Comment fonctionnent les prophéties auto-réalisatrices dans la séduction ?

Par 17 Mai 2012 66 Commentaires

comment-fonctionnent-les-propheties-auto-realisatrices-dans-la-seduction

La séduction est complexe, elle met en jeu de nombreux processus. Connaître les mécanismes de la séduction, permet d’une part, d’avoir conscience de ses processus et d’autre part de les utiliser pour séduire. Il ne s’agit pas là de manipulation, car, dans la séduction, la seule personne sur laquelle on agit: c’est SOI. On manipule la perception que nous avons de nous-même, de l’environnement et de l’interaction.

En changeant notre perception, nous agissons sur la situation, et par ricochet sur l’autre. Nous pouvons dés lors, faire en sorte qu’une personne développe plus ou moins d’affection pour nous. Il s’agit souvent de savoir CROIRE EN SOI et SE METTRE EN VALEUR. Pas de devenir quelqu’un d’autre.

Le développement personnel et la PNL se base sur cette « manipulation de soi » afin de voir le verre à moitié plein, chez soi et ailleurs. Les prophéties auto-réalisatrices sont souvent utilisées. Elles sont d’excellentes représentantes des préceptes de la PNL et du développement personnel. Connaître leurs mécanismes est un atout MAJEUR dans les relations de séduction.

Qu’est-ce qu’une prophétie auto-réalisatrice ?

« Une prophétie auto-réalisatrice est une prophétie qui modifie des comportements de telle sorte qu’ils font advenir ce que la prophétie annonce. Ce qui n’était qu’une possibilité parmi d’autres devient réalité, par l’autorité de l’oracle qui énonce la prophétie ou par la focalisation des esprits sur cette possibilité. » Wikipédia

Autrement dit, quelqu’un vous annonce quelque chose comme une prophétie, vous y accordez du crédit et vous modifiez inconsciemment votre comportement pour que la prophétie se réalise.

 

Prenons un exemple :

Imaginons que l’horoscope vous annonce que vous pourriez bien rencontrer l’homme de votre vie dans le mois. Imaginons que vous y adhérez.

Sans forcément vous en rendre compte, vous serez plus ouverte à la conversation, vous sourirez plus souvent et prendrez soin de vous. Les hommes seront plus attirés par vous, vous ferez surement plus de rencontres et aurez peut-être un comportement plus séducteur, ou laisserez une chance à un mec qui n’en aurez pas eu sinon.

Bref, vous finirez en couple à la fin du mois. Et vous donnerez raison à la prophétie alors que vous avez clairement agi pour sa réalisation.

 

Effet Pygmalion

L’effet Pygmalion (appelé aussi effet Rosenthal) fait partie de ces prophéties auto-réalisatrices. Elles viennent d’expériences menées par un scientifique du nom de Rosenthal.

Il avait donné à des étudiants deux groupes de rats :

  • le premier groupe était composé de rats soit-disant intelligents
  • le second groupe était composé de rats soit-disant médiocres

Les rats devaient réussir un labyrinthe. Et devinez quoi ? Les rats soit-disant super intelligents ont mieux réussis que les autres. Jusque là, normal. MAIS, ce qui est étonnant, c’est que tous les rats venaient de la même portée : donc pas d’écart d’intelligence.

Malgré un même protocole pour faire passer l’expérience, les étudiants ont influencés les rats par leurs comportements. Ils n’agissaient effectivement pas de la même manière selon qu’ils considéraient les rats comme des génies ou des abrutis.

L’expérience a été réitérée avec des élèves. Ne débattons pas d’éthique, les Américains, ont le droit de faire des expériences vachement plus « marrantes » que les Français. Le principe était le même.
Deux groupes d’élèves avec le même QI. Les professeurs sont informés que certains sont surdoués et d’autres ont plus de difficultés. Devinez qui s’en sort le mieux ?

 

Comment séduire avec les prophéties auto-réalisatrices?

Perdez les mauvais réflexes

Nous avons en nous, TOUS, des fausses croyances négatives. Elles agissent comme des prophéties auto-réalisatrices et entraînent souvent l’échec d’un objectif.

Quels sont ces fausses croyances en séduction ?

    • Je ne suis pas assez jolie pour plaire : Vous risquez avec ce genre d’idées, de ne pas prendre le temps de vous mettre en valeur, puisque, de toute manière, vous vous pensez moche. Vous ne ferez pas un petit régime, puisque c’est foutu. Et tout, dans votre langage corporel dira : «ne m’approche pas, je ne suis pas jolie». Vous vous tiendrez, involontairement courbé. Vous vous renfermerez sur vous. Etc.
      Pas de quoi donner envie aux hommes de vous approcher. De ce fait, effectivement : vous plairez peu.
    • Je suis trop timide pour aborder cet homme : Tout est dit. Il faudrait sortir un article en entier sur la timidité. Si vous vous voyez comme «timide», effectivement vous n’irez pas aborder cet homme et, effectivement, vous vous confirmerez que vous êtes timide. Le serpent qui se mord la queue. Il suffirait de se lancer 2/3 fois pour se rendre compte, que finalement, la timidité (sauf exception) est un choix.
    • Comme les autres, il va finir par me quitter : Ou l’art de saboter d’avance une histoire. Chaque petite prise de distance risque d’être perçut comme un abandon, chaque dispute comme une trahison. Vous l’harcèlerez tellement avec « tu vas me quitter comme les autres, vous êtes tous des sacripants »… qu’il va finir par vous quitter pour vous donner raison.
    • Un mec comme lui ne peut pas s’intéresser à une nana comme moi: Et pourquoi pas ? Comme pour les autres fausses croyances, pour vous donner raison : vous allez perdre confiance en vous, ne pas oser le draguer, ne pas oser vivre votre histoire avec lui. Vous êtes dans un train EXPRESS pour l’OI (la fixette aigue).

 

Non seulement ces croyances sont terriblement démotivantes, mais elles sont subjectives. Objectivement, aucune de ces phrases n’est vrai, mais si vous y accordez du crédit, votre inconscient fera tout pour vous donner raison. Et au final, vos prophéties s’avèreront vérifiées dans la réalité.

L’échec a ses avantages, sinon, nous n’aurions pas de fausses croyances. Il permet de ne pas oser, de ne pas se dépasser, donc, de ne pas faire d’effort pour devenir la femme que nous rêvons d’être. Confortable, mais dommage.

 

Changez votre perception de vous

Les fausses croyances sont des MODIFICATIONS de votre perception de la réalité. Vous pouvez les abandonner.

Pour ce faire :

    • Listez vos fausses croyances.
    • Observez comment elles agissent pour vous pourrir la vie, en général ou dans un temps T.
    • Rappelez-vous que ce sont de fausses croyances et que vous êtes en train de vous auto-manipuler à échouer.
    • Demandez-vous ce que vous voulez VRAIMENT.
    • Agissez. Faites le contraire exact de ce que vous dit votre fausse croyance. Elle veut que vous n’alliez pas voir ce garçon, soyez plus forte qu’elle, allez-y ! Vous avez toutes les bonnes raisons du monde d’aller lui parler.

 

Et créez vous des fausses croyances POSITIVES.

La PNL (Programmation neuro-linguistique) utilise l’effet Pygmalion pour aider ses utilisateurs à prendre confiance en eux. Nous avons vu que les rats perçus comme médiocre avaient échoué. La bonne nouvelle, c’est que les rats vus comme des génies avaient eu d’excellents résultats. (Note à moi-même : faudra qu’on m’explique comme on a réussi à convaincre des étudiants qu’on pouvait calculer le QI d’un rat…)

Pour s’auto-convaincre que nous sommes tout à fait valables de faire ce que l’on désire: rien de plus simple !Dites-le vous. Répétez-le vous.

La PNL vous le dira, n’utilisez que des phrases positives.
Dites-vous « Je vais plaire à ce mec, il va être fou de moi », plutôt que « Je ne pense pas déplaire à ce mec ». Le cerveau, l’inconscient ne comprend pas les phrases négatives. Si vous parvenez à changer votre perception du monde en quelque chose de positif, l’effet Rosenthal agira. Inconsciemment tous vos comportements vont vous pousser vers la réussite et vous réussirez. En fait, ce n’est pas compliqué.

Donc on se le répète :

    • Je suis canon, et je plais aux hommes.
    • Cet homme sera ravi de se faire aborder par moi.
    • Ce mec est fou de moi, notre histoire va marcher.
    • Ce mec est génial, tout comme moi. Bref, on est fait pour être ensemble.

 

Penser que ça ne marchera pas sans essayer : en voilà une première fausse croyance à éliminer ! ^^

Peut-on manipuler [gentiment] les hommes avec l’effet Rosenthal ?

Oui.

Le secret : c’est d’être convaincue, dès le départ, que cet homme est attiré par vous. Tout dans votre comportement respirera le « je te plais déjà, à toi de me prouver que ça vaut le coup que je m’intéresse à toi ».

Évidemment, vous devez avoir une véritable et profonde estime de vous. [Non, avoir une bonne estime de soi n’est pas un mal. Au contraire, c’est avoir vaincu ces fausses croyances négatives].

Dans « La Belle Du Seigneur », le héros, Solal, dit à sa belle qu’il va la séduire en trois heures. Ne serait-ce qu’en faisant cette déclaration, il gagne en parti son pari. Il applique avec culot une prophétie auto-réalisatrice.

Comme lui, on peut pousser le bouchon à formuler à haute voix une prophétie auto-réalisatrice:
« Je sais que je te plais, que tu me trouves jolie, et que ça te gène quand je te regarde de cette manière. C’est pour cela, que je sais aussi, que ce sera à moi de t’embrasser quand tu me raccompagneras ».

Rentre-dedans. Mais efficace. Même s’il nie.

En plus light, on peut lancer sur le ton de l’ humour des allusions telles que :
« Fais gaffe, tu es en train de tomber amoureux. »
« Non, non, non. Faut pas que je vienne te parler, tu vas être fous de moi. »

Bref, apprendre à utiliser les prophéties auto-réalisatrices est un atout majeur pour prendre confiance en soi et pour le séduire.

Quelles sont, pour vous, les fausses croyances qui vous bloquent le plus dans la séduction?


Séduire CET Homme

Comment séduire LE mec que vous convoitez – même si la situation semble compliquée... Un guide "étape par étape" pour faire tomber amoureux un ami, un collègue...

> Découvrez Séduire CET Homme



Commentaires (66)
  • Superbrunette | 17 mai 2012

    Ma fausse-croyance tu la connais lol « Comme les autres, il va finir par me quitter  » ou je vais le quitter ou ça ne durera pas, ça ne peut pas marcher parce que X ou Y.
    X ou Y étant bien évidemment toujours lié à un problème de confiance en soi ou l’autre. Du genre je comprends pas pourquoi il est avec moi vu que son type de filles c’est plutôt…un autre type (et qu’il me le dit). Je doute de sa sincérité, est-il avec moi juste pour « m’exhiber » auprès de ses potes (ndlr physiquement je plais assez aux mecs, le côté trophée je le crains assez), nos conversations ne sont pas sensationnelles il me semble… Dans le cas d’un mec rencontré sur un site de rencontres, s’il est toujours sur le site alors que nous sommes ensemble (et y reste même si je lui dis que pour moi ce n’est pas normal, la plupart du temps en prétextant que c’est pour discuter en toute amitié avec des filles), c’est qu’il veut aller voir ailleurs…etc etc j’en passe et des meilleures… Bref, rapidement, ça ne marche pas. Simple coïncidence ? Ou pas !
    J’ai vu ça sur ADS l’autre jour, le terme « LSE ». Welcome to my world lol

    • Anashka | 18 mai 2012

      @ SuperBrunette : J’ai un peu de mal avec le terme LSE. On est toutes des LSE et les hommes le sont aussi.
      Un peu de manque de confiance en soi est NORMAL, il permet des remises en questions. Trop, ça devient handicapant.

      Le problème essentiel, tu l’as souligné c’est que TU ne comprends pas pourquoi il est avec toi, hormis le côtés « trophée ».
      « Il est avec moi parce que je suis jolie mais ne tiens pas véritablement à moi » : pourrais être une autre fausse croyance.

      Est-ce qu’elle pourrait être transformé par « Il est de la chance d’être avec une fille comme moi, il a intérêt de se battre pour me garder » …?
      C’est déjà plus positifs, et sans avoir à chercher des preuves de fidélité ou autre, ce sera à LUI de faire ses preuves.

      • Superbrunette | 18 mai 2012

        J’ai testé la technique du « parce que je le vaux bien ». Le problème c’est que les mecs que j’ai connus jusqu’ici ne se battaient pas pour faire durer notre relation, au moindre « souci » c’est mort. Alors j’essaie de ne pas trop me remettre en question avec mes « je suis trop ceci, pas assez cela » mais c’est vrai que lorsqu’on tient sincèrement à quelqu’un et que cette personne nous renvoie une mauvaise image de nous, comme si on ne valait pas la peine ou n’était pas à la hauteur justement…Ben ça fait mal, surtout quand ça se répète. Pour ma part, ça craint, mais je suis totalement blasée et je n’arrive plus vraiment à partir confiante avec des tas de papillons dans le ventre quand je rencontre un mec. Je suis sur la défensive et j’attends que l’autre fasse ses preuves, se montre différent, et j’avoue partir perdante, et niveau fidélité quand je cherche vu qu’à tous les coups je trouve…C’est pas fait pour me rassurer. Pourtant j’essaie avec différents types de mecs (pas seulement physiquement évidemment lol). Bref c’est un cercle vicieux (cf mes autres commentaires). Je précise que je me base sur mon vécu mais aussi les histoires de mes amis, et rien de tout ça ne me fait envie franchement. Je crois que y’a une réalité bien loin de mes idéaux dans les relations hommes-femmes qui m’insupporte.

        • Anashka | 18 mai 2012

          SuperBrunette : Je comprends ta colère. Le problème, c’est que les relations hommes/femmes, sont effectivement loin des idéaux. Il y a dans chaque jeune couple des jeux de pouvoirs, des nullités (de nous, de l’autre), des petits mensonges et trahisons. C’est avec ça que l’on compose en amour. Pas comme dans les film où les personnages ne se font jamais chier ensemble.

          Est-ce que tu penses que tes attentes dans une relation sont idéalistes ?

          Quand tu dis « quand je cherche, je trouve… » les mecs, ils sont infidèles ou séduisent ailleurs ?

          • Superbrunette | 30 mai 2012

            les 2 mon général !lol Sachant que pour moi, séduire quelqu’un d’autre que la personne avec qui l’on est, c’est le premier pas vers l’infidélité. Il y a très peu de personnes qui savent vraiment doser et qui se contentent juste du jeu de séduction. Je trouve que c’est jouer avec le feu aussi. Et le feu ça brûle loool

          • Anashka | 31 mai 2012

            C’est vraiment une question de personne. Même en couple, je séduis, pour les besoins du travail notamment, ça permet de trouver de nouvelles techniques et de connaitre leurs efficacité. MAIS je suis propre face à ça, notamment par la transparence que je peux avoir ^^

            Toi, tu ne te verrais pas le faire ?

          • Superbrunette | 31 mai 2012

            euh non moi je ne me verrais pas le faire. J’aurais l’impression de tromper l’autre. Je ne dis pas que je ne regarde pas d’autres mecs (quoique quand je suis in love…les autres n’ont plus vraiment de saveurs lol), mais ça s’arrête là. Oui suis très vieux jeu je sais lol

  • syl | 17 mai 2012

    Alors là, tu es mon idole !
    S’il y a bien un sujet dont je pourrais discuter toute une soirée, c’est bien la psychologie humaine (et aussi le commerce ou le tour de France !).
    D’ailleurs les vendeurs d’exceptions ou les grands sportifs utilisent l’auto-affirmation positive (j’suis rapide et efficace : j’suis Hitman !) Rire !

    • Anashka | 18 mai 2012

      Syl : Si on se voit autour d’un verre, on parlera psychologie humaine. Pas du tour de France.
      L’auto-affirmation positive est une prophétie auto-réalisatrice. Toi, tu te dis quoi ?

      • syl | 19 mai 2012

        Anashka : je m’dis : la vie est belle. Mais je n’oublie pas que la vie est une longue lutte.

  • Derek | 18 mai 2012

    Tiens… tout ça me dit quelque chose ^^…

    La fausse croyance qui pour moi sont le plus tenace, c’est surtout quand la fille entame le fait qu’elle est prise (que ce soit vrai … ou non), je suis encore beaucoup déstabilisé par ça. (C’est quelque chose de très primaire = triangulation, l’angoisse de séparation, être ‘lâché’ etc) Alors oui y’a un fond de vérité là dedans, dans mon comportement (continuer d’y croire à 100 % serait stupide^^ Ou pas…) mais parfois j’aimerai pouvoir passer au dessus, tout du moins, que cela ne coupe pas toute possibilités. Que là, la phrase « c’est -totalement- mort » qui résonne en moi, fragilise mon innergame en terme de séduction (car on peut facilement l’encaisser de manière informelle et non visible, mais la route pour la séduction est terminée dans ce cas là pour moi)

    = D’autres filles sont célibataires même si -celle-ci- me plaisait beaucoup. = Inutile de courir après la charrue Risques/avantages penchant du côté de l’insistance risquée et non calibrée, alors que d’autres femmes célibataires sont disponibles. Avec ces femmes célib, il n’y a pas « d’histoire triangulaire » (Au moins en illusion, car symboliquement, la « triangulation » est partout^^…)

    On peut expliquer par son histoire, pourquoi je n’aime pas être en concurrence et que je « cut » immédiatement ?

    En somme j’aimerai pouvoir CROIRE qu’il s’agit d’un shit test ou qu’elle est avec son mec mais n’est pas forcément heureuse. Or généralement cela me coupe toute envie en séduction si une fille le balance (je n’aborde surtout pas le sujet pour me garder en forme^^). Car après si je le sais je deviens comme une machine rouillée qui n’avance plus. En plus je suis un grand croyant, je crois toujours en ma chance (peut-être trop) donc on a toujours une petite déception que cela ne se fasse pas, que le jeu ne commence pas.

    Et difficile d’effacer/modifier ce ressenti quand on est dans la situation même. Et globalement c’est assez fréquent, je vois dans mon secteur de séduction de jour (moins de nuit) BEAUCOUP de filles déjà prises (Je sélectionne + effet d’âge = donne l’explication).

    • Anashka | 18 mai 2012

      @ Derek : Sans parler d’âge, les filles prises (et heureuses…) sont beaucoup plus jolies que les filles célibataires : elles ne cherchent rien. Donc plus inaccessibles.

      Quand tu veux une fille prise, tu veux quoi avec ? Tu as quoi de mieux à lui proposer que son mec ?
      Si tu trouves ce qui serait un plus avec toi : l’interdit, la liberté, la sécurité, une VRAIE histoire d’amour, du sexe sans conséquence… Tu pourras créer une prophétie auto-réalisatrice en ce sens.

      « Que tu sois avec lui ou non, tu as envie de cette liberté/sécurité/amour/passion/sexe torride/… que j’ai à t’offrir. La question, c’est combien de temps avant que TU craques ».
      ça peut marcher, si tu en es convaincus. Que tu le dises çà haute voix ou non d’ailleurs ! Si ton BL respire cette idée là, ça peut aussi suffire.

      (On est bien d’accord, je parle hors éthique là).

    • Superbrunette | 18 mai 2012

      Pour ma part, si un mec est déjà casé, je zappe c’est faire du compliqué pour rien ou pas grand-chose.
      Je fais pas à quelqu’un ce que je n’aimerais pas qu’on me fasse.
      Et puis des mecs célibataires y’en a un paquet qui n’attendent que moi (faut y croire mdr) !!!
      Bref je vois pas en quoi ce serait dramatique pour toi de ne pas chercher à défoncer le couple d’un autre. Je trouve ça respectueux, ça montre que tu as des valeurs.

  • Reveuse64 | 18 mai 2012

    Je suis entièrement d’accord avec cet article, pendant des années je me suis dévalorisée, il faut dire aussi que ma mère avait fait du bon travail dans ce sens. Il y a trois ans j’ai eu la chance de rencontrer un homme fantastique, je me suis retrouvée belle, désirable et intéressante dans son regard, il n’était pas avare de compliments, il a su me flatter, me relever et me donner une autre opinion sur moi-même. Je devenais une personne de valeur. Ma perception de ma vie et de moi-même a été radicalement modifiée. Notre histoire est terminée aujourd’hui, mais je lui dois beaucoup, grace à lui je suis devenue une femme qui attire les hommes, qui est capable de retenir un célibataire endurci, qui a du succès dans ses amitiées et dans son travail. En effet je le vaux bien, je ne fonctionne plus en « c’est perdu d’avance », je me donne les moyens d’arriver à mes fins, et si ça rate, et bien… je n’ai pas de regrets, tout ce qui aurait du être entrepris l’a été ! Pour les personnes qui manquent de confiance en elles, je leur souhaite de faire la bonne rencontre (pas seulement amoureuse), juste celle qui vous met devant un miroir et qui sait tirer le meilleur de vous-même, celle qui est fière de s’afficher en votre présence…

    • Anashka | 18 mai 2012

      @ Reveuse : Ce mec a eu l’air de t’apporter de très belles choses ! Certains hommes ont ce don de nous faire prendre confiance en nous…
      (Bienvenue par ici !)

  • lulu | 22 mai 2012

    Sérieusement, vous croyez vraiment à ce genre de chose ? Moi personnellement je n’y croit pas car ce n’est pas dans les horoscopes et autres « pseudos prophéties » que l’on voit « notre pseudo destinée ». Par exemple: dans les horoscopes, il mettent « Célibataire, vous allez faire des rencontres intéressantes… ». Même si des fois, il m’arrive de lire ce genre de bêtises, histoire de bien me moquer de ceux qui prédisent ceci.

    Certes pour certain cela peut-être un moyen de réconfort dans leur chienne de vie, je pense que les « prophéties auto-réalisatrices » n’ont rien à voir avec la séduction. Après c’est à chacun son opinion

    • Anashka | 22 mai 2012

      Lulu : Hum. Disons que les prophéties sont… des prophéties. Ce ne sont pas vérités sur le futur. Simplement des croyances que nous avons.
      Le truc, avec ses croyances, c’est plus nous y adhérons, plus notre comportement va être inconsciemment modulé pour que la prophétie se réalise.

      C’est TOI, qui provoque les PROPHETIES auxquelles tu crois.

      On peut avoir des prophéties, donc des « leurres » qui nous permettent d’avancer dans la séduction et de mieux séduire : comme, de fait, penser que l’autre est séduis. On sera moins intimidé, on séduira mieux, on sera plus joueuse et il sera plus séduis.
      On peut avoir des prophéties qui t’empêchent de séduire : « je suis trop timide », « je suis nulle », « tous les hommes sont infidèles »… qui vont de même modifier notre comportement pour nous pousser à réaliser la prophétie.

      Le lien avec la séduction c’est : autant avoir des prophéties qui nous font du bien. Genre « je suis une femme séduisante ». En PNL, on conseille même de se répéter à haute voix ce genre de phrases qui permettent de prendre confiance en soi.

      Ce dont tu parles, et un article va bientôt sortir : c’est l’effet Barnum. ^^

  • Christelle | 22 mai 2012

    Je me suis longtemps prise la tête avec  » tu es moche » et forcement àa ne me donnait pas envie de me mettre en valeur et même si c’était le cas j’avais pas du tout mais PAS DU TOUT CONFIANCE EN MOI. Un rien m’anéantissait. Il y aussi le « il ne s’intéressera jamais à toi » parce que je suis moche ou encore  » il va encore me quitter pour une autre » et à chaque fois mes relations foiraient parce que mes angoisses je les projetait sur mon petit ami et ça finissait par péter: il y en a un qui m’a trompé etc.. Je pense que si on a un minimum confiance en soi et qu’on sait se valoriser, ça se répercute d’une façon positive sur la vision que les autres ont de nous.

    • Anashka | 22 mai 2012

      Christelle : Exactement. Plus ton regard est positif sur toi, plus tu aura une « aura » et le regard des autres sera positifs et plus ton regard sera positifs… La confiance en soi est un cercle vertueux à lancer.

      Comment tu as réussi à te débarrasser de tes fausses croyances négatives ?

      • Christelle | 23 mai 2012

        A la mort de mon père il y a un an et demi j’ai eu un déclic. Je me suis dit que la vie est trop courte pour se prendre la tête avec des futilités. Mon père est mort et je n’ai pas eu vraiment l’occasion de lui dire à quel point que je l’aime. Il me manque chaque jour encore plus et je me dis qu’il n’aimerait pas me voir me dévaloriser à chaque fois parce qu’il m’aimait et avait toujours eu confiance en moi. Je suis comme je suis, j’ai des qualités et des défauts comme tout le monde. Je sais que je ne plairait pas à tout le monde mais je sais ce que je vaux. Et c’est comme ça que je vois la vie maintenant. Le décès de mon père m’a vraiment fait grandir et fait devenir mature.

        • Anashka | 23 mai 2012

          Christelle : Tu ne peux pas imaginer à quel point ça resonne ce que tu dis !
          Quand on se confronte à des trucs lourds, qui nous dépasse, on se rend compte de ce qui nous complique inutilement la vie.
          Les fausses croyances négatives sont des boulets qui ne sont pas obligatoire.

          • Christelle | 23 mai 2012

            Effectivement! Tant qu’on a pas eu un coup dur dans la vie, on croit que les futilités sont importantes et on les laisse nous bouffer! Maintenant même quand j’ai une baisse de morale j’essaie de me booster au maximum

  • Hilda | 24 mai 2012

    L’article est super en tout cas sa me fait vraiment prendre conscience de pleins de choses que je ne savais pas … Surtout l’inconscient qui nous pousse tout droit à l’échec quand on est négatifs sa fait presque peur même!!! Alors moi je voudrais vite intégrer des pensées positives dans ma tête penser « seinement » mais le jour même sa va je le fais puis deux jours plus tard je repars dans mon train train quotidien c pas évident … vu que j’oublie
    Donc si tu avais une idée pour moi par rapport à cela se serait sympa car j’aimerais avoir plus confiance en moi donc avoir des pensées positives et valorisante mais sa ne dure qu’un temps et j’oublie et le pessimisme revient au galop et sa plus question !!!!! Merci pour ces articles Bonne continuation.

    • Anashka | 24 mai 2012

      Hilda : Il y a ma technique du journal. Pas vraiment un journal intime, mais un journal de « moral ».

      Tu marques sur les dernières pages : tout ce qui te plait chez toi, tout les domaines où tu résuusis et tes r^ves, tous ces trucs que tu as envie de faire. (je vais écrire un truc là dessus).
      Et chaque jour, tu marques sous formes de listes les meilleurs moments de ta journée. Et les objectifs que tu dois remplir le lendemain.

      Tu as lu l’article sur les attitudes positives ?

      (Sinon, bienvenue ! )

      • Hilda | 24 mai 2012

        Euh je ne sais pas lol je regarderais de toute façon ! Merci c ok je tiendrais un journal ;-)
        Micii sa fait longtemps que je visite et j’avais pas encore commenter !
        En tout cas je suis en plein travail sur moi même et j’y arriverai ^^

        • Anashka | 25 mai 2012

          Hilda, clairement : si tu veux, tu peux.
          J’en ai parlé avec une autre membre : il faut absolument que je fasse un article sur « comment réaliser tous nos rêves ». Normalement, ça ne devrait pas trop tarder.

          • Hilda | 25 mai 2012

            Cool alors je suis impatiente de lire.

  • Christelle | 29 mai 2012

    Catastrophe!

    Je ne sais pas ce que j’ai mais j’ai envie de rien. Je lâche l’affaire avec le stagiaire c’est plus la peine. Je me dis qu’il trouvera une fille qui lui va et c’est pas moi. Pourquoi? Parce qu’il y a plein de belles filles et que moi à coté je ne ferai peut être pas le poids. Et puis qui me dit qu’entre nous quelque chose va marcher? Je suis là à me prendre la tête sur lui , à me demander comment mettre en place des plans pour le séduire et j’en ai marre. J’ai plus envie de faire des efforts pour plaire, j’ai plus envie de faire des plans pour draguer. J’ai juste envie de partir loin, très loin et de vivre seule en paix sans me demander si je plais à quelqu’un etc..

    La vie est chiante

    • Anashka | 29 mai 2012

      Oula, c’est quoi ce défaitisme ?

      Il ne s’agit pas de faire de plans à long terme pour le séduire, simplement de savoir que certains trucs seront plus efficace que d’autres.
      Là, tu retombes dans ton travers manque de confiance en soi/complexe…

      Comment tu fais d’habitude pour en sortir ?

      • Christelle | 29 mai 2012

        Comme tout le monde il y a des jours comme ça où rien ne va… Pour m’en sortir j’écoute de la musique ou je pleure un bon coup ou j’appelle des amies. Là je m’occupe à travailler sur autre chose , ça va mieux mais bon j’ai plus envie de m’intéresser au stagiaire. Je sais pas, ça m’a pris comme ça. J’sais que je suis mimi, je me mets en valeur etc.. mais je pense que je ne lui plait pas

        • Anashka | 30 mai 2012

          Christelle, tu gères les choses et les amours comme tu le sens. Ce sont tes histoires, hein, et je vais te forcer la main dans aucun sens. Je suis là pour TOI.

          Bref, est-ce que tu te sens mieux aujourd’hui ?

        • Superbrunette | 31 mai 2012

          …j’ai envie de te dire « y’a pas qu’un seul mec sur terre »…S’il ne se montre pas clairement intéressé (faute d’être entreprenant), je pense que tu pourras trouver un autre mec plus réceptif mais aussi actif…Y’a rien de plus névrosant que d’attendre après une personne. Enfin quand ça s’éternise quoi.

  • Superbrunette | 29 mai 2012

    @Christelle : je comprends tout à fait ce que tu ressens pour la simple raison que cela m’arrive très souvent. Un espèce de ras-le-bol de tous ces trucs compliqués de séduction, et une envie de me montrer telle que je suis sans artifices, tout en me disant que ne pas respecter les codes traditionnels de séduction, cela m’amènera forcément à l’échec vu que y’a que dans les films où ça fonctionne d’être vraiment soi-même ! Et cercle vicieux puisque du coup j’en aurais encore plus marre de tous ces chichis lol

    • Anashka | 30 mai 2012

      SuperBrunette : On a tous/toutes une étape où on eveut « redevenir naturelle ». Quand on vit ça, généralement, c’est qu’on ne prend pas assez de PLAISIR à séduire. Sinon, la séduction serait devenue une partie de nous. Qui serait, d’ailleurs, tout en autant nous qu’une autre ^^.

      L’idée c’est d’être soi « en mieux ». De laisser vivre les parties de SOI que l’on préfère. Si un conseil ou une technique ne vous correspondent pas, ne l’appliquer pas. Vous risquez plus de foirer qu’autre chose : manque de naturelle et tout.

      En séduction, le truc le plus difficile, est, à mon sens, de trouver SON PROPRE STYLE, sa manière de séduire. ^^

    • Christelle | 30 mai 2012

      C’est exactement ça, marre de se « travestir » pour plaire. C’est fatiguant à la fin…

      Sinon aujourd’hui ça va un peu mieux. Hier soir j’ai mal dormi mais ce matin ça va un peu mieux. J’ai aussi repris le travail ce matin et j’ai vu le stagiaire. Il m’a dit bonjour avec un sourire etc.. bref il avait l’air un peu content de me voir. Comme je l’avais aujourd’hui il y a une soirée avec les gens du boulot tous les stagiaires y vont mais pas moi. Parce que j’en ai pas envie… ça me soule, j’suis pas d’humeur à aller prendre un verre après le taff en plus j’ai plein de choses à faire chez moi. Donc je n’y vais pas. Par contre j’ai proposé à certains stagiaires de venir manger chez moi ce week end. C’est pas encore fixé.

      • Anashka | 31 mai 2012

        Tu n’y vas pas parce que tu n’en as pas envie, ou c’est une fausse excuse pour fuir?
        [Sinon, la proposition de repas est cool, tu as invité ton stagiaire au moins ?]

        • Christelle | 31 mai 2012

          une fausse excuse pour fuir………. je me sentais pas à la hauteur… que j’étais nulle et donc j’ai choisi la solution de facilité = la fuite

          • Anashka | 31 mai 2012

            NON ! Tu n’étais pas NULLE !

            Roh, mais les filles. Vous êtes géniales, il y a des part de vous qui :
            – ont peurs
            – ont des doutes
            – ont des cruautés
            – ont des bassesses.
            Mais même Angelina Jolie, assise sur un trône, elle n’est toujours assise que sur son cul. [Oui, je veux parler mal].

            Tu serais inhumaine, si tu n’avais pas de petits défauts !
            Bref, c’était de la fuite et peut-être pas à tort. Laborit a écrit « l’éloge de la fuite ».

            La prochaine fois que tu sens que c’est de la peur, ben tu prends ton courage à deux mains et tu tentes l’affrontement. Et au pire, si ça ne marche pas, tu réessayera la suivante !

    • Christelle | 30 mai 2012

      Tout à fait, c’est ce ras le bol là que je ressens. Et puis j’ai aussi peur de l’échec je n’ai plus envie de subir des échecs dans ma vie amoureuse. Pour l’instat j’aimerai aussi être heureuse comme tout le monde merde quoi! J’ai assez souffert comme ça donc forcement je suis plus réticente à faire des éfforts. Je me dis que si je fais ces effeorts et que ca ne marche pas = une nouvelle déception…..

      • Anashka | 31 mai 2012

        Je crois que la peur de l’échec enlève tout plaisir à la séduction, ce qui donne ce ras le bol.

        Si ça ne marche pas, ce n’est pas TOI, en tant que personne qu’il faut remettre en question, MAIS la méthode ^^

        Qu’est- ce que tu pourrais faire pour te booster un coup l’égo ?

        • Christelle | 31 mai 2012

          maigrir un peu, être plus mieux habiller , mieux coiffer ça aiderait parce que quand j’étais plus mince ( je faisais du 38 maintenant du 40-42) je me me trouvais plus jolie et j’avais plus confiance en moi. Et donc je prenais plaisir à être à la pointe de la mode, à être très féminine etc.. ce que je ne fais plus trop maintenant…..J’avais aussi l’impression que les hommes me regardaient plus aussi

          • Superbrunette | 31 mai 2012

            mdrrr Christelle tu es mon double je crois. Moi c’est pareil (voir pire), il y a un an je faisais du 38, et je ressemblais à quelque chose quand je portais des vêtements féminins. Aujourd’hui j’ai pris 10kgs, je fais du 42 et je n’ai plus aucun goût à m’habiller, je cherche juste à camoufler. Ca ne m’empêche pas de plaire aux hommes, mais n’empêche que moi je me trouve moche, je ne me reconnais plus.

  • Christelle | 31 mai 2012

    @ superbrunette : Moi aussi j’ai pris une dizaine de kilos depuis l’été 2009 que je n’arrive plus vraiment à perdre donc c’est un peu chiant. Et puis il faut dire qu’il y a eu le décès de mon père et ça été aussi un coup dur parce que je me suis dis qu’il y a des priorités et les priorités ce ne sont pas la mode, le maquillage etc.. Donc je me contentais de mettre un habit confortable sans qu’il soit forcement beau. Maintenant je recommence à reprendre goût à ces anciennes choses et j’espère que ca ira mieux…

  • Christelle | 31 mai 2012

    Conseils à vous tous : Etant donné que j’suis pas bien depuis mon retour au taf, je suis un peu distante avec le stagiaire. Aujourd’hui il y a une soirée chez lui ( eh oui les gens font plein de soirée dans mon entreprise). Jai prévu une soirée avec mes amies mais bon je vais essayer d’ici , histoire qu’on ne me prenne pas pour l’associable de service… Les autres stagiaires m’ont dit de venir , ils ont insisté donc je vais y aller même si c’est juste pour 2h

    Sinon depuis mon retour je l’ignore et je crois qu’il l’a remarqué et ca le met mal à l’aise. Je ne le fais pas plaisir parce que je me dis que je n’ai aucunes chances donc pourquoi se forcer à aller vers lui. Ca me brise le coeur mais je ne sais pas quoi faire et j’en ai même pleuré aujourd’hui parce que je suis bloquée. D’un coté je ne sais pas si je lui plais et donc si je me lance et que je me prend un rateau? –> coeur brisé. J’ai peur j’ai vraiment peur , je flippe comme une gamine. Je choisi a fuite parce que c’est plus facile mais je me dis que je suis une lache et que je dois affronter les choses mais j’suis qu’une fiotte…

    J’ai même peur qu’il ne veuille pas que je vienne étant donné que je l’ai ignoré depuis 2 jours à peu près et donc j’ai aussi peur d’y aller parce que je me dis ca va mal se passer… il va pas être content de me voir…

    • Superbrunette | 31 mai 2012

      moi je pense que l’intérêt de cette soirée, c’est que tu le vois « hors contexte » du boulot, et donc tu vas voir si son comportement vis-à -vis de toi est clairement intéressé ou si c’est juste un allumeur (ou toi qui te fais des films parce qu’il te plait lol et oui ça peut arriver)
      Bon courage ! :)

      • Anashka | 31 mai 2012

        +1 pour le hors contexte !

    • Anashka | 31 mai 2012

      Si tu ne te lances pas, non seulement tu auras le coeur brisé, mais le doute va rester.
      C’est cool que finalement tu y ailles !

      Vas-y, vois comment ça se passe et tu verras…

  • Christelle | 1 juin 2012

    Merci les filles de vos soutiens. Bon à la soirée j’suis arrivée vers 23h30, j’suis restée 2h et j’suis rentrée par contre j’étais bourée et j’ai vomi muhahaha. Bref, il était comme d’hab au boulot, il m’a servi à boire etc.. on a parlé avec tout le monde j’ai fais la connaissance des autres mais bon rien de spécial.. Quand je le regarde dans les yeux , il me soutient pas mon regard ou que quelques secondes…il y avait du monde et j’ai encore du mam à savoir s’il est attiré par mois ou que c’est juste de l’amitié entre collègue. Il rigol avec moi comme il le fait avec les autres …

    • Anashka | 1 juin 2012

      Christelle : Au moins tu y es allée !

      Attends un peu et propose lui un verre entre collègues. Tous les deux. Tu verras bien si il te drague, si oui. C’est bon, sinon, bah…

      • Christelle | 1 juin 2012

        Il m’a fait une réflexion aujourd’hui qui ne m’a pas plu et donc je n’ai vraiment plus envie de le fréquenter

        • Anashka | 1 juin 2012

          ????

          • Christelle | 1 juin 2012

            J’ai un peu trop bu et il me dit tu aurais pu te retenir quand même…. euh ok

          • Anashka | 3 juin 2012

            Christelle : Oui, effectivement…

  • Christelle | 3 juin 2012

    Anshka as-tu penser à faire un article sur les langages corporels dans la séduction? Peut être qu’il existe déjà sur le blog et que je ne l’ai pas lu?

    • Anashka | 3 juin 2012

      Christelle : c’est au programme ! Il y en a des anciens, mais, je veux les reprendre !

  • Yutsu | 23 juin 2012

    Comme dit il y a une minute, j’y ai rejeter un oeil (en diagonale), et ça correspond parfaitement a ce que j’ai dit dans l’article sur les prédictions, ont m’a donner une direction, et je tend a la suivre que sa sois consciemment ou non.

    Pour l’effet pygmalion (que je connaissait sous son autre nom), j’avait lut l’expérience faite avec les élèves dans un livre, et malheureusement en cours il y a des profs persuader que tout leurs élèves sont des incompétent.

    En se qui concerne la modification de notre perception de nous, j’ai une seul chose a dire, ça marche^^.

    • Anashka | 24 juin 2012

      Yutsu : L’effet Barnum et l’effet Pygmalion [Rosenthal] sont vraiment complémentaire en ce qui concerne l’astrologie, pour le moins.
      Ils ont surement un plus grand rôle dans la définition même de notre personnalité. Je me demande même s’il ne s’agit pas d’un rôle majeur.
      Je pense que des études plus poussées verront le jour d’ici quelques années.

  • Christelle | 25 juin 2012

    Bonjour Anashka,

    J’ai finis mon stage et retour à l’école pour les derniers examens. Vendredi une de mes copines de classe avec qui je suis tout le temps ( on dirait des jumelles) était dans l’école et à croiser mon OI ( enfin je crois que c’est comme ça que ca se dit lool!) Elle ne sait pas que je suis attirée par lui ( elle s’en doute un peu) et elle lui parle rarement à mon OI. Quand elle l’a croisé il lui a parlé et elle était même surprise qu’il lui parle. Automatiquement elle m’a appelé pour tout me raconter en insistant sur le fait qu’elle a vu  » mon  » ami. J’avais l’impression qu’elle voulait me faire passer un message de lui. Elle me dit quand tu vas revenir vous allez parler puisque c’est « ton » ami sur un air taquin et louche.. Je pense que quand il a vu ma copine , il a cru que j’étais dans les parages vu qu’on est tjr ensemble. Et peut être qu’il n’a pas eu le courage de demander de mes nvelles.

    Et moi comme une débile j’ai recommencé à rêver de nous deux, à me dire qu’il est peut être attiré par moi aussi gnangnan…. mais je ne veux garder la tête sur les épaules.

    Tu m’avais aussi dit de le relander sur facebook par message mais je ne l’ai pas fait par manque de temps et un peu par peur et lacheté :D

    A ton avis sur quel peid danser?

    • Anashka | 25 juin 2012

      Christelle : Je me méfie toujours des infos de seconde main : entre ce que :
      – dis la copine pour te faire plaisir VS la réalité
      – tu as compris de ce que ta copine a dit VS la réalité
      – qu’a compris ta copine VS la réalité…

      Quand est-ce que tu le revoit de visu normalement ?

      Sinon, je reste sur l’idée du message FB.

      • Christelle | 25 juin 2012

        Je ne sais pas quand je le revois. On va peut être se croise à l’école je pense d’ici cette semaine. Sinon je t’avouerai que j’ai vraiment peur pour le message facebook s je lui envoie ça et qu’il ne repond toujours pas et qu’on se croise à l’école j’aurais l’air trop conne non?

        J’ai l’impression qu’en envoyant le message je lui cours après! Et comme je tiens quand même à ma fierté j’ai peur d’être le dindon de la farce :D

        • Anashka | 25 juin 2012

          Christelle : Oui, effectivement. Si tu le vois cette semaine, va lui parler. C’est mieux. Prend des nouvelles. Dis lui que ce serait chouette de boire un verre à l’occasion.

          • Christelle | 25 juin 2012

            Ok merci!

            Et puis j’avais aussi une autre question : avant quand j’étais attirée par quelqu’un je lui disais directement ce que je ressentais et bien sûr je me prennais des râteaux, penses-tu que c’est une bonne tactique? Sachant que le mec peut prendre peur et te refouler et qu’après si vou vous croisez la honte: -_-‘

          • Anashka | 25 juin 2012

            Non, ce n’est pas la bonne technique.

            Dans l’idéal : les regards, l’aborder dans la journée/soirée.
            Discussion rapide, pour faire connaissance et s’échanger les numéro dans un « oh, ce serait cool de boire un verre !  »
            Le rencard en question ou tu laisses s’installer une tension, tout en prenant le temps de le connaitre.
            Tu joues du regards, tu lui envois des signes d’intérêts discrets.

            A la fin du rencard, tu l’embrasses ou le contraire.

            Puis tu rentres tranquille.

            Selon tes envies/besoins tu attends les trois rendez-vous avant de finir au lit.

            Et peut-être 3 semaines/1 mois après avoir démarrer une relation charnelle, s’il t’envoie suffisamment de signes d’intérêts, tu parles sentiments.

            A priori, en prenant son temps, comme ça, sauf exception, ça marche. ^^

  • Christelle | 25 juin 2012

    Donc moi j’étais à coté de la plaque lol!

    Je crois que j’ai eu tellement de déception que j’ai l’impression que les hommes me font peur maintenant. Si c’était il y a 3 ans j’aurai pas hésiter avec l’actuel OI, à lui renvoyer un 2ème message etc..

    Par contre mauvais point peut être pour moi : quand un homme m’interesse je l’ignore! Et je suis sûre que si je crois le OI ctte semaine je vais l’ignorer du genre je te calcule pas, je te connais pas pour voir s’il va venir me parler. Et je vais parler avec d’autres mecs .C’est con mais c’est comme ça. On m’a dit que parfois ça marche le fait de les ignorer mais faut juste trouver le bon équilibre.

    • Anashka | 26 juin 2012

      Le bon équilibre : tu le salus l’air de rien, pour ne pas tout sclérosé. Mais tu parles quand mêmeà d’autres mecs pour ne pas montrer que tu es à fond.

      C’est possible, ça ?

  • Juliiie | 8 janvier 2016

    Ma fausse croyance c’est prioritairement « Comme les autres, il va finir par me quitter » et « Pourquoi un mec aussi génial que lui s’intéresse t’il à moi ?  » Donc c’est décidé comme je veux qu’entre lui et moi ca marche je vais me répéter le plus souvent possible en essayant d’y croire  » Je suis canon et je plais aux hommes, lui en particulier est fou de moi, nous sommes heureux tous les deux, je suis une fille géniale. »
    Et si ca marche, tu es ma déesse !

Commenter