Où le rencontrer ?

Par 19 Mai 2012 42 Commentaires

ou-le-rencontrer

Séduire un homme, vous êtes pour ! Vous êtes même prête à faire les premiers pas : l’aborder, prendre son numéro, le revoir, le séduire autour d’un verre ou même dès la rencontre. Mais, encore, faut-il savoir où trouver ces superbes bipèdes.

Alors, quels sont les lieux propices à la séduction féminine ? Où se cache ce fameux Prince charmant ? Il y a-t-il des lieux où aborder un homme sera plus efficace que d’autres ?

Dans les files ou salles d’attentes

Vous faites encore la queue pour votre sécurité sociale ? Ou à la CAF ? Vous attendez chez votre médecin ? Il y a du monde à la file du supermarché ?

Vous vous ennuyez. Compter vos dents avec votre langue ne vous a occupé qu’une dizaine de minute. Le temps est long, les minutes s’égrainent.

Regardez autour de vous ! Il y a surement un garçon à votre gout avec lequel entamer la conversation ! Oui, celui-là, là, assis en face de vous/devant vous dans la file. Et c’est qu’il n’est vraiment pas mal !

Pourquoi ne pas lui parler ?

Commencez par établir un contact visuel.

S’il vous regarde aussi, c’est gagné. Un sourire, une phrase pour démarrer la conversation, et vous ne verrez plus le temps passer.

Oui, MAIS on lui dit quoi ?

    • « Salut ! Tu attends depuis longtemps ? »
    • « Piouf, c’est un peu long, vous ne trouvez pas ? »
    • « Vous vous rendez compte qu’ils ont des magazines datant de 2009 ! »

 

Si vous accrochez, prenez son numéro. Si non, vous aurez dépassé votre timidité et rien que ça, ça suffit à être TRES fière de soi !

Vous n’avez rien à perdre et malheureusement pas tellement d’autres choses à faire pour passer un bon moment.

Faculté / travail

No zob in job. C’est une règle vitale.

Donc on évite :

    • Les collègues directs (ceux avec qui vous bossez au quotidien)
    • Votre patron
    • Un mec de votre classe (sauf si vous êtes dans un amphi de 400 personnes).
    • Vos employés/stagiaires/élèves.

 

Si VRAIMENT, il vous plait, pensez à autre chose. Mais si VRAIMENT vous ne pensez qu’à lui, vous faites un OI (une fixette aigue). Bref, draguez-le, mais je ne serais pas responsable.

Il reste cependant les mecs qui traînent dans d’autres services/ d’autres cours. Ceux qui sont mignons et pour lesquels il n’y aura aucune conséquence à les séduire.

L’avantage c’est que vous les côtoyez tous les jours ou presque. Vous savez de quoi leur parler si vous les abordez. Vous pouvez utiliser allègrement le lieu que vous partagez ensemble : les locaux, les profs, la machine à café qui dysfonctionne, etc.

Ne traînez pas trop dans les jeux de regards (pas plus de quelques jours). Vous risqueriez de cristalliser la situation. Allez leur parler à une pause, ils ne mordent pas. (Sur la tête de mon poisson clown). Il faudra, s’il vous intéresse, penser à le voir en dehors du travail/faculté.

Bref, no zob in job, SAUF si ça ne porte pas à conséquence.

Dans le train

Je ne vous cacherai pas que le train est mon lieu favori de rencontre. Pas forcément pour draguer, simplement pour rencontrer de nouvelles personnes, avoir des discussions riches, avec des personnes différentes de celles que nous côtoyons tous les jours. Gardez-le pour vous, mais j’ai même rencontré un ministre !

Avantage du train :

    • A moins d’avoir vraiment du travail à faire : on a le temps pour faire connaissance
    • Généralement, on se voit offrir un verre au wagon restaurant. Et ça, c’est cool !^^
    • « La magie des inconnus » opère : comme on a le temps, on se confie plus, on échange des choses plus ou moins intimes. Ce peut être des moments relativement forts.
    • L’effet de la DEAD LINE : si nous rentrons dans un jeu de séduction, il sera décuplé par le temps qui a une limite (celle du train). Passé la moitié du trajet, la connexion émotionnelle se fait plus forte. Normal, on se rend compte qu’on va perdre l’instant.

 

Le seul véritable désavantage : si monsieur nous plait vraiment et qu’il vit vraiment loin, prendre son numéro sera se compliquer la vie. Comme pour les relations au travail, je me déresponsabilise des relations à distance qui sont toujours compliquées.

Quoi lui dire ?
Vous pouvez engager la conversation sur le train, la sncf, où vous allez, où il va, pourquoi, si il fait souvent ce trajet … Vous enchainez sur vos pires ou meilleurs trajets.

En bref : si notre compagnon de voyage est mignon, on le salue, on sourit et on laisse la magie des inconnus opérer.

Dans un café

L’été vient d’arriver ! Avec lui, les cafés en terrasse pour lire, pour écrire ou juste pour se détendre. Si comme moi, vous aimez vous poser seule à une terrasse, vous pourrez vous saisir de l’occasion pour discuter avec le mec mignon en face.

La démarche est toujours la même : on le regarde, on lui sourit, on le regarde à nouveau et si il ne se décide pas à venir, on y va.

Quoi lui dire ?
Demandez-lui s’il attend quelqu’un. Si il vous répond que non : dites-lui simplement que vous avez bien envie de discuter, que ce serait dommage de ne pas profiter de cette belle après-midi. Il vous proposera surement de vous joindre à lui.

Dès que la conversation commence à être longue, prétextez un rendez-vous important, quelque chose à faire. Prenez son numéro, si le garçon vous a plu et l’affaire est dans le sac à main.

Dans un bar

Bruyant, depuis qu’on ne fume plus à l’intérieur, ça sent la sueur… MAIS, ça regorge de mecs célibataires. La plupart d’entre eux sont ouverts à la discussion, voire les démarreront d’eux-mêmes.

A part mettre une paire de talons, c’est le lieu qui demande le moins d’effort pour séduire.

Quoi lui dire ?
Tout. Passé 23h00 tout le monde aura assez bu pour que vous puissiez aborder un homme en parlant de votre hamster sans impunité.

Cependant, on ne demande JAMAIS à un homme de nous offrir un verre. Il vous le proposera de bon cœur, généralement. Demander, c’est vulgaire. On est pas des mendiantes de bières/kir/mojito.

 

En boite de nuit

Evidemment, la boite ! Ai-je vraiment besoin d’en parler?

Les hommes ne sont là QUE pour ça. Ils draguent. Ne comptez pas rencontrer l’homme de votre vie en boite, mais pour une aventure, c’est le lieu idéal.

Donc, en période de célibat, si vous n’avez pas envie de discuter plus que ça, mais que vous ne crachez pas sur une partie de jambes en l’air sans conséquences, allez en boite.

Quoi lui dire ?
Rien. La musique est trop forte. Danser, plutôt.

Internet

Aujourd’hui les sites de rencontres permettent réellement de faire des rencontres intéressantes et en tout genre.

Avantages de ces sites :

    • vous pouvez draguer sans maquillage, en pyjama et chausson Simpson.
    • vous pouvez vous débarrassez des boulets en un clic. Et ça, c’est vraiment non-négligeable.
    • c’est l’occasion de rencontrer des personnes que vous n’auriez JAMAIS rencontré dans la vie IRL.
    • il y a du choix. Vous pouvez trier plus rapidement les mecs qui vous intéressent de ceux qui vous plaisent moins.

 

Promis, je sors bientôt un article sur « comment draguer sur le net ».

Bref, rencontrer des mecs n’est pas si compliqué. Ils sont partout, ils sont le plus souvent très ouverts à discuter avec UNE inconnue.

Et vous ? Quels lieux de rencontres conseilleriez-vous à nos lectrices ?


Séduire CET Homme

Comment séduire LE mec que vous convoitez – même si la situation semble compliquée... Un guide "étape par étape" pour faire tomber amoureux un ami, un collègue...

> Découvrez Séduire CET Homme



Commentaires (42)
  • lulu | 19 mai 2012

    Salut, super article, tout est dit. Mais aussi, on peut ajouter les centres commerciaux, les cinéma, les parc d’attraction à cette liste déjà bien complète et tant d’autres après il y a juste à bien calibrer ses openners en fonction du lieu.

    Continuer comme ça vous êtes génial

    • Anashka | 19 mai 2012

      @ Lulu : Merci ! Les parcs d’attraction, ça doit être vraiment sympa. Mais, pas encore fait !

      • lulu | 19 mai 2012

        Il faut bien une 1ère a tout !!!

  • Christelle | 22 mai 2012

    Bonjour,

    Je parcours depuis peu votre site et j’aime bien vos articles. Cet article m’a fait tilté.
    Voilà je suis en stage et il y a aussi un stagiaire qui me plait assez dans l’entreprise. En fait j’étais en déplacement( toujours dans le cadre du stage) et à mon retour il était là. Je ne le connaissais pas mais au fur et à mesure qu’on discutait avec les autres stagiaires on a sympatisé. Je suis même allée en soirée chez lui avec les autres stagiares. Durant cette soirée on a rigolé , dansé et j’ai dormi chez lui car il était tard mais je n’étais pas seule. Il y avait aussi les autres stagiaires qui ont dormi aussi. Je suis rentrée dans sa chambre chercher mon sac au petit matin et il dormait dans son lit comme un bébé. Et ça m’a vraiment fait craqué. Je l’aui trouvé très mignon. J’ai découvert son caractère ( un homme médirannéen :) il vient de Nimes, un peu macho sur les bords, forts, viril et sensible à la fois. Il est du même signe astro que moi : Vierge lool! Et nous sommes tous les deux célibataires. Mais il croit que je suis maquée!!! J’ai parfois l’impression qu’il m’aime bien aussi : il est toujours attentionné avec moi, me demande si ca va, m’ouvre la porte, tient mes affaires etc.. J’essaie de faire la fille pas trop intéressée mais tout ca m’intrigue et m’attire vers lui. Là je suis en déplacement et je rentre dans une semaine. Je pense très souvent à lui et me demande comment ça va être lors de mon retour? Va-t-il me montrer que je l’ai manqué? Sachant que mon stage se finit dans un mois et donc logiquement on ne se reverra plus. J’ai vraiment envie d’apprendre à le connaitre encore plus pour être sur qu’il me plait vraiment et que je peux espérer avoir une relation avec lui.

    • Anashka | 22 mai 2012

      Christelle : Bienvenue !
      Tu veux prendre ton temps de connaitre ce garçon pour voir si il vaut le coup. Pourquoi pas ? Il te reste un mois de stage.
      Tente tout de même de favoriser les moments où vous vous voyez en dehors du boulot : soirées…
      Et surtout, pense à prendre son numéro avant la fin du stage !

      • Christelle | 23 mai 2012

        C’est pour cette raison que je suis allée en soirée chez lui et que je suis restée dormir car je me suis dit que je dois multiplier au maximum les moments où on se voit en dehors du boulot. Par contre j’ai un peu peur de me faire des films et d’exagérer au niveau des attentions qu’il me porte. Parce que si je me réfère à votre article sur la fixette aiguë, il ne faut pas tomber dans l’obsession. Je sais qu’il a des attentions vers moi mais est ce de l’intérêt réel ou juste une amitié? Comment être sûr qu’il est interessé?

        • Anashka | 23 mai 2012

          Christelle : Tu ne peux pas être ABSOLUMENT sure à 100% que c’est bon, il est à fond.
          Par contre, tu peux voir des signes positifs (il y en a) et te concentrer à pas foirer la phase de séduction.
          Après, tu verras… Tu le revois quand en dehors du taff ?

          • Christelle | 24 mai 2012

            Quels sont les petits signes? Tu as des exemples?

            Je rentre la semaine prochaine au boulot. Je ne sais pas encore s’il y aura une soirée où on peut se voir.

          • Anashka | 24 mai 2012

            Je te cite :
            – on a sympatisé
            – on a rigolé
            – tous les deux célibataires
            – il est toujours attentionné avec moi, me demande si ca va, m’ouvre la porte, tient mes affaires

            A moins que vous ne vous connaissiez depuis très longtemps, tu n’es pas son amie. Tu lui plais peut-être. Peut-être exclusivement (tu es la seule à lui plaire), peut-être que d’aurtres femmes lui plaisent aussi. On peut être attirée par plusieurs personnes. Dans tous les cas, il y a toujours un peu d’attirance entre un homme et une femme celibatire, mignon, sympa qui se rencontre. A toi/lui de transformer cette attirance en plus.

            Pourquoi ne pas organiser TOI une soirée ?

  • Christelle | 24 mai 2012

    C’est bizarre ce que tu dis concernant le fait que plusieurs femmes peuvent lui plaire aussi. C’est exactement ce que je ressens. J’ai peur que durant mon absence il « craque » sur une autre stagiaire. C’est bête de penser ça parce que logiquement rien ne nous lie et il fait ce qu’il veut. Et on voit bien que mon p’tit complexe de  » tu es moche, il ne s’intéressera jamais à toi » n’est pas bien loin. Ca rode toujours lool!

    J’ ai aussi pensé à l’idée d’organiser une soirée chez moi! Je voulais inviter les autres stagiaires à venir manger un samedi midi ou un dimanche midi chez moi.
    Comme je serai chez moi, je serai peut être plus à l’aise.

    • Anashka | 24 mai 2012

      Christelle : Plutôt une soirée, ça rapproche plus ;).

      Au pire, il craque un peu sur une autre femme : bah, tu t’en fous en fait. C’est SAIN, tant que vous n’êtes pas ensemble.
      Toi, tu dois t’occuper de TA chance avec lui, de comment TOI tu gère avec lui. Reste concentrer sur les signes qu’il t’envoit à TOI. Puis, tu vois.

      Tu te trouves moche ? C’est quoi physiquement tes 5 points forts ?

      • Christelle | 24 mai 2012

        Avant oui je me trouvais moche. Et pourtant quand je regardais des anciennes photos à moi il m’arrivait de me dire  » t’es belle! » Mais c’est un traumatisme depuis petite où un de mes frères n’arrêtait pas de dire que je suis moche et c’est resté…. Mais maintenant ça va, j’ai plus confiance en moi.

        Mes cinq points forts physiquement sont :

        1. mes yeux ( je les adore) et on me dit souvent que j’ai un beau regard
        2. mes lèvres ( pulpeuses à souhait, j’adore aussi) les hommes les adore aussi
        3. mes fesses qui sont bien rebondies et fermes –> carton plein chez les mecs lool
        4. mes doigts ( ça peut paraitre con mais je les trouve trop beaux) –> surtout quand je mets du vernis ca tape dans l’oeil
        5. mes sourcils

        • Anashka | 24 mai 2012

          J’ai effacé tes défauts, nomého. Je ne parlais que des qualités, donc on ne parle que des qualités.

          La confiance en soi, c’est sur ça se travaille (tu as jeté un oeil sur l’article sur les fausses croyances ? ).
          Bref : Tu as un jolie et des beaux yeux : ce mec il a de la CHANCE que tu t’interesses à lui ! Pas le contraire.
          Donc on inspire un grand coup, Mademoiselle, on met son plus joli rouge à lèvre et on prépare cette soirée.

          Tu as déjà son numéro ?

          (Pendant la soirée, tente de construire une complicité plus forte avec lui ^^)

          • Christelle | 24 mai 2012

            Non j’ai pas son numéro!!! Et pourtant j’ai le num des autres mais pas le sien. On avait discuté de Facebook pour qu’à la fin de notre stage tout le monde reste en contacte, j’ai donné le nom de ceux qui sont amis avec moi et il a rien dit. J’ai l’impression qu’il ne sait pas comment me demander mon num. Si je fais une soirée chez moi forcément je lui donnerai mon num pour qu’il puisse appeler pour l’indication de l’adresse lool!

            Il y aussi un truc, il traine avec un autre stagiaire et je m’entend assez bien avec l’autre : je le taquine sur ses conquêtes feminines, il a mon num, on a aussi des points de vue en commun etc.. Par contre il a essayé de me draguer et je lui ai foutu un rateau. Mais ca n’empeche pas qu’on s’entend tjr aussi bien.

          • Anashka | 24 mai 2012

            Christelle : C’est un bon point qu’un autre stagiaire te drague : ça prouve que tu as du succés et ça te fait marquer des points auprès de celui qui te plait.
            Fais ta soirée, profites de son numéro.

            N’hésites pas pendant la soirée à lui montrer : regard, rire, etc. Qu’il te plait. Si il répond positif à un regard un peu long, tu peux aller plus loin. Pour le séduire, faut faire des allusions à la séduction.

        • Georges-Pierre | 27 mai 2012

          J’ai remarqué que quasiment toutes les filles ont à un degré ou à un autre un manque de confiance en elles et en leur beauté, parfois complexent sur des choses insignifiantes, qui, au contraire de ce qu’elles pensent, les rendent encore plus désirables aux yeux des hommes. Un exemple : deux ou trois kilos bien placés sur une fille fort mince…

          Je suis certain que tu es très mignonne, Christelle, aie confiance en ta beauté et ton charme !

          C’est vrai que des fesses comme les tiennes, bien mises en valeur dans un jean 3 tailles trop serré, les mecs le remarquent ! ;-) J’ai une amie qui est comme ça et qui le fait EXPRÈS ! ;-)

          • Christelle | 27 mai 2012

            Merci Georges-Pierre! Comme je l’ai dit j’ai de plus en plus confiance en moi même si avant ce n’était pas le cas. Le problème en général c’est que parfois les hommes sont tellement omnibulé par l’image de la femme parfaite c’est à dire taille mannequin avec du 34-36 que parfois même si tu as des formes, ils ne veulent pas forcement de toi. Moi avec mon 40-42 je me sens bien et j’aime mes formes loool

          • Georges-Pierre | 27 mai 2012

            Une femme peut avoir des formes, cela n’a rien de repoussant, au contraire !

            Tous les hommes n’aiment pas non plus les « tas d’os » façon « squelette » genre « made in ethiopa » ;-)

  • Christelle | 25 mai 2012

    Il y aura une soirée chez un collègue mercredi soir. Tout le monde est invité je viens de recevoir le message. Je vais peut être y aller et je pense qu’il y sera aussi. Mais bon comme il y aura les collègues, les responsables ca sera peut être pas assez évident.

  • Georges-Pierre | 27 mai 2012

    Les idées décrites dans cet article sont assez sympa et je dois dire que peu de filles font ce qui y est décrit, comme aborder un homme, ou même carrément lui demander son numéro…

    • Anashka | 27 mai 2012

      Hey ! C’est pour ça que j’écris des articles :
      – aboder : c’est possible
      – prendre un numéro : c’est possible
      Et si c’est bien fait, on peut avoir une image de fille très bien !

      (Merci, les retours masculins sont vraiment bienvenus !)

      • Georges-Pierre | 27 mai 2012

        C’est marrant parce que sur les sites destinés aux hommes, on leur dit la même chose, ce qui me fait penser que dans notre société où communiquer est devenu techniquement si facile, l’est devenu humainement beaucoup plus difficile.

        Il est clair qu’une fille peut très bien prendre l’initiative et aborder un homme, et être quelqu’un de très bien. Les hommes ne vont pas forcément les prendre pour des p****, au contraire, mais plutôt comme quelqu’un qui sait ce qu’elle veut, de déterminée, ce qui est un trait de caractère positif.

        • Anashka | 27 mai 2012

          D’expérience, j’en suis PERSUADE ! Aborder, c’est bien. Même si on le fait de manière un peu timide et maladroite (ça peut même avoir beaucoup de charme, la maladresse).

          Un copain, avait sur son blog un comparatif des blogs pour femmes et pour hommes : sa conclusion, aujourd’hui, se rencontrer, se séduire, s’aimer est difficile. Les codes de la séduction ont changés avec :
          – le droit des femmes
          – la possibilité de divorcer, de vivre non mariés…
          – la possibilité de faire de grands trajets (les relations à distance, à ce point là, c’est récent) et de déménager souvent.
          – l’internet
          – etc.
          Il y a pas mal de choses à réinventer. Et c’est tant mieux, notre génération à le droit de réinventer l’amour (pour faire référence à Rimbaud).
          Dans le nouveau monde, j’espère que les femmes et les hommes se séduiront avec toujours plus de finesses, de délicatesses, de plaisir et d’ouverture d’esprit. Ou chacun peut de la même manière faire un pas vers l’autre. Et où l’on vit des histoires dont les règles NOUS correspondent et plus forcément un fonctionnement bien-pensant (sauf si les deux sont heureux dans ce système ^^). Et ce dans le respect de chacun.

          Comment ça, idéaliste ?

          (Ps : Je viens, grâce à toi, de taper mon premier monologue en commentaire, qui soit juste un point de vu !)

          • Georges-Pierre | 27 mai 2012

            C’est chouette, je te fais vivre de nouvelles cyber-expériences !

          • Anashka | 28 mai 2012

            ^^ (je ris, là, mais ça ne se voit pas ^^)

  • Jeff | 27 mai 2012

    Bravo pour cet article !

    Je n’étais pas très en phase avec l’article sur les sujets de conversation à éviter lors du premier rendez-vous, mais je trouve que ce nouvel article est très bien vu.

    J’ajouterai 4 lieux intéressants :

    – Les salles de fitness. Pour les hommes seuls les plus sportifs y sont à leur avantage mais pour les femmes, point besoin d’impressionner par les performances, il suffit d’avoir un physique présentable en tenue de sport (ou d’en profiter pour l’acquérir).

    – Les magasins de bricolage. Posez-vous au rayon des vis et dès qu’un homme qui vous plait passe par là, demandez-lui conseil sur comment fixer votre étagère, votre petit tableau, ou que sais-je… C’est facile d’enchainer en lui demandant de venir vous aider. En plus, ça peut être utile…

    – Les musées. Apprenez par coeur l’histoire des oeuvres de la salle avant la sortie. Asseyez vous sur la banquette centrale et dès qu’un beau touriste s’arrête pour contempler une oeuvre, engagez la conversation, paraissez intelligente pour une fois, puis l’air de rien en sortant, proposez lui d’aller boire un verre dans ce petit bar sympa que vous connaissez juste à côté.

    – Le speed-dating. Les hommes et les femmes qui sont là ont payé (souvent assez cher), ils/elles ont la dalle et ils/elles en veulent pour leur argent. Mais bien sûr n’espérez pas y rencontrer des Brad Pitt.

    Sinon, quelques lieux à éviter :

    – La plage, la piscine, le cinéma. La drague dans ces lieux ce n’est pas facile et ça fait tout de suite très lourd, pour les hommes comme pour les femmes.

    Enfin, en règle générale, je dirais qu’il faut privilégier les lieux riches en CELIBATAIRES. Dans les situations de la vie de tous les jours, il ne faut pas oublier que 9 personnes sur 10 (hommes ou femmes) ne sont pas libres. Le rendement n’est donc pas terrible sauf à n’avoir aucun scrupule à briser des couples. C’est pour cela que les boites et les sites de rencontre restent des valeurs sûres quoiqu’on en dise.

    • Georges-Pierre | 27 mai 2012

      Ta réaction est très intéressante, Jeff.

      Je partage tout à fait ton point de vue au sujet des salles de sport, des magasins de bricolage ou des musées.

      Par contre, les speed-dating, c’est tellement artificiel et réglé comme une horloge, avec des gens vraiment pris au hasard, sans pré-sélection (ne serait-ce que d’un regard, on voit si une personne nous plaît, déjà physiquement) que, pour moi, ce n’est pas réellement « rentable » d’un point de vue rencontres.

      C’est vrai aussi que la plage ou la piscine sont des lieux où les femmes sont, en général, en maillot de bain et cela semble pousser certains hommes assez lourds hors de leurs limites habituelles. J’ai quelques amies qui me racontent ainsi à quel point des hommes, parfois beaucoup plus âgés et franchement peu attirants, peuvent littéralement les coller à la piscine ou au sauna…

      Par contre, je ne pense pas que 9 personnes sur 10 ne soit pas célibataires. Dans les grandes villes, on parle d’environ 30% de personnes célibataires en moyenne…

      Et puis, il y a « briser un couple » et « briser un couple ». J’ai envie de dire que si tu dragues une nana qui est bien avec son mec, elle va t’envoyer balader, mais par contre, si elle répond à tes avances, c’est que déjà elle n’est pas bien avec lui. Il faut donc voir si c’est vraiment le « nouveau venu » qui « brise » le couple ou bien si ce n’est pas simplement l’occasion qu’il fallait à la demoiselle pour le briser toute seule…

      • Jeff | 27 mai 2012

        C’est vrai que la situation est différente dans les grandes villes (surtout Paris). Je suis aussi d’accord pour dire que le speed-dating est un peu l’alternative de la « dernière chance » et ce n’est probablement pas là qu’on y rencontrera l’homme ou la femme de sa vie.

        Sinon j’ai oublié de parler des soirées entre amis. Encore aujourd’hui l’essentiel des rencontres s’y produisent à mon avis. Mais c’est à double tranchant car on y arrive avec une étiquette. Pour celui/celle qui a l’étiquette « séducteur/sexy » c’est la voie royale, par contre pour celui/celle qui a l’étiquette « incasable » c’est perdu d’avance et mieux vaut miser sur d’autres options.

        • Superbrunette | 29 mai 2012

          oui alors les soirées des amis parlons-en. Quand ce ne sont pas des soirées avec seulement des couples, les autres soirées ne sont pas mieux. Pour ma part j’ai essentiellement des amies filles qui, bien que casées pour une partie d’entre elles, organisent…des « soirées filles ». Et mes demandes de soirées mixtes avec des célibataires (ne serait-ce que pour élargir le cercle social déjà) restent peine perdue… J’ai envie de dire « PPPPFFFFFFFFFFFFF ».

          • Jeff | 30 mai 2012

            Salut Superbrunette. Ma suggestion : oublie un peu les soirées entre amis, trouve une bonne copine qui a les mêmes motivations de rencontres que toi et sortez à deux dans des lieux publics (expos, bars, clubs, etc…). Une astuce : beaucoup de rencontres se font grâce à la loi anti-tabac. Les gens sortent fumer et c’est facile d’engager les conversations (d’autant plus que la musique est moins forte). Alors fume ou trouve une copine fumeuse et tu me raconteras. Ma devise : satisfaite ou remboursée en nature :-)

    • Anashka | 28 mai 2012

      Jeff : Merci pour ces compléments. ^^
      Si, sur un article, tu n’es pas tout à fait en accord, les retours sont les bienvenus. ^^

  • Superbrunette | 30 mai 2012

    @Jeff : alors le souci c’est que dans mon cercle d’amies proches il n’y en a qu’une seule qui fume…et moi je ne fume pas…Et j’ai un peu de mal avec les mecs qui fument (ben oui faut se rendre à l’évidence embrasser un paquet de nicotine ça a rien de glam pour une non-fumeuse lol).
    A l’occasion ceci dit ça peut être marrant de tester…

    • Jeff | 30 mai 2012

      @Superbrunette : Moi non plus je ne fume pas, mais j’accompagne parfois mes amis dans les espaces fumeurs juste pour la bonne cause des rencontres. On va dire que je suis un fumeur passif consentant. N’oublie pas de te munir d’un briquet marrant (genre flamme géante, pistolet, etc…) histoire d’ « allumer » quelques mecs en beauté tout en leur offrant un sujet d’entrée en matière facile (faut pas trop en demander à un mec un peu bourré en soirée). Et tu pourras toujours dire que tu as arrêté de fumer mais que tu gardes le briquet par nostalgie. Et pour l’odeur de cigarette je ne vois qu’une solution : tu prends un ricola et tu lui transmets en lui roulant une pelle :-)

  • Superbrunette | 31 mai 2012

    @Jeff : bilan, toujours avoir des ricola sur soi !mdr

  • Lulu | 3 juin 2012

    J’aime beaucoup les articles de ce site que je lis régulièrement mais pour celui-ci je dois dire que votre raisonnement est un peu caricatural.
    Si tous ces lieux étaient vraiment propices aux rencontres, je pense qu’il y aurait beaucoup moins de gens seuls, il y aurait beaucoup moins de sites de rencontre etc…
    En plus, il y a un aspect que les magazines et de sites de conseil féminins ne prennent pas suffisamment en compte, c’est le fait que les femmes n’ont pas les mêmes possibilités que les hommes en terme de rencontres. Parceque pour donner mon exemple qui est loin d’être unique, je n’ai pas la possibilité de sortir le soir car je suis seule tout simplement. Mes amis avec le temps ce sont réduit à peau de chagrin, passé 30 ans les amies s’occuper de leurs bébés et sont très peu disponibles pour les sorties surtout le weekend, avec le temps elles sont devenues de simples connaissances.. je sais ce qu’on va me répondre « crée toi un réseau » mais si il suffisait de le dire pour que ca fonctionne comme une formule magique ca se saurait. Je fais des activités sportives surtout mais c’est « bonjour-bonsoir » on rigole un moment, on partage, et puis chacun rentre chez soi.. Des hommes me regardent, mais ca ne va jamais plus loin malgré les signaux que je leur renvoie.. On me dit très belle fille, sympathique, intéressante mais toutes ces qualités ne servent à rien en fin de compte. La société est devenue vraiment trop individualiste, égoïste, très renfermée sur elle-même. Les rencontres Internet j’ai testé sans succès.. L’idée d’aller m’asseoir seule dans les bars, ou d’aller danser seule dans les boites ca me refroidit.. En plus, j’ai l’impression que plus on est seule plus les autres le sentent et refusent de vous approcher.. Je pense que si j’avais quelqu’un, d’autres se bousculeraient au portillon. Alors ce n’est pas si évident de nos jours de rencontrer l’autre, perso je pense maintenant à m’expatrier….

    • Anashka | 3 juin 2012

      Lulu, salut ^^

      Evidemment, tu as entièrement raison. Même en sachant où rencontrer des gens, la rencontre ne va pas de soi.
      Il s’agit de ne pas avoir peur d’être seule. Pour la boite, je ne le ferais pas. Par contre il m’est souvent arrivée de faire ma tournée solo des bars (en groupe, je rencontre moins de monde) ou de prendre des cafés seule avec un bon bouquin.
      Vient le jeu de regard, que tu sais mettre en oeuvre. Puis ABORDER. Quand ILS ne le font pas, il faut le faire nous.

      Pour le réseau social : pense à onvasortir.com qui peut de permettre de bonnes rencontres.
      Ensuite, c’est vraiment A TOI, de faire en sorte, au sport, de créer plus que du bonjour-aurevoir [c’est quoi comme sport?].

      Vrai qu’on est plus individualiste. Vrai que passé trente ans ce doit être plus difficile. Donc, pas impossible, mais ça demande plus de boulot.

      Tu aimerais vivre où ?

    • Superbrunette | 4 juin 2012

      Lulu : so damn real !!!! Je fais les mêmes constats que toi ! De nos jours, on a beau être une « belle gosse », c’est devenu difficile de rencontrer !!!
      En revanche, tout comme Anashka, je te conseille d’aller faire un tour sur onvasortir.com, ça te permettra de rencontrer des personnes qui partagent les mêmes centres d’intérêts que toi et disponibles dans ta ville ! Le but est avant tout amical et convivial, je trouve ce site plus humain que les sites classiques de rencontres hommes/femmes.
      Bon courage pour la suite ! :)

    • Jeff | 4 juin 2012

      Hello Lulu.

      Je comprends ta détresse qui donne envie de tout plaquer. Pour commencer tu n’as pas besoin d’avoir 36 amis pour sortir. Un ou une « partenaire de drague » ça suffit (c’est même mieux que des amis qui n’ont pas forcément les mêmes motivations). Si tu ne vois personne dans ton entourage, je pense que tu peux trouver cet ami(e) dans ta ville sur les sites de rencontre en expliquant précisément l’objectif. Je te conseille plutôt un homme, car il pourra aller aborder des hommes pour toi sans être gêné et tu feras pareil pour lui avec les femmes.

      Sinon, au pire je confirme que tu peux très bien sortir toute seule, même en soirée. Je le fais souvent et crois moi, ça passe encore mieux pour une femme. La seule chose, c’est que dans ce cas, je ne te conseille pas d’aborder directement les hommes, car ça fait vraiment affamée. Aborder sans paraître affamé(e) c’est tout un art et même si je tire mon chapeau aux femmes qui savent le faire, je pense que tu n’es pas obligée.

      En revanche, il y a une chose très importante à savoir : si pour les femmes un regard, une attitude, un signe involontaire suffisent à savoir instantanément si elles plaisent à un homme, les hommes (mis à part le dragueur en série) ont besoin de signaux TRES TRES TRES FORTS pour se rassurer et oser aller aborder une femme. Donc si un homme te regarde et qu’il te plait, fais-lui la totale, mate le sans arrêter, sourires et même clin d’oeil, petits signes, tout est bon. INSISTE, INSISTE, INSISTE et dans 1 cas sur 2 il finira par venir. En plus, comme il sera en confiance, il ne se sentira pas obligé de jouer un rôle et tout deviendra plus naturel et intéressant. Conseil d’homme. Essaie et tu m’en diras des nouvelles.

      • Anashka | 4 juin 2012

        Jeff : je serais plutôt partante de l’abordage après des signes plus discrets. Et l’abordage « non-drague ». Genre « j’suis solo, tu m’as l’air sympa ». Même si le fleuve de signes marchent bien, ils envoient un message plus coquin en général ^^

        • Jeff | 4 juin 2012

          A ben mince alors ! Et moi qui croyait que si une fille m’abordait en me disant « Salut, j’suis solo, tu m’as l’air sympa ! », elle me draguait. Qu’est-ce qu’un abordage « drague » alors ? Si une femme me dit « Salut je viens d’acheter ces nouveaux préservatifs, tu veux pas les tester avec moi ? » c’est de la drague ou juste une façon anodine d’entamer la conversation ? :-) Je plaisante mais tout cela est révélateur. Les femmes ont tendance à sur-interpréter le langage non-verbal et à sous-interpréter le langage verbal. Chez les hommes c’est le contraire. D’où mon message précédent sur les signes. En d’autres termes : « Les hommes n’ont pas de radar à signes comme les femmes » et c’est un truc que les femmes devraient se tatouer dans la main. On touche là quelque de fondamental dans la compréhension des relations homme-femme en phase de séduction. A creuser Melle Anashka, c’est intéressant.

          • Anashka | 4 juin 2012

            Jeff : On va dire que « salut, je suis solo … » n’est pas forcément de la drague. Tout est une question de BL.
            Les femmes sont fines, si elles interprètent surtout le langage non-verbal : car il représente plus de 70 % d’une conversation et ce sont elles qui emmettent le plus de signes. Donc, si elles interprètent mieux les signes masculins, ce sont des dragueuses en puissance !

            Je défends EFFECTIVEMENT le on y va, on va parler avec ce mec. Plutôt qu’on surjoue les signes de drague (la parade amoureuse). C’est à la fois plus clair et moins allumeuse.
            Plus clair : car on montre qu’on veut une intéraction avec cette personne là.
            Moins allumeuse : car contrairement au signes, avec un BL « pote », on affiche pas de désir.

            Bref, la PNL est notre ami ^^

Commenter