Comment réussir son célibat ?

Par 18 Août 2012 56 Commentaires

comment-reussir-son-celibat
Parce que séduire un homme, c’est avant tout apprendre à se séduire soi, autant commencer dès maintenant, avec notre petit célibat qui nous pèse sur les épaules.

Pour être très franche, j’ai toujours été une célibataire HEUREUSE. Pour moi, c’est vraiment un moment que je retrouve avec plaisir, et que je quitte avec un peu de regret.

Donc, pour reprendre une formule connue « que vous l’ayez choisi ou subi, votre célibat est là ». Pas la peine de vous morfondre sur votre Ex, ça ne le fera pas revenir. Projetez-vous en avant et tentez de vous construire une belle tranche de vie.

Voici les 6 points clefs d’un célibat réussi.

1. Se cocooner

Se cocooner, c’est d’abord, et avant tout, créer un chez-soi dans lequel on se sente bien. Un lieu chaleureux, qui nous corresponde, qui nous séduise… bref, un lieu dans lequel nous sommes contentes de rentrer le soir.

Libérez-vous du temps dans les semaines qui viennent pour construire ce lieu-là :

 

  • Faites-vous une nouvelle décoration
  • Jouez sur la lumière :

 

      Une lumière tamisée vous sauve un hiver.

    • Jouez sur les parfums : l’encens, les bougies parfumées, le linge à la soupline…

 

  • N’oubliez pas les plantes
  • Prenez de la bonne musique
  • Choisissez de bons films
  • Cuisinez :

Doudou avait le droit à vos bons petits plats, pourquoi ne vous feriez-vous pas le même cadeau ? C’est même l’occasion d’inviter des copines, les dimanches d’hivers pour apprendre l’art des sushis !

 

 

(NOTE à moi-même : penser à faire une après midi sushi entre filles !)

2. S’engager

… envers vous-même.

C’est l’occasion de revoir vos projets à long terme. De réfléchir à comment réaliser vos rêves restés dans le placard pendant votre dernière relation.

Vous êtes maîtresse de votre vie. C’est VOUS qui avez le pouvoir de lui donner la direction que vous souhaitez. Avec un peu de motivation et une attitude positive tout est possible.

Engagez-vous vis-à-vis de vous-même à TOUT faire pour vous rendre heureuse.

Peut-être est-ce l’occasion de :

    • reprendre des études ?
    • changer de carrière professionnelle ?
    • partir en voyage ?
    • écrire un livre ?
    • déménager ?

 

Peu importe votre rêve, vous MERITEZ de vous donner les moyens de le réaliser. Vous vous devez bien ça, non ?

3. S’entourer

Qui dit célibat ne dit pas forcément isolement. Pas la peine de vous cloitrer à double tour dans votre chez-vous (aussi confortable soit-il).

Voyez vos amis

Les anciens, les vrais de vrais. Invitez-les à manger, proposez-leur de sortir. Bref, n’attendez pas qu’ils aillent vers vous, prenez les devants. Ils seront ravis de votre motivation à faire pleins de choses. S’ils vivent loin, prenez un abonnement SNCF.

Rencontrez de nouvelles têtes

Allez au devant des gens. Vos amis sont loin, peu nombreux, communs avec votre Ex ? Il est temps de rencontrer de nouvelles personnes.

Pensez aux sites tels que « onvasortir.com. » Sortez seule, allez au devant des gens, ouvrez des conversations, prenez des numéros, proposez aux personnes de vous revoir…

Une fois les premières rencontres maladroites et timides passées, ça devient presque un réflexe d’entamer la conversation avec tous les êtres humains que l’on croise.

Inscrivez-vous dans de nouvelles activités

Sport, théâtre, forum, arts, danse, café-philo, association… Vous rencontrerez des gens avec qui vous aurez des passions communes, ce qui est non-négligeable.

Restez seule par envie, why not ? Restez seule parce qu’on ne connaît personne, ça non, c’est trop déprimant.

(Article plus complet à venir).

4. S’écouter

Enfin seule ! Plus besoin de faire des compromis avec Doudou pour le film du soir, pour la sortie du week-end, pour « ce qu’on mange », la musique que l’on écoute, la manière de faire le ménage, pour l’heure du coucher, le prochain voyage…

On peut enfin s’ECOUTER. Faire les choses pour soi : comme on veut, quand on veut et avec qui on veut.

Prenez le temps de réellement écouter vos envies. Notez les idées que vous avez pour sortir, pour visiter, pour créer, pour décorer, pour lire, pour voyager, pour travailler… enfin bref, pour vivre !

Pendant les temps plus mous, prenez une idée, voyez si ça vous tente et lancez-vous.

Oui, faire une petite randonnée en solo demande un peu de motivation, mais qu’est-ce qu’on se sent bien quand, les mollets en vrac, on atteint enfin le sommet ! Finalement, on n’avait pas besoin de Doudou pour faire ça !

(Vous pouvez même proposer ladite randonnée à vos amis, qui sait, certains se motiveront).

En bref : faites-vous plaisir !

Vous aimez la mer ? Qu’est-ce qui vous empêche de prendre la voiture/bus/train pour partir à la plage avec un bon bouquin (ou des magazines féminins) ?
Alors, Go… (Et favorisez les crèmes solaires aux huiles qui attirent tous les UV, hein).

5. Découvrir

Le monde est vaste, Doudou n’en était qu’une infime microscopique partie.

Il y a tellement à faire !

Ne serait-ce que dans votre région. Etes-vous sûre d’avoir vu tous les musées, les concerts, les balades, les restaurants… d’avoir exploité toutes les possibilités qu’offre votre région ?

La SNCF est votre amie, elle vous permet d’aller rapidement aux quatre coins de la France. Profitez de vos week-ends pour vous échapper.

Et, les vacances existent ! Quels pays aimeriez-vous voir ? Voyagez seule, c’est se confronter réellement à une autre culture, c’est se forcer à faire des rencontres… Une fois qu’on y a gouté, on a bien du mal à partir à deux.

Abusez de la lecture, du sport, des activités, de la musique.

Virgile disait :
« On se lasse de tout, excepté d’apprendre ».
Alors, nourrissez-vous du monde.
Regardez-le comme si vous le voyiez pour la première fois, avec émerveillement et curiosité. Laissez-vous surprendre par ce qu’il a à vous offrir.

Je peux vous jurer qu’il recèle des milliers de trésors qui n’ont pas besoin de Doudou pour exister.

6. Séduire

Comment ne pas parler de séduction ?

Vous êtes célibataire, c’est le moment de prendre soin de vous, et de flirter.
De testez votre pouvoir de séduction.

Apprenez à séduire. Voyez le flirt, la séduction et pourquoi pas, si vous en avez envie, les coups d’un soir, comme un jeu.

Et pourquoi ne pas carrément sortir draguer avec des potes mecs ? Ils seront ravis de votre aide, et vous, vous aurez de fiers protecteurs contre tous les boulets.

Il ne s’agit pas de « chercher l’homme idéal ». SURTOUT PAS ! Il s’agit de légèreté, d’amusement, de jeux de séduction, de se prouver que l’on plait, de faire des rencontres sympas…

Et, assurément, c’est bien en étant COMPLETEMENT EPANOUIE célibataire, que vous rencontrerez quelqu’un qui vous correspond.

Les hommes sont terriblement attirés pas les femmes qui savent être heureuses seules. Parce qu’on en attend moins d’eux, qu’on prend notre temps pour s’engager, et qu’on n’a pas besoin d’eux.

En résumé : faites de votre célibat une véritable fête où aucun jour se ressemble.

Vous êtes responsable de votre vie, et du bonheur qu’elle peut vous procurer. Sincèrement, la vie est trop courte et il y a trop de choses à faire pour être malheureuse à cause d’un mec.

Alors, quels sont les 5 (au minimum) projets/envies/plaisirs que vous allez REALISER ce mois-ci ?

Anashka,

  • profiter de la mer TOUS les matins avant de travailler
  • visitez 2/3 villages typiques de la région
  • faire une randonnée en solo
  • finir Anna Karénine
  • me faire payer un restau Italien par un Espagnol (donc, trouver un Espagnol).
  • To be continued…

Séduire CET Homme

Comment séduire LE mec que vous convoitez – même si la situation semble compliquée... Un guide "étape par étape" pour faire tomber amoureux un ami, un collègue...

> Découvrez Séduire CET Homme



Commentaires (56)
  • Farfadette | 18 août 2012

    « Une fois qu’on y a gouté, on a bien du mal à partir à deux. »
    CQFD

    ;-)

  • Anchois | 20 août 2012

    Bonjour,

    Ça fait quelques temps que je viens régulièrement. Ce site est vraiment super ! Tout plein d’humour, articles bien utiles, tout ça, vraiment, merci. :)
    (D’ailleurs là, super article à filer aux amies – voir même amis ? – qui déprimerait dans leur coin après une rupture :) )

    Mais j’ai un problème pour lequel j’aimerai demander conseil… Je sais que le jeune homme concerné traine sur ADS, donc ça m’embêterai qu’il tombe par hasard sur cet article et mes commentaires… Serait-il possible de te contacter par mail ?

    Merci :)

    • Anashka | 21 août 2012

      Bienvenue ! Si tu veux, tu m’envois un mp via facebook. Je mets plus de temps à repondre, mais c’est jouable, ou un commentaire sur un vieil article ^^

  • Lirie | 20 août 2012

    Hello,

    Je sus complètement d’accord cet article .. Après une histoire douloureuse (à base de grandes promesses et de double vie de Mr), je me sentais incapable de rencontrer quelqu’un. Personne ne m’attirait. Quelques rencontres, mais forcément foireuses… Mais j’en ai profité pour reprendre des études, changer de job, élargir mon cercle amical… Et faire de nouvelles rencontres.

    C’est pour la dernière que je voudrais ton avis d’experte Anashka :-) (Désolée c’est un peu long).
    Le contexte : soirée relax entre amis d’amis d’amis, esseulés à Paris l’été. Ambiance pas du tout à la séduction. Je vois soudain arriver un charmant jeune homme… Ca fait bien longtemps que je n’ai pas « tilté » sur quelqu’un ainsi. Il vient me parler de lui même, c’est limite trop simple…. Il me dit qu’il m’a repéré dès le début de la soirée, que je lui plaît, etc etc… On s’embrasse au petit matin, là ça dérape, il insiste lourdement pour me ramener chez lui. Je suis un peu déçue, mais j’ai beaucoup bu, je ne cherche rien de sérieux au fond, il me plaît, pourquoi pas juste une nuit? Ce sera une nouvelle expérience, pour moi qui pense ne pas réussir à dissocier sexe et sentiments, essayons….

    Je le suis chez lui, ça se passe bien mieux que je ne l’aurais imaginé, je m’endors dans ses bras. Mais je file quelques heures plus tard alors qu’il dort encore, persuadée de ne jamais avoir de nouvelles.

    Mais il me rappelle dès le lendemain et m’invite au resto… J’accepte pour deux jours plus tard. Il m’embrasse légèrement quand il me voit, on passe une excellente soirée, à discuter de tout et de rien, pleins de points communs… Au point où je me surprends en ressentir les « chatouillis ». Tu vois, ceux qui te disent que tu pourrais éventuellement avoir des papillons dans le ventre pour lui? Ca faisait deux ans que je n’avais pas ressenti ça. Et je pense « mince, mais ça peut être si simple, en fait…. » Je ne cherchais pas, j’ai fait n’importe quoi (sexe la première nuit, etc) et pourtant….

    Bref, on rentre chez lui, et il me dit  » on n’a pas encore discuté de nos attentes ».
    Moi (méfiante) : « euh… C’est pas un peu tôt? Bon… vas -y ».
    Lui : « je sors d’une relation longue, je ne suis pas prêt pour une relation sérieuse »
    Moi (plus du tout de chatouillis) : « mais… Moi non plus, on ne se connaît pas, je ne sais pas…. Attends, ça veut dire quoi pour toi? Te taper plein de nanas en parallèle? »
    Lui : « ben… Un peu quand même…. »
    Moi : « Ah… Désolée, je ne partage pas. C’est dommage, tu me plaisais, je pense que ça aurait pu marcher entre nous ». (sous-entendu : une relation longue).
    Lui :  » Je ne devrais pas te dire ça… Je le pense aussi. mais là je ne veux pas me poser. »
    Moi (complètement blasée, en mode : « encore un dingue en fait ») : ……… « Et tu en as combien en parallèle? 4, 5? Tu les as vu depuis la soirée? »
    Lui : « … Non… C’est plus compliqué que ça… »
    Moi (laisse tomber) : ………. « je vais rentrer. »
    On rediscute une heure, amicalement, de nos vies, on recouche bien sûr ensemble, on rediscute, toujours détendus (c’était assez surréaliste : genre : moi : « tu fais chier quand même! » Lui : « ben non, c’est toi! » Moi : « tu me plais mais pas assez pour ne me retenir que par le sexe. Et il y a plein de mecs bien qui seront ravis de m’apporter ce que je cherche ».)

    Moi : « bon ça suffit, je rentre. De toute façon, c’était une excuse non? Tu ne le sens pas en fait, tu peux me le dire… »
    Lui : « mais si, je pense que ça aurait pu marcher, je te l’ai dit! ».
    Moi : « ….. Mais tu ne te vois pas changer d’avis ».
    Lui :  » non, pour l’instant c’est comme ça ».

    Il me raccompagne à un taxi en me tenant par la main, me dit en guise d’aurevoir : « et si je t’envoie un texto, tu me répondras? »
    Moi : « ben…. Essaie, on verra ».
    En rentrant chez moi , je lui en envoie un : « c’est dommage, il y a plein d’autres sujets dont j’aurais voulu parler avec toi ».
    Réponse immédiate : « mais on peut toujours se parler! »
    Moi : « je ne sais pas… Je suis fatiguée. »
    Lui : « dors, on se rappelle dans quelques jours. »

    Voilà, ça fait 10 jours, je n’ai bien sûr pas eu de nouvelles. Je ne l’ai pas recontacté. La fin de soirée a brisé le charme mais il m’a beaucoup plu, alors que je ne ressentais plus rien depuis des mois…. Hors de question que j’accepte un plan cul, je risque de m’y attacher et je trouve ça très humiliant (je ne juge pas, chacune son opinion sur le sujet…. Mais moi ça ne me convient pas). Mais j’ai envie de le revoir, de faire sa connaissance.

    Je ne sais pas quoi penser : s’il ne voulait qu’un plan cul, pourquoi m’inviter au resto? Pourquoi me dire ça avant que l’on ne recouche ensemble? Peut-être que pendant ce diner il a changé d’avis, mais pourquoi m’avoir dit que ça aurait pu marcher? Peut-être qu’il n’a pas accroché sexuellement, mais pourquoi me rappeler après la nuit dans ce cas? Peut-être qu’il ne voulait pas un plan cul, que l’on se voit pour d’autres choses, comme dans une relation « normale », mais en gardant la possibilité d’aller voir ailleurs? (ça revient au même non?)

    Ne trouvant pas réponse logique, je l’ai rangé dans la catégorie « taré manipulateur – à fuir » et ai décidé de passer à autre chose, mais j’ai quand même des regrets…. Ce que je voudrais en fait, c’est le revoir, et s’il m’attire toujours, tout refaire dans l’ordre : séduction, mystère, RDV….

    Qu’en penses-tu? Est-ce possible? Que penses-tu de son comportement? Je vais peut-être le recroiser dans quelques semaines à un concert, que faire? Je précise que l’on a 30 ans, et pour moi, des histoires longues, courtes…. Je n’ai pas de problème pour aborder quelqu’un, là je n’ai sans doute pas été fine parce que j’ai été prise de court…

    Désolée pour la longueur, merci pour ton avis!

    Et pour tes supers articles, toujours pertinents! :-)

    Lirie

    • Anashka | 21 août 2012

      Bienvenue Lirie ! Je ne pense que cet homme soit un « fou ». Ce qu’il dit est clair : il a passé de bons moment avec toi, il te trouve vraiment chouette et tu lui plais. MAIS sa dernière rupture est encore récente, peut-etre aime t’il encore son Ex… C’est tres propre de sa part d’avoir posé les choses avec avec toi !

      Aujourd’hui, je ne pense pas qu’il se posera meme avec une tres belle seduction, mais tu peux vivre des moments forts, de beaux moments. Si tu penses que ce type de relation te fera plus de mal que de bien, mieux vaut NEXTER. Si tu pense que tu peux te laisser porter et vivre ces instants comme des instants sans incription dans le temps, je pense aue tu es face à un garcon qui te respectera. Ta decision t’appartient, mais seduis le pour les bonnes raisons, pas pour l’entrainer dans un couple qu’il ne desire pas.

      Pour le seduire :
      1. Tu peux le rappeller pour un verre
      2. Tu peux attendre le concert, ou tu parleras avec lui comme avec d’autres hommes. Montrer que tu es à l’aise mais le rendre un peu jaloux

      • Lirie | 21 août 2012

        Bonjour Anashka et merci beaucoup pour ton avis pertinent!

        Il m’a dit ne plus aimer son ex depuis plusieurs années, être resté avec elle parce qu’elle avait besoin de lui. ils sont restés 5 ans ensemble et se sont séparés il y a 8 mois… Je comprends son incapacité à se poser, étant plus ou moins dans le même cas, mais je suis déçue….

        Je n’attends pas de promesses ou de certitudes, j’essaie de vivre chaque nouvelle relation au jour le jour, de découvrir l’autre et de voir où ça mène…. Soit je m’attache et je reste, soit non et je pars. Pendant notre RDV, j’ai exactement pensé : « ouhlala, là je m’emballe, lui je vais m’y attacher, il faut que je sois prudente, il risque de me faire du mal ». Très surprise parce que je n’ai pas ressenti ça depuis longtemps. Je suis de toute façon incapable d’accepter que l’on couche chacun de son côté. C’est peut-être idiot, sans doute dommage mais quand il m’a dit ça j’ai vraiment bloqué et la réponse est sortie toute seule : ‘NON’.

        Bref, ton avis m’a un peu rassurée, j’oscillais entre « il me prend vraiment pour une conne de me proposer ça » et « c’est un signe de respect d’être si sincère ». J’ai un instant hésité à accepter, mais ça aurait été uniquement en esperant qu’il s’attache… Mauvaise idée.

        En fait on a un ami commun (pas un proche, ni de l’un ni de l’autre), donc on se recroisera sans doute de temps en temps… Et là je m’amuserai à essayer de le séduire, légèrement, comme d’autres, sans me fixer sur lui…. Et on verra bien!

        Encore merci… Tes articles font du bien, parfois piquent un peu quand ils appuient là où ça fait mal, mais sont toujours pertinents:-)

        • Lirie | 21 août 2012

          Du coup, je prends le fait qu’il ne me rappelle plus comme un signe de respect : on ne veut pas la même chose, il n’insiste pas…

          • Anashka | 22 août 2012

            Oui, c’est possible.

            Même si ce garçon te plait, je trouve que vos réactions, l’un comme l’autre, sont saines. Il ne te laisse pas croire plus qu’il ne désire sans te cacher le fait que tu lui as plu et TU n’acceptes pas quelque chose qui te correspond pas. Tu gagnes du temps et t’évites pas mal de souffrances.

            Pas tout le monde arrive à refuser une relation avec quelqu’un qui lui plait, même si les conditions ne plaisent pas pas. Il en faut de la force morale.

            Bref, j’attends avec impatience de parler avec toi d’un homme qui te plairait tout autant et irait dans le même sens ^^

  • Lirie | 22 août 2012

    Merci pour ta réponse… Disons qu’après de belles relations et de gros échecs, je crois que je sais ce qui me convient… Et comme tu le disais très justement dans l’article initiale, je suis heureuse seule, je ne quitterai cet ‘état’ que pour quelque chose qui en vaut la peine :-)

    Mais maintenant que je me suis ‘réveillée’, la chasse est ouverte! AHAHAHAH :-)
    Je te donnerai des news!

    Bises!

    • Anashka | 22 août 2012

      J’aime cet enthousiasme !

  • Lulu | 26 août 2012

    Je suis d’accord avec cet article (apprendre à être heureuse par soi-même et prendre soin de soi) mais la phrase « Les hommes sont terriblement attirés pas les femmes qui savent être heureuse seule. Parce qu’on en attend moins d’eux, qu’on prend notre temps pour s’engager, et qu’on n’a pas besoin d’eux.  » m’a interpellé..

    J’ai remarqué que les hommes ont tendance à fuir les femmes seules au contraire. Ils sont plus rassurés sur la valeur de celles qu’ils ont en face si ils savent qu’il y a un (voire même plusieurs) partenaires avérés, potentiels ou simplement intéressés. Ça les rassure en leur « prouvant » que la fille a de la valeur (elle plaît) surtout si elle plaît à des types bien sous tous rapports ça multiplie sa valeur par 10. C’est pour ça que de véritables garces (excuse-moi l’expression) trouvent des hommes sans problèmes (et des hommes amoureux!!!) alors que tout le monde sait qu’elles couchent avec tout le monde, tandis que d’autres plus intéressantes rament pour trouver un partenaire à peu près très potable.. La jalousie et la convoitise sont des sentiments très forts chez les hommes, bien plus forts que chez nous. J’ai d’ailleurs l’impression maintenant qu’à notre époque si particulière, ils ne carburent plus qu’à ça…

    J’apprécie tes articles c’est vrai, j’ai même acheté un de tes e-books, mais j’avoue que parfois j’ai l’impression qu’ils répondent à un certain nombre d’archétypes et de clichés qui ont perdu de leur intensité à notre époque actuelle.. Un homme amoureux, cela existe-il encore? Ce que je vois autour de moi ce sont des hommes motivés par autre chose que l’amour: le sexe, la jalousie, la convoitise, l’intérêt matériel (phénomène qui a pris beaucoup d’ampleur ces dernières années, crise économique oblige) et quelquefois même divers troubles psychologiques.. Je ne veux pas paraître négative, mais il y a une dimension qui manque dans tous les articles qu’on peut lire sur le sujet (pas seulement les tiens, anashka). Tous ces articles et reportages donnent le sentiment que les femmes sont devant des hommes « idéaux » en quête d’amour et qu’elles doivent réussir, en adoptant la bonne attitude, trouver la clé de leur cœur.. D’accord, mais si on remplace quête d’amour par pervers, malade, sexuellement ou matériellement intéressé, on a une vision plus nette dans laquelle on doit évoluer bon gré mal gré..

    Pour revenir à ce que je disais plus haut, la solitude d’une femme surtout passée la trentaine choque et engendre la suspicion.. Si on est seules c’est qu’il y a forcément un os quelquepart. Donc on se retrouve dans un cercle de solitude dont on ne parvient pas à sortir. On devient la bonne copine ou on se fait simplement admirer et complimenter, sans plus. Moi je suis certaine que si demain je trouvais un partenaire, j’en trouverai 100 dans la même foulée. D’ailleurs je n’invente rien, quantité de femmes déclarent être plus draguées quand elles ne sont plus libres…

    • Anashka | 26 août 2012

      Ce que j’entends par solitude, c’est célibat. Vrai qu’il y a ambiguité.
      Effectivment, un célibat sans flirt, sclérose un peu la confiance en soi et la facilité de séduction.

      Pour ce qui est de l’aspect « général » des articles, je partage.
      J’ai encore du mal à trouver le juste milieu entre « un homme moyen général dans lequel on peut tous les reconnaitre » et « la réalité de ma rencontre avec eux ».

      Cependant, BEAUCOUP sont en quête d’amour. Pas forcément engagement, mais amour. Ils sont moins pressés parce qu’ils se permettent beaucoup plus de jeu en période de célibat, mais le rêve du couple chez l’homme est bel et bien présent.

      Les défauts que tu vois aux relations modernes sont le recto de certaines qualités.
      Vrai qu’il y a une sur-consommation, mais il y a aussi la chance d’aimer plusieurs fois !

  • Nina | 2 septembre 2012

    J’ai 34 ans. Message de Lulu « la solitude d’une femme surtout passée la trentaine choque et engendre la suspicion.. « , à ce point? Ca me fait peur de lire ça!

    Quoi faire alors? S’inventer une liaison?

    • Anashka | 2 septembre 2012

      Bienvenu ! Je ne crois pas qu’il faille s’inventer une vie que l’on a pas.
      Cependant quand tu rencontres quelqu’un tu n’es pas obligé de dire que ça fait vraiment longtemps que tu es célibataire…

      Au fond, on s’en moque du regard des gens. Mais, pour un potentiel partenaire, un long célibat signifie « baleine sous galet ». Donc, on peut rester discrète pendant les premiers temps sur la durée du célibat.

  • Nina | 2 septembre 2012

    Merci pour la réponse :)
    En fait, me concernant, je plais aux hommes. C’est d’abord physique. Ma personnalité a l’air de leur plaire aussi. Mes amis hommes, me disent qu’ils ne comprennent pas que je sois célibataire. Je fais pas mal de rencontres. Reste rarement longtemps sans en faire. Mais ce peut être des rencontres courtes, qui n’aboutissent à rien.
    Le hic, c’est que j’ai pas mal perdu mon temps avec des hommes qui n’étaient pas pour moi. Oui oui j’en suis aussi responsable je sais :)
    A cause de peurs, de doutes qui m’habitent. Souvent peur qu’on trouve mieux…
    J’ai tendance à regarder toujours ce qu’il y a de mieux…
    Si je suis célibataire, c’est que oui il y a bien (eu) un hic quelque part. J’intéresse des hommes qui ne m’intéressent pas, ou je m’intéresse à des hommes qui s’intéressent à moi mais on ne peut pas continuer à cause de choses importantes qu’il manque…

    J’espère en voir le bout ! Parce qu’en attendant, c’est du beau gâchi ! :)

    • Anashka | 3 septembre 2012

      Tout dépend… Tu es célibataire depuis longtemps ?
      Quels sont le genre de chose qui ont manqué dans tes relations ?

  • Irène | 3 septembre 2012

    Bonjour , j’ai 39 ans et je suis en instance de divorce.je me considère comme célibataire depuis que je suis tombée amoureuse d’un mec vraiment sexy et très beau. Il m’a la cours pendant 1 mois et puis j’ai baissé les armes.nous sommes sortis plusieurs fois et il y’a 3 semaines nous avons fait l’amour.wahoooo!!!! J’ai pris du plaisir! Pour la première fois de ma vie!!! Comme s’il me connaissait. Depuis longtemps!il en voulait encore et encore ! Seulement, depuis je le trouve un peu distant.fui mon regard…je lui demande la raison, il me dit être très pris par son boulot, et aussi qu’il est encore avec sa compagne(il m’avait déjà dit qu’il cherchait un logement afin de mettre fin à Cette relation)je lui ai dit que je ne saurais attendre!je l’ai quitté. Il y’a 1 semaine on se revois dans un magasin. Il m’a regardé tristement et m’a dit que. J’était de plus en plus jolie, que j’étais mieux sans lui et donc il n’a jamais compté pour moi? Il était si triste! J’ai dit que c’est lui que je voulais!!!!que je n ‘étais Avec personne! Ça ne se voit pas que je tiens à lui, m’a t-il répondu .j’étais surprise !!!lui jaloux! Lui montrant ses sentiments! On s’est embrassé. Je l’aime. Dois-je accepter d’attendre?etre une sorte de maîtresse?m’aime t-il vraiment ? Je souligne que je suis jolie mais ma peau et mes sein sont abîmés par 2 maternités.je fais du sport et compte me faire remonter la poitrine.je prend soin de mois mais les résultats ne sont pas encore visibles.es-ce la raison de son éloignement aprés notre nuit d’amour ? Habillée je suis parfaite mais nue…que dois-je faire?

    • Anashka | 4 septembre 2012

      Bonjour et bienvenue Irène !

      En instance de divorce, tu as rencontré un homme qui te plait et la réciproque est vrai.
      Il vit encore avec sa compagne. Que sais-tu de leurs relations ? Pourquoi se séparent-ils ?
      Vous avez partagé une nuit avant qu’il ne devienne distant. Vous vous êtes séparés avant de vous retrouver et de vous embrasser. Quand avez-vous prévu de vous revoir ?

      Tu te poses beaucoup de question sur ton physique. Pourtant, lui dit te trouver belle. Est-ce que tu penses que sa distance peut-être du à un corps « pas parfait » (qui a un corps parfait ??!) ou à d’autres choses ?

      Il est peut-être un peu tôt pour savoir s’il est amoureux ou non. Il vous faut passer peut-être plus de temps ensemble, prendre votre temps, apprendre à vous connaitre. Tu sembles très impatiente de vivre cette relation qui contraste avec celle de ton Ex-mari.

      Lui, peut-être se confronte à son deuil de la relation précédente. Il ne doit plus trop savoir où il en est. Fais attention à ne pas trop t’emballer, voyez-vous sans trop projeter, et d’ici un mois, tu en seras plus.

      Profites de ce qu’il t’apporte, pour le moment. Laisse-le régler ce qu’il a à régler. Tu peux même le soutenir, avec beaucoup de compréhension et d’écoute. Vous n’en serez que plus proche.

      Qu’en penses-tu ?

  • Nina | 3 septembre 2012

    Salut!

    Qu’entends-tu par célibataire? Véritable relation qui a duré? Et si oui, combien de temps?! Si c’est ça, ça fait un bout de temps! 3ans. Si c’est flirt, histoires courtes, c’est très récent. J’enchaîne les histoires courtes qui n’aboutissent pas.
    Ce qui manque, c’est que j’ai le talent de trouver des hommes qui sortent d’une histoire qui elle a duré, et souvent les a marqué au fer rouge. Donc, on ne peut pas avancer car ils ne sont pas libres dans leur tête.
    Je sais que j’ai peur hein aussi ou j’ai eu peur enfin j’ai encore des peurs face au couple…alors sans doute que je me donne l’illusion d’être en relation tout en la fuyant. C’est possible! Même si j’ai quand meme bien envie d’essayer!
    En fait, j’ai objectivement ce qu’il faut pour être avec quelqu’un. Je pense qu’on mérite tous d’etre avec quelqu’un et qu’on correspond tous potentiellement à quelqu’un. Mais je sais que je doute de ma capacité à « retenir » quelqu’un dans ma vie. Le terme retenir n’est pas terrible. Je me demande parfois, à force, si je vais réussir à trouver un homme qui m’aime, moi, telle que je suis! Je dois aussi dire que je ne suis pas prête à tout accepter pour etre en couple et je tiens à être avec quelqu’un qui me plaise vraiment. Intellectuellement et physiquement.
    J’ai aussi je pense trop d’attente dans le début d’une relation. Je ne sais pas comment me positionner. Prendre la relation comme ça sans attendre quoi que ce soit. Oui mais est ce que ça veut dire qu’on doit accepter que Jules nous appelle qu’une fois par semaine, qu’on ne se voit qu’un fois dans la semaine, qu’on ait aussi le sentiment d’etre finalement célibataire quand on n’est pas avec.
    Faut il alors laisser le temps au temps, car il est vrai que les choses évoluent. Comme une amitié. On ne devient pas meilleurs amis du jour au lendemain.
    Ou faut il exiger de la disponibilité, de l’exclusivité dès le départ?…

    • Anashka | 4 septembre 2012

      Nina, tu es dans un superbe cheminement. Complexe, mais superbe.

      Beaucoup de questions : qu’est-ce qui fais que je n’attire que des hommes déjà marqué par une autre ? Est-ce que c’est une manière pour moi de ne pas me lancer ?
      Est-ce que je rencontrerai quelqu’un qui me correspond ? Est-ce qu’il faudra RETENIR ce quelqu’un ? Qu’est-ce que je dois donc faire dans les débuts de relation pour partir sur quelque chose de plus sérieux ? L’exclusivité ou laisser du temps ?

      Pour les premières questions, effectivement, trouver le dénominateur commun entre tous les hommes que tu rencontres (c’est à dire : TOI) est pertinent. Mais, pourtant, le couple qu’on te refuse par indisponibilité t’attire. Passé un certain âge, il y a TOUJOURS une Ex. Toujours une fille qui dans la tête des hommes leurs permet de ne pas se ré-engager.

      Ils se protègent un peu avec elle. Une fille dans la tête est moins difficile qu’une fille dans la vie. Alors, faut-il faire un peu de forcing en laissant du temps, en jouant de la présence-distance ? C’est quitte ou double. Si ça passe, c’est cool. Si ça casse, on a le temps de s’attacher.

      Le meilleur moyen de « retenir » quelqu’un, c’est de ne rien attendre, de voir si l’autre nous convient, sans se poser la question de la réciprocité. C’est au mec de se demander si on lui convient, pas à nous de le retenir ou le lâcher. C’est son histoire avec lui-même. Même si ça peut être très angoissant.

      Certes, 3 ans de célibat, c’est long. On se demande si le problème n’est pas nous. « Celui qui a confiance en l’avenir, n’est pas pressé ».
      J’ai l’impression que tu sais où tu en es, que tu sais ce que tu veux/ ne veux plus. Mais, que ces trois ans t’interroge. Il y aura forcément quelqu’un qui sera disponible pour toi et te correspondra. D’autant plus que tu plais. Aurais-tu autant de flirt sinon ?

      La question, c’est comment, en attendant, laisser au MINIMUM s’ébranler la confiance que tu as en ta gestion des relations ? Que peux-tu faire pour ne pas douter trop de toi ? Comment peux-tu laisser l’espace à l’autre de gérer son passé, le temps que le présent se construise ?

  • Nina | 4 septembre 2012

    Merci pour ta réponse :) Oui un cheminement complexe! c’est vrai! Je suis un être complexe :/ ;)
    Sinon, je pense que je ne laisse pas assez le temps au temps. Je veux savoir tout de suite ou presque. Quand je regarde autour de moi, le nombre de relations imparfaites, surtout au début, et ce que les gens ont dépassé, ensemble, à tort ou à raison. Mais ils sont en couple.
    Moi, je veux tellement pas entrer dans une histoire bidon, qu’un mec qui ne cherche pas à se poser vraiment, un mec qui ne m’apporte pas assez d’attention etc, j’ai tendance à me dire que c’est pas la peine.
    J’oublie aussi qu’une histoire se construit.
    J’arrive à ne rien attendre quand je ressors (pour le plaisir) avec un ex. Je suis alors là ultra légère, sans attente. Je profite juste du moment présent sans rien vouloir et c’est génial ce sentiment de détachement.
    J’aimerais être comme ça même avec quelqu’un que je ne connais pas. J’ai du mal. La relation sexuelle est pour moi aussi importante. J’ai du mal à coucher comme ça, j’ai presque envie d’une garantie si je franchis le pas.
    J’ai aussi comme peur d’être quittée une fois que j’ai couché avec le mec. Je me dis il aura eu ce qu’il veut et s’en ira goûter un autre fruit.
    Je n’ai pas vraiment confiance en fait. J’ai peur, il est vrai, qu’on se lasse de moi. Comme s’il fallait etre au top pour garder un mec. je sais le terme de garder aussi n’est pas terrible…ces termes renvoient à la possession…
    Je veux trop de garanties, etre sure de ne pas m’engager pour rien, ne pas souffrir, mais en meme temps j’ai envie de vivre!!! Parce que bord….. le temps passe!!!!!

    • Anashka | 5 septembre 2012

      Nina, pourquoi as-tu peur qu’un mec te quitte quand tu as couché avec ? Ça t’es déjà arrivé ?
      Je sors bientôt un article sur ça, mais effectivement, ce qui te donne envie c’est le couple DEJA construit. Celui où tu n’as plus les peurs et les doutes de départs. Mais, c’est celui aussi qui a perdu un peu de sa magie de départ. La passion est faite de doute.

      J’ai presque envie de dire que chaque période (excepté la rupture et le mois qui suit) contient son lot de choses positifs et négatifs. De ces couples que tu jalouses un peu, tu ne vois que la façade, et personne n’aime montrer une façade triste. Au fond, ils ne sont pas mieux que tes histoires passées.

      Qu’est-ce qui fait que tu peux avoir de la légèreté avec un Ex et pas avec un « nouveau » ?

  • Nina | 5 septembre 2012

    Non ça ne m’est pas arrivé d’être quitté de suite après avoir couché.
    Et, généralement, les hommes me complimentent là-dessus.
    Je pense que ce qui se cache là dessous, c’est une peur d’être quittée. Une fois qu’on me connait finalement. Comme si tant qu’on est dans la découverte de ma personne, ça va et une fois qu’on me connait, on aura peut etre la tentation d’aller vers une femme à découvrir.
    Ca doit remonter à l’enfance ça, l’histoire des parents…
    Je travaille là dessus :)

    Pourquoi la légèreté avec un ex, car je sais ce qu’il en retourne de lui et moi. L’histoire s’est déjà passée. J’ai plus rien à attendre. Je sais où j’en suis. Comme s’il n’y avait plus d’inconnu. Comme si je ne prenais plus de risque. Puisque j’ai su comment l’histoire s’est terminée, pourquoi etc.
    Donc je n’attends plus rien. Puisque je n’ai pas envie d’être de nouveau avec cette personne.
    C’est bien l’inconnu qui me fait peur. Ca m’angoisse de ne pas savoir où je vais et ce qu’il adviendra.

    • Anashka | 5 septembre 2012

      Pourquoi te quitteraient-ils quand ils te connaissent ? Ta personnalité est-elle si effrayante ?
      Si, Monsieur veut découvrir une autre femme, c’est qu’il n’est que dans ce type de relation-là, et, au final, tu ne perds pas grand-chose.

      Peut-être que tu devrais tenter au maximum d’être dans le même état d’esprit avec les nouveaux qu’avec les Ex. « je ne le connais pas encore, je ne l’aime pas encore, je ne lui dois rien… on verra quand il aura fait ses preuves « .

      De la rue Kétanou « Je ne sais pas où je vais, mais si je le savais, je crois que je n’irais plus » Tu en penses quoi ?

  • nina | 9 septembre 2012

    J’ai essayé de répondre hier mais mon message n’a visiblement pas été enregistré.
    Je rédige à nouveau ma réponse.
    Au niveau de ma personnalité, non elle n’est pas effrayante :) Mes amies et amis parlent de moi en des termes agréables voire très agréables. J’ai aussi du caractère. Et je manque en fait de confiance en moi face à un homme qui me plait. On en revient à attendre quelque chose. C’est comme si je testais mon « pouvoir de séduction » sur lui. Est ce que je lui plais? Assez? Vraiment? Ce n’est pas l’idéal, car je ne m’oublie pas assez je trouve et je doute de moi.
    Une fois que je suis rassurée sur ce que l’autre ressent pour moi, ça va mieux.
    En fait, je suis donc bien plus « naturelle » avec mes amis que mes potentiels petits amis.
    Au début d’une relation, je me dis toujours qu’il y a mieux que moi et que peut etre mon copain sera mieux avec une autre fille, plus si ou plus ça.
    Je sais c’est fou! Et plus, je pense mon copain est une personne qui plait aux autres, plus je vais douter de moi.
    Et en même temps, je suis attirée par des hommes qui plaisent. Ne serait ce que physiquement déjà.
    Je devrais réellement me dire M…. je suis comme je suis, ça plait tant mieux, ça ne plait pas tanpis!!

    « Je ne sais pas où je vais, mais si je le savais, je crois que je n’irais plus » Tu en penses quoi ?
    Je dirais que c’est vrai que la vie est belle aussi du fait de ne pas savoir ce qui va nous arriver. Mais aussi, je dirais que parfois, avant d’aller sur tel ou tel chemin, mieux vaut réfléchir à deux fois. Car parfois, les conséquences ne sont pas des plus bonnes pour nous, et qu’on se passerait de certaines choses.
    Prendre soin de soi. On devrait toujours veiller à prendre soin de soi…

    • Anashka | 9 septembre 2012

      Donc, l’idée serait de savoir rester naturelle avec les hommes qui te plaisent.
      Peut-être pendant la période drague, courir plusieurs lapins à la fois ? Est-ce que ça pourrait te correspondre ?

  • nina | 9 septembre 2012

    Oui l’idée est d’être plus naturelle. Je le suis déjà d’une certaine façon, mais être plus détendue, prendre le risque de ne pas plaire. L’accepter. L’idée est aussi de me dire que je suis comme suis, et c’est déjà bien comme ça. Car celui qui sera pour moi, m’acceptera bien comme je suis. Donc il ne sert à rien d’avoir peur de déplaire. Courir plusieurs lapins à la fois, oui au début, pourquoi pas. Mais sans aller loin pour moi. Je suis quelqu’un d’entier ;) Quand j’aime bien, j’aime bien. Quand j’aime, j’aime. Aimer (bien) plusieurs en meme temps, me parait difficile.
    Mon esprit sera donc plus attentif à une personne…

    • Anashka | 9 septembre 2012

      Plus qu’il t’acceptera ! Parce que tu es comme tu es, qu’il sera amoureux. ^^

      Aimer plusieurs garçons à la fois, c’est très difficile. Être séduite par plusieurs, c’est beaucoup plus jouable. Mais, si ça ne te correspond pas, ne le fais pas.

      Tu as lu l’article sur les prophéties auto-réalisatrices ?

  • nina | 10 septembre 2012

    C’est vrai! Et je reviens à ce que disent mes amis. Beaucoup d’entre eux m’aiment beaucoup… Et avec eux, je suis moi-même! A 100%.

    Pour le reste, je me laisse guider par mon ressenti ;)

    J’avais lu sinon cet article. Mais peux-tu me renvoyer le lien stp? Merci! :)

    • Anashka | 10 septembre 2012

      Tu le trouves dans le BEST of ! Si tu ne le trouves pas, je te remet le lien. :)

  • nina | 11 septembre 2012

    Ok j’irai regarder ça! Merci.
    :)

  • Nina | 16 septembre 2012

    Possible de te contacter en privé? J’ai une question…

    • Anashka | 16 septembre 2012

      Pourquoi pas ici ? Je ne fais pas de coaching privé normalement…
      On peut s’arranger, mais, ça ne m’arrangera pas vraiment…

      Bref, explique moi et on voit ^^

  • Nina | 17 septembre 2012

    Ok. Je ne voulais pas donné trop de détails ici ;) Donc j’essaierai d’aller à l’essentiel sans trop en dire. Sait-on jamais.
    En fait, j’aimerais savoir quelle attitude adoptée avec quelqu’un qui a un discours plutôt pessimisme sur une nouvelle potentielle relation? Une personne qui sortirait d’une longue histoire, plusieurs années, sans enfant. Qui souhaite en avoir. Mais paradoxalement, au jour d’aujourdhui en tout cas je pense, ne se voit pas revivre avec quelqu’un. Ce qui me parait illusoire quand même sur le long terme.
    Quelle attitude adoptée avec cette personne qui a en plus envie de partir à l’étranger pour des raisons professionnelles?
    Nous sommes dans une « relation » mais plutot particulière. Je ne suis pas encore en couple avec lui. Enfin il y a d’autres choses à dire mais tout dire ici, je ne le souhaite pas. Pour une question de discrétion.
    En résumé, je lui plais, il se verrait avec moi, même si aujourd’hui il se sent triste , un peu déprimé par rapport à son précédent « échec ». Et la question professionnelle le taraude beaucoup en ce moment.
    Je pense qu’il y a quelque chose entre nous. Je ne parviens plus à faire valoir ma raison sur ce que je ressens. J’ai essayé par le passé. Je n’y suis pas arrivée, très difficilement.
    Je redoute mes choix inconscients. J’ai déjà connu par le passé des histoires compliquées. Ou des histoires où on m’aimait beaucoup mais pas suffisamment pour rester avec moi car justement j’ai déjà rencontré des hommes qui n’étaient pas disponibles « psychologiquement ».
    Je n’ai pas envie que ça recommence.
    Je ne sais pas si je dois abandonner, me protéger (en sachant qu’il y a quelque chose qui me pousse à et auquel j’ai vraiment du mal à résister). Ou continuer et voir. Sans (trop) attendre justement.

    Souffler le chaud et le froid? Si oui, comment faire? Quoi dire? Quoi lui dire? Prendre du recul? Ne plus être dispo? Ou au contraire dévoiler aussi ce que j’ai sur le coeur, comme je l’ai un peu fait et qui l’a touché?

    Alors coach? ;)

  • Nina | 17 septembre 2012

    Il m’a dit aussi que ça lui faisait peur car il sait que je veux quelque chose de sérieux. Alors? Faut-il fuir?!! Ou est – ce une réaction normale…Cela dit, quand je vois ces couples qui veulent la même chose, il n’y a pas de peur, juste une envie d’aller vers l’autre…Enfin moi je dis ça, il m’est arrivé aussi d’avoir peur face à quelqu’un sûr de ce qu’il ressent.
    Est ce que la « normalité » serait de rencontrer quelqu’un de prêt aux mêmes choses que vous au même moment que vous?…
    J’envie ça.

  • Nina | 17 septembre 2012

    Et je rajouterai pour conclure, si si je vais réussir à conclure :) Que je n’ai pas envie de jouer le rôle de celle qui console un coeur brisé (même si la relation précédente n’était plus possible et qu’il ne regrette pas la personne, il a du mal plutôt à accuser le retour à une case « zéro »)? J’ai mon parcours aussi.
    Aurait-il peur aussi de ne pas réussir à être fidèle? Je sais pas. Je sais que c’est quelqu’un qui peut tromper. Il a trompé son ex. Soit disant sur la fin de la relation quand ça n’allait plus. L’a t il fait avant? Je ne sais pas. Peut etre. Il plait beaucoup, vraiment beaucoup…

    • Anashka | 18 septembre 2012

      Suis désolé, je vais te demander d’éclaircir. Rassures-toi, personne ne s’est jamais fait grillée ici ^^
      Donc, depuis combien de temps vous fréquentez-vous ? Comment se passe les rendez-vous ?

      On va tenter de voir si tu n’es pas celle qui va essuyer les platres de la relation précédentes : ce qui piquerait sérieusement. :/

  • nina | 19 septembre 2012

    Je veux bien donner tous les détails que tu veux mais ça m’embête de tout exposer ici…tanpis sinon, ce n’est pas grave

    • Anashka | 19 septembre 2012

      Disons que je suis là, avec mes petits outils de travail, mes lectures et mon expérience… Mais, je ne suis pas magicienne. Je ne vois pas les situations réellement, je tente de les comprendre qu’à travers ce qu’on m’en dit. Et si c’est trop flou, ben, je ne comprend pas grand-chose.

      (Même, parfois, quand c’est clair, je suis comme la lectrice qui expose : interloquée par un comportement)

  • nina | 19 septembre 2012

    Oui je comprends bien :) J’aurais mes réponses peut-être plus vite que prévu. Dans cette histoire, il est trop tôt pour dire quelque chose car on est un peu sur un fil. Je reviendrais par ici si besoin. Merci en tout cas pour tes réponses :)

  • Marie | 24 juin 2013

    J’adore mon célibat. Ayant lu l’article de 6 façons d’aimer, seulement l’éros peut me convaincre de quitter heureusement mon célibat pour passer de temps avec un homme. S’il n y a pas de forte sensation, je n’ai pas envie d’étre avec qqn. J’ai été avec des hommes biens qui ne m’attiraient pas sexuellement et devinez auoi? J’attendais impatiemment la fin de rendez vous pour rentrer chez moi et ne le contacter plus jamais. C’est magnifique, comme délivrance, de se trouver célibataire une autre fois après avoir un compagnon nonsexy. Je ne suis pas égoiste mais j’ai vraiment besoin d’une forte de motivation pour terminer mon célibat.

    • Anashka | 27 juin 2013

      Je comprend et ce n’est pas de l’égoïsme, bien au contraire ! Tu veux que l’envie de partage vienne de l’intérieur. Qu’elle naisse en toi et non pas la forcée par l’idée du couple. C’est plutôt une bonne chose. Je suppose que tu trouves dans ce célibat une manière de te retrouver dans tes projets… ^^

  • Eve | 30 juin 2013

    Merci beaucoup Anashka à chaque fois que j’ai un blues je me dirige vers ton blog tu ne peux pas savoir à quel point il me motive j’adore lire tes articles ! Ne nous prive pas de ça

    • Anashka | 2 juillet 2013

      Promis, je ne lâcherais pas. Même si je dois avouer une certaine envie de vacances ces derniers temps, de rentrer un peu dans ma bulle et de m’occuper que de moi, je ne lâcherai pas le blog. ^^

  • Francesca | 29 août 2013

    Waouh, je me rends compte qu’il y a eu une évolution chez moi, entre le moment ou j’ai découvert SUH et aujourd’hui.
    J’avais tendance à voir le célibat, mon manque d’expérience comme une tarre, cela me pesait sur les épaules. Maintenant, ça ne me gêne plus, au contraire. Les relations avec les hommes ne sont plus une priorité. Mes priorités: arriver à jongler entre études, tâches ménagères, et détente, me recréer un cercle social, avoir une bonne hygiène de vie.

    • Anashka | 30 août 2013

      Oui, clairement. Tu as relu ton journal récemment ?

      • Francesca | 30 août 2013

        Oui vite fait, vu que j’ai presque tout supprimé.
        En ce qui concerne les mecs, on pouvait sentir l’évolution à travers mes écrits car je suis passée du statut de « Bouh je suis célibataire, je me languis pour un connard » à « Je me passe très bien de mecs, ce n’est clairement pas ma priorité vu que j’ai d’autres problèmes plus importants à régler « .
        Pour le reste, pas vraiment…. j’ai encore un gros travail à effectuer sur moi-même notamment quant à mon pessimisme/défaitisme, à mon tempérament d’angoissée, au fait que je sois encore trop dure avec moi-même, que j’ai du mal à être à l’aise avec les gens en général, que j’impose une distance malgré moi.

        • Anashka | 31 août 2013

          Oui, mais finalement, même si c’est virtuel, je te trouve affectueuse, tendre par le biais de l’écriture. Ce truc, cette générosité en paquet, tu l’as, complètement même. Simplement, laisse lui le temps d’éclore. Ne te stresse pas dessus, continue à donner là où c’est bienvenu, où tu es en confiance.

          Quoi que tu en dises, ta plume parle beaucoup pour toi. C’est comme s’il y avait deux jeunes femmes, l’une en devenir (en bordel, qu’elle est jolie) et l’une qui se raccroche à ses peurs passées. Ne sois pas dure parce que tout de toi ne te plais pas encore. Le temps, le temps, le temps…

          J’espère commencer à mettre en place de nouvelles rencontres, j’espère t’y revoir.

          • Francesca | 1 septembre 2013

            Moi aussi j’espère t’y revoir ^^. Cela dépend de l’endroit ou elles seront organisées. Je quitte la région Rhône-Alpes la semaine prochaine pour le Nord.

          • Anashka | 1 septembre 2013

            C’est vrai. J’avais zappé. D’ailleurs, tu fais une rencontre sur Lille (sur celle-là, je ne pourrais pas venir, déjà un truc de prévu).

  • Francesca | 1 septembre 2013

    Je me qualifierais de mignonne, pas jolie (je sens que je vais me faire taper sur les doigts).
    Par contre, celle je trouve très jolie, qui dégage vraiment quelque chose, est lumineuse: c’est la Patronne !

    • Anashka | 2 septembre 2013

      Toi, tu m’as pas vu en Grèce, sans douche depuis 4 jours, des drèdes à la place des cheveux et des poils au pattes ^^

      • Francesca | 2 septembre 2013

        Pas de dénigrement ! Je suis certaine que tu étais tout à fait charmante, même si tu sentais certainement un peu le fauve (voir beaucoup^^) et que tu aurais pu séduire n’importe quel quidam avec cette apparence ;)
        Le poil aux pattes, j’en ai aussi (je ne me suis pas épilée une seule fois cet été, ce qui ne m’a pas empêché de me mettre en robe ou d’aller à la piscine).

        • Anashka | 4 septembre 2013

          C’est un courage que je n’ai pas. Même si je tente de lâcher de plus en plus prise avec « les poils »… Mais, la pression sociale, la peur du regard des autres. Bref, j’ai un peu de chemin à faire.

          Non, il es vrai que je n’ai presque plus de complexe depuis quelques temps. ^^

          • Francesca | 4 septembre 2013

            Tu sais, les gens ne passent pas leur temps à scruter tes jambes pour voir s’il y a des poils ou pas :)
            Après j’ai de la chance, ils ne se voient presque pas. Si c’était le cas contraire, peut-être que je réviserai mon discours. Mais l’an dernier, je m’épilais assez souvent et résultat: j’ai beaucoup de boutons, poils incarnés alors j’ai décidé d’y aller mollo maintenant (Surtout qu’avec mes problèmes de circulation sanguine, la cire chaude je peux oublier).
            Bon si je venais à croiser de charmants jeunes hommes, je ferais peut-être un effort…

          • Anashka | 5 septembre 2013

            Reste que je suis une VRAIE brune, je peux laisser traîner quelques temps, mais point trop n’en faut ^^

Commenter