10 mauvaises raisons d’apprendre à séduire

Par 29 Nov 2013 37 Commentaires

mauvaises raisons apprendre à séduire
La séduction est un jeu. Il s’agit de construire avec l’autre un espace de communication original et sensuel. De s’offrir du rêve à deux. (Parce que la vie est belle, fichtre !).

Mais parfois nous les utilisons par désespoir, colère ou peur. Au mieux les techniques seront infructueuses. Au pire, mèneront vers des relations insatisfaisantes.

Les 10 plus mauvaises raisons de vouloir apprendre à séduire, c’est ici.
Enjoy

 

1. Pour obtenir quelque chose de matériel

    • Parce que c’est LE mal.
    • Parce que le confort financier/matériel est bien plus savoureux quand il tient de nos efforts.
    • Parce que c’est se mettre en dette (sexuelle ?) envers quelqu’un.
    • Parce que ça peut rendre dépendant (à un confort de vie).
    • Parce qu’on rentre dans le cliché de la femme vénale (et que ce cliché me fatigue)
    • Parce que « si tu ne paies pas c’est que tu es le produit ».

(Aparté : sur AdopteUnMec.com, qui paie ? Donc, qui est le produit ?)

Autrement dit, prenons les bonnes habitudes dès les premiers rencards, payons à tour de rôle. Nous ne sommes pas de produits. Vraiment pas.

 

2. Pour rendre jaloux son Ex

On le sait, la jalousie, ce n’est pas bien.
Mais pour aller plus loin, pourquoi (diantre) vouloir rendre jaloux son Ex ?

Pour qu’il souffre ?

Oui, bon. Même s’il nous a fait du mal, on vaut mieux que cette médiocre vengeance.

Pour le récupérer ?

En terme technique, ça peut marcher.

L’autre a l’Ego défaillant. On joue sur cette corde sensible. Il pense pouvoir réparer son Ego en se remettant avec nous. Nous acceptons. Et nous redémarrons une relation sur des bases malsaines.
Dans le meilleur des cas, elle se cassera la figure peu de temps après.

Note : Jouer avec l’Ego de l’autre, ce n’est pas l’aimer.

Pour VRAIMENT le récupérer, lire « Comment récupérer son Ex ? ».

 

3. Pour forcer la main à l’amour

L’amour est un composite d’une multitude de choses : tendresse, bienveillance, bien-être, envie d’être auprès de l’autre, chimie biologique...

Et, il y a ce « petit quelque chose » en plus qui ne se contrôle pas (même avec tout le talent du monde). C’est grâce à lui que l’amour est sans cesse une surprise renouvelée.

Vouloir faire tomber amoureux quelqu’un (via @séduction) c’est vouloir forcer ce « petit quelque chose ».

On risque :

  • de perdre la personne quand elle découvrira le mirage aux alouettes
  • de l’amour de l’autre « Est-ce qu’il m’aime, moi ? Est-ce qu’il m’aime parce que j’ai tout fait pour ça ? »

Bien sûr, quand l’amour est là, la séduction peut se mettre à son service. Mais, ce n’est pas le rôle la séduction de créer l’amour.

 

4. Pour obtenir une sécurité affective

 

  • L’Amour c’est un sentiment (non contrôlable) que nous nourrissons à l’égard de l’autre

 

 

  • La séduction c’est un mode de relation à l’autre basé sur une connaissance des interactions sociales (dont la communication).

 

 

  • La sécurité affective c’est la croyance en l’immuabilité de l’amour de l’autre.

 

Donc, certaines amours peuvent mener à de la sécurité affective. Leur secret : le temps.

Ni la force de ce que nous ressentons pour l’autre, ni notre capacité à séduire ne créeront la sécurité affective. A contrario, la sécurité affective nourrit l’amour éprouvé.

 

5. Pour vouloir faire perdurer une relation foireuse

En période de crise, nous espérons que la séduction nous ramènera la passion du début. Ce n’est pas le cas. Séduire en période de conflit, c’est passer un coup de peinture sur un mur qui s’effondre.

D’autant plus que nous pensons à la Dark Séduction : le chaud et le froid, le FO

Pour se retrouver, il vaut mieux poser des mots sur les difficultés.

Et, plus tard viendra la Soft Séduction : sexualisation, confort.

(Note : si vous êtes seule à vous battre dans une relation bancale… vous êtes déjà seule. Au mieux, vous gagnerez du temps.)

 

6. Pour se venger des hommes

Écoeurée par une douloureuse, il arrive nous ressentons le besoin de nous venger. En passant à l’acte, nous alimentons la haine des sexes et nous participons à cette peur généralisée de l’amour.

Certes, ça nourrit l’Ego. Un temps.
Il tombera comme un soufflé au fromage à la prochaine déception.

Donc, non.

 

7. Par obsession

Dans mon article sur l’OI, je conseille de séduire le garçon qui nous plait pour sortir de la fixette.

L’idée, c’est de se prendre un (violent) râteau pour passer à autre chose. Il est quasi impossible de séduire quelqu’un sur qui nous sommes en OI.

La romance serait possible, nous ne ferions pas un OI.

 

8. Pour prendre confiance en soi

Une confiance en soi basée sur la séduction pure est une confiance dépendante du regard de l’autre et de son approbation. Nous remettons notre estime de nous dans les mains d’un autre. Que serions-nous donc prête à faire pour obtenir agrément ? Pour sauver l’Ego ?

 

9. Pour amener l’autre à s’engager

Pour avoir une « relation sérieuse ».

On ne peut pas forcer quelqu’un à nous aimer. On ne peut pas (non plus) forcer quelqu’un à s’engager auprès de nous. Il doit le faire parce qu’il en a envie. Uniquement parce qu’il en a envie.

« Demander à quelqu’un des promesses d’engagement, c’est vouloir des mensonges. »

Pour aller plus loin, cet article : Comment amener un homme à s’engager ?

 

10. Pour « être aimée » (absolument)

Ce serait presque une conclusion.

Vouloir séduire pour obtenir l’amour de l’autre (et de soi-même) n’est pas une méthode pour s’ouvrir à des histoires saines.

Il vaut mieux prendre le temps pour :

  • une réflexion sur nos attentes
  • une écoute de nos besoins
  • une déconstruction de nos projections amoureuses
  • une interrogation sérieuse sur ce qu’est un homme, une femme… (donc une relation hétéro)
  • une consolidation de notre Ego par d’autres biais que l’amour

Ainsi, me semble-t-il nous pourrons rencontrer l’autre, dans tout ce qu’il d’unique.

 

Et pour vous, qu’est-ce la séduction ? Que peut-elle apporter ?

Anashka,
Pour me suivre sur FB et Follow sur twitter.


Séduire CET Homme

Comment séduire LE mec que vous convoitez – même si la situation semble compliquée... Un guide "étape par étape" pour faire tomber amoureux un ami, un collègue...

> Découvrez Séduire CET Homme



Commentaires (37)
  • Alyna | 29 novembre 2013

    « L’idée, c’est de se prendre un (violent) râteau pour passer à autre chose. Il est quasi impossible de séduire quelqu’un sur qui nous sommes en OI.  »

    Ah ah, c’est exactement ça ! Je ne voulais pas le croire avant de le vivre, maintenant c’est bon, je suis ok ^^

    Pour moi la séduction c’est un jeu, un petit challenge, un truc qui met de bonne humeur quand elle se passe bien. Une petite étincelle.

    • Anashka | 30 novembre 2013

      Je partage l’idée d’étincelle.

      C’est toute ma difficulté à accompagner dans l’OI, parce que finalement, c’est souvent déjà mort, mais c’est impossible à dire. Tout le monde (moi compris) est incapable de cesser un OI sans retour de veste.

  • hiyo | 30 novembre 2013

    c’est un peut louche moi j’ai un blem c’est que j’aime les hommes en premier puis je les laisse tomber apres. mai j’aime gravement ce garçon de ma classe je le kiffe trop et avant on ne se parlais pas en ce temps c’etait fort mais maintenant que je ne l’aime pas assez je crois qu’il se rapproche de moi mais je crois que je vais refusé si il demande de sortir avec lui car je ne peux pas sortir avec un mec de ma classe je suis désolé pour lui car il a raté sa chance.mais comment faire pour le seduire je l’aime encore de toute mes force

    • Anashka | 30 novembre 2013

      Je ne comprends pas : tu veux qu’il continue à s’intéresser à toi alors que tu n’as rien d’autre qu’un râteau à lui offrir ? Pourquoi ?

  • Francesca | 30 novembre 2013

    Je pense que la séduction peut aider à prendre confiance en soi. Après, il ne faut effectivement pas qu’elle soit uniquement dépendante du regard de l’autre.
    Ce que ça apporte ? Ca m’a obligé à aller vers les autres, à m’ouvrir un peu (bon j’ai encore des progrès à faire en la matière). Et puis même si ça ne débouche pas forcément sur quelque chose, ça te permet de rencontrer des personnes, de te faire un réseau social et c’est cool. D’ailleurs, ça me manque beaucoup de ne pas sortir plus que ça…

    Et comme tu dis, il est important de se poser des questions quant à ses attentes, besoins, trouver des consolidations de l’Ego par d’autres biais etc…

    • Anashka | 30 novembre 2013

      Le prochain article souligne cette posture d’ouverture que permet la séduction. Il est évident qu’elle aide à sortir de sa zone de confort, à être dans une démarche active de rencontre de l’autre. Quel moyen tu as pour sortir plus ?

      • Francesca | 30 novembre 2013

        Je me suis inscrite à couchsurfing et j’ai rejoint le groupe sur FB, sur ta recommandation, ils organisent quelques sorties mais difficilement compatibles avec mon emploi du temps.
        Je verrais au semestre prochain. Là, avec les examens qui s’approchent, même si j’envisage de plus en plus la réorientation vu que mes études ne me plaisent plus, il faut que j’essaye de sauver les meubles on va dire.

        • Anashka | 1 décembre 2013

          Tu penses te réorienté en quoi ?

          • Francesca | 2 décembre 2013

            Je ne sais pas trop…et ça me prend la tête. Il y a plusieurs facteurs à prendre en compte, notamment l’aspect financier (je suis habituée à certain train de vie et faire quelque chose qui me plairait mais avoir des fins de mois difficiles, ça ne me conviendrait pas) et le fait que je n’ai plus trop droit à l’erreur (j’ai 23 ans, je ne vais pas me réorienter dans une formation qui durera au moins 5 ans).

          • Anashka | 4 décembre 2013

            Est-ce que tu as des pistes sur ce qu’il pourrait de plaire ? Hors des limitations…

          • Francesca | 5 décembre 2013

            Non pas vraiment….

  • Aglaé | 30 novembre 2013

    Je trouve cet article vraiment intéressant et en même temps il me laisse perplexe sur un point…
    « Pour forcer la main à l’amour » serait une mauvaise raison de séduire. J’entends bien qu’on ne peut obliger personne à être amoureux, OK. Il y a certains mecs avec qui c’est évident (aussi bien « celui-là, il me plaît grave » que « non, y’aura jamais moyen il ne me plaît vraiment pas »). Mais dans la majorité des cas ça ne me semble pas si tranché. Le sentiment amoureux ne peut-il pas naître au cours du temps, quand on apprend à connaître quelqu’un et qu’on se rend compte qu’il nous correspond ? Il me semble que la séduction est un super mode de communication pour permettre cette rencontre de l’autre qui conduit au développement de sentiments amoureux ? Donc la séduction ne force pas vraiment la main mais peut tout de même conduire à l’amour, non ? Tu as aussi l’air de penser que si quelqu’un tombe amoureux parce qu’on l’a séduit, alors quand il nous connaîtra « vraiment » il sera déçu. Pourquoi ? Séduire veut forcément dire mentir ?
    Et à l’inverse, si l’amour « est » ou « n’est pas », tu recommanderais à une personne qui cherche l’amour d’attendre patiemment qu’IL lui tombe dessus ? Bon là j’exagère un peu, mais c’est un peu le ressenti que j’ai eu en lisant du coup.

    Sinon, une question : « Il vaut mieux prendre le temps pour … une consolidation de notre Ego par d’autres biais que l’amour ». Est-ce que tu aurais des exemples ^^ ? Je ne pense pas avoir de problèmes d’Ego / confiance en moi d’une façon générale (boulot, amis…) mais avec les mecs c’est vraiment difficile par contre… Je veux bien quelques tuyaux si tu as :-)

    • Anashka | 30 novembre 2013

      Le sentiment amoureux ne peut-il pas naître au cours du temps, quand on apprend à connaître quelqu’un et qu’on se rend compte qu’il nous correspond ?

      Si. D’ailleurs, il semblerait que plus tu as d’expériences amoureuses, plus tu as besoin de temps pour t’ouvrir à l’autre.
      Le coup de foudre existe, il est une expérience amoureuse… parmi d’autres.
      Mais effectivement, généralement il faut peu de temps pour te dire « peut-être » / »non ».

      Il me semble que la séduction est un super mode de communication pour permettre cette rencontre de l’autre qui conduit au développement de sentiments amoureux ?

      La séduction ouvre à la rencontre. Elle multiplie les chances. Elle peut faciliter le jeu et la communication, donc faciliter la naissance d’une relation. Mais, ce que j’entends pas « ne pas forcer la main », c’est qu’il n’y a pas de technique permettant de « faire tomber amoureux quelqu’un ». Ca n’existe pas.
      En revanche, il est certain qu’une meilleure connaissance des dynamiques sociales (et une meilleure pratique) ouvre à de plus nombreuses possibilités. Mais, sans questionnement sur nos attentes et leurs sources, elles n’améliorent pas le qualitatif sentimental d’une relation.

      Tu as aussi l’air de penser que si quelqu’un tombe amoureux parce qu’on l’a séduit, alors quand il nous connaîtra « vraiment » il sera déçu. Pourquoi ? Séduire veut forcément dire mentir ?

      Reformulons. :)

      Si la séduction est une posture devenue naturelle que tu utilises au quotidien : par l’humour, par la capacité à communiquer, par l’aisance sociale, le sourire, la capacité à créer du confort (je parlerais presque de séduction positive). Il est évident que tu n’es pas dans une « manipulation » / « transfiguration ». Et, si c’est intégré, ça ne bougera pas avec le temps. La personne est bien tombée amoureuse de TOI et pas d’une « image de toi ».

      Si, parce que tu doutes des sentiments d’un homme, tu uses du « chaud-froid », de la « jalousie », du « FO » (qui sont des techniques plus lourdes, qui entrainent un sentiment « négatif » des deux côtés), c’est casse-gueule. Car même si tu tiens la distance, la relation ne se base pas vraiment sur des piliers sain. Et, encore, il faut tenir ce genre d’attitude. Généralement, on attend un retour sur investissement et on peut devenir très pénible.

      En cela, je ne pense pas qu’à terme, on puisse forcer la main aux sentiments.

      Et à l’inverse, si l’amour « est » ou « n’est pas », tu recommanderais à une personne qui cherche l’amour d’attendre patiemment qu’IL lui tombe dessus ? Bon là j’exagère un peu, mais c’est un peu le ressenti que j’ai eu en lisant du coup.

      Je ne sais pas si l’explication du dessus éclaire mieux.
      Mais l’idéal, c’est de ne rien attendre du tout. L’amour est un truc chouette, qui vient et part, mais pas quelque chose de contrôlable et pas forcément au coeur d’une vie. Si tu attends, tu es frustrée du temps que ça prend.

      En revanche, tu peux donner un coup de main aux rencontres, aux relations pas une séduction douce. Mais, ce n’est pas elle qui fera naitre les sentiments. Elle permettra seulement au « feeling » de (mieux) s’exprimer, avec une communication que l’autre peut entendre.

      Mais, je reconnais que c’est hyper subtil, l’idée que la séduction peut potentialisé l’amour mais pas le créer.

      Sinon, une question : « Il vaut mieux prendre le temps pour … une consolidation de notre Ego par d’autres biais que l’amour ». Est-ce que tu aurais des exemples ^^ ?

      En rencontrant beaucoup de mecs. Si tu n’aimes pas forcément les aventures, rien ne t’oblige de te blottir dans la luxure, mais tu rencontres, tu discutes, tu instaures ce jeu souvent. De là, tu ne peux que prendre confiance en ta capacité à séduire, mais aussi avoir une connaissance des hommes (ou des intéraction de séduction).

      Autrement dit, l’amour est un super miroir, quand l’autre nous aime, nous sommes la plus forte/belle/intelligente au monde. Mais, c’est un miroir déformant. L’idéal, c’est d’apprendre à le savourer sans en avoir besoin. Ca peut passer par les domaines professionnels et amicaux, mais aussi par les apports secondaires de la séduction (facilité à communiquer et comprendre l’autre).

      • Aglaé | 1 décembre 2013

        Merci pour toutes ces précisions et explications !!! En effet là je comprends mieux :)
        Et merci pour le conseil, je vais essayer de plus me placer en mode séduction dans mes rencontres (spontanément j’ai plus tendance à me mettre en mode « potes »…).

        • Anashka | 4 décembre 2013

          Tu me tiens au courant de tes essaies ?

          • Aglaé | 11 décembre 2013

            Ça n’est pas concluant du tout ! Je me rends compte que si je n’ai pas déjà une attirance vraiment forte pour le mec, et bien je n’arrive pas à me mettre en mode séduction. Limite je me sens malhonnête envers lui d’essayer de le séduire alors qu’en fait je ne sais pas encore si je pourrais être intéressée…

          • Anashka | 12 décembre 2013

            Sauf si ton jeu est clair. Sauf si la séduction est une posture naturelle. Dans ce cas, elle te permet une entrée en contact et voir si le gars te plait ou non.

  • lorinda | 1 décembre 2013

    je crois que je vais le laisser au lieu de me faire honir apres

    • Anashka | 1 décembre 2013

      Honir ?

  • matha | 1 décembre 2013

    Il reste donc plus beaucoup de raison d’apprendre la séduction.

    • Anashka | 4 décembre 2013

      J’en ai trouvé dix, aussi. Normalement, l’article sort aujourd’hui ;)

  • Jeff | 1 décembre 2013

    J’ai juste une petite remarque à propos du titre: « 10 mauvaises raisons d’apprendre à séduire « . Ce devrait être  » 10 mauvaises raisons qui nous poussent à apprendre à séduire », il y’a une nuance car sur le coup, on aurait pu croire que la séduction est un concept plutôt négatif, ce qui est loin de ce que je pense. La séduction n’est pas négative, ce sont les différentes personnes malintentionnées qui le sont.

    • pims | 3 décembre 2013

      Jeff > J’suis pas d’accord. « 10 mauvaises raisons de plaquer son job », ça veut pas dire qu’il ne faut pas plaquer son job, ça veut dire que si on le fait, il faut de bonnes raisons pour ça. Là c’est pareil. Si pour toi le titre contient une connotation… bin c’est peut-être qu’elle vient de ton vécu à toi :) (ressenti négatif de ta part, ou ressenti négatif fort de la part de ton entourage, par exemple)

      Anash’ > J’aime tes articles. Ouais, je sais, je me répète, mais quand même. T’es de plus en plus claire avec toi-même sur ces sujets-là, et ça transparaît dans ce que tu écris. Il y a une cohérence globale dans tes articles, ils racontent tous à leur façon la même histoire. C’est cool :)

      • Anashka | 4 décembre 2013

        Merci Pims. Vraiment. :)

    • Anashka | 4 décembre 2013

      Je ne pense même pas que les personnes utilisant ces raisons là soient malintentionnées, je pense qu’elles utilisent l’amour pour des raisons qui ne les rendra pas heureuse. Mais, je suis d’accord sur le titre.

  • Lou' | 3 décembre 2013

    Bonjour,
    Je viens de lire cet article et je suis contente qu’aucune de ces raisons ne fassent partie de ce que je ressens pour un garçon actuellement mais j’ai tout de même besoin d’un avis.
    Pour commencer, j’ai rencontrée ce garçon, il y a environ six mois, lors d’une petite soirée, grâce à une copine mais il ne s’est rien passé de particulier ce soir là, on a tout de suite bien parlés, bien rigolés, malgré sa timidité, on avait pleins de point commun mais à l’époque j’étais sur quelqu’un d’autre et lui aussi, ensuite les choses on suivis leur cours, on s’est un peu parlés sur Facebook ensuite on a échangés nos numéros, on se parlait très peu et la plupart du temps c’est lui qui venait me parler et ces dernières semaines, j’ai subis un petit brisement de coeur, pas si grave au final et il m’a soutenu, il m’a aidé réellement, à une époque où je ne croyais plus en rien, où j’étais très négative et il m’a aidé jusqu’à ce que ça aille mieux, il m’a pas lâché, on a parlés durant un week-end non stop, ça allait de mieux en mieux et je suis redevenue positive maintenant, du coup on a parlés toute la semaine dernière non stop aussi et je me suis rendue compte que je n’étais pas indifférente à son égard, qu’il me plaisait.
    Avant hier, nous avons parlés pas mal, durant la soirée et une partie de la nuit, il s’est un peu livré en disant que j’étais son style de fille, qu’il me trouvait jolie, très gentille et qu’il aimerait trouvé quelqu’un comme moi, qu’il a envie de me voir, d’ailleurs on se voit Vendredi mais aujourd’hui, on a parlés un peu et il m’a dit qu’il sortait officiellement avec une fille depuis peu mais qu’il n’était pas très bien avec à cause de certains trucs ces derniers temps, que ça allait pas vraiment, je lui ai demandée de quels trucs il parlait mais pour l’instant il ne me répond pas.
    J’aimerais savoir, si d’après ce que je viens d’écrire et d’après vous, s’il y a une chance que je lui plaise ?
    Merci de vos réponses les filles, d’avance :).

    • Anashka | 4 décembre 2013

      Oui, je pense que tu lui plais. :) Il te complimente, te soutien. Oui. Après, il faudra qu’il gère son histoire de son côté, mais ça, c’est SON histoire.
      Vous avez prévu quoi vendredi ?

      • Laura | 4 décembre 2013

        On va a la fête des lumières à Lyon, ensemble et une copine a moi, en espérant que tout se passe bien :). Il m’a également donné une raison supplémentaire de croire que je lui plais vraiment, on parlait de sa « copine » et il m’a dit par rapport à elle, de toute façon, que eux deux c’est impossible, qu’ils sont pas compatible, qu’il lui faudrait quelqu’un comme moi et puis qu’on s’était trouvé tous les deux, j’ai répondu, qu’en effet, on s’est peut-être trouvé qui sait et pour l’instant, je n’ai pas de réponse mais penses-tu que c’est plutôt positif qu’il dise ça ? :)

        • Anashka | 9 décembre 2013

          La fête des lumières est passée, alors ? ^^

          • Laura | 10 décembre 2013

            Oui mais malheureusement, il a pas pu venir…on s’est quand même envoyée des messages et on en est venu a parlé des sentiments, il m’a dit qu’il était tout perdu, qu’il savait plus ce qu’il ressentait, il m’a demandé si j’étais vraiment sûr de ce que je ressentais, je lui ai expliqué que oui et je lui ai dis pour quelles raisons, il m’a dit que ça la rendait toute chose ce que je lui disais et après on a parlé d’autre chose du coup alors je sais pas vraiment ce qui se passe, j’ai l’impression qu’il essaie de se rassurer sur mes sentiments, pour rompre avec sa copine, enfin c’est comme ça que j’ai interpréter le « t’es vraiment sûr de ce que tu ressens…? ». T’en penses quoi ?
            Merci de ton aide au passage :).

          • Anashka | 10 décembre 2013

            Wouah, tu lui as dit tes sentiments. Donc, là, il n’a plus qu’à choisir entre deux filles amoureuses, l’une avec laquelle il a construit, l’autre avec laquelle il n’a pas encore construit… C’est son choix.

            Mais, je le relancerai sur un café avant les fêtes, histoire d’être dans la séduction, de ne plus parler sentiments…

  • Laura | 10 décembre 2013

    Oui j’ai préférée lui en parler, pour être bien de mon côté et pour qu’il puisse le savoir. En effet, comme tu l’as dis, c’est son choix et je lui ai bien dis :).

    Merci du conseil, je pense le revoir d’ici deux semaines de toute façon.

    • Anashka | 10 décembre 2013

      Tu me tiens au courant ?

  • Laura | 10 décembre 2013

    Bien sûr :)

  • Laura | 12 décembre 2013

    Bonjour,

    Tu m’as dis de te tenir au courant, si quelque chose se passait et il se passe un truc que je ne comprends pas, tu pourras certainement m’aidée.

    Nous avons discuter, une bonne partie de la soirée hier et pour cause, un de mes statuts sur facebook, où je disais «  »Parce-que sortir de ta vie, est tellement plus facile…sache que je ne le fais pas pour moi mais pour toi, donc ne m’en veut pas. » qui parle bien sûr de lui parce que je pense que sans moi, il serait mieux car il n’aurait pas eu a se torturer l’esprit et à se poser des questions sur ses sentiments, si je n’avais rien dis…il m’a tout de suite envoyé un sms, disant, « Humm je tiens a toi hein tu le sais ? » j’ai enchaîné avec un « Pourquoi tu dis ça d’un coup ? », il m’a répondu « Ben heu…veux pas que tu m’oublis » je lui ai dis que le statut le concernait un peu, dans le sens où je pense qu’il serait mieux sans moi dans sa vie car j’ai tout perturbé en lui disant ce que je ressentais et il m’a dit « Je veux pas que tu sortes de ma vie » et qu’avant, c’était avant, que maintenant j’étais là et que ça comptait, je lui ai demandée « Sa compte ? », il m’a dit « Oui ! Enfin bon ^^’ patience est une vertue » et c’est cette phrase qui me perturbe, je ne sais pas comment l’interpréter exactement, qu’en penses-tu ? Est-ce que ça veut dire, patience, nous deux, on va finir ensemble ou est-ce que ça signifie autre chose d’après-toi ?

    Merci d’avance :).

    • Anashka | 12 décembre 2013

      Clairement, j’ai peur que de rencontrer dans le sentimental en virtuel bloque le réel. Chacun fantasme l’autre sans réellement partager.
      Je repartirais sur du plus léger et des rencards, en mettant un peu le romantisme de côté..

  • Laura | 13 décembre 2013

    Je suis assez d’accord avec toi, faut voir, quand je le verrais la semaine prochaine, comment ça se passe.

    Merci du conseil :).

Commenter