Comment faire craquer un homme ?

Par 16 Oct 2013 487 Commentaires

comment faire craquer un homme
Vous l’avez dragué (ou il vous a draguée). Vous vous embrassez et vous êtes (plus ou moins) ensemble. C’est le début du flirt. C’est le moment où la relation peut aller vers quelque chose de joli ou se casser la figure au bout de quelques semaines.

Vous aimeriez que ce garçon s’attache. Vous aimeriez que ça marche. Autrement, vous voulez le faire « craquer ».

Comment s’y prendre ?

Les réponses ici.

Enjoy.

 

L’effet miroir

L’effet miroir : c’est la réponse à une action sur la même tonalité.

Exemple : face à quelqu’un de cynique, nous répondons souvent sur le même mode.

Pourquoi mes histoires s’arrêtent-elles rapidement ?

On associe souvent la personnalité, le passé ou parcours amoureux du mec à la cessation d’un amour naissant. C’est une erreur d’analyse.

Le plus souvent il ne fait que réagir à notre comportement. Et ce, en répondant à nos attentes inconscientes. Les prises de distances, les peurs de l’engagement que nous rencontrons chez nos partenaires sont très souvent liées à ce que nous mettons en place en amont.

Nos peurs perceptibles

Nous avons tous et toutes peur de voir notre cœur et notre Ego brisés. Parce que nous savons que ça fait mal. Nous avons tous et toutes déjà pris des râteaux, vécu des ruptures ou des histoires compliquées.

Résultat, lorsque nous démarrons une nouvelle histoire, nous débarquons dans la vie de l’autre avec nos bagages de doutes. Nous sommes sur la défensive.

 

  • Alors, nous demandons du « sérieux » à l’autre, espérant un engagement.
    Cette demande traduit la peur de voir l’autre NE PAS s’engager.
    En effet miroir, l’autre exprimera une peur de l’engagement.
    Et, il risquera de nous quitter parce que « nous n’avons pas les mêmes attentes »

 

 

  • Alors, nous demandons des promesses à l’autre, espérant des sentiments.
    Cette demande traduit la peur de voir l’autre NE PAS tomber amoureux.
    En effet miroir, l’autre exprimera une peur de ne pas nous aimer assez.
    Et, il risquera de nous quitter parce que « nous n’avons pas les mêmes sentiments »

 

 

  • Alors, nous demandons à l’autre des preuves (SMS, se voir souvent), espérant une relation de confiance.
    Cette demande traduit le manque de confiance en l’autre.
    En effet miroir, l’autre trahira notre confiance (ne répondant pas à nos SMS, évitant certains rencards…)
    Et, il risquera de nous quitter parce qu’« il n’est pas assez bien pour nous » (traduire pas : il ne veut pas que l’on compte sur lui).

 

Quand on regarde les raisons des ruptures prématurées que nous avons vécues, nous observons que souvent les raisons de ces séparations s’inscrivent au cœur de nos peurs. Effet miroir ?

En exemple

Il arrive, quand nous démarrons une relation, que nous craignions d’être blessées (d’une manière ou d’une autre). Nous devenons très pudiques sur les émotions qui nous traversent en présence de l’autre. Nous ne lui exprimons pas ou peu notre joie, nos bonheurs, notre plaisir à faire ce morceau de route avec lui. Nous sommes distantes, espérant qu’il franchisse cette distance-là.

Certaines appellent cette pudeur/peur : timidité

Le problème, c’est que cette pudeur ressemble à une carapace. Et par la carapace, l’autre répond par la carapace (effet miroir). Il est dès lors difficile d’apprendre à se connaître, de créer des liens et donc une complicité.

On pourra s’entendre dire par ce garçon qui nous plaisait pourtant (et à qui nous plaisions) qu’il n’y a pas le « feeling ».

 

Sortir des cercles vicieux

Et si, pour faire craquer un garçon, il fallait vaincre ses peurs ? Et s’il suffisait d’exprimer un peu nos ressentis ?

L’authenticité

Dans les débuts de relation, nous avons tendance à vouloir vérifier que l’autre se sent bien avec nous. Si nous prenions le contre-pied ?

Exprimons :

  • qu’on est heureuse
  • qu’on passe un bon moment
  • qu’on se sent bien

Pas forcément besoin de mots, si vous le ressentez (et que vous vous laissez aller à ce ressentie) ça transparaîtra par le sourire, par votre attitude, par votre facilité à rire.

Et vous savez quoi ? Le bonheur est contagieux. Être heureuse est un bon moyen de rendre l’autre heureux (et ce sans trop se fouler). Effet miroir.

La gentillesse

Il existe deux types de gentillesses dans les débuts de relation :

    • La gentillesse de la « NiceGirl », qui sera mal reçue.

Ce sont les moments où l’on est conciliante pour plaire à l’autre, pour éviter le conflit, pour être aimée en somme. Elle sera mal reçue parce qu’elle donne l’impression de vouloir acheter de l’amour de l’autre avec de la sympathie.

    • La gentillesse sincère qui sera bien reçue.

Ce sont les attentions que nous prenons plaisir à faire. Celles qui nous sont naturelles (tellement, que nous n’avons souvent pas conscience de les faire). C’est une forme de bienveillance que nous exprimons chacun à notre manière et qui ne nous demande pas d’effort.

Dans l’idée, mieux ne vaut rien donner que donner pour paraître plus appréciable. J’irai plus loin en amour (sous toutes ses formes) l’effort est inutile. Il y a des parts de vous qui sont cool, bienveillantes, gentilles sans que vous ayez besoin de forcer.

Autrement dit, ne donnez que quand ça ne vous coûte pas. SURTOUT EN AMOUR. Rien n’est pire qu’un mec ou une nana qui vous dit « Après tout ce que j’ai fait pour toi ! »

(Envie de lui rétorquer : « Mais c’est TON problème ! Je n’ai rien demandé moi ! » )

Et quand ça vous fait plaisir, ne vous privez pas : donnez.

 

Les « plus » pour faire craquer un homme

Le temps

Avec le temps naît l’attachement. On se lie à l’autre, ne serait-ce parce qu’il s’inscrit dans notre quotidien. Donc, ne soyons pas impatientes, ne demandons pas plus vite que la musique de l’engagement naturel.
Laissons le temps faire la force du lien.

Sortons !

N’hésitez pas à faire des activités différentes avec l’homme qui vous plaît.

  • Vous connaîtrez d’autres aspects de sa personnalité
  • vous lui permettrez de mieux vous connaître
  • vous ne vous ennuierez pas
  • vous multiplierez vos souvenirs communs (plus que le temps en lui même, le nombre aventure différente vécue avec une personne renforce le lien, donne l’impression d’avoir partagé beaucoup)
  • vous aurez d’autres sujets de conversations que vos sentiments et la suite de votre couple.

Soyez une gamine

Par là, je veux dire : permettez-vous de retrouver cette joie naïve de l’enfant.

Enfant, nos émotions étaient brutes.

Nous les exprimions comme nous les ressentions : sans réfléchir aux conséquences. Nous étions authentiques, vraies.

Alors, quittons cette défensive que nous avons à l’égard des émotions pour les offrir telles quelles !

En gros, abandonnons notre carapace.

Bien sûr, nous serons plus vulnérables. Bien sûr, ce n’est pas facile. Et pourtant, il n’y a rien de mieux pour faire craquer un homme que d’être pleinement et sincèrement heureuse avec lui.

 

En conclusion

Comment faire craquer un homme ?

Être soi, sans carapace, sans masques (et sans projections). Être pleinement soi au temps T, avec la joie naïve de l’enfant qui est en nous. Partager le bonheur que nous ressentons quand nous sommes auprès de l’autre. Voilà le secret.

Bien sûr, nous serons vulnérables. Bien sûr, ça demande du courage.

Mais que vaut de vivre la vie derrière un masque ?

 

Et vous, qu’elle est la crainte la plus difficile à surmonter face aux histoires d’amour ?

Anashka,

Flower, flower.

Pour me suivre sur FB, c’est ici

 


Séduire CET Homme

Comment séduire LE mec que vous convoitez – même si la situation semble compliquée... Un guide "étape par étape" pour faire tomber amoureux un ami, un collègue...

> Découvrez Séduire CET Homme



Commentaires (487)
  • Ccyle | 16 octobre 2013

    J’aurais aimé lire ce genre d’articles y’a 15 ans. Merci beaucoup, ça m’éclaire sur ce que je dois améliorer chez moi.

    • Anashka | 16 octobre 2013

      Tu as une idée de quoi ou de comment t’y prendre ?

      • Ccyle | 17 octobre 2013

        Surtout ne plus être sur la défensive, c’est mon plus gros problème, je pense.
        On me met beaucoup de pression pour que je « trouve » quelqu’un (la famille, l’entourage) et ça n’arrange pas les choses, ça me pourrit la vie.
        Laisser du temps aussi au mec, car je suis un peu trop expéditive.
        Après avoir attiré les mauvaises personnes, je sais désormais ce que je veux et ne veux plus, mais je dois quand même être un peu plus patiente car je me sépare trop vite.

        • Anashka | 18 octobre 2013

          Comment tu pourrais faire pour lâcher la pression ? Est-ce que tu as jeté un oeil aux différents articles sur le célibat ? Tu devrais peut-être trouver des pistes..

          • Ccyle | 19 octobre 2013

            Relacher la pression, ça va je sais faire. (j’ai lu les conseils du site aussi). Sinon faut vraiment que je change mon attitude par rapports aux hommes. Enfin bon, j’ai pris des notes ici ;)

          • Anashka | 21 octobre 2013

            ^^

  • R.M | 16 octobre 2013

    Alors là, MERCI.
    Depuis plus de deux ans, on me dit qu’il faut que je laisse la dure carapace que je me suis confectionnée au placard pour enfin profiter un peu et laisser la chance à certains hommes. Je me rends compte grâce à cet article que OUI, c’est bien la meilleure des solutions. Etre authentique, ne pas se cacher, prendre les émotions comme elles viennent et dire ce qu’on pense à l’instant T. De toute manière, il finira bien par découvrir qui nous sommes alors … Autant lui annoncer maintenant la couleur, c’est vrai. Alors oui, il y a également le risque de souffrir, mais au final, je pense qu’il faut à la fois se laisser aller, tout en conservant une part de réserve et ne pas s’enflammer dès le départ. Vivre au jour le jour quoi. C’est ça?

    PS : Je suis tombée sur ton blog cette année et je l’ai dévoré en un week-end. Jamais eu l’occasion de poster un commentaire, pensant ne jamais être lue. J’en profite aujourd’hui : JE SUIS FAN!

    • Anashka | 16 octobre 2013

      (Peu importe l’article choisi, je les reçois en back office par ordre de parution. Et je réponds généralement une fois par jour. Donc n’hésite pas à poster, tu seras lu ^^)

      Disons que le mot « réserve » me gène, je préfère parler de lucidité. Tu sais que tu t’emballes un peu, que ça te fait du bien (les ailes dans le dos et tout le tralala) mais que cet emballement vaut ce qu’il vaut et tu évites les projections pour le justifier (se penser trop vite « amoureuse », s’imaginer des scènes futures…). Tu te concentres sur le bonheur du temps T. Ca demande parfois de se poser un peu, de se faire un peu de morale/ se recadrer en somme, mais je pense que c’est le meilleur moyen de trouver un équilibre. (Si j’en trouve un autre, j’écris un article ^^)

      • R.M | 17 octobre 2013

        Après le problème justement (et je pense que c’est un problème récurrent chez nous, les filles), c’est qu’on n’aime pas forcément être dans l’inconnu. Enfin moi plus que les autres. J’ai horreur de ne pas maîtriser. Alors se laisser aller avec quelqu’un dont on est même pas sûre qu’il sera là le lendemain … Mais si j’ai bien compris, c’est un risque à prendre si on veut un minimum de résultats?

        • Anashka | 18 octobre 2013

          Comment tu peux être sûre du lendemain ? S’il s’engage à haute voix, qu’est-ce qui te dit qu’il respectera ces engagements ? Qu’est-ce qui te dit qu’un engagement moral fait tenir des sentiments plus longtemps ?
          Dans la relation homme-femme, il y a forcément une part de flou, enfin, si les sentiments sont plus importants que la construction du couple (on peut construire un couple sur d’autres bases de l’amour et dans ce cas, on maitrise). Mais, les sentiments de l’autre tu ne peux pas les maitriser, en cela l’Amour est sans cesse surprenant et renouvelable.

          Je ne sais pas si c’est un problème typiquement « féminin », parce que certaines femmes aiment l’inconnu et certains hommes ne l’aiment pas.

          La question importante est : qu’est-ce que tu attends d’une relation à l’autre ? Sentiments ? Construction d’un projet ? Stabilité ?
          Selon, ce n’est pas forcément les mêmes choses que l’on met en place.

          Mais, dans tout les cas, je ne vois pas comment un être humain peut tomber amoureux de quelqu’un qui ne s’ouvre pas à lui.

          • R.M | 19 octobre 2013

            Il est vrai qu’on n’est jamais sûr de rien, mais j’ai tendance à croire que parce que la personne dit qu’elle s’engage, elle le fera. C’est peut être une vision un peu utopiste, mais c’est aussi parce que j’ai été élevée dans le respect des engagements et des promesses à tenir. Si tu n’es pas sûr de tenir ta promesse, ne t’engage pas. J’arrive donc difficilement à concevoir qu’une personne dise vouloir s’engager si au final elle ne le fait pas. Je ne sais pas si je suis très compréhensible là …

            Quant à la relation souhaitée, je dirai dans un 1er temps sentiments et découverte, et dans un 2e temps stabilité et construction de projet. Je ne sais pas trop comment ça marche en fait, un couple. Et encore moins comment ça se construit. Peut-être dû à mon jeune âge aussi, je ne sais pas.

            C’est sûr qu’on ne peut pas tomber amoureux de quelqu’un qui est toujours sur la défensive, mais ne faut-il pas non plus rester sur ses gardes? Parce qu’à trop s’ouvrir, j’ai l’impression que l’on aura plus rien à donner. Toutes les personnes auront pris et s’en seront allées, nous laissant seules, avec l’impression d’avoir donné sans rien recevoir en retour. Triste.

          • Anashka | 21 octobre 2013

            Qu’est-ce que tu entends par « engagement » ? Rester même quand les sentiments ne sont plus là ?

            Pour ce qui est du don, on peut aussi se nourrir de ce que l’on donne. Regarder ce que l’on fait nous pour l’autre, se voir devenir « meilleure », plus en accord avec nos valeurs et ce, peu importe le comportement de l’autre. Donner, ce n’est pas forcément se « vider » de sa substance. Encore faut-il savoir donner que ce qui nous fait du bien à offrir. Un jeu d’équilibre, d’expériences…

          • Justine | 15 décembre 2013

            Le conseil est d’être authentique pour le faire craquer, mais en même temps il faudrait souffler le chaud et le froid (feindre l’indifférence de temps à autre) pour séduire un homme. Désolée mais c’est une contradiction, comment peut-on être authentique s’il faut appliquer des règles malignes de séduction ? Quand je m’écoute dans toute mon authenticité, j’ai envie d’envoyer tout le temps des sms au garçon avec qui j’ai un début de relation et je couche rapidement parce que l’envie est là. Malheureusement mes relations n’ont jamais duré plus de 6 mois parce que le mec finit par trouver qu’il ne veut « pas construire quelque chose de plus sérieux ». Je me débrouille très bien pour multiplier les rencontres, mais je désespère à trouver la réciprocité. Je ne suis ni collante, ni indifférente, ni frigide. Je désespère, même si je suis bien jeune (25 ans). Alors faut il être stratège et retenir ses pulsions sexuelles au premier abord, pour le faire tomber amoureux, ou faut il être soi et se laisser guider par son cœur en toute spontanéité (jusqu’ici cette spontanéité ne marche pas du tout pour moi) ?

          • Anashka | 16 décembre 2013

            Haha ! Tu es au coeur d’une de mes réflexions actuelles :)

            Les deux articles ne datent pas du même moment, celui qui parle d’authenticité est un poil plus aboutie. Après, est-ce que l’authenticité, c’est forcément un coeur tout nu qui offre ces sentiments ?

            Est-ce que tu as ce désir de « sérieux » ? Qu’est-ce que tu mets derrière ? Qu’est-ce que ça t’apporterait ? Comment tu le fais sentir à l’autre ?

            (Tu poses des questions de fond, j’ai pas les réponses immédiates, mais si tu veux, on peut chercher ensemble, voir ce qui « coince » si quelque chose « coince »)

          • Justine | 15 décembre 2013

            Je sais que mon commentaire précédent peut paraître naïf, mais comment séduire lorsqu’on n’est pas une actrice à la base, dans le sens où je ne suis pas naturellement une manipulatrice (surtout si la personne m’intéresse réellement) et je n’ai jamais eu beaucoup d’estime pour la manipulation sociale. J’aime être spontanée, et ne pas m’enfermer dans un ensemble de règles de magazine féminin (ah, je vais attendre 2 jours pour passer à l’étape B)…mais si je suis ici c’est parce que je trouve vos articles intéressants et parce qu’il me reste une once d’ouverture d’esprit pour remarquer que ma façon de faire ne marche pas…puisque je suis toujours seule. Plans Q parfois volontaires, ça ne me dérange pas, mais lorsqu’un autre type de drague s’installe la relation ne dépasse pas les 6 mois. Et c’est toujours moi la personne larguée, pour la 5eme fois (les plans Q c’est autre chose, ça dépendait). Alors les techniques j’en veux volontiers, mais où placer sa part de naturel ? Quand enfin se « lâcher » ? Mes amies en couple depuis longtemps, je n’ai pas vraiment l’impression qu’elles ont tellement « joué » pour attirer, d’ailleurs elles me disent souvent que c’est un coup de poker…j’aimerais quelques conseils car j’aime beaucoup la pertinence de tes remarques dans tes articles. Merci !

          • Anashka | 16 décembre 2013

            ne pas m’enfermer dans un ensemble de règles de magazine féminin

            Si mon travail te fait le sentiment de magazines féminins, c’est que je fais fausse route. J’ai une haine viscérale envers leurs conseils (sexistes, étriqués, manipulateurs).

            comment séduire lorsqu’on n’est pas une actrice à la base

            Jette un oeil aux deux derniers articles sur les raisons de séduire. Ils expliquent un peu de mon positionnement sur cette tangente « manipulation-séduction ». L’un est vouloir forcé l’autre à faire ce qu’il ne veut pas (s’engager, tomber amoureux, construire). Le second, c’est jouer de la communication, dont la communication amoureuse pour en faire d’un espace plus léger (et plus c’est léger, plus c’est fluide).

            On peut ne pas être à l’aise à la base, mais apprendre des modes de communications, les intégrer, nous les rends naturels…

            Que ce passe t’il dans les 6 mois ?

          • Justine | 18 décembre 2013

            Merci Anashka pour ta réponse rapide. Je pense que je suis d’une nature assez spontanée, et j’aimerais parfois être un peu plus stratège pour déclencher vraiment le truc « mystérieux » qui peut attirer d’avantage un homme (dans le sens de le GARDER sur la durée). Peut-être que le secret est de trouver l’équilibre entre les deux… J’ai remarqué que depuis un an je tente les vieilles méthodes lorsqu’un mec me plaît réellement (un peu plus de fausse indifférence de ma part, un peu plus de ralentissement sur le délai de la première relation sexuelle) et en fait bah…mes relations durent plus longtemps. Après j’imagine que la « méthode » doit s’ajuster au fil du temps, et qu’il vaut mieux qu’il y ait une sorte de connexion inexplicable à la base sinon quoi que l’on fasse ce sera une lassitude relativement rapide des deux côtés…enfin, je parle surtout de ma dernière relation, celle de six mois. J’avais beaucoup d’attentions et d’activités avec lui, mais j’ai senti qu’il prenait ses distances et me proposait de moins en moins de soirées avant 23h, voilà voilà. Il n’a jamais voulu s’expliquer totalement, l’animal. Je pense que je lui plaisais réellement, il le disait, mais il n’est jamais tombé amoureux (et n’a pas réussi à formuler cette phrase lors de la rupture).

          • Anashka | 25 décembre 2013

            Ah, ce sont des choses qui arrivent de ne pas tomber amoureux. Je sais que je suis devenue « naturellement » plus sur mes gardes. Je prends mon temps pour les démonstrations « sentimentales ». Mais, pas par stratégies, pas pour que ça dure. Je n’aime pas trop l’idée de forcer la main à des histoires pour qu’elles soient sérieuses. Je préfère, tabler sur des bases saines, une communication efficace et une réelle envie que ça marche. Puis, on voit.

          • Justine | 26 décembre 2013

            Je comprends. Je crois que je suis aussi en train de devenir naturellement plus « sur mes gardes », même s’il vaut mieux ne pas passer pour une pessimiste au moment de séduire. Et je commence à comprendre la notion de challenge à donner à un homme que l’on séduit, puisqu’il aura d’avantage l’envie d’attraper quelque chose qui cède/paraît inaccessible. Je viens de bien accrocher avec un mec que j’ai rencontré il y a peu sur internet, on est beaucoup dans le jeu. Il n’y a eu aucune relation physique, et que 2 rdvs verre/resto/bar (on accroche beaucoup niveau conversation) jusqu’à 4h, je suis toujours aussi surprise de l’effet produit par un « je rentre chez moi » plutôt que de monter chez lui. Il m’innonde de messages. Parce que tactilement, je lui montre que je ne veux pas être sa pote. Et puis on s’est roulé une grosse pelle la dernière fois. Je tente de ne pas m’emballer (mon authenticité qui revient au galop !), on verra la suite…

          • Anashka | 26 décembre 2013

            puisqu’il aura d’avantage l’envie d’attraper quelque chose qui cède/paraît inaccessible.

            C’est un positionnement qui n’est pas le mien. Je ne veux pas qu’on mec veuille m’attraper, me posséder ou que je lui paraisse difficile à « avoir ». Parce que je ne suis pas un objet, je ne suis pas à « avoir ». Je tiens à ce que l’on se rencontre et je ferais de mon mieux pour installer un climat de confiance entre lui et moi et partager réellement autre chose que les illusions de la séduction. Je ressens des trucs, mais je prends de la distance avec ce que je ressens pour être plus à l’écoute de la temporalité de l’autre.

            C’est ça, pour moi la séduction. Pas de la manipulation pour se faire attraper. (Personne ne m’attrape et je ne me donne pas non plus, je partage ce que j’ai envie de partager avec l’autre et j’y trouve ou non du plaisir).

            Quand tu résistes avec le corps, l’autre s’emballe, peut s’emballer par désir de possession et il est possible que quand le corps cède, tout cède. Et, même toi, tu sois innondée émotionnellement au point de te croire amoureuse à la fin d’une première nuit… C’est ce qui me gène avec le jeu de barrage.

          • Justine | 26 décembre 2013

            « Partager autre chose que les illusions de la séduction » je suis entièrement d’accord, mais c’est plus difficile à mettre en œuvre concrètement…si je me laisse aller tout de suite, désolée mais 9 fois sur 10 le mec se désintéresse d’une relation sérieuse avec moi après une première relation sexuelle amenée trop aisément, mais veut bien continuer le sexe régulier. Désolée mais je ne suis pas d’accord avec « on n’amène pas une relation à être sérieuse (…) on voit. » Moi je sais ce que je veux : je veux une relation sérieuse. Je ne veux pas un autre type de relation. Oui, celle où l’on tente de casser la routine, où l’on peut avoir des challenges, peut-être des papillons dans le ventre, ou même rêver en commun dans le cas le plus utopique. Oui je suis un brin niaise au fond, mais je suis comme ça. J’ai envie de quelqu’un qui me donne envie de m’engager, ou rien, quit à être au chômage sexuel et tuer le temps par de l’intérim (coup d’un soir. Oui j’aime m’engager, surtout quand on éprouve du plaisir à construire un couple et qu’on a connu assez de plans cul régulier comme ça, merci Julien, Mathieu, Nicolas, Jean-François, Valentin. Problème : si le mec est « pas prêt à se poser » je préfère qu’il le dise de suite plutôt que d’attendre de voir ce qui va se passer, avoir de faux espoirs comme notre amie qui commente plus haut. Bien souvent ils sont lâchés, ils ne disent rien pour continuer à profiter des plaisirs charnels. Avec d’autres filles en parallele, parfois. J’ai eu de très belles relations « sans engagement », dont une de 2 ans, mais j’ai fini par l’aimer et lui non. Ils voyaient d’autres nanas, j’acceptais puisque c’était transparent notre contrat. J’aimais le retrouver à chaque fois. A la première nana dont il est tombé fou amoureux un jour, il l’a mis enceinte, s’est marié et bien sur a complètement coupé les ponts avec moi. Cette histoire pourrait m’arriver aussi si on avait été en couple officiel, seulement voilà : je ne veux plus jamais avoir un plan cul régulier, ça m’a beaucoup trop traumatisée. C’était la cerise cette histoire là, j’ai fait une grosse dépression. Aujourd’hui je me sens forte, prête à aimer, mais avec une envie d’être rassurée peut-être. De ne pas improviser une aventure qui deviendra simplement sexuelle, ça ne m’intéresse pas. Je précise que j’adore le sexe, sinon je n’aurais pas eu de FF. Mais voilà, j’ai envie de construire quelque chose. Finalement mon envie est simple, j’ai envie de construire un vrai couple, maintenant que je me sens épanouie professionnellement et plus forte à « affronter » des t’as de choses. Peut-être suis-je utopique. Merci Anashka.

          • Anashka | 27 décembre 2013

            J’entends, le couple est un mode de relation qui a ses attraits : confiance, communication, rencontre de l’autre. Mais, je ne possède pas de techniques pour créer des couples et créer de l’amour dans ces couples. C’est pour beaucoup une histoire de rencontre (et je peux aider à rencontrer plus), une histoire de feeling (et je peux aider à exprimer au mieux sa personnalité à l’autre) et d’attentes communes (que je peux aider à formuler).

            Mais le « chantage au sexe » ne me parait pas sain, ni efficace pour partir sur une relation épanouissante. Ca marche moins bien que de la confiance en la vie, de la patience et des bonnes rencontres…

        • kikoolol | 27 décembre 2013

          Je n’ai pas la possibilité de répondre au dernier message de Justine, donc je poste un début de réponse ici.

          Presque toutes les femmes annoncent vouloir une relation sérieuse. A vrai dire, je n’ai JAMAIS eu de proposition de plan Q par une femme, idem pour la dizaine de potes que je fréquente. Alors bon, nous les hommes, nous ne sommes pas cons, on ne dit rien…, on fait des promesses d’engagement, des déclarations d’amour en veux-tu en voila, on se force, souvent avec des remords (si si !) simplement pour continuer à profiter des plaisirs charnels. Avec d’autres filles en parallèle, pour les dragueurs les plus expérimentés. On n’a pas le choix !! Un mec qui va proposer une relation sans engagement a 9 chances sur 10 d’obtenir un refus. Une femme qui cherche la même chose a 9 chances sur 10 d’avoir un OUI…

          La solution, pour vous les femmes est très simple, dites à l’homme avec qui vous voulez construire une relation que vous cherchez du sérieux, et dans ce cas, pas de sexe pendant … au moins 1 mois pour 1 an, 2 mois pour 2 ans. Pour la vie, attendez la lune de miel !! C’est la partie la plus importante. Si vous ne pouvez pas tenir, il y a des gadgets pour ça … Le mec en face, plutôt que de baratiner préférera changer de cible, sauf si il recherche la même chose.

          • Justine | 4 janvier 2014

            « Dans 9 cas sur 10, un homme qui veut une relation sans engagement obtiendra un NON. On n’a pas le choix ! » Pourquoi vouloir une relation sans engagement ? Je ne vois pas l’intérêt. Il y a beaucoup de plaisir à construire un couple. A s’intéresser à une femme, et non à son trou. Il n’y a pas que le sexe dans la vie. Nous ne sommes pas des vagins ambulants à qui l’ont fait des promesses pour continuer d’être honorées. Et non, je ne pense pas que tous les hommes pensent et fonctionnent comme toi Kikoolol. Peut-être les jeunes loups de moins de 25 ans. Amen.

          • Anashka | 12 janvier 2014

            Sans engagement, ne veut pas dire uniquement sexuel. Dans une relation il y a la passion (le désir, la sexualité, les émotions), la complicité/ intimité (les délires, les confidences, la promiscuité…) et l’engagement (les projets, l’envie de voir la relation s’épanouir dans le temps, l’envie d’intégrer l’autre à notre vie). On peut aimer les relation d’intimité-passion, sans vouloir que l’autre intervienne dans notre vie.

          • Justine | 4 janvier 2014

            Vous les hommes vous avez beaucoup de chance, parce qu’on s’intéresse à votre kekette MAIS à votre personnalité aussi. Nous on galère à trouver un homme qui fonctionne aussi en s’intéressant à ces deux aspects. Et oui, chacun galère de son côté en somme ! Je n’aime pas généraliser et c’est une analyse assez barbare, mais plutôt photographique de notre société masculine d’aujourd’hui.

          • Anashka | 12 janvier 2014

            Justine, c’est quoi cette misandrie. Pour les hommes, les femmes ne sont pas seulement un trou. Même dans le désir !
            Non, ce n’est pas une analyse, je suis désolée, Justine, mais un cliché de ce que TU crois voir d’une société appuyé sur aucune étude sérieuse.

            Il faut arrêter la division « mec sérieux » / « queutard ». Non seulement cette division n’est pas juste (applicable à la réalité) mais en plus ce n’est pas un regard qui te rendra heureuse…

          • Justine | 13 janvier 2014

            Je ne fais pas de misandrie Anashka, j’aime les hommes. Le bonheur qu’un homme peut procurer, l’intimité, le partage etc. Ce qui me déplaît un peu plus, c’est cet individualisme marquant que je décèle chez nombre d’entre eux, notamment à travers le commentaire de Kikoolol, et qui me montre à quel point les hommes peuvent être compliqués. Ils veulent l’intimité, sans vouloir que l’autre intervienne dans leur vie. Désolée mais c’est une notion que je ne comprends pas. Moi aussi, je veux de l’argent sans travailler hein. L’amour c’est un partage, un échange, je ne comprends pas où l’individualisme a sa place. Sauf si les deux parties du couples sont individualistes, ça peut effectivement fonctionner. Pour commenter ce que tu as écrit plus haut Anashka, je ne suis pas pour le « chantage au sexe » mais un des ouvrages que tu recommandes parle de faire « attendre » si l’on veut que le mec s’intéresse d’avantage à soi, donc envisagé du serieux. Pourquoi dis-tu que tu es contre si cette « recommandation » est noir sur blanc dans l’ebook ? Merci.

          • Anashka | 13 janvier 2014

            Est-ce que l’ebook est signé de mon nom ? (La réponse est non. Le site est plus vieux que ma présence dessus)

            Penser les hommes comme des êtres différents et ce, seulement parce qu’ils ont un spaguetti entre les jambes, c’est de la misandrie. Les aimer pour les mêmes raisons c’est AUSSI de la misandrie. Disons que ça souligne des clichés de genre. De quels hommes parles-tu ? Des 3 milliard qui peuplent le monde aux us et coutumes si différents ? Des français d’une certaine tranche d’âge élevé dans certains critères ? De ce que TU as rencontre (avec ta subjectivité, ta particularité et forcément ton filtre du monde) ?

            Certains hommes aiment que l’autre interviennent dans leurs vies. Certains sont dans un échange plus profond que d’autres. Et, preuve que cet échange n’est pas spécialement féminin, de nombreux articles SUIVIS par les femmes recommandent le chantage au sexe (le partage, là dedans, je le cherche).

            Donc, je suis contre les grosses généralités sur les hommes. Elles ne permettent pas de se rencontrer vraiment pour ce qu’on est (et pas pour ce que l’on attend de nous parce qu’on appartient à telle catégorie)

          • Justine | 13 janvier 2014

            Anashka, j’ai tout à fait le droit d’avoir MON filtre du monde. On a chacun le sien en fonction de son éducation, de son expérience et même de ce que nous disent les hommes d’eux-mêmes. Tu as ainsi TA définition de la misandrie qui est la tienne, et qui n’est pas science infuse. Considérer que les hommes sont différents des femmes n’est pas de la misandrie, les hormones ou phénomènes physiologiques sont techniquement là pour nous le rappeler. Je veux bien croire cependant que chaque homme est unique, et je n’ai jamais dit que je découpais en 2 catégories queutards/mec sérieux, c’est toi qui en a fait la déduction. :) Je fait état de ce que tu peux appeler un cliché, mais de ce que j’ai vécu en sortant avec des hommes d’origines sociales et ethniques très diverses, et aussi des timides et des moins timides, des petits jeunes de 20 ans et des jeunes cadres dynamiques de 30 : à chaque fois, j’ai noté un certain comportement répétitif dans le sens d’un individualisme marqué. OK je n’ai pas couché avec les 3 milliards, OK peut-etre suis-je inconsciemment attirée par des profils similaires mais j’en doute (masochisme ? je ne pense pas)…je construis malheureusement des généralités afin de défendre mon petit coeur pour la prochaine fois (oui l’amour ça fait mal), c’est ainsi. Notre système immunitaire lui-même fonctionne ainsi (ne pas répéter les mêmes erreurs : on l’a déjà vu arriver, cette situation/ce mec là…). Je sais que je passe pour la meuf hyper méfiante mais j’assume, on est obligés de généraliser un tout petit peu, en tout cas au début de la relation. Sinon, l’article « comment reconnaître un queutard » n’existerait pas non ? Tu n’as pas étudié les us et coutumes de chaque queutard non ? D’ailleurs, on s’en fout un peu de chaque us n’est ce pas ? :) On AIME savoir quel est le « profil type » du queutard. Pour être prévenues. Car on le sait aussi, qu’il y a des cas particuliers. Bref, tu peux appeler ça de la misandrie, mais j’appelle ça une simple observation personnelle ; j’en ai même discuté avec un ex qui a exactement le même discours que moi, sur l’individualisme mâle dont les femmes doivent se méfier, et ça n’est pas de la misandrie puisqu’il est lui-même un homme. Je n’ai pas dit que j’avais science infuse, c’est MON avis.

          • Anashka | 14 janvier 2014

            j’ai noté un certain comportement répétitif dans le sens d’un individualisme marqué

            Ce que j’essaie de dire, de manière brutale, j’en convient, c’est que le dénominateur entre tous ces hommes, ce n’est pas qu’ils sont hommes, mais qu’ils ont eu une relation avec toi. Car, tu n’as pas le groupe contrôle, comme on dit, des aventures avec les femmes (encore que, peut-être, j’en sais rien en fait) pour faire la comparaison.

            En soi, ce n’est pas une mauvaise chose. Si les hommes par essence étaient individualistes (aujourd’hui, en terme neuro, physio, rien ne le démontre, explique, décrit) tu ne pourrais rien y faire. Si c’est quelque chose dans l’humain en général tire vers cet individualisme qui te chagrine (et on le comprend) il te reste deux solutions, composer avec ou éviter les personnes (trop nombreuses) dans ce fonctionnement.

            Pour la misandrie / sexisme (dirons-nous), c’est attribuer un rôle / trait de caractère à quelqu’un selon son sexe (sans appui solide scientifique). On en fait tous et toutes (moi la première). Normal, on a été éduqué avec un sexisme intégré.

            Sinon, l’article « comment reconnaître un queutard » n’existerait pas non ?

            Bien sur que non. C’est une généralisation. Je crois qu’il a une petite année cet article, il est possible que je le rédige de manière très différente aujourd’hui.

            (On peut tenir des propos misandre en étant un homme, des propos misogyne en étant une femme, regarde les magazines féminins)

            Mais, clairement, tu as le droit d’avoir ton filtre du monde. S’il te permet d’avoir des relations apaisées avec les gens, GO. Sinon, interroge-le. Un regard est valable tant qu’il nous apporte de bonnes choses :)

  • Marie | 16 octobre 2013

    Très bon article Anashka, comme d’habitude.
    Je te lis habituellement et, là, je me lance. J’ose !
    Moi aussi, j’ai pris de gros « vents » en projetant mes propres peurs sur l’autre, ce qui ne fait qu’anticiper la rupture. Plusieurs homme m’ont ainsi dit clairement dès le début qu’ils ne seraient pas à la hauteur de mes espérances et qu’ils préféraient stopper tout net.
    J’ai radicalement modifié ma manière de me comporter les derniers temps et cela effectivement change la donne.
    J’aime beaucoup l’idée de l’effet miroir et je suis d’ailleurs en train de l’expérimenter, pas seulement dans les relations amoureuses, mais également au sein d’autres milieux, tels que le réseau amical ou social.

    • Anashka | 16 octobre 2013

      La « séduction » (dans le sens large, noble de SUH, c’est à dire l’art de plaire en étant SOI) n’est pas qu’une question d’amour. Elle peut servir tant avec les amis que dans le travail. ^^

  • Maelle | 16 octobre 2013

    Pourquoi j’ai pas vu cet article avant…krkrkr

    • Anashka | 16 octobre 2013

      Il fallait qu’il mûrisse un peu, je suppose. ^^

  • KittyReward | 16 octobre 2013

    Très bon article !

    En tant que garçon je ne cite pas le nombre de fille qui m’ont fait le troisième schéma cité dans les effets miroirs: « La demande de preuve »
    J’ai besoin d’avoir mes libertés, et une fille qui me demande d’être toujours libre pour elle, toujours avec elle, de toujours lui parlé… Ben ça me fait devenir d’autant plus distant.

    Les activités sont vraiment importantes au début de la relation, sortir entre couple vivre des moments différents. (L’article explique très bien pourquoi d’ailleurs) Mais n’oubliez tout de même pas les moments entre amoureux ;) Il faut de tout !

    • Anashka | 16 octobre 2013

      J’ai besoin d’avoir mes libertés, et une fille qui me demande d’être toujours libre pour elle, toujours avec elle, de toujours lui parlé… Ben ça me fait devenir d’autant plus distant.

      C’est la même pour beaucoup de filles avec certains garçons. Trop de demandes, c’est trop de responsabilité.

    • Justine | 15 décembre 2013

      Ah oui ? Je trouve ça étonnant…lorsque mon ex m’a demandé un jour de passer plus de temps avec lui, j’ai réalisé que j’étais tellement absorbée par le boulot que ce manque d’attention l’avait blessé. Alors j’ai passé plus de temps avec lui, et on a partagé de très beaux souvenirs. Je pense que chaque situation est unique.

  • Cancel | 16 octobre 2013

    Et ben, je crois que j’ai encore beaucoup de progrès à faire….
    Je crois que ma plus grosse crainte, enfin du coup ça les regroupe quasiment toutes, c’est que l’autre me trouve nulle sur tout. Pas assez ci, pas assez ça, etc.
    Comment ça, je n’ai aucune confiance en moi ? haha

    • Anashka | 16 octobre 2013

      La confiance c’est toujours compliqué : tu avais lu les articles dans lesquelles j’abordais le cercle vicieux / cercle vertueux ?

      • Cancel | 17 octobre 2013

        Oui je l’avais lu… je crois que j’ai lu quasiment tous les articles avant de m’inscrire. Mais tu as raison, je vais le relire, ça ne fait pas de mal une petite piqûre de rappel ;)

        • Anashka | 18 octobre 2013

          Est-ce que tu as mis des choses en place pour la travailler cette confiance ? Est-ce que tu as une idée des pistes à explorer ?

          • Cancel | 18 octobre 2013

            Quel genre de choses ? Non pas vraiment de pistes pour améliorer tout ça, peu de temps pour moi et je pense que j’attache beaucoup trop d’importance à mon physique que j’ai du mal à accepter.

          • Anashka | 21 octobre 2013

            Justement : qu’est-ce qui ferait que TU trouverais ton physique pus joli ?
            Est-ce qu’il y a d’autres domaines dans lesquels tu as confiance en toi : emploi, intellectuel, spirituel, manuel…?

          • Cancel | 21 octobre 2013

            (bon on ne peut plus mettre « répondre » au bout d’un moment…)
            Pour le physique… en dehors d’un combo chirurgie / 10 ans de moins je ne vois pas. Les chirurgiens n’envisagent pas trop la chirurgie avant 45 ans mais je ne vais pas attendre 10 ans pour refaire ma vie non plus !
            Bon sinon niveau confiance, je perds vite mes moyens, je me remets tout le temps en question, je me dis toujours que je pourrais faire mieux. Je doute beaucoup finalement.

          • Anashka | 21 octobre 2013

            Chirurgie de …? C’est une question de poids ? D’une partie de ton corps que tu n’aimes pas ?

            Niveau pro ? Est-ce qu’il y a un domaine sur lequel tu es à l’aise ?

          • Cancel | 21 octobre 2013

            C’est surtout mon visage que je n’aime pas. Maquillée dans ma salle de bain je me trouve pas trop mal mais dehors à la lumière du jour à côté d’autres filles…
            La chirurgie c’était pour les paupières, j’ai des sortes d’oedèmes qui ne se résorbent pas. Alors ça fait des vilaines poches bien soulignées par des cernes. Je n’ai jamais eu un visage super lisse mais avec l’âge ça ne s’arrange pas :/

          • Anashka | 23 octobre 2013

            Ok. Tu as vu avec des spécialistes du maquillage ? Parfois, elles ont des astuces qui nous passent à 3000 au-dessus.
            Après, en comparaison aux autres, il y aura toujours plus jolies (surtout quand on ne s’aime pas trop).

            LA chirurgie était une réflexion sérieuse (et juste l’aspect financier te bloquait) ou elle était une « idée comme ça « ?

          • Cancel | 23 octobre 2013

            J’ai bien regardé des tutos de maquillage, j’ai acheté des trucs pour camoufler les imperfections mais je n’y arrive pas. Je trouve que ça empire le truc ou ça fait vite un effet plâtre.
            Non la chirurgie c’était bien sérieux et ce n’était pas une question d’argent. Le chirurgien m’a juste dit que j’étais trop jeune pour l’instant, dans 10 ans ok car ça allait de toute façon s’aggraver mais que pour l’instant il ne pouvait rien pour moi, les injections n’ayant pas fonctionné non plus.
            Bref, je continue de faire le tour des dermato au cas où certains aient des solutions miracles !

          • Anashka | 25 octobre 2013

            Tu as essayé un autre chirurgien ? Peut-être qu’il en penserait autre chose ?

          • Cancel | 25 octobre 2013

            C’est ma dermato qui me l’avait recommandé. Je l’ai trouvé bien et digne de confiance car justement il a préféré être honnête plutôt que de m’opérer absolument pour se faire de l’argent. C’est lui qui me renvoie vers une autre dermato qui aurait peut être de bons résultats avec le laser. Donc je vais voir déjà ce qu’elle me dit…
            Il m’a dit que si je trouvais un truc qui marchait, de le prévenir car il a plein de patients dans mon cas et aucune solution efficace à leur proposer et il me rappelle dans 3 mois pour savoir où j’en suis :D
            Ce n’est pas dramatique mais c’est toujours dur de regarder les photos d’il y a 10 ans et de se dire qu’on n’en a pas profité :)

          • Anashka | 26 octobre 2013

            Non, mais si ça te complexe et que tu as le sentiment que ça te pourrit la vie, que le regard « subjectif » que tu portes dessus ne parvient pas à changer, il est vrai qu’un changement « concret » aurait été de bonne augure.

            Et sur ce qui est confiance en toi ? Tu bosses avec quels outils ? Tu as déjà lu de la PNL ?

          • Cancel | 26 octobre 2013

            Pour la confiance… non je n’utilise pas d’outil. La première fois que j’ai lu la question j’ai cru que tu parlais de logiciels au boulot, haha.
            Et la PNL, non jamais lu de livre là-dessus non plus.

          • Anashka | 26 octobre 2013

            Je ne suis pas coach PNL, j’en ai lu un peu, je peux échanger dessus et connais les grandes lignes, mais du pur coaching, via le PC, ce n’est pas possible.
            Mais, je ne pourrais que te recommander d’en lire. Ce sont des outils qui ont réfléchis aux personnes n’étant pas dans la pathologie, qui vont globalement bien, mais qui désire aller mieux. Et, comme base de travail sur la confiance en soi, c’est pas mal.

    • Justine | 28 décembre 2013

      Merci Kikoolol pour ta franchise. Je savais que beaucoup d’hommes pensent comme toi. Ainsi va la vie, hommes et femmes du même âge ne cherchent pas le même type de relation…le couple ne vous intéresse pas, le plan cul ne nous intéresse pas. Je généralise bien sur, je sais que ce n’est pas toujours vrai. Quand il arrive que les deux genres veulent du sérieux en même temps, et c’est rare, nait souvent une belle histoire. Je n’ai donc plus qu’à être patiente, et tomber que quelqu’un qui est sur la même longueur d’onde que moi. P.S : dommage qu’une femme ne t’as jamais parlé de son désir de plan cul, ça m’est arrivé lorsqu’un homme était plaisant mais sans plus. Bonnes fêtes à tous !

  • Snow | 16 octobre 2013

    Bonsoir Anashka,
    J’ai eu l’honneur de lire ces jolies mots, Merci écrire quelque chose si beau nécessite un bon travail, Et en fait j’ai une question / ( Être soi, sans carapace, sans masques (et sans projections). Être pleinement soi au temps T, avec la joie naïve de l’enfant qui est en nous. Partager le bonheur que nous ressentons quand nous sommes auprès de l’autre. )
    Comment je peut faire ou plutôt être touts ça !!!!!!!!!!
    Jon Snow !!

    • Anashka | 16 octobre 2013

      Qu’est-ce que tu as le sentiment de ne pas « assez » avoir ?
      Est-ce qu’il y a des moments où c’est « léger » et simple pour toi et tu te sens comme ça ? (amis, dans une activité, famille…?)

  • light | 16 octobre 2013

    si j’avais vu ça avant je ne viendrais pas de gacher ma relation… On a parfois tellement peur tout en demandant à l’autre de s’engager c’est absurde..

    • Anashka | 16 octobre 2013

      C’est humain, surtout.

      Qu’est-ce qu’il se passe dans ta relation ?

  • MaRy | 16 octobre 2013

    J’ai l’impression que cet article a été écrit pour moi…^^ Je suis un plein dedans, comment créer du lien avec un homme en début de relation ?

    Crainte la plus difficile à surmonter: peur qu’il se désintéresse parce qu’il ne me trouve pas assez intéressante ou drôle ou intelligente, enfin pas assez bien quoi…

    • Anashka | 16 octobre 2013

      Tu lui as déjà demandé ce qu’il pensait de toi ?

      Parce qu’il ne te voit pas comme tu te vois. Et tu ne pourras pas maîtriser son regard : ça lui appartient, c’est lié à tellement de choses : son histoire, ses gouts, ses convictions, ses désirs et fantasmes. Tout ce que tu peux faire de ce regard, c’est ne plus le chercher, considérer que c’est SA responsabilité, SES choix.(Et, a priori, s’il est avec toi, c’est qu’il doit aimer ce qu’il « voit »)

      Et te tourner vers lui : qu’est-ce qui te plait ? Est-ce que tu es contente d’être avec lui ?

      • MaRy | 19 octobre 2013

        Et bien, je sais ce qu’il pense de moi physiquement, c’est tout. Ce qui me plait chez lui ? Hormis le fait qu’il est trop canon, ce qui me plait c’est sa manière d’être, très calme et douce et la facilité avec laquelle il arrive à me faire rire.

        Le truc, c’est qu’on n’est pas encore ensemble, ni même FF, on a eu seulement 2 rendez-vous après notre rencontre. Et la 2e fois, j’étais un peu déçue de la soirée :
        1/ parce que je trouve qu’il ne s’intéresse pas suffisamment à moi, il ne pose pas beaucoup de questions, il me retourne rarement les questions que je lui pose
        2/ j’étais déçue de moi, je me suis trouvée inintéressante et incapable de communiquer quoi que ce soit sur moi, ma vision des choses, sur ce que je souhaite ou non… Je n’ai réussi à installer aucune complicité, à créer aucun lien, pourtant je suis sûr que c’était possible avec lui. Il faut absolument que je travaille ça.

        D’autre part, il a découvert le game il n’y a pas très longtemps donc il est dans sa phase de découverte/expérimentation. Il me pose pas mal de questions sur telle ou telle technique, me raconte ses expériences mais il ne me questionne pas beaucoup sur les miennes donc je dois dire que je suis un peu blasée…

        Je ne sais pas si on se reverra, je ne pense pas le relancer et je ne pense pas qu’il le fera non plus. Si il le fait, ce sera une bonne surprise et peut-être une occasion de rectifier le tire.

        • Anashka | 21 octobre 2013

          Aaaah… quand quelqu’un découvre le game, c’est un peu tout feu tout flamme. L’envie d’engagement a tendance à passer à la trappe.

          • MaRy | 21 octobre 2013

            Ben moi non plus je ne veux pas m’engager.
            Et moi aussi je découvre la pratique du game, donc pas de soucis, au contraire, ça nous fait un point commun. Je n’avais aucune attente autre que partager ça avec lui.

            Le problème ce n’est pas lui, c’est moi. J’apprends à draguer et je suis nulle. J’agis encore comme si je ne connaissais pas le game en théorie, comme si je n’avais rien appris de mes relations passées, de tes articles et de mon observation des gamers.
            Aucune répartie, aucune installation de confort de MA part, pas de time-bridging, pas assez de sexualisation de MA part, pas de fun, rien, rien, rien !
            Je l’ai laissé prendre les choses en main. J’étais fade et passive. Pas vraiment passive mais pâle, je faisais pâle figure à côté de ce que je peux être en temps normal, de ce que je peux faire. Rhaaa je suis énervée contre moi-même !

            Il faut que je m’améliore et que ça se passe mieux avec le prochain…

          • Anashka | 21 octobre 2013

            Hé, c’est pas grave. Il faut quelques rencards pour trouver (ou retrouver) un peu de son pétillement. Prends le temps, ne te met pas la pression… Que ça reste un JEU.

          • MaRy | 21 octobre 2013

            Non ce n’est pas grââââve mais bon ce n’est pas non plus mon premier rencard…
            Ce qui me dérange le plus c’est que je ne sais pas (plus) communiquer mes émotions, mes envies, mes points de vue, etc. Je suis comme absente.
            Et je n’arrive plus à jouer justement.

          • Anashka | 23 octobre 2013

            Est-ce que tu en as envie ? Peut-être que, tout simplement, ce n’est pas ce que tu veux…

          • MaRy | 27 octobre 2013

            Si c’est ce que je veux. Pourvoir dire j’aime quand j’aime, je n’aime pas quand je n’aime pas, savoir recadrer quand quelque chose ne me convient pas, communiquer davantage sur ce que je suis et prendre plus de plaisir dans mes interactions. Ce serait vraiment bien que je réussisse à en arriver là.

          • Anashka | 28 octobre 2013

            Peu à peu. En commençant avec les personnes avec lesquelles tu es le plus à l’aise pour le faire. En poursuivant avec les autres…
            Et même si tu formules les choses après, en prenant le temps, c’est déjà un bon pas.

  • light | 16 octobre 2013

    si j’avais vu cet article avant je viendrais peut etre pas de gacher ma relation…:(

  • Maelle | 16 octobre 2013

    bonsoir,
    Est il possible de re-séduire une personne qui nous a quitté?

    • Anashka | 16 octobre 2013

      Tout dépend de la situation… Tu me fais part de ce qu’il se passe ?

      • Maelle | 17 octobre 2013

        Bonsoir ,
        Une histoire banale en fait… Je l’ai rencontré y a deux mois (sur internet). On a échangé et puis on s’est rencontré. On s’est tout de suite plu ( il me plaisait surtout, lui je ne sais pas), on a décidé de se revoir après. On ne savait pas trop ce qu’on recherchait, surtout moi . Mais notre situation était aussi compliquée, j’ai un copain(relation très compliquée, longue histoire), et lui séparé ,en cours de divorce en ce moment, il le vit mal. Du coup, dès le début il m’a dit que ça va être dur de se voir, et que notre relation était compliquée…, mais je voulais quand même tenté, je voulais un amant(j’étais malheureuse) et je crois que ça l’arrangeais aussi… Au début on se voyait en cachette 2 fois par semaine, quand j’avais pas cours, et lui devait annuler ses rdv pour qu’on puisse se voir car je ne peux pas sortir les soirs (ça l’a découragé depuis le début en fait…), je vis avec mon copain. Ces derniers jours, il est devenu distant (autres maîtresses je crois), et surtout parce qu’il ne pensait plus qlq chose de sérieux avec moi,que du plaisir (plan cul, il ne parlait que de ça).Quand il a vu que j’était un tout petit peu jalouse, il m’a dit: »Attends,moi je suis seul, toi t’as un mec ». J’avoue que moi aussi je suis devenue distante,il m’enervé et il m’a toujours demandé si c’était parce que j’avais d’autre amant. Le problème c’est que j’ai commencé à m’attacher à lui, je ne pense qu’à lui, surtout avant notre séparation (suis pas amoureuse ), je sais que je ne devrai pas, c’est la règle d’or des Amants -Amantes? J’ai surpris un msg qu’il avait envoyé à son pote me concernant: « Je lâche l’affaire, elle tombe amoureuse ». J’ai tout compris du coup, mais cela ne m’a pas empêcher de vouloir continuer, je n’avais plus de self estime après, je me sentais moche ou pas assez femme, ou trop timide ou pudique, pourquoi il ne veut pas de moi?!surtout vu qu’il est seul?!. Bref, y a 3 jours, il a dit qu’on devrait mettre fin à notre relation car je devenais trop exigeante… (excuse débile) et qu’il vaut mieux que chacun cherche quelqu’un qui lui convienne temps,disponibilité,…) J’ai accepté sans aucune explication et on a coupé contact.
        Aujourd’hui, on s’est encore envoyé des msg, dont on avait parlé de notre relation (déjà finie). Pour taquiner, je lui ai dit: »Tu étais mon amant, étais :p « et il m’a répondu: »parce que tu as trouvé mieux… »
        Donc, ma question est, est il possible de le refaire craquer comme au début?ou ça n’en vaut pas la peine? Je ne supporte pas qu’on me repousse en fait, j’ai plus confiance en moi, et surtout parce que je ne comprends pas ce changement, au début c’était trop bien entre nous.
        Merci de me réponde

        • Anashka | 18 octobre 2013

          Si ça en vaut la peine ou pas, c’est à toi de le décider.

          Tu peux le refaire craquer un peu, dans le sens, jouer le cordon de la jalousie, le faire chier, lui mettre sous le nez qu’il tient à toi. Mais, les bases de votre relation ne me semble pas hyper saine (pas de jugement de valeur là-dedans, hein ^^ ) et la seule stratégie que j’ai en tête ne l’ai pas non plus. Donc au mieux, tu revivrais quelques moments sympas, avec que ça fissure de plus en plus. Et ce sera pas évident pour un résultat aléatoire (donc, tu auras besoin de confiance en toi, et de la baser sur autre chose que son regard… oui, très dur).

          Donc, c’est à toi de voir si ça en vaut la peine. Si oui, on prend le temps de voir ce qu’on peut faire. Si non, je reste dispo aussi pour cette histoire (BEAUCOUP) plus importante de cette confiance en toi. Enfin, si tu veux.

          • Maelle | 18 octobre 2013

            Merci Anashka…, je tente le diable en fait(je le sais, je l’ai toujours su en fait), faudrait que j’arrête :p

          • Anashka | 21 octobre 2013

            Disons qu’il faudrait que tu prennes une décision. Si tu arrêtes, tu arrêtes. Si tu retentes, tu l’as joue stratégique. Dis moi simplement ce que tu veux faire.

          • Maelle | 21 octobre 2013

            Bonjour,
            J’arrive pas à répondre sur ton dernier message donc je te réponds sur ce commentaire. Je voulais vivre une histoire avec lui je pense, mais c trop tard. Il a coupé contact depuis hier… Soit c moi qui m’éloigne, soit c lui qui s’éloigne, on joue à ça tour à tour. Il m’a proposé de se voir cette semaine car il était en vacance, et moi je ne savais pas encore trop vu que j’ai des examens alors je lui ai dis que je ne sais pas. Et la semaine dernière il m’a dit qu’on devrait faire notre vie chacun de notre côté parce qu’apparemment je ne voulais plus le revoir, je zappe à chaque fois qu’il propose il a dit (c vrai). Mais bon,…Hier je lui ai envoyé un msg pour lui dire que je serai libre mercredi, il ne m’a répondu que ce matin en disant  » suis pas libre mercredi » et il m’a aussi envoyé un msg sur fb me disant « tu as tes examens alors rien ». Alors qu’il m’a dit de le prévenir dès que je serai libre car il est en vacance toute la semaine, il m’a dit ça vendredi. C fou comme les mecs changent vite d’avis. Mais je sais que c de ma faute, j’aurai pas du jouer comme ça mais bon. J’ai un tout petit peu mal au coeur :p parce que je commençais à m’attacher à lui, j’ai tout détruit comme d’habitude… En plus il n’arrête pas de me dire que je suis jolie, intelligente sexy, et tout alors pourquoi il m’aime pas?c à cause de sa situation?vu qu’il sortait d’une relation difficile il veut juste s’amuser? je pense. Suite à son dernier msg de ce matin, je lui ai dit « msg reçu, bonne continuation, take care », suis pas trop genre à insister et j’ai effacé son numéro pour éviter de le relancer dans mes moments de faiblesse. Mais j’arrive pas à le sortir de ma tête, et ça me tue, c un tout petit problème mais ça me tue :/
            Aide moi stp, j’ai toujours été maladroite en amour :(

          • Anashka | 21 octobre 2013

            Je ne comprends pas, tu veux que je t’aide pourquoi ?
            – pour le récupérer : dans ce cas, il faut le re-contacter, prendre le temps d’une discussion, pourquoi pas de lui dire que tu t’attachais un peu plus, et que tu pourrais envisager d’être avec lui (tu pourrais l’envisager ?)
            – pour l’oublier ?
            – pour savoir s’il jouait ou non avec toi ?

          • Maelle | 27 octobre 2013

            Bonsoir,
            M’aider à comprendre ce qu’il pense de moi…, à comprendre sa réaction.
            Et oui je ne vais pas mentir, je rêve d’être avec lui pour de vrai mais c pas possible pour le moment. On vient de reprendre contact après une semaine de silence…Il vit l’enfer dans sa tête il m’a dit, sa femme est partie s’installer chez son amant avec leur enfants (suite à leur divorce) la semaine dernière. Il a dit qu’il a envie de me voir si je le veux toujours, j’ai dis oui bien sur :p
            On a échangé des sms, quand je lui ai demandé s’il avait rencontré quelqu’un il m’a dit qu’il n’avait pas la tête à ça et qu’il pensait tout le temps à moi (avec le silence c dur à croire, mais bon). Et que j’étais sa petite meuf, qui le fait rire,qu’il aime bien parler avec moi et blilbibli. Il me prend pour une petite fille, pour une gamine mais qui est « bonne au lit », très (excusez moi mais je ne sais pas comment le dire indirectement :p )
            Je suis perdu, chaque fois que je décide de l’oublier, il donne signe de vie.
            Donc, que pense t’il de moi?il est possible de le faire tomber amoureux?Je l’aime bien…
            Merci beaucoup pour l’écoute :)

          • Anashka | 28 octobre 2013

            Malheureusement, ce qu’il pense de toi, il est le seul à le savoir. Il a l’air de tenir à toi (dans ce qu’il dit), mais ne se motive pas pour te voir (dans ce qu’il fait). J’ai l’impression que tu es une amante avec qui il se sentait bien, mais pas assez amoureux pour tenter le diable. Donc, maintenant que vous vous êtes dit que vous vouliez vous revoir, vous avez une date ?

          • Maelle | 27 octobre 2013

            ET dernier news, il est toujours sur le site de rencontre, il dit vouloir chercher une compagne…
            Suis perdu :/

          • Anashka | 28 octobre 2013

            Peut-être qu’il sent que tu es plus amoureuse, que ce n’est pas son cas, et qu’il n’arrive pas à te le formuler.

          • Maelle | 28 octobre 2013

            Bonsoir,

            Il m’a bombardé de msg hier soir avant de me coucher( après vous avoir écrit, je comprendrai jamais les mecs). Il m’a dit vouloir me voir, m’embrasser, me serrer et machin. Et aujourd’hui de même, on s’est envoyé des msg, moi surtout jusqu’à ce que je lui dise que j’ai rencontré d’autre amant… Du coup, bombardement de msg de sa part: enquête, questionnaire,et même appel (on s’appelle jamais en dehors de nos rdv vu qu’on est amant). Mais aujourd’hui il m’a appelé,1h pour me demander qui était le mec, les détails et s’il était mieux que lui (j’ai dis oui et non, genre pour qu’il ait envie de me prouver qu’il peut mieux faire :p ). Et il m’a cité tous les jours de cette semaine pour me demander si je pouvais me libérer juste un soir pour se voir. J’ai dis que je pouvais pas (la vérité,j’ai plein d’examen) et que je verrai pour ce week-end. Je ne comprends pas ce rebondissement soudain, surtout quand il m’a envoyé un msg pour me demander s’il pouvait m’appeler, je m’y attendais pas, je croyais que c’était un tabou entre nous en dehors des rdv, mais bref…
            tu en penses quoi Anashka?

          • Anashka | 29 octobre 2013

            C’est plutôt une bonne chose ! Mais clairement, on est dans le filon de la jalousie. Je signe et confirme, tu ne pars pas sur un truc très sain (mais on n’a pas toujours envie de truc sain, faut simplement savoir où l’on s’embarque) et ce mec marche à la jalousie. A toi de ne pas en abuser, de profiter de ce retournement pour ne faire QUE répondre, en laissant attendre un peu, sans relancer.

            Si tu peux reste flou sur tes autres amants.

          • Maelle | 30 octobre 2013

            Suite de l’histoire :p

            On s’est vu hier après midi, c’était vraiment un imprévu, c’est moi qui a commencé à lancer la perche. Je lui ai demandé où il était et il m’a dit au bureau, après je lui ai dit que je suis chez moi mais je dois réviser et que je ne voulais pas le déranger. Du coup, il ne m’a plus lâché jusqu’à ce que j’accepte de le voir une heure après nos msg, il était impatient, trop, il est arrivé une demi heure avant (lol). J’ai hésité mais finalement j’y suis allée( je voulais aussi le voir, ça fait 3semaines qu’on s’est pas vu). Mais c’était très bref, on a parlé, il m’a surtout enquêter sur mes « amants », comment ils étaient avec moi, et bliblibla. ça m’amusait de le voir si curieux, et surtout quand il voulait des réponses et détails sur mes autres amants (fallait être très imaginatif :p ) . Puis il devait me ramener 1h après. Il m’a aussi avoué qu’il est toujours amoureux de sa femme (c normal, je le comprenais ). Il était mal (presque amoché, il a pris du poids), il buvait tout le temps, il sentait beaucoup l’alcool (presque un ivrogne) et surtout j’ai vu qu’il répondait à des msg (une autre maîtresse,j’ai vu)… Puis on s’est quitté par un petit bisou (c toujours lui qui le propose, moi je suis très discrète).
            Le soir on s’est envoyé des tonnes de msg, puis il m’a dit qu’il avait du mal à faire des câlins car ça le faisait trop penser à sa femme.
            Bref, je ne sais plus ce que j’attends de lui et je sais qu’il n’est pas prêt à refaire sa vie?Puis ma situation est aussi compliquée… (suis en couple).
            A ton avis, que pense t-il de moi?il tient à moi ou c juste une envie spontanée? On continue de s’envoyer des msg et il m’a mm dit de venir chez lui quand je pourrai et quand il sera seul chez lui.
            Merci de prendre la peine de lire mes bêtises :p

          • Anashka | 30 octobre 2013

            Ce ne sont pas bêtises, c’est une histoire qui semble compter pour toi, donc, importante… !

            ce qu’il pense de toi, encore une fois, ce n’est pas quelque chose auquel je peux répondre. Je suis malheureusement démunie pour ce genre de question. Simplement, tu n’est pas « rien ». Il tient à te montrer qu’il y a de l’affection, qu’il tient à toi. Mais, il ne semble pas vouloir poursuivre.

            L’important c’est comment tu composes avec ça. Si tu n’es pas sûre de vouloir poursuivre, peut-être que le mieux est de rester sur ce joli souvenir.

          • Maelle | 30 octobre 2013

            Peut être que tu as raison, que je devrai arrêter là et ne penser qu’aux beaux souvenirs. Mais j’ai peur de rater quelques choses, ou je ne sais pas. J’ai un tout petit bout d’espoir que peut être il changera d’avis, ou que peut être il se passera quelque chose, ai je tord? A t il peur de s’engager vu sa rupture?
            ça m’a pincé le cœur quand j’ai vu qu’il conversait aussi avec une autre ou d’autres femmes. Surtout ce qui m’agace c’est le fait qu’il change d’humeur comme ça, des fois, des msg, des fois silence radio, comme aujourd’hui. Bref, ça me bouffe à l’intérieur. Il m’énerve!!!!
            Je dois faire quoi selon toi vu tout ce que je t’ai raconté depuis le début? Vu sa réaction, vu ses problèmes et son histoire?

            :(

          • Anashka | 31 octobre 2013

            Il n’y a rien de plus difficile qu’un homme qui change d’avis et d’humeur. Et, c’est vrai que la situation laisse de l’espoir.
            Dans ce type de décision, regardes ce qu’il t’ait proposé :
            – t’accrocher : au mieux, la relation reprend comme elle était (mais avec encore plus de haut et de bas, parce que votre passif est déjà trop lourd, qu’il y a d’autres femmes et qu’il s’est un peu détaché) au pire que toutes les stratégies foirent, que tu remettes ton deuil à plus tard et que ça se cristallise en OI carabiné.
            – arrêter : au mieux tu oublies vite, tu fais d’autres rencontres, tu en profite pour faire le point dans ta relation avec ton copain, tenter de comprendre pourquoi cet homme a pris autant de place alors que tu es engagé. (est-ce que le couple monogame ne te convient ? est-ce que c’est la relation avec ton compagnon ? ), au pire… même chose, sauf que dans le pire des cas, ça prend un peu plus de temps.

            Ce sont les options que je vois. D’un point de vu logique, je n’ai même pas à te préciser quelle est la solution la plus saine, tu la connais autant que moi. Mais, comme dit une amie « ce n’est pas parce que c’est une connerie qu’il ne faut pas la faire ». Autrement dit, peu importe le choix que tu fais, je serais là et je t’accompagnerai si tu en as besoin, mais je ne prendrais pas la décision pour toi. Elle t’appartient.

          • maelle | 31 octobre 2013

            Je pense que c’est mieux de couper contact. Plus de news depuis notre rdv… (mardi aprem).
            Il m’énerve. .. mais j’ai peur de répondre à ses relances (comme on fait souvent). Je verrai aussi sa réaction, s’il tient toujours un tout petit peu à moi.

            Merci pour tout.
            Je te tiens au courant :-)

          • Anashka | 1 novembre 2013

            Je ne bouge pas ^^

          • Maelle | 1 novembre 2013

            Bonjour,

            On a fait carte sur table hier, par msg…
            Il m’a dit: « Pour être honnête, j’ai peur que tu tombes amoureuse et que tu t’accroches vu que t’es dans une situation difficile avec ton copain. Et moi j’aime les rapports actuels que nous avons ensemble. Sans vouloir te faire du mal, vraiment pas…Et surtout je t’aime physiquement, tu me fais sentir des choses que je n’ai pas senti depuis longtemps. Mais que je ne suis pas amoureux, et que je ne le serai probablement jamais, tu es trop jeune (moi 26, lui 40) et tu voudras avoir des enfants, pas moi, j’en veux plus, j’en ai déjà.
            Et après ce message, je n’ai pas répondu pendant quelques minutes, puis il m’a bombardé de msg pour que je réponde et tout. Et j’ai répondu que c’était aussi mon cas, que je ne recherchai pas du sérieux, ma situation est déjà compliquée avec mon copain…(oui j’ai menti, peur de me ridiculiser). Puis je me suis endormi sans le répondre après notre discussion. La nuit il m’a bombardé de msg pour que je réponde, il savait pas que je me suis endormi, et encore des msg ce matin genre: » tu me réponds plus? », « T là? », « tu ne veux plus me parler? »…
            Donc en résumé, je l’ai conquis physiquement… mais sans plus, et commence à m’inviter chez lui quand je veux dès qu’il sera définitivement seul.
            Pourquoi il ne cherche juste pas une autre femme plus âgée, capable de le conquerir physiquement dans ce cas?Au fond il sait deja que je suis amoureuse de lui.
            T’en penses quoi ?

            Merci encore

          • Anashka | 2 novembre 2013

            Ce qui est très pertubant, c’est que son comportement dit quelque chose : il tient à toi, mais sa voix autre chose : il n’est pas amoureux.

            Tu n’as pas 10 000 solutions, là :
            – tu entres dans son jeu : en mode tu acceptes de ranger tes sentiments quelque part, tu deviens sa maîtresse et tu espères que le temps changera les choses.
            – tu sors de son jeu : tu lui dis que toi, tu es amoureuse, que tu ne comprends rien à ses contradictions et que tu as envie de plus. Mais, tu sais que tu auras à faire à une rupture.

            (Je ne crois pas trop au « conquis physiquement », tu lui as demandé ce que ça signifiait ? )

          • Maelle | 2 novembre 2013

            Je suis entrée dans son jeu…
            Et j’avoue qu’il est bizarre. Après m’avoir dis la vérité (selon lui), on a commencé à s’échanger des msg, juste pour parler, on s’est dit qu’on allait finalement être FF…tout court. Puis je lui ai dis que j’ai un autre amant, que ce dernier voulait qu’on se voit et que j’amene une amie ou un ami… Je lui ai dit ça et il m’a dit: « tu n’y vas pas sans moi » (lol). Aujourd’hui je lui ai dis qu’on pensait se voir moi et l’autre, cet après midi…,il m’a dit: »et tu penses le voir? » il m’a aussi demandé: »il est comment, beau?sympa? », j’ai dit que oui et je ne sais pas pour le sympa, il m’a répondu « non, moi d’abord sinon je suis jaloux »…
            Tout à l’heure, après un petit échange, je lui ai dis que la dernière fois que j’ai vu l’autre, il m’a embrassé et m’a câliné, et il croyais que je l’ai vu aujourd’hui, il m’a alors dis »Merci…, vous vous êtres revus alors… »
            Il est jaloux et ça me perturbe, il n’a pas cessé de me demander si j’étais sorti pour voir le mec ou pas cet après midi (lol).
            Il me fait sourire, je m’y attendais pas.
            Je fais quoi?je le laisse ou je continue? :p

          • Anashka | 3 novembre 2013

            Tu lui as demandé pourquoi il était jaloux alors que « juste physiquement attiré » ? Tu lui as dit que la jalousie appartenait à ceux qui avait des quelques sentiments et que pour le coup, il n’était pas dans son bon droit ?

            (C’est un mensonge complet, hein ?)

          • Maelle | 3 novembre 2013

            Re-bonjour

            Silence radio depuis hier soir…
            Comment le quitter pour de bon?ça fait 17 fois que j’ai essayé mais bof :/ trop faible. Le fait est que je ne suis pas bien avec mon copain et que lui me fait rire et me fait un peu vivre à part mes problèmes (vie très compliquée). Mais je crois que sa jalousie d’hier ne signifie rien, tous les mecs deviennent jaloux quand il voit que quelqu’un d’autre pourrait t’avoir, même s’il ne tient pas à toi (genre je ne tiens pas à toi mais je ne veux pas que tu sois pour quelqu’un d’autre?). Il m’aime physiquement, c’est tout…genre (pute gratuite quoi), tout ce qu’il recherche dans sa situation en ce moment (fille attachée, disponible quand il veut et sans engagement). Je suis si bête et trop naïve…je m’en veux. Si je continue je vais encore souffrir plus que ça et me compliquer la vie d’avantage. J’arrive à rien faire il m’obsède. Et pourtant il n’est pas une personne si spéciale que ça :p
            Bref

            Merci encore

            Bon dimanche

          • Anashka | 3 novembre 2013

            Ce qui est sur, c’est que le contrat qu’il te propose : juste FF, ne te convient pas. Alors, peut-être qu’arrêter pour toi vaut mieux.
            Qu’est-ce qui se passe avec ton copain ?

          • Maelle | 3 novembre 2013

            je ne lui ai pas demandé, trop oqp à inventer l’autre amant virtuel :p

          • Maelle | 3 novembre 2013

            Je ne suis pas assez amoureuse de mon copain, mais je ne pense pas le quitter car il est trop gentil, il m’a beaucoup aidé et est très amoureux de moi… J’ai essayé de le quitter mais ça l’avait brisé. Le FF me convient mais le fait de faire semblant d’être jaloux m’a perturbé…, et je cite qu’il l’est. Il vient de m’envoyer un msg me disant que je commence à préférer l’autre à lui, et que je refuse de le voir. Sans parler de ce qui s’est passé hier, ou c’est moi qui me fait des films?Mais il l’était vraiment hier…

          • Anashka | 4 novembre 2013

            Il ne fait pas semblant d’être jaloux, il l’est vraiment. Après, est-ce une preuve d’amour ?
            Au pire, renvoie-le dans les ronces dans ces moments là ? « Qu’importe qui je préfère, c’est pas le genre d’information qui intéresse un FF.  »

            Pour ton copain, tu es sûre que tu as envie d’être avec quelqu’un parce qu’il est « gentil », parce qu’il est « triste si tu le quittes » ?

          • Maelle | 4 novembre 2013

            C’est une longue histoire entre moi et mon copain. Depuis ma dernière séparation, j’ai du mal à tomber vraiment amoureuse, alors quand je suis sortie avec lui, je l’aimais mais pas assez. En plus, il a beaucoup fait pour moi,on vit ensemble en ce moment, je suis arrivée ici en France y a quelques mois, et tout ça grâce à lui. Donc je ne pense pas le quitter, je lui briserai le coeur et aussi par ce que je m’attache à lui. Mon amant me fait vivre, pimente ma vie et fait battre mon coeur, mais mon copain m’aime vraiment, gentil…mais je n’arrive pas à l’aimer comme l’autre.
            Compte à Mr amant, maintenant il me dit de le contacter des que je pourrai (il dit ça après quand je le contacte il ne peut pas). Puis j’ai décidé de couper contact pendant une semaine pour voir sa réaction, s’il tient un peu à moi ou pas. S’il ne donne plus de signe de vie, bah tant mieux (je serai libre et il répondra à ma question), s’il me redonne signe de vie ou cherche à avoir de mes nouvelles, tant mieux aussi, ça répondra à ma question.
            Et sinon, il est toujours sur le site de rencontre, tout le temps, y a même une amie à moi qui se fait harceler de msg alors qu’elle n’a fait juste que consulter son profil. Il est désespéré je crois, et plus prêt à s’engager…
            Je te tiens au courant. Merci de me comprendre, si tu savais à quel point tu m’aides :)

          • Anashka | 5 novembre 2013

            C’est gentil, je fais de mon mieux, mais comme souvent, je me sens impuissante. J’aimerais avoir des clefs réelles, simples et concrètes pour chaque situation, mais ce n’est pas le cas. Les relations humaines sont complexes. Je ne peux qu’écouter et retranscrire ce que je crois lire.

            Ton copain à l’air d’être un pilier dans ta vie. Comme si l’amour était divisé en deux : celui qui t’aime, celui que tu aimes.
            Laisses passer cette semaine et vois comment il gère ça.

          • Maelle | 10 novembre 2013

            Bonsoir,
            Suite de l’histoire, on s’est encore envoyé des msg jusqu’à jeudi(encore désolée). Puis j’ai coupé court car il s’est trompé de destinataire deux fois dans ses msg, ça m’a mis en rage. Puis hier il m’a envoyé un msg « Petite pensée… », aujourd’hui un autre msg « tu ne veux plus me parler? », mais toujours sans réponse de ma part. Et tout à l’heure, un dernier msg « Je prends ton silence comme un fin de recevoir comme on dit… » et j’ai toujours pas répondu.
            je fais quoi?Envie de lui répondre mais pour lui dire quoi? Je suis compliquée aussi :p

          • Anashka | 11 novembre 2013

            Encore une fois, il faut que tu me dises (mais surtout te dise) ce que tu veux.
            – Continuer malgré qu’il te propose une relation type FF, avec de l’affection mais pas de sentiments.
            – passer à autre chose.

            C’est normal que tu ne saches plus quoi répondre, tu as deux chemins qui partent dans des directions opposées et tu ne sais pas lequel prendre…

  • missira | 16 octobre 2013

    J’aurai aimer lire cette article l’annee derniere jai rater ma relation avec mon ex parceke je me met une carapace et aujourd’hui je regrette un peu !!

    • Anashka | 17 octobre 2013

      Pour la prochaine relation ^^

      N’hésites pas à abuser des conseils des lectrices (et moi-même). Je suis là pour ça ^^

  • laliloula | 17 octobre 2013

    Sympa cet article Anashka, très juste même!
    je suis amoureuse d’un de mes amis dont je n’ai pas arrêté de me rapprocher ces derniers mois, après des vacances passées que tous les deux, j’ai fini par lui avouer que je commençais à ne plus savoir ce qui se passait entre nous. il m’a avoué y avoir beaucoup pensé, et en avoir eu envie mais il a trop peur que ça se passe mal et qu’on ne soit jamais plus amis, je ne sais pas quoi faire la situation est désagréable, car on agit comme si cette conversation n’avait jamais eu lieu

    • Anashka | 18 octobre 2013

      Ce qui est compliqué, c’est que si vous avez des sentiments l’un pour l’autre vous n’êtes DEJA plus amis. Après, si ça se passe mal et bien, ça se passe mal.
      Comment ça se déroule entre vous, d’ailleurs, en ce moment ?

      • laliloula | 18 octobre 2013

        on n’a jamais reparlé de cette conversation, simplement fait allusion. ce qui est compliqué c’est qu’on se voit quasiment tous les jours ( nous sommes en cours ensemble).
        la situation est bizarre, car on fait vraiment comme si de rien n’était, on n’a plus passé de soirée que tous les deux comme avant ( on s’invitait tout le temps l’un chez l’autre, on dormait ensemble sans que rien ne se passe). voilà c’est le statut quo. je suis perdue, je sens que cette histoire pourrait être géniale, mais il me dit qu’il veut m’avoir toujours dans sa vie et qu’il a déjà eu des mauvaises expériences dans le passé. mais je ne comprends pas s’il en a eu envie mais qu’il n’est jamais passé à l’acte, ce qui est exactement la même chose de mon côté, comment débloquer cette situation assez désagréable.
        Merci pour ta réponse Anashka

        • Anashka | 21 octobre 2013

          Donc là, la première étape c’est de dégeler la situation, de recommencer à l’inviter et passer du temps ensemble. Tu ne peux pas le re-séduire dans ce contexte. Donc, changeons le contexte. Est-ce que tu aurais la possibilité d’organiser un apéro avec lui et des amis communs ?

          • laliloula | 21 octobre 2013

            ah bon tu crois je voulais prendre mes distances pour qu’on rejoue un jeu de séduction, mais ça ne marche pas bien, on s’échange juste quelques mots, des grands sourires des discussions très neutres sur les cours brfffff il me manque mais je ne sais pas quoi dire pour lui faire comprendre qu’on n’est pas fait que pour être simplemen amis.
            Help may day may day

          • Anashka | 23 octobre 2013

            Commence par organiser l’apéro. Ré-instaure (sans pression, tranquillement) le feeling pendant la soirée. Vois comment il reçois ça.

          • laliloula | 21 octobre 2013

            oui je pense pouvoir organiser ça c’est vital !

          • laliloula | 28 octobre 2013

            Hello
            on a finalement réussi à se faire un truc ce week end, pas autour d’un apéro mais une sortie avec des amis, le contact reprend bien.
            Je lui renvoie des textos pour autre chose que les cours, j’essaie de le charmer tout en douceur et il a l’air plutôt réactif :)
            je lui ai signalé qu’on ne se voyait plus en dehors des cours, il m’a dit que ce n’était pas de sa faute, pas de la notre non plus, il m’a ensuite renvoyée un message après cette sortie pour me dire qu’il avait passé également un bon moment et que c’était bien en dehors du contexte scolaire ;)
            bref la situation se désamorce tranquillement.
            je ne sais pas quelle peut être la prochaine étape pour le faire définitivement craquer…
            merci pour ta réponse et le temps que tu accordes à tes lecteurs !!

          • Anashka | 28 octobre 2013

            Un second apéro avec des amis. Dans lequel tu accordes autant d’attention aux autres qu’à lui (voir moins à lui). Et par la suite, peut-être, une soirée solo.

          • laliloula | 3 novembre 2013

            Voilà la suite des évènements de mon côté:
            une des mes amies (qui est amie avec des amis à lui) a organisé une petite soirée.
            je n’ai pas trop fait attention à lui on discutait quand on se retrouvait côté à côté mais je ne le cherchais pas particulièrement, il venait me voir, danser à côté de moi, mais je sentais qu’il me regardait souvent.
            j’ai discuté pendant assez longtemps avec un autre garçon, et il n’a pas quasiment pas arrêté de nous fixer pendant toute la durée de notre conversation. j’ai renversé un peu de mon verre, et j’ai rétorqué à ce garçon,  » c’est parce que tu me regardes , je suis déstabilisée ». sur ce, mon pote n’a pas hésité à reprendre cette phrase e, ajoutant  » tu ne m’as jamais dit ça à moi quand tu faisais tomber un verre ».
            mon ami (celui qui m’intéresse) est parti dormir chez des amis qui habitent juste à côté de l’endroit où avait lieu la fête, et il s’est excusé de ne pas pouvoir me proposer de rentrer avec eux en justifiant que le canapé étrait trop petit pour deux, et que ce n’était pas de sa faute.
            on s’est envoyé des textos le lendemain pour se dire que la soirée était très sympa etc.
            qu’en penses tu Anashka? je ne sais plus sur quel pied danser, ni comme faire pour lui dire que je veux être avec lui et qu’il ne doit pas avoir peur de notre relation??
            merci pour ton aide, je n’arrive plus à savoir comment me comporter, c’est très dur, sachant qu’on s’éloigne de plus en plus, qu’il m’envoie moins de message, qu’il joue au mec hyper occupé. ce sont des mauvais signes non?
            merci merci

          • Anashka | 5 novembre 2013

            La situation était mal partie dès le départ, là, ce n’est pas pire. Après, tu peux laisser tomber quand tu veux, hein. Tu as peut-être envie d’un truc plus simple.

            L’avantage, c’est qu’il montre un peu de jalousie, que les textos ont repris. Vous avez des private joke sur lesquelles tu eux enrayer ?

          • laliloula | 6 novembre 2013

            On a réussi à aller au resto que tout les deux, l’ambiance était amicale on a beaucoup parlé de nous, on a fini au ciné avec un de mes amis.
            il m’avait invité il y a quelques semaines à passer le week end chez sa mère qui habite à Toulouse avec lui et elle, j’angoisse pas mal, je ne sais pas trop comment la mettre de mon côté.
            oui on se fait plein de private jokes par sms c’est très agréable. j’essaie de le charmer étape part étape j’espère que ca va le faire même si c’est compliqué je suis vraiment bien avec lui.

          • Anashka | 9 novembre 2013

            Tu m’étonnes que tu angoisses ! Tu as pu lui en faire part ?

            (Chouette pour le restau/ciné !)

    • laliloula | 6 décembre 2013

      Hello Anashka, voilà la petite suite de mon histoire qui n’avance pas vraiment
      je suis bien partie avec lui chez sa maman,c ‘était très sympa on s’est amusé, on a discuté de tout et de rien, on s’est reconnecté et retrouvé notre complicité d’avant. mais je crois que la situation est au point mort, que je me décide d’aller vers l’avant,
      qu’il n’y aura jamais plus entre nous, d’autant qu’il me parle d’autres filles et essaie de voir comment je réagis, il sous entend que je dois voir d’autres personnes surement, qu’il en a consicence mais que ce n’est pas trop son affaire.
      voilà notre amitié est encore présente, et la sensation d’un sentiment amoureux partagé disparait un peu plus chaque jour, c’est compliqué pour moi de faire mon deuil amoureux, j’avais l’impression d’avoir rencontré le garçon qui allait être à mes côtés pendant quelques temps, fausse impression surement.
      comment aller de l’avant même si je veux toujours son amitié sans trop me voiler la face, qu’au fond de moi, il y aura toujours ce petit malaise amoureux entre nous deux?
      merci de ta réponse, bonne soirée :)

      • Anashka | 10 décembre 2013

        Prendre le temps de faire le deuil amoureux et relancer l’ami après. S’il désire cette amitié, l’ami attendra.

  • Iaorana | 17 octobre 2013

    Très bon article en effet. J’avais beau être déjà confusément convaincue de cet effet miroir, le voir mis par écrit sert de perfusion. Ça rejoint un peu ce que tu disais sur « comment faire tomber un homme amoureux » : en se comportant comme s’il l’était, tout simplement. On peut effectivement appliquer ce même principe aux relations cordiales ou amicales : envoyez de la chaleur à l’autre, il vous en renvoie.
    Y’a plus qu’à OSER appliquer ce principe. Parce que comme tu dis, s’agissant de sentiments naissants on a tendance à les masquer par pudeur.

    • Anashka | 18 octobre 2013

      On est pas obligée de tout faire d’un coup. Je pense que les masques, quand on en a porté, s’enlève peu à peu. D’ailleurs, quand on le fait tranquillement, on se rend compte qu’on a aussi mal dans les déceptions qu’on est des masques ou non…

      Reste après à savoir être lucide sur nos sentiments, quand on rencontre quelqu’un et qu’on a des papillons dans le ventre, c’est qu’il nous plait. On peut lui dire.
      Si on pense « coup de foudre »/ « homme de ma vie » on projette des conceptions amoureuses sur lui et lui montrer ces projections, là, ça devient casse-gueule.

  • lola | 17 octobre 2013

    J’aime beaucoup cet article et la théorie de l’effet miroir. Il est vrai que ma carapace m’a joué de mauvais tours dans le passé et que je me suis dis plusieurs fois que j’aurais dû lâcher prise, arrêter de me prendre la tête, être plus spontanée, que ce mec là en valait la peine… Mais finalement l’idée d’être soi-même, sans carapace ni artifice n’est-t-elle pas un peu contradictoire avec les théories et techniques de certains de tes autres articles : souffler le chaud et le froid, suismoijetefuis, se faire désirer, ne pas se dévoiler (teasing)… qui reviennent à ne pas être justement tout à fait soi-même dans le jeu de séduction ?

    C’est réellement une question que je me pose, parce qu’à chaque fois qu’une nouvelle relation débute, j’hésite entre user de techniques de séduction (manipulation?) et donc écarter ma spontanéité (ne pas envoyer de sms alors que j’en crève d’envie, lui dire « peut être à la semaine prochaine » pour faire la nana occupée et indifférente alors que j’ai envie de l’embrasser et de lui dire « tu fais quoi demain? », faire attention à mon « paraître » les mots que j’utilise, ma répartie, la sexualisation, etc. etc.) ou alors, au contraire, n’user d’aucune technique, comme semble le préconiser cet article (être moi-même et puis c’est tout, sans mes peurs d’abandon, peur de rejet, peur de paraître amoureuse quand c’est le cas…). Alors je viens chercher des réponses et des manières de me conduire sur internet… et j’opte toujours pour la première solution : vivre ma relation naissante avec une sorte de mode d’emploi…

    • Anashka | 18 octobre 2013

      On peut être soi en appliquant des techniques. On DOIT être soi en appliquant des techniques.
      C’est toujours un peu délicat d’expliquer cette subtilité. Imagine un peintre, il exprime une part de soi, une part vraie, il offre beaucoup de son intériorité… pourtant, il use de technique. D’ailleurs « un don sans technique n’est rien qu’une sale manie » pour reprendre Brassens.

      En gros, les techniques (auxquelles je préfères le nom de TIPS) sont surtout des astuces pour bien communiquer sur soi, pour communiquer juste.
      Mais sans une véritable réflexion sur l’Amour, sur les fondements de nos espérances et de nos projections (et la place de ses fondements dans la condition féminine/masculine), les techniques ne servent à rien d’autres que fabriquer des relations artificielles (toujours la métaphore du peintre : imagine une super technique sans profondeur, réflexion et expression…).

      Pour cela mes articles apparaissent aux premiers abords comme contradictoire, mais ils suivent un fil qui me tient à coeur :
      – réfléchir sur ce que nous voulons et surtout POURQUOI nous le voulons. (dont interroger les construction sociale sur l’Amour, sur les femmes et le sacrifices)
      – construire SA vision de l’Amour en tentant de s’éloigner des constructions type : « j’ai le coeur qui bat, c’est donc un coup de foudre, il faut qu’on s’engage »
      – apprendre à prendre confiance en soi dans le domaine de la séduction notamment (l’appui de technique devient une aide)
      – se lancer de soi-même pour pouvoir séduire à SA façon, avec SA vision
      – rester authentique dans la rencontre à l’autre (c’est à dire en adéquation avec l’état de notre réflexion sur l’amour)
      – et s’amuser de tout ça : l’amour, c’est censé être une histoire de plaisir, par la séduction notamment (et pourquoi pas jouer avec les techniques A NOTRE manière pour pimenter le jeu à deux)

      M’enfin, de tout ça, je pourrais en faire un article (je devrais, mais j’ai encore un peu de mal à le présenter. Peut-être un livre)

  • Ina | 18 octobre 2013

    Article plein de bon sens.

    Je me rend effectivement compte que cette carapace me bouffe la vie depuis un certain temps maintenant : j’ai un peu confondu prendre confiance en soi et dresser un mur autour de soi. D’un côté, elle m’aide à m’endurcir, à voir « l’échec » comme productif et constructeur mais il faut avouer que d’un autre, elle m’empêche d’approfondir mes relations aux autres. Ca va parfois tellement loin, que sourire me devient difficile tellement je suis méfiante. Tu as ouvert une très belle piste de réflexion.

    • Anashka | 18 octobre 2013

      Il y a une phrase que j’aime beaucoup « la force appartient aux tendres ». Autrement dit, se remettre d’un échec, ce n’est pas simplement se blinder pour ne rien sentir, c’est au contraire le ressentir et le traverser.
      ça va un peu dans le sens de « Le courage, ce n’est pas ne pas avoir peur, c’est l’affronter ». Pas de courage pour celui qui n’a pas peur. Pas de force émotionnelle pour celui qui ne traverse pas d’émotions. ^^

      • Ina | 20 octobre 2013

        Ca peut faire peur de faire face à sa propre vulnérabilité : on n’a peur de s’enliser dedans pour finir par ne plus savoir en sortir. C’est un travail à faire sur soi.

        • Anashka | 21 octobre 2013

          Bien sûr que ça fait peur !

          Mais, on peut y aller petit à petit. En prenant son temps, expérimentation par expérimentation.

  • Chokini | 18 octobre 2013

    Bonsoir Anashka,

    Je viens tout juste de découvrir ton site et je t’avoue que je commence à mieux comprendre certains échec (et succés, heureusement ^^).
    Je souhaitais te poser quelques questions au sujet de JH qui me plaît.

    On s’est rencontrés à une soirée entre amis. Très bon feeling, on passe la soirée à discuter, ils me proposent même de rentrer ensemble en transport. Discussion fluide,… Au moment de se quitter, prise d’angoisse je luic laque la bise et tourne le stalons sur un « à bientôt ».

    Le regrettant quelques secondes après, j’avoue l’avoir un peu cherché sur tous les réseaux sociaux. Finalement, je l’ajoute sur FB et lui envois un message lui expliquant qu’il me plaît, que je trouvais dommage que nous ne soyons pas échangés nos contacts le weekend passé,… Super nouvelle : il répond et me donne même son numéro le lendemain.

    On échange de nombreux textos, tous les jours. Problème : il met du temps à répondre, je pense donc qu’il n’est pas plus intéressé que ça et m’éloigne donc. Une semaine après il me relance.

    Finalement, je l’invite à boire un verre, il accepte. Très bonne soirée, conversation fluide, finalement il me propose de continuer au restaurant, on fait même des projets pour les prochaines rencontres. On se quitte 4h après les yeux brillants mais sans bisou. On s’envoit même des textos en rentrant. On était jeudi.

    Idem pour le vendredi et le samedi. D’autant plus qu’il recevait un ami d’enfance donc j’étais ravie de voir qu’il pense quand même à m’envoyer un message. Le dimanche aucune nouvelles. Je le relance donc le lundi « hello, tu as pu te remettre de ton weekedn. Au fait, tel film est génial tu avais raison ».
    Sa réponse : « oui il est super :) non je me couche tôt ». JE lui propose de le laisser se reposer, il me remercie.
    Mardi, mercredi : pas de nouvelles. Il me relance finalement hier, jeudi à 14h, en me demandant si j’avais pu voir la suite de la trilogie. Je n’ai répondu qu’aujourd’hui en début d’après-midi : « non mais bientôt. Bonne journée :) ».
    Miracle, il répond : « tu vas tout faire ce weekend alors :) » Je réponds que ça va être compliqué vu mon planning puis lui demande si son mémoire de fin d’année avance bien. Il était 18h. Toujours pas de nouvelles.

    Notre rendez-vous m’avait ré insuffler de l’espoir mais là je n’y crois plus trop. Penses-tu que les choses sont encore rattrapables ou devrais-je tout laisser tomber une bonne fois pour toutes ?

    Merci beaucoup pour ton aide et ce super site :)

    • Anashka | 21 octobre 2013

      Si, c’est jouable. Disons qu’il n’est pas plus motivé que ça à faire les efforts (ou qu’il ne sait pas s’y prendre) mais il ne te ferme pas des portes.

      Est-ce que tu as eu des nouvelles depuis ? Peut-être faudrait-il partir sur un autre rencard, sexualiser un peu plus (tu as lu l’article sur le sujet ? Il est dans le best of).

  • Chokini | 18 octobre 2013

    En parlant du loup : il vient tout juste de répondre.

    Je n’ai pas l’habitude des jeux de séduction et avec mes exs les choses ont toujours été limpides du point de vue de la séduction. Je ne sais pas si c’est justement dû au challenge qu’il représente ou au fait qu’on ait énormément de points communs (études, travail, musique, cinéma, voyages, projets d’avenir,…), ou les 2 mélangés, mais je sens que je risque de m’attacher à lui. J’aimerais donc savoir, autant que possible, à quoi m’attendre avant que cette intuition ne devienne une réalité et que les choses soient difficiles.

    • Anashka | 21 octobre 2013

      Disons que l’intuition créée le sentiment. L’un ne va pas sans l’autre.
      Quant aux raisons de tes sentiments, toi, tu en penses quoi ? Est-ce que c’est parce qu’il est un poil plus difficile que les autres ou parce qu’il te plait ? Il est possible que ce soit les deux, tu sais. Quant à savoir à quoi t’attendre, c’est tout le défaut des sentiments et des relations à l’autre, il y a toujours un peu de flou, c’est ce qui fait que l’amour est sans cesse une surprise. ^^

      Encore une fois, il faudrait relancer sur un autre rencard, tant que c’est un peu « chaud ».

      • Chokini | 21 octobre 2013

        Merci beaucoup pour cette réponse Anashka :)

        J’ai bien réfléchi et je crois qu’il me plaît autant pour ses qualités que pour le challenge qu’il représente. Je n’ai pas beaucoup confiance en moi ; le simple fait de lui avouer qu’il me plaisait, même par mail, m’a demandé de rassembler tout mon courage. Donc « l’ascenseur émotionnel » me déstabilise d’autant plus que j’y ai bêtement mis plus de sens que ça en a.

        Surtout que j’ai l’habitude de me jeter dans des relations. Bon je n’en ai connu que 3 mais à chaque fois que j’arrivais à faire comprendre au jeune homme qu’il me plaisait, on dsictutait une semaine ou 2 max, on prenait un verre et c’était dans la poche. Les presque deux mois passés à discuter m’ont assuré dans l’idée qu’on avait de vrai points communs et peut-être la base pour un truc sympa.

        Je voulais essayer le second rendez-vous. D’ailleurs j’ai même pris des notes sur l’article sexualisation. Un peu de kino, des regards langoureux et un vocabulaire choisi avec soin pour le déstabiliser.
        Seulement, j’ai relancé la conversation aujourd’hui, à 13h30. Je comptais l’inviter juste après sa réponse. Toujours sans nouvelles ! Il est vraiment étrange parce qu’on se parle tous les jours, pratiquement toute la journée le weekend. Et depuis la semaine dernière, pfiou il disparaît d’un coup.

        Mais ça va, j’ai relativisé en me disant qu’on n’était définitivement pas ensemble et que s’il n’était pas assez intéressé autant en être enfin assurée. Par contre la prochaine fois que je veux quelqu’un à ce point je fonce directement, quitte à feindre la confiance qu’il me manque.

        Merci vraiment beaucoup pour ce site. dés que je finis mon mémoire, il va devenir mon livre de chevet !

        • Anashka | 23 octobre 2013

          Tu fais un mémoire sur quoi ?

          Clairement prend du recul, mais disparaitre une semaine ne veut pas forcément dire que c’est « mort ». ^^

          • Chokini | 23 octobre 2013

            Bonsoir Anashka,

            J’étudie les stratégies de branding digital dans le secteur du luxe vers les digital native (la génération Z, 15-25 ans). Vaste sujet ^^

            Alors, les choses ont « progressé ». Déjà j’essaye d’être plus patiente et de ne pas dramatiser quand il ne répond pas dans la seconde. Le karma est très ironique vu qu’avant j’étais celle qui mettait des heures à répondre.
            Du coup, je lui envoyé un message lié à notre private joke du moment « dommage, dans le cas contraire je t’aurais proposé un ciné-resto pour me faire pardonner. Il faudra trouver une autre excuse ».
            Ce à quoi il a répondu : « tu n’as pas besoins d’excuses pour proposer ce genre de choses banane !!! ».
            Bon, j’avoue que sur le coup je me suis sentie complètement stupide. Puis après, j’ai réalisé que, à nouveau, tu avais raison. J’aurai mieux fait de lui proposer des rendez-vous clairs, au lieu de me morfondre parce qu’il ne prenait pas les devants. Après tout, je l’ai poursuivi donc il doit s’attendre à ce que je sois plus rentre-dedans.
            Je lui ai donc proposé de nous voir cette semaine, mais il ne pouvait pas. Miracle, il m’a demandé mes prochaines dispos donc on se verra la semaine prochaine normalement.

            Du coup, je vais revoir toutes mes notes sur la sexualisation, trouver une tenue époustouflante et essayer de conclure enfin avec ce jeune homme !

            Je te tiendrais informée !
            Encore merci pour ton « écoute » et ton temps :)

          • Anashka | 25 octobre 2013

            Je ne bouge pas. Mais ton texto en lui-même n’a rien de stupide, c’est joueur, mignon et agréable. ^^

          • Chokini | 27 octobre 2013

            Bonsoir Anashka,

            J’espère que tu as passé un bon weekend. Moi aussi je trouvais ça mignon, mais il n’est définitivement pas sur la même onde ^^Voici donc la suite (et fin) de cette histoire.

            Finalement on s’est vu vendredi.
            Pensant qu’il était timide, je lui ai proposé, s’il ne trouvait pas ça étrange, de dîner à la maison. Je pensais qu’un environnement plus intimiste pourrait peut-être aider. Finalement on a choisi de commencer par un cocktail dans un pub puis de décider après du lieu du dîner. Comme à chaque fois qu’on se voit en vrai, la conversation était fluide, on arrête pas de sourire et il y a une véritable tension (enfin je crois). Là il me demande ce que j’ai cuisiné. Je lui réponds et il me propose de rentrer goûter tout ça. Ravie, je me dis que je dois lui plaire un minimum. Il règle l’addition puis on rentre. Toujours cette fluidité dans la conversation, les regards appuyés et les yeux brillants. Et les leçons de sexualisation ont bien été retenues : je lui ai touché la main, suis restée prés de lui dans les transports,…

            Finalement on arrive, on discute pendant que je finis de cuisiner.

            La soirée s’annonçait vraiment bien. On a mangé, on a discuté. Au moment du dessert, on choisit de mettre un film. Pendant le film, on était assis très prés l’un de l’autre mais rien ne se passait. Du coup, au bout de 20 minutes à rassembler mon courage, j’ai glissé mon bras sous le sien. Il ne m’a pas repoussé mais il a quand mis plusieurs minutes pour me prendre la main. Finalement on a passé presque tout le film à se toucher les mains, le bras, il a même caressé mon genou. Un moment j’avais ma tête sur son épaule et il a posé la sienne sur la mienne. Oh (soupir) ! J’attendais impatiemment qu’il se décide à m’embrasser ; quand il a posé son bras autour de mes épaules je pensais que c’était bon ! Finalement je suis allée prendre un verre d’eau et à mon retour on était de retour à la case départ. Donc j’ai repris son bras mais il ne m’a pas repassé le bras autour des épaules.

            Il commençait à se faire tard et il se demandait jusqu’à quelle heure il y a avait des transports. Je lui ai répondu mais lui ai précisé que s’il voulait il pouvait rester ici. Il y a deux chambres, je ne comptais pas spécialement coucher avec lui mais je voulais lui faire comprendre que j’étais bien en sa compagnie.

            Finalement, à la fin du film, il me dit qu’il pense qu’il va partir. Je lui ai répondu de faire comme il préférait mais qu’il y a avait de la place ici. Il a bien entendu choisi de rentrer. J’ai souri et ravalé ma frustration / déception. Je l’ai raccompagné à la bouche de métro. Jusqu’en bas des escaliers. On a discuté quelques minutes, on s’est fait à la bise. A ce moment-là je voulais tellement l’embrasser, c’était horrible. Finalement il restait là à me fixer donc je lui ai dit qu’il avait un métro à prendre. Il m’a dit, oui bien sûr ; si tu veux refaire un repas ou quoi ce serait super, je me suis régalé.

            Sur le chemin on s’est envoyé des messages, jusqu’à 3h du matin. Le lendemain je lui envoyé à 12h un mail sur Facebook avec le lien d’un film dans l’esprit du « Dîner de cons ». Je ne le savais même pas mais il a répondu peu de temps après. Finalement, j’ai répondu vers 18-19h que le film sortait bientôt au ciné. Plus tard il m’a demandé si ma journée s’était bien passée et si j’avais des plans pour la soirée. J’ai répondu que oui et que je sortais avec une amie. Lui aussi. Il m’envois un message vers 2h du matin mais je ne réponds que vers 4-5h. Puis éteins mon téléphone avant de le rallumer vers 11h du matin. Miracle, un message de sa part me demandant si j’ai passé une bonne soirée. Donc il l’a envoyé entre 4-5h et ce moment-là. Je réponds que la soirée était super et lui demande pour la sienne. Là c’est la conversation qui a tout changé :

            – Niquel ! Je repense à tes pâtes… J’ai faim du coup :(
            – Il en reste encore un peu en plus :)
            – C’était bien bon quand j’y repense hihi
            – Lol tu veux que je t’en envoie ? Sil faisait moins moche tu aurais même pu venir manger sur place. »

            Là je lui tends une belle perche. S’il avait répondu « pas si moche que ça » ou « ça me tente bien » ou juste quelque chose de concret. À la place il répond ça :

            Sympa sympa :)

            Donc je pense que la réponse est assez claire. Je ne comprends pas vraiment son comportement, mais il est certain qu’il n’a pas celui d’un homme intéressé. Il devait me prendre pour une folle idiote à lui prendre le bras comme ça lol.

            En tout cas, je laisse tomber. On ne s’est plus parlé depuis 18h et je ne compte pas le relancer. Au moins je saurai un peu mieux quoi ne pas faire avec le prochain : ne pas se projeter est la première leçon ^^

            Encore merci Anashka :)

          • Anashka | 28 octobre 2013

            Pourquoi tu ne l’as pas embrassé toi ? Sur le coin des lèvres ou quoi ?

            Il semble bien t’apprécier, c’est peut-être juste de la timidité maladive.

          • Chokini | 28 octobre 2013

            Je n’ai pas osé parce que je suis moi-même d’une timidité maladive ;)
            C’est pour ça que j’attendais un signe d’attirance de sa part. Là j’avais le sentiment d’être dans la friend zone ; voire qu’il ne voulait juste pas être méchant.

            Ce serait tout de même étonnant qu’il soit timide. La première fois que l’on s’est vus, il est venu vers moi ; on a discuté toute la soirée et il m’a proposé de rentrer ensemble. Il est donc capable d’initiatives. Enfin, je n’y comprends pas grand-chose.

          • Anashka | 29 octobre 2013

            Venir parler et embrasser une fille, ce sont deux choses différentes pour un timide.
            Mais vrai qu’il n’a pas fait de pas franc, même s’il n’a pas reculé.

            Tu as jeté un oeil aux articles sur la timidité ? (Il pourrait t’intéresser).
            Sinon, vous avez une date pour le prochain rencard ?

          • Chokini | 29 octobre 2013

            Oui, tu as peut-être raison.

            Le premier article, celui de 2010, semble correspondre. En gros, je dois faire le maximum du chemin : ce qui est déjà le cas….
            On doit aller au cinéma demain. Du coup je ne sais pas si je lui propose à nouveau de manger à la maison ou bien si je reviens à un terrain neutre.

            Je vais essayer la technique du regard dans les yeux puis sur les lèvres. On verra s’il se décide.

            La suite au prochain épisode :)

          • Anashka | 30 octobre 2013

            S’il t’a relancé avec un rendez-vous, c’est plutot bon. Tu peux l’embrasse toi, si tu le sens trop timide.
            Avec un « attend bouge pas » et un bisous au coin des lèvres, ça passe crème.

            Re-propose d’aller chez toi ou balader, peu importe. L’important, c’est de mettre un peu de sexualisation (tension sexuelle) dans vos rencontres (tu as lu l’article sur le sujet ? )

          • Chokini | 31 octobre 2013

            Alors en fait, il y a eu un beau quiproquo : quand on parlait de mercredi il voulait dire le prochain. Du coup je suis quand même allée au ciné : le film me disait vraiment et il était hors de question qu’il pense que je ne sors pas sans lui.
            En rentrant je lui écris « le film était génial ! Il manquait peut-être un petit truc pour le rendre aussi sympa que celui de vendredi ;) ». Sa réponse ? « Ah !!! ».

            Bon, je sais que je le dis tout le temps mais, cette fois c’est vraiment fini. Je ne sais pas pourquoi il m’a fallu autant de temps pour le réaliser mais il n’est pas intéressé. Ou il l’est mais me traite comme une roue de secours. Et ça ne m’intéresse pas. Je me suis auto-persuadée que je n’étais pas assez bien pour lui, que je devais me plier en 4,… Or, je connais ma valeur et je n’ai pas de temps à perdre dans ce genre d’histoires.

            Il est chou et on a pleins de points communs mais comme les 3/4 des gens qui sortent d’école de commerce au final ^^Je ne sais pas pourquoi je l’ai autant idéalisé / me suis autant sous-estimée (l’épuisement de fin d’études ?). Mais c’est fini. Je redeviens moi-même.

            Au moins j’aurai découvert ce super site en route, je me considère comme gagnante :)

          • Anashka | 1 novembre 2013

            C’est gentil :)

            Quand on a un coup de coeur, on idéalise l’autre et il est facile de se plier en quatre (moi, la première, hein.) Parce qu’on pense que l’amour que l’on ressent dépassera les bases des relations humaines et de la manipulation involontaire qu’elles sous-tend.
            Certaines relations sont saines et dépassent effectivement tout ça. Mais quand on sent quelque chose de désagréable (même sans mettre de mots dessus) face à l’autre. Mieux vaut ne pas trop fonctionner avec son coeur (il toujours peur d’être abandonné, le coeur, donc il nous fait prendre des décision dictée par la-dite peur) mais avec la tête. Qu’est-ce qui est le plus logique ? Comment aurais-je réagit avec un mec lambda ?

            En tout cas, tu es la très bienvenue ici. Et, je m’impatiente de discuter de la prochaine histoire. :)

          • Chokini | 2 novembre 2013

            g

          • Chokini | 2 novembre 2013

            Oups dsl.

            Merci beaucoup.
            En tout cas je suis fière de moi : j’avais répondu « Oh » (au lieu de ok, à écrire trop vite) à son « Ah !!! » mercredi, avant de supprimer son numéro et ses messages. Hier après-midi, il m’envoie « Hu !!! ». J’ai résisté à lui envoyer un message cinglant et juste supprimer le texto.
            C’est étrange de ressentir une telle connexion aussi vite, mais avec le temps ça devrait aller, je finirai par l’oublier. Très vite, on parlera d’un autre :).

          • Anashka | 3 novembre 2013

            (Pas de souci)

            Bravo ! Ce que tu as fait demande beaucoup de courage et c’est génial. C’est le premier pas vers autre chose !
            Comment tu te sens ? C’est quoi tes projets pour toi, pour la suite ?

          • Chokini | 3 novembre 2013

            Je me suis fait des cookies pour me féliciter ^^

            Ben je ne suis pas au top du coup, j’ai du mal à me concentrer sur ce qui compte vraiment : mon mémoire. Je n’arrête pas de me poser pleins de questions, je ne comprends rien à son comportement. A chaque fois que je me dis qu’il y a peut être un espoir je me force à rationnaliser et me rappeler qu’une personne véritablement intéressée (et respectueuse) ne se comporte pas comme ça. C’est mon premier O.I. c’est peut-être normal ?

            Donc dès que je commence à ressasser je me force à plonger dans un bouquin ou à revoir des chapitres de mon dossier. J’ai hâte de le rendre et enfin sortir, faire de nouvelles rencontres pour chasser son sourire de ma mémoire :)

          • Anashka | 4 novembre 2013

            Tu dois le rendre quand ton mémoire ? Est-ce que ça te fait du bien de le bosser ? Est-ce que tu ne pourrais pas t’aménager un laps de temps pour toi, pour sortir, pour faire de nouvelles rencontres, voir des amies ect ?

          • Chokini | 4 novembre 2013

            Je dois le rendre dans 10 jours :s
            Le pire c’est que je sais qu’une bonne grosse journée de boulot (2 max) suffirait à tout finir. J’ai l’impression de m’auto-saboter.
            Peut-être que je cristallise toute ma fatigue et ma lassitude sur lui ?

            En plus il s’est décidé pour m’envoyer un véritable message. Hier, il m’a renvoyé « bu !!! » puis « je parlais de mon verre :) alors ton weekend s’est bien passé ? ».
            Après beaucoup d’hésitations j’ai répondu cet après-midi. On a repris une conversation mais je joue l’effet miroir, comme précisé dans les articles sur la drague par sms. Mais bon c’est un peu bizarre : on se croirait au début, quand on ne savait pas forcément quoi se dire.

            En tout cas je crois que tu as raison : une bonne journée sans penser à rien, entre filles et une bonne séance de sport devrait tout régler. Allez je me bouge pour finir asap et être tranquille :)

            Merci beaucoup pour ton aide et ta gentillesse. Je suis la rationnelle du groupe et je ne sais pas si mes amies comprendraient tout à fait cette obsession sans fondement. Donc ton écoute me fait un bien fout :)

          • Anashka | 5 novembre 2013

            Peut-être que je cristallise toute ma fatigue et ma lassitude sur lui ?
            C’est possible, oui.

            (On peut être rationnelle et se faire des OI, ça met en jeu TELLEMENT de chose. Pour la confidence, j’ai eue quelques obsessions d’envergures et injustifiées)

      • Justine | 21 janvier 2014

        Bonsoir Anashka, j’espère que tu vas bien. Je te remercie pour ton commentaire précédent : j’ai mis ma « misandrie » de côté pour me concentrer sur mon histoire naissante actuelle. J’ai vécu une rupture difficile d’un commun accord début décembre (mon ex était chaleureux et puis progressivement froid, et au lieu de me dire qu’il n’était finalement pas amoureux, il ne répondait plus à mes messages et on ne se voyait plus beaucoup au bout de six mois, je ne le reconnaissais plus, il était trop réservé et lâché pour mettre des mots sur ce qu’il voulait). Après l’avoir quitté, j’ai rencontré sur internet un type charmant, 30 ans, même longueur d’onde, un peu fêtard, toujours souriant. Pas de coup de foudre pour ma part, mais une grande envie de le connaître car le courant passe vraiment bien, moralement et sexuellement aussi (on n’a pas couché immédiatement). J’aime apprendre à le connaître, et je ne m’attendais pas à rencontrer un mec charmant si peu de temps après, une semaine. On se voit souvent. J’ai complètement oublié l’autre et à quel point j’avais mal, j’avais même presque oublié ma misandrie naissante à chaud rupture :) (lol). Et là : patatra : après un mois de silence radio, il m’envoie un message d’excuses au nouvel an, avec un « bonne année ». J’ai ignoré, mais ça m’a replongé dans une espèce de mélancolie. Parce que je l’avais déjà presque oublié, et je me dis stupidement qu’avec ce message,, il n’est peut-être pas si mauvais que ca. (Il a mis 6 mois à se rendre compte qu’il ne voulait finalement rien de sérieux avec moi, alors qu’il passait son temps à m’offrir des fleurs, à cuisiner pour moi, à me présenter à ses potes…bref j’ai jamais compris la rupture). Depuis le nouvel an, j’ai le droit à un message à chaque fois qu’il a bu (c’est le cliché du jeune cadre parisien qui sort tout le temps en afterwork) ou qu’il va à notre bar fétiche karaoké, La Noche (on y allait tout le temps ensemble, c’était un peu notre 2ème maison, on connaît tout le staff etc). Alors d’un côté mon ego est heureux d’avoir à nouveau son attention, mais comment se reconstruire lorsque l’ex qui nous a fait mal raccroche le lien qu’on met tant de mal à défaire ? Le fait est que je l’aime encore. Et que je suis sûre qu’il ne m’envoie pas ces messages pour reprendre où on en était, mais pour se donner bonne conscience/déculpabiliser ou bien tirer un petit coup avec moi s’il peut (c’est arrivé accidentellement 3 jours après notre rupture, on était alcoolisés à La Noche en même temps par hasard). Et puis ça nuit tellement à mon histoire actuelle ! Parce que je sais que ai la tête ailleurs. Et je sais aussi que mon histoire actuelle ne peut pas avoir de projections, parce que je ne suis pas plus emballée que ça et que lui souhaite partir bientôt à l’étranger, il n’est pas parti pour « s’engager ». Que les hommes sont compliqués.

        • Anashka | 21 janvier 2014

          Plus que les hommes, l’amour est compliqué (mais on se ferait franchement chier sinon et je n’aurais pas de boulot) ^^.

          Pour l’ex, tu n’as pas 36 solutions, mais qu’une seule : ignorer, voir bloquer ses messages ou faire avec.
          Aujourd’hui, tu es bien dans une nouvelle relation même si tu sens que tu n’as pas encore le cœur complètement libre (le deuil n’est pas complètement achevé, tu as encore des sentiments à transformer), tu sens que ce n’est pas « LUI » que tu attends… Peu importe. Profite de ce que tu as à vivre avec ce garçon, nourris-toi de cette relation et avance. Les futurs amours ne sont pas dans le passé, l’histoire avec ton ex est usée jusqu’à la moelle. A toi d’avancer et tu as l’occasion d’une escale, vis-là. C’est le meilleur conseil que j’ai.

          Pour la « misandrie », ce n’est pas TOI en tant qu’individu (je ne me permettrais pas !) mais un propos qui demandais éclairage. Mais comme je suis une bourrine, je fonce dans le tas :)

          Tiens moi au jus de ce que tu veux faire.

          • Justine | 23 janvier 2014

            MINCE Je viens d’écrire le commentaire ci dessus avec mon vrai prénom, E***** malheureusement, je préfèrerais conserver le pseudo « Justine » par soucis de sécurité sur le web (je recherche un emploi, j’ai peur qu’on tombe sur mon message en me googlant) : peux-tu effacer mon commentaire précédent stp Anashka ? Merci infiniment :/

          • Anashka | 23 janvier 2014

            Pas de souci. C’est effacé :)

          • Justine | 23 janvier 2014

            Voilà donc ce que je voulait écrire lol :) :

            L’image de l’escale c’est tout à fait approprié :) J’ai décidé ce week-end de couper vraiment les ponts avec mon ex. Lors de son dernier sms « alcoolisé » vendredi dernier, il m’a parlé d’un nouveau bar karaoké à tester à Châtelet (notre délire commun c’est le karaoké, il touche donc à ma faiblesse). J’ai bêtement répondu « pourquoi pas » le lendemain soir et il n’a plus donné de nouvelles. J’en ai marre d’avoir été dans l’attente de son attention, je me suis rendu compte que j’ai été ridicule de lui répondre pour goûter encore à cette attente, trop d’humiliation ça suffit. J’ai donc décidé de l’ignorer, même si je ne pense pas qu’il renverra un message. J’ai pleinement envie de me concentrer sur ma petite escale , mon potentiel séduction, une nouvelle confiance en moi…je ne veux plus devenir celle qui attend l’attention, mais celle qui l’obtient :) je commence à me rendre compte par ailleurs qu’un collègue me drague au boulot, et il est canon. Lol. Il tient à aller au cinéma avec moi, ça n’engage à rien mais pour le moment je ne sais pas encore ce que je vais faire (en fait on a quasi le même âge mais c’est mon supérieur, y a un côté « tentation » de ouf).

          • Anashka | 23 janvier 2014

            Alors, GO GO au cinéma.

            question : CDI ou CDD ? Quelle conséquences sur ton boulot ?

            Je te laisse jeter un coup d’œil dans le BEST OF pour trouver de quoi te booster dans ces nouvelles résolutions :)

          • Justine | 23 janvier 2014

            Et puis concernant mon ex, relation usée jusqu’à la moelle, je me bats contre ma tentation de lui répondre mais aussi ma tentation de me rendre à nouveau dans notre bar fétiche. Je n’ai pas envie d’être la pauvre âme perdue qui vient hanter les lieux du bonheur passé, seulement j’ai une terrible envie d’y retourner même seule parce que j’aime l’endroit, le staff, la musique etc. Au fond de mon inconscient, j’espère croiser mon ex. (Il y est une à deux fois par semaine, seul ou avec sa bande de bobos) Je m’interdis donc de retourner là bas pour l’instant, j’y retournerai sûrement quand j’aurai vraiment tourné la page émotionnelle.

          • Anashka | 23 janvier 2014

            Il y a dans le forum une catégorie : ce texto que je n’enverrais pas. N’hésites pas à y laisser les messages qui te démangent.
            Pour le bar, tu peux voir si tu en trouves d’autres en attendant. Car effectivement, y retourner solo te fera plus de mal que de bien pour le moment.

  • Keting | 18 octobre 2013

    Encore un très bonne article.
    Actuellement en plein flirt, j’ai aussi certaines peurs, j’essaie de lâcher prise et donc j’évite de lui en parler. En fait ces peurs sont des sortes de « critères », de comportements ou façon de vivre la relation que j’ai connu avec mon ex et qui ont fait que je n’étais pas heureuse et que je ne veux plus revivre. Donc j’essaie de ne plus faire la nice girl comme dit dans l’article, chose que j’étais avec mon ex, d’être vraiment moi-même et de laisser le temps faire. Mais est-ce qu’il n’arrive pas un moment dans la relation de flirt où il peut être bon de confier nos craintes qui nous retiennent de nous lancer pour justement faire avancer la relation? J’ai souvent envie de lui expliquer que moi aussi j’ai des craintes, ce qu’elles sont, mais qu’elles ne relèvent absolument pas de sa responsabilité mais de la mienne et que je n’ai aucune attente de lui en ce qui concerne ces craintes. J’ai consciente que c’est à moi seule de les affronter mais j’ai aussi l’impression d’avoir besoin de les confier pour qu’il comprenne que moi aussi j’ai besoin de temps. Car en masquant ces craintes j’ai l’impression de m’enfermer dans cette timidité dont tu parles dans l’article.

    Pour répondre à la question « Et vous, qu’elle est la crainte la plus difficile à surmonter face aux histoires d’amour ? », peut-être que pour moi il s’agit de faire confiance, que ce soit en terme de fidélité, de pouvoir compter sur l’autre ou bien de faire confiance à l’autre pour qu’il nous aime tel que l’on est et ne pas nous formater. Mais tout ça vient avec le temps.

  • Amandine | 19 octobre 2013

    Tres bon article!!
    Le troisième schéma c’est moi!
    J’ai eu un flirt et j’en attendais trop je crois (je demandais à le voir et tt)! A un moment il a voulu me voir mais il m’a posé un lapin! (ça fait mal quand même)
    Cette semaine il s’excuse (par sms) sans trop s’expliquer!
    J’ai bien envie de le reconquérir maintenant que je sais ce qu’il faut faire mais je crois que c’est complètement mort!

  • Lila | 20 octobre 2013

    Tes articles sont une vraie source d’inspiration et de conseils précieux ! D’où te vient une telle perspicacité sur des sujets aussi délicats que les relations amoureuses ? C’est super en tout cas, thanks a lot :)

    • Anashka | 21 octobre 2013

      Merci ^^

      Je lis un peu, j’écris beaucoup et il semblerait que je sois une hypersensible à tendance rationnaliste sur ces questions là. ^^
      (Autrement dit, dès que je me fais briser le coeur, j’écris un article ;) )

  • Eminie | 20 octobre 2013

    Cet article est très bien, vraiment… Il sonne très juste, c’est limpide.
    Cependant, je me demande si cela s’applique aux hommes un peu plus âgés.
    J’ai passé cinquante ans, je suis divorcée depuis plusieurs années et je suis sur des sites de rencontre.
    Il me semble que beaucoup d’hommes de cet âge désirent une relation durable et l’annoncent clairement dès le début…..
    J’ai l’impression que la séduction n’obéit pas tout à fait aux mêmes règles qu’avec des hommes jeunes.
    En même temps, le fait que ces hommes annoncent chercher une belle relation ne rend pas forcément les choses plus simples.
    Et la concurrence est très forte grâce à Internet…… je me suis ainsi fait piquer « mon » homme plusieurs fois avant même d’avoir eu le temps d’en faire un amant)
    Existe-t-il des conseils plus ciblés pour cette tranche d’âge?

    • Anashka | 21 octobre 2013

      Je ne sais pas si c’est réellement les différences sont flagrantes. Je me méfie toujours des personnes qui ont une projection de la relation qu’elles veulent et cherchent LA bonne personne à mettre dans cette case-là. Peu importe l’âge, les personnes qui -avant de démarrer la relation- veulent du sérieux peuvent décevoir. Parce que dans l’absolu beaucoup de personnes préfèrent construire une belle relation durable avec quelqu’un qu’elles aiment, mais ça ne se décide pas en amont. ça se vit peu à peu.

      Peut-être qu’il faudrait pousser la rencontre réelle, la faire venir un peu plus vite ?

      • eminie | 21 octobre 2013

        (Pousser la rencontre réelle: pas nécessaire, je rencontre très rapidement).

        Les deux fois où je me suis fait « piquer » « mon » homme, c’était après les avoir rencontrés en vrai, deux à trois fois ou plus, avec un début d’intérêt mutuel sans équivoque.
        Mais ils ont eu le coup de foudre pour une autre juste à ce moment (ils devaient courir plusieurs lièvres à la fois) …..
        Donc, ils cherchaient vraiment « la » bonne personne …..
        (Et d’ailleurs ils ont immédiatement effacé leur profil).

        Apparemment, ils n’ont pas eu besoin de nombreuses rencontres pour savoir que c’était « la » bonne.
        Et elles n’ont pas eu besoin de les faire attendre, (d’après ce que j’ai compris, les rapports sexuels ont eu lieu dès la deuxième ou troisième rencontre….)

        Moi, ça m’a fait drôle car j’étais plutôt dans l’idée qu’une relation devait se construire doucement…. et j’étais bien avec eux, je sentais une vraie complicité…
        Du coup je suis complètement perdue…

        Tout ça pour dire que peut-être que les hommes mûrs savent mieux ce qu’ils veulent…
        Et que les certains comportements ne sont pas adaptés avec eux????

        • Anashka | 23 octobre 2013

          Je ne suis pas sûre, des hommes non « mûrs » peuvent être aussi « tout chaud – tout flamme » dans la rencontre. Je ne pense pas que ce soit une question d’âge.
          Les relations se construisent différemment selon les personnes, parfois sur un « coup de coeur » où l’on va tout miser, parfois en prenant le temps.

          Peut-être que ces hommes-là fonctionnaient au coup de coeur, au « tout de suite », « maintenant »…

          • Eminie | 25 octobre 2013

            Oui, je suppose que quelque soit l’âge, tous les hommes sont différents.
            Cependant, je sens quand même une impatience à se « caser », à trouver LA bonne personne, à vivre intensément, avant de vieillir….
            Je reste donc quand même sur l’idée qu’il y a certainement des différences en rapport avec l’âge. (?).
            Y-a-t-il des études sociologiques et/ou psychologiques sur cette tranche d’âge?
            Je pense que c’est un sujet à creuser.

            Pour ma part, mes récents échecs m’ont vraiment déstabilisée.

            Si certains hommes marchent au coup de cœur (quelque soit l’âge), comment ajuster son comportement? Perso, je n’ai pas eu le temps de sentir ce qu’il aurait fallu faire.
            C’est très troublant de sentir un homme s’intéresser, enchaîner plusieurs rendez-vous réussis, sentir de la chaleur et de la complicité, et même du désir clairement exprimé (les signes que tu cites dans tes autres articles qui indiquent un vif intérêt) …….. puis soudain recevoir un mail ou un message pour dire que le futur élu a trouvé quelqu’un d’autre ….

            T

          • Anashka | 26 octobre 2013

            A quelle fréquence les rendez-vous s’enchaînaient-ils ?
            Est-ce que ce sont des rencards qui traînaient sur un week-end ou plus ?

  • Hanono | 21 octobre 2013

    Un bon article, ça faisait longtemps que de mon point de vue de mec, je me disais ça.
    Les filles qui m’ont fait le plus d’effet était celles qui arrivaient justement à s’oublier, à lâcher prise. A me balancer des IOI, des regards langoureux, voir se montrer sanguine, jalouse (un peu). Çà fait son effet ;) plus qu’une poire toute en retenu dont il ne ressort rien. Essayez les filles, vous verrez que vous avez plus à gagner qu’à y perdre.
    C’est ce que je fais aussi, en revanche je vais user de technique si je vois que ma cible n’a pas les réactions escomptés.

    • Anashka | 21 octobre 2013

      Je suis toujours un peu géné par les remarques du type « mon point de vu de mec ». Pourquoi de mec ? En quoi es-tu le représentant de 3 milliards de personnes différentes ? Pourquoi ajouter « de mec » ajouterait de la pertinence ?

      Non, je ne comprend pas. Je pense que TON point de vu en tant qu’Hanono est suffisant et il m’intéresse. En revanche, le point de vu de « mec » me gène. Il y a des hommes très différents…

  • laure | 21 octobre 2013

    si je pouvais lire cet article il y’a 6 mois , c’est que je ne serai pas entrain de regrettez aujourd’hui

    • Maelle | 21 octobre 2013

      Tu n’es pas la seule Laure…, j’ai dis la même chose quand j’ai lu cet article la première fois et chaque jour qui passe je regrette et j’espère pouvoir rectifier mon tir… :(

    • Anashka | 21 octobre 2013

      Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

  • laure | 23 octobre 2013

    quand je lis vos articles au sujet de la seduction, je me rend compte que le regard est mis en avant. moi je suis atteint du trabisme convergent de l’oeil droite, vous pouvez alors me dire ce que je peut mettre en avant lorsque je veux faire comprendre à un homme qu’il me plaît par la gestuelle

    • Anashka | 25 octobre 2013

      La deuxième chose, c’est le sourire, un coucou de la main quand tu ne passes pas loin. Tu as déjà testé ?
      Reste aborder, le dialogue, tout ça.

  • Eminie | 26 octobre 2013

    Merci pour tes réponses et ton temps!

    Le premier, je pense que nous avons eu 5 rendez vous sur moins de 15 jours (1ier rendez vous dans un bar, un restau, puis un ciné-restau, une après midi promenade+ restau + concert + un baiser au retour avant de se quitter, et encore un concert à deux jours d’intervalle).
    Et nombreux textos.
    Et puis silence radio. Et comme je demandais quoi, il m’annonce avoir trouvé quelqu’un juste le lendemain de notre dernier concert.

    Le second, c’est plus compliqué: premier rendez vous à la plage, on nage longtemps, on prend un pot chez moi et on se rince, on sort au restau.
    Puis il vient presque tous les soirs à la plage où je suis avec ma fille ou des amis, passe une fois prendre un pot à la maison.
    On se voit au ciné, à un spectacle.
    Il m’envoie au moins trois textos sympas tous les jours (belle nageuse, sirène du lac, le orange te va très bien etc).
    Ensuite ça se complique: après le spectacle il passe chez moi prendre un verre, nous écoutons de la musique tendrement l’un contre l’autre, il était deux heures du mat: je lui propose de passer la nuit chez moi, et surprise!! il dit qu’il veut rentrer. Il a un truc (bricolage) prévu le lendemain (dimanche) avec des potes à 8 h du mat. Il dort finalement dans une chambre d’amis. Le lendemain on se croise et il m’embrasse, puis par texto, me dit qu’il ne s’est pas endormi parce qu’il guettait mes pas dans l’escalier, puis me dit qu’il y a encore les effluves de son corps dans le lit… etc…
    Entre temps il m’annonce que tous ses prochains week ends sont bloqués.
    Je lui demande qu’on se voit parce que je sens que c’est bizarre.
    Au restau quelques jours plus tard je crois comprendre qu’il sort d’une relation qui l’a fait souffrir (un an auparavant), et qu’il ne s’est pas remis….
    En se quittant sur le parking, il me glisse un super baiser interminable …..
    Je pleure toute la nuit, pensant que je ne lui plais pas assez et que tout est fini….
    Et le lendemain, il me propose un ciné…. j’accepte …. on passe la séance l’un contre l’autre, très tendrement… en se quittant, nouvelle séance de baiser délicieux et interminable…..
    Texto suit, assez explicite sur ce qu’il avait envie de faire….
    Mais il part en week end….. Me donne des nouvelles par texto, toujours tendres …..
    Je passe les détails, mais finalement, après trois week ends sans moi, des occasions ratées de se voir, toujours suivis de gentils de nombreux textos, j’ai eu droit à un restau à midi, puis un silence radio de plus de huit jours.
    Et après avoir très gentiment réclamé de ses nouvelles, j’ai reçu un message audio où il m’annonce avoir eu le coup de foudre pour une femme rencontrée….. le lendemain de notre dernier très langoureux baiser, (le premier de ces 3 week ends qui m’ont déstabilisée), et ajoutant qu’il n’avait pas eu envers moi d »irrépressible envie de me voir ».(ça fait toujours plaisir).

    Plus déstabilisant, c’est dur… (et j’ai passé quelques détails)….
    Au total, 10 jours de rendez vous et de bons moments, plein de textos, et ensuite, 3 semaines à ne rien comprendre, pour finir par une chute mortelle!!

    • Anashka | 28 octobre 2013

      Ce sont deux situations (pas plein) ça ne résume donc pas TOUS les hommes d’une tranche d’âge ^^ ça, c’est la bonne nouvelle.
      La moins bonne, c’est que le schéma est le même : rencard qui traîne sur la longueur (romantique et tendre), une « lassitude » de l’homme en question.
      De quoi parliez-vous pendant ces rendez-vous ? Qu’est-ce qu’ils partageaient sur eux ?

      • Eminie | 28 octobre 2013

        Je crois qu’on parlait de tout et de rien, de ce qu’on aimait faire.
        C’était léger, agréable.
        Ou on échangeait aussi sur des thèmes plus généraux.
        Sur ce qu’on avait fait dans la journée.
        Il y a eu du tactile…
        Des plaisanteries, de l’humour….

        J’aurais dû « sexualiser » davantage?

        Je pense qu’ils avaient tous deux un autre contact en même temps que moi, qui les branchait plus …. et du coup, ils n’ont pas fait assez d’ouverture de leur côté…

        Aurais-je pu, en étant différente avec eux, les attirer davantage, et éliminer ma concurrente????
        Plus entreprenante? C’est vrai que je ne sais pas sauter sur un mec ….. j’encourage, mais je ne prends pas les devants ….
        Je crois qu’au fond, je pense que si je prends les devants, ça va marcher à coup sûr, mais pas pour les bonnes raisons.
        Et puis cette idée que si je lui plais vraiment, il saura attendre et faire ce qu’il faut pour m’avoir.
        Et que l’attente fait monter les enchères (le « prizing », comme tu dis???).

        Je paierais cher pour savoir ce qui s’est vraiment passé, vu de leur côté…..

        • Eminie | 28 octobre 2013

          PS: ce qu’ils partageaient sur eux: leurs goûts, leurs sorties etc…
          Au niveau personnel, ils me parlaient beaucoup de leurs enfants, un peu de leur boulot.
          Je ne pose pas de questions sur la vie affective car j’ai peur d’être indiscrète.
          Je les laisse dire ce qu’ils ont envie de dire, quand ça vient naturellement.

          • Anashka | 29 octobre 2013

            Peut-être que les prochaines fois, tu peux orienter un peu plus sur la relation homme-femme, etc.
            Ce qui permet généralement de créer plus de complicité.

        • Anashka | 29 octobre 2013

          L’attente pour l’attente (faire monter les enchères), je ne suis pas pour. Parce qu’elle peut tuer le désir et c’est une tentative de manipuler par l’absence de sexe. En revanche l’attente parce que TOI, tu n’as pas envie maintenant-tout-de-suite, ça, ça me parait plus sain. Et, bien sûr, il fait s’écouter.

          Le prizing, demande beaucoup de sexualisation. Mais, c’est surtout ne pas faire les premiers pas (notamment du côté sentimental, plus que sexuel).

          Après, pour lui « plaire vraiment », ça demande un peu de temps et pourquoi pas que la relation soit plus construire. Ce que je veux dire c’est les hommes (et les femmes) , peu importe leurs âges, ne sont pas tant sur le coup de foudre, que elle me plait bien ET LA SITUATION va donner une impression de coup de foudre. Mais, plaire vraiment, de suite, c’est très rare.

          • Eminie | 30 octobre 2013

            Merci encore pour tes réponses.

            Parler de la relation hommes-femmes: j’ai tendu cette perche. Avec le premier, ça a donné qu’il a commencé à me parler de son ex…. Et j’ai senti qu’on glissait dans la friend zone, car il me donnait trop de détails sur les aspect du comportement de celle-ci, et puis il semblait encore assez sensible sur ce sujet…
            J’ai évité par la suite.

            Pour le second, je pense aussi avoir fait l’ouverture, mais sans succès, car il n’est pas rentré dans ce sujet.

            L’attente de relations sexuelles…. En fait c’était complexe.
            Primo parce que de mon côté, je n’en ai pas eu envie tout de suite…
            Et que nos contraintes (enfants, boulot, etc) nous gênaient; c’était pas possible rapidement.

            « Ne pas faire les premiers pas »…. concrètement, ça voulait dire quoi?
            Dans les deux cas, quand on s’est rencontrés, nous nous sommes de suite plu, c’était net.(surtout pour le second, je l’ai senti très fort, et dès la première rencontre, contrairement à ce que tu dis.( ?).)
            Ils m’ont ensuite envoyé des sms et proposé de se voir… Qu’aurais-je dû faire…
            La relation semblait se construire, en dépit des contraintes qui nous empêchaient d’aller plus loin (par exemple à la plage, il y avait toujours soit ma fille, soit des copains à moi)
            Je n’ai pas toujours pas compris…… (Je pense qu’on dépasse plus vite et mieux les échecs quand on arrive à les comprendre, et ça ne cesse de me tarauder).
            Surtout avec le second: j’ai tellement l’impression d’avoir été près du « but » (entamer une relation amoureuse)……….

          • Anashka | 31 octobre 2013

            Ici, derrière mon écran, je n’ai comme outil :
            – ce que tu me dis de la relation
            – ce que tu ne me dis pas de la relation
            – ton positionnement et ton regard
            – ce que tu me dis sur toi.

            Je suis dans l’absolu incapacité de te dire ce qui s’est passé dans leurs têtes (et comment faire en sorte que ça ne se passe plus). Je peux seulement tenter de voir s’il y a des comportements chez toi qui ont pu faire tourner les choses comme ça. Ce n’est pas pour t’accuser (ce serait débile de ma part, improductif et surtout on n’a pas « tort » en amour, on est juste plus ou moins efficace), mais parce que si partiellement du à quelque chose que tu as mis en place, on peut agir dessus. (Pas sur ce qu’il y a dans leurs tête).

            Donc est-ce que tu percevais plus d’intérêts qu’il t’en montré ? Est-ce que tu as mis la pression avec une attente de sérieux ? Peut-être pas. Mais si c’est le cas, ce serait pratique, car tu aurais des outils en main pour les prochaines relations.

            Comprends ma démarche, je ne juge pas, loin de là. J’essaie simplement de repérer ce qui a pu mal marché.

            Je peux bien sûr te proposer des interprétations pour ces situations, mais tu en as déjà une : l’âge. Et tu as du en chercher pas mal avant de tomber sur celle-là, c’est peut-être parce qu’elle te convient mieux. L’important ce n’est pas tant de tomber sur LA vérité (on ne le saura jamais) que sur une interprétation qui nous corresponde. (le problème de l’âge, c’est qu’on n’est pas face à quelqu’un que l’on peut changer).

            C’est la raison pour laquelle je séparerai les deux relations. Dans le premier cas, à l’évidence, l’homme en question était encore très sensible sur sa séparation. Peut-être as-tu été une consolatrice jusqu’au coup de foudre.
            Dans le second, c’est peut-être autre chose. Il ne parle pas de ses relations, quoi d’autre ? Quels autres indices as-tu pour qu’on comprenne ?

  • Sonia | 28 octobre 2013

    Bonsoir

    Merci pour cet article très instructif!

    Depuis mon divorce je n’ai connu que des hommes qui ne voulaient pas s’engager!

    Je fréquente depuis 4mois un homme que j’ai connu sur mon lieux de travail. Au départ je n’étais pas plus attirée que cela, nous discutions beaucoup par sms de son divorce en cours de nos problèmes du quotidien et puis je me suis attachée! Pour ensuite avoir beaucoup de sentiments… Que j’ai fait l’erreur de lui avouer! Depuis il est devenu distant, nous nous prenons beaucoup la tête par rapport à ça, je lui demande sans cesse ce qu’il attends de moi et ce qu’il pense de notre relation mais ses réponses reste très vague, il n’est pas claire et ça me perturbe beaucoup.
    Je décide de ne plus lui donner de nouvelles pendants plusieurs jours mais je craque et je lui envoie un message et rebelote!

    Je ne le comprends pas…. Comment puis-je faire pour le « récupérer »?

    Merci beaucoup!

    • Anashka | 29 octobre 2013

      Je n’ai pas bien compris quel était l’état de votre relation actuellement. Est-ce que vous êtes encore ensemble ? Est-ce que vous travaillez toujours ensemble ?
      Est-ce que vous sortiez ensemble quand tu as déclaré ta flamme ?

      • Sonia | 30 octobre 2013

        Actuellement on ne peut pas dire que nous sommes ensemble car il ne donne plus de nouvelles!

        Quand je lui est déclarer « ma flamme » nous étions ensemble et depuis il est devenu très distant. Non nous ne travaillons pus ensemble et ça va faire plus d’un mois que je ne l’ai pas vu. Il esquive mes invitations en me prétextant qu’il a trop de boulot ou qu’il a déjà des choses de prévu.

        Je lâche l’affaire? J’ai l’impression de perdre mon temps pour rien.

        Merci

        • Jeff | 31 octobre 2013

          Pour ma part, je dirais next. Tu as dévoilé ton jeu trop tôt.

          • Anashka | 31 octobre 2013

            Toi, tu viens d’ADS ?

          • Sonia | 31 octobre 2013

            Qu’est ce que tu entends par « avoir dévoilé mon jeu trop tôt »? Et quel conseil me donnerais tu si j’avais le pouvoir de retourner en arrière et de reprendre la relation là ou ça à foiré?

            Merci

        • Anashka | 31 octobre 2013

          C’est ce qui me semble le mieux à faire, oui.

          • Sonia | 31 octobre 2013

            En faite je m’en veux terriblement parce que j’ai eu d’autres relations avant celle-ci et toutes sans exceptions se sont soldés par des échecs cuisants! Mais mon GROS problème c’est que je n’apprends pas de mes erreurs (et c’est ce que je reproche sans cesse ma meilleure amie) car justement je ne sais pas ou est l’erreur dans ces échecs… Suis-je trop gentille? trop disponible? je me dévoile trop vite? je ne sélectionne pas le bon partenaire? Je n’arrive pas à mettre le doigt sur le problème…

          • Anashka | 1 novembre 2013

            Peut-être que tu dévoiles tes sentiments trop tôt, peut-être que l’attente du « couple » se fait trop fortement ressentir.
            Quand tu rencontres quelqu’un, quelles sont tes attentes ? Tes envies ?

          • Jeff | 31 octobre 2013

            Oui c’est grâce à ADS que j’ai connu le site et disons que j’étais curieux de savoir comment c’était :).

          • Anashka | 1 novembre 2013

            Alors ? Un poil différent, non ?

  • Jeff | 31 octobre 2013

    @ Sonia
    Tu dévoiles trop rapidement tes sentiments, à mon avis, il ne devait pas s’attendre à recevoir une déclaration de ta part. Tu dois davantage jouer la sexualisation et moins la fille gentille qui écoute l’homme parler de ses problèmes de divorce. Regardes également ses réaction, les IOIs qu’il peut t’envoyer s’il y’en a. S’il te demande de le rejoindre quelque part. En gros, poses toi la question: est-ce qu’il s’interesse à moi ?

    • Sonia | 31 octobre 2013

      Oui je pense aussi qu’il ne devait pas s’attendre à ma déclaration car il avait l’air étonner dans son message… Je lui ai envoyer un message aujourd’hui pour lui dire qu’il était préférable de mettre fin à cette relation et il a en quelque sorte confirmer cette décision comme si il n’attendait que ça et que ça le soulageait que se soit moi qui prends l’initiative d’y mettre un terme!

      • Anashka | 1 novembre 2013

        Tu mets peut-être le doigt sur quelque chose :)

        Les déclarations très rapides peuvent faire peur. Si ça a souvent été le cas, peut-être faudrait-il trouver des pistes pour prendre du recul dans tes relations.

  • Sonia | 31 octobre 2013

    Que veux dire IOIs?

    • Jeff | 31 octobre 2013

      IOI signifie indicator of interest ce sont les signaux qui indique qu’il s’interesse à toi ça peut les actions qu’il entreprend ou des expressions du langage du corps.

  • Eminie | 31 octobre 2013

    Bien sûr, j’ai compris que tu ne cherches pas à juger, mais à comprendre si je n’aurais pas involontairement provoqué ces échecs. C’est exactement la question que je me pose et je suis vraiment contente que tu m’aides à y voir plus clair, car si cela vient de moi, j’ai vraiment besoin de savoir, pour ne pas répéter….

    Pour le premier, oui, il semblait encore touché par sa séparation, mais ce qui est surprenant, c’est à quelle vitesse son autre rencontre l’a propulsé dans une relation sérieuse, coup de foudre aidant…. et moi pas (snif!!!)…..

    Pour le second, il est très clair que nous nous sommes immédiatement plu….
    Qu’il m’a très activement draguée par sms et en nous voyant très souvent, le soir à la plage …..
    Au début, je ne pense pas avoir mis de pression pour une relation sérieuse (mon annonce sur le site mentionnait toutefois que je cherchais une belle relation)…
    Puis je n’ai pas compris, mais j’ai senti que quelque chose clochait, et j’en ai eu la certitude le soir où il a dormi chez moi, dans une chambre d’amis (je t’ai raconté), bien qu’il ait immédiatement regretté, (par sms et en m’embrassant le lendemain) que rien ne se soit passé!!…
    C’est suite à cette drôle de soirée et au fait qu’il m’ait annoncé que tous ses week ends étaient déjà pris, que je lui ai demandé , par mail, qu’on discute, car je ne comprenais pas. Nous nous sommes vus quelques jours après au restau, et je t’ai dit qu’il m’a parlé, lui aussi de sa dernière relation qui l’avait « passé à l’essoreuse ». Je l’ai laissé parler sans poser de questions, ou peu….
    J’en ai gardé l’impression que je ne lui plaisais pas assez, et/ou qu’il était n’encore pas encore guéri…. mais comme il m’a ensuite embrassée, le soir même comme pour tout démentir et que le lendemain, il m’a invitée au ciné, dorlotée pendant le film, puis embrassée encore très longuement sur le parking….. j’en ai plutôt conclu qu’il était perdu mais que je lui plaisais quand même beaucoup….

    Alors je lui ai envoyé un second mail dans lequel je lui ai dit mes attentes (« on ne sait jamais comment une relation peut évoluer, je ne sais pas non plus ou j’en suis, mais je ne veux pas être d’emblée un PQO, je veux une relation dans laquelle j’ai du bonheur et du plaisir et où je me sens respectée »).
    C’était peut-être trop???

    Mais en tous cas, ses derniers baisers fougueux c’était juste la veille de ce week end qu’il ne voulait pas annuler (il avait évoqué l’éventualité, mais il avait versé des arrhes…., un week end OVS …. ), celui dont j’ai su finalement que c’était celui de sa rencontre avec son coup de foudre….
    D’où l’idée qu’il était déjà certainement en contact avec cette femme depuis un moment, qu’il voulait absolument la rencontrer… cela expliquant sa tiédeur et son comportement ambigu avec moi….
    Ce qui est bizarre c’est que rentré de ce week end, il m’a envoyé des sms explicites dans le prolongement de nos baiser,s et de la nuit que nous n’avions pas passée ensemble…
    Bref, il m’a maintenue au chaud!!!!……. tout en me mettant à distance, puisque nous avons « raté » des occasions de nous voir… (qu’il regrettait ensuite par sms…) Mais sans jamais me dire « tu fais quoi tel soir » afin de rendre possible une rencontre….
    Et moi, j’essayais de ne pas mettre la pression, justement …….

    Là, je m’y perds….
    Attendait-il que je le pousse?
    Était-ce déjà perdu? Avais-je fait quelque chose qui lui avait déplu?
    Attendait-il de mieux savoir ce que cela donnerait avec cette autre, en me gardant au chaud ? Mais alors, ça voulait dire que je lui plaisais quand même beaucoup???

    Comme je commençais à vraiment en avoir marre, je lui ai, lors du week end suivant (sans moi, bien sûr), envoyé un sms où je lui disais que j’avais besoin de vrais moments ensemble, que je sentais qu’il y avait quelqu’un d’autre et que je jetais l’éponge.
    Il m’a récupérée in-extrémis en m’envoyant coup sur coup deux fois le même sms !!! (comme je n’ai pas répondu au premier, et il a eu peur que je ne l’ai pas reçu et me l’a envoyé une deuxième fois!!!) pour me dire qu’ il n’y avait « pas de cœur pris ni à prendre et qu’il n’avait pas trouvé l’éponge que j’avais jetée ».

    Tu vois, c’est complexe…. Je te passe encore d’autres détails, mais je ne savais vraiment plus que comprendre ni que faire…

    Et puis, finalement, cette femme rencontrée le lendemain de nos baisers interminables, il l’a revue deux week ends après, et ça a suffi pour me jeter aux oubliettes… en me disant gentiment qu’il n’avait jamais eu d’envie irrépressible de me voir…

    • Anashka | 1 novembre 2013

      De manière très brutale, il est possible que tu lui ais plus sans « coup de foudre » et que donc, il te « gardait sous le coude » au cas où il fasse pas d’autres rencontres… Parce que se sentir apprécié, plaire, pouvoir donner des attentions, c’est agréable…

      En explicitant tes attentes de « romantisme » dans un monde où l’on se manipule tous un peu, tu donnes les armes à l’autre pour qu’il saches sur quel pied danser pour « t’avoir ». C’est dur, ce que je dis et très pessimiste. Mais, je peut-être pourrais-tu tenter la discrétion sur tes attentes avec le prochain et voir ce que ça donne. C’est une manière de prendre le contre-pied. Au pire, si ça ne marche pas, on trouvera autre-chose.

      • Eminie | 1 novembre 2013

        Oui… mais dans les deux cas ils étaient bien tous les deux dans l’attente de quelque chose de sérieux, puisqu’ils se sont immédiatement jetés dans une relation « coup de foudre ». (D’ailleurs, aucun des deux n’a vraiment cherché à « m’avoir » , puisque rien ne s’est concrétisé….)
        Donc, puisqu’ils étaient dans du sérieux je ne comprends pas pourquoi mes attentes auraient été trop « romantiques ».

        Et puis on en revient au point de départ: je conserve l’idée que ces hommes mûrs sont plus impatients, plus romantiques, et qu’avec eux, les techniques de drague sont peut-être différentes.
        J’ai d’autres exemples perso:
        Un qui me téléphonait tous les jours, ça a duré plus d’une semaine, on devait se rencontrer 10 jours plus tard (il était loin, mais prenait le train gratuitement et la distance ne le gênait pas). Il a rencontré quelqu’un le week end précédent la date de notre rencontre et a tout annulé immédiatement.
        Un autre qui en ce moment me tanne pour qu’on se rencontre (c’est compliqué car il est lui aussi un peu loin et des problèmes matériels se sont deux fois interposés au dernier moment): hier il m’a dit au téléphone qu’il voulait vraiment qu’on se rencontre, que si nous étions faits l’un pour l’autre, il fallait se donner les moyens de se voir le plus vite possible, qu’il cherchait du sérieux, qu’il recherchait même quelqu’un avec qui habiter!!! (moi, tant d’attentes me font plutôt peur, du coup j’ai trouvé un prétexte pour éviter d’y aller)….
        D’autres encore, j’en ai pas mal d’exemples….

        Alors, je suis toujours aussi déconfite, et désemparée, car vraiment, je ne sais pas comment m’y prendre.
        Et puis, des hommes de mon âge qui me plaisent, c’est rare!!(jeunes dames qui nous lisez, sachez que les messieurs vieillissent plus mal que nous ….. physiquement et moralement).
        Alors, la prochaine fois… hum… j’aimerais bien qu’il y en ait une…..

        Voici ma dernière piste pour expliquer mes échecs avec ces deux-là:
        Ils étaient l’exception qui confirme la règle: très jeunes de corps et d’esprit, pleins de vie, de curiosité, de gourmandise pour la vie, et de fraîcheur, sensibles et visiblement romantiques, bref, très attirants sans être le moins du monde prétentieux…. et ils étaient à la recherche d’un coup de cœur et de relation sérieuse.
        Je leur plaisais vraiment beaucoup, peut-être, mais j’avais leur âge…. et ils ont trouvé et eu le coup de foudre pour une femme plus jeune que moi (avec Internet, c’est facile)….. la jeunesse, c’est toujours un plus pour un homme, non?
        (regrets éternels, sainte Anashka, priez pour moi!!!).

        • Eminie | 1 novembre 2013

          Je modifie quand même mon profil pour ne pas annoncer une recherche trop romantique…

          • Anashka | 3 novembre 2013

            D’accord. :D On le tente comme ça et on voit ce que ça donne.
            L’avantage de ne pas annoncer trop de romantismes, c’est que l’on s’évite les beaux parleurs et les menteurs.

        • Anashka | 2 novembre 2013

          Je ne suis pas une sainte ;)

          Le fait qu’ils soient avec des femmes plus jeunes, c’est une information que tu as ou une supposition ?
          D’où mes questions : comment tu vois le couple ? L’engagement ? L’Amour ?

          • Eminie | 2 novembre 2013

            Des femmes jeunes: non, je n’en sais rien, c’est une supposition. (Les hommes recherchent souvent des femmes plus jeunes qu’eux, non?).

            Comment je vois le couple? L’engagement? L’Amour?
            L’Amour, une attirance partiellement indéfinissable qui entretient le désir.
            Désir dans tous les sens du terme.
            Pour moi un couple, c’est deux personnes qui sont très attirées l’une par l’autre, qui ont du plaisir à être ensemble, qui s’apprécient et se respectent.
            On s’engage quand on a envie que la relation dure et quand on a le désir de faire de son mieux pour y arriver: c’est à dire prendre en compte les besoins et désirs de l’Autre, tout en ne se sacrifiant pas non plus complètement.(réciprocité).

            Pourquoi m’as-tu posé ces questions suite à cette réflexion sur l’âge?

            Merci encore pour toutes ces discussions très instructives !!!

          • Anashka | 3 novembre 2013

            Pour comprendre comment tu te positionnes. Je persiste, je ne pense pas que l’âge soit le problème, en fait. Ce peut être des hasards malheureux, dans ce cas, rien à bouger à part persister. Mais si c’est l’âge, ça signifierait que tu es coincée. Donc, j’essaie de comprendre ce que tu attends d’une relation, comment tu le retransmet à l’autre. Est-ce que vos rencards étaient tendres ? Fun ? C’est peut-être plus de « fun » et de « légèreté » qu’il faut…

            (idem, tu me poses face à une problématique que je comprends pas tout à fait, donc j’apprends beaucoup avec toi. Mais, ensemble, on va trouver ^^)

  • Eminie | 4 novembre 2013

    Hasards… peut-être, mais cette répétition….

    Il me semble que nos rencarts étaient fun: concerts rock, jazz, café théâtre, cinés, nager, restau… il me semble que c’était léger…. je ne suis pas ennuyeuse, je plaisante, je bouge, je suis très jeune, je crois!!! (sinon, vu leur style, je ne les aurais pas intéressés).

    Tendre: avec le premier, trop rapide, pas eu le temps….. avec le second, il y a eu des moments très tendres (au café-théâtre, au ciné : l’un contre l’autre, petites caresses délicates sur les mains, les bras, tête posée sur l’épaule…..).
    Je suis vraiment perdue. Quelque chose m’échappe, je ne sais pas quoi.
    Je cherche du côté de ce que je transmets de mes attentes (il est possible que je sois trop idéaliste et romantique…..)
    J’ai aussi un tempérament assez fort: je cherche donc aussi à savoir si quelque chose de l’ordre du non verbal pourrait faire obstacle…… (j’en suis à aller voir un psy, tellement je désespère de savoir ce qui cloche).

    Les techniques de drague doivent cependant être différentes avec les hommes mûrs: il suffit de s’inscrire (c’est généralement gratuit) sur un site, et aller visiter des profils masculins entre 45 et 60 ans: les annonces dégoulinent presque toutes de romantisme primaire. Si tu veux, je te fais un pot-pourri de copiés-collés, tu verras!!!

    Cependant, l’hypothèse de l’âge me paraît la plus probable et la plus désespérante: plus jeune, je n’ai pas eu ce problème…..

    Et internet qui favorise les rencontres………. mais aussi la concurrence!
    Je crois que si il n’y en avait pas eu, nous aurions entamé quelque chose dans les deux cas……

    Autre piste, mais qui rejoint la dernière: je suis active, très jeune d’allure, plutôt cultivée, curieuse d’un peu tout, socialement intégrée, bref, globalement OK. Bien entendu, je cherche quelqu’un qui me ressemble assez, c’est dire , globalement OK.
    Ben ,vers 55 ans, ceux-là sont rares. (En grande majorité, ils sont en couple, pardi!). Les très rares qui sont libres, ont un méga-choix, à partir de la jeune femme de 30 ans ……. et ils n’ont qu’à se baisser pour ramasser une femmes qui leur plaît.
    Une femme très OK comme moi, mais de leur âge, ce n’est pas spécialement valorisant.
    J’ai beaucoup de succès, pourtant!!! Aussi bien en virtuel, qu’en vrai: des jeunes (mais on sait ce qu’ils recherchent!!), des bien plus vieux (mais je ne suis pas intéressée), ou des désespérés (désargentés, ou socialement bien moins intégrés que moi, des qui sont mal logés, ou des qui ont l’air un peu « à côté de la plaque »)…..
    Je pense que pour un homme, une femme représente un trophée…. qui, à cet âge, doit être « mieux  » que lui….. cela créerait alors cet effet « coup de foudre »….

    Pas très réjouissant, je broie un peu du noir….

    • Anashka | 5 novembre 2013

      Je propose parfois à des lectrices de faire des articles (mon mail est dans l’A Propos), rien ne t’empêche de proposer ce que TU considères comme la séduction 40/50 et ses ecceuils. Mais, je signe, je ne suis pas sûre qu’il y est vraiment de différences. (On ne sera jamais d’accord sur le sujet ^^)


      Je pense que pour un homme, une femme représente un trophée…. qui, à cet âge, doit être « mieux » que lui….. cela créerait alors cet effet « coup de foudre »….

      Je ne suis pas certaine que ça appartienne uniquement aux hommes (et à tous). Beaucoup de femmes aussi, on se côté « trophée », un homme qui réussit dans différents domaines, qui ait avancé au moins autant qu’elles dans la vie. :)

      • Eminie | 5 novembre 2013

        Trophée: tu as raison, on a souvent besoin d’admirer l’Autre… c’est un peu vrai de tous et toutes…..
        Je n’ai pas de certitudes, juste des doutes, je cherche à comprendre …… j’épluche toutes les hypothèses. Et je prends tes remarques en compte…. ça m’aide (parce que si ce n’est qu’une question d’âge, comme tu le dis, je suis coincée).
        Je préfèrerais que ça vienne de moi, au moins, je ne serais pas impuissante!!!
        Pas de quoi écrire un article …..

        • Anashka | 6 novembre 2013

          Bon tant pis, ça n’a rien d’obligatoire. :)

          Aujourdhui, tu es sur de nouveau flirt ? Comme passe la nouvelles page Adopte ?

          • Eminie | 6 novembre 2013

            Rien à me mettre sous la dent….
            Des contacts nombreux, mais je ne suis pas très intéressée. ….
            C’est sûr, si je veux, je peux rencontrer des tas de mecs…..
            Et des sex friends, je pourrais aussi en avoir ….
            Mais chez moi, le désir a toujours été une conséquence de la relation (émotion, complicité etc….).
            Le sexe me manque, mais je n’ai pas de désir pour quelqu’un sans un contexte affectif assez positif.

            J’ai une intuition quasi infaillible: je sais presque tout de suite si une personne dont j’ai le profil sous les yeux peut me convenir ou non (j’ai vérifié ça de très nombreuses fois …..). Conséquence de l’âge, peut-être?
            Je suis très sensible aux visages, ils me parlent énormément, et ensuite aux quelques mots de présentation et aux goûts exprimés sur le profil.
            Ensuite, la voix au téléphone, ce que la personne dit et comment elle le dit…..

            Alors maintenant, je fais un tri plus sévère qu’avant, sinon, c’est trop chronophage!!!

          • Anashka | 9 novembre 2013

            Oui, c’est chronophage. Je fonctionne un peu comme toi, besoin d’un attrait, d’une affection, d’une bienveillance naturelle. Sinon, je préfère encore une soirée entre amis ou devant « breaking bad » (interdiction de spoiler).

            Il y a un proverbe anglais, très pragmatique que j’aime beaucoup « il faut embrasser beaucoup de garçons pour tomber sur le prince charmant ». :)

  • Ludovia | 5 novembre 2013

    Cela fait plusieurs semaines que je jette un oeil ici, et j’apprécie beaucoup la pertinence des conseils et des témoignages.
    Alors je me dis : à mon tour de me lancer ^^
    Voila je viens de me faire plaquer comme une vieille merde après une idylle (que je pensais) indestructible.
    Je vous épargnerai les étapes de colère et de rage, de souffrance, d’envies suicidaires … pour vous dire que j’en suis à une phase où je cherche un partenaire, un autre corps pour effacer les traces de son passage, me réapproprier mon corps que j’avais désigné comme exclusif pour lui, car je pense que c’est un passage obligé pour parvenir à l’oublier et faire le deuil de cette histoire En fait, je voudrais retrouver un peu de tendresse mais voilà, le problème est que je suis pétrifiée quand un mec se pointe et qu’apparemment nous nous plaisons mutuellement. Je me dis que dépassé le stade de la séduction, j’ai peur d’être encore plus dévastée par la suite. Je viens de vivre l’expérience avec un mec où il m’a comprendre que j’avais qu’à décider et hop. sauf que je me sens super faible, ces vagues d’émotions, j’ai peu d’être vulnérable et abusée, en gros, que le mec ne soit pas tendre, qu’i fasse son affaire et basta. ce qui empirerait mon état.

    • Anashka | 6 novembre 2013

      Tu peux le formuler aux hommes, expliquer que sans parler de grand amour, tu es vulnérable et tu as besoin d’attention (APRES) notamment. Tu as le droit de formuler tes attentes et de voir si elles collent avec les leurs.

  • Flore | 6 novembre 2013

    Bonjour j’ai une question je ne sais pas comment faire pour qu’un garcon qui me plait me remarque ?
    Je ne le connais pas, il a un an de plus que moi

    • Anashka | 9 novembre 2013

      Tu le connais forcément un peu… C’est quoi le contexte ?

  • Flore | 6 novembre 2013

    Bonjour, j’ai un soucis, je suis à la fac depuis cette année et j’ai remarqué un « homme », une année au dessus de moi qui me plait vraiment. Mais je ne sais pas comment attirer son attention sur moi pour lui plaire .. J’aurai besoin de votre aide !
    J’aimerai vraiment que si c’est possible que je lui plaise, qu’il me remarque !
    Bref c’est important pour moi j’espère que vous pourrez m’aider :) , merci d’avance !

    • Anashka | 9 novembre 2013

      Est-ce que vous vous échangez des regards…?

      • Flore | 13 novembre 2013

        Oui lorsque l’on se croise

      • Flore | 14 novembre 2013

        Mais des regards c’est rien si ?
        J’aimerai vraiment qu’il me remarque parmi toutes les autres ..

        • Anashka | 15 novembre 2013

          C’est un premier pas, on va dire. Ca te permet de montrer que TOI tu l’as remarqué.

          • Flore | 15 novembre 2013

            Oui mais j’aimerai bien que lui aussi me remarque :)

          • Anashka | 16 novembre 2013

            Si tu lui montres que tu l’as remarqué, il te remarquera aussi. Regardes s’il te rend ton regard/sourire.

  • Eminie | 9 novembre 2013

    Bon, j’ai du nouveau ….. Et là, tu vas peut-être pouvoir m’aider!

    Mon second, celui qui m’a tellement déconcertée avec son coup de foudre et son attitude ambiguë, vient de m’envoyer un sms: « Coucou, passé près de chez toi hier soir pour une soirée machin. Comment vas-tu, toi et ta fille? Bizz ».

    Très inattendu, car après son dernier message vocal qui s’était fait attendre plus de huit jours, je lui avais envoyé un mail assassin!!

    J’ironisais à mort et longuement sur les bienfaits que notre relation et les traitements qu’il m’avait fait subir avaient eus sur ma forme morale.
    Je continuais avec acidité en l’envoyant se faire …… lui et son étoile filante dont l’éclat ne manquerait pas de se ternir rapidement.
    Et je finissais en contradiction totale avec le reste de la lettre en lui disant de revenir vite, car je pensais que notre relation valait mieux que ce qu’il en avait fait et que cela me ferait trop de peine si je devais lui annoncer que j’avais donné mon petit cœur gourmand sensuel, sincère et enjoué à un autre!!!

    Bon, le fait qu’il m’écrive un court sms ne veut pas dire grand’chose…..

    Qu’en penses-tu?
    Comment réagir?

    (pour l’instant je n’ai rien répondu. Je pense attendre au moins deux jours et lui dire « Je vais bien, Ma fille aussi , merci.Travaux d’automne dans le jardin: rangement, couper du bois, peindre volets. Jolies randos.
    Et toi? »)

    Merci de ton écoute et de tes conseils!

    • Anashka | 10 novembre 2013

      Tout dépend de ton objectif : est-ce ue tu veux le zapper ou retenter un truc (malgré tout ce qui s’est passé) ?

      • Eminie | 10 novembre 2013

        J’étais furieuse ….. mais si il revenait, oui, j’essaierais quelque chose ….

        Je suis plutôt indulgente, au fond: je ne suis moi-même pas parfaite, et l’homme idéal, hein, ça n’existe pas….

        (Ce qu’il m’a fait est-il le signe d’un trait de caractère ou d’une faiblesse rédhibitoires ??? Qu’en penses-tu? Personnellement, je pense que quand un homme est mal à l’aise, il fuit, il atermoie, parce qu’il ne sait pas faire autrement…..( et puis pouvait-il me dire qu’il courait un deuxième lièvre?).
        Pour la fin, le message enregistré, après plus de huit jours de silence, il était visiblement gêné, il a été très maladroit, je suis sûre qu’il l’a regretté. Les femmes (moi en tous cas), on verbalise plus facilement…. )

        • Anashka | 11 novembre 2013

          L’homme parfait n’existe pas, ni la femme. Mais, les relations harmonieuses basées sur une envie mutuelle que ça réussisse, oui, ça existe. Et, dans cette histoire là, te semblait insatisfaisante. Est-ce que ça changerait réellement ? Pour le moment, ce n’est pas ce qu’il a exprimé, il a simplement pris des nouvelles.

          Je ne peux pas faire des hypothèses sur le « pourquoi du comment », car je ne le connais pas ou juste à travers tes mots (qui sont forcément biaisés par l’affection que tu lui portes). Je regardes les actes. Plus simple. Aujourd’hui, il ne revient pas vraiment vers toi, mais il donne signe de vie.
          Tu as deux choix : attraper le tout petit bout de perches pour tenter de le reconquérir, en sachant que 90% des efforts viendront de toi, que tu n’auras probablement pas de retour et que ça peut foirer. Ou laisser mourir ce message

          Qu’est-ce ue tu veux ?

          • Eminie | 11 novembre 2013

            J’ai envie d’essayer.
            Je suis trop rarement vraiment attirée par un homme, et celui-là me plaisait beaucoup.

            Je fais comme j’ai dit? (petit sms assez neutre, j’ai pensé finir par « bisous encore très frippés »*) ……….
            Ou tu as une idée plus pertinent?

            *les bisous frippés c’est un « private joke, une allusion déjà utilisée.

          • Anashka | 11 novembre 2013

            Tente. Mais son message est plus une « petite pensée sympa » qu’une perche.
            Quitte à tenter, va aux nouvelles, invite à la question.

  • mimoula | 9 novembre 2013

    Bonsoir, j’ai lu beaucoup de vos articles et sont très intéressants car ils poussent à la réflexion.
    Je tente de laisser un commentaire en espérant être lue :)
    Je ne sais pas , selon moi, ce qu’il faut pour faire craquer un homme mais je vous rejoins tout à fait sur la théorie de l’effet miroir. Cependant, je reste tout de même un peu perplexe. Doit-on endurer tout ça? Justement, le fait de ne pas trop parler de ses sentiments est-ce justement ce n’est pas l’autre extrême qui se passe? Pour moi une relation pas de prise de tête c’est un jeu d’attirance mais c ‘est aussi des moments délicieux où tu découvre l’autre, l’autre te découvre, on s’intéresse à l’un et l’autre sans savoir où tout ça nous mène….
    Pour être un peu plus claire, je vais vous raconter mon histoire assez grossièrement. J’ai été en couple avec un garçon pendant deux ans et je n’ai pas réussi à tomber amoureuse de lui, il était possessif voulait se fiancer et moi j’avais tellement peur de ça. J’en ai conclu que j’avais peur de l’engagement et que surtout que je ne voulais plus e genre de relation où on m’oppresse, on m’emprisonne, on se voit tout le temps, où doit démontrer notre amour tous les jours, toutes les minutes, toutes les secondes…Je me suis alors laissé au jeu de la séduction (pas subtile) je ne suis pas une séductrice mais disons que lorsuq’un homme me plait je prends les devants…J’ai alors pris les devants pour un charmant garçon pour qui je n’avais pas spécialement d’affinités mais qui m’attirait un peu …ON s’est embrassé, 3 semaines après avec qq textos échangés on a couché ensemble….1semaine après des textos et on recouche ensemble…ça fait un mois et je le connais depuis deux mois …Je ne voulais rien de concret avec lui mais je me rends compte que j’ai envie de le connaitre et j’ai envie qu’il s’intéresse à moi. J’essaie de faire des tentatives pour se oir en dehors du contexte »sexuel » mais j’ai l’impression qu’il fuit ces situations là. Dans ces moments là je meurs d’envie de lui demander s’il ne veut que du cul ou pas? J’ai envie d’installer un climat de confiance et de complexité mais comment faire? En a t-il envie? Dois je le garder pour moi alors que ça me rend folle?

    • Anashka | 10 novembre 2013

      Qu’est-ce qui te fait penser qu’il fuit ces moments-là ?

      Peut-être qu’effectivement, il veut une relation purement sexuelle et peut-être qu’en parler ne serait pas une mauvaise chose. Mais, il faudra se préparer à la réponse. Le mieux etant le face à face.

      • mimoula | 10 novembre 2013

        Merci d’avoir répondu :)
        He bien il me demande de mes nouvelles il me dit qu’il a envie de me voir de dîner chez lui il me dit qu’il m’adore mais…il ne propose pas des activités hors de chez lui comme un cinéma par exemple. Je pense qu’il fuit parce que à chaque fois il a quelque chose de prévu quand je lui demande de venir manger avec moi et il me repropose derrière un autre créneau où je peux pas…
        Oui je me suis décidée à lui parler car je ne supporte pas en fait d’être cette fille. J’ai couché avec un gars pour la première fois être en couple avec lui et je me suis rendue compte que j’ai besoin de plus que ça , ce genre de relation ne m’intéresse pas…J’ai peur de ce qu’il me dira je dois le voir ce soir pour en parler.

        • mimoula | 10 novembre 2013

          *sans être en couple

        • Anashka | 11 novembre 2013

          Alors, parles-lui en. Tu me tiens au courant ?

          • mimoula | 14 novembre 2013

            Cet article a vraiment beaucoup de succès en tout cas, je ne suis pas la seule à avoir des soucis « sentimentaux » et ce n’est pas vraiment rassurant; Mais pourquoi est-ce si difficile?
            Je reviens donc continuer mon histoire. On devait donc se voir y a une semaine pour en parler mais je n’ai pas pu finalement. Il ne m’a pas proposé d’autres rendez-vous mais je lui ai dit « fais moi signe quand tu peux »et quelques jours plus tard en échangeant des sms très rapidement il me dit »A bientôt, j’espère ;)  »
            Alors là je ne sais pas quoi faire, est-ce que je dois attendre qu’il revienne vers moi?ou est-ce que en fait il adopte cette attitude pour mettre de la distance? Dois-je le relancer?,C’est tellement dur!!

          • Anashka | 15 novembre 2013

            Comment tu lui as proposé ?

            En fait, tout dépend de ton objectif. si ton objectif c’est de lui parler de tes insatisfactions, de tes envies (il y a des chances qu’il y réponde par la négative, hein), relances-le.
            Si ton objectif, c’est d’attendre, de laisser la situation perduré un peu (parce que tu sens que c’est peut-être prématurée ou que tu n’as pas spécialement envie d’un revers), tu attends qu’il te relance.

  • mimoula | 9 novembre 2013

    Complicité* pardon.

    • mimoula | 27 novembre 2013

      Bonsoir Anashka,
      je reviens vers vous pour raconter la suite de mon histoire :)
      on a réussi à se voir finalement :) On a passé la nuit ensemble (on a couché une 3 fois) et c’était une bonne soirée et une bonne nuit :)
      Je lui ai alors posé la question « que veux-tu avec moi? » il m’a dit répondu »Ha merde pas cette question, bah disons que je ne sais pas trop, je passe de super bon moments avec toi mais on s’est vu que trois fois , on en se connait pas assez et j’ai pas envie de donner un nom à une relation comme ça, je sais pas je profite en fait  » il m’a dit et toi? » et j’ai répondu »je ne sais pas trop ce que je veux »mais j’ai pas eu le temps de vraiment développer ma réponse car il n’avait pas vraiment envie d’entendre la suite .Il m’a dit mais j’espère que tu ne crois pas que je te considère comme mon plan cul car ce n’est pas le cas . Voilà, sur lendemain un message me disant « qu’il préférait passer la soirée avec moi au lieu de réviser » j’ai répondu dan ele même ton et voilà….Mais après on a toujours autant de mal à se voir. Quand il peut je ne peux pas , quand je peux il ne peut pas ….Aujourd’hui j’avais envie de lui et je lui ai dit que je voulais le voir « que ses bisous me détendraient » il m’a dit « un pote fait qq chose ce soir, ça te dit? »
      Cet ami qu’on a en commun m’a dit qu’ils avaient parlé de moi et que en fait il lui a dit qu’il m’apprécie vraiment mais qu’il ne veut pas se poser.
      Je meurs de l’intérieur car je ne sens qu’il ne me porte pas vraiment d’intérêt et j’ai plutôt l’impression qu’il a besoin d’une présence féminine quand il a envie et a pas plus. Crois-tu que je peux changer la donne? Ou est-ce que je lui dis cash que je ne veux pas être que ça et que sii il ne s’intéresse pas à moi , à ma personne je préfère qu’on ne se voit pas plus. Il m’attire vraiment et j’ai tellement envie de le découvrir , je ne veux pas m’engager , je veux profiter m’amuser mais dans le respect. Et puis si sa personnalité me plait, si une complicité se crée on verra à ce moment là…C’est ce que je me dis…
      Que dois-je faire? ça me tourmente, j ‘y pense quand même assez souvent!!
      Merci de m’écouter :)
      J’ai

      • Anashka | 28 novembre 2013

        Si je comprends bien, ce garçon ne veut pas s’engager mais profiter du moment. Il t’apprécie bien puisque malgré des difficulté à se voir, il tente quand même de faire des pas vers toi. Tu ne veux pas t’engager non plus, mais tu veux le découvrir.

        Ce que t’as dit son ami (la parole rapportée, je me méfie toujours), te blesse un peu. Parce qu’il y a une part de toi qui aimerait le voir se projeter.

        En fait, tu as le choix entre poursuivre et voir comment ça évolue. Ou vouloir qu’il se projette et (comme ce n’est pas actuellement le cas) arrêter.

        • mimoula | 28 novembre 2013

          Merci de m’avoir répondu :)
          Oui il fait quelques pas vers moi, assez modestes! En fait son attitude me vexe beaucoup car je me rends compte en fait qu’il pourrait me voir mais il préfère passez la soirée avec ses copains. En fait un soir, j’étais en soirée avec des amis et j’étais un peu bourrée mais je voulais dormir avec lui alors je le lui ai dis et il m’a répondu qu’il ne pouvait pas rentrer tard et qu’il avait une longue journée qu’il l’attendait. Il a senti que j’tétais vexée du coup il m’a dit « demain soir on se fait une soirée tranquilou on se commande à manger et on se regarde un film ». Je n’ai pas répondu car je voulais pas paraître trop pressée , collante. Mais le lendemain il me dit ce soir j’ai envie de bouger , je suis déçu de ne pas avoir fini ma soirée hier alors je vais faire quelque chose chez moi ce soir, ça te dirait de venir? » et voilà c’était censé etre une soirée pour nous deux et il a changé ça. Je suis quand même passée rapidement à sa soirée et avant que je parte il m’a supplié de rester ….J’ai dit non mais après être rentrée j’ai changé d’avis et je lui ai demandé de m’envoyer un message quand il rentre. En rentrant il m’envoie un message »je rentre, viens:) mais je suis avec un ami on s’en fout » J y suis quand même allée et on a juste dormi. Au final, il « était tellement défoncé qu’il ne se souvient presque de rien .Je ne sais pas , je me sens vexée, pas respectée je sais pas…
          J’ai envie d’attendre un peu, voir ce qu’il se passera. Je n’ai pas envie d’être bombardée de messages tous les jours, je n’ai pas envie de le voir tous les jours je le sais. Mais je veux juste qu’il me porte de l’intérêt,que de temps en temps un petit message doux. Quand il me voit dehors seule il m’embrasse et quand je le croise avec tous ses amis il me fait la bise pour me dire bonjour.
          Le fait qu’il ne veuille pas s’engager ça m’arrange. Je veux profiter des moments avec lui, m’amuser créer de la complicité qu’il me découvre. Je ne sais pas trop si vous voyez ce que je recherche.
          J’ai envie de voir ce qu’il va se passer. Mais penses-tu que je peux le faire changer d’avis? Quand un mec ne veut pas se poser c’est impossible de le faire changer d’avis? Comment je peux faire pour qu’il s’intéresse plus à moi et qu’il veuille me voir plus souvent (pas que pour le sexe)?

          • Anashka | 29 novembre 2013

            est-ce que tu as vraiment envie d’être avec quelqu’un que « tu aurais fait changer d’avis » ? Autrement dit, qui serait plus présent avec toi parce que tu l’as « manipuler » ? Parce que c’est un peu de ça qu’il s’agit… Tu as le droit de dire oui, hein. Je parle d’envie, pas d’éthique. :)

            Ca fait combien de temps que vous vous fréquentez ?

            Finalement, ce qui te gène, si je comprends bien, c’est qu’il n’y ai pas plus de temps « couple », à vous. Que d’être la copine au milieu des potes, ça ne te plait pas vraiment, parce que tu as le sentiment qu’il aime avoir quelqu’un auprès de lui mais pas TOI particulièrement, c’est ça ?

          • mimoula | 29 novembre 2013

            On se fréquente depuis 5 semaines. Ce n’est pas beaucoup, ,on ne se connaît pas tellement.
            Je n’ai pas l’impression que je veuille le manipuler. En fait je me dis que sa dernière relation récente l’a peut être un peu dégoûté. Je me dis qu en étant patiente je changerai la donne. Mais je ne sais pas si je dois espérer ce genre de choses. En ce qui concerne mon ressenti c’est oui. J’aimerais plus de moments couple avec lui justement pour apprendre à le connaître et partager autre que du sexe.
            Pense tu que ce que j’espère est irréaliste? Faisable? Si oui que dois je faire? Lui en parler?
            Ces derniers temps j’ai un peu assisté pour que l’on se voit mais il n’a pas fait vraiment d’effort pour que ça se fasse. Depuis mercredi soir pas de nouvelles et pour ne pas paraître trop collante j’ai effacé son numéro. J’attends qu’il revienne. S’il revient , ,que dois faire?
            Merde encre de m’écouter et j’attends avec impatience tes conseils.

          • Anashka | 30 novembre 2013

            De ce que tu racontes, ce garçon a l’air bien dans votre histoire telle quelle. Il n’a pas envie de s’engager plus que ça. Et pour le moment, ne semble pas mettre plus de sentiments que ça.

            Tu peux toujours lui dire que tu aimerais partager d’autre moment que des parties de jambes en l’air. Selon ce qu’il te dit, ça clarifiera un peu ses attentes. Donc, s’il revient l’idéal c’est que tu ais pris une décision :
            – est-ce que e veux rester avec ce garçon s’il ne veut pas que la relation bouge ? (dans le sens, partager d’autres moments que du pur sexuel).

          • mimoula | 29 novembre 2013

            Merci* pardon

          • Anashka | 30 novembre 2013

            Lapsus :)

          • mimoula | 4 décembre 2013

            Coucou :)
            Je reviens pour la suite :)
            J’ai eu un message samedi soir à 4 h du matin « tu dors »? Vu que j’avais effacé son numéro j’ai demandé qui était-ce? il était très surpris en me disant »je pensais que tu ne voulais pas me voir et que tu as effacé mon numéro ». J’ai dit que mon portable buggait et lui ai demandé pk il m’avait envoyé ce message. Il m’a répondu »parce que je rentrais à ce moment là et j’ai vu tes volets ouverts »…(c’est mon voisin). La je n’ai pas répondu et j’ai effacé tous les messages pour ne pas etre tentée de lui répondre. Depuis plus de nouvelles…
            Je me sens conne, vraiment conne. J’ai l’impression de m’être faite avoir, même si je sais que j’ai voulu coucher avec lui . Je crois qu’une partie de moi voulait plus que ça , en tout cas je ne veux pas être cette fille de plus à son palmarès je veux être autre chose. Bref, je me sens humiliée et j’ai mal. Je repense à ce qu’il m’a dit et en gros « je ne sais pas tu n’es pas mon plan cul » voulait absolument dire »fais pas chier je veux juste baiser et me détendre ». Je n’ai meme pas un message pour me demander comment je vais, il se fout royalement de moi quoi! Il n’a aucun intérêt pour moi.
            Qu’est ce que je fais maintenant? Comment oublier ça et repartir de bon pied?

          • Anashka | 4 décembre 2013

            Déjà en séparant les choses. Qu’il veuille une aventure légère plus qu’autre chose ne veut pas dire qu’il t’est prise pour une conne. Simplement qu’il préférait une aventure à autre chose. Il n’a pas envie de t’offrir ce que tu attends.

            Maintenant pour recommencer à zero, il y a plein d’article dans le BEST OF, sur comment sortir d’une rupture, vivre un célibat et apprendre à séduire. Ca me semble être de bonnes bases pour démarrer :) Jettes un oeil, dis moi ce que tu en penses :)

          • mimoula | 12 décembre 2013

            Bonsoir :)
            J’ai lu certains articles et je vois un peu ce qui est important. Mais c’est assez difficile quand quelqu’un nous plaît.
            J’ai eu deux semaines sans lui parler. Je peux dire une chose c’est que pendant cette période le temps a été mon meilleur ami. J’ai fait face à ce qui me faisait mal et j’ai décidé d’en parler avec lui. Je lui ai dit que que son attitude et son passé me faisait croire que je n’ai été qu’un objet pour lui . Il a été surpris et était déçu que je pense ça. Il m’a dit qu’il ne fallait pas penser ça qu’il me respectait beaucoup et que je lattirais beaucoup physiquement et mentalement. Je lui ai dit que son attitude me montrait qu’il n’avait aucun intérêt pour moi alors que moi je cherchais à le connaître. Il m’a dit qu’il se doutais de quelques chose car je ne donnais plus de nouvelles. Et c’est là que je l’ai mis face à lui en lui disant tu vois tu n’as même pas cherché à savoir. Il a avoué qu’il avait peur que je m’attache car il n’est pas prêt à se poser et que la dernière relation lui a laissé un goût amer de la vie de couple. O.a bien discuté. J’ai bien vu qu’il se sentait mal et il m’a dit qu’il contait bien se rattraper. Je lui ai dit que le but n’est pas de le changer et qu’il ne faut pas qu’il se force mais il a insisté.
            Je lui ai dit que je comprenais bien son état d’esprit et que j’étais passée par là et si j’avais su avant qu’il était resté deuxième ans avec une fille et que la rupture était récente je ne me serais jamais rapprochée de lui et c’est la qu’il m’a répondu c’est bien pour ça que je ne te l’ai pas dit. Il m’a bien expliqué que il a vraiment tiré un trait sur elle et je le crois mais c’est plutôt que pour le moment il se sent bien célibataire et que s’il se met en couple c’est pour être à fond. Je lui ai donc dit que je ne veux pas me mettre en couple forcément mais que j’avais dans l’idée d’apprendre à se connaître et par la suite voir. Voilà
            J’ai reçu un petit message le lendemain me disant que ça lui a fait plaisir de me revoir.
            Qu’en penses tu? ? Il m’a proposé qu’on se revoit

          • Anashka | 13 décembre 2013

            Je pense que tu as à faire un mec sincère. Il ne veut pas de couple, mais il ne veut pas te perdre. Il ne sait pas trop comment s’y prendre parce qu’il sait qu’il te rendra malheureuse si tu attends plus que ce qu’il peut offrir : de bons moments dans le respect.

            Toi, qu’est-ce que tu veux ?

          • mimoula | 13 décembre 2013

            Merci d’avoir répondu :)
            Je veux des bons moments dans le respect mais effectivement j’ai peur de m’attacher et que lui non.
            En même temps j’ai dans l’espoir qu’avec le temps il se laisse aller. Dans tous les cas il me semble que si je n’essaie pas je ne peux pas savoir. J’ai envie de prendre le risque.
            Qu’en penses tu? ?

          • mimoula | 17 décembre 2013

            je n’ai pas compris où tu veux en venir au début de ton message . »Je ne suis pas pour les mots, mais vraiment pas. Ils compliquent les situations et offrent une raison de dire « tu t’attaches trop, je ne veux pas te faire de mal ». Mais, c’est moi.  »
            Et puis , cette discussion que j’ai eu avec lui m’a plutôt rassurée ,effectivement je dois être sur mes gardes mais je me dis qu’en étant patiente et en ne le bousculant pas il se laissera aller. Mais j’ai plutôt l’impression que je me trompe de m’emballer quand je vois votre réponse… je ne sais plus quoi penser, faire

          • Anashka | 25 décembre 2013

            Pour moi, parler trop de tôt de sentiments et d’attentes, alors que la relation n’est pas créée, qu’on ne sait pas ce qu’il adviendra de la relation est une bonne manière de la faire rentrer dans un moule. Autrement dit, de lui faire prendre une forme qui ne serait pas sa forme naturelle. Mais c’est MON regard. Tu dis que cette discussion t’a rassurée et c’est TANT MIEUX.

            Depuis les quelques jours qui se sont passés, où ça en est ?

          • mimoula | 17 décembre 2013

            je tutoie je vouvoies je ne sais plus lol!
            D’ailleurs je ne sais même pas si ce message m’est dédié ! »Author: Anashka
            Comment:
            Je ne suis pas pour les mots, mais vraiment pas. Ils compliquent les situations et offrent une raison de dire « tu t’attaches trop, je ne veux pas te faire de mal ». Mais, c’est moi.

            Perso, sois tu le vois et tu en parles en face.
            Sois tu considères que tu as partiellement les réponses à tes questions et tu restes sur ta stratégie de départ : quelqu’un de secondaire.
            Surtout qu’en ce moment vous n’êtes pas en plein dialogue. » lol

          • Anashka | 25 décembre 2013

            Tutoie : c’est mieux :)

            Disons que tu parlais d’en faire quelqu’un de secondaire et pourtant dans ton discours il est très central. On ne peut pas faire semblant que quelqu’un est secondaire, ça empire les choses. Donc, vous discutez et ça n’aboutie pas. Je crois que les discussions entretiennent l’espoir plus qu’elles fortifient la relation. Mais, c’est mon regard et je suis TRES loin d’avoir la science infuse.

      • mimoula | 25 décembre 2013

        Merci anashka et joyeux Noël :)
        Oui tu as raison. En fait depuis notre discussion il a essayé de me voire une fois et il a abandonné. Je ne savais pas trop quoi faire alors de temps en temps je lui envoyais des messages simple banals. Et il répondait mais il stoppait les conversations en ne répondant plus à mes derniers messages. J’ai commencé à comprendre et notre ami en commun m’a ouvert les yeux et m’a dit de laisser tomber car il n’était pas prêt à se poser et qu’il voyait d’autres filles. Je m’y attendais un peu mais ça me fait mal car effectivement comme tu dis j’ai fait semblant d’en faire une personne secondaire. (Ce qui n’est pas le cas). Je ne sais pas trop j’ai tellement envie d’être dans sa tête et savoir ce qu’il pense de moi. M apprécie t il au point de revenir vers moi quand il voudra quelques choses de plus stable. Je n’arrive pas à passer à autre chose. D’autres garçons me plaisent mais je n’arrive pas à m intéresser plus que ça à eux. Je voulais lui …comment faire? Moi qui ne voulait jamais tomber dans cette situation! !

        • Anashka | 26 décembre 2013

          M apprécie t il au point de revenir vers moi quand il voudra quelques choses de plus stable.

          Non. Il voudrait être avec toi, ce serait déjà le cas. Personne n’aime à s’engager, mais quand on veut réellement quelqu’un on se débrouille pour etre avec. Vu la situation, c’est mort. Désolée.

          D’autres garçons me plaisent mais je n’arrive pas à m intéresser plus que ça à eux. Je voulais lui …comment faire?

          Si je dois être dure, je dirais qu’il arrive que l’on est pas ce que l’on veut, dans la vie. Surtout quand il s’agit d’humains. Donc, c’est un travail de deuil à faire, comme quand on se remet d’une rupture. Prendre le temps de laisser couler la peine et se concentrer sur d’autres choses : vie professionnelles, artistiques, spirituelles, projets en tout genre. L’avantage de ce type de situation c’est que la tristesse donne une énergie folle que l’on peut utiliser pour construire des choses qui dureront plus longtemps. J’ai écrit pas mal d’articles sur le sujet, regardes dans le BEST OF, à « ex et rupture ».

          Moi qui ne voulait jamais tomber dans cette situation!

          Ah ah ! Je comprends. Ce n’est pas facile et personne n’aime vivre ça. Après, c’est une réalité aujourd’hui et ta capacité d’action, c’est de faire au mieux avec le réel.

          Bonnes fêtes !

          • mimoula | 21 janvier 2014

            Coucou :) je reviens après quelques semaines. Bonne année à toute et que cette année soit placée sous le signe de l’amour de la vie tout court. ..
            Anashka ton message m’a bien refroidit et j’en avais bien besoin. J’ai alors effacé son numéro , ,je n’ai pas donné de nouvelles et après deux semaines il réapparaît. On se voit en soirée avec des amis en commun on se croise je l’ignore. Je sens qu’il veut se rapprocher doucement. J’ai alors été franche avec lui en disant que je ne veux pas entretenir l’espoir car j’étais consciente qu’il ne pouvait pas me donner ce que je voulais et que je respectais son envie de liberté. Il n’était pas d’accord avec moi car il voulait qu’on continue à se parler. Et puis on se recroise en soirée et au lieu de m’éviter et me laisser tranquille il me colle « presque ».deux jours après suite à une soirée alcoolisée j’ai craqué et j’ai dormi chez lui. Nous n’avons pas couché ensemble! ! ! On s’est embrassé et je lui ai demandé ce qu’il pensait de moi. Il ne voulait pas répondre. J’ai insisté et il s’est énervé car il se sentait oppressé et disais que ce n’était pas le moment. Il sest sentit mal de s’être énervé et a été doux avec moi. Au réveil très gentil et attentionné. Bref il m’a rappelé le lendemain que j’étais une grande casse couille. Et voilà! !! Que dois je penser?
            Justine crois tu toujours que c’est que du sexe qu’il veut? Anashka pourquoi revient il a t il peur de moi?

          • Anashka | 21 janvier 2014

            Je pense que le fait que tu l’es ignoré à blesser son égo (et, ce n’est pas rien un égo blessé, beaucoup d’histoires se construisent là-dessus). Donc, il veut réparer cette image-là. Peut-être qu’il ne peut pas te donner de réponses maintenant, parce qu’il ne sait pas, tout simplement…

            De quand ça date ? Est-ce que tu as eu des nouvelles depuis ?

          • mimoula | 21 janvier 2014

            Oui certainement :) Il a été voir d’autres filles et ça j’en suis consciente ….Je sens qu’il ne veut pas me blesser mais je n’arrive pas trop à cerner . Oui je sais qu’il ne sait pas… oui de temps en temps mais il est en vacances avec des amis dans une ambiance un peu hola hola donc je comprends qu’il ne me donne pas de nouvelles tous les jours. Je souhaite d’ailleurs qu’il profite à fond même en allant voir d’autres filles car je ne veux pas l’oppresser certainement pas. ça date d’il y a 4 jours…

          • Anashka | 22 janvier 2014

            Je ne penses pas non plus que ce soit « purement sexuel », dans le sens « il est content de faire des aller-retour avec toi ». Simplement, les questions d’engagements et de fidélité, il n’en veut pas. Il ne veut pas s’engager plus. Et, la patience, si la relation ne nous convient pas, est surtout synonyme de souffrance. C’est à toi de voir si cet entre-deux peut te convenir ou non… Si oui, il va falloir que tu te poses des balises avec ça…

          • mimoula | 11 avril 2014

            ??

          • Anashka | 12 avril 2014

            Je ne comprends pas ces deux points d’interrogations.

          • mimoula | 13 avril 2014

            Oui pardon je pensais que tu avais vu mon dernier commentaire et je voulais ton avis. ..

        • mimoula | 13 avril 2014

          « En fait lorsque j’ai coupé contact c’est moi qui suis revenue lui parler par texto car justement je ne voulais pas que ça se termine comme ça et que c’était gênant de se croiser et ne pas se dire bonjour. Il m’a complètement « rejetée » en me disant qu’il ne comprenait pas et que c’était trop tard. Je lui ai alors répondu que je voulais en parler face à face et il m’a dit je ne suis pas disponible et je ne vois pas trop ce qu’il y a à redire. ..Il s’en fout je pense. Son ego a été blessé je pense. Dans notre dernière conversation je lui ai dit que j’avais pris mes distances et qu’il n’avait pas à m’en vouloir vu les résultats (son ignorance) et il m’a dit que j’avais pris la bonne décision vu les résultats effectivement. Le relancer ne serait pas encore me rabaisser ? Je crois que là j’ai mes réponses. ..un mec qui s’en fout il s’en fout pourquoi lui trouver des excuses? Pourquoi je n’arrive pas à croire qu’il a été complètement indifférent à moi à notre relation. ..?? ? Je veux passer à autre chose mais j’aimerais seulement qu’il ait une once de culpabilité ou au moins qu’il me demande comment je vais qu’il s’excuse je sais pas. ..j’ai été blessée »

          • Anashka | 14 avril 2014

            Je comprends que tu sois blessée (la situation est blessante), mais dans quel but veux-tu cette culpabilité ou ses excuses (que tu n’auras probablement pas) ? Qu’est-ce que tu y gagneras ? Toi, tu sais que ce garçon n’a pas été / n’est pas capable de se positionner en faveur d’une relation saine avec toi et c’est ce qui est triste, quoi qu’il en dise, ça ne changera rien. Pour lui pardonner ? Tu peux lui en vouloir.

            Je crains qu’en recherchant ces « derniers mots » (excuse/culpabilité) ce soit une dernière marque de sentiments (et donc de quoi nourrir l’espoir) que tu cherches. Si c’est le cas, il sera encore plus difficile de passer à autre chose (tu auras encore envie de te battre) et ce sera pour se casser la gueule un peu plus tard (qu’est-ce qui ferait qu’il serait capable de t’offrir une sécurité affective demain qu’il ne peut pas t’offrir aujourd’hui ?). Et, tout ça, c’est s’il répond positivement. S’il ne répond pas, tu te sentiras encore plus mal / en colère.

            Tu es blessée, c’est NORMAL. Tu trouves qu’il n’a pas été correct, c’est VRAI. Mais, concrêtement, à part prendre soin de toi, tu ne peux rien faire. Et prendre soin de soi passe aussi par mettre de la distance avec les relations toxiques.

          • mimoula | 22 avril 2014

            Coucou :) vu l’heure on se doute que cette histoire n’est pas digérée.
            Évidemment il y a eu toujours un petit espoir mais si je veux ça je crois que c’est pour mieux passer à autre chose. J’ai fait le pas plusieurs fois vers lui pour rester en bon termes potes même car je sens qu’il a une mauvaise image de moi. Il me répond sec et il finit par ne plus répondre à mes messages dans lesquels je lui demande pourquoi il réagit de tell façon. C’est horrible c’est moi qui doit avoir mal et c’est lui qui me parle mal. Je me lance enfin dans une dernière tentative et clairement il m’a parlé comme une Merde et plus de réponses. ..j’ai perdu ma dignité dans cette histoire et en voulant la regagner( à vouloir m’expliquer ) je la perds encore plus. Pourquoi tant d’irrespect? Pourquoi ne pas parler comme des grands et mettre à plat ce que chacun ressent? Soit ça nous apprend à grandir et finir sur une bonne note soit ça nous permet de casser cette situation et rester pote et c’est tant mieux. Je ne comprends pas pourquoi? ?? ? Je n’aime pas rester en conflit et surtout pas dans le cas où la personne a images fausse de moi. ..j’ai l’impression qu’il y a eu plein de quiproquos dans cette histoire.
            Résultats: situation qui sempire avec perte de ma dignité et la honte de le croiser! !!

          • Anashka | 22 avril 2014

            Ce n’est pas digéré. Ca prendra du temps, c’est normal. Je ne sais pas si réellement on digère complètement tout ou si on fait avec. Je pense que dans un premier temps, il faut faire avec et le temps décidera quelles traces il veut en laisser.

            j’ai perdu ma dignité dans cette histoire et en voulant la regagner( à vouloir m’expliquer ) je la perds encore plus

            Souvent, quand on sent un début de « non », on ne peut que se débattre et comme dans les sables mouvants ça nous aspire vers quelque chose de plus en plus pénible. C’est une douloureuse selon, mais ce sera utile pour tout ce qu’il y a encore à vivre.

            Pourquoi tant d’irrespect? Pourquoi ne pas parler comme des grands et mettre à plat ce que chacun ressent?

            Tout le monde n’en est pas capable / n’en ressent pas le besoin.

            Qu’est-ce que tu mets en place en ce moment pour prendre soin de toi ?

      • Justine | 5 janvier 2014

        J’ai vécu la même chose que toi Mimoula, je reconnais chaque phrase que tu écris : un mec somme toute égoïste qui veut « profiter sans se prendre la tête » et sans prendre compte de ce que toi tu veux, en somme. La question : que veux-tu toi ? Il faut que tu penses à toi, avant tout. Ne cherche pas plus loin : il a eu le sexe rapidement avec toi, s’il tarde tant à t’écrire ou répondre c’est qu’il t’a prise pour acquise et n’a pas eu ce « coup de cœur » qui le mènerait à l’engagement. Il veut tout simplement profiter du plaisir charnel, et même s’il n’appelle pas ça « plan cul » pour ne pas t’irriter (malin le garçon, on m’a sorti exactement cette réponse à ma question similaire ‘tu veux quoi avec moi’ !), ça s’appelle un plan cul. Tu ne peux rien espérer d’avantage sinon profiter. Ou le larguer. Et crois moi, la plus forte dans l’histoire, ce sera toi. Parce que si la relation exclu sexe ne t’intéresse pas avec ce garçon là, il sera frustré par ton silence radio et toi tu as tout le loisirs de voir ailleurs. J’étais comme toi avant, j’espérais en vain, j’en ai pleuré des rivières… Moralité : pense à TOI ! Tu mérites sûrement quelqu’un qui va s’intéresser à ta personnalité, et pas uniquement à ton entrejambe ! Et maquillet la situation par des termes masculins hypocrites à l’écoeurement, du genre « je veux pas me poser je profite, mais tu n’es pas mon plan cul hein. » Espérer trop c’est aimer en vain, c’est souffrir pour du vent. Tu es une meuf géniale ou pas ? Oui ? Alors laisse le tomber, et FONCE vers qui te mérite. (Quit à rester seule un moment !)

        • mimoula | 21 janvier 2014

          Coucou Justine, ton message est clair et ça m’ouvre les yeux même si je pense que au fond je me dis ça… sexuellement je ne veux pas y croire. Je n’arrive pas à me dire que c ‘est purement sexuel car il a une attitude qui me laisse croire que je lui plais plus que physiquement. Bref, je n’ai pas donné de nouvelles et j’ai décidé de l’oublier mais sa réapparition me fait poser plein de questions sur moi sur ce que je veux. Je me rends compte que j’ai un vrai problème avec l’amour, le couple et tout ça. En fait je veux un peu d’attention et d’affection mais pas plus ça me fait tellement peur. Quand un homme s’intéresse à moi et qu’il tombe amoureux je fuis car pour moi aucun homme ne peut m’aimer pour ce que je suis et tôt ou tard je finirais par le quitter car je me lasse trèes vite. Certainement que je quitte avant que la personne s’aperçoive que je ne suis pas celle qu’il lui faut. J’ai déja fait souffrir des mecs à cause de ça et puisque je sais que je ne suis pas prête à m’engager ça m’arrange que ce mec ne veuille pas vraiment se poser car je sais qu’il ne souffrira pas de mon comportement. Seulement, je veux être traitée avec respect et je ne veux pas une relation exclusivement sexuelle. Je veux partager d’autres choses sans forcément donner un statut couple à notre relation sans se projeter ou quoi. Juste profiter du moment présent sans se prendre la tête. Si il veut la même chose et qu’il se laisse aller je ne risque pas de me poser plein de questions car je me dirai qu’il est dans le même état d’esprit que moi. Enfin bon je ne sais pas trop quoi faire maintenant.

          • mimoula | 6 avril 2014

            Bonjour tout le monde.
            Hé oui je reviens. Pourquoi je m’accroche à quelqu’un qui ne me porte aucun intérêt? Je suis tellement mal . Pourquoi j’espère encore? ??

          • Anashka | 7 avril 2014

            Est-ce que tu peux m’en dire plus ?

          • mimoula | 7 avril 2014

            C’est toujours avec ce garçon. Depuis mon dernier commentaire il s’est passé beaucoup de choses. Et certaines choses qu’il a faite ou dite m’ont fait croire qu’il tenait un peu à moi mais au final je trouvais qu’il n’avait pas assez d’attention pour moi. J’ai alors décidé de couper contact pour la deuxième fois et autant dire que ça ne lui a pas plus du tout mais vraiment pas et il n’a même pas cherché à savoir pourquoi. Chose que je lui ai reproché et au final sa ccl était qu’on s’amusait et que je pouvais arrêter quand je le voulais et que c’est ce que j’avais fait à ma manière. J’ai alors répondu que j’étais déçue que je n’ai été qu’un passe temps pour lui alors que pour moi non et que il avait bien sentit que je demandais plus donc il pouvait arrêter aussi. Et plus de nouvelles.
            Ça fait maintenant deux semaines et ça me torture. Tout est dit été fait pour voir qu’il s’en fout qu’il ne me respecte pas mais pourtant j’attends un signe. J’ai donc un vrai problème

          • Anashka | 8 avril 2014

            Tu veux lui lancer une dernière perche ? Genre « ça s’est mal fini, est-ce que ça te dirait qu’on discute tranquillement autour d’un verre ». Si c’est non, bah, il faudra tout mettre en travail pour passer à autre chose…

          • mimoula | 8 avril 2014

            En fait lorsque j’ai coupé contact c’est moi qui suis revenue lui parler par texto car justement je ne voulais pas que ça se termine comme ça et que c’était gênant de se croiser et ne pas se dire bonjour. Il m’a complètement « rejetée » en me disant qu’il ne comprenait pas et que c’était trop tard. Je lui ai alors répondu que je voulais en parler face à face et il m’a dit je ne suis pas disponible et je ne vois pas trop ce qu’il y a à redire. ..
            Il s’en fout je pense. Son ego a été blessé je pense. Dans notre dernière conversation je lui ai dit que j’avais pris mes distances et qu’il n’avait pas à m’en vouloir vu les résultats (son ignorance) et il m’a dit que j’avais pris la bonne décision vu les résultats effectivement. Le relancer ne serait pas encore me rabaisser ? Je crois que là j’ai mes réponses. ..un mec qui s’en fout il s’en fout pourquoi lui trouver des excuses? Pourquoi je n’arrive pas à croire qu’il a été complètement indifférent à moi à notre relation. ..?? ? Je veux passer à autre chose mais j’aimerais seulement qu’il ait une once de culpabilité ou au moins qu’il me demande comment je vais qu’il s’excuse je sais pas. ..j’ai été blessée

  • Eminie | 11 novembre 2013

    Ou encore, plus direct: finir par « Et toi? Toujours au 7ième ciel? »
    Selon ce qu’il répond, je verrai bien s’il s’agit juste d’une simple prise de contact courtoise, ou une tentative de renouer après échec de son coup de foudre….
    (Avec ce mail que j’avais envoyé, c’est déjà plutôt positif de me re-contacter…)

    Je peux aussi finir neutre par « bises » …. je ne prends aucun risque mais il ne me dira peut-être pas spontanément si il est ou non encore avec sa copine.

    • Anashka | 11 novembre 2013

      De la provocation fermerait le dialogue. Je pense que c’est une pensée comme ça. Mais, si tu veux tenter : question simple, légère et pas plus.

      • Eminie | 12 novembre 2013

        J’ai attendu deux jours et j’ai envoyé un sms donnant de mes nouvelles, et finissant par une question  » et toi? Toujours tout au top? Bises ».
        Réponse le lendemain: il me parle de natation, de course (il est très sportif), me demande si j’ai continué à nager, il me parle des films qu’il a vus, me demande si je suis toujours cinéphile et glisse que « tout n’est pas au top …. mais ça va ».

        Je vois là une ouverture, qu’est-ce que tu en penses? Il parle des choses que nous aimions faire, et il semblerait que son histoire ait mal tourné.(?)

        Je vais répondre sur la lancée: sport, films …. (j’attends ? Combien de temps?)

        Je ne serais pas étonnée qu’il me propose de nous revoir pour un ciné ou autre chose.
        Tu as des tuyaux à me donner pour mettre mes chances de mon côté? Des bêtises à ne pas commettre? En particulier si il me propose de se voir: j’accepte en le faisant attendre, ou non? Si nous nous voyons, je suis comment? Un peu distante, ou souriante et ouverte? Je lui demande des nouvelles précises ou j’attends qu’il en parle seul? J’accepte ses avances s’il en fait? Ou je le fais attendre?

        Bon, je sais: j’anticipe peut-être un peu trop, mais bon…..
        (Merci de ton conseil de répondre soft, j’étais partie dans l’ironie, et tu as raison, ça aurait certainement coupé le dialogue).

        • Eminie | 15 novembre 2013

          Quelques échanges de sms plus tard: j’ai glissé dans l’un des miens, au milieu de plein d’autres choses, que j’avais des réparations à faire sur mon vélo. Il semble avoir saisi la perche puisqu’il me propose son aide…
          J’ai l’impression qu’il me relance, non?
          Je gère comment si il vient me donner un coup de main, ou me propose un truc (ciné, spectacle ou autre)?
          J’ai tellement peur de gâcher si il y a une possibilité…..
          Là, si on se revoit… j’ai vraiment besoin de tes conseils!!
          Merci.

          • Anashka | 15 novembre 2013

            Il semble donc vouloir renouer le contact. A toi de le relancer en mode : « Cool si tu m’aides, d’ailleurs t’es dispo quand? ». Un truc dans le genre, hein.
            Et sur le coup, vous réparez le vélo, tu proposes un verre. Et, tu le laisses te draguer. Tu répond simplement à la drague qu’il te fera.
            (On le laisse approcher comme un petit chat ^^)

          • Eminie | 19 novembre 2013

            Quelques nouvelles: plusieurs échanges de sms prometteurs et humoristiques, voire coquins!!! (ambiguïtés sur les termes « bricoleur » « outils »). Il m’a proposé de venir pour le vélo, mais ça ne s’est pas encore concrétisé. Il était parti la semaine dernière, n’est rentré que samedi, avait des choses prévues dimanches et est en déplacement professionnel cette semaine.
            Je lui ai demandé de me prévenir à l’avance quand il voudrait, car je dois m’organiser (contraintes familiales et autres).
            Je lui ai répondu que rien ne pressait, qu’on pouvait faire un truc sympa aussi. C’était dimanche soir.
            Depuis, pas de nouvelles (ça contraste avec les échanges quotidiens qui ont précédé).
            Lui demander de s’organiser l’a peut-être coincé??? (c’était déjà une source de problèmes avant, quand il me prévenait au dernier moment pour se voir et qu’on se ratait).
            Bon, je ne m’inquiète pas encore, mais c’est bizarre que d’un seul coup il cesse de m’envoyer des sms.
            J’attends? J’envoie un petit coucou? (je ne veux pas le mettre sous pression….. ).

            Je lis tous les articles et les réponses à cette ligne de discussion, et c’est vraiment intéressant.
            Je vais copier un poème très bien qui s’intègre parfaitement dans un dialogue que tu as avec une de tes lectrices.

          • Anashka | 20 novembre 2013

            Au pire, si tu n’as pas de nouvelles, tu le relances jeudi pour en prendre. Lui demander s’il fait un truc dans le week end.

  • gé | 14 novembre 2013

    Bonjour Anashka

    Voilà, je crois que je me suis totalement plantée, je suis une grande débutante en amour et une célibataire endurcie qui ne sait pas vraiment ce qu’elle veut (enfin, maintenant, je crois y voir un peu plus clair).
    Ma situation: j’ai rencontré ce type qui m’a de suite plu à une soirée. Nous avons échangé nos numéros à la fin et il m’a proposé d’aller danser deux jours après. Nous avons passé une bonne soirée et il était clair qu’il voulait aller plus loin. A ce moment-là, je n’ai pas su dire ou définir ce que moi je voulais (j’avais bien sûr envie de lui, mais aussi de plus au final). Je n’ai rien fait ce soir-là mais je l’ai revu le lendemain et j’ai passé la nuit chez lui. Quand nous nous sommes dit au revoir, j’ai eu le sentiment que ça en resterait là et c’était bien vrai. Il n’a répondu qu’à mon 2° texto pour me dire qu’il n’envisageait pas une relation (parce que je ne suis là que pour 1mois et demi et qu’il s’attache facilement) etc.
    Puis-je insister pour lui proposer d’aller à une autre soirée danse ou il ne répondra pas de toute façon car il a obtenu ce qu’il voulait et n’a même pas envie de me revoir, y compris pour le sexe! Est-ce que je ne passe pas simplement pour un « boulet » ? S’il n’est pas intéressé, c’est mort? Je me suis grillée moi-même?
    Bon voilà, je crois déjà connaître la réponse, mais tes conseils avisés m’intéresseraient sur cette situation et peut-être sur les prochaines fois où un gars me tape dans l’œil (ce qui est assez rare en plus, ce qui explique mon acharnement).
    Merci beaucoup!

    • Anashka | 14 novembre 2013

      Disons que les raisons qu’ils te donnent peuvent te donner envie de relancer, mais le « non » est trop explicite pour le faire.
      Donc, c’est un peu quitte ou double. Tu peux tenter dans un cadre pote et ça passe ou ça casse (il ne faudra pas en faire une histoire personnelle si ça casse). Ou considérer que c’est trop risqué.

      Mais, en fait tu n’es pas nulle. Tu as toute les réponses à tes questions :)
      Et en plus, tu as passé une bonne soirée.

      Donc, je te renvois la question : est-ce qu’un rateau te ferait plus ou moins chi*r que s’arrêter là ?
      (Je parle du rateau, parce qu’a priori, tu pars sur 75% de chances d’en prendre un temps. Mais, on peut avoir envie de tenter le tout pour le tout ^^)

      • gé | 14 novembre 2013

        Coucou!

        Merci pour ta réponse! Je dois te dire que j’ai passé une partie de mon aprem à lire tes articles! C’est génial et instructif tout comme les commentaires qui permettent de voir une palette de relations et de comportements aussi intéressants. (et je vais encore y passer la soirée!!! Car j’ai bien des choses à comprendre et à rattraper…:-)

        Non, je ne vais pas le relancer. Car, le lendemain de notre soirée, j’ai envoyé un texto pour lui proposer justement de se revoir pour d’autres soirées de danse ou plus parce que « tu me plais beaucoup »…Bip! Peut-être que ça, il ne fallait pas le dire direct et jouer la carte copain dès le début.

        Quoiqu’il en soit, une semaine après, il n’avait pas répondu et c’est là que je lui en ai renvoyé un autre (auquel il a répondu) en disant que je pensais tjs à lui et que j’avais envie de le voir, le toucher , le goûter…Bref (peut-être aussi trop directif trop tôt?!)! Je pense effectivement que sa réponse est nette et que je ne peux même pas repartir sur une base copains car c’est clair que moi j’attends autre chose (qui je vais leurrer?!). Bouhouh! [en même temps, après lecture ici, je me rends compte que j’ai fait de belles projections sur lui…]

        A ton avis, si j’avais posé les limites clairement au début, genre une petite relation/qqch à partager sur plus de temps et pas seulement une nuit, et donc entraîné une forme d’attente et peut-être d’autres rencards plus tard, ça l’aurait fait? (bon, de toute façon, c’est too late!)

        Bon, au moins, j’apprends avec l’expérience.

        En tout cas, merci bcp pour ce site (J’ai repéré que je suis une demi-nice girl imbibée de Disney (ça, je le savais :-o ) avec une demi-carapace [prévue surtout pour les mecs, du coup, j’en rencontre pas trop et quand y’en a un qui me plaît, ça fait une mini OI!!!:-)) Bah, j’vais essayer de me soigner!

        A une prochaine fois (j’espère! :)

        • Anashka | 15 novembre 2013

          Disons que tu es peut-être allée un peu vite pour lui, lui dire qu’il te plait beaucoup dès le lendemain, ça peut-être interprété par « je commence à avoir des sentiments ». Et l’autre message, alors qu’il n’y a pas de réponse au premier, confirme le premier message, justement. Tu lui balances ( à mots couverts) tes sentiments. Peut-être que ça a joué, dans cette situation, a accélérer le « non » qu’il t’a répondu. (Plus d’autres facteurs sur lequel on n’a pas de contrôle)

          Je ne suis pas sûre que les limites auraient changées grand chose. Mais, finalement, est-ce que tu as passé une mauvaise soirée ?

          • Gé | 16 novembre 2013

            Merci pour les précisions. Le problème est que quand je rencontre un mec qui me plaît, puisque c’est assez rare, je « m’enflamme » et j’ai le sentiment que je pourrais être bien avec la personne sur différentes longueurs d’onde et ne peux donc m’empêcher de lui dire.
            Avec cette histoire, j’ai conscience que ça fait fuir mais aussi surtout que je projette trop, me fais encore bcp de films faciles comme une ado (dur à réfréner ceci dit…!).

            Non, bien sûr, j’ai passé une très bonne soirée pleine de sensualité et j’adore aussi dormir avec les mecs à la suite d’un bon moment ;)

            Bon voilà. Hier soir, je suis sortie danser et j’ai l’impression d’avoir remis ma carapace (à vrai dire, il ne me reste plus qu’un mois dans ce pays mais je sais que ce n’est qu’une excuse pour éviter d’être approchée par peur de « souffrir » encore).

            Allez, zou! J’y vais, bon we et merci encore pour ton « œuvre » et com disait une internaute, on devrait vraiment donner des cours de psychologie, séduction, débriefage de cerveau sur les relations hom-fem au lycée (voire avant)! :)
            Ciao ciao!

          • Anashka | 16 novembre 2013

            Tu as une carapace ? Est-ce que c’est vraiment grave ? est-ce que ça te fait du mal ?

            C’est sûr que s’enflammer est facile, nous avons tellement de construction sur l’amour, l’absolu, la relation à l’autre. On se dit qu’on peut vivre ce film hollywoodien qu’on nous assène en boucle. Mais, finalement, ce rêve là, il faut plus de mal que de bien. (Qu’il se retrouver réalisable ou non).

          • gé | 18 novembre 2013

            Le fil de ce post est tjs aussi intéressant: l’histoire de Sahteen avec cet homme qui s’engage au jour le jour alors qu’elle ressent, elle, le « truc »…Et ce besoin de prendre une distance protectrice, comme tu le précises Anashka. Je trouve ça dur, mais en lisant le site, je comprends que l’autre ne peut pas avoir les mêmes attentes et envies au même moment et qu’il faut alors se calquer sur son rythme (et se réfréner) si on veut avoir une chance de voir un aboutissement, une relation se construire.

            Et oui, com tu dis, je suis dans le mythe hollywoodien ou Disney qu’il est naturel que les 2 s’accordent bien et vite dès le début…ça se passe pas comme ça?! :-?

            Bah non, pour répondre à ton dernier com, ma carapace s’est bien réduite (ptite tortue maintenant!:). Je rencontre facilement toutes personnes, mais je garde une méfiance naturelle envers les hommes. Du coup, je bloque assez vite la communication (regards etc), y compris avec ceux qui me plaisent (mais là, je suis aussi intimidée). Et au final, je ne rencontre pas (et tu vois, qd je rencontre [car le garçon est venu à moi], par manque d’expériences, je n’ai pas forcément le comportement adéquat).
            J’ai à travailler cette ouverture aux hommes, à essayer de prendre plus légèrement l’enjeu de la séduction, à ne pas m’y fermer totalement sous prétexte que « celui qui me convient tombera tout cru comme ça! Pif, paf, pouf, c’est magique! » ou que « en ce moment, je suis pas prête, j’ai pas vraiment envie, j’ai d’autres projets donc je cherche pas et donc laisse tomber gars, c’est pas la peine d’approcher… ».
            En fait, tout ça me coupe d’une rencontre que j’aimerais mais qui me fait peur (de ne pas contrôler, que l’autre ne ressente pas la même chose, de me tromper, de me sentir mal,…)
            Voilou!

            Je continue à lire…

          • Anashka | 19 novembre 2013

            Je trouve ça dur, mais en lisant le site, je comprends que l’autre ne peut pas avoir les mêmes attentes et envies au même moment et qu’il faut alors se calquer sur son rythme (et se réfréner) si on veut avoir une chance de voir un aboutissement, une relation se construire.

            Ce n’est pas exactement mon message. :)
            Si tu regardes bien, dans mes questions, la première est : est-ce que cette relation te convient ? Est-ce que tu as envie de rester ? Si ce n’est pas dit, je le sous-entend. Autrement dit, dans certaines situations, quand on veut être avec CETTE personne à tout prix et qu’elle a un rythme différent, c’est à celui qui veut le plus être avec l’autre de s’adapter pour que ça marche.

            MAIS, on n’est en aucun cas obligé de rester dans ce type de situation. De vouloir « à tout prix que ça marche ».

            Certaines relations se basent sur des piliers plus simples.

            Et oui, com tu dis, je suis dans le mythe hollywoodien ou Disney qu’il est naturel que les 2 s’accordent bien et vite dès le début…ça se passe pas comme ça?! :-?

            Mais, ça ne se passe pas non plus comme ça. :)
            Ca peut arriver, mais ce sont souvent des débuts de relation pleines de projection, qui démarrent très fortement pour s’essouffler aussi fortement.

            Pour que ça marche, il faut qu’il y ait un désir des deux. Le temps d’apprendre à se connaitre. Un dialogue. Un désir de l’autre, non pas pour ce qu’il représente « relation réussie / grand amour /… » mais pour ce qu’il est. On se sent simplement bien en sa présence et vice versa.

            Donc, les amours peuvent être douces, tranquilles, un peu tortueuses par moment. Mais, généralement saine sur une envie mutuelle.
            Mais n’y Hollywood, ni ce sacrifice permanent où l’on se met au service de l’autre.
            L’Amour, à mon sens, c’est encore une troisième voie. J’en avais trouvé une belle définition, je la retransmet dès que le sujet s’y prête.

            Tu mets beaucoup de choses dans la rencontre : tu pars du postulat que le gars t’aurait déjà tapé dans le coeur, ce n’est pas forcément vrai. Tu y mets un enjeu : celui de plaire, que ça marche, etc. Peut-être qu’il faut voir les choses à plus court terme.
            – je souris à un homme, parce que je reçoit en retour le sourire d’un homme et c’est agréable
            – je discute avec lui, parce que je prends du plaisir à discuter
            – je l’appelle parce que ça peut être chouette de s’apprêter pour un rencard…

            Bref, en voyant à très court terme et au plaisir immédiat, on projette moins, on est plus à l’aise dans chaque étape. Et si ça ne va pas à l’étape suivante, on ne le vit pas comme un échec. En bref, on se recentre. Parce que de tout de manière, c’est une illusion de croire que l’on peut contrôler les sentiments de l’autre et/ou l’avenir. Et, c’est bien ce qui est merveilleux, c’est bien pour cela que nous éprouvons autant de chose à une rencontre chouette, parce que nous contrôlons pas ce qu’il en adviendra.

            Je ne pense pas que tu sois mauvaise pour séduire, mais simplement, il y a peut-être un questionnement sur l’Amour à positionner.
            Qu’est-ce que ça veut dire pour toi, l’amour ? Aimer quelqu’un, pourquoi ? Qu’est-ce que tu recherches à travers les sentiments ? Est-ce que ces attentes peuvent te rendre heureuses ?

            EDIT : comme je suis fatiguée (il est tard), je ne me rends pas compte du ton que prend ce message. Il n’y a pas de jugements. Mais alors, VRAIMENT PAS :)
            Il est difficile pour tout le monde, moi LARGEMENT compris, de se situer dans nos attentes et de savoir si elles nous conviennent vraiment ou comment lâcher prise dessus. :)

          • Gé | 19 novembre 2013

            Ne t’en fais pas, je n’ai absolument pas ressenti de jugements dans ton message. Au contraire, cela me fait réfléchir et avancer car cela touche à des éléments sur lesquels je ne me pose pas de questions ou sur lesquels j’ai des représentations stéréotypées car j’y suis fermée d’emblée et que je n’ai pas d’expériences (malgré mon âge).

            « Tu mets beaucoup de choses dans la rencontre : tu pars du postulat que le gars t’aurait déjà tapé dans le cœur, ce n’est pas forcément vrai. Tu y mets un enjeu : celui de plaire, que ça marche, etc. »

            Justement, je n’arrive pas à ne pas mettre d’enjeu, et cela me bloque. Si le type me plaît, et parce que ça n’arrive pas si souvent, j’imagine déjà qu’il pourrait être un potentiel « boyfriend » (quelqu’un avec qui partager des moments de complicité  cela ressemble aussi à un ami !). Mais je prends les choses comme elles viennent, en étant plutôt passive, justement parce que je n’ai pas vraiment d’attentes particulières et que je ne sais pas ce que je veux. Ton questionnement sur l’Amour par exemple me pose des difficultés.

            Qu’est-ce que l’amour et pourquoi aimer quelqu’un? Je ne sais pas. J’ai déjà été amoureuse (de façon unilatérale) mais l’Amour avec ce grand A est une représentation abstraite.
            Pour moi, aimer quelqu’un, c’est avant tout avoir une telle complicité avec cette personne que nous n’avons pas besoin de bcp pour être bien ensemble, c’est se sentir réconfortée dans les bras de l’autre quand on se sent mal et sans avoir besoin de paroles, c’est évoluer côte à côte, partager, découvrir et s’étonner mais sans se perdre et sans empiéter sur son identité. Pour moi, en somme, un amoureux serait comme un ami avec la proximité et l’intimité en plus.

            Qu’est-ce que je recherche à travers les sentiments? Malheureusement, je crois que j’ai trop peur des sentiments intenses pour les laisser m’atteindre, j’ai peur du vertige que peut procurer la sensation d’amour et peur de la perte de contrôle sur soi.
            Du coup, je n’ai pas vraiment d’attentes, ce pourquoi je ne cherche pas à séduire ni forcément à me laisser séduire. J’ai envie de rencontrer qqn et d’avoir cette complicité, cette connexion mais en même temps, je suis aussi bien dans mon célibat, donc pas prête à lâcher et à perdre le « contrôle » de mes émotions si aisément. On rejoint alors la question du « pourquoi aimer qqn ? », pourquoi si je suis relativement bien dans ma vie. Je n’ai pas d’autres réponses que parce que ça doit être encore mieux, te faire encore plus de bien, t’apporter de la joie, te booster, dévoiler des facettes de toi inconnue et tout ça face à un autre qui va ressentir et cheminer plus ou moins comme toi.

            Bon, voilà, encore plein de choses à découvrir sur moi et sur mes attentes. En tout cas, merci pour les questionnements :)

          • Anashka | 20 novembre 2013

            J’aime beaucoup ta vision de l’amour : une amitié avec l’intimité. C’est une vision très douce et réalisable.
            Je n’ai pas l’impression que ce soit elle qui « bloque », elle ne me parait pas bancale.

            Peut-être quelque chose autour du sens de la séduction. Pourquoi on séduit ? Est-ce que l’objectif est la rencontre amoureuse ?

            Est-ce qu’il serait possible de séparé les deux ? Ainsi, tu aurais ce sentiment de contrôle, tant que tu en as besoin, sans la projection « petit-ami potentiel » et du jeu pourra découler ou non cette complicité (elle met parfois un peu de temps à se construire). C’est une idée comme une autre. La séduction n’ouvre pas nécessairement sur l’amour, mais au moins sur les rencontres, la confiance en soi et la facilité à aller vers les autres. (Et peut-être qu’elle aide à diminuer les projections).

          • Gé | 21 novembre 2013

            Anashka, merci bcp pour tes derniers conseils et tes dernières réflexions. Je pense effectivement que tu as vu clair dans le fait que pour moi, la séduction signifiait forcément engagement et amoureux à la clé, du coup, si pas de « truc » qui se passe, je me ferme ou je zappe le gars qui fait une tentative. Et aussi, si je ne me ferme pas, c’est qu’il me plaît vraiment (trop) et je m’emballe avec projections et le laisse mener la danse.
            Alors, oui, je vais essayer de séparer les 2 et de considérer juste la rencontre, le bon moment et puis étape par étape, au moins avec les jeunes hommes que je trouve « juste » charmants sans avoir une sensation plus intense au départ. Et peut-être que oui, ça m’aidera à moins projeter et sûrement (surtout) à enfin rencontrer même sans aboutissement.
            Merci, merci car je n’aurais jamais compris ça seule. Maintenant, je vais voir comment je m’en sors!

            Ciao!

          • Anashka | 23 novembre 2013

            Je reste disponible pour réfléchir sur tes rencontres petits à petits. Qui sait, ça peut peut-être t’aider à construire ton regard et ta réflexion là-dessus ^^

          • gé | 23 novembre 2013

            Oui, merci bcp! D’ailleurs, j’ai rencontré un charmant jh cette semaine pour qui je n’ai pas de coup de cœur et dont je n’attends donc rien de particulier, donc c’est plus facile. On verra la suite si suite il y a!:)

            Par contre, l’autre avec qui j’ai couché et à qui j’avais déclaré ma « flamme » m’a envoyé un mail sans message, juste pour me faire suivre un autre mail sur des soirées latino qui ont lieu la semaine prochaine et sur un tuto sur une percu brésilienne (car je m’y intéresse tout comme lui aux percu cubaines). Hum?! ça ressemble à une marque d’intérêt mais juste pour être gentil?
            En fait, même comme ami seulement (bah, plus ou moins, car je me le rêve encore un peu sexuellement!:) pour aller en soirée latino, ça me plairait de le relancer mais il va surement fuir. En même temps, si je ne réagis pas à son mail sans message, lui ne me relancera pas non plus j’imagine?!
            Qu’en penses-tu?

          • Anashka | 24 novembre 2013

            Est-ce que c’est un mail joint ? Avec d’autres personnes ?

          • Gé | 26 novembre 2013

            Salut, désolée pour la réponse à rebours, j’étais partie en we (pas de smartphone…).
            D’après ce que j’ai pu voir, le mail ne s’adresse qu’à moi (pas de copie cachée non plus il semblerait) et c’est le premier mail qu’il m’envoie (adresse notée sur son téléphone lors de la première soirée où on s’est rencontré, du coup, il a dû aller le chercher dans son tél, comme une intention, à moins qu’il ne l’ait enregistré dans sa boîte mail direct avant). So so?!

          • Anashka | 26 novembre 2013

            Tu sais, pour les réponses, c’est un peu quand on veut :)

            Pour le mail, tu peux toujours lui demander : « Est-ce que c’est une invitation ? ;) »
            Et tu en sauras plus.

          • gé | 26 novembre 2013

            Ha ha ha! Je viens de lire ton article sur « l’uomo italiano »! Déjà, c quoi un « cucchino »?!
            E poi, sono in Italia! Allora…Je crois comprendre que le fait d’être française envoie une image trop sexy…hum hum (bon, beh, j’ai pas failli à la réputation alors). Bref, ne pas tomber amoureuse des italiens mais goûter juste le bon moment. C’est mon coloc sarde qui le dit aussi: ce sont des « donnaioli ».
            Bon, ok…

          • Anashka | 28 novembre 2013

            Cucchino, je croyais que c’était le mot italien pour dire « bisous ».

          • gé | 27 novembre 2013

            Bon, il s’agit bien d’une invitation…Il est sicilien…:)
            J’ai bien envie d’y aller et d’être « tranquille », de le considérer lui en tant que personne plus qu’en tant qu’objet de désir et donc sans me refaire tout le film. C’est un peu risqué?!

          • Anashka | 28 novembre 2013

            Non. Quel risque ? Au mieux tu passes un bon moment, au pire, tu pourras tourner la page tranquillement. :)

          • Gé | 1 décembre 2013

            Hello,

            Primo, un mot pour Satheen. Désolée que ça n’ait pas fonctionné, j’espère que tu trouveras un homme qui te correspond et qui n’aura pas de craintes à s’investir. Accroche-toi.

            Deuxio, pour « bisou » en italien, j’ai plutôt des « baci » à la fin des messages. Et « cucchino », jamais entendu (cucchinaio= cuillère, mot le plus proche). Après, il y a tant de dialectes que ça fait partie d’un (forse!:).
            En tout cas, mon coloc dit que « ciccino » (qui ressemble) est un mot doux pour un amoureux (ceci dit, « ciccio » signifie aussi « gros » (genre « mon ptit gros », mouaif!).

            Tertio, la soirée (concert proposé par le sicilien mercredi dernier) a été annulée et depuis, plus de nouvelles (un moyen pour lui de juste reprendre contact et de me garder sous le coude?!). Bref, il n’a pas proposé d’alternatives et même si j’aimerais le relancer de mon côté, en tant qu’ami, ça me paraît difficile car je repars un peu en petite OI (alors que j’avais supprimé son numéro).
            En attendant, je vois un autre charmant jh mais qui ne m’intéresse pas autant, donc pour l’instant je freine un peu!

            Je verrai tout ça (sachant que dans 3 semaines, je ne suis plus là, même si je reviendrai sûrement au printemps).

            Merci encore pour les conseils Anashka! Et les articles!:)
            Ciao!

          • Anashka | 4 décembre 2013

            Cucchino est de mon invention. J’envoyais toujours ça aux italiens. Persuadés que c’était bel et bien « baci ». Voilà, j’ai été un boulet.

            Et, avec cet autre jeune homme, pourquoi ça ne colle pas ?

          • gé | 4 décembre 2013

            J’ai vu ta réponse par mail mais je ne la trouve pas ici.
            Pour « cucchino », c’est trop mignon au contraire! Tes italiens devaient juste se demander de quoi tu parlais!:)

            Pour le jh, je ne sais pas mais il ne me plaît pas tant au final; je ne suis pas très motivée. Je peux même dire que si je n’avais plus de nouvelles, ça me serait égal (sauf si c’est pour être copain éventuellement). Par exemple, en lisant les com d’un autre article, tu demandais à la fille de 0 à 10, combien lui plaisait sa nouvelle rencontre. Beh, là, je suis sur du 5-6. Voilà.

          • Anashka | 4 décembre 2013

            Bah, ils l’ont même gardé. Maintenant, mon pote m’envoie « cucchino ».
            (Bizarre, ils ont changé un plugin en back-office, depuis c’est le bordel dans les commentaires)

            Hum… Effectivement. En même temps tu bouges dans pas longtemps, donc bon…

  • sahteen | 16 novembre 2013

    Merci pour cet article… je vais tâcher de m’en inspirer, moi qui commence pour la première fois depuis plusieurs années, une relation avec un homme qui me botte bien mais qui ne semble pas plus impliqué que cela…
    Pas facile… Même à l’approche de la quarantaine, d’adopter les bons comportements… J’y réfléchis toute la journée… La prise de tête !!!
    Sahteen.

    • Anashka | 17 novembre 2013

      Qu’est-ce qui te fait penser qu’il ne s’implique pas plus que ça ?

      • sahteen | 17 novembre 2013

        La relation est récente (deux semaines), et il est separé de son ex et mère de ses enfants depuis 1 an à peine – en pleine conciliation – après 13 ans de vie commune.
        Il ne « dit » rien d’engageant, pas de gentils mots, ne répond pas systématiquement à mes SMS (pourtant peu nombreux), n’en fais pas spontanément non plus. Assez distant, surtout « à distance ». En présence, plutôt attentionné, mais ne projette rien… utilise toujours le pronom « je ». C’est normal au début, certes, mais je suis habituée à ce que les hommes expriment au moins leur plaisir d’être avec moi, leur envie de me voir, à ce qu’ils m’envoient des messages « significatifs » de temps à autre… Lui, il ne s’emballe pas un brin.
        Et surtout, il y a eu cette réponse, lorsque nous avons évoqué cela ensemble lors de notre dernière soirée ensemble : je lui faisais part du fait que je ne savais pas ce qu’il pense et que c’est pour le moins déstabilisant, mais que par contre, j’apprécie qu’il me donne toujours des échéances (à chaque fois que l’on se quitte, on sait quand on se reverra). Il a répondu : « ah , tu en es là, toi? ».
        Ca m’a bien refroidie…
        Il a fini par m’expliquer qu’il vivait plutôt au jour le jour, qu’il n’etait pas très loquace, qu’on lui avait toujours reproché de « ne rien dire » (c’est le fonctionnement dans sa famille : jamais de « je t’aime » avec ses parents, par exemple) mais qu’il était toujours content, et désireux de me voir (car si c’était l’inverse, il me le dirait).
        La situation est assez complexe du fait du contexte et de ce tempérament plutôt réservé, et aussi du fait qu’il est en garde alternée de ses deux enfants. Je passe un week-end sur deux seule, et je n’ai pas beaucoup de nouvelles dans ces moments-là. Il est dans son truc.
        J’ai toujours été très indépendante… je gère généralement bien mes relations… je ne m’emballe pas… sauf quand j’ai « un truc » (ce qui est rare – ça faisait quelques années que ça ne me l’avait pas fait). J’ai eu le tort de lui faire comprendre qu’avec lui, cette fois, c’est différent… je m’en veux car je pense que je vais le faire fuir.
        Conclusion, des journées, des soirées de lectures / réflexions, prises de tête… ridicules, qui plus est avec mon âge et mon expérience (39 ans).
        Bref, voilà…
        Un regard neutre, extèrieur, pourra toujours m’aider à comprendre et/ou patienter..
        Merci de votre aide ;-)
        S.

        • Anashka | 18 novembre 2013

          Avant tout, il n’y a rien de « ridicule » à se prendre la tête sur l’amour, toutes les sciences s’en saississent et tentent d’en comprendre le fonctionnement. C’est un sujet à part entière, complexe de base, mais, en plus, il est difficile d’être objective/objectif.

          Donc, si je résume, c’est un tout début de relation avec quelqu’un d’assez peu démonstratif (qui dit être généralement comme ça) et qui veut du « au jour le jour ». En gros: « je passe de bons moments quand on se voit, mais je ne projette rien et la question des sentiments ne se posent pas (encore?) ». Donc, quand on ressent, de notre côté un petit truc « en plus », c’est délicat à gérer.

          D’une part, c’est insatisfaisant au temps T. (Bah oui, on aimerait que le « plus » soit déjà là chez lui, ce qui ne semble pas nécessairement le cas ici).
          D’autre part, on se dit que c’est neuf et qu’il faut du temps (Donc on patiente laissant parfois naître les projections).

          Il n’y a pas tellement de solutions miracles, les gens « tombent amoureux » de manière différente selon la période qu’il traverse dans leurs vies et qui ils sont. Peut-être qu’avec le temps… Ce que je veux, c’est que dans cette situation, je ne pense pas qu’il y ait de recettes miracles, si ce n’est prendre une distance protectrice, attendre, tout en renforcant la complicité quand vous êtes ensemble.

          MAIS, peut-être qu’il pourrait être utile que tu te poses une « deadline ». En gros, tu vois comment ça évolue de son côté, tu profites, mais tu te dis que si dans 1 mois/ 2 mois / plus (?) rien n’a changé, bah, tu passeras à autre chose.

          Penses-tu que ce soit pertinent au vu de ta situation ?

          • sahteen | 18 novembre 2013

            Bonsoir,
            La situation est pour le moins bien résumée et entendue.
            J’ai toujours eu du mal à être patiente, j’aimerais savoir l’être… mais le temps passant, l’âge avançant … j’ai tendance à être plutôt expeditive… et à me blinder. Trop d’échecs… et pas de temps à perdre. J’ai 39 ans, pas d’enfants. J’ai donné des mois, des années parfois, à des hommes qui finalement, ne se sont pas engagés. C’est devenu une angoisse de vivre ces mêmes choses.
            Je sais que c’est ridicule, que je devrais profiter des bons moments, et laisser faire le temps… J’ai tant besoin d’être rassurée, cependant. Ca me ronge…
            Alors le concernant, lui… il est le premier avec lequel j’ai « un truc » depuis des années… depuis mon dernier échec cuisant (le gars avec qui j’étais depuis presque un an m’a quittée quand nous avons parlé de vivre ensemble…). Mais je comprends sa « lenteur »… il sort d’une relation de 13 ans, deux enfants entre son ex et lui, et ne sait pas comment va se finaliser et s’organiser cette rupture que ses enfants , par ailleurs, vivent mal (sa fille pleure souvent le soir).
            Et en plus, il dit que son ex l’a quitté parce qu’il n’était pas avenant et démonstratif, et qu’il ne disait jamais rien. Il dit qu’il est comme ça. On en a pas mal parlé… et il m’a « promis » de faire des efforts… Alors que je ne lui demande pas de changer (je sais bien que ce n’est pas comme cela qu’on arrive à qch…).
            De ce point de vue-là, on sent pas mal de bonne volonté de sa part. Il ne veut pas me décevoir… et pour tout dire, j’ai même déjà rencontré ses enfants, dans le cadre d’une soirée avec ses amis de longue date et tous les enfants… et pas en tant qu’officielle petite copine. J’étais l’une des amies invitées ce soir-là…
            Mais c’était notre deuxieme rencontre, et ça m’a fait tres plaisir (à lui aussi, d’ailleurs…).
            Depuis, les enfants, qui ont des doutes, lui posent des questions à mon sujet…Il en parle aussi. Il leur dit que je suis une copine.
            Comme c’est trop tôt… j’ai passé le week-end seule… à ruminer sur ce fameux « ah, t’en es là toi ! » et à voir s’il allait penser à moi, faire signe, appeler…
            J’ai eu deux appels samedi soir, et deux sms dimanche… dans lesquels il me disait « je pense fort à toi ».
            Je pense qu’il essaye de « ne pas me décevoir »… de me montrer qu’il fait ces efforts qu’il a promis de faire.
            C’est positif… mais il reste néanmoins plutôt absent et distant… pas de « tu me manques » ou « j’ai hate de te voir », pas de « je me sens bien avec toi »… rien qui ne puisse me donner la motiv’ pour continuer..
            De mon côté, j’ai pris du recul… Je souffre dans mon coin, avouons-le… je tâche de me mettre du plomb dans le crâne : « oublie ton sentiment d’abandon », « laisse lui le temps », « prends des distances »… mais mes vieux démons sont là, et je dois les gérer, car son attitude les fait remonter à la surface.
            J’en demande trop, trop tôt, et je devrais me raccrocher aux petits signes positifs, sûrement. Mais je suis entrée dans une logique d’échec lorsque je tiens à qq, et je reproduis systematiquement ce schema d’echec quand une relation me tient à coeur… je détruis tout par mon angoisse, mon manque de naturel.
            J’aimerais juste arriver à « rester moi », rester naturelle quoi… garder ma confiance, prendre comme ça vient (comme je le fais habituellement…), et le séduire..
            Je vois bien ce que tu veux dire par « prends des distances », « attends » et « crée une complicité »… les distances, je les ai prises. Je n’appelle pas… je fais quelques sms sympa quand même mais un le matin un le soir… je lui fous la paix… et je laisse venir. Et je ne mets rien d’engageant hormis des « je pense à toi ». Je ne parle ni de mon envie de le voir, ni de projets quelconques… c’est lui qui le fait.. il m’a parlé de nous voir demain.. Je réponds positivement, mais rien d’autre. Je tâche de rester agreable, je n’évoque plus le fait que j’aimerais tant avoir plus de petits signes de sa part, savoir ce qu’il pense. Je vais me faire violence pour ne plus en parler, et tâcher de jouer non pas l’indifférente mais au moins « celle qui ne se met pas la pression car elle sait que si ce n’est pas lui, ce sera un autre – et tant pis pour lui » ! Voilà un peu l’état d’esprit dans lequel je travaille à être.
            J’ai eu beaucoup d’hommes dans ma vie… après tout, si ce n’est pas lui, il y en aura d’autres.
            Maintenant, par rapport à ta solution de lui mettre une échéance… oui c’est effectivement une solution : jouer le jeu en prenant les bons moments pendant un mois ou deux, voir comment il évolue, s’il me présente officiellement ses enfants ou pas, s’il passe les week-ends avec moi ou pas, s’il commence à faire de vrais projets ou pas (pas forcement long terme, mais moyen terme)… et quand je pense à tout cela, je ne sais pas pourquoi, mais je me dis que je vais me prendre un vent monumental le jour où je réaliserai que j’ai donné du temps pour un avancement trop peu significatif à mon goût, et encore mieux, quand je vais lui demander de se projeter, ou de me dire clairement ce qu’il attend de notre relation.
            Ca me fait super super super peur !!!
            Parce que j’ai peur qu’il se reproduise la meme chose qu’avec les précédents.
            J’ai toujours été la super petite copine qu’ils adorent tant que j’étais cool… et qu’ils n’avaient pas d’engagement. Des qu’on a parlé amour, engagement, présentation avec les enfants, vie commune etc… ils ont tous pris leurs jambes à leur cou !!!
            C’est le schéma de mes relations… c’est « inscrit » en moi… comme si j’étais vouée à ne vivre que des débuts, et ne jamais concrétiser, vouer à n’être que la petite copine d’un homme, mais jamais « sa femme officielle ».
            C’est douloureux… ça me fait deja mal.
            Et pourtant que faire d’autre, qu’attendre?
            Si je plante tous les gars qui ne s’emballent pas le premier mois, je risque de compliquer encore une situation qui l’est deja pas mal (vu que j’ai du mal à trouver qq qui me corresponde et que le temps passe, n’est ce pas…).
            Je n’ai pas d’autre choix que de donner une chance à un gars lorsqu’il me parait bien, et que je veux que ça marche avec lui.
            A partir de là, cette chance : c’est comment? c’est combien de temps?
            Tu parles d’avoir une discussion bilan au bout d’un ou deux mois, c’est cela? Comment verrais-tu la chose?
            Admettons que je me dise, « ok je lui donne deux mois »… deux mois pour passer quel cap? deux mois pourquoi? et s’il ne fait pas ce que j’espère, je dois réagir comment, lui dire quoi?
            Je pense que c’est une solution mais j’aimerais être claire dans ma tete, pour ne pas me laisser encore « endormir » pendant des mois dans un truc qui ne mènera à rien.
            Merci par avance..

          • Anashka | 19 novembre 2013

            De ce point de vue-là, on sent pas mal de bonne volonté de sa part. Il ne veut pas me décevoir… et pour tout dire, j’ai même déjà rencontré ses enfants

            C’est différent de ce que tu m’as dit, ça :)
            Il te dit ne pas être démonstratif, mais dit qu’il pense à toi, qu’il veut faire des efforts. En bref, il a envie que ça marche aussi ;)
            Donc, le manque d’intérêt, ce n’en est pas vraiment. C’est peut-être le constat que tu vas très vite et qu’il a une autre temporalité. Ce n’est pas exactement la même chose.

            J’aimerais juste arriver à « rester moi », rester naturelle quoi… garder ma confiance, prendre comme ça vient (comme je le fais habituellement…), et le séduire..

            Oui, ce serait le mieux. Tu dis devoir « jouer » la distance. Bien sûr, que ça rend plus impatient encore, beaucoup de contrôle et d’efforts entrainent une augmentation des attentes. C’est normal, parce que tu as le sentiment de te battre.
            Quand je parle de « lâcher prise », c’est en profondeur, pas en impression. On ne leurre pas longtemps les personnes. J’ai sorti deux articles de dev perso (les deux derniers), ils peuvent te donner des pistes à exploiter. Comment tu pourrais te concentrer sur toi, tes projets et faire de cette histoire « la cerise sur le gateau » ?

            Maintenant, par rapport à ta solution de lui mettre une échéance…

            Te mettre une échéance. Si la situation ne te convient pas, ne te rends pas heureuse, il y a un moment où il faut qu’elle s’arrête. A toi de voir combien de temps. Je ne parlais pas forcément d’une conversation, dans l’idée, l’échéance c’est :
            – j’ai besoin de tel geste d’engagement au bout de tant de temps, je patiente, deux mois après je lui en parle, s’il bloque, on arrête.
            Mais, pas forcément de lui en parler en amont.

            Deux mois pourquoi?

            Aucune idée, c’est toi qui veut plus d’engagement rapidement. Donc fais toi une liste des trucs que tu veux, garde ce qu’il te parait jouable.
            Pendant le laps de temps, ne reste pas visée là-dessus. Tu sais que c’est ton « garde-fou ». Mais, c’est symbolique, c’est pour que tu puisses te dire ça a avancé ou pas. Et te poser la question : est-ce que ça me convient ou pas ? Et, en attendant « oublier » cette question pour vivre tranquillement les bons moments.

            Selon, ce que tu veux, sa manière de ne pas le faire, on en parlera à ce moment là. :)

  • Eminie | 19 novembre 2013

    Une belle définition de l’amour, p

  • Eminie | 19 novembre 2013

    Une belle définition de l’amour, paroles d’une chanson: C’est dans “pierrot le fou” de Godard

    Jamais je ne t’ai dit que je t’aimerai toujours
    Ô mon amour
    Jamais tu ne m’as promis de m’adorer
    Toute la vie
    Jamais nous n’avons échangé de tels serments me connaissant,
    Te connaissant
    Jamais nous n’aurions cru être à jamais pris par l’amour nous qui étions
    Si inconstants

    Pourtant,
    Pourtant tout doucement sans qu’entre nous rien ne soit dit
    Petit à p’tit
    Des sentiments se sont glissés entre nos corps qui se plaisaient
    À se mêler
    Et puis des mots d’amour sont venus sur nos lèvres nues
    Petit à p’tit
    Des tas de mots d’amour se sont mêlés tout doucement à nos baisers
    Combien de mots d’amour ?

    Jamais je n’aurais cru que tu me plairais toujours
    Ô mon amour
    Jamais nous n’aurions pensé pouvoir vivre ensemble
    Sans nous lasser
    Nous réveiller tous les matins aussi surpris de nous trouver si bien
    Dans le même lit
    De ne désirer rien de plus que ce si quotidien plaisir d’être ensemble
    Aussi bien

    Pourtant,
    Pourtant tout doucement sans qu’entre nous rien ne soit dit
    Petit à p’tit
    Nos sentiments nous ont liés bien malgré nous sans y penser
    À tout jamais
    Des sentiments plus forts et plus violents que tous les mots d’amour connus
    Et inconnus

    Des sentiments si fous et si violents, des sentiments auxquels avant nous n’aurions
    Jamais cru

    Jamais, ne me dis jamais que tu m’aimeras toujours
    Ô mon amour
    Jamais ne me promets de m’adorer
    Toute la vie
    N’échangeons surtout pas de tels serments me connaissant,
    Te connaissant
    Gardons le sentiment que notre amour au jour le jour,
    Que notre amour est un amour
    Sans lendemain

  • sahteen | 19 novembre 2013

    Merci les filles !

    Merci de cette aide désintéressée, et de ce magnifique texte Eminie, que j’ai repris dans mon blog perso d’ailleurs, et qui m’a bien fait réfléchir.

    Anashka, tu as ciblé juste : j’ai tendance à vouloir aller vite, ma vie est une longue série de « tentatives de contrôle »… je cherche TOUJOURS à tout contrôler, je perds mes moyens lorsque je ne contrôle pas. Ca doit me rassurer, je ne sais pas… c’est aussi un mode de fonctionnement que l’on m’a inculqué depuis ma plus tendre enfance, où je gérais tout chez moi, devais être première de la classe, faisais de la compétition de haut niveau parallèlement et j’en passe. Je n’ai pas été préparée à l’échec, la perte de contrôle me panique (je suis une ancienne anorexique… c’est aussi très significatif, n’est ce pas?!)…
    Bref… je m’évade…
    Et je suis tout à fait d’accord avec le fait qu’il faudrait vraiment lâcher prise, et jouer la distance, mais sans jouer… que cela devienne naturel, car effectivement, actuellement, c’est une souffrance pour moi, car cela va contre ma nature… et malgré tout, je suis inquiete.
    J’ai donc (toujours) un gros travail de fond à faire. Je suis preneuse sur ces articles de développement personnel dont tu parles, lesquels sont ils?

    J’ai fait des années de psychothérapie, qui m’ont permis de cibler et comprendre tout cela, mais pas encore de le gérer et d’en changer, j’ai encore une longue route je crois… et j’aimerais que ça ne foute pas (encore) tout en l’air !

    Enfin pour ce qui est de l’échéance, et de ton conseil de faire une liste de ce que j’attends, je vais m’y mettre concrètement, maintenant !
    En fait, j’aimerais :
    -passer des moments avec lui mais autres que des soirées resto-papotage dans la voiture ou sur le canapé jusqu’à 2 h du matin, où on se sépare parce qu’on bosse le lendemain, épuisés… ce soir-là et la journée qui suit ! En fait, je voudrais des vrais moments : une nuit entière , un week-end en escapade etc. J’aimerais que cela se fasse d’ici 2-3 semaines.
    -ensuite, devenir « officielle », c’est à dire que ses amis et enfants sachent qu’on est ensemble, disons d’ici un mois. Exister pour son entourage, quoi.
    -faire partie de ses projets court et moyen terme (il planifie des week-ends entre amis, j’aimerais en faire partie… – ski, Disney…etc). Le but étant qu’il emploie progressivement le pronom « nous » et plus le pronom « je » (je ne sais pas pourquoi je suis souvent tombée sur des gars qui avaient vraiment du mal à passer du « je » au « nous »… De ce fait, j’ai du mal à savoir combien de temps je dois patienter pour ce genre de choses… car ça me semble être un « grand » pas pour eux, alors que c’est si simple pour moi/nous (les femmes)…
    -par la suite, pouvoir passer des moments avec lui et ses enfants (ce n’est pas le premier objectif car j’aime profiter du couple avant de jouer le role de « belle-maman »…). Cela me permettra donc de ne pas me retrouver seule un week-end sur deux, et attendre qu’il ne les ai pas pour pouvoir le voir. Concrètement donc, qu’il lâche un peu plus de temps pour moi, ne me « plante » pas (car bien que très indépendante, je vis très mal « l’abandon »… c’est lié à d’autres temps de mon histoire personnelle).
    J’envisage cela d’ici deux mois, ça me paraît raisonnable.

    A ce stade-là, je ne souhaite et envisage rien d’autre. Mais bien entendu, si nous en arrivons là, il y aura forcément un moment où j’aurai besoin qu’il fasse des projets moyen et long terme… qu’il parle de éventuellement vivre ensemble si l’on est encore ensemble plusieurs mois après… oserai-je même penser « bébé »…Non, car c’est vraiment trop tôt pour que moi même je sache si je veux un bébé avec lui… Mais ça reste mon but dans une relation, soyons claires, et forcément que si un jour je passe un an avec quelqu’un, j’aurai besoin d’en parler… je n’ai plus tellement le temps d’attendre… On verra bien.

    A ce jour , j’ai juste besoin d’avoir le sentiment d’exister dans sa vie, d’être officialisée, et d’avoir du temps à partager avec lui… Ni plus ni moins.
    D’être rassurée sur le fait que Oui, on est ensemble, et on est bien, et on est partis pour le rester.

    Mon envie de contrôler… d’habitude je contrôle mes relations, je les rythme moi-même… Lui je ne l’ai pas « à ma botte », je n’arrive pas à définir moi-même le rythme de cette relation, et probablement que cette « perte de contrôle » me panique. C’est si vrai… (et je vais le garder à l’esprit…)

    Pour les faits (suite des aventures) : je n’ai pas eu de sms ni appel hier soir, apres un petit message à 18H. Je me suis couchée contrariée, sans nouvelles, et je n’en ai pas donné. Cela me met en colère que l’on me traite ainsi, et me laisse sans nouvelles… Et je ne suis pas du style à « courir »… ça commence à me fatiguer.
    Ce matin, il m’a envoyé un message tout de même, pour me souhaiter bonne journée, me donner l’horaire de notre rdv de ce soir chez lui, et me dire qu’il a posé sa matiné de demain pour aller à l’enterrement de son voisin (qui était malade et décédé vendredi), et d’ajouter « ça me perturbe beaucoup tout cela »… comme s’il cherchait à m’expliquer son silence d’hier.
    Je n’ai pas relevé et lui ai répondu « pas de souci, à ce soir. J’apporte le repas, gros bisous, passe une bonne journée ».
    Je parlerai avec lui de ces choses qui le tracassent, ce soir, s’il en a besoin… ou bien je serai juste là pour « lui changer les idées », l’amuser, le séduire, le faire rire, comme je sais si bien le faire.
    Son SMS m’a touchée, et je suis tout à fait consciente qu’il traverse une mauvaise passe, entre son divorce en cours de conciliation, sa petite fille de 9 ans qui pleure tous les soirs, son célibat inattendu parce qu’il n’était pas à la hauteur et qu’elle l’a quitté du jour au lendemain (je résume…), son inaptitude à gérer les gosses et la maison seul (il en parle souvent, qu’il est dépassé… que la maison, l’organisation, les papiers etc… c’est pas son truc… – par contre, c’est le mien !!! lol), et ajoutez à cela qu’il a perdu son ami et voisin de longue date d’un cancer foudroyant… Bref…
    Je suppose qu’il est en pleine mutation et en plein bouleversement… et que ce n’est pas le moment de le bousculer.
    Juste le moment de lui apporter qch d’autre, de nouveau, de positif.
    C’est tout ce que je veux lui apporter.

    J’aimerais juste que cette pèriode ne soit pas aussi douloureuse pour moi…

    Bises et bonne journée les filles.
    S.

    • Anashka | 20 novembre 2013

      Je sais qu’il y a un véritable rapport au contrôle dans l’anorexie. Mais, d’autres facteurs peuvent entrer en jeu, plus neuro… Mais ce n’est pas mon domaine d’expertise et je ne me lancerais pas dans de la psychologie de comptoir sur un sujet aussi complexe.

      J’ai fait des années de psychothérapie, qui m’ont permis de cibler et comprendre tout cela, mais pas encore de le gérer et d’en changer, j’ai encore une longue route je crois… et j’aimerais que ça ne foute pas (encore) tout en l’air !

      Quel type de psychothérapie ?

      Pour les articles, regarde les deux derniers présents dans l’accueil.

      Pour le week-end, je pense que tu peux lui en parler dans les deux ou trois semaines et tu vois. C’est pas mal comme premier projet, un week-end à deux.

      Pour l’officilisation : ce sera un peu rapide, vu ce que tu me dis de la situation et du personnage. Surtout auprès des enfants. Tu risque de buter à un « non » fort qui va fermer la conversation.

      Passer au « nous » : ça tu ne peux pas le demander, ça se fera à sa rythmique à lui.

      Un week-end avec les enfants : je pense que ça se fera après l’officialisation, forcément. Donc, pas urgent.

      Le week-end sur deux que tu passes sans lui, est-ce qu’il n’y aurait pas moyen d’en faire d’un super week-end ? En mode : tu vois des gens, tu sors, tout ça…?

      D’être rassurée sur le fait que Oui, on est ensemble, et on est bien, et on est partis pour le rester.

      Concentres-toi sur le premier objectif qui est de passer un week-end tous les deux. Puis de systématiser à un petit voyage de 3/4 jours : Disney…
      Déjà, tu pourras considérer ce pas comme « vous êtes ensemble et ça avance » même lentement. Le reste, tu sais que tu y aspires, mais prends le temps d’avancer déjà sur la première marche. Autrement dit, dans un coin de ta tête, sans trop y prêter attention. Sinon tu risques de te faire déborder par la peur et que ça s’arrête prématurément.

      Pour l’objectif de la soirée, j’attends ton retour, mais il me parait très chouette.

  • sahteen | 20 novembre 2013

    Bonjour à toutes,
    Aux nouvelles.

    Il est venu hier soir à la maison… Dès son arrivée, il a (de lui meme) évoqué son ras le bol actuel, ses soucis (soucis d’argent, avec sa société, ses enfants, sa conciliation…) et le fait qu’il n’est pas « dedans » la relation.. Il a de lui meme reconnu qu’il n’était pas investi pleinement, faute de temps. Il n’a plus le temps de rien car il a les enfants de plus en plus souvent (bien qu’au départ, ils s’étaient arrangés pour une garde alternée), et il a aussi besoin de temps pour « nous ». Autant pour qu’on se voit , que pour savoir où l’on va…
    J’ai un peu tiqué, et lui en ai fait part.
    Je lui ai expliqué que je pouvais être patiente, que je comprenais sa situation, et que je supporterais tant qu’il restera tout de même un minimum présent (en l’absence – au moins par tel), et disponible (qu’on arrive à se voir assez régulièrement), et j’ai précisé que j’étais du style à me lasser facilement quand j’ai affaire à quelqu’un qui n’est pas prêt ou ne sait pas ce qu’il veut, ou ne se donne pas les moyens et me délaisse…
    Comme je l’ai senti « paumé », je lui ai meme proposé de prendre du recul pour le laisser poser tout cela… de m’effacer… Il a refusé : « si tu t’effaces, on va se perdre, et je ne veux pas te perdre. Je veux avancer, je dois aussi penser à refaire ma vie et ne pas me laisser bouffer par tout cela ».
    Il semblait déterminé.

    Alors j’en ai profité et lui ai proposé pour couper, de partir tous les deux en week end un de ces 4. IL m’a dit « ce week end ! faisons cela ce week end! » et m’a demandé qu’on se connecte sur l’ordi pour voir un peu les offres hotel etc. Il était super super motivé ! J’étais super super contente.
    On a choisi notre destination… il devait appeler l’hotel ce matin pour vérifier la dispo… et aussi son ex, au cas où elle aurait prévu de lui laisser les enfants (bien que ce soit son week end à elle avec les gosses… – vu que rien n’est finalement tres carré dans cette garde, tout est possible!).

    Le reste de la soirée : tendresse, humour, et beaucoup de complicité, deja… comme un couple de 10 ans, presque. On a dormi ensemble, sans faire l’amour jusqu’au « bout » faute de capotes dispo…et on a beaucoup parlé, cajôlé etc.
    Il a fini par se livrer sur l’oreiller… Qu’il était super étonné de parler comme ça, qu’il n’était pas comme ça d’hab, qu’il ne se reconnaissait pas, car d’habitude, il a tendance à ne pas réfléchir et à coucher le premier soir…que j’étais la premiere avec qui il passait une nuit complete depuis son ex femme, que ça lui faisait tout drôle de ne pas dormir chez lui mais chez/avec une nouvelle femme, qu’on s’entendait tellement bien qu’il en avait tres peur… et il a confié ses peurs.. .peur que je me lasse, peur que je le quitte (parce qu’il sait que j’en ai quitté d’autres avant lui), peur de s’investir ou me présenter ses enfants pour rien au résultat…
    Comme il s’est livré, je me suis livrée à mon tour, en lui disant que moi aussi j’avais mes peurs… peur qu’il finisse par me dire, au moment où les choses seraient un peu plus serieuses, qu’il « n’est pas prêt »… le truc qu’on m’a toujours sorti à ce moment-là, après plusieurs mois… des que ça devenait serieux, ils ont tous pris leurs jambes à leur cou… – c’est mon schéma. Ils m’adorent, mais toujours de loin !!! Ils ne passent pas le cap…
    Et je l’ai rassuré sur le fait que cette fois-ci, c’etait différent pour moi, et que je n’avais pas de temps à perdre avec une relation « pour m’amuser »…
    -Je sais tu veux construire , a t il répondu
    -Oui, mais je veux surtout, avant tout, une relation posée, stable, pour partager qch avec mon petit copain… bouger, sortir… de la complicité tout ça. J’ai juste envie d’une vraie relation pour une fois. Construire, ça viendra apres… avec le temps.
    -Oui, avec le temps…. Je veux avancer et construire moi aussi, mais doucement.
    Et il a précisé que pour les enfants ça prendrait au moins deux/trois mois avant qu’il ne me les présente.
    Pas de P de mon côté, tant qu’on arrive à se gérer des temps pour nous…

    On s’est reveillés ce matin… petit dej… gueule du reveil… et tout et tout.
    Moi j’ai trouvé ça génial, énorme… et vraiment nouveau.

    Et puis aujourd’hui.. pas de nouvelles.
    14h : un sms –> « je suis claqué, bisous a ce soir »
    Toujours froid/bref…
    Meme pas un « j’étais bien cette nuit » ou quoique ce soit de gentil.
    Je me suis dit qu’il était surement en mode « merde qu’est ce que j’ai fait »…

    18h : je lui envoie un sms pour lui demander s’il a appelé l’hotel et lui dire bisous à ce soir !
    Sa réponse : « Je viens de rentrer, j’ai les enfants ce soir. Le week end tombe à l’eau, j’ai les enfants pour les deux prochains week ends. Elle fait des heures sup. Je t’appelle demain à 13h, tu es dispo? »
    LA CLAQUE !!!!!!!!!!
    Dégoutée j’ai juste répondu : « suis en réunion demain à 13h ».
    1 heure apres, il me répond : « j’ai toujours mal au ventre (il avait mal au ventre hier soir deja)… je suis au lit avec les enfants… dis moi quand tu es dispo demain, je t’appelle ».
    Je voulais lui répondre juste mes dispo et bonne soirée… mais j’étais en larmes… et j’ai donc eu une amie au tel, qui m’a conseillé de ne pas faire « mine de » et de lui donner mon ressenti… simplement…
    Alors j’ai répondu : « moi aussi je ne me sens pas tres bien, de savoir qu’on ne va pas se voir de deux semaines et trois week ends (puisque tu pars au ski le week end d’apres), et de ne pas pouvoir en parler de vive voix. Je serai dispo demain entre 15 h et 17 h. Bonne nuit ».
    Aucune réponse.

    Je suis dépitée. J’ai passé une nuit super avec lui… on a super bien parlé… tout se mettait doucement en place, malgré les craintes et les difficultés… malgré tout, je sens bien qu’il a peur, et qu’il n’a pas le contexte adequat… et je me demande aussi si son ex ne fait pas tout pour foutre le bordel dans sa vie… parce qu’elle sait que j’existe… les enfants ont parlé de moi… et elle a posé des questions sur moi…

    Bref, autant je peux comprendre sa situation, et tâcher d’être patiente parce que j’ai un truc pour ce gars… autant j’ai du mal à accepter qu’il ait pu annuler notre petit week end avec un sms des plus « distants » et brefs, ni possibilité d’en parler de vive voix. Je trouve le procédé « rustre », et vraiment dur… Je suis effondrée en larmes depuis deux heures.
    J’aurais apprécié un « désolé s., c’est pas évident je sais, mais ne m’en tiens pas rigueur… on fera ça une autre fois » ou je ne sais pas, un simple mot gentil , un truc sympa quoi… « désolé S. je pense fort à toi »… un truc qui me montre que ça ne change rien pour lui… que c’est juste compliqué.

    A ce que j’ai lu, je me dis qu’il est en mode « je sais pas où j’en suis », sinon il aurait taché de faire un effort, un mot gentil, de se faire pardonner, de m’appeler… comme il l’avait fait un soir où je lui avais demandé de trouver 5 minutes pour m’appeler parce qu’on n’avait pas pu se parler depuis trois jours…
    Aucun effort n’a été fait.
    Je subodore qu’il me quitte demain… j’en mets ma main à couper.
    C’est surement allé trop vite, il n’est surement pas pret, et trop perturbé.
    Bon, je pense à sa place , je sais. Mais mon intuition féminine ne m’a jamais lachée, elle… je sais deja , vu les échanges de ce soir, qu’il va me dire demain qu’il faut qu’on prenne du recul car il n’est pas « dedans » pour l’instant et qu’il veut me donner le meilleur… et qu’il va rebondir sur la proposition que je lui ai faite hier soir de m’effacer le temps nécessaire (mais soyons claires, si je m’efface, je ne reviendrai pas… !!!).

    Alors Anashka, tous tes conseils étaient super top… et j’ai eu espoir un moment, oui ! Mais là, pour avoir vécu cela plusieurs fois, je n’ai plus d’espoir sur ce gars-là… non seulement parce qu’il m’impose des choses douloureuses, mais aussi parce que non, je n’ai pas envie de passer les trois prochains week-ends seule et de récupérer des miettes de son temps, les soirs de semaine (et encore la semaine prochaine… il a les enfants, donc pas possible !).

    Je suis à l’étape où :
    1) je culpabilise de m’être livrée sur mes craintes et mon sèrieux vis à vis de lui (heureusement que je n’ai fait aucun projet et que je n’ai pas parlé d’engagement, mais, de toute évidence, le rassurer en lui disant que je ne jouais pas à mon age, c’etait deja de trop…!!) – je m’en veux, mais je ne peux pas changer cela… je n’y arriverai jamais. Je suis rassurante et bienveillante, c’est moi… !!
    2) je me dis que je reproduirai systematiquement les memes schémas, en choisissant des gars pas dispo, pas complètement dévoués pour moi (comme l’était mon propre père, tiens donc…!), et qui plus est, qui ont la phobie de l’engagement ou ne sont pas prêts (ça revient au meme…). Et j’en ai ras la patate de toujours voir mes relations foirer parce que soit je n’accroche pas, soit j’accroche mais ça les fait fuir.

    Fuis moi je te suis n’a jamais été aussi véridique, les filles !
    Mais moi, je sais pas appliquer ça en restant naturelle.
    Je sais rester forte et indépendante, ça oui… et une fois que j’aurai bien pleuré toutes les larmes de mon corps parce que la seule fois où je tombe sur un chic type qui me donne envie d’avancer, ça foire parce que 1) l’ex 2) les enfants 3) le contexte – soucis financiers et manque de gestion de la nouvelle situation ici, et bien je repartirai dans mon petit mode de vie de celibataire, à rencontrer des losers sur des sites de rencontres… et de temps en temps un mec bien qui à son tour n’aura pas oublié son ex, n’aura pas de temps à cause de ses enfants, n’aura plus envie d’avoir des enfants et n’aura pas d’emploi ou de situation stable ou bien vivra loin ou autre truc dans le contexte qui termine de complexifier la chose.

    Bref, un engrenage.

    Pour ce qui est de mes thérapies, j’ai parlé avec une psy pendant des années, une psychologue, puis un autre, puis une psychiatre. Je ne faisais que parler. Je ne sais quelles méthodes ils utilisaient mais j’aimerais tenter l’hypnose ou l’analyse,parce que parler me fait du bien et m’a fait prendre conscience de plein de choses, mais ne m’a pas fait avancer vraiment sur le controle de mes émotions et ma prise de confiance en moi, ou encore sur ma conception du couple et de mon « moi »…

    Je suis perdue, juste désireuse de prendre à nouveau soin de moi… je pense que je risque fort à nouveau de fermer la porte… à chaque fois que je l’ouvre, c’est la claque.

    On m’a toujours dit que je suis trop gentille… on m’a toujours quittée en me disant « tu es trop gentille » ou/et « je ne veux pas te faire de mal » ou/et « je ne sais pas te rendre heureuse »… une fois de plus, je vous parie que ce sera le topo qu’il me sortira demain, de vive voix parce que c’est plus classe que par sms… J’aurai à nouveau droit au classique « je ne suis pas pret, et je ne veux pas te faire de mal ». Affaire reglée.

    Mais ça… malgré toutes les thérapies, les remises en question, malgré mon discernement et ma prise de recul sur moi, ma faculté à me remettre en question, ça, jamais je n’ai réussi à le changer… et je ne pense pas que j’y arriverai un jour.

    Helas il me faudra un jour accrocher avec quelqu’un qui n’aura pas peur d’accrocher lui aussi, et qui aura envie de vivre les memes choses que moi, au meme moment que moi.

    C’est vraiment tres compliqué à mon age… et avec mon passif.

    Et pourtant, je suis sure que je ne suis pas la seule… et j’aimerais savoir comment font ces femmes qui sont comme moi, entieres, gentilles, dévouées… pour arriver à garder un homme. Elles pratiquent la distanciation avec brio… chose qu’apparemment je ne sais pas faire (mais je ne suis pas du style non plus à mettre la pression ou à m’enflammer, quoi !!!???)… ou bien elles ont réussi à trouver des hommes qui apprécient ces qualités… ???

    Bonne soirée à toutes !
    Merci de ton soutien Anashka.

    • gé | 20 novembre 2013

      Oh, Sahteen, j’espère que tu trompes sur ses intentions. J’ai suivi depuis le début ton histoire et ça chamboule de te voir dans cet état. Tu mérites de rencontrer et de vivre un bel amour comme nous toutes. En espérant que ton intuition, cette fois, soit faussée, je t’envoie plein de courage pour la suite quoiqu’il arrive.
      Ciao.

    • Eminie | 21 novembre 2013

      Bonsoir Sahteen,

      Je ne suis pas experte, mais si j’en crois ce que tu dis, il a manifesté le désir de plus s ‘investir. Peut-être qu’il recule… mais rien n’est perdu, à mon avis….
      Si tu réagis trop dans la déception, il va sentir une pression trop forte (déjà qu’il est dans une situation très inconfortable), et tu vas hâter ce que tu crains, c’est peut-être comme ça que l’engrenage va se reproduire….
      Il a peut-être besoin qu’au contraire, tu sois plus compréhensive, que tu lui laisses de la marge , mais sans que cela soit ressenti comme une « défaite ».
      Un joli mail tendre et empathique, quelques mots doux sur ce que vous avez échangé et l’assurance que tu peux accepter que rien ne soit simple pour lui en ce moment.
      Ce n’est que mon avis…. moi aussi je cherche….

      Courage !! moi, je la sens plutôt bien, ton histoire.

    • Anashka | 21 novembre 2013

      En fait, je ne suis pas sûre de bien comprendre où est le problème. Vous avez passé une super soirée et il t’a dit qu’il était OK pour un week-end. Ca l’a tellement emballé qu’il a regardé pour celui qui suivrait. Son emploi du temps à changé, il a annulé. Mais, tu es toujours dans ta deadline qu’il accepte un premier week-end. Et ce n’est que partie remise.

      Il n’a jamais été mots d’amours au téléphone. Il a juste continué ce qu’il a toujours fait : être lui-même. Et comme il se doute que tu dois être déçue, il te propose d’en parler le lendemain (peut-être était-il un peu débordé..?). Normal.

      Donc, non, il n’est pas en plein coup de foudre où on se donne corps et âme jusqu’à la mort, mais il s’ouvre, il avance dans la relation.
      Et suite à ton message, ben, il doit culpabiliser un poil. Parce que tu ne lui dis pas que « c’est dommage, ça aurait été chouette » mais « je suis malheureuse parce que tu annules » (autrement dit : tu me rends malheureuse). C’est dur à entendre, non ?

      Je crois que beaucoup de tes peurs remontent et qu’elles prennent toute la place (regarde dans le commentaire ^^). Et, tu projette beaucoup de choses. La situation est un peu compliqué, certes, mais, ce sont des peurs basées sur des expériences passées. Elles ne sont en rien une réalité sur ce que vous vivez.

      • Sahteen | 21 novembre 2013

        Salut les filles
        Il a appelé cet après-midi et ma demande direct si je le zappais, à quoi j’ai répondu que non.. Que j’étais juste un peu contrariée et que j’attendais qu’on se parle.
        Il m’a expliqué la même chose que mardi: il est débordé , n’arrive plus à gérer, n’arrive pas à s’impliquer dans la relation comme il faut.
        Il va discuter avec son ex pour fixer des règles claires pour la suite car il tient a pouvoir se retrouver du temps pour lui et avancer personnellement.
        Je lui ai demande ce qu’il attendait de moi, ce que je pouvais faire pour lui.. M’effacer ? Le soutenir ? Etc.
        Et ou est ma place?
        Ma place je l’ai, d’après lui. Je ne dois pas m’effacer et il apprécie ma compréhension et mon soutien.
        Il va gérer le reste seul.
        Je lui ai assuré qu’il m’est possible d’être patiente a condition toutefois qu’il soit un minimum présent au tel quand on ne se voit pas.
        Il a compris ce besoin d’être rassurée et d’avoir des signes.
        Il a conclu la conversation en me disant qu’il viendrait me voir lundi ou mardi, et qu’il allait faire le nécessaire pour mettre de l’ordre dans tout cela, pour ses enfants et pour « nous ».
        Discussion globalement très douce, poser, sereine et positive.
        Sans heurts ni reproches.
        J’ai trouve cela constructif, et rassurant. Ça me donne une perspective et m’encourage a tenir bon, car il garde le cap.

        Quant à vos messages (pour lesquels je vous remercie):
        -il est possible que je m’emballe et négativise, c’est sûrement lié a mon passé..
        Néanmoins c’est aussi mon histoire et mon tempérament en découle : j’ai besoin d’être un peu rassurée.
        -je ne veux pas lui mettre la pression , et du coup je culpabilise. Je sais que lui renvoyer que j’ai de la peine c’est le culpabiliser, mais devais je « jouer un rôle »? J’aime être moi. Je considère qu’on doit prendre quelqu’un comme il est. J’ai vraiment mis les formes et n’ai pas réagi dans l’excès vis a vis de lui (c’est en « interne » que j’ai vécu mon drame !). Je me suis pose la question de lui dire ou pas que j’étais contrariée, mais j’ai choisi de jouer franc jeu. Pas pour le culpabiliser mais pour qu’il sache mon fonctionnement mon ressenti, pour qu’on apprenne a bien se connaître, se comprendre.
        Je m’en veux… C’est vrai aussi , car je ne voulais pas lui mettre la pression.
        Mais je suis heureuse d’avoir pu poser tout cela, et poser mes besoins, sans heurts et en discutant sereinement. Il me paraît important de poser ses besoins des le départ pour éviter de se faire « bouffer » par la suite.
        Les hommes ont trop profité de mon incapacité a me positionner ou a fixer des règles.. Je ne veux plus les laisser totalement libres de tout et leur laisser toujours croire que tout est parfait..
        Peut être que je me trompe ..

        Merci de votre aide!

        • Anashka | 23 novembre 2013

          Je sais que lui renvoyer que j’ai de la peine c’est le culpabiliser, mais devais je « jouer un rôle »

          Non, je ne parle pas de jouer un rôle. Absolument pas. Mais, d’être en accord entre ce que tu dis : ton désir de patience pour lui, la deadline que tu t’es posé, la compréhension et ce que tu fais : respecter TES conditions. Ce ne sont pas les miennes, ni les siennes. Lui renvoyer qu’elles te sont insatisfaisantes, c’est dur pour lui. J’ai le sentiment que tu veux le faire culpabiliser de ne pas être entièrement à toi, tout de suite. Pourquoi pas ? Mais, je ne suis pas certaine que c’est comme cela qu’on construit les bases saines d’une relation de confiance.

          Ton histoire et tes peurs, ce n’est pas TOUT ce qui te constitue. Tu es aussi constitué par tes décisions. Tu es en droit d’aller vers elles. Parler des douleurs passées (pour lesquelles il n’y est pour rien) pour justifier la peur, pourquoi pas, elles sont inscrites. Mais, c’est un travail entre toi et toi. Pas entre lui et toi.

          Entre lui et toi, c’est ce que tu veux de la relation, ce que tu attends. Bref, la liste que nous avons mis en place ensemble.

          Les hommes ont trop profité de mon incapacité a me positionner ou a fixer des règles.. Je ne veux plus les laisser totalement libres de tout et leur laisser toujours croire que tout est parfait..
          Peut être que je me trompe ..

          C’est ce qui me gène, cette généralité. Il n’est pas « les » hommes, encore moins « tes exs ». Il est lui, avec un parcours individuel dans un cadre particulier.
          Les règles, tu les as posée. La première, c’est le week-end, la seconde ce sont les nouvelles. (quelle quantité minimum ?). Mais prends le temps qu’il y trouve sont rythme aussi. Parce que ça, c’est sa règle, avoir le temps. Les textos d’amour, tu ne peux pas les forcer, à moins que tu tiennes à avoir des mensonges.

          Bref, il prend le temps de te tel. J’en revient à ma première analyse. Il lui fait du temps, reste sur tes objectifs factuels. Tant qu’ils sont remplis GO, s’ils ne sont pas remplis tu lui en parles. Mais n’en rajoute pas, plus il en fait. Sinon, il va te sortir le fameux « je ne suis pas à la hauteur pour te rendre heureuse » qui sous-entend « tu m’en demandes trop ».

          • sahteen | 24 novembre 2013

            Bonjour les filles, et Anashka,
            En réponse à tes conseils, je suis effectivement d’accord avec ce que tu me dis ci-dessus.

            Certes, j’ai fixé une deadline moi-même et dois m’y tenir. Ma deadline, c’était d’avoir un ou deux mois pour être officielle, deux ou trois pour rencontrer ses enfants officiellement aussi. Mais par contre, je souhaitais tout de même « avancer » et avoir une relation digne de ce nom, avoir des nouvelles, le voir régulièrement.

            En effet, il n’est pas mes ex ou « les hommes » car chacun a son expèrience, son ressenti, ses reactions, ses névroses (je crois savoir qu’il a été éduqué avec distance et froideur par ses parents).

            En effet aussi, j’ai un truc à régler avec moi-même aussi car j’ai mes propres névroses, sur lesquelles je travaille, mais que je me trainerai, comme nous tous/toutes toute ma vie, et avec lesquelles il faut bien faire.

            J’avais lu/vu quelque part qu’on ne peut réellement s’accorder avec quelqu’un dont les névroses s’accordent aux nôtres. En gros nos besoins, nos frustrations, doivent pouvoir se compléter, se compenser… et non s’alimenter, dans une relation.

            Donc, il n’est pas responsable de mon passé, et je tâche de le traiter comme un individu nouveau plus que comme le représentant d’une classe d’individus… c’est d’ailleurs ce qui me vaut toute cette réflexion !
            Je veux bien aller à son rythme, et nous en avons parlé lors de notre derniere conversation téléphonique jeudi après-midi : m’adapter et être patiente, oui, mais s’il m’aide à être patiente. Je lui ai exprimé alors clairement mon besoin d’avoir des nouvelles, puisqu’il nous est actuellement impossible de nous voir le week-end ou même assez régulièrement. Cela s’est fait dans le cadre d’une conversation posée et douce, où il a montré de la compréhension vis à vis de moi, et où il a pu lui aussi exprimer son désarroi face à une situation qui le bouleverse, car il ne la contrôle plus (le fait que ses enfants soient en permanence avec lui).
            Le message était clair : « je peux être patiente, mais aide-moi », c’est important pour moi d’avoir un message de temps à autre (et je ne parle pas de messages d’amour, car je ne lui demande pas de me faire rêver ou de me mentir, mais juste d’être « là »), et un appel le soir, comme nous en avions d’ailleurs pris l’habitude au départ (il avait pris cette habitude avant même que j’exprime ce besoin !).
            Nous en étions restés sur le fait qu’il devait parler avec son ex vendredi, faire le point sur les gardes, afin de NOUS libérer du temps et de pouvoir se concentrer sur notre relation (et je ne lui ai pas demandé de me dire ça, il l’a fait de lui même).
            Je n’aime pas mendier, demander, exiger, … ni attendre. J’ai une certaine fierté, et essayer d’amener les hommes ou les gens en général à qch qu’ils ne ressentent pas profondément ne mène jamais à qch de vrai et de durable. Je me suis assez plantée, maintenant j’aime que les choses soient spontanées et voulues.
            Par contre, je tiens aussi à faire part de mes ressentis et de mes besoins , car ils existent, et que c’est mon droit, il me semble, de les exprimer – tant que ce n’est pas dans le drame, les reproches, les larmes, les menaces, le chantage. Je pense qu’on a le droit d’être soi, peut-être même l’obligation. Ca évite des malentendus, ou des déconvenues futures. Bref, il me semble que de dire clairement ce que l’on espère ou ce dont on a besoin, en demandant à l’autre si cela lui convient et si c’est possible pour lui, c’est arriver à se respecter soi-même, se faire aimer telle qu’on est, et le respecter lui aussi (car on ne l’oblige en rien !).

            Après cette conversation de jeudi, j’étais remotivée.

            Quelle n’est pas ma peine aujourd’hui.

            Je n’ai plus aucune nouvelle depuis vendredi 14h, les filles !
            J’ai eu un seul sms ce jour-là me disant « Hola ! Mon fils est malade aujourd’hui, le week end s’annonce bien. Biz à ce soir! »

            J’attends toujours l’appel de « ce soir », à savoir vendredi soir.

            Comme je suis perdue, que je ne souhaite pas lui courir après, que je ne veux pas le bousculer, que je le respecte, que je suis aussi plutôt fière et qu’il est donc finalement hors de question que je passe mon temps à lui courir après, et comme il a dit lui-même « à ce soir », et exprimé la veille la volonté de répondre à mon besoin d’avoir de ses nouvelles, je me dis que c’est à lui de me contacter… et je ne bouge pas depuis.
            Première question : pensez-vous que je me trompe en le laissant venir et faire?

            Je suis dans un sâle état moral, je dois dire, car je me pose tout un tas de questions, et car je ne comprends pas…
            Comment peut-il me dire jeudi soir qu’il va nous libérer du temps et qu’il comprend mon besoin d’avoir des nouvelles, et ensuite me laisser sans nouvelles plus de 48h (pas un sms, rien!).
            Pourquoi les mots et les actes ne coincident pas?
            Pourquoi ce soudain silence? aurait-il finalement réalisé qu’il ne veut rien avec moi ? ou bien est-il si débordé qu’il n’a même pas la possibilité de me faire un simple sms discretement au moins pour montrer qu’il est toujours là ?

            Dans mes moments plus positifs, je me dis que peut-être qu’il me teste, qu’il attend de voir si moi, je vais resurgir, le contacter… peut-être qu’il a peur que je le quitte ou peur de se planter – il avait exprimé cette peur lors de notre nuit ensemble. Mais pourquoi ce serait à moi de le contacter? Pourquoi aurait-il peur alors que je me suis montrée toujours présente et rassurante? Pourquoi ne fait il pas l’effort qu’il s’est promis de faire en me donnant des nouvelles régulières ?
            Deuxième question (si on est dans cette optique) : dois-je le contacter moi-même, et si oui, sur quel ton? Il me semble que si je fais un message on ne peut plus « anodin » sans aucune référence à son silence, je fais « comme si » cela ne me touchait pas, et je rentre dans son jeu, son rythme , et ses règles à lui… il pourra être satisfait que je ne lui dise rien quand il « déconne »… et c’est la porte ouverte à tout. Et en même temps, lui faire un message référant à son silence de 3 jours, ce serait à nouveau le bousculer et aller « contre lui »…
            Dois je continuer de m’adapter à son rythme, qui ne me convient pas et me fait souffrir (car je ne me sens pas respectée à ce stade), ou bien dois je remettre en avant mon propre sentiment (de ne pas être respectée / entendue) en faisant allusion à son silence ?

            Je n’ai pas répondu, pas écrit, pas fait quoique ce soit car de toute maniere, je ne sais pas quel ton adopter.

            Je me dis qu’au fond, il n’est pas vraiment attaché à moi, que la relation lui fait peur, qu’il veut certainement y aller lentement, peut-être même qu’il ne veut plus y aller du tout… Peut-être aussi qu’il m’aime bien et se dit que y’a peut-être qch à faire avec moi, sans être plus convaincu que cela… mais il me garde sous le coude, au cas où (enfin bon… aujourd’hui, il n’a pas non plus l’attitude d’un gars qui me garde sous le coude !).

            Je me dis qu’un homme/ une personne qui a envie qu’une relation marche, un minimum, même s’il/elle a peur de se planter, même s’il/elle n’a aucune garantie, même s’il/elle a des soucis, même s’il/elle n’est pas encore amoureux, il/elle prend la peine de faire un sms de temps à autre ou d’appeler…

            Enfin, comment peut-il, alors que jeudi soir je lui exprimais gentiment mon besoin d’avoir de ses nouvelles, me laisser sans nouvelles depuis ce sms merdique de vendredi 14h ?

            Je dramatise peut-être… ou je suis peut-être très réaliste.

            Je sais que vous allez me répondre qu’il n’est peut-être pas prêt et veut aller à son rythme… et oui, il en a le droit ! Mais n’ai je pas le droit, moi, à un peu plus de respect et d’attention que cela? (surtout après avoir clairement exprimé mes besoins).
            Il a aussi le droit de ne me considérer que comme une simple petite copine pour prendre du bon temps, sans penser projets/relation durable etc… encore faudrait-il qu’il l’exprime en ces termes…car ce n’est pas ce qu’il laisse entendre quand on se voit ou se parle…

            Son attitude n’est-elle pas au final très égoiste de sa part? ou suis-je moi-même égoiste?

            Bon… je continue de ne pas bouger… j’attends vos avis !

            Et pour info… il est toujours inscrit sur le site de rencontres où l’on s’est rencontrés alors qu’il devait s’enlever (c’est en tout ce qu’il disait…pas ce que je lui ai demandé!).
            Et pour deuxieme info… je ne sais pas si c’est important… mais il avait trompé son ex « deux ou trois fois »…
            (et si on s’etait carrément trompées sur ce type, qui ne serait qu’un séducteur et un beau parleur, et qui se garderait quelques conquetes sous la main pour le fun… ou histoire de… un jour, pourquoi pas, quand il en aura envie, retrouver une relation… mais quand il en aura envie quoi !).

            Je deviens dingo… :-)

  • sahteen | 21 novembre 2013

    Merci Gé de ton soutien,
    Je suis complètement « out » aujourd’hui, à fleur de peau. Je tache de faire mes heures au boulot, et puis, je couperai tout quelques jours dès ce soir.
    Ca sent de plus en plus mauvais, je n’ai aucune nouvelle du tout aujourd’hui. Il est supposé appeler cet après-midi. Je pense qu’il sait qu’il m’a blessée/déçue, qu’il est mal à l’aise, et qu’il culpabilise (il culpabilisait déjà mardi de ne pas être suffisamment investi). Ce sera surement le classique « je ne suis pas en mesure de t’apporter ce que tu attends / je ne suis pas prêt / je ne veux pas te faire de mal ».
    Je m’y prépare…
    Bonne journée les filles !

  • Caroline | 21 novembre 2013

    salut Anashka
    Merci pour ta clairvoyance et tes sages conseils. Je voudrais avoir ton avis sur mon histoire. J’ai rencontré Boris il y a maintenant 4 mois sur mon lieu de travail. Il se trouve que nous avons passé 2 mois et demi ensemble au travail mais en province donc pas dans le quotidien de la vie sur Paris. Il était en train de se séparer de sa copine. super relation pas de reproches, chacun fait sa vie mais en même temps on se retrouve tous les soirs. On ne parle pas de nos histoires perso, on profite. Puis retour sur Paris et là les problèmes commencent: je me sépare de mon compagnon actuel (9ans de vie commune) et lui est un peu plus distant son ex habitant encore chez lui car pas de boulot et pas d’argent. Il me dit que rien n’a changé entre nous, qu’il veut être correct avec son ex qui va partir travailler à l’étranger 10 jours plus tard. On discute et ça s’arrange. Puis je pars trois semaines à l’étranger pour le boulot. Et là on communique par mail. Une fois c’est lui qui m’écris, une fois c’est moi, normal, quoi. Je rentre. Je le vois le soir même avec des potes communs, il officialise la relation, me dit que je lui ai beaucoup manqué, me propose de venir le voir sur son prochain projet à l’étranger. Je suis sur un petit nuage. Et puis il commence à me parler de son ex pour qui il s’inquiète, qu’il ne sais pas ce qu’il ressent pour elle. Ne travaillant pas je suis un peu plus en demande que d’habitude et je commence à me sentir coincé. J e commence à m’attacher à lui à m’engager et ses interrogations sur son ex me blessent. Je vais le voir pour en parler. Je dis « j’ai besoin que l’on parle de nous » et il me réponds « tu veux qu’on arrête tous les deux ». Et la je réponds oui alors que je voulais surtout discuter et il me dis qu’il ne veut pas s’engager qu’il est un peu perdu. Il me dit qu’on se peut se voir quand même. Je réponds que j’en suis pas sure. Il me propose de rester manger et je décide de partir. 5 minutes après être partie, je lui envoie par texto que je suis triste que ça finisse ainsi (j’envois ce texto parce qu’il m’a posé la question quand on était face à face et j’ai répondu non), il me réponds moi aussi je suis triste. Je suis très triste tout l’après midi. Le lendemain je me dis que j’ai fermé des portes et même si nous deux en coupleça fonctionne pas ça me ferait chier de plus le voir. Je l’appelle pour lui dire. Personne ne décroche. Je laisse donc un message ou je lui dis que c’est un mec super et que je veux au moins pas perdre son amitié. Depuis pas de rappel, pas de texto, le silence quoi. ça fait 5 jours. Qu’est ce que tu en penses? C’est mort. Je comprends pas vraiment ce changement en moins d’une semaine, je suis un peu moi même impatiente, je viens de quitter qqn et je voulais pas reproduire un début d’histoire similaire à ma précédente, à savoir que cette attitude a posé des problèmes dans ma relation passée. Je voulais parler tout de suite et assainir la communication. Merci de me donner ton avis.

    • Anashka | 23 novembre 2013

      Disons que vous êtes passé d’une histoire légère (en province) au retour aux réalités. Lui et sa difficulté à se défaire de sa précédente histoire.
      Tu désirais dans un premier temps lui parler des remarques qu’il faisait sur son ex qui te blessait, comme pour dire que tu avais besoin d’avoir la place de petite amie. Et, en même temps, il semblait vouloir prendre plus de temps. Bref, vous arriviez sur quelque chose de compliqué.

      La discussion n’a pas eu lieu comme tu voulais. On dirait que tu as paniqué et que tu as rompu dans la panique (en étant assez dure). Bref, aujourd’hui vous êtes séparé et tu semble regrettez un peu son geste.

      La question est : que veux-tu, maintenant ? Reprendre ? Le zapper ? Garder un lien ? Pourquoi faire ?

      • Caroline | 23 novembre 2013

        effectivement j’ai paniqué. Je sors d’une histoire de 9 ans qui a commencé comme ça. Il quittait une femme présente. Trop présente. Après 6 mois de relation avec lui il m’a trompé avec elle, je l’ai découvert et ensuite j’ai vécu une année difficile: j’ai forcé les retrouvailles (lui me dit maintenant qu’il m’avait choisi) posé un ultimatum, il a continué une relation double pendant un an, donc mensonges, interventions de cette ex dans ma vie, coups de fil délicats, insultes et intrusions physiques sans que lui il n’arrive à se positionner, à poser des limites. Et maintenant que c’est une histoire qui se termine, je sais que cette base de rapports et de communications ne nous a jamais quitter. On a fait pourtant beaucoup de choses pour trouver la solution ( notamment aller voir un psy ensemble). Je ne désire pas une séparation, je voulais poser des bases saines et tout s’est emballé. J’aimais bien cette relation légère, je voulais juste lui expliquer certaines blessures auxquelles il faut faire attention. Je sors d’une histoire aussi, je le comprends complètement. Je sais que ça peut être lourd pour lui. Je ne sais pas quoi faire. Attendre de ces nouvelles? si il avait envie de me contacter, il l’aurait déjà fait, non? Comment rectifier le tir?

        • Anashka | 23 novembre 2013

          Tu peux toujours le relancer avec « Ecoute, j’aimerai te parler de quelque chose, est-ce que tu serais dispo dans la semaine ? »

          Et, tu lui dis ça. Que tu t’es emballé, parce que tu as eu peur, parce que tu as vécu cette histoire passée. Qu’en même temps tu le comprends, tu comprends son besoin de temps. Mais, que tu as besoin de ne rien entendre sur son ex, ou d’être rassuré quant à ce que vous vivez. Qu’il ne s’agit pas de promesses ou de construire immédiatement, mais simplement de rester bienveillant l’un pour l’autre et de ne pas bloquer l’évolution des choses si évolution, il doit y avoir.

          Et, tu lui demandes si ça lui plairait de reprendre sous cette forme là.

          Tout simplement. Il dira peut-être non. Mais, au moins, vous serez séparé pour de bonnes raisons, avec les choses mises à plat.

          • Caroline | 23 novembre 2013

            C’est étrange, je pensais que tu me conseillerais de ne pas le contacter. Je lis pas mal de tes conseils sur d’autres histoires et j’avais l’impression que quand un homme ne veut pas s’engager, il vaut mieux lui laisser du temps pour se décider et donc attendre qu’il se manifeste. Mais là en gros c’est moi qui ai merdé? Donc c’est à moi à m’expliquer? c’est ça?

          • Anashka | 24 novembre 2013

            Ce n’est pas exactement « un homme qui ne veut pas s’engager », mais une rupture arrivée trop vite parce que (tu n’as pas merdé mais) tu as paniqué. Ce n’est pas grave, ça arrive. Mais, c’est à toi de reformuler ce qu’il s’est passé dans sa tête. Tu peux te buter à du définitif de la rupture ou pas. Mais, au moins, vous saurez au clair sur les raisons qui y amènent.

          • Caroline | 26 novembre 2013

            salut Anashka
            voilà des nouvelles. J’ai rappelé Boris dimanche et il m’a proposé que l’on se voit ce soir. On devait se faire un cinéma. Il m’envoie ce matin un texto avec ces dispos. Et cet aprem il m’appelle pour me dire qu’il se sent pas très bien et voudrait reporter à demain soir. J’ai pas vraiment eu le temps de lui expliquer comment j’avais vécu notre dernière rencontre et de me mettre les choses au clair. Ce rdv est donc important pour moi. Lorsqu’il m’a appelé je ne savais pas trop si j’étais libre, j’attendais des nouvelles de mon rdv du lendemain qui est malade. Il a insisté pour que je le tienne au courant pour le lendemain. Au final je suis dispo. Mais je me demande si je dois répondre présente si facilement ou me faire un peu attendre. En même temps il est bien capable de me dire qu’il a pris un autre rdv n’ayant pas de mes nouvelles. Je sais que demain c’est proche, et j’ai envie de le voir mais le lendemain on bosse tout les deux donc soirée sans excès a priori. Je sais que vendredi c’est un peu plus loin, je serai dispo un peu plus tard dans la soirée car je bosse mais le lendemain c’est le week end, donc moins d’horaires et c’est moi qui fixe les règles. Dis moi ce que tu en penses? Est ce encore trop tôt pour le chaud et le froid?

          • Anashka | 28 novembre 2013

            Je ne pense pas que la « jouer difficile » soit pertinent. L’idéal est de lui dire que tu es (a priori) dispo les deux soirs et que c’est comme il veut. L’idée, pour le moment, c’est de vous voir, de voir ce qu’il reste de cette relation.

          • Caroline | 28 novembre 2013

            Salut Anashka
            n’ayant pas de tes nouvelles, j’en suis arrivée aux même conclusions que toi. Donc on s’est vu hier. C’était très chouette. Quand on s’est retrouvé devant le cinéma, ça a été deux bises un peu gênées genre qu’est ce qu’on doit faire. Après le ciné, il m’a proposé d’aller manger un bout. Et là on a beaucoup discuté.A un moment je lui ai dit que j’étais contente de le voir, il m’a répondu moi aussi et je lui ai expliqué que j’avais paniqué, et mes sentiments en ce qui concerne les ex. Il m’a répété qu’il ne voulait pas s’engager, et entre autre qu’il trouvait étranges les séparations et la facilité avec laquelle on se retrouve éloigné de la personne avec qui on partageait tant. Je lui ai pris sa main et lui ai dit que je comprenais. Après chacun est rentré chez soi. Il m’a quand même proposé de se voir la semaine prochaine et on s’est fait un baiser pour se dire aurevoir. Et on verra bien la suite… Qu’es ce que tu en penses? J’ai pas eu la possibilité et peut être le courage de lui exprimer clairement que je voulais continuer qqc avec lui mais les actes ont suffi, non?!?

          • Anashka | 29 novembre 2013

            Disons que le baiser et le moment passé ensemble exprime quelque chose de votre relation : elle peut recommencer, mais doucement et sans la question d’engagement. (Pas pendant un moment en tout cas).

  • Eminie | 22 novembre 2013

    Quelques nouvelles:
    Il m’a finalement contactée spontanément peu après. Un échange de sms sympa a suivi… puis silence deux jours, avec toujours le projet de venir m’aider pour le vélo. Mais aucune prise de date pour ça…
    Aujourd’hui, à 16H30, sms: il me demande si je fais un ciné ce soir.
    Je réponds dès que j’en ai connaissance, vers 17 h, puis nous nous téléphonons: il comptais aller à 18h30, mais je ne peux pas (trajet), moi je propose le même film à 21 h, mais il ne veut pas se coucher tard.
    Il m’annonce que demain sa journée est chargée.
    Puis me dit qu’il m’appellera dans la semaine …..
    J’ai dit OK, mais je commence à en avoir assez….. Pas pressé qu’on se voit!!!

    Je crois que je vais cesser de lui répondre ….. qu’en penses-tu?
    Cela vaut-il la peine de lui laisser encore une chance????
    Que cherche-t-il?????
    Pourquoi m’avoir relancée? Et ces sms à double sens?
    Je ne comprends vraiment pas ce mec.

    • sahteen | 22 novembre 2013

      On a toujours du mal à les comprendre… nos fonctionnements sont décidément souvent différents..
      En effet, il n’est pas pressé… Alors j’ai bien envie de te renvoyer la balle / le conseil que tu m’as donné , à moi… le laisser venir, et ne pas le culpabiliser en lui faisant un quelconque reproche… laisse faire.
      Moi, j’en suis là… c’est pas agreable mais que faire? On ne peut pas savoir où cela va mener… soit on reste, on patiente… soit on plante et on passe à autre chose.
      Faut qu’on soit fortes !
      Bizzz

      • Eminie | 22 novembre 2013

        Mmm… ce n’est pas la même situation… avec le tien, il y a déjà une relation, qui dure …. il s’est un peu engagé, en paroles et il a exprimé le souhait de te voir plus et mieux.. Et sa situation est réellement difficile à gérer…..
        Le mien, il m’a déjà lâchée une fois pour une autre, nous n’avons jamais fait l’amour, il revient vers moi sans doute parce que son coup de foudre n’a pas marché… mais ça fait dix jours maintenant qu’on en est encore au stade des intentions (réparation vélo ou ciné) …. aucune proposition de date … emploi du temps bourré, pas de place avant la semaine prochaine, et là encore aucune date suggérée ….. le ratage semble très probable …. encore ….
        Pourtant, je trouve très positif qu’il ait eu le courage de me re-contacter … après le mail assez musclé que je lui avais envoyé lors de son lâchage (il y a deux mois!!!)….
        Je voulais y voir une marque d’attachement ou d’intérêt, un regret ……
        Mais je n’y comprends plus rien.

      • Anashka | 23 novembre 2013

        Et pour cela, rien de tel que de monter des projets pour SOI et rien que pour SOI, hors des questions amoureuses !
        Tu as jeté un oeil à la « bucket list », il fait parti des articles en page d’accueil.

    • Anashka | 23 novembre 2013

      Tu lui plais bien, mais il ne ressent pas d’urgence à se voir. Et pourquoi pas ? Il n’est peut-être pas amoureux (et ce serait justifié, vous n’avez pas de relations actuellement). Vous êtes aux prises d’une mauvaise organisation, c’est tout.

      Lors de son prochain sms, tente COUTE que COUTE d’avoir une date. S’il ne peut pas aux dates proposés, tu lui dis sur le ton de l’humour « bon prends ton agenda, tu regardes un temps de dispo et à ce moment là, on va prendre un café ^^ ».

      Au pire, s’il botte en touche. Tu NEXT.

      Reste que j’ai l’impression que tu t’emballes beaucoup sur cette histoire…

      • Eminie | 23 novembre 2013

        Je m’emballe beaucoup trop sur cette histoire: peut-être, mais je suis comme Sahteen, c’est TRES TRES rare qu’un homme me plaise VRAIMENT (et c’était le cas).
        Alors quand ça se produit, j’ai tendance à vouloir que ça marche….
        Ce problème d’organisation, il s’est produit déjà trop souvent, avec lui.
        Ce qui me fâche aussi , c’est qu’il finit toujours par « je te rappelle », sans donner de date, ni me demander quand je suis libre, comme si je pouvais être à sa disposition.
        Je lui ai rappelé (je lui avais déjà dit en septembre) au téléphone la semaine dernière que j’avais besoin de m’organiser (oui, j’ai plein d’activités et je n’attends pas après lui).
        Une forte attirance n’est pas un gage de réussite: j’ai aussi besoin qu’un homme soit cohérent et fiable, mais cela ne se voit pas forcément tout de suite. Et, je commence à sérieusement douter de lui à ce niveau.
        Je vais faire comme tu dis et si il esquive encore, ce sera vraiment sans regrets.
        Quant à nexter, je m’en occupe déjà depuis longtemps!!! Je rencontre d’autres hommes, mais comme d’hab, ils ne me plaisent pas assez….
        Et j’ai des activités des copains et copines …. pas question d’attendre mon salut d’un homme ….. en attendant de rencontrer quelqu’un avec qui ça colle, je vis!
        C’est triste quand même d’arriver à mon âge (plus de cinquante ans), en pleine forme physique et mentale et de manger mes nouilles …. seule le plus souvent.

        • Anashka | 24 novembre 2013

          Quand on désire plutôt vivre à deux, c’est toujours un peu triste, non ? Pas qu’une question d’âge…

          • Eminie | 24 novembre 2013

            Oui, c’est toujours triste d’être seule quand on voudrait partager.

            Mais plus le temps passe, plus le futur rétrécit.

            Même si je vis très bien seule (activités variées, copains, copines), le manque de tendresse et de partage produit davantage d’impatience que si j’étais plus jeune.

            Petites nouvelles: sms spontanés ce week end, mais nouvel échec ce soir dans une tentative d’aller au ciné (pas de film qui nous intéressait)…; Le positif, c’est qu’il a essayé de me voir.

            Quel suspense, hein!!!
            Eminie parviendra-t-elle à revoir son lâcheur d’il y a deux mois?
            Si oui, saura-t-elle pourquoi il l’a recontactée?
            Leur histoire a-t-elle une chance de repartir?
            Comment et pourquoi le coup de foudre a-t-il échoué avec la nana dudit lâcheur?

            Ne ratez pas le nouvel épisode de cette semaine!
            (ça commence à m’amuser!!)

          • Anashka | 25 novembre 2013

            Je te suis, je te lis. Est-ce que je peux faire quelque chose ?

  • sahteen | 22 novembre 2013

    Coucou,
    Alors j’ai pas suivi ton histoire, donc merci pour le recap. Et me concernant idem… tu sais ça fait trois semaines que je connais mon gars… donc c’est pas encore une relation posée/établie ou « qui dure »…
    Par contre, il garde le cap quand on arrive à se parler, en disant à chaque fois qu’il regrette de ne pas pouvoir s’investir davantage dans notre relation et en émettant le souhait de me revoir, et d’avancer ensemble.
    Malgré cela, il ne donne guère de nouvelles (je ne l’ai pas eu au tel ce soir encore, et il n’a pas répondu à un message que je lui ai envoyé hier soir pour lui dire que j’etais contente d’avoir pu parler avec lui, et que j’espère qu’on pourra un jour se faire ce week-end ensemble qu’on a du annuler, et que je pense fort à lui et le soutiens…).
    Je suis pas forcément dans mon assiette, mais je me raccroche à ce qu’il m’a dit… et m’oblige à être patiente, et à ne pas trop me poser de questions. Je me dis « bon allez on verra bien… il veut continuer… continuons… » en espérant que cela evoluera un jour car c’est difficile…
    Pour le tien, il semble évident qu’il a du mal à passer le cap, mais pourquoi? indisponibilité? pas prêt? dans le doute? J’ai plutot l’impression qu’il a envie d’essayer avec toi mais qu’il n’est pas pressé, en effet, et peut être qu’il n’est pas sûr non plus…mais il te recontacte pour te garder sous la main au cas où. J’ai un ex qui me fait ça depuis des mois (que j’ai d’ailleurs dû congédier ce soir en annonçant que j’avais rencontré quelqu’un avec qui je souhaite que cela fonctionne…).
    Je me trompe peut-être sur le tien mais c’est ce que cela laisse paraitre… une incertitude dont je ne connais pas la cause.
    A ta place, je prendrais du recul, et laisserais venir. La solution est la meme dans nos deux situations… des que les situations sont difficiles, je crois que de chercher à forcer les choses ne produit que le contraire de ce que l’on attend. Ca leur fait peur…
    On doit essayer de vivre par et pour nous-mêmes avant tout… et ne pas voir des signes positifs OU négatifs de partout. Patienter…quelques temps..
    Essaye de ne pas le relancer, peut-être… prends des distances, ça va peut etre le reveiller..
    Bizz

  • aline | 24 novembre 2013

    Bonjour ,
    Merci pour ces articles super intéressants.
    J’ai besoin d’un conseil .
    Ca fait des années que je connais qlq1 ; c’est mon ami en principe , on été jamais ensemble mais on été toujours très proches .
    La vie a fait qu’on vit dans deux pays diffirents , qu’on sort avec d’autres personnes chaqun de son coté .
    On s’est toujours dit qu’il ya qlq chose de tres fort entre nous deux , mais que le destin nous a pas trop aidé ! peut etre que si on été dans le meme pays et qu’il ya pas eu de distance .ca pourrait etre une belle histoire.
    Aprés qlq années , on se retrouve dans le pays , célibataire chaqu’un . mais il me rend folle , il est me dit rien /il propose rien.
    Il est gentil , attentionné mais sans plus , il me regarde avec des yeux d amour mais en mm temps ca me frustre , je sais a quoi il pense .
    On voit rarement , il m envoie des messages pour me dire comment je vais et prendre de mes nouvelles quand je disparais. J’aime pas cette situation j’ai l impression qu’il joue avec moi .Peut etre qu’il sait pas ce qu’il veut ? je comprends pas . J’ai coupé contact a maintes reprises mais il vient vers moi sous la carapaces d’amitié ..pour me dire qu’il toujours la pour moi .C’est un manipulateur je pense ..bref je suis perdue

    • Anashka | 25 novembre 2013

      Tu lui as dit tout ça ? Que tu avais l’impression qu’il jouait avec toi, car vous aviez toujours parlé d’une jolie histoire si vous étiez dans la même ville et que là, il semble à peine chercher à te voir.

      Est-ce que tu lui as montré des signes d’intérêts ?

  • Sahteen | 25 novembre 2013

    Salut À toutes!
    Et bien… C’était juste pour vous donner les NeWs … Il n’y en a en fait aucune!! Je n’ai plus eu ni SMS ni appel depuis le bref message de vendredi…
    On en est là.
    Je pense qu’il y avait finalement anguille sous roche.. Soit une véritable incertitude de sa part, soit une autre conquête en cours…
    Comme quoi les mots / les actes, ça fait bien deux.
    Pour ma part je ne me fie qu’aux actes..
    Et à mon intuition.. Ma petite voix qui me soufflait que quelque chose n’allait pas, malgré le discours positif qu’il tenait.
    Il n’est pas le premier à vouloir faire les choses bien et se montrer parfaitement désireux d’avancer, sans pour autant en faire autant.
    Il va falloir recoller les morceaux, une Nième fois.
    Et toujours réfléchir à ce qui a pu m’amener à rencontrer et m’intéresser à quelqu’un qui finalement ne m’a pas apporté grand chose…
    Parce que ça reste la chose la plus incompréhensible dans ma vie: cette manière de choisir et me lancée systématiquement avec des gars qui n’iront jamais au bout!
    Hauts les cœurs!

    • Anashka | 25 novembre 2013

      Avant de NEXTER, parles-en avec lui.

      48h sans nouvelles, il peut y avoir une multitudes de choses qui ne te concernent pas là-dedans. La personne la mieux placée pour te dire de quoi il en retourne, c’est lui.

      • sahteen | 30 novembre 2013

        Bonjour !
        Et bien il n’a jamais redonné de nouvelles… je lui ai fait un sms le lundi pour essayer de voir s’il allait au moins répondre, prendre ses responsabilités, même me quitter en bonne et dûe forme. Je lui ai écrit « Nous devions nous voir ce soir, mais étant donné que je n’ai plus de nouvelles de 3 jours, je suppose que la situation est trop compliquée pour toi ».
        Aucune réponse de sa part.
        Le lendemain, je l’ai trouvé sur le site de rencontres où nous nous étions rencontrés… il avait changé ses photos, et était en ligne (pour quelqu’un qui manque de temps… hum… !). De là, je lui ai fait un message pour le moins franc, dans lequel je lui ai dit ma manière de penser par rapport à sa lacheté, et je lui ai souhaité de faire de belles rencontres puisqu’il repartait de toute évidence à la chasse sans m’avoir réellement quittée au préalable.
        Il n’a jamais répondu.
        Cette attitude est incompréhensible, mais ce n’est pas la première fois qu’un homme agit ainsi avec moi… et ce sont les aléas de ces rencontres « du net »… Trop de sollicitations… trop de facilité… On est zappée en moins de deux.
        Depuis, je suis arrêtée, je prends des cachets pour m’aider à gérer mes émotions, et je suis très fatiguée…
        Biz à toutes

        • Anashka | 30 novembre 2013

          Comment tu vas ?

          Il est clair que les rencontres du net ce jouent autrement. Il faut beaucoup plus de temps pour que la relation prenne une autre direction que l’aventure. Généralement, beaucoup d’hommes fonctionnent au multi-targetting. Je le recommande aussi pour les femmes ;)

          • sahteen | 30 novembre 2013

            Ce n’est pas la grande forme… j’ai du mal à encaisser… je ne comprends pas pourquoi les hommes disent le contraire de ce qu’ils font ou ont l’intention de faire. Ou bien ils le pensent sur le coup, et ne le pensent plus après… Mais il n’etait pas obligé de me dire tout ce qu’il m’a dit…
            Ce n’est pas la premiere fois, donc je ne suis pas étonnée…
            Le pire est d’avoir été traitée ainsi : sans nouvelles, sans rupture, rien… comme si je lui avais manqué de respect ou fait du mal. Le comble de la lâcheté quand même ! Pour un mec qui se prétendait sensible et sèrieux, pffff !!
            Et oui je ne voulais plus rencontrer personne via les sites car cela ne me correspond pas… et que l’on est toujours « un produit de consommation parmi d’autres »… il était le dernier que j’avais croisé avant de désactiver ma fiche !
            Je pense qu’il faut utiliser les sites pour s’amuser, s’occuper, se changer les idées, why not… mais ne rien en attendre.
            Je pense qu’il a c ontinué d’aller sur le site, eu d’autres opportunités, fait d’autres rencontres, et finalement trouvé plus intéressant que moi…
            Enfin bon… il verra bien sur le long terme à quoi cela l’amène.

          • Anashka | 1 décembre 2013

            Pas « les » hommes. « Cet » homme. Même plus « cet homme, dans cette situation ». On ne peut pas généralisé une expérience à tout un sexe. :)
            Peut-être qu’il avait envie de te dire tout ça parce qu’il sentait que c’était ce que tu voulais entendre… Et par la suite, il ne s’est pas senti à la hauteur.

            Il est certain que le silence est douloureux et que les sites de rencontre ne sont pas LE lieu de la rencontre amoureuse. Trop de choix, probablement.

          • sahteen | 1 décembre 2013

            Salut Ana
            Je n’arrive pas à répondre à ta réponse, donc je réponds sur la précédente.
            Oui en effet il ne faut pas généraliser, cela dit, ce n’est pas la premiere fois que je vis ce genre de situation… je l’ai meme vécu deja plusieurs fois.
            Tu n’as pas tort par rapport au fait qu’il m’a dit ce que je voulais entendre… mais tu vois, à 3 reprises, je lui ai proposé de prendre du recul, s’il avait besoin de temps etc… sans le faire dans le drame ou la menace d’ailleurs mais de maniere tres posée et soft… Il a refusé à chaque fois. Il se montrait tres tres motivé par ailleurs… tres enthousiaste. Il se dévoilait de lui meme sur ce qu’il ressentait, sans que je commence à le faire… ce n’etait pas une réponse à des paroles émanant de moi (il y a bien longtemps que je ne dis plus rien, en tout cas pas la premiere !). L’idée du week end, c’était de lui aussi…je lui ai proposé mais c’est lui qui a voulu partir là tout de suite, ce week end là… bref… c’est incompréhensible.
            Pour moi, il a paniqué et/ou il a rencontré quelqu’un d’autre (les sites…!!).
            Reste qu’il aurait pu avoir la décence de me quitter, de me prévenir… plutot que de m’ignorer comme une malpropre.
            Biz à toutes

          • Anashka | 1 décembre 2013

            Ce n’est pas parce qu’on ne formule pas de demande explicite, que tout notre corps/ attitude ne demande pas plus de « sérieux ». Tu le disais, ça te stressait et t’angoissait. Il suffisait que tu lui plaise pour qu’il est envie de t’aimer, de te rassurer et de te « sauver »… Donc, il fait des promesses, il voit tes yeux pétiller. Il est heureux de te rendre heureux.

            Et vient le moment où il faut assumer. Ou il se rend compte de la portée de ses engagements, de leurs signification. Et, il pense que ça va vite, trop vite.

            Bien sûr, il y a un manque de recul, un emballement de petit garçon de sa part… Mais, cette attente, ces projections sur l’amour et le sérieux peuvent déclencher aussi un peu cet emballement.

            Tu vois, le lien entre ces situations, ce n’est pas leur sexe (puisque l’échantillon est trop faible pour dire que par expérience TOUS les hommes sont lâches et qu’il est donc lâche parce qu’il est un homme), mais toi. Sans se culpabilisé (ça ne sert à rien et tout le monde passe par des remises en question) qu’est-ce qui fait lien commun entre ces histoires ? quelles sont tes attentes ? Vision de la relation ?

            L’avantage, si ça tient (un peu) de toi, c’est que tu peux y changer quelque chose. Si c’était une tare inhérente aux hommes, il n’y aurait jamais d’histoire d’amour pour personne et aucun espoir :)

          • sahteen | 1 décembre 2013

            En réponse à ton dernier message Ana.
            Oui je sais bien que le problème vient de moi, de ma vision de la relation, de ce que j’en attends (quand j’accroche avec un gars – ce qui reste rare !), et que forcément, inconsciemment, je leur communique cette envie d’avancer et ça leur met la pression. Sans rien dire.
            Hélas, non, je n’y changerai rien… j’ai travaillé des années là dessus, en vain. C’est moi, je suis comme ça. Donc, oui, je culpabilise,puisque à force je reproduis systematiquement les memes schémas.
            Soit je n’accroche pas plus que cela, et ils me courent après… et je mène la barque.
            Soit j’accroche, et je perds mes moyens, je dois leur faire sentir quelque part que j’attends plus, que « j’attends » tout court, parce que j’en ai ras le bol d’être seule, parce que j’ai 39 ans, que je n’ai rien construit et que j’ai envie de donner et de recevoir maintenant. Et ça pareil, ça fait partie de moi aujourd’hui mais aussi de la maniere dont j’ai été éduquée (esprit famille etc.). Je suis pourtant une femme indépendante avec plein d’activités… mais le fait d’être entière, dévouée, et surtout d’être quelqu’un de stable et de bien, ça leur met la pression.Je ne compte plus les fois où l’on m’a dit « je ne suis pas à la hauteur »…
            Bref voilà , c’est l’impasse…

          • Anashka | 4 décembre 2013

            Non, je ne dis pas que le problème vient de toi. Ce serait non seulement erronée, mais terriblement culpabilisateur. Tu veux que ces histoires-là marchent et tu fais tout pour (même si la méthode n’est pas toujours la bonne). Donc, non, le problème ne vient pas de toi.

            Je dis qu’un autre regard sur l’amour, sur toi et ta relation à l’amour, au couple, aux attentes pourraient apaiser tes relations (ou ton positionnement face à la relation).

            Quand à changer, je fais partie de celles qui pensent qu' »on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve » donc qu’on est en constant changement. En faire d’un lieu de pro-activité ou non, ça, en revanche, ça ne dépend que de nous.

  • Eminie | 25 novembre 2013

    Merci Anashka, pour l’instant, je ne vois pas ce que tu peux faire.
    Ce que tu as dit a été pertinent (ne pas jouer l’ironie: effectivement, il a recommencé à m’envoyer des sms, attendre pour voir si il propose une date: effectivement il a proposé hier soir, sinon, j’en propose une: je vais essayer etc…).
    C’est un peu longuet… mais bon…
    Si ça évolue, j’aurais certainement des choses à te demander!

    • Anashka | 26 novembre 2013

      Hier soir, il t’a proposé pour quand ?

      • Eminie | 26 novembre 2013

        Il m’avait proposé un ciné en fin d’aprem dimanche soir pour le soir même, mais le programme ne présentait pas de film intéressant, sauf un, qu’il avait déjà vu.

        Hier soir, je lui en ai proposé un, qui paraissait très bien: il m’a de suite répondu en me laissant sms, pour me dire qu’il l’avait déjà vu aussi !
        Puis un long message vocal de 3 minutes, quand j’étais dans la voiture, pour me dire tout le bien qu’il pensait du film et me donner de ses nouvelles (il m’avait dit dans son sms qu’il sortait du kiné et je m’étais inquiétée de savoir pourquoi).
        Il a ajouté qu’on essayerait une autre fois (mais toujours sans proposer de date!).

        Je suis donc allée voir mon film seule, et il était effectivement très bien. J’ai envoyé un sms pour le remercier de son avis pertinent.

        Voilà, pour l’instant, c’est tout. Encore ratés!! Et jamais de date posée.
        Comme il est très actif et moi aussi, on va sans doute se rater encore!…..

        Mais il a l’air de vraiment essayer de reprendre contact, tu ne penses pas?
        Peut-être simplement amicalement?

        • Anashka | 28 novembre 2013

          Il est possible que tous les deux, ce soit une histoire d’emploi du temps.
          Avec de l’humour, tu peux toujours l’appeler dans quelques jours et lui dire : « Attends, tu prends ton agenda, maintenant et tu me dis quand tu es dispo. Tel date ? OK, alors tu marques mon prénom et on va boire un coup / manger un bout / aller à une soirée salsa… Tu ne peux annuler sous aucun prétexte. L’invasion de zombie n’est pas tolérée non plus. » Avec sourire, légèreté et tu vois ce que ça donne.

          • Eminie | 28 novembre 2013

            Ca y est: on va au ciné demain soir.
            Ce n’est peut-être qu’amical.
            Mais il me semble plus probable qu’il va essayer de renouer (ou alors je prends mes désirs pour des réalités).

            S’il me fait des avances, je réponds gentiment? S’il est timide, je l’aide?

            J’aimerais qu’il me fasse quelques excuses pour son lâchage d’il y a deux mois: qu’en penses-tu? Ce serait plus sain, non?
            Du genre: « je suis désolé, je ne savais pas comment faire entre vous deux , après j’ai regretté ». S’il ne m’en fait pas, je les réclame?

            Et si on s’embrasse fougueusement, comme « avant »: on dort ensemble si il propose? (moi, j’en aurais peut-être envie, mais est-ce que ce ne serait pas un peu trop rapide au vu de ce qui s’est passé, j’aurais un peu l’impression d’être celle qu’on jette et qui est quand même prête dès le premier geste…. un peu humiliant?).

            Si je pouvais te lire d’ici demain soir!!!
            Mille merci!

          • Anashka | 29 novembre 2013

            Tu risque d’être déçue de ma réponse : ne te poses pas toutes ces questions, vis le moment comme tu le sens au temps T et vois comment ça te vient.
            Si dans la discussion vous tournez autour des excuses, tu peux toujours lui dire qu’elles seraient appréciables, parce que tu étais fâchée. (Avec tes mots, hein).
            Si tu en as envie, mais que tu as le sentiment qu’après tu le regretteras, reportes ton envie à une autre fois. Si tu en as envie et que tu ne le vivras pas comme de « l’humiliation », fonces. J’ai beau relire ce que tu as écris, je ne me souviens pas de comment il t’a « jeté »… Il l’a fait ? Avec des mots ?

            Pour les avances, réponds-y, oui, si tu as envie de reprendre. :)

  • Eminie | 30 novembre 2013

    Bonsoir,

    Je reviens du ciné avec Alain.
    Seule.
    Il a préféré rentrer chez lui ….

    Il était venu dîner à la maison. On est allés ensuite au ciné.

    Tout a été super sympa, cool.
    Aucune allusion sur son « coup de foudre ». Ni sur son lâchage.
    A un moment dans la conversation, au repas, il a parlé de son ex-copine, celle avec laquelle il vivait il y a environ un an. Je ne sais pas pourquoi il en a parlé, c’est venu « comme un cheveu sur la soupe », puis la conversation a continué comme si de rien n’était.
    En fait ils se voient encore, je n’ai pas compris exactement si ils avaient encore des relations sexuelles, peut-être.
    Ce n’est pas très clair pour lui, en tous cas, c’est ce que j’ai compris.

    Toute la soirée, beaucoup de complicité, discussions nourries, humour, pas un moment de flou ou d’ennui.
    Au ciné, proches l’un de l’autre, se touchant du bras, visiblement détendu et heureux d’être là. Beaucoup de petits contacts épaule, bras….. Un peu plus que de l’amitié, mais pas d’avances.

    Il m’a ramenée à la maison. Je lui ai demandé s’il voulait prendre quelque chose. Il a répondu qu’il préférait rentrer. On s’est fait une bise … sur la bouche….

    De retour chez lui, sms « pour me remercier de la bonne soirée » et « bisou ».

    Je suis super bien avec ce mec, qui a vraiment l’air bien avec moi aussi.
    Il m’a plusieurs fois (en septembre) dit qu’il me trouvait belle, donc je dois lui plaire physiquement.
    On est très proche au niveau intellectuel, (c’est rare que je sois si au diapason… )

    Je n’y comprends vraiment rien.

    Un décodeur, vite!!

    C’est pire qu’avant qu’il me re-contacte… Au moins, j’essayais de le nexter, de tourner la page.
    Maintenant, je vais encore me sentir comme un oiseau sur la branche…. Me demander quand il va me rappeler, si oui ou non cette histoire va aboutir.
    Il me plaît trop pour que je ne fasse pas tout ce qui est possible .

    Qu’est-ce qu’il a dans la tête?????????

    • Anashka | 30 novembre 2013

      Il semble pas mal perdu dans sa relation aux femmes. Les balises qu’il pose avec toi (un smack mais sans plus, parler de son ex, être complice) sont plutôt bancales. Il semblerait que tu lui plaises. Mais, savoir ce qu’il veut avec toi, je n’en ai aucune idée. (Il est possible que lui non plus).

      Est-ce qu’il serait possible pour toi de le considérer comme une « option » ?

      • Eminie | 30 novembre 2013

        Oui, c’est ce que je ressens.

        Je n’ai pas voulu prendre les devants: lui prendre la main, prolonger la bise, lui demander de dormir ensemble…. mais il sait très bien que je suis d’accord.
        Je me trouve dans la situation de la fille toute prête pour un homme, que cet homme apprécie, qu’il essaie de voir, mais… il ne fait rien….
        Ce serait à moi de me lancer, je suis presque sûre qu’il ne dirait pas non. Je pense qu’au fond, il ne veut pas prendre la responsabilité d’initier la relation, sans doute parce qu’il ne sait pas ce qu’il veut.
        Mais si je prenais l’initiative, j’aurais quoi? Un plan cul? Une amitié amoureuse sans espoir?

        ça fait drôle d’être là à se faire « refuser », en quelque sorte…

        Les jeux sont inversés: c’est à monsieur de décider, madame attend que monsieur soit décidé….. D’habitude c’est l’inverse….
        J’aurais préféré être à conquérir, mais depuis fin Août, sans le faire exprès, je suis dans la situation inverse: il venait à la plage…. où j’étais de toutes façons…. je n’avais donc qu’à l’attendre… et puis ça a continué, comme il n’était jamais dispo le week end ….. et qu’il ne proposait jamais de date …

        Pas très gratifiant comme situation, surtout quand on sait que les hommes aiment se donner du mal pour avoir une femme…..

        Le voir comme une option? Qu’est-ce que tu veux dire?
        Une relation légère sans espoir? (pas très motivée, je risque trop de tomber vraiment amoureuse)
        Ou bien une possibilité de relation plus prometteuse parmi d’autres que je continuerais à rechercher?
        ça oui, bien sûr…. mais quand je sais que je ne trouve jamais d’homme qui me plaise, ce n’est pas très réjouissant….

        Concrètement, quelle attitude dois-je avoir pour me donner le plus de chances que ça aille dans mon sens?
        Ce matin, en réponse au sien, j’ai envoyé un sms: « oui, c’était sympa de te retrouver, avec ton énergie positive débordante, ton intelligence et ton humour. Bisous » et peu après il a répondu: « oui, c’était très sympa. J’ai moi aussi beaucoup
        apprécié ta compagnie ».

        Je suis perdue…. et tellement déçue!!
        Me recontacter après deux mois de silence, pour si peu…..

        • Anashka | 1 décembre 2013

          Comme une option, c’est ne pas y poser d’espoir particulier.
          Imagine ta vie, toi comme une maison à pièce. Tu as les pièces : boulot/ambition, projet perso, activité, séduction…
          Dans la pièce séduction, ce gars là, ne fait pas parti des dossiers prioritaires. S’il est le seul sur la liste (parce que peu d’hommes te plaisent), peut-être qu’il passe après :
          – augmenter le nombre de rencontres (donc le nombres de mec qui peuvent potentiellement te plaire)
          – apprendre quelques subtilités de séduction pour prendre confiance en toi
          – le futures rencontres.
          Lui, est un dossier que tu peux laisser traîner (et zapper, s’il le faut). En cela, je parle d’option.

          Il ne sait pas ce qu’il veut visiblement et n’offre pas plus de motivation que ça. Plus tu feras d’effort et ton esprit sera concentré sur lui, plus tu te mettras des projections et une pression inutile pour l’avoir. (Et plus ça peut foirer). Ce qui ne veut pas dire que sans pression ça marchera, mais simplement, ça t’impactera moins.

          Avec ce que tu me dis, une aventure semble plus jouable avec lui qu’autre chose.

          (Au delà de ce commentaire très pragmatique, j’entends ta déception, mais tu ne peux pas t’arrêter sur elle. Tu vis pour toi :) )

          • Eminie | 1 décembre 2013

            Oui, c’est ce que je comptais faire (le mettre dans un dossier pas urgent) …. mais avec un immense regret.
            Très dur.
            Je suis sur deux sites (pas su Adopte), j’en vois « souvent », des hommes… En général, je leur plais…. Mais moi, non.
            Et je sors aussi souvent, seule, avec des amies et amis. Mais pas de rencontres ou si peu.
            Celui-là, c’est LA GRANDE exception:
            J’adore sa manière d’être: intelligent, chaleureux, naturel, enjoué, généreux, très curieux, gourmand de de la vie, ouvert au monde et aux autres, visiblement sensible, idéaliste, pragmatique en même temps …..
            Bon j’arrête…. ça me fait du mal.
            Et il me plaît vraiment beaucoup physiquement, (c’est rarissime).

            Maintenant, il ne me reste plus que les incantations, les philtres magiques, les potions secrètes, les sortilèges ……

  • Mima | 1 décembre 2013

    Bon après avoir lu quelques articles que j’ai trouvé géniaux , je me lance à mon tour pour requérir quelques conseils éclairés ( ceux des copines ne me semblant plus tous hyper viables à présent ;-)

    alors voilà, rien d’exceptionnel à première vue, mais à l’échelle de mon monde ça me questionne pas mal , je sors d’ une relation de plus de 2 ans et réapprendre à lire et parler « L’Homme » c’est pas évident.  » chat échaudé … »

    la scène du crime : J’étais à une formation pro il y a deux jours, et en arrivant le matin j’ai été foudroyée à l’instant ou j’ai posé mes yeux sur « The Perfect Man », fait pas très fréquent chez moi .
    échange de sourires et de regard que je qualifierai de « pudique » à présent, puis les émois (enfin mes émois) du premier instant ont laissé place au déroulé de la journée, je n’y prêtais plus trop attention, et puis y a toujours cette petite voix en moi qui déclame quand un mec me plaît  » il semble trop bien pour toi, pas de faux espoirs ma grande , regarde ailleurs »..

    sauf qu’en sortant le soir ben TPM était là à m’attendre moi ( oui oui il y avait personne d’autre derrière ), à engager la conversation , à regretter que son train parte si vite, à me laisser sa carte pro en me disant que si je passait dans le coin fallait absolument le prévenir, évidemment je n’ai pas eu le réflexe de tendre la mienne , et puis j ‘ai fini par le saluer et par partir quand j’ai commencer à me dire que j’étais prête à l’épouser là tout de suite sur ce bout de trottoir s’il me le demandait ;-)

    le défi : On ne bosse pas dans la même région, donc il n’ y a pas vraiment d’enjeux je ne me fais pas de long métrage, mais j’aimerai tout de même savoir si je lui ai plu et nous laisser une chance de garder le contact même si au final on s’en tient à un simple intérêt pro.
    Du coup de quelle façon lancer l’appât en toute subtilité sans effrayer l’animal ? et lui laisser un numéro, un mail pour voir s’il réagit à son tour et être fixée

    il a un fb mais vu le contexte de notre rencontre je ne me vois pas le demander en « ami » et c’est le bon moyen pour connaître tout de sa vie jusqu’à la couleur de son chat sans jamais lui reparler vraiment

    j’ai l’impression d’avoir 16 ans et non dix de plus en réalité , mais plus le métal est précieux , plus la quête semble difficile ..Merci bcp bcp pour vos conseils

    ***

    • Anashka | 4 décembre 2013

      Salut et bienvenue.

      Désolée pour le temps de réponse, j’ai eue une coupure internet ces deux derniers jours.
      Est-ce qu’il y a son numéro sur sa carte. Parce que tu pourrais tout simplement l’appeller pour prendre des nouvelles. Un soir de semaine.

  • Eminie | 1 décembre 2013

    Surprise!
    Aujourd’hui, en fin d’aprem, petit sms pour me dire ce qu’il a fait de sa journée.
    J’ai répondu en racontant la mienne.
    Et re-sms: il me parle du film qu’il a vu hier….

    Moi, j’ai fait exprès de ne pas répondre au second…
    Je répondrai demain matin, ou ce soir tard…. en rentrant du ciné …
    En lui disant les films que moi j’ai vus…..

    Il s’intéresse, non?
    Dis moi ce que tu en penses.
    Je compte la jouer cool: le faire un peu patienter. Et continuer ma vie sans lui, ou juste dans une petite pièce accessoire, comme tu as dit.
    Je ne suis pas needy, même si il me plaît beaucoup.
    Et puis, ça lui fera du bien de sentir que je ne me jette pas à ses pieds et que j’ai moi aussi une vie…..

    S’il doit revenir, je n’ai pas envie d’aller vite, de toutes manières.
    Il faut sans doute recommencer le jeu de la séduction, non? Même pour moi, ce serait mieux.

    ça me fait tout de même bien plaisir, qu’il se rappelle à moi assez vite .

    Merci Anashka, c’est tellement mieux quand on peut parler à quelqu’un de compétent et avancer sans trop craindre de se tromper lourdement.

    J’espère que tu as passé un bon week end !

    Toutes mes pensées à Sahteen…. Je sais, ton truc, ça m’est déjà arrivé plusieurs fois. Le net, pour les mecs, c’est la tentation permanente de trouver encore mieux… Aucune persévérance n’est plus possible, sur la tête sans cesse cette épée de Damoclès… Big bisous!!

    • Anashka | 4 décembre 2013

      Est-ce qu’il y a eu des nouvelles pendant mon absence ?

      • Eminie | 4 décembre 2013

        Bonsoir Anash,

        Rien jusqu’à ce soir: petit sms pour me demander des nouvelles, me dire qu’il était en déplacement professionnel cette semaine et qu’il rentre demain.

        Je compte répondre demain matin, en donnant de mes nouvelles.

        Et si je peux trouver un spectacle ce week end où j’irais avec des copains et/ou copines, lui proposer si ça l’intéresse.
        Mais en ce moment, par chez moi, il n’y a rien ….. je cherche ….

        J’aurais aimé lui proposer un truc mais sans que ce soit un truc juste pour lui et moi.
        Histoire de montrer que je n’attends pas après lui.
        Et puis me faciliter le moment de se quitter, sans rien lui proposer de plus, à mon tour! (comme il m’a fait le week end dernier). Je ne veux plus paraître en demande!!!!!!
        Histoire de ne pas prendre un deuxième râteau, et de le laisser éventuellement sur sa faim….

        Qu’en penses-tu?
        Et si je ne trouve rien à proposer?
        Un ciné avec une copine, même principe?

        • Eminie | 5 décembre 2013

          Ce matin il a appelé du train qui le ramène, mais je n’ai pas eu la communication. Il a laissé un message vocal: il va me rappeler.
          C’est peut-être pour qu’on se voit ce soir, il sait que c’est ma soirée sans enfants…..

          • Eminie | 5 décembre 2013

            J’ai répondu en message vocal, pour dire que j’ai des trucs en début de soirée.
            Il m’a répondu en sms « Bonne soirée, à un de ces quatre ».

  • Eminie | 8 décembre 2013

    Tu dois avoir des pbm avec internet…..

    Suite: « bonne soirée, à un de ces 4 », c’était jeudi.
    Je n’ai pas répondu. J’attendais un signe.
    Comme rien ne venait, samedi matin, j’ai envoyé un sms, pour dire mes projets (vélo, piscine, ciné) ce week end, en finissant par « et toi? ».
    Réponse: il me donne ses projets pour samedi, ne me propose rien, et finit par « bisous ».
    Je n’ai pas répondu. (que dire?)
    Nous sommes dimanche soir, et pas de nouvelles.

    Comportement toujours aussi opaque (il me téléphone (il ne téléphone presque jamais!!) et m’envoie un sms jeudi comme s’il voulait me voir le soir-même, puis plus aucun signe d’intérêt….).

    Ai-je gaffé en attendant pour répondre?

    Là, maintenant, je n’ai pas envie de le relancer du tout: trop vexée…..

    Tu en dis quoi?

    • Anashka | 9 décembre 2013

      Problème d’internet, en effet.

      Bah, il ne semble pas très motivé…

      « Je ne suis pas needy, même si il me plaît beaucoup.
      Et puis, ça lui fera du bien de sentir que je ne me jette pas à ses pieds et que j’ai moi aussi une vie….. (…)
      S’il doit revenir, je n’ai pas envie d’aller vite, de toutes manières.
      Il faut sans doute recommencer le jeu de la séduction, non? Même pour moi, ce serait mieux
       »

      Mais, nous n’étions pas sur la stratégie, c’est une pièce accessoire et on passe à autre chose en recommençant à séduire ?

  • Eminie | 10 décembre 2013

    Oui… mais jeudi, quand il a appelé (c’était très inattendu!!) j’ai cru que cela pouvait repartir….. (C’est dur de ne pas frémir dès que je crois qu’il veut peut-être me relancer…..)

    Je n’ai jamais cessé de chercher quelqu’un d’autre depuis octobre. Je continue.
    C’est le désert, mais bon ….. je ne suis pas encore résignée.

    • Anashka | 11 décembre 2013

      Il y a des périodes de creux dans les rencontres. Elles sont pénibles, d’autant plus quand on a un OI à côté. Je voulais sortir un article là-dessus.
      Et en terme de projet, n’y a t’il pas quelque chose qui pourrait te prendre coeur et trippes d’ici que cette période passe ?

      • Eminie | 11 décembre 2013

        J’ai rencontré pas mal de messieurs ces derniers temps ….. plusieurs intéressés …. mais moi, je suis difficile à séduire!!!
        Je ne moisis pas…. je fais du vélo, vois des ami(e)s, sors au ciné, etc….
        Je ne déprime pas. Juste très perturbée par cette « relation » bizarre, et déçue très profondément de ne pas plaire à qui me plait tant.
        Je me remets en question, peut-être ai-je loupé quelque chose c’est aussi pour ça que je suis ici: pour essayer de comprendre et de m’améliorer (moi ou mes façons de faire) …. comme tu l’as dit, si ça vient de moi, j’ai du pouvoir sur mes échecs…

        Au fait…. devine!!! Pas de nouvelles depuis samedi….. ben cet aprem, sms (c’est à n’y rien comprendre): » je rentre de déplacement ce soir. Comment vas-tu? ».
        J’ai répondu « impec: vélo cet aprem, ce soir restau avec ma fille. Bise ». Réponse « Bon ap les filles ».
        Et moi  » Merci, bonne soirée ».

        Il est curieusement inconsistant ET persévérant. Qu’attend-il de moi????

        • Eminie | 11 décembre 2013

          Mais c’est difficile de le rayer, il se rappelle toujours à moi au moment où je crois vraiment que c’est fini….

          • Anashka | 12 décembre 2013

            Si tu veux rayer, ne réponds plus, efface son numéro…

        • Anashka | 12 décembre 2013

          J’ai rencontré pas mal de messieurs ces derniers temps ….. plusieurs intéressés …. mais moi, je suis difficile à séduire!!!

          Se laisser séduire (et en mettant des batons dans les roues), ce n’est pas séduire…

          Je ne sais pas ce qu’il attend de toi, le mieux est encore de lui demander.

          • Eminie | 12 décembre 2013

            Bonsoir Anashka,
            Je n’ai pas compris à qui tu faisais allusion dans « se laisser séduire…bâtons dans les roues ……. ce n’est pas séduire ». Moi, lui, les autres?
            Si c’est lui, j’étais séduite avant qu’il mette des bâtons dans mes roues …..

            Le rayer: ben, je m’y prépare (à regrets)……. et à ce moment, il relance…
            Je n’ai pas envie de rayer, à condition qu’il y ait un espoir, mais c’est ça qui est perturbant, je n’y comprends rien.
            Tu dis que le mieux est de lui demander …. si il ne le sait pas lui-même, que vais-je obtenir?
            ………………….

            Comme il a parlé de son ex la dernière fois qu’on s’est vus, je suppose que la situation n’est pas claire pour lui, et qu’il navigue entre deux eaux.
            Je ne voudrais pas l’obliger à se positionner, dans le doute je crois que je le forcerais à me laisser de côté.
            Je n’arrive pas à interpréter son attitude autrement que comme celle de quelqu’un qui tient à moi, mais qui est tiraillé en même temps et qui ne veut pas s’engager tant que les choses ne sont pas claires, tout en ne perdant pas contact…

            Sinon, comment l’expliquer?????
            Mais je prends peut-être mes rêves pour des réalités….

          • Anashka | 13 décembre 2013

            Je disais ça par rapport aux autres. Se laisser séduire en mettant des batons dans les roues, ce n’est être dans une démarche active de séduction. Autrement dit, ce n’est pas « réellement » s’aider à passer à autre chose. C’est plutôt faire un comparatif de tous les hommes qui approchent à celui qui compte en ce moment mais avec qui ce n’est pas jouable comme tu l’espères. Bref, c’est pas ce que j’appelle « séduire » :)

            Peut-être qu’il tient à toi, mais qu’il n’a pas envie de plus que ce lien actuel. Sinon, il ferait plus de pas vers toi. Mais ta présence le rassure.
            A toi de voir si c’est un rôle qui te plait ou pas.

            Je ne crois pas trop en la vertue de l’espoir, on peut se rendre folle pour une lueur dans les yeux. De nature plus pragmatique, je pense : « Qu’est-ce que la situation actuelle ? Est-ce qu’elle me convient ? Est-ce que j’ai les preuves CONCRETE qu’elle peut changer ? Donc, est-ce que j’y reste ou pas ? ».

  • Eminie | 13 décembre 2013

    Je vais lui envoyer un mot:

    « J’ai été contente de te revoir. Je vois que tu apprécie d’être ensemble et je sens que d’une manière, tu tiens à moi.
    Mais je trouve que ton attitude est, presque depuis notre rencontre cet été, incohérente, inconsistante. Et pourtant tu sembles désireux de garder le contact.
    Moi, je ne désire avec toi ni une amitié distanciée, ni partir tout de go dans une relation intime.

    Où en es-tu de ton coup de foudre?
    Où en es-tu avec Françoise?
    Es-tu comme ça souvent, est-ce un trait de caractère?
    Est-ce dû à ta situation sentimentale du moment?
    Es-tu comme cela spécifiquement avec moi? Si oui, pourquoi?

    Tu sais que je suis capable d’entendre ce que tu as à dire.

    Ecris-moi, ou si tu préfères, on peut en parler de vive voix.

    Je t’embrasse. »

    Qu’en penses-tu?

    • Eminie | 13 décembre 2013

      je peux ajouter, après « intime »:
      « ce qui me conviendrait, c’est de continuer à faire connaissance dans le cadre d’une relation qui pourrait éventuellement évoluer, sans entraves extérieures, vers quelque chose de plus que de l’amitié ».

    • Anashka | 13 décembre 2013

      Je ne suis pas pour les mots, mais vraiment pas. Ils compliquent les situations et offrent une raison de dire « tu t’attaches trop, je ne veux pas te faire de mal ». Mais, c’est moi.

      Perso, sois tu le vois et tu en parles en face.
      Sois tu considères que tu as partiellement les réponses à tes questions et tu restes sur ta stratégie de départ : quelqu’un de secondaire.
      Surtout qu’en ce moment vous n’êtes pas en plein dialogue.

      • Eminie | 17 décembre 2013

        A mimoula: ces messages étaient pour moi, qui projetais d’écrire à mon inconstant et incompréhensible Alain…..

        A Anashka: alors, je n’ai rien écrit….. J’ai attendu. S’il n’avait pas donné signe, je n’aurais pas relancé.
        Il a donné signe…. Samedi matin, il m’annonce qu’il est du côté de chez moi pour une compétition de course à pied et que l’après midi, il est encore du côté de chez moi, pour une réunion. Et il me demande si je vais au ciné le soir.
        J’étais …. contente et….. pas contente à la fois: il me contacte et semble me proposer d’aller au ciné ensemble ….. mais il me prévient du matin pour la journée, alors que tout ça devait être programmé de longue date. Au dernier moment!!
        Je raccourcis: on s’est vus l’après midi chez moi, avec des copains qui eux aussi passaient me voir et ensuite en soirée, toujours avec mes copains, à un concert, dans son village à lui. Il est parti avant moi de cette soirée, où je ne me suis pas trop occupée de lui.
        J’ai trouvé en rentrant chez moi très tard (2 h du mat) un sms qu’il avait envoyé juste après son départ (23h30) « Si tu es trop fatiguée, tu peux toquer à ma porte bien sûr. mais sache que je pars tôt demain matin. Bise ».
        Dans le genre, j’ai trouvé ça vraiment confus: il m’invite à dormir chez lui …. mais je ne sais pas si c’est juste en copain pour me dépanner (j’habite à 45 minutes), ni si il espère plus.
        Aucun indice.
        Il aurait pu dire « tu pourras dormir sur le canapé »: c’était clairement une invit de copain.
        Ou finir par doux bisous, ou quelque chose de plus orienté relation intime.
        Mais là, vraiment 100% neutre ….

        J’ai répondu le lendemain dimanche dans la journée « Merci camarade. Je suis rentrée tard et j’ai dormi chez moi. Amicale accolade » (allusion à la discussion « politique » que nous avions eue chez moi dans l’après-midi).

        La réponse a été rapide, le soir même: « D’où il sort ce camarade? + émoticone clin d’œil. puis quelques nouvelles de lui.. et une question sur mon vélo … »

        Je n’ai pas répondu.

        Cet aprem, nouveau sms (pour savoir si j’ai fait du vélo).

        Tiens, il sort de son trou??? Il s’inquiète??

        Je ne vais pas répondre.
        D’abord parce que je ne sais pas quoi dire…. je suis fatiguée de cette « non-relation ».
        Ensuite parce que si il veut quelque chose avec moi, maintenant il va falloir qu’il s’arrache vraiment!!! Parce que je suis très démotivée. Ce sera dur de me remotiver. (Je ne pense pas qu’il le fera, s’il était motivé, il l’aurait déjà fait sentir!!)
        Il y a certainement un trait de caractère qui lui appartient et qui ne me convient pas du tout: fuyant, pas clair, pas courageux.

        Voilà: en moi, j’ai presque fermé la porte…. Seul un miracle inattendu pourrait encore nous réunir !!!

        Je suppose que tu penses comme moi que cela ne vaut vraiment pas la peine de tenter encore quelque chose….

        Amicalement à toi ….

        • Anashka | 25 décembre 2013

          Je crois qu’il veut une aventure « sans prise de tête » (pour reprendre une expression plus que gavauldée).
          C’est la même problématique depuis le départ, si ça te correspond fonce quand tu es dispo, sinon, laisse tomber. Mais, je ne crois pas possible de l’entrainer sur un autre type de relation…

          • Eminie | 25 décembre 2013

            Il sait pourtant que je ne suis pas intéressée par ce type de relation (c’est quelque chose que je lui avais écrit cet été).

            Je n’ai pas répondu à ces sms.
            Il en a encore envoyé un au bout d’une semaine, pour me souhaiter de bonnes fêtes et me dire qu’il partait en famille loin de chez nous quelques jours.

            Là, j’ai répondu comme si de rien n’était. Je lui ai demandé quand il rentrait et j’ai suggéré qu’on se voit tranquillement. (Je veux lui demander ce qu’il attend de moi, comme ça ce sera clair).

            Et aujourd’hui, encore un sms pour me souhaiter joyeux noël.

            Bon, j’en saurais plus d’ici quelques jours, et j’ai hâte d’en finir….. si comme tu le penses il ne veut rien de sérieux.

            Moi, je ne sais pas avoir des relations légères…
            Des fois, je le regrette…..
            Ce n’est pas un jugement de valeur.
            C’est juste que si l’homme me plaît et que c’est bien au lit avec lui, je ne peux pas m’empêcher de m’attacher….
            J’éprouve trop d’émotions …. C’est trop intense et renversant….
            Trop bouleversant….

          • Anashka | 26 décembre 2013

            Il sait pourtant que je ne suis pas intéressée par ce type de relation (c’est quelque chose que je lui avais écrit cet été).

            Comme tu sais qu’il n’est pas intéressé par un autre type de relation avec toi…

            Qui dit relation sans engagements ne dit pas relation courte ou légère. Une de mes plus longues relations a été sans engagements, parce que ça nous allait (3 ans), et c’est quelqu’un de très proche, avec beaucoup d’émotions. Mais nous n’avions pas envie de construire ensemble. Bref, ne rentrons pas dans la dichotomie « sérieux = amour = véritable relation » et le reste ne vaut rien…

  • Eminie | 26 décembre 2013

    « Qui dit relation sans engagements ne dit pas relation courte ou légère ».
    Oui, j’ai une amie qui a vécu une très longue relation avec un homme sans qu’il y ait engagement entre eux. Cela leur convenait à tous les deux.
    N’empêche que quand il a fini par partir ….. pour ne plus revenir, ça a été très dur pour ma copine. Elle s’était attachée malgré elle.
    Je me demande si dans ces cas, ce n’est pas le plus souvent l’homme qui finit par mettre fin, parce qu’il trouve enfin une femme avec qui il veut s’engager….
    Et si, finalement, dans ce type de relation, ce ne sont pas les femmes qui souffrent le plus. Peut-être parce que comme moi, les femmes s’attachent quand elles ont des relations sexuelles, et que les hommes non, ou moins, en tous cas…..
    ça demanderait des statistiques!!! Mais j’ai une autre copine à laquelle il est arrivé la même chose: un PQO sympa, auquel elle a fini par s’attacher, et vouloir un engagement….
    En ce qui me concerne, j’aimerais bien avoir une relation type « amitié amoureuse » durable », mais je sais que je n’en suis pas capable!!
    Ou bien l’homme me plait juste un peu, et je n’aurai pas envie de lu, en dépit de la tendresse et de l’amitié toujours possibles….. (j’ai un ex avec lequel des fois j’aimerais essayer…. nous sommes restés très bons amis, mais je sais que je n’aurai jamais assez de désir…)
    Ou bien l’homme me plaît et j’en ai envie vraiment et alors je me donne….. trop…. je m’attache …..
    Je suis donc le plus souvent à la diète totale……

    Concernant mon Alain, j’ai envie d’essayer une relation comme tu dis, mais j’aurais bien trop peur de tomber amoureuse si je couchais avec lui….
    Peut-être que je me lancerai, au moins une fois dans ma vie, pour voir…. et parce que je suis lasse de faire le régime malgré moi…. on verra….

    • Anashka | 27 décembre 2013

      Je me demande si dans ces cas, ce n’est pas le plus souvent l’homme qui finit par mettre fin, parce qu’il trouve enfin une femme avec qui il veut s’engager….

      Oui, c’est possible. Mais, attendre plus que le contrat, c’est de la responsabilité de celui qui attend. Pas de l’autre.

      ce ne sont pas les femmes qui souffrent le plus

      Ce sont ceux qui attendent le plus, parfois les femmes, parfois les hommes.

      Ou bien l’homme me plaît et j’en ai envie vraiment et alors je me donne….. trop…. je m’attache …..

      Quand un homme te plait, à quoi tu l’associes ? Comment tu pourrais faire pour te protéger dans une relation de demi-mesure ?

      • Eminie | 4 janvier 2014

        Epilogue:
        Je suis sortie de mes gonds…..
        Après m’avoir dit (toujours par sms, jamais de téléphone) qu’il partait en famille et rentrait en fin de semaine dernière, je lui avais dit qu’on pourrait se voir tranquillement quand il rentrerait (je voulais tirer tout ça au clair).
        Mais pas de nouvelles après la date donnée. J’ai attendu deux jours, et je lui ai demandé s’il était rentré. Pas de nouvelles pendant deux jours , puis un sms laconique pour me dire qu’il était à l’étranger …. (pouvait pas me le dire avant?? L’avait décidé au dernier moment? Aurait pas pu m’avertir dans ce cas?) et donnait une autre date de retour.
        Pas répondu.
        Puis enfin un sms de bonne année dans lequel il me souhaite plein de choses y compris l’amour……
        J’ai eu vraiment l’impression qu’il jouait au yo-yo avec moi (depuis le début, il me tient à distance, puis me relance dès qu’il sent que je m’éloigne).
        Je lui ai envoyé un sms sanglant, lui demandant de ne plus m’importuner et de faire comme si on ne se connaissait pas si on se croisait.
        Il n’a sans doute rien compris, mais ça m’a fait du bien.

        Je suis contente d’avoir mis fin à cette « non-relation » qui m’a minée depuis fin septembre….
        En même temps, je regrette cette euphorie qui m’avait prise lorsque nous nous étions rencontrés et quand j’ai senti l’étreinte du désir que j’avais pour lui, un sentiment tellement rare que je n’avais pas ressenti depuis….. au moins 20 ans…
        Drôle de se dire que ce mec je l’avais vraiment « dans la peau », et qu’il ne me convenait pourtant pas du tout…
        Ce qui nous ramène à ta question: « Quand un homme te plait, à quoi tu l’associes ? »
        …….
        Je dirais à une impression d’être avec lui comme chez moi, comme si ça allait de soi, comme si il était juste ce qu’il est sans que j’ai envie de rien changer.
        Je me sens fondre comme une noisette de beurre sur une tartine bien chaude.
        Un sentiment de complétude et de sécurité.
        Et un gros appétit de plaisir à partager, une libido décuplée.

        Je suppose que les psy diraient que c’est un sentiment…… fusionnel!!

        Je te souhaite une bonne année …..

        • Anashka | 13 janvier 2014

          C’est une bonne question, je pense que l’on met des définitions différentes derrière le mot amour et derrière nos envies au creux d’une relation.
          Comment tu vis cette fin ?

          • eminie | 13 janvier 2014

            Je ne vis pas ça très bien…. ça me reste en travers ….
            Ce désir que j’avais de lui et qui n’a jamais abouti reste une envie forte ….
            Très rare chez moi, ce désir …. donc perturbant de ne pas l’avoir concrétisé ….
            Il reste un grand vide.

            Et toujours cette impression de ne pas avoir compris cet autre que je désirais.
            Je vais mieux quand je comprends. Là, non.

          • Anashka | 14 janvier 2014

            Parfois, il faut admettre que l’on est passé à côté du sens immédiat, explicite d’une histoire (même si ça rend son deuil plus compliqué encore), mais qu’avec le temps, en avançant sur TA route, cette histoire fera sens. Peut-être est-elle simplement une clef pour la suite ?

    • kikoolol | 27 décembre 2013

      Je vous invite à lire l’article du blog ADS sur ce nouveau type de relation ambigu.
      Je pense qu’après ça vous comprendrez un peu mieux les hommes :
      http://www.artdeseduire.com/relation/couple-plan-cul-quoi-comme-relation-alors

      • Anashka | 27 décembre 2013

        Lol. J’y ai répondu dans un article « les relations de troisième type »..

  • Pauline | 2 janvier 2014

    Bonsoir Anashka,
    Mon ex m’a quitté il y a presque un an maintenant et je n’arrive toujours pas à l’oublier. Je pensais avoir réussi, nous nous étions revu en juin dernier et sans lui avoir dit j’avais décide que ce serait la dernière fois que je le verrai. Après ça j’ai supprimé tous ses messages, son numéro et son Facebook. Jusqu’au ce qu’il revienne pour me souhaiter mon anniversaire en octobre. Il voulait me tenir au courant de ce qu’il faisait, m’a demandé pourquoi je l’avais supprimé de Facebook et me disait que on pouvait se revoir pour prendre un verre si je le voulais. Nous nous sommes alors revu mais j’ai trouvé qu’il avait l’air désintéressé (il faut préciser qu’une amie a moi était présente également, je ne voulais pas que ce Rdv soit trop formel) et depuis je l’ai rajouté sur Facebook. Il ne me donne pas de nouvelles mais il a récemment aime ma photo de profil ce qui est la première fois depuis que nous sommes séparés. J’ai l’impression que je réalise enfin que j’ai toujours continuer a vivre avec de faux espoirs et j’ai parfois de gros moments de déprime… Je ne sais pas vraiment quoi faire, continuer a l’attendre, couper complètement les ponts en lui expliquant pourquoi…. Je ne sais pas. Je sais juste que le seul moyen pour moi de l’oublier serait de rencontrer quelqu’un d’autre mais j’ai l’impression que je ne suis pas mentalement disposée a cela pour le moment.
    Je te remercie d’avance pour ton aide et tes conseils

    • Anashka | 12 janvier 2014

      Le deuil suivant une rupture est toujours très long, surtout dans ce cas où, finalement, étant dans l’espoir, tu ne l’as pas vraiment ammorcés. D’une part tu aimerais passer à autre chose (presque magiquement, par une nouvelle rencontre), d’autre part tu aimerais le retrouver. Tout sauf prendre le temps de la confrontation au chemin que tu mènes actuellement : celui du deuil amoureux.

      Ré-efface-le. S’il voulait quelque chose de nouveau, un nouveau départ, il te l’aurait fait savoir.
      Aujourd’hui, il s’agit de toi et toi. Comment tu peux être heureuse sans lui, ni nouvel amour ?

      • Pauline | 13 janvier 2014

        Bonjour Anashka,
        Merci pour ta réponse !
        Je ne sais pas vraiment qu’elle serait la solution. Il faudrait que j’arrive à l’oublier totalement et tu as raison le supprimer de Facebook est une bonne idée. Mais je suis toujours en train de réfléchir et espérer que ce que je fais le fera réagir. J’ai fait beaucoup de choses pour l’oublier, je suis même partie en voyage humanitaire en espérant un changement mais finalement c’est à chaque fois lui qui m’a recontactee (et je suis sure qu’il le fait uniquement pour se donner bonne conscience). Depuis que je t’ai écris il m’a d’ailleurs à nouveau contacté pour m’annoncer qu’il partait a l’étranger quelques mois.
        Je pense que j’ai beaucoup de mal a faire le deuil parce que nous avions tous deux beaucoup de liberté dans notre relation (relation a distance). Et j’ai l’impression que je vis de la même façon depuis avec tous les « avantages » d’être célibataire.
        Bref j’ai l’impression que rien n’y fait (je me suis même demandé si je n’allais pas essayer l’hypnose ^^) et que pour guérir il me faudrait quelqu’un d’autre…

        • Anashka | 14 janvier 2014

          Quelqu’un d’autre oui et non. Tout dépend ce qui te pèse dans cette partie du deuil, que LUI te manque (dans ce cas quelqu’un d’autre ne changera rien) ou que la solitude augmente la difficulté de ce deuil (auquel cas, quelqu’un d’autre peut être une idée) ? Après, tu as le droit de ne pas répondre au téléphone, de l’enlever de FB etc…

          • Pauline | 19 janvier 2014

            Oui c’est sur que c’est clairement sa présence, ses conseils etc. qui me manquent même si j’essaie de ne pas l’avouer. Après je sais que la solution est de me recentrer sur moi même mais peut être que ça ne me suffit pas… Je n’ai pas vraiment de méthode mais j’aimerai quand même rapidement arrêter de penser a lui et regretter tout ce qu’on a pas fait ensemble. Y aurait-il une solution miracle pour oublier un ex ^^ ?

          • Anashka | 20 janvier 2014

            Oui, le temps.

            Mais tu peux l’aider en montant un projet perso. Il y a une petite année, j’ai traversé une rupture très difficile. J’ai appris à faire du vélo, je me suis faite tatouée et ai organise un voyage dans les Balkans. J’ai cumulé deux jobs pur ça. Et, quand je suis partie, bien sûr que je pensais toujours à cet ex, mais je m’étais saisie de la douleur pour en faire de l’énergie positive… Et, finalement, à défaut d’avoir le cœur au calme, j’étais fière de moi.

            La meilleure chose, c’est d’avancer sur ta route. Car, le prochain amour est plus en avant, pas dans le passé.

  • eminie | 15 janvier 2014

    Mouais ….
    J’ai eu plusieurs occasions de tirer des conclusions de mes échecs…. ça aide, c’est vrai.
    Je n’ai plus beaucoup de temps devant moi…
    Maintenant, il faudrait que ça marche enfin.

    MA route, ce sera peut-être une route seule, et ça je n’en ai pas très envie.
    (Bon, pas très gaie, la nana!!!)

    Mais des fois, y en a marre de positiver!!!
    S’apitoyer sur soi-même, ou vouer la terre entière aux gémonies, ça fait drôlement du bien!!!

    • Anashka | 19 janvier 2014

      Quel âge as-tu si ce n’est pas indiscret ?

      • Eminie | 19 janvier 2014

        J’ai 57 ans.
        L’âge d’être grand mère.
        Mais j’ai deux enfants jeunes (14 et 18 ans).
        Un mode de vie, un look et une âme bien plus jeunes que mon âge biologique, et une intense envie de vivre, d’aimer et d’être aimée par quelqu’un qui me ressemble.
        Donc assez hors normes.

        La quadrature du cercle, quand je vois les hommes de mon âge….. pas du tout mon style en général !!!!
        Un homme qui aurait mon âge et mon style peut sans problème trouver des femmes super bien plus jeunes que moi.

        L’internet ne favorise pas car on est obligée d’afficher son âge (on peut mentir mais ça ne peut que nous retomber sur le nez).
        (Dans la vraie vie, je passe facilement pour dix ans de moins minimum, et les gens ne me demandent pas mon âge!!).
        Je sors souvent, mais je fais très très très très rarement des rencontres qui m’intéressent.

        Sur la toile, (et parfois quand je sors), je me fais draguer par des types de 24 , à 35 ans et tous les autres aussi jusqu’à 70 ans et plus … , mais on sait ce que les jeunes veulent, et ce n’est pas ce que je recherche.
        Je ne suis pas une « cougar ».

        Il y a une inégalité sociale irréductible: une femme de mon âge a très peu de chances de trouver une relation durable avec un homme sensiblement plus jeune alors que l’inverse est possible (et même recherché par les hommes).

        J’ai donc très peu d' »espace » de recherche, d’où mon désespoir, et un terrible sentiment d’injustice.

        • Anashka | 20 janvier 2014

          Je comprends mieux et te remercie du fond du cœur de partager ça ave moi. Ce n’est pas un expérience que je connais.
          On peut essayer ensemble de trouver des solutions. Je pense aux activités (chant, théâtre, bénévolat…) en terme de lieu de rencontre pour démarrer. As-tu explorer ces pistes-là ?

          • Eminie | 20 janvier 2014

            J’ai des activités (club de sport, cours de salsa, club de randonnées, etc).
            Je devrais certainement en avoir davantage, il faudrait multiplier les contacts.

            Ce qui est ennuyeux, c’est que dans les clubs (sports, etc… ) on voit presque toujours les mêmes.
            Et puis j’habite en province à plus d’une heure d’une grande ville, et ça réduit les chances de contact avec des gens un peu « branchés », si j’ose dire: dans ma fourchette d’âge possible il y a surtout des gens simples et charmants mais avec lesquels je ne me vois pas dans une relation amoureuse.

            Je sors aussi, seule ou avec des ami(e)s, pour des concerts ou pour danser, mais là encore, c’est très décevant.
            Maintenant, les gens ne s’invitent plus, ne dansent plus en solo ou en groupe, style « disco »: ils viennent en couples ou entre amis et ne se quittent pas de la soirée, ne dansent qu’avec ceux qu’ils connaissent déjà et qui dansent assez bien pour eux (écoles de rock, de salsa, de kizomba, de bachatta etc), donc très peu de brassage.
            Comme je suis très persévérante, je m’obstine à y aller quand même, ( et je prends des cours de salsa) …. mais je fais tapisserie. Pourtant, je ne reste pas à attendre qu’on m’invite: je pars danser seule, mais personne ne saisit l’occasion pour me faire danser. J’invite aussi !!! Au mieux on me fait danser une fois, mais je ne suis pas ré-invitée (je ne danse pas assez bien) au pire, on refuse!!! (si, ça m’est arrivé!!!).
            (Il y a parfois des exceptions et je m’amuse alors comme une folle!!!)
            La dernière fois (la semaine dernière), pour être sûre de ne pas rester dans mon coin, j’ai rejoint des gens de mon école de salsa à une soirée où ils m’avaient dit qu’ils iraient. Quand ils sont arrivés, ils m’ont fait bonjour de loin, mais ils étaient avec leur copines et ne m’ont absolument pas calculée. (je danse pourtant avec eux en cours et nous avions sympathisé). Je suis rentrée tard (persévérante) mais déprimée ….

            En ce qui concerne les relations durables : je pourrais facilement me « caser », j’en ai eu plusieurs occasions, avec des hommes (un peu plus âgés évidemment!!) qui sont tombés amoureux …
            J’ai essayé de voir si en entretenant la relation, le sentiment ne naitrait pas en moi…. Mais je dois me rendre à l’évidence: je ne fonctionne qu’avec enthousiasme et je ne me vois pas dans une relation faute-de-mieux-pour-tromper- la-solitude.

            Les hommes qui me plaisent sont (et ont toujours été) très rares ….. Je n’y peux rien…..
            Et maintenant, je dois en plus admettre que ceux de mon âge (ou plus vieux) ne me font pas du tout envie.
            Je peux les trouver super sympas, mais pas la moindre pointe de désir …..
            Les hommes font très très rarement moins que leur âge et vieillissent bien plus vite et plus mal que nous…. pas sexys en général….
            Sans doute parce que nous avons toujours soigné notre apparence, à coup de fringues à la mode, à coup de cours de gym, d’abdo-fessiers, de crèmes de beauté hydratantes et d’écrans solaires….
            Et aussi parce que les femmes sont très ouvertes et s’entretiennent aussi l’esprit: on trouve bien plus de femmes que d’hommes dans les cours de dessin, de chant, d’écriture, de danse, de théâtre, aux spectacles etc….
            Indéniablement, le résultat est là… et le décalage …. cruel….

            Je sais que je suis « bonne », comme on dit …. nul doute que je peux facilement avoir des hommes de tous âges dans mon lit .
            J’ai des propositions, sur internet et en vrai, venant parfois de très jeunes hommes, ou d’hommes un peu plus mûrs, mais qui ne recherchent rien de plus.

            Alors, là, je rejoins Coco: dans une relation avec un homme qui pourrait me plaire (plus jeune ou qui me « ressemblerait »: donc presque certainement juste pour une relation éphémère)
            … que serais-je? Un « trou »?
            Tu dis  » non, juste quelqu’un avec qui il veut passer du bon temps ».
            Je comprends, mais cette manière très positive de concevoir cette relation, je pense qu’elle est très liée à ton âge.
            Celui où tu peux encore rêver d’autre chose, plus tard, parce que tu n’es pas « périmée » et que tu peux encore t’imaginer que tu es « égale » sur ce plan. Qu’un jour, tu l’auras, ta super belle relation, et que tu peux, en attendant, composer avec tes désirs et ceux des hommes avec qui tu partages ces « bons moments ».
            Quand on commence, comme moi, à sentir que la possibilité d’une belle relation durable s’échappe …. mais que tous les hommes, jeunes ou vieux, seraient d’accord pour un petit coup sympa!!!! …. c’est très dur de ne pas avoir l’impression de n’être plus autre chose qu’un …. trou.
            (C’est pourquoi je n’arrive pas à me résoudre à des relations légères).

            Je pense que les hommes ont rarement l’impression de n’être que … des queues.

            A méditer.

          • Anashka | 21 janvier 2014

            Par mon parcours (un peu particulier, nous en rediscuterons à l’occasion), j’ai été dans ce cas de figure.

            Je suis coach depuis deux ans, je suis dans le domaine de la séduction depuis 3/4 ans. Et, j’ai toujours eu un petit succès. Bref, j’ai été dans le cas où plus aucun mec me plaisait, même physiquement. En un an, j’ai trouvé trois ou quatre mecs « beaux ». Les autres soient draguent mal (et je me sens au travail), soit n’ont pas avancés sur les questions qui me tiennent à cœur (féminisme, condition des femmes et tout ce que ça comporte), soit … Bref, parce que le domaine amoureux est AUSSI mon métier, j’ai un décalage évident avec BEAUCOUP de garçon (autrement dit, j’ai trois coups d’avance sur leurs réactions). Mes célibats sont de plus en plus solitaire et long. Et, sur la dernière année, les rares histoires que j’ai eu, étaient des histoires de « bon temps » (avec l’envie réciproque ou non, mais je ne me pose pas la question de mon envie, tant que je n’ai pas compris celle de l’autre. Il propose, je dispose, c’est mon fonctionnement).

            Autant dire, que je me voyais en solo un bon bout de temps. Récemment, j’ai compris un nouveau truc à l’amour. Il est sur le chemin de ce qui le désire et il y a forcément un temps de no man’s land (plus ou moins long, selon). Le fait que tu refuses des relations faute de mieux, c’est déjà aller vers lui. Le fait que tu persévères aussi. Le fait que tu avances pour toi, aussi.

            Reste la patience et multiplier les occasions. (Peut-être agrandir le cercle social du côté amitié (Onvasortir.com ?) ).

            Quant au coté « trou », non, quoi qu’on en dise, avec certains on se projettent et eux ne voient pas l’histoire aboutir. Ils ne veulent pas d’un « faute de mieux » même si la relation ne leur déplait pas, ce n’est pas ce qu’ils attendent. Je trouve ça plutôt honnête. Et, quoi qu’on l’on dise, dans le sexe, il n’y a jamais que le sexe.

            Je ne sais pas si tout ça peut t’éclairer, j’attends ton retour.

  • Coco | 18 janvier 2014

    Merci pour tous ces articles riches en instructions ! J’aimerais arriver à appliquer ses conseils, ça reste difficile même si je pense progresser. Je fais clairement parti de la catégorie des « anxieux ». Je suis aussi quelqu’un d’entier et de spontané. Je n’ai jamais plaqué un homme, je me suis toujours faite plaquée. Je crois que c’est parce que j’ai tendance à toujours vouloir aller trop vite. C’est compulsif, je n’y peux rien. Dernièrement j’ai rencontré un garçon lors d’une soirée en petit comité relativement alcoolisée et après une bonne dose de drague de sa part j’ai fini par l’inviter chez moi pour consommer ce que j’aurais du préserver, me connaissant (je ne sais pas gérer les relations purement physiques). Il m’a écrit le lendemain, le surlendemain, etc… Il m’a proposé d’aller boire un verre, que j’ai accepté. J’étais plutôt contente, j’avoue que je m’étais emballée carrément. Puis on s’est vu et arrivé chez moi, après une petite discussion pour vérifier s’il était bien célibataire, il me dit « Je ne veux pas être en couple, je veux juste passer du bon temps avec toi. » Douche froide. Je ne suis qu’un trou sans perspective d’évolution. C’est clairement un « évitant », non ? Je laisse tomber ? Merci d’avance.

    • Anashka | 19 janvier 2014

      Pas un « trou ». Une personne avec qui il ne projette pas, avec qui il ne veut pas construire, mai avec qui il a envie de passer du bon temps… C’est un peu différent. Si tu ne te sens pas de gérer cette situation, dis-lui non.

      Pour l’aspect anxieux, qu’est-ce qui te fait peur dans une relation ? Sur quoi as-tu besoin d’être rassuré ?

      • Coco | 19 janvier 2014

        Merci beaucoup de votre réponse. Pas besoin de le faire, il ne me recontactera pas, je le sais. Je lui ai clairement exprimé que ça ne me convenait pas même si j’ai passé une seconde nuit avec lui. Il est parti en prétextant devoir nourrir son chat… Bref, ça n’ira pas plus loin. J’ai vécu une rupture très difficile il y a plus de deux ans, après une relation de sept ans, j’ai 24 ans. J’ai peur qu’on se lasse de moi. J’ai besoin de sentir que je compte pour quelqu’un. J’ai surtout peur de ne jamais retrouver personne. Je n’ai pas eu de relation sérieuse depuis, mais un bon nombre de flops similaires à l’histoire que je vous ai décrite.

        • Anashka | 20 janvier 2014

          Tu es dans la situation délicate où l’on croit plus tellement en l’amour, parce qu’on n’y a pas gouté depuis un bail. Tu as deux choix face à ça, soit te laisser gager par tes peurs (qui risquent d’ailles de provoquer ce que tu crains). Soit, de te dire que l’amour, doit bien être quelque part, qu’il prend son temps (tu as déjà une grande histoire en poche) et qu’en attendant, tu as « juste » à construire la femme que tu désires être.

          • Coco | 20 janvier 2014

            C’est à peu près ça ;) Je suis désabusée ! Ayant très vite connu les affres de la passion amoureuse, et le couple par la même occasion, j’ai l’impression d’être un OVNI au milieu de cette jungle relationnelle. Pour moi, il n’y avait pas d’alternatives au couple. Je ne dissociais pas (et j’ai encore du mal à dissocier d’ailleurs) relations amoureuses et relations charnelles. J’ai débarqué comme une fleur au royaume des célibataires, avec la même vision qu’une adolescente de 15 ans, au royaume des bisounours. Merci beaucoup du conseil, c’est ce qui me tient encore, ma construction en tant que femme. Je prend d’ailleurs chaque relation comme un enrichissement personnel, même si je reste encore très naïve. Des clés pour combattre cette naïveté ? A chaque fois que je fais une nouvelle rencontre, c’est l’éternel recommencement : je flashe, il flashe, il m’écrit avec attention, je m’emballe, on se revoit, par fois juste une fois, il disparait. Il me semble avoir lu quelque part ici que tu disais d’arrêter de se projeter dans l’avenir pour éviter les désillusions. Je pense que c’est clairement mon problème. Dès que je craque, je rêvasse à longueur de journée sur des trucs invraisemblables alors qu’on a parfois seulement passé une nuit ensemble, haha ! J’imagine les week-ends à la montagne, et parfois même la robe de mariée ! Je suis consciente que je pars trop loin, et souvent je me reprends et je m’auto-censure . Enfin… C’est tellement bon parfois, de rêver… On se dit qu’un jour ça nous arrivera. :) Le mec se rend compte que je suis une tarée qui l’imagine en costume à mon bras, je pense, et il fuit. J’ai déjà souvent entendu de mes ex-amants des « Tu te prends trop la tête ! », après avoir bégayé de surprise suite à une discussion commençant par « Je ne cherche rien de sérieux. » (oui, sans déconner, c’est toujours une surprise douloureuse pour mon égo et moi). Mais oui, soyons patient… « Tout vient à point qui sait attendre. ».

          • Anashka | 21 janvier 2014

            Je peux te faire part de mon expérience personnelle. Je ne cherche rien de sérieux, en soi. Mais parfois une rencontre me fait changer d’avis. Il est vrai que s’entendre dire ça avec quelqu’un avec qui l’on a projeté est douloureux, difficile et c’est souvent là que l’autre aperçoit que nos attentes sont différentes.

            Pour combattre la « naïvité » ? Je ne crois pas que ça en soi. Mais si c’est le cas, la meilleure façon c’est encore de se casser quelques dents sur des relations un peu foireuses et sans s’aigrir. (C’est difficile). Mais, tu rencontres l’autre (dans ce qu’il a intégré des relations, de l’amour…) tu apprends un peu plus des hommes de leurs attentes, des tiennes… Bref, c’est d’y aller et de voir chaque épreuve comme une source d’apprentissage.

            Quant à la projection, tu peux toujours remplacer la rêverie par l’analyse (froide) de la situation. Même si les envies, tu peux les garder pour toi, tu peux te les imaginer, mais avec un visage flou. Dans l’instant T, il s’agit surtout de rencontrer l’autre et de tirer tout le positif possible.

            N’hésites pas à te balader sur le site et le forum.

        • Coco | 18 avril 2014

          Tes conseils ont été très utiles. Je me sens nettement mieux, plus du tout dans l’attente. Je rationalise. Je m’installe confortablement dans ma routine de célibataire. Je ne m’empêche pas les rencontres, mais je ne m’emballe plus, au contraire. J’avoue que je me sens comme un papillon qui butine à droite, à gauche. Je me complets dans le jeu de la séduction. C’est tellement agréable. Parfois, j’aimerais que ça ne s’arrête jamais. Quelques hommes passent au dessus du lot, mais il y en a tellement… Tiens, ce soir, je suis sensée retrouver un garçon à une soirée. Je lui ai envoyé un message il y a deux semaines pour lui dire que j’irais à un certain concert. Il m’a dit qu’il y serait aussi et avait l’air très enthousiaste à l’idée de m’y retrouver. Demain, j’ai une autre soirée de prévu où je vais retrouver deux anciennes target, dont un avec qui l’alchimie est insoutenable. On ne se voit que très rarement. J’ai hâte de savoir si elle existe encore… Il faut que je sois naturelle, mais au meilleur de mon naturel. Oui, j’ai hâte…

          • Anashka | 19 avril 2014

            C’est agréable ces périodes là. On se sent légère, légère… Alors, fais le papillon, c’est tellement doux. :)

          • Coco | 25 mai 2014

            Je butine, je butine ! Que c’est doux oui ces moments-là :) Je suis en train de craquer pour un garçon, il passe au dessus des autres. Je n’ai pas couché avec lui, seulement embrassé après avoir longuement flirté avec lui. La soirée était parfaite. Il est arrivé et je n’ai pas dessouri. Ca s’est fait tellement naturellement. Dès qu’il est arrivé, les autres se sont éclipsés pour nous laisser tous les deux, on a discuté, de tout, de rien, de nos vies, de nos passés amoureux, de nos blessures, on s’est fait des compliments… Puis on a rejoint nos amis respectifs. Je l’ai appelé pour le retrouver, il était en chemin, je suis partie donc avec d’autres amis. On s’est au final retrouvé au hasard, il était avec son frère. On ne s’est pas quitté de la soirée. Son frère m’a adoré, une vraie complicité s’est créée. Ce dernier m’a vendu son frère, et m’a arrosée de compliments. Mon égo en frissonne encore. Puis je l’ai incité à poursuivre la soirée plus longtemps, il est alors resté. Tu aurais vu son sourire quand je lui ai demandé de rester :) (le mien ne devait pas être mal non plus). On a continué à discuter puis on s’est embrassé juste avant de rentrer dans le tram, où on s’est fait des petites caresses sur les mains. On est rentré en bande, mais les autres n’existaient pas, la bulle était créée. C’était parfait. On est rentré chacun chez soi, il est vraiment sage. Bref, il m’a invité à un apéro chez lui vendredi prochain, j’ai son numéro. Je pense que je ne vais pas lui écrire. Je l’appellerais vendredi avant de débarquer. J’ai pas envie de nouveau de tout foirer.

          • Anashka | 26 mai 2014

            Oh ! Cette jolie rencontre ! Au pire, si tu veux envoyer un message, tu peux demander la vieille s’il aime ça ou ça (pour arriver avec quelque chose dans les mains) et prendre un peu la température avant de le revoir. Mais, c’est une jolie rencontre ^^

            (Tu me raconteras ? :D)

          • Coco | 27 mai 2014

            Oui je te raconterais :) Bon pas de coup de fil ni ne sms depuis notre séparation au petit matin dimanche… (On se connait d’avant, on s’écrivait de manière très ponctuel). On verra !

  • Eminie | 21 janvier 2014

    Merci pour ta patience et ton soutien, vraiment.

    J’ai exploré un peu toutes les possibilités, y compris OVS, mais il faut faire une heure de voiture, et ça n’a pas donné grand’chose jusqu’à présent.
    A force, toute cette recherche (internet, sorties, clubs et activités), ça finirait par devenir un boulot à plein temps!!! (J’ai déjà l’impression d’y passer beaucoup trop de temps …)

    Nous pouvons continuer à échanger, si cela t’intéresse: après tout, ma tranche d’âge va devenir une clientèle dans les années à venir …. hélas…
    Je ne sais pas si mon expérience peut t’apporter quelque chose.
    (Mais je préfèrerais ne pas exposer davantage de ma vie de manière publique, donc, sur un autre support, si tu veux: je suppose que tu as accès à mon mail).

    Je reviendrai sur le site si j’ai quelque chose à me mettre sous la dent: les dernières déceptions que j’ai encaissées risquent de me paralyser si j’ai la chance de trouver un homme qui me plait… et j’aurai certainement besoin de conseils pour surmonter mes angoisses qui deviennent envahissantes.

    • Anashka | 22 janvier 2014

      N’hésite pas à revenir ou te positionner sur des articles qui te parlent. Je reste présente.
      Comme je coure dans tous les sens, j’ai un peu de mal à être régulière par mail…

      Dans tous les cas, je ne bouge pas.

  • kalama | 6 février 2014

    Bonjour a tous
    J’ai lu beaucoup des articles que vous avez posté. J’aimerai partager mon probleme avec vous.
    Je pars en vacances en famille avec mon copain. Cela fait 3 ans que nous somme ensemble. Et 4 mois que je suis assez distante car je commence a regarder d’autres hommes. j’ai été séduite en oaut par un vacancier et j’ai mis 3 mois a m’en debarrassé cerebralement. Je repars en vac et la coup de foudre sur un animateur. On passe bp de temps ensemble avec mon copain et lui. La veille du départ je craque et lui glisse un mot lui disant que j’avais passé une semaine pleine d’admiration et que cela ne me laissait pas indifférente il me dit qu’il le lira plus tard. dans la soirée nous prenons tous des verres et continuons dans la piscine. La je lui fait du pied n’en pouvant plus de me controler. (Ce devantmon copain) sous l’eau. lui répond. olalal durrrr. Nous partons ensuite boire un verre dans leur chambre. Jeu de regards etc… mais sans rien faire. Le lendemain mon copain gromelle a propos de mon comportement de la veille. Je grommelle que j’avais bu. Nous allons a notre activité et revoila monsieur T. T me dit : j’ai lu ton mot et ca m’a fait pareil. a ma grande surprise. je pars avec lui a l’activité et la il me fait limite la déclaration : pourquoi il fallait que je te rencontre la !, j’ai envie de t’embrassé, c’est le destin etc…. il m’embrasse. je suis sous le choc. Il a dit beaucoup de chose par rapport a moi qui n’est presque rien dit, j’étais assez estomaquée. J pars pour prendre l’avion deux heures plus tard l’horrreur. Je vous passe les détails de mon desepoir.
    De retour chez moi, mon copain commence l’esplication que nous n’avons pa eu sur place. car il ne m’a presque rien dit en vacance sur ce qui s’était passé. Je lui avoue que cela fait plusieurs moi que je ne suis pas insensible au charme d’autres hommes. c’est comme si j’en avais gros sur le coeur et qu’il fallait que je lui dise et que je ne me comprend pas moi meme.. Depuis notre retour je suis distante car je me remets en question a mort sur mon comportement. J’ai plus de 30 ans et mon homme est vraiment une creme (il m’aide pour tout est gentil et nous ne nous disputons jamais) alors je ne comprend mes reactions, pourquoi je louche sur d’autre shommes? de plus je n’arrive pas a sortir de ma tete Mr T.(plus jeune de 6ans) qui lui est plutot distant depuis que je suis revenu. et je ne comprend pas non plus ses declarations emflammées et ce silence derrière. ca me ronge. j’ai perdu 3 kg depuis mon retour.
    auriez vous des opinions ? je suis perdue.

    • Anashka | 6 février 2014

      Il y a plusieurs choses dans ce que tu dis :

      1. Ton désir n’est plus aussi exclusif qu’avant. La question c’est comment composer avec ça ? Au choix :
      – Entrer dans un couple plus libre avec ton copain (prendre le temps d’amménager les choses)
      – Voir d’autres personnes en cachette
      – refouler ce désir

      2. Il y a ce garçon pour qui le désir est plus « froid »
      – Quel contact vous avez actuellement ?
      – qu’est-ce que tu attends de lui ?

  • Julie | 10 mars 2014

    Bonjour, j’ai parlé 2-3 fois à un garçon au lycée, je ne sais pas s’il est intéressé ou non mais on a bien parlé. Depuis, je lui ai reparlé sur Facebook mais il répond un peu tard… voir pas du tout. Je pensais aller lui reparler à la rentrée des vacances. Des conseils?

    • Anashka | 12 mars 2014

      Relances sur une conversation que vous avez eu. Prends des nouvelles de ses vacances :)

      • Julie | 19 mars 2014

        Alors je lui ai un petit peu parlé et quand je voulais m’asseoir à côté de lui dans le bus, il a prétexté q’une de ses potes allait venir… Personne n’est venu du coup, je pense que c’est… mort ?

        • Anashka | 19 mars 2014

          Oui, je pense. Ca ressemble à un signe de désintérêt…

  • Morgane | 2 avril 2014

    Bonsoir , comme toujours des,problème de cœur,
    Lors d’une soirée entre amis en décembre j’ai rencontré Y , sympas on a rigolé toute la soirée, moralement et physiquement il me plaisait. Il m’a demandé à cette occasion s’il pouvait m’embrasser , j’ai refusé parce qu’à cette époque j’étais intéresser par quelqu’un d’autre. On est resté la.
    Au mois de février on s’est revu avec des amis commun dans un bar, toujours le même feeling entre nous. On s’est embrassé cette fois si mais j’ai refusé de rentré avec lui ( même s’il me promettait que rien de sexuel se passerait) .
    Une semaine plus tard on se revoit à une soirée, on est un peu gêné tout les deux . Mais on a encore se feeling qui est présent. On échange nos numéros ( de mon initiative) et un petit bisous juste avant partir ( sur la jou , et aussi de mon initiative)
    3 jours passe sans rien , je lui envoie un texte drôle pour brisé la glace du premier texto, il me répond que 2 jours après, et me dit qu’il n’est pas dans une bonne période pour envisager une relation avec quelqu’un, ( je sais pourquoi et c’est compréhensible ) il espère ne pas se faire de film en me disant cela , je lui répond que je comprend , et qu’en effet il ne se fait pas de film.
    15 jours sans aucun contact , je le revoie chez une amie, je suis super heureuse mais gêne, je fui dans la cuisine , il ne reste pas longtemps .
    Le lendemain je lui envoie un texto pour m’excuser de mon comportement , que c’est pas par rapport à lui etc …
    Il me répond que lui aussi à trouvé cette situation un peu gênante, mais comique, j’y ai trouvé une ouverture ( peut être à tord) depuis ce sms on discute un peu, 4 sms maximum dans la journée contre rien avant . Je lui pose des question il me répond . Pour l’instant il ne me pause pas de question à par le traditionnelle ça va.
    Je veux qu’il soit intéressé par moi, que sa curiosité soit piqué.
    Je compté laisser un peu de temps entre la prochaine conversation , même si nos conversation son assez espacer,( un sms le matin , réponse à 17h , je fais exprès de répondre que à 21-22 h , aujourd’hui il m’a répondu jusqu’à 23h ) j’attend toujours la réponse d’un premier sms avant de lui envoyé un autre pour ne pas l’harcelé

    • Anashka | 5 avril 2014

      Si tu ne réponds pas à l’un de ses SMS, est-ce qu’il t’en envoit un second ? Est-ce que tu peux lui proposer un rencard (ou ça te parait trop tôt par rapport à ce qu’il traverse ?)

      • Morgane | 5 avril 2014

        Je met toujours du temps à répondre ses sms, mais le problème c’est que lui aussi. Depuis mon commentaire sur ce blogue je n’ai pas eu de nouvel de lui.
        On a eu qu’une conversation par SMS avec des choses banal , depuis plus rien, silence radio.
        Il a du mal à ce projeter dans une relation et jusqu’à maintenant je ne cherchais rien de sérieux .
        J’ai toujours eu du mal à tenir une relation dans la durée .
        Je pense que je vais attendre qu’on soit à une soirée ensemble pour prendre la température et si y a possibilité je pense que je jourais un peu le chaud et le froid comme dans un autre de tes articles. Je pense pas que lui proposer un rencard sois une bonne idée ,du moins pas dans l’immédiat .

        • Anashka | 6 avril 2014

          Selon la température que tu auras prise pendant la soirée (et si tu ouvres PENDANT la-dite soirée sur une conversation incluant un rencard).
          Est-ce que tu arrives à te changer les idées… Parce que cette histoire (si histoire il y aura) c’est pas gagné…

          • Morgane | 30 avril 2014

            Bonjour ,
            Pendant un mois j’ai laissé courir pour voir s’il allait le contacter . Mais rien . Je l’ai contacter par sms hier ( mardi)en lui disant :  » hey ça va ? Sa fait un bail qu’on s’est pas vu ! Et je voulais savoir si un jour ça te tenterai qu’on boit un verre ou autre chose. Bis ! »
            Il m’a appelé une heure après mon sms , j’ai répondu , même si j’étais en voiture ( à ne pas faire , c’est pas bien ) il voulait aussi me voir et voulait fixé une date ! Je lui ai proposé soit ce weekend soit ce soir ( mercredi ) , vu que j’étais au volant je lui ai dit qu’une fois chez moi on recontacter pour l’heure et le lieu ! Entre une demi heure et une heure je lui ai dit que j’étais chez moi et je lui ai demander si je pouvais l’appeler , il m’a appelé presque tout de suite ! J’ai donc rendez vous chez lui pour boire un verre ! Mais reste à voir comment les choses évolues !

          • Anashka | 2 mai 2014

            Tu me tiens au jus ?

  • ninon | 17 avril 2014

    Bonjour Anashka,
    cette théorie de l’effet miroir me parle vraiment. J’ai assez peur d’être abandonnée, qu’on se moque de moi. Du coup, j’apparais (aux dires de personnes qui ne me connaissent pas très bien) comme quelqu’un de confiant. Quand quelqu’un me plait et que je ne suis pas rassurée (ce qui est fréquent), je me crée une carapace, basée sur l’humour, l’ironie, la provocation parfois…Et je pense, comme tu le dis, que ça laisse moins de place à l’autre pour se dévoiler, ça décourage. Je ne sais pas trop comment faire pour changer ça.
    En pratique : j’ai rencontré quelqu’un il y a quelques semaines. On a eu deux rdv, on a passé tout le dimanche ensemble (brunch, balade en vélo, resto, ciné, on a fini chez moi) et il m’a invité à nouveau au resto mardi. C’était très sympa, MAIS : il est très très riche. Pas moi. (J’ai 24 ans, lui 28). On ne vit pas dans le même monde, et on se moque pas mal l’un de l’autre. Exemple : il est rentré en taxi, moi j’étais en vélo. Il est assez séducteur, je ne sais pas s’il se comporte comme ça avec beaucoup d’autres. D’autant qu’il s’est fait quitté il y a deux mois, et l’histoire a l’air encore sensible. Je n’ai pas envie d’être une « rebound girl ».
    Bref : je ne sais pas moi même si cette personne me convient, mais j’aimerai, en tout cas, laisser les choses se faire sereinement, sans (trop) avoir peur de souffrir ou d’être manipulée…Des idées, des livres qui pourraient m’aider peut être ?

    • Anashka | 18 avril 2014

      Est-ce qu’il t’a déjà fait part de ces attentes et envies dans l’idéal ? Est-ce que toi tu sais ce que tu veux ?

      Sur le site, je te conseille de fouiller dans les BEST OF, la partie « l’amour, késaco », y’a pas mal de réflexions qui dédramatisent (ou pas) les relations naissantes. Je n’ai pas d’autres idées dans l’immédiat.

      • ninon | 21 avril 2014

        Bonjour,
        non nous n’en avons pas parlé…Il m’a juste parlé un peu de sa dernière histoire, et m’a demandé où j’en étais.
        J’ai lu quelques articles intéressants, et, l’ayant vu hier, je le sens plus dans « l’approche » que le « recul », ce qui me va tout à fait ! Je vais laisser les choses se faire, si elles doivent se faire. Bonne continuation !

        • Anashka | 22 avril 2014

          Merci !

          N’hésite pas à passer dans le coin :)

  • Morgane | 2 mai 2014

    Bonsoir
    Je te répond sur la suite de la soirée.
    Je suis arrivé sur le lieu de rendez vous, il devait venir me chercher pour que ce soit plus facile . On c’est fait la bise et échanger les banalité d’usage, sur le chemin qui n’était pas très long on a quand même réussit à rire sur des truc débile .
    Une fois arrivé chez lui il m’a proposé de boir un thé ( il était 17h on se voyait mal boire de l’alcool ) on a discuté des musique qu’on aime ,de film ,de théâtre, du boulot, de nos amis en commun , du pourquoi il voulait pas commencer un relation sérieuses . Un peu aussi sur notre dernière rencontre gênante-comique . On est resté tellement discuté qu’il était l’heure de l’apéro , on a bu un verre, et on a recommencer a discuté , il était 22h quand il me propose de resté manger .
    La cuisine n’étant pas séparé du salon ,on a continuer de discuter . Vu que je n’aime pas rester sans rien faire alors que les autres cuisine je me suis approché de la cuisine , puis de sa bibliothèque .
    Et la c’est ce que j’appelle la contemplation de la plante. Il avait une plante sur ça bibliothèque , je lui disais qu’elle était super belle . Il c’est rapproché , mini discussion sur les plantes , puis il me dit  » j’ai envi de te prendre dans mes bras » .
    On se fait un câlin , puis il me demande s’il peut m’embrasser , je l’embrasse, puis on s’assoit un peut , après le repas est prêt donc on mange.
    Ensuite il s’assoit à côté de moi ( il était en face durant tout le début de soirée ) il prend la main , et on continu de s’embrasser .
    Il est 2h du matin ( je suis debout depuis 4 h à cause de mon boulot, ) je lui dit que je commence a fatigué , que je devrais rentré . Il me propose de rester. J’accepte , je pose juste la condition qu’il ne se passe rien . On a passé une nuit l’un dans les bras de l’autre . Un lendemain a faire des bisous dans le lit. Je reste jusqu’à 18 h chez lui . Il me racompagne pas parce que son dos lui donne des étourdissement ( problème de santé )
    Maintenant , on n’a pas parlé de notre relation . A savoir si on est vraiment ensemble ou s’il veut une amitié amélioré . Il m’a bien fait comprendre qu’il voulait me faire l’amour . J’ai l’impression qu’on est un couple mais en même temps j’ai un je ne sais quoi qui me chagrine .
    Et vu que je suis en période d’examen je ne vais pas beaucoup le voir . Alors maintenant comment faire pour qu’il donne un nom à cette relation ? Et le bon qui plus est ?

    • Anashka | 3 mai 2014

      Prends le temps sur encore quelques rencards avant de mettre un nom sur votre relation. Cette période de floue peut-être un peu pénible pour ceux qui aiment être au clair (et qui ont des sentiments). Mais vous commencez doucement à construire, mieux vaut des bases sûre et lentes que bancales et trop rapides…

      • Morgane | 3 mai 2014

        Et combien de temps je dois attendre avant de le recontacter ?
        Le connaissant il voudra pas me déranger avec mes révisions

        • Anashka | 4 mai 2014

          Trois/ quatre jours pour prendre des nouvelles, un coup de fil. :)

          • Morgane | 5 mai 2014

            Salut .
            Alors je l’ai appelé hier soir . J’ai eu son répondeur donc je lui ai laissé un message .
            Bon mon message était cours parce que je déteste les répondeurs.
            Depuis silence radio . ( enfin ça fait un jour ) mais on a passé une super soirée donc j’aurais espérée plus d’enthousiasme !
            Maintenant je sais pas trop quoi faire si j’ai toujours un silence radio !

          • Anashka | 6 mai 2014

            Vois dans deux ou trois jours, tu pourras le relancer une dernière fois :) (on verra ensemble, si tu veux, ce qu’on peut mettre ou non dessus)

  • Isabelle | 5 mai 2014

    Bonjour Anashka,

    Je venais sur ton site pour déposer un commentaire et j’ai trouvé l’article pile poil !
    Explications : j’ai discuté en novembre sur un site de rencontre avec un jeune homme. Echange de numéros, de SMS pendant plus de 2 mois, sans se voir. Je me suis mis en couple avec un autre donc j’ai stoppé ces échanges.
    Fin du couple, rupture difficile, je passe les détails, je me retrouve de nouveau célibataire. Le temps passe et je retrouve le numéro du précédent jeune homme. Je décide de lui envoyer un SMS pour m’excuser de mon silence d’un coup. Celui ci avait effacé mon numéro mais était ravi de recevoir de mes nouvelles, pile poil le jour où il se sépare de sa copine actuelle (le hasard comme par hasard).
    Suite à cela, échange de SMS encore et toujours, discussion sur tout et rien, sur nous, notre vision du couple, nos attentes, nos désirs etc.
    Nous nous sommes rencontrés samedi soir. Quand je l’ai vu je n’osais pas le regarder sinon je souriais niaisement tant il me plaisait.
    Nous avons passé une très bonne soirée chez lui, autour d’un verre de vin, à discuter, refaire le monde, raconter nos vies.
    Puis à s’embrasser et fatalement à se glisser sous la couette… (je n’aurais pas du mais ma chair était faible !).
    J’ai du partir tôt le matin, sa fille en bas age se réveillant. Je l’ai embrassé, ce à quoi il répondit « j’étais persuadé que tu allais me faire la bise ! ». Ah ! Bah non !
    Depuis qq échanges de SMS, quand j’ai parlé de mon faible pour lui sa réponse fut « c’est mieux comme ça, tu n’es pas insensible à moi, c’est cool » (en gros). Et la soirée aussi était « cool ».
    Et moi je FLIPPE SA RACE (pardon) parce que je ne veux pas le faire fuir, j’aimerai le faire craquer mais je panique car j’ai perdu le mode d’emploi des relations sérieuses et à long terme (je ne cherchais que des PCR auparavant).
    Je n’ai pas confiance en moi donc j’ai tellement peur qu’il ne veuille pas donner suite, je ne sais pas comment réagir, comment arrêter d’analyser chaque mot de ses SMS, franchement je perds pied !
    Les conseils d’une experte en chef me seraient vraiment VRAIMENT précieux.
    J’ai envie de le revoir, je sens que ça peut déboucher sur une belle histoire mais si je lui dis ça maintenant il va devenir le nouvel U. Bolt !
    Voilà ma petite histoire qui j’espère deviendra grande.
    Merci :)

    I.

    • Anashka | 5 mai 2014

      Peut-être en commençant par prendre un peu de recul avec ce tout plein d’émotions positives (on peut même relativiser les émotions positives). Avant de vouloir la grande histoire, il faut viser un autre rendez-vous sympa. Tu as une idée de quelque chose que tu aimerais faire avec lui ? (Ou que tu aimerais lui faire découvrir ?)

      • Isabelle | 5 mai 2014

        Merci tout d’abord de ton retour.
        C’est « amusant » que tu me parles de tout plein d’émotions positives car de mon point de vue elles sont négatives (peur de ne pas l’accrocher, de n’être pas assez bien, à la hauteur, de tout gacher j’en passe et des meilleures).
        Il faut certes que je ne m’emballe pas et que je laisse la relation prendre forme sans modifier mon comportement, du moins pas de façon excessive.
        Il y a tellement de choses que j’aimerai faire avec lui oui ! Cependant nos agendas (et enfants) respectifs ne nous permettent de nous voir uniquement le soir et plutôt chez lui où les activités sont réduites. Mais je n’ose pas lui faire part de mon désir de le revoir de peur de le brusquer.

        • Anashka | 6 mai 2014

          Tu peux toujours proposé un film, à prendre chez lui (avec pop corn maison ^^).

          Tu l’as vu, il y a combien de temps ?

          • Isabelle | 6 mai 2014

            Je l’ai vu samedi soir, depuis quelques SMS échangés, rien depuis hier suite à l’arrêt brusque de la conversation (ok les hommes ne sont pas comme nous face aux SMS mais ça pique toujours un peu).
            Donc là, j’attends, comme une naze, qu’il m’écrive. On avait parlé de se voir mercredi soir, bien avant de se voir samedi, je vais voir s’il m’en reparle ! (j’en ai marre d’être si négative…)

          • Isabelle | 7 mai 2014

            Bonjour !
            Bien, avec quelques échanges de SMS assez mignon je dois le dire, je le vois ce soir. Je dors là bas même. Voilà ! Je vais tacher de rester moi même et de profiter de ce temps avec lui pour mieux le connaitre et le découvrir.
            J’apporte du vin et du pop corn pour la peine !

          • Anashka | 7 mai 2014

            Salut !

            Bon finalement 1/ les popcorn, c’est la classe. 2/ne pas s’inquiéter. J’ai l’impression que tu te mets beaucoup de pression vis à vis de ce début d’histoire, je comprend qu’il te plait beaucoup, mais finalement « des SMS mignons ». Peut-être qu’il faut « simplement » prendre les choses comme elles viennent ;)

  • Morgne | 6 mai 2014

    Ok pour les 2/3 jours , et je veux bien tes conseils pour m’a prochaine prise de contacte avec lui

    • Anashka | 7 mai 2014

      Je reste dispo :)

  • Morgane | 6 mai 2014

    Ok pour les 2/3 jours !
    Maintenant le tout est de savoir comment je le recontacte ? SMS ou appel ?
    Qu est ce que je peux lui dire ? Vers quel heure ? Je lui propose une autre rencontre ?

    • Anashka | 7 mai 2014

      SMS. Un truc du type « Salut, tu vas bien ? Je voulais faire tel truc (voir un expo / boire un verre / tester ce resto de brunch / voir tel film), tel jour. Tu serais dispo ? Bisous et belle journée. »

      Simple, efficace. Il ne répond pas, c’est qu’il ne veut pas…

      • Morgane | 9 mai 2014

        Je lui ai envoyé un sms : salut ça va ? Je voulais savoir si tu allé ce weekend à coat ( c’est une sorte de boîte)
        Réponse 2 jours plus tard : salut , non je ne vais pas à coat . Bon weekend ,biz bye
        J’aurais du lui proposer un truc juste à 2 . J’ai fait une boulette .
        Tant pis.
        Maintenant il m’a répondu, mais il n’a pas l’air plus intéresser que sa ! Donc je vais laisser couler un peut d’eau sous le pont et on verra

        • Anashka | 12 mai 2014

          Sa réponse est succinte. Sa ne tient pas spécialement de ton message, mais je pense qu’il n’est pas plus intéressé que ça. Tu as d’autres mecs sur le feu ?

          • Morgane | 12 mai 2014

            Nan pour l’instant j’ai pas d’autre mec sur le feu !
            J’ai demander a des amies leur avis , elles ont un peu peur que je devienne son plan cul . Elles pensent que je devrais laisser couler quelques temps et s’il me recontacte la je pourrais voir les choses sous un angle différents . Mais je referais pas le premier pas .

          • Anashka | 12 mai 2014

            C’est une bonne idée. Il est temps de recommencer à regarder les mecs… ! ^^

  • Julie | 17 mai 2014

    Salut Anashka,

    Je voudrais te demander conseil: j’ai rencontré un mec sur le net il y a un mois et des bananes. Après deux semaines de chat en ligne on se voit, et ça colle, on finit chez lui, très belle soirée (pleine de joie et de bonne humeur). Le lendemain il m’envoie un texto avec private joke sur la soirée et ainsi de suite (texto tous les jours).

    On se revoie la semaine suivante, et soirée un peu moins bien (forcément après le feu d’artifice de la première soirée) mais bien quand même, et il me renvoie un texto le surlendemain et ainsi de suite (texto tous les jours ou presque).

    J’étais absente pendant quelques temps donc on a continué à s’envoyer des textos quasiment tous les jours et on s’est revu à mon retour, et c’était de nouveau le gros feu d’artifice (alcool aidant, on y est pas allé de main morte). Et texto le lendemain de sa part, très content, et quasi tous les jours.

    Ça se passe toujours chez lui ou chez moi car on a pas encore eu l’occasion de se voir en journée même si je souhaiterais qu’on voit aussi ce que ça donne sans les artifices de la nuit… Je lui ai proposé des sorties sympas, mais il ne pouvait pas le jour où je l’ai proposé et la dernière fois on s’est dit qu’on se ferait un ciné la prochaine fois, ce que j’attends avec impatience. Il s’est montré très enthousiaste jusqu’à présent.

    La raison de mon mail aujourd’hui: on s’est vu il y a un peu plus d’une semaine maintenant, il m’avait dit qu’on se ferait ce ciné cette semaine, mais dans nos textos échangés ça n’est pas revenu sur le tapis, j’avais pas mal de boulot cette semaine j’ai pas non plus relancé.

    Mais en fait je commence à m’inquiéter car là ça fait presque 2 jours que j’ai plus de news (ce qui n’est encore jamais arrivé) et comme je vois qu’il va toujours sur le site, et je sais qu’il parle (voire plus) toujours avec d’autres nanas, ça me stresse.

    C’est le week-end, si je veux qu’on se voit en journée c’est maintenant ou jamais (ou la semaine prochaine) j’ai envie de dire… mais là c’est son tour de m’envoyer un message et s’il n’a rien proposé c’est sûrement qu’il est occupé? Et c’est un peu short comme échéance… Le dernier message que j’ai envoyé était assez ‘choubidou’ mais c’était en réponse à un message qui lançait une perche comme ça… mais du coup ça m’insécurise pas mal… parce qu’envoyer un message où tu te vulnérabilises et pas avoir de news ensuite ça pose question.

    Bref, je suis pas super à l’aise aujourd’hui alors que tout allait très bien jusqu’à présent… J’ai quelques doutes (mêmes si je tente de relativiser en me disant mais non c’est pas possible que comme ça du jour au lendemain il ait changé d’avis…., ceci dit avec le site ça rassure pas, les rencontres sont tellement facilitées…)
    J’ai pas mal de boulot à finir, je pourrais aussi juste me mettre à fond là-dedans, ou passer le week-end avec mes potes et attendre tranquille qu’il me redonne des news pour proposer de poser une date pour le ciné ou autre. Je veux pas non trop précipiter les choses…

    Comment faire pour se rassurer? (grande question ahah)

    Merci à toi ;)

  • Julie | 17 mai 2014

    (la suite) Tu parlais dans une article de savoir communiquer ses doutes, ses envies, etc. mais à ce stade de la relation, communiquer un doute revient à faire peser sur l’autre une attente, est-ce souhaitable?

    Parler de ses envies me paraît plus raisonnable, parce que c’est positif, ça montre à l’autre qu’il nous inspire. Mais là, n’ayant pas de news, je voudrais pas être relou non plus… (Je me dis qu’il a peut-être vu une nana cette semaine et que la seule solution pour qu’il pense à moi c’est qu’il se demande ce que je fais, etc.)

    Autre question: quand commencer à lui parler du site? C’est un peu tôt là non? J’aimerais bien qu’il arrête de voir d’autres nanas du site pour qu’on se donne vraiment une chance.

  • Julie | 17 mai 2014

    (la suite 2) Et en y réfléchissant bien, dans son dernier texto il me faisait une blague second degrés sur un truc et j’ai pas capté tout de suite, et du coup j’ai pas rebondi, ça fait deux trois fois que ça m’arrive – c’est trop tard là pour rebondir…?
    Bon bref, comme tu le vois, je me prends la tête!! :)

    • Anashka | 17 mai 2014

      Oui, c’est trop tard pour rebondir.

      Comme vous communiquiez quotidiennement, tu peux lui envoyer un message dans 2/3 jours (si pas de news) autour d’une private. Si la conversation se relance, tu glisse doucement vers un rencard (pas forcément le cinéma). Si la conversation ne se relance pas, c’est qu’il ne tient pas plus que ça à te revoir. :/

      de là, on avisera pour tes autres questions :)

      • Julie | 19 mai 2014

        Je suis face à un cas de disparition subite et avérée sans aucun signe avant coureur, tu crois que je devrais le déclarer à la police au cas où…? ;)

        • Anashka | 19 mai 2014

          Plutôt à des copains rudbymen ! ;)

          • Julie | 20 mai 2014

            Eheh! ;)

            Non mais sérieux comment éduquer les gens à communiquer?!! Un texto juste pour dire: désolé j’ai rencontré quelqu’un d’autre, bonne continuation ou désolé, je crois que ça va pas le faire en fait, bonne continuation….

            Moi je l’ai déjà fait le ‘désolé j’ai rencontré quelqu’un d’autre’ en tout cas. Bon… je vais pas mentir ça m’est déjà arrivé de disparaître aussi mais j’ai vite réalisé que c’était plus cool d’envoyer un texto bordel!!

            La disparition, comme moyen acceptable de signifier à l’autre qu’on arrête là, c’est entré dans les mœurs non?… c’est bien dommage, je voudrais une loi pour établir sur le champs, l’obligation à tous d’informer l’autre de la situation!! :)

            Ahlala mieux vaut en rire! Heureusement que c’est l’été!

          • Julie | 21 mai 2014

            Et il vient de réapparaître hier aprem en s’excusant…
            je vais lui répondre aujourd’hui mais j’ai du mal à savoir sur quel pied danser? tu me conseillerais quoi?
            merci ;)

          • Anashka | 22 mai 2014

            Combien de temps la disparition ? Quel était le SMS pour s’excuser ?

          • Julie | 22 mai 2014

            disparition 5 jours – excuse problème de taf
            j’ai répondu hier soir (j’ai attendu un peu plus de 24h) un truc genre neutre, informatif, sympa mais sans exubérance non plus.
            c’est toujours délicat, quand le rythme change, car on sent le truc fragile…. je sens que c’est fragile là…
            ce qui est chiant c’est que j’avais ‘confiance’ jusqu’à la disparition: même quand j’attendais un texto je savais qu’il allait arriver et que c’était cool, j’étais relax en confiance, mais là c’est plus trop le cas, j’avance un peu sur des œufs, me demande si là je vais avoir une réponse par exemple, j’aimerais que ça reparte tranquille mais je me doute bien qu’il a dû se passer un truc cette dernière semaine dans sa tête ou dans sa vie (retour d’une ex, ou doute/peur, ou coup de cœur sur une nana, ou va savoir…. je suis pas voyante lol)
            qu’en penses tu?

          • Anashka | 23 mai 2014

            Que ton analyse est bonne : c’est fragile et la disparition a une autre explication que « juste » travail (si les messages étaient quotidien). Attends de voir s’il te répond et ce qu’il te répond pour en tirer des conclusions..

          • Julie | 22 mai 2014

            J’ai relu mon dernier message, il est cool sympa léger, donc là je me dis que quelle soit la tournure que prennent les évènements moi j’aurais fait ce qu’il faut, c’est pas de mon ressort….

          • Julie | 23 mai 2014

            Toujours pas de réponse…
            J’ai tendance à penser qu’inconsciemment il aurait souhaité que je ne lui réponde pas pour que ça relance la machine chez lui. Intuitivement, j’ai l’impression qu’il y a eu une retombée de la chimie de son côté (d’un coup – correspondant à la disparition) mais que la tête se disait ‘mais elle était bien quand même, essaye’. Ce dernier message (la réapparition) étant une tentative de résoudre le conflit interne.
            Ma réponse n’a pas relancé la machine.
            S’il y avait encore le moindre espoir qu’il revienne je crois qu’il me faudrait le laisser sans réponse quelques jours (jusqu’à ce qu’il relance de nouveau) et le laisser ‘me courir après’ parce qu’au fond c’est ça qu’il aime je pense.

          • Anashka | 24 mai 2014

            C’est possible qu’il n’aime pas « perdre une relation » (en mot très vulgaire il fonctionne en te gardant « sous le coude »). Trâce ta route, sincèrement. Tu mérites mieux… !

          • Julie | 25 mai 2014

            Yes :) Merci

        • Coco | 21 mai 2014

          Attend 2/3 jours pour répondre. Ne lui propose pas un rencard direct, fais toi un peu désirer ! Puis s’il ne te rencarde pas dans la semaine, propose lui un verre en terrasse en fin d’aprèm’ (histoire de sortir la jupe, les gambettes et les lunettes de star, fais le baver). Puis tu te barres en princesse au bout de 2h en prétextant devoir manger avec un ami. Tu lui fais un bisou rapide et tu t’envoles avec un petit sourire coquin et un « A bientôt ! » désinvolte. :p

  • Linas | 25 mai 2014

    Très bel article! Merci!

    Moi au départ d’une rencontre, si je ne ressens pas le truc, je prends un peu mes distances et je me dis que je n’ai pas ce fameux feeling.
    Pour moi, c’est comme si dès le départ, je devais sentir que quelque chose est possible
    En même temps, je ne ferme pas la porte, si l’autre veut me revoir, et que je ne sais pas trop, j’accepte
    Mais je suis un peu « fermée »
    Fais je fausse route ou ai je plutôt raison de me fier à ce sentiment des 1ers instants?

    • Anashka | 26 mai 2014

      Je ne sais pas. Je pense que sur ça, on a tous et toutes un fonctionnement différent. Je marche, comme toi, au coup de coeur, mais peut-être est-ce se fermer des portes… Est-ce que ton « intuition » t’a déjà conduis en erreur ?

  • Laure | 25 mai 2014

    je suis assez d’accord avec votre article et les hommes et les femmes ne fonctionnant pas de la meme facon, il est important de connaitre leur mode de fonctionnement, je m’y suis intéressée et c’est vrai que je comprends mieux leurs réactions désormais.
    je pense que ça vaut le coup de s’intéresser à ce sujet, ça aide

  • Laura | 2 juin 2014

    Bonsoir Anashka, je viens de tomber sur cette page par hasard et je viens de passer une heure à lire la plupart des conseils que tu donnes à tes lectrices. Je trouve tes articles fabuleux et souhaiterai également te faire part de mon histoire, alors je me lance !
    Tout d’abord, il y a maintenant 4 mois, je me suis inscrite dans une salle de boxe. Une salle où bon nombre des coachs sont champions dans leur catégorie. Il s’est avéré que j’ai littéralement craqué pour le prof de Mixed Martial Arts, un jeune guadeloupéen de 27 ans. Au début, l’attirance était simplement physique, je sentais que lui aussi me regardait beaucoup et avec insistance, mais sans jamais venir me parler. Un soir, j’ai donc décidé de l’attendre à l’extérieur. Lorsqu’il est sorti, j’ai pris mon courage à deux mains, je l’ai intercepté, et je lui ai demandé s’il était d’accord pour qu’on aille boire un verre un soir. Sa réponse a été positive, ce qui m’a bien évidemment rendu folle de joie. Nous avons donc été boire un verre, puis un second quelques jours après. J’ai donc appris à le connaître un petit peu plus, c’est quelqu’un de très simple, bon vivant mais extrêmement pris par le sport car c’est également un judoka professionnel, qui a fait partie de l’équipe de France. Donc en plus de ses cours, il s’entraine plus de 30 heures par semaine. À côté de cela, j’ai oublié de préciser un détail : le second soir, tout s’est fait très naturellement, et j’ai un peu honte de le dire, mais nous avons couché ensemble. Suite à cela nous nous sommes revu, à la salle de sport ainsi qu’à l’extérieur, il a passé un week end chez moi, nous avons fait une sortie avec mes amies, il est venu chez ma meilleure amie ce week end. Il a accepté de me revoir trois jours de suite sans rechigner un seul instant, il est extrêmement câlin et affectueux. Mais le hic, c’est juste que j’ai posé LA question fatidique sur ses relations passées et j’ai appris qu’il n’avait jamais réellement eu d’histoires sérieuses, sa plus longue était de trois mois et il n’a jamais été amoureux. Pas une seule fois ! Ce qui me fait vraiment peur, je l’avoue ! Et ayant une tendance à tout donner à une personne dont je suis amoureuse, et bien j’ai peut être l’impression d’aller vite. Il a déjà rencontré mes amies, il est venu chez moi à plusieurs reprises, j’ai essayé de le surprendre deux fois déjà sur le plan sexuel, alors que ça ne fait qu’un mois et demi. Je suis très spontanée et d’une grande générosité alors j’ai dû mal à me mettre des barrières. Pour ce qui est de se voir, c’est moi qui propose à chaque fois, il dit toujours oui, mais ne m’a encore jamais proposé quelque chose. Pour ce qui est des messages, autant dire que j’ai l’impression de discuter avec un mur, il répond toujours des heures apres mon message initial, et c’est pour aligner trois mots la plupart du temps. Je n’ai jamais de bisous par message, enfin, à l’écrit il n’est pas du tout démonstratif et affectueux, quand on est ensemble c’est tout l’inverse, un gros nounours. Mais il ne se dévoile pas. Je lui ai demandé récemment s’il se sentait bien dans la relation, il m’a dit oui, que pour lui cela se passait bien. Mais pas un mot de plus. Alors j’essaye simplement de prendre toute l’affection qu’il me donne lorsqu’on se voit, en dehors de la salle de boxe, et j’évite de me poser trop de questions même si j’avoue que c’est pour le moins, extrêmement difficile pour une personne entière comme moi et qui s’attache vraiment vite. Voici donc mon histoire, et je serai vraiment très heureuse d’avoir quelques conseils venant de toi, car ils sont vraiment supers. Je te remercie d’avance. Laura

    • Anashka | 3 juin 2014

      Est-ce que tu sais pourquoi il n’a jamais été amoureux ? Est-ce que vous parlez de votre vision du couple, de l’amour ? Aujourd’hui, qu’est-ce qui te rassurerait ?

  • Laura | 2 juin 2014

    (Je vais parler de ton site à mes amies car il est juste génial ! Merci Anashka !

    • Anashka | 3 juin 2014

      N’hésites pas. J’ai une fanpage sur facebook : https://www.facebook.com/anashka.durden?fref=ts :) Fais tourner, si tu veux ^^

      • Paris | 7 avril 2015

        Bonjour Anashka, bravo pour tes analyses. Je souhaiterais que tu fasses l’analyse de mon histoire. Saches que je n’ai d’autres moyens pour etre contacter que ce forum et ma boite E-mail. Alors si c’est possible merci de me le faire savoir. Au secour ! fais une exception pour moi. D’avance encore merci.

  • Melissa | 3 août 2015

    Bonjour, vos articles sont très intéressant et celui ci me touche beaucoup. Justement j ai toujours eu tendance à m emballer très très vite à cause de toutes ces peurs dont vous parlez: peur que l autre ne s engage pas, peur qu il ne m aime pas, peur de m investir et que lui non ect. ..résultat je montre vite mon attachement en choisissant inconsciemment des hommes fusionnels qui s emballent vite aussi. J en oublie même moi même, et un certain recul, celui de prendre le temps de faire connaissance avec cette personne. Tellement peur de souffrir que je je cherche la fusion. En laissant l espace à l autre je ne choisis donc pas des hommes librent, indépendant mais dépendant affectivement. (Ce qui m à fait aller vers des hommes ayant des problèmes de dépendance à la drogue) tout étant lié. Aujourd hui de par mon vécut j ai envie d autres choses car finalement dans ces relations fusionner les je ne m y suis jamais retrouvée. Il y a peu j ai rencontré un homme libre, indépendant. Nous avons passé une journée ensemble, une nuit, il me plaît. Difficile de ne pas s’emballer! Je contrôle mon emballement (pas facile). Toutes mes peurs ressortent dont celle que si je laisse la liberté à la personne de me rappeler et de laisser place à son envie qu il ne me rappelle pas. Oui j ai peur! Mais à la fois j aime cette liberté de me préserver en allant pas trop vite. Lui aimes a liberté, j’aime la sienne et la mienne. Se rajoutant à cela que c’est un homme qui plaît, aie! Bref nous avons passé la nuit ensemble il y a deux jours et je pense bcp à lui mais je sens que si je suis trop pressante je lui ferais peur et je griller ais les étapes de laisser le temps pour une éventuelle relation sérieuse. Je me cadre! J aimerais que ce soit lui qui me rappelle et j ai peur qu il ne le fasse pas donc toutes peurs ressortent: tant de filles sympa et jolies alors pourquoi ce serait moi! En bref toutes ces peurs font ressortir une non confiance en moi que je résonne, contrôle! Aie aie! Sa vision à lui est intéressante: aimer quelqu un c ne pas vouloir se l approprier mais l aimer en le laissant libre. Je pense que tout est là aussi. Vouloir s approprier l autre pour éviter d être face à la peur que l’autre a ses envies et qu on n a pas le contrôle. Aimer c aussi accepter que l autre puisse être différent de soi.

Commenter