Les sujets de conversations qui le font fuir

Par 19 Avr 2012 64 Commentaires

 sujets-de-conversation-a-eviter

Vous venez d’aborder votre cible. Vous l’avez séduit par le regard. …. et maintenant, vous êtes face à lui et ne savez plus trop quoi dire…

Ou au contraire vous devenez tellement volubile qu’il sait même que, quand vous étiez petite, vous aviez un poisson rouge : Egor. En fait, vous vouliez l’appeler Hector, mais vous arriviez pas à le dire. Qu’il est mort [paix à son âme] et que vous vouliez le donner à bouffer au chat…

Donc, hormis la vie de votre poisson rouge, quels sont les sujets de conversation à ABSOLUMENT éviter ? Comment ne pas se faire griller dès la première discussion ?

Les Ex

C’est le sujet tabou par excellence lors des premières conversations.

Qu’il s’agisse de l’Ex dont la photo est encore sur votre table de chevet OU de votre collection de 25 amants (un pour chaque lettre de l’alphabet), Zacharie ne doit rien savoir.

Parler de son/ses Ex(s) : c’est le MAL.

C’est NOTRE vie privée, ça ne regarde que nous .

MAIS, on se fera sûrement interroger. Est-ce qu’on est célibataire depuis longtemps ? Comment ça se fait ? Etc.

Bottez en touche, arrêtez vous à “Oui j’ai connu quelques garçons, Zacharie” ou “Bah, comme tout le monde, j’ai eu une histoire qui s’est arrêtée “

En effet, vous ne savez pas trop comment va tourner cette relation, et vous ne voulez pas que tout ce qui soit dit soit retenu contre vous. Si le garçon comprend que :

Vous sortez d’une histoire compliquée

Il ne voudra pas forcément quelque chose de sérieux (de peur d’être le mec de transition). Et si finalement vous vivez une véritable histoire avec lui, il y a de fortes chances qu’il vous demande d’enlever la photo de votre “soi-disant cousin” sur la table de chevet.

Vous vous éclatez avec plein de mecs

Bien qu’on ait ABSOLUMENT le droit de faire ce que l’on veut dans notre vie privée, afficher sa liste d’amants est le meilleur moyen de ruiner sa réputation. Enfin, Zacharie risque de se lasser de votre collection alphabétique légèrement avant que vous parliez de Willian, Yoan, et Xavier.

 

Vous êtes célibataire depuis longtemps

Si vous êtes drôle-intelligente-et-jolie,il se demandera quelle tare vous cachez : une collection de poupées en porcelaine? huit chats ? des pieds palmés ? Ou pire, une couette de lit d’un jeune chanteur efféminé à la mèche rebelle !

Certains hommes peuvent être un peu binaires, si vous êtes seule depuis si longtemps c’est que vous devez avoir un défaut majeur caché et que personne ne veut de vous. Les hommes ne comprennent pas toujours que, parfois, ça nous fait du bien de vivre sans eux.

CONCLUSION : On ne parle pas de nos Ex à Zacharie !

La politique

A moins que vous n’ayez rencontré votre cible à un meeting politique, vous n’êtes vraiment pas sûre de ses convictions . La politique est un sujet de débat et de conflit par avance.

Certes, la conversation sera animée, MAIS aussi terriblement énervante et le ton risque de vite monter. J’ai vu deux amis passer 5 heures à un nouvel an, l’un de gauche l’autre de droite, tenter de convaincre l’autre d’adhérer à ses idées. L’alcool montant, ils sont repartis moins amis qu’ils n’étaient venus. Et honnêtement, il y avait mieux à faire.

Si il vous envoie sur le sujet, changez la conversation, fuyez dans l’humour.

La religion

Comme la politique et peut-être même bien plus, la religion est un sujet délicat. Vous ne connaissez pas encore sa confession et le débat sur des sujets aussi intimes peut vite tourner au conflit. Même si votre cible n’est pas l’homme de votre vie, ce serait vraiment dommage de de gâcher une bonne soirée.

Vos croyances sont précieuses, elles VOUS appartiennent, et vous avez le droit de garder le secret. L’important c’est que vous soyez en accord avec vos croyances, pas que les autres y adhèrent.

La mode

Les hommes, même s’ils vous complimentent sur votre style, vos cheveux, ou un accessoire, ne sont pas de grands férus de mode féminine. Non, juste, ils vous draguent.

Donc, si on est déjà sortie avec un Zho-li (sisi ça existe) et que non, on ne veut pas de Zacharie ce soir, on lui parle longuement :

      • de notre garde robe
      • des tendances printemps-été
      • de Dior et sa nouvelle collection
      • des pois sur une robe, cette année c’est HASBEEN.
      • du velours qui ne se marie pas avec la soie
      • des fleurs qui sont revenues à la mode
      • du fait qu’il ne faut jamais mettre une jupe courte et un décolleté
      • de l’importance du choix de la marque de son mascara ou de son eye-liner
      • to be continued…

 

 

Promis Zacharie fuira.

Critiquer les autres filles

Que ce soit :

        • les filles présentes : même si elles sont moches
        • les “people” : même si, vous l’avez lu, elles ont des vergetures et les seins qui tombent.
        • votre meilleure copine : même si elle effectue un lap dance, complètement bourrée sur le comptoir…. et que vous avez honte. [Si vous êtes quelqu’un de bien, ramenez-la à la maison, si Zacharie est masseur professionnel dites que vous ne la connaissez pas.]

 

Critiquer les autres filles est une TRES mauvaise idée.

        1. C’est pas très très gentil. Mais, à la limite, on s’en fout un peu, on est pas là pour être TOUJOURS gentille.
        2. On a tendance à attribuer à quelqu’un ce qu’il dit des autres. Plus vous direz du mal, plus les défauts énoncés vous seront attribués. Sans compter que vous passerez pour une langue de p***
        3. Si Zacharie trouve la nénette dont vous êtes en train de dire du mal à son goût : plus vous la critiquerez, plus elle passera pour une fragile victime (dans le genre Blanche-Neige) et vous pour le bourreau (dans le genre la belle-mère de Blanche Neige). Si vraiment vous n’aimez pas cette nénette, ne lui faites pas gagner des points auprès de Zacharie.

 

Bref, si vous voulez vraiment parler d’autres filles, dites-en du bien. Mais vous connaissez l’adage : “la parole est d’argent, le silence d’or”.

Enfant

Ne parlez JAMAIS, OH GRAND JAMAIS d’enfants.

Parler de vos neveux : interdit.
Parler de vos petits frères : interdit.
Parler des enfants que vous gardez : interdit. [les baby-sitters, c’est pas “sexy”]
Parler des enfants que vous soignez en tant qu’infirmière : ça passe à la limite.
Parler des enfants que vous voulez plus tard : INTERDIT.
Parler des enfants que vous voulez maintenant : JAMAIS, JAMAIS, JAMAIS.
Montrer sur son portable des photos de bébés à un homme = montrer un porno gay à une religieuse.

Les hommes ont, pour la plupart, une peur bleue de l’engagement, ils associeront votre discours à un désir d’enfant, et ce, même si vous ne dites pas explicitement que vous voulez des enfants.

Un gros WARNING s’allumera dans la tête de Zacharie et il risque de fuir avec votre meilleure amie [qui vient de finir son lap dance].

Bien sûr, quand vous connaîtrez mieux le bonhomme, que vous en serez à quelques rencards, que Zacharie, finalement, c’était le bon : vous parlerez des enfants que vous côtoyez et peut-être même de ceux que vous voulez…

Mais tant que Zacharie ne représente pour vous que la 26ième lettre de l’alphabet, on s’abstient.

Pour de sombres raisons non élucidées, les hommes ont peur des femmes qui parlent de leurs chats. Donc, même topo que pour les enfants.

Heureusement, s’il y existe plein de sujets tabous, nous pouvons parler de plein de choses avec notre cible (un article sortira bientôt sur le sujet)…

Et vous, quels sujets de conversations des hommes vous font fuir? Quelles sont les plus grosses gaffes que vous ayez faites en termes de sujets de conversation?


Séduire CET Homme

Comment séduire LE mec que vous convoitez – même si la situation semble compliquée... Un guide "étape par étape" pour faire tomber amoureux un ami, un collègue...

> Découvrez Séduire CET Homme



Commentaires (64)
  • Lyta | 19 avril 2012

    ENTIÈREMENT d’accord!

    • Anashka | 20 avril 2012

      @ Lyta : Merci ^^ !

  • x0x0 | 22 avril 2012

    okay alors si tout ca est bon à être gardé pour soit! de quoi faut il parler? et comment faut il s’y prendre je suis sérieusement curieuse!! … et puis ce n’est pas qu’à la première discussion qu’on est évaluées lol … je dirais pour au moins 3 ou 4 on est plus ou moins sous la loupe comment tenir toutes ces discussions sans parler de ce qui a précédé, tout en gardant et donnant du piment à la relation!! ;)
    peut être pour un prochain sujet …. et surtout les filles pour qui ça marche pourront aider par des suggestions!

    • Anashka | 22 avril 2012

      x0x0 : Welcome ! Un article va bientôt paraître sur les sujets de conversations qui permettent de se mettre en valeur, de ne pas être à cours…
      Surement dans les deux semaines ! [sans compter un autre, sur l’art de raconter une anecdote… mais, chut, ça reste entre nous ;) ]

      En général, le premier rencard est plus ou moins décisif, sur les autres on peut commencer à se lâcher un peu plus ^^

  • syl | 22 avril 2012

    Hello !
    Sympa le style de l’auteur !
    Et c’est tellement vérifié toussa surtout pour… Les chats !
    Je fuis les filles qui ont des chats, et cela même si elle le cache bien sans en dire un mot jusqu’au moment où, vers la fin du rendez-vous, en la raccompagnant chez elle… Surprise ! Un beau et gros chat ! Y étant allergique (à leurs poils), je me retrouve en l’espace de 15 minutes, avec des poils sur la veste, les yeux qui me grattent, le nez qui coule et des éternuements ! Plus le chat qui moins on le calcule et plus il vous tourne autour !
    Bref, il reste une seule et unique chance de sauver la soirée : si le chat n’a jamais eu le droit d’entrée dans la chambre de Zakarine, nous pouvons alors nous y réfugier et là, tout va très vite beaucoup mieux !
    Mais même sans l’aspect « allergie », c’est moins 3 points direct si le chat est évoqué pendant le premier rendez-vous.

    • Anashka | 22 avril 2012

      @ Syl : La blague sur les chats est une blague, hein ^^
      MAIS, effectivement, ça fait peur à pas mal de mecs, hormis allergie, j’ai jamais trop compris pourquoi.

      C’est associé à « vieille au chat » ? « désir d’enfants »? « compensation de célibat »?

  • syl | 23 avril 2012

    @ Anashka : c’en est une mais avec un petit fond de vérité quand même !
    Je ne sais pas trop bien l’expliquer mais, pour moi, c’est très négatif au premier abord.
    J’ dirais :
    – la fille est moins libre en un sens (par ex : pour un WE surprise, qui garde le chat ?). Surtout, et c’est bizarre mais c’est comme si elle nous imposait « un chat » alors que ça serait mieux si elle avait « une plante verte » en fait !
    – parlé d’un chat au 1er RV = proposition (prématurée) d’engagement
    – elle renvoie un peu l’image de la fille seule qui compense un petit vide affectif avec un chat (par contre, si le chat intervient au 3ème RV, ça change tout à ce stade car on a déjà plus de liens et il doit passer comme une lettre à la poste si on n’y est pas allergique !)
    Sinon, pour la politique, je l’ai encore vérifié il y a une semaine, c’est dingue comme ça peut creuser un fossé en peu de temps. Surtout en ce moment, c’est un sujet difficile à éviter, et ça commence par une pointe d’humour (je suis désolée mais nous deux, c’est impossible, je viens de voir que tu es abonné à la page de NS sur FB) puis cette différence de point de vue revient sur la table et même à travers d’autres sujets…

    • Anashka | 23 avril 2012

      @ Syl : Je pensais aussi à l’association « j’ai un chat » = « envie de bébé ».
      Ou « j’ai un chat » = « je me suis souvent faite larguer, donc il m’apporte l’affection que ne m’apportais plus un homme ».

      Pour toi, c’est pareil pour d’autres animaux ?

  • syl | 23 avril 2012

    @ Anashka : en y réfléchissant 2 secondes, c’est juste un tout petit point pour les autres animaux…  » (mais j’ parle pour moi)
    C’ n’est pas pareil ! « J’ai un chat » s’associe inconsciemment à d’autres choses qui font perdre de la valeur à une femme (par exemple : se comporter comme si nous étions déjà en couple au 1er RV).

    • Anashka | 23 avril 2012

      @ Syl : Noted. Je continuerai à demander au garçons, tiens.
      Perso, mon python n’a jamais posé de problème :D

  • syl | 23 avril 2012

    Rire ! Et les petites souris vivantes pour le nourrir, j’imagine très bien…

    • Anashka | 23 avril 2012

      Je plaisantais MAIS oui, le python, je trouve ça fun.

  • syl | 23 avril 2012

    Rire – J’vais suivre tes prochains articles ! Bonne soirée !

    • Anashka | 23 avril 2012

      Merci et bonne soirée toi aussi ^^

  • dom | 25 avril 2012

    Bonjour à toutes, je suis tombé sur votre site un peu par hasard j’avoue, et j’ai lu cet article avec curiosité ^^ Je souhaitais juste confirmer la quasi-intégalité de ce qui est dit concernant les sujets à éviter (et certains sont même valables pour une discussion avec une personne du même sexe). En revanche, de mon point de vue de mec, une femme qui me parle de ses neveux ou petits frères je ne trouve pas cela rebutant, au contraire (je précise que j’ai 21 ans et aucune envie d’avoir des enfants pour le moment ^^). Je dirai même que l’entendre en parler avec tendresse va m’attirer, dans le sens où cela m’aura permis d’en savoir plus sur sa personnalité. Bon bien sûr il ne faut pas nous en parler pendant des heures, sinon on va se demander s’il y a autre chose dans votre vie :) Bye

    • Anashka | 25 avril 2012

      Dom : Bienvenu ! Un avis masculin est toujours bon à prendre.
      Ici, ça reste « en général », j’ai déjà parlé de politique à un premier rencard sans que ça pose problème.
      Chaque RDV et personne est différente ! ^^

  • Takun | 25 avril 2012

    Et parler de sexe? On peut?

    • Anashka | 25 avril 2012

      Talkun : Oui, on peut. De manière subtile, mais on peut.
      Bientôt sortira l’article sur les sujets de conversations qui le charmeront efficacement [et durablement, tant qu’à faire].
      Mais, il n’y a pas que le sexe dans la vie, les seins et les fesses ça compte ! ^^

    • dom | 26 avril 2012

      @Takun : de toute façon si tu tombes sur un bon gamer, il va sexualiser la conversation par intermittence ^^

    • dom | 26 avril 2012

      Merci :)

  • Jeff | 29 avril 2012

    C’est une vision très féminine de la chose.

    Le seul point sur lequel je suis vraiment d’accord, ce sont les enfants. C’est le tue-l’amour par excellence pour les hommes comme les poils, la bedaine et les chaussettes blanches avec nus-pieds le sont pour les femmes.

    Sinon, j’aime bien qu’une femme me parle de ses exs mais uniquement en mal bien sûr ! Comme cela, j’ai l’impression que je peux lui apporter mieux et cela m’encourage à aller plus loin.

    Ensuite, je trouve très sexy une femme qui parle de politique et de religion. Ca hausse un peu l’intérêt intellectuel de la conversation et ça ne fait pas de mal de temps en temps. Même si je ne suis pas d’accord, ce n’est pas un problème pour moi, car je suis quelqu’un d’ouvert qui aime bien rencontrer des personnes avec des cultures et des points de vue différents.

    J’aime bien aussi qu’une femme parle de mode surtout si cela la passionne vraiment et à condition que cela m’apporte aussi quelquechose dans la connaissance des nouvelles créations et tendances. Attention toutefois à ne pas confondre mode, marques et shopping. La mode est un art qui se consomme avec l’esprit. Les marques et le shopping n’en sont que son expression vulgaire.

    Enfin, il est vrai que les filles qui critiquent les autres filles m’agaçent un peu, car comme par hasard, elles ont tendance à ne critiquer que les filles qui sont plus jolies qu’elles. Ce n’est que jalousie qui les dévalorise. Par contre, elles peuvent critiquer les stars autant qu’elles veulent car je pense que les hommes ont moins tendance à mettre sur un piédestal leurs stars préférées.

    Voilà et désolé de mettre mes grands pieds d’homme dans le plat…

    • Anashka | 30 avril 2012

      @ Jeff : Féminine, non. Dans le sens où beaucoup de choses sont valables pour les deux sexes.
      J’ai eue des rencards où effectivement, j’ai pu parler de tout ça très tranquillement (sauf enfants).
      Question de feeling. Mieux vaut, le plus souvent éviter au out premier rencard, où le jour de la rencontre.

  • Zariaswell | 29 avril 2012

    Pour revenir sur le chat, cette bestiole repousse les mecs, aussi entre autre parce que ces bestioles ont un caractère très affirmé. Le mec qui rencontre une fille avec un chat se voit déjà devoir « affronter » le chat pour savoir qui c’est le patron. Et le mec sait d’avance que ça va être compliqué. En plus de ça, le chat a un côté « so cuuuuute » qui fait de l’ombre au mec.
    A contrario, les filles, si vous avez un chien, dites-le. Déjà parce que y’a rien de pire de voir un mec, fier et tout, se recroqueviller de peur sur votre palier quand Rex vient vous faire la fête. Ça peut sauver la fin du date.
    Bon, si heureusement le mec n’a pas peur des chiens, il va vouloir faire copain copain avec le votre et ça c’est des points en plus.
    Et surtout le mec, si le fit passe bien entre vous, et que la relation se prolonge, se verra déjà « sortir le chien » tâche ménagère, s’il en est, facile, agréable la plupart du temps, et qui fait mec. Encore des points pour vous.
    Bref…

    • Anashka | 30 avril 2012

      Bienvenue Zariaswell, donc, si je conclu : l’homme sent dans le chat un rival potentiel ?

      • Zariaswell | 30 avril 2012

        Aussi ! (et merci ;-) )

    • Georges-Pierre | 30 avril 2012

      Avec moi, la fille prend un risque en me présentant son chien ou son chat : il se pourrait que je me prenne d’affection pour la bé-bête et que je m’en occupe plus que de sa propriétaire !

      • martine | 19 mai 2014

        Cela m’est déjà arrivé d’aimer plus le chat que le propriétaire. C’est vrai qu’un chat peut poser problème car un chat est imposant, on est dans son territoire et on touche à son maître attention !! Dans les deux sens ça pose problème effectivement.

  • Georges-Pierre | 29 avril 2012

    Je suis un homme, comme mon prénom l’indique, et ce qui est écrit sur cette page est criant de vérité…

    Cela dit, je rejoins Dom : une femme qui aime les enfants ne me fait pas fuir et je ne le perçois pas comme un signal subliminal à mon intention.

    Les femmes qui aiment les animaux non plus ne me posent pas de problèmes, à condition que cela reste modéré : ok pour un matou de compagnie, mais une dizaine de chats, c’est un peu beaucoup…

    • Anashka | 30 avril 2012

      @ Georges Pierre : Tu fais partie des exceptions qui confirment les règles probablement ^^

      • Georges-Pierre | 30 avril 2012

        @ Anashka : je sais que je ne suis pas ordinaire !

        • Anashka | 30 avril 2012

          @ George Pierre : Attention quand même à ne pas tomber trop facilement dans le rôle de « bon copain, confident »…
          Ca peut arriver quand on est trop gentil…

          Si c’est pas le cas, tu es tout simplement le mec parfait ^^

          • Georges-Pierre | 30 avril 2012

            Je ne suis pas parfait : j’ai un naturel gentil, mais je me soigne pour éviter les défauts que tu mentionnes !

          • Anashka | 30 avril 2012

            @ Georges-Pierre : Est-ce que tu as fait un tour sur Artdeséduire ? C’est ciblé pour les hommes ^^

          • Georges-Pierre | 30 avril 2012

            @ Anashka : oui, je fréquente ce site régulièrement et j’ai été étonné de constater qu’il existait la même chose pour les femmes !

            Je suis toujours stupéfait de voir que les femmes ont les mêmes problèmes, parfois pires, que les hommes en matière de séduction.

          • Anashka | 30 avril 2012

            @ Georges-Pierre : Bah, l’amour, les relations hommes-femmes font débat depuis la nuit des temps.
            On espère tous et toutes se faire aimer par celui/celle qu’on aime… mais plus on est attachée, plus on fait de la merde (moi la première ^^).

  • Georges-Pierre | 30 avril 2012

    Ah oui, moi, je ne suis plus du tout attaché à qui que ce soit et j’ai d’ailleurs de plus en plus de mal à l’être, quitte à devenir légèrement cynique…

    • Anashka | 30 avril 2012

      @ Georges-Pierre : ça se comprend. Passé une ou deux ruptures, c’est BEAUCOUP plus long pour faire à nouveau confiance.

      • Georges-Pierre | 6 mai 2012

        @ Anashka : oui, et également que je n’ai plus envie d’engager de l’énergie pour une relation dont je sens à l’avance qu’elle ne me satisfera pas.

        • Anashka | 6 mai 2012

          Hey, contente de te relire ! Je partage ce fonctionnement :
          – tu rencontres
          – tu apprends a connaitre
          – si la personne te plait toujours au bout d’un certain temps, tu engages sentiments et energie.

  • lachicca | 30 mai 2012

    j’ai rencontré un mec qui me plait beaucoup, mais n’osant pas trop l’abordé, j’ai trouvé son facebook et je suis allé lui parler, on a eu un bon feeling, on parlait bien, tout allait bien on a même prévu de se rencontrer cet été, parce qu’on vit loin l’un de l’autre!
    Le problème c’est que j’ai eu quelque moment de faiblesse, une période passagère ou je n’allais pas très bien et du coup je lui ai envoyé des messages de déprimé un peu, sur le moment je me rendais pas vraiment compte, mais bon j’allais vraiment mal!
    du coup après ça il c’est un peu éloigné, il ne répondait pas à tout mes messages ou alors vite fait et chaque fois que j’essayait de me rattraper je ne faisait que m’enfoncer un peu plus.

    J’aimerais beaucoup avoir votre avis, pensez-vos que c’est foutu, ou puis-je me rattraper,? si j’arrête par exemple de lui parler pendant deux semaines et que je reviens de bonne humeur? comment pourris-je l’aborder, que pourrais-je lui dire pour le « reconquérir »?

    • Anashka | 31 mai 2012

      Lachicca : Bienvenue !

      Tu le découvriras, j’ai un langage assez « cash ». En bref, tant qu’on est pas assez proche d’un mec, lui parler de nos soucis est contre-productifs. Il cherche un rayon de soleil, tu lui donnes la pluie.

      Coupes les ponts pendant les deux petits semaines [c’est une très bonne idée !!!]. Tu vois si il te recontacte et tu me tiens au jus ^^

      Re-bienvenue !

      • Georges-Pierre | 20 juillet 2012

        Idem à l’envers pour les mecs à l’égard des femmes : parler de ses soucis (et nous en avons tous) n’attire personne, homme ou femme, à moins que l’on ne soit rencontrés à une association de dépressifs ! ;-)

  • lachicca | 31 mai 2012

    Je sais bien mais sur le moment je n’y pensais pas vraiment, la séduction était le dernier de mes soucis! Et maintenant évidemment je regrette!

    Merci pour la réponse je vais faire et je vous tiens au courant d’ici deux semaines!

  • Taraka | 19 juillet 2012

    J’ai eu un rencard avec un mec il y a quelques temps, et je ne sais plus comment on en est arrivé à parler d’enfant, mais c’est arrivé….
    Et incroyable mais vrai, lui était pour le fait d’en avoir. Pas moi.
    Je pense que j’ai foiré mon coup comme ça :D

    • Anashka | 20 juillet 2012

      Oula, en parler en plaisantant de gosses au premier rencard, ça peut passer. Mais entrer dans le débat : lequel en veut, lequel n’en veut pas… (Tu penses vraiment que c’est ça qui a tout fait foirer ? )

      • Georges-Pierre | 20 juillet 2012

        Je pense que parler sérieusement enfants alors que l’on n’est pas en couple depuis au moins quelques mois est vraiment prématuré, que l’on soit un homme ou une femme.

        Un enfant n’est pas une chose que l’on fait comme ça, juste parce que l’on est amoureux et que l’on vit une belle histoire. On conçoit des enfants quand on est dans une situation amoureuse, financière, personnelle stable et durable.

    • Georges-Pierre | 20 juillet 2012

      Cela dit, j’ai remarqué que glisser dans la conversation que l’on aimerait avoir un jour des enfants, lors d’une première rencontre, n’est pas ce qui attire le plus les demoiselles de nos jours…

  • Georges-Pierre | 20 juillet 2012

    La politique est en effet un sujet particulier.

    Par exemple, pour parler de mon cas, si je n’ai pas tendance à parler politique de moi-même, mes opinions sont en général assez connues dans les milieux que je peux fréquenter et, pour ceux qui ne les connaissent pas, Google est là pour pallier.

    Donc, sans même que j’aborde moi-même la question, il arrive souvent que des personnes que je connais depuis peu se soient déjà fait une idée à mon sujet.

    Le tout est d’assumer ses opinions, passées et présentes, et de faire usage de beaucoup d’humour et de détachement.

    Si l’on est cool, sympa, en général les choses se passent bien, même avec des personnes qui ont des idées totalement différentes.

    • Anashka | 21 juillet 2012

      Effectivement, le détachement, en parlant de politique, c’est l’idéal…
      Mais, quand même, mieux vaut éviter ^^

  • Sbrianne | 13 janvier 2013

    La politique ce n’est pas forcément un sujet rédhibitoire ça dépend de ton interlocuteur et de sa tendance à s’échauffer rapidement ou pas (Et si c’est avec quelqu’un du même bord, ça peut rapprocher. De toute manière, même sans aborder ce sujet, on sent très vite si la personne est plutôt de gauche ou de droite) mais c’est sûr que pour une première discussion, il vaut peut- être mieux s’en tenir à des sujets plus légers. Mais une fois ça m’est arrivé de parler aussi bien de politique que de religion.

    -Parler travail, le mentionner ok. Pas en parler pendant 3 plombes au premier rendez-vous (Surtout si le métier en question n’est pas intéressant. Déjà, si le mec se sent obligé de qualifier son métier d’intéressant, pour moi ça veut dire qu’il ne l’est pas).

    -Parler d’économie. Aucun problème avec l’actualité économique par contre mais l’économie pure et dure…J’y comprends rien et j’y suis un peu allergique même si je me soigne.

    -Parler mariage (dans le même ordre d’idées que les enfants).

    -Parler voiture ou sport ( Je connais pas grand chose aux voitures alors si la discussion part dans les détails techniques…Pas le sport que tu pratiques pendant ton temps libre, mais genre résultats sportifs. Un peu ça va, et encore, je m’y connais pas trop, mais pas toute la soirée ^^’. D’ailleurs, un gars qui me donne l’impression d’être un fanatique me fait fuir).

    -Parler de TOI, TOI et encore TOI.

    -Parler de toute sa bande de potes et te dire à quel point ils sont géniaux (Ce que tu veux savoir, si c’est le mec en question, en face l’est) ou de sa famille.

    Les sujets que j’évite d’aborder:

    -Mes origines algériennes. Parce que souvent, intervient ensuite la question de la religion et tout ce qui va avec même si on ne me la pose pas directement.

    – Mon chat. Il ne faut pas me lancer dessus sinon j’en parle pendant des heures (Oui j’en suis complètement gaga et j’assume).

    • Anashka | 14 janvier 2013

      Tout est une question de dosage. J’apprécie toujours qu’un homme me parle de son taff, que j’en comprenne les enjeux, les dynamiques, etc. surtout si je suis en face d’un passionné.

      De mon côtés, je ne peux pas vraiment parler de mon boulot. Sinon, le mec veut tester mes capacités dans le domaine. Il se demande si je le test. Et comme c’est toujours le cas, je me sens obligée de lui dire : OUI, et ce qui a déjà fonctionné. ;)

      Plus sérieusement, j’aime le travail. J’aime ce qui se joue chez l’autre quand il aborde son travail, l’angle d’attaque et tout et tout.

  • cinni | 10 février 2013

    oulala

    Je me rends compte que la partie EX et ENFANTS revient souvent dans mes discussions.
    Bon je sais quoi éviter…mais souvent c’est eux qui demande « et ta dernière relation? » et pour les enfants c’est: »est-ce que tu as des enfants? », je me vois mal ne rien dire…

    • Anashka | 11 février 2013

      Tu as des enfants ?

      Qu’est-ce que tu réponds quand on t’interroge sur ton Ex ?

  • cinni | 11 février 2013

    Non je n ai pas d enfant pour le moment. Je leur dit que je suis trop jeune pour le moment mais que j aimerais en avoir plus tard.

    Pour la partie ex je raconte ce qui s est passé:l ex trompeur etc. Je le raconte avec humour et essaye de paraître détachée mais bon je veux bien ne pas en parler car au final s est fatigant de reparler de ca.

    • Anashka | 13 février 2013

      Reste sur « Oh… tu sais le passé. Bref, parlons d’autre chose ». Tu restes mystérieuse et les hommes n’insistent pas. Ou, tu laisses entendre que tu ne dira rien avec un regard malicieux. Efficace ++.

  • Elisa | 20 avril 2014

    Ah moi j’ai parlé d’enfants, en disant qu’à priori je n’en désirai pas plus que ça spontanément. Et le prétendant au speed à finir par me dire que finalement lui aussi il se demandait s’il n’avaient tout simplement pas d’envie d’avoir des enfants… Mais bon je pense que s’il m’avait plu à 100% j’aurai évité :o)

  • Eminie | 20 avril 2014

    Oui, j’approuve: les sujets cités sont à éviter….

    Mais, il n’y a pas que les femmes qui lancent la conversation sur les mauvais sujets!!!

    Mon dernier rancart a fait très fort!!!
    J’ai eu droit à une multitude de détails sur sa femme……. décédée il y a deux mois ….
    les photos d’elle juste avant la maladie ….. pendant ……., et à la fin, les tuyaux dans le nez sur son lit d’hôpital…… sa tête en gros plan …..
    Ses défauts et ses qualités … etc…..

    Pourtant, j’ai vainement essayé d’enrayer la conversation, (que j’avais malheureusement provoquée en posant quelques questions anodines….. ).

    C’est très dérangeant.
    Le monsieur m’a rappelée.
    Il est par ailleurs sympa et il pourrait me plaire, mais je ne sais pas si je pourrais surmonter cette première conversation qui me paraît très ……. « malsaine », non????

    Qu’en penses-tu?

    • Anashka | 22 avril 2014

      Oui, effectivement… Plus que parler, il a bourriné avec son ex ! Elle est décédé tout récemment, c’est pas sûr qu’il soit prêt pour une relation…

      • Eminie | 22 avril 2014

        Il est bizarre: très lourd en ce qui concerne son épouse, et en même temps, il paraît très sûr de vouloir rebondir rapidement. Beaucoup d’énergie. Grande envie de vivre.
        Je n’arrive pas à croire que seulement deux mois après, il peut avoir tout enterré.
        Et je ne comprends pas comment il peut m’avoir donné tous ces détails plutôt sordides ……….
        Voit-il clair en lui?
        J’ai plutôt l’impression qu’il a besoin d’en parler, qu’on l’écoute. Mais il ne s’en rend pas du tout compte, apparemment.

        • Anashka | 23 avril 2014

          Non, il semble être dans une urgence de vie. Certaines personnes réagissent comme ça à un deuil, elles refusent de se laisser abattre et commencer à tracer très rapidement la route vers la suite. Mais, ça ne veut pas dire que le deuil est passée, c’est au contraire une stratégie pour le faire passer moins douloureusement.

          • Eminie | 23 avril 2014

            Et si une nouvelle relation commence, cela peut donner quelque chose de sain?

          • Anashka | 24 avril 2014

            Là, ça me parait prématuré…

  • martine | 19 mai 2014

    Tous les cas que vous énumérez sont réels et juste, je ne parle jamais de politique, de mes ex sauf s’il me le demande. Parcontre il y a un sujet que je ne peux pas éviter au premier rencart c’est de dire que j’ai un enfant et la plupart des hommes me disent que ça ne leur dérange pas et me font croire qu’ils veulent quelque chose de sérieux et du coup la relation fini en sexe friend mais ce n’est pas ce que je veux. Je confirme les enfants sont à proscrire quand on rencontre un mec sans enfants….

    • Anashka | 20 mai 2014

      Pourtant, c’est aussi de la transparence. Mais, sincèrement, je ne saurais pas comment me positionner, je ne suis pas dans cette situation.

Commenter