Pourquoi est-il si difficile de se détacher d’une passion ?

Par 15 Juin 2013 271 Commentaires

passion

Parfois, nous vivons des relations destructrices. Elles nous rongent, mais nous nous sentons vivantes. On appelle ça de la passion. (Un mot poli pour dire masochisme émotionnel.)

Il suffit qu’Il soit là, pour que chaque cellule de notre corps crie son nom en Turc en balançant des paillettes. Mais, s’Il se fait froid, distant, absent, notre estomac se contracte, les larmes montent aux yeux et avec rage nous effaçons son numéro (pour la cinquième fois, mais OSEF, on l’a noté et entouré d’un cœur sur notre journal intime).


La passion amoureuse, joies, douleurs et explications, ici.

Enjoy.


Qu’est-ce que la passion ?

Je pourrais mettre le mot d’OI à la place de passion.

Car, si vous l’avez connu, vous savez que le visage haï et aimé ne vous lâche pas. Qu’il prend toute la place, tous les espaces de blancs, toutes nos pensées ! Finalement, on est obsédée par ce gars-là. La différence avec l’OI, c’est que nous avons une relation avec lui. (Aussi compliquée soit-elle)

La passion, c’est une relation inconfortable, désagréable, mais qui nous procure la sensation d’être en vie. De la drogue, en somme.

La passion, c’est rester dans une relation qui ne nous convient pas, pour une personne qui nous apparaît comme la seule valable.


Les bénéfices secondaires

Ne nous cachons pas derrière notre petit doigt, même si nous espérons que la passion se transforme, nous savons que c’est impossible. Il ne changera pas.

Certes, il y a des moments de paix, qui nous laissent à espérer… Le calme avant la tempête. Les moments de douleurs et de crises sont tout autant la relation que les moments de partage. Et, nous l’acceptons.

Oui, en restant, nous acceptons. Nous sommes responsables (mais pas coupable).

Pourquoi, diantre, rester dans une relation qui ne nous épanouit pas ?

Pour le bénéfice secondaire Mesdames !

On pourrait citer mille bénéfices secondaires à la passion : la force des sentiments quand ça se passe bien, l’admiration de l’homme en question…

Mais, finalement, le seul VÉRITABLE bénéfice secondaire que je vois à la passion : elle permet de nous oublier.

Obsédé par l’autre, il n’y a plus de place pour soi. C’est sûrement ça que les amoureuses de la passion (dont je fais clairement partie) recherchent.


Passion et passion

Mon barman préféré (parce qu’incroyablement musclé) me souffle à l’oreille qu’il existe deux modes de passions :

  • La passion réciproque : Vous pensez à lui avant de penser à vous. Il pense à vous avant de penser à lui. Dès lors, même si la relation est — probablement — destructrice, elle peut fonctionner.
  • La passion à sens unique : Vous pensez à lui avant de penser à vous. Il pense à lui avant de penser à vous. Dès lors, il ne reste plus personne pour penser à vous. Bref, c’est peut-être là que ça ressemble à un OI.

Notre relation, c’est quoi ? Sens unique ou réciproque ?


Le choix de la passion

Si nous retournons vers la passion après en avoir déjà vécu une, c’est que ça nous convient. C’est que nous le choisissons. Certes, les sentiments débarquent souvent à l’improviste, mais les premiers pas vers une relation foireuse, c’est NOUS qui les faisons.

À la limite, le choix de la passion réciproque s’explique bien. Les bénéfices secondaires, outre l’oubli de soi, sont nombreux. On sait que la relation sera éphémère et qu’il y aura un moment où l’un des deux craquera et stoppera. Mais, en attendant, on s’étripe et ça se finit sous la couette. Plutôt cool. J’aurai du mal à vous conseiller autre chose que GO.

La passion à sens unique demande vraiment d’y réfléchir à deux fois. La relation ne vous convient pas, même si l’autre tient à vous, vous êtes secondaire pour lui. Et, il est évident que ça ne changera pas. Finalement, vous souffrez pas mal.

Pourtant, certaines d’entre nous peuvent encore vouloir cette relation. Pourquoi ?

  • Par curiosité : voir jusqu’où ça peut aller.
  • Par ennui : c’est ça ou rien, alors, finalement, pourquoi pas.
  • Par amour des sensations fortes : c’est tout de même riche en apprentissages sur nos propres limites
  • .

Finalement, en acceptant que la passion tienne d’un choix, d’un choix qui pourrait être autre, en acceptant les motivations de ce choix, on peut sortir un peu la tête du guidon et peut-être se nourrir d’une relation qui ne mène nulle part, plutôt que se laisser détruire par elle.


Se nourrir d’une passion

Bon, vous le savez, Il ne vous rendra jamais heureuse. Il ne vous offrira pas la relation que vous désirez. Il n’est pas fait pour vous. Vous êtes la seule à vous investir autant. Le mieux, pensez-vous, serait de couper. Toutes vos amies vous le répètent. Pourtant, vous ne vous décidez pas. Pour les raisons citées au-dessus ou d’autres, votre passion, finalement, vous y tenez.

Ce qui peut-être intéressant, c’est d’apprendre à s’en nourrir.

Mode d’emploi

  • Accepter que si les sentiments ne sont pas un choix, décider de les cultiver en est un. Nous sommes donc responsables de ce que nous vivons. L’avantage, c’est qu’il ne tient qu’à nous d’y mettre un terme.
  • Repenser la confiance en vous. Ce n’est pas parce que cet homme, maintenant, vous fait tourner en bourrique que vous n’êtes pas capable de vivre d’autres relations plus douces.
  • Prendre de la distance avec la relation. Aussi souvent que possible, sortez la tête du guidon, riez de ce que ce drôle de bonhomme vous pousse à ressentir. Riez de vous, de lui, de l’absurdité de la situation.
  • Diminuer les fantasmes. Oui, vous pouvez rêver que les choses s’arrangent, mais soyons réaliste, ce ne sera pas le cas. Donc, stop aux projections ou espoirs de changement.
  • Un pas après l’autre. À chaque pas que vous faites en direction de cette passion, demandez-vous à nouveau si c’est encore ce que vous voulez. Ne vous enfermez pas dans le choix précédent.
  • Ne lâchez pas votre vie. Votre travail et vos amis passent avant lui. Il ne vous rend pas heureuse, vous le choisissez quand même. Mais ne sabotez pas le reste de votre vie, c’est ce qui vous permet de tenir.
  • Découvrez-vous. Profitez de cette expérience pour en apprendre plus sur vous, vos réactions, vos envies, vos attentes. C’est l’occasion de reconstruire votre vision de l’Amour, de vous percevoir autrement.
  • Ne soyez pas fidèle. OK, c’est fort, c’est de la passion, c’est beau… Mais, ça ne mérite pas de fidélité (surtout à sens unique). De tout de manière, ça ne durera pas. Alors, séduisez à côté, voyez d’autres hommes. Bref, ne restez pas centrée QUE sur lui. Il n’est pas « l’homme de votre vie ». Juste votre choix obsessionnel du moment.
  • Je crois que j’ai fait le tour. Et, si vous voulez arrêter, vous pouvez toujours couper tout contact, bruler chaque souvenir et le gifler un coup, ça défoule.

    En bref

    En bref, la passion est une erreur. Mais une erreur que beaucoup d’entre nous prennent plaisir à commettre, sinon, nous ne le ferions pas. Donc, rien de grave. C’est parfois agréable de se rendre folle pour un mec, d’excuser l’hystérie par l’attitude d’autrui (les bénéfices secondaires).

    Cependant, ne nous percevons pas plus fragile que nous le sommes. La passion est un CHOIX que NOUS faisons. N’imaginons pas que les choses changeront (ce n’est pas le cas), ne projetons pas une vie meilleure avec lui (il n’y en aura pas).

    Si nous voulons toujours vivre ce truc-là, nous pouvons : pour nous tester, nous mettre à l’épreuve, parce qu’il a de gros muscles et un adorable petit cul… Mais protégeons-nous. Posons nos balises en amont et apprenons à prendre du recul pendant la relation.

    L’Amour est un jeu. Ne l’oublions pas.


    Et vous, avez-vous déjà fait le choix de la passion ? Y retourneriez-vous ? À quelles conditions ?

    Anashka,

    Spéciale dédicace à ma passion du moment



    Récupérer votre Homme en 1 Semaine

    Ce bestseller propose une méthode pour récupérer votre homme en une semaine : Une méthode infaillible qui vous mettra dans ses bras très bientôt

    > Découvrez Récupérer votre Homme en 1 Semaine



    Commentaires (271)
    • echo | 15 juin 2013

      J’ai vecu une passion déstructrice il ya 4ans, depuis je n y ai plus jamais remis les pieds dans une relation quelque soit sa nature aujourd’hui jai 25ans un vrai travail une apparance plutot avantageuse mais plu le coeur a l’amour ou aux mecs ils ne sont jamais assez bien..

      • Anashka | 17 juin 2013

        Le truc, c’est qu’on ne peut pas changer l’autre, il n’y que sur soi, que l’on peut changer des choses. Peut-être avais-tu posé les mauvaises attentes sur ces garçons là ?

    • Hilda | 16 juin 2013

      Je comprends mieux la différence maintenant entre passion et amour, je crois qu’en ce moment je suis dans une passion réciproque… et j’ai suivi des conseil de ta liste lol alors celle de pas lacher ma vie, prendre de la distance avec la relation, et de ne pas être fidèle… Bon je n’ai pas raconté tt ça sur le forum mais en gros je n’arrive pas à me détacher d’un ex on se fréquente depuis 1 ans avec plein de séparation-retrouvailles… je me demande même si on ne se complait pas la dedans, phase de reconquête et de promesses en l’air des deux cotés de la balance ?

      Et depuis que j’ai diminué cette attachement ds la passion réciproque avec les conseils de la liste bein en gros cela amène à une relation plus saine et normal j’arrive à mieux gérer mon angoisse et les crises que je faisais avant!! je ne le quitte plus toutes les 2 min., je gère mes crises de colère contre lui et lui fait l’effort de me rassurer. Je ne sais pas si cette histoire va marcher mais ce qui est sur c’est que je me decouvre et m’améliore.

      • Anashka | 17 juin 2013

        Si je résume, avec un ex, vous avez repris sur une relation de déséquilibre et peu à peu vous posez des balises pour gagner en équilibre ? C’est ça ?
        Toi, est-ce que tu sais ce que tu veux avec lui ? Que ça continue, et voir où ça mène ? Autre ?

        • Hilda | 18 juin 2013

          Oui c’est ça….
          Ben moi je veux enfin trouver un equilibre une relation stable basé sur la confiance !
          lui aussi le veut alors on fait des efforts chacun de son coté. Je veux que ça continue oui et voir ou ça nous mène ^^

          • Anashka | 18 juin 2013

            Prenez le temps, tranquillement, de voir où vous allez. ^^

    • libellule | 16 juin 2013

      bel article :)
      je crois donc que j’ai vécu ces derniers mois une passion réciproque devenue à sens unique du jour au lendemain. Monsieur s’est vite enflammé, m’a poussé à me dévoiler, à m’attacher, c’était quelqu’un que je connais depuis longtemps. Et puis il a pris d ela distance, a pris peur de je ne sais pas quoi, n’était pas prêt dans sa tête… Moi j’ai morflé, des crises de larmes à ne plus pouvoir, des espoirs de reconquête, des fantasmes… Quand tu dis « prendre de la distance sur la relation » c’est très vrai et je m’y applique en ce moment pour passer à autre chose mais comme j’ai encore des cotnacts c’est difficile de ne pas « fantasmer » sur un retour.

      • Anashka | 17 juin 2013

        Il arrive souvent que les hommes s’enflamment vite (promesses, mots d’amour), la démarche est sincère mais quand ils se rendent compte que ces mots ont un impact, implique une responsabilité, ils fuient… Retour en arrière, ils ont le sentiments d’aller trop vite et nous tombons dans l’OI et l’incompréhension.

        Pourquoi tu gardes contact ?

        • libellule | 17 juin 2013

          je garde contact car c’est une relation professionnelle…
          il a pris peur je pense aussi, surtout quand il a vu que moi je m’attachais sincèrement, il a préféré fuir que de se dire que ce serait possible de continuer… beaucoup de contraintes dans cette histoire je le reconnais mais bon.

          • Anashka | 18 juin 2013

            Tu veux tenter de le reconquérir ?

            • libellule | 18 juin 2013

              j’ai tenté les premiers temps mais à quoi bon… quand quelqu’un tient à toi il te le fait savoir non ? Il a arrêté du jour au lendemain sans vraiment le dire en fait… d’où mon espoir qu’il revienne mais ça fait plusde 2 mois, nos contacts « pro » sont très complices encore mais c’est tout.. alors je ne sais pas en fait.

            • Anashka | 19 juin 2013

              Peut-être que cette situation là lui convient. Tu as deux choix, continuer, garder les choses comme ça ou arrêter…

            • libellule | 19 juin 2013

              Anashka | 19 juin 2013
              Peut-être que cette situation là lui convient. Tu as deux choix, continuer, garder les choses comme ça ou arrêter…

              merci de me répondre :)
              oui c’est certain que ça lui convient comme ça, il ne veut plus avancer avec moi c’est tout ce qu’il y a à comprendre. Mais quand tu dis que j’ai 2 choix, je ne comprends pas, que veux-tu dire par « arrêter » ? car au final il n’y a plus rien, hormis nos contacts pro, certes complices.. tu penses que ça le ferait réagir que je sois froide et distante par exemple ?

            • Anashka | 20 juin 2013

              Sans aller dans « froid et distant » (parce que c’est tenter de le faire réagir plus que arrêter), revenir sur du pro et succinct, diminuer ces contacts pro au minimum syndicale serait « arrêter »…

    • Wyrdelfe | 16 juin 2013

      Relation passion à sens unique depuis 8 ans pour moi…
      Un enfant et en cours de rupture -tentative de rupture- de ma part mais je n’arrive pas à partir réellement car bien sur il me donne toujours de l’espoir au moment de partir….
      Cette relation m’a laissée totalement vidée, je n’ai même plus envie de retenter quelque chose avec quelqu’un pour le moment…si c’est pour recommencer la même…

      • Anashka | 17 juin 2013

        Qu’est-ce qu’il passé pour que tu te sente vidée de ton énergie ?

    • Celle-la | 16 juin 2013

      Merci pour ce super article.
      C’est fou comme les passions se ressemblent. J’ai vécu ça toute l’année à courir après une tête de lard qui ne voulait pas de moi, ou bien simplement pour faire sa « vidange »(je suis volontairement sale). J’ai suivi tous ces conseils sans les avoir lus, je suis assez fière de moi(vivre, tromper, gifler).
      Et je n’y retournerais jamais, pour rien au monde. Même si ma relation avec ce garçon fut belle, et que un temps, la passion fût réciproque, le jeu n’en valait pas la chandelle. Mais évidemment, je ne verrais pas arriver le prochain écueil, la prochaine passion. Et je suis une éternelle optimiste.
      Enfin, je suis d’accord, avec le petit recul que j’ai sur mes réactions face à l’indifférence de l’objet de ma passion, il y a une forme de masochisme dans ce sentiment.

      • Anashka | 17 juin 2013

        Oui, il y a du masochisme. Mais l’amour peut-être sain (apporter quelque chose de stable) et peut-être autre chose aussi. Pour ma part, j’aime la passion, je la trouve toujours enrichissante, elle permet d’apprendre beaucoup sur soi, sur ses attirances, ses doutes, son sang froid. Bref, si un jours je me pose, ce ne sera peut-être pas dans le cadre d’une passion, mais pour le moment, ce sont des relations (douloureuses, certes) qui me conviennent.

    • Iaorana | 17 juin 2013

      Bel article, oui :-)

      J’ai vécu une passion à sens unique il y à plus de 20 ans (j’avais 21 ans, lui 28, rencontre dans la rue, contact visuel uniquement et coup de foudre immédiat, puis re-rencontre la semaine suivante dans un train : toutes les conditions de départ pour une histoire tout sauf plan-plan). C’était grandiose, ça a été grandiose durant 6 mois. Puis il a pris ses distances – normal, puisque c’était un coureur et que moi je devenais collante. Dépression carabinée, 3 années de fac loupées, confiance en moi proche de la négative… J’ai mis, au total, 5-6 ans à m’en remettre. Si bien que des années plus t’adresse, quand un de mes amoureux commençait, lui, à s’enflammer, j’ai tout fait pour remettre les choses à plat. Plutôt crever que de revivre un truc pareil.

      Iaorana… Aujourd’hui mariée mais en proie à une bonne grosse fixette qui l’obsède jour et nuit depuis 2 mois ! *soupir*

      • Anashka | 17 juin 2013

        Qu’est-ce que tu trouves dans cette fixette actuelle ? Quel est le bénéfice secondaire ?

    • Iaorana | 17 juin 2013

      « des années plus tard » , sorry : j’écris d’une tablette.

    • Anaé | 17 juin 2013

      Une question me taraude…pourquoi devrait-on toujours séparer passion et amour.
      En fait, l’idéal ne serait-il pas de faire rejoindre les 2 : d’injecter une dose de passion dans l’amour ? Il y a un proverbe (je ne me souviens plus de l’auteur) qui dit en gros :
      « Avec sa compagne, le jour il faut oublier que c’est votre maîtresse, et la nuit, il faut que c’est votre femme ».
      Ce rapport limite  »schizophrénique » au couple me parle.

      Pour ce qui est de la passion pure dont il est question dans l’article : je pense qu’en général, il s’agit principalement d’une très forte attraction physique.

      • Anaé | 17 juin 2013

        correction de citation :

        « Avec sa compagne, le jour il faut oublier que c’est votre maîtresse, et la nuit, il faut oublier que c’est votre femme »

      • Anashka | 18 juin 2013

        Les couples les plus heureux que j’ai croisé ont une passion créatrice, ils réinventent le monde, l’Amour et la relation. Généralement, ils font plein de choses ensemble et ont toujours une idée pour s’occuper. La passion destructrice me parait plus dangereuse, même pour un couple.

        Disons qu’on pourrait séparer la passion charnelle, de cette espace de mélasse amoureuse et obsédante que l’on ressent pour quelqu’un.

    • Sbrianne | 17 juin 2013

      Je suis tout à fait le genre de personnalité/caractère qui pourrait faire cette erreur. D’ailleurs, cette histoire avec ce mec d’AUM en est la preuve flagrante même si ça relevait de l’OI.
      Mais pas si ça implique de se perdre en chemin, de bafouer ses valeurs, de perdre toute dignité et d’être tout simplement malheureuse.

      • Anashka | 18 juin 2013

        Parfois, c’est aussi ce que l’on recherche dans une histoire. Quelqu’un qui vient tout casser peut nous permettre de nous réinventer.

    • youhou | 18 juin 2013

      oui hihi passion bizarre avec un gars qui ne s’est jamais rien passé de physique encore! on se parle SEULEMENT quand on a bu, tard le soir, sur internet. Mais c’est toujours de la tease, des non-dits, je ressens une grosse tension quand je lui parle. Ca va faire presque 2 ans qu’on est là-dedans, on a jamais couché ensembles. C’est comme si on savait que anyway ca n’irait pas plus loin malgré tout. Mais je dois avouer que ces temps-ci je pense beaucoup à lui (surement parcequ’il n’y a aucun n’autre gars dans a vie). J’ai envie de lui je l’avoue, mais j’ai peur de ‘casser’ ce petit plasir éphémère. Ah lala ! hihi ;)

      • Anashka | 18 juin 2013

        En même temps, ce petit plaisir finira bien par s’estomper, donc pourquoi ne pas tenter ?

        • youhou | 21 juin 2013

          bof je sais pas, en même temps je suis gênée de le voir comme ça. On se parle juste quand on est bu, c’est quand même stupide! Et on est gêné les deux je pense, mais en même temps je le prends pas du tout au sérieux alors pourquoi cette gêne? Peut-être l’habitude qu’on s’est créé à juste se teaser et se cruiser sans faire de ‘vrai’ move et que ça reste toujours un peu mort..! je sais pas!

          • Anashka | 21 juin 2013

            En même temps, si la situation te convient comme ça, autant poursuivre…

    • FreeMan | 23 juin 2013

      Je pense que dans la passion amoureuse on peut distinguer l’amour de la dépendance affective.

      Après, pour garder la tête froide malgré les élan intérieurs passionnel, c’est plus une question de maturité émotionnelle que de méthode.
      Sans la maturité émotionnelle, on réagit directement en fonction de nos scénarios de vie et de nos schéma comportementaux. Ce qui est souvent inadéquat par rapport à la situation.
      Avec de la maturité émotionnelle, on devient capable d’identifier ses émotions, de les comprendre, de les communiquer, de les réguler et de les utiliser.

      Même si elle commence à peine à devenir le sujet d’actualité, la maturité émotionnelle est malheureusement occultée dans notre société. Il faut dire parce que l’impulsivité émotionnelle est une arme de consommation massive qui arrangent certaines personnes…

      Et puis les gens ont souvent peur de développer leur maturité émotionnelle parce qu’ils ont peur de perdre une importante source d’énergie. Ils utilisent aussi l’impulsivité émotionnelle pour mettre leur cerveau OFF et éviter de penser à leurs soucis.
      C’est naïf et absurde parce qu’en développant leur maturité émotionnelle, ils apprennent justement à transformer cette énergie en action constructive et à réduire leurs soucis ou à résoudre leurs problèmes.

      • Anashka | 24 juin 2013

        Quand tu parles de maturité émotionnelle, tu fais référence au QE ?

        • FreeMan | 24 juin 2013

          Pour répondre à ta question, la maturité émotionnelle c’est en quelque sorte développer son intelligence émotionnelle. La différence c’est que la maturité émotionnelle concerne uniquement ses émotions personnelles alors que l’intelligence émotionnelle englobe la compréhension des émotions des autres et notre capacité d’adaptation par rapport à elles. J’insiste surtout sur la maturité émotionnelle parce qu’on imagine mal une personne qui ne sait pas identifier et comprendre chez elle une émotion l’identifier, la comprendre chez les autres et s’y adapter.

          Pour ce qui est du QE, il sert à mesurer l’intelligence émotionnelle et l’intelligence sociale selon l’apporche de Reuven Bar-On. Mais il faut garder à l’esprit que c’est une évaluation basée sur des outils qui ont leurs limites.
          Je ne suis pas partisan de mesurer la prise de maturité émotionnelle uniquement par des tests. Ca me semble beaucoup plus pertinent de l’évaluer par rapport à un mieux être et à une amélioration dans la vie privée et professionnelle. Parce que le but n’est pas d’obtenir le score général le plus élevé mais de développer les facettes de l’intelligence émotionnelles selon nos besoins personnels.

          Et pour en revenir à ton article, la passion est plus une affaire de maturité émotionnelle dans la mesure où elle n’est pas forcément ressenti par l’autre. Faudrait que je t’envoie un article par email à ce sujet je suis sur que tu sauras en tirer profit. :)

          • Anashka | 26 juin 2013

            Le QE est vraiment critiqué. Comme les test QI d’ailleurs. Dans les quelques cours de psychométrie que j’ai eue, on parle de tous les biais de mesure, dont par exemple, l’incapacité que l’on a à décrire « l’intelligence ». Finalement, quand on a demander au créateur des tests QI ce qu’était l’intelligence, il a répondu « ce que mesure mon test ».

            Le test QE, se base en grande partie sur la capacité à décrire précisément les émotions, de bonnes capacités littéraires sont donc un grand plus pour ce test. Le verbe étant au centre.

            Pourrait-on lié la maturité émotionnel au rapport à la dépendance affective ?

            (Si tu as un lien, je prends)

            • FreeMan | 26 juin 2013

              Oui, c’est pour ça que je ne parlais pas de QE. Mais même si on l’outil d’évaluation de l’intelligence émotionnelle est discutable, il n’en reste pas moins qu’il existe une forme de maturité émotionnelle qui apporte une amélioration considérable dans la vie. Et développer son intelligence émotionnelle permet aussi de résoudre des déséquilibres émotionnels. Comme le cas d’une fille que j’ai rencontré et qui ne savait pas identifier la tristesse et qui percevait et exprimait de la colère à la place. La conséquence c’est qu’au lieu de de donner envie aux gens de la réconforter elle déclenchait des réactions de rejet qui empiraient son mal être.

              Il y a effectivement un lien entre la maturité émotionnelle et la dépendance affective dans la mesure où la dépendance affective est une chose qui est ressentie émotionnellement. Si tu sais identifier et comprendre avec précision tes émotions alors tu vas pouvoir trouver des solutions spécifiques pour améliorer ta relation ou pour t’en détacher. Et si tu sais communiquer (de manière constructive) et réguler tes émotions alors tu arriveras mieux à les vivre et à réagir de manière adapté. Dans le cas contraire tu vas limiter ton champs de solutions au fait d’accepter ou de rejeter la source de ta dépendance affective.

              Je t’ai déposé un article qui aide à comprendre l’intérêt que peut apporter le développement de l’intelligence émotionnelle, n’hésite pas à venir en discuter par mail ou MP : http://dl.free.fr/v885l7aWp

            • Anashka | 28 juin 2013

              Ce qui me gène, c’est que cette maturité émotionnelle me semble extrêmement liée avec l’amour des mots. La capacité à mettre du sens sur ce que nous vivons, éprouvons, passent par une richesse de vocabulaire, par une facilité à son emploie. J’ai du mal à voir comment travailler cette intelligence émotionnelle sans lire, écrire, prendre le temps de mettre en mots (images ?) ce que nous vivons. Autrement, c’est un jeu d’expression et une qualité de détail.

              Pas évident à mettre en place avec quelqu’un qui maîtriserait mal le vocabulaire, qui n’aurait jamais eue l’amour de la dissertation.

    • FreeMan | 30 juin 2013

      J’ai vraiment du mal à comprendre ton propos. Qu’est-ce que tu veux dire par amour des mots et amour de la dissertation ? Est-ce que tu aurais un exemple ?

      En fait, dans les éléments de la maturité émotionnelle j’ai du mal à voir où le fait d’avoir un vocabulaire riche serait indispensable :

      1) Identifier ses émotions est lié à l’intéroceptivité ou la capacité d’identifier ce qui se passe dans son corps

      2) Comprendre ses émotions est lié à notre connaissance de soi et à la capacité d’anticipé nos comportements qui découlent de nos émotions.

      3) Communiquer ses émotions est lié aux 2 points précédents et au fait d’oser s’exprimer. Il n’y a pas besoin d’un vocabulaire riche pour dire « je suis en colère donc je risque de monter le ton et toi de mal le prendre »

      4) Réguler ses émotions est lié à des stratégies pour les évacuer ou pour se procurer d’autres émotions (respiration, musique, pensées positives…).

      5) Utiliser ses émotions est lié à notre capacité d’adaptation (transformer la colère en énergie physique dans le sport, faire de l’art…)

      La maturité émotionnelle c’est aussi le fait d’être capable de garder le contrôle de soi tout en ressentant des émotions déstabilisantes. Et il n’y a pas besoin de mots.

      Celui qui garde son sang-froid pendant un incendie a plus de maturité émotionnelle qu’une personne qui crie et se jette par la fenêtre parce que la peur lui commande de fuir.

      Mon exemple pour sur une situation extrême, mais dans un cas de situation amoureuse c’est la même chose. Lorsqu’une fille ressent de la jalousie, si elle manque de maturité émotionnelle elle va avoir des comportements excessifs et nuisibles à la relation.

      • Anashka | 2 juillet 2013

        La colère, en soi, est l’expression de d’autres émotions. Il est rare qu’elle existe en elle-même.

        Je me souviens d’un ami qui était incapable de dire autre chose que « je me sens bien/mal ». Il a « découvert » la nostalgie et ne savais plus quoi faire de cet état qu’il ne pouvait élaborer sur son échelle d’analyse des émotions.

        Dans les différents test QE, la question du vocabulaire est primordiale.
        Se sentir nerveux n’est pas se sentir stressé. Connaitre les deux mots, les identifier, les séparer et savoir reconnaître l’émotion traversée, c’est une forme de facilité émotionnelle. La part de « vocabulaire », de « finesse » dans l’analyse des émotions est réellement un atout pour le QE.

        En terme de physiologie, notre panel émotionnel est très pauvre, il y a « physiologiquement » assez peu de différence entre avoir peur et ressentir un coup de foudre. C’est l’interprétation (par notre connaissance de nous, mais aussi du vocabulaire émotionnel) qui nous permet de déterminer ce qui se joue.

        La capacité à poser des mots, c’est AUSSI la capacité à poser des nuances.
        La différence entre : il me plait, il m’attire, il m’excite, je veux construire, je l’aime, je le désire, je veux le posséder, il m’énerve, il m’obsède et de poser le pourquoi du sentiment, permet une prise de recul. Regarde la plupart des analystes.

        Le sang-froid tient souvent d’un auto-dialogue régulateur envers soi.
        « Soit, il y a un incendie. Oui, j’ai peur, oui c’est dangereux, mais le mieux à faire, c’est encore… »

        Encore une fois, la jalousie est un mot très global, est-ce qu’il s’agit :
        – d’une comparaison avec une autre femme (de l’envie?)
        – une peur de perdre ?
        – une nécessité de contrôler le désir de l’autre ?
        – une anxiété un peu flou, généralisé ?

        Je persiste et signe, la maturité émotionnelle est liée à une capacité d’utilisation du langage. Il fait gagner en finesse et rien ne permet une meilleure connaissance (contrôle ?) des émotions que de savoir séparer les choses qui nous traversent et les mettre en mots.

        • FreeMan | 8 juillet 2013

          Je ne sais pas sur quelle approche tu te bases pour dire que la colère est l’expression d’autres émotions, mais il y a un certain consensus en psychologie qui défini la colère elle est justement considérée comme une émotion de base. Elle n’est pas l’expression d’autres émotions mais la conséquence d’un besoin non assouvi, d’un manque ou d’une blessure.

          Par contre nous pouvons avoir l’impression de ressentir de la colère et exprimer de la colère alors qu’il se passe autre chose en nous. C’est ce qu’on appelle un sentiment parasite et qui relève d’un dysfonctionnement psychologique, comme l’exemple que je citais. Et c’est ce sentiment parasite qui donne l’impression que notre colère renvoie à d’autres émotions.

          Nos émotions peuvent se succéder ou être ressenti simultanément, et si nous sommes confus que nous n’arrivons pas à faire le point sur nos émotions alors nous aurons l’impression qu’une de nos émotions de base renvoie à d’autres émotions.

          Concernant la physiologie, je pense que tu méconnais ou sous estime le fonctionnement du corps humain. Déjà les zones d’activations cérébrales ne sont pas les même en fonction des émotions. Ensuite, il y a des variations pour chaque émotion : sécrétion d’endorphine pour la joie mais pas pour la tristesse. Et même pour des émotions comme la colère et la peur (glucose dans le sang, accélération cardiaque…), il y a des petites variations dans la tension musculaire et les zones du corps oxygénées.

          Je comprends où tu veux en venir avec le lien entre le langage et les émotions. Et c’est vrai que le langage est un élément important dans la maturité en générale. C’est sur qu’une personne qui s’exprime uniquement avec deux mots n’a pas la même maturité qu’une personne qui s’exprime avec milles mots.

          Je voudrais quand même apporter 3 choses importantes à ce sujet :

          1) L’intelligence émotionnelle a de multiple facette. L’exprimer avec des mots n’en est qu’une seule. Il est tout à fait possible de ne pas pouvoir donner un nom à ce qui se passe en soi, mais d’être capable de trouver les stratégie pour s’apaiser et de percevoir quels sont les besoins que nous n’avons pas pu satisfaire.

          2) Il y a des gens qui ont moins de vocabulaire pour exprimer leur ressentis mais qui composent avec le vocabulaire qu’il ont, ou qui trouvent des moyens non-verbaux.

          3) Les animaux n’ont pas de vocabulaire mais ça ne les empêchent pas d’être en phase avec leurs émotions et leurs besoins. Alors que l’homme peut ne pas écouter ses émotions. Soit parce qu’il se perd dans ses habitudes comportementales, soit parce qu’il se perd dans des tergiversations mentales qui l’éloignent de la satisfaction de ses besoins physiologiques et psychologiques.

          Concernant la jalousie, une émotion secondaire qui provient effectivement d’autres émotions. Et justement, un des aspect de la maturité émotionnelle consiste à être capable de cerner l’origine de sa jalousie. Pour ça certaine personnes vont analyser les choses par la pensée, mais tout le monde ne fonctionnent pas comme ça. Certaines personnes comme moi, comme les bouddhistes ou les yogis vont utiliser intéroceptivité pour écouter leurs émotions.

          D’ailleurs l’écoute de soi ne passe pas forcément par la pensée. Le fait que nous discernions une douleur au bras d’une douleur à la jambe ne passe pas par nos pensée. Quand aux émotions, nous les discernons d’abord par l’écoute interne. Et c’est seulement lorsque nous n’arrivons pas à nous écouter et à nous comprendre intérieurement que nous utilisant la pensée et la réflexion pour faire le tri.
          Nous n’aurions aucun intérêt à analyser d’où vient notre jalousie, si nous le savions déjà intérieurement.

          • Anashka | 15 juillet 2013

            C’est, justement, parce qu’elle est l’expression d’une frustration ou d’une blessure, que je ne parviens pas à la percevoir comme une émotion primaire. De même, si la peur, le désir, … sont très présents dans les rêves, la colère l’est beaucoup moins. Disons, que j’ai du mal à la voir existante en elle-même. La tristesse, la joie parfois n’ont pas besoin de support pour trouver leurs places.

            1)/ 2) Oui. Récemment, j’ai rencontré quelqu’un qui parlait plusieurs langues sans en maitriser une parfaitement. La mise en mots des émotions étaient certes délicates, mais il y avait une clarté dans leurs expression. Avec un vocabulaire simple.

            Qu’est-ce que tu entends par intéro-réceptivité ?

            (Un auteur pour moi, sur le sujet ?)

    • violette456 | 1 juillet 2013

      Etant passionnée de nature, il me faut revoir la façon d’aimer pour ne pas retomber dans une relation passionnelle.
      ça

    • violette456 | 1 juillet 2013

      Etant passionnée de nature, il m’a fallu revoir ma façon d’aimer pour ne pas retomber dans des relations passionnelles comme on dis.
      ça me fait penser a la plus belle relation que j’ai avec Mr F, ça a duré 9 mois, et je l’ai aimé comme jamais, plus que mon ex mari( alors que plus de 12 ans ensemble!!lol) c’est pour dire le degré de la passion!!!..bref, cette relation a pris fin en mai 2012, il m’avait promis monde et merveilles, belles paroles, séducteur pour finalement arreté tout ça..j’avais besoin de cette expérience pour apprendre plein de choses sur moi, certes, et j’ai fais depuis beaucoup de chemin vis a vis de lui, je continue ma life.Seulement, un truc m’intrigue, besoin de ton conseil, il continue, plus d’un après, a venir prendre son café tous les matins devant mon boulot, ( vraiment il le fais exprès car il y a moult endroit ou aller!!!lol), l’année passé, je lui avais dis de ne plus venir, car ça me mettais un couteau dans le cœur a chaque fois…il a écouté, seulement il revient depuis 3 mois déja, et il regardes vers l’agence ou je bosses.Je ne sais plus quoi faire avec cette histoire, de le voir ne me remue pas le cœur, mais ça m’agace de mon ex tous les jours.Je lui ai pardonné tout, j’ai coupé tous les liens, et la d’avoir ton avis m’éclairerais un peu je penses….merci d’avance de ton aide.
      Je te confirmes que je ne veux plus de lui dans ma vie, je veux aller de l’avant, comme tu le sais j’ai déjà eu quelqu’un d’autre, et je n’y penses plus..mais ce comportement de faire le paon, ça me saoule des jours!

      • Anashka | 2 juillet 2013

        Tu ne peux pas traverser la rue et lui demander pourquoi il ressent le besoin de venir ? Ce qu’il attend au final ? Alors que tu lui as signifié que tu n’aimais pas ça ?

    • winlys | 3 juillet 2013

      Je me suis reconnue dans pas mal de témoignages, et de vivre une passion réciproque depuis 5 ans m’a appris à mieux me connaitre, à identifier mes émotions et à accepter l’autre tout en hiérarchisant mes priorités en fonction de ce que je veux de la vie.
      Bien sûr qu’au début on souffre beaucoup à vouloir posséder l’autre, à cause du manque de confiance en soi.
      Pour moi tout a commencé par un jeu de séduction qui a évidemment fini sous la couette. Lui était marié et moi pas, alors ses absences me pesaient, d’autant plus qu’avant de le rencontrer je sortais d’une rupture. Je me suis investie corps et âme dans la relation pensant panser mes blessures, je souffrais de pas avoir une relation dite »normale »de couple avec lui, parce que devant me contenter des moments qu’il m’accordait.
      Pour moi, amour rimait avec fusion, or c’est faut, parce que de vraiment aimer l’autre commence par s’aimer soi-même et accepter qu’il puisse s’accorder des moments à lui, et comme ça les retrouvailles ne sont que meilleures.

      Ce que je dirais à toutes les personnes qui ont la chance de vivre une passion dans leur vie, c’est de retenir la richesse qu’elle leur a apporté, et de ne surtout ni se culpabiliser, ni condamner l’autre, parce que la vie est un magnifique cadeau à partager. j’ignore combien de temps lui et moi ça va durer, mais aujourd’hui c’est moi qui vais me marier et il est de tout soutien pour moi, parce que notre relation a beaucoup évolué, et s’est renforcée de la volonté mutuelle de voir l’autre se développer, et en sortant des égoïsmes individuels, l’on a pu construire un lien très fort, une véritable amitié.

      • Anashka | 6 juillet 2013

        Le problème de l’amour c’est qu’il est bien plus multiple que les catégories de relations que nous avons inventés. On parle d’amitié, d’amoureux, d’amour familial…. alors qu’au final, c’est un lien, une tendresse (parfois un désir), une « conection » que l’on ressent… Et elle prend différente forme. Outre l’amitié, il y a entre vous beaucoup d’amour, au sens noble du terme. Qu’y a t’il comme plus belle preuve que de vouloir voir l’autre heureux, même avec quelqu’un d’autre ? On sait que on a accompagné l’autre un bout de chemin et qu’on été entier… Finalement, ça se passe parfois de mots.

        • FreeMan | 8 juillet 2013

          Oui, et le problème viens du fait qu’on mélange les sentiments et le type de relation. La relation se définit et se construit à deux alors que les sentiments se ressentent intérieurement et individuellement (ce qui n’empêche pas de les communiquer).

    • winlys | 3 juillet 2013

      je suis d’accord avec Freeman quand il parle de maturité émotionnelle, ça prend du temps pour l’acquérir mais de soigner premièrement ses blessures de l’amour en ne rejetant pas systématiquement la faute sur l’autre, mais en reconnaissant sa part de responsabilité dans le couple, permet de s’ouvrir au dialogue avec l’autre.

    • nana | 24 juillet 2013

      Bonjour,
      j’ai vécu une passion amoureuse intense en 2010, mon Dieu il était grand, beau, intelligent, un super poste…. bref, le rêve. Mais il était marié. Je reste persuadé qu’il m’a aimé, mais trop compliqué. Nous avons eu une petite liaison. Mais j’en ai fais une grosse dépression. Depuis j’ai fais le point, et je pense qu’a ce moment là je n’avais pas beaucoup confiance en moi. Aujourd’hui je me sens mieux, je n’ai pas besoin de lui pour être belle, brillante…. je m’aime comme je suis. Je n’attends plus qu’on me le dise. Je souhaite bon courage à toutes ses femmes qui sont là dedans. Moi pour m’en sortir, je suis partie au loin ! et depuis je vais tellement mieux….. Il m’a fallu presque 2 ans !

    • Miniloutre | 7 août 2013

      Bonjour !
      Super article, ça m’aide à mieux comprendre car pour moi en ce moment c’est exactement ça :
      « Il prend toute la place, tous les espaces de blancs, toutes nos pensées ! Finalement, on est obsédée par ce gars-là. »

      Je suis les conseils plutôt bien ma foi mais le souci c’est celui-là :
      « Diminuer les fantasmes. Oui, vous pouvez rêver que les choses s’arrangent, mais soyons réaliste, ce ne sera pas le cas. Donc, stop aux projections ou espoirs de changement. »

      Et oui parce que pour moi tout était très clair, c’est que du sexe et de l’affection quand on se voit (très peu souvent, il habite à 400 km) et pour le reste je fais ma vie et lui la sienne. Mais voilà il y a 15 jours de cela, j’ai eu le droit à une déclaration de fou. Il était prêt à changer de travail et à venir habiter prêt de moi. Wouah ! sur les fesses moi ! J’ai pas vraiment réagi, je voulais pas qu’il croit que c’était inespéré pour moi. Je lui ai dit, le lendemain, que j’aimerais qu’il vienne me voir et qu’on en discute sérieusement (nous étions en festival à ce moment-là). il m’a dit ok. Mais voilà ça fait 15 jours, il est plutôt froid et distant depuis et je n’ai pas vraiment de nouvelles. Je ne le harcèle pas, je lui demande de temps en temps quand il compte venir. Il me dit qu’il me dira… Et ça m’obsède j’y pense tout le temps.
      C’est une relation destructrice je suis quasi sure que ça ne peut pas fonctionner, c’est un tombeur, son ex est toujours dans les parages, il parle très peu… mais je pense qu’à lui. Et ça me rend ouf qu’il m’ait dit un truc comme ça et que derrière il ne fasse rien. Comment réagir ??

      • Anashka | 27 août 2013

        Qu’il vienne ou non, dis-lui que tu mérites une explication sur la déclaration qu’il t’a faite, ne serait-ce que par téléphone…
        Il a l’air de revenir dessus, mais le mieux est qu’il te le dise de vive voix, afin que tu puisses tourner la page.

    • miniloutre | 28 août 2013

      Je lui ai depuis demandé des explications. Il m’a fait encore attendre mais je lui ai fait comprendre que j’en souffrais, alors il m’a avoué qu’il avait… une copine !

      • Anashka | 28 août 2013

        Bon, au moins tu as ta réponse.

        Tu pars sur un NEXT ou tu veux quand même tenter (ce que je déconseille) ?

    • miniloutre | 28 août 2013

      Je nexte. Mais je ne comprends pas pourquoi il m’a dit tout ça.. ?
      A ça il m’a répondu que ça lui était tombé dessus comme ça, qu’il ne s’y attendait pas…
      Je suis contente d’avoir réussi à lui faire dire qu’il avait rencontré quelqu’un, il serait venu quand même sinon, comme si de rien n’était. Finalement c’est moi la gagnante dans l’histoire, même si ça fait mal.

      • Anashka | 29 août 2013

        Oui, c’est toi la gagnante.

        Reste qu’il va falloir un peu de temps pour panser tes blessures, mais c’est le jeu de l’Amour, non ?

    • miniloutre | 29 août 2013

      Oui, c est tellement complexe, alors quand l autre n est pas sincère..C est la douleur de la passion, en mode atterissage. Ça m amène à penser qu il vaut mieux éviter les FF, ou comment ne pas s y attacher.

      • Anashka | 30 août 2013

        Tout dépend de ce que tu attends d’une relation FF. Si, c’est juste un passage à une relation plus sérieuse, vraie que les déceptions peuvent arriver. Mais, si vraiment tu aimes ce type de relation, l’attachement n’est pas forcément problématique. Il ajoute, au contraire, de la qualité à la relation.

    • Perfectlie | 5 septembre 2013

      Bonjour Natasha,
      Mon histoire a commencé y a 8 mois on on a vécu heureux jour pour jour et s’est arrêtée y a 7 mois avec un mois pour nous prendre la tête jour pour jour aussi.
      Nos crises de couple ont commencé avec mes crises de jalousie franchement exagérée.
      Il m’a prévenue que mon attitude va nous mener à point de non retour.
      Et on y est.
      Ma jalousie se rapportait toujours au mêmes problèmes : une fille qui n’arrête pas de lui envoyer des SMS et l’appeler tard et quelques profils de gamines à moitié nues qu’il ajoute sur FB.
      La fille en question qui l’appelle, le fait en employant une voix douce et en criant à chaque fois au secours  » je me sens pas bien … bla bla bla  »
      Ce qui m’a enervé un soir, c’est que nous étions ensemble à rire comme des fous et à réellement nous amuser.. au moment du diner, elle l’appelle ! il répond en disant  » qu’il est posé tranquille à la maison …avec.. UNE AMIE  » !!
      j’ai dit que si il lui disait qu’il était avec sa copine, elle arrêterait de l’embêter.
      Mais il a dit que « copine » était « trop prétentieux » !!
      Bref.. j’ai refait la même chose une fois en parlant au téléphone à un ami à moi et en disant que j’étais à rien faire avec un pote.. et là, mon « ex » s’est mis en colère !
      Pour les filles minables qu’il ajoute, il m’a dit une fois qu’il l’a fait exprès !…
      Ce sont les deux grosses disputes que nous avons eu depuis que nous nous sommes connus .. on a vite repris genre ( une ou 2 h après ) nous étions très proches et on se réconciliaient sur le coup rapidement.
      Mais le dernier mois était difficile : il refusait tout ce que je lui proposais ( plage, sorties, resto ) tout ! mais on couchait ensemble et rien n’a changé de ce coté là ! c’était toujours génial.
      Anyway, aujourd’hui nous ne sommes plus ensemble. Parce qu’il m’a avoué du jour au lendemain qu’il était toujours amoureux de son ex femme !
      Cette nouvelle il me l’a annoncé le dernier week-end de notre relation : il m’a invité à diner chez lui.. c’était bizarre, il bougeait comme un robot. Après il m’a servi un thé à la pomme et je suis tombée raide morte sur le lit : me suis réveillée le lendemain.
      on a passé la journée ensemble.. la nuit aussi… et dimanche, il m’annonce que l’on doit plus se voir.
      en plus d’etre amoureux de son ex, il ne peut plus supporter de rester en « relation » en « couple » !
      Pour cela il ne voulait plus faire les choses que j’aime que nous aimons car à chaque fois qu’il veut nouer un lien avec moi, quelque chose en lui le n’en empêche et il fuit.. et commence à réagir agressivement pour ensuite me rejeter..et se détacher de « nous ».
      on s’apprécie « personnellement » et beaucoup. il continue à me dire que je suis « géniale » et « magnifique » etc.. il n’a jamais rien dit de mal si ce n’est que mes crises de jalousie le faisait chier … mais après il a commencé à trouver ça fun et on rigolait dessus.
      bref, je veux le récupérer car je l’aime VRAIMENT.

      j’ai fait des conneries apres notre rupture : je me suis tailladée le bras, je l’ai harcelé, je l’ai giflé, je l’ai menacé de mort, etc..

      Malgré tout cela, on s’est rencontré à une soirée et on a parlé.. bon au début il m’a vu et il est resté crispé en essayant de pas tourner la tete apres je suis allée vers lui et il a repris le sourire … on s’est finalement bien amusé.
      Il chante dans un groupe, et ce soir là, il est monté sur scène et en chantant, il m’a regardé pendant toute la chanson.
      je l’ai invité à diner et il est venu …c’était « succulent » comme il a dit..il est parti le sourire aux lèvres ..
      mais je l’ai invité une fois pour prendre un verre il était chaud pour .. puis il a changé d’avis …. j’ai fait mon enquete et j’ai su que entre le oui et le non, il avait parlé à un « ami » à nous, qui en voyant une ancienne photo à nous sur FB lui demande si nous avions repris. et juste apres, mon ex m’appelle pour me dire  » je ne viens pas, j’ai l’impression que nous sommes tjrs ensemble et c’est pas bien pour nous faut tout arreter  »
      j’ai été en colere et je l’ai giflé le lendemain.

      maintenant c’est froid ..

      je lui envoyé un message enorme pour lui demander de revenir .. que le nous me manque…
      je l’ai appelé avant hier et il m’a parlé correctement pour une fois…avec le sourire et tout ( c’était la premiere fois qu’il me répond au tel depuis plusieurs jours )

      je n’arrive pas à m’arrêter de le contacter.

      il sait qu’on est bien ensemble .. mais pourquoi fuit-il ? pourquoi garde-t-il le contact ?
      il peut ne plus me répondre (il l’avait fait) il peut me bloquer ( il l’avait fait ) mais il reste accessible.
      Pourquoi ?
      je lui ai demandé si je lui manque, il m’a dit que oui ..

      y a t il espoir ?

      • winlys | 5 septembre 2013

        La longueur de ton histoire dénote de la profondeur de ton amour pour ce mec, qui ne s’en rend même pas compte. Je te dirai juste une chose: le véritable remède de l’amour c’est l’amour de soi-même. Réapprends à prendre soin de toi, fais-toi belle, sors avec des amies, rencontre des gens, ouvres-toi à d’autres possibilités. Les hommes aussi différents soient-ils, aiment les femmes indépendantes, sûres, charmantes.
        C’est difficile sur le coup c’est vrai! mais après avoir vécu une passion de 5 ans avec un homme marié, j’ai retenu la leçon. Plus tu es séduisante, mieux tu t’épanouis dans les choses qui te plaisent, et assurément tu les attires les hommes. Ils nous veulent douces, mais fortes. Si ton homme te vois rayonnante sans lui, crois-moi, il reviendra te manger dans la main, à moins qu’il n’ait jamais eu de sentiments réels pour toi, et là, tu pourras tourner la page et passer à autre chose. Courage, après la pluie, le beau temps!

      • Anashka | 6 septembre 2013

        Même s’il désire cette rupture (et c’est le cas), ce n’est pas évident de dire « non » à une femme qui souffre et que l’on aime bien.
        Je pense qu’il est un peu perdu avec ton comportement, il ne veut pas te blesser : mais s’il ferme les portes, il te blesse (et il n’en a peut-être pas envie) et s’il les ouvre, il te blesse encore plus.

        J’entends que tu l’aimes et que la situation est difficile, je l’entends vraiment. Mais, pour le moment, la meilleure chose à faire c’est de couper tous les contacts d’un coup, sans prévenir et de te reconstruire. De redevenir la fille joyeuse que tu étais avant lui.

        Pourquoi ?
        – Soit, tu te reconstruis, tu démarres une nouvelle vie, de nouveaux projets… Et finalement, il te passe un peu… Parce que tu réalises que ta jalousie, bien que dispropostionnée avait ses raisons et que mérites un homme qui n’aime que toi…
        – Soit, tu l’aimes toujours, mais tu n’es plus une nana complètement détruite, mais une femme qui va bien, qui sait ce qu’elle veut et qui avance. Bref, une nana qui peut potentiellement le re-séduire.

        Mais, la première démarche reste de couper tout les contacts. De là, si tu acceptes, on réfléchira pour le reste.

        • Perfectlie | 8 septembre 2013

          Une chose à savoir : il déprime mais uniquement avec moi.
          Parce qu’entre temps : il sort, il voyage etc..
          Je lui ai posé la question, en insistant sur le fait de me dire si je suis « son problème ». Il a dit que non, mais le fait d’être dans une relation, cela le perturbe psychologiquement et qu’à chaque fois qu’il voulait nouer un lien avec moi, une autre partie en lui l’empêchait de le faire et me rejette même si il ne le veut pas.
          Je lui ai suggéré de consulter. Et en même temps, je lui ai dit que tout cela peut-être imaginaire, que sa dépression l’est certainement et qu’il n’a juste pas le courage d’assumer une relation et d’assumer ses conséquences sur sa vie.
          Parce que remarque, au début, et ce depuis le 11 Janvier, il était parfait pour moi, malgré ses défauts et moi pareil. Nous étions souvent ensemble et il était tout le temps enthousiaste de me retrouver : il venait me récupérer chaque jour au bureau après mon travail avec un sourire qui rayonnait son visage et moi pareil. On a passé 6 mois comme ça, jour pour jour. A dormir l’un contre l’autre et au réveil mon plus beau cadeau son sourire et un bisous sur les lèvres..et puis mon café :)
          Chaque jour !
          On est parti en voyage ensemble, et pour lui c’était la première fois qu’il prenait l’avion ( il n’osait pas me le dire ) . c’était la première fois aussi que nous volions dans les airs dans un ballon. Chaque jour on préparait le diner ensemble dans la bonne humeur.
          C’était pas possible que tout ça soit faux .. parce que c’était du quotidien.
          On partageait beaucoup d’intérêts communs mais moi je suis plus outdoors que lui … et lui, les sorties c’étaient les lacs, la nature etc.. et j’adorais ça .. donc on en faisait si possible.
          Sauf qu’il y a eu un loup en Avril. Une collègue a lui, avait rencontré son ex-femme … et je ne sais pas ce qui s’est passé mais depuis ce jour là…c’était la renverse.
          Il est devenu de plus en plus distant à partir du mois de juillet ..
          Et il m’a annoncé qu’il était toujours amoureux de son ex.
          Mais il y a une autre information essentielle : il devait partir à l’étranger mais cela n’a pas été fait finalement du coup, son entreprise va fermer. Pour lui, perdre son emploi est la fin de tout : son indépendance et sa vie.
          C’est un échec.
          Et il ne souhaite pas m’impliquer dans cela.
          De mon côté, ma vie est stable : good job, je suis bien entourée, je reconstruis ma maison ( un projet qui me passionne car j’ai tout dessiné etc..), je suis un régime / sport et ça se passe très bien..Etc..
          Nous devions partir au Chili en Janvier car nous sommes nés pareils (22/23 janvier) et avec tout ça, il ne peut plus se le permettre..j’ai proposé que je m’en occupe et qu’on réglera cela après mais non il ne veut plus de moi !!!!!! et commence à carrément me hair et à devenir insolent depuis hier.
          Je ne sais pas si ce déséquilibre peut être une raison.
          J’ai parlé à son ex-beau frère ( qui est un ami ) et il m’a dit que son comportement est digne d’un tyran et que lui, il n’a jamais été d’accord pour le mariage avec sa petite soeur qu’il a détruite mais qui s’est sauvée au bon moment il m’a dit une fois qu’elle a compris qu’il ne peut pas changer.
          Ils ont même essayé de le piéger car il est infidèle de nature.
          Bon, je ne pense pas qu’il m’a été infidèle … je l’aurai su.
          Il allait le faire une fois et je l’avais vu en rêve .. je le lui en ai parlé .. Et je lui ai dit que je l’empêcherai pas de le faire ..mais que je serai au resto s’il veut venir nous rejoindre pour bien manger et rire.. que le choix lui appartient.
          Et il est revenu après 10 ou 15 mins..
          Il refuse de me parler en ce moment car pour lui, couper court à notre relation est la seule façon pour nous deux de nous en sortir.
          il me dit que  » la relation  » lui pose problème pas  » moi  » .
          en lui parlant j’ai dit qu’il me manque… et il m’a confié que quand je fais ça, ça le perturbe et le rend agressif.

          Je le harcèle, je sais que c’est mal mais je n’arrive pas à ne pas le faire.
          Mes ami(e)s me soutiennent, ils sont formidables.
          J’ai du mal à me concentrer au travail, mais sinon, je sors, je garde – un peu la forme – , parce que ça se voit que je suis triste .. mais je sors, je fais du sport et je lâche pas les projets de ma vie qui sont en cours.

          Je me détruits mentalement ..j’ai parfois envie de me jeter par la fenêtre.

          Je parle tout le temps de lui avec tout le monde même les inconnus que je rencontre dans les bars : les beaugosses qui me draguent et bah ils sont pour cadeau  » mon ex en version short film dramatique  » !!

          Est-ce que je suis malade ?

          • Anashka | 8 septembre 2013

            Malade, non. Amoureuse dans une relation toxique, oui.
            En sortir n’est jamais évident, d’autant plus que le passé de cette relation est plutôt joli. Mais, le problème avec le temps, c’est qu’on ne revient pas en arrière, qu’on ne « retourne pas au beaux moment ». Pour le moment, la relation n’est plus celle que tu as vécu avant, mais une relation avec quelqu’un qui n’en veut plus et qui devient agressif quand tu lui dis qu’il te manque.

            Je reste sur mon idée : coupes les ponts. Tu peux parler de cette histoire tant que tu veux. Mais, il faut que TOI tu fasses la rupture de TON côté.

            • Perfectlie | 8 septembre 2013

              Je te remercie pour tes réponses. Elles me réconfortent. Je sais que couper les ponts est l’ultime solution.
              Je suis enceinte de lui, je l’ai découvert y a 2 semaines. Mais en réfléchissant à tout et surtout en revenant sur son agressivité inattendue et pas justifiée je me dis qu’un avortement est à prévoir.
              Cette relation m’a détruite. Je sortais d’un cauchemar d’un an avec un ex qui m’a quitté parce qu’il a trouvé un autre job. J’ai pas eu les memes réactions; j’avais mal mais je m’étais repliée sur moi pendant un moment. Et apres 4 ans de célibat .. je rencontre un espagnol qui m’a libérée en qlq sortes..notre relation fut courte mais joyeuse on s’est quitté mutuellement sourire aux levres .. quelques mois apres, je rencontre celui là dont je t’ai parlé pour finir plus bas que bas !
              Je vais essayer de gérer ce qui se passe et me concentrer sur ce que je peux controler uniquement.
              Je voulais juste que l’on soit en paix.
              Bon, merci encore. Vais faire de mon mieux pour m’en sortir.

              :(

            • Anashka | 9 septembre 2013

              Je reste présente tant que tu as besoin d’en parler, tu sais.
              SUH, c’est aussi un espace de parole, pour toi, moi, les autres lectrices.

              Comment tu vas gérer pour te remettre d’aplomb ?

    • winlys | 9 septembre 2013

      Courage, sois forte, mais surtout pense d’abord à toi. Maintenant que tu vas être maman tu as une raison supplémentaire de t’accrocher à la vie, en profitant au maximum de cette bénédiction que te fais Dieu, le maître de toutes choses.

      Je te dis toutes ces choses parce que j’ai vécu une situation similaire et ai amèrement regretté de m’être faite avortée parce que lui n’en voulait pas. Résultat des courses, il m’a quand même quitté après. C’est toi qui compte, ton bonheur ne dépens de personne d’autre que toi. Arrêtes de penser que sans lui, tu ne vaux rien. Ne perds pas ton temps avec un homme qui ne sait pas quelle merveille, tu es.

      • Perfectlie | 11 septembre 2013

        Winlys :
        Je ne suis pas capable d’élever un enfant. Si nous étions restés ensemble, ça aurait été différent, mais toute seule, je ne pourrai pas. Je veux le garder plus que tout, mais j’ai peur.
        Dans mon pays, l’avortement est interdit, surtout que je suis célibataire.. je dois le faire ce soir.
        Tout ce que je vis en ce moment est contraire à mes principes : je suis pro-life.

        Il ne me répond pas. Il ne me croit pas. Il ne veut plus rien entendre de moi. Il a dit  » je te hais et je te méprise ».

        Il perd son job d’ici la fin d’année. Je lui ai proposé une infinité de solutions car je gagne super bien ma vie et que je vais d’ici le mois prochain habiter seule dans ma maison que je viens de rénover. Elle m’appartient. Tout ce que je lui propose sont des rêves partagés : avoir une ferme et vivre loin et coupés de la nature.

        Il ne souhaite pas que je l’aide.

        J’ai tellement mal. C’est peut-être mon moi sauveur qui s’accroche encore et toujours à lui.

        Pas pour la grossesse, pas pour l’amour.. mais parce qu’il est dans la merde.

        S’il avait accepté mon aide, on aurait tout deux réussi à réaliser nos rêves dans la joie et le bonheur.

        Pourquoi l’égo est tellement présent dans les relations ?

        Désolée, mon histoire est trop déprimante.

        Anashka :
        Mes ami(e)s me soutiennent, je suis installée chez un couple d’amis qui prennent soin de moi.
        Ils vont m’accompagner ce soir.
        J’avais prévu un voyage en début Octobre et je pense ne pas l’annuler .. changer m’aidera certainement à recharger les batteries.
        Je me sens tellement faible et vulnérable depuis 3 mois… les pires de toute ma vie.

        J’ai envie de tout oublier. J’ai envie de revenir 8 mois en arrière.. parce que je ne voulais pas aller à cette soirée… mon ami avait juste trop insisté :(

        • Anashka | 12 septembre 2013

          Ce voyage va te faire énormément de bien. L’expression « besoin de changer d’air » n’est pas née sur rien. Le mieux, tu continus à te dorloter, tu prends soin de toi, tu fais ton voyage et tu verras que tu auras déjà pas mal avancé…

      • Sam | 25 septembre 2013

        Bonjour,
        Juste pour vous dire que je me porte « mieux ». Finalement, il n y a pas eu d’avortement car pas de grossesse à la base, c’était juste le stress !! et un faux test !! pfff.
        Ce qui est génial :) ça m’a permise de reprendre mes esprits.

        Il m’a appelé y a 2 semaines pour s’excuser et aussi pour faire la paix, il a dit  » cette fois-ci c’est moi qui te le propose et tu peux m’appeler quand tu veux je répondrai. Prend soin de toi.  »

        J’ai abrégé la discussion qui a duré en réalité 3h au téléphone. J’avais raison mais je n’ai pas su l’écouter ou l’aider à me faire confiance. J’avais raison dans le sens ou il déprimait non pas à cause de son ex-femme mais pour son boulot : ils ont fait faillite et ils ferment. Il a jusqu’à la fin de l’année pour se trouver un nouveau job. Sachant qu’au départ il comptait sur un transfert à l’étranger, il se retrouve aujourd’hui dans l’obligation de « refaire sa vie » complètement. Revenir 10 ans en arrière. Et ceci l’angoisse.

        Je savais tout ça et j’ai essayé de l’aider à prendre les devants et se trouver un autre job bien avant que la situation se complique. Mais pour lui c’était  » je n’aime pas parler de ça « .
        Même au téléphone, je l’ai rassuré et il ne souhaite pas que je l’aide  » il veut s’en sortir tout seul  »

        Alors que je peux lui offrir chez moi pour s’installer et s’occuper de sa musique en attendant de se remettre au travail.

        On aurait pu aussi sauter sur l’occasion et prendre une ferme comme ce qu’on a toujours rêvé de faire chacun de son côté mais ça ne peut pas se faire au singulier.

        Là, je ne le harcèle plus. Je ne l’appelle plus. Rien depuis Mercredi dernier soit 6 jours.

        Il m’arrive de pleurer le soir, ou même là maintenant en écoutant une chanson.

        Pour m’en sortir ? je me suis remise au sport : squash, natation, footing.
        Je lis beaucoup partout : tram, bus, café.
        Je vois de moins en moins mes copines pour éviter de parler de lui.
        Je regarde des films légers et marrants.

        Et j’ai pris Samedi un billet pour BALI :) où je vais rester 10 jours. Ce n’était pas prévu comme destination mais j’avais envie d’aller le plus loin possible … puis c’est beau là bas :)

        Je fais de la photographie et ce soir je vais m’acheter un nouvel objectif et un beau sac-à-dos.

        J’ai décidé de faire de ma vie une multitudes de voyages et me consacrer réellement à la photo.

        J’ai aussi terminé les travaux à la maison et il ne me reste plus que la déco que je ferais une fois rentrée :)

        J’ai arrêté de boire comme je le faisais y a 2 mois. J’ai arrêté de fumer aussi pour nettoyer un peu mon corps aussi.

        Voilà comment je m’en sors .

        Rien ne change vraiment juste que je reprend mes esprits petit à petit : j’avais l’impression de perdre la tête.

        Je suis bien mais le mal est toujours dedans.
        J’ai compris que j’ai besoin de soigner des choses au fond de moi qui n’ont rien à voir avec ma rupture mais dans mon attitude et ma façon de gérer les difficultés.

        Je vais peut-être prendre un coach de vie. Sauf que je suis au Maroc :(
        Je fais comment ?
        ANASHKA : je suis au Maroc et je souhaite recevoir le ebook  » prendre confiance en soi pour attirer les hommes  » et le lire pendant mes 20H de vol :P
        Je n’arrive pas à le télécharger … can you help ?

        Merci pour votre soutien :) vous lire m’a beaucoup aidé à surtout ne pas me sentir seule.

        Continuez à partager vos histoires .. c’est excellent pour « nous » et les autres.
        Et j’aurais découvert ce site avant mes folies je ne les aurais pas commises :)

        Mais l’erreur est humaine :)

        Grosses bises ! vous êtes top !

        • Anashka | 26 septembre 2013

          Il n’y pas d’erreurs en Amour. Il y a simplement des maladresses, qu’on fait tous et toutes, parce qu’il est parfois si difficile de se rencontrer.
          Pour l’ebook, tu as payé ? Tu peux m’envoyer via l’adresse coaching ton reçu de vente et adresse mail et le titre.

          Bon, comment tu vis sa décision de faire la paix ? Tu décides de passer à autre chose ? Fini- fini ?

          Pour les copines, continues à les voir. Avec une amie, dans un deuil amoureux un peu compliqué pour moi, elle avait joué à un jeu très cool. Elle me disait que j’avais 5 min pour parler de lui quand je la voyais et elle me chronométrait. Quand c’était finit, je devais payer un verre à chaque fois que j’y faisais allusion. Très vite, ma conversation a tourné autour d’autres choses et ça m’a fait BEAUCOUP de bien.

          En somme, entoure toi, encore et encore. On n’a jamais trop de tendresses dans ces moments là.

          Question tout à fait perso : tu es passé par quoi pour arrêter de fumer ?

    • miniloutre | 9 septembre 2013

      Bonjour ! Je reviens vers vous car j’ai besoin d’un conseil ! Depuis que mon OI m’a avoué avoir une copine, je n’ai plus donné de nouvelles. Je lui en veux (de m’avoir fait une grosse déclaration infondée) mais j’ai réussi à passer à autre chose, même si je suis toujours un peu mal quand quelqu’un me parle de lui. Le week-end prochain il se peut que je le croise en soirée. Je me demande comment réagir.. l’ignorer, lui dire ses 4 vérités, faire comme si de rien était… Quelle est la bonne attitude à adopter dans ces moments ? Je sais en tous cas que je dois profiter de mon week end, délirer avec mes amis, comme je ferais d’habitude et ne surtout pas faire une fixette sur lui. Mais vis-à-vis de lui, s’il vient me parler.. ?

      • Anashka | 10 septembre 2013

        Tout dépend de ce que tu attends…
        Est-ce que tu attends qu’il pense qu’il est passé à côté d’une fille chouette ?
        Est-ce que tu attends de renouer le dialogue ?
        Est-ce que tu attends de t’en protéger ?

    • miniloutre | 11 septembre 2013

      Réponse A ! :) Oui j’aimerais qu’il regrette et je veux aussi m’en protéger.

      • Anashka | 12 septembre 2013

        Alors, le mieux c’est de t’éclater avec tes potes, de ne pas chercher son regard, de sourire. De discuter avec pleins de garçons et s’il t’aborde, de répondre avec le sourire en deux mots, d’éluder et d’aller parler à quelqu’un d’autre immédiatement.

    • miniloutre | 12 septembre 2013

      Ok ! Merci pour tes précieux conseils ! Sourire ça ne devrait pas poser de problème, en plus c’est un des trucs qu’il admirait chez moi :). Merci pour l’acceptation sur fb ;).

      • Anashka | 14 septembre 2013

        C’est normal. (A noter, je ne donne pas de conseils sur FB. Pour le moment, il est un peu mort. Outre les nouveaux articles, mais ayant quelques projets en tête, il ne devrait pas tarder à s’animer ^^)

        Tu me tiens au jus ?

    • miniloutre | 16 septembre 2013

      Bon je ne l’ai pas vu. Mes amis ne l’ont pas invité volontairement. Un de ses potes a dit qu’il était très bavard, qu’il « phrasait » beaucoup et que ce n’était pas étonnant qu’il m’ait fait une déclaration enflammée…
      Maintenant ce que je me demande, d’une façon plus générale, faut-il être très méfiante envers ces belles déclarations ? Un autre de mes amis m’avait avoué avoir un faible pour moi, je ne lui ai jamais répondu et il l’a très très mal pris.
      Comment faire la part des choses entre les mecs sincères et les autres.. ? Surtout que mon OI c’était vexé quand je lui ai laissé entendre que je doutais de sa sincérité… (alors qu’il n’était pas sincère !!) et du coup je l’ai cru :/.

      • Anashka | 17 septembre 2013

        Je pense qu’on est tous sincère quand on fait une déclaration, on le pense sincèrement au temps T. Mais, elle ne dit rien de ce qu’il adviendra et de sa véracité dans le futur. Force d’expérience, il m’est apparut qu’il était plus douloureux de ne pas faire confiance que de faire confiance. Donc, je crois les déclarations pour ce qu’elles valent au temps T mais, pour le long terme, je ne regarde que temps T par temps T.

    • Lili | 2 octobre 2013

      Je vis à peu près cette situation mais je ne sais pas si c’est réciproque… Je suis sortie avec un mec qui était fou amoureux de moi (il m’a demandé en mariage, il disait à tout le monde que j’étais la femme de sa vie ect) mais me traitait comme de la merde, me parlait mal, un jour j’ai bien cru qu’il allait me frapper, il me rabaissait constamment et pourtant j’étais aussi folle amoureuse de lui, à chaque fois il revenait s’excuser et je lui pardonnais. Il est instable, on s’est quitté plusieurs fois. Là c’est définitivement fini car je pense ne jamais être capable de lui pardonner le mal qu’il m’a fait mais je n’arrive pas à me passer de lui, dc on continue de se voir pour le sexe et ça me rend malade, j’ai l’impression de ne pas me respecter… Je sens qu’il a de la tendresse pour moi, sa meilleure amie m’a dit qu’il avait encore des sentiments pour moi (selon elle) donc d’une certaine manière je me dis que je « domine » la relation et que compte tenu de ses éventuels sentiments je ne me fais pas avoir, en tout cas n’est pas la « victime » de l’histoire mais ça n’empeche que je me sente mal, j’aimerai vraiment couper les ponts avec lui mais il revient tjs à la charge, je me sens perdue, limite schyzo car mon cerveau et mon instinct me disent de fuir et je n’écoute que mon coeur qui retourne systematiquement vers lui. Je sais que ce n’est pas rationnel mais je me dis que cette histoire ne finira jamais, me pourrira toujours la vie et que je n’arriverais jamais à être heureuse en amour car aucun autre homme ne me plait autant, ça fait des mois qu’on est plus ensemble j’ai fréquenté bcp dautres gars et c’était toujours fade comparé à ma relation avec lui, alors je sais qu’il faut que je pérsevère mais je me sens tellement lasse, blasée de tout ça, j’ai l’impression que rien n’a de sens…(désolée pour le roman et merci à ceux qui me liront j’avais besoin d’écrire tout ça)

      • Anashka | 3 octobre 2013

        Salut Lili,

        quelle histoire… Tu aimes un garçon qui t’en a fait voir de toutes les couleurs et impossible de te détacher. Parce que tout est fade à côté de cette passion. Donc, tu tentes de tenir la bride (ne se voir que pour le sexe) mais tu sens que cette relation est néfaste pour toi. Couper tous les ponts, est-ce que ce sarait jouable ? Est-ce que tu as jeté un oeil sur l’article sur les pervers narcissiques ? Je ne sais pas si ce gars l’est ou non, mais peut-être que la relation, elle, est perverse.

    • Lili | 3 octobre 2013

      Merci de votre réponse Anashka :) Oui j’ai lu l’article qui parlait des PN et je me suis d’ailleurs pas mal renseigné à ce sujet… A certains moments je me dis qu’il correspond quasiment à toutes le caractéristiques (j’ai vu la video avec le couple qui se disputait à une soirée et je me suis dit mais c’est trop ça! J’ai vécu presque exactement les mêmes scènes…) Mais j’essaie d’être lucide et pense qu’on a tendance à en voir partour en ce moment, c’est un peu la mode, je me demande même si ça existe vraiment, voire si ce n’est pas moi qui le suis car je ne suis pas toute blanche non plus, mais je pense que c’est aussi pcq je suis ultra sensible et fort impulsive.
      Je ne sais pas si couper les ponts est jouable mais j’essaie du moins, je lui ai envoyé un msg hier en lui expliquant que je trouvais notre relation malsaine et ce que je ressentais, que je voulais qu’il cesse de chercher à me voir etc. Il a dit qu’il aurait voulu continuer à me voir mais qu’il me comprenait. Mais je suis persuadée que dans quelques semaines il reviendra et je sais que dans un moment de tristesse ou de solitude je craquerai, et le cercle continuera.. Je commence à avoir peur de moi même et de mes réactions, j’ai l’impression d’obéir à des sortes de pulsions autodestructrices

      • Anashka | 4 octobre 2013

        Efface son numéro, mail, FB.
        Et s’il t’envoie un message, fuis. Même si c’est très dur.

        Quand aux pulsions destructrices, ce sont parfois des appels à la vie, un besoin d’écouler une énergie qui te déborde. La question, c’est quand quel cadre tu peux leurs laisser la place dont elles ont besoin sans qu’elles te détruisent (sport ? art ? sexe ?) … ?

    • Sam | 4 octobre 2013

      Merci pour le soutien.
      Je m’en sors comment ? Et bien je suis à Bali depuis une semaine et seule :-)
      Je m ‘amuse comme un dingue ! Beaucoup d ‘activités sportives, pas mal de shopping pour décorer mon appart et des massages pour me décongeler :-)
      Je passe des journées douceurs Sous le soleil et pieds dans l’eau ou dans la nature ou à visiter des temples.
      Je bouge pas mal. Je reste zen dans ma tête ..je pense à lui..
      Mais c ‘est doux.
      On a repris contact après le coup de fil « paix » gentiment .. Je lui ai envoyé une photo ..et on a depuis commencé un échange sympa.
      Il me pose pas de question: il dit juste c’est beau tu me mérites ..

      Bref..il est très poli :D

      Son boulot ferme réellement : ils ont fait faillite.

      Il déprime réellement..mais ne bouge pas. Il ne s’est pas inscrit à l’école ..il ne fait rien…je comprend pas sa passivité..alors qu’il stress !

      Je m’inquiète ..je ne devrais pas ..right?

      Je ne suis pas encore OVER de ce mec. Il m’intéresse toujours et je le veux.

      Aucun ici ne m’attire. Aucun. Ils ont essayé pourtant !
      Mais je suis pas la pour ça : je me reconstruit ..je veux rentrer plus confiante.

      Ce week-end je pars en Thaïlande et je reviens à Bali pour escalader le volcan actif.

      Je pense tjrs à lui mais raisonnablement.
      Je sais qu’aujourd’hui je ne peux pas le harceler et je sais aussi que je ne peux pas lui dire combien il me manque.
      Je reprend contrôle sur mes impulsions et j’adore ça !

      Natacha : non, pas pu acheter car je n ‘en ai pas la possibilité.puis sauf erreur de ma part ..celui en rapport avec la confiance en soir est gratuit non ?

      PS : je ne fume plus. Je ne bois plus d’alcool.

      • Anashka | 5 octobre 2013

        Disons que si vous n’êtes plus ensemble, ce n’est pas ton rôle de t’inquièter.

        Est-ce que tu ressens une faille dans ses coups de fil ? Est-ce que tu sens la possibilité de le récuperer ?

        • Sam | 18 octobre 2013

          Je suis rentrée et j’ai repris le travail .. j’étais joyeuse. Jusqu’à ce que je reçois un sms où il me demande de ne plus lui adresser la parole : son ex a su pour nous (qu’il s’est comporté avec moi comme avec elle) et elle ne veut plus de lui.
          Ceci l’a mis hors de lui, du coup, hier, son pote me menace au téléphone.
          En clair, il est convaincu que j’ai cassé son retour avec son ex-femme.
          Elle m’a contactée. Elle m’a dit que toute sa famille ne veut pas de lui car il l’entraîne dans un cycle d’addiction à la drogue etc..du coup sa famille l’a reniée et elle restait qu’avec lui… elle était sa petite esclave en gros. Et que maintenant, elle vient de reprendre les liens avec sa famille etc et qu’elle ne souhaite pas gâché ça.
          J’ai rien dit à la fille.
          Il m’en veut d’avoir ébruité notre « vie ».
          Bizarrement, je continue à le vouloir :(
          Pendant nos échanges quand j’étais en voyage je lui avais dit « tu me manques » et il a répondu  » toi aussi :)  »
          Mais en même temps il était en train d’essayer de se remettre avec son ex-femme.
          Je suis profondément triste.
          Que faire ?

          • Anashka | 18 octobre 2013

            Non, c’est pas bizarre, le masochisme amoureux est commun. Tout simplement parce que les sensations semblent plus fortes que dans les histoires habituelles.
            La question c’est : est-ce que c’est VRAIMENT ce que tu veux pour toi ?

            • Sam | 23 octobre 2013

              Oui je le veux plus que tout. Je sais, je suis collante …j’ai tout essayé et rien ne marche ! mais j’ai appris qu’il se fait conseiller par des amis qui pour eux  » retrouver son ex femme est un acte noble  » quitte à me détruire ! ils se comportent avec moi comme si j’avais brisé son couple !! c’est incompréhensible ! et il se comporte avec moi comme si j’étais le témoin de son affection avec une autre (moi) et qu’il faut m’éliminer donc les insultes et tout c’est pour me flinguer dans sa tête.
              Je vais tenter de tirer un trait sur lui malgré que je veuille plus que tout le retrouver :(

            • Anashka | 25 octobre 2013

              Là, je crois que ce ne sera pas possible. Visiblement, il VEUT retrouver son Ex, pas être avec toi. Tu ne fais pas changer d’avis les gens sur ce genre de choses. On ne peut pas forcer quelqu’un à être avec nous.

            • Sam | 25 octobre 2013

              Anashka, je te remercie pour ton écoute et tes conseils ! tu es merveilleuse :)
              Et ce site est le plus intéressant de ceux qui traitent de la même thématique.
              Merci encore !

            • Anashka | 25 octobre 2013

              ça c’est vraiment gentil ! Je reste dispo ^^

    • Lili | 6 octobre 2013

      Oui c’est ce que je vais faire, merci du conseil :)
      J’essaie de m’aérer l’esprit et de combler le plus possible les vides dans mon emploi du temps mais ça fait des mois que ça dure et j’ai l’impression de tourner en rond

      • Anashka | 7 octobre 2013

        Un deuil est parfois très très long. Tu as fait d’autres rencontres depuis ?

    • Lili | 8 octobre 2013

      Oui j’ai rencontré pas mal de gars, j’ai eu quelques flashs et je suis même sortie avec 1 mec mais ça n’a pas duré (c’est plus ou moins pareil de son côté). De toute façon je ne veux plus me remettre en couple avec qui que ce soit, j’ai trop souffert et je ne veux plus revivre ça mais j’arrive pas à me le sortir de la tête

      • Anashka | 9 octobre 2013

        Peut-être parce que le deuil n’est pas encore fini. Peut-être à cause de cette peur de l’attachement qui est née…

    • max | 13 octobre 2013

      Salut Anashka,

      Je visite souvent ton site et aujourd’hui je poste ma petite histoire pour un conseil personnalisé ;)

      Il ya un peu plus d’un an j’ai rencontré un garçon, apres une relation de 4 ans. Lui sortais aussi d’une relation de 1 an, seulement, mais pour ce celibataire endurci c’est assez enorme, surtout que la rupture lui a fait mal. Je ne voulais pas m’attacher mais c’est venu sans m’y attendre et sans m’en rendre compte, on était juste des plans culs mais moi a chaque fois que je le voyais ou lui parlais c’était pour le seduire. Peut etre l’envie d’etre une des rares filles a reussir a le faire craquer. Bref c’était fuis moi je te suis, et c’était trop souvent moi qui suivais. Mais quand je m’eloignais il redevenait tres present et doux a me laisser entendre que j’étais plus qu’une aventure, mais quand j’acceptais de le revoir, il fuyait encore. Je me demande si j’étais pas son kleenex pour oublier son ex. J’ai definitivement arreter de le voir et lui parler il y a 5 mois, parce que meme si j’étais folle amoureuse de lui, ce n’était plus possible pour moi, il me faisait vraiment souffrir, il jouait avec moi volontairement et involontairement. Je l’ai fais pour moi, me proteger, et aussi je dois avouer parce que j’ai l’espoir de pouvoir le reconquerir plus tard quand du temps aura passé. Sauf qu’il y a 5 mois j’ai rencontrer un autre homme, avec qui je suis maintenant, ca se passe tres bien, je l’aime beaucoup, mais je ne l’Aime pas. Il y a toujour l’ombre de cet autre qui plane. Et ce nouveau garçon, je me demande si c’est pas mon kleenex a moi et je trouve ca assez malsain. Je me sens mal parfois, car j’ai l’impression que mes sentiments ne vont pas évoluer. Je me dis surtout ca dans les moments ou je repense a cet autre homme. Meme s’il m’a fait beaucoup de peine et des coup de batard, meme si je sais que je l’idealise et que je fantasme une relation qui n’a pas eu lieu ou a moitier. Je me demande comment faire pour l’oublier? est ce que ca sert a quelque chose d’esperer une relation plus saine avec lui dans le futur? que faire avec ce nouvel homme?

      Bref j’ai besoins de quelques petits conseils et avis sur cette situation.

      Merci a toi

      • Anashka | 14 octobre 2013

        Salut,

        Est-ce que tu as eu des nouvelles de cet autre garçon. Il arrive que des histoires inabouties/inachevées mettent beaucoup plus de temps à se résorber que d’autres histoire. C’est ce que tu sembles vivre, une histoire où le mot fin n’a pas été inscrit, pas pour toi, en tout cas.

        Pour ce nouveau garçon, est-ce qu’il connait l’état de tes sentiments pour lui : de la tendresse sans amour ? Quelle type de relation avez-vous construits ?

        • max | 18 octobre 2013

          Pour ce nouveau garçon, je pense qu’il se doute que je puisse l’avoir encore en tete, mais pas par « amour » plus parce qu’il m’a fait du mal. Et il sent que je me suis attaché a lui parce que je pouvais pas l’avoir, du coup des fois il me lance quelques piques gentilles sur lui ou a propos de lui.
          En fait ce nouveau c’est moi qui l’ai dragué et ramené chez moi parce que ca faisait 2 semaines que je devais voir l’autre et qu’il faisait que repousser, j’avais besoin de remaitriser quelque chose et je me suis dis que cet autre ne devait pas hesiter a draguer d’autres filles et que j’allais faire pareil. Au debut ca a été juste pour le fun, je ne voulais vraiment pas me mettre en couple, je n’ai fais que le lui repeter pdt 3 mois et puis au fur a mesure je me suis rendu compte que j’étais bien avec lui. Ca s’est fait tout seul, mais lentement, alors que l’autre ca été tres rapide et violent. Je me dis que peut etre que je suis un peu amoureuse de lui mais c’est tellement moins intense que l’autre que ca me fait douter.

          • Anashka | 18 octobre 2013

            Qu’est-ce que ça veut dire pour toi « être amoureuse » ?
            Si tu pouvais faire une liste des sens que ça a POUR TOI , ça te permettra de savoir lequel tu aimes.

            Est-ce que c’est les sensations fortes (dont la douleur, qui est la plus forte) ? Pourquoi pas ?
            Est-ce que c’est se sentir bien avec quelqu’un ? Pourquoi pas ?
            Est-ce que c’est idéaliser l’autre ? Pourquoi pas ?

            Bref, sois honnète avec TOI quand tu fais cette liste que « qu’est-ce que ça veut dire pour moi « être amoureuse » ? »

    • Lola | 2 décembre 2013

      Bonsoir ,

      Je suis actuellement dans une relation qui a très mal commencé.
      Je m’explique (en bref, qu’on y passe pas des heures ahah)
      J’ai fantasmé sur un homme pendant très longtemps, puis je l’ai eu (à moitié, c’etait quelques parties de jambes en l’air). J’ai commencé à lui faire part de mon envie de me « poser » avec lui (n’étant jamais sortie avec une fille -uniquement des coups comme ça- il fuyait totalement-) puis j’ai posé un ultimatum, auquel il a refusé.
      Mais un jour après il m’annonçait avoir des sentiments et me voulant, finalement.
      Donc depuis 2 mois, nous sommes en couple, à mon plus grand bonheur.
      (Surtout qu’on me bassinait de laisser tomber ce mec ect)
      Je suis éperdument amoureuse de lui, bien entendu, totalement passionnée, je n’ai envie que de lui, ne voir que lui et j’en passe.
      Or, malgré des attentions certaines (petits noms, des envies de me voir soudaines, assume et se vanterai -presque- de mon existence auprès de ses amis) il est extrement paradoxal et étrange : Je lui propose une nuit avec moi, il refuse, puis accepte ai dernier moment.
      Il refuse trois de mes propositions, puis m’appelle, a la fin du week end, limite suppliant pour passer une nuit avec moi.
      Il peut paraitre très attaché une semaine, puis très distant l’autre.
      Dans tout ça, je me perd, et je suis sans cesse en train de flipper qu’il me largue.
      (Je me maîtrise bien entendu, je répond tardivement aux textos, j’essaie de paraître occupée etc… mais c’est dur!!)
      Il me dit qu’il « m’adore » (terme excessivement énervant) mais je l’ai déjà entendu dire pareille d’une copine à moi…
      Je ne sais pas quoi faire, car il est évident que je ressens bien plus de chose pour lui qu’il n’en ressent pour moi. (Je précise qu’il m’a dit, le jour où il a finalement accepté d’être avec moi : « J’ai des sentiments pour toi, et je n’ai aucun problème à le montrer aux autres »)
      Je me perd et j’ai vraiment peur de finir bléssée

      help

      • Anashka | 4 décembre 2013

        Est-ce que tu as essayé de ne plus rien proposé, de refusé ses rendez-vous au dernier moment ? Bref, d’appliquer un système de punition-récompense ?

    • Birdy | 4 février 2014

      Bonsoir,

      j’ai lu bcp de commentaires et je souhaitais exposer mon histoire pour avoir vos conseils avisés.

      J’ai rencontré un homme sur le Net il y a 4ans. Dés le début ça été un plan cul. Nous avons un « feeling », une « passion » sexuelle qui ne nous lâche pas.

      Nous avions commencé notre reation sex en nous voyant 1 à 2 fois par semaine le soir chez moi. Quelques mois après il me quitte car il rencontre quelqu’un. Je ne le retiens pas et accepte de perdre mon meilleur plan cul.
      Il s’écoule 2 mois et il revient à mes pieds comme si sa vie en dépendait. A cet instant, je ne voyais pas le pouvoir que j’avais sur lui. Nous reprenons notre plan cul régulier et très intense.
      Quelque temps plus tards, je rencontre mon mec actuel et je mets des distances avec mon plan cul régulier…
      Et voici que 4 ans après ma rencontre avec mon plan cul régulier nous sommes tjrs en « contact » même si nous ne nous voyons qu’1 fois par an quand le manque est trop fort… nous avons toujours envie l’un de l’autre. C’est horrible. On est comme des aimants. Nous n’arrivons pas à décrire ce qui nous arrive lorsque nous sommes ensemble. On est destabilisé… On est attiré et on ne se résiste pas.

      Je n’arrive pas à l’oublier…
      Quand je cherche à avoir une conversation avec lui, il fuit. J’ai besoin d’avoir des réponses à mes questions. Nous n’avons jamais essayé d’être un vrai couple.
      Je lui avait avoué que je l’aimais il y a qlq mois alors que je suis tjrs en couple. Il a fuit de plus belle.

      Je ne sais pas si je lui fait peur, s’il se moque de moi, s’il me prend pour sa Pute… je suis perdue. Il revient quand il veut et disparait aussi vite.

      HELP HELP, je suis perdue :(

      • Anashka | 5 février 2014

        Si j’ai bien compris tu vis une attraction très forte avec un homme, attraction réciproque. Tu as aujurd’hui un copain, mais tu craques (très rarement) parce que c’est très fort, ce que tu vis avec tes amants. Impossible d’amener la relation sur autre chose.

        Au bout de 4 ans, je ne penses pas qu’il te prenne uniquement pour sa « pute » comme tu dis. Je pense qu’il vit la même attraction que toi. Simplement, il ne la cristallise qu’au niveau sensuel. Car, c’est là où elle se joue.

        Aujourd’hui, est-ce que tu penses être amoureuse ou qu’il s’agit surtout d’une passion sensuelle ? Est-ce que tu penses pouvoir gérer ses écarts, cet entre-deux ? Parce que finalement, tu es face à un choix : continuer sans rien bouger (il fuit, sinon) ou arrêter…

        • Birdy | 5 février 2014

          Bonjour Anashka,

          je pense être tombée amoureuse de lui mais j’ai peur que ce soit un fanstame.

          Cette histoire me faire souffrir et j’essaie de me donner à fond dans mon couple et dans ma vie pro mais il est trop présent dans mon esprit.

          A chaque fois que je mets des distances claires entre nous, il revient super motivée pour me voir et me prouver qu’il est foutu car je l’ai trop marqué.

          Je suis foutue aussi mais je le verbalise, moi.
          Lui, il ne connait que la fuite.
          Il n’arrête pas dire que je souffle le chaud et le froid. Que son attitude vient du fait qu’il a peur de l’avenir avec moi et de peur que je le quitte un jour pour toujours.

          Je ne sais pas comment le rassurer. J’ai l’impression qu’il n’a pas confiance en moi et que je n’ai pas les mots qui l’appaisent.

          J’ai trop mal, j’ai envie del’insulter de tous les noms…

          Je pense que le problème vient du fait que toute notre histtoire se soit construite sur le sexe.

          Je voudrai l’oublier…. je regrette de l’avoir connu.
          Ma vie était moins « floue » avant.

          Dommage que cet amour me rend si triste.

          Qu’en penses-tu toi? Ton avis est plus objectif que le mien.

          Merci

          • Anashka | 6 février 2014

            Il y a forcément du fantasme de « l’inachevé », du « non-vécu ». Mais ce fantasme prend toute la place. Et tu ne peux pas le partager avec lui, sous peine qu’il prenne la fuite. Donc, il envahit tes pensées et rend ta vie flou.

            Tu lui as demandé pourquoi il avait ses craintes ? Pourquoi il avait peur de partager ses sentiments ?

            Reste : faire un geste irrémédiable pour couper le cordon. Mais, en as-tu envie ?

            • Birdy | 7 février 2014

              Bonjour et merci Anashka pour tes conseils et pour ta dispo en répondant à mes messages mais je pense que je dois couper les ponts pour de bon avec cet homme.

              J’ai fais plusieurs pas vers lui car je m’inquiéte bcp pour lui mais s’il avait voulu me donner des news, il en aurait donné.
              J’ai besoin de passer à autre chose et de retrouver une vie plus légére moins tendue que celle qu’il me fait.

              Un jour, il reviendra et à ce moment là, c’est moi qui jouerai la morte.

              Je pense l’aimer sincérement mais je ne supporte pas de me retrouver face à un mur et de subir tant d’ignorance.
              Je ne mérite pas toute cette méchanté.

              Je tourne la page après envoyé des SMS et avoir laissé 2 messages sur son répondeur ( tjrs sasn réponse).

              C’est la vie… pas toujours easy.

              Bise et bon continuation à toi sur ton blog.
              T’es un ange :)

            • Anashka | 10 février 2014

              Merci Birdy.

              N’hésites pas à trainer par là (j’ai quelques articles sur le deuil amoureux dans le BEST OF, si ça t’intéresse). Je reste à dispo pour la prochaine histoire et même si tu veux encore parler de celle-ci.

              Bref, prends soin de toi. :)

    • Nadine Reiseneder | 19 février 2014

      Bonjour Anashka,
      j’ai bien lu tous les commentaires et voilà j’ai décidé de vous raconter la mienne car j’ai besoin des conseils.
      je viens de rencontrer un homme charmant. Des notre premier RDV j’ai dormi chez lui mais rien ne s’est passer car il ne voulait pas en me disant,  » qu’il aimerait me connaitre mieux car ce qu’il veut vivre avec moi soit une belle histoire ».
      Voilà, monsieur travaille beaucoup et depuis ce fameux RDV on s’est pas revu!
      Juste après quelques jours, je lui ai fait une scène car je croyais qu’on allait passer le weekend ensemble. En plus il m’avait proposé qu’on se voit le dimanche.

      Il m’a pardonné mais on n’a jamais le temps de se revoir. On s’écrit des sms chaque jour. Soit lui, soit moi mais on se donne des nouvelles.

      Hier, je lui ai donné un sms lui proposant de se voir en ville car j’y étais avec des mais. Je n’ai pas eu de reponse de sa part. Mais à 22hrs, il m’envoie un sms  » Hey, tu es ou? J’ai répondu dans la seconde qui suit, lui disant au centre ville et donner le nom du local ou j’y étais. Depuis pas de nouvelles, pas de reponses. A 23 hrs je jui envoie un sms en disant » tu peux ne pas vouloir de moi, ca je l’accepte mais ne me traites comme une merde.

      Qu’est ce que tu en penses? est ce qu’il se moque de moi ou bien il a mal pris mon dernier sms.
      Merci par avance pour tes conseils

      • Anashka | 19 février 2014

        Il est possible qu’il est mal pris ton dernier SMS, même s’il voulait une belle histoire avec toi, ça fait plusieurs fois que tu réagis de manière virulente à ses empêchements. (Même si je comprend ta frustration).

        Vois s’il te recontacte dans les deux-trois jours, sinon, on verra comment on peut faire.

        • nadarine | 19 février 2014

          Donc, c’est monsieur qui est facher? et moi dans tout ca? Pas de réponse, aucun signe mais c’est lui qui est facher???
          J’ai fait beaucoup d’effort sur moi-même, c’est à dire d’accepter les absences de monsieur! Car, tout un weekend, je n’ai pas eu de ses nouvelles et entre temps, je fais comme si de rien n’était! ou par exemple, on se parle au téléphone, monsieur a un appel de son chef, et il promet de rappeller et bien non, c’est moi qui envoie un sms à 19.30 pour avoir des nouvelles! Tu ne crois pas que ca fait un peu trop???
          je veux bien être avec un homme mais je dois me sentir en confiance car je peux te l’affirmer, commence le temps des doutes.

          Merci par avance!

          • Anashka | 20 février 2014

            Tu as le droit d’être en colère. Complètement. Tu peux même cesser la relation pour ça : car tu considères que c’est un manque de respect.

            Mais, si tu veux être avec, la colère n’aidera pas (les limites si, mais posées à froid). Pour cela, je t’exprime plutôt ce que je crois percevoir de SON vécu : tu lui mets la pression. De la problématique : trop en demande.

            Mais, si c’est le minimun que tu demandes, soit poses les limites froidement (sans être sêche et sans colère), soit trouves un autre partenaire. Pas avec la colère qu’on change quelqu’un (si tant est cela soit possible)

            • nadarine | 20 février 2014

              Merci Anashka pour tes conseils. Qu’est ce qui me reste à faire maintenant? M’excuser pendant que c’est lui qui m’as bléssé?
              J’aime bien cet homme mais il y ce qu’on appelle un peu de dignité.
              Après combien de jours, je dois le contacter car je ne veux pas le perdre!
              je dois envoyer un mail ou un sms?
              merci par avance

            • Anashka | 20 février 2014

              Attends 3/4 jours. Tu vois s’il te relance ou pas. Et tu prends des news (l’air de rien) par SMS.

    • nadarine | 22 février 2014

      Bonjour Anashka,
      voilà, je ne pouvais plus tenir, je lui ai envoyé un sms et jusqu’ici, il n’a pas répondu!
      Mon sms était gentil  » bonjour mon petit bandit, comment vas-tu? on fait la tête? je n’ai pas eu de tes nouvelles et cela te fait triste. Je voulais te dire que tu me manques plus ce que tu penses » Voila, ca c’est un premier sms. Est ce que tu crois, que j’ai fait des erreurs ou pas? et quelques secondes je lui ai envoyé un autre  » C’est vrai que j’ai été un peu dur dans mon dernier sms et je m’excuses. Mais il faut aussi me comprendre. J’étais fachée et deux j’avais un peu bu avec mes amis! Si tu veux on peut discuter de tout ca autour d’un café ou d’un verre. Fais-moi signe quand tu veux? Je te souhaite un agréable weekend! Bises, »

      Dis-moi Anashka, tu crois que j’ai mal formuler mes sms ou pas? est ce que tu crois qu’il va répondre? et s’il ne répond jamais quelle attitude à avoir?
      Merci par avance pour tes conseils

      • Anashka | 23 février 2014

        Peu importe, maintenant, ils sont envoyés. Donc, l’important, c’est de voir s’il y répond ou non.

        Mais, je pensais à des SMS plus léger, moins sentimentaux, plus en « prise de nouvelles ». Bref, on verra ensemble. Je ne bouge pas :)

    • nadarine | 23 février 2014

      Bonjour Anashka,
      je n’ai aucune nouvelle et je n’en espère pas! J’ai décidé de tourner la page! Ca fait très mal mais je dois penser à moi!
      Je m’accroche à quoi? Peut être que pendant ce temps le beau mec est avec une autre! Je crois que j’ai tout fait et maintenant, il est temps pour moi de passer à autre chose!
      Je te remercie pour avoir pris le temps de me répondre! Je te tiendrai au courant si il y a du nouveau dans ma vie!
      Cordialement

      • Anashka | 25 février 2014

        Je ne bouge pas.

        Est-ce que tu as des personnes, activités qui te permettent de tenir le coup ?

        • nadarine | 28 février 2014

          Bonsoir Anashka,
          je te remercie pour avoir pris le temps de me demander de mes nouvelles!
          Tu vois, je ne suis pas du genre à souffrir éternellement. Sur le coup, c’est dur mais après un certain temps, je me relève et je vais de l’avant.
          Hier soir, il m’a envoyé un sms, me disant  » on va bien et qu’il était malade. Il va partir pour les USA et qu’il me contactera à son retour » je ne le crois pas? Il a toujours un prétexte pour ne pas me voir mais comme je te l’ai dit, je pense que je commence à tourner la page.
          je te tiendrai au courant! En attendant, je sors beaucoup et je lis beaucoup de livres qui m’aident à comprendre comment ils fonctionnent les hommes. J’essaie de ne plus refaire les mêmes erreurs du passé!
          A toute Anashka et encore merci pour ta gentillesse!

          • Anashka | 3 mars 2014

            You re welcome ! Je reste dispo !

            (Si tu as des livres à me recommander, je suis preneuse !)

    • Ode | 4 mars 2014

      J ai connu une passion totalement dingue avec un homme de 2004 a 2013
      J avais réussi à le virer de ma vie en sept 2008 …. Le remplaçant par un Jules qui portait le même prénom ( j aurai aussi bien fait de m abstenir. )
      Étrangement ce nain est revenu faire toc toc en mai 2012…. ( 4 ans après )
      J ai rêvé de lui une nuit 1 mois après j avais un email dans ma boîte fb va savoir

      Même avec 6 7 heures de décalages, ( il vit en Asie ) on s est remis en lien tous les jours tous les matin et avons réussi à nous revoir 2 fois en France

      Cette homme je l aurai toute ma vie dans les tripes.
      Le destin ( j y crois dur comme fer ) a voulu que nos chemins se re séparent le jour de mon déménagement à Paris, le jour ou je tournais une page avec ma vie d avant.. Sans que lui et moi l avions vraiment décidé

      C est moche mais je sais qu il reviendra un jour qu on se reverra …. On est marqué autant par l un que par l autre

      Je suis maso mais je suis pleinement heureuse d avoir vécu cette relation car elle m a appris bcp sur moi

      • Anashka | 5 mars 2014

        Pourquoi vous vous êtes séparés ?

        • ode | 8 mars 2014

          notre relation était faite de moments ensemble et de disparition l’un et l’autre; je pouvais ne pas donner signe de vie pendant des semaines et des mois; lui pareil.

          on n’était pas vraiment ensemble; en faite on a jamais osé ou voulu parlé du sujet  » on est un couple  » ou pas ?!
          je ne voulais pas etre vraiment eu couple avec lui car je savais qu’il partirait en Asie et surtout qu’il n’était pas l’homme le plus fidèle au monde.
          ma position me plaisait bien mais je ne savais pas si je comptais pour lui ou non

          évidement, quand il m’a recontacté en 2012; je lui ai dit ( fallait que ca sorte ) que j’avais toujours eut des sentiments pour lui, que je regrettais tout ca.

          Il m a écris que si je lui avais dis cela avant qu’il ne parte en asie, on n’en serait pas là lui et moi; qu’on serait ensemble !

          • Anashka | 9 mars 2014

            Pas évident comme histoire, elle a du te demander beaucoup de retenue et de pudeur.
            Peut-être pour cela que tu fonces toujours sur les nouvelles relations, comme pour rattraper ce qui s’est joué ici.

            Note : c’est une bonne idée d’avoir démarré un journal :)

            • ode | 9 mars 2014

              à cause ou pour cette histoire, je ne veux plus passer à coté d’une autre.
              A chacun de nos retrouvailles c’était un feu de joie, qui se terminait toujours par la disparition de l’un ou de l’autre.
              On se harcelait l’un ou l’autre à tout de role dans nos moments de silences

              une étrange et difficile relation que je ne pourrai jamais oublié.

              le plus dingue c’est qu’il est né le même jour que ma mère qui elle n’est plus là … encore un signe ;)

              je suis persuadée que nous nous recroiserons un jour, il y a comme un fil qui nous relie c’est assez étrange comme sensation. De toutes mes histoires c’est la plus belle ! peut etre parce que la plus vivante !

              ps : le journal me fait un bien fou et m’éclate :)

            • Anashka | 10 mars 2014
    • Telly | 6 mars 2014

      Hello, Anashka !
      Tu ne te souviens sûrement pas de moi, car je suis une de tes fidèles lectrices fantômes et je n’ai pas commenté depuis très longtemps…
      Voilà, si je commente un article pour une fois, c’est que j’ai VRAIMENT besoin d’aide… Excuse-moi si mon message est trop long, je vais essayer de détailler la situation au maximum pour que tu sois en mesure de m’aider…

      Pour poser le cadre, je suis une adepte de la fast séduction et du multi-targeting : je fais une multitude de rencontres, j’ai toujours une dizaine de mecs sur le feu simultanément, des ONS, des sexfriends… Mais tu connais certainement le plus grand danger du game : l’OI…
      En 5ème, quand je n’avais que 12ans et aucune expérience amoureuse, j’ai croisé le regard d’un gars au collège qui avait deux ans de plus que moi, et immédiatement, j’ai fait une fixette sur lui, sans vraiment le connaître… C’était la grande époque de MSN, j’attendais des heures qu’il se connecte pour pouvoir lui parler, je lui faisais la bise dix fois par jour au collège pour qu’il me remarque, je rêvais de lui la nuit, je criais quand je le voyais de loin alors que j’étais avec mes copines, bref, ce gars, c’était une obsession d’enfance, avec lui j’étais comme la groupie que tu décris dans ton article le plus récent… Il me trouvait trop jeune pour lui, il était donc inaccessible, bref, on a fini par couper les ponts quand il a quitté le collège..
      5ans plus tard, c’est-à-dire en novembre, il m’a envoyé un message sur Facebook « Salut ;) On se parlait au collège je crois, non ? Qu’est-ce que t’es devenue ? »… Et dès cet instant, mon état d’esprit de libertine insensible m’a quitté… Avec lui, dans ma tête, je redevais une enfant, la groupie accro complètement dingue de lui… Mes autres sexfriends n’avaient plus aucune saveur, je pensais à lui tout le temps, je voulais étouffer la frustration qu’il m’avait laissée au collège 5ans plus tôt, je le désirais plus que je n’avais jamais désiré quelqu’un auparavant… Mais j’ai gardé mes attitudes de playeuse, j’ai utilisé le prizing, j’ai masqué mon intérêt sentimental tout en sexualisant énormément, je pensais qu’en le mettant dans mon lit je l’oublierais après… Premier rdv romantique, il a continué à m’envoyer des SMS avec une tonne d’IOI, puis du jour au lendemain il m’a mis un râteau phénoménal, me disant que je ne lui plaisais pas tant que ça… Attaquée dans mon ego et ma dignité, j’ai fait un FO de trois semaines, puis il est revenu tout seul, comme par magie !
      Il m’a harcelée pour me revoir une seconde fois, j’y suis allée, et quand je suis rentrée chez moi il m’a envoyé un message pour me dire que je lui avais plu et qu’il voulait me revoir au plus vite.. Ce que je ressentais pour lui tournait à l’obsession, mais il m’a mis un troisième râteau, me disant que j’étais une croqueuse d’hommes qui ne voulait qu’un plan cul, mais que lui voulait se caser, avoir une copine, être en couple monogame, que ça dure, etc… J’ai fait un nouveau FO et il est revenu de lui-même (pour la troisième fois !)…
      On s’est envoyé des sextos et des photos de plus en plus cochonnes pendant deux ou trois semaines… Puis il m’a harcelée pour que je vienne chez lui… Bien évidemment, moins de dix secondes après que j’aie passé la porte d’entrée, on était dans sa chambre à s’embrasser et s’arracher nos vêtements, je vais pas te faire un dessin, on a fait l’amour deux fois de suite et je lui ai fait la première fellation de sa vie, du coup, il a tellement apprécié qu’il m’a dit qu’il voulait me revoir au plus vite… C’était il y a trois semaines. On a reparlé par textos plusieurs fois, dont une majorité de conversations de son initiative à lui, mais mystérieusement, après une semaine où il était très open à la discussion, il est devenu de plus en plus distant…
      Il m’a dit un jour qu’il ne fallait pas que je m’attache à lui, qu’il était possible qu’il disparaisse pendant deux mois s’il se trouvait une copine ou s’il n’avait plus trop l’envie de me voir, et qu’il revienne après parce que « c’est bien le principe d’un plan cul »… Mais moi, comme une conne, je me suis attachée… Il a commencé à se faire désirer, je lui ai envoyé des messages assez régulièrement auxquels il répondait 6 ou 7h plus tard sans grand intérêt, en coupant les conversations… Je lui proposais des rendez-vous, en demandant très clairement du sexe et seulement ça, il refusait… Après une énième tentative foirée (il m’a dit qu’il n’avait plus trop envie de me voir ces temps-ci), j’ai fait un mini-FO de 8jours pour voir s’il revenait, et il ne l’a pas fait…
      Du coup, avant-hier dans la nuit, je lui ai envoyé une photo de mes seins. Comme ça, je pensais ne pas sembler needy et passer un message clair : j’ai envie de toi, viens chez moi. Et là, j’ai enfin compris la situation : il a trouvé une fille « sérieuse », qui voulait une relation stable avec lui, et puisque c’est ce qu’il cherchait, il m’a délaissée pour elle… Il m’avait dit dès le début qu’il voulait absolument se mettre en couple, et cette fille est sur le point d’exaucer son souhait… Je suppose qu’elle lui plait vraiment, probablement plus que moi, même si je ne sais pas qui c’est, s’il m’a délaissée pour elle ce n’est sûrement pas par hasard… Il m’a expliqué clairement qu’il était sur le point de se caser (par SMS), puis il m’a chauffée, m’a laissé comprendre qu’il viendrait peut-être chez moi avant d’officialiser avec elle… Finalement, le lendemain matin (hier), il m’a dit « Oublie tout ce que j’ai dit hier, j’étais trop excité, je me lance dans une relation sérieuse là, nous deux on va calmer le jeu… ». J’ai répondu « Hey, sois pas rabat-joie ! Tant que c’est pas officiel, tu fais ce que tu veux… Et je vais finir par être jalouse que tu veuilles une relation sérieuse avec elle et pas avec moi… ^^ »… Message auquel il n’a pas répondu, alors que j’ai attendu pendant des heures, désespérée…
      Ah, oui, dernier détail, pour les textos : dans la forme, j’attends toujours plusieurs heures avant de répondre à ses messages, je n’en envoie jamais deux à la suite, j’essaye de faire court, expéditif. Et dans le fond, je parle comme si je ne voulais que du sexe et rien d’autre. Mais en relisant nos conversations avec un peu de recul, comme si j’étais extérieure à la situation, je me suis rendue compte que ça crevait les yeux que je lui courrais après et que lui, me fuyait…

      Voilà la situation, en long, en large, en travers, très détaillée. Je suis accro à ce mec, tu n’imagines pas à quel point… Je lui ai beaucoup couru après pour du sexe comme je te l’ai déjà dit, mais le dernier message que je lui ai envoyé était vraiment la seule allusion sentimentale que j’ai pu faire avec lui ces derniers mois, il ne se doute pas une seconde de ce que je ressens pour lui (c’est certain!) et est sur le point de se caser avec une autre fille, « sérieuse »… Qu’est-ce que je pourrais faire, à ton avis, pour le récupérer ? Un simple texto « Je veux te voir, pas pour coucher avec toi mais pour parler. J’ai quelque chose d’important à te dire. » pour lui dévoiler mes sentiments en face, de vive voix ? Un FO dès maintenant, puis pendant tout le temps où il sera avec cette fille, jusqu’à ce qu’il la largue (clairement.. Attendre pendant sûrement plusieurs mois qu’il revienne de lui-même) ? Autre chose ? Et… Ne me dis pas NEXT… Je sais qu’il serait plus raisonnable d’abandonner, mais je n’en serai pas capable avant d’avoir tout essayé.

      Je suis vraiment désolée pour la longueur phénoménale de mon message, mais je suis désespérée, j’ai besoin d’aide… En ce moment je vais mal, il m’obsède, et il ne se doute même pas que j’ai des sentiments pour lui mais ça me rend malade, j’ai l’appétit coupé, je ne mange plus et ne dors presque plus depuis 3jours, je ne fais que pleurer… Je suis ridicule, je pensais pas être capable de me mettre dans cet état pour un mec.. Merci d’avance pour tes précieux conseils, surtout si tu prends le temps de lire ce pavé et d’y réfléchir…

      PS : Ça me semblait évident, mais je le précise tout de même : je suis une grande fan de ce que tu écris ! Si tu pouvais nous pondre des articles plus souvent, on les lirait avec plaisir !

      PPS : J’ai décidé de poster mon commentaire sur un vieil article pour être sûre que personne que je connais ne reconnaisse mon histoire… C’est assez ironique de le poster sur cet article précisément, mais bon…

      • Anashka | 8 mars 2014

        Salut,

        ca fait plaisir de te relire, même si c’est pour relire une histoire d’OI qui semble de rendre un peu toute patraque. Tu sais que tu as toutes les réponses dans ce que tu as écrit : il démarre une relation avec une autre fille, il a déjà coupé. La question, c’est pourquoi il t’obsède tant ? Pourquoi lui, absolument ? Pour réparer l’Ego de la Collégienne qui avait souffert ? Tu as conscience qu’à ce stade, quoi que tu tentes, c’est le casse-pipe ?

        Après, si tu veux lui parler pour te libérer des sentiments, c’est un chose, mais ce n’est pas ce qui le fera revenir.

        PS : Au programme, je dois augmenter un peu le rythme.

        PSS : Oui, c’est marrant :)

        • Telly | 8 mars 2014

          Ce n’est pas une question d’ego… C’est plutôt une espèce de passion à sens unique, par choix, comme tu l’expliques dans cet article. Il me fait vivre des sensations fortes qui donnent du piquant à mon existence, et je le veux LUI parce qu’il est le seul à me les faire ressentir… A vrai dire, je ne veux pas forcément m’engager, je veux juste le garder auprès de moi pour ressentir ça tout le temps, quitte à ce que ça ne soit pas réciproque, peu importe.

          Sinon, tu as raison, quelque soit la technique, c’est un peu casse-pipe (surtout la déclaration : mais qui m’a droguée quand j’ai envisagé ça ?!). Mais peut-être que je peux lui envoyer un texto renvoyant l’idée générale que je ne le violerai pas, que je veux le voir seulement parce que j’apprécie sa compagnie, comme si je n’étais qu’une amie ? Sachant qu’on a déjà couché ensemble et qu’il y a toujours eu entre nous une très forte tension sexuelle, je pense que l’ambiguïté de la situation suffira à ne pas tomber dans une véritable friendzone. S’il accepte et qu’il veut me revoir, je n’aurai plus qu’à discuter avec lui tranquillement, à lui faire envie gentiment, à rester très soft, à seulement « calmer le jeu » comme il me l’a suggéré, et être suffisamment zen pour l’attraper de la même façon qu’on attrape un papillon… Et s’il ne répond pas à cette proposition… Et bien, FO, voire NEXT. Qu’en penses-tu ? C’est déjà plus adapté, non ?

          • Anashka | 9 mars 2014

            A défaut d’être confortable, cette situation est hyper intéréssante : tu vis des sensations fortes avec quelqu’un avec qui tu serais prête à t’engager. Ce sont ces sensations, finalement, qui font beaucoup du sentiment (à ce que je lis). Ce n’est pas bien ou mal (perso, j’ai été très accro, à sens unique, à un homme pendant un an pour cause de sensations fortes).

            Mais, si tu te cases, si la relation devient à double sens, est-ce que ces sensations seront encore là ? (Elles sont nourris, en partie, par l’aspect impossible).

            Expliciter sur un texto, non. Parce qu’il te verra venir. A la limite (mais encore une fois, je pense que le mieux est de laissé tomber), il faudrait que tu lui proposes un nouveau rencard, une soirée pour mater un film, blabla… Notamment en passant par un côté plus pote par texto. Et, de là, tu joue sur la sexualisation. Mais, c’est compliqué à mettre en place. Si ça te branche, on peut voir ensemble, pas à pas. Mais, c’est pas gagné.

            Bref, je reste à ton écoute.

            • Telly | 10 mars 2014

              Je ne sais pas si ces sentiments seraient toujours là si je me casais. Peut-être pas (quand on met un tigre en cage, il perd tout son charme…). Mais je serais curieuse de le savoir !

              J’ai besoin d’un peu d’aide, je l’avoue… Pas de nouvelles depuis mercredi, il n’avait pas répondu au dernier SMS de la conversation. Et c’était parfaitement volontaire de sa part, parce qu’il a peur que je lui saute dessus si jamais on se revoit alors que lui est sur le point de se caser. Donc il fuit volontairement, et même si je reste le plus neutre du monde, il restera persuadé que je veux le mettre à l’horizontal (parce que c’est ma « personnalité ») et continuera à fuir… C’est pas gagné. Je cherche désespérément quelque chose de concis et efficace pour lui faire comprendre, en une seule fois avec les bons mots, que je veux juste son « amitié »…

            • Anashka | 12 mars 2014

              Je crois ue pour le coup, son silence est un indice. Et pas un indice sympa à entendre. Je pense qu’il se doute que cette « amitié » que tu lui proposes n’est pas complètement honnête et qu’il ne veut rien te faire espérer.

              J’ai peur qu’il faille tourner la page sur celui-là…

            • Telly | 13 mars 2014

              Je ne lui ai pas encore proposé, la dernière conversation était à base de sexualisation assumée (c’est le fameux jour où il m’a dit qu’il allait se caser). Une semaine sans nouvelles, je vais essayer une dernière fois de le relancer en explicitant que je ne veux qu’une amitié… Je te tiens au courant…

            • Anashka | 13 mars 2014

              Je ne bouge pas. ^^

    • Telly | 6 mars 2014

      Ah oui, encore quelque chose que j’avais oublié de dire…
      Je n’ai jamais spécialement adhéré à l’engagement, à la notion de couple, à la monogamie, tout ça… Ça peut sembler étrange pour une fille aussi jeune que moi d’avoir déjà abandonné ce que tu appelles « le mythe Twilight », mais bref. Je suis en « couple libre » depuis plus d’un an avec un mec dont je ne suis pas particulièrement amoureuse et j’ai de nombreux sexfriends… Je serais capable de tous les lâcher et de me lancer dans une relation « sérieuse », si le gars dont je te parlais dans le message précédent voulait de moi, je m’engagerais sans hésitation… Mais pour moi, ce n’est pas indispensable. Je serais également capable d’être heureuse en le gardant comme plan cul, s’il ne se case pas officiellement avec l’autre fille et recommence à m’accorder de l’intérêt, à vouloir me voir souvent, pour coucher bien sûr mais aussi pour matter un film en mangeant de la glace à la vanille. Je n’ai pas besoin de plus. C’est la principale raison pour laquelle j’hésite à lui déballer mes sentiments : soit il donnait la priorité à l’autre fille sur moi seulement parce qu’elle voulait s’engager et pas moi, et dans ce cas, j’ai une chance de me mettre avec lui officiellement, j’aurais tout gagné. Soit il est vraiment amoureux d’elle, et si je lui déballe mes sentiments il coupera les ponts avec moi, et ne me relancera pas quand ce sera fini entre eux… Dans ce cas, aucune chance de le récupérer comme plan cul, j’aurais tout perdu. Là est le dilemme… Peut-être qu’il faut absolument lui dire la vérité sur mes sentiments, avant que ce ne soit trop tard, parce que c’est ce qu’il y a le plus de chance de fonctionner ? Ou, y a-t-il des alternatives plus efficaces ? C’est là que j’ai besoin d’aide…

      • Anashka | 8 mars 2014

        S’il avait eu des sentiments équivalents, vu ton jeu de FO, tu l’aurais su AVANT. Il aurait été plus demandeur dans ce sens là. Je ne crois pas tellement aux grandes déclarations d’amour, je ne pense pas qu’elles changent quoi que ce soit.

    • ms | 10 avril 2014

      bel article !

      avec Monsieur cela fait déjà un an que un jour ça va un jour ça ne va pas ! en ce moment nous sommes en contact voila seulemeny je lui est fait croir que j’avait rencontrer quelqu’un pour le rendre jaloux seulement il s’eqt contrarier et ne ma plus calculer… je ne sais pas si je doit regretter mon acte ou pas

      • Anashka | 10 avril 2014

        Quelle est votre relation actuelle ? Qu’est-ce que tu désires avec lui ?

    • ms | 10 avril 2014

      merci pour ta reponse ;-)ma relation aujourd’hui on s’apelle tout les jour on ce voit une fois par semaine environ mais on est pas ensemble ! j’aimerai bien qu’on soit ensemble mais que les chose soit claire et que sa soit plus sein entre nous .. (petite question ! il ma dit auparravent qu’il ne voulait pas s’engager dans une relation jai couper les vannes avec lui mais aujourd’hui ol me dit qu’il a changer dans sa vie qui a des responsabiliter au boulot quil avit arreter le shi.. et qu’il aimerai bien se poser a votre avis zs que il me dit sa par rapport a nous ou juste pour que je le sache ??

      • Anashka | 11 avril 2014

        Le mieux, c’est que tu lui poses la question. Peut-être qu’effectivement ces nouvelles résolutions peuvent avoir un impact sur votre relation. Est-ce que tu te sens d’aborder le sujet avec lui ?

    • ms | 13 avril 2014

      je ne me sens pas d’en parler avec lui car des que je meloigne de lui ( pas de msg ou pas dapel ..) il essais de me joindre et de rester en contact mais des que je m’adoucit et que je veux le voir ou parler avec lui jai limpression qu’il prend de la distance je suiq un peu perdu je ne sais pas comment m’y prendre …

      • Anashka | 14 avril 2014

        Pourtant, c’est un sujet important pour toi. Au pire, tu lui en parles, il s’éloigne… Tu auras tes réponses sur ses attentes autour de votre relation. Reste que tu peux lui en parler tranquillement, au moment opportun, en étant prête à entendre ce qu’il a à dire…

        Mais, effectivement si tu crains qu’il t’abandonne dès que tu lui montres de l’attention et que vous ne pouvez pas parler sur ça, je ne vois pas trop ce que tu peux faire à part de rester dans un inconfortable (et pas forcément très sain) « fuis moi, je te suis ».

    • ms | 17 avril 2014

      je l’ai vu on a passer un moment ensemble ! une autre fille n’arreter pas d’appler sur son portable du coup jen ai profiter pour patler de nous deux je lui est demander c’etait qui il ma repondu ke c’etai une fille sans importance et je lui et di je represente quoi pour toi il ma dit t’es ma copine je lui est dit je sais que tu maime super bien mais es que tu maime tout court il ma pas repondu il ma dit j’en sais rien je suis un barjo ! ensuite pour conclurr il ma dit je veux qu’on soit ensemble mais qu’on s’investie pas sentimentalement par fierter jai fait comme si sa m’aller et du coup on c’est fait un calun et un bisou !
      mais une fois rentrer a la maiz je me suis rendu compte que sa mavait blaisser et que je voulais pas d’une relation comme sa car j’etait deja bien attacher du coup j’ai voulu faire un silense radio ! il ma appler jai pas repondu puis il ma envoyer un msg « rapel jai besoin de toi  » jeai pas pu resister mais je lais rappeler 3h apres et depui c’est lui qui ma fait un silence radio… jai decider d’en rester la avec ce mek car sa fait deja un ans que je le connaiet ya rien qui a avancer dans ma relation et que si il maimait un minimun il m’aurai retenu !! maintenant je pose la question de savoir si je prend la bonne dessision ou il j’abandonne trop vite ??

      • Anashka | 18 avril 2014

        Je pense qu’il est clair dans son attente : il ne veut rien de sérieux pour le moment avec toi. Si tu as d’autres objectifs, tu prends la bonne décision !

    • Emi | 22 avril 2014

      Bonjour,
      Lui en instance de divorce, moi séparée.
      Notre relation a commencé lorsqu’il était au plus mal, j’étais la pour lui, sa confidente.
      Puis début 2013 notre relation est devenue intime.
      Il a emménagé dans son nouveau logement, moi toujours dans l attente d’un sms,,d’un rdv, lui me disait de prendre les choses comme elles venaient…
      J’étais et je suis toujours follement amoureuse de lui.
      En septembre il me disait que j’attendais trop de choses de lui, qu’il ne m aimait pas comme je l’aime.
      Puis il m a dit qu’il ne souhaitais pas reprendre cette trop grande intimité que nous avions car cela était néfaste pour lui comme pour moi.
      Je suis toujours dans l’espoir mais je m’en rends bien compte que cette relation était déséquilibrée.
      Je n’ai jamais autant aimé quelqu’un…
      Je n’arrive pas a l’oublier…
      Je me dis que peut être après nos histoires respectives réglées nous nous retrouverons …
      Merci pour votre article

      • Anashka | 22 avril 2014

        Est-ce que je peux t’aider en quoi que ce soit ? De quoi as-tu besoin ?

    • Emi | 22 avril 2014

      Notre relation a toujours été cachée mais lorsque nous étions ensemble tout était si intense, sexuellement je n’avais jamais ressenti autant de choses.
      Il était attentionné, parfois c’est lui qui organisait certaines choses, ballades jusqu’au bord de mer, dîner préparer de ses mains etc…
      Lorsqu’il a voulu couper les ponts en septembre nous avons pris un verre quelques semaines après et il m a dit  » je ne devrais pas te dire ça mais j’aime être avec toi… », forcément moi je vois une porte ouverte…
      Nous travaillons ensemble donc ne plus se voir est impossible.
      Pour moi parfois c’est très très difficile!!
      Je n’ai jamais aimé autant…
      Dois-je l’oublier?

      • Anashka | 22 avril 2014

        Est-ce que le sentiment seul que tu éprouves pour lui suffit à justifier la souffrance de rester dans une relation déséquilibrée ?

        Tu n’as finalement que deux choix (et les deux sont synonymes de souffrant) :
        – rester (dans l’espoir que)… jusqu’à ce que ça s’effondre (mais tu profites encore un peu)
        – arrêter de toi-même (avec peut-être le regret que…)

        Comment tu peux avancer, prendre soin toi, trouver d’autres espaces d’investissements pour prendre de la distance (plus de distance) avec cette relation-là ?

    • Emi | 23 avril 2014

      En fait lorsqu’il m a dit qu’il préférait tout arrêter j’étais très mal, car il me disait ne pas être prêt, que ma situation Perso (séparation) le stressait, je pense qu’il ne voulait pas porter la responsabilité du fait de ses propres pb.
      Je sais que cette situation n’était pas équilibrée car je demandais bcp et lui très peu…
      Je sais que c’est a moi de prendre mes distances mais j’ai toujours une partie de moi qui l attend…
      Je vous écris car je pense avoir besoin d’un avis extérieur, cette histoire n’est plus depuis septembre…
      Donc rester… Ce n’est plus vraiment rester car il a mis un terme a cette relation.
      Mais je sais au fond de moi que je serais dévastée si il rencontre quelqu’un d’autre…
      Je pense que vous avez raison, il faut que j’avance au risque de passer a côté de cette histoire mais il m a clairement fait comprendre que cette histoire n’était plus…
      Et que je recommence ma vie a zéro en prenant soin de moi, oui, des sorties, du sport, me le sortir de la tête!
      Je n’ai jamais autant aimé avant lui…

    • Emi | 23 avril 2014

      En fait, je me dis que j’ai tout gâché dans cette relation car si je m’étais laissé porter sans en demander trop cela serait totalement différent.
      Dans mon esprit je ne peux me résoudre à lâcher prise en fait
      C’est un homme bien, avec des valeurs, qui a fuit certes, mais pour me laisser gérer mes pb.
      Je pense que dois peut être laisser les choses se faire d elle même et surtout penser à moi comme vous dites
      Pour l’instant mon cœur me dit « si ce n’est pas lui ça ne sera personne d’autre »
      Merci d’être là, pour vos conseils…

      • Anashka | 23 avril 2014

        Le coeur se croit souvent monogame quand il a eu un amour fort. On appelle ça un OI (la cristallisation sur une relation impossible). Je comprend que ce soit dur d’avancer, comme si tu ruinais un peu plus les chances de retrouvailles… Mais, en fait, elles n’existent pas ces chances là. Il n’y a que toi et ce que tu veux faire de ta vie : rencontrer encore l’amour ? Avancer sur d’autres projets ? Prendre soin de toi ?

        Quelle est la dynamique de vie qui te porte en ce moment ? (Outre les regrets ? )

    • Emi | 23 avril 2014

      Vous pensez vraiment que cette relation est impossible que rien de bon ne peut arriver?
      Après tout ce qu’on vit tous les deux il peut peut être en ressortir quelque chose de bien, de beau? Non?
      En ce moment je gère la vente de ma maison et je recherche mon nouveau logement…
      A part ça je ne me projete pas, je prends parfois un verre avec lui avec le travail, on se raconte toujours nos vies mais je reste bloquée dans l’espoir peut être…
      Il s’intéresse a ma recherche de logement etc…
      Il me trouble et nous travaillons ensemble ce qui ne m’aide pas…

    • Emi | 23 avril 2014

      En fait ma relation avec mon conjoint se termine et cette relation n’est pas géniale non plus….
      Tout ça arrive sûrement pas par hasard, j’ai peut être fait des choses qui ont fait que…
      Oui encore et toujours des regrets….

      • Anashka | 24 avril 2014

        Je crois que beaucoup de choses se joue pour toi :
        – la fin de ta relation avec ton conjoint : qui demandera un temps de deuil et d’interrogation.
        – le déséquilibre qui a conduit à la fin de ta relation avec ton collègue: qui demandera encore un autre cheminement personnel.
        J’ai l’impression qu’espérer que quelque chose d’autre en naitra te donne de la force pour ta grande séparation actuelle, mais je ne suis pas sûre que ce soit une réalité. Parce que depuis un moment, tu donnes et veux t’investir beaucoup et lui non. Peut-être qu’il est temps d’un grand ménage dans ta vie. De faire un point sur tes attentes et envies par rapport à toi, tes rêves, tes objectifs et l’amour (mais peut-être plus tard…)

    • Emi | 24 avril 2014

      Merci beaucoup!!!!
      Je pense que tu as totalement raison.
      Il faut que je m investisse pour moi, pour ma nouvelle vie, sans me dire que peut être….
      Ça me pèse trop moralement de me dire que rien n’arrive a part un ou deux verres par mois qu’on prend après une journée…
      Comment dois-je me comporter avec lui au travail? Distante? Comme avec quelqu’un que je ne connais pas?
      Merci pour vos conseils, ça me fait du bien et vous avez raison je n’ai jamais pensé a moi, j’ai toujours pensé aux autres…

      • Anashka | 25 avril 2014

        J’ai quelques articles sur : le célibat et la mise en place de projets (ça t’intéresserait ?).
        Sinon, pour ton collègue, je dirais : prends es distances sans l’ignorer : ce qu’on appelle une relation cordiale.

    • Emi | 25 avril 2014

      Oui ça m’intéresserait bcp!
      Car sincèrement je suis dans le flou total concernant mon avenir!!
      Si mon collègue m’invite à prendre un verre, je dis non? Que j’ai autre chose à faire? Ou je peux accepter?
      Merci

      • Anashka | 2 mai 2014

        Tout dépend de comment il te propose et de ton envie ou non d’y aller. Toi, tu en penses quoi ?

        Pour le célibat : « Comment réussir son célibat » , « 5 bonnes raisons de vivre une période d’abstinence » , « le secret du bonheur, la bucket list ? », « Comment ne plus souffrir en amour »

        • Emi | 2 mai 2014

          Je pense qu’il ne faut pas que je me freine si j’en ai envie et depuis j’arrive a éprouver un certain détachement et ça me fait du bien.
          J’essaye de faire des choses pour moi et c’est agréable! Et si il est sur la défensive je ne le prend plus mal, je ne sais pas ce qui a fait ce déclic…
          Je n’ai rien changé …

          • Anashka | 2 mai 2014

            Je pense qu’il ne faut pas que je me freine si j’en ai envie et depuis j’arrive a éprouver un certain détachement et ça me fait du bien.

            Alors, écoute toi. :)

            J’essaye de faire des choses pour moi et c’est agréable!

            Qu’est-ce que tu fais ? :)

            Je te laisse les articles, tu me fais un retour ?

            • Emi | 2 mai 2014

              Je sors avec des amies
              Je profite de mon fils
              Je profite plus des instants avec ma famille
              Avant je négligeais tout ça alors que c’est primordial
              Et je suis dans mes cartons ;)

            • Anashka | 3 mai 2014

              Génial, un déménagement ! Le nouvel appart va demander un investissement déco ? (Je commence récemment à m’intéresser à la déco, ça permet de se vider la tête et de repartir sur de belles bases ^^)

            • Emi | 3 mai 2014

              En fait en attendant de trouver un logement je suis chez ma mère mais je prépare mes cartons pour l’appart que je cherche car la j’en avais mis partout et ça n’allait pas.
              Je mets de l’ordre dans ma vie et dans mes cartons;)
              Bon y’a un pb en fait, j’ai craqué hier, j’ai invité mon collègue a dîner (resto mais j’ai pas dit que je payais…) alors qu’on avait pris un verre mercredi et que cela s’était super bien passé, et évidemment sa réponse a été non, qu’il passait la soirée avec son fils et moi j’étais hyper mal.
              Mon problème dans mes relations c’est que je donne trop et je veux aussi trop!
              Je me rends compte que je ne laisse pas le temps a la relation de s’installer et forcément je gâche tout!
              Bref
              J’ai décidé de ne plus prendre les devants car ça me rend triste lorsque la réponse n’est pas celle que j’espérai.
              Je suis en train d’établir ma bucket list, vos articles sont très intéressants! J’adore!
              Je suis contente d’être tombée sur votre site, j’en avais besoin…

            • Anashka | 4 mai 2014

              Qu’est-ce que ce « trop » que tu donnes ? Qu’est-ce que ce « trop » que tu attends ?
              Est-ce que c’est « trop » ou c’est « mal » ou pas « adapté à la personne » ?

              (Tu me diras les 3/4 premiers trucs de ta bucket ? ^^)

            • Emi | 4 mai 2014

              En fait, je suis trop entière, lorsque je suis bien avec quelqu’un, je suis étouffante, j’envoie des messages, je veux être avec lui, tandis que l’autre veut se laisser du temps, laisser les choses se faire d’elles mêmes, c’est ce que me disait mon collègue
              J’ai continué sur le même registre et il a fini par me dire que j’attendais trop de lui alors qu’une relation doit se construire petit a petit moi je voulais tout tout de suite
              Surtout dans ma situation, sortant d’une histoire longue, l’idéal est de me retrouver avec moi même et pas de me jeter dans autre chose…

            • Anashka | 5 mai 2014

              Ce n’est pas que tu donnes « trop », c’est que tu attends beaucoup dès le départ, que tu as du mal à vivre sereinement la période de doutes (les premiers mois) où on ne sait pas vraiment où ça va aller…

            • Emi | 5 mai 2014

              Ma bucket….
              -être bénévole a la Spa
              -perdre 10 kilos
              -me faire relooker pour avoir l air un peu plus stylée et avoir confiance en moi
              -apprendre a me maquiller (j’ai du maquillage mais je ne m en sert pas…)

            • Anashka | 6 mai 2014

              Y’a des tutos et des sites sympas sur youtube pour apprendre à se maquiller :)

            • EMI | 28 mai 2014

              Bonjour
              J’ai le moral dans les chaussettes!
              Il m a invitée a prendre un verre, j’étais super heureuse car j’attendais que cela vienne de lui.
              Puis nous avons discuté puis il m a dit suite a ma séparation il fallait que je recontre quelqu’un « un jeune » (car il est bcp plus âgé que moi), du coup ça m a glacée, je n’avais plus envie de discuter.
              Il m a dit que je n’aimais pas qu’il dise ça, j’ai dit que oui
              Puis il m a dit qu’il ne m aimait pas, et qu’il ne souhaitait pas qu’on sorte ou autre car mes sentiments seraient décuplés et qu’il ne voulait pas que ce me fasse mal le jour ou il tombera peut être amoureux de quelqu’un d’autre.
              Car il sera obligé de tout stopper.
              Je m en veux de toujours l’avoir dans mon cœur, il est incrusté.
              Il m a dit qu a cause de ça je ne pouvais pas avancer et que je me bloque dans cette histoire mais lui ne peut me donner ce que je veux car il pense que ça n’est pas équilibré.
              Je suis d’une tristesse
              Je n’arrive pas a me l’enlever de la tête!!!
              Pfffff

            • Anashka | 29 mai 2014

              Je comprend que tu sois blessée, c’est toujours difficile à encaisser les refus. Mais, maintenant, tu sais où tu en es dans cette relation et tu peux commencer ton deuil pour t’ouvrir un peu plus tard à d’autres rencontres…

            • EMI | 29 mai 2014

              Mais comment faire mon deuil alors que nous nous voyons tous les jours?

            • Anashka | 29 mai 2014

              Tu es en CDI ? Tu ne peux pas l’éviter ?

            • EMI | 29 mai 2014

              Je n’arrive pas à faire la part des choses…

            • Anashka | 29 mai 2014

              Il est peut-être tôt. Tu as pensé à coucher sur le papier ce que tu vis pour en démeler les fils ?

            • EMI | 29 mai 2014

              Oui malheureusement pour moi je travaille avec lui et je suis embauchée, donc tous les jours je le vois et on travaille ensemble!!!

            • EMI | 29 mai 2014

              Que dois je noter sur le papier?
              Ma vie n’est pas ce qu’il y a de plus simple en ce moment
              Séparation d’avec mon compagnon
              En recherche d’appartement
              Refus de l’homme que j’aime d’avancer ensemble
              J’ai l’impression d’être prisonniere des choix que j’ai pu faire avant, je ne peux avancer…

            • Anashka | 31 mai 2014

              Tout ça, justement.

              Tu peux parler :
              – de ce que tu ressens actuellement (pour tenter d’avancer et d’orienter sur le positif chaque jour ton ressenti)
              – de ce que tu as pu vivre, de tes choix, pour mieux te comprendre
              – de tes projets et envies pour demain, pour te tirer vers la vie. Il y a une multitudes de jolies choses à vivre, peut-être as-tu une multitude d’envies. Ca demande un peu de travail, mais dès qu’on a franchi une étape, on se sent fier de soi. :)

            • EMI | 1 juin 2014

              Donc en fait je peux noter ce qui me rend malheureuse et heureuse de façon à me rendre compte ce qui me tire vers le bas c’est ça?
              Pour éviter le plus possible les choses négatives et développer le reste…
              Donc cet homme il faut que je refuse tout avec lui, lui me dit qu’il aime passer du temps avec moi car ça lui fait du bien de me parler etc…
              J’ai du mal à dire non et ensuite soit on discute normalement ou soit il me balance des vérités qui me déchirent le cœur.
              Ça pourrait être simple mais je peux pas le forcer à m’aimer malheureusement

            • Anashka | 2 juin 2014

              Ce peut être un exercice oui. Je le jouerai bien en mode : 5 bonheur quotidien VS un truc moyen. Effectivement, je ne suis pas sûre que l’on puisse forcer quelqu’un à nous aimer, même si le deuil est un peu long et que ça fait mal, avancer est souvent la meilleure solution… (Parce qu’il y a d’autres hommes plus en avant ^^)

            • Emi | 2 juin 2014

              Difficile au travail aujourd’hui
              On travaille ensemble donc je suis obligée de lui parler mais je lui dis le strict minimum et ça me permet de prendre un peu de distance
              Il m a parlé un peu de lui, de trucs perso, je n’ai pas répondu…
              Il faut que je me blinde sinon je suis a ramassée à la petite cuillère
              Ma journée s’est bien passée
              Demain même chose, je l’évite le plus possible et je bosse +++ pour ne pas penser…
              Merci
              Donc tu penses toi aussi que je dois dire non si il veut prendre un verre avec moi, il faut que j’écoute ma tête!!

            • Anashka | 3 juin 2014

              Si tu ressens le besoin de lui parler autour d’un verre, pour mettre les choses à plat, tu peux accepter (tu restes dans ce taff?).
              Sinon, mets-le loooooooin de toi…. :/

              Comment réagis-t’il à ta prise de distance ?

            • EMI | 3 juin 2014

              Oui je reste dans ce taf
              Mon travail me plait bcp et malheureusement c’est avec lui…
              Je pense prendre mes distances parce qu’autour d’un verre je me dis qu’on va encore tourner en rond, il va me remettre un petit coup de poignard et là j’ai le cœur en lambeau
              Il est le même que d’habitude
              Veut me parler de sa vie etc, moi je suis très cassante, ça me permet d’extérioriser mais ce n’est pas forcément la bonne solution car je suis dans la rancœur et je n’avance pas c’est certain

            • Anashka | 4 juin 2014

              Tu veux dire qu’il vient vers toi pour te parler de sa vie…? Est-ce que sans être cassante tu peux lui dire : « tu m’as blessé, j’aime mon travail, mais je ne tient pas à ce que l’on reste ami ou quoi que ce soit dans le genre » ?

            • Emi | 7 juin 2014

              Oui c’est ça il me raconte un peu sa vie
              Il me parle de ce qu’il fait le we, ses enfants etc…
              J’ai décidé de ne rien lui dire mais de prendre mes distances
              J’ai trop souffert pour rien au final avec lui
              J’ai trouvé un logement donc ma nouvelle vie va démarrer
              Il faut que je m’oblige à faire certaines choses pour avancer….
              Merci pour tes conseils
              Je reste blessée, c’est clair, par ses propos mais je n’ai plus envie de discuter avec lui, je crois je ne peux plus en subir davantage…
              Pourquoi je ressens ça maintenant je ne sais pas…

            • Anashka | 9 juin 2014

              C’est bien. Une part de toi « n’en peux plus » / « ne veux plus ». Donc, le deuil est en route, même si ça pique toujours. Pour toi, s’il n’y a pas de retour en arrière possible, c’est que tu as avancé ! :)

              Sinon ?

              -être bénévole a la Spa
              -perdre 10 kilos
              -me faire relooker pour avoir l air un peu plus stylée et avoir confiance en moi
              -apprendre a me maquiller (j’ai du maquillage mais je ne m en sert pas…)

              Tu en es où ? Tu veux qu’on regarde ensemble du côté maquillage (les tutos) et régimes (la plupart sont des escroqueries mauvaises pour le corps) ?

            • Emi | 9 juin 2014

              Oui je pense qu’en trouvant mon logement je me suis dit que s’il ne voulait plus avancer avec moi et bien pour être bien dans ma nouvelle vie il fallait que je déleste de ce poids (lui)…
              Sinon?
              Oui cette liste…
              Pour le moment rien, je n’ai absolument rien fait
              Pour ce qui est de la perte de poids oui tu as sûrement raison pour les régimes, il faudrait que je me mette au sport dans un premier temps
              Tout cela est difficile pour moi car je ne vois pour l’instant pas de mieux dans ma vie
              Je me suis faite invitée par des amies
              Je suis sortie
              Mais franchement je me force un peu car je n’ai pas d’envie particulière
              Ça fait un peu dépressive…

            • Anashka | 9 juin 2014

              Il n’est pas rare de traverser un véritable épisode dépressif après un deuil (dont rupture). Je trouve ça bien que malgré le peu d’envie tu te motive à sortir avec tes amies (réitère autant que possible). Dans cette liste, qu’est-ce qui te parait le plus agréable ? Ce qui peut faire le plus de bien ? On peut poser les objectifs ensemble et travailler un peu sur d’autres choses que cet homme ^^ (Genre, penser à toi, à deux ^^)

            • Emi | 9 juin 2014

              Oui je veux bien un peu d’aide…
              Sincèrement ce qui me ferait du bien serait d’améliorer ma silhouette et de me délester de quelques kilos afin de me plaire lorsque je me regarde dans un miroir…
              C’est vraiment ça qui me pose un réel pb de confiance…

            • Anashka | 9 juin 2014

              Regarde du côté de ce régime là : http://www.montignac.com/fr/recettes-et-menus/ (Montignac).

              Je l’ai fait : il est un peu long, mais il permet un pas mal de gourmandise et n’est pas dangereux. En fait, tu travailles sur une meilleure digestion (et sincèrement, quand on a le droit aux oeufs mimosa) ^^

            • Emi | 9 juin 2014

              Et j’ai aussi mon fils et je dois penser aussi à lui…

            • Anashka | 9 juin 2014

              Ou ça en est entre cette histoire et ton fils ?

            • Emi | 9 juin 2014

              Ok
              Bon je vais voir ça de très près alors…
              Et tu as pu perdre un peu de poids en mangeant « normalement »?
              Merci beaucoup!

            • Anashka | 10 juin 2014

              6/7 kilos en trois mois, c’est un peu long, mais je n’ai pas repris derrière :)

            • Emi | 9 juin 2014

              Mon ex est odieux avec moi
              Il débarque sans prévenir pour me déverser son venin
              Mais désormais avec ce nouveau logement ou je vais pouvoir bientôt emménager je vais pouvoir m’éloigner de cette angoisse permanente qu’il se pointe a tout moment.
              Je préserve mon fils de tout ça mais j’en prends plein la tête
              Je ne vis pas des choses très drôles en ce moment et j’espère que le pire est derrière moi…
              Mon fils est un ange, il est tout ce que j’ai de plus cher dans ma vie :)

    • Anne Onyme | 29 avril 2014

      Anashka, j’ai besoin d’aide… Je suis avec un gars depuis 1 an et demi environ… Notre relation a toujours été saine, c’est quelqu’un de bien, on s’est aimés à la folie et réciproquement, bref, voilà… On est lycéens dans deux villes différentes, donc on se voit un week-end sur deux, parfois deux ou trois week-end d’affilé, parfois on ne se voit pas du tout pendant trois semaines voire un mois, ça dépend, mais on passe l’intégralité de nos petites vacances ensemble et ces deux derniers mois d’été ensemble également.. Bref, bacs blancs ces derniers temps donc on a passé un mois à distance (mais on y est habitués, ça n’a pas d’impact).

      Le problème : depuis deux semaines, grosses disputes au téléphone et par sms… On s’est retrouvés quelques jours tous les deux, on a essayé de se réconcilier et de passer de bons moments tranquillement, de retrouver notre relation d’avant, mais ça n’a pas fonctionné… Il me dit que l’objet des disputes ne lui importent plus, qu’il n’a pas de rancoeur, mais qu’il a trop souffert et que l’accumulation lui a fait « perdre ses sentiments », qu’après avoir longuement pleuré je ne lui manquais plus, qu’il a voulu me revoir quand même en se disant que l’amour reviendrait tout seul quand je serais en face de lui, mais non, quand il m’a revue, plus de papillons dans le ventre, plus de lueur dans le regard, il n’était plus aussi bien avec moi, bref… Selon lui, évidemment il m’aime encore « un tout petit peu » au fond de lui, mais il ne sait pas si c’est assez pour la souffrance qu’il doit endurer quand on se dispute, il a l’impression que son amour s’est évaporé… Pendant les quelques jours qu’on a passés ensemble j’ai essayé de le mettre en confiance, de le faire rire etc, mais ça ne faisait pas d’effet, il ne ressentait plus d’amour pour moi, c’est tout… Je sais bien que deux semaines parmi les 1an et demi qu’on a passés ensemble ça ne représente rien du tout, je me dis que ça peut toujours s’arranger, que c’est qu’un mauvais moment à passer… Des disputes, il y a quelques mois on en a eu d’autres, toutes aussi graves; mais c’est la première fois qu’il doute de ses sentiments…

      A la fin de ces quelques jours ensemble, après m’avoir fait promettre de prendre soin de moi, de rester courageuse etc, il m’a imposé un break pour voir si je lui manque, s’il m’aime encore, et s’il veut rester avec moi ou pas… Selon lui, 50% de chances qu’il me quitte, 50% qu’on reste ensemble malgré tout. Mais il n’a pas posé de deadline, ne m’a pas proposé de fréquence pour se donner des nouvelles, rien de tout ça… Je navigue dans le vague… À ton avis, est-ce que je dois faire un silence radio complet pour espérer lui manquer, en espérant que nos nombreux souvenirs ensemble suffisent à ce qu’il veuille rester avec moi ? Ou est-ce que je dois le contacter de temps en temps pour ne pas me faire oublier ? Et si oui, à quelle fréquence, pour lui dire quoi, et par SMS ou téléphone ? Tout ça, j’aimerais bien le lui demander à lui, mais, en tout cas il m’a dit qu’il me répondrait toujours… Alors, si on le prend du bon côté, ça me laisse carte blanche… Il ne me reste plus qu’à savoir ce qui serait le mieux pour le récupérer, et j’aimerais vraiment avoir ton avis…

      • Anashka | 2 mai 2014

        Je ne sais pas s’il y a un positionnement idéal. Pour moi, je ME poserais une deadline (vous êtes capable d’un mois de distance, donc un mois… il vous faudra un peu plus de temps que d’autre couple pour vous manquer). Et je commencerais à reconstruire ma vie, d’autres potes et sorties et nouveaux projets pour les vacances (le post-bac). Ensuite, je montrerais sur des photos FB que tout va bien dans ma vie que je me fais des nouveaux potes (garçons) et que le bac va bien se passer (bref, que je n’ai pas besoin de lui et que je gèrerais mieux). Un mois après, je proposerais un verre (en entendant je répondrais que rapidement aux textos ou en laisserais certains sans réponses. Sauf s’il te fait un « grand retour » entre temps.

        Et faudra qu’on reparle du moment du verre ?

        Mais, tu es sûre que tu veux rester avec un garçon qui abandonne dès que les papillons se font la malle ?

        • Anne Onyme | 6 mai 2014

          Bien sûr que je veux rester avec lui. Il n’y a aucun doute. Tout ce qu’on a vécu ensemble c’était du pur bonheur, et j’ai envie de le revivre encore.

          On reparlera du moment du verre quand il aura envie de me revoir..

          Et pour ce que tu me proposes actuellement : dans certains cas, c’est très efficace oui, c’est sûr. Grosso modo, selon toi, il faudrait que je me fasse désirer pour espérer lui manquer, et c’est très cohérent. Mais j’ai peur qu’en faisant trop la morte, il fasse encore plus facilement le deuil de notre relation, qu’il pense que « si elle ne souffre pas, c’est qu’elle ne m’aime pas », qu’au fond il ne l’avoue pas mais qu’il ait besoin d’être rassuré.. Parce que, pendant les dernières disputes, je l’ai énormément fait souffrir, il a douté de mon amour, et je n’ai pas toujours été très correcte avec lui… Prendre mes distances serait un peu risqué, il pourrait croire que, finalement, si je vis bien cette situation, c’est que je ne tiens pas vraiment à lui, non ?
          Et mettre des photos sur Facebook avec des mecs, ça le rendrait jaloux… Et les sentiments négatifs le font fuir, plus qu’ils ne l’attirent ! (Contrairement à beaucoup d’autres gars, qui ont besoin de les ressentir pour que ça fasse « boum boum »..)

          • Anashka | 7 mai 2014

            Je pense qu’être présente aura plus de conséquences négatives que de faire la morte. (Même si l’idéal, c’est qu’il n’y ait ni besoin de l’un ou de l’autre). (Parce qu’il trop facile de tomber dans le surlignage du déséquilibre sentimentale. Plus tu montres que tu l’attends, plus il peut envisager d’autres options ; puisque celle-là, il l’a).

            Après, la jalousie : je ne dis pas de rouler des patins (hein). Simplement de montrer que « ça va » pour toi. S’il n’a plus les papillons, tu ne peux pas juste dire « je t’aime, on va attendre qu’il revienne ». Tu dois le re-séduire, lui refaire éprouver. (le manque, la jalousie font ça).

            La jalousie doit plus se jouer sur « je m’en sors mieux que toi ». Tu ne fermes pas les portes, mais tu avances. Tu montres qu’il y a d’autres possibles pour toi.

            C’est pas 100% de réussites et ça ne changera peut-être rien, mais c’est ce qui marche le mieux. (testé et approuvé).

            • Anne Onyme | 7 mai 2014

              Merci pour tes conseils. Alors en gros, ce qu’il faut lui faire comprendre : « je vais bien, j’avance »… En me faisant désirer autant que lui peut le faire.
              Il est vrai que ça pourrait lui faire ressentir des trucs… Par contre, je pense continuer à répondre à la plupart de ses messages (très rares), pour ne pas creuser davantage le fossé qui nous sépare. Surtout qu’il m’a PROMIS qu’il passerait un dernier moment avec moi (sûrement un week-end complet) après le break, avant de prendre sa décision. Il dit qu’il a juste besoin de temps « pour passer l’éponge sur les disputes, repartir sur des bases nouvelles. Après, on verra en fonction de comment ça se passe entre nous » (mais il reste très froid, et il évoque souvent la rupture)

            • Anashka | 11 mai 2014

              Il faut que tu t’y prépare aussi… Avec toutes les techniques du monde, on ne force pas quelqu’un à rester avec nous…
              Tu as vu un eu de résultats ?

    • ms | 3 mai 2014

      hello!
      alors voila comme je t’avait expliquer auparravent j’avais decider ke monsieur ne meriter pas mon chagrin mais voila quand je decide de ne plus le calcule il revient et jarive pas a etre ferme mais quand je me dis bon ba tampis maraaison et plus faible que mon coeur et ba il recommence du coup je c’est pas comment faire pour ne plus ceder et je veux que sa vienne de moi la rupture le probleme c que je sais pas vraiment si lon est ensemble et je veux lui faire mal autant qu il me fait souffrir .. que faire ?

      • Anashka | 4 mai 2014

        Avoir la raison plus forte que le coeur ? Forcer ta raison ?

        (Par contre, je ne donne aucun conseils de vengeances. Je pense que soit on aime quelqu’un et on ne lui souhaite pas de mal. Soit on ne l’aime pas, on est dans un désir de possession de l’autre. Alors, c’est vrai que le sentiment amoureux est fait des deux, mais encore une fois, la raison peut faire des choix éthiques)

    • Anne Onyme | 11 mai 2014

      Je ne sais pas trop… Quand j’ai commencé à me faire désirer, il m’envoyait des messages pour me poser des questions, presque tous les jours, parfois deux fois dans la même journée. Je suis restée évasive, j’ai fait comprendre que j’allais bien, et je n’ai pas relancé de conversations. Mais, l’une de mes réponses (une futilité, selon moi) ne lui a pas plu, il s’est énervé, donc je me suis excusée. Je crois qu’il a accepté mes excuses; mais, depuis, silence radio complet. Trois jours, je me dis que c’est pas catastrophique non plus, je ne pense pas (et n’espère pas) qu’il m’en veuille pour ça…

      • Anashka | 12 mai 2014

        Il est fixé pour quand ce rencard ? Qu’est-ce que c’est que la « connerie » qu’il a dite ?

        • Anne Onyme | 17 mai 2014

          Le rencard n’est pas fixé. Ce sera quand il aura passé l’éponge sur nos disputes et ses sentiments négatifs, quand je lui manquerai, et qu’il sera suffisamment optimiste pour vouloir recommencer… Bon, il a dit que « même si j’attends d’être dans cet état d’esprit pour revenir une dernière fois, ça ne veut pas dire que, quand on passera de nouveau du temps ensemble, tout ira bien. J’espère que oui, mais si ce n’est pas le cas, si je n’ai vraiment plus de sentiments ou qu’on se dispute trop, on s’en arrêtera là »

          Ça fait maintenant une grosse semaine que je n’ai pas de nouvelles de lui, pas un seul texto, silence radio complet. Tu crois que ce serait une bonne idée de l’appeler d’ici quelques jours, comme si de rien n’était, juste pour discuter un peu ? Peut-être que, si j’arrive à le détendre suffisamment (avec une discussion légère, de l’humour etc, dans la bonne humeur, une attitude à l’opposé du needysme), il aura envie de me revoir… Non ? Faut-il vraiment que j’attende qu’il fasse un retour miracle, que ce soit lui qui fasse le premier pas ?

          • Anashka | 17 mai 2014

            Quelques jours, non. Une semaine ou deux, oui.

            Dans cette conversation (courte), tu gardes ton idée « enjoué » et tu proposes de se voir.

            • Anne Onyme | 28 mai 2014

              Du nouveau, alors je te tiens au courant !
              Il y a eu un silence radio complet pendant deux semaines. Puis, il a dit à l’une de mes meilleures amies (qui est aussi l’une des siennes) qu’il comptait me quitter. Je me suis dit que finalement, prendre mes distances, si je ne lui manquais pas, c’était pas forcément le bon plan… Donc, je l’ai appelé. On a passé une heure au téléphone. Il m’a dit qu’une rupture lui semblait préférable, puisque je ne lui manquais pas et que ses sentiments pour moi s’étaient trop affaiblis pour pouvoir tenir nos disputes… Le hic : je lui ai fait comprendre que je l’aimais encore, et il s’est mis à pleurer. Il ponctuait ses arguments de rupture par des énormes sanglots et des remarques du genre « mais tu as beaucoup compté pour moi et tu compteras toujours, je serai toujours là pour toi, t’es mon premier amour, même si je ne t’aime plus ce sera très difficile de te quitter pour moi aussi, ça m’attristera énormément, c’est peut-être la décision la plus raisonnable mais ça me fera un énorme choc », etc. Il pleurait tellement qu’il ne pouvait plus parler. Mais il continuait à me dire qu’une rupture serait la meilleure solution parce que embrouilles + sentiments très très affaiblis de son côté. Ça fait maintenant un mois qu’on est en break, et on compte le rester un mois de plus (pas par rapport à notre couple, mais pour préparer le bac dans de bonnes conditions). Après, on passera au minimum une après-midi ensemble, histoire qu’il voie s’il a encore des sentiments ou pas. Et si ce n’est pas le cas, on s’en arrêtera là… Depuis la conversation au téléphone, on s’est donnés des nouvelles par messages (très peu, mais régulièrement). Il m’a fait UNE remarque, une seule fois, en évoquant très clairement la possibilité qu’on reste ensemble… Mais il évoque beaucoup plus souvent (vraiment) la rupture, qui pour lui semble évidente. Ça dépendra surtout de ce moment qu’on passera ensemble, je pense. En sachant qu’il viendra avec l’idée, d’avance, que ça se terminera, mais que les événements peuvent tout bouleverser.

              Du coup, je sais pas trop quelle stratégie adopter pour le mois de break qu’il nous reste. Prendre mes distances complètement, ce serait miser gros (la dernière fois, ça n’a pas fonctionné… Mais j’ai peut-être une chance que ça marche cette fois-ci ?). Du coup, le même dilemme se pose encore. Je pensais jouer du chaud-froid par texto, comme avec un mec fraîchement rencontré : s’il fait un pas en avant, j’en fais un aussi. Idem pour un pas en arrière. Comme ça, je ne vais pas trop vite, mais je ne me fais pas oublier non plus et je prépare le terrain pour l’après-midi qu’on passera ensemble, histoire que ça ne démarre surtout pas en froid… Qu’est-ce que tu en penses ? Selon toi, le silence radio s’impose toujours ? (Je ressens quand même que, de nous deux, c’est moi qui lui cours après. Et ça, c’est mauvais)

            • Anashka | 29 mai 2014

              Je pense qu’il faut surtout que tu laisses une place à la rupture dans ta tête. Pour plein de raisons on peut retenir quelqu’un, mais pas contre sa volonté… Je crois que quoi tu fasses, il est décidé. Il le regrettera peut-être, mais pas tant que la rupture n’est pas consommé. Tu peux toujours rester dans ce « chaud-froid », mais je ne suis pas sûre que ça change grand-chose :/

    • Anne Onyme | 17 mai 2014

      PS : j’ai peur qu’il ait fait ça pour tester mon amour pour lui, qu’il se dise que si je réagis aussi bien c’est parce que je n’y suis pas si attachée que ça.. (C’est le genre de raisonnement qu’il pourrait avoir)
      Ou alors qu’en prenant trop de distances, on finisse tous les deux par s’y habituer. Ça arrive parfois, quand on ne se voit plus pendant très longtemps…

      • Anashka | 17 mai 2014

        Disons que parce qu’on a peur de l’effet de la distance, on devient facilement mielleuse et trop présente. Si vous vous habituez à la distance, c’est que vous pouvez vivre d’autre chose, sortir de votre relation-conflit. Cette distance, ce n’est pas QUE pour le récupérer, mais aussi pour trouver du temps et de l’énergie pour toi. Quant à son « test », c’est non seulement malhonnète, mais de se rendre compte que rien est acquis rappelle à l’attachement plus que la présence.

    • Anne Onyme | 31 mai 2014

      Je sais bien que la rupture s’annonce presque comme la seule possibilité restante. Mais tant qu’il n’a pas pris sa décision (et visiblement, il hésite encore, puisque ça dépendra uniquement du moment qu’on passera ensemble), je fais le maximum…

      • Anashka | 31 mai 2014

        Je comprends. Comment je peux t’aider à tenir le coup jusque là ?

        • Anne Onyme | 2 juin 2014

          Je ne sais pas. J’ai simplement besoin d’être guidée, de savoir quoi faire pour le récupérer. Ce qui me fait le plus mal, c’est l’angoisse de ne pas savoir ce que je dois faire, de ne pas être sûre de prendre les bonnes décisions…
          (Ah, au fait : je ne sais plus si je te l’avais déjà dit, mais, avant le break, on était ensemble depuis un an et demi environ. La première année en couple monogame tout ce qu’il y a de plus normal, et depuis six mois en couple « libre ». En gros : on s’aime, mais on fait ce qu’on veut de notre corps, et on ne se dit rien. Par contre, si l’un de nous pose la question, on est obligés de se dire la vérité. On était restés fidèles malgré cette liberté supplémentaire, tant que tout se passait bien entre nous. Mais hier, il m’a dit que depuis le break, il avait embrassé plusieurs filles pendant une soirée sous alcool. J’ai répondu que moi aussi, j’avais embrassé des mecs. Résultat : il y a quelques heures, on s’est appelés, on s’est posés des questions. Il m’a assuré qu’il n’en avait « rien à foutre », qu’on faisait chacun notre vie, qu’il n’avait pas de reproches à me faire… Mais il avait le moral dans les chaussettes, et je pense que c’est lié à moi. Soit il était jaloux, ce qui m’étonnerait pas de sa part, soit il était persuadé de vouloir me quitter et finalement, entendre ma voix l’a bouleversé. Je ne sais pas trop. Mais le connaissant, au timbre de sa voix avant de raccrocher, il est sûrement en train de pleurer, actuellement)

          • Anashka | 3 juin 2014

            Ton histoire est nécessairement douloureuse. Tu te confrontes à quelqu’un qui a réduit sa définition de l’amour. Autour du verre, je ne serais pas sur « disons nous ce qui n’a pas marché – version bilan » : ce sera ta dernière carte, garde-la pour plus tard. Je me présenterai comme un fille qui s’est un peu renouvelé (look ? Coiffure ? projets ? bonne humeur ?) et qui lui échappe un peu (séduction sans supplication). Autrement dit, je tenterais de lui donner ce gout de « nouveauté » auquel il semble aspirer…

            Qu’en dis-tu ?

            • Anne Onyme | 7 juin 2014

              Pour le jour où l’on se reverra, ce que tu me dis me semble évident. J’ai déjà de nouveaux projets, de nouveaux potes, j’ai entamé un relooking et j’essaye de retrouver ma positive attitude (même si c’est très très dur).

              Mais en attendant de le revoir, j’ai encore trois semaines de distance à gérer (jusqu’au bac), et mes seules possibilités sont Facebook, les appels et les textos. Du coup, je pensais laisser des journées de silence, par texto essayer tant que je peux de discuter de choses légères, et l’appeler plus souvent (entendre ma voix semble le bouleverser à chaque fois, alors que par texto il est très très froid). Ça me permettrait de réchauffer un peu l’atmosphère avant de le revoir, de repartir sur de bonnes bases. A part ça, je peux peut-être retenter un silence radio (mais ça avait eu l’effet inverse de celui escompté la dernière fois si tu te rappelles, au bout de deux semaines il disait à ses amis qu’il voulait me quitter parce que le silence radio lui avait permis de se rendre compte que je ne lui manquais pas). Ou un chaud/froid, du genre, je fais le premier pas une fois, et j’attends qu’il fasse le deuxième, puis je fais le troisième… Mais, si je ne fais plus de premiers pas, étant donné qu’il n’en fait pas non plus, on risque de se retrouver involontairement dans un silence radio aussi… Donc je ne sais pas trop… Peut-être que je dois continuer à lui envoyer des messages en première, tous les 2/3 jours, histoire de ne pas l’étouffer sans non plus me faire oublier…

              Par contre, il y a un truc sur lequel j’hésite : le sexe. Je me disais que si je couchais avec lui (et j’en ai terriblement envie), ça me permettrait de nous remettre à égalité dans le flirt, et de passer plus de temps avec lui avant qu’il prenne sa décision de rester avec moi ou non (et donc, avoir un plus long timing dispo pour le re-séduire, lui faire redécouvrir ses sentiments). Le piège serait de me limiter à ça, de devenir un bout de viande à ses yeux; mais je pense pouvoir l’avoir à son propre jeu (surtout qu’il était fou amoureux de moi pendant plus d’un an, ça ne s’envole pas comme ça !). Le sexe pourrait justement, pour moi, être un prétexte pour continuer à lui courir après, sans lui montrer que ça me tient tant à cœur, en étant proche et distante à la fois. Après tout… Avant le couple, on était sexfriends. C’est lui qui s’était attaché en premier, qui avait voulu la monogamie et l’engagement au bout de 2 mois, et il me voyait comme inaccessible alors que je prenais toutes les initiatives sans beaucoup de retours de sa part, justement parce qu’il croyait que je l’utilisais comme objet sexuel et rien d’autre. La même stratégie pourrait fonctionner une seconde fois… Non ? Ça me permettrait, comme tu dis, une « séduction sans supplication » (parce que sinon, il y a un trop gros décalage entre moi qui suis toujours autant amoureuse, et lui qui pense ne plus rien ressentir ! Alors que niveau sexe il n’a pas de piédestal, on est sur la même longueur d’ondes)
              J’attends ton avis pour faire quoi que ce soit, je ne veux surtout pas faire une bêtise. Il faut trouver une parade pour ne pas qu’il me considère uniquement comme un plan cul, mais ces avantages-là sont considérables…

            • Anashka | 9 juin 2014

              La « séduction légère » peut marcher, si tu n’es pas exclusif… Autant dire, s’il pense / ressent, qu’il est « un parmi d’autres et qu’il peut perdre ça ». De même pour le sexe. Mais, sur les deux terrains, tu ne crains pas de t’abimer ? Tu ne crains pas de te faire mal ? Parce que c’est un peu jouer avec le feu…

    • Anne Onyme | 9 juin 2014

      Je VEUX le récupérer, et tant qu’il sera honnête et respectueux envers moi, je ne me ferai pas « mal ». J’essaie depuis hier, tant que je peux, de repartir à zéro complètement, de me comporter comme si notre amour, nos souffrances et nos moments magiques passés ensemble pendant un an et demi n’avaient jamais existés. De la petite drague innocente, en masquant complètement mes sentiments et en ne parlant pas du passé, comme si on se connaissait à peine. Ça a l’air efficace. On a discuté par texto comme si de rien n’était, à propos de ce qu’on faisait ce week-end. On se taquine et se provoque à coups de C&F et petites vannes, on fait des allusions sensuelles, il a l’air de bien rentrer dans mon jeu. Je retrouve mes anciennes compétences de dragueuse en série que j’avais avant lui. Il n’y a, par contre, aucun romantisme, aucune marque d’amour ou de volonté de ré-engagement. Alors certes, tout est à reconstruire, je ne pense pas (mais ne suis pas sûre) qu’il ait encore le moindre sentiment pour moi ou qu’il veuille qu’on se remette ensemble. Mais il est réceptif à ma petite drague, alors je pense continuer. Et quand toutes les tensions seront apaisées, qu’il retrouvera l’envie de me parler et passer du temps avec moi (quand il sera plus demandeur, en somme; enfin, si tout fonctionne comme prévu), je recommencerai à passer du temps avec lui (du sexe, mais aussi d’autres activités), et jouerai de la jalousie et du chaud/froid, en le privant de tout ce à quoi il avait droit lorsque notre couple se portait bien (amis, famille, projets, attentions particulières, déclarations d’amour..), pour qu’il veuille à nouveau s’engager.
      Que je réussisse comme ça te semblerait possible ?

      • Anashka | 9 juin 2014

        Oui. Oui, ça me parait possible. Ce mec est un grand chanceux. J’espère qu’il s’en rendra compte.

        Je te trouve lucide, subtile, et décidée dans ta mise en place. Même si ça foire (et tu feras tout pour que non, et je ne bouge pas), tu sais que tu es « douée » avec l’amour. Bref, je veux suivre ton histoire de très près. :)

        • Anne Onyme | 9 juin 2014

          C’est super flatteur ce que tu me dis là ! Mais ne crois pas que je suis une warrior non plus !
          Je retrouve juste mes anciens réflexes de la période « avant notre relation », où je collectionnais les abordages, KC, FC, et sexfriends ou bye bye. J’ai longtemps aimé mon célibat, et le multi-targeting. Alors heureusement, je sais comment m’y prendre pour séduire ! La difficulté, dans mon cas actuel, c’est l’amour qui vire à l’OI, qui me rend un peu trop émotive : c’est difficile de « faire croire » quand la réalité est à l’opposé. Au moins, avec les gars quelconques, certes j’étais intéressée, certes ils me faisaient fantasmer, mais au moins, sans passé commun et sans amour, pas de dépendance… Là, ça reste difficile de tenir des journées de silence et de sembler indifférente aux remarques qui laissent entendre qu’il ne m’aime plus ou qu’il va voir ailleurs. Mais si tu crois comme moi que ça peut marcher, ça m’encourage à me faire violence !
          Merci pour ton aide depuis le début… Je te tiendrai au courant à chaque rebondissement :)

          • Anashka | 10 juin 2014

            J’ai longtemps aimé mon célibat, et le multi-targeting

            +1 !

            Je suis à ta dispo. Je ne suis pas sure que ça marchera, mais je crois que tu dois aller au bout de ta démarche.

            Mais, fais moi penser à t’inviter sur le forum, je pense que tu y aimeras beaucoup la mentalité. Et à te proposer à l’occasion de me faire un article sur la drague au lycée (je commence à être un peu vieille pour les nouveaux codes) :)

            • Anne Onyme | 10 juin 2014

              Si tu vois, en y réfléchissant, une autre technique plus efficace, fais-moi en part ! C’est toi la spécialiste ! Pour l’instant, il n’est absolument pas demandeur, je reste en position de faiblesse, il ne me donne pas trop de nouvelles et on voit clairement que c’est moi qui lui cours après. J’espère que ça va vite changer. (Mais je ne sais pas trop quoi faire pour renverser la tendance…)

              Pour le forum, j’irai y faire un tour après le bac. Pour l’instant, pas trop le temps… Mais ce sera avec grand plaisir ! :)

              Et pour ton article, pourquoi pas (après le bac, aussi). Bien que la drague « au lycée », à l’endroit-même, n’existe pas en tant que telle (filles ont peur du slut shaming, gars sont encore timides et puceaux pour la plupart). Alors ça dépend vraiment de ce sur quoi tu voudrais que l’article soit ciblé; il y a des choses que je ne peux pas forcément expliquer. Grossièrement, le lycée, c’est un microcosme social où le but, c’est de plaire à tout le monde pour qu’on te présente et que tu te fasses apprécier des gens qui vont t’inviter dans des soirées du samedi et où, là, tu pourras draguer des mecs (généralement d’autres lycées, ou 1/2ème année de fac si tu te débrouilles bien). Et quand tu veux absolument un mec de ton lycée, tu dragues en dehors. Soit ça se joue par Facebook/Snapchat ou SMS, soit tu rentres dans une fausse friendzone pour avoir une date seul à seule, loin des regards, en ayant déjà confiance en lui. Je n’ai jamais vu personne draguer effrontément dans la cour de récré, en direct game ou ne serait-ce qu’indirect devant les amis… (Malheureusement!).
              Du coup, moi, je drague plutôt la nuit, de préférence des gars « d’ailleurs », pour enchainer les ONS sans ternir ma réputation (comme la plupart des filles, parce que les rumeurs tournent très vite). Le lycée, c’est juste ce qui te permet indirectement de rencontrer les mecs en question. Parce que plus tu as de connaissances, plus tu fais de rencontres. Cercle vertueux, il suffit d’avoir le mojo (et le culot, parfois) nécessaire pour rentrer dedans.

              (Je parle au présent, mais tu as deviné que depuis un an et demi que je suis avec mon copain, je drague beaucoup moins qu’avant. Ça m’arrive encore, mais ça reste exceptionnel !)

            • Anashka | 11 juin 2014

              filles ont peur du slut shaming, gars sont encore timides et puceaux pour la plupart

              C’est justement ça que je trouve intéressant. Car finalement, il y a des flirts, des amours, des couples, des One Shot… Ca se joue, donc « hors lycée »…
              Bref, tout ce que tu viens de dire, version étirée, version ton regard en plus… Je pense que ça éclairera ceux qui ont oubliés les règles du lycées ou ceux qui y sont :)

              « spécialiste », non. Passionnée, oui.

              On n’avait pas parlé de jouer un poil sur la jalousie via FB ? De montrer qu’il y a des nouveau éléments dans ta vie qui lui échappe ?

    • Anne Onyme | 11 juin 2014

      Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup plus de choses à dire, mais, oui, si tu y tiens :) Mais je passe mon bac d’abord !

      Hier soir, je l’ai vu « Actif » sur Facebook. Alors j’ai mis un petit like sur la photo de profil de mon ex (ils sont très jaloux l’un de l’autre), en espérant que ça passe dans son fil d’actualité. De même, il y a de récentes photos de groupe, avec des amis. Mais à part ça, je ne vois pas… « Nouveaux éléments », qu’est-ce que ça pourrait être ?

      • Anashka | 13 juin 2014

        Avec l’été, les sorties, les week-ends et tous les trucs chouettes que tu peux faire. Mais oui, le bac d’abord. Surtout que je pense que tu peux facilement tablé dans la jolie mention si tu es aussi bosseuse qu’humainement pertinente.

        C’est quoi le projet après ?

        • Anne Onyme | 13 juin 2014

          Arrête de me flatter ! ;) Oui, je suis bosseuse. Je dépasse déjà les 16 de moyenne à l’année, donc à vrai dire, ce que je veux c’est pas le bac, mais surtout la mention très bien. Tu parles de projet perso pour les vacances, de projet post-bac, whatever ?

          Et oui, je vais tenter de prendre un peu des photos et de les mettre sur Facebook, mais c’est assez inhabituel pour moi ! (C’est mes amis qui postent des trucs, moi j’ai jamais vraiment le temps, ahah)

          • Anashka | 13 juin 2014

            Les deux projets ! :) Tu pars sur science po’ ?

            Je ne te flatte pas, je savoure la nouvelle génération :)

            • Anne Onyme | 13 juin 2014

              Yes, je tente le concours de sciences po et si je loupe, je vais en prépa littéraire. Comment tu sais ?

              Et pour ces vacances… Je pars avec des potes en Espagne, en Allemagne et à la campagne. J’espère aussi passer du temps avec mon copain, peut-être… Et toi au fait ? :)

            • Anashka | 14 juin 2014

              16 de moyenne et ton expression écrite.. !

              Pour les vacances, malheureusement, je reste devant mon PC, j’ai un projet qui me tient à coeur et je veux prendre soin des amours de vacances :)
              Par contre, décembre prochain, je pars au Sénégal avec ma famille (mes soeurs et ma mère) mon compagnon et son fils <3

    • Anne Onyme | 11 juin 2014

      Du nouveau ! Il m’a envoyé un message en premier, reprenant notre conversation d’il y a quelques jours (silence radio entre temps). Des smileys, des vannes, puis la discussion a dérapé, on en est venus à parler de sexe. C’est moi qui ai lancé le sujet (j’aurais peut-être pas dû, mais mes hormones lâchent !), il a suivi le mouvement et a fini par m’envoyer un très long message cochon (dans lequel il évoque nos préférences sexuelles ainsi qu’un petit délire « entre nous », sans rapport avec le sexe). Après, reprise de discussion normale, qui s’est légèrement refroidie.

      Bilan selon moi : vu la situation de break, sachant qu’au début on ne se parlait que pour s’embrouiller et que ça parte en crise de larmes… C’est très largement positif. La technique est sûrement la bonne. Par contre, toujours pas de sentiments à l’horizon, c’est de la drague conventionnelle entre deux inconnus, pas une discussion entre un couple formé depuis un an et demi. Je pense devoir prendre des pincettes et éviter d’évoquer tout ce qui a le moindre rapport avec l’amour. A contrario, ne pas devenir un bout de viande non plus (mais c’est moi qui ai lancé la conversation comme ça, alors pour l’instant je ne m’inquiète pas). J’attends un peu de voir s’il continue à me courir après, et s’il le fait : ascenseur émotionnel.

      • Anashka | 13 juin 2014

        Il faut que tu oublies ce couple d’un an et demi. Tu occultes. Il est un « nouveau mec à séduire ». Les bases d’avant sont plus un handicap pour repartir qu’un gain. Donc, les trucs positifs seront dans le « nouveau ». N’hésite pas quand la tension est au maximum à couper (prendre du temps pour répondre, quitter la conversation quand ça commence à redescendre ^^)

        • Anne Onyme | 13 juin 2014

          J’ai bien compris ça; je maîtrise déjà, et ça porte ses fruits. Même plus besoin du sexe comme prétexte, on recommence à parler de tout et de rien ! Il y a de grosses heures de décalage entre les réponses, mais c’est des pavés, avec smileys, qui reçoivent toujours une réponse des deux côtés. Tout a repris d’un coup, c’est étrange mais génial ! Ça me motive pour bosser mon bac, ça me donne le sourire. Au moins provisoirement. Je n’oublie pas qu’il risque de me larguer si ça se passe mal quand on se verra, mais je pense que ça a des chances de s’arranger :)

          • Anashka | 14 juin 2014

            Pour moi, dragues-le comme un nouvel homme. Ce que tu sais de lui est un atout, mais ne mise pas sur « votre ancienne relation » (parce que c’est ce qui lui pose problème). Quitte à ce qu’il te largue et tombe amoureux à nouveau… de toi.

            • Anne Onyme | 14 juin 2014

              C’est ce que je fais. Par contre, il met des plombes à répondre (le connaissant, soit il a la flemme de me parler, soit il se fait désirer; impossible qu’il n’ait pas vu mes messages, il ne quitte jamais son portable).

              Tu crois que, s’il me largue la prochaine fois qu’on se voit (la raison serait, je pense : j’ai de l’affection, mais plus « d’amour » pour toi), je pourrais quand même tenter de le récupérer après, sachant qu’il voudra sûrement continuer à coucher avec moi ? Après tout.. Dans tous les cas, notre relation est déjà au point mort, alors, qu’il me largue officiellement ou pas ne fait pas de différence, l’objectif pour moi étant de recommencer à zéro… Enfin, moi, je crois que le « couple » (libre ou monogame), c’est la matérialisation concrète de l’engagement et de l’amour de deux personnes. S’il ne m’aime plus,il n’y a plus de raison que le « couple » tienne; mais s’il veut continuer à me voir (et à coucher avec moi), c’est qu’il me laisse la porte grande ouverte pour tenter de le séduire une deuxième fois… Même si « retrouver ses sentiments » n’est pas le but de l’opération, même s’il veut juste quelqu’un dans son lit, il laisse la porte ouverte aux sentiments quand même.. Arrête-moi si je me trompe !

            • Anashka | 15 juin 2014

              Je me méfie beaucoup de couple => FF pour re-séduire. Parce que généralement, ça n’aboutis pas et on y laisse des plumes. Autant, tu peux repousser le moment de la rupture officielle par de la séduction et du sexe, autant une fois prononcée…

              C’est un peu comme si tu menait une guerre avec toute une armée, qu’on faisait de toi un prisonnier puis gladiateur. Ce n’est pas parce que tu te bats en tant que gladiateur que tu te bats contre le pouvoir, tu joues plutôt au jeu de l’ennemie. (Bon, métaphore pourrie, je te l’accorde)

          • Anashka | 14 juin 2014

            PS : un article sur le compliment, qui peut peut-être te donner un coup de pouce sur les textos :http://www.seduireunhomme.fr/2014/06/4-techniques-imparables-pour-complimenter-un-homme/

            • Anne Onyme | 14 juin 2014

              Ne t’inquiète pas, ça fait deux ans que je lis tes articles assidûment, sans jamais en louper un seul. J’en ai même imprimé certains (parmi tes anciens, il y en a qui donnent la patate!), que je relis en cas de coup de mou. Pas besoin de m’envoyer des liens ;)
              C’est vrai qu’à part pour réclamer de l’aide, je ne commente pas trop tes articles. Si c’est ce que tu attends (et c’est normal que tu veuilles un peu de reconnaissance, vu le travail que ça te demande), promis, après le bac, je te laisserai des commentaires plus souvent… Mais sache que, même en lectrice fantôme, je t’ai toujours beaucoup admirée. Si je te demande conseil à toi, c’est pas par hasard :)
              Et je ne crois pas que ce soit le bon moment pour les compliments (surtout directs ou Barnum). Attends, c’est lui qui m’impose un break, c’est moi qui lui cours après, et, même si j’essaye de faire en sorte que ça passe inaperçu, il doit le ressentir ! Je vais pas EN PLUS le complimenter, il sait très bien que je ne pense que du bien de lui, autant de son physique que de sa personnalité… Des petits negs, du C&F, du Push & Pull, du teasing, ça me semble plus adapté. J’essaye de me remettre à sa hauteur, pas de faire de lui un Johnny Hallyday !

            • Anashka | 15 juin 2014

              Ahah ! C’est vrai que j’ai tendance à vouloir ramener les commentaires sur les nouveaux articles. Il n’est pas rare que suite à une discussion sur le forum ou via les commentaires, les personnes se désintéresse du contenu. Ce qui est un peu déprimant (c’est ce qui me prend le plus de temps). Mais, si tu suis, je comprends qu’il m’ait inutile de «  »discrètement » » envoyer des liens ! :)

              Sinon, pour les commentaires, rien d’obligatoire. En revanche quand tu auras le temps, vraiment, je continue à te recommander le forum :)

    • Anne Onyme | 14 juin 2014

      Un projet qui te tient à cœur ?
      Tu es déjà allée au Sénégal auparavant ? (pas moi, mais j’ai un pote qui y a vécu, il parait que c’est un pays magnifique !) Pourquoi tu ne nous parles jamais de ton compagnon ? Tu t’entends bien avec son fils ? Il a quel âge ? (S’il a environ le mien et qu’il est mignon, présente-le-moi ! J’habite pas loin de chez toi, et ça me plairait beaucoup de t’avoir comme belle-maman !)
      On est curieuses, nous ! :p

      • Anashka | 15 juin 2014

        Un projet qui te tient à cœur ?
        J’en garde le mystère pour le moment. :)

        Tu es déjà allée au Sénégal auparavant ?

        Non, ce serait une première fois. Mai ma mère à une case là-bas, dans un village de copains. Donc, je pense que ça sera chouette :)

        Pourquoi tu ne nous parles jamais de ton compagnon ? Tu t’entends bien avec son fils ? Il a quel âge ?

        J’en parle un peu sur le forum, peu ici. Son fils, il a 11 ans. Il est adorable. On s’entend bien : il aime manger, j’aime cuisiner.
        Quant à mon compagnon, c’est une histoire somme toute récente (6mois) mais qui semble partie pour durer une vie ou plus. (Secret : on est fiancé) :)

        PS : Je pense que j’ai plus l’âge d’une copine que d’une belle-maman. J’ai 24 ans. :)

        • Anne Onyme | 15 juin 2014

          J’espère que tu profiteras de ton voyage; en plein hiver, être au soleil, ça te fera du bien !
          Et félicitations pour tes fiançailles ! J’aime manger moi aussi, si jamais ça te donnait des idées… Et c’est vrai que j’ai quelques amis de ton âge, mais ça nous fait quand même un sacré écart, j’ai pas ta maturité… :)

    • Anne Onyme | 15 juin 2014

      Sauf que je suis plus sexy qu’un gladiateur, et que contrairement à eux, je peux faire tomber amoureux un garçon ;) C’est vrai que passer à FF après le couple, c’est risqué. Mais s’il me largue, j’aurai envie de le reconquérir : certes, en même temps, je reconstruirai ma vie, profiterai de mon célibat avec d’autres mecs, ferai le deuil de notre relation passée. Mais, tant que cet objectif ne me fera pas de mal (et je ne pense pas que ça m’en fera, vu que j’ai déjà accepté l’idée qu’il ne m’aimait plus et que ça peut s’en arrêter là), j’essaierai de le séduire une seconde fois. Je ne sais pas encore comment, et il est bien évident que si j’en souffre, je couperai les ponts et passerai définitivement à autre chose. Mais je compte bien faire ce que je peux pour le récupérer… Je réfléchis, pour l’instant, à comment je devrais réagir s’il me larguait après le bac, après notre moment passé ensemble (toujours dans l’optique de le récupérer après, sachant qu’il me proposera sûrement une relation FF ou amicale, ou autre, il faudra que je sache quoi répondre, accepter ou refuser, que dire de notre rupture, de mes sentiments pour lui, etc)

      • Anashka | 15 juin 2014

        certes, en même temps, je reconstruirai ma vie, profiterai de mon célibat avec d’autres mecs, ferai le deuil de notre relation passée
        Dans ce cas, tu deviens gladiateur pour le plaisir et tu continus les combats ^^ (Les gladiateurs sont sexy, même méga sexy)

        il est bien évident que si j’en souffre, je couperai les ponts et passerai définitivement à autre chose.

        Fais toi un cadeau, promets-toi ça… Tu es bien trop brillante pour souffrir pour un inconscient !

        Amicale peut te permettre de jouer sur la jalousie: autres mecs, drague, allumage mais sans sexe. Le problème du sexuel, c’est que certain garçon ont le sentiment d’avoir quelque chose (ils ont moins peur de la relation sexfriend que de la friendzone). Quitte à l’allumer et à jouer avec légèreté sur « tu sais que ce je veux, tu n’en veux pas, tant pis. Tu es le perdant de l’histoire », quitte à déraper sexuellement quelque fois en lui disant la première « c’est une erreur ». Mais, sexfriend officiel… je n’y crois pas.

        Qu’en dis-tu ?

        • Anne Onyme | 15 juin 2014

          C’est vicieux… J’adore !
          Par contre, en émettant l’hypothèse qu’il me largue, en face, après qu’on ait passé un bon moment ensemble mais en me disant simplement qu’il n’a plus de sentiments amoureux (je pense que ça se passerait comme ça), je devrais réagir comment sur le moment ? Me laisser aller à mes sentiments, avec larmes, déclaration etc en me disant que c’est la dernière fois (je pense que ça l’attendrirait et qu’il pleurerait aussi) ? Ou faire semblant de rester de marbre, d’avoir déjà fait le deuil de la relation et de comprendre son choix ?
          Enfin, comment j’en arriverais à cette relation pseudo-amicale ?

          • Anashka | 16 juin 2014

            De marbre : « Ok. Tant pis pour toi. Tu perds quelque chose. Il me faudra un peu de temps pour te proposer une amitié. Je te recontacterai. »

            Je pense que tu ne feras pas peur par un débordement de sentiments, tu soulignes sa bétise et tu prends le contrôle du contact. Si tu peux.
            Tu en dis quoi ?

            • Anne Onyme | 16 juin 2014

              J’avais écrit une réponse, je crois qu’elle n’a pas été envoyée… Bon, je recommence :
              Il y a quelques semaines, il m’a dit clairement que, s’il en venait à me larguer, il le ferait sûrement en pleurant parce que ce serait un choc de perdre son premier amour, même si la décision vient de lui. Du coup, s’il part en crise de larmes, tu ne crois pas que le débordement de sentiments pourrait comporter des avantages (l’attendrir, lui rappeler notre amour réciproque, le fait que c’est une décision stupide qui nous fera mal à tous les deux) ? L’effet miroir serait une mauvaise idée ?

              Mais s’il est calme, évidemment, je resterai impassible. Et j’espère pouvoir prendre le contrôle du contact, mais ce ne sera sûrement pas facile…

            • Anashka | 16 juin 2014

              Je reste calme : tu fais une erreur. Il pleure : « je ne vais pas te consoler parce que TU fais une connerie qui me fait souffrir. Tu n’as pas le droit d’être celui qui pleure. Ta décision est stupidement triste, mais tu n’as pas le droit de t’en attribuer la tristesse ».

              Je pense que je resterai sur : tu te trompes, regarde, comme tu te trompes. Attendrir va le pousser à confirmer son nom. Là, il sentira juste qu’il est idiot dans sa décision.

            • Anashka | 16 juin 2014

              Froid, mais pas méchant.

    • Anne Onyme | 15 juin 2014

      Promis, après le bac, je vais sur le forum. Et je laisserai des commentaires sur tes articles un peu plus souvent. Après tout, ça fait deux ans que je te lis, et un mois que je te demande conseil pour ma relation avec mon copain : je te dois bien ça. Mais ne crois pas que je me désintéresse de tes articles, je t’assure qu’en deux ans je n’en ai pas loupé un seul :)

      • Anashka | 15 juin 2014

        Tu ne me dois rien du tout. Tu veux faire un cadeau à SUH :
        – tu t’inscris sur le fofo : histoire qu’on s’organise une soirée sur Lyon ou Paris avec les filles :)
        – tu penses à cet article sur la séduction du lycée.
        – tu empôche ta mention et ton entrée en science po !

        Mais, c’est un CADEAU pas quelque chose que tu me dois (sauf pour science po ^^)

        • Anne Onyme | 15 juin 2014

          Ahah, OK pour le forum et l’article. La soirée à Paris je ne pourrai pas, mais à Lyon, ce serait avec plaisir :)
          Pour la mention et Sciences po, j’ai encore un moment ! Là je ne passe que les épreuves anticipées, alors le concours d’entrée et la plupart des matières du bac, ce sera l’année prochaine… Il va falloir que je mette le paquet pour apprendre toute l’histoire du XXeme siècle sur le bout des doigts et être bilingue d’ici le concours (et le bac aussi, vu mon coef 9 en anglais), mais je crois en moi !

          • Anashka | 16 juin 2014

            Tu es en première ?

            (Ca tombe bien, étant lyonnaise, je préfère les sorties lyonnaises ^^)

            • Anne Onyme | 16 juin 2014

              1ère, oui.
              Vive Lyon, ahah

            • Anashka | 16 juin 2014

              Donc, on pourra voir cet été pour un coup à boire sur Lyon. Si tu aimes la musique type « rue ketanou », j’ai peut-être un bar sympa à te montrer. :)

    • Anne Onyme | 16 juin 2014

      Avec grand plaisir. Ce serait peut-être un peu bizarre (la différence d’âge et tout), mais pourquoi pas ! :) Rue Ketanou c’est pas mon style musical, mais pour un petit moment au soleil, ça devrait aller

      • Anashka | 17 juin 2014

        S’il y a en a d’autres du forum, il y a tous les âges, donc, c’est cool. Mais, c’est vrai que pour toi, ce serait cool que tu les pré-rencontre via le forum. (Je dis ça, parce que le mercredi, au Valseuses à Lyon, mon compagnon joue, il fait de la chanson à texte du type « rue ket ».. Ce peut-être une idée :)

        • Anne Onyme | 18 juin 2014

          Tiens-moi au courant alors. Mon mois de juin est pris par le bac, mais après, j’irai faire un tour sur le forum et on se fera ça à l’occasion :)

    • Anne Onyme | 16 juin 2014

      Et s’il est calme, par quels arguments je lui montre que sa décision est stupide ?
      (J’adore ta manière d’analyser ça… Spontanément, je n’y aurais pas pensé)

      • Anashka | 17 juin 2014

        Par l’humour. Tu ris, ne lui disant qu’il est un idiot avec un bise sur la joue. Comme on gronde très gentiment un enfant. L’idée, c’est que dans tous les cas le message sois « tu fais une bétise, tu vas le regretter »…

        • Anne Onyme | 18 juin 2014

          Ça va être difficile de rire s’il me largue. Je vais essayer, parce que théoriquement, c’est une bonne idée… Mais ce sera destructeur pour moi, donc difficile à relativiser à ce point…

          • Anashka | 19 juin 2014

            On est sur de la théorie pure.

            Mon meilleur conseil reste : tant pis pour lui, tu auras d’autres histoires ET/OU protège-toi le plus possible de l’espoir même en mettant des choses en place.

            • Anne Onyme | 19 juin 2014

              C’est ce que je fais. Mais mettre des choses en place recommence à s’avérer difficile, parce qu’il redevient froid par message et je sais pas comment gérer ça…

            • Anashka | 20 juin 2014

              Reprends un peu de distance, peut-être… ?

    • Anne Onyme | 16 juin 2014

      Au fait : je ne te raconte plus les événements au fur et à mesure, mais on dirait que les choses s’arrangent ! Je ne lui parle plus du tout du break, de la rupture éventuelle, de notre relation d’avant, ni de mes sentiments. On se textote chaque jour, on a des sujets de conversation bateaux accompagnés de taquineries la journée, puis on s’allume le soir avec des sextos et photos cochonnes. Bref, je drague « un nouveau mec ». Parfois, il est un peu froid et coupe les conversations, mais ça s’arrange toujours très vite. Donc, positif, technique efficace (que je poursuivrai de la même manière quand je le reverrai)
      J’essaye simplement d’être lucide, de me dire que tout n’est pas gagné, et d’anticiper un peu ma façon de réagir au cas-où il me larguerait quand on se reverra. Parce que ça reste probable (vu qu’il ne fait toujours pas preuve de sentiments amoureux)

      • Anashka | 17 juin 2014

        Peut-être qu’il te faudra un peu de temps, même si ça reprend pour la part sentiments…

        • Anne Onyme | 18 juin 2014

          Je ne sais pas, je ne suis même pas sûre que ça puisse s’arranger… Je crois qu’il s’en fiche un peu. Mais on discute, c’est déjà ça !

    • Anne Onyme | 20 juin 2014

      J’ai stoppé tout signe de vie. On verra bien. J’y crois pas trop, mais j’espère qu’il reviendra tout seul…

    • Anne Onyme | 23 juin 2014

      Anashka, j’ai gravement besoin de ton aide, il y a du nouveau. Samedi soir, je suis sortie avec des potes et j’ai croisé mon copain par le plus grand des hasards (quoique, il savait que j’y serais, il a peut-être fait exprès; et c’est lui qui, en me voyant, est venu me voir et resté avec moi). Il venait de se vider une bouteille tout seul, il était ivre mort (et moi aussi, mais un peu moins que lui). On a dansé ensemble, je l’ai allumé, puis on s’est isolés tous les deux et on a couché ensemble. Mais il m’a dit (très cru, après prélis) « T’es sûre que tu veux juste ma bite ce soir ? Je te baise juste hein, n’espère rien », j’ai confirmé et lui ai sauté dessus. Suite à ça, on devait rentrer, il m’a raccompagnée, et avant de partir, il m’a pris dans ses bras et m’a fait un gros bisou sur une joue. Je lui ai demandé de m’embrasser, il l’a fait et m’a dit « ne te fais pas de films ». 20minutes plus tard, il m’a envoyé un message pour savoir si j’étais bien rentrée, j’ai pas répondu, il m’a appelé au moins dix fois et m’a laissé une dizaine de messages parce qu’il s’inquiétait pour moi… Le lendemain, il est redevenu très froid par texto. Très très froid. Je lui ai demandé s’il avait couché avec une autre fille. Il a esquivé quatre fois la question puis m’a répondu qu’une nana l’avait sucé en soirée alcoolisée. Je veux savoir son nom (pour ne pas être parano avec chacune de nos amies communes), il ne veut pas me le dire. Du coup, j’ai refusé de lui dire ce que moi j’avais fait de mon côté avec d’autres mecs tant qu’il ne me révèlerait pas son identité. Ca part en embrouilles, mais je reste le plus calme possible, c’est juste très tendu, on continue à se parler par messages de façon très froide. Qu’est-ce que je dois lui répondre ? « Non, je n’ai rien fait, je voulais juste un prétexte pour avoir son nom » (auquel cas, pas de risques qu’il m’en veuille, et moi je serais en superbe position pour lui reprocher ça et lui laisser penser qu’il me dégoute etc, donc, c’est lui qui devra se faire pardonner et me courir après) ? Sinon… « Je ne suis pas allée jusqu’au sexe, mais j’ai flirté avec beaucoup de mecs, dont le gars pour qui j’ai failli te larguer cet hiver, et il m’a consolée pendant notre break » ou encore « j’ai couché avec un/plusieurs mecs que tu ne connais pas » (et je pourrais espérer le rendre jaloux) ? Réponds-moi vite s’il te plaît, il me harcèle pour savoir…

      • Anashka | 24 juin 2014

        – SOIT Est-ce que c’est vraiment important ? Ca changerait quoi ? => Tu pousses dans ses retranchements
        – SOIT Le contrat, c’est que tu me dises si c’est une amie commune et je te dis. Point. Me harcèle pas, si tu n’as pas le courage d’assumer. => tu restes sur la colère
        – SOIT Non, je n’ai rien fait avec lui, pour le moment. Nous sommes en « break », je sais respecter ça. Je voulais juste un prétexte pour savoir si c’est une amie commune. => Tu joue sur jalousie et culpabilisation.
        – SOIT Ca ne te regarde plus. Tu n’es pas mon mec. => Tu coupes

        Quoi le mieux ?

        (Sinon, je vais arrêter le suivis commentaire, je te donne les explications et ré-orientation pour un conseil ici : http://www.seduireunhomme.fr/2014/06/vie-du-site-commentaires/)

    • Anne Onyme | 27 juin 2014

      J’ai décidé de faire comme si ça m’était égal, que j’avais mes rencards de mon côté aussi et n’était pas jalouse. Lui, par contre, semblait jaloux mais ne s’est pas mis en colère. J’ai recommencé à jouer sur les sentiments positifs (avec quelques prises de distance parfois), faire comme si de rien n’était. On se revoit le 1er juillet, et on va probablement passer beaucoup de temps ensemble ces vacances, jusqu’à ce qu’il se décide officiellement à se remettre avec moi ou à me larguer…

      Je comprends que tu n’aies pas le temps pour un suivi commentaire de chacune d’entre nous, mais je suis une pauvre petite lycéenne qui n’a pas un sou pour un coaching téléphonique, et à qui tes conseils vont franchement manquer :( Bref, j’ai compris, je ne m’éterniserai plus après ce message, mais j’espère que tu me donneras une dernière vraie réponse comme tu l’as toujours fait jusqu’à présent… (Et d’ailleurs, je t’en remercie énormément, ton éclairage m’a été d’un grand secours!). Je pense avoir compris comment me comporter avec lui ces vacances (si tu as encore quelques conseils, d’ordre général ou sur un truc précis, vu que ce sont nos derniers messages, je suis preneuse). Ma toute dernière question (promis!) : ce dont j’ai peur (et qui me semble très probable), c’est qu’il me largue et me propose une relation FF, mais pas de relation amicale. Qu’est-ce que je devrais faire ?

      • Anashka | 28 juin 2014

        Vient sur le forum. Vraiment. J’essaierai d’être présente sur ton S.O.S et la communauté est vraiment composée de personnes pertinentes. :)
        Tu sais que je prends beaucoup de plaisir à discuter avec toi. Alors, j’insiste !

        Refuse la relation FF. Refuse-là absolument. Au pire, tu peux t’envoyer quand même en l’air dans le cadre d’une relation amicale, mais refuse l’étiquette qui en marque les limites. Reste claire sur ton positionnement : « je veux être avec toi. Tu le sais. Dis-moi, pourquoi tu me proposes ça ? »

        Puis, à la fin de l’été, je veux faire une rencontre, ce sera l’occasion d’en parler.

        Comment s’est passé le bac ?

        • Anne Onyme | 28 juin 2014

          C’était prévu ! Il faut juste que je me trouve un autre pseudo, celui-là est ridicule.. Si tu vois un post de moi sur le SOS, que tes lectrices me répondent mais que tu n’as pas le temps pour une réponse longue, tu pourrais faire un petit « +1 » à l’une d’elle (avec qui tu serais d’accord) au passage pour que je voie ton avis ? (Pas besoin d’argument dans les cas de « petit problème », quand c’est pas la cata; deux ans que je lis tes articles sur les relations sentimentales, je te fais une confiance aveugle)

          Tu crois qu’une alternative, que j’appellerais pour lui « flirt » (en gros : des sorties, des parties de jambes en l’air AUSSI, mais pas l’essentiel de la relation; qui mèneront à quelque chose, ou peut-être pas), pourrait aller ?

          D’ici la fin de l’été, la situation sera sûrement soit arrangée, soit désespérée… Mais ça n’empêche pas que je participerai, oui :)

          Pour le bac… Je ne sais vraiment pas. Ça s’est fini hier pour moi. D’un examinateur à l’autre, la note est radicalement différente, alors je ne vais pas me prononcer.. J’ai les résultats dans deux semaines, je te dirai ! Mais c’est gentil de t’en soucier !

    • Racine | 21 juillet 2014

      Bonjour,
      Je crois que je vis depuis 7ans une relation comme celle là et aujourd’hui je me suis repris une belle baffe…. je retombe de haut et je ne sais plus comment avancer….

      Promesses, promesses et promesse moi j’y au cru, j’y ai mis toute mon énergie et tout a coup, aujourd’hui il me dit qu’il ne veut plus jamais entendre parler de moi…

      Alors que hier j’étais la femme avec qui il voulait vivre et qu’il allait tout faire pour y arriver…

      Que faire?????

    • Galie | 1 juin 2016

      Je vis exactement ce « truc », aussi gluant que nase, qui me fait passer par toutes les couleurs de l’arc en ciel, et qui m’épuise. Je crois que de ma vie je n’ai connu relation si épuisante, si tendue, mais si exitante. D’ailleurs je ne crois pas, je sais. J’ai plus de 40 ans, je ne suis pas une collectionneuse incroyable, mais disons que je ne me suis privée de rien, ni des hommes, ni des femmes.

      Je crois que je suis en phase où je repasse en revue la liste des conseils, comme un prémice à une fin annoncée. Je crois que je vais mettre fin, car en effet, j’ai ressenti jusque dans mon corps, que j’avais le choix d’accépter ou non. Le choix… c’est exactement ce qui me ronge parfois. Il m’a menti, car en effet il s’envoie en l’air avec une « officielle », fraîchement arrivée dans son décor, avec le CV de la madone toute naïve, quand moi je me délecte à lui donner des plaisirs de p… . Et j’aime ça ! Alors question : une fois que l’on a passé en revue tout ce qui est dans la liste, c’est quoi la suite ? Parce que là, j’avoue que c’est exactement là où j’en suis ;) !

    Commenter