TIPS SEDUCTION : Le peacocking

Par 3 Août 2012 15 Commentaires

 

Le peacocking a été redécouvert par Mystéry, l’un des plus célèbres Pick Up Artist Américain. Le principe est simple : s’habiller de manière extrêmement voyante, avec des accessoires farfelus.

Cela permet de :

  • susciter la curiosité du sexe opposé
  • lui permettre un premier sujet de conversation pour nous aborder (un opener)
  • ne pas passer inaperçu
  • jouer les stars en soirée
  •  

En gros, il s’agit de flasher par sa tenue pour attirer l’attention, donc, se démarquer.

Aux Etats-Unis, pays de la démesure, Mystéry est parti dans un excès qu’il pouvait se permettre :

Ici, nous voyons les limites du peacocking. Personellement, et je pense que vous partagez, je ne tiens pas spécialement à avoir le look de Lady Gaga, et je ne suis pas sûre de son efficacité sur les hommes.

Utiliser le peacocking

Mais, ne jetons pas bébé avec l’eau du bain. Le peacocking peut être utilisé à moindre échelle, notamment en accessoirisant sa tenue. Une tenue simple, élégante et discrète gagnera encore en charme avec des accessoires qui VOUS correspondent.

Malheureusement, pour nous les femmes, c’est que nous avons déjà la culture de l’accessoire. Il semble donc difficile de faire dans l’originalité. Oubliez la tendance du moment et pensez au style.

Pensez à ce petit quelque chose qui attirera l’attention, peu importe qu’il soit «mode» ou non. D’ailleurs, c’est mieux qu’il ne le soit pas. Ainsi, vous serez unique, comme Coco Chanel vous aurez votre propre style.

Quel type d’accessoire ?

J’ai essayé pas mal de trucs appartenant au peacocking.

Le plus efficace que j’ai trouvé, celui qui a permis à un nombre important de mecs d’avoir une excuse/un opener pour m’aborder était le dessin Eye liner de ce type-là :

Normal, c’est encore peu répandu et beaucoup me demandaient si c’était un tatouage. Il n’y avait plus qu’à rebondir sur les tatouages, piercing, qui est un sujet de conversation qui marchera toujours et qui permettra de sexualiser rapidement.

Plus discret, mais utile au printemps la fleur dans les cheveux :

Qui permet de parler de notre impatience du beau temps et d’enchaîner assez rapidement sur l’été, les vacances, les amours estivaux…

L’important n’est pas tant l’accessoire en lui-même que les conversations qu’il ouvre. Il faut que cet objet ait une histoire, aussi minime soit-elle, qu’elle vous permette d’enchaîner sur un début de conversation.

Sinon, le mec vous fera un compliment. Vous serez gênée/contente. Entre «merci» et rougissement, votre histoire s’arrêtera là. Ce serait dommage.

NOTE : Parfois, l’accessoire en lui-même fait TOUT le charme. Confession d’un pote « Je DEVAIS coucher avec elle, elle avait un chapeau de COWBOY ! ». (Il est beau, grand, célibataire, en gros… sortez avec des chapeaux de cow boy !)

Ce qu’on en retient

  • Peacocking OK : mais point trop n’en faut. On joue sur l’accessoire plutôt que sur la tenue complète.
  • Pour l’originalité, on oublie la tendance des magazines féminins et on se permet le contre-courant.
  • Votre accessoire doit avoir une histoire, c’est elle qui vous permettra de poursuivre la conversation.
  •  

Et vous, quels accessoires peacocking conseillerez-vous à nos lectrices ?


Comprendre le body language des hommes

Comment savoir à coup sûr si vous plaisez a un homme? Apprenez à décrypter les signaux d'attraction physiques des hommes...

> Découvrez cet Ebook



Commentaires (15)
  • Superbrunette | 3 août 2012

    mon « accessoire » le plus fatal : mon smokey autour des yeux!!! Sinon certaines paires de chaussures un peu originales et super féminines (à ce qu’il parait les britanniques appellent ça des « fuckme-shoes » lol), je joue beaucoup avec la dentelle des vêtements ce genre de trucs, les boucles d’oreilles « imposantes » et travaillées finement etc… et globalement les looks un peu « darks » sans virer dans le gothique à fond me vont plutôt bien alors… :p

    • Anashka | 4 août 2012

      La dentelle, bien portée, c’est juste magnifique. (J’en portais un bandeau au cou, à l’Arlesienne)

  • Annanou | 4 août 2012

    Moi mon truc c’est les boucles d’oreilles ! toujours assorties à la couleur de mes vêtements, elles attirent l’oeil…et ça fait toujours une touche féminine si on a pas le temps de soigner le maquillage

    • Anashka | 4 août 2012

      Excellent ! Tu en as combien de paire ?

      • Annanou | 4 août 2012

        Là j’avoue, j’en ai une trentaine de paires ! (en général, une paire longue, une paire plus courte, de la même couleur)
        Mais ça coûte moins cher que les chaussures donc ça va au final on peut assortir facilement quand même, ça se fait au fur et à mesure !

  • Louve-oméga | 5 août 2012

    Mon truc à moi est une grosse chaine fermé avec un cadenas que j’ai au poignée ca suscite toujours la curiosité , on me demande souvent sa signification , si j’ai le coeur fermé toussa ca lance un sujet de conversation sur la relation homme femme , mais en réalité elle n’a aucune signification , j’aime la porté c’est tout^^

    • Anashka | 6 août 2012

      J’aime beaucoup le concept ^^

      (très contente de te voir par là, et merci)

  • Manon | 7 août 2012

    Hi hi….! Ton article m’a donné une idée: ma target étant tatouée de petites étoiles ds le cou, je me suis mis un faux tatouage de petites étoiles au poignet, histoire de pouvoir lui signaler qu’on faisait partie du même gang, le « stars crew ». Pourri mais, bon, au point où j’en suis tout est permis;-)!! Pb: le jour où j’ai mis mon truc, il n’était pas là. Je vais aller acheter un stock!

    Juste un truc quand même: je trouve qu’il faut faire attention à rester élégante. C’est bien qu’un mec se retourne ds la rue, ms encore faut-il que ce soit pour les bonnes raisons!!

    xxx

    • Anashka | 8 août 2012

      Bien sur ! Il ne faut pas confondre élégance avec vulgarité, originalité avec « je-ressemble-à-un-panneau-lumineux-qui-clignote ».

      Pense à me faire un retour pour le coup des étoiles ^^

  • Sbrianne | 10 janvier 2013

    Je le trouve très bien le look de Lady Gaga, la robe en viande c’était le summum de l’élégance, du bon goût ^^.
    Pas mal les motifs avec du eye liner !

    • Anashka | 11 janvier 2013

      Oui, mais j’ai arrêter, je suis dans ma période « chapeau des années vingt et manteau blanc ». Le Eye-liner, c’est mieux au printemps où le look est déjà moins chargé.

  • LylyMoon | 19 février 2013

    J’adore le coup des « dessins Eye-Liner » !
    Je m’étais inspirée d’une copine de lycée qui s’en dessinait de toutes sortes autour des yeux, je trouvais cela à la fois élégant, beau, original, efficace, plus ou moins discret… Et elle était très douée !
    Je continue de m’en dessiner lors de diverses soirées, mais il faut avouer que ce sont plus les femmes qui viennent m’en parler que les hommes (même si mes petits amis étaient ravis de se pavaner avec moi et mes dessins aux yeux)…

    Ce que je pourrais également conseiller (mais ça marche peut être plus chez les anglo-saxons qu’en France) : les « coiffes » (serres-têtes et pinces en tout genre). Elles habillent, personnalisent…

    Je ne sais pas si cela fait parti du « peacocking », mais un parfum rare et délicieux, ça aussi ça peut marcher, lancer une discussion, marquer les esprits, après je suis d’accord, ce n’est pas évident à trouver.

    Et un bijou avec une histoire, ça fait toujours son petit effet aussi…

    • Anashka | 20 février 2013

      Le parfum, très bien. On peut tomber amoureux/se d’une simple odeur.
      Je ne sais pas pour toi, mais ma grande difficulté avec le parfum, c’est qu’il représente un cadeau. Je ne me vois pas en acheter seule. C’est un peu une manière qu’à de dire un homme « tu es à moi ». ça passe juste avant le bijoux. Bref, investir seule dans le parfum, je n’y arriverai pas.

      Pour les « coiffe » : oui.

      Le bijoux, c’est une bonne manière de faire du story telling ;)

      (Au fait, bienvenue ^^)

      • LylyMoon | 22 février 2013

        (merci ^^)

        Le fait est que je suis assez jeune, et je ne fais pas assez confiance en les « jeunes hommes » en matière de parfum. Puis j’ai le même parfum depuis mes 16 ans, soit 7 ans, et j’ai du mal à en changer (problème inverse ?).

        • Anashka | 24 février 2013

          Je ne sais pas. Certain aime changer de parfum, moi j’aime bien avoir le même. Quoi que je n’en mette pas, ils ne tiennent pas sur ma peau.
          Pour les jeunes hommes, tout dépend :
          – ceux qui aiment les femme-enfant pencheront pour des trucs du style : lotita lempicka
          – pour les femmes fatales : dior, opium, chanel… Mais tu es un peu jeune pour ça.
          J’aime bien les nina ricci, très frais.

Commenter