occasion, on passe parfois plusieurs jours d’affilé ensemble mais ce n’est pas une règle.

      Autre chose à l’attention de Lula : j’apprécie beaucoup tes articles et ton écriture. Je pense que nous serions très contents que tu viennes te présenter sur le forum, même en quelques lignes pour que nous te connaissions un peu plus.

  • Kobrad´Or | 18 avril 2015

    Cet article ouvre vraiment les yeux sur les vrais intentions d’un homme dans une relation. Nous somme souvent trop naïve hélas. J’espère qu’on gardera assez longtemps toutes ces petites histoires dans la tête pour ne pas se faire avoir. Ehh wi!!! En plus sa m’a fait trop rigoler. Merci a Lula et a tous ceux qui contribue a l’existence de ce site. Vous êtes génial! :)

  • Bibouille | 20 août 2015

    Bonjour,

    Alors moi je ne suis pas en couple mais c’est plutot de comprendre si ce jeune homme est intéressé ou s’il se fout de moi …

    On travaille ensemble depuis 6 mois, et il m’a directement tapé dans l’oeil. A ce moment là, il me faisait la bise le matin en mettant sa main sur mon dos ou mon épaule. Il parlait, rigolait et se confiait même un peu à moi. Il est célibataire depuis 3 ans. Pour lui faire comprendre qu’il m’intéressait, je rigolais avec lui et lui prêtais de petites attentions (un bon petit déjeuner surprise au boulot pour son anniversaire entre autre). Ensuite, il a été chercher mon numéro de téléphone dans les données du personnel pour m’envoyer un sms (alors qu’il n’a pas ajouté deux de ses collègues dont il est fort proche) et me remercier avant de partir 1 semaine en vacances en disant que c’était juste « pour me remercier ». On s’est envoyé bcp de sms en papotant de tout et de rien puis il est parti pour ses vacances (dans son pays d’originie).

    Quand il est revenu, je lui ai envoyé un sms pour savoir si ca avait bien été avant de lui proposer d’aller boire un verre avec moi. La il m’a sorti qu’il ne sort pas avec ses collègues, que c’est comme ca et puis c’est tout.
    Il a fait la tête pendant bien 3 semaines avant de revenir papoter et rigoler. Maintenant que mon contrat se termine, il n’arrete pas de décrire sa copine idéale devant moi quand il parle à son chef (et je colle parfaitement à cet idéal). Il dit aussi à son chef qu’il ne veut pas que je parte, que je dois rester là. J’ai pris ca pour un changement d’avis, j’ai renvoyé 3 sms et pas de réponse de sa part.. mais cette fois il ne fait plus la tête mais comme de si rien n’était …

    Que dois je en penser??? Merci de votre aide :)

  • andréa | 23 décembre 2015

    –‘ Ça fait mal quand on se rend compte qu’on se fiche de nous. Des semaines, des mois de perdus pour un type qui s’amuse. J’ai horreur qu’on me prenne pour une imbécile.

Commenter