Quel est le secret du succès avec les hommes ?

Par 28 Juil 2012 14 Commentaires

 quel-est-le-secret-du-succes avec les hommes

Longtemps, j’ai été jalouse de ces filles, qui, au collège, avaient énormément de succès (auprès des mecs, des autres filles et même des profs). Je les taxais d’hypocrites, de superficielles et autres grossièretés que je ne répèterais pas ici… sans réaliser que c’était juste l’ENVIE qui me faisait penser du mal d’elles.

Et… envieuse, on l’a toutes (ou presque) été. On trouvait injuste que certaines attirent tous les mecs, soient invitées à toutes les soirées et qu’elles soient admirées des autres femmes. Aujourd’hui, ce sont les femmes heureuses (mec génial, super carrière, grande maison, corps de rêve, estimée de leurs pairs…) qui attisent, encore, parfois la jalousie.

Au fond, on aimerait juste en faire partie, de cette classe d’élites à qui tout semble sourire. Alors, comment faire ? Est-ce possible pour quelqu’un de «lambda» ? Et pour moi et vous ?

Faire un bilan

Vient le moment de prendre son courage à deux mains et de se regarder dans une glace. STOP : la première qui s’auto-flagelle, je la flagelle moi-même ! Ce n’est pas le but de l’exercice. Là, on va tenter de voir nos points forts et faibles, et lister ce que l’on veut changer.

Si nous ne sommes pas aussi populaire/aimé/ « chanceuse » que ces nanas-là, ce n’est pas que nous sommes « moins bien » [« moins bien » ne veut strictement rien dire] MAIS c’est que nous n’utilisons pas la bonne stratégie.

Allez, on se pose. On cogite. Qu’est-ce qu’on aimerait changer chez soi ?

    • Notre physique ?
    • Notre aisance en société ?
    • Notre succès auprès des hommes ?
    • Notre réussite professionnelle ?
    • … être plus heureuse tout simplement ?

 

Ces réussites ne sont pas le fruit du hasard ! Elles tiennent de VOTRE responsabilité.

C’est votre manière d’agir qui entraine, dans la plupart des cas, la réussite ou l’échec d’une ambition.

Plus encore, c’est seulement à vous qu’il tient de remonter en selle, de rectifier votre stratégie quand vous vous êtes plantées. Il n’y a jamais d’erreurs, que des apprentissages !

La TRES bonne nouvelle, c’est que vous avez le POUVOIR de changer le cours de votre vie. (Comme Spiderman ! D’ailleurs, j’ai adoré le dernier, pas vous ?).

Abandonner ses pensées limitantes

Une pensée limitante, c’est quoi ?

    • « Je n’y arriverai pas … »
    • « De tout de manière, je suis moche/grosse/borgne »
    • « Avec moi, ça ne marchera pas… »
    • « Ce n’est pas si simple »
    • « Ma mère a raison, je suis une bonne à rien ».

 

Bref, les pensées limitantes portent bien leurs noms. Ce sont toutes les pensées négatives qui vous empêchent d’avancer, qui vous freinent. En gros : des trucs qui ne servent à rien mais qui vous pourrissent la vie.

« Que vous pensiez être capable ou non,
dans l’un ou l’autre cas,
vous avez raison. »
Si vous partez du principe que vous avez les capacités de faire quelque chose, votre cerveau va puiser toutes les ressources nécessaires pour vous donner raison.
Si vous pensez être incapable de devenir la (non, je ne mettrais pas « le ») capitaine de votre vie, là aussi, votre cerveau n’est pas contrariant : il vous donnera raison.

Les pensées limitantes sont des prophéties auto-réalisatrices. Elles se réalisent.

Remplacer-les par des pensées positives : si d’autres y arrivent, vous avez toutes les ressources nécessaires pour atteindre ce que vous voulez atteindre. Il ne vous reste plus qu’à trouver la bonne stratégie, l’appliquer et la réajuster si besoin.

 

Avoir un modèle

A 16 ans, je me suis faite amie avec une femme, Emma, qui rendait fous les hommes. Je n’ai, tout simplement, jamais rencontré un mec qui l’ai croisé sans en être amoureux. A l’époque, ma relation aux mecs était mitigée. Ni complètement nulle -j’avais quelques amourettes à mon actif- ni particulièrement resplendissante : des refus, des OI, des échecs…

En la rencontrant, j’ai été, moi aussi, complètement subjuguée par son charme. Plus âgée que moi, elle est devenue mon modèle. J’observais sa relation aux hommes, sa manière d’agir avec eux.

    • elle soufflait le chaud et le froid : montrant énormément des signes d’intérêts forts, puis de l’indifférence
    • elle avait une voix lente et sensuelle
    • elle jouait du regard, notamment lors des silences
    • elle mettait en place de fortes connexions émotionnelles en épousant complètement le mode de vie de son amant…

 

Ses Exs l’appelaient « le fléau Emma », parce qu’une fois qu’elle avait jeté son dévolu sur l’un d’entre eux, elle le marquait à vie.

Voilà mon modèle d’adolescente. Voilà mon tout premier modèle en termes de séduction. J’ai observé, posé des questions à mon amie. Quand j’ai compris sa stratégie, je l’ai appliqué, rectifié… Jusqu’à ce que j’arrive à mon objectif : pouvoir faire tomber amoureux un homme quand JE le VEUX.

Les femmes qui réussissent en amour ou ailleurs, ne sont pas « mieux ». Elles ont la bonne stratégie. Elle connaisse le bon chemin pour aller là où elle le désire. Donc, on met la jalousie de côtés, on les rencontre et on se nourrit de leurs savoirs.

A nous d’aller vers des gens qui ont ce qu’on n’a pas et de comprendre ce qu’ils ont mis en place pour l’obtenir : la conduite qu’ils ont adopté. Puis, on imite. A mêmes comportements, avec plus ou moins de temps et de rectification, vous obtiendrez le même résultat.

 

Des vertus de l’imitation

Piaget, chercheur en psychologie du développement, nous le dit : l’apprentissage passe par l’imitation. Notamment l’imitation des adultes pour avoir une conduite adaptée dans un contexte donné.

Et, finalement, c’est un peu ce que nous nous proposons de faire : imiter la conduite la plus adaptée à un contexte donné (la séduction), c’est-à-dire : celle qui rencontre le plus de succès.

Il s’agira, après, de répéter l’expérience dès que le contexte s’y prête.

Ainsi, plutôt que de tout réinventer –ce qui prendrait un temps fou- copié ce qui marche. Appliquer-le, encore et encore. Jusqu’à avoir gagné en habilité et que les résultats soient les mêmes que ceux de votre modèle. Plus rapidement (puisque vous n’avez rien à inventer) et peut-être avec plus d’habilité (parce que vous ajoutez votre touche).

Dans tous les cas, la plupart de nos actions tiennent de l’imitation. Mais de l’imitation inconsciente, au hasard. Tant qu’à faire autant imiter le modèle gagnant !

 

Choisir ses modèles

Nos premiers modèles, sont nos parents. Ceux qui nous élèvent. Que nous le voulions ou non, nous leurs ressemblons. Par la suite viendra les amis, les stars, le patron, votre mec…

Vous les imiterez parce que vous les côtoyez. Vous en admirerez quelqu’uns et prendrez de leurs savoirs consciemment, quant à d’autres, ça se fera un peu au hasard. Comme quand vous prenez des expressions de langage qui ne vous plaisent même pas.

Il n’y a pas de secret, pour être tiré vers le haut, il faut choisir son entourage proche. La famille, vous ne la choisissez pas, mais pour tout le reste, encore une fois vous êtes responsable.

Réfléchissez à la femme que vous voulez vraiment être. A ce que vous voulez savoir faire, à vos objectifs et entourez-vous de personnes qui vont dans le même sens que vous : celui de la réussite et du dépassement de soi.

C’est dur. Mais certaines relations, hormis des problèmes, ne vous apportent rien. Même sauver le monde peut-être fait de manière beaucoup plus efficace que de se débattre pour quelqu’un qui n’en vaut pas la peine.

Il suffit de voir comment on agit les GRANDS qui ont changés le court des choses. Ils se sont battus pour tous, mais entourés uniquement de personnes qu’ils estimaient pour leur intelligence, pour leur bonté, pour leur sens de la communication, etc.

Vous aussi, vous méritez de n’être entourée de personne qui vous APPORTE quelque chose. Ne serait-ce qu’en termes de connaissance.

[Attention, par réussite, je n’entends pas forcément la réussite financière. J’entends simplement le succès des objectifs que vous vous posez. ]

Avez-vous déjà admiré en secret une femme qui séduisait les hommes ? Qu’est-ce que ça vous a apporté ?

Anashka,
Qui ctrl C, ctrl V ses potes.


Séduire CET Homme

Comment séduire LE mec que vous convoitez – même si la situation semble compliquée... Un guide "étape par étape" pour faire tomber amoureux un ami, un collègue...

> Découvrez Séduire CET Homme



Commentaires (14)
  • Superbrunette | 28 juillet 2012

    j’ai admiré et j’admire TOUJOURS les femmes qui savent rendre fous les mecs ! Moi je plais beaucoup aux mecs, en rigolant je peux dire que je suis « physiquement très intelligente » mdr…Mais de là à les séduire vraiment et les rendre fous…Par exemple, une nana que je cotoyais à une époque, mais avec qui je ne suis plus en contact car sa façon de faire me posait des cas de conscience, trouvait toujours le moyen de rendre fous les mecs : elle trompait son mec de l’époque (grosse LTR…)et les mecs avec qui elle le trompait voulaient tous s’installer avec elle très rapidement. Dernièrement elle s’est décidée à le quitter pour un mec qui a plaqué femme et enfants pour elle. Un très bon parti en plus. Et c’était la première fois qu’il trompait sa femme. D’un côté je n’approuve pas du tout la situation (là ça n’engage que moi, il s’agit de mon éthique, mes valeurs etc…) mais d’un autre je suis juste SCOTCHEE par le succès de cette fille auprès des mecs. Physiquement elle ne casse pas des briques mais on dirait qu’elle a « un truc ». Le truc pour tomber sur un certain style de mecs prêts à s’amouracher ? Le truc pour faire en sorte qu’ils veulent du sérieux avec elle ?…Je ne sais pas (et une autre amie commune ne comprend pas mieux).
    Je n’approuve pas son égoïsme (le fait que les dommages collatéraux n’ont pas l’air d’avoir une grande valeur à ses yeux) mais pour le reste, j’avoue que je l’envie vraiment. Vivement que je le chope, ce « truc », le temps passe et moi aussi j’ai envie d’écrire une belle histoire, enfin… :'(
    (un peu déprimée ce weekend)

    • Anashka | 29 juillet 2012

      Disons, que vu qu’elle était déjà en couple, elle ne m’étais pas la pression aux mecs pour l’engagement. Au contraire, elle leurs faisaient comprendre qu’il ne devait SURTOUT PAS s’attacher. Interdit à un mec de faire quelque chose et il y va au galop.
      En plus, elle ne les collait pas en SMS, demande d’attentions… tout en donnant l’impression qu’il vivait quelque chose d’intense, puisque interdit.

      Disons, que c’est une TRES bonne méthode qu’on peut appliquer même célibataire, en :
      – ayant plusieurs mecs quand on est solo
      – en leurs disant que tu ne veux pas t’engager et qu’il ne doive pas tomber amoureux
      – en soufflant le chaud et le froid.
      Et, là, systématiquement, au bout de max 6 mois t’en a un/deux/trois qui tombent très amoureux.

      Testé et approuvé. Qu’est-ce que tu pourrais garder de la stratégie de ton amie ?

  • manon | 29 juillet 2012

    lol on dirait « votre désir est votre ordre » de kevin trudeau

    • Anashka | 30 juillet 2012

      En tout cas, ton désir est un ordre pour ton cerveau. Mais, c’est une autre histoire ^^

  • Superbrunette | 30 juillet 2012

    Effectivement, elle ne cherchait que du sexe à chaque fois et pour celui avec qui elle est finalement partie, elle s’est laissée prendre au jeu des sentiments j’imagine (ou une envie de vivre une histoire plus en accord avec ce qu’elle est en veille de trentaine je ne sais pas lol).
    Dans ce que tu me dis (les 3 points à appliquer en tant que célibataire), en fait actuellement je veux un homme et un seul. Je ne sais pas lequel mais je suis dans une période où je suis vraiment lassée « d’enchainer » les histoires (je mets dans le même sac les débuts foirés de relation, plans Q et compagnie…) et j’ai envie de m’intéresser (et d’intéresser) une seule personne, donc clairement gérer plusieurs mecs sans m’investir auprès d’aucun réellement…Ce n’est pas ce que je veux en l’état actuel des choses. Je suis dans un état de frustration sentimentale terrible depuis quelques semaines, je dois bien avouer que la solitude (la vraie, pas qu’une question d’avoir une personne dans la même pièce que moi) commence à vraiment me peser, tout en ayant une vie en dehors de ça satisfaisante.
    Voilà ça c’était les confidences d’une Superbrunette pas super en forme pour le coup.
    Sinon, je voudrais que tu développes le point « souffler le chaud et le froid », ça consiste en quoi concrètement ?

    • Anashka | 30 juillet 2012

      A moins de tomber sur un mec qui sois dans la même dynamique que toi, et pour ça il te faut multiplier les rencontres. Passer par la case FF et se rapprocher suffisamment des FF pour pouvoir leurs dire « ce soir, je suis tristoune, viens on se fait un DVD », permettra d’attendre le bon entre de bons bras protecteurs ^^

      • Superbrunette | 30 juillet 2012

        mwouaif…vraiment j’ai pas envie de FF, j’ai viré le dernier en date y’a quelques temps c’est dire…j’ai pas envie de « Fuck » mais de « Boy » friend lol

        • Anashka | 31 juillet 2012

          J’comprend. Tu fais comment pour les rencontrer les mecs, en ce moment ?

  • syl | 30 juillet 2012

    Ça peut être du push pull lors du premier rendez-vous, ou bien, d’insuffler un brin d’incertitude (espoir + doute = passion ) dans une relation, si je ne me trompe.

    • Anashka | 30 juillet 2012

      Oui, y’a de ça.
      Disons qu’on peut même le pousser jusqu’à devenir un peu garce.
      Genre, un soir tu le prends dans tes bras, tu lui caresse les cheveux.
      Le soir suivant, sans colère, tu te rhabilles. Un bisous sur le front et tu files.

      Genre, tu lui montres pleins d IOI (quand vous êtes FF) et à la fois tu dragouille d’autres hommes devant lui. « Bah quoi, tu veux pas qu’on soit ensemble, donc, je me fais plaisir ». Mais toujours avec sourire, sympathie. Il ne s’agit pas de lui faire la gueule !

      Ce genre de chose. En gros : tu deviens une garce pas méchante.

      • Superbrunette | 30 juillet 2012

        ça pour le coup je note…un jour je me rapproche, un autre jour je m’éloigne…tout sauf proposer un parcours « logique »…et attendu !

  • mano | 9 décembre 2013

    Bonjour je suis une femme marié qui n’est pas heureuse du tout mon épouxest très spécial je n’avance pas avec pourtant nous avons 39 ans de mariage que je ne veut oas détruire mais j’ai besoin d’un peu d’amour quand je lui en parle il se moque de moi pour lui l’aour c’est monté pénétré sans une caresse sans un mot doux je croit que tout cela ma fait devenir frigide je n’arive pas a jouir pas d’envi en ce moment il s’est fait opérer de la prostate alors vous voyer un peu le tableau je vous dit franchement j’ai essyer d’avoir un amant qui me plaie mais j’ai du scrupule je n’arrive pas a avoir une relation pleinement c’est homme qui aime qu’on lui di des mots d’amour et cochon mais moi je ne suis pas habituer je me sent nul près de lui et je le fuit pourtant nous sommes dans une association ensemble donner moi votre avis car je suis ménauposé mais j’ai que 61 ans vous vous rendez compte j’arrive ajouir comme si je fait l’amour avec lui sous la douche avec le jet d’eau c’est tellement bon si je pouvais me donner a lui comme cela je serais très heureuse et prudente car nous sommes tous les deux discrets je vous remercie d’avance

    • Anashka | 10 décembre 2013

      Tu lui as dit que tu avais peur de mal t’y prendre ? Si ça te passe bien et que ça fait du bien : GO.

  • Stéph | 26 août 2014

    Oui pour les pensées positives se référer à la méthode Coué,j’adhère complètement à cette méthode,c’est génial et les résultats sont là ;-)!ça peut aider dans différents domaines : santé,estime de soi…

Commenter